Prudence et sécurité au bord du Rhône

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prudence et sécurité au bord du Rhône"

Transcription

1 Prudence et sécurité au bord du Rhône 11 ème campagne d information et de sensibilisation sur les risques encourus à proximité des ouvrages DOSSIER DE PRESSE Contact Presse : Eva Mompied Tél Fax Compagnie Nationale du Rhône 2, rue André Bonin Lyon Cedex 04

2 Sommaire Introduction 03 Contexte La CNR et ses aménagements De hautes exigences de sécurité et de sûreté pour la CNR Risques liés au fonctionnement d une centrale hydroélectrique Campagne de sécurité 08 Axes, Messages, Publics et Partenaires Outils Campagne média Dispositif Annexe 13 La loutre dans le bassin du Rhône

3 Introduction Du 15 juin au 31 août, la Compagnie Nationale du Rhône renouvelle, pour la 11 ème année consécutive, sa campagne de sécurité afin d informer, de sensibiliser le public aux risques encourus à proximité des ouvrages hydrauliques et de responsabiliser ceux qui pratiquent des activités sportives sur le Rhône et ses affluents. Louloute, la loutre, la mascotte de la campagne relaie par voie de presse, radio et supports de communication, des consignes de sécurité en 5 langues. 03

4 Contexte La CNR et ses aménagements 2 ème producteur français d électricité, la Compagnie Nationale du Rhône produit une énergie certifiée d origine 100% renouvelable (label TUV EE 02). Elle est la seule entreprise française et l une des rares en Europe à détenir ce label pour la totalité de sa production. D une puissance installée de 3000 MW, ses 19 centrales hydroélectriques installées au fil de l eau sur le Rhône produisent, en moyenne annuelle, 15,7 TWh, soit 25% de la production hydroélectrique de lʹhexagone et 3 % de la production électrique française. Acteur engagé dans les énergies renouvelables, la Compagnie diversifie ses sources de production d énergie renouvelable : éoliennes, petites centrales hydrauliques, biomasse, technologie photovoltaïque. Elle a réalisé deux parcs, l un à Beaucaire (11,5 MW) et l autre à Fos sur Mer (10MW) et vient également d acquérir un parc éolien de 12 MW dans la Somme. Pour élargir ses sources de production et valoriser les débits réservés, la Compagnie construit deux Petites Centrales Hydrauliques sur le Haut Rhône et étudie 3 autres projets sur le Bas Rhône. Les aménagements de la CNR sur le fleuve Pour remplir ses missions liées à la production d électricité, à la navigation, à l irrigation et autres usages agricoles, la CNR a construit sur le fleuve 18 aménagements : 17 sont composés d un barrage, d une centrale et, de Lyon à la mer, d une écluse à grand gabarit (195x12m). Le 18 ème, le Palier d Arles est dédié exclusivement à la navigation. Il est complété de 2 écluses reliant le Rhône au Golfe de Fos. 04 Entre 1948 et 1987, 19 centrales hydroélectriques ont été mises en service par la CNR. 7 d entre elles figurent parmi les 10 plus productives de France, la première étant celle de Donzère Mondragon dans le Vaucluse. Elles fonctionnent 24h/24h sauf en cas d incidents ou de crues importantes. La retenue d eau créée en amont de ces ouvrages reste d un niveau relativement stable, hormis en période de crue.

5 Contexte suite Depuis le 1 er septembre 2005, la CNR a totalement récupéré l exploitation du fleuve. Elle pilote, de son siège social à Lyon, l ensemble de ses barrages et centrales. Un aménagement type Les 18 aménagements de la CNR ont été construits, à quelques exceptions près (Génissiat), selon le schéma type suivant : une section du Rhône naturel est détournée par un canal de dérivation. Un barrage de faible retenue (section du Rhône naturel) relève le niveau du Rhône et crée une chute sur laquelle est installée la centrale électrique (canal de dérivation), qui transforme la puissance motrice du fleuve en électricité. Une écluse permet aux bateaux de franchir la chute. Hors période de crue, le barrage détourne lʹessentiel du débit vers le canal de dérivation, tout en laissant sʹécouler en permanence un débit minimum en direction du Rhône naturel : le débit réservé. La valeur de ce débit est déterminée par les pouvoirs publics (de 5 à 150 m³/s selon les sites). 05

6 Contexte suite De hautes exigences de sécurité et de sûreté pour la CNR La sûreté des ouvrages et de leur exploitation est au cœur des préoccupations de la CNR. Elle conditionne la sécurité des personnes et des biens situés à proximité. En 2006, la CNR a obtenu le renouvellement de la certification ISO 9001, version 2000, pour son activité «maîtrise de la sûreté hydraulique». La politique sûreté menée par la CNR vise à garantir le bon fonctionnement, en toute situation, des installations et à mettre en œuvre des actions pour accroître constamment le niveau de sûreté. Elle s appuie à la fois sur la mise en œuvre d analyses de risques basées sur des études qualitatives et/ou quantitatives et sur la prise en compte du retour d expérience. Elle se traduit par : la diffusion de la politique sûreté à tous les niveaux de l entreprise, sa prise en compte dans toutes ses actions, l analyse systématique de tous les incidents, le suivi des actions correctives identifiées et la mesure de leur efficacité. La Compagnie prend le maximum de dispositions pour parer aux risques liés au fonctionnement des ouvrages hydroélectriques. La sécurité est assurée par une surveillance humaine et automatique des aménagements 24h/24h. En cas de problème technique grave ou de situation hydraulique anormale, un système d alarmes se déclenche au Centre de Téléconduite du Rhône (situé au siège social à Lyon) et dans les automatismes locaux. De plus, chaque aménagement peut fonctionner de façon autonome même en cas de rupture de liaison de communication avec Lyon. Au niveau local, l automatisme de conduite est encadré par des systèmes de sécurité totalement indépendants du système de conduite normal. Ces systèmes agissent directement sur le barrage pour maintenir le niveau de la retenue dans les limites fixées par les consignes d exploitation. Les exploitants des aménagements des Directions Régionales peuvent également intervenir à tout moment pour reprendre en mode manuel la conduite des aménagements. 06 Dans le cadre normal du fonctionnement des ouvrages hydroélectriques, les manœuvres d exploitation sont parfois accompagnées de variations du niveau d eau à l aval des barrages du Rhône, même en période de faible débit. En cas d incident entraînant ou nécessitant un arrêt de turbine, les eaux sont dérivées par le barrage dans le lit naturel du Rhône. Dans ce cas, le débit est augmenté par paliers successifs pour alerter les personnes. Il est donc imprudent de se rendre dans le lit du Rhône naturel situé en aval des barrages et sur les îlots ou les bancs de gravier. La montée des eaux peut rendre le retour sur les berges très difficile, voire impossible. Le long du fleuve, plus de 560 panneaux jaunes rappellent cet avertissement.

7 Contexte Suite Risques liés au fonctionnement d une centrale hydroélectrique Les risques encourus au bord du Rhône et de ses affluents varient selon le fonctionnement des aménagements : 1. Fonctionnement normal en l absence de tout incident En situation normale d exploitation, les eaux qui empruntent le canal de dérivation sont turbinées par la centrale au fur et à mesure de leur arrivée et sont restituées au Rhône par le canal de fuite, à l aval de la centrale. Les niveaux d eau varient très peu. 2. Fonctionnement lors d un incident d exploitation sur les ouvrages Suite à un incident sur une ou plusieurs turbines ou sur le réseau de transport de l électricité, le débit turbiné par la centrale peut être interrompu totalement ou partiellement. Ce type d incident crée, instantanément, une différence entre les débits entrant et sortant de l aménagement. Si les multiples solutions pour rétablir le débit à la centrale échouent, le débit est transféré vers le barrage, pour des raisons de sécurité des ouvrages. En effet, les aménagements du Rhône fonctionnent «au fil de l eau», la capacité de rétention dʹeau est très limitée, l eau entrant doit sortir. En cas de crue, le débit provenant de l amont devient supérieur à la capacité d évacuation des turbines de la centrale, les vannes du barrage sʹouvrent alors pour évacuer le surplus. De ce fait, le lit naturel du fleuve, situé à l aval du barrage, retrouve des débits plus importants, avec des variations progressives de son plan d eau. L opération qui consiste à ouvrir les vannes est assez fréquente sur le Rhône puisqu elle se produit entre 50 et 120 jours par an. Même si les variations de niveau restent relativement lentes, il est dangereux de sʹaventurer dans le lit du Rhône et donc recommandé de respecter les panneaux de signalisation. 07 La montée du plan d eau ne peut pas surprendre le promeneur sur la berge. En revanche, elle risque de surprendre un pêcheur ou un promeneur installé sur un banc de gravier au milieu du lit du fleuve, sur les îlots ou sur les seuils. Il est donc recommandé de ne pas s y aventurer, car la montée des eaux, qui peut intervenir en toutes périodes de l année, même en été, pourrait rendre le retour sur les berges très difficile.

8 Campagne de sécurité Les axes de communication Cette campagne de sécurité, menée chaque année par la CNR, a pour objectif de sensibiliser tous les publics aux risques encourus à proximité des ouvrages hydroélectriques et de les alerter sur l importance de respecter les consignes figurant sur les panneaux jaunes («Attention Danger») installés le long du fleuve et relayés par Louloute, la Loutre. Cette campagne vise in fine à prévenir les accidents, responsabiliser le public pour qu il adopte un comportement citoyen. Des messages essentiels Dans les leaflets, la presse, les guides, Louloute, la Loutre, la mascotte de la campagne, rappelle en cinq langues (français, anglais, espagnol, allemand et néerlandais) les messages suivants : Prudence, l eau peut monter très vite, Si l eau monte, rejoignez immédiatement les berges, n attendez pas, Conseil de spécialiste, respectez la signalisation, Il est dangereux de s aventurer dans le lit de ce cours d eau ou sur les îles ou bancs de gravier. Une soudaine montée des eaux peut rendre le retour sur les berges difficile, voir impossible. Respectez les panneaux indiquant les zones de baignade interdite et surveillez les enfants au bord de l eau. Le danger est réel, Même par beau temps, le Rhône peut monter en quelques minutes et recouvrir îles et bancs de gravier. Pour votre sécurité, restez sur les berges. 08 Les publics concernés les vacanciers, riverains, sportifs, les jeunes de ans à la recherche de sensations fortes, les enfants. Les partenaires mobilisés Campagne menée en concertation avec les préfectures, les associations, les mairies de la vallée du Rhône, les postes, gendarmerie, collectivités locales, structures de tourisme et écoles. La participation et le soutien des directions régionales de la CNR sont également essentiels à la campagne.

9 Campagne de sécurité Suite Les outils de la campagne La campagne se décline sur quatre supports : Leaflet Edités en exemplaires en français, anglais, espagnol, allemand et néerlandais. Ils sont diffusés dans les offices de tourisme, mairies, postes, gendarmeries, associations et directement sur les lieux touristiques. Recto Format A5 150 x Verso Affiche «Prudence l eau peut monter très vite» Les affiches, diffusées dans les structures de tourisme, mairies, postes, gendarmeries, associations et directement sur les lieux touristiques, invitent à la prudence et au respect des consignes de sécurité. (Format A3 297 x 420).

10 Campagne de sécurité Suite Livret pédagogique «L eau du Rhône, son utilité et ses dangers» Sur le thème de l eau du Rhône, le livret pédagogique et ludique est spécialement conçu pour sensibiliser et responsabiliser les enfants. «Louloute, la loutre» leur explique les risques potentiels aux abords des ouvrages et comment l eau du fleuve est utilisée pour produire de l électricité livrets sont distribués dans les écoles primaires de la vallée. Format 15x15 Agence : Encore Nous (Marseille) Campagne Média 10 Pour diffuser ses messages le plus largement possible, la Compagnie communique en juillet et en août dans la presse et en radio. PRESSE ECRITE : Guides été Juillet Août presse bimestrielle : le courrier des Epines drômoises (FRAPNA) tiré à 6500 exemplaires. presse hebdomadaire : Hebdo des Savoie et de l Ardèche, Voix de l Ain, Tribune de Montélimar, Journal Tain/Tournon, Impartial de la Drôme Romans, Drôme Hebdo Infos, Groupe Messager, Lyon Poche. Soit un tirage total de exemplaires. presse quotidienne régionale de la Vallée du Rhône : Le Progrès (guide de l été Rhône et Ain), le Dauphiné Libéré (Guides Vaucluse, Nord Isère et Drôme Ardèche), le guide de l été Midi Libre édition Gard, la Provence (Magazine Vacances, Marseille l hebdo «Spécial Rando», Vaucluse l hebdo, Rosés). Soit un tirage total de exemplaires.

11 Campagne de sécurité Suite Presse spécialisée : magazine printemps/été «Fraicheur» du Comité Régional de Tourisme Rhône Alpes exemplaires diffusés par les offices de tourisme, sites touristiques et hébergeurs de la région ; exemplaires sont réservés à une diffusion événementielle (par des hôtesses) en gares (Lyon), dans les aéroports Saint Exupéry et Genève et sur autoroutes (lors des périodes de fort trafic, en avril, mai et juin) et exemplaires distribués lors des événementiels Rhône Alpes Tourisme dont des manifestations sports de plein air en station cet été ainsi que par une diffusion mailing sur les acteurs et VIP de la région. Soit au total, exemplaires. Bulles de Gones. Destiné aux enfants de 0 à 14 ans et aux familles, ce magazine est diffusé pendant les mois de juin, juillet et août en exemplaires dans 680 points de diffusion. RADIO «242 messages» radio Trafic FM (107.7) : Du 15 juin au 25 août, 117 passages d une annonce sécurité de 30 secondes. Couverture des réseaux : A7, A8, A9, A46, A54, A61, A72 qui traversent les régions Rhône Alpes, PACA, Languedoc Roussillon, Auvergne. radio Rhône Alpes 1 (107.7) : Du 15 juin au 18 août, 125 messages «sécurité» de 30 secondes. Couverture des départements : Isère, Savoie, Haute Savoie et Rhône (A41 nord et A43). 11 Dispositif Le plan de communication de cette 11 ème campagne de sécurité, sensiblement identique à l année précédente, vise à sensibiliser le grand public, pendant les périodes estivales, des risques encourus à proximité des aménagements CNR installés le long du Rhône. Il s articule autour de différentes actions : Mai Juin envoi du courrier d information de Michel Margnes, Président Directeur Général de la CNR aux Préfets des Régions Rhône Alpes, Languedoc Roussillon et Provence Alpes Côte d Azur et d une lettre des Directeurs Régionaux aux Préfets des 11 Départements situés le long du fleuve : Ain, Ardèche, Bouches du Rhône, Drôme, Gard, Haute Savoie, Isère, Loire, Rhône, Savoie, Vaucluse. mailing des 4 Directions Régionales (Belley, Vienne, Valence et Avignon) auprès des grands prescripteurs (mairies, offices de tourisme, associations, écoles) pour les informer de cette campagne et les associer à la prévention.

12 Campagne de sécurité Suite formation théorique et pratique sur «les animaux du fleuve Rhône et notamment la loutre» dispensée par le Centre Ornithologique Rhône Alpes (CORA) auprès des agents CNR des Directions Régionales et des saisonniers chargés de sensibiliser et d informer tout l été le grand public des risques encourus à proximité des barrages. communiqué et dossier de presse diffusés aux journalistes avant les départs en vacances. distribution dans les écoles primaires de la vallée du livret pédagogique intitulé «l eau du Rhône, son utilité et ses dangers» expliquant l utilisation de l eau pour produire de l électricité et les risques possibles à proximité des ouvrages. distribution des affiches et leaflets dans les offices de tourisme, mairies, postes, gendarmerie, associations et directement sur les lieux touristiques. A Belley, Vienne, Valence et Avignon, les agents des Directions Régionales de la CNR se mobilisent pour informer un large public et contribuer à la réussite de cette campagne de sensibilisation. Juillet Août 12 achat d espaces dans les guides et les suppléments été de la presse quotidienne, hebdomadaire régionale de la Vallée du Rhône, de la presse spécialisée. 242 passages d un message de sécurité de 30 secondes diffusé sur les ondes de Radio Trafic (107.7)s information sur le terrain délivrée par les agents des Directions Régionales de la CNR auprès des touristes, pêcheurs et promeneurs sur les risques encourus.

13 Annexe La Loutre dans le bassin du Rhône La loutre, de son nom scientifique Lutra lutra Linnaeus, appartient à la famille des Mustelidés comme la belette, la fouine, le blaireau. Avec 4 pattes palmées, un corps long et fuselé (1,05 m en moyenne pour la femelle et 1,25m en moyenne pour un mâle), la loutre est parfaitement adaptée à la vie aquatique. Ses yeux et ses oreilles, placés sur le haut du crâne émergent quand elle est dans l eau, en plongée, les narines et les oreilles se ferment hermétiquement, tandis que, le cristallin des yeux se modifie et permet à la loutre de conserver une vision subaquatique ; en eaux troubles, ses grandes moustaches (vibrisses) lui permettent d éviter les obstacles et de déceler ses proies. Elle fréquente ainsi tout type de milieu aquatique : ruisseaux et rivières, marais et étangs, grands fleuves et estuaires, côtes marines. Excellent prédateur, la loutre consomme en priorité des poissons. La femelle se déplace sur une dizaine de kilomètres de rives, le mâle peut parcourir jusqu à 50 km. Explorant toutes les cavités naturelles des rives, des arbres creux aux racines enchevêtrées, la femelle prépare un gîte discret où elle mettra bas une seule portée par an de 2 à 3 jeunes, qu elle élèvera seule. La loutre est difficile à observer dans la nature tant cet animal est rare, discret et nocturne. 13 Présence de la loutre dans le bassin du Rhône. En Région Rhône Alpes, quelques animaux sont présents sur les cours du Haut Rhône et de la Drôme. Le Centre Ornithologique Rhône Alpes réalise depuis 2001 un inventaire dans les confluents de la Drôme.

Conférence de presse Actions de sécurisation des fêtes de fin d'année

Conférence de presse Actions de sécurisation des fêtes de fin d'année Conférence de presse Actions de sécurisation des fêtes de fin d'année Jeudi 12 décembre 2013 Préfecture de la Haute-Vienne DOSSIER DE PRESSE Limoges, le 12 décembre 2013 COMMUNIQUE DE SYNTHESE Conférence

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Vendredi 30 mai 2008 Contact presse Marion Contassot Farouka Bayon

DOSSIER DE PRESSE Vendredi 30 mai 2008 Contact presse Marion Contassot Farouka Bayon DOSSIER DE PRESSE Vendredi 30 mai 2008 Contact presse Marion Contassot Communication APRR Rhône 04 37 26 49 53 / 06 32 60 02 45 m.contassot@aprr.fr Farouka Bayon Porteur d Image pour APRR 04 50 33 98 50

Plus en détail

CONVENTION D AUTORISATION D USAGE DE TERRAINS EN VUE DE LA PRATIQUE DU CANYONISME propriétaire privé / site sportif

CONVENTION D AUTORISATION D USAGE DE TERRAINS EN VUE DE LA PRATIQUE DU CANYONISME propriétaire privé / site sportif 1 ENTRE LES SOUSSIGNES : CONVENTION D AUTORISATION D USAGE DE TERRAINS EN VUE DE LA PRATIQUE DU CANYONISME propriétaire privé / site sportif! Monsieur demeurant : ci après désigné le propriétaire ET! LA

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BILAN 2013 DE LA NAVIGATION ET DU PORT DE LYON EDOUARD HERRIOT : UNE ANNEE CONTRASTEE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BILAN 2013 DE LA NAVIGATION ET DU PORT DE LYON EDOUARD HERRIOT : UNE ANNEE CONTRASTEE BILAN 2013 DE LA NAVIGATION ET DU PORT DE LYON EDOUARD HERRIOT : UNE ANNEE CONTRASTEE En 2013, le trafic de marchandises sur le Rhône a progressé de 5,5% tandis que l activité du Port de Lyon Edouard Herriot

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION

PLAN DE COMMUNICATION PLAN DE COMMUNICATION SAGE du bassin de la Sarthe Aval Commission Locale de l Eau Mai 2012 Avril 2012 Avant-propos L élaboration du SAGE du bassin de la Sarthe Aval nécessite de mettre en place une démarche

Plus en détail

Fiche Usage : Ski Nautique

Fiche Usage : Ski Nautique Analyse socio-économique et spatialisée du tourisme et des activités de loisirs liés à l eau dans les bassins Rhône-Méditerranée et Corse Fiche Usage : Ski Nautique FFSNW Sommaire: 09 décembre 2011 Présentation

Plus en détail

UN PROJET SANS PRECEDENT EN FAVEUR DU TRANSPORT PAR VOIE D EAU

UN PROJET SANS PRECEDENT EN FAVEUR DU TRANSPORT PAR VOIE D EAU CONFERENCE DE PRESSE MULTIMODALITE 5 juillet 2013 UN PROJET SANS PRECEDENT EN FAVEUR DU TRANSPORT PAR VOIE D EAU La Compagnie Nationale du Rhône, la CCI de la Drôme et Valence Agglo s associent pour un

Plus en détail

Exploitation des lames d eau radar : Retour sur 5 ans d utilisation opérationnelle à la CNR. Graff B., CNR

Exploitation des lames d eau radar : Retour sur 5 ans d utilisation opérationnelle à la CNR. Graff B., CNR Exploitation des lames d eau radar : Retour sur 5 ans d utilisation opérationnelle à la CNR Graff B., CNR 1 Plan de l exposé La CNR en bref Les besoins en prévision AEGIR Qualité des LE radar sur le bassin

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE.

L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE. L ENERGIE HYDRAULIQUE FICHE TECHNIQUE. I. PRINCIPE L énergie hydroélectrique nécessite un cours d eau ou une retenue d eau. La centrale exploite l énergie potentielle créée par le dénivelé de la chute

Plus en détail

Consultations du public sur l eau en 2008

Consultations du public sur l eau en 2008 Consultations du public sur l eau en 2008 Journée d informations et d échanges 14 décembre 2007- Orléans Informations et échanges sur les consultations sur l eau en 2008, 14 décembre 2007 1 Qui était présent?

Plus en détail

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté PPMS Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement Page 1 1 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Année de réalisation du PPMS Nom de l établissement

Plus en détail

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable CNR pionnier de la filière hydrogène renouvelable Barrage de retenue de Pierre-Bénite sur le Rhône Perspectives Frédéric Storck, Directeur de l Énergie Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE HORAIRES ET TRAVAUX

COMMUNIQUÉ DE PRESSE HORAIRES ET TRAVAUX COMMUNIQUÉ DE PRESSE HORAIRES ET TRAVAUX Lyon, le 15/09/2015 ENTRE LYON GUILLOTIÈRE ET CHASSE-SUR-RHÔNE ENTRE LYON PERRACHE ET GIVORS SUITE DU RENOUVELLEMENT DES VOIES DES RIVES GAUCHE ET DROITE DU RHÔNE

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION DE SORTIE SCOLAIRE A L ETRANGER 1 ER DEGRE

DEMANDE D AUTORISATION DE SORTIE SCOLAIRE A L ETRANGER 1 ER DEGRE DIVISION DE LA VIE DE L ELEVE Centre Administratif Départemental 67/77 avenue Frédéric et Irène Joliot-Curie 90 Nanterre Cedex 0 40 97 5 7 Fax : 0 40 97 5 DEMANDE D AUTORISATION DE SORTIE SCOLAIRE A L

Plus en détail

Expérience : Plus de 20 ans d expérience constante dans le domaine de l accompagnement de projet.

Expérience : Plus de 20 ans d expérience constante dans le domaine de l accompagnement de projet. Mme Sylvie LACOSTA Consultante confirmée Qualité Sécurité Environnement Auditrice Qualité certifiée : ICA (Institut de Certification des Auditeurs) ICAE (Institut de Certification des Auditeurs Environnement)

Plus en détail

1 - Identification des contraintes régissant l alerte

1 - Identification des contraintes régissant l alerte FICHE N 13 : ÉLABORER UNE CARTOGRAPHIE DE L ALERTE Si le document final du PCS ne contient que le règlement d emploi des moyens d alerte en fonction des cas envisagés (cf. fiche suivante), l obtention

Plus en détail

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr OPERATION «POMPIERS JUNIORS» DOSSIER DE PRESSE Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr Service Départemental d Incendie et de Secours

Plus en détail

Retour vers le fleuve et communication : Quelques éléments de comparaison

Retour vers le fleuve et communication : Quelques éléments de comparaison Retour vers le fleuve et communication : Quelques éléments de comparaison Photos: Loire, Bordeaux, Paris, Hauts de Seine, Angers, Lyon Techni-Seine Communication Hôtel d agglomération Les Portes de l Essonne,

Plus en détail

Tout savoir sur les Gîtes des Alpes-Maritimes Un département tout en contrastes Le Relais départemental, dates clés & publications Chiffres,

Tout savoir sur les Gîtes des Alpes-Maritimes Un département tout en contrastes Le Relais départemental, dates clés & publications Chiffres, Tout savoir sur les Gîtes des Alpes-Maritimes Un département tout en contrastes Le Relais départemental, dates clés & publications Chiffres, clientèle & aides Azur meublés de Tourisme Repères Le département

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Recommandations du rapport du CGEDD et conclusions pour le projet d optimisation des ZEC du Rhône

Recommandations du rapport du CGEDD et conclusions pour le projet d optimisation des ZEC du Rhône CTC Rhône aval 11 décembre 2009 Recommandations du rapport du CGEDD et conclusions pour le projet d optimisation des ZEC du Rhône Direction Régionale de l Environnement, de l'aménagement et du Logement

Plus en détail

Surveillance épidémiologique des noyades

Surveillance épidémiologique des noyades Juillet 2010 Maladies chroniques et traumatismes Maladies chroniques et traumatismes Surveillance épidémiologique des noyades Enquête NOYADES 2009, 1 er juin-30 septembre 2009 Synthèse des résultats Bertrand

Plus en détail

Qu est-ce que l ADUR?

Qu est-ce que l ADUR? Qu est-ce que l ADUR? L ADUR est une association professionnelle qui regroupe : Les exploitants de petites centrales de Suisse romande Des fournisseurs d équipements de ces installations Des représentants

Plus en détail

COMMUNE DE VELET. Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque.

COMMUNE DE VELET. Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque. COMMUNE DE VELET Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque (le D I C R I M) Document d information communal sur les Risques Majeurs Sommaire

Plus en détail

Journée sites pilotes Embrun, 17 octobre 2013

Journée sites pilotes Embrun, 17 octobre 2013 Ce projet a été cofinancé par l'union européenne Fonds européen de développement régional (FEDER) Journée sites pilotes Embrun, 17 octobre 2013 Opération CIMA POIA «sites pilotes de gestion intégrée des

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

LES RISQUES MAJEURS. Document à conserver

LES RISQUES MAJEURS. Document à conserver LES RISQUES MAJEURS Document à conserver Abordons ensemble, les cinq risques majeurs auxquels nous sommes exposés à Saint-Amarin. LES RISQUES NATURELS Inondation...... pages 1-2 Crue torrentielle... pages

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Politique de communication de l A.R.F.P.

Politique de communication de l A.R.F.P. 27 septembre 2001 AL/GC Politique de communication de l A.R.F.P. 1. Ses raisons d être La communication est un des moyens qui contribue à la réalisation de notre projet associatif. Celui-ci affirme dans

Plus en détail

KIT PEDAGOGIQUE La visite professionnelle : Comment l organiser, comment l exploiter?

KIT PEDAGOGIQUE La visite professionnelle : Comment l organiser, comment l exploiter? KIT PEDAGOGIQUE La visite professionnelle : Comment l organiser, comment l exploiter? Associa(on Banyan Siège : 86, rue de Miromesnil 75008 Paris Adr. Ges(on : 10, Bd Bap(s(n Ardisson 06160 Juan les Pins

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS)

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS) Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE DEPARTEMENT DE LA CORSE DU SUD PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE FACE AUX RISQUES MAJEURS École :.. Lieu de mise en sûreté : Année scolaire 20.. -20.. LE PLAN TECHNIQUE 1. Liste des risques auxquels l

Plus en détail

LA VIDANGE DE LA RETENUE D EAU DU BARRAGE HYDROÉLECTRIQUE DE GUERLÉDAN ET LES TRAVAUX ASSOCIÉS (mars à octobre 2015)

LA VIDANGE DE LA RETENUE D EAU DU BARRAGE HYDROÉLECTRIQUE DE GUERLÉDAN ET LES TRAVAUX ASSOCIÉS (mars à octobre 2015) 30 janvier 2015 LA VIDANGE DE LA RETENUE D EAU DU BARRAGE HYDROÉLECTRIQUE DE GUERLÉDAN ET LES TRAVAUX ASSOCIÉS (mars à octobre 2015) UNE OPÉRATION PRÉPARÉE EN LIEN AVEC LES REPRÉSENTANTS DE L ÉTAT Pour

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et suivants)

Plus en détail

R A P P O R T D E N Q U E T E P U B L I Q U E

R A P P O R T D E N Q U E T E P U B L I Q U E SYNDICAT DES RIVIERES DES TERRITOIRES DE CHALARONNE R A P P O R T D E N Q U E T E P U B L I Q U E 25 NOVEMBRE 2013 27 DECEMBRE 2013 ------------------------------ CODE DE L ENVIRONNEMENT DECLARATION D

Plus en détail

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur LES RISQUES MAJEURS Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT Toutes les informations sur Définition des Risques majeurs Quels risques à Niort? Le territoire de la commune se trouve

Plus en détail

Ils constituent un cadre pour l organisation, le pilotage et l évaluation du dispositif et doivent servir de base à sa «labellisation».

Ils constituent un cadre pour l organisation, le pilotage et l évaluation du dispositif et doivent servir de base à sa «labellisation». COURS NATIONAUX INTEGRES dans la scolarité primaire Circonscription du Pays de Gex Éléments pour une contractualisation du partenariat entre - l Education nationale, - les sections nationales et les associations

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et

Plus en détail

Agence de l eau Rhône Méditerranée & Corse

Agence de l eau Rhône Méditerranée & Corse Agence de l eau Rhône Méditerranée & Corse Jean François CURCI Directeur des Interventions et des Actions de Bassin La gestion de l eau en France Carte des bassins français L Agence de l eau Un établissement

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE L'ETAT

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE L'ETAT PREFECTURE DES BOUCHES-DU-RHONE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE L'ETAT N : 2010-138 du 10/12/2010 SERVICE REGIONAL ET DEPARTEMENTAL DE LA DOCUMENTATION SOMMAIRE EMZ13... 3 DDSP... 3 Secrétariat...

Plus en détail

UNE ENTREPRISE AU SERVICE DES TERRITOIRES ET DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

UNE ENTREPRISE AU SERVICE DES TERRITOIRES ET DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE UNE ENTREPRISE AU SERVICE DES TERRITOIRES ET DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE Préparer les territoires pour répondre aux grands enjeux Élisabeth Ayrault Présidente-Directrice Générale «Notre ambition : contribuer

Plus en détail

La menace des ruptures de digues

La menace des ruptures de digues CTC Rhône moyen 3 mai 2010 Fiabilisation des digues sur le Rhône moyen La menace des ruptures de digues Plusieurs brèches apparues dans les digues de Camargue lors des crues de 1993, 1994, 2002 et 2003

Plus en détail

Outils à disposition des organisations pour gérer les crises routières

Outils à disposition des organisations pour gérer les crises routières Association des Directeurs des Services Techniques Départementaux Outils à disposition des organisations pour gérer les crises routières Frédéric EVESQUE (CETE de Lyon) Jeudi 28 mai 2009 - Centre de Congrès

Plus en détail

Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices

Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices 1 Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices Les constats sont les suivants : Une eau globalement abondante à l échelle de la Région mais très inégalement répartie

Plus en détail

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1 Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation 1423 Michel Antoine 2012 1 Sommaire Buts et objectifs Organisation Déroulement Evaluation 1423 Michel Antoine 2012 2 Remarque générale

Plus en détail

Plus d infos sur l Espace Professionnels de www.tourisme-pays-roussillonnais.fr

Plus d infos sur l Espace Professionnels de www.tourisme-pays-roussillonnais.fr PARTENARIAT PROMOTION 2015 Qui sommes-nous? Pays Roussillonnais Tourisme est le service tourisme de la Communauté de Communes ; Organisé en régie, il conduit les actions de développement touristique sous

Plus en détail

Ordonnance sur la sécurité des ouvrages d accumulation

Ordonnance sur la sécurité des ouvrages d accumulation Ordonnance sur la sécurité des ouvrages d accumulation (Ordonnance sur les ouvrages d accumulation, OSOA) 721.102 du 7 décembre 1998 (Etat le 30 décembre 2003) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 3 bis

Plus en détail

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE

RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE PROJET 2 LOIRES RECONSTRUCTION DE LA LIGNE A 225 000 VOLTS ENTRE LE PUY-EN-VELAY, YSSINGELAIS ET SAINT-ETIENNE DOSSIER DE PRESSE Première étape de concertation pour le projet 2 Loires Cette «dorsale» électrique,

Plus en détail

«piscine protégée, faut quand même me surveiller».

«piscine protégée, faut quand même me surveiller». Dans un mois, le 21 juin marquera le début officiel de l été, annonçant la grande saison des baignades. A cette occasion, la Fédération des Professionnels de la Piscine tient à rappeler quelques règles

Plus en détail

[LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES]

[LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES] 2015 [LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES] Programme de formations du 2ème semestre 2015 pour les acteurs de l Economie Sociale et Solidaire [SOMMAIRE] LA CO-OPERATIVE... 3 Nos formations professionnelles

Plus en détail

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation

Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation Centre Régional Loire Auvergne PLATE-FORME DE COMPOSTAGE TERRES D ALLAGNON CHAMBEZON (43) Dossier de Présentation SOMMAIRE 1 Introduction et présentation generale... 3 2 Presentation technique... 4 2.1

Plus en détail

LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE CHANTIERS

LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE CHANTIERS Service Hygiène et sécurité VOIRIE Fiche 1 CHANTIERS Janvier 2009 LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE De nombreux travaux ou interventions réalisés au sein de la collectivité (élagage des arbres, réseaux d

Plus en détail

75ème FOIRE DU DAUPHINÉ. 24 Septembre au 2 Octobre

75ème FOIRE DU DAUPHINÉ. 24 Septembre au 2 Octobre 75ème FOIRE DU DAUPHINÉ 24 Septembre au 2 Octobre PLAN MÉDIA 2011 LES QUOTIDIENS DAUPHINE LIBERE (DROME ARDECHE) 7 parutions (à la Une) et 7 en page départementale DAUPHINE LIBERE (ISERE)... 6 parutions

Plus en détail

L OFFICE INTERCOMMUNAL DE TOURIS ISME MIMIZAN

L OFFICE INTERCOMMUNAL DE TOURIS ISME MIMIZAN L OFFICE INTERCOMMUNAL DE TOURIS ISME DE MIMIZAN Le plus souvent, on cherche le bonheur comme on cherche ses lunettes, Quand on les a sur le nez. [André Maurois] Janvier 2013 1 1 re partie L Office Intercommunal

Plus en détail

A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25

A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25 A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES ET DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25 Ce fascicule de crise est un document opérationnel destiné à aider les directeurs

Plus en détail

Qu est-ce qu un risque majeur? graves dommages grand nombre de personnes

Qu est-ce qu un risque majeur? graves dommages grand nombre de personnes Qu est-ce qu un risque majeur? Un aléa grave d origine naturelle (inondation, tempête, séisme, ) ou technologique (barrage, transport, ) qui peut causer de graves dommages à un grand nombre de personnes,

Plus en détail

DOSSIERDEPRESSE2014 Campagne Eco Attitude, le jeu interactif pour un tourisme durable. Une campagne du

DOSSIERDEPRESSE2014 Campagne Eco Attitude, le jeu interactif pour un tourisme durable. Une campagne du DOSSIERDEPRESSE2014 Campagne Eco Attitude, le jeu interactif pour un tourisme durable Une campagne du Une campagne répondant aux enjeux régionaux La Région Provence-Alpes-Côte d Azur : première région

Plus en détail

Grands projets. Office National de l Electricité - Rapport Annuel 2005- page 37

Grands projets. Office National de l Electricité - Rapport Annuel 2005- page 37 Grands projets Office National de l Electricité - Rapport Annuel 2005- page 37 AUGMENTATION DE LA CAPACITE DE PRODUCTION Afin d accompagner la demande de plus en plus croissante, l ONE procède à la réalisation

Plus en détail

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe.

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe. Face à face pédagogique : 14 heures 1. Tour de table Introduction 2. Contexte et enjeux de la sécurité 3. Rôle et missions du titulaire d un certificat de Niveau 2 4. Evaluation des risques et définition

Plus en détail

Plan Loire Grandeur Nature

Plan Loire Grandeur Nature Plan Loire Grandeur Nature 2007/2013 Réunion des Plateformes «Patrimoine» et «Eau, espaces, espèces» éducation/sensibilisation à l environnement mercredi 09 décembre 2009 la Fédération, Élaboration du

Plus en détail

Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021. Projet en consultation. www.developpement-durable.gouv.fr

Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021. Projet en consultation. www.developpement-durable.gouv.fr Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021 Projet en consultation www.developpement-durable.gouv.fr Cadre européen La directive Inondation Directive européenne du 23/10/07 Réduire les conséquences

Plus en détail

Eau - Assainissement. Les moulins à eau. Information à l usage des propriétaires et acquéreurs de moulins

Eau - Assainissement. Les moulins à eau. Information à l usage des propriétaires et acquéreurs de moulins Eau - Assainissement Les moulins à eau Information à l usage des propriétaires et acquéreurs de moulins TECHNIQUE Un moulin, un élément du patrimoine industriel! Bien plus qu un bâtiment au bord de l eau,

Plus en détail

DESCRIPTION DE L ÉVÉNEMENT

DESCRIPTION DE L ÉVÉNEMENT Dossier Partenaire DESCRIPTION DE L ÉVÉNEMENT Morgins, station de ski valaisanne du domaine des Portes du Soleil, se situe dans un territoire montagneux. Le territoire possède une flore alpine très riche,

Plus en détail

PROJET. les 4 garanties SILC

PROJET. les 4 garanties SILC PROJET pedagogique les 4 garanties SILC 0 811 460 441 Coût d un appel local contrat QUALITÉ séjours et stages linguistiques loffice.org contact@silc.fr www.silc.fr SÉJOURS INTERNATIONAUX LINGUISTIQUES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 13 DECEMBRE 2010 LANCEMENT DU DISPOSITIF ECOWATT PROVENCE AZUR

DOSSIER DE PRESSE 13 DECEMBRE 2010 LANCEMENT DU DISPOSITIF ECOWATT PROVENCE AZUR 13 DECEMBRE 2010 DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DU DISPOSITIF ECOWATT PROVENCE AZUR Contacts presse: Nathalie Spataro Gulfstream/ Apostrophe Tél. : 06 81 06 11 00 ecowattprovenceazur.presse@gmail.com Contact

Plus en détail

DU HAUT-RHONE SUISSE ET FRANÇAIS

DU HAUT-RHONE SUISSE ET FRANÇAIS DOSSIER DE PRESSE NOUVELLE GESTION SEDIMENTAIRE DU HAUT-RHONE SUISSE ET FRANÇAIS Cnr accompagne l abaissement partiel de la retenue suisse de Verbois DU 19 au 31 MaI 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE SYNTHÈSE

Plus en détail

AFFICHAGE. AFFICHAGE MOBILE Roule ma pub et Mouv Pub Valence, Romans, Saint-Marcellin, Tain dès le 24 septembre 2 véhicules pendant 4 jours

AFFICHAGE. AFFICHAGE MOBILE Roule ma pub et Mouv Pub Valence, Romans, Saint-Marcellin, Tain dès le 24 septembre 2 véhicules pendant 4 jours PLAN MEDIA ET COMMUNICATION 2014 AFFICHAGE AFFICHAGE MOBILE Roule ma pub et Mouv Pub Valence, Romans, Saint-Marcellin, Tain dès le 24 septembre 2 véhicules pendant 4 jours Arrières de bus - 106 faces Soit

Plus en détail

Révision Ligne 24 Milieux aquatiques

Révision Ligne 24 Milieux aquatiques Révision Ligne 24 Milieux aquatiques Une révision pour répondre aux objectifs du Grenelle et du SDAGE Un domaine qui monte en puissance Dotations : 8,5 M en 2007 -> 22 M en 2012 Fort taux d engagement

Plus en détail

CATALOGUE GENERAL DES FORMATIONS

CATALOGUE GENERAL DES FORMATIONS SOCIETE NATIONALE DE SAUVETAGE EN MER Centre de Formation et d Intervention de LYON Bateau «Le PACHA» Situé Face au 10, Avenue Leclerc 69 007 LYON contact@snsmlyon.fr Tél : 04 72 72 96 60 CATALOGUE GENERAL

Plus en détail

SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE

SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE ATELIER CEREMA 21 MAI 2015 LYON DÉPARTEMENT MARKETING ET SERVICE / TER RA DIFFUSION LIMITÉE JEUDI 21 MAI 2015 SOMMAIRE 01. DÉFINITION

Plus en détail

Dans tous les autres cas, les tarifs fixés dans la délibération n 4.15 du 16 mars 2007 sont applicables.

Dans tous les autres cas, les tarifs fixés dans la délibération n 4.15 du 16 mars 2007 sont applicables. Direction du cinéma Tourner à Nice Les personnes morales ou physiques s engageant à mentionner le nom de la Ville de Nice au générique de leur film ou sur leur prise de vue photographique peuvent, sous

Plus en détail

Le Rhin Environnement International

Le Rhin Environnement International Le Rhin Environnement International Environnement Général Journée CFBR 16 octobre 2010 Environnement général 1. Historique (depuis 1800) 1.1 Phases d aménagement depuis 2 siècles 1.2 Juridique Accords

Plus en détail

Assemblée générale de l OMPI

Assemblée générale de l OMPI F WO/GA/40/10 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 21JUIN 2011 Assemblée générale de l OMPI Quarantième session (20 e session ordinaire) Genève, 26 septembre 5 octobre 2011 COOPÉRATION DANS LE CADRE DES DÉCLARATIONS

Plus en détail

PLAN D ACTION STRATTOUR 2011 Stratégie Media

PLAN D ACTION STRATTOUR 2011 Stratégie Media PLAN D ACTION STRATTOUR 2011 Stratégie Media Territoires de coopération : Provence-Alpes-Côte d Azur, Rhône-Alpes, Ligurie, Piémont, Val d Aoste Janvier 2011 SOMMAIRE STRATTOUR, Stratégie Media 2011 CONTEXTE

Plus en détail

L exploitation-maintenance des centrales d électricité verte. Garantir la performance de vos investissements dans le temps

L exploitation-maintenance des centrales d électricité verte. Garantir la performance de vos investissements dans le temps L exploitation-maintenance des centrales d électricité verte Garantir la performance de vos investissements dans le temps L exploitation-maintenance : assurer un fonctionnement durable de vos parcs la

Plus en détail

Partenaire des acheteurs publics. Publication des avis Plateforme de dématérialisation. Un média puissant & performant

Partenaire des acheteurs publics. Publication des avis Plateforme de dématérialisation. Un média puissant & performant Un média puissant & performant LE DAUPHINE LIBERE appartient au 1er groupe de presse quotidienne français couvrant les 3/4 de l est de la France, soit plus de 1,1 million d exemplaires par jour. Cellule

Plus en détail

Votre lettre du Vos références Nos références Annexes PL/PL/SIPPT/200802784RA.9990

Votre lettre du Vos références Nos références Annexes PL/PL/SIPPT/200802784RA.9990 Note à Mesdames et Messieurs les Fonctionnaires généraux(ales). Votre lettre du Vos références Nos références Annexes PL/PL/SIPPT/200802784RA.9990 Objet : Sécurité: Plan interne d urgence 1. INTRODUCTION

Plus en détail

BAROMÈTRE DE SATISFACTION DES USAGERS. Voies du Nord. Baromètre de satisfaction des usagers du réseau de Voies Navigables de France 2014

BAROMÈTRE DE SATISFACTION DES USAGERS. Voies du Nord. Baromètre de satisfaction des usagers du réseau de Voies Navigables de France 2014 1 BAROMÈTRE DE SATISFACTION DES USAGERS Plan 1 Rappel : Méthodologie et échantillon 2 Qui sont les navigants ayant répondu à l enquête? 3 Satisfaction globale des navigants 4 Satisfaction par thématique

Plus en détail

LE NOUVEAU VISAGE DE LA RÉSERVE NATURELLE DE L ILE DU RHIN :

LE NOUVEAU VISAGE DE LA RÉSERVE NATURELLE DE L ILE DU RHIN : LE NOUVEAU VISAGE DE LA RÉSERVE NATURELLE DE L ILE DU RHIN : 0 hectares, de milieux humides et secs, renaturés 380 000 m 3 de déblais et de remblais pour moduler le nouveau paysage 50 hectares ensemencés

Plus en détail

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux Programme annuel de prévention académique pour l année civile 2013 RECTORAT Secrétariat Général Le programme annuel de prévention académique 2013 a été rédigé en s appuyant sur les orientations stratégiques

Plus en détail

Guide du Partenaire 2014

Guide du Partenaire 2014 Guide du Partenaire 2014 Prestataires d activités «Ensemble, valorisons notre territoire et vos activités» OYONNAX TOURISME www.tourisme-oyonnax.com Une équipe à votre écoute L équipe assure l accueil

Plus en détail

Forum Samuel de Champlain «Eau et Santé», La Rochelle 2008

Forum Samuel de Champlain «Eau et Santé», La Rochelle 2008 Forum Samuel de Champlain «Eau et Santé», La Rochelle 2008 COMMENT RÉUSSIR UNE COLLABORATION ENTRE ACTEURS ET FINANCEURS POUR MINIMISER LES RISQUES DE CRUE À LA POPULATION? L exemple du projet pilote du

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L ATTRIBUTION DU LABEL

CAHIER DES CHARGES POUR L ATTRIBUTION DU LABEL CAHIER DES CHARGES POUR L ATTRIBUTION DU LABEL Famille Plus, label national pour l accueil des familles et des enfants dans les communes touristiques françaises (Version du 6 Juin 2012) 1/8 Cahier des

Plus en détail

PRESENTATION A LA PRESSE DU BILAN DU PLAN DEPARTEMENTAL DE LUTTE CONTRE LES CAMBRIOLAGES ET LES VOLS A MAIN ARMEE

PRESENTATION A LA PRESSE DU BILAN DU PLAN DEPARTEMENTAL DE LUTTE CONTRE LES CAMBRIOLAGES ET LES VOLS A MAIN ARMEE PRÉFET DE L'AIN CABINET DU PREFET PRESENTATION A LA PRESSE DU BILAN DU PLAN DEPARTEMENTAL DE LUTTE CONTRE LES CAMBRIOLAGES ET LES VOLS A MAIN ARMEE vendredi 5 septembre 2014 préfecture de l'ain Un engagement

Plus en détail

PREFET DE LA MAYENNE. La délinquance en Mayenne Point d étape au 30 juin 2014

PREFET DE LA MAYENNE. La délinquance en Mayenne Point d étape au 30 juin 2014 PREFET DE LA MAYENNE La délinquance en Mayenne Point d étape au 30 juin 2014 Dossier de presse 11 juillet 2014 LES ATTEINTES AUX BIENS (AAB) En zone police En zone gendarmerie Dans le département Atteintes

Plus en détail

POLO CLUB DE VEYTAY JAEGER-LECOULTRE POLO MASTERS 2015 DOSSIER DE SPONSORING

POLO CLUB DE VEYTAY JAEGER-LECOULTRE POLO MASTERS 2015 DOSSIER DE SPONSORING POLO CLUB DE VEYTAY JAEGER-LECOULTRE POLO MASTERS 2015 DOSSIER DE SPONSORING Table des matières I. Le Polo Club de Veytay II. Jaeger-LeCoultre Polo Masters 2015 III. Infrastructures du JLC Polo Masters

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

BOOK PRESSE. Agence Guest System

BOOK PRESSE. Agence Guest System BOOK PRESSE Agence Guest System SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 JOURNAUX - MAGAZINES... 3 TOURISME ET GASTRONOMIE... 4 GOLF DU MAROC... 5 ILLI... 6 TEL QUEL... 7 L ECONOMISTE... 8 LE MATIN... 9 LA VIE ECO... 10

Plus en détail

ACTIVITES DE TRANSPORT FLUVIAL

ACTIVITES DE TRANSPORT FLUVIAL SDAGE RMC Volume 2 ACTIVITÉS DE TRANSPORT FLUVIAL 1 Fiche thématique n 20 ACTIVITES DE TRANSPORT FLUVIAL I. Infrastructures I.1 Généralités : Loi sur l eau de 1964 Le Comité de Bassin est consulté sur

Plus en détail

PREFECTURE DE LA REUNION

PREFECTURE DE LA REUNION PREFECTURE DE LA REUNION ARRETE n 747 du 11 mars 2009 modifiant le plan de secours spécialisé volcan «Piton de la Fournaise» approuvé par arrêté préfectoral n 2740 du 7 octobre 2005 LE PREFET DE LA REUNION

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

Guide pour les entreprises utilisatrices de travail eurs temporaires 2012

Guide pour les entreprises utilisatrices de travail eurs temporaires 2012 Guide pour les entreprises utilisatrices de travailleurs temporaires 2012 2 Guide pour les entreprises utilisatrices Edito c Editorial Le travailleur temporaire, est un perpétuel nouveau, soumis à des

Plus en détail

COORDONNER. votre événementiel. odi.c tourisme 07 octobre 2010

COORDONNER. votre événementiel. odi.c tourisme 07 octobre 2010 COORDONNER votre événementiel Assurer la coordination pour la mise en œuvre de votre plan d actions est une base de réussite dans l organisation de votre événementiel PLANIFIER LES ÉTAPES DE VOTRE PROJET

Plus en détail

votre événementiel touristique

votre événementiel touristique COORDONNER votre événementiel touristique Assurer la coordination pour la mise en œuvre de votre plan d actions est une base de réussite dans l organisation de votre événement touristique PLANIFIER LES

Plus en détail

Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du

Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du Public (E.R.P.) par exemple un restaurant, une salle de spectacles, un magasin, ou vous souhaitez devenir exploitant d un tel établissement, et vous

Plus en détail

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch Le projet QualiCarte a été initié par la Conférence suisse de la formation professionnelle en collaboration avec des organisations suisses du monde du travail, et plus particulièrement l Union suisse des

Plus en détail

CHARTE DE SECURITE ROUTIERE

CHARTE DE SECURITE ROUTIERE CHARTE DE SECURITE ROUTIERE Entre : L Etat, Ministère de l Equipement, des Transports, du Logement, du Tourisme et de la Mer, représenté par Monsieur Rémy HEITZ, Délégué Interministériel à la Sécurité

Plus en détail