FAQs des Règles 2ème édition pour les certificateurs tierce partie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FAQs des Règles 2ème édition pour les certificateurs tierce partie"

Transcription

1 FAQs des Règles 2ème édition pour les certificateurs tierce partie Les Règles pour les certificateurs tierce partie, 2 ème édition, ont été publiées en En réponse à des questions de certificateurs tierce partie reconnus par l IATF, les FAQs suivantes ont été établies et approuvées par l IATF. Une FAQ est une explication d une règle ou d une exigence. Les nouveautés apparaissent en bleu. Les questions 1 à 39 ont été éditées en Avril Les questions FAQs 17, 29 et 32 ont été révisées en septembre La FAQ 14 a été révisée en mars 2006, et la FAQ 40 a été créée en mars 2006, et les FAQ 41, 42 et 43 en juin Numéro Référence aux règles Certificateur tierce partie 1.5 Certificateur tierce Question Est-ce que le conseil en système de management de la Qualité ne se rapporte qu aux dits systèmes, ou bien inclut-il le conseil sur d autres systèmes de management, tels l environnement, la santé, la sécurité? Les certificateurs pour ISO/TS 16949:2002 peuvent-ils procurer Edition juin 2007 Réponse Les règles 1.5 ont été modifiées pour supprimer le mot «Qualité», donc le conseil se rapporte à tous les systèmes de management, y compris ISO et OHSAS Non. Le conseil ou la formation sur site, dans n importe qu elle méthodologie liée à un système de management, p.ex. SPC, Analyse des Page 1 sur 15

2 3. partie 1.5 Certificateur tierce partie 1.7 du conseil ou de la formation sur site dans les outils de base, 6 Sigma, Lean Manufacturing? Quest-ce qu un client qui exige la conformité à l ISO/TS 16949:2002? Systèmes de Mesure, AMDEC, 6 Sigma, Lean Manufacturing, représente une source de conflit potentielle. C est un client de l organisme, qui exige la conformité ou la certification à l ISO/TS 16949:2002 de ses Fournisseurs. Page 2 sur 15

3 4. Enregistrements Processus d audit 2 6. Processus d audit 2.1 Lors de la re-certification, est-ce que le cycle de conservation des enregistrements recommence? Ou bien le certificat est-il considéré comme continu? Les exigences de jours de l Etape 2 Audit sur site sont illustrées en annexe 3, et le certificateur doit appliquer le programme de calcul de jours d audit fourni par son Oversight Office IATF. Est-ce que le programme ou les tables sont obligatoires? Si l organisme et le Fournisseur sont la même entité juridique, comment le Fournisseur est-il traité dans l audit de l organisme? Un nouveau certificat réinitialise un nouveau cycle, donc la période de conservation la plus longe d un enregistrement chez le certificateur est de 6 ans. Si une question se pose concernant le calcul des jours d audit, alors les tables en Annexe 3 doivent être utilisées. Des exemples peuvent être trouvées dans la FAQ 35. Si le Fournisseur est au même endroit que l organisme, il doit être audité comme étant une partie de l organisme (cf Règles 1.7). Si le Fournisseur est situé à un endroit autre que celui de l organisme, il sera considéré du point de vue du SMQ comme un Fournisseur (cf ISO/TS 16949:2002, 7.4). Dans cette clause ( ), le terme «Fournisseur» désigne des sites où a lieu la production de pièces d origine ou de rechange spécifiées par le client. Voir aussi définition de «fabrication», Page 3 sur 15

4 Est-ce que les fonctions support (ex: conception, achats, stockage) peuvent être considérées comme sous-traitées plutôt que intégrées au périmètre d audit du site (donc non soumises aux exigences ISO/TS 16949:2002)? Les fonctions support sont considérées comme partie de l audit du site, pas comme sous-traitées (voir Règles 2.3). Les fonctions support doivent être évaluées selon l exigence de l annexe 1 selon lequel «Durant l audit, toutes les clauses de l ISO/TS 16949:2002 doivent être couvertes». Un test du critère «fonction support d une même société» peut être de savoir si le service fourni est uniquement destiné à cette seule société, au contraire d une société indépendante qui offrirait ce service à plusieurs clients différents. 7. Processus d audit 2.3 Concernant la conception du produit, les parties concernées du 7.3 Conception et Développement peuvent être exclues de l audit si le client est responsable (Cf ISO/TS 16949:2002, 1.2 Périmètre d application, et Règles Annexe 1). Si aucune partie du 7.3 n est exclue du champ d audit, soit : 1 - une autre entité de la société que le site à certifier est responsable du processus de conception du produit (la façon dont l organisme prend en compte les coûts de conception de produit ne sera pas prise en considération). Dans ce cas, les fonctions support seront auditées selon les Règles 2.3, et toutes les exigences pertinentes de l ISO/TS 16949:2002 seront appliquées, soit : 2- le site a un contrat de prestation externalisée (selon définition ISO/TS 16949: et 4.1.1) avec une société de conception du produit indépendante. Dans ce cas, le sous-traitant doit avoir la capacité de satisfaire l ISO/TS 16949: en totalité, y compris les interfaces entre l organisme et les sous-traitants selon Règles Annexe 1. Page 4 sur 15

5 8. Processus d audit 2.3 Si 2 certificateurs sont impliqués dans l audit de plusieurs sites avec des fonctions support communes, les 2 certificateurs doivent-ils inclure les employés des fonctions support dans le calcul du nombre de jours d audit? Le certificateur qui n audite pas les fonctions support peut-il réduire le nombre de jours d audit? Les 2 certificateurs doivent inclure les employés des fonctions support dans le calcul du nombre de jours d audit. Le certificateur qui n audite pas les fonctions support peut réduire le nombre de jours d audit de la valeur nécessaire pour auditer les fonctions support. Ces réductions doivent être notées dans la remise d offre, et sont sujettes à examen par l Oversight Office IATF. Voir aussi Règles, Annexe 3, «Dispositions pour la certification société». 9. Processus d audit 2.3/ 2éme puce Selon la dernière phrase: «Ces informations doivent être dans une langue pour laquelle l organisme et le certificateur se sont mis d accord.» Il s agit du certificateur auquel l organisme demande d accepter le rapport. 10. Attestation de conformité 2.4 A quel certificateur est-il fait référence? L audit initial qui peut donner lieu à une attestation de conformité exige-t-il les étapes 1 et 2 de l audit? Une attestation de conformité confirme que les processus satisfaisant les exigences de l ISO/TS 16949:2002 et des Règles existent, mais que toutes les preuves objectives nécessaires démontrant leur efficacité ne sont pas disponibles ; donc les étapes 1 et 2 de l audit sont nécessaires. 11. Attestation de conformité 2.4 Quelle est la durée d un audit initial pouvant amener à une attestation de conformité? La durée doit être celle d un audit initial complet, cf Annexe 3. Dans les cas 2.4 a) : aucune réduction n est permise pour l extension à l ISO/TS 16949:2002. Dans les cas 2.4 b) : si une certification à un SMQ existe, alors les réductions pour l audit d extension sont permises. (Cf Règles 4.9). Page 5 sur 15

6 12. Attestation de conformité 2.4 L attestation de conformité doitelle être approuvée par la personne ayant le droit de veto? Oui 13. Attestation de conformité 2.4 (b) Quand un contrat du client est reçu, quel est le processus d audit qui débute? Les étapes 1 et 2 de nouveaux audits, avec une réduction maximale de 50% du nombre de jours d audit. 14. Attestation de conformité 2.4 (b) 15. Processus d audit Processus d audit 2.5 Si à la fin de la période de 12 mois aucune commande client n a été reçue, mais que l organisme peut montrer qu il est toujours sur la liste de consultation du client, que se passe-t-il? Quelle est la tolérance sur la programmation de l audit de recertification? La programmation des audits de surveillance prend elle en compte la fin de l étape 2 audit sur site, ou bien la date d édition du certificat? Révision de mars 2006 : voir le point n 9 des Interprétations Validées des Règles L attestation de conformité expire. L organisme peut à nouveau postuler pour une attestation de conformité, qui demandera un audit initial complet de la même durée que celui pour l attestation précédente. Il doit se dérouler à -3 mois / + 0 mois de la date de fin de l audit initial sur site. Si la limite est dépassée, le certificat devient caduc et l organisme retourne à l étape T 0 Le cycle d audits doit être basé sur les dates de l audit initial de certification. Page 6 sur 15

7 17. Processus d audit Processus d audit Processus d audit Equipe d audit 3.2 Comment les exigences spécifiques clients sont-elles auditées selon l approche processus? Que signifie: «Toutes les équipes de travail des activités de fabrication doivent être auditées»? Est ce que toute obligation ( doit ), mentionnée dans une clause de l ISO/TS 16949:2002, et non satisfaite, donne lieu à une non-conformité individuelle? Au moins un des membres de l équipe d audit doit avoir l expérience suffisante des domaines audités pour toutes les activités objet de la certification du site. Cela signifie-t-il un membre de l équipe en particulier, ou bien que collectivement, l équipe a l expérience suffisante? Révision de septembre 2005 La 1 ere étape est de déterminer quelles sont les exigences spécifiques des clients applicables. La 2 ème étape est de passer en revue les processus de l organisme pour identifier et traiter ces exigences dans son Système de Management de la Qualité (SMQ). En utilisant l approche processus automobile, l équipe d audit devrait inclure dans son échantillonnage un nombre suffisant d exigences clients, pour s assurer que le processus est efficace. Au cours d un cycle d audits tous les processus couvrant les exigences de l IATF et celles des clients doivent être inspectés Voir les Interprétations Validées N 3 et 4 des Règles Cela signifie que l auditeur doit être physiquement présent dans toutes les équipes, et chaque activité de fabrication doit faire partie des activités auditées. Non, une non conformité peut couvrir plusieurs exigences doit non satisfaites. Il faut que le libellé de la non-conformité transmette clairement à l organisme les observations relatives aux exigences. Collectivement, l équipe doit avoir une expérience suffisante. Nota : L équipe d audit est constituée d auditeurs qualifiés IATF et n inclut pas d expert technique. Page 7 sur 15

8 21. Equipe d audit 3.6 Puce 5 L organisme ne peut utiliser le logo IATF reproduit sur son certificat par le certificateur. L organisme peut-il copier le certificat pour raisons commerciales au sein d articles dans des revues? Le certificat peut être reproduit en entier pour ce besoin. 22. Autres exigences 4.5 L étape 1 Revue de Préparation est-elle soumise à audits témoins IATF? L étape 1 Revue de Préparation est soumise à audits témoins. Les audits témoins peuvent inclure l étape 1, ou l étape 2, ou les deux Autres exigences 4.10 Autres exigences 4.10 Autres exigences 4.12 Si un organisme transfère la certification d un certificateur A à un certificateur B, les mêmes auditeurs qui ont réalisé les audits pour le certificateur «A» peuventils réaliser l audit de transfert pour le certificateur «B» Quelle est la durée de vie d un certificat après la fin d un audit de transfert? Est-ce que c est la durée restante de la période de validité courante? Le certificateur doit informer l IATF de tout changement de ses accréditations de systèmes de management, incluant des changements dans les codes de société (ex : code NAF) L audit de transfert déclenche un nouveau cycle d audit. Selon Règles 3.3, des auditeurs différents devraient être utilisés pour l audit de transfert. Les Règles 2ème édition stipulent que l audit de transfert est équivalent à l audit de re-certification, c est donc un nouveau cycle de certification (3 ans) Cette exigence visait initialement la perte de reconnaissance à une norme. Cependant, la perte d un code NAF relatif à l industrie automobile devrait aussi être notifiée. Les autres codes NAF ne nécessitent pas de notification. Page 8 sur 15

9 Contenu du certificat de conformité 5 Contenu du certificat de conformité 5c Est-il possible de mener un audit à l ISO/TS 16949:2002 et à un autre système de management? Comment les certificateurs gèrent le contrôle des révisions documentaires des certificats renouvelés et des annexes? Anciennement FAQ 7 Si un certificateur sous contrat IATF mène un audit à un système de management en plus de l ISO/TS 16949:2002, les Règles 2ème édition pour les certificateurs tierce partie doivent être respectées. Les certificateurs peuvent ajouter aux certificats une date d édition ou utiliser une note de bas de page pour indiquer l indice de révision des certificats et des annexes Contenu du certificat de conformité 5d Contenu du certificat de conformité 5g 30. Annexe 1 Si le site unique d un organisme fonctionne sous des noms multiples, le certificat peut il mentionner ces divers noms? Que veut-on dire par exigences spécifiques de SMQ? Quels sont les clients listés dans l annexe au certificat? Responsabilité de conception. Dans le cas d activités de conception sous-traitées, l auditeur devra vérifier que l organisme et ses sous-traitants ont la compétence nécessaire pour respecter toutes les exigences du chapitre 7.3, y compris pour les interfaces entre l organisme et ses sous-traitants Cela se limite t il au 7.3? Des noms multiples pour un même site sont permis, à condition que l audit couvre toutes les activités du SMQ sur le site. Quand des noms multiples apparaissent sur le certificat du site, ce doivent être les noms du site, et ils ne peuvent contenir des noms associés à des fonctions support, p. ex. des établissements de vente chargées de commercialiser les produits. Supprimé en septembre 2005 Cette question est remplacée par l Interprétation Validée N 6 des Règles Oui l organisme et ses sous-traitants» signifie que collectivement, ces 2 entités satisfont toutes les exigences du 7.3, particulièrement en ce qui concerne les interfaces, incluant les processus applicables, tels le : Compétences en conception de produit, et le : Compétence. Page 9 sur 15

10 31. Annexe Accord sur la revue de préparation Annexe 1 Quels auditeurs se chargent de l étape 1 - Revue de Préparation? Qu est ce qui constitue l approbation de la revue de préparation? Est-ce que les certificateurs émettent des non conformités durant la revue, qui doivent être clôturées sous 90 jours (T 2 - début de l audit sur site)? L étape 1 doit être réalisée par un membre de l équipe d audit (choisie pour les étapes 1 et 2 de l audit), de préférence le responsable d audit. Le rapport doit être communiqué à tous les membres de l équipe d audit. Révision de septembre 2005 L étape 1 Revue de Préparation est définie dans ISO DIS Annexe A et commentée plus avant dans les Règles 2ème édition, Annexe 1. L étape 1 a pour but de juger de la «recevabilité» et de procurer des informations adéquates pour la planification de l audit. La recevabilité est estimée selon deux critères: i - Les exigences des Règles 2 ème éd. sont-elles satisfaites? L organisme doit procurer la documentation suivante à l équipe d audit pour revue, et pour planifier l audit (Cf le format dans le Guide IATF à l ISO/TS 16949:2002) La description des processus montrant leur séquence et interactions, y compris les indicateurs clé et tendances de performance des 12 mois précédents, au minimum, Les preuves que toutes les exigences de l ISO/TS 16949:2002 sont prises en compte par les processus de l organisme, Le manuel Qualité (pour chaque site à auditer), La planification et les résultats des audits internes et des revues de management des 12 derniers mois. Une partie des documents exigés est constituée des audits internes des processus de l organisme suivis d une revue de management. La liste des auditeurs internes qualifiés, La liste des exigences spécifiques clients L état de la satisfaction des clients et de leurs réclamations, incluant leurs rapports d évaluation et leurs tableaux de bord de performance. Page 10 sur 15

11 33. Gestion des nonconformités Annexe 1 Concernant l exigence de clôture sous 90 jours, le certificateur doit-il s assurer de la vérification sur site de chaque non-conformité pour l étape 2 Audit sur Site initial ou pour l audit de surveillance? ii - Est-ce que l organisme satisfait à l ISO DIS 17021, Annexe A, A.2,f : «L étape 1 d audit doit être menée pour évaluer si les audits internes et revues de management sont planifiés et déroulés efficacement, et si le niveau d implémentation du système de management fournit des preuves que l organisme est prêt pour l étape 2 Audit sur Site.» Si les items exigés dans les Règles, Annexe 1 ne sont pas présents et complets, alors l étape 1 jugera l organisme non prêt. Si durant l étape 1, des non conformités majeures évidentes relatives à l implémentation efficace par l organisme du système de management sont décelées, l organisme sera jugé non prêt. Les non conformités ne sont pas relevées lors de l étape 1 Revue de Préparation. L étape 1 répond à la question : «l étape 2 Audit sur Site doit il être mené?». Si la réponse est négative, l organisme retourne à l étape T 0. Le certificateur devrait identifier dans le rapport de l étape 1, tous sujets de préoccupation qui pourraient donner lieu à non conformités durant l audit étape 2. L Oversight Office IATF doit approuver le gabarit d étape 1 Revue de Préparation, du certificateur. Il est attendu que les non conformités majeures entraînent une vérification sur site sous 90 jours. Le fait de décider si les non conformités mineures requièrent vérification sur site sous 90 jours, ou bien sont incluses dans le plan d audit pour l audit suivant, est une décision du certificateur basée sur la connaissance et l expérience. Page 11 sur 15

12 Gestion des nonconformités Annexe 1 Nombre de jours d audit pour la certification Annexe 3 La vérification au prochain audit de surveillance de toute non conformité est-elle conforme aux exigences? Quelle est la bonne manière de calculer le nombre de jours d audit des fonctions support pour un certificat société? Oui, pourvu que les non conformités de l audit précédent aient été résolues à 100%. Résolues à 100% signifie : - maîtrise des conditions permettant d empêcher tout risque pour le client - des preuves documentées telles que plans d actions, instructions, enregistrements pour prouver l éradication des conditions amenant à la NC, incluant les responsabilités assignées ou une visite de vérification. Ceci doit avoir été réalisé sous 90 jours après la fin de l audit sur site. Anciennement FAQ 3. Le nombre minimum de jours d audit pour un certificat site est basé sur le nombre de personnes impliquées dans l activité du site, indépendamment de leur localisation (Cf FAQ 35 des Règles : Exemples de Certification sur Site 1-5). Pour les besoins de calcul de nombre de jours d audit minimum, si il y a plusieurs certificats sites supportés par une implantation support commune, il est attendu une répartition au prorata des employés de l implantation support parmi l effectif du site en utilisant les effectifs des divers sites (Cf FAQ 35 des Règles Certification sur Site - Exemple 6). Le calcul du nombre de jours minimum pour un certificat société est similaire à un certificat multi-sites supportés par une implantation support commune. Pour les besoins du calcul, les employés des implantations support devraient être répartis au prorata parmi l effectif du site en utilisant le pourcentage d effectif des sites (Cf FAQ 35 des Règles Certification Exemple de société 1). Note 1 : Les jours d audit en annexe 3 constituent un minimum. De ce fait, tous les nombres de jours d audit minimum non entiers ou multiples de 0.5 devraient être arrondis à la demi-journée supérieure la plus proche. Note 2 : C est le certificateur qui a la responsabilité de bâtir un plan Page 12 sur 15

13 Nombre de jours d audit pour la certification Annexe 3 Nombre de jours d audit pour la certification Annexe Certification société 39. Annexe 3 Auditer suivant l approche processus automobile Annexe 5, puce 2, 4ème tiret. Est il nécessaire d avoir un revue de préparation sur chaque site dans le cas d une certification société? Si plusieurs sites avec un SMQ commun sont susceptibles de demander une certification société, peut on n avoir qu une seule étape 1 Revue de Préparation? Est il acceptable d éditer un certificat global relatif aux sites couverts par un audit société, en supplément des certificats individuels des sites? Que veut dire : «Identification des processus à regrouper pour optimiser l audit du point de vue de l économie et de l efficacité.» d audit global dont le total des jours d audit respecte l exigence minimum du calcul. La répartition des jours d audit entre les sites et toutes les fonctions support sur site ou non est de la responsabilité du certificateur. Si le certificateur s éloigne de manière significative du calcul de base en fonction de la répartition des effectifs, il doit en inclure la justification dans les documents de préparation du plan d audit. Note 3 : Pour toute question sur le nombre minimum de jours d audit, s adresser au certificateur ou à son Oversight Office IATF. Dans le cas d une certification société, chaque site doit subir une Etape 1 - Revue de Préparation. Note : Dans des circonstances exceptionnelles, telles que des processus identiques dans divers sites, le certificateur peut en référer à l Oversight Office pour demander une étape 1 Revue de Préparation, hors site. Non Non Lors de la création du plan d audit, l attention doit être portée à la planification des activités pour obtenir un séquencement évitant les duplications inutiles de visites d un même processus. Page 13 sur 15

14 Décision de certification 1.8 Fonctions support 2.3 Quelle est l intention de l IATF vis à vis de l implication du représentant avec droit de véto dans toutes les décisions de certification? Est-ce qu un certificat ISO 9001:2000 d un site identifié comme fonction support d un autre site de fabrication certifié ISO/TS 16949:2002 peut être accepté en lieu et place d un audit ISO/TS :2002? L expression : toutes les décisions relatives à la certification de la clause 1.8 comprend toutes les actions suivantes : délivrer un certificat initial consécutivement à un audit initial délivrer un certificat consécutivement aux conclusions d un audit de transfert maintenir un certificat après chaque audit de surveillance ou chaque audit spécial renouveler un certificat consécutivement à un audit de recertification Non. L IATF considère la certification ISO9001:2000 comme très importante et comme une valeur ajoutée pour les produits ou services qui n entrent pas dans le domaine d application de l ISO/TS16949:2002 L exigence 2.12 des Règles 2 nd Edition de l IATF stipule : «Le plan d audit doit comporter l évaluation de tous les éléments du système qualité de l organisme effectivement mis en place pour respecter les exigences de l ISO/TS16949:2002, ainsi que leur efficacité» or par principe une certification ISO9001:2000 ne comporte pas «l évaluation de tous les éléments du système qualité de l organisme effectivement mis en place pour respecter les exigences de l ISO/TS16949:2002». L exigence 2.3 des Règles 2 nd Edition de l IATF stipule : «Pour l audit initial, les fonctions support qui ne sont pas sur le site doivent être auditées avant le site de fabrication. Le plan d audit des fonctions support non situées sur le site doit être adapté suivant l ordre logique des processus et leurs interfaces.» L IATF demande que le rapport d audit d un site de fabrication comprenne toutes les références aux fonctions support principales incluses dans le champ du site de fabrication. Page 14 sur 15

15 42. Fonctions support 2.3 (3 ème paragraphe) Est-ce qu un site de développement ou tout autre fonction support située ou non sur le site fabrication peut être certifiée ISO/TS16949 : 2002 en tant qu organisme à part entière? Non. L exigence 2.3 (3 ème paragraphe) des Règles 2 nd Edition de l IATF stipule clairement : «Les fonctions support doivent être auditées en tant que contributrices au système de management de la qualité du site de fabrication, mais ne peuvent obtenir de certification séparée à l ISO/TS 16949:2002» 43. Transfert de certificateur 4.10 Est-ce qu un organisme possédant un certificat ISO/TS 16949:2002 qui a été mis en «suspension» par l actuel certificateur tierce partie reconnu par l IATF peut transférer son certificat vers un autre certificateur tierce partie reconnu par l IATF durant la période de suspension? Non. L annexe 4 des Règles 2 nd Edition indique qu un certificat dans l état «suspendu» reste valide et toujours reconnu par l IATF. Cependant, un certificat dans l état «suspendu», bien que valide, signifie que l organisme a un certain nombre de problèmes concernant l efficacité de son système de management de la qualité ou n est pas en accord avec les Règles de l IATF, et par conséquent n est pas apte au transfert vers un autre certificateur tierce partie reconnu par l IATF Le transfert vers un autre certificateur tierce partie reconnu par l IATF ne peut seulement avoir lieu après que l actuel certificateur tierce partie reconnu par l IATF ait levé la suspension suite à la résolution des états ou actions qui ont provoqués la mise en suspension. Page 15 sur 15

FAQs des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien - 4 ème édition

FAQs des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien - 4 ème édition FAQs des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien - 4 ème édition Les Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien- 4 ème édition, ont été publiées en octobre 2013 et son applicable depuis

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD

PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD Version V4 du 28 mai 2013 Bureau Veritas Certification 1 / 20 SOMMAIRE OBJET, CONDITIONS PREALABLES DE L AUDIT TIERCE PARTIE ET PERIMETRE DE CONFORMITE...

Plus en détail

PROPOSITION ET CONTRAT DE CERTIFICATION...3

PROPOSITION ET CONTRAT DE CERTIFICATION...3 Procédure générale de certification de Produits et de Services Version du 14 janvier 2015 SOMMAIRE 1. PROPOSITION ET CONTRAT DE CERTIFICATION...3 1.1. Candidature... 3 1.1.1. Schéma général... 3 1.1.2.

Plus en détail

PROCEDURE DE CERTIFICATION IIW MCS SELON EN ISO 3834

PROCEDURE DE CERTIFICATION IIW MCS SELON EN ISO 3834 1 PROCEDURE DE CERTIFICATION IIW MCS SELON EN 2 SYNTHESE DES REVISIONS Révision 0 : Révision 1 : édition originale de la procédure modification du paragraphe 3.3.1 c) : critères pour évaluation des coordonnateurs

Plus en détail

Table des matières 8.3 TRAITEMENT DES REMARQUES... 27 ANNEXE 1 : PROCEDURE DE RECLAMATIONS ET PLAINTES... 28 ANNEXE 2 : PROCEDURE D APPEL...

Table des matières 8.3 TRAITEMENT DES REMARQUES... 27 ANNEXE 1 : PROCEDURE DE RECLAMATIONS ET PLAINTES... 28 ANNEXE 2 : PROCEDURE D APPEL... Guide de l audit Des Systèmes de Management Qualité, et Médical A l attention des Clients REDACTEUR VERIFICATEUR APPROBATEUR NOM G.LABORDE R ADJEL Y GERARDIN DATE 11/09/2009 11/09/2009 11/09/2009 VISA

Plus en détail

Processus d obtention du Label MARIANNE

Processus d obtention du Label MARIANNE Secrétariat Général pour la Modernisation de l Action Publique Processus d obtention du Label MARIANNE Version 6 du 18 avril 2013 1/19 Préambule Le document «Processus de Labellisation» a été rédigé par

Plus en détail

Marquage CE des Granulats

Marquage CE des Granulats REFERENTIEL SECTORIEL POUR LA Page 1 sur 11 MAÎTRISE DE LA PRODUCTION DES GRANULATS (Système d'attestation de conformité 2+) SOMMAIRE : Article 1 Objet et domaine d application Article 2 Intervenants dans

Plus en détail

SOMMAIRE. Bureau Veritas Certification FranceGP01 Certification de systèmes de management 2015-05-15.docx Page 2/21

SOMMAIRE. Bureau Veritas Certification FranceGP01 Certification de systèmes de management 2015-05-15.docx Page 2/21 Procédure de Certification de systèmes de management GP01 Version du 15 mai 2015 SOMMAIRE 1. Proposition de certification... 3 1.1 Candidature... 3 1.1.1 Schéma général... 3 1.1.2 Schéma Multi-sites...

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001 Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI CONDITIONS D ACCREDITATION D ORGANISMES MULTISITES OU ORGANISES EN RESEAU OU METTANT EN COMMUN DES MOYENS GEN PROC 10 Révision 03 CONDITIONS D ACCREDITATION D ORGANISMES MULTISITES OU ORGANISES EN RESEAU

Plus en détail

CERTIFICATION CERTIPHYTO

CERTIFICATION CERTIPHYTO CONDITIONS GENERALES DE CERTIFICATION MULTISITES Indice 2 Page 1/15 «Distribution de produits phytopharmaceutiques, Application en prestation de service de produits phytopharmaceutiques, Conseil à l utilisation

Plus en détail

Guide pour les organismes notifiés concernant l'audit des fournisseurs 2 des fabricants de dispositifs médicaux

Guide pour les organismes notifiés concernant l'audit des fournisseurs 2 des fabricants de dispositifs médicaux NBOG BPG 1 2010-1 Guide pour les organismes notifiés concernant l'audit des fournisseurs 2 des fabricants de dispositifs médicaux 1 introduction Traduction non officielle du document en anglais publié

Plus en détail

CERTIFICATION CERTIPHYTO

CERTIFICATION CERTIPHYTO CONDITIONS GENERALES DE CERTIFICATION MONOSITE Indice 2 Page 1/12 «Distribution de produits phytopharmaceutiques, Application en prestation de service de produits phytopharmaceutiques, Conseil à l utilisation

Plus en détail

Guide de l audit Des Systèmes de Management Qualité et Médical

Guide de l audit Des Systèmes de Management Qualité et Médical Guide de l audit Des Systèmes de Management Qualité et Médical A l attention des Clients REDACTEUR VERIFICATEUR APPROBATEUR NOM P.DUPONCHEL R ADJEL Y GERARDIN DATE 09/05/2013 09/05/2013 09/05/2013 VISA

Plus en détail

juin 2003 Programmes d accréditation des Systèmes de management de la qualité (PASMQ)

juin 2003 Programmes d accréditation des Systèmes de management de la qualité (PASMQ) Guide du SCECIM Politique et méthode relatives à la qualification sectorielle dans le cadre du système canadien d évaluation de la conformité des instruments médicaux (SCECIM) juin 2003 Programmes d accréditation

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI EXIGENCES SPECIFIQUES POUR LA CERTIFICATION DES PERSONNES REALISANT DES DIAGNOSTICS TECHNIQUES IMMOBILIERS CEPE REF 26 Révision 06 Septembre 2009 Section «Certification d Entreprises et de Personnels et

Plus en détail

Protocole de Certification UTZ Certified

Protocole de Certification UTZ Certified Protocole de Certification UTZ Certified Version 3.0 septembre 2012 (Version préalable 2.0 février 2010) Protocole de Certification UTZ Certified Septembre 2012 Des copies gratuites de ce document sont

Plus en détail

Le concept d audit. chapitre 1. 1.1. Qu est ce qu un audit? 1.1.1. Principe général

Le concept d audit. chapitre 1. 1.1. Qu est ce qu un audit? 1.1.1. Principe général chapitre 1 Le concept d audit Lorsque le brouillard ou la pénombre vient, chacun cherche à éclairer son environnement pour mener ses activités, qu elles restent traditionnelles ou qu il faille les adapter

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT CONTROL UNION INSPECTIONS FRANCE 16 rue Pierre Brossolette 76600 Le Havre Tel : 02 35 42 77 22 Processus de Certification de système de management 01

Plus en détail

Food. Notes de Doctrine IFS, Version 2

Food. Notes de Doctrine IFS, Version 2 Food Notes de Doctrine IFS, Version 2 Mars 2013 PrÉAMBULE Les notes de doctrine sont constituées de toutes les clarifications à caractère normatif apportées par l IFS depuis la publication de l IFS Food

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

Payment Card Industry (PCI) Data Security Standard Questionnaire d auto-évaluation A et attestation de conformité

Payment Card Industry (PCI) Data Security Standard Questionnaire d auto-évaluation A et attestation de conformité Payment Card Industry (PCI) Data Security Standard Questionnaire d auto-évaluation A et attestation de conformité Commerçants carte absente, toutes les fonctions de données de titulaires de carte sont

Plus en détail

GP01 : Procédure de Certification du système de management

GP01 : Procédure de Certification du système de management GP01 : Procédure de Certification du système de management 29 Octobre 2013 GP01 1 Procédure de certification du système de management BV Maroc Activité Certification Date de Révision Novembre 2005 Historique

Plus en détail

Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique

Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique Certification ISO 9001 : 2008 Rapport d'audit de renouvellement Date(s) de l'audit : 4 & 5 décembre 2012 Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique A l attention de Madame Fabienne MORALY Suzanne

Plus en détail

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Relation avec d autres normes de Management de la Qualité Formation Assurance Qualité LNCM, Rabat 27-29 Novembre 2007 Marta Miquel, EDQM-CoE 1 Histoire de l ISO/IEC

Plus en détail

Directives d éligibilité et de périmètre ISO/CEI 20000

Directives d éligibilité et de périmètre ISO/CEI 20000 Directives d éligibilité et de périmètre ISO/CEI 20000 traduction française 1 V1.1 du document «itsmf ISO/CEI 20000 Certification Scheme Scoping Guidelines» 1. Introduction Ce document doit être considéré

Plus en détail

Revue du Dossier d Audit et Décision de Certification ISO 9001/ISO 14001 PR_PAC_RVDOSS_00

Revue du Dossier d Audit et Décision de Certification ISO 9001/ISO 14001 PR_PAC_RVDOSS_00 Page: 1 / 11 1 OBJECTIF, EXIGENCES FONDAMENTALES... 2 2 VERIFICATION DES DOSSIERS DE CERTIFICATION... 2 2.1 REVUE DES CONTRATS... 2 2.2 REVUE FORMELLE ET TECHNIQUE... 4 2.3 REVUE DE LA BRANCHE EAC ADDITIONNELLE:...

Plus en détail

Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients

Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients Prestation de Certification CERTIFICATION-D D-Indice 7 Applicable le 09//009 CERTIFICATION D Indice 7 Page /7 GLOBAL sas 8, rue du séminaire

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

LCIE C 00-196 novembre 2014

LCIE C 00-196 novembre 2014 LCIE C 00-196 novembre 2014 CERTIFICATION de SYSTEME de MANAGEMENT de la QUALITE en conformité avec la norme ISO 9001 REGLES DE CERTIFICATION Edition n 9 Date de mise en application : 15 Janvier 2015 Approuvé

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Ind A Avril 2012

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Ind A Avril 2012 MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Avril 2012 DIFFUSION INTERNE CONTROLEE Rédaction Valérie MINSENTI Responsable Management de la Qualité et de la Sécurité Date : 18/05/12 Visa

Plus en détail

GRILLE D AUDIT SYSTÈME QUALITÉ 17025

GRILLE D AUDIT SYSTÈME QUALITÉ 17025 Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Programme d accréditation des laboratoires d analyse environnementale Programme d accréditation des laboratoires d analyse agricole GRILLE D AUDIT

Plus en détail

Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001

Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001 Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001 Revision du 03/06/2008 Règles de certification des système de management d entreprise ISO 14001-ISO 9001 1/12 Révision

Plus en détail

Certification. Procédure standard. Valable à compter du : 18.02.2014 Diffusion : publique

Certification. Procédure standard. Valable à compter du : 18.02.2014 Diffusion : publique Procédure standard Valable à compter du : 18.02.2014 Diffusion : publique Table des matières 1. Objectif du présent document... 4 2. Domaine d application... 4 3. Système de certification... 4 3.1 Critères

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

FAQ Audit. 7) Dans quelle mesure la cotation 0 (non évalué) peut-elle être utilisée dans la check-list audit?

FAQ Audit. 7) Dans quelle mesure la cotation 0 (non évalué) peut-elle être utilisée dans la check-list audit? PB 07 FAQ INTERNET REV 1 2007-1/11 FAQ Audit 1) Lorsqu'il y a des NC A lors d'un audit et qu'un contrôle visuel est nécessaire pour lever ces NC, peut-on utiliser des photographies pour éviter de devoir

Plus en détail

Conditions générales pour la certification de systèmes de

Conditions générales pour la certification de systèmes de Page : 1 de 5 1 Généralités Le Service de Certification ESCEM propose aux entreprises de certifier leurs Systèmes de Management Qualité (SMQ), Santé Sécurité au travail (SMS) ou Environnement (SME). Les

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Ind B Février 2014

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Ind B Février 2014 MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA Février 2014 DIFFUSION INTERNE CONTROLEE Rédaction Valérie MINSENTI Responsable Management de la Qualité et de la Sécurité Date : 18/02/14 Visa : Approbation M. Vincent

Plus en détail

Certification. Procédure

Certification. Procédure Procédure Certification Référence document : PROCEDURE DE CERTIFICATION Sommaire DOCUMENTS DE REFERENCE 4 SCHEMA GENERAL DE LA CERTIFICATION 5 DEMANDE DE CERTIFICATION 7 REVUE DE LA DEMANDE 7 AUDITS DE

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

NOTES DE DOCTRINE. Manuel* réf. : PAGE PI CERTIF* réf. : 1 PE CERTIF* réf. : 02

NOTES DE DOCTRINE. Manuel* réf. : PAGE PI CERTIF* réf. : 1 PE CERTIF* réf. : 02 Manuel* réf. : PI CERTIF* réf. : 1 PE CERTIF* réf. : 02 RDT-ISC-0002-2014-Rév 0 3 NOTES DE DOCTRINE *Manuel = Manuel Qualité - PI = Procédure Interne - PE = Procédure Externe RÉDACTION VÉRIFICATION APPROBATION

Plus en détail

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS

DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS DISPOSITIF PARTICULIER DE CERTIFICATION DES DIAGNOSTIQUEURS IMMOBILIERS Diffusion contrôlée : - Membres du comité - Examinateurs - Référents techniques page 1/15 O/Préambule Les décisions de certification,

Plus en détail

Règles de certification

Règles de certification N d identification : NF 248 N de révision : Version 7.3 Date de mise à jour : 27/03/2015 et Addendum n 1 du 27/03/2015 Date de mise en application : 20/04/2015 Règles de certification ACTIVITES DES PEPINIERES

Plus en détail

«Appropriation de la norme EN9100 par les entreprises et pistes d amélioration»

«Appropriation de la norme EN9100 par les entreprises et pistes d amélioration» Conférence sur la certification EN 9100 «Appropriation de la norme EN9100 par les entreprises et pistes d amélioration» 16/12/2014 Christelle REBILLET Chef de Produit - AFNOR Certification Programme Contexte

Plus en détail

Validation des processus de production et de préparation du service (incluant le logiciel)

Validation des processus de production et de préparation du service (incluant le logiciel) Validation des processus de production et de préparation du service (incluant le logiciel) Traduction non officielle du document Réponses et décisions de EK-Med 3.9 B 18 publié sur le site Web de l organisme

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION Référentiel N NF 367 I82 N de révision : 3 (Juillet 2012) VIDEOSURVEILLANCE Service d installation et de maintenance ORGANISMES CERTIFICATEURS AFNOR Certification 11 rue Francis

Plus en détail

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle Introduction à la norme ISO 27001 Eric Lachapelle Introduction à ISO 27001 Contenu de la présentation 1. Famille ISO 27000 2. La norme ISO 27001 Implémentation 3. La certification 4. ISO 27001:2014? 2

Plus en détail

Passer de l ISO 9001:2008 à l ISO 9001:2015

Passer de l ISO 9001:2008 à l ISO 9001:2015 ISO 9001 Guide de transition Révisions ISO Passer de l ISO 9001:2008 à l ISO 9001:2015 La nouvelle norme internationale pour les systèmes de management de la qualité ISO 9001 - Système de Management de

Plus en détail

Réussir la Démarche de Management

Réussir la Démarche de Management Formation à la norme ISO 9001, V 2008 Formateur Dr Mohammed Yousfi Formateur Auditeur Consultant QSE Réussir la Démarche de Management Réussir le Projet ISO 9001, Version 2008 1 Programme Introduction

Plus en détail

CONVENTION ASSURANCE QUALITÉ (QAA) FONCTION NÉGOCIANT

CONVENTION ASSURANCE QUALITÉ (QAA) FONCTION NÉGOCIANT 1. Préambule 1.1 Généralités La présente convention d assurance qualité (QAA) définit les exigences posées aux fournisseurs REHAU en matière d assurance qualité. La QAA REHAU constitue des règles destinées

Plus en détail

La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise

La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise Du mardi 3 décembre au vendredi 6 décembre 2013 La certification pour améliorer l organisation de votre entreprise Eric PIBOYEUX Président de la commission Jeunes FEDEREC Anne-Claire BEUCHER Responsable

Plus en détail

Certification de Systèmes de Management Recertification

Certification de Systèmes de Management Recertification Certification de Systèmes de Management Recertification Organisme CCTB SA Adresse 7, Impasse du Battoir CH-1845 Noville Représentant(e) Monsieur Stephan Grangier Référentiel(s) ISO 9001:2008 N certificat(s)

Plus en détail

IRIS International Railway Industry Standard

IRIS International Railway Industry Standard Français Addendum 19 Juin 2008 IRIS International Railway Industry Standard Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text

Plus en détail

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10)

Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 Système Qualité Pharmaceutique (ICH Q10) Le document ICH Q10 sur le

Plus en détail

REFERENTIEL DE LA CERTIFICATION DE PERSONNE GP01 DIAGNOSTIC IMMOBILIER

REFERENTIEL DE LA CERTIFICATION DE PERSONNE GP01 DIAGNOSTIC IMMOBILIER Le présent document a pour objet de définir le processus de de compétences d une personne dans les diagnostics immobiliers. 0. Introduction est une société française filiale du groupe Holding, qui est

Plus en détail

Processus et exigences d accréditation. Centre d expertise en analyse environnementale du Québec

Processus et exigences d accréditation. Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Programme d accréditation des établissements d analyse des émissions des véhicules lourds Processus et exigences d accréditation DR-12-PIEVAL-01

Plus en détail

QMS-AUD-01 Audits internes. 1.1 Objectif Assurer la conformité du système de gestion de la qualité (SGQ) par des audits internes.

QMS-AUD-01 Audits internes. 1.1 Objectif Assurer la conformité du système de gestion de la qualité (SGQ) par des audits internes. QMS-AUD-01 Audits internes 1 Domaine et application 1.1 Objectif Assurer la conformité du système de gestion de la qualité (SGQ) par des audits internes. 1.2 Domaine d application Tous les aspects du SGQ

Plus en détail

BSI Training Academy. Catalogue de Formation. Faire de notre expérience votre expertise. Janvier l Décembre 2015

BSI Training Academy. Catalogue de Formation. Faire de notre expérience votre expertise. Janvier l Décembre 2015 BSI Training Academy Janvier l Décembre 2015 ISO 9001:2015 et ISO 14001:2015 ISO/TS 16949 Nouveau Catalogue de Formation. Faire de notre expérience votre expertise 1 Contenu. Bienvenue dans les formations

Plus en détail

La qualité dans les organismes de formation

La qualité dans les organismes de formation Conception Henri HELL 12/2011 Présentation ISO 29990 Conception Henri HELL 30/11/2011 La qualité dans les organismes de formation Henri HELL Ingénieur d Action Régionale Auditeur QSE et automobile Délégation

Plus en détail

Organisation internationale de normalisation

Organisation internationale de normalisation Organisation internationale de normalisation ISO 9001 Qu en attendre dans les chaînes d approvisionnement? Introduction Vous qui êtes appelé à sélectionner vos fournisseurs, ou qui avez la responsabilité

Plus en détail

REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP

REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP Date d application 1 er Mars 2012 Angle Avenue Kamal Zebdi et rue Dadi Secteur 21, Hay Riad-Rabat Tél.: (+212) 537 57 24 49/53 Fax: (+212) 537 71 17 73 URL : www.imanor.ma

Plus en détail

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation BELAC 2-002 Rev 2-2014 CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation Les dispositions de la présente procédure

Plus en détail

EXIGENCES ASSURANCE QUALITÉ SOUS-TRAITANT & FOURNISSEUR SOMMAIRE :

EXIGENCES ASSURANCE QUALITÉ SOUS-TRAITANT & FOURNISSEUR SOMMAIRE : Page 1/7 Indice Date Objet Rédigé par Visa Vérifié par Visa Approuvé par Visa B 19/01/2006 Changement de logo S. LE NAGUARD J. ROBERT Ph. EVENAT C 27/10/2006 Distinction fournisseur / sous-traitant. A.

Plus en détail

Améliorer la Performance des Fournisseurs

Améliorer la Performance des Fournisseurs Les Solutions SQA de Solumina L Assurance Qualité Fournisseur Figure 1 Influence sur les affaires de nos clients actuels. Réduire des Stocks lors des Inspections Le Système de Contrôle Qualité Fournisseurs

Plus en détail

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs)

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) «Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) Bernard Canton Stéphane Clayette Programme 1 - Premières réflexions 2 - Dossier Industriel 3 - Label

Plus en détail

Catalogue de services standard Référence : CAT-SERVICES-2010-A

Catalogue de services standard Référence : CAT-SERVICES-2010-A Catalogue de services standard Référence : CAT-SERVICES-2010-A Dans ce catalogue, le terme Client désigne l entité légale intéressée à l achat de services délivrés par ITE- AUDIT, que cet achat soit un

Plus en détail

Procédure de Certification de systèmes de management GP01 Spécifique secteur aéronautique et défense Version du 05/10/15

Procédure de Certification de systèmes de management GP01 Spécifique secteur aéronautique et défense Version du 05/10/15 Procédure de Certification de systèmes de management GP01 Spécifique secteur aéronautique et défense Version du 05/10/15 SOMMAIRE 1. Proposition de Certification... 3 2. Les auditeurs Bureau Veritas Certification...

Plus en détail

PROCESSUS DE CONTROLE REFERENTIEL INTRANTS UTILISABLES EN AB PROCESSUS DE CONTRÔLE. Contrôle d intrants utilisables en Agriculture Biologique

PROCESSUS DE CONTROLE REFERENTIEL INTRANTS UTILISABLES EN AB PROCESSUS DE CONTRÔLE. Contrôle d intrants utilisables en Agriculture Biologique Page: 1/6 PROCESSUS DE CONTRÔLE Contrôle d intrants utilisables en Agriculture Biologique 1. LES ETAPES DU CONTROLE 2. LEXIQUE 3. MODE DE TRAITEMENT DES ECARTS Page: 2/6 1/ LES ETAPES DU CONTRÔLE 1 - DEMANDE

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation Procédure d habilitation Version 1.1 Page 1/12 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.0 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de

Plus en détail

Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001?

Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001? Systèmes de Management de l Energie Pourquoi choisir l ISO 50001? Réduire le coût énergétique : outils et solutions pratiques AFQP 06 & CCI de Nice Côte d Azur le 13/01/2015 Théophile CARON - Chef de Projet

Plus en détail

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 Date d application : 4 février 2013 DOC-PC 024 version 02 1/13 SOMMAIRE PAGES 1 OBJET 3 2 TERMINOLOGIE 3 et 4 3 DOCUMENTS DE REFERENCE

Plus en détail

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement Révisions ISO ISO 9001 Livre blanc Comprendre les changements Aborder le changement ISO 9001 en bref Comment fonctionne ISO 9001? ISO 9001 peut s appliquer à tous les types et tailles d organisations et

Plus en détail

PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction

PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction «LABEL EGALITE» PARTIE 2 Gestion de votre candidature et de son instruction Gestion de votre candidature - version 1 du 15 septembre 2004 Page 1 sur 8 SOMMAIRE Gestion de votre candidature et de son instruction

Plus en détail

CHARTE QUALITÉ FOURNISSEURS

CHARTE QUALITÉ FOURNISSEURS 20/05/2005 CHARTE QUALITÉ FOURNISSEURS INSTRUCTIONS REF. ISP.10.IN.06 B Etabli par : Vérifié par : Approuvé par : Marie GREGOIRE Marie GREGOIRE Franck SAUVAGEOT Marie GREGOIRE En Rédaction Marie GREGOIRE

Plus en détail

CENTRE DE PREVENTION ET D'EXAMENS DE SANTE DE CREIL référentiels : ISO9001 date de laudit : 17/12/10 référence organisme : 1091999 Votre chargé daffaires : Elodie CHRETIEN ligne directe : 01 41 62 87 33

Plus en détail

Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions

Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions OBJECTIF 1 L objectif de la présente Norme

Plus en détail

DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES. Version 0.6 06/02/2015

DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES. Version 0.6 06/02/2015 DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES 1 Version 0.6 06/02/2015 2 PARTIE I : DÉCRYPTAGE RÉGLEMENTAIRE Cadre réglementaire et normatif Les entreprises concernées Objectifs

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement

République Algérienne Démocratique et Populaire. Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement LA QUALITÉ PROGRAMME NATIONAL DE MISE A NIVEAU DES PME Édition 2013 LA QUALITÉ

Plus en détail

Commission canadienne des grains

Commission canadienne des grains Commission canadienne des grains Procédure du système qualité Accréditation et surveillance des fournisseurs de services de la CCG PSQ CCG 2.1.0 Copie non contrôlée Commission canadienne des grains Bureau

Plus en détail

Système de management H.A.C.C.P.

Système de management H.A.C.C.P. NM 08.0.002 Norme Marocaine 2003 Système de management H.A.C.C.P. Exigences Norme Marocaine homologuée par arrêté du Ministre de l'industrie, du Commerce et des Télécommunications N 386-03 du 21 Février

Plus en détail

CERT Certification SOP 29 fr. Certification. Procédure standard. Valable à compter du : 18/12/2014 Diffusion : publique

CERT Certification SOP 29 fr. Certification. Procédure standard. Valable à compter du : 18/12/2014 Diffusion : publique 29 fr Certification Procédure standard Valable à compter du : 18/12/2014 Diffusion : publique Table des matières 1 Objectif du présent document... 4 2 Domaine d application... 4 3 Système de certification...

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PARTIE I INTERPRÉTATION 1. (1) Sauf indication contraire, les mots et expressions utilisés dans le présent règlement ont le sens qui leur est donné dans la Loi

Plus en détail

Nouvelle certification EN 9100 version 2009 :

Nouvelle certification EN 9100 version 2009 : Nouvelle certification EN 9100 version 2009 : GUIDE DE TRANSITION SOMMAIRE 1 INTRODUCTION A LA CERTIFICATION EN 9100 2 - NOUVELLE NORME EN 9100 VERSION 2009 : LES EVOLUTIONS 3 IMPACTS SUR LE PROCESSUS

Plus en détail

La norme NF EN ISO/CEI 17025 Mise en œuvre au CTP. Michèle BOUCLIER 12 octobre 2011

La norme NF EN ISO/CEI 17025 Mise en œuvre au CTP. Michèle BOUCLIER 12 octobre 2011 La norme NF EN ISO/CEI 17025 Mise en œuvre au CTP Michèle BOUCLIER 12 octobre 2011 Centre Technique du Papier CTP Domaine Universitaire - 351, rue de la Papeterie - 38044 Grenoble Cedex 09 - France Tél.

Plus en détail

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr CATALOGUE 2015 1 LE MOT DU DIRECTEUR Fort du succès de nos formations vous avez été plus nombreux à vouloir poursuivre l aventure avec TS CONSULTANT. Aussi pour satisfaire une demande continuellement forte,

Plus en détail

EVALUATION DU SYSTEME ASSURANCE QUALITE FOURNISSEUR (ESQF)

EVALUATION DU SYSTEME ASSURANCE QUALITE FOURNISSEUR (ESQF) Avril 2007 DGA/Q EVALUATION DU SYSTEME ASSURANCE QUALITE FOURNISSEUR (ESQF) EVALUATION DU SYSTEME QUALITE FOURNISSEUR (ESQF) I. Eléments pour l évaluation du système d assurance qualité fournisseurs 1.

Plus en détail

Certification des ressources d hébergement en toxicomanie ou en jeu pathologique

Certification des ressources d hébergement en toxicomanie ou en jeu pathologique Ministère de la Santé et des Services sociaux Direction générale des services sociaux, Direction des dépendances et de l itinérance Certification des ressources d hébergement en toxicomanie ou en jeu pathologique

Plus en détail

«LABEL EGALITE PROFESSIONNELLE» PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction

«LABEL EGALITE PROFESSIONNELLE» PARTIE 2. Gestion de votre candidature et de son instruction «LABEL EGALITE PROFESSIONNELLE» PARTIE 2 Gestion de votre candidature et de son instruction 11 rue Francis de Pressensé - 93751 La Plaine Saint-Denis Cedex - France -T. +33 (0)1 41 62 80 11 - F : +33 (0)1

Plus en détail

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel.

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. INTRODUCTION QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. Ce certificat est destiné à toutes les écoles d enseignement

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION Référentiel I4 NF 285 Edition : Janvier 2015 N de révision : 4 ORGANISMES CERTIFICATEURS CNPP Cert. Route de la Chapelle Réanville CD 64 - CS 22265 F- 27950 SAINT-MARCEL Tél.

Plus en détail

LES FONDEMENTS DE LA QUALITE

LES FONDEMENTS DE LA QUALITE Qualité en Recherche et en Enseignement Supérieur Séminaire International IAV Hassan II Rabat, Maroc 31 mai et 1er juin 2007 LES FONDEMENTS DE LA QUALITE Pascal ROBERT, Ingénieur Action Régionale AFAQ

Plus en détail

Concept d inspection et de certification

Concept d inspection et de certification Concept d inspection et de certification Fruits, légumes et pommes de terre Table des matières 1 Introduction et documents normatifs... 3 2 Champ d application et définitions... 3 2.1 Producteur:... 3

Plus en détail

DEMANDE D OFFRE DE CERTIFICATION. DONNEES GENERALES Nom de l entreprise :.. Adresse :..

DEMANDE D OFFRE DE CERTIFICATION. DONNEES GENERALES Nom de l entreprise :.. Adresse :.. DEMANDE D OFFRE DE CERTIFICATION DONNEES GENERALES Nom de l entreprise :.. Adresse :.... Téléphone :. Fax :. N de TVA : Courrier électronique :. Site internet :. Situation de l'entreprise : Zone rurale

Plus en détail

Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria

Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria Expérience de la certification selon RQPH Laurence Cingria DESS en pharmacie hospitalière Séminaires Assurance Qualité Sion, le 21 juin 2005 Plan Définitions Historique SMQ Pharmacie des HUG Utilité RQPH

Plus en détail

Audit énergétique et ISO 50 001 Réponses aux questions posées

Audit énergétique et ISO 50 001 Réponses aux questions posées Audit énergétique et ISO 50 001 Réponses aux questions posées Nota préalable important : les réponses apportées ci-après sont des interprétations basées sur les projets de texte disponibles au 3 juillet

Plus en détail

Audits internes. OMS/EDQM - Rabat, 27-28 Novembre 2007. Olivier Detongre IPH - Belgium

Audits internes. OMS/EDQM - Rabat, 27-28 Novembre 2007. Olivier Detongre IPH - Belgium 1 Audits internes Olivier Detongre IPH - Belgium OMS/EDQM - Rabat, 27-28 Novembre 2007 FEDERAL PUBLIC SERVICE (FPS) HEALH, FOOD CHAIN SECURITY AND ENVIRONMENT 2 1. Exigences des Normes Norme ISO 17025

Plus en détail