Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE A Le cisplatine... 8

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8. A Le cisplatine... 8"

Transcription

1 Sommaire INTRODUCTION GÉNÉRALE... 5 CHAPITRE I : L ACTIVITÉ ANTICANCÉREUSE DES COMPLEXES DE PLATINE... 8 A Le cisplatine A.I Découverte de l activité anti-tumorale du cisplatine... 8 A.II Activité du cisplatine... 9 A.II.1) Mécanisme d action... 9 A.II.2) Mécanismes de résistance au cisplatine A.II.3) Effets secondaires du cisplatine B Les nouveaux complexes de platine B.I Complexes commercialisés B.I.1) Carboplatine B.I.2) Oxaliplatine B.I.3) Nédaplatine (254-S) B.II Développement de nouveaux complexes B.II.1) Administration par voie orale- Complexes de platine IV B.II.2) Activité sur des cellules résistantes au cisplatine B.II.3) Elargissement du spectre d action : complexe multinucléaire B.II.4) Baisse de toxicité : le Pt(ESDT)(Py)Cl B.II.5) Conclusion sur les nouveaux complexes C Intérêt d une étude des complexes de platine en présence de nucléophiles C.I Les halogénures C.I.1) Les ions chlorure C.I.2) Les ions iodure C.II Les nucléophiles soufrés C.II.1) Cystéine C.II.2) Méthionine C.II.3) Glutathion C.II.4) Thiocyanates C.II.5) Thiosulfates C.II.6) Le ddtc CONCLUSION... 21

2 CHAPITRE 2 : LA SPECTROSCOPIE D ABSORPTION X A Principes de la spectroscopie d absorption X A.I Introduction A.II Les oscillations EXAFS A.II.1) Phénomène physique A.II.2) Formule standard de l EXAFS A.III Applications de la spectroscopie d absorption X B Réalisation pratique d une expérience B.I Mesure du coefficient d absorption B.II Balayage en énergie B.II.1) Le rayonnement synchrotron B.II.2) Le monochromateur B.III Echantillon B.IV Détecteurs C Analyse des spectres expérimentaux C.I Soustraction du préseuil C.II Choix de E C.III Soustraction de l absorption atomique C.IV Calcul de la transformée de Fourier et filtrage C.V Simulation des spectres expérimentaux D Conditions d enregistrement et de traitement des spectres D.I Enregistrements D.II Extraction du spectre EXAFS D.III Etude du spectre EXAFS D.III.1) Transformée de Fourier D.III.2) Filtrage E Conclusion CHAPITRE 3 : ETUDE DE COMPLEXES DE RÉFÉRENCE A Complexes modèles A.I Le tétrachloroplatine (II) A.II Le tétraaminoplatine (II) B Etude du cisplatine solide C Etude du Platine(oxalate)

3 CHAPITRE 4 : ETUDE DE SOLUTIONS DE CARBOPLATINE A Le carboplatine A.I Le carboplatine solide A.II Le carboplatine en solution B Comportement du carboplatine en présence d espèces nucléophiles B.I En présence d ions halogénure B.I.1) Ions chlorure a. En présence de chlorure de Sodium Précipité obtenu avec une concentration 3M en chlorure de sodium Evolution du carboplatine en présence de chlorure de sodium 0,3M b. En présence d acide chlorhydrique Cinétique de carboplatine en présence d acide chlorhydrique Influence de la concentration en acide chlorhydrique B.I.2) Ions iodure B.II En présence d ions soufrés B.II.1) Cystéine Modélisation avec quatre atomes d azote Modélisation avec trois azotes et un soufre Modélisation avec deux azotes et deux soufres Modélisation avec un azote et trois soufres Modélisation avec quatre atomes de soufre B.II.2) Méthionine B.II.3) Glutathion B.II.4) Thiocyanates B.II.5) Thiosulfates B.II.6) Diéthyldithiocarbamate Modélisation de la première couche de coordination Modélisation du signal après 2,5Å Conclusion sur les réactions avec le carboplatine CHAPITRE 5 : ETUDE DE SOLUTIONS D OXALIPLATINE A L oxaliplatine A.I L oxaliplatine solide Participation des différents ligands au signal expérimental Modélisation du signal expérimental A.II L oxaliplatine en solution B Comportement de l oxaliplatine en présence d espèces nucléophiles B.I En présence d ions halogénure... 93

4 B.I.1) Ions chlorure a.evolution de l oxaliplatine en présence d acide chlorhydrique Cas d un excès d acide chlorhydrique Cinétique d oxaliplatine en présence d HCl b.evolution de l oxaliplatine en présence de chlorure de sodium B.I.2) Ions iodure B.II En présence d ions soufrés B.II.1) Cystéine B.II.2) Méthionine B.II.3) Glutathion B.II.4) Thiocyanate de potassium B.II.5) Thiosulfates B.II.6) Diéthyldithiocarbamate de sodium Modélisation de la première couche de coordination Etude complète de la structure du produit de dégradation Etude infrarouge Modèle bidentate pontant : étude EXAFS Modèle bidentate mononucléaire : étude EXAFS discussion Conclusion sur les réactions avec l oxaliplatine DISCUSSION ET CONCLUSION Synthèse des résultats Perspectives ANNEXES

5 Introduction Générale Les dérivés du platine sont largement utilisés en thérapeutique humaine dans de nombreux protocoles anticancéreux. Trois organoplatines sont actuellement disponibles en France : le cisplatine, le carboplatine et l oxaliplatine. De fortes collaborations avec le laboratoire de pharmacie galénique de la Faculté Paris V et la pharmacie centrale de l hôpital de Poissy- Saint Germain en Laye, nous ont permis d orienter notre étude vers les problématiques intéressant les thérapeutes, à savoir le problème de la stabilité des deux complexes de seconde et troisième génération autorisés en France : le carboplatine et l oxaliplatine. Ces dérivés anticancéreux semblent présenter une haute réactivité aux nucléophiles en solution. Leur dégradation a deux conséquences. D une part in vitro, elle peut compromettre la stabilité de l anticancéreux en solution avant administration. D autre part in vivo, la modification de la structure de ces molécules peut induire des changements notables dans leurs modes d action. Ce travail consiste à caractériser la structure moléculaire des composés formés en solution. S agissant de composés non- cristallisés, la diffraction des rayons X est inopérante, c est pourquoi l utilisation de la spectroscopie d absorption des rayons X (EXAFS) devient nécessaire. Notre travail a été centré sur l étude des produits de dégradation des deux complexes de platine, carboplatine et oxaliplatine, en présence d espèces nucléophiles en solution. Parmi les nucléophiles présents, soit en solution injectable, soit dans la cellule avant réaction avec l ADN ; nous avons étudié les plus fréquemment invoqués : Les ions halogénures : surtout le Cl -, et I -, Les nucléophiles soufrés : cystéine, méthionine, glutathion (présent à forte concentration dans les cellules cancéreuses), les ions thiosulfate (utilisés comme modérateurs de la toxicité du cisplatine en solution injectable), les ions thiocyanate, et le diéthyldithiocarbamate (utilisé pour la décontamination vis-à-vis du cisplatine). 5

6 La dégradation du cisplatine en présence de nucléophiles a été abondamment étudiée. Par contre, les études similaires concernant le carboplatine et l oxaliplatine demandaient à être développées. Notre travail apporte de nouveaux éléments structuraux. Les complexes de platine réagissent et se dégradent soit en restant en solution, soit sous forme de précipités de structure inconnue. Dans tous les cas, nous avons enregistré les spectres de ces composés au LURE (centre français de rayonnement synchrotron). Nous présentons dans ce travail l interprétation de ces spectres et les modèles structuraux qui en découlent. Nous avons réalisé ces études EXAFS en utilisant les programmes de calcul ab-initio des spectres incluant l analyse fine de tous les chemins de diffusion électroniques y compris les chemins de diffusions multiples. Pour cela, notre choix s est porté sur le programme FEFF de l Université de l état de Washington. Les modélisations ont été réalisées avec l aide des méthodes de minimisations de l énergie stérique moléculaire. Dans le chapitre I, nous décrivons la famille des complexes de platine anticancéreux, leurs structures, leurs modes d action. Nous verrons également dans cette partie sur quels critères nous nous sommes appuyés pour choisir les nucléophiles cités plus haut. Le chapitre II décrit la méthode structurale utilisée : la spectroscopie d absorption des rayons X, en particulier l EXAFS. Nous détaillerons également les conditions expérimentales d enregistrement, de traitement des données. Le chapitre III est consacré à l étude EXAFS de complexes modèles. En effet, l étude par EXAFS de composés de structures inconnues nécessite la mise au point d une méthodologie comparative à partir de composés de structures cristallographiques connues. Ces quatre complexes sont le tétrachloroplatine(ii), le tétraaminoplatine (II), le cisplatine, et le platine(oxalate) 2. Les chapitres IV et V étudient respectivement les solutions de carboplatine et d oxaliplatine. Dans un premier temps, nous avons caractérisé le médicament seul, sous forme solide puis en solution aqueuse. La deuxième partie, concernant le comportement du médicament en présence de réactifs, est scindée en deux. Nous avons étudié l effet des ions halogénure Cl - et I -, puis celui des nucléophiles soufrés. En conclusion, nous faisons la synthèse des résultats obtenus, tant en ce qui concerne la réactivité des complexes de platine vis-à-vis des nucléophiles, que pour la 6

7 structure des produits de réaction. Cette synthèse des résultats est menée selon deux points de vue i) La série des nucléophiles a-t-elle un comportement systématique explicable parleurs structures? ii) Les deux complexes de platine ont-ils un comportement semblable vis-à-vis du même nucléophile? Sinon, cette différence est-elle explicable par la nature du complexe? 7

EXAFS. 1,14 10 4 E 1,17 10 4 1,2 10 4 1,23 10 4 0 E (ev) (a) (b) (c)

EXAFS. 1,14 10 4 E 1,17 10 4 1,2 10 4 1,23 10 4 0 E (ev) (a) (b) (c) Chapitre 2 : La spectroscopie d absorption X L étude de l évolution des réactifs et la caractérisation des produits des réactions a été réalisée grâce à une technique qui permet de sonder l environnement

Plus en détail

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2 PARTIE 3 : Réactions chimiques et milieux biologiques TP 15 La chimie des facteurs cinétiques OBJECTIFS : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mettre en évidence quelques paramètres influençant

Plus en détail

Microscopie à Force atomique et Spectroscopies Enseignant : James Sturgis

Microscopie à Force atomique et Spectroscopies Enseignant : James Sturgis Session de rattrapage Master 1 BBSG Méthodes d Analyse Structurale 1 Responsable : Garron Marie- Line Durée : 2 heures Microscopie à Force atomique et Spectroscopies Enseignant : James Sturgis - Question

Plus en détail

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons Les définitions d acidité et de basicité ont beaucoup évoluées depuis leur apparition. Aujourd hui, on retient deux définitions valables. Celle donnée

Plus en détail

Premier projet (Thèse) : Étude des mécanismes dinteraction protéineligand par une approche couplant la simulation moléculaire et la chimie quantique

Premier projet (Thèse) : Étude des mécanismes dinteraction protéineligand par une approche couplant la simulation moléculaire et la chimie quantique Parmi les projets en cours sur la thématique Bioinformatique du Laboratoire de Biochimie et Génétique Moléculaire (LBGM), deux d entre eux seront présentés ici et sont orientés uniquement vers l utilisation

Plus en détail

Examen Méthodes spectroscopiques 2

Examen Méthodes spectroscopiques 2 16 décembre 2010 Examen Méthodes spectroscopiques 2 Durée 2 h Calculatrice et tables spectroscopiques (fournies en début d année) autorisées Exercice 1 (3 pts 10min) Il est possible de doser simultanément

Plus en détail

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments 1 2 Sommaire 1. Inspection visuelle (p.4) 2. Tests de réactions colorées (p.7) 2.1. Préparation d un comprime pour un test de réaction colorée (p.10)

Plus en détail

Réactions d oxydo-réduction

Réactions d oxydo-réduction Réactions d oxydo-réduction Définition Les réactions d oxydo-réduction sont des réactions pendant lesquelles les entourages électroniques des atomes (donc les structures des ions et molécules) changent

Plus en détail

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules UNIVERSITE FRANCOIS RABELAIS FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES TOURS Licence L1 Science et Technologies Mention Sciences du Vivant TRAVAUX PRATIQUES: BIOCHIMIE STRUCTURALE Spectrophotométrie appliquée

Plus en détail

De la physico-chimie à la radiobiologie Les radicaux libres

De la physico-chimie à la radiobiologie Les radicaux libres Les nouvelles orientations en radiobiologie et radiopathologie SFRP - 18 novembre 2004 De la physico-chimie à la radiobiologie Les radicaux libres Pr. Monique Gardès-Albert Laboratoire de Chimie-Physique

Plus en détail

Caractérisation de l environnement local du ligand boronate dans des matériaux hybrides organiques-inorganiques

Caractérisation de l environnement local du ligand boronate dans des matériaux hybrides organiques-inorganiques > ICCF - Equipe MI thématique MPB Caractérisation de l environnement local du ligand boronate dans des matériaux hybrides organiques-inorganiques Guillaume RENAUDIN Thématique Matériaux Poreux et Biocéramiques

Plus en détail

MASTERE CHIMIE : Tronc commun. Semestre S1 2014/2015

MASTERE CHIMIE : Tronc commun. Semestre S1 2014/2015 : Tronc commun Semestre S 0/0 Elément constitutif d'ue (ECUE) Volume Horaire Semestriel Crédits Coefficients d'examen Synthèse et réactivité des composés polyfonctionnels MRC- Synthèse et réactivité des

Plus en détail

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -,

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -, Document du professeur 1/5 Niveau 3 ème Physique Chimie Programme A - La chimie, science de la transformation de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités Comment reconnaître la présence

Plus en détail

CHIMIE Durée : 3 heures

CHIMIE Durée : 3 heures SESSIN 009 CNCURS GE CHIMIE Durée : 3 heures Les calculatrices programmables et alphanumériques sont autorisées. L usage de tout ouvrage de référence et de tout document est strictement interdit. Si, au

Plus en détail

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie Rappel : Lorsque l on chauffe un mélange d une solution de glucose et d une solution d acide 3,5- dinitrosalycilique

Plus en détail

Fiche de révisions sur les acides et les bases

Fiche de révisions sur les acides et les bases Fiche de révisions sur les s et les s A Définitions : : espèce chimique capable de libérer un (ou plusieurs proton (s. : espèce chimique capable de capter un (ou plusieurs proton (s. Attention! Dans une

Plus en détail

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers PVP «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers Frédéric BADAWI Professeur des Universités Directeur du CIES Centre Chargé de mission 1 Projet Mise en place d un

Plus en détail

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Nom : Prénom: n groupe: TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Consignes de sécurité de base: Porter une blouse en coton, pas de nu-pieds Porter des lunettes, des gants (en fonction des espèces

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage Un dosage (ou titrage) a pour but de déterminer la concentration molaire d une espèce (molécule ou ion) en solution (généralement aqueuse). Un réactif de concentration

Plus en détail

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Sulfate SO 4. Potassium K + b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 2 nde : Sciences et laboratoires (SL) Activité : Etude qualitative d une eau minérale Objectif : Comparer les résultats expérimentaux observés avec les valeurs données sur les étiquettes de quelques eaux

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE:

COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE: TEISSIER Thomas MADET Nicolas Licence IUP SIAL Université de Créteil-Paris XII COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE: UV-visible Année universitaire 2003/2004 Sommaire. I. SPECTRE D EMISSION DE LA LAMPE

Plus en détail

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique

Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006. Partie A : Introduction à la chimie inorganique Examen en chimie générale II (CHICO 1160B), septembre 2006 Partie A : Introduction à la chimie inorganique Svp, veuillez utiliser ces feuilles d examen pour répondre aux questions. Vous pouvez employer

Plus en détail

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777)

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) 1ère S Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) Objectif : pratiquer une démarche expérimentale pour déterminer la concentration d une

Plus en détail

Partie 1. Addition nucléophile suivie d élimination (A N + E) 1.1. Réactivité électrophile des acides carboxyliques et groupes dérivés

Partie 1. Addition nucléophile suivie d élimination (A N + E) 1.1. Réactivité électrophile des acides carboxyliques et groupes dérivés Molécules et matériaux organiques Partie 1. Addition nucléophile suivie d élimination (A N + E) 1.1. Réactivité électrophile des acides carboxyliques et groupes dérivés bjectifs du chapitre Notions à connaître

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE 1 PARTIE A : ETAT DE L ART 6

INTRODUCTION GENERALE 1 PARTIE A : ETAT DE L ART 6 Table des Matières INTRODUCTION GENERALE 1 PARTIE A : ETAT DE L ART 6 1. INTRODUCTION DE LA PARTIE A--------------------------------------------------------------------------- 9 2. LE PROCÉDÉ DE COEXTRUSION:

Plus en détail

école polytechnique concours d admission 2005 Composition de Chimie, Filière PC Rapport de MM. Franck ARTZNER et Narcis AVARVARI, correcteurs.

école polytechnique concours d admission 2005 Composition de Chimie, Filière PC Rapport de MM. Franck ARTZNER et Narcis AVARVARI, correcteurs. école polytechnique concours d admission 2005 Composition de Chimie, Filière PC Rapport de MM. Franck ARTZNER et Narcis AVARVARI, correcteurs. L épreuve de chimie comportait deux problèmes indépendants.

Plus en détail

PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5

PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5 PYSIQUE & CIMIE COMPOSITION n PREMIERES S 1, S, S 3, S 4 & S 5 Février 014 Total des points : 40 Durée : 3h00 calculatrice autorisée PARTIE 1 Etude d un solide ionique, l iodure de potassium (9 points)

Plus en détail

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz CCP Chimie MP 20 Énoncé /5 6(66,2 03&+ C O N C O U R S C O M M U N S P O LY T E C H N I Q U E S (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz %/HFDQGLGDWDWWDFKHUDODSOXVJUDQGHLPSRUWDQFHjODFODUWpjODSUpFLVLRQHWjODFRQFLVLRQGH

Plus en détail

Expérience # 7 Identification des composés d un mélange

Expérience # 7 Identification des composés d un mélange Expérience # 7 1. But Le but de l expérience consiste à isoler chacun des composés d un mélange par les techniques de purification connues, à prouver la pureté de chacun et à déterminer la nature des composés

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2. Thème 2. Utilisation des ressources naturelles. L eau

2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2. Thème 2. Utilisation des ressources naturelles. L eau 2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2 Thème 2 Utilisation des ressources naturelles L eau Problématique générale: Des millions d hommes, dans les pays défavorisés, meurent encore chaque année pour avoir

Plus en détail

LICENCE ACADEMIQUE EN CHIMIE FONDAMENTALE

LICENCE ACADEMIQUE EN CHIMIE FONDAMENTALE LICENCE ACADEMIQUE EN CHIMIE FONDAMENTALE Domaine : Sciences de la Matière -SM- (D02) Filière : Chimie Option : Chimie Rattachement Administratif Faculté : Faculté des Sciences Département : Département

Plus en détail

NHCOCH 3 CH 3 + CH 3 CO 2 H

NHCOCH 3 CH 3 + CH 3 CO 2 H FACULTÉ DES SCIENCES DÉPARTEMENT DE CHIMIE CHM 302 Techniques de chimie organique et inorganique Travaux pratiques Coordonnateur: Jean-Marc CHAPUZET Date: Jeudi 30 Novembre 2006 Local: D7-3012; D7-3014

Plus en détail

Détermination des structures moléculaires Structures et diffraction.

Détermination des structures moléculaires Structures et diffraction. Détermination des structures moléculaires Structures et diffraction. Pr. Richard Welter, Institut de Biologie Moléculaire des Plantes, welter@unitra.fr CONTENU DES ENSEIGNEMENTS 1) Discussion sur la notion

Plus en détail

Spectroscopie UV - visible

Spectroscopie UV - visible Spectroscopie UV - visible ACTIVITES 6 Activité de découverte 2 : Spectre et couleur Le «vert malachite» est un colorant organique de synthèse. La teinte de ses solutions (document 1) ressemble à celle

Plus en détail

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R.

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R. 60 ÉCOLE EUROPÉENNE DES SCIENCES ANALYTIQUES Connaissances de base en chimie sur l atome et la lumière 4 jours Être capable de choisir la technique appropriée Fiabiliser les résultats Définitions en absorption

Plus en détail

Détermination d un mécanisme de réaction

Détermination d un mécanisme de réaction Détermination d un mécanisme de réaction Romain Laverrière chimie (romainl0@etu.unige.ch) Tatiana Pachova chimie (pachova0@etu.unige.ch) Introduction But de la manipulation Cette expérience a pour objectif

Plus en détail

- Objectifs méthodologiques et/ou technologiques

- Objectifs méthodologiques et/ou technologiques Activité 42 : Découvrir des facteurs d érosion de la roche 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Géologie externe ; évolution des paysages Notions. contenus Compétences Exemples d activités

Plus en détail

extraire et organiser l information utile

extraire et organiser l information utile 2009-2010 Sciences Physiques Liste des compétences (évaluables en vert / flous?? en bleu) Rechercher, Observer, recenser les informations extraire et organiser l information utile Je sais trouver les informations

Plus en détail

Chapitre 10 : Les amines. I) Définitions et rappels

Chapitre 10 : Les amines. I) Définitions et rappels UIVESITE DES ATILLES Faculté de médecine Cours de Mr PELMAD obert rpelmard@univ- ag.fr Les cours seront complétés par la suite. Chapitre 10 : Les amines I) Définitions et rappels Les amines sont les dérivés

Plus en détail

[METROPOLE] 23 juin 2015

[METROPOLE] 23 juin 2015 Métropole EXERCICE I : Partie 1 : 1. 1.1. L ascension du ballon se fait grâce à l effet de la poussée d Archimède. 1.2. Système : {ballon ; équipage} Référentiel : le sol, référentiel terrestre supposé

Plus en détail

L ANALYSE DE DONNÉES AU SERVICE DES UTILISATEURS. Lorène Allano 16 Avril 2013

L ANALYSE DE DONNÉES AU SERVICE DES UTILISATEURS. Lorène Allano 16 Avril 2013 L ANALYSE DE DONNÉES AU SERVICE DES UTILISATEURS Lorène Allano 16 Avril 2013 Question? Expert Aide à la décision Expériences Digitalisation Analyse automatique Visualisation Outils adapté Données numériques

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Objectif : Valider ou réfuter des «précisions culinaires»* permettant de "conserver une belle couleur verte" lors la cuisson des haricots verts frais (gousses

Plus en détail

Étude de tungstate de bismuth dopé au cérium. AMBIDINA Ibrahima

Étude de tungstate de bismuth dopé au cérium. AMBIDINA Ibrahima Étude de tungstate de bismuth dopé au cérium Laboratoire AMBIDINA Ibrahima Encadreur: J.R.GAVARRI M1 STEM 2012-2013 Sommaire 1. Introduction 2. Étude bibliographique 3. Synthèse de BiCeWO 6 4. Méthode

Plus en détail

IDENTIFICATION DES PHOTOPRODUITS DU TRI-

IDENTIFICATION DES PHOTOPRODUITS DU TRI- CHAPITRE II IDETIFICATIO DES PHOTOPRODUITS DU TRI- FLUSULFURO-METHYLE PAR COUPLAGE HPLC/MS Introduction La connaissance du devenir métabolique et les processus de dégradation des xénobiotiques revêt une

Plus en détail

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN

Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT/DOC Analyse spectrale : Spectroscopies IR et RMN Objectifs : Exploiter un spectre infrarouge pour déterminer des groupes caractéristiques Relier un spectre

Plus en détail

ANALYSE DE L HYDRATATION DE LA PEAU AVEC LE SPECTROPHOTOMETRE PROCHE INFRAROUGE PORTABLE LABSPEC PRO

ANALYSE DE L HYDRATATION DE LA PEAU AVEC LE SPECTROPHOTOMETRE PROCHE INFRAROUGE PORTABLE LABSPEC PRO ANALYSE DE L HYDRATATION DE LA PEAU AVEC LE SPECTROPHOTOMETRE PROCHE INFRAROUGE PORTABLE LABSPEC PRO Présentation Introduction I. Matériel et Méthode II. Résultats III. Discussion Comparaison avec d autres

Plus en détail

Posologie : La dose prophylactique optimale est de 0,05 mg de fluor/kg/jour tous apports fluorés confondus, sans dépasser 1 mg/j.

Posologie : La dose prophylactique optimale est de 0,05 mg de fluor/kg/jour tous apports fluorés confondus, sans dépasser 1 mg/j. TP ch 9b comprendre Préparer une solution à la bonne concentration Objectifs du T.P. : Pratiquer une démarche d investigation Savoir extraire de la notice d un médicament les informations essentielles

Plus en détail

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.»

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.» Chapitre 5 / TP 1 : Contrôle qualité de l'eau de Dakin par dosage par étalonnage à l'aide d'un spectrophotomètre Objectif : Vous devez vérifier la concentration massique d'un désinfectant, l'eau de Dakin.

Plus en détail

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse CHAMPREDONDE Renaud DAUNIS Mélanie TP III Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse Module de géochimie Responsable : J.-L. DANDURAND SOMMAIRE INTRODUCTION I / Etude théorique

Plus en détail

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité

GRAVIMETRIE + NO. 1 - Principe de la gravimétrie. a - Quelques exemples. b - Facteurs influençant la solubilité GRAVIMETRIE 1 - Principe de la gravimétrie Cette méthode d analyse quantitative a pour but d obtenir une séparation quantitative (c'est-àdire totale) d'un cation ou d'un anion (en solution aqueuse) par

Plus en détail

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières)

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières) Gestion des Risques Nos métiers par activité La Gestion des Risques consiste principalement à maîtriser et à contrôler l ensemble des risques de Crédit Agricole CIB afin de minimiser le coût du risque

Plus en détail

Scanner X. Intervenant : E. Baudrier baudrier@unistra.fr

Scanner X. Intervenant : E. Baudrier baudrier@unistra.fr Scanner X Intervenant : E. Baudrier baudrier@unistra.fr Les rayons X Production des rayons X Interaction avec la matière Détection des rayons X Les scanners X Reconstruction de l image L image Ondes électromagnétiques

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif 1. Question 1 Etant donné que le germanium (Ge) est dans la même colonne que le carbone, cela implique qu il possède 4 électrons

Plus en détail

Chapitre 5 Structure des molécules polyatomiques

Chapitre 5 Structure des molécules polyatomiques Chapitre 5 Structure des molécules polyatomiques On distingue trois cas: Molécules polyatomiques non conjuguées, formées de liaisons simples ou multiples isolées, considérées comme la juxtaposition de

Plus en détail

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = =

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = = 1) Chlorure de cuivre Le chlorure de cuivre (II) est un composé ionique constitué d'ions chlorure Cl - et d'ions cuivre (II) Cu 2+. Donner la formule statistique de ce composé. Écrire l'équation de sa

Plus en détail

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR Ce TP s étale sur une séance de 2 heures (spectre visible), puis une séance d 1 heure (spectre infrarouge). Objectifs : - Identifier un colorant

Plus en détail

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6

Perrothon Sandrine UV Visible. Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 Spectrophotométrie d'absorption moléculaire Étude et dosage de la vitamine B 6 1 1.But et théorie: Le but de cette expérience est de comprendre l'intérêt de la spectrophotométrie d'absorption moléculaire

Plus en détail

ORDRE DE RÉACTION : MÉTHODES DE

ORDRE DE RÉACTION : MÉTHODES DE ORDRE DE RÉACTION : MÉTHODES DE RÉSOLUTION Table des matières 1 Méthodes expérimentales 2 1.1 Position du problème..................................... 2 1.2 Dégénérescence de l ordre...................................

Plus en détail

Atelier 2 Les activit acti és vit exp e érimen érim t en ales t

Atelier 2 Les activit acti és vit exp e érimen érim t en ales t Atelier 2 Les activités expérimentales Les axes de réflexion de cet atelier De l importance des consignes à la mise en activité des élèves L incidence de la construction de la situation proposée L incidence

Plus en détail

Dépôt. Mécanismes. Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère)

Dépôt. Mécanismes. Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère) Dépôt Mécanismes Fiche détaillée Niveau (A partir de la 1ère) I. Introduction Les mécanismes de dépôt comprennent à la fois les phénomènes qui se font par l'intermédiaire des précipitations, ou dépôt humide,

Plus en détail

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM :

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM : COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices Savoir son cours QCM : Paires d ions : Trouver la proportion d anions et de cations dans les solides constitués des paires d ions suivantes : [K + ]

Plus en détail

Teneur en chlore actif des Eaux et Concentrés de Javel

Teneur en chlore actif des Eaux et Concentrés de Javel Teneur en chlore actif des Eaux et Concentrés de Javel 1 Principe Importance de la mesure de la teneur en chlore actif La mesure de la teneur en chlore actif est très importante pour un fabricant, un préparateur

Plus en détail

OLYMPIADES RÉGIONALES DE CHIMIE (2003/2004) Centre du JURA

OLYMPIADES RÉGIONALES DE CHIMIE (2003/2004) Centre du JURA Partie 1 (sur12) page1/2 étude d un rouge à lèvres 1.a. Citer 3 composants entrant dans la composition d un rouge à lèvres. /1,5 1.b. Préciser leur rôle /1,5 2. Quel espèce chimique naturelle trouve-t-on

Plus en détail

PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales

PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales PLATE-FORME ANALYSE STRUCTURALE Prestations générales Structuralis est agréé Crédit Impôt Recherche pour l ensemble des prestations décrites. 1-Prestations RMN Les prestations ci-après sont considérées

Plus en détail

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1

MMA - Projet Capacity Planning LOUVEL Cédric. Annexe 1 Annexe 1 Résumé Gestion Capacity Planning Alternance réalisée du 08 Septembre 2014 au 19 juin 2015 aux MMA Résumé : Ma collaboration au sein de la production informatique MMA s est traduite par une intégration

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

LICENCE (LMD) - CHIMIE

LICENCE (LMD) - CHIMIE LICENCE (LMD) - CHIMIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé OBJECTIFS Cette licence propose une formation générale permettant d'acquérir

Plus en détail

Chimie Organique I. p-chlorotoluène par réaction de Sandmeyer 1. Assistante : Ouizem Souad. Abegg Daniel. Laboratoire 140.

Chimie Organique I. p-chlorotoluène par réaction de Sandmeyer 1. Assistante : Ouizem Souad. Abegg Daniel. Laboratoire 140. Chimie Organique I p-chlorotoluène par réaction de Sandmeyer 1 Assistante : Ouizem Souad Abegg Daniel Laboratoire 140 19 février 2008 1 Page 31 du polycopié de chimie organique (3ème semestre) 2007/2008

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL du BREVET

DIPLÔME NATIONAL du BREVET DIPLÔME NATIONAL du BREVET Session 2010 PHYSIQUE CHIMIE Série Collège DURÉE : 45 min - COEFFICIENT : 1 Ce sujet comporte 6 pages numérotées de 1/6 à 6/6. Le candidat s assurera en début d épreuve que le

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Baccalauréat technologique

Baccalauréat technologique Baccalauréat technologique Épreuve de physique-chimie série STI2D et STL spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire Exemple de sujet Durée 3 heures - coefficient 4 A l exclusion de tout

Plus en détail

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques

Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques Partie Comprendre : Lois et modèles CHAP 13-ACT EXP Effets thermiques des réactions acido-basique - solution tampon et ph des milieux biologiques CORRIGE Objectifs : Mettre en évidence l'influence des

Plus en détail

PROTECTION DES POUTRES EN BÉTON AU MOYEN D ENDUITS DE SURFACE

PROTECTION DES POUTRES EN BÉTON AU MOYEN D ENDUITS DE SURFACE PROTECTION DES POUTRES EN BÉTON AU MOYEN D ENDUITS DE SURFACE Auteurs : Réjean Brousseau, Ph. D. et Sébastien Dewey, ing. jr Enpar Corrosion Contrôle Inc. Denis Bérubé, ing. et Daniel Bouchard, ing. Ministère

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : Chimie de Laboratoire et de Procédés industriels Epreuve Techniques de laboratoire Durée : 4 heures Coefficient

Plus en détail

COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE?

COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE? COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE? Un dosage se définit d une part par la technique mise en jeu (mesure phmétrique, conductimétrique, spectrophotométrique, etc.), d autre part, par la méthode (par étalonnage,

Plus en détail

Sous-thèmes : Dosages par titrage. Autour du lait

Sous-thèmes : Dosages par titrage. Autour du lait Classe : 1 ère STL Enseignement : Physique et chimie en laboratoire THEMES du programme : Analyse physico-chimiques Chimie : enjeux sociétaux, économique et environnementaux Sous-thèmes : Dosages par titrage

Plus en détail

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4 Afin d optimiser leurs procédés, les industries chimiques doivent contrôler le bon déroulement de la réaction de synthèse menant aux espèces voulues. Comment suivre l évolution d une transformation chimique?

Plus en détail

Chromatographie gazeuse

Chromatographie gazeuse 2012 Chromatographie gazeuse Assisstant : Bastien NEEL Group 1 : Romain LAVERRIERE (romainl0@etu.unige.ch) Tatiana PACHOVA (pachova0@etu.unige.ch) Table of content: 1 Résumé... 3 2 Introduction... 3 3

Plus en détail

Introduction à la biochimie SBI4U

Introduction à la biochimie SBI4U Résultat d apprentissage pour le test : Je décris les innovations technologiques et les besoins de la société à l aide de la structure et la fonction des macromolécules, les réactions biochimiques et des

Plus en détail

LES SUBSTITUTIONS NUCLÉOPHILES EN SÉRIE ALIPHATIQUE S N 1 ET S N 2

LES SUBSTITUTIONS NUCLÉOPHILES EN SÉRIE ALIPHATIQUE S N 1 ET S N 2 Pr atem BEN ROMDANE LES SUBSTITUTIONS NUCLÉOPILES EN SÉRIE ALIPATIQUE S N 1 ET S N 2 3 - LE MÉCANISME S N 2 a - Constatations expérimentales Cinétique : l'étude des réactions de substitution nucléophile

Plus en détail

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux PhysiqueChimie Programme de Terminale S Les ions nitrate dans l eau Thème : Agir Economiser les ressources et respecter l environnement Contrôle de la qualité par dosage Type de ressources : Activité :

Plus en détail

Solutions aqueuses 2 : réactions d oxydo-réduction

Solutions aqueuses 2 : réactions d oxydo-réduction Chapitre 7 : Solutions aqueuses 2 : réactions d oxydo-réduction Pierre-Alexis GAUCHARD UE1 : Chimie Chimie physique Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2010/2011 Université Joseph

Plus en détail

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Déplacement d un TD : ven 18/04, 14h-15h30 (groupe II) Créneau de remplacement

Plus en détail

BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE

BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE BAC BLANC 2015 PHYSIQUE-CHIMIE DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 h 30 L usage d'une calculatrice EST autorisé Ce sujet comporte trois exercices (l exercice de spécialité figurant sur une feuille séparée). Chaque

Plus en détail

Présentation succincte. Jean Cavarelli. Septembre 2014

Présentation succincte. Jean Cavarelli. Septembre 2014 Master Sciences du Vivant Spécialité Biologie structurale, bioinformatique et biotechnologies Parcours Biologie structurale intégrative et bio-informatique Présentation succincte. Jean Cavarelli Septembre

Plus en détail

Objectifs pédagogiques : spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre Savoir changer l ampoule d un

Objectifs pédagogiques : spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre Savoir changer l ampoule d un CHAPITRE 6 : LE SPECTROPHOTOMETRE Objectifs pédagogiques : Citer les principaux éléments d un dun spectrophotomètre Décrire les procédures d entretien d un spectrophotomètre p Savoir changer l ampoule

Plus en détail

Chimie du solide et de l énergie

Chimie du solide et de l énergie COMMUNIQUÉ Janvier 2014 RenforcerlarechercheenChimiedanslesdomainesdel énergieetdel environnement Jean MarieTARASCONestnommétitulairedelanouvellechaire Chimiedusolideetdel énergie Leçoninaugurale,lejeudi23janvierà18h00

Plus en détail

De la seconde à la première S. en sciences-physiques et chimiques

De la seconde à la première S. en sciences-physiques et chimiques De la seconde à la première S en sciences-physiques et chimiques programme pour une transition réussie La seconde La première Les TPE Évaluation diagnostic A vous de jouer Le site Les sciences au lycée

Plus en détail

Activité Cours : Spectrophotométrie Infrarouge

Activité Cours : Spectrophotométrie Infrarouge Activité Cours : Spectrophotométrie Infrarouge Objectifs : Connaître et appliquer les règles de nomenclature des composés en chimie organique. Associer un groupe caractéristique à une fonction dans le

Plus en détail

TP N 3 La composition chimique du vivant

TP N 3 La composition chimique du vivant Thème 1 : La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant : une planète habitée Chapitre II : La nature du vivant TP N 3 La composition chimique du vivant Les conditions qui règnent sur terre

Plus en détail

Examen du 28 mai 2009 - durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre filière sur votre copie.

Examen du 28 mai 2009 - durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre filière sur votre copie. U.E. LC102 Année 2008-09 2 nd Semestre Première session Examen du 28 mai 2009 - durée : 2 heures Calculatrice type «collège» autorisée - Documents interdits Préciser votre filière sur votre copie. Exercice

Plus en détail

ph-métrie première partie

ph-métrie première partie TP 02 de chimie ph-métrie première partie Ce TP est consacré aux titrages. Les indicateurs colorés seront abordés dans un autre TP consacré aux acides et bases. Lire le paragraphe 1 avant de vous présenter

Plus en détail

Chapitre 4 - Spectroscopie rotationnelle

Chapitre 4 - Spectroscopie rotationnelle Chapitre 4 - Spectroscopie rotationnelle 5.1 Classification Déterminer à quelle catégorie (sphérique, symétrique, asymétrique) appartiennent ces molécules : a) CH 4, b) CH 3 F, c) CH 3 D, d) SF 6, e) HCN,

Plus en détail

Niveau 2 de THEME : L UNIVERS L UNIVERS. Physique Chimie CONSERVATION DES ELEMENTS CHIMIQUES. Programme : BO n 4 du 29 avril 2010

Niveau 2 de THEME : L UNIVERS L UNIVERS. Physique Chimie CONSERVATION DES ELEMENTS CHIMIQUES. Programme : BO n 4 du 29 avril 2010 Document du professeur 1/5 Niveau 2 de THEME : L UNIVERS Physique Chimie CONSERVATION DES ELEMENTS CHIMIQUES Programme : BO n 4 du 29 avril 2010 L UNIVERS NOTIONS ET CONTENUS COMPÉTENCES ATTENDUES LES

Plus en détail

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Phase d'initiation de la corrosion vis-à-vis de la - pénétration d'agents

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Terminale S CHIMIE TP n 2b (correction) 1 SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Objectifs : Déterminer l évolution de la vitesse de réaction par une méthode physique. Relier l absorbance

Plus en détail