Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014"

Transcription

1 Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014 Question 1: Maxime, un consommateur rationnel, reçoit 1900 euros en t1 et 1210 euros en t2. Sa fonction d utilité inter-temporelle est exprimée par l équation: Si le taux d intérêt réel est 10%, Maxime: U = C 1 2/3 C 2 1/3 a) va consommer 1800 euros en première période. b) va consommer 1900 euros en première période. c) va consommer 2000 euros en première période. Question 2 : Déterminez l affirmation exacte : a) La demande pour les smartphones aura tendance à être moins élastique que la demande pour les I-Phones. b) Si le prix des applications mobiles augmente, la demande de smartphones augmente de manière autonome. c) Si le prix des applications mobiles augmente, l offre de smartphones augmente de manière autonome. Question 3: Calculez le surplus du consommateur dans un monopole où la seule firme opère dans les conditions suivantes (P est exprimé en euros; Q en milliers d'unités): a) euros b) 1400 euros c) euros CT = 10Q + 3 P = 20 Q 1

2 Question 4 : Soit un marché en équilibre, dans lequel il n'y a ni importations ni exportations. L'offre et la demande nationales d une petite économie ouverte sont représentées par les fonctions suivantes (Q est exprimé en unités): Q = 3 P + 2 et Q = 32 P 2 Le gouvernement introduit un subside à l'exportation de 3 euros par unité. Le coût de cette mesure pour le gouvernement est égal à: a) 22,5 euros b) 25 euros c) 27,5 euros Question 5 : Supposez un consommateur rationnel consommant deux biens A et B. L optimum de consommation initial implique la consommation de 15 unités de A et de 5 unités de B. A la suite d'une baisse de Pa, le nouvel optimum se situe à 25 unités de A et 5 unités de B. Ces informations nous suggèrent que : a) L'élasticité-revenu de la demande individuelle de A est négative b) L'élasticité-prix de la demande individuelle de A est nulle. c) L'élasticité-prix croisée de la demande individuelle de B est nulle. Question 6 : Soit une firme occupant une position de monopole dont les coûts totaux et les recettes totales suivants (exprimés en d'euro): CT = 5q q + 20 RT = 3q q Déterminez l affirmation exacte: a) Le profit de cette entreprise est de 12euros b) Le profit de cette entreprise est de 52 euros c) Le profit de cette entreprise est de 88 euros 2

3 Question 7 : Sachant que l élasticité du nombre de jour de pluie par rapport au chiffre d affaire des hôteliers de la mer du Nord est de -0,06, déterminez l affirmation exacte : a) Si le nombre de jour de pluie augmente de 12%, alors le chiffre d affaire des hôteliers diminuera de 7,2%. b) Si le nombre de jour de pluie augmente de 3%, alors le chiffre d affaire des hôteliers augmentera de 0,18%. c) Si le nombre de jour de pluie augmente de 15%, alors le chiffre d affaire des hôteliers diminuera de 0,9%. Question 8 : Considérons le point A représenté sur le graphique de demande suivant : En ce point, on peut dire que : a) La recette totale est maximale. b) La recette marginale est négative. c) Lorsque les quantités produites augmentent, la recette totale augmentera. Question 9 : Supposons que la Corée du Nord, une économie fermée, décide de fournir un subside de 0.10 par litre de lait vendu, payé aux producteurs de lait. L offre et la demande sur ce marché ont la forme suivante : P = Q P = 3 5Q Où P est en et Q est en millions de litres. Sur base de ces informations, on peut dire que la charge économique du subside pour l ensemble de la société est égale à : a) 100 euros. b) 200 euros. c) Il n y a pas de charge économique pour l ensemble de la société dans le cadre d un subside. 3

4 Question 10 : Deux types de biens, A et B sont vendus sur le marché, sachant que Mademoiselle Lucy est indifférente entre consommer 4 unités de A et 3 unités de B, déterminez l affirmation exacte : a) Si les biens A et B sont parfaitement substituables, alors une fonction d utilité de la forme U = 6A + 8B pourrait représenter l utilité de Mademoiselle Lucy. b) Si les biens A et B sont parfaitement complémentaires, alors une fonction d utilité de la forme U = min(100a, 75B) pourrait représenter l utilité de Mademoiselle Lucy. c) Si les biens A et B sont parfaitement substituables, alors une fonction d utilité de la forme U = 75A + 100B pourrait représenter l utilité de Mademoiselle Lucy. Question 11 : Soit un secteur où chaque firme a la structure de coûts suivante : CT = 2 + 5q La demande sur ce marché s exprime par : P = 15 Q 3 Le marché est en concurrence monopolistique et on suppose que les entreprises présentes sur le marché se partagent équitablement la demande globale. Combien de firmes subsisteront à long terme sur ce marché? a) 37 firmes. b) 38 firmes. c) 36 firmes. Question 12 : Harold vient de percevoir (en période t) l héritage de sa grande tante qui vivait en Irlande, soit l équivalent de Il doit décider du meilleur investissement à effectuer sur une période de 5 ans. Deux possibilités s offrent à lui. Premièrement, il peut acheter une part de restaurant pour une valeur de qu il récupérera à la fin des 5 ans (en période t+5). Il place alors la somme restante sur un compte à terme à intérêts capitalisés. Le restaurant lui rapportera 1000 la première année (période t+1), 2500 la deuxième année, 500 la troisième année, 250 la quatrième année et 5000 la cinquième année. La deuxième possibilité d investissement est l achat de 10 obligations, à échéance t+5, d une valeur de chacune et fournissant un taux facial de 5% (de la période t+1 à la période t+5). Sachant que le taux d intérêt en vigueur sur le marché est égal à 4%, déterminez le meilleur placement pour Harold : a) L investissement dans le restaurant ainsi que sur un compte. b) L achat d obligations. c) Aucun placement n est meilleur que l autre. 4

5 Question 13 : Soit un portefeuille d actions, composé de 45 actions X ayant un prix d achat de et de 275 actions Y ayant un prix d achat de 200. Les caractéristiques de ces produits financiers figurent dans le tableau ci-dessous : Gain ou Prix (euros) Probabilité perte Action X ,28 40% 0,72 2% Action Y 200 0,53 60% 0,47-2% Sur base de ces informations, on peut dire que le rendement minimal du portefeuille est : a) Positif. b) Négatif. c) Nul. Question 14 (QUESTION SUPPRIMEE / +1 POUR TOUS LES ETUDIANTS). Déterminez l affirmation exacte a) Le taux marginal de transformation est décroissant en raison de la loi des rendements décroissants. b) Le taux marginal de transformation est décroissant en raison de la loi des rendements croissants. c) Le taux marginal de substitution est croissant en raison de l utilité marginale décroissante. Question 15 : Si la théorie de l électeur médian s appliquait systématiquement en politique, cela aurait pour implication: a) De favoriser les partis politiques aux extrêmes de l échiquier politique (extrêmegauche ou extrême-droite). b) La création de nombreux avantages fiscaux au profit de groupes-cibles bien particuliers et au détriment de la majorité des électeurs. c) De favoriser politiquement les partis politiques se positionnant au centre de l échiquier politique. 5

6 Question 16 : Considérons la production de chocolats et de montres en Belgique et en Suisse. Le tableau cidessous reprend le nombre d heures de travail nécessaires à la production d une tablette de chocolat et d une montre dans chacun des deux pays. BELGIQUE SUISSE CHOCOLAT MONTRE 14 8 Sachant qu en Belgique on consacre 1000h à la production de chocolat et 200h à la production de montre alors qu en Suisse 1000h sont consacrées à la production de montres et 200h à la production de chocolat, déterminez l affirmation exacte : a) La Suisse possède un avantage comparatif dans la production des deux biens. b) Les Belges produisent environ 83 tablettes de chocolat et 14 montres et les Suisses 18 tablettes de chocolat et 125 montres. Cette division de la production va à l encontre de la théorie des avantages comparatifs. c) En Suisse, produire une tablette de chocolat coûte 1,375 montre. Question 17 : Soit deux firmes (1 et 2) qui se font concurrence «à la Cournot». Sachant que la demande du marché s exprime par P = 8 Q Et que les deux firmes présentent la même structure de coûts suivante CT = 2q + 1 Si π 1 est le profit de la firme 1 et π 2 celui de la firme 2, on peut affirmer que : a) π 1 = π 2 = 2 b) π 1 = π 2 = 3 c) π 1 = π 2 = 4 Question 18 : Soit un marché oligopolistique partagé entre deux firmes (A et B) qui ont chacune trois stratégies possibles. Les profits de chaque firme dans chacun des cas sont repris dans le tableau suivant : (Profit A ; Profit B) Firme B Stratégie 1 Stratégie 2 Stratégie 3 Stratégie 1 (5;5) (0;8) (15;4) Firme A Stratégie 2 (8;0) (5;5) (20;7) Stratégie 3 (4;15) (7;20) (5;5) Sur base de ces informations, on peut affirmer que : a) Il y a deux équilibres de Nash. b) Il y a trois équilibres de Nash. c) Il n y a pas d équilibre de Nash. 6

7 Question 19 : Si le taux d intérêt nominal en vigueur sur le marché est inférieur à l inflation il vaut mieux : a) Placer son argent à la banque. b) Emprunter de l argent à la banque. c) Garder son argent en cash et ne pas emprunter. Question 20 : Une entreprise, évoluant sur un marché en concurrence parfaite, présente la fonction de coût moyen total suivante : CMoT = 3q 2 2q + 3 A court terme, si le prix du marché s établi à 3, cette entreprise : a) Fera un profit positif. b) Fera un profit négatif. c) Fera un profit nul. 7

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ Question 1 : Soit la firme A dont vous possédez des actions. Sachant que l élasticité de la demande pour le produit

Plus en détail

Economie Politique Générale Interrogation récapitulative du mardi 12 mai 2014 Corrigé

Economie Politique Générale Interrogation récapitulative du mardi 12 mai 2014 Corrigé Economie Politique Générale Interrogation récapitulative du mardi 12 mai 2014 Corrigé Question 1 : Soit une économie ouverte avec Etat. La propension marginale à épargner est égale à 1/3, le taux de taxation

Plus en détail

Examen d Introduction à la Microéconomie Giovanni Ferro-Luzzi et Federica Sbergami, 2014-2015 13 janvier 2015

Examen d Introduction à la Microéconomie Giovanni Ferro-Luzzi et Federica Sbergami, 2014-2015 13 janvier 2015 Nom: Prénom: N étudiant : Examen d Introduction à la Microéconomie Giovanni Ferro-Luzzi et Federica Sbergami, 2014-2015 13 janvier 2015 Nombre de pages au total: 10 pages + 1 grille réponse Durée de l

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé

Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé Question 1 : Soit un marché du travail initialement en équilibre et on observe une vague d'immigration

Plus en détail

T.D. 1. Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8

T.D. 1. Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8 Mathématiques Financières Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8 C. FISCHLER & S. GOUTTE T.D. 1 Exercice 1. Pour chacune des suites ci-dessous, répondre aux questions suivantes : Est-ce une suite monotone?

Plus en détail

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012 EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012 Tous les documents et les calculatrices sont interdits. PARTIE 1 : QUESTIONS DE COURS Précisez la ou les

Plus en détail

14. Demande Agrégée Extérieure

14. Demande Agrégée Extérieure 14. Demande Agrégée Extérieure Remarque : Afin de simplifier les calculs et de se focaliser sur les concepts propres à cette séance, nous supposerons tout au long de celle-ci que PNB = Y (c est-à-dire

Plus en détail

1 Questionnaire à choix multiples

1 Questionnaire à choix multiples EXAMEN FINAL mercredi 19 janvier 2011, Durée h00 Pierre Fleckinger Une attention particulière doit être portée à la rédaction et à l explication des calculs faits. Utiliser un feuillet simple pour le QCM

Plus en détail

Suites numériques 2. n=0

Suites numériques 2. n=0 Suites numériques 1 Somme des termes d une suite Dans les applications, il est souvent nécessaire de calculer la somme de quelques premiers termes d une suite (ou même de tous les termes, mais on étudiera

Plus en détail

Economie Monétaire et Financière

Economie Monétaire et Financière Economie Monétaire et Financière Jézabel Couppey- Soubeyran et Bruno Tinel Université Paris 1 Panthéon- Sorbonne Licence 2 ème année. Dossier de TD n 3 : Taux d intérêt Partie I : Capitalisation et actualisation

Plus en détail

Dérivés Financiers Contrats à terme

Dérivés Financiers Contrats à terme Dérivés Financiers Contrats à terme Mécanique des marchés à terme 1) Supposons que vous prenez une position courte sur un contrat à terme, pour vendre de l argent en juillet à 10,20 par once, sur le New

Plus en détail

Cours de mathématiques - Alternance Gea

Cours de mathématiques - Alternance Gea Cours de mathématiques - Alternance Gea Anne Fredet 17 octobre 2005 1 Suites On appelle suite numérique toute application de N ou une partie de N vers R. On notera par u n le terme général d une suite.

Plus en détail

THEORIE FINANCIERE (GEST-S301) EXAMEN - Formulaire A Janvier 2013

THEORIE FINANCIERE (GEST-S301) EXAMEN - Formulaire A Janvier 2013 NOM: THEORIE FINANCIERE (GEST-S301) EXAMEN - Formulaire A Janvier 2013 PRENOM: MATRICULE : 1. La durée de l examen est de 3 heures. 2. Répondez clairement aux questions dans les espaces prévus à cet effet.

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM

TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM TRAVAUX DIRIGÉS DE MICROÉCONOMIE Licence 1 Semestre 2 - Parcours EM Aurelia Tison, Anne-Sarah Chiambretto AMU, année 2013 1 La théorie du producteur (séances 1 à 4) La fonction de production : les facteurs

Plus en détail

Thème 11 : production et coûts

Thème 11 : production et coûts Thème 11 : production et coûts A) Vrai ou faux 1) Le profit économique est généralement plus élevé que le profit comptable. ) Les coûts économiques correspondent à la somme des coûts comptables et des

Plus en détail

Chapitre 13 Le monopole

Chapitre 13 Le monopole Chapitre 13 Le monopole 1. Qu est-ce que le monopole? 2. La production et le prix du monopoleur non discriminant 3. La concurrence parfaite et le monopole non discriminant : une comparaison 4. Le monopole

Plus en détail

Offre de capital. Complétez avec : r (taux d intérêt), C t, C t+1

Offre de capital. Complétez avec : r (taux d intérêt), C t, C t+1 Séance 4 : Offre de travail et de capital Je Révise Offre de travail Le travailleur partage sa journée de 24 heures entre le travail et le loisir de façon à maximiser son utilité. Le travail lui rapporte

Plus en détail

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE PREMIÈRE SECTION : VRAI OU FAUX Question 1.1 Si le taux d intérêt canadien augmente, la demande d actifs canadiens diminue. Question 1.2 Si le dollar canadien s

Plus en détail

Mathématiques Financières Exercices

Mathématiques Financières Exercices Mathématiques Financières Exercices Licence 2, 2015-16 - Université Paris 8 J.CORIS & C.FISCHLER & S.GOUTTE 1 TD 1 : Suites numériques et somme de suites Exercice 1. Pour chacune des suites ci-dessous,

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE Professeur Matière Session A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 Date: Lundi 12 septembre 2005 Nom et prénom:... Note:... Q1 :...

Plus en détail

La théorie des jeux. Les jeux séquentiels. Les jeux simultanés. Les jeux répétés. Simon Porcher 1

La théorie des jeux. Les jeux séquentiels. Les jeux simultanés. Les jeux répétés. Simon Porcher 1 La théorie des jeux Les jeux séquentiels Les jeux simultanés Les jeux répétés 1 La théorie des jeux Les jeux séquentiels Les jeux simultanés Les jeux répétés 2 Les jeux séquentiels Théorie des jeux Opposition

Plus en détail

Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des

Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des Chapitre 2 - choix efficace et non-efficace des firmes Arnold Chassagnon Université Paris-Dauphine (LEDA-SDFi) DU1 - Université Paris-Dauphine, 2009-2010 1 Analyse positive - analyse normative 1 Objectif

Plus en détail

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers Cours de Olivier Cardi Université de Tours L1 ECO Cours d Introduction à la Macroéconomie Année universitaire 2015-2016 TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers 1 Questions

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie

Introduction à la Macroéconomie Introduction à la Macroéconomie Cours donné par Federica Sbergami 2011-2012 Travail Pratique No 4 Correction: Vendredi 26 avril 2013 12h15-14h A. Inflation Exercice 1 En se basant sur l hypothèse des prix

Plus en détail

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012. Corrigé

EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012. Corrigé EXAMEN D ECONOMIE INDUSTRIELLE Cours de Marc Bourreau et Marianne Verdier Master IREN Année 2012 Corrigé Tous les documents et les calculatrices sont interdits. PARTIE 1 : QUESTIONS DE COURS Précisez la

Plus en détail

3.3.2. La concurrence monopolistique 1

3.3.2. La concurrence monopolistique 1 3.3.2. La concurrence monopolistique 1 La concurrence monopolistique offre l'avantage d'expliquer simultanément les trois faits majeurs des échanges contemporains. Elle explique l'apparition d'un commerce

Plus en détail

Épreuve de mathématiques Terminale ES 200 minutes

Épreuve de mathématiques Terminale ES 200 minutes Examen 2 Épreuve de mathématiques Terminale ES 200 minutes L usage de la calculatrice programmable est autorisé. La bonne présentation de la copie est de rigueur. Cet examen comporte 7 pages et 5 exercices.

Plus en détail

Propriétés des options sur actions

Propriétés des options sur actions Propriétés des options sur actions Bornes supérieure et inférieure du premium / Parité call put 1 / 1 Taux d intérêt, capitalisation, actualisation Taux d intéret composés Du point de vue de l investisseur,

Plus en détail

10. L épargne, l investissement et le système financier

10. L épargne, l investissement et le système financier 10. L épargne, l investissement et le système financier 1. Le système financier Un système financier = ensemble des institutions financières qui ont pour objet de mettre en relation les besoins de financement

Plus en détail

Exercices de TD : Commerce international

Exercices de TD : Commerce international Exercices de TD : Commerce international 1 Balance des paiements Exercice 1.1 : Soit : BC : la balance courante, S p : l épargne privée, I : l investissement, G : les dépenses publiques et T : les impôts.

Plus en détail

Examen IES (sujet A, 2 colonnes, bleu) Thème de l irrationalité en économie

Examen IES (sujet A, 2 colonnes, bleu) Thème de l irrationalité en économie Examen IES (sujet A, 2 colonnes, bleu) Thème de l irrationalité en économie Enseignant : Rémy Oddou code examen:. UPC-S2-A-2013-14 QCM : 1 seule bonne réponse parmi les 4 proposées. 1 point par bonne réponse,

Plus en détail

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Modèles ricardien et HOS ont des points communs mais sont assez spécifiques: avantages comparatifs fondés sur: - différences

Plus en détail

Environnement économique de l entreprise. Séance 3. Simon Porcher porcher.iae@univ-paris1.fr

Environnement économique de l entreprise. Séance 3. Simon Porcher porcher.iae@univ-paris1.fr Environnement économique de l entreprise Séance 3 Simon Porcher porcher.iae@univ-paris1.fr Objectifs de la séance Monopole Revenu marginal Maximisation du profit du monopole Surplus social Surplus et concurrence

Plus en détail

Chapitre 1 L intérêt. 2. Concept d intérêt. 1. Mise en situation. Au terme de ce chapitre, vous serez en mesure de :

Chapitre 1 L intérêt. 2. Concept d intérêt. 1. Mise en situation. Au terme de ce chapitre, vous serez en mesure de : Chapitre 1 L intérêt Au terme de ce chapitre, vous serez en mesure de : 1. Comprendre la notion générale d intérêt. 2. Distinguer la capitalisation à intérêt simple et à intérêt composé. 3. Calculer la

Plus en détail

Exercice I. On considère un monopole sur un marché caractérisé par les données suivantes:

Exercice I. On considère un monopole sur un marché caractérisé par les données suivantes: TD n 7 OLIGOPOLE, STRATEGIES CONCURRENTIELLES ET THEORIE DES JEUX. Lecture obligatoire: Pindyck et Rubinfeld Chapitre pp. 493-56 et Chapitre 3 pp. 535-57 Exercice I. On considère un monopole sur un marché

Plus en détail

Chapitre 5. Le monopole

Chapitre 5. Le monopole Chapitre 5. Le monopole 5.1. Présentation. Une entreprise est dite en situation de monopole lorsqu elle est l unique offreur sur le marché d un bien, si le nombre de demandeurs sur le marché est grand

Plus en détail

ECONOMIE : Marchés et comportements. Marges & Elasticités

ECONOMIE : Marchés et comportements. Marges & Elasticités ECONOMIE : Marchés et comportements DES COMPORTEMENTS Marges & Elasticités Séance 10 08.04.2013 Des questions sur les séances précédentes? Questions «Marges» That are the questions Raisonnement à la marge

Plus en détail

Université Paris1- Panthéon Sorbonne : Commerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 CORRIGE

Université Paris1- Panthéon Sorbonne : Commerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 CORRIGE Université Paris1- Panthéon Sorbonne : ommerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 ORRIGE Partie 1: Questions à choix multiple (8 points : 1 point chacune) Reporter sur votre

Plus en détail

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS

Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS Chapitre II LES MONOPOLES NATURELS 1) Rappels sur le monopole i) Hypothèses et notations Définition : Une entreprise est en position de monopole si elle est seule à fournir le marché d un bien pour lequel

Plus en détail

L'économie ouverte. Y = Cd + Id + Gd + Ex

L'économie ouverte. Y = Cd + Id + Gd + Ex L'économie ouverte Dans une économie ouverte, le pays n'est pas contraint de réaliser en toute année l'équilibre entre ses dépenses et sa production de biens et services. Le pays peut dépenser plus qu'il

Plus en détail

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 4 Approche Intertemporelle du Compte Courant

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 4 Approche Intertemporelle du Compte Courant ECO434, Ecole polytechnique, e année PC 4 Approche Intertemporelle du Compte Courant Exercice : Choix intertemporel et Taux de Change Réel (TCR) On considère une petite économie ouverte dans laquelle deux

Plus en détail

Valorisation par arbitrage. M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - 2012

Valorisation par arbitrage. M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - 2012 Valorisation par arbitrage - M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - 2012 Plan du cours Introduction : l hypothèse d absence d opportunité d arbitrage 1. Synthèse des actifs par un système de

Plus en détail

Correction Baccalauréat STMG Antilles Guyane 18 juin 2015

Correction Baccalauréat STMG Antilles Guyane 18 juin 2015 Durée : 3 heures Correction Baccalauréat STMG Antilles Guyane 18 juin 2015 EXECICE 1 4 points Cet exercice est un questionnaire à choix multiples (QCM). Le candidat recopiera sur sa copie le numéro de

Plus en détail

Economie Politique Générale Interrogation récapitulative du mardi 17 décembre 2013 : Corrigé

Economie Politique Générale Interrogation récapitulative du mardi 17 décembre 2013 : Corrigé Economie Politique Générale Interrogation récapitulative du mardi 17 décembre 2013 : Corrigé Question 1 a b c Question 11 a b c Question 2 a b c Question 12 a b c Question 3 a b c Question 13 a b c Question

Plus en détail

Microéconomie 2 Le Comportement de l Entreprise

Microéconomie 2 Le Comportement de l Entreprise Microéconomie 2 Le Comportement de l Entreprise 1 ) Sur un marché en concurrence monopolistique, le monopole a) S'explique par l'existence de barrières à l'entrée. b) Est une situation de marché dans laquelle

Plus en détail

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I

MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES I Deuxième cours Rappel: Intérêt Rappel: Intérêt Fonction de capitalisation 1 Rappel: Intérêt Fonction de capitalisation Fonction d accumulation Rappel: Intérêt Fonction de capitalisation

Plus en détail

L organisation industrielle des banques

L organisation industrielle des banques L organisation industrielle des banques Ce chapitre s intéresse à un secteur de la microéconomie bancaire qui est l organisation industrielle des banques, pour simplifier l étude certaines spécifications

Plus en détail

Niveau de production croissant

Niveau de production croissant En effet, la fonction de production définit : l ensemble de production l ensemble des paniers de facteurs qui permettent de produire un niveau donné de bien. Cette fonction permet de définir des courbes

Plus en détail

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS Référence : Agnès DALLOZ Date de dernière mise à jour : 30/07/2004 Etat : Définitif Auteur : Objet du document : Destinataires Agnès DALLOZ Simone SCHARLY Objet de la diffusion

Plus en détail

1 Une simple histoire de production, et déjà des calculs

1 Une simple histoire de production, et déjà des calculs Université François Rabelais - L AES Cours d Economie Générale Enoncé du TD n 7 Automne 202 Une simple histoire de production, et déjà des calculs Vous considérez dans cet exercice une firme qui a la possibilité

Plus en détail

11. Données Macroéconomiques

11. Données Macroéconomiques 11. Données Macroéconomiques 1. Une entreprise agricole produit du blé et des tomates. Elle vend pour 3 de blé à un moulin qui, par la suite, le revend sous forme de farine pour 6 à un fabricant de tagliatelles.

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL MATHÉMATIQUES. Série STG. Mercatique, Comptabilité

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL MATHÉMATIQUES. Série STG. Mercatique, Comptabilité BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session février 2009 MATHÉMATIQUES Série STG Mercatique, Comptabilité Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 3 Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées conformément

Plus en détail

SERIE APBT 2015 (C.Mamoghli)

SERIE APBT 2015 (C.Mamoghli) SERIE APBT 2015 (C.Mamoghli) Exercice 1 Les firmes X et Y se voient offrir les taux suivants pour un emprunt de 10 millions de dollars Firme X 5.0% Libor +1% Firme Y 6,5% Libor +2% Le Libor pou la première

Plus en détail

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault Chapitre 2. L équilibre macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault 1 Introduction 2 3 Réponse donnée par le modèle IS/LM: Cadre considéré comme Keynésien 4 1. Le

Plus en détail

Introduction aux Principes d Economie

Introduction aux Principes d Economie Université de Rennes 1 Année 2000-2001 Examen AES 1 ère année Introduction aux Principes d Economie Session de septembre Thierry PENARD (Durée : 2 heures) Correction Exercice 1 : Le marché des téléphones

Plus en détail

RAPPEL MATHÉMATIQUE Méthodes quantitatives (30 610 94 + 30 620 92)

RAPPEL MATHÉMATIQUE Méthodes quantitatives (30 610 94 + 30 620 92) RAPPEL MATHÉMATIQUE Méthodes quantitatives (30 610 94 + 30 620 92) 1. Suites géométriques Définition Suite Une suite,,,, est un ensemble de nombres. L indice de chaque terme de la suite indique la ou l

Plus en détail

La voiture électrique : un rêve écologique?

La voiture électrique : un rêve écologique? uestion 1 (4 points) La voiture électrique : un rêve écologique?.. Les conclusions de la dernière étude du cabinet Oliver Wyman sur les perspectives du marché de l'électromobilité en 2025 contrastent violemment

Plus en détail

Qu est-ce que l effet de levier?

Qu est-ce que l effet de levier? EMPRUNTER POUR INVESTIR : CE N EST PAS POUR TOUT LE MONDE Qu est-ce que l effet de levier? L effet de levier consiste à investir en empruntant une partie ou la totalité des sommes. De cette façon, vous

Plus en détail

0.2.3 Polynômes... 4. 0.2.1 Monômes... 4 0.2.2 Opérations entre monômes... 4

0.2.3 Polynômes... 4. 0.2.1 Monômes... 4 0.2.2 Opérations entre monômes... 4 Table des matières 0 Rappels sur les polynômes et fractions algébriques 1 0.1 Puissances............................................... 1 0.1.1 Puissance d un nombre réel.................................

Plus en détail

Doctorat en économique. Examen de synthèse en Théorie micro-économique 8 août 2011. Durée : 4 heures exactement

Doctorat en économique. Examen de synthèse en Théorie micro-économique 8 août 2011. Durée : 4 heures exactement Département d économie agroalimentaire et des sciences de la consommation Département d économique Université Laval NOM: Doctorat en économique Examen de synthèse en Théorie micro-économique 8 août 211

Plus en détail

Baccalauréat STMG Nouvelle-Calédonie 14 novembre 2014 Correction

Baccalauréat STMG Nouvelle-Calédonie 14 novembre 2014 Correction Baccalauréat STMG Nouvelle-alédonie 14 novembre 014 orrection EXERIE 1 7 points Dans cet exercice, les parties A, B et sont indépendantes. Le tableau suivant donne le prix moyen d un paquet de cigarettes

Plus en détail

Chapitre 14 La concurrence monopolistique

Chapitre 14 La concurrence monopolistique Chapitre 14 La concurrence monopolistique 1. Qu est-ce que la concurrence monopolistique? 2. La production et le prix dans la concurrence monopolistique 3. Le développement de produit et le marketing 1

Plus en détail

CONSOMMATION INTERTEMPORELLE & MARCHE FINANCIER. Epargne et emprunt Calcul actuariel

CONSOMMATION INTERTEMPORELLE & MARCHE FINANCIER. Epargne et emprunt Calcul actuariel CONSOMMATION INTERTEMPORELLE & MARCHE FINANCIER Epargne et emprunt Calcul actuariel Plan du cours Préambule : la contrainte budgétaire intertemporelle et le calcul actuariel I II III Demandes d épargne

Plus en détail

S5 Info-MIAGE 2013-2014 Mathématiques Financières Intérêts simples. Université de Picardie Jules Verne Année 2013-2014 UFR des Sciences

S5 Info-MIAGE 2013-2014 Mathématiques Financières Intérêts simples. Université de Picardie Jules Verne Année 2013-2014 UFR des Sciences Université de Picardie Jules Verne Année 2013-2014 UFR des Sciences I - Définitions Licence mention Informatique parcours MIAGE - Semestre 5 Mathématiques Financières LES INTERETS SIMPLES Capital ou principal

Plus en détail

L oligopole ESCP 2012 2103

L oligopole ESCP 2012 2103 Structures de marché L oligopole Anne Yvrande Billon ESCP 2012 2103 1 Plan du cours (1/2) 1. Introduction : qu est ce qu un oligopole? 2. L oligopole de Cournot 3. Le «paradoxe de Bertrand» 2 1. Introduction

Plus en détail

RAPPELS : LE MARCHÉ. Prix. Demande. Quantité demandée

RAPPELS : LE MARCHÉ. Prix. Demande. Quantité demandée PC 3 Typologie des marchés et structures de la concurrence : théories et pratiques RAPPELS : LE MARCHÉ Fonctionnement du marché Demande Préférences Ressources financières Prix du bien Demande = quantité

Plus en détail

Chapitre 9. La théorie du choix du consommateur

Chapitre 9. La théorie du choix du consommateur Chapitre 9 La théorie du choix du consommateur Le consommateur Comment sont prises les décisions de consommation? La théorie économique propose un modèle Le consommateur a un comportement maximisateur

Plus en détail

Note finale:... Q1 :... Q2 :... Q3 :... Q4 :... Bonus :... Total :...

Note finale:... Q1 :... Q2 :... Q3 :... Q4 :... Bonus :... Total :... FACULTE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L'UNIVERSITE DE LAUSANNE Professeurs : D. Andrei C. Bobtcheff Matière : Principes généraux de finance Session : Automne 2012 Informations générales: o Documentation

Plus en détail

FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX

FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX 1. L effet d une variation du revenu. Les lois d Engel a. Conditions du raisonnement : prix et goûts inchangés, variation du revenu (statique comparative) b. Partie

Plus en détail

Chapitre 5. Calculs financiers. 5.1 Introduction - notations

Chapitre 5. Calculs financiers. 5.1 Introduction - notations Chapitre 5 Calculs financiers 5.1 Introduction - notations Sur un marché économique, des acteurs peuvent prêter ou emprunter un capital (une somme d argent) en contrepartie de quoi ils perçoivent ou respectivement

Plus en détail

Terminale ES Correction du bac blanc de Mathématiques (version spécialité).

Terminale ES Correction du bac blanc de Mathématiques (version spécialité). Terminale ES Correction du bac blanc de Mathématiques (version spécialité). Lycée Jacques Monod février 05 Exercice : Voici les graphiques des questions. et.. A 4 A Graphique Question. Graphique Question..

Plus en détail

Programmation linéaire

Programmation linéaire Programmation linéaire DIDIER MAQUIN Ecole Nationale Supérieure d Electricité et de Mécanique Institut National Polytechnique de Lorraine Mathématiques discrètes cours de 2ème année Programmation linéaire

Plus en détail

Options, Futures, Parité call put

Options, Futures, Parité call put Département de Mathématiques TD Finance / Mathématiques Financières Options, Futures, Parité call put Exercice 1 Quelle est la différence entre (a) prendre une position longue sur un forward avec un prix

Plus en détail

T ES DEVOIR N 1 SEPTEMBRE 2013

T ES DEVOIR N 1 SEPTEMBRE 2013 T ES DEVOIR N 1 SEPTEMBRE 2013 Durée : 2h NOM : Prénom : Calculatrice autorisée «Le candidat est invité à faire figurer sur la copie toute trace de recherche, même incomplète ou non fructueuse, qu il aura

Plus en détail

Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008

Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008 Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats f est une fonction définie sur ] 2 ; + [ par : 4 points f (x)=3+ 1 x+ 2. On note f sa fonction dérivée et (C ) la représentation

Plus en détail

S5 Info-MIAGE 2013-2014 Mathématiques Financières Les bases de l évaluation des investissements

S5 Info-MIAGE 2013-2014 Mathématiques Financières Les bases de l évaluation des investissements Université de Picardie Jules Verne Année 2013-2014 UFR des Sciences Licence mention Informatique parcours MIAGE - Semestre 5 Mathématiques Financières LES BASES DE L EVALUATION DES INVESTISSEMENTS Les

Plus en détail

Introduction à la Microéconomique Examen final Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignant : E. Darmon

Introduction à la Microéconomique Examen final Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignant : E. Darmon N d anonymat : Introduction à la Microéconomique Examen final Licence 1 Economie-Gestion 2009/2010 Enseignant : E. Darmon Remarques générales : Dans l ensemble, les résultats sont assez décevants compte

Plus en détail

EXERCICES - ANALYSE GÉNÉRALE

EXERCICES - ANALYSE GÉNÉRALE EXERCICES - ANALYSE GÉNÉRALE OLIVIER COLLIER Exercice 1 (2012) Une entreprise veut faire un prêt de S euros auprès d une banque au taux annuel composé r. Le remboursement sera effectué en n années par

Plus en détail

CHAPITRE III : L EQUILIBRE DU MARCHE

CHAPITRE III : L EQUILIBRE DU MARCHE CHAPITRE III : L EQUILIBRE DU MARCHE L équilibre de marché traduit généralement la confrontadon de l offre et de la demande. La courbe de demande globale des consommateurs permet de connaître la quandté

Plus en détail

Micro-économie 1. Marisa Ratto. Première Année MIDO

Micro-économie 1. Marisa Ratto. Première Année MIDO Micro-économie 1 Marisa Ratto Première Année MIDO 1 Organisation du cours : Cours Magistral : des questions? Prendre contact : Maria_Luisa.Ratto@dauphine.fr Bureau : B 611bis le mercredi de 10h00 à 12h00.

Plus en détail

Programmation linéaire et Optimisation. Didier Smets

Programmation linéaire et Optimisation. Didier Smets Programmation linéaire et Optimisation Didier Smets Chapitre 1 Un problème d optimisation linéaire en dimension 2 On considère le cas d un fabricant d automobiles qui propose deux modèles à la vente, des

Plus en détail

Les coûts de la production. Microéconomie, chapitre 7

Les coûts de la production. Microéconomie, chapitre 7 Les coûts de la production Microéconomie, chapitre 7 1 Sujets à aborder Quels coûts faut-il considérer? Coûts à court terme Coûts à long terme Courbes de coûts de court et de long terme Rendements d échelle

Plus en détail

Micro-économie approfondie Chapitre 2 : Rappels d économie industrielle : le monopole 1

Micro-économie approfondie Chapitre 2 : Rappels d économie industrielle : le monopole 1 Micro-économie approfondie Chapitre 2 : Rappels d économie industrielle : le monopole 1 Olivier Bos olivier.bos@u-paris2.fr 11.1 1 Bibliographie : Belflamme et Peitz 2.2.2, 2.2.3, 8.1, 8.2, 9.1, 9.2, 10.1,

Plus en détail

TD 1 : Taux d intérêt en univers déterministe

TD 1 : Taux d intérêt en univers déterministe Université Paris VI Master 1 : Introduction au calcul stochastique pour la finance 4M065) TD 1 : Taux d intérêt en univers déterministe 1 Interêts simples / Intérêts composés Définition : a) L intérêt

Plus en détail

Environnement Economique de l Entreprise. Cas 2 : Les décisions des entreprises

Environnement Economique de l Entreprise. Cas 2 : Les décisions des entreprises Environnement Economique de l Entreprise Cas 2 : Les décisions des entreprises Objectifs du cas : Comprendre les décisions des entreprises: - Choix des techniques et des facteurs de production (comment

Plus en détail

CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR. A - Propriétés et détermination du choix optimal

CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR. A - Propriétés et détermination du choix optimal III CHOIX OPTIMAL DU CONSOMMATEUR A - Propriétés et détermination du choix optimal La demande du consommateur sur la droite de budget Résolution graphique Règle (d or) pour déterminer la demande quand

Plus en détail

Joueur B Pierre Feuille Ciseaux Pierre (0,0) (-1,1) (1,-1) Feuille (1,-1) (0,0) (-1,1) Ciseaux (-1,1) (1,-1) (0.0)

Joueur B Pierre Feuille Ciseaux Pierre (0,0) (-1,1) (1,-1) Feuille (1,-1) (0,0) (-1,1) Ciseaux (-1,1) (1,-1) (0.0) CORRECTION D EXAMEN CONTROLE CONTINU n 1 Question de cours Question 1 : Les équilibres de Cournot et de Stackelberg sont des équilibres de situation de duopole sur un marché non coopératif d un bien homogène.

Plus en détail

Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session

Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session NOTES IMPORTANTES : 1. Cette épreuve contient 30 questions à choix multiples. Une seule réponse est valide par question.

Plus en détail

Opérations financières à intérêts simples

Opérations financières à intérêts simples 9 Opérations financières à intérêts simples cχ Activité 1 Placement à la banque Intérêts simples Baptiste a en sa possession 15 000. En prévision de l acquisition d une voiture, il place cette somme pendant

Plus en détail

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1 L offre et la Chapitre 1 Contenu du chapitre 1. La du marché 2. L offre du marché 3. L équilibre du marché 4. Application: magnétoscope vs lecteur DVD 2 La notion de Demande 1. La du marché Prix C DEMANDE

Plus en détail

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites

Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Chapitre 3 : La théorie classique des marchés, et ses limites Introduction Comment expliquer l ensemble des échanges observés dans un cadre théorique cohérent? Pourquoi chercher un cadre théorique englobant?

Plus en détail

DEVOIR N 1 économie générale

DEVOIR N 1 économie générale PROGRAMME : DEVOIR N 1 économie générale L économie et son domaine Le circuit économique comme méthode d'analyse La production marchande et non marchande Le travail Le capital et le progrès technique Le

Plus en détail

Microéconomie Financière. 1- Choix intertemporels Exercices corrigés

Microéconomie Financière. 1- Choix intertemporels Exercices corrigés Microéconomie Financière - Choix intertemporels Exercices corrigés. Un individu salarié doit faire des choix intertemporels de consommation sur deux périodes, sa «vie active» (période ) et sa «retraite»

Plus en détail

Analyse microéconomique

Analyse microéconomique Analyse microéconomique Manuels Perloff J., Microeconomics, 4th Edition Varian H., Introduction à la microéconomie Pindyck R. & Rubinfeld D., Microeconomics Mattei A., Manuel de microéconomie (bureau

Plus en détail

L'ELASTICITE-PRIX I- QUAND LES PRIX VARIENT...

L'ELASTICITE-PRIX I- QUAND LES PRIX VARIENT... L'ELASTICITE-PRIX La consommation dépend, entre autre, du prix des biens et des services que l'on désire acheter. L'objectif de ce TD est de vous montrer les liens existants entre le niveau et l'évolution

Plus en détail

1 Questions de cours. Cours de Olivier Cardi Université de Tours Macroéconomie L2 ECO Année universitaire 2015-2016. TD 2 : L offre de travail

1 Questions de cours. Cours de Olivier Cardi Université de Tours Macroéconomie L2 ECO Année universitaire 2015-2016. TD 2 : L offre de travail Cours de Olivier Cardi Université de Tours Macroéconomie L2 ECO Année universitaire 2015-2016 TD 2 : L offre de travail 1 Questions de cours 1. On considère un ménage représentatif disposant dans l année

Plus en détail

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées Les Swaps 1 Définition Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées 2 Définitions Il y a deux types de swaps de taux : Les swaps de taux

Plus en détail

Simulation Entreprise - Tecstrat

Simulation Entreprise - Tecstrat Simulation Entreprise - Tecstrat Compte-rendu Univers C Entreprise 4 Clémence AITELLI Benoît SIJOBERT Maxime ROBERT Ségolène PEIGNET Tuteur : malek.bouhaouala@ujf-grenoble.fr Introduction Durant deux jours,

Plus en détail

Environnement Economique de l Entreprise

Environnement Economique de l Entreprise Environnement Economique de l Entreprise Cas pour chacune des séances Téléchargeables sur l EPI de Paris 1 https://cours.univ-paris1.fr/ Et sur le site web de l enseignant dans la partie enseignements

Plus en détail

Dérivés Financiers Options

Dérivés Financiers Options Stratégies à base d options Dérivés Financiers Options 1) Supposons que vous vendiez un put avec un prix d exercice de 40 et une date d expiration dans 3 mois. Le prix actuel de l action est 41 et le contrat

Plus en détail