Une approche internationale des problèmes locaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une approche internationale des problèmes locaux"

Transcription

1 Cabinet d audit, de conseil et d expertise comptable agréé CEMAC Une approche internationale des problèmes locaux Togo Guinée Equatoriale Sao Tomé et Principé Haiti RCA Tchad Cameroun Cote d ivoire Burundi Mauritanie UNIVERSAL CONSULTING, Société d expertise comptable agréée CEMAC Au capital de FCFA RC/Dla/005/B/80 N Contribuable M K 306, rue roi Albert Akwa, Douala-Cameroun Immeuble ABANE à côté de ALIOS FINANCE Tel : (+37) / Fax : (+37)

2 SOMMAIRE. Présentation Page 0 Page 06. Offre de service : concession de service public Page 7 3. Offre de service : Projets financés par les bailleurs de fonds Page 4. Offre de service : Secteur bancaire Page 9 5. Offre de service : Secteur des établissements de microfinance 6. Quelques références Page Notre équipe (en bref) Page 40

3 . Présentation UNIVERSAL CONSULTING est une société d audit, de conseil et d expertise comptable exerçant dans divers secteurs d activité (Banques et établissements financiers, assurances, entreprises industrielles et commerciale, l agro-industrie, la grande distribution, la concession de services publics, les projets financés par les bailleurs de fonds, le BTP...). A ce titre, il a participé à de nombreux projets et études en Afrique, sur financement privé et des principaux partenaires aux développements notamment la Banque Mondiale, Fonds Mondial, GEF, OMS, UNICEF, le PNUD, l UNION EUROPENNE, l AFD, PROPARCO, BEI et la BAD. Il est également référencé auprès de ses bailleurs de fonds comme cabinet d audit indépendant. Avec ses consultants ayant œuvré dans la plupart des métropoles du monde, et son offre de proximité, Universal Consulting est la réponse à la recherche des services de consultants expérimentés pour vous accompagner dans votre croissance, mais en même temps sans bousculer vos prévisions budgétaires. UNE OFFRE DE CONSEIL ADAPTEE A CHAQUE CONTEXTE Les métiers du conseil sont en pleine mutation depuis que le monde est entré, fin 007, dans une crise financière sans précédent. Les entreprises sont devenues plus qu exigeantes en matière de conseil, mais les budgets alloués à cette activité se sont rétrécis. Il est désormais question d offrir aux entreprises des services de meilleure qualité à des prix raisonnables. Dans ce contexte et en dépit de la persistance de cette crise, l économie africaine connaît une évolution significative avec le développement de l activité pétrolière. Cette évolution se traduit en pratique par un besoin accru des prestations d audit, de conseil et d expertise comptable ; d où la nécessité de disposer de consultants indépendants de haut niveau dans divers secteurs d activités : assistance à la restructuration des entreprises, audits comptable, financier et organisationnel, audit informatique, ingénierie financière, élaboration des business plan, audits des différents projets, assistance à la création d entreprises, études et consultations diverses, formation sur nos principaux métiers (gestion des projets financés par les bailleurs de fonds, la comptabilité bancaire, l élaboration et contrôle des comptes consolidés dans les groupes, la pratique de l audit, la comptabilité approfondie) UNIVERSAL CONSULTING, en plus d être un cabinet d audit indépendant vous offre aussi «Une approche internationale des problèmes locaux»», qui est la réponse à votre besoin de recherche de l excellence.

4 . Présentation UNE APPROCHE D AUDIT UNIQUE Le métier d audit, bien que constituant une exigence légale, est un outil essentiel pour les décideurs en matière de maitrise des risques: il est donc prouvé aujourd hui que l audit, bien que contribuant à la production de la valeur ajoutée aide les entreprises à circonscrire l ensemble des failles de leurs système de contrôle, pouvant se traduire par la compromission des objectifs de la structure. Conscient de cette nouvelle exigence amplifiée par l essor de l informatisation de plus en plus accrue, UNIVERSAL CONSULTING a développé une offre d audit en phase avec les standards au niveau international(isa). Cette offre met un accent particulier sur la gestion des risques, l audit se résumant pour nous aujourd hui comme l optimisation de la gestion des risques: Risque potentiel le plus faible possible pour chaque process, une batterie de facteurs réducteurs pour dégager un risque résiduel insignifiant (faible). Des outils comme la cartographie des risques sont alors élaborés dans la phase de planification des missions, au regard des connaissances que nous avons du business du client et surtout de notre expertise dans la gestion des risques. Au niveau financier, la révision des comptes va passer en revue les différentes composantes et justifier les mouvements intervenus au cours de la période. c est à l issue de cette phase que pourra formuler une opinion sur les comptes. Faut-il le rappeler qu en fonction des conclusions sur la révision des comptes, l opinion pourra être modifiée ou non. Ce sont là l une des exigences ISA en matière d opinion sur les états financiers. Notre approche est guidée par un seul objectif, celui d aider les entreprises à développer leur business, et donc augmenter leur rentabilité et leur compétitivité. Notre offre en matière d audit concerne : audit financier audit organisationnel audit comptable audit d acquisition audit informatique audit de conformité S agissant de notre approche, elle met le client et son business au centre de notre programme de travail. La mission commence par la revue des processus métier et affectation des niveaux de risques potentiels, à pondérer par les facteurs réducteurs (obtenu à travers l exploitation du questionnaire de prise de connaissance) pour obtenir le risque résiduel qui fera l objet de suivi en terme de recommandation. UNE OUVERTURE SUR LE MONDE Avec son siège à Douala et ses antennes africaines, UNIVERSAL CONSULTING couvre pour l instant l Afrique central, l Afrique de l Ouest et l Afrique de l Est. Des études sont actuellement en cours pour le marché nordafricain. Cabinet de conseil de renommé international, UNIVERSAL CONSULTING privilégie dans chacune de ses interventions, la collaboration avec les consultants locaux, gage de transfert de compétence, contribuant ainsi à renforcer les capacités nationales. 3

5 UNE OUVERTURE SUR LE MONDE Depuis son siège à Douala, UNIVERSAL CONSULTING couvre pour l instant l Afrique central, l Afrique de l Ouest et l Afrique de l Est et l Amérique latine. Des études sont actuellement en cours pour le marché nord-africain. Cabinet de conseil de renommé international, UNIVERSAL CONSULTING privilégie dans chacune de ses interventions, la collaboration avec les consultants locaux, gage de transfert de compétence, contribuant ainsi à renforcer les capacités nationales. 4

6 OFFRE DE SERVICE : CONCESSION DE SERVICE PUBLIC 5

7 . Offre de services : Concession de services publics La problématique Comment traduire comptablement les contrats de concession de services publics comment gérer une concession de services publics tout en préservant l obligation de services publics comment garantir l équilibre financier dans les concessions de services publics comment traiter convenablement les immobilisations mise en concession par le concédant (domaine concédé) et les immobilisations mises en concession par le concessionnaire comment évaluer les charges calculées dans les concessions de services publics (amortissement de caducité, provision pour renouvellement) comment implémenter un plan de renouvellement des immobilisations en fonction de la durée de la concession comment bénéficier de spécialiste de la concession (chemin de fer, électricité,... Etc) Vérification rigoureuse de l application des clauses du contrat de concession EVALUATION DES CHARGES CALCULEES DE LA CONCESSION Amortissement de caducité Provision pour renouvellement Provision pour engagement retraite MISE EN OEUVRE DES NORMES IFRS POUR LE TRAITEMENT DE CERTAINES IMMOBILISATIONS Décomposition de la voie en plusieurs composantes (Ballast, rail, traverse) Offre de service 3 Valeur ajoutée Expertise avancée dans les problématiques des concessions de services publics Expérience dans le domaine férroviaire et de l énergie électrique Mise en oeuvre des techniques à base de calcul actuarial pour l évaluation des engagements retraite (IFC) Bonne connaissance de l activité ferroviaire (infrastructure ferroviaire et matériel roulant) 6

8 OFFRE DE SERVICE : PROJET FINANCES PAR LES BAILLEURS DE FONDS 7

9 3. Offre de services : Projets financés par les bailleurs de fonds 3. Rédaction des procédures La problématique Dans le cadre des projets qu ils financent, les bailleurs de fonds obligent les emprunteurs à utiliser les ressources du projet conformément aux arrangements convenus dans les différents accords. Il s agit notamment des accords de financement (accord de crédit, accord de don, ), des manuels d exécution, des rapports d évaluation et des autres conventions. Il apparait donc essentiel d exploiter ces différents supports pour réaliser le manuel de procédures qui devrait être le cadre de référence pour la gestion du projet. Offre de service Formation des cadres sur la gestion des projets financés par les bailleurs de fonds ; Rédaction des procédures comptables ; Rédaction des procédures de gestion financière ; Rédaction des procédures de reporting aux formats bailleurs de fonds ; Rédaction des procédures de passation des 3 marchés ; Rédaction des procédures budgétaires ; Rédaction des procédures de suivi-évaluation Valeur ajoutée Une équipe constituée d experts chevronnés dans la gestion des projets financés par les bailleurs de fonds(banque Mondiale, BAD, Union européenne, PNUD, GTZ, Agence Française de Développement, Banque Européenne d Investissement, PROPARCO) ; Une solide connaissance des procédures des principaux bailleurs de fonds (IDA, BAD, Union européenne, PNUD, GTZ, Agence Française de Développement, Banque Européenne d Investissement, PROPARCO) ; Production des cahiers de charges pour l automatisation du reporting au format Banque Mondiale, notamment les quatre tableaux du Rapport de Suivi Financier (RSF) ; Rédaction d un mémoire sur la mise en place des procédures dans les projets financés par les bailleurs de fonds (travaux réalisé par Marc Kéou Ngassa l associé-gérant de Universal Consulting dans le cadre d obtention du diplôme français d expertise comptable). 8

10 3. Offre de services : Projets financés par les bailleurs de fonds 3. Audit des projets La problématique Dans le cadre des projets qu ils financent, les bailleurs de fonds obligent les emprunteurs à faire auditer le projet par des consultants afin d avoir une assurance sur le mode de gestion des ressources du projet. Dans ce contexte, les problématiques sont les suivantes : Comment disposer des services d un auditeur indépendant dont l opinion sur les états financiers peut contribuer à l amélioration de la gestion du projet? Comment s assurer que les états financiers donnent une image fidèle et sincère des activités du projet et qu ils intègrent les directives des bailleurs de fonds? Comment s assurer que l ensemble des opérations imputées au projet et les différentes dépenses sont éligibles aux conditions du projet? Comment s assurer que l ensemble des marchés contractualisés sur les fonds du projet se sont attribués dans les respects des procédures du bailleur de fonds? Comment garantir aux bailleurs de fonds, l exécution du projet en conformité avec les textes conventionnels et les différents accords? Offre de service Une démarche d audit structurée et spécifique à l audit des projets; Une connaissance des projets financés par les bailleurs de fonds et débouchant sur une revue détaillée des opérations; Une revue détaillée des mécanismes de passation des marchés; Full audit des relevés de dépenses; Une revue des états financiers et notamment du tableau emplois/ressources; Etablissement d une situation de clôture ; Audit de clôture des projets avec des particularités liés à l inventaire des actifs du projet et la formalisation des actes de dévolution. 3 Valeur ajoutée Professionnels bien informés aux techniques d audit et jouissant d une longue expérience des projets financés par les bailleurs de fonds; Une base de connaissance suffisamment diversifié pour la mise à disposition du client des services à forte valeur ajoutée ; Des échanges fructueux entre les audités nos professionnels. 9

11 3. Offre de services : Projets financés par les bailleurs de fonds 3.3 Assistance et conseils La problématique Comment se doter des procédures qui traduisent au mieux vos activités et vos opérations; Est-il possible de se doter d un système d information fiable; Comment personnaliser notre système de gestion pour la production des reportings aux formats bailleurs de fonds? Comment éviter les rejets de reportings bailleurs de fonds? Les outils de traitement des opérations peuvent-ils être en adéquation avec l organisation mise en place. Offre de service Un diagnostic complet de l organisation institutionnelle; Une assistance dans la production des premiers reportings ; Elaboration des cahiers de charges pour l édition automatique des reportings ; Assistance dans la mise en place des procédures financières ; Formation du personnel à la gestion des projets financés par les bailleurs de fonds ; Schéma directeur des systèmes d information; Système comptabilité générale, analytique et budgétaire; Procédures de passation des marchés; Procédures administratives, comptables et financiers; Assistance au choix des progiciels; Assistance au recrutement du personnel comptable et financier. 3 Valeur ajoutée Excellente connaissance des projets financés par les bailleurs de fonds; Connaissance des principaux logiciels de gestion des projets financés par les bailleurs de fonds ; Des experts chevronnés et expérimentés dans la gestion des projets financés par les bailleurs de fonds ; Optimisation du passage de la balance générale vers les états financiers conformes aux directives des différents bailleurs de fonds. 0

12 OFFRE DE SERVICE : SECTEUR BANCAIRE

13 4. Offre de services : Secteur bancaire 4. Audit et commissariat aux comptes La problématique Comment disposer des services d un professionnel dont l opinion sur les états financiers peut contribuer à l amélioration d une organisation. Comment s assurer que les états financiers donnent une image sincère et fidèle des activités Comment être sûr que les normes comptables sont bien appliquées. Offre de service Vérification de l'application rigoureuse des normes internationales; Une connaissance des banques et établissements financiers débouchant sur une revue détaillée des opérations ; Une analyse du respect des différentes réglementations; Une vérification spécifique approfondie 3 Valeur ajoutée Professionnels bien formés aux techniques d audit et qui jouissent d'une grande expérience dans le secteur des banques et établissements financiers, Une démarche structurée que le client doit bien comprendre pour préparer les interventions. Apport en matière d échanges avec nos professionnels

14 4. Offre de services : Secteur bancaire 4. Formation : module d élaboration des comptes consolidés Programme L intégration globale étapes de la consolidation technique de la consolidation répartition des capitaux propres de la filiale consolidée établissement du bilan et du compte de résultat consolidé L intégration proportionnelle ou la consolidation des co-entreprises étapes techniques élimination des transactions internes La mise en équivalence ou la consolidation des sociétés sous influence notable étapes techniques évaluation des titres des sociétés non consolidées Entrée dans le périmètre de consolidation prise de contrôle obtenu par une transaction monétaire unique prise de contrôle exclusif par voie d achats successifs des titres Variation du pourcentage d intérêt augmentation sans changement de méthode augmentation avec changement de méthode diminution du pourcentage d intérêt La variation des capitaux propres utilité du tableau de bouclage des capitaux le tableau individuel de bouclage des capitaux les différentes variations des capitaux propres le tableau de variation des capitaux propres consolidés Particularités des groupes bancaires les filiales bancaires les autres filiales (assurances, société de capital-risque, les établissements financiers, les entreprises industrielles et commerciales, etc ) les règlements prudentiels en la matière Particularité des EMF la combinaison les affiliés organe faîtier la liasse les règlements prudentiels en la matière Les états financiers consolidés bilan consolidé compte de résultat consolidé tableau de Flux de trésorerie l annexe aux comptes consolidés information sur le groupe les changements significatifs Cas particulier Programme Quelques cas complexes de consolidation 3

15 4. Offre de services : Secteur bancaire 4.3 Formation : module de contrôle des comptes consolidés dans les groupes bancaires Pré-réquis Cette formation s adresse à une population d auditeurs ayant une bonne connaissance de la pratique des comptes consolidés dans les groupes bancaires, et désirant acquérir les connaissances pour le contrôle des comptes consolidés / combinés dans les groupes bancaires et les réseaux d EMF. La connaissance approfondie de la comptabilité est un atout permettant de vite appréhender les Programme Revue de la structure du groupe Les divers liens capitalistiques Les documents à caractère informatif sur le groupe Les plaquettes Les statuts des diverses entreprises du groupe Portefeuille titres des entités du groupe Revue Le périmètre de consolidation Portefeuille titre de participation de la maison mère Mise en évidence des participations croisées Variation de périmètre Le portage Revue des méthodes de consolidation calcul des pourcentages de contrôles calculs des pourcentages d intérêts détermination des méthodes de consolidation Revue des cas d exclusion du périmètre de consolidation les entreprises ad-hoc absence d information les titres en portage Revue des écritures de retraitements les opérations d homogénéisation les opérations réciproques traitement de l impôt différé les écarts d acquisitions examen de la conversion des états financiers libellés en devises étrangères cas des contextes inflationnistes Incidence de la variation des taux de change sur les capitaux propres les écarts de conversion Examen des états financiers consolidés test de cohérence globale tableau de variation des capitaux propres bilan consolidé compte de résultat consolidé mise en évidence du part groupe et part minoritaire simulation des états financiers consolidés au regard des rubriques significatives examen des diverses variations ayant un impact sur les capitaux propres examen du tableau de variation des capitaux propres Revue du manuel de consolidation Identification des zones à risque 4

16 4. Offre de services : Secteur bancaire 4.4 Assistance à la fonction d audit interne La problématique Vous souhaitez une assistance à la fonction d'audit interne telle que définie par le règlement COBAC R 00/07 relatif au contrôle interne dans les établissements de crédit. Vous souhaitez une assistance à la mise en place (restructuration) de la fonction d Audit Interne : ses objectifs et responsabilités, les ressources dont elle doit disposer, ses méthodes et outils et son mode de fonctionnement. Vous voudriez faire acquérir à l équipe d Audit Interne les bases techniques et la méthodologie d exercice de la profession. Vous avez besoin d un accompagnement et un encadrement de vos auditeurs internes sur quelques missions afin d assurer leur formation. Nous vous proposons une approche en trois phases : Offre de service Phase : Assistance à la mise en place ou la restructuration de la fonction Audit Interne ; Rappel de toutes les opérations bancaires et leur traitement comptable. Phase : Définition du plan stratégique d audit basé sur une analyse globale des risques ; Démarche d'audit interne bancaire: outils et méthodes Phase 3 : Accompagnement et l encadrement des auditeurs internes au cours de missions intégrées. Revue complète des cycles jusqu'à l'élaboration des rapports. Ces phases constituent un ensemble cohérent. La première permettra, à l issue d une réflexion conjointe, de définir la fonction d Audit Interne appropriée à votre établissement et à rappeler les opérations clés et leur comptabilisation. Au cours de la deuxième phase nous aiderons, sur base d une analyse globale des risques, à définir le plan stratégique d audit sur trois ans et à mettre en place les méthodes et les outils. La troisième consistera à accompagner et encadrer l équipe d Audit Interne tout le long du processus de réalisation des missions afin de les former à la mise en place de notre méthodologie d audit interne. 5

17 4. Offre de services : Secteur bancaire 4.5 Assistance a l élaboration de la cartographie des risques bancaires La problématique Les risques bancaires sont aujourd hui au centre des préoccupations des dirigeants d une banque et constituent pour la commission bancaire l élément majeur de leur supervision. A ce titre, la cartographie des risques est un outil fondamental du dispositif règlementaire, exigée dorénavant par la Commission bancaire. Son élaboration nécessite une vision globale et synthétique de l organisation et une démarche méthodologique rigoureuse. Offre de service Démarche en 5 phases : - Travaux préparatoires - Classification des métiers et des processus - Définition des familles de risques pertinents de la Banque -Définition des risques et identification des indicateurs et des facteurs de risques 3- Évaluation des risques - Notation de mesure des risques (quantification) - Évaluation de la qualité et de l efficacité des contrôles - Alimentation des outils d analyse - Analyse de la position de la Banque dans les ratios prudentiels 4- Mise en forme de la cartographie des risques 5- Réunion de restitution et de validation 3 Valeur ajoutée une base importante de risques répertoriés un questionnaire spécifique d analyse des risques des consultants ayant une grande expérience du secteur bancaire 6

18 4. Offre de services : Secteur bancaire 4.6 Rédaction du manuel de procédures La problématique Depuis l entrée en vigueur des normes prudentielles dans les banques, les établissements assujettis sont désormais dans l obligation de produire un manuel de procédures décrivant l intégralité de leurs opérations, leur traitement opérationnel et comptable. Ces procédures sont notamment assorties des niveaux de contrôles à instaurer. Les prestations offertes sont articulées autour de manuels de procédures dont les principaux axes sont: Offre de service Contrôles internes Les procédures doivent inclure de nombreux contrôles internes qui limitent au maximum les risques de fraudes et d'erreurs: - Revue de processus avec mise en place de contrôles clés, - Séparation de tâches et limites de pouvoir dans tous les processus décisionnels, - Auto contrôle des opérations. Qualité de l'audit interne - Entreprendre permanemment des réflexions sur les risques opérationnels afin d'améliorer les procédures - Garantir le bon respect des procédures Une rédaction des procédures articulées autour de 4 points : - les étapes de la procédure ou encore appelé revue du process - les niveaux de contrôle (niveau, et 3) - les descriptifs des traitements consignés dans un flow chart - les différents supports utilisés 3 Valeur ajoutée des procédures qui intègrent les dispositifs règlementaires, de véritables outils de gestion et de formation, un dispositif de contrôle interne en rapport avec les risques de la banque. 7

19 4. Offre de services : Secteur bancaire 4.7 Confection automatique de la liasse fiscale La problématique Comment avec le nouveau plan comptable à paraître, à partir d'une balance générale configurée par rapport au nouveau plan de comptes, confectionner les états réglementaires que sont le bilan, le compte de résultat et le TAFIRE, ainsi que les états annexes. Offre de service Présentation détaillée du nouveau plan comptable et les regroupements par chapitre comptable Rappels des comptes indispensables à la compréhension des états financiers (répartition de résultat, la notion de capacité d'autofinancement, les notions de besoin de financement d'exploitation, etc.) Présentation de l'application UNIVERSALREPORTSOFT utilisée - L'intégration de la balance générale - Le croisement des différents tableaux - Le cadre d'alimentation des données - La génération des états Confection des états financiers réglementaires: - Le bilan - Le compte de résultat - Le tableau de flux de trésorerie - Les états annexés 8

20 4. Offre de services : Secteur bancaire 4.8 Les opérations bancaires, leurs comptabilisations et les arrêtés comptables La problématique Comment s assurer que les collaborateurs et notamment ceux des services comptables des banques ont une bonne compréhension des opérations bancaires et de leur comptabilisation.. La description des principales opérations bancaires. Il sera rappelé : le panorama des activités bancaires et les principaux process ; un point complet de la réglementation.. La comptabilité bancaire avec un accent sur : la configuration du nouveau plan comptable et son évolution ; l organisation des comptabilités bancaires ; l organisation de la fonction comptable ; les états publiables ; la comptabilisation des principales opérations bancaires : - les dépôts et les crédits, - le portefeuille, - les opérations en devises, - la trésorerie, - les opérations diverses telles que Western Union, monétique, etc... Les engagements hors bilan. 3. Les arrêtés : Offre de service mensuels : - principes généraux, - provisions sur arrêtés des comptes (quote-part de produits ou charges non encore échue calculée sur la période courue (DAT, BDC, comptes d épargne etc ), - les écritures de prévision (toutes charges et produits échus ou non mais dus à la date d arrêté. Elles se rapportent aux charges à payer et aux produits à recevoir, aux charges constatées d avance. annuels : - arrêtés des comptes avant inventaire, - l inventaire des existences, - les écritures d inventaire, - la balance d inventaire, - la clôture des comptes, - les états de synthèse (bilan, compte de résultat et tableau de financement), - la réouverture du nouvel exercice. 9

21 4. Offre de services : Secteur bancaire 4.9 Le reporting prudentiel La problématique Comment maîtriser l'élaboration du reporting prudentiel? Comment fiabiliser la génération de mes états réglementaires par un paramétrage judicieux? Comment maîtriser les chaînes de traitements et optimiser la production des états réglementaires au regard des exigences du régulateur? reporting: outil de communication? Soigner l'image de votre banque. Offre de service Assistance à l'inter phasage du CERBER à votre progiciel bancaire; Assistance à un paramétrage fin du CERBER; Assistance à la production des états (fiabilisation des informations chiffrées, cohérence des différents états et optimisation des ratios prudentiels (normes de solvabilité et normes de liquidité) 3 Valeur ajoutée Expertise prononcée dans la confection des documents prudentiels; Connaissance des logiciels bancaires; Démarche méthode dans les tests de cohérence. 0

22 4.0 Examen de la centrale des risques La problématique Comment fiabiliser les fichiers rattachés à la centrale des risques? Comment corriger les incohérences afin d'éviter les rejets de la centrale des risques? Offre de service Assistance pratique à la revue: d'un recensement des incohérences, correction des incohérences dans les différentes tables; Assistance à l'exploitation de la centrale des risques; Rappel de certaines consignes lors de l'alimentation des bases consignées notamment destinées aux gestionnaires; Mise en place des outils de contrôle permanents. 3 Valeur ajoutée Forte maîtrise de l'implémentation de la centrale des risques, de son paramétrage et de son exploitation.

23 4. Offre de services : Secteur bancaire 4. Audit du système informatique bancaire La problématique La spécificité de l activité bancaire et l implication des nouvelles technologies de l information et de la communication dans ce secteur exigent une démarche méthodique en vue d une bonne maîtrise de l activité bancaire. Cette maîtrise de l activité bancaire passe par un système informatique approprié, mais surtout une stratégie du système d information propre à intégrer les réalités du secteur. Le grand défi à l heure actuelle est de disposer d un système informatique fiable et répondant parfaitement aux dispositifs des autorités monétaires. Conscient de cet enjeu, nous proposons des prestations relatives en informatique bancaire et ses dérivés : ) audit des systèmes, ) audit des applications, 3) audit des bases de données, 4) audit du Swift, mais surtout 5) la démarche d utilisation de l informatique en appui à l audit. 6) SWIFT SERVICE BUREAU

24 4. Offre de services : Secteur bancaire 4. Audit des systèmes La problématique Comment disposer d un système fiable? Comment optimiser notre système d exploitation, poumon du progiciel bancaire? Comment auditer mon serveur quelque soit son OS? Comment sécuriser mon système au regard des nouveaux enjeux de la sécurité informatique? Comment récupérer mon système en cas de sinistre? Offre de service Des audits débouchant sur des recommandations concrètes Des tests d exploitation pour déterminer les Disater Point Failure (DP) Des audits sur la charge du système (mémoire utilisée en permanence) Manuel de procédures informatiques Formalisation des Plan de Continuité des Activités (PCA) 3 Valeur ajoutée Une expertise forte dans l audit des systèmes (OS) UNIX AIX LINUX (Redhat et Mandrake) Windows (Worstation et serveurs) Plusieurs audits systèmes dans le secteur bancaire Un laboratoire de tests multi plate-forme 3

25 4. Offre de services : Secteur bancaire 4.3 Audit des bases de données La problématique Comment s assurer que les données gérées par nos applications sont fiables? Comment disposer d une base de données répondant aux normes de l art? Comment disposer d une base de données fiable? Comment avoir de l assurance sur l enregistrement des donnes dans notre BD? Comment choisir un gestionnaire de BD en fonction du volume de mes données? Offre de service Audit des bases de données Des tests d optimisations débouchant sur des recommandations précises Des reperforming pour assurer l intégrité des données Des formations à l administration des BD Réalisations des scripts simples d administration des BD 3 Valeur ajoutée Une expertise forte sur la pratique de l audit des BD Une expérience forte dans l administration des BD Une maîtrise des BD Oracle, INFORMIX, MYSQL, INTERBASE, SQLServer Un laboratoire de test muli-plateforme(oracle, INFORMIX, SQLServer) Des formations d administration de BD conciliant théorie et pratique 4

UNIVERSAL CONSULTING Société d expertise comptable agréée CEMAC 1

UNIVERSAL CONSULTING Société d expertise comptable agréée CEMAC 1 Société d expertise comptable agréée CEMAC 1 1 EXPERTISE ET ORGANISATION DE NOTRE FIRME Société d expertise comptable agréée CEMAC 2 Universal consulting notre approche du métier Approche d audit dans

Plus en détail

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 SOMMAIRE DÉTAILLÉ INTRODUCTION : L évolution de l environnement a transformé les métiers de la finance

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

LA GESTION FINANCIÈRE

LA GESTION FINANCIÈRE République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement LA GESTION FINANCIÈRE PROGRAMME NATIONAL DE MISE A NIVEAU DES PME Édition 2013

Plus en détail

III.2 Rapport du Président du Conseil

III.2 Rapport du Président du Conseil III.2 Rapport du Président du Conseil de Surveillance sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques Rapport du directoire rapports du conseil de surveillance 2012 1 Obligations légales

Plus en détail

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

UE 4 Comptabilité et audit 2 Identification du candidat (prénom, nom) : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion DSCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é

Plus en détail

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux...

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Directions Financières dirigeants d entreprise fonds d investissement Avocats, mandataires & liquidateurs judiciaires Notre mission Répondre

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Introduction CHAPITRE CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES. Introduction CHAPITRE CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES Introduction 1 Le diagnostic financier des sociétés et des groupes... 1 I. L analyse du risque de faillite... 2 A. L analyse fonctionnelle... 2 B. L analyse dynamique du risque de faillite

Plus en détail

LES FONDAMENTAUX DE L AUDIT DES COMPTES CONSOLIDES

LES FONDAMENTAUX DE L AUDIT DES COMPTES CONSOLIDES LES FONDAMENTAUX DE L AUDIT DES COMPTES CONSOLIDES 1 SOMMAIRE 1. Les sources d information 2. Les conditions d acceptation de mission 3. La planification de l audit de la consolidation 4. Les travaux d

Plus en détail

Finance pour non financiers

Finance pour non financiers Finance pour non financiers Managers non financiers Responsables opérationnels ayant à dialoguer avec les comptables et les financiers Savoir communiquer avec les financiers dans l entreprise : comptabilité,

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion SOMMAIRE

BTS Comptabilité et Gestion SOMMAIRE BTS Comptabilité et Gestion SOMMAIRE ANNEXE I : RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME... PAGE 2 I a. Référentiel des activités professionnelles...page 3 I b. Référentiel de certification... page 21 I c. Lexique....

Plus en détail

asah alpha consulting Prog o ram a m m e e de d e fo f r o mat a i t on o n 2 01 0 5

asah alpha consulting Prog o ram a m m e e de d e fo f r o mat a i t on o n 2 01 0 5 AUDIT 1 1.1 Evaluation et appréciation du contrôle Auditeurs internes, contrôleurs de gestion Responsables administratifs et financiers ; Durée : 03 jours Maitriser la démarche d évaluation interne Mettre

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

UE 4 Comptabilité et Audit. Le programme

UE 4 Comptabilité et Audit. Le programme UE 4 Comptabilité et Audit Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Information comptable

Plus en détail

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Comptabilité 155 INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Etre capable d assurer le suivi quotidien des opérations courantes dans une entreprise afin de faciliter les échanges avec son expert comptable. Assistante

Plus en détail

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1 L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES 2005 1 Séminaire - Atelier L audit interne dans l assurance 1 ère communication : Généralités sur l audit interne 2 ème communication : L audit interne des compagnies

Plus en détail

Le partenaire des directions financières

Le partenaire des directions financières Le partenaire des directions financières IFRS due diligences transaction services direction financière fast close reporting controlling évaluation externalisation CSP business plan consolidation Notre

Plus en détail

Norme comptable relative au contrôle interne et l organisation comptable dans les établissements bancaires NC22

Norme comptable relative au contrôle interne et l organisation comptable dans les établissements bancaires NC22 Norme comptable relative au contrôle interne et l organisation comptable dans les établissements bancaires NC22 OBJECTIF 01. La Norme Comptable NC 01 - Norme Comptable Générale définit les règles relatives

Plus en détail

Gestion Comptable Sage 100

Gestion Comptable Sage 100 Gestion Comptable La réponse à tous les besoins comptables et financiers de l entreprise avec la richesse d une offre unique sur le marché. 1 SOMMAIRE 1.1. Le pôle comptable et Financier...3 1.2. Une couverture

Plus en détail

Gestion comptable et financière

Gestion comptable et financière 4 5 Gestion comptable et financière Gérez efficacement votre activité comptable et financière Solution modulaire, vous propose une gestion de la comptabilité, des moyens de paiement, de la trésorerie,

Plus en détail

Initiation à la pratique de la comptabilité

Initiation à la pratique de la comptabilité 19 INTER CG1 INTRA Initiation à la pratique de la comptabilité Intervenante : Dominique BELLEMIN NOEL, Responsable de missions, ou Bernadette COLLAIN, Expert-comptable, Cabinet Léo JEGARD ET ASSOCIES -

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : GESTION ET FINANCE

Sciences de Gestion Spécialité : GESTION ET FINANCE Sciences de Gestion Spécialité : GESTION ET FINANCE Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion I. PRESENTATION GENERALE 1. Les objectifs du programme Le système

Plus en détail

BMGI CENTER PLANNING DE FORMATION 2014. B.M.G.I. Center. Centre Agréé & Certifié. Centre Agréé & Certifié

BMGI CENTER PLANNING DE FORMATION 2014. B.M.G.I. Center. Centre Agréé & Certifié. Centre Agréé & Certifié BMGI CENTER Centre Agréé & Certifié PLANNING DE FORMATION 2014 B.M.G.I. Center Centre Agréé & Certifié Adresse : 9 Rue, Mohamed Gharbi Hussein Dey. Alger Tél. : 213 (0) 21 77 53 53-21 77 54 54-21 77 55

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

AQUADEV asbl (Belgique)

AQUADEV asbl (Belgique) NOM DU PRODUIT ADBanking Version 3.0.4 NOM DU FOURNISSEUR AQUADEV asbl (Belgique) Évaluation 2009* Septembre 2009 Évaluations précédentes 2005 RÉSUMÉ Impression générale Logiciel transactionnel intégré

Plus en détail

THEORIE ET CAS PRATIQUES

THEORIE ET CAS PRATIQUES THEORIE ET CAS PRATIQUES A DEFINIR 8/28/2012 Option AUDIT 1 INTRODUCTION L informatique : omniprésente et indispensable Développement des S.I. accroissement des risques Le SI = Système Nerveux de l entreprise

Plus en détail

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Gagner des parts de marché, optimiser ses investissements, sécuriser

Plus en détail

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE

A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE Référentiel des Activités Professionnelles A1 GESTION DE LA RELATION AVEC LA CLIENTELE L assistant prend en charge l essentiel du processus administratif des ventes. Il met en place certaines actions de

Plus en détail

SEMINAIRES SPECIFIQUES

SEMINAIRES SPECIFIQUES 57, bd Abdelmoumen Résidence Al Hadi n B15 Tél 022 47 06 13 /15 - Fax 022 47 06 78/91 mailacf@acf.ma SEMINAIRES SPECIFIQUES AUX ENTREPRISES D ASSURANCES ET DE REASSURANCE MUTUELLES ET CAISSES DE RETRAITE.

Plus en détail

Master "Comptabilité, finance, fiscalité et patrimoine" Répertoire des emplois occupés au 1er décembre 2011 par les diplômés 2008/2009

Master Comptabilité, finance, fiscalité et patrimoine Répertoire des emplois occupés au 1er décembre 2011 par les diplômés 2008/2009 Master " finance, fiscalité et " Spécialité Intitulé de Missions dans Contrat de travail Niveau de Compétences complémentaires en informatique Consultant en risque de crédit Rédaction de la note de cadrage

Plus en détail

Formalisez votre projet : de la réflexion à sa mise en oeuvre Création - Développement - Reprise. Cession - Acquisition (carte professionnelle n T388)

Formalisez votre projet : de la réflexion à sa mise en oeuvre Création - Développement - Reprise. Cession - Acquisition (carte professionnelle n T388) Formalisez votre projet : de la réflexion à sa mise en oeuvre Création - Développement - Reprise Réalisation de votre BUSINESS PLAN : analyse, implantation, prévisions financières, choix juridique et fiscal,

Plus en détail

PRESENTATION DU CONTEXTE, DU CADRE JURIDIQUE ET COMPTABLE

PRESENTATION DU CONTEXTE, DU CADRE JURIDIQUE ET COMPTABLE PRESENTATION DU CONTEXTE, DU CADRE JURIDIQUE ET COMPTABLE Annexe 1 SEF - Pôle Analyses, Etudes Bancaires et Financières 1/8 I. CONTEXTE L Institut d Emission des Départements d Outre-Mer (IEDOM) a désigné

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 Pages Bilan 2 Etat des engagements hors bilan 3 Etat de résultat 4 Etat des flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers 6 Bilan Arrêté au 30 JUIN 2015 (Unité

Plus en détail

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Comptabilité approfondie Chapitre 7 1 Pourquoi consolider? La société A a acheté la société B. La somme payée s élève à 9 500 par achat des titres du capital

Plus en détail

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière IFRS 1 Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière Objectif 1 L objectif de la présente Norme est d assurer que les premiers

Plus en détail

relatif aux opérations d assurance réalisées dans le cadre d un «patrimoine d affectation»

relatif aux opérations d assurance réalisées dans le cadre d un «patrimoine d affectation» COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2004-11 du 23 novembre 2004 relatif aux opérations d assurance réalisées dans le cadre d un «patrimoine d affectation» Le Comité de la réglementation comptable,

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

ACCOUNTING CONSULTING MANAGEMENT Cabinet d Expertise Comptable et Fiscale Audit Conseils en Management et Finance Formations Recrutements

ACCOUNTING CONSULTING MANAGEMENT Cabinet d Expertise Comptable et Fiscale Audit Conseils en Management et Finance Formations Recrutements SESSION SPECIALE DE FORMATION SUR LES NOUVELLES REFORMES DU SYSTEME COMPTABLE OUEST AFRICAIN (SYSCOA) Le cabinet d expertise comptable ACM en collaboration avec le Cabinet d Intérim de Formation Recrutement

Plus en détail

Le Workflow comme moteur des projets de conformité

Le Workflow comme moteur des projets de conformité White Paper Le Workflow comme moteur des projets de conformité Présentation Les entreprises sont aujourd'hui soumises aux nouvelles régulations, lois et standards de gouvernance les obligeant à mettre

Plus en détail

INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE

INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE INTRODUCTION EN BOURSE EVALUATION D ENTREPRISE Avril 2013 EVALUATION D ENTREPRISE 1 Introduction en bourse Une introduction en bourse est avant tout une opération financière. Les avantages financiers de

Plus en détail

Les métiers de la comptabilité

Les métiers de la comptabilité Les métiers de la comptabilité Présentation des métiers Les entreprises ne peuvent se passer de comptables. On trouve ces derniers partout ; ils travaillent soit dans des petites et moyennes entreprises

Plus en détail

Chapitre IV. La certification des comptes

Chapitre IV. La certification des comptes Chapitre IV La certification des comptes Aux termes de la Constitution, «les comptes des administrations publiques sont réguliers, sincères et donnent une image fidèle de leur gestion, de leur patrimoine

Plus en détail

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TERMES DE REFERENCE SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TDR : REFERENTIELS ET PROCEDURES

Plus en détail

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc.

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Du 17 au 28 Août 2015 Récapitulatif: Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Accord de partenariat entre la Bourse de Casablanca et London

Plus en détail

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PARTIE 1 : ANALYSE DES NORMES COMPTABLES SELON LA STRUCTURE DES ÉTATS FINANCIERS PARTIE 2 : ÉTATS FINANCIERS MODÈLES MODÈLE A ÉTATS FINANCIERS NON CONSOLIDÉS

Plus en détail

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Introduction : Dans le but d accroître la transparence et la comparabilité des rapports

Plus en détail

Evaluation des risques et procédures d audit en découlant

Evaluation des risques et procédures d audit en découlant Evaluation des risques et procédures d audit en découlant 1 Présentation des NEP 315, 320, 330, 500 et 501 2 Présentation NEP 315, 320, 330, 500 et 501 Les NEP 315, 320, 330, 500 et 501 ont fait l objet

Plus en détail

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier SANTE Diagnostic financier et aide à l élaboration d un plan de redressement Comment s approprier la démarche de diagnostic? Les enjeux Depuis la mise en place de la T2A, les établissements de santé sont

Plus en détail

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31/12/2012 Groupe BIAT Etats financiers consolidés arrêtés au 31 décembre 2012 Page ~ 2~ BILAN CONSOLIDE ARRETE AU 31 DECEMBRE

Plus en détail

Consultant AX Finance

Consultant AX Finance Filière de Formation : Consultant AX Finance DOSSIER PEDAGOGIQUE Renseignements et moyens pédagogiques Contenus de cours détaillés Durée : 40 jours Sommaire Découpage de la formation... 3 Méthodologie

Plus en détail

BMCE BANK ETATS FINANCIERS CONSOLIDES DE BMCE BANK EN NORMES IAS/IFRS ET NOTES ANNEXES

BMCE BANK ETATS FINANCIERS CONSOLIDES DE BMCE BANK EN NORMES IAS/IFRS ET NOTES ANNEXES BMCE BANK ETATS FINANCIERS CONSOLIDES DE BMCE BANK EN NORMES IAS/IFRS ET NOTES ANNEXES 31 décembre 2013 Créée en 1959 et privatisée en 1995, BMCE Bank est une banque universelle qui offre une palette de

Plus en détail

www.ifec.fr Septembre 2008 OUTIL PRATIQUE DE L INSTITUT FRANÇAIS DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES Copyright IFEC

www.ifec.fr Septembre 2008 OUTIL PRATIQUE DE L INSTITUT FRANÇAIS DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES Copyright IFEC www.ifec.fr Septembre 2008 OUTIL PRATIQUE DE L INSTITUT FRANÇAIS DES EXPERTS-COMPTABLES ET DES COMMISSAIRES AUX COMPTES Copyright IFEC IFEC - La démarche générale d audit et les nouvelles normes - septembre

Plus en détail

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II 25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II Avertissement Cette présentation peut comporter des éléments de projection et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie de la Société Générale.

Plus en détail

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE Septembre 2011 Page 1 Au sommaire Préambule Le nouveau référentiel sur la forme Le nouveau référentiel sur le

Plus en détail

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James

Plateforme STAR CPM. Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Plateforme STAR CPM Gestion intégrée des process multilingues d entreprise Les voies de la performance avec STAR James Groupe STAR Your single-source provider for corporate product communication Le bon

Plus en détail

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 Relatif aux modalités de première application du règlement du CRC n 99-02 par les sociétés dont les instruments

Plus en détail

RAPPORT 2005 DU PRESIDENT SUR LE CONTRÔLE INTERNE

RAPPORT 2005 DU PRESIDENT SUR LE CONTRÔLE INTERNE RAPPORT 2005 DU PRESIDENT SUR LE CONTRÔLE INTERNE Bernard Jeanjean, en sa qualité de Président du Conseil d Administration, a confié au Comité d Audit la réalisation des travaux préparatoires et des diligences

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques (CCT) Appel d offres Ouvert. Relatif aux prestations de Commissariat aux comptes

Cahier des Clauses Techniques (CCT) Appel d offres Ouvert. Relatif aux prestations de Commissariat aux comptes Cahier des Clauses Techniques (CCT) Appel d offres Ouvert Relatif aux prestations de Commissariat aux comptes DATE ET HEURE LIMITE DE REMISE DES OFFRES : 11/05/2011 à 12H00 Appel d offres Ouvert CAC mars

Plus en détail

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES DE L EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Mai 2015 ECC MAZARS Immeuble Mazars Rue Lac Ghar EL Melh, Les Berges du Lac 1053 Tunis Tél

Plus en détail

Mission jeunes entreprises

Mission jeunes entreprises Mission jeunes entreprises proposée par les experts-comptables www.entreprisecreation.com Le site des experts-comptables dédié à la création d'entreprise Pourquoi une? En vue de contribuer au développement

Plus en détail

SUCCESS LOGICIEL DE GESTION DE PROJETS

SUCCESS LOGICIEL DE GESTION DE PROJETS SUCCESS LOGICIEL DE GESTION DE PROJETS OM Consulting OBJECTIF : SUCCESS s'adresse aux personnes physiques et morales concernées par la mise en œuvre des projets de développement multi-sectoriels : Coordonnateurs

Plus en détail

S.A RODRIGUEZ GROUP. Exercice 2004-2005

S.A RODRIGUEZ GROUP. Exercice 2004-2005 S.A RODRIGUEZ GROUP Exercice 2004-2005 Rapport du Président du Conseil de Surveillance sur les procédures de contrôle interne Mesdames, Messieurs, Chers Actionnaires, Conformément aux dispositions de l

Plus en détail

Charte d audit du groupe Dexia

Charte d audit du groupe Dexia Janvier 2013 Charte d audit du groupe Dexia La présente charte énonce les principes fondamentaux qui gouvernent la fonction d Audit interne dans le groupe Dexia en décrivant ses missions, sa place dans

Plus en détail

Ouverture de l appel : 04 Septembre 2015 Clôture de l appel : 18 Septembre 2015 ---------- AMI N 33.2015

Ouverture de l appel : 04 Septembre 2015 Clôture de l appel : 18 Septembre 2015 ---------- AMI N 33.2015 Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe :

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe : L'AVIS DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES SUR LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE Hervé Stolowy, Professeur au Groupe HEC, diplômé d'expertise comptable L'avis n xx de l'oec "Le tableau des flux de trésorerie",

Plus en détail

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101 États Financiers consolidés.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100.2 Bilan au 31 décembre 2008 101.3 Tableaux de passage des capitaux propres du 1 er janvier 2007 au 31 décembre 2008 102. Tableau

Plus en détail

Fusion et consolidation RFC - Réflexion -comptabilité - Décembre 2010-438 p. 44-48

Fusion et consolidation RFC - Réflexion -comptabilité - Décembre 2010-438 p. 44-48 Fusion et consolidation RFC - Réflexion -comptabilité - Décembre 2010-438 p. 44-48 Résumé de l article Les regroupements d entreprises peuvent se traduire en comptabilité par une fusion régie par le règlement

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

Supervision sur base consolidée

Supervision sur base consolidée SEMINAIRE ANNUEL REGIONAL Supervision et restructuration bancaires Supervision sur base consolidée Abidjan 13 au 17 janvier 2014 Bruno FLANCHEC Conseiller résident en supervision et restructuration bancaires

Plus en détail

L outsourcing de la fonction comptable

L outsourcing de la fonction comptable OCA, Société d Expertise-Comptable 63 avenue de Villiers 75017 PARIS Tel: 01.40.54.98.80 / Fax : 01.47.63.92.75 oca@oca-audit.com www.oca-audit.com L outsourcing de la fonction comptable Sommaire 1. L

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

GUIDE DES MODULES COMPTABLES

GUIDE DES MODULES COMPTABLES UNIVERSITE DE CARTHAGE FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES ET DE GESTION DE NABEUL *** *** *** COORDINATION PÉDAGOGIQUE POUR LES FILIÈRES COMPTABLES GUIDE DES MODULES COMPTABLES Septembre 2010 Présentation

Plus en détail

OCA African Desk. Audit et Conseil des opérations en Afrique

OCA African Desk. Audit et Conseil des opérations en Afrique Audit et Conseil des opérations en Afrique 2 Le société OCA OCA est une société d'audit, de Conseil et d'expertise Comptable. Fondée en 1984 par Alain Ouaniche, OCA intervient à tous les stades de la vie

Plus en détail

VIE ET STAGE liés aux Risques

VIE ET STAGE liés aux Risques VIE ET STAGE liés aux Risques Stage Contrôle de gestion - H/F Référence: SGBTDGDEFIN15012015 Date de publication: 16-01-2015 Métier Finance d'entreprise / Comptabilité Activité Banque privée Type de contrat

Plus en détail

Management financier d une entreprise pétrolière et gazière

Management financier d une entreprise pétrolière et gazière Gestion et Finance Gestion et Finance GIP / MFP GIP / FMC Management financier d une entreprise pétrolière et gazière 10 Jours Approfondir ses connaissances en comptabilité pétrolière et s initier à l

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

Objet : Séminaire de formation sur «LA GESTION DES RISQUES EN MICROFINANCE»

Objet : Séminaire de formation sur «LA GESTION DES RISQUES EN MICROFINANCE» Formation, organisation, appui-conseil, évaluation, diagnostic, facilitations diverses en microfinance Partenaire agréé du CGAP pour le renforcement des capacités en Afrique francophone Yaoundé, le 06

Plus en détail

Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées

Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées La tenue de la comptabilité d engagement ou comptabilité administrative est de la responsabilité de l exécutif de la collectivité. Le CGCT prévoit

Plus en détail

Contrôles informatiques dans le cadre de l audit l des états financiers. Par Patrice Watier 28 avril 2010 Association des cadres scolaires du Québec

Contrôles informatiques dans le cadre de l audit l des états financiers. Par Patrice Watier 28 avril 2010 Association des cadres scolaires du Québec Contrôles informatiques dans le cadre de l audit l des états financiers Par Patrice Watier 28 avril 2010 Association des cadres scolaires du Québec 1 Objectifs de la présentation Identifier le rôle de

Plus en détail

UE4 COMPTABILITÉ ET AUDIT Corrigé indicatif -

UE4 COMPTABILITÉ ET AUDIT Corrigé indicatif - UE4 COMPTABILITÉ ET AUDIT Corrigé indicatif - DOSSIER 1 : Consolidation PREMIERE PARTIE 1. Présenter sous forme de tableau synthétique : les pourcentages de contrôle, la nature du contrôle, les méthodes

Plus en détail

INSTRUCTION N 017-12-2010 RELATIVE A L'ORGANISATION DU CONTRÔLE INTERNE AU SEIN DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

INSTRUCTION N 017-12-2010 RELATIVE A L'ORGANISATION DU CONTRÔLE INTERNE AU SEIN DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES INSTRUCTION N 017-12-2010 RELATIVE A L'ORGANISATION DU CONTRÔLE INTERNE AU SEIN DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES Le Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l'afrique de l'ouest, Vu le Traité

Plus en détail

BMGI CENTER. B.M.G.I. Center. Centre Agréé & Certifié PLANNING DE FORMATION 2013. Centre Agréé & Certifié

BMGI CENTER. B.M.G.I. Center. Centre Agréé & Certifié PLANNING DE FORMATION 2013. Centre Agréé & Certifié BMGI CENTER Centre Agréé & Certifié PLANNING DE FORMATION 2013 B.M.G.I. Center Centre Agréé & Certifié Adresse : 88 Ter, Bd. KRIM Belkacem - Télemly, 16004 Alger Tél. : 213 (0) 21 630 630-631 631-641 641

Plus en détail

BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ

BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ BALE III MAITRISER LE RISQUE DE LIQUIDITÉ COMMENT AMELIORER LA LIQUIDITE DE VOS ACTIFS? «Bâle III, dispositif international de mesure, normalisation et surveillance du risque de liquidité» est paru en

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

DOSSIER MODÈLE D'AUDIT NAGR OSBL DU SECTEUR PRIVÉ TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES PARTICULARITÉS POUR LES OSBL.

DOSSIER MODÈLE D'AUDIT NAGR OSBL DU SECTEUR PRIVÉ TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES PARTICULARITÉS POUR LES OSBL. DOSSIER MODÈLE D'AUDIT NAGR OSBL DU SECTEUR PRIVÉ GÉNÉRALE PARTIE 1 NOTIONS THÉORIQUES PARTICULARITÉS POUR LES OSBL Introduction Module 1 Contrôle de la qualité et documentation Module 2 Acceptation de

Plus en détail

PRESENTATION DU CABINET

PRESENTATION DU CABINET PRESENTATION DU CABINET SOMMAIRE PRESENTATION GENERALE Organisation Associés Equipes CLIENTELE DU CABINET Chiffre d affaires par branche Chiffre d affaires par activité Principaux clients OFFRES DE SERVICES

Plus en détail

ADVANS Cameroun SA. Rapport du Commissaire aux Comptes au Conseil d'administration

ADVANS Cameroun SA. Rapport du Commissaire aux Comptes au Conseil d'administration ADVANS Cameroun SA Rapport du Commissaire aux Comptes au Conseil d'administration Rapport présenté en application de l article 715 de l acte uniforme OHADA relatif au droit des sociétés commerciales et

Plus en détail

FINANCE, COMPTABILITÉ ET CONTRÔLE DE GESTION

FINANCE, COMPTABILITÉ ET CONTRÔLE DE GESTION Sur les 149 diplômés entrant dans le champ d enquête (de nationalité française et en formation initiale), 111 ont répondu au questionnaire soit un taux de réponse de 74,5%. Diplômés étant directement entrés

Plus en détail

Cabinet d expertise comptable et de conseil dédié aux groupes et filiales d entreprises françaises et internationales

Cabinet d expertise comptable et de conseil dédié aux groupes et filiales d entreprises françaises et internationales Cabinet d expertise comptable et de conseil dédié aux groupes et filiales d entreprises françaises et internationales Fort de 300 collaborateurs, primexis accompagne des groupes et filiales d entreprises

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

1- Organisation des services de la Comptabilité

1- Organisation des services de la Comptabilité 1 04 Février 2013 2 3 1- Organisation des services de la Comptabilité Les services de la comptabilité comportent : La DGC composée de 05 Directions et d une inspection; L Agence Centrale Comptable du Trésor;

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick États financiers États financiers CONTENU Rapport de l auditeur indépendant 3 État de la situation financière 4 État des résultats 5 État des flux de

Plus en détail

IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros)

IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros) IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros) 1. Compte de résultats consolidé par segment au 30.06.2005 2. Bilan consolidé par segment au 30.06.2005 3. Tableau des flux de trésorerie

Plus en détail

NRC : N KG/2985/M www.mecreco.cd e-mail : info@mecreco.cd, mecrecocoocec@yahoo.fr

NRC : N KG/2985/M www.mecreco.cd e-mail : info@mecreco.cd, mecrecocoocec@yahoo.fr Annexe 1 TERMES DE REFERENCE POUR L ACQUISITION D UN LOGICIEL DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES. I. Contexte. Dans le cadre des activités de Professionnalisation et d encadrement des COOPEC affiliées

Plus en détail

Contrats à long terme

Contrats à long terme CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 99-10 Contrats à long terme 1. Définition et champ d'application des contrats à long terme 2. Constatation des produits et des charges. 3. Inventaire des produits

Plus en détail

Gestion d Epargne de Crédit & Comptabilité

Gestion d Epargne de Crédit & Comptabilité Présentation du produit Introduction Fonctionnalités Technologies Open Source Avantages Spécifications techniques Services Captures d écran Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Introduction

Plus en détail