APPORT DE LA CFD DANS LA PREDICTION DE LA DISPERSION D UN POLLUANT DANS UN ECOULEMENT A SURFACE LIBRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "APPORT DE LA CFD DANS LA PREDICTION DE LA DISPERSION D UN POLLUANT DANS UN ECOULEMENT A SURFACE LIBRE"

Transcription

1 19-21 Mars, 212, Hammamet, Tunisie APPORT DE LA CFD DANS LA PREDICTION DE LA DISPERSION D UN POLLUANT DANS UN ECOULEMENT A SURFACE LIBRE NAWEL KHALDI 1 ; HATEM MHIRI 1, 2 ; PHILIPPE BOURNOT 3 1. Unité de thermique et de thermodynamique des procédés industriels, Monastir, Tunisie. 2. Département Génie Énergétique, Ecole Nationale d Ingénieurs de Monastir, Monastir, Tunisie. 3. Equipe IMFT, Institut de Mécanique de Marseille, Marseille, France. Résumé : Dans ce travail, on détermine la structure dynamique en régime turbulent de la dispersion d un polluant dans un écoulement diphasique à surface libre. La simulation numérique a été réalisée par le code de calcul Fluent 6.3 qui utilise la méthode des volumes finis pour la résolution des équations de conservation. L écoulement étudié est tridimensionnel, instationnaire et isotherme. Le domaine d étude a été doté d un obstacle afin d analyser son influence sur les variables hydrodynamiques et sur la progression du polluant. Les résultats numériques obtenus prouvent que le modèle hydrodynamique assure la prédiction de la dispersion d un polluant dans un écoulement à surface libre et reproduit la recirculation et le piégeage du polluant à l'aval proche de l'obstacle. Mots clés : CFD ; Dispersion de polluants ; écoulement à surface libre ; VOF ; Turbulent. 1. Introduction Les résidus industriels déversés dans la mer ont des effets particulièrement nuisibles sur le milieu marin. Afin de prédire l évolution de la pollution dans ce dernier, et plus particulièrement dans les écoulements à surface libre, on peut avoir recours à des méthodes numériques qui permettent de résoudre convenablement le comportement réel de ce type d écoulement. Un modèle numérique tridimensionnel s avère nécessaire pour rendre compte de la réelle complexité des phénomènes naturels à savoir d'éventuels gradients de densité donnant naissance à des courants hétérogènes dans la masse du fluide ou des circulations dues à l'entraînement par le vent. L étude de la dispersion de polluants dans un écoulement à surface libre est très complexe et nécessite, en premier lieu, de bien comprendre le comportement d un écoulement multiphasique. Parmi les modèles tridimensionnels décrivant ce type d écoulement, figure le modèle aux différences finies de [Casulli et Stelling (1998)] qui permet de modéliser l écoulement et la dispersion de polluants dans des géométries complexes. Nous citons aussi le code de [Sinha et al. (1998)] qui modélise également les écoulements fluviaux sur des rugosités de grandes échelles ou le modèle de [Demuren et Rodi (1983)] qui simule l écoulement au voisinage d un rejet polluant dans un canal ouvert. Tous ces modèles numériques tridimensionnels sont fondés sur la méthode eulérienne de suivi d interface en volume finis, utilisant les équations complètes de Navier-Stokes. Dans le cadre de ce travail, nous nous proposons d utiliser la méthode eulérienne de suivi en volume, plus précisément celle de volume de fluide (VOF), pour la prédiction de la dispersion d un polluant dans un écoulement à surface libre. Les applications du modèle de VOF incluent le mouvement du liquide après une interruption de barrage, le mouvement de grandes bulles dans un liquide et le comportement de n'importe quelle interface liquide-gaz. Le champ de fraction volumique nous permet de déterminer la position exacte de la surface libre à l aide d une étape de reconstruction géométrique de l interface. Les méthodes VOF n ont pas cessé de connaître des évolutions au cours de ces dernières décennies. La méthode VOF SLIC (Simple Line Interface Calculation) de [Noh et Woodward (1976)] fait partie des premières méthodes VOF développées. [Chorin (198)] ainsi que [Hirt et Nichols (1981)] ont ensuite amélioré cette technique afin d améliorer la position de la surface libre. [De Bar (1974)] est le premier à utiliser la méthode VOF PLIC (Piecewise Linear Interface Calculation) pour la représentation de l interface. Cette méthode a été ultérieurement améliorée par [Youngs (1982)] et [Lotstedt (1982)]. [Marc et al. (1999)] ont développé un modèle basé sur la méthode des éléments finis pour suivre l interface fluide-fluide. Après avoir déterminé la position de l interface, ils ont effectué une adaptation locale et temporaire du maillage à fin de préserver la discontinuité matérielle. [Alain et al. (25)] ont présenté une méthode de calculs pour l écoulement tridimensionnel instationnaire autour d un obstacle immergé avec vitesse d avance. Leur étude a porté essentiellement sur l influence du nombre de Froude sur les maxima de l élévation de la surface libre. 1

2 19-21 Mars, 212, Hammamet, Tunisie L amélioration des méthodes numériques de suivi d interface a procuré un intérêt considérable aux simulations numériques de dispersion de polluants dans les écoulements à surface libre. Dans cette optique, une étude numérique de la dispersion d'une pollution ponctuelle au voisinage de son rejet dans un écoulement en rivière a été faite par [Buil (1995)]. La résolution numérique des équations complètes de Navier-Stokes, de convectiondiffusion, de la concentration du polluant et de la température de l'écoulement a été réalisée à l aide du logiciel CFX-F3D. [Dehkordi et Mehrabadi (211)] ont montré à l aide d une étude numérique détaillée d un écoulement à surface libre autour de différents obstacles, que plus la taille des obstacles grandit plus la hauteur de la surface libre augmente à l'amont de l obstacle et diminue en son aval. Une simulation numérique à l aide du code de calcul Fluent a été faite par [Belcaid et al. (211)] dans le but d étudier l influence des courants de la marée et du vent sur la dispersion de polluants dans la baie de Tanger. Les constatations de la modélisation en bidimensionnelle ont été utilisées pour passer à une modélisation en tridimensionnelle afin de mieux s approcher de la réalité et de cerner physiquement ce processus de la dispersion. Dans le même contexte, une méthode aux volumes finis adaptative, utilisant un maillage triangulaire non structuré, a été mise au point par [Benkhaldoun et al. (2)] afin de prédire la dispersion des polluants dans le détroit de Gibraltar. Nous nous sommes intéressés, dans le cadre de cette étude, à la modélisation numérique de la dispersion d un polluant dans un écoulement à surface libre. Nous présentons d abord les équations qui régissent le problème physique : elles ont été résolues avec le logiciel Fluent 6.3. Étant donné que le polluant se propage normalement dans toutes les directions de l'espace, une modélisation tridimensionnelle s avère nécessaire et comme le devenir du polluant dépend des caractéristiques de l'écoulement qui le transporte, une étude hydrodynamique sera donc essentielle pour valider le modèle et les conditions aux limites utilisés. 2. Formulation Mathématiques 2.1 Hypothèses Nous nous plaçons dans le cadre d'un écoulement tridimensionnel, non permanent, isotherme et avec diffusion du polluant. L écoulement est en régime turbulent et il est constitué de deux fluides distincts : l'eau et l'air. Les fluides sont non miscibles et newtoniens. La tension de surface est supposée constante. Pour le choix du polluant nous limitons cette étude à l utilisation de l eau salée et nous considérons que l évolution de la salinité représente l évolution du polluant dans le domaine d étude. La salinité est considérée comme étant un scalaire passif et nous signalons que dans l'air, ce scalaire est supposé nul à tout moment. Cette étude numérique a été réalisée sur un canal horizontal ayant 4 m de longueur, une profondeur égale à.5 m et une largeur de.25 m. Le domaine de simulation est présenté sur la Fig. 1. Notons qu uniquement la moitié du domaine réel a été considérée grâce à la condition de symétrie. Nous ajoutons un seuil rectangulaire et perpendiculaire au fond du canal à une distance de la frontière amont. En effet, nous construisons un obstacle afin de montrer son influence sur les variables hydrodynamiques et sur la progression du polluant. Cet obstacle a pour largeur celle du canal, pour épaisseur et pour hauteur. Fig. 1. Représentation schématique du domaine de simulation. 2

3 19-21 Mars, 212, Hammamet, Tunisie 2.2 Formulation Mathématique Les simulations numériques ont été réalisées à l aide du code commercial Fluent 6.3. L interaction entre les phases liquide (eau) et gazeuse (air) est tenue en compte grâce au modèle de volume de fluide (VOF). Ce modèle multiphasique résout un système simple des équations de continuité et de quantité de mouvement pour le mélange des deux phases et de l'équation de la fraction volumique pour la phase secondaire. (1) (2) (3) Dans ce travail, la netteté de la surface libre a été assurée au moyen d un schéma de type Geo-Reconstruct, fondé sur l hypothèse que la surface libre est linéaire au sein d une cellule. Le modèle de turbulence qui a été retenu pour les calculs est le modèle k-epsilon. 3. Méthode de Résolution Numérique Le domaine fluide a été maillé à l aide du pré-processeur Gambit. Le maillage adopté est un maillage rectangulaire, non uniforme dans les deux directions x et z (Fig. 2). En effet, selon la direction x, le maillage est lâche sur toute la longueur sauf au voisinage de l obstacle et des deux extrémités du domaine où nous considérons un pas de calcul plus fin ( x=1-2 ). Selon la direction z, le maillage est globalement non uniforme ; il est serré ( z=1-2 ) au fur et à mesure qu on s approche de la surface libre, où de fortes variations de la vitesse sont attendues, et plus lâche ( z=1-1 ) au fur et à mesure qu on s éloigne de l interface. Fig. 2. Maillage du domaine de simulation. Les vitesses initiales de l écoulement dans les différents domaines fluides et la condition initiale en hauteur d eau sont comme suit : La condition initiale en hauteur d eau : ; La vitesse longitudinale initiale de l air au niveau du toit : ; La vitesse initiale de l eau :. Nous considérons un profil de vitesse uniforme dans l'eau et décroissant dans l air afin d obtenir un écoulement d'air à faible vitesse pour satisfaire à l air une condition de quasi-repos. Ainsi, les conditions aux limites sont décrites comme suit: Dans le domaine liquide : ; Dans le domaine gazeux : ; A et B sont des constantes calculées tel que : - au niveau de la surface libre, - au niveau du toit.. 3

4 19-21 Mars, 212, Hammamet, Tunisie Les conditions aux limites pour les variables turbulentes sont données par les formules suivantes : (4) (5) 4. Résultats et Interprétations Nous débutons par une étude hydrodynamique afin de valider le modèle et les conditions aux limites utilisés. La Fig. 3 nous permet de déduire que l écoulement sans diffusion de polluant parvient à un état permanent à l instant t = 7 s. Une fois l'écoulement est parvenu à un état permanent, la position de la surface libre dans le plan y =.1125m est représentée sur la Fig. 4. Cette même figure montre que l'introduction de l obstacle perturbe la ligne d'eau de manière très classique. Fig. 3. Profils de vitesse longitudinale dans le plan, y =.1125 m. Fig. 4. Contours de Fraction volumique sur le plan, y =,1125 m. Pour plus de précision nous passons d une vision globale de la position de la surface libre à une représentation plus rigoureuse illustrée par la Fig. 5. Cette illustration montre précisément les valeurs prises par les cotes de la surface libre sur toute la longueur du domaine d étude et confirme bien que l'introduction d un seuil perpendiculaire au fond du canal perturbe la ligne d'eau. La Fig. 6 représente un zoom au voisinage de l obstacle et met en évidence le développement d une zone de recirculation en son aval. 4

5 19-21 Mars, 212, Hammamet, Tunisie.2 Position de la surface libre à t=7s h eau (m) X(m) Fig. 5. Hauteurs d eau en fonction de x à y =.1125 m. Fig. 6. Contours et champs de vitesse projetés sur le plan, y =.1125 m. Nous représentons sur la Fig. 7 les profils de vitesse longitudinale pour différentes positions situées au plan y =.1125 m. Nous observons une augmentation de la vitesse de l eau dans la zone située entre l injection et l obstacle et également une accélération à l amont de l obstacle suite à une décélération en son aval. Nous remarquons également que l augmentation de la vitesse de l eau au niveau de la surface libre affecte la vitesse de l air dans la zone proche de cette interface. Cet impacte serait dû à l'importance du processus d'entraînement dans cette zone de l'écoulement. Par ailleurs aucune modification significative n est observée pour l écoulement de l air. Dans ce qui suit, nous nous intéressons à l'évolution du polluant dans l'écoulement. L injection du polluant est réalisée au niveau de la surface libre avec une vitesse constante u =.5 m/s. Nous exposons les contours de distribution de la salinité pour différents instants sur la Fig. 8, à travers laquelle nous observons le phénomène de dispersion de la salinité au cours du temps dans la direction de l'écoulement et nous pouvons identifier à chaque instant la position de la concentration maximale. A l instant t = 3 s, nous observons un nuage de salinité insignifiant et non symétrique avec une concentration globalement faible. Après 1 s de l injection initiale, la concentration augmente au voisinage de l entrée et le nuage de salinité se disperse dans les deux directions, longitudinale et verticale, de l écoulement. A l instant t = 4 s, le nuage est plutôt symétrique et se disperse dans la direction longitudinale, nous pouvons voir également que la position de la concentration maximale évolue selon x dans la zone proche de l entrée. A l instant t = 7 s, la concentration maximale reste à la même position selon x et le nuage de salinité continue sa dispersion longitudinale de manière assez régulière jusqu à ce que sa trajectoire initiale se trouve légèrement déviée par l obstacle. Dès lors, nous parvenons à percevoir l'influence de l'obstacle sur la dispersion du nuage de polluant. En effet, nous découvrons qu'une certaine quantité de polluant reste piégée à l'aval du seuil dans la zone où la vitesse est la plus faible, ceci sera à l'origine de l'augmentation du temps de séjour de la pollution dans le canal. Pour plus de précision, nous représentons sur la Fig. 9 l évolution de la salinité au cours du temps pour différentes positions situées au plan y =.1125 m. Si nous nous plaçons juste à l amont de l obstacle (x = 1m), nous remarquons que le taux de salinité est presque nul jusqu'à l instant t = 1 s, ensuit il passe de g/l à t = 4 s jusqu'à une valeur de g/l à t = 7 s, le polluant injecté avec une vitesse constante u =.5 m/s nécessite donc au moins 1 s pour atteindre cet endroit. Pour x = 1.5 m, juste à l aval de l obstacle, le taux de salinité est presque nul dès le début de l injection jusqu'à l instant t = 4 s. En revanche, nous pouvons voir qu à l instant t = 7 s le taux de salinité est non nul, il conserve plutôt une faible valeur constante de l ordre de g/l entre z = m et z =.9 m (zone de recirculation). Bien évidemment, le piégeage de la pollution dans la zone de recirculation de l'écoulement est un phénomène prévu dans un canal doté d un obstacle. Nous remarquons aussi que pour z >.1825 m et pour différentes abscisses, le taux de salinité est strictement nul puisque nous supposons déjà que le polluant n'est pas présent dans l'air. Nous constatons également qu à la limite amont du canal et dés le début de l injection, le polluant se propage vers le fond au cours des premiers instants ensuite il a tendance à s élever vers la surface libre durant son évolution au cours du temps et de l espace. 5

6 19-21 Mars, 212, Hammamet, Tunisie Vitesse longitudinale (m/s) à x= m Vitesse longitudinale (m/s) à x=1.42 m Vitesse longitudinale (m/s) à x=1.49 m Vitesse longitudinale (m/s) à x=1.54 m Vitesse longitudinale (m/s) à x=1.6 m Vitesse longitudinale (m/s) à x=3.99 m Fig. 7. Profils de vitesse longitudinale en différentes abscisses du plan, y =.1125 m. 6

7 19-21 Mars, 212, Hammamet, Tunisie Fig. 8. Distribution de la salinité au cours du temps sur le plan, y =.1125 m et pour différents instants..3 x=1 m t=3s t=1s t=4s t=7s.3 x=1.5 m t=3s t=1s t=4s t=7s.2.2 Salinité (g/l) Salinité (g/l) Fig. 9. Evolution de la salinité au cours du temps en différentes abscisses du plan, y =.1125 m. 7

8 19-21 Mars, 212, Hammamet, Tunisie 5. Conclusion Dans ce travail, nous avons présenté la structure dynamique en régime turbulent de la dispersion d un polluant dans un écoulement à surface libre. La simulation numérique a été réalisée par le code de calcul Fluent 6.3. L écoulement étudié est tridimensionnel, instationnaire et isotherme. Le domaine d étude a été doté d un obstacle afin d analyser son influence sur les variables hydrodynamiques et sur la progression du polluant. Les résultats numériques obtenus prouvent que le modèle hydrodynamique assure la prédiction de la dispersion d un polluant dans un écoulement à surface libre et reproduit la recirculation et le piégeage du polluant à l'aval proche de l'obstacle. Nous en déduisons également qu à la limite amont du canal et dès les premiers instants de l injection, le polluant se propage vers le fond, ensuite il a tendance à s élever vers la surface libre durant son évolution au cours du temps et de l espace. 6. Références Bibliographiques [1] Belcaid, A. ; Lepalec, G. ; Draoui, A. ; Bournot, P. (211) : Modélisation tridimensionnelle de l'influence de la bathymétrie et des courants sur la dispersion des polluants dans la baie de Tanger (Maroc), Conférence Méditerranéenne Côtière et Maritime, Edition 2, Tanger, Maroc. [2] Benkhaldoun, F. ; Elmahi, I. ; Seaid, M. (2) : Numerical models for contaminant transport in the Strait of Gibraltar, Communications In Numerical Methods In Engineering. [3] Buil, N. (1995) : Modélisation en trois dimensions du transport de polluants en cours d'eau Rapport CEMAGREF LYON. [4] Casulli, V. ; Stelling, G.S. (1998) : Numerical simulation of 3D quasi-hydrostatic, free surface flows, Journal of Hydraulic Engineering, 7, pp [5] Chorin, A. J. (198) : Flame advection and propagation algorithms, J. Comput. Physics, 35, pp [6] De Bar, R. (1974) : Fundamentals of the KRAKEN code, Technical report. [7] Dehkordi, B. G. ; Mehrabadi, A. (211) : Numerical Simulation of Free Surface Flow over Different Obstacles, European Journal of Scientific Research, 58, pp [8] Demuren, A.O. ; Rodi, W. (1983) : Side discharges into open channels: Mathematical model, Journal of Hydraulic Engineering, pp [9] Hirt, C. W. ; Nichols, B.D. (1981) : Volume of fluid (VOF) method for the dynamics of free boundaries J. Comput. Physics, 39, pp [1] Lotstedt, P. (1982) : A front tracking method applied to Burger s equation and two-phases porous flow, J. Comput. Physics, 47, pp [11] Marc, M. ; Marc, J. (1999) : Modélisation par éléments finis d écoulements à surface libre avec changement de phase solide-liquide, Int. J. Therm. Sci., 38, pp [12] Noh, W.F. ; Woodward, P. (1976) : SLIC (Simple Line Interface Calculations) Lecture Notes in Physics, 59, pp [13] Rebeyrotte, A. ; Ba, M. ; Guilbaud, M. (25) : Prise en compte des effets non linéaires de surface libre en écoulement instationnaire, C. R. Mecanique, 333, pp [14] Sinha, S.K. ; Sotiropoulos, F. ; Odgaard, A.J. (1998) : Three dimensional numerical model for flow through natural rivers, Journal of Hydraulic Engineering, 1, pp [15] Youngs, D. L. (1982) : Time dependent multi-material flow with large fluid distortion, Numerical Methods for Fluid Dynamics, K.W. Morton and M.J. Baines (eds.), New York Academic Press, pp

Etude de l écoulement d un fluide entre deux plans parallèles munis d obstacles

Etude de l écoulement d un fluide entre deux plans parallèles munis d obstacles ème Congrès Français de Mécanique Bordeaux, 6 au 3 août 3 Etude de l écoulement d un fluide entre deux plans parallèles munis d obstacles. BODIF, F. DNNE,.K. BENKL niversité des Sciences et de la Technologie

Plus en détail

Guide de SolidWorks Flow Simulation pour l enseignant. Présentateur Date

Guide de SolidWorks Flow Simulation pour l enseignant. Présentateur Date Guide de SolidWorks Flow Simulation pour l enseignant Présentateur Date 1 Qu'est-ce que SolidWorks Flow Simulation? SolidWorks Flow Simulation est un logiciel d'analyse des écoulements de fluide et du

Plus en détail

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY T.P. FLUENT Cours Mécanique des Fluides 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY 2 Table des matières 1 Choc stationnaire dans un tube à choc 7 1.1 Introduction....................................... 7 1.2 Description.......................................

Plus en détail

1 Objectif : étudier l écoulement autour d un véhicule type Camion, Pickup ou Truck, et calculer la traînée

1 Objectif : étudier l écoulement autour d un véhicule type Camion, Pickup ou Truck, et calculer la traînée Projet: initiation à Gambit et Fluent - Master 1 Le projet peut être réalisé soit individuellement ou en binôme. 1 Objectif : étudier l écoulement autour d un véhicule type Camion, Pickup ou Truck, et

Plus en détail

Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D

Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D 7 avril 2006 1 Physique du problème : caractéristiques et modèles d un milieu poreux Le cadre physique de notre problème est celui

Plus en détail

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Rémy BOUET- DRA/PHDS/EDIS remy.bouet@ineris.fr //--12-05-2009 1 La modélisation : Les principes Modélisation en trois étapes : Caractériser

Plus en détail

Figure 3.1- Lancement du Gambit

Figure 3.1- Lancement du Gambit 3.1. Introduction Le logiciel Gambit est un mailleur 2D/3D; pré-processeur qui permet de mailler des domaines de géométrie d un problème de CFD (Computational Fluid Dynamics).Il génère des fichiers*.msh

Plus en détail

Etude de la dispersion atmosphérique des effluents émis par les cheminées de la cimenterie de Meftah

Etude de la dispersion atmosphérique des effluents émis par les cheminées de la cimenterie de Meftah 10 ème Séminaire International sur la Physique Energétique 10 th International Meeting on Energetical Physics Etude de la dispersion atmosphérique des effluents émis par les cheminées de la cimenterie

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES P.E. LOISEL, J. SCHAGUENE, O. BERTRAND, C. GUILBAUD ARTELIA EAU ET ENVIRONNEMENT Symposium du CFBR

Plus en détail

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE Maîtrise d ambiance et Qualité de l air SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE PERTURBATION À L ÉTAT STATIQUE OU DYNAMIQUE Alina SANTA CRUZ École d Ingénieurs de Cherbourg LUSAC «Équipe

Plus en détail

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur

SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Titre : SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un [...] Date : 30/07/2015 Page : 1/9 SDNL112 - Endommagement d'origine vibratoire d'un cintre de générateur de vapeur Résumé Ce cas de validation

Plus en détail

Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D.

Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D. Approche sismique par une Lattice Method, code Mka3D. Christian Mariotti, Françoise Le Piver Laboratoire de Détection et de Géophysique CEA/DAM/DASE BP12 91680 Bruyères le Châtel christian.mariotti@cea.fr

Plus en détail

Fiche de lecture du projet de fin d étude

Fiche de lecture du projet de fin d étude GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE Fiche de lecture du projet de fin d étude Analyse du phénomène de condensation sur l aluminium Par Marine SIRE Tuteurs : J.C. SICK Manager du Kawneer Innovation Center &

Plus en détail

SIMULATION NUMÉRIQUE DU LANCEMENT D UNE TORPILLE SOUS-MARINE JULIEN NAVE PIERRE MATHARAN

SIMULATION NUMÉRIQUE DU LANCEMENT D UNE TORPILLE SOUS-MARINE JULIEN NAVE PIERRE MATHARAN SIMULATION NUMÉRIQUE DU LANCEMENT D UNE TORPILLE SOUS-MARINE JULIEN NAVE PIERRE MATHARAN 28 JANVIER 2013 1 SIMULATION TORPILLE SOUS-MARINE 2 1. Introduction On a choisi d étudier la torpille chinoise ET36,

Plus en détail

Complémentarité de la modélisation physique et numérique à l exemple d un aménagement hydroélectrique

Complémentarité de la modélisation physique et numérique à l exemple d un aménagement hydroélectrique SimHydro 2010, Day 2, Session 2: Complementarity of physical and mathmatical models Complémentarité de la modélisation physique et numérique à l exemple d un aménagement hydroélectrique Complementarity

Plus en détail

Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics. Formation à la CFD, Ph Parnaudeau

Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics. Formation à la CFD, Ph Parnaudeau Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics Formation à la CFD, Ph Parnaudeau 1 Qu est-ce que la CFD? La simulation numérique d un écoulement fluide Considérer à présent comme une alternative «raisonnable»

Plus en détail

Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact

Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact 2009 2012 Paolo Caccamo Université de Grenoble Encadrants : Florence Naaim-Bouvet, Thierry Faug,

Plus en détail

Travail du MCIA MNF 2005/2006. Exploration du code Star-Cd

Travail du MCIA MNF 2005/2006. Exploration du code Star-Cd Travail du MCIA MNF 2005/2006 Exploration du code Star-Cd Philippe Claudon, Masi Enrica Exploration du code Star-CD Introduction Simulation d un cas physique simple Création d un domaine numérique représentatif

Plus en détail

Décomposition de domaine pour un milieu poreux fracturé

Décomposition de domaine pour un milieu poreux fracturé Décomposition de domaine pour un milieu poreux fracturé Laila AMIR 1, Michel KERN 2, Vincent MARTIN 3, Jean E ROBERTS 4 1 INRIA-Rocquencourt, B.P. 105, F-78153 Le Chesnay Cedex Email: laila.amir@inria.fr

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Sections : L1 Santé - 1 Olivier CAUDRELIER oc.polyprepas@orange.fr Chapitre 1 : Equations aux dimensions 1. Equation aux dimensions a) Dimension

Plus en détail

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES

Source : www.almohandiss.com INTRODUCTION ET GENERALITES INTRODUCTION ET GENERALITES I. INTRODUCTION La décomposition du titre de cette matière laisse deviner qu il doit s agir de l étude du mouvement de l eau dans le sol : - Hydraulique : Etude des écoulements

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 CSMA 213 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 213 Méthode d immersion de pièces mobiles dans des fours industriels Jean-François ZARAGOCI 1 *, Elie HACHEM 2, Ghina JANNOUN 3, Jérémy

Plus en détail

Modélisation de la circulation dans le golf de Lion : Application du modèle Romstools et comparaison avec le modèle Symphonie

Modélisation de la circulation dans le golf de Lion : Application du modèle Romstools et comparaison avec le modèle Symphonie Modélisation de la circulation dans le golf de Lion : Application du modèle Romstools et comparaison avec le modèle Symphonie Université d Aix-Marseille II Centre d Océanologie de Marseille 7 mai, 2007

Plus en détail

Parmi le large éventail des codes de calcul de l écoulement connus on peut citer : C3D, N3S, Fluent, CFX, Numeca, Star-CD, etc

Parmi le large éventail des codes de calcul de l écoulement connus on peut citer : C3D, N3S, Fluent, CFX, Numeca, Star-CD, etc Chapitre 5 Modélisation numérique 5.1. Introduction Depuis quelques années, l accroissement de la puissance des ordinateurs a permis de conduire des calculs tridimensionnels de l écoulement en turbomachines,

Plus en détail

WTNP128 Essai de fendage par coin du béton sous pression fluide

WTNP128 Essai de fendage par coin du béton sous pression fluide Titre : WTNP128 - Essai de fendage par coin du béton sous [...] Date : 02/03/2011 Page : 1/14 WTNP128 Essai de fendage par coin du béton sous pression fluide Résumé : Le test présenté ici permet de vérifier

Plus en détail

Exemple d application en CFD : Coefficient de traînée d un cylindre

Exemple d application en CFD : Coefficient de traînée d un cylindre Exemple d application en CFD : Coefficient de traînée d un cylindre 1 Démarche générale Avec Gambit Création d une géométrie Maillage Définition des conditions aux limites Avec Fluent 3D Choix des équations

Plus en détail

SIMULATION DES AUTOUR D UN MODELE SIMPLIFIE DE VOITURE AUTOMOBILE

SIMULATION DES AUTOUR D UN MODELE SIMPLIFIE DE VOITURE AUTOMOBILE Simulation SIMULATION AUTOUR D UN MODELE SIMPLIFIE DE VOITURE AUTOMOBILE Michel VISONNEAU et Emmanuel GUILMINEAU Laboratoire de Mécanique des Fluides CNRS UMR 6598, Ecole Centrale de Nantes Nantes, FRANCE

Plus en détail

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE

ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE 0-06 Novembre, 00, Sousse,Tunisie ESTIMATION DE LA HAUTEUR D UN LIT DE STOCKAGE DE L ENERGIE THERMIQUE UTILISANT UN MATERIAU A CHANGEMENT DE PHASE A. Benmansour A. Benzerdjeb Laboratoire de mécanique appliquée,

Plus en détail

Texte Agrégation limitée par diffusion interne

Texte Agrégation limitée par diffusion interne Page n 1. Texte Agrégation limitée par diffusion interne 1 Le phénomène observé Un fût de déchets radioactifs est enterré secrètement dans le Cantal. Au bout de quelques années, il devient poreux et laisse

Plus en détail

Simulation Numérique de la Convection Naturelle en Régime Laminaire Transitoire dans une Serre Tunnel Chauffée par le Bas (Flux)

Simulation Numérique de la Convection Naturelle en Régime Laminaire Transitoire dans une Serre Tunnel Chauffée par le Bas (Flux) Re. Energ. Ren. : Valorisation (999) 4-45 Simulation Numérique de la Conection Naturelle en Régime Laminaire Transitoire dans une Serre Tunnel Chauffée par le Bas (Flux) B. Draoui, M. Benyamine, Y. Touhami

Plus en détail

Calculs Computional fluide dynamiques (CFD) des serres à membrane de Van der Heide

Calculs Computional fluide dynamiques (CFD) des serres à membrane de Van der Heide Calculs Computional fluide dynamiques (CFD) des serres à membrane de Van der Heide J.B. Campen Wageningen UR Glastuinbouw, Wageningen xxx 2007 Rapport xxx 2007 Wageningen, Wageningen UR Glastuinbouw Tous

Plus en détail

Étude aérothermique du refroidissement d un rotor de machines électriques à pôles saillants.

Étude aérothermique du refroidissement d un rotor de machines électriques à pôles saillants. Étude aérothermique du refroidissement d un rotor de machines électriques à pôles saillants. Aurélie FASQUELLE 1* 1 JEUMONT Electric 367, rue de l Industrie BP 219 59572 Jeumont Cedex * (auteur correspondant

Plus en détail

GEFDYN - Tests de consolidation 1D d un sol bi-phasique saturé 1

GEFDYN - Tests de consolidation 1D d un sol bi-phasique saturé 1 GEFDYN - Tests de consolidation D d un sol bi-phasique saturé Tests de consolidation D d un sol bi-phasique saturé 6 juin 26 Fernando Lopez-Caballero & Arezou Modaressi Version de Gefdyn : Dyn7229-PC Tests

Plus en détail

Les Conditions aux limites

Les Conditions aux limites Chapitre 5 Les Conditions aux limites Lorsque nous désirons appliquer les équations de base de l EM à des problèmes d exploration géophysique, il est essentiel, pour pouvoir résoudre les équations différentielles,

Plus en détail

«Clustering pour le bureau d études : Application en CFD»

«Clustering pour le bureau d études : Application en CFD» «Clustering pour le bureau d études : Application en CFD» Par Nicolas COSTE, Société OPTIFLOW - 11/12/2002 OPTIFLOW: Bureau d études et de recherches en Mécanique des Fluides Créée en 1998 par un ensemble

Plus en détail

Simulation de la Convection Naturelle en Régime Permanent dans une Cuve Cylindrique : Cas de l'hydrogène Liquide

Simulation de la Convection Naturelle en Régime Permanent dans une Cuve Cylindrique : Cas de l'hydrogène Liquide Rev. Energ. Ren. : Journées de Thermique (001) 31-36 Simulation de la Convection Naturelle en Régime Permanent dans une Cuve Cylindrique : Cas de l'ydrogène Liquide A. Benkhelifa et M. Belhamel Centre

Plus en détail

Etude expérimentale des modes d onde de surface piégés

Etude expérimentale des modes d onde de surface piégés Etude expérimentale des modes d onde de surface piégés P. J. COBELLI a, P. PETITJEANS a, A. MAUREL b, V. PAGNEUX b,c a. Laboratoire de Physique et Mécanique des Milieux Hétérogènes, UMR CNRS 7636 Ecole

Plus en détail

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 Belkacem Abdous, Lhachmi Kamar, Omari Lhoussaine Direction de Recherche et Développement, OCP S.A. SOMMAIRE

Plus en détail

TP Méthodes Numériques

TP Méthodes Numériques ENSIMAG 1ère année, 2007-2008 TP Méthodes Numériques Objectifs Les objectifs de ce TP sont : de revenir sur les méthodes de résolution des équations différentielles vues en cours de MN ; d utiliser un

Plus en détail

Modélisation 1-Fluide de l angle de contact et de la ligne triple Application à l impact d une goutte d émulsion sur une paroi

Modélisation 1-Fluide de l angle de contact et de la ligne triple Application à l impact d une goutte d émulsion sur une paroi Modélisation 1-Fluide de l angle de contact et de la ligne triple Application à l impact d une goutte d émulsion sur une paroi R.GUILLAUMENT a, S.VINCENT a, JP.CALTAGIRONE a, J. DUCLOS b a. Transfert Écoulement

Plus en détail

Force de tension d une corde

Force de tension d une corde Force de tension d une corde 1.a. Deux façons de répondre à la question : 25 images 1 seconde 1 image T T = 1/25 = 0,04 s. 25 images par seconde représente la fréquence de prise de vue. Or T = 1/f donc

Plus en détail

Cours SGE «Modélisation de la pollution atmosphérique» Dispersion atmosphérique

Cours SGE «Modélisation de la pollution atmosphérique» Dispersion atmosphérique Cours SGE «Modélisation de la pollution atmosphérique» Dispersion atmosphérique Christian Seigneur Cerea Plan Dispersions lagrangienne et eulérienne Modèles gaussiens Modèles lagrangiens Modèles eulériens

Plus en détail

15 ans de recherche à la Vallée de la Sionne

15 ans de recherche à la Vallée de la Sionne Journée «dangers naturels» à Sion 21 novembre 2012 15 ans de recherche à la Vallée de la Sionne Betty Sovilla / François Dufour WSL- Institut pour l Etude de la Neige et des Avalanches SLF 1 La vue d ensemble

Plus en détail

Evaluation des impacts hydrodynamiques de l amélioration des accès maritimes du port de Rouen

Evaluation des impacts hydrodynamiques de l amélioration des accès maritimes du port de Rouen PROGRAMME D AMELIORATION DES ACCES MARITIMES Evaluation des impacts hydrodynamiques de l amélioration des accès maritimes du port de Rouen GPMR/SCAN 2010 1 TABLE DES MATIERES 1 CADRE ET OBJET DE L ETUDE...

Plus en détail

CODATU XI. Congrès Mondial de Bucarest 22-24 Avril 2004

CODATU XI. Congrès Mondial de Bucarest 22-24 Avril 2004 CODATU XI Congrès Mondial de Bucarest 22-24 Avril 2004 MODELE DE SIMULATION DE FLUX DE VOYAGEURS POUR L ETUDE ET L EXPLOITATION DES STATIONS DE TRAMWAY ET DE BUS ET DE LEURS EQUIPEMENTS COMPORTEMENT DES

Plus en détail

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques Session de formation continue ENPC «Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques 6-8 octobre 2010 Philippe Mestat (LCPC) «Pièges» pour débutant?. Conditions limites en déplacements : il faut

Plus en détail

MAGE. Présentation du logiciel. Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique

MAGE. Présentation du logiciel. Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique MAGE Présentation du logiciel Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique Contributeurs : plusieurs générations de stagiaires MAGE : logiciel d'hydraulique à surface libre mai

Plus en détail

Concours CASTing 2011

Concours CASTing 2011 Concours CASTing 2011 Épreuve de mécanique Durée 1h30 Sans calculatrice Le candidat traitera deux exercices parmi les trois proposés dans le sujet. Dans le cas où les trois exercices seraient traités partiellement,

Plus en détail

Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs.

Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs. Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs. H. ZAÏDI a, S. FOHANNO a, R. TAÏAR b, G. POLIDORI a a Laboratoire

Plus en détail

Décomposition de domaine et préconditionnement pour un modèle 3D en milieu poreux fracturé

Décomposition de domaine et préconditionnement pour un modèle 3D en milieu poreux fracturé Décomposition de domaine et préconditionnement pour un modèle 3D en milieu poreux fracturé Laila AMIR 1, Michel KERN 2, Vincent MARTIN 3, Jean E ROBERTS 4 Résumé : Dans cet article, nous nous intéressons

Plus en détail

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème

Optimisation de forme pour une résistance de chauffe dans un microsystème pour une résistance de chauffe dans un microsystème Bertrand Selva Bertrand.selva@bretagne.ens-cachan.fr 1 Plan de la présentation Présentation des microsystèmes Dimensions caractéristiques, technique

Plus en détail

Modélisation de l exposition : approche CFD

Modélisation de l exposition : approche CFD Modélisation de l exposition : approche CFD Ali BAHLOUL Chercheur en ventilation, Service de la recherche INTRODUCTION CFD : Computational Fluid Dynamics (simulation numérique). But : la prédiction de

Plus en détail

U 315 J. 5008 SESSION 2003. Filière MP PHYSIQUE. ENS de Paris. Durée : 6 heures

U 315 J. 5008 SESSION 2003. Filière MP PHYSIQUE. ENS de Paris. Durée : 6 heures U 315 J. 5008 SESSION 2003 Filière MP PHYSIQUE ENS de Paris Durée : 6 heures L usage de calculatrices électroniques de poche à alimentation autonome, non imprimantes et sans document d accompagnement,

Plus en détail

Courant électrique et distributions de courants

Courant électrique et distributions de courants Cours d électromagnétisme Courant électrique et distributions de courants 1 Courant électrique 1.1 Définition du courant électrique On appelle courant électrique tout mouvement d ensemble des particules

Plus en détail

Étude Des Zones D un Joint De Soudure D une Eprouvette Sollicitée En Fatigue

Étude Des Zones D un Joint De Soudure D une Eprouvette Sollicitée En Fatigue Étude Des Zones D un Joint De Soudure D une Eprouvette Sollicitée En Fatigue F.Z.KETTAF 1, N.H.CHERIET 2, B. BOUCHOUICHA 3 Laboratoire LMSR.Université Djillali Liabès Sidi Bel Abbes- Algérie. 1 fz.kettaf@gmail.com

Plus en détail

La mécanique des fluides numérique appliquée à l optimisation du transfert d oxygène dans les bassins

La mécanique des fluides numérique appliquée à l optimisation du transfert d oxygène dans les bassins La mécanique des fluides numérique appliquée à l optimisation du transfert d oxygène dans les bassins d aération Y. Fayolle, A. Héduit, S. Gillot, A. Cockx To cite this version: Y. Fayolle, A. Héduit,

Plus en détail

MASTERE MODELISATION EN HYDRAULIQUE

MASTERE MODELISATION EN HYDRAULIQUE MASTERE MODELISATION EN HYDRAULIQUE ET ENVIRONNEMENT Coordinateur du Mastère : JAMEL CHAHED ENIT, Département Génie Civil, Laboratoire LMHE BP 37, Le Belvédère, 1002-Tunis jamel.chahed@enit.rnu.tn 1. Le

Plus en détail

Modélisation d un système de chauffage passif dans la région de Béchar

Modélisation d un système de chauffage passif dans la région de Béchar Revue des Energies Renouvelables Vol. 13 N 2 (2010) 355 368 Modélisation d un système de chauffage passif dans la région de Béchar K. Hami *, B. Draoui et O. Hami Faculté des Science et Technologie, Université

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section : i-prépa annuel -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section : i-prépa annuel - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section : i-prépa annuel - 61 Chapitre 7 : Chute d une bille dans un fluide I. Deux nouvelles forces : a) la Poussée d Archimède : Tout corps

Plus en détail

8 et 9 décembre 1999 - PARIS. Modélisation des écoulements d'air dans différents filtres industriels plissés RÉSUMÉ

8 et 9 décembre 1999 - PARIS. Modélisation des écoulements d'air dans différents filtres industriels plissés RÉSUMÉ FR0104742 15 ème CONGRÈS FRANÇAIS SUR LES AÉROSOLS 8 et 9 décembre 1999 - PARIS Modélisation des écoulements d'air dans différents filtres industriels plissés L. DEL FABBRO*, P. BRUN*, J.C. LABORDE**,

Plus en détail

D onnées topographiques. Les profils en long. Les profils des grandes forces hydrauliques

D onnées topographiques. Les profils en long. Les profils des grandes forces hydrauliques D onnées topographiques L identifier, voire quantifier les processus d incision ou d exhaussement. Malheureusement, les données topographiques anciennes sont moins fréquentes, moins homogènes à l échelle

Plus en détail

ETUDE DE COMPATIBILITE DE LA ZONE DE RECOUVREMENT DES MODELES NUMERIQUES APPLICATION AUX ETUDES D IMPACT DES PROJETS D ENERGIES MARINES

ETUDE DE COMPATIBILITE DE LA ZONE DE RECOUVREMENT DES MODELES NUMERIQUES APPLICATION AUX ETUDES D IMPACT DES PROJETS D ENERGIES MARINES ETUDE DE COMPATIBILITE DE LA ZONE DE RECOUVREMENT DES MODELES NUMERIQUES APPLICATION AUX ETUDES D IMPACT DES PROJETS D ENERGIES MARINES Julien Schaguene, Olivier Bertrand, Eric David Sogreah Consultants

Plus en détail

Etude d un système de captation-stockage de l énergie solaire thermique

Etude d un système de captation-stockage de l énergie solaire thermique Etude d un système de captation-stockage de l énergie solaire thermique Si chaib amel #1, Aliane Khaled *2, Sari Hassoun Zakaria #3 # Laboratoire MECACOMP, Université d Aboubekr Bekaid Tlemcen Université

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015 BT V 2015 (envoyé par Frédéric COTTI - Professeur d Electrotechnique au Lycée Régional La Floride Marseille) Document 1 - Etiquette énergie Partie 1 : Voiture à faible consommation - Une étiquette pour

Plus en détail

Aérodynamique Numérique

Aérodynamique Numérique Aérodynamique Numérique Dominique BLANC Rodolphe GOURSEAU 16 mars 2005 TABLE DES MATIÈRES ii Table des matières Introduction iii 1 Maillage non structuré 1 1.1 Préparation du maillage.....................

Plus en détail

Développement de méthodes multi-grilles dans le cadre de l intéraction pastille/gaine

Développement de méthodes multi-grilles dans le cadre de l intéraction pastille/gaine Développement de méthodes multi-grilles dans le cadre de l intéraction pastille/gaine January 25, 2011 Ce n est le bon chemin que si la flèche vise le coeur, R.Hauser Intéraction Pastille/Gaine Fonctionnement

Plus en détail

Simulations hydrodynamiques relativistes de la phase émission rémanente dans les GRB. Séminaire au L.U.Th, Observatoire de Paris

Simulations hydrodynamiques relativistes de la phase émission rémanente dans les GRB. Séminaire au L.U.Th, Observatoire de Paris Simulations hydrodynamiques relativistes de la phase émission rémanente dans les GRB Zakaria Meliani Séminaire au L.U.Th, Observatoire de Paris Janvier 2007 Les grandes lignes de la présentation Les propriétés

Plus en détail

Figure 1 : Différentes étapes de réalisation d une pièce par le procédé RTM

Figure 1 : Différentes étapes de réalisation d une pièce par le procédé RTM ECO-MOULAGE DES PALES D EOLIENNES ET PANNEAUX SOLAIRES EN MATERIAUX COMPOSITES VIA LE PROCEDE RTM Dr Brahim ATTAF Expert en Structures et Matériaux Composites Région PACA - France Contact: b.attaf@wanadoo.fr

Plus en détail

Analyse factorielle des correspondances de Benzécri

Analyse factorielle des correspondances de Benzécri Analyse factorielle des correspondances de Benzécri One Pager Décembre 2013 Vol. 8 Num. 011 Copyright Laréq 2013 http://www.lareq.com Analyse Factorielle des Correspondances de Benzécri Une illustration

Plus en détail

EXTENSION DE LA NORME NF ISO 4359 AUX CANAUX JAUGEURS VENTURI À SECTION EXPONENTIELLE

EXTENSION DE LA NORME NF ISO 4359 AUX CANAUX JAUGEURS VENTURI À SECTION EXPONENTIELLE EXTENSION DE LA NORME NF ISO 4359 AUX CANAUX JAUGEURS VENTURI À SECTION EXPONENTIELLE Extension of the French Standard NF ISO 4359 to exponential-shaped Venturi flumes Matthieu Dufresne, José Vazquez,

Plus en détail

TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie

TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie Lycée François Arago Perpignan M.P.S.I. 2012-2013 TD de thermodynamique n o 3 Le premier principe de la thermodynamique Bilans d énergie Exercice 1 - Influence du chemin de transformation. Une mole de

Plus en détail

MÉTHODES DE MESURE EN AÉRODYNAMIQUE Partie 2 Visualisation des écoulements. Jean Délery Conseiller émérite à l Onera jean.delery@free.

MÉTHODES DE MESURE EN AÉRODYNAMIQUE Partie 2 Visualisation des écoulements. Jean Délery Conseiller émérite à l Onera jean.delery@free. MÉTHODES DE MESURE EN AÉRODYNAMIQUE Partie 2 Visualisation des écoulements Jean Délery Conseiller émérite à l Onera jean.delery@free.fr Partie 2 Visualisation des écoulements Visualisation pariétale Structure

Plus en détail

ORDRE DE RÉACTION : MÉTHODES DE

ORDRE DE RÉACTION : MÉTHODES DE ORDRE DE RÉACTION : MÉTHODES DE RÉSOLUTION Table des matières 1 Méthodes expérimentales 2 1.1 Position du problème..................................... 2 1.2 Dégénérescence de l ordre...................................

Plus en détail

Magali De Cachard, Pierre Roumieu, Sébastien Roux, Antoine Vollant, Nicolas Boisson, Yannick Baux

Magali De Cachard, Pierre Roumieu, Sébastien Roux, Antoine Vollant, Nicolas Boisson, Yannick Baux Thème : REX des incidents et des dysfonctionnements des barrages vannés EXPLOITATION DES BARRAGES VANNES RETOUR D EXPÉRIENCE SUR LE CALCUL DE LA DÉBITANCE DES BARRAGES ÉTUDES SUR MODÈLES PHYSIQUES ET MODÈLES

Plus en détail

Objectifs du Chapitre. Initiatiaon à l Analyse Dimensionnelle. Introduction à la Théorie de Maquettes et Similitude.

Objectifs du Chapitre. Initiatiaon à l Analyse Dimensionnelle. Introduction à la Théorie de Maquettes et Similitude. Objectifs du Chapitre Initiatiaon à l Analyse Dimensionnelle. Introduction à la Théorie de Maquettes et Similitude. Adil Ridha (Université de Caen) Analyse Dimensionnelle et Similitude 2009-2010 1 / 31

Plus en détail

SDLV120 - Absorption d'une onde de compression dans un barreau élastique

SDLV120 - Absorption d'une onde de compression dans un barreau élastique Titre : SDLV120 - Absorption d'une onde de compression dan[...] Date : 09/11/2011 Page : 1/9 SDLV120 - Absorption d'une onde de compression dans un barreau élastique Résumé On teste les éléments paraxiaux

Plus en détail

Ecoulements 2D décollés autour d un mât et d une voile. B. Haddad, B. Lepine (Ecole Navale) Contact: chapin@ensica.fr

Ecoulements 2D décollés autour d un mât et d une voile. B. Haddad, B. Lepine (Ecole Navale) Contact: chapin@ensica.fr Ecoulements 2D décollés autour d un mât et d une voile V.G. Chapin,, S. Jamme (ENSICA) B. Haddad, B. Lepine (Ecole Navale) Contact: chapin@ensica.fr Aérodynamique du voilier Analyser & optimiser les performances

Plus en détail

INTRODUCTION DU CFD. La perte de pression (dp) par unité-longueur (dl) est déterminée par la formule :

INTRODUCTION DU CFD. La perte de pression (dp) par unité-longueur (dl) est déterminée par la formule : INTRODUCTION DU CFD Introduction A l inverse des calculs de force de construction, au moyen du software de Ansys ou Pro/E par exemple, les calculs de courant ne sont pas très connus. Ceci est une introduction

Plus en détail

Olivier Coulaud Projet ScAlApplix. 8 janvier 2008

Olivier Coulaud Projet ScAlApplix. 8 janvier 2008 Simulation de la propagation de fissures dans les lentilles du Laser Méga Joule : de la physique des matériaux au calcul haute performance en passant par l'algorithmique, la visualisation et le pilotage

Plus en détail

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2

S O 2H O S SO 3H O. une solution de thiosulfate de sodium de concentration en ion thiosulfate [S 2 PARTIE 3 : Réactions chimiques et milieux biologiques TP 15 La chimie des facteurs cinétiques OBJECTIFS : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mettre en évidence quelques paramètres influençant

Plus en détail

Etude expérimentale d un four rotatif de séchage des phosphates

Etude expérimentale d un four rotatif de séchage des phosphates Revue des Energies Renouvelables SMSTS 08 Alger (2008) 249 254 Etude expérimentale d un four rotatif de séchage des phosphates T. Raffak 1*, M. Agouzoul 1, E.M. Mabsate 1, A. Chik 2 et A. Alouani 3 1 Equipe

Plus en détail

Colloque bilan LEFE, mai 2009. Processus dynamiques en milieu littoral

Colloque bilan LEFE, mai 2009. Processus dynamiques en milieu littoral Colloque bilan LEFE, mai 2009 Processus dynamiques en milieu littoral Philippe Bonneton EPOC, Univ. Bordeaux I, CNRS Le littoral : pas seulement une zone d interface mais aussi un milieu spécifique Appel

Plus en détail

SPE PSI DL 8 Pour le 05/12/11

SPE PSI DL 8 Pour le 05/12/11 SPE PSI DL 8 Pour le 05/12/11 CONDUCTION DANS LES METAUX: L'espace est rapporté à un repère O muni d'une base cartésienne ( e, e, e ). Données numériques: - charge de l'électron: -e = - 1,6.10-19 C. -

Plus en détail

Hydraulique des terrains

Hydraulique des terrains Hydraulique des terrains Séance 3 : Hypothèses de l écoulement en conduite Guilhem MOLLON GEO3 2012-2013 Plan de la séance A. Cinématique d écoulement -Lignes caractéristiques -Vitesses et débits B. Hypothèse

Plus en détail

Calcul CFD de divers systèmes de refroidissement au CERN Du détecteur au centre de donnés

Calcul CFD de divers systèmes de refroidissement au CERN Du détecteur au centre de donnés Calcul CFD de divers systèmes de refroidissement au CERN Du détecteur au centre de donnés 12 eme FORUM CADFEM EPFL Lausanne 8 Septembre 2015 Aniko Rakai CERN EN-CV, équipe CFD 9/17/2015 A. Rakai Forum

Plus en détail

ELECTROMAGNETISM EXEMPLES

ELECTROMAGNETISM EXEMPLES EXEMPLES 1. Représentation globale du champ électrique 2. Graphiques et export CSV sous Microsoft Excel 3. Configuration de Helmholtz 4. Condensateur plan 5. Limaille de fer autour d une bobine 6. Trajectoire

Plus en détail

Optimisation de la performance. d un processus d usinage à commande numérique

Optimisation de la performance. d un processus d usinage à commande numérique Jacques ALEXIS 20 Novembre 2001 Optimisation de la performance d un processus d usinage à commande numérique 1 Exposé du problème à résoudre L exemple utilisé pour cette présentation a été présenté par

Plus en détail

SOUTENANCE DE PROJET DE FIN D ÉTUDES

SOUTENANCE DE PROJET DE FIN D ÉTUDES SOUTENANCE DE PROJET DE FIN D ÉTUDES Développement d un modèle d échangeur thermique pour l étude par simulation numérique 3D sous FLUENT Franck LE RHUN Valeo Engine Management Systems 4 septembre 2007

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

Rappels et compléments :

Rappels et compléments : CHAPITRE 6 MECANIQUE DES FLUIDES VISQUEUX Pr. M. ABD-LEFDIL Université Mohammed V- Agdal Département de Physique Année universitaire 05-06 SVI-STU Rappels et compléments : Un fluide est un milieu matériel

Plus en détail

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI Initiation à la Mécanique des Fluides Mr. Zoubir HAMIDI Chapitre I : Introduction à la mécanique des fluides 1 Introduction La mécanique des fluides(mdf) a pour objet l étude du comportement des fluides

Plus en détail

G.P. DNS05 Octobre 2012

G.P. DNS05 Octobre 2012 DNS Sujet Impédance d'une ligne électrique...1 I.Préliminaires...1 II.Champ électromagnétique dans une ligne électrique à rubans...2 III.Modélisation par une ligne à constantes réparties...3 IV.Réalisation

Plus en détail

Etude du fonctionnement hydro-sédimentaire de la zone portuaire de Sidi Bou Saïd, Tunisie

Etude du fonctionnement hydro-sédimentaire de la zone portuaire de Sidi Bou Saïd, Tunisie Conférence Méditerranéenne Côtière et Maritime EDITION 3, FERRARA, ITALIA (2015) Coastal and Maritime Mediterranean Conference Disponible en ligne http://www.paralia.fr Available online Etude du fonctionnement

Plus en détail

Confort thermique d un local d habitation: Simulation thermoaéraulique pour différents systèmes de chauffage

Confort thermique d un local d habitation: Simulation thermoaéraulique pour différents systèmes de chauffage Revue des Energies Renouvelables Vol. 15 N 1 (2012) 91 102 Confort thermique d un local d habitation: Simulation thermoaéraulique pour différents systèmes de chauffage F. Boudali Errebai 1*, L. Derradji

Plus en détail

Partiel PHY121 Mécanique du point

Partiel PHY121 Mécanique du point Université Joseph Fourier Grenoble Licence Partiel PHY2 Mécanique du point Vendredi 23 mars 202 Durée h30 Calculatrices et documents non-autorisés Pour chaque question, 4 réponses sont proposées dont ou

Plus en détail

Initiation à l'utilisation du logiciel de simulation numérique ANSYS/FLUENT

Initiation à l'utilisation du logiciel de simulation numérique ANSYS/FLUENT Initiation à l'utilisation du logiciel de simulation numérique ANSYS/FLUENT olivier.boiron@centrale-marseille.fr Septembre 2015 3A FETES Introduction à l'utilisation du logiciel de simulation numérique

Plus en détail

Solutions globales pour les équations décrivant des écoulements insaturés en milieux poreux, avec une pression capillaire dynamique

Solutions globales pour les équations décrivant des écoulements insaturés en milieux poreux, avec une pression capillaire dynamique Solutions globales pour les équations décrivant des écoulements insaturés en milieux poreux, avec une pression capillaire dynamique J. Bodin 12, T. Clopeau 2, A. Mikelić 2 1 Agence Nationale pour la gestion

Plus en détail

Intérêt énergétique de l utilisation de matériaux à changement de phase (MCP) dans un chauffe-eau utilisant une source d énergie électrique

Intérêt énergétique de l utilisation de matériaux à changement de phase (MCP) dans un chauffe-eau utilisant une source d énergie électrique Intérêt énergétique de l utilisation de matériaux à changement de phase (MCP) dans un chauffe-eau utilisant une source d énergie électrique Stéphane GIBOUT*, Erwin FRANQUET, Jean CASTAING-LASVIGNOTTES,

Plus en détail

Transferts thermiques par conduction

Transferts thermiques par conduction Transferts thermiques par conduction Exercice 1 : Température de contact entre deux corps* On met en contact deux conducteurs thermiques cylindriques, calorifugés sur leurs surfaces latérales. On se place

Plus en détail