ASSURANCE-VIE LE NOTARIAT MOBILISÉ. Fiscalité, nouveaux contrats, ISF Sécurisez votre parcours PAGE 19 DOSSIER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ASSURANCE-VIE LE NOTARIAT MOBILISÉ. Fiscalité, nouveaux contrats, ISF Sécurisez votre parcours PAGE 19 DOSSIER"

Transcription

1 LE NOTARIAT MOBILISÉ N Novembre 2014 Mensuel - 3,90 Le nouveau président du Conseil supérieur du notariat prend la parole ASSURANCE-VIE Fiscalité, nouveaux contrats, ISF Sécurisez votre parcours PAGE 19 DOSSIER FAMILLE Être grands-parents aujourd hui PAGE 42 FISCALITÉ Revenus fonciers, choisir le revenu réel PAGE 44 ENTREPRISE Quels locaux pour installer son activité PAGE 50

2 N 442 Novembre 2014 SOMMAIRE Être grands-parents aujourd hui p. 42 Revenus fonciers et régime réel p. 44 Nouvelle législation sur les armes p. 48 Des locaux adaptés pour s installer p. 50 ÉDITORIAL 5 EN BREF La campagne TV du notariat 6 «Le système anglo-saxon est fondé sur la loi du plus fort» Entretien avec Pierre-Luc Vogel 8 Fausse bonne idée! Contracter avec une personne «fragile» 13 Combien ça coûte? Changer ou modifier un régime matrimonial 16 DOSSIER Assurance-vie L assurance-vie sous tous les angles 20 Deux nouveaux dispositifs pour investir 24 À la recherche du bénéficiaire 26 Tous les contrats bientôt recensés 28 Une fiscalité toujours attractive 30 Décryptage : la déclaration partielle de succession 34 ISF : quels contrats déclarer 36 Une association bénéficiaire du contrat 38 FAMILLE Être grands-parents aujourd hui 42 FISCALITÉ Revenus fonciers, le choix du régime réel 44 VOS DROITS Permis moto, suivez le guide 46 La nouvelle législation sur les armes 48 ENTREPRISE Des locaux adaptés pour installer son activité 50 TRAVAIL Contrat de génération 52 TRÉSORS D ARCHIVES La Saint-Barthélemy 54 DES LIVRES ET DES MOTS Notre sélection du mois 56 OFFRE D ABONNEMENT p. 53 3

3 ASSURANCE-VIE L assurance-vie sous tous les angles Quel contrat, quand souscrire, combien en espérer? Réponses aux questions les plus fréquemment posées. L dont la réalisation entraîne le règlement L assurance-vie est un produit financier qui permet de se constituer une épargne, de faire fructifier une somme d argent ou de transmettre un capital, dans un cadre fiscal avantageux. Il s agit d un contrat d épargne assorti d un risque des sommes épargnées. Tous les versements ainsi que les intérêts éventuellement générés forment un capital. En cas de vie au terme du contrat, il vous est attribué. En cas de décès, il est transmis à la personne que vous aurez désignée comme bénéficiaire. 1 À quoi sert un contrat d assurance-vie? L assurance-vie en cas de vie vous garantit le versement d un capital ou d une rente viagère si vous êtes en vie à la fin du contrat. Il vous donne la possibilité de compléter votre retraite ou encore de financer un projet comme un achat immobilier par exemple. L assurance-vie en cas de décès entraîne l attribution d un capital à la (ou les) personne(s) de votre choix le jour où vous disparaissez, pour la mettre à l abri financièrement ou pour l avantager. Le contrat d assurancevie mixte couvre la vie et le décès. Vous recevez les sommes épargnées si vous êtes en vie à la date prévue au contrat. À défaut, c est le bénéficiaire qui les perçoit. Pojoslav Un contrat d assurance-vie adapté permet d épargner tout en garantissant un capital à la (ou les) personne(s) de son choix le jour où l on disparaît. 20

4 2 Combien rapporte ce placement? Vous avez le choix entre trois types d investissements. Dans le contrat d assurance en euros, les sommes investies et les intérêts générés, sont contractuellement garantis. La valorisation d un fonds en euros (principalement investi en obligations, emprunt de l État ou des entreprises) ne peut jamais baisser. À l inverse, dans le contrat d assurance en unités de compte, les primes sont investies sur des valeurs mobilières, soumises aux aléas des marchés. En 2013, les fonds en euros ont dégagé un rendement moyen de 2,8 %, contre 8,2 % pour les unités de comptes, selon la Fédération française des sociétés d assurance. Dans le contrat d assurance multisupport en euros et en unités de compte, vous choisissez la répartition des sommes investies entre les placements sécuritaires et à risque. Vous disposez de la faculté d «arbitrer» votre épargne en Pojoslav la faisant passer d un support à un autre, tout au long du contrat. 3 Peut-on sélectionner soi-même les titres sur lesquels investir? Dans les contrats en unités de compte, vous n êtes pas tenu d adhérer aux choix de l assureur. Si vous avez des compétences en la matière et du temps à y consacrer, rien ne vous empêche d avoir une gestion libre de votre portefeuille, ne serait-ce que pour profiter de secteurs porteurs ou pour éviter de subir une longue période de baisse des marchés. À l inverse, si vous manquez d expérience, mieux vaut déléguer la gestion de votre portefeuille à un professionnel (gestion sous mandat). >>> 21

5 4 Quand souscrire un contrat? L assurance en cas de vie réserve sa fiscalité la plus avantageuse aux contrats qui ont au moins huit ans. Les gains (différence entre la valeur du contrat au jour du retrait et les primes versées) sont soumis à l impôt sur le revenu des produits ou, sur option du titulaire du contrat, à un prélèvement forfaitaire libératoire, dont le taux diminue avec la durée du contrat. Il est seulement de 7,5 % au-delà de huit ans après un abattement annuel de pour une personne seule et de pour une imposition commune au couple. 5 Quelle somme investir à l ouverture? Pojoslav Aucun minimum légal n est requis. En accord avec votre assureur, vous pouvez décider d un versement unique à la souscription du contrat, de versements programmés (vous définissez un montant et la périodicité des versements), de versements libres (vous mettez ce que vous voulez, quand vous le désirez). 6 Quels sont les frais à prendre en compte? Vous payez un droit d entrée sur les sommes investies variable et négociable selon les assureurs et les contrats (de 0,5 % à 2 %), ainsi que des frais de gestion annuels qui varient de 0,6 à 1 % de l épargne gérée. Renseignez-vous sur l éventualité d autres frais comme ceux facturés lors d arbitrage. À noter : les gains sont soumis aux prélèvements sociaux. 7 Qu est-ce que le rachat? Il s agit de retrait d argent. Les sommes investies dans l assurance-vie sont toujours disponibles. L assureur a l obligation de les rembourser sur demande dans un délai de deux mois. À défaut, il encourt des pénalités de retard. Si vous prélevez la totalité des sommes investies sur votre contrat d assurance-vie, vous effectuez un rachat total qui met fin au contrat. L assureur vous verse l intégralité des sommes qui y figurent. Vous avez aussi la possibilité d effectuer un rachat partiel pour un besoin ponctuel, ou encore de programmer plusieurs retraits pour obtenir un complément de revenu. Seule la part rachetée est soumise à l impôt. 8 Qu est-ce qu une avance? Une avance s apparente à un prêt consenti par l assureur sur votre épargne. Officiellement, les sommes restent sur le contrat. L avance est remboursable dans un délai maximal de trois ans, moyennant un intérêt d environ 1 % par an du montant prêté. En l absence de remboursement, le montant de l avance sera déduit de la valeur de l épargne lors de la fermeture du contrat. L administration fiscale est alors en droit de la requalifier en retrait. Comment modifier la clause bénéficiaire de mon contrat? Il est tout à fait possible de modifier le nom du bénéficiaire sur votre contrat d assurance-vie. Il faut pour cela adresser à l assureur une lettre recommandée demandant le changement de la clause bénéficiaire au profit de la ou les personnes de votre choix. Si le bénéficiaire a été désigné par testament, la simple rédaction d un nouveau testament annule et remplace le précédent. Attention toutefois, si le bénéficiaire a accepté le bénéfice Le contrat d assurance en cas de décès assurance en cas de décès garantit le versement d un capital ou d une rente au L bénéficiaire désigné dans le contrat, en cas de décès de l assuré. Il existe deux types d assurance en cas de décès : l assurance temporaire et l assurance-vie entière. Dans le cas de l assurance temporaire décès, un capital est versé si le contractant décède avant la date indiquée dans le contrat. Tel est le cas de l assurance décès souscrite lors d un emprunt immobilier, notamment. Si l emprunteur décède avant la fin des échéances, l assureur sera tenu de verser à la banque 10 à 100 % du montant de la somme restant due, selon le niveau d assurance souscrit. Dans le cas d une assurance-vie entière, le versement d un capital ou d une rente au bénéficiaire désigné est garanti au moment du décès de l assuré, quelle que soit la date du décès, permettant par exemple aux enfants de financer leurs études. 9 22

6 L assurance-vie sous tous les angles du contrat auprès de l assureur, il faut son consentement pour agir sur le contrat et notamment en modifier la clause (sauf cas particuliers comme la survenue d un enfant dans le foyer). Cette acceptation ne peut plus se faire qu avec l accord du souscripteur depuis le 18 décembre Que se passe-t-il si le bénéficiaire décède avant l assuré? En cas de décès du bénéficiaire de premier rang, le capital peut être versé avec les mêmes avantages fiscaux aux bénéficiaires «à défaut» désignés par une clause, appelée «clause par souche» telle que celleci : «mon conjoint, à défaut mes enfants vivants ou représentés, à défaut mes héritiers». En l absence de cette précision, le capital du contrat sera intégré à l actif de la succession, en perdant les avantages octroyés par l assurance-vie. Il en est de même si aucun bénéficiaire n est désigné. 11 Quels sont les atouts de l assurance-vie? Vous pouvez décider librement des bénéficiaires du contrat (héritiers ou non), ainsi que de la répartition du capital (égale ou pas). Au décès, le capital n est pas intégré à la succession avec deux avantages : vous pouvez favoriser un tiers sans tenir compte de la réserve successorale (fraction du patrimoine réservée par la loi aux proches parents) et ces sommes sont susceptibles d échapper aux droits de succession (voir page 30). 12 Quelles sont les informations à recueillir? Avant la souscription du contrat, le professionnel vous remet un projet de contrat et une notice d information. Vous devez notamment vérifier : la durée du contrat et la désignation du bénéficiaire. Pour les fonds en euros : la participation aux bénéfices, les modalités de versement, les frais et leur mode de perception, le rendement (une fois les frais payés), et les conditions applicables en cas de retrait avant l échéance du contrat. Une fois signé, vous avez trente jours à compter du jour où vous êtes informé de la conclusion du contrat par l autre partie pour revenir sur votre décision. 13 Existe-t-il un délai de prescription pour réclamer le versement du capital? Un contrat peut être réclamé jusqu à trente ans après son terme ou le décès de l assuré. À défaut, le capital non réclamé alimentera le Fonds de réserve des retraites. Ariane Boone 23

7 FAMILLE IS ImageSource Les grands-parents d aujourd hui s investissent beaucoup dans le quotidien et l éducation de leurs petits-enfants. Un solide soutien pour les parents. Être grands-parents aujourd hui Papi gâteau, mamie éducatrice À chacun son credo! L important est de connaître ses droits pour jouer son rôle tout en restant à sa place. Donner de son temps, offrir des cadeaux utiles, assurer un coup de pouce Les grands-parents d aujourd hui s investissent beaucoup dans le quotidien et l éducation de leurs petits-enfants. Ils jouent un rôle affectif, mais aussi matériel capital. Ce n est pour déplaire ni aux jeunes concernés, ni à leurs parents qui profitent d un solide soutien. Garde occasionnelle ou quotidienne Vacances scolaires, mercredis, soirées, etc., proposer de garder vos petits-enfants est une excellente idée, même si ce n est qu à titre occasionnel. La garde des jeunes enfants par leurs grands-parents constitue la forme de solidarité intergénérationnelle la plus fréquente. Une récente enquête* révèle que 51 % des grands-parents ont gardé leur petit-enfant au cours des douze derniers mois. Cette aide s avère précieuse, particulièrement en temps de crise. Vous pouvez aussi, comme 7 % des grands-parents*, aller plus loin et assurer 42

8 une garde quotidienne. D ailleurs, rien ne s oppose à ce que vous soyez rémunéré. En devenant assistant maternel agréé, votre enfant profitera de toutes les aides sociales et fiscales liées à ce mode de garde. Renseignez-vous auprès du conseil général sur les conditions d obtention de l agrément. Accompagner un petit-enfant malade Votre présence auprès de votre petitefille ou petit-fils sera particulièrement appréciée s il ou elle est malade, voire hospitalisée. Vous pourrez ainsi relayer les parents afin de rester à son chevet. Impossible en revanche d autoriser un acte médical, ou d avoir accès au dossier médical. Seuls les parents de l enfant mineur, titulaires de l autorité parentale, y sont habilités. Partir en vacances avec eux À l occasion des vacances scolaires, vous êtes également de plus en plus nombreux à proposer à vos petits-enfants de vous accompagner. Avant le départ, quelques formalités s imposent. Si vous partez en voiture, sachez que votre assurance couvre automatiquement tous vos passagers. Pensez simplement à équiper votre auto de sièges adaptés à l âge de chaque enfant. À défaut, vous risquez une amende de 135 mais surtout de voir votre responsabilité engagée par les parents pour imprudence en cas d accident. Si vous partez à l étranger, munissez-vous, selon la destination, de la carte d identité de l enfant ou de son passeport individuel. À noter que l autorisation de sortie du territoire, qui était auparavant exigée si l enfant voyageait à l étranger sans ses parents, a été supprimée en Les cadeaux, jusqu où peut-on aller? Vous pouvez saisir toutes les occasions pour offrir un cadeau «utile» à votre petitenfant. Une façon de réaliser quelques économies ou d améliorer son quotidien. Les idées ne manquent pas : inscription En cas de pépin, qui est responsable de l enfant? Si votre petit-fils cause un dommage à quelqu un, en cassant les lunettes d un autre enfant ou en le blessant par exemple, sachez que ses parents restent responsables, même s ils vous en ont confié la garde. Les parents feront jouer l assurance en responsabilité civile (souvent comprise dans leur multirisque habitation) pour indemniser les tiers. Néanmoins, votre responsabilité pourra être engagée si un accident survient suite à une faute de surveillance ou d imprudence de votre part. C est le cas, par exemple, si vous avez laissé l enfant se baigner sans surveillance ou jouer avec des allumettes au permis de conduire, achat d un petit véhicule, d un ordinateur portable, d électroménager, un billet d avion pour partir quelques jours en vacances Vous êtes bien sûr libre d offrir ce que vous souhaitez. Une seule réserve. Si la valeur du présent est excessive en comparaison de vos revenus, l administration fiscale considérera qu il s agit d une donation, par conséquent soumise au paiement de droits. Ce n est que si sa valeur est raisonnable toujours en comparaison de vos propres ressources, qu il s agit d un présent d usage non imposable. La frontière entre ces deux notions est assez mince. C est pourquoi, si vous financez par exemple le permis de conduire de votre petit-fils, il est préférable que votre geste soit justifié par un événement (Noël, un anniversaire, la réussite à un examen, un mariage ). Prêter un logement Si l un de vos petits-enfants a besoin d être logé, vous pouvez profiter du départ de votre locataire ou d un logement vide pour lui proposer d y habiter. Dans l idéal, rédigez un contrat de prêt, seul ou avec l aide d un notaire. Indiquez que vous mettez le bien gratuitement à sa disposition dans le cadre d un prêt à usage. Précisez qu il prendra fin à l issue des études par exemple. Une bonne façon de clarifier la situation et de responsabiliser votre petite-fille ou petit-fils. Prenez conseil auprès de votre notaire, la mise à disposition gratuite du logement constitue pour votre proche un avantage, une donation indirecte. Il vous aidera à en mesurer les conséquences, ce qui vous guidera dans vos choix. À noter que la loi vous autorise à résilier un bail d habitation pour loger un de vos proches. Vous devez prévenir votre locataire en place au moins six mois avant la fin du bail initial ou renouvelé (en principe d une durée de trois ans). Donner à l occasion d un achat immobilier L envolée des prix immobiliers rend plus que jamais l accession à la propriété difficile. Si vous disposez de liquidités et souhaitez faire plaisir, avez-vous pensé à une donation? Une façon d assurer à votre petit-enfant un coup de pouce pour son acquisition. Gardez à l esprit qu elle sera irrévocable. Faites donc bien vos calculs avant d être généreux! Son apport personnel sera ainsi plus élevé. Cela signifie pour lui un emprunt moins important et de meilleures conditions de prêt. Votre geste peut s effectuer en franchise d impôts. Deux donations sans frais de sont possibles pour chacun des grandsparents. La première s effectue sans condition, pour la seconde vous devez être âgé de moins de 80 ans et votre petit-enfant doit être majeur. Ces abattements se renouvellent tous les quinze ans. L entraide familiale prend ainsi de multiples formes, selon les moyens et le temps dont vous disposez. Car, ne l oublions pas, les mamies et les papis d aujourd hui ont souvent un emploi du temps chargé. Mais, cela ne les empêche pas de nouer des relations privilégiées avec leurs petits-enfants! Rosine Maiolo *Étude Share sur la grand-parentalité en Europe, mars

9 ENTREPRISE Bowdenimages La location peut être préférable à l achat pour les entreprises innovantes dont les équipes sont amenées à grossir rapidement. Des locaux adaptés pour installer son activité Comment arbitrer entre achat, location, pépinière? Tous nos conseils pour une installation professionnelle réussie. Pour installer son entreprise, plusieurs solutions sont possibles : investir dans des locaux ou en trouver en location, opter pour les services d une pépinière. Ce choix doit s inscrire dans une stratégie entrepreneuriale mais également patrimoniale. Acquérir ses locaux Pourquoi se lancer dans un achat immobilier et faire l acquisition de locaux? C est d abord un calcul financier qui motive la plupart des acquéreurs potentiels : éviter des loyers versés à pertes. Deuxième raison d ordre patrimoniale : la volonté de capitaliser un actif et de se constituer un patrimoine immobilier qui servira de retraite complémentaire. La location des locaux à un futur repreneur permettra en effet de se constituer des revenus non négligeables. En outre, en cas de difficulté, l entreprise dispose d un actif immobilier qu elle peut vendre afin de récupérer des liquidités. Enfin, dans les relations avec les banques, la détention de ce type d actifs permet également de solidifier la position de l entreprise. Dans la plupart des cas, l acquisition nécessite un emprunt. Et les banques ne seront pas toujours au rendez-vous pour un débutant. De plus, ce qui devra être prélevé sur les fonds propres ne pourra pas être dépensé au service du développement de l activité. Le dirigeant doit réfléchir à sa stratégie, et procéder à des arbitrages, notamment se demander s il ne préfère pas conserver sa trésorerie voire sa capacité d emprunt pour d autres projets. Les atouts de la location Le professionnel peut préférer la location de locaux pour son installation, notamment en début de carrière où la nécessité de mobiliser des capitaux souvent importants 50

10 n est pas toujours chose aisée. La location est également plus attractive pour les professionnels qui veulent se réserver une certaine souplesse en matière d effectifs, notamment pour les jeunes entreprises innovantes dont les équipes sont amenées à grossir rapidement. Plusieurs options pour la location Bail professionnel, bail commercial ou bail dérogatoire conclu pour une durée maximale de trois ans pour une installation en pépinière, comment choisir? Bail professionnel Moins codifié et plus souple que le bail commercial, le bail professionnel concerne principalement les professions libérales et s applique à la location d un local utilisé pour une activité autre que commerciale, artisanale, industrielle ou agricole. La durée du bail professionnel est fixée à six ans minimum. Si le bailleur ou le locataire ne souhaite pas renouveler le contrat à son expiration, il doit le notifier à l autre partie avec un préavis de six mois, sans avoir à le justifier spécifiquement et sans contrepartie financière. Il n y a pas de droit automatique au renouvellement, ce qui s avère moins protecteur pour le locataire. Bail commercial Le bail commercial est, quant à lui, réservé aux professionnels inscrits au RCS ou au répertoire des métiers. Sa durée est généralement fixée à neuf ans avec la possibilité de mettre fin à ce bail à chaque période triennale soit tous les trois, six, neuf ans. Le locataire peut quitter les lieux à ces échéances, à condition de l avoir notifié à son bailleur en respectant un préavis de six mois, par lettre recommandée avec avis de réception ou par acte d huissier. Au terme fixé par le contrat, il est reconduit tacitement pour la même durée. L indexation du loyer Le montant du loyer et ses modalités de paiement doivent être inscrits dans le bail. Ils ne sont pas réglementés et sont librement négociés par le bailleur et le locataire. En cours de bail, le loyer peut faire chaque année l objet d une révision, en fonction d une clause d indexation spécifiquement Hélène COURTONNE, notaire «Le bail notarié, une sécurité pour le propriétaire et le locataire» Lors de l installation professionnelle, les interventions du notaire et de l expert-comptable s avèrent complémentaires. Le notaire sécurise le patrimoine personnel du dirigeant, réexamine son statut matrimonial Quant à l expert-comptable, il intervient sur la préparation du business plan. Conjointement, ils préconiseront la meilleure forme sociale à adopter en cas de constitution de société En cas d achat de mur, plusieurs options s offrent. Détention par l entreprise, détention par le dirigeant, création d une SCI? En amont de l achat immobilier, une stratégie entrepreneuriale mais aussi patrimoniale doit être mise en place. Même réflexe lors de la rédaction du bail, prévue au bail. Cette clause doit indiquer l indice de référence choisi. Pour un bail commercial, rappelons que depuis le vote de la loi Pinel, propriétaire et locataire ont désormais le choix entre l indice de référence des loyers commerciaux (ILC) ou l indice trimestriel des loyers des activités tertiaires (ILAT). une source fréquente de contentieux. Grâce au sceau du notaire, le locataire bénéficiera de toutes les garanties apportées par un acte authentique car l acte notarié a force de loi et de jugement. De plus, le conseil du notaire permet de sécuriser les clauses les plus délicates comme celles répartissant les charges de travaux et de réparation entre propriétaire et locataire, celle de révision du loyer, celle de la durée du bail ou encore la clause d accession qui permet au propriétaire d acquérir automatiquement à la fin du bail tous les aménagements ou améliorations que le locataire aura pu lui apporter, et ce sans qu aucune indemnité ne lui soit versée. Propos recueillis par F.P. Monkeybusinessimages POINT DE VUE Bail précaire dans les pépinières Des locaux meublés pour un loyer assez modéré mais aussi des salles de réunion, des services et équipements mutualisés, un environnement favorable au sein d autres entreprises pour développer son réseau, conclure des partenariats, trouver des clients c est la promesse tentante de l installation en incubateur ou en en pépinière d entreprises. Le contrat de bail conclu est un bail précaire d une durée maximale de trois ans. Ces structures offrent en outre un certain nombre de services aux créateurs d entreprise : aide au montage du dossier, au financement, assistance juridique, etc. Elles sont idéales pour les porteurs d un projet (incubateur d entreprises) ou pour les jeunes entreprises (pépinières d entreprises) qui pourront s y installer, généralement de leur première année d existence à leur troisième année d exercice. Frédérique Perrotin 51

L essentiel sur L ASSURANCE VIE. Fonds en euros. Fiscalité. Unités de compte

L essentiel sur L ASSURANCE VIE. Fonds en euros. Fiscalité. Unités de compte L ASSURANCE VIE L essentiel sur Fiscalité Fonds en euros Unités de compte Qu est ce que c est? Un produit d épargne à moyen et long terme L assurance vie sert à épargner et faire fructifier son capital,

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

A la découverte de l assurance vie HSBC France

A la découverte de l assurance vie HSBC France A la découverte de l assurance vie HSBC France L assurance vie, le placement qui vous accompagne dans tous vos projets Depuis quelques années, l assurance vie est devenue le placement préféré des Français

Plus en détail

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3467-1 Chapitre 1 LES RELATIONS BANCAIRES : COMPTES, COFFRE, EMPRUNTS Le compte courant Les comptes courants

Plus en détail

assurance-vie creditfoncier.fr EXECUTIVE ÉVOLUTION Un contrat sur mesure pour valoriser votre capital

assurance-vie creditfoncier.fr EXECUTIVE ÉVOLUTION Un contrat sur mesure pour valoriser votre capital assurance-vie creditfoncier.fr EXECUTIVE ÉVOLUTION Un contrat sur mesure pour valoriser votre capital La solution pour optimiser votre épargne Vous souhaitez faire fructifier votre capital, préparer votre

Plus en détail

Mon épargne mon patrimoine. Une épargne, des projets

Mon épargne mon patrimoine. Une épargne, des projets Mon épargne mon patrimoine Une épargne, des projets Une épargne, des projets, toutes les solutions sont au Crédit Mutuel Que vous souhaitiez vous constituer une épargne disponible, un capital pour préparer

Plus en détail

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux Personnes et familles Vie familiale / vie à deux les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux www.notaires.paris-idf.fr Vie familiale, vie à deux LES CONTRATS DE MARIAGE ET LES RÉGIMES MATRIMONIAUX

Plus en détail

Parlons Assurance-vie

Parlons Assurance-vie Parlons Assurance-vie Aléa : événement incertain lié au risque assuré par le contrat. Arbitrage : possibilité de modifier la répartition entre les différents supports de placement des primes. Arrérage

Plus en détail

Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV

Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV sous la direction de M. Philippe DELMAS SAINT-HILAIRE Professeur à l Université Montesquieu-Bordeaux

Plus en détail

GUIDE SPÉCIAL ASSURANCE VIE > TOUT SAVOIR SUR L ASSURANCE VIE

GUIDE SPÉCIAL ASSURANCE VIE > TOUT SAVOIR SUR L ASSURANCE VIE GUIDE SPÉCIAL ASSURANCE VIE > TOUT SAVOIR SUR L ASSURANCE VIE L objectif de ce guide est de vous donner des pistes pour mieux comprendre l assurance vie et son fonctionnement, et vous aider ainsi à faire

Plus en détail

FAQ Web conférence 2 avril

FAQ Web conférence 2 avril FAQ Web conférence 2 avril Les questions sur l assurance vie «Investir en assurance vie : quel intérêt?» L'assurance vie permet de réaliser une opération d'épargne. Dans cette perspective, un contrat d

Plus en détail

GUIDE spécial assurance VIE > ToUT savoir sur l assurance VIE

GUIDE spécial assurance VIE > ToUT savoir sur l assurance VIE GUIDE spécial ASSURANCE VIE > Tout savoir sur l assurance vie L objectif de ce guide est de vous donner des pistes pour mieux comprendre l assurance vie et son fonctionnement, et vous aider ainsi à faire

Plus en détail

Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts

Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts 1 Diversifier son patrimoine. Problématiques liées au développement du patrimoine Minorer les risques Optimiser la fiscalité Développer son patrimoine

Plus en détail

GESTION DU PATRIMOINE

GESTION DU PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE Christian PRISCO-CHREIKI GESTION DU PATRIMOINE, 2007 ISBN : 978-2-212-53808-3 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 PREMIÈRE PARTIE LES GRANDS PRINCIPES DE LA GESTION DE PATRIMOINE CHAPITRE

Plus en détail

Créer son propre emploi

Créer son propre emploi Vous souhaitez voir intervenir, au sein de votre établissement, un de nos conseillers régionaux : prenez contact avec lui pour établir, ensemble, une proposition adaptée à vos besoins et à votre public.

Plus en détail

ADOPTER UNE STRATÉGIE PATRIMONIALE SUR MESURE AVEC PIERRE DE SOLEIL

ADOPTER UNE STRATÉGIE PATRIMONIALE SUR MESURE AVEC PIERRE DE SOLEIL PIERRE DE SOLEIL ADOPTER UNE STRATÉGIE PATRIMONIALE SUR MESURE AVEC PIERRE DE SOLEIL PARCE QUE VOUS SOUHAITEZ Accéder à une gestion financière sur mesure Optimiser la fiscalité de votre patrimoine Préparer

Plus en détail

Sommaire Introduction 1re partie La dimension stratégie et objectifs patrimoniaux

Sommaire Introduction 1re partie La dimension stratégie et objectifs patrimoniaux Sommaire Introduction...15 Qu est-ce que le patrimoine?...15 À combien s élève le patrimoine des Français?...15 De quoi est-il composé?...16 Qu est-ce que la gestion de patrimoine?...17 Quelles sont les

Plus en détail

22 - Crédits aux particuliers...34 23 - Assurance emprunteur...35 24 - Crédit à la consommation...36 25 - Surendettement...38

22 - Crédits aux particuliers...34 23 - Assurance emprunteur...35 24 - Crédit à la consommation...36 25 - Surendettement...38 Le couple SOMMAIRE 1 - Mariage, Pacs, concubinage : que choisir?... 6 2 - Choix du régime matrimonial... 7 3 - Divorce... 8 4 - Prestation compensatoire... 9 5 - Gestion des biens du mineur...10 6 - Gestion

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR Source : site Internet de l agence pour la création d entreprise (APCE) : http://www.apce.com/ SOMMAIRE : 1.

Plus en détail

guide clarté épargne www.creditmutuel.fr

guide clarté épargne www.creditmutuel.fr guide clarté épargne UNE BANQUE QUI N A PAS D ACTIONNAIRE, ÇA CHANGE L ÉPARGNE. www.creditmutuel.fr AVEC VOTRE CONSEILLER CRÉDIT MUTUEL, ENVISAGEZ L ÉPARGNE DIFFÉREMMENT. Comme toutes les banques, le Crédit

Plus en détail

ORADÉA MULTISUPPORT CONTRAT D ASSURANCE VIE MULTISUPPORT, MULTIGESTIONNAIRE

ORADÉA MULTISUPPORT CONTRAT D ASSURANCE VIE MULTISUPPORT, MULTIGESTIONNAIRE CONTRAT D ASSURANCE VIE MULTISUPPORT, MULTIGESTIONNAIRE ORADÉA MULTISUPPORT Optimisez la gestion et la transmission de votre patrimoine dans le cadre privilégié de l assurance vie. SOCIETE ANONYME D ASSURANCE

Plus en détail

Immobilier et Assurance Vie

Immobilier et Assurance Vie Immobilier et Assurance Vie Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l'assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4 L'enveloppe Assurance

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION GUIDE PRATIQUE SUCCESSION Vous venez d'hériter. Il s'agit d'une situation difficile et douloureuse pour laquelle diverses démarches doivent être faites. Les questions que vous vous posez sont nombreuses

Plus en détail

PERP. par Élysée Consulting. Votre épargne pour votre retraite PLAN EPARGNE-RETRAITE POLULAIRE

PERP. par Élysée Consulting. Votre épargne pour votre retraite PLAN EPARGNE-RETRAITE POLULAIRE PERP PLAN EPARGNE-RETRAITE POLULAIRE par Élysée Consulting Votre épargne pour votre retraite SOMMAIRE Bénéficiaires 3 Fonctionnnement du plan 3 Gestion du plan 4 Fiscalité des primes versées 5 Dénouement

Plus en détail

Stratégie d assurance retraite

Stratégie d assurance retraite Stratégie d assurance retraite Département de Formation INDUSTRIELLE ALLIANCE Page 1 Table des matières : Stratégie d assurance retraite Introduction et situation actuelle page 3 Fiscalité de la police

Plus en détail

PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO. Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO.

PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO. Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO. PRODUITS DE PREVOYANCE IMPERIO Ce document ne peut être ni communiqué ni distribué, sans l accord exprès d IMPERIO. 1 GAMME DE SOLUTIONS PREVOYANCE IMPERIO PRECISO HOSPITALIS EDUCALIA SERENITE Plus ASSURANCE

Plus en détail

Thèmes de Formation. Les fondamentaux techniques et commerciaux. Technique et commercial : les indissociables

Thèmes de Formation. Les fondamentaux techniques et commerciaux. Technique et commercial : les indissociables Thèmes de Formation Thématiques de formation délivrées par Michel Brillat, Directeur de la Formation et de l Ingénierie Patrimoniale, CGP Entrepreneurs Pour ce faire, le minimum «syndical» à savoir PEL,

Plus en détail

CELESTIA CAPITALISATION

CELESTIA CAPITALISATION ASSURANCE VIE CELESTIA CAPITALISATION UN CADRE D INVESTISSEMENT OPTIMISÉ 100 % CAPITALISATION Contrat individuel de capitalisation libellé en euros et/ou en unités de compte CELESTIA CAPITALISATION Complémentaire

Plus en détail

Sommaire. La famille. L immobilier. Le couple. La gestion des biens du couple. La séparation. La gestion des biens des mineurs et des incapables

Sommaire. La famille. L immobilier. Le couple. La gestion des biens du couple. La séparation. La gestion des biens des mineurs et des incapables Sommaire La famille Le couple 1. Union 12 2. Mariage, Pacs, concubinage : que choisir? 13 La gestion des biens du couple 3. Biens meubles et immeubles 15 4. Régime primaire 17 5. Choix du régime matrimonial

Plus en détail

Retraite complémentaire (PERP, Plan d Epargne Retraite Populaire)

Retraite complémentaire (PERP, Plan d Epargne Retraite Populaire) Assurance Arrêts de travail Cette assurance s appelle aussi l assurance complément de revenus (ou assurance perte de revenus). En cas d arrêt de travail dû à la maladie, à un accident vous conserverez

Plus en détail

FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? AVANTAGES DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER CONTRAINTES DE LA GESTION «EN DIRECT» LES ATOUTS DES SCPI

FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? AVANTAGES DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER CONTRAINTES DE LA GESTION «EN DIRECT» LES ATOUTS DES SCPI FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? La Société Civile de Placement Immobilier est un organisme de placement collectif qui a pour objet l acquisition et la gestion d un patrimoine immobilier locatif

Plus en détail

Personnes et familles. transmettre. la donation. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. transmettre. la donation. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles transmettre www.notaires.paris-idf.fr Transmettre «Donner c est donner». La donation est un acte important car le donateur transmet immédiatement et définitivement la propriété des

Plus en détail

LE PLAN ÉPARMIL SALUÉ POUR SES PERFORMANCES!

LE PLAN ÉPARMIL SALUÉ POUR SES PERFORMANCES! La solidarité est dans nos gnes ÉPARGNE 3,41% * Plan ÉPARMIL Grand Trophée 2013 de la performance sur 20 ans Revenu Une épargne disponible et sécurisée pour tous les projets de la vie. * Taux de rendement

Plus en détail

L UN DES MEILLEURS CONTRATS D ASSURANCE-VIE DU MARCHÉ

L UN DES MEILLEURS CONTRATS D ASSURANCE-VIE DU MARCHÉ L UN DES MEILLEURS CONTRATS D ASSURANCE-VIE DU MARCHÉ Contrat individuel d assurance sur la vie libellé en euros et/ou en unités de compte Actépargne : l un des meilleurs con Actépargne, la solution personnalisée

Plus en détail

Plus-values immobilières des particuliers

Plus-values immobilières des particuliers > Fiscalité patrimoniale Fiscalité personnelle Plus-values immobilières des particuliers Abattement pour durée de détention Abattement identique pour tous les biens >> Abattement pour durée de détention

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Septembre 2011 2011 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire I Petits-enfants venant à une succession par suite de la renonciation de leur auteur, enfant unique : impossibilité d appliquer l abattement

Plus en détail

ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT

ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT Présentation Gan Prévoyance Un spécialiste de la protection sociale complémentaire Depuis plus de 65 ans, Gan Prévoyance est dédiée à la protection sociale, individuelle et

Plus en détail

NOTICE Matmut Vie Générations

NOTICE Matmut Vie Générations Matmut Vie Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 26 100 000 entièrement libéré - N 344 898 358 RCS Rouen Entreprise régie par le Code des Assurances Siège social : 66 rue

Plus en détail

Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? :

Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? : Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? : Conférence d information du Me Cécile SADELER Chambre des Notaires de Paris Existe-t-il réellement une liberté de transmettre?

Plus en détail

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U N O T A I R E S OUVERTURE DE SUCCESSION LISTE DES PIECES A FOURNIR AU NOTAIRE Concernant le défunt : - Deux extraits de son acte de décès, - Livret de famille et

Plus en détail

MÉMO. Des solutions en cas de coup dur ou de coup de cœur SOMMAIRE

MÉMO. Des solutions en cas de coup dur ou de coup de cœur SOMMAIRE Édition : décembre 13 MÉMO Des solutions en cas de coup dur ou de coup de cœur 1. Optimiser l utilisation des livrets défiscalisés 2. Épargner sans plafond 3. Placer une somme importante sur quelques mois

Plus en détail

SAVOIR TIRER PARTI DES OPPORTUNITES FISCALES DE LA SOCIETE CIVILE A L'IR

SAVOIR TIRER PARTI DES OPPORTUNITES FISCALES DE LA SOCIETE CIVILE A L'IR SAVOIR TIRER PARTI DES OPPORTUNITES FISCALES DE LA SOCIETE CIVILE A L'IR Outil d'optimisation fiscale très performant par rapport à la détention directe d'un patrimoine, la société civile permet de choisir

Plus en détail

mémo Des solutions pour préparer votre avenir et celui de vos enfants sommaire

mémo Des solutions pour préparer votre avenir et celui de vos enfants sommaire Édition : décembre 2013 mémo Des solutions pour préparer votre avenir et celui de vos enfants 1. Épargner pour des projets à moyen terme 2. Préparer un projet immobilier sommaire 3. Préparer l avenir de

Plus en détail

Pratique des techniques bancaires

Pratique des techniques bancaires Aurélien GIRAUD Pratique des techniques bancaires Banque et fiscalité du particulier Édition 2012, 2012 ISBN : 978-2-212-55293-5 Sommaire PARTIE I L ÉPARGNE BANCAIRE CLASSIQUE Chapitre 1. Les livrets bancaires...

Plus en détail

N 110 S É N A T. 7 mai 2014 PROPOSITION DE LOI. relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d assurance vie en déshérence.

N 110 S É N A T. 7 mai 2014 PROPOSITION DE LOI. relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d assurance vie en déshérence. N 110 S É N A T SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 7 mai 2014 PROPOSITION DE LOI relative aux comptes bancaires inactifs et aux contrats d assurance vie en déshérence. (procédure accélérée) Le Sénat a modifié,

Plus en détail

RETRAITE PATRIMOINES PRIVES Le Plan d Epargne Retraite Populaire de Cholet Dupont

RETRAITE PATRIMOINES PRIVES Le Plan d Epargne Retraite Populaire de Cholet Dupont Avec le PERP, la loi «FILLON» a donné accès à toute personne, salarié, chef d entreprise, fonctionnaire, profession libérale, agriculteur, mère au foyer... personnes avec ou sans activité professionnelle,

Plus en détail

Etre expatrié ou s expatrier à l étranger Frais de santé au 1er euro (prise en charge intégrale):

Etre expatrié ou s expatrier à l étranger Frais de santé au 1er euro (prise en charge intégrale): Etre expatrié ou s expatrier à l étranger Frais de santé au 1er euro (prise en charge intégrale): L assurance frais de santé est une couverture santé intégrale. En effet, elle couvre 100% du prix des soins

Plus en détail

L'ASSURANCE VIE PLACEMENT

L'ASSURANCE VIE PLACEMENT L'ASSURANCE VIE PLACEMENT Une note de R i v i e r a F a m i l y O f f i c e Mise à jour : septembre 2004 Malgré les réformes de septembre 1997 et d octobre 1998, le cadre fiscal de l assurance vie demeure

Plus en détail

PACTE ADJOINT AU DON MANUEL. Dès maintenant, donnez un sens à son avenir

PACTE ADJOINT AU DON MANUEL. Dès maintenant, donnez un sens à son avenir PARTICULIERS professionnels entreprises PACTE ADJOINT AU DON MANUEL Dès maintenant, donnez un sens à son avenir Mode d emploi du pacte adjoint à la donation manuelle Pour mieux comprendre le pacte adjoint

Plus en détail

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Les obligations fiscales Droits de succession à régler dans les 6 mois La déclaration de succession est une étape importante du règlement d une succession.

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Février 2011 2011 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire I Investissement dans les PME & réduction ISF / IR : l administration durçit sa doctrine II Contrat d assurance vie, acceptation du bénéfice

Plus en détail

Comment générer de l épargne au moment du remboursement d un crédit relais immobilier? Client

Comment générer de l épargne au moment du remboursement d un crédit relais immobilier? Client Fiche n Comment générer de l épargne au moment du remboursement d un crédit relais immobilier? Pour un client qui se porte acquéreur d un bien immobilier A (notamment résidence principale / résidence secondaire)

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

Diane Patrimoine. Assurance-vie à annuités variables. Janvier 2011

Diane Patrimoine. Assurance-vie à annuités variables. Janvier 2011 Diane Patrimoine Assurance-vie à annuités variables Janvier 2011 Sommaire 1 Enjeu de la retraite et environnement client 2 La solution retraite patrimoniale en 4 points clés Un revenu garanti à vie Performance

Plus en détail

Mieux comprendre l assurance-vie

Mieux comprendre l assurance-vie Mieux comprendre l assurance-vie L'assurance vie est un placement financier très souple et toujours avantageux fiscalement. Avec l'assurance vie, votre investissement et ses fruits sont disponibles à tout

Plus en détail

Financement des études supérieures

Financement des études supérieures Page 1 sur 10 Financement des études supérieures Cas d étude : couple de quarantenaires avec 3 enfants de 9, 6 et 4 ans. Début des études pour le 1 er enfant = 2022 Début des études pour le 2 e enfant

Plus en détail

Un contrat accessible

Un contrat accessible Octobre 2013 Un contrat accessible Minimum de versements programmés* : - 50 par mois - 100 par trimestre - 150 par semestre ou par an ou par versement libre *A conseiller, eu égard au traitement fiscal

Plus en détail

Les régimes matrimoniaux et la. protection financière du Conjoint

Les régimes matrimoniaux et la. protection financière du Conjoint Les régimes matrimoniaux et la protection financière du Conjoint Le jeudi 28 novembre 2013 de 18h30 à 20h30, au Château de Brindos, 1 Allée du château à Anglet Pascal SOULAINE, spécialiste de la protection

Plus en détail

QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE

QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE Qu est ce qu une prime ou une cotisation d assurance? C est la somme à payer périodiquement à l assureur en contrepartie des garanties qu il accorde. Les primes (ou

Plus en détail

1. Fipavie Expertises option revenus à vie est un contrat d assurance vie individuel exprimé en euros et/ou en unités de compte.

1. Fipavie Expertises option revenus à vie est un contrat d assurance vie individuel exprimé en euros et/ou en unités de compte. 1. Fipavie Expertises option revenus à vie est un contrat d assurance vie individuel exprimé et/ou en unités de compte. 2. Garanties : l En cas de vie de l assuré au terme : paiement d un capital (voir

Plus en détail

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013 Oddo & Cie La Loi Madelin Sommaire Sections 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite «Madelin» 3 2 Fipavenir TNS 13 2 3 Section 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite

Plus en détail

Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel. Ma retraite

Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel. Ma retraite Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel Ma retraite Pour préparer et vivre votre retraite, toutes les solutions sont là, au Crédit Mutuel. La retraite : certains

Plus en détail

L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE

L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE L IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE Introduction L impôt de solidarité sur la fortune est un impôt annuel dû par les personnes physiques détenant un patrimoine net supérieur à 790 000 au 1 er janvier

Plus en détail

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR FAR SOMMAIRE RAPPEL : les professionnels concernés par le dispositif Madelin I. FISCALITÉ DES COTISATIONS A. RETRAITE Calcul du disponible Cas des contrats dits «Madelin agricole» Transfert Exercice décalé

Plus en détail

Assurances de Personnes des Chefs d entreprise

Assurances de Personnes des Chefs d entreprise Conférence / Débat Assurances de Personnes des Chefs d entreprise Les 3 piliers de votre protection sociale La Santé La Retraite La Prévoyance Complémentaire Santé Complémentaire Retraite Complémentaire

Plus en détail

MES CRÉDITS. Dans ce chapitre. u Les bonnes questions à se poser avant d emprunter u Les crédits à la consommation u Les crédits immobiliers

MES CRÉDITS. Dans ce chapitre. u Les bonnes questions à se poser avant d emprunter u Les crédits à la consommation u Les crédits immobiliers MES CRÉDITS Vous avez de nombreux projets en tête à la suite de votre entrée dans la vie active : équipement de votre logement, achat d une voiture, voyages Et aussi, pourquoi pas, acquisition de votre

Plus en détail

PACK SECURITE IMMOBILIERE Propriétaire bailleur individuel Proposition d assurance

PACK SECURITE IMMOBILIERE Propriétaire bailleur individuel Proposition d assurance Société d'assurance Mutuelle à cotisations variables 8 avenue Louis Jourdan BP 158 01004 BOURG-EN BRESSE Cedex Tél 04.74.32.75.00 - Fax 04.74.32.75.19 www.mutuelledelest.fr Entreprise régie par le code

Plus en détail

La location de son entreprise

La location de son entreprise La location de son entreprise La location-gérance permet à un dirigeant d une entreprise de mettre en location son entreprise. La location-gérance se fait pour un temps défini et permet au bailleur de

Plus en détail

NOTICE FISCALE DES CONTRATS D ASSURANCE VIE

NOTICE FISCALE DES CONTRATS D ASSURANCE VIE NOTICE FISCALE DES CONTRATS Cette notice est destinée à vous informer des principales dispositions fiscales actuellement en vigueur, s appliquant aux contrats individuels d assurance sur la vie (épargne,

Plus en détail

Le guide sur LES DONATIONS. Tout savoir pour transmettre et protéger vos proches

Le guide sur LES DONATIONS. Tout savoir pour transmettre et protéger vos proches maif.fr Le guide sur LES DONATIONS maif.fr Tout savoir pour transmettre et protéger vos proches Le guide sur LES DONATIONS Aider ses enfants et petits-enfants, c est investir dans un avenir durable. Vous

Plus en détail

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008?

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Lundi 8 octobre 2007 Nancy Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Frédéric Gros Directeur Nancy Élise Moras Ingénieur patrimonial

Plus en détail

ASSURER VOS PROJETS PROFESSIONNELS

ASSURER VOS PROJETS PROFESSIONNELS ASSURER VOS PROJETS PROFESSIONNELS Le professionnel libéral, en qualité de chef d entreprise, se doit de couvrir sa responsabilité civile professionnelle ainsi que celle de ses collaborateurs ; il doit

Plus en détail

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale épargne patrimoniale LIFE MOBILITY evolution UN CONTRAT D ASSURANCE VIE ÉMIS AU GRAND-DUCHÉ DU LUXEMBOURG AU SERVICE DE LA MOBILITÉ PARCE QUE VOUS SOUHAITEZ Un contrat sur-mesure pour une stratégie patrimoniale

Plus en détail

TERRE D AVENIR 2 AIRE PUBLICIT CTÈRE CARA À DOCUMENT - GES IMA : GETTY S TO PHO CRÉDIT - 10 7-20 0-31 76

TERRE D AVENIR 2 AIRE PUBLICIT CTÈRE CARA À DOCUMENT - GES IMA : GETTY S TO PHO CRÉDIT - 10 7-20 0-31 76 TERRE D AVENIR 2 terre d avenir 2, un vrai placement individuel de retraite Terre d avenir 2 vous donne les moyens de vivre votre retraite en toute sérénité Diminution des pensions de retraites, allongement

Plus en détail

www.expert-invest.fr

www.expert-invest.fr www.expert-invest.fr Ce document est une synthèse non exhaustive du contenu du bilan patrimonial professionnel que nous proposons. Il ne saurait se substituer à une véritable analyse de notre part ni remplacer

Plus en détail

OCTUOR. Un nouvel horizon pour votre épargne. www.generali-patrimoine.fr

OCTUOR. Un nouvel horizon pour votre épargne. www.generali-patrimoine.fr OCTUOR Un nouvel horizon pour votre épargne www.generali-patrimoine.fr Avec Octuor, donnez du sens à votre stratégie patrimoniale Octuor est un contrat d assurance vie multisupport et multigestionnaire

Plus en détail

AOF. mini-guide. bourse. «Le Plan. Comment investir en Bourse? d Epargne en Actions

AOF. mini-guide. bourse. «Le Plan. Comment investir en Bourse? d Epargne en Actions AOF mini-guide bourse «Le Plan Comment investir en Bourse? d Epargne en Actions Mai 2011 Le Plan d Epargne en Actions (PEA) Le bureau d'études et d'analyses d'option Finance SOMMAIRE Introduction p.4 Qu

Plus en détail

SCPI Amundi DEFI Foncier

SCPI Amundi DEFI Foncier SCPI Amundi DEFI Foncier SCPI de Déficit Foncier à capital fixe Souscription ouverte jusqu au 16 décembre 2015 - Pour bénéficier du dispositif fiscal de déficit foncier en 2014, souscription jusqu au 16

Plus en détail

Himalia Capitalisation

Himalia Capitalisation Generali Patrimoine Himalia Capitalisation Orchestrez votre vie avec assurance Complémentaire à un contrat d assurance vie, le contrat de capitalisation s adresse notamment aux investisseurs soucieux d

Plus en détail

Les demarches administratives

Les demarches administratives Les demarches administratives Après la disparition d un être cher, s ajoute à la douleur de l événement une série de démarches administratives. Celles-ci sont nombreuses et répondent à un calendrier précis.

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Panorama de la gestion de patrimoine» 4 ème partie : L investissement immobilier Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Plusieurs niveaux

Plus en détail

édition 2009 / 2010 Les essentiels 50 conseils Guide pratique hors-série pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE.

édition 2009 / 2010 Les essentiels 50 conseils Guide pratique hors-série pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. édition 2009 / 2010 Les essentiels Guide pratique hors-série 50 conseils pour payer moins d impôts UNE RELATION DURABLE, ICI, ça CHANGE LA VIE. Avant-Propos Déductions, réductions et crédits d impôt de

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Fiscalité de l immobilier Plusieurs niveaux de fiscalité (investissement

Plus en détail

Laissez le REER travailler pour votre retraite

Laissez le REER travailler pour votre retraite Fonds de placement garanti RBC Laissez le REER travailler pour votre retraite Get an RRSP working for your retirement La retraite est une perspective agréable pour nombre d entre nous, mais il est difficile

Plus en détail

Le Capital Différé SCA. Conditions Générales valant Proposition d Assurance

Le Capital Différé SCA. Conditions Générales valant Proposition d Assurance Le Capital Différé SCA Conditions Générales valant Proposition d Assurance DISPOSITIONS ESSENTIELLES DU CONTRAT 1. LE CAPITAL DIFFÉRÉ SCA est un contrat individuel d assurance en cas de vie à capital différé

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit immobilier

L essentiel sur. Le crédit immobilier L essentiel sur Le crédit immobilier Emprunter pour devenir propriétaire Le crédit immobilier est, pour la plupart des ménages, le passage obligé pour financer l achat d un bien immobilier. C est un poste

Plus en détail

CONTRAT NOUVEAU CAP. Notice d information

CONTRAT NOUVEAU CAP. Notice d information ASSURANCE VIE EN EUROS maif.fr maif.fr CONTRAT NOUVEAU CAP Notice d information Nouveau Cap est un contrat d assurance vie en euros à adhésion individuelle. Il est conçu et géré par Parnasse-MAIF, filiale

Plus en détail

Capital. Ressources. Une nouvelle génération d assurance vie en exclusivité chez AXA! Les plus-values potentielles des marchés financiers

Capital. Ressources. Une nouvelle génération d assurance vie en exclusivité chez AXA! Les plus-values potentielles des marchés financiers Capital Ressources Les plus-values potentielles des marchés financiers Un complément de ressources garanti chaque année pendant 15 ans Une nouvelle génération d assurance vie en exclusivité chez AXA! Capital

Plus en détail

Comment bien choisir son. assurance vie

Comment bien choisir son. assurance vie Comment bien choisir son assurance vie Edition 2015 1 Edito Etudes supérieures, mariage, premier enfant, première acquisition, départ à la retraite Les différentes étapes de la vie s accompagnent toujours

Plus en détail

capital vie L assurance-vie qui s adapte à toute situation L assurance n est plus ce qu elle était.

capital vie L assurance-vie qui s adapte à toute situation L assurance n est plus ce qu elle était. capital vie L assurance-vie qui s adapte à toute situation L assurance n est plus ce qu elle était. Vous avez des projets d épargne? L assurance-vie est la solution qui s adapte à tous vos besoins L ASSURANCE-VIE

Plus en détail

Assurance Vie. Libre Autonomie 2. Référence DPP 12-101. Dispositions Générales valant note d information. Avec vous de A à Z

Assurance Vie. Libre Autonomie 2. Référence DPP 12-101. Dispositions Générales valant note d information. Avec vous de A à Z Assurance Vie Libre Autonomie 2 Référence DPP 12-101 Dispositions Générales valant note d information Avec vous de A à Z 2 1) Libre Autonomie 2 est un contrat d assurance vie individuel exprimé en euros

Plus en détail

SwissLife Référence Retraite

SwissLife Référence Retraite Publicité SwissLife Référence Retraite Contrat individuel d assurance sur la vie, libellé en unités de compte et en euros Assurez votre avenir et celui de vos proches! Label d Excellence Les Dossiers de

Plus en détail

Multisupport 3 Aréas. Dynamisez votre épargne et donnez vie à vos projets

Multisupport 3 Aréas. Dynamisez votre épargne et donnez vie à vos projets Multisupport 3 Aréas Dynamisez votre épargne et donnez vie à vos projets Multisupport 3, un placement souple et performant, quelles que soient vos attentes Le contrat d assurance vie Multisupport 3 doit

Plus en détail

LE CHOIX DE NOMBREUX INVESTISSEURS ET DE

LE CHOIX DE NOMBREUX INVESTISSEURS ET DE LE CHOIX DE NOMBREUX INVESTISSEURS ET DE S E R F I P at rimoine POUR UN PLACEMENT IMMOBILIER PLUS SIMPLE ET PLUS SÛR La Société Civile de Placements Immobilier Dans la perspective de votre future retraite,

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS NUMÉRO SPÉCIAL LOI DE FINANCES - 15 JANVIER 2014 N 2/2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2013 INTRODUCTION La loi de finances rectificative pour 2013, définitivement adoptée

Plus en détail

Les délais à respecter

Les délais à respecter Les délais à respecter Dans les 24 heures Contacter les pompes funèbres et organiser les obsèques Si le défunt a souscrit une assurance Garantie obsèques au Crédit Agricole*, prévenir Assistance Obsèques

Plus en détail

Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation

Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation Animé par : Benoît Baron, Rédacteur en chef - L AGEFI ACTIFS Intervenants : Grégoire SALIGNON Directeur de l ingénierie

Plus en détail

Ususphère en quelques mots

Ususphère en quelques mots Ususphère en quelques mots Que faisons-nous? Ususphère est une plateforme de mise en relation entre investisseurs à la recherche d un placement démembré en SCPI. Les demandes des investisseurs en usufruit

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail