Vaste réforme de la fiscalité immobilière

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vaste réforme de la fiscalité immobilière"

Transcription

1 Vaste réforme de la fiscalité immobilière 26 septembre 2012

2 Dépôt et mise en consultation de cinq projets de lois A. Estimation fiscale des immeubles Projet de loi sur les estimations fiscales de certains immeubles (LEFI) Déposé le 29 août 2012 Avant-projet de loi modifiant la loi sur l imposition des personnes physiques (estimation du parc immobilier selon le droit fédéral harmonisé) Mis en consultation B. Réforme globale de la fiscalité immobilière Avant-projet de loi relatif à un impôt sur les gains immobiliers Mis en consultation Avant-projet de loi relatif à un impôt sur les successions et les donations entre vifs Mis en consultation Avant-projet de loi abrogeant les droits d enregistrement et de timbre Mis en consultation Page 2

3 A. Estimation fiscale des immeubles Page 3

4 Un système cantonal non conforme à la loi fédérale La loi fédérale sur l harmonisation des impôts directs des cantons et des communes (LHID), entrée en vigueur en 1993, accordait aux cantons un délai de 8 ans pour modifier leur législation conformément au régime harmonisé. Ce délai est échu depuis le 31 décembre Depuis, les cantons ne peuvent plus introduire ni maintenir de dispositions contraires aux règles d harmonisation Selon la LHID, les immeubles doivent être estimés à leur valeur vénale (immeubles agricoles : valeur de rendement) Les cantons ne sont pas autorisés à actualiser les valeurs fiscales à intervalles de longue durée. La fortune imposable doit être déterminée d après son état à la fin de la période fiscale en cours Dans les faits, le système genevois d estimation fiscale des immeubles n est pas conforme à la LHID Page 4

5 Estimation fiscale du parc immobilier : historique Législation cantonale actuelle : révision de la valeur fiscale des immeubles non locatifs tous les dix ans par des commissions d experts 1964 : date de la dernière estimation générale pour la période , et : prorogations des valeurs par le Grand Conseil avec des majorations linéaires de 20% 2005 et 2008 : prorogations sans majoration, pour 3 et 5 ans (jusqu en 2012) Page 5

6 Estimation fiscale du parc immobilier : historique 2008 : travail du département des finances pour poser le cadre de la réestimation du parc immobilier 2009 : propositions à la Commission fiscale du Grand Conseil pour rompre avec le système actuel et permettre la réestimation conforme au droit fédéral : propositions non retenues par la Commission fiscale Echéance à fin 2012 de la loi actuelle : nécessité de créer la base légale afin que l administration fiscale puisse disposer de valeurs pour les immeubles Page 6

7 A.1 Solution à court terme pour l estimation fiscale Page 7

8 Dépôt devant le Grand Conseil du projet de loi sur les estimations fiscales de certains immeubles(lefi) Prorogation jusqu au 31 décembre 2016 des valeurs fiscales des immeubles non locatifs, déterminantes au 31 décembre 2012 Majoration linéaire de 20% appliquée à tous les immeubles non agricoles dont l estimation n a pas été modifiée depuis le 1 er janvier 2005 Majoration correspondant environ au tiers de la variation des indices des prix de l immobilier pour la période (+58%) Effets dès l année 2013 pour l impôt sur la fortune des personnes physiques, l impôt sur le capital de certaines personnes morales et l impôt immobilier complémentaire des personnes physiques et morales Augmentation de 31 millions de francs par année des recettes fiscales Loi indispensable étant donné l échéance de la LEFI actuelle mais c est une solution transitoire Page 8

9 A.2 Solution à long terme pour l estimation fiscale Page 9

10 Situation actuelle : valeurs sous-évaluées et inégalités de traitement Depuis près de 50 ans, les prorogations des valeurs avec ou sans majorations linéaires repoussent l estimation des immeubles selon leur valeur réelle Il en est résulté, au fil du temps, une sous-évaluation systématique et massive des immeubles détenus de longue date par leur propriétaire D importantes inégalités de traitement existent ainsi entre propriétaires anciens et récents de biens immobiliers, ainsi qu entre les propriétaires de biens immobiliers et les autres contribuables détenteurs de biens mobiliers uniquement Page 10

11 Exemples concrets d inégalités de traitement fiscal pour des biens immobiliers équivalents Appartements de 100 mètres carrés, commune rive gauche Achat en 2001 Valeur fiscale de francs Achat en 1999 Valeur fiscale de francs Achat en 2000 Valeur fiscale de francs Achat en 2011 Valeur fiscale de 1'600'000 francs Différence de 187% Multiplicateur x 2,87 Maisons de 110 mètres carrés, commune rive gauche Achat en 2010 Valeur fiscale de 1' francs Différence de 166% Multiplicateur x 2.66 Appartements de 85 mètres carrés, commune rive gauche Achat en 2011 Valeur fiscale de 1' francs Différence de 177% Multiplicateur x 2,77 Page 11

12 Exemples concrets d inégalités de traitement fiscal pour des biens immobiliers équivalents Achat en 1995 Valeur fiscale de francs Achat en 1999 Valeur fiscale de francs Achat en 1999 Valeur fiscale de francs Maisons de 150 mètres carrés, commune rive gauche Achat en 2010 Valeur fiscale de 1'620'000 francs Différence de 116% Multiplicateur x 2,16 Appartements de 170 mètres carrés, Ville rive gauche Achat en 2009 Valeur fiscale de 2'200'000 francs Différence de 123% Multiplicateur x 2,23 Appartements de 130 mètres carrés, commune rive droite Achat en 2011 Valeur fiscale de 1'750'000 francs Différence de 401% Multiplicateur x 5,01 Page 12

13 Avant-projet de loi modifiant la loi sur l imposition des personnes physiques mis en consultation L avant-projet mis en consultation vise à créer les conditions permettant un travail d estimation conforme au droit fédéral harmonisé Tous les immeubles non locatifs autres que les immeubles agricoles devront être estimés périodiquement selon leur valeur vénale (valeur sur le marché) La tâche est considérable : objets à évaluer dont immeubles non locatifs et immeubles agricoles Page 13

14 Avant-projet de loi modifiant la loi sur l imposition des personnes physiques mis en consultation Méthode d estimation statistique dite «hédoniste» pour les immeubles sans caractéristiques spécifiques Recours à des experts pour les immeubles atypiques Pour les propriétaires qui occupent leur logement : maintien de l abattement de 4% par année d occupation (maximum 40%) Nouvelles valeurs fiscales disponibles au 1 er janvier 2017 Mesure transitoire : augmentation linéaire de 20% de la valeur fiscale pour les immeubles concernés Coût de la réévaluation globale estimé à 12 millions sur 4 ans Impact fiscal global de la réévaluation estimé à environ 287 millions pour le canton si ce travail était réalisé en 2012 Page 14

15 Mesures de compensation nécessaires L impôt sur la fortune payé à Genève est le plus élevé de Suisse La réestimation globale du parc immobilier n a pas pour vocation d alourdir encore l ensemble des charges pesant sur le patrimoine L impôt supplémentaire induit par la réévaluation doit être compensé La consultation met en avant les pistes suivantes : Compensation intégrale par une réduction conséquente des taux d imposition sur la fortune Compensation intégrale par la suppression de l impôt immobilier complémentaire complétée par une baisse des taux d imposition sur la fortune Compensation partielle dans la perspective d une baisse de l imposition des personnes morales, consécutive au résultat des négociations entre la Suisse et l UE sur les statuts fiscaux cantonaux Page 15

16 B. Réforme globale de la fiscalité immobilière Page 16

17 Un objectif du Programme de législature Page 17

18 Trois avant-projets pour une fiscalité immobilière plus simple, plus cohérente et plus équitable 1. Avant-projet de loi abrogeant les droits d enregistrement et de timbre 2. Avant-projet de loi relatif à un impôt sur les successions et les donations 3. Avant-projet de loi relatif à un impôt sur les gains immobiliers Page 18

19 1. Avant-projet de loi abrogeant les droits d enregistrement et de timbre Actuellement, les acheteurs d un bien immobilier doivent s acquitter d un impôt représentant 3% du prix de vente de l immeuble Ces droits d enregistrement imposés aux acheteurs frappent des valeurs qui n ont subi aucune plus-value S ils constituent des gages immobiliers (cédules hypothécaires), les acheteurs doivent également payer 1,365% du montant de la cédule Les acheteurs doivent d autre part assumer un important apport de fonds propres pour financer leur achat Les vendeurs d un bien immobilier ne sont pas concernés par ces droits Page 19

20 1. Avant-projet de loi abrogeant les droits d enregistrement et de timbre L avant-projet mis en consultation vise à supprimer ce dispositif légal désuet et complexe Les acheteurs n auront plus à payer un impôt lors de l enregistrement d un acte relatif au transfert d un bien immobilier ou à la constitution d un gage immobilier Page 20

21 1. Avant-projet de loi abrogeant les droits d enregistrement et de timbre L abrogation des droits d enregistrement permettra d éviter opérations administratives par année Elle simplifiera le travail de l administration et la tâche des nombreux acteurs qui interviennent dans la taxation et la perception de ces impôts En effet, si en termes de recettes fiscales ces droits concernent principalement les transferts de biens immobiliers, ils frappent néanmoins de nombreux autres actes ou opérations, notamment : Réquisitions au registre foncier Actes de vente aux enchères publiques Jugements et sentences arbitrales Page 21

22 2. Avant-projet de loi relatif à un impôt sur les successions et les donations entre vifs L avant-projet mis en consultation abroge la loi sur les droits de succession et la loi sur la dation en paiement. Il est rendu nécessaire par l abrogation de la loi sur les droits d enregistrement dont le titre IV traite des donations entre vifs Il vise à traiter les donations et les successions dans un seul projet de loi, ces deux impôts obéissant aux mêmes règles fondamentales Il maintient les barèmes et catégories de bénéficiaires actuels Il conserve les principes pour la détermination de l assiette et les bases de calcul de l impôt Page 22

23 3. Avant-projet de loi relatif à un impôt sur les gains immobiliers Alors que les droits d enregistrement frappent l acquéreur d un bien immobilier sur la valeur de l immeuble, sans que cette valeur ait subi de plus-value, l impôt sur les gains immobiliers frappe le vendeur du bien en fonction de son gain L avant-projet mis en consultation vise à corriger des incompatibilités avec le droit fédéral et la jurisprudence. Il introduit des dispositions nécessaires à certains cas spécifiques Il institue un nouveau barème proche de celui du canton de Zurich Ce nouveau barème frappe les gains immobiliers en fonction de leur importance selon un taux progressif Le barème majore l impôt quand la période de possession du bien est courte et le diminue progressivement à partir d une certaine durée Page 23

24 3. Impôt sur les gains immobiliers : barème progressif et durée de possession L impôt est perçu sur le montant global du gain net selon les taux suivants : 10% de 0 à francs 15% de à francs 20% de à francs 25% de à francs 30% de à francs 35% de à francs 40% dès francs L impôt est augmenté de 50% pour une possession de moins d une année et de 25% pour une possession de moins de deux ans A partir d une durée de possession de plus de 5 ans l impôt est diminué de 1%. La diminution s accroît de trois points pour chaque année supplémentaire jusqu à un maximum de 46% pour une possession de plus de 20 ans Page 24

25 Neutralité des recettes fiscales Selon les simulations, le nouveau barème pour les gains immobiliers compense la baisse de recettes issue de l abolition des droits d enregistrement et de timbre Le barème progressif sur les gains immobiliers rendra toutefois les recettes fiscales plus variables dans la durée, en fonction de la conjoncture Page 25

26 Objectifs de la réforme mise en consultation Une valeur fiscale des immeubles adaptée à la réalité et, si possible, basée sur la valeur de vente basée sur un système praticable dans la durée et conforme au droit fédéral Une fiscalité immobilière plus simple, plus lisible, plus cohérente plus équitable par la prise en compte de l importance des gains réalisés et de la durée de possession des biens dépourvue d impôts désuets frappant de la même manière toutes les opérations même si elles ne dégagent aucune plus-value Page 26

27 Questions Page 27

Projet de nouvelle estimation des immeubles

Projet de nouvelle estimation des immeubles Assemblée générale de Pic-Vert Assprop.ge 24 mars 2015 Projet de nouvelle estimation des immeubles Serge Dal Busco, conseiller d'etat chargé du département des finances 31.03.2014 - Page 1 Historique Dernière

Plus en détail

Dès lors, les membres de notre association sont directement touchés par les avantprojets de loi dont il est question.

Dès lors, les membres de notre association sont directement touchés par les avantprojets de loi dont il est question. Conseil d Etat de la République et canton de Rue de l Hôtel de Ville 2 Case postale 3964 1211 3, le 28 novembre 2012 P1.3.4/CA Avant-projet de loi abrogeant les droits d enregistrement et de timbres Avant-projet

Plus en détail

sur les estimations fiscales de certains immeubles (LEFI) (D 3 10) Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

sur les estimations fiscales de certains immeubles (LEFI) (D 3 10) Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 11397 Projet présenté par les députés : M mes et MM. Lydia Schneider Hausser, Christian Dandrès, Roger Deneys, Emilie Flamand-Lew, Cyril Mizrahi, Lisa Mazzone, Thomas Wenger,

Plus en détail

Projet de loi sur les estimations fiscales de certains immeubles (LEFI) (D 3 10)

Projet de loi sur les estimations fiscales de certains immeubles (LEFI) (D 3 10) Secrétariat du Grand Conseil PL 11020 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 29 août 2012 Projet de loi sur les estimations fiscales de certains immeubles (LEFI) (D 3 10) Le GRAND CONSEIL

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros EXTRAITS DU N 47 NOVEMBRE 2011 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 A apprécier Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros Vers

Plus en détail

Impôt fédéral sur les successions (Initiative) Entorses au système fiscal et au fédéralisme!

Impôt fédéral sur les successions (Initiative) Entorses au système fiscal et au fédéralisme! Impôt fédéral sur les successions (Initiative) Entorses au système fiscal et au fédéralisme! STÉPHANE TANNER EXPERT FISCAL DIPLÔMÉ SÉANCE IUPF 11 MAI 2015 IN IMPÔT FÉDÉRAL SUR LES SUCCESSIONS - UIPF 11

Plus en détail

M 1568. Secrétariat du Grand Conseil

M 1568. Secrétariat du Grand Conseil Secrétariat du Grand Conseil M 1568 Proposition présentée par les députés: M me et MM. Pierre Froidevaux, Jean-Marc Odier, Gabriel Barrillier, Thomas Büchi, John Dupraz, Marie- Françoise de Tassigny, Jacques

Plus en détail

Actualité fiscale / Novembre 2011

Actualité fiscale / Novembre 2011 Actualité fiscale / Novembre 2011 L année 2011 comporte un flot législatif important, ceci par quatre lois de finances rectificatives mais également le projet de loi de finance pour 2012 à venir. 1 e Loi

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

Loi fédérale sur le changement du système d imposition de la propriété du logement

Loi fédérale sur le changement du système d imposition de la propriété du logement B Loi fédérale sur le changement du système d imposition de la propriété du logement Projet du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 28 février 2001 1, arrête:

Plus en détail

7.3. Les différents modes de transmission

7.3. Les différents modes de transmission 7.3. Les différents modes de transmission La manière d exercer l activité et le choix de la forme juridique ont des répercussions importantes sur le processus de transmission 7.3.1. Les impacts du choix

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE

BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE MARS 2010 BOURSES SCOLAIRES ET PRISE EN CHARGE Aout 2012 Une information de notre partenaire Texte phare de la session parlementaire extraordinaire convoquée en juin dernier par le nouveau président de

Plus en détail

Focus sur quelques points des lois de finances rectificatives de juillet et septembre 2011

Focus sur quelques points des lois de finances rectificatives de juillet et septembre 2011 Focus sur quelques points des lois de finances rectificatives de juillet et septembre 2011 La pluralité des lois de finances rectificatives en 2011 nécessite de s attarder sur certains points «sensibles»

Plus en détail

Conférence suisse des impôts Cl 16

Conférence suisse des impôts Cl 16 Conférence suisse des impôts Cl 16 L Ordonnance du Conseil fédéral du 9 mars 2001 sur l application de la loi fédérale sur l harmonisation des impôts directs dans les rapports intercantonaux Circulaire

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil PL 10218

Secrétariat du Grand Conseil PL 10218 Secrétariat du Grand Conseil PL 10218 Projet présenté par les députés: M me et MM. Olivier Jornot, Jean-Michel Gros, Ivan Slatkine, Michèle Ducret, Jacques Jeannerat, Guillaume Barazzone, Alain Meylan

Plus en détail

NOUVELLES MESURES APPORTEES PAR LA LOI DE FINANCE RECTIFICATIVE POUR 2011

NOUVELLES MESURES APPORTEES PAR LA LOI DE FINANCE RECTIFICATIVE POUR 2011 NOUVELLES MESURES APPORTEES PAR LA LOI DE FINANCE RECTIFICATIVE POUR 2011 La loi de finance rectificative pour 2011, dite «réforme de la fiscalité du patrimoine», a été adoptée par le Parlement le 6 juillet

Plus en détail

10 ans de Comité directeur de l USAM

10 ans de Comité directeur de l USAM 10 ans de Comité directeur de l USAM Séances standard : Comité directeur Chambre suisse des arts et métiers Congrès suisse des arts et métiers Conférence des sections ou des unions cantonales des arts

Plus en détail

MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)»

MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)» INITIATIVE POPULAIRE FÉDÉRALE «IMPOSER LES SUCCESSIONS DE PLUSIEURS MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)» DENIS BOIVIN Partner Avocat Expert fiscal diplômé Responsable

Plus en détail

Comment sortir l actif immobilier d une société commerciale à moindre coût?

Comment sortir l actif immobilier d une société commerciale à moindre coût? Comment sortir l actif immobilier d une société commerciale à moindre coût? Certaines sociétés commerciales soumises à l impôt sur les sociétés possèdent un actif immobilier à leur bilan. Il s agit le

Plus en détail

LES DETENTIONS INDIRECTES

LES DETENTIONS INDIRECTES LES DETENTIONS INDIRECTES Actualisée le : 27 avril 2011 LES SCPI Concept du produit Les SCPI offrent aux épargnants la possibilité d acquérir des parts d une société qui acquière et gère elle-même des

Plus en détail

Réforme III de la fiscalité des entreprises

Réforme III de la fiscalité des entreprises Réforme III de la fiscalité des entreprises Impact pour le Canton de Vaud et négociations Canton-Communes Union des Villes Suisses 9 janvier 2015 Claudine Wyssa, syndique de Bussigny Présidente de l UCV

Plus en détail

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 février 2011-9h30 «Rappel des principales mesures de la réforme de 2010 Préparation du rapport sur les transferts de compensation démographique»

Plus en détail

JOURNÉE DE FORMATION CONTINUE NOUVEAUTÉS EN DROIT FISCAL. Université de Neuchâtel - Faculté de droit 7 novembre 2014

JOURNÉE DE FORMATION CONTINUE NOUVEAUTÉS EN DROIT FISCAL. Université de Neuchâtel - Faculté de droit 7 novembre 2014 JOURNÉE DE FORMATION CONTINUE Université de Neuchâtel - Faculté de droit 7 novembre 2014 NOUVEAUTÉS EN DROIT FISCAL Thierry Obrist Professeur extraordinaire - Université de Neuchâtel Avocat - Walder Wyss

Plus en détail

Les Matinées du patrimoine. Le transfert de patrimoine commercial Aspects fiscaux. Prof. Yves Noël

Les Matinées du patrimoine. Le transfert de patrimoine commercial Aspects fiscaux. Prof. Yves Noël Les Matinées du patrimoine CENTRE DE DROIT NOTARIAL Le transfert de patrimoine commercial Aspects fiscaux par Prof. Yves Noël Avocat, Professeur à l Université de Lausanne 1 Plan CENTRE DE DROIT NOTARIAL

Plus en détail

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 :

Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : I.S.F. Patrimoine taxable Vous résidez fiscalement en France? Ce qui change pour vous au 1 er janvier 2013 : Vous êtes redevable de l ISF si votre patrimoine net taxable excède 1,3 million au 1 er janvier

Plus en détail

0.672.959.82. Traduction 1

0.672.959.82. Traduction 1 Traduction 1 0.672.959.82 Convention entre la Confédération suisse et le Royaume de Norvège en vue d éviter les doubles impositions dans le domaine des impôts sur les successions Conclue le 7 décembre

Plus en détail

pour remplir une déclaration Ce document ne peut pas être utilisé

pour remplir une déclaration Ce document ne peut pas être utilisé 1 Aliénateur Code postal Profession / but de la personne morale Ville Cette opération relève ( uniquement pour les personnes physiques ) Election de domicile pour la présente affaire auprès de : 3 Acquéreur(s)

Plus en détail

DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES

DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES SUPPLEMENT JANVIER 2012 DUO A REALISE POUR VOUS UNE SELECTION DES MESURES IMPORTANTES DISPOSITIONS FISCALES CONCERNANT LES ENTREPRISES (B.I.C., I.S. ET AGRICOLE) DATE DE DEPOT DES DECLARATIONS FISCALES

Plus en détail

Comité Directeur Confédéral Intervention économique. 16 mars 2011

Comité Directeur Confédéral Intervention économique. 16 mars 2011 Comité Directeur Confédéral Intervention économique 16 mars 2011 En 2010, le déficit budgétaire s est élevé à 148,8 milliards d euros Déficit public en 2010 s est élevé à 7,7 % du PIB Dette publique en

Plus en détail

Comment éviter un effet néfaste à court terme sur les prix de l immobilier consécutif à l instauration d un impôt sur la plus-value?

Comment éviter un effet néfaste à court terme sur les prix de l immobilier consécutif à l instauration d un impôt sur la plus-value? Imposition des plus-values immobilières Comment éviter un effet néfaste à court terme sur les prix de l immobilier consécutif à l instauration d un impôt sur la plus-value? Appelons «période transitoire»

Plus en détail

UE 4 Droit fiscal Le programme

UE 4 Droit fiscal Le programme UE 4 Droit fiscal Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction générale au

Plus en détail

RIE III Procédure de consultation

RIE III Procédure de consultation Economiesuisse Hegibachstrasse Case postale 8032 Zurich Neuchâtel, 20 janvier 2015 RIE III Procédure de consultation Madame, Monsieur, Les statuts spéciaux sont contestés par l OCDE et l Union européenne,

Plus en détail

Prêts pour l avenir. Dans vos propres murs. Devenir propriétaire: les clés pour réaliser son rêve.

Prêts pour l avenir. Dans vos propres murs. Devenir propriétaire: les clés pour réaliser son rêve. Prêts pour l avenir. Dans vos propres murs. Devenir propriétaire: les clés pour réaliser son rêve. Prêts pour l avenir. Etre propriétaire est un rêve aussi vieux que le monde. Acquérir un logement, ce

Plus en détail

Conseil juridique et fiscal. Pouvez-vous bénéficier de la réforme de l imposition des entreprises II?

Conseil juridique et fiscal. Pouvez-vous bénéficier de la réforme de l imposition des entreprises II? Conseil juridique et fiscal Pouvez-vous bénéficier de la réforme de l imposition des entreprises II? 2008 PricewaterhouseCoopers. All rights reserved. PricewaterhouseCoopers refers to the network of member

Plus en détail

Réforme de la fiscalité des entreprises: enjeux et stratégies

Réforme de la fiscalité des entreprises: enjeux et stratégies Réforme de la fiscalité des entreprises: enjeux et stratégies Serge Dal Busco, Conseiller d'etat (GE) Département des finances Pascal Broulis, Conseiller d Etat (VD) Département des finances et des relations

Plus en détail

Chapitre 2 : L'impôt sur les plus-values des particuliers (Version 2006)

Chapitre 2 : L'impôt sur les plus-values des particuliers (Version 2006) Chapitre 2 : L'impôt sur les plus-values des particuliers (Version 2006) L imposition des plus-values des particuliers fait l objet d un traitement séparé qui la distingue de l imposition des autres revenus

Plus en détail

Proposition de motion La LIPP ne doit pas remettre en cause la garde partagée

Proposition de motion La LIPP ne doit pas remettre en cause la garde partagée Secrétariat du Grand Conseil M 2030 Proposition présentée par les députés : Mmes et M. Lydia Schneider Hausser, Roger Deneys, Anne Emery-Torracinta, Marie Salima Moyard, Irène Buche Date de dépôt : 12

Plus en détail

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties 2007-2012

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties 2007-2012 OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties 2007-2012 Conférence de presse 8 octobre 2013 OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties Note méthodologique Comment

Plus en détail

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2012

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2012 Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2012 Octobre 2012 Sommaire 1. CONTRIBUTION EXCEPTIONNELLE SUR LA FORTUNE...2 2. DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION...2 2.1 Réduction de l abattement

Plus en détail

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et 1 InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et reconnus, InvestirLoiPinel.fr vous met en relation avec

Plus en détail

Transmission d entreprise

Transmission d entreprise Transmission d entreprise Principaux aspects fiscaux Jean-Marc Vionnet Mazars Coresa SA, Fribourg Plan de l exposé I. Introduction II. Les conséquences fiscales de la transmission d une entreprise III.

Plus en détail

Cercle Patrimonial. Débat sur la Fiscalité

Cercle Patrimonial. Débat sur la Fiscalité Cercle Patrimonial Débat sur la Fiscalité Oujda, le 10 octobre 2013 Cadre légal marocain d imposition des salariés Benchmark sur les différents modèles de la fiscalité des produits de retraite (1/4) Dans

Plus en détail

Panorama de l actualité fiscale. Séminaire APL 30 Octobre 2012

Panorama de l actualité fiscale. Séminaire APL 30 Octobre 2012 Panorama de l actualité fiscale Séminaire APL 30 Octobre 2012 Plan I. Introduction Chronologie des évènements II. Projet de loi de finance 2013 Impôt sur le Revenu Fiscalité des revenus du capital Fiscalité

Plus en détail

Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013)

Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013) Lettre Tecnic Patrimoine n 20 (Avril 2013) Loi de finance 2013 SOMMAIRE 1. Impôt sur le revenu... 2 2. ISF... 4 3. Réforme sur l immobilier... 4 4. Autres taxes.... 7 1 1. Impôt sur le revenu 1.1 Règles

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/24 NOTE COMMUNE N 11/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/24 NOTE COMMUNE N 11/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/03/13 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/24 NOTE COMMUNE N 11/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC I DETERMINATION DE LA RESIDENCE Au plan fiscal, les conséquences résultant pour un résident et ressortissant français de son installation au Maroc dépendent

Plus en détail

3Aux yeux d economiesuisse, un changement. 3economiesuisse rejette l idée d un impôt. 3economiesuisse rejette l initiative de

3Aux yeux d economiesuisse, un changement. 3economiesuisse rejette l idée d un impôt. 3economiesuisse rejette l initiative de Révision de l imposition de la propriété du logement : oui sous réserve dossierpolitique 15 février 2010 Numéro 4 L imposition de la propriété du logement sous le feu de la critique. Aujourd hui, les propriétaires

Plus en détail

P A T R I C K M I C H A U D C A B I N E T D ' A V O C A T S ANCIEN MEMBRE DU CONSEIL DE L'ORDRE

P A T R I C K M I C H A U D C A B I N E T D ' A V O C A T S ANCIEN MEMBRE DU CONSEIL DE L'ORDRE P A T R I C K M I C H A U D C A B I N E T D ' A V O C A T S ANCIEN MEMBRE DU CONSEIL DE L'ORDRE PLUS VALUES DE CESSIONS D ACTIONS Contribuables fiscalement domiciliés en France Régime 2013/2014 Art. 17

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail

Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières à l I.R. (loi de finance pour 2014)

Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières à l I.R. (loi de finance pour 2014) Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières à l I.R. (loi de finance pour 2014) Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières 2 SOMMAIRE PAGES INTRODUCTION 3 I) Schéma illustratif

Plus en détail

Conséquences fiscales

Conséquences fiscales Conséquences fiscales 24 Sommaire 1. Les principales questions fiscales 2. Transmission d une entreprise individuelle 3. Transfert de l immeuble dans la fortune privée 4. Transmission d une entreprise

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil PL 11313-A. Rapport. Date de dépôt : 25 février 2014

Secrétariat du Grand Conseil PL 11313-A. Rapport. Date de dépôt : 25 février 2014 Secrétariat du Grand Conseil PL 11313-A Date de dépôt : 25 février 2014 Rapport de la Commission fiscale chargée d'étudier le projet de loi du Conseil d'etat relative à la préparation de l'estimation des

Plus en détail

Introduction de la taxe sur les résidences secondaires Modification de la taxe de séjour 01.01.2015

Introduction de la taxe sur les résidences secondaires Modification de la taxe de séjour 01.01.2015 Introduction de la taxe sur les résidences secondaires Modification de la taxe de séjour 01.01.2015 1. Bases légales L entrée en vigueur, le 1er janvier 2008, de la nouvelle Loi sur le développement économique

Plus en détail

642.121 Ordonnance du DFF concernant le traitement des demandes en remise de l impôt fédéral direct

642.121 Ordonnance du DFF concernant le traitement des demandes en remise de l impôt fédéral direct 642.121 Ordonnance du DFF concernant le traitement des demandes en remise de l impôt fédéral direct (Ordonnance sur les demandes en remise d impôt) du Le Département fédéral des finances, vu l art. 167f

Plus en détail

04.450. du 9 février 2009

04.450. du 9 février 2009 04.450 Initiative parlementaire Acquisition d'un nouveau logement. Encourager la mobilité professionnelle Avant-projet et rapport explicatif de la Commission de l économie et des redevances du Conseil

Plus en détail

Le Grand Conseil du canton de Fribourg

Le Grand Conseil du canton de Fribourg 6. Loi du 0 mai 96 sur les impôts communaux Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat, du 9 novembre 96 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

sances visuelles ou sonores liées par exemple à la présence d un hôpital ou d un établissement industriel).

sances visuelles ou sonores liées par exemple à la présence d un hôpital ou d un établissement industriel). Labonneméthodepour évaluersesbiensimmobiliers Date : 09/05/2014 PATRIMOINE ESTIMATION// L immobilier représente souvent une part très importante du patrimoine des assujettis à l ISF. D où l importance

Plus en détail

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 :

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : REGIME D IMPOSITION DE DROIT COMMUN Les plus-values réalisée en 2013 seront, en principe, imposables au barème progressif de l impôt sur le revenu dès

Plus en détail

11.043 é L'imposition d'après la dépense. Loi

11.043 é L'imposition d'après la dépense. Loi Session de printemps 01 e-parl 06.03.01 1:9-1 - 11.043 é L'imposition d'après la dépense. Loi Projet du du 9 juin 011 Décision du du 6 mars 01 Adhésion au projet, sauf observation Loi fédérale sur l imposition

Plus en détail

725.111.31 Ordonnance du DETEC concernant l acquisition de terrain pour l achèvement du réseau des routes nationales tel qu il a été décidé

725.111.31 Ordonnance du DETEC concernant l acquisition de terrain pour l achèvement du réseau des routes nationales tel qu il a été décidé Ordonnance du DETEC concernant l acquisition de terrain pour l achèvement du réseau des routes nationales tel qu il a été décidé du 4 décembre 2007 (Etat le 1 er janvier 2008) Le Département fédéral de

Plus en détail

La Loi du 28 février 1956 sur les communes à son article 4, chiffre 4, mentionne que le Conseil communal délibère sur le projet d arrêté d imposition.

La Loi du 28 février 1956 sur les communes à son article 4, chiffre 4, mentionne que le Conseil communal délibère sur le projet d arrêté d imposition. AU CONSEIL COMMUNAL DE SULLENS Sullens, le 26 septembre 2011 PREAVIS MUNICIPAL N 11/2011 ARRETE D IMPOSITION POUR LES ANNEES 2012 ET 2013 Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, La

Plus en détail

fiscalité du patrimoine 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université

fiscalité du patrimoine 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université fiscalité du patrimoine 2015/16 Gilles Meyer Professeur agrégé de l université Dans la même collection Droit du web 2.0 Droit des assurances Droit des sociétés Droit du travail Droit de l immobilier La

Plus en détail

Préavis n 6/ 10 au Conseil communal. Arrêté d'imposition 2011

Préavis n 6/ 10 au Conseil communal. Arrêté d'imposition 2011 COMMUNE D AUBONNE Municipalité Préavis n 6/ 10 au Conseil communal Arrêté d'imposition 2011 Délégué municipal : M. Luc-Etienne Rossier Aubonne, le 14 septembre 2010 Pl. du Marché 12 Lundi - vendredi Téléphone

Plus en détail

ACQUISITIONS IMMOBILIÈRES EN ESPAGNE: LES ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX ESSENTIELS. Virginie Molinier Barcelone, le 27 juin 2013

ACQUISITIONS IMMOBILIÈRES EN ESPAGNE: LES ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX ESSENTIELS. Virginie Molinier Barcelone, le 27 juin 2013 ACQUISITIONS IMMOBILIÈRES EN ESPAGNE: LES ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX ESSENTIELS Virginie Molinier Barcelone, le 27 juin 2013 OBJECTIF DE L ACQUISITION Développer son patrimoine personnel : acquisition

Plus en détail

Loi de Finances Rectificative 2012 : Impacts et stratégies fiscales à adopter

Loi de Finances Rectificative 2012 : Impacts et stratégies fiscales à adopter Loi de Finances Rectificative 2012 : Impacts et stratégies fiscales à adopter Loi de finances rectificative pour 2012 n 201-958 du 16 août 2012 Intervention au Medef Lyon-Rhône 6 septembre 2012 Nathalie

Plus en détail

Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014

Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014 Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014 INTRODUCTION : Le projet de loi de finances est bâti sur une prévision de croissance de +0,1 % en 2013 et de +0,9 % en 2014. Cette dernière

Plus en détail

Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique

Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique B. MARISCAL Lors du Conseil des ministres extraordinaire d Ostende des 20 et 21 mars 2004, le gouvernement avait pris la décision de réformer

Plus en détail

Les nouvelles mesures pour consolider la trajectoire de finances publiques

Les nouvelles mesures pour consolider la trajectoire de finances publiques Les nouvelles mesures pour consolider la trajectoire de finances publiques Intervention de Pascal LABET Comité Directeur Confédéral 14 septembre 2011 Un effort de consolidation budgétaire qui passe par

Plus en détail

Ordonnance du DFF concernant le traitement des demandes en remise de l impôt fédéral direct

Ordonnance du DFF concernant le traitement des demandes en remise de l impôt fédéral direct Ordonnance du DFF concernant le traitement des demandes en remise de l impôt fédéral direct (Ordonnance sur les demandes en remise d impôt) du 12 juin 2015 Le Département fédéral des finances (DFF), vu

Plus en détail

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête:

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête: (Bail à loyer et à ferme) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 septembre 1999 1, arrête: Le code des obligations 2 est modifié

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 11533 Projet présenté par les députés : M mes et MM. Ronald Zacharias, Pascal Spuhler, André Python, Jean-Marie Voumard, Jean-François Girardet, Thierry Cerutti, Henry Rappaz,

Plus en détail

Hypothèques Financement immobilier. Un seul partenaire pour votre hypothèque, votre prévoyance et votre assurance bâtiment

Hypothèques Financement immobilier. Un seul partenaire pour votre hypothèque, votre prévoyance et votre assurance bâtiment Hypothèques Financement immobilier Un seul partenaire pour votre hypothèque, votre prévoyance et votre assurance bâtiment Un soutien financier sur mesure et attrayant Êtes-Vous déjà propriétaire ou rêvez-vous

Plus en détail

Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux

Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux (OCRC) 823.331 du 9 août 1988 (Etat le 1 er janvier 2009) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 22 de la loi

Plus en détail

Le patrimoine des ménages soutenu par la hausse des prix de l'immobilier

Le patrimoine des ménages soutenu par la hausse des prix de l'immobilier abcdefg Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 20 novembre 2009 Patrimoine des ménages en 2008 Le patrimoine des ménages soutenu par la hausse

Plus en détail

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com

LOI DE FINANCE 2013 22/01/2013. Aella Conseil 76 boulevard Exelmans 75016 Paris. Tél : 01 44 14 04 04 contact@aellaconseil.com LOI DE FINANCE 2013 La loi de Finance 2013 apporte son lot de nouveautés. Nombre de régimes tant pour les entreprises que pour les particuliers sont impactés en profondeur. Ci-après la revue des principaux

Plus en détail

Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux

Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux Ordonnance relative à la constitution de réserves de crise bénéficiant d allégements fiscaux (OCRC) 823.331 du 9 août 1988 (Etat le 20 juillet 2004) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 22 de la loi fédérale

Plus en détail

Encouragement à la propriété

Encouragement à la propriété Encouragement à la propriété Directives pour l encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle Valable dès le 1 er janvier 2015 Pour améliorer la lisibilité de ce texte,

Plus en détail

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE 1 Fiche technique

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE 1 Fiche technique TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE 1 Fiche technique Depuis le 1er janvier 2009, la taxe locale sur la publicité extérieure (TLPE) remplace : - la TSA (taxe sur la publicité frappant les affiches,

Plus en détail

SOMMAIRE Les impôts locaux Les revenus financiers Les revenus fonciers Les plus-values des particuliers L impôt sur le revenu des particuliers

SOMMAIRE Les impôts locaux Les revenus financiers Les revenus fonciers Les plus-values des particuliers L impôt sur le revenu des particuliers SOMMAIRE Les impôts locaux Fiche 1 Les taxes foncières... 4 Fiche 2 La taxe d habitation... 6 Fiche 3 La cotisation foncière des entreprises... 8 Fiche 4 La cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises...

Plus en détail

Loi fédérale sur l organisation de La Poste Suisse

Loi fédérale sur l organisation de La Poste Suisse Loi fédérale sur l organisation de La Poste Suisse (Loi sur l organisation de la Poste, LOP) 783.1 du 17 décembre 2010 (Etat le 1 er octobre 2012) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l

Plus en détail

REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011)

REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011) REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011) En l absence d un accord sur le projet de réforme du patrimoine, le Gouvernement a convoqué une commission mixte paritaire afin d établir

Plus en détail

Loi sur les placements collectifs Traitement fiscal de la Société en commandite de placements collectifs (SCPC)

Loi sur les placements collectifs Traitement fiscal de la Société en commandite de placements collectifs (SCPC) Loi sur les placements collectifs Traitement fiscal de la Société en commandite de placements collectifs (SCPC) Petit-déjeuner PME & start-up du 23 mars 2007 Me Marc-Etienne Pache Docteur en droit, Avocat,

Plus en détail

Imposition sur la dépense («Imposition forfaitaire»)

Imposition sur la dépense («Imposition forfaitaire») Imposition sur la dépense («Imposition forfaitaire») Les ressortissants étrangers qui s installent en Suisse sont en principe soumis aux mêmes impôts sur le revenu et sur la fortune que les citoyens suisses.

Plus en détail

Fiche n 1 : Réforme de lʼisf Réponses aux mensonges de la droite

Fiche n 1 : Réforme de lʼisf Réponses aux mensonges de la droite LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RADICAL ET CITOYEN PROJET DE LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2011 6 JUIN 2011 Fiche n 1 : Réforme de lʼisf Réponses aux mensonges de la droite Du bouclier fiscal

Plus en détail

ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE

ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE FEDERATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE 20 octobre 2014 Ce rapport contient 7 pages Exposé préalable Méthologie de l étude Cette étude vise à comparer

Plus en détail

Les activités immobilières du marchand de biens : Aspects pratiques au regard de la TVA et des droits d enregistrement

Les activités immobilières du marchand de biens : Aspects pratiques au regard de la TVA et des droits d enregistrement SYNTHESE Fiscal Textes et références Article 1115 du Code général des impôts Les activités immobilières du marchand de biens : Aspects pratiques au regard de la TVA et des droits d enregistrement Juin

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement

Encouragement à la propriété du logement Encouragement à la propriété du logement Directives de la Caisse de pension (CPS) concernant l acquisition d un logement en propriété Conditions concernant l encouragement à la propriété du logement au

Plus en détail

Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur. à 150 000 par part de quotient familial.

Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur. à 150 000 par part de quotient familial. ! PARTICULIERS Article du projet de loi Article 3 Article 4 Intitulé de la mesure Explication du dispositif Date d entrée en vigueur Modifications apportées par l AN Création d une tranche création d une

Plus en détail

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Sources : Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Loi de finances 2014 : http://www.assembleenationale.fr/14/ta/ta0267.asp Loi de finances rectificatives

Plus en détail

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011

Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011. Loi de finances pour 2011 Loi de finances rectificative pour 2010 et Loi de finances pour 2011 Loi de finances pour 2011 La loi de finances pour 2011 ne bouleverse pas notre fiscalité. Les principales dispositions sont relatives

Plus en détail

Loi (10125) modifiant la loi d application de la loi fédérale sur l aménagement du territoire (L 1 30)

Loi (10125) modifiant la loi d application de la loi fédérale sur l aménagement du territoire (L 1 30) Loi (10125) modifiant la loi d application de la loi fédérale sur l aménagement du territoire (L 1 30) Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Art. 1 Modifications La

Plus en détail

VERS UNE REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE?

VERS UNE REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE? PARIS, LE 17 FEVRIER 2011 VERS UNE REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE? I - LA FISCALITE SUR LE PATRIMOINE EN QUELQUES CHIFFRES La fiscalité sur les biens immobiliers représente 2,2% du PIB (1% pour

Plus en détail

BESTEUERUNG LANDWIRTSCHAFTSLAND - BAULAND. Genève Zürich Lausanne Excellence in Business Law

BESTEUERUNG LANDWIRTSCHAFTSLAND - BAULAND. Genève Zürich Lausanne Excellence in Business Law Lenz & Staehelin BESTEUERUNG LANDWIRTSCHAFTSLAND - BAULAND Arrêt du Tribunal Fédéral 2C_11/2011 Luzern, 07.09.2012 Plan de la présentation I. Faits et question de principe II. III. IV. Traitement du gain

Plus en détail

Les déductions fiscales. Déclaration Déclaration d impôt d impôt 2009 2009

Les déductions fiscales. Déclaration Déclaration d impôt d impôt 2009 2009 Les déductions fiscales Déclaration Déclaration d impôt d impôt 2009 2009 1 2 lois modifiées En 2007, le Grand Conseil s est prononcé en faveur des baisses fiscales inscrites dans : la Loi sur les impôts

Plus en détail

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 - Mesures concernant le patrimoine - Mesures concernant l assurance vie - Zoom sur quelques dispositions du Projet de Loi de Finances

Plus en détail

Le Canton de Vaud et la réforme de l imposition des entreprises

Le Canton de Vaud et la réforme de l imposition des entreprises Le Canton de Vaud et la réforme de l imposition des entreprises Pascal Broulis, chef du Département des finances et des relations extérieures Présentation à l assemblée générale des communes vaudoises

Plus en détail

Les dépenses fiscales. Les dépenses fiscales et les «remboursements et dégrèvements»

Les dépenses fiscales. Les dépenses fiscales et les «remboursements et dégrèvements» Les dépenses fiscales Les difficultés de définir la norme Les dépenses fiscales s analysent comme «des dispositions législatives ou réglementaires dont la mise en œuvre entraîne pour l Etat une perte de

Plus en détail

FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011

FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011 FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011 Actualisation du flash sur les dispositions présentées à la presse le 12/04/2011 Le PLFR 2011 sera examiné par

Plus en détail

CIRCULAIRE D INFORMATION No 26

CIRCULAIRE D INFORMATION No 26 15 mars 2001 Dr. Hermann Walser CIRCULAIRE D INFORMATION No 26 Mesures urgentes dans le domaine du droit de timbre de négociation : les institutions de prévoyance assimilées aux commerçants de titres 1.

Plus en détail

DÉPENSE FISCALE N 400108

DÉPENSE FISCALE N 400108 DÉPENSE FISCALE N 400108 Exonération partielle d ISF des bois et forêts et des parts d intérêts détenues dans un groupement forestier, des biens ruraux loués par un bail à long terme et des parts de GFA

Plus en détail