1COMPRENDRE LE REGLEMENT REACH

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1COMPRENDRE LE REGLEMENT REACH"

Transcription

1

2 1COMPRENDRE LE REGLEMENT REACH 1.0. Une nouvelle réglementation sur les substances chimiques 1.1. Quels sont les produits concernés dans mon entreprise? 1.2. Quel est le rôle de mon entreprise dans le cadre du système reach? 1.3. Suis-je concerné par le statut d utilisateur aval? 1.4. Qu est-ce que le systeme REACH? «R» pour enregistrement «E» pour Évaluation «A» pour Autorisation.... des substances CHimiques 2AGIR DANS LE CADRE DU REGLEMENT REACH 2.1. Pourquoi agir? REACH aura-t-il un impact sur mon entreprise? Quelles sont les obligations des utilisateurs avals? 2.2. Comment agir? Réaliser un inventaire des substances employées Communiquer le long de la chaîne d approvisionnement Informer les utilisateurs de substances Produire des données Se documenter, s outiller Le 1er décembre 2008, la mise en place du règlement REACH sera achevée ; les procédures relatives à l enregistrement, l évaluation et l autorisation des substances chimiques seront effectives. Dans la continuité des informations mises à votre disposition par la FNTP depuis l annonce de Reach à la fin 2002, la Commission Développement Durable vous propose ce Guide Pratique pour vous permettre d agir dans le cadre de ce nouveau règlement. Votre attention est appelée sur la possibilité donnée, pour certaines substances, de bénéficier d un report de délai d enregistrement : ceci suppose impérativement de les faire pré-enregistrer avant le 1er décembre Maîtriser l impact des substances chimiques est un objectif fondamental pour protéger l environnement et la santé de chacun ; la FNTP est impliquée, avec tous les partenaires concernés, dans sa réalisation. Ce Guide Pratique participe des actions engagées : vos contributions ou remarques nous permettront de le faire évoluer en fonction de vos attentes et de vos besoins. Jean-Louis Marchand Président de la Commission Développement Durable de la FNTP SOMMAIRE 01

3 REACH : acronyme angl. pour Registration Evaluation and authorisation of Chemicals. Ce qui correspond à enregistrement, évaluation et autorisation des substances chimiques. La liste des directives abrogées par REACH COMPRENDRE LE REGLEMENT REACH 1.0. Une nouvelle réglementation sur les substances chimiques Toute entreprise, indépendamment de sa taille, gère les risques propres à son activité. Certains risques sont mieux connus, mieux maîtrisés que d autres. L impact des substances chimiques fait partie de ces risques. La gestion du risque chimique comporte un ensemble de processus, par exemple évaluations scientifiques, étiquetages ou préconisation d emploi dont l objectif est triple : Assurer l innocuité de l utilisation de substances chimiques sur l environnement. Assurer la protection des professionnels. Assurer la protection des citoyens. Plus de substances chimiques sont recensées et utilisées en Europe. Elles intégrent tous les objets, produits ou matériaux fabriqués ou utilisés. Depuis 1967, les entreprises européennes sont soumises à une législation sur les substances chimiques. Elle s est révélée inefficace pour établir des données pertinentes sur les impacts réels des substances chimiques, privant les processus de gestion des risques d une base d information suffisamment complète. Règlement (CEE) n 793/93 du Conseil, du 23 mars 1993, concernant l évaluation et le contrôle des risques présentés par les substances existantes. Règlement (CE) n 1488/94 de la Commission du 28 juin 1994 établissant les principes d évaluation des risques pour l Homme et pour l environnement présentés par les substances existantes conformément au règlement (CEE) No 793/93 du Conseil. Directive 76/769/CEE du conseil du 27 juillet 1976 concernant le rapprochement des dispositions législatives, réglementaires et administratives des États membres relatives à la limitation de la mise sur le marché et de l emploi de certaines substances et préparations dangereuses. Directive 91/155/CEE de la Commission du 5 mars 1991 définissant et fixant, en application de l article 10 de la directive 88/379/CEE du Conseil, les modalités du système d information spécifique relatif aux préparations dangereuses. Directive 93/67/CEE de la Commission, du 20 juillet 1993, établissant les principes d évaluation des risques pour l Homme et pour l environnement des substances notifiées conformément à la directive 67/548/CEE du Conseil. Directive 93/105/CE de la Commission du 25 novembre 1993 établissant l annexe VII D contenant les informations requises pour les dossiers techniques visés à l article 12 de la directive portant septième modification de la directive 67/548/CEE du Conseil. Directive 2000/21/CE de la Commission, du 25 avril 2000, concernant la liste des actes communautaires mentionnée à l article 13, paragraphe 1, cinquième tiret, de la directive 67/548/CEE du Conseil. COMPRENDRE 02

4 Entrée en vigueur de REACH : 1 er juin 2007 Règlement REACH n 1907/2006 du 30 décembre Le parlement européen a voté en 2006 une nouvelle règlementation sur les substances chimiques. Ce règlement réforme profondément le droit applicable. Il est désigné par le cigle REACH. On peut parler d un système «REACH» composé de 3 procédures : L EnRegistrement L Evaluation L Autorisation... des substances CHimiques Ce système est structuré par 2 règles : 1 L inversement de la charge de la preuve. Il n appartient plus aux autorités publiques d évaluer la nocivité des substances afin de les réglementer. Il revient aux opérateurs économiques d apporter la preuve de l innocuité de ces substances. Cette règle responsabilise non seulement les fabricants de substances chimiques mais également l ensemble des chaînes d approvisionnement jusqu à l utilisateur professionnel. 2 La conditionnalité de l accès au marché communautaire. L absence d information sur une substance interdit toute utilisation dans le cadre du marché communautaire. Le règlement énonce clairement cette règle dans son article 5 : «pas de donnée, pas de marché». Il s agit d un principe général qui impacte l ensemble des opérateurs tributaires de l utilisation d une substance. COMPRENDRE 03

5 substances sta ss sont concernées es par REACH 240 SUBSTANCES 1.1. Quels sont les produits concernés? REACH ne cible pas les produits chimiques mais les substances chimiques. dans les TP entrant dans la composition de PRÉPARATIONS «Les dispositions [du règlement REACH] sont applicables à la fabrication, à la mise sur le marché ou à l utilisation de substances, telles quelles ou contenues dans des préparations ou des articles et à la mise sur le marché des préparations». Quelques définitions Substance : un élément chimique et ses composés à l état naturel ou obtenus par un processus de fabrication, y compris tout additif nécessaire pour en préserver la stabilité et toute impureté résultant du processus mis en œuvre, mais à l exclusion de tout solvant qui peut être séparé sans affecter la stabilité de la substance ou modifier sa composition. Préparation : un mélange ou une solution composé de deux substances ou plus. Article : un objet auquel sont donnés, au cours du processus de fabrication, une forme, une surface ou un dessin particulier qui sont plus déterminants pour sa fonction que sa composition chimique. Certaines substances ou groupes de substances sont totalement ou partiellement exemptées : Les substances radioactives Les déchets Les médicaments Les denrées alimentaires Les aliments pour animaux Les substances contenues dans les produits phytosanitaires et biocides D autres cas donnent lieu à exemption : Les intermédiaires non-isolés et les polymères Les substances SUBSTANCES Métaux Produits chimiques de base Ammoniaque White spirit Acides PRÉPARATIONS Liants hydrauliques Liants hydrocarbonés Peintures Résines Colles ARTICLES Un ouvrage d art Une canalisation COMPRENDRE 04

6 1.2. Mon entreprise est-elle concernée par REACH? REACH concerne uniquement : «Les personnes physiques et morales établies dans la communauté». Cette réglementation ne concerne pas par exemple les établissements ou les succursales. Un inventaire sera toujours nécessaire à l action de l entité juridique dont vous dépendez. REACH concerne l intégralité de la chaîne d approvisionnement : en premier lieu les fabricants et les importateurs de substances chimiques, mais aussi réellement les utilisateurs avals. Les distributeurs et les consommateurs finaux sont exemptés de toute obligation. Les utilisateurs professionnels doivent y participer (en tant qu utilisateurs avals). ATTENTION l enregistrement débute le 1 er décembre 2008 Quelques définitions : Fabricant Toute personne physique ou morale établie dans la Communauté qui fabrique une substance dans la Communauté Importateur Toute personne physique ou morale établie dans la Communauté qui est responsable de l importation 1.3. Utilisateur aval, suis-je concerné? Utilisateur en aval : toute personne physique ou morale établie dans la Communauté, autre que le fabricant ou l importateur, qui utilise une substance, telle quelle ou contenue dans une préparation, dans l exercice de ses activités industrielles ou professionnelles. Un distributeur ou un consommateur n est pas un utilisateur en aval. Un réimportateur exempté en vertu de l article 2, paragraphe 7, point c), est considéré comme utilisateur en aval. «un utilisateur en aval est une personne physique ou morale qui réalise des opérations de transformation, de formulation, de consommation, de stockage, de conservation, de traitement, de chargement dans des conteneurs, de transfert d un conteneur à un autre, de mélange, de production d un article ou tout autre usage». UA : utilisateur aval. COMPRENDRE 05

7 1.4. Qu est-ce que le système REACH? ENREGISTREMENT Pré-enregistrement Substance "phase in" enregistrement > 1t / an AUTORISATION Substances particulièrement préoccupantes Schéma classique du périmètre REACH QUESTIONS RÔLES DES UTILISATEURS EN AVAL INFORMATIONS / EXEMPLES Est-ce que vous mélangez des substances/préparations pour produire des préparations que vous mettez sur le marché? Utilisez-vous des substances ou des préparations «auxiliaires» dans le cadre d un processus industriel? Est-ce que vous incorporez des substances/préparations dans des articles dans le cadre de votre procédé industriel ou de votre activité professionnelle? Est-ce que vous utilisez une substance ou une préparartion dans le cadre d une activité professionnelle autre qu une utilisation industrielle? Formulateur: acteur produisant des préparations Utilisateur industriel: acteur utilisant des substances/préparations qui ne restent pas dans la substance ou préparation finale dans le cadre d un processus industriel. Producteur d articles: utilisateur final incorporant des substances ou des préparations dans des articles. Pour connaître les obligations des producteurs d articles vous pouvez lire le guide technique sur les articles Artisan, fournisseur de services professionnels: l utilisateur final utilisant des substances ou des préparations dans le cadre d une activité professionnelle n étant pas considérée comme une utilisation industrielle Si vous mélangez des substances et/ou des préparations et qu aucune réaction chimique ne se produit pendant le mélange, vous n êtes pas considéré comme un fabricant puisque vous ne produisez pas de nouvelles substances. A ce titre vous êtes considéré comme un utilisateur en aval. Si la substance en tant que telle ou contenue dans une préparation que vous utilisez ne fait pas partie du «produit» final, et, a été ajoutée pour faciliter une étape du procédé (transformation) ou est retirée une fois la production terminée, vous êtes considéré comme un utilisateur en aval. Il est à noter que cet auxiliaire peut être présent en faible quantité dans le «produit» final et cela de façon non intentionnelle. Incorporation d une substance telle quelle ou contenue dans une préparation au sein d un article signifie: - Application de la substance/préparation sur la surface de l article. Les utilisateurs utilisant des substances/préparations à titre professionnel non considérés comme une utilisation industrielle comprennent les artisans et les prestataires de services qui peuvent ou non avoir un lieu de travail fixe. Ces utilisateurs sont considérés comme des utilisateurs en aval. Tableau : Identifi cation des rôles de l utilisateur en aval de substances en tant que tel ou tel contenu dans les substances. (sources BERPC) COMPRENDRE 06

8 Le règlement REACH a pour objectifs : Améliorer la protection de la santé humaine, (travailleurs et consommateurs) et l environnement. Préserver la compétitivité de l industrie européenne et sa capacité à innover Assurer la libre circulation des substances. Dans cette optique le règlement : Améliore les connaissances sur le comportement intrinsèque des substances, et leurs impacts toxicologiques et écotoxicologiques. Elimine les substances les plus dangereuses Améliore la communication. L Agence Européenne des Produits Chimiques (AEPC) délivre des numéros d enregistrement pour toutes les substances. Elle collecte et archive l ensemble des informations utiles pour constituer des dossiers. Seules certaines substances identifiées pourront bénéficier d un délai d enregistrement, éventuellement jusqu en Pour le faire valoir, les opérateurs intéressés devront prendre part à un préenregistrement entre le 1er juin et le 30 novembre Parallèlement, l Agence européenne des produits chimiques, avec l aide des agences nationales, dont le Bureau d Évaluation des Risques des Produits et Agents Chimiques (BERPC) en France, procède à l évaluation des substances. Par ailleurs, les substances dites «particulièrement préoccupantes» devront être autorisées et leurs usages encadrés. Certaines pourront même être interdites. Les substances particulièrement préoccupantes sont : Les CMR 1 & 2 (cancérigènes mutagènes et reprotoxiques de classe 1 et 2 PBT (persistants bioaccumulables et toxiques) vpvb (très persistants et très bioaccumulables) Les perturbateurs endocriniens COMPRENDRE 07

9 «R» pour enregistrement. Le principe est d enregistrer un couple substance / utilisation, dès lors que la substance est produite ou importée à plus d une tonne par an. L enregistrement des substances débute le 1er décembre Calendrier d enregistrement L enregistrement pour les substances produites à plus de 1000t débute le 1er décembre L enregistrement pour les substances produites à plus de 100t débute le 1er juin 2013 L enregistrement pour les substances produites à plus d 1t débute le 1er juin 2018 COMPRENDRE 08

10 Les utilisateurs en aval n ont pas à enregistrer les substances qu ils utilisent, mais l enregistrement ou non de ces substances par les fabricants ou les importateurs auront une incidence sur leurs activités : Les substances qui ne sont pas enregistrées ne seront plus disponibles sur le marché de l UE. La classification et l étiquetage de certaines substances peuvent changer. Ainsi si vous êtes un formulateur vous devrez revoir la classification de vos préparations et les FDS (fiche de données sécurité) en conséquence. Il est à noter qu en parallèle de REACH, le Système Général Harmonisé (SGH) de classification et d étiquetage des substances et préparations devra être mis en œuvre dans l Union Européenne. Ce système remplacera les dispositions de la directive sur les substances dangereuses (67/548/CEE) et les dispositions de la directive sur les préparations dangereuses (99/45/CE). ATTENTION l enregistrement a débuté le 1 er décembre 2008 Les fiches de données de sécurité seront également mise à jour et devront comporter le numéro d enregistrement de la substance. Si vous recevez un scénario d exposition joint à la fiche de données de sécurité, vous devrez vous y conformer. Le dossier d enregistrement comporte à minima 3 parties : Un dossier technique Un rapport de sécurité chimique Une évaluation de la sécurité chimique Les éléments du dossier varient selon la tranche de tonnage. Ils sont établis par les annexes VII, VIII et IX du règlement. Données Annexe VII Annexe VII Annexe Annexe IX Annexe X disponibles Propriétés Données VIII physicochimiques toxicologiques et écotoxicologiques 1-10t * * Selon les cas t * * * * t * * * * Proposition d essais >1000t * * * * Proposition d essais Proposition d essais Récapitulatif des données pour l enregistrement COMPRENDRE 09

11 «E» pour évaluation. L Agence européenne des produits chimiques procèdera à 2 types d évaluation : L évaluation du dossier : une évaluation de la conformité des informations et des programmes de tests aux exigences du règlement (5% des dossiers). Les Etats membres doivent en assurer les suivis et les compléments d évaluation. L évaluation de la substance : une évaluation détaillée des substances selon un programme pluriannuel. L Agence européenne sera secondée par les agences nationales après répartition des dossiers. En France, c est le BERPC (Bureau d évaluation des risques des produits et agents chimiques) qui seçonde l Agence européenne «A» pour Autorisation. Le principe est l interdiction des substances les plus préoccupantes. Pour obtenir une autorisation, il est nécessaire de démontrer que le risque chimique est maîtrisé. Dans le cas contraire, il est nécessaire de prouver que les avantages socio-économiques l emportent sur les inconvénients pour la santé et l environnement. Par ailleurs, l annexe XVII du règlement fixe les restrictions de fabrication et d utilisation. L autorisation d une substance sera expressément mentionnée sur la FDS (Fiches de données de sécurité) de la préparation qui l utilise. Elle devra être utilisée dans des conditions conforment à l autorisation. Toute autre utilisation est interdite. L usage de certaines substances peut faire l objet de restriction. COMPRENDRE 10

12 AGIR DANS LE CADRE DU REGLEMENT REACH REACH aura-t-il un impact sur mon entreprise? Le Règlement REACH aura nécessairement des incidences sur votre entreprise. Cette réglementation façonne le marché des substances chimiques et donc l ensemble des approvisionnements. Il suppose des échanges avec vos fournisseurs et vos clients et il induit la réalisation d inventaire et l identification des substances que vous utilisez. Au-delà de la responsabilisation des opérateurs économiques, ce règlement suppose une veille des informations et des procédures durant toute la période de mise en œuvre de REACH (c est-à-dire jusqu en 2018). REACH aura également un impact sur le management de votre entreprise (voir schéma ci-dessous) dans la mesure où un nombre important de services seront impliqués. De manière générale, c est d abord la Direction Générale qui impulse la réflexion sur l organisation de mise en application du règlement. Marketing Commercial, Ventes Donner confiance au client sur la maîtrise des processus et négocier les éventuelles évolutions tarifaires. Juridique & Finance Juriste Actions ponctuelles pour l'interprétation des textes. Validation continue de chaque dossier. Communication Interne et externe chargé de communication Informer sur REACH QHSE, Maintenance, Médecine du Travail Ingénieur HSEPour les actions quotidiennes : anime les travaux sur REACH (le plus souvent) DRH, Partenaires sociaux Responsable RH Relais : s'assurer que l'info est bien diffusée vers les partenaires sociaux La conformité à ses exigences induit nécessairement un coût. Achat Acheteurs Prise de renseignements vers les fournisseurs en continu. DSI, Logistique (amont et aval) logisticien Passage des frontières? 3 questions à Mme Nadège Guérault, ingénieur environnement et écotoxicologue au sein du groupe CECA. Comment appréhendez-vous REACH dans votre secteur? CECA est un industriel de la chimie responsable et ne peut qu adhérer à un projet destiné à mieux protéger la santé et l environnement. L enjeu est très important pour nous, puisqu il s agit de conforter la confiance des citoyens dans l industrie chimique. L application du règlement a toujours été abordée de manière pro-active par notre société. Depuis plusieurs années au sein des organisations professionnelles, CECA a suivi le développement de REACH et met d ores et déjà à profit cette collaboration avec les différents acteurs de la profession afin d identifier les partenaires et monter des consortiums. De quelle manière se fait la mise en place dans votre entreprise? L organisation de la société a été modifiée pour mieux répondre aux nouveaux aspects de la gestion des substances chimiques qu implique REACH. Ainsi de nombreuses ressources sont mobilisées autour d une équipe dédiée à la coordination de l enregistrement des dossiers ; les chefs-produits, la direction des achats et le personnel de laboratoire sont régulièrement sollicités. Dans un premier temps, nous avons procédé à l inventaire des substances de notre portefeuille concernées par le règlement et identifié les données existantes et manquantes. Quel est l impact de REACH sur votre activité économique? L impact économique sur les résultats sera conséquent. Mais en s appropriant REACH, les équipes marketing et R&D auront l opportunité de développer de nouveaux produits plus respectueux de la santé et de l environnement et tout aussi performants. REACH présente un réel enjeu stratégique dans le choix des substances à enregistrer parmi celles déjà présentes sur le marché et les substances actuellement en développement. Qu attendez-vous de vos partenaires entrepreneurs? REACH vise à améliorer la connaissance des dangers et des conditions d utilisation des substances pour assurer la maîtrise des risques tout au long de la chaîne des utilisateurs. Pour être efficace, il sera indispensable de collecter les informations des entrepreneurs quant à l utilisation des substances afin de décrire des scénarios d exposition représentatifs de la réalité. AGIR 11

13 Pourquoi contacter vos fournisseurs le plus tôt possible? En contactant vos fournisseurs vous pourrez savoir s il envisage de pré-enregistrer / enregistrer la substance, si un rapport sur la sécurité chimique est nécessaire et si votre utilisation sera incluse. Par ailleurs vous pourrez également communiquer sur vos conditions d utilisation et les mesures de gestion des risques. Dans la mesure où votre fournisseur considère que ceux-ci sont mûrs, cela pourra éviter : - une situation où le scénario d exposition précise des conditions d utilisation ou des mesures de gestion des risques qui sont coûteux ou inappropriés pour vous. - Une situation qui ne couvre pas votre utilisation. Ce qui pourrait vous conduire alors à préparer votre rapport sur la sécurité chimique. Le 1er janvier 2009 les Forums d échanges vont être créés. Dans le cadre de REACH, vous pouvez choisir de fournir des renseignements pour aider à l élaboration d un enregistrement. Vous pouvez également demander que l usage devienne une utilisation identifiée, ce qui suppose de présenter à votre fournisseur les informations pertinentes en matière de sécurité. Pourquoi communiquer avec ses clients? Dans le cadre de REACH, vos clients ont aussi le droit de faire connaître leurs utilisations. En outre, il peut être difficile pour eux de s adapter à des conditions d utilisation précisées dans un scénario d exposition joint à la FDS (fiche de données de sécurité). Quels sont les éventuelles conséquences si vous ne vous préparez pas à REACH? Prendre connaissance trop tard que les substances que vous utilisez ne sont pas enregistrées. Or, une substance produite ou importée dans des quantités supérieures ou égales à 1 tonne/an ou non enregistrée ne peut plus être fabriquée, ou importée ou mise sur le marché. Vous ne pourrez donc plus l utiliser. Si votre usage n est pas dans le dossier d enregistrement ou dans le scénario d exposition, les conséquences sont identiques. AGIR 12

14 3 questions à Mme Christine Leroy, Directeur des affaires techniques de l USIRF (L Union des Syndicats de l Industrie Routière Française) Comment appréhendez-vous REACH dans votre secteur? Les entreprises routières sont concernées essentiellement par le volet utilisateur aval. Notre action principale est donc de contacter les producteurs et/ou fournisseurs pour s assurer que les produits proposés prennent ou prendront en compte le règlement REACH Quelles sont les obligations des utilisateurs avals? Depuis le 1er juin 2007 les obligations liées à la communication dans la chaîne d approvisionnement ont commencé à s appliquer. Assurezvous que votre fournisseur se conforme à REACH en lui demandant une déclaration puis une attestation de conformité. A partir du 1er juin 2008 les obligations liées à l enregistrement des substances commenceront à s appliquer. En tant qu utilisateur aval vous ne devrez pas mettre sur le marché des substances qui ne sont pas enregistrées conformément à REACH. Les substances produites ou importées à moins de 1 tonne/an, les substances exemptées ne sont pas concernées. Les substances pré-enregistrées bénéficient d un délai. Vous pouvez prendre contact avec votre fournisseur pour identifier les substances qui bénéficient de ce délai Réaliser un inventaire des substances employées Le management du risque chimique dans REACH se fonde sur une connaissance approfondie du «portefeuille de substances utilisées». La première étape consiste à recueillir les informations disponibles sur les substances et préparations que vous utilisez. La manière dont vous vous en servez et l origine de ces dernières. Ainsi, l USIRF et notamment la SFERB, sa Section des Emulsions Routières de Bitume a travaillé avec les fournisseurs des matières premières que sont les bitumes et les émulsifiants. Il fallait en effet s assurer que pour les produits que nous utilisons, nos fournisseurs avaient bien prévu de les inscrire pour l usage que nous en faisons. De quelle manière se fait la mise en place dans votre entreprise? Nos fournisseurs sont membres d associations européennes qui travaillent de manière collective sur REACH. L USIRF est membre de l IBEF (International Bitumen Emulsions Federation), regroupement de nombreuses associations nationales, des fabricants d émulsions de bitume. L IBEF a donc lancé une action spécifique sur les émulsions de bitume et les bitumes fluxés qui permettra aux fabricants de réaliser les analyses de sécurité chimiques et d établir les futures fiches de données Sécurité. Cette action consiste principalement: à recenser pour chacun de ces produits et substances les données permettant de définir les scénarios d exposition. à recueillir les formulations types et tonnages de produits achetés et de liants fabriqués. La commission Santé-Sécurité organisera une réunion d information fin 2008: le thème devrait être la prise en compte des obligations apportées par REACH, notamment par les futures FDS. Quel est l impact de REACH sur votre activité économique? Nos partenaires entrepreneurs vont bien sûr participer, ce qu ils font déjà d ailleurs, au recensement des données nécessaires à la définition des usages et des scenario d exposition. L action syndicale permet de garantir à chacun l anonymat des données collectées. AGIR 13

15 Dans certains secteurs industriels, 10 à 40 % des substances pourraient disparaître. (Par exemple, 7 à 25 % des colorants risquent de disparaître). Etude Mercer pour l UIC NOM SUBSTANCE OU PREPARATION NUMERO CAS/EI- NECS PROPRIETES Classification (selon la directive CMR catégorie 1 ou 2 / vpvb / PBT INFORMA- TIONS SUR LE FOURNISSEUR Nom du fournisseur Fournisseur européen ou non UTILISATIONS (QUANTITE ET OBJECTIFS) Tonnage par an Fonction Quelles utilisations? Utilisations par les clients NIVEAU DE PRIORITE Proposition de tableau d inventaire Ces informations peuvent être obtenues auprès de plusieurs sources dans votre entreprise : Les inventaires que vous utilisez pour répondre aux exigences de la directive des agents chimiques ou pour votre système de management environnemental. Les bases de données existantes. Les Fiches de Données de Sécurité. Les évaluations des risques et autres renseignements destinés à la protection des travailleurs. Les informations détenues par votre service de transport pour se conformer à la réglementation transport. Les permis environnementaux (installations classées pour la protection de l environnement (ICPE) par exemple ). AGIR 14

16 La fiche de données sécurité Communiquer le long de la chaîne d approvisionnement La communication de l utilisation d une substance ou d une préparation est très importante dans REACH. Considérant 56 : «la communication de l information tout au long de la chaîne d approvisionnement permet à tous les acteurs de remplir leurs responsabilités en matière de gestion des risques liés à l utilisation des substances». Ce que vous devez faire Assurer la continuité entre vos fournisseurs et vos clients Contacter les fournisseurs afin de suivre le devenir des substances que vous utilisez Contacter également les fournisseurs si vous avez de nouvelles informations relatives aux dangers d une substance ou d une préparation Transmettre l information à vos clients sur les dangers, les conditions d utilisation et les mesures de gestion des risques identifiés pour vos préparations si vous êtes formulateurs, sur les substances soumises à autorisation si vous êtes producteur d article (REACH Implementation Projet ou RIP) en cours d élaboration Une information complémentaire sera publiée sur l extranet de la FNTP). Communiquer avec ses fournisseurs Elle comporte les scénarios d exposition qui décrivent les utilisations «acceptables» de la préparation ou de la substance. Ce sont les «utilisations identifiées» c est-à-dire celles qui ont accès à la mise sur le marché. Si le fournisseur ne tient pas compte de votre utilisation, vous devez le faire valoir. Si vos utilisations ne sont pas couvertes vous devrez réaliser une évaluation de la sécurité chimique ou un rapport de sécurité chimique ou document un scénario d exposition. Insérer un visuel (par exemple capture d écran). La fourniture d une FDS est gratuite et peut se faire au format papier comme au format électronique. Les informations concernant l utilisation d une préparation ou d une substance doivent être conservées au moins dix ans après la dernière utilisation. Inventaires européens des substances chimiques existantes (ENEICS) ou nouvelles (ELINCS) Vous devez vous assurer que vos fournisseurs se conforment à REACH. Vous pouvez demander une déclaration à vos fournisseurs attestant qu ils se conforment à REACH et vérifier que ses fournisseurs sont également en conformité avec REACH. Les autorités conseillent d entrer en contact avec les fournisseurs afin de savoir si les substances que vous utilisez seront pré-enregistrées ou enregistrées et de communiquer vos usages. AGIR 15

17 Suggestion de lettre de communication fournisseur (Communication amont chaîne d approvisionnement REACH) Référence du destinataire chez le fournisseur Lieu, et date Référence de l entreprise émettrice Coordonnées de la personne responsable Objet : Recueil d informations conformité à la réglementation sur les substances chimiques REACH. Madame, Monsieur, Le règlement européen n 1907/2006 dit «REACH» est entré en vigueur le 1 er juin Il concerne prioritairement les fabricants et les importateurs de substances chimiques. L ensemble de la chaîne d approvisionnement d une substance est également impliqué, les intermédiaires comme les utilisateurs en aval. La procédure de pré-enregistrement a lieu entre le 1 er juin et le 30 novembre Demande de données pour compléter l inventaire tel que décrit dans le tableau Demande d identification d un référant unique Demande de communication du numéro d enregistrement une fois obtenu Demande de transmission des fiches de données de sécurité manquante ou incomplète Demande de prise en compte des utilisations propres si nécessaire SALUTATIONS. SIGNATURE Les informations demandées dans cette lettre ne constituent pas une obligation légale mais une recommandation. AGIR 16

18 Communiquer avec ses clients Si vous placez des préparations contenant des substances dangereuses sur le marché vous devez fournir des FDS (fiche de données sécurité) à vos clients. Dans certains cas, cela peut vous demander de compléter ou de développer des scénarios d exposition portant sur les utilisations des substances dans vos préparations en les joignant en annexe de la fiche de données de sécurité. Si un de vos clients a des informations sur l utilisation d une substance, il est nécessaire de les faire remonter dans l amont de la chaîne d approvisionnement. REACH vous oblige à communiquer les caractéristiques et données d utilisation d une substance dans les plus brefs délais Informer les utilisateurs de substances Le Système Harmonisé Global a été adopté le 4 septembre 2002 lors du sommet mondial pour le développement durable de Johannesburg. L objectif étant d harmoniser la classification et l étiquetage des substances chimique à l échelle mondiale. Le 27 juin 2007 la Commission européenne a adopté une proposition de réglementation sur la classification, l étiquetage et l emballage des substances et des mélanges. Cette proposition reprend les dispositions du règlement REACH en ce qui concerne la classification, l établissement d une liste harmonisée des classifications et la création d un inventaire des classifications et des étiquetages. A l instar de la législation actuelle la proposition de réglementation prévoit dans un premier temps une conformation volontaire des entreprises à la classification. Le futur règlement SGH (système général harmonisé) remplacera la législation en vigueur après une période de transition synchronisée avec la procédure d enregistrement du règlement Reach. Elle stipule que suite à l entrée en vigueur de la future réglementation les substances utilisées devront être conformes à la classification avant le 30 novembre 2010 ; de même les préparations devront être conformes au 31 mai Dès lors, les réglementations actuelles seront abrogées (directive 67/48 et 1999/45). 3 Question à Dominique PAYEN, ingénieur chimiste au sein de l OPPBTP. Quels outils proposez-vous pour aider les entreprises à évaluer leurs risques chimiques et à respecter la réglementation REACH? L OPPBTP est le partenaire des professionnels du bâtiment et des travaux publics. Il est le conseil de la branche du BTP en matière de prévention, sécurité, santé et amélioration des conditions de travail. Nous avons mis en place un logiciel d évaluation des risques chimiques. Il aide les entreprises à réaliser leur inventaire pour chaque produit à l aide des pictogrammes des étiquettes, des phrases de risques. Il permet de hiérarchiser les produits et de donner des conseils d utilisation grâce à une approche pédagogique. Quelle est l avantage pour les entreprises à utiliser REACH? REACH va aider les entreprises à diminuer les accidents de travail grâce à une maîtrise accrue du risque chimique. En effet, elles seront mieux renseignées sur les accidents potentiels. Quels sont les pré-requis pour mettre REACH en application? Il s agit de prendre connaissance de manière systématique de la composition des produits chimiques vendus par les fabricants et fournisseurs et de s assurer de l utilisation que l on souhaite en faire figure bien dans la fiche de données sécurité. AGIR 17

19 Vers une nouvelle Fiche de Données de Sécurité Les FDS sont le document central du système REACH. La fourniture et le contenu des FDS ne sont plus régis par les réglementations nationales (L article R du code du travail et l arrêté du 5 janvier 1993 modifié, sont remplacés en France) mais par l article 31 et l annexe II du règlement n 1907/2006 (REACH). Les FDS aux termes de REACH sont redéployées selon 16 rubriques. Pour l essentiel, le paragraphe premier est modifié pour intégrer l adresse de la personne compétente. De même, pour les substances figure le numéro d enregistrement délivré par l Agence Européenne de Produits Chimiques. L ancien paragraphe 3 devient le nouveau paragraphe 2. En même temps, l ancien paragraphe 2 devient le nouveau paragraphe 3 «Information sur les composants». Par ailleurs, le paragraphe 8 fait apparaître les valeurs DNEL (Derived No-Effect Level) et PENEC (Predicted No-Effect Concentration) relative aux scénarios d exposition. «Le fournisseur d une substance ou d une préparation fournit au destinataire de la substance ou de la préparation une fiche de données de sécurité» L article 31 du règlement liste les substances pour lesquelles la transmission d une FDS est obligatoire. Dans tous les cas, une fiche de données de sécurité doit être fournie dans la langue officielle des Etats membres de mise sur le marché sur demande. AGIR 18

20 Le nouveau système d étiquetage Produire des données Rapport de sécurité chimique Tout déclarant dans le cadre de la procédure d enregistrement doit réaliser une évaluation de sécurité chimique pour une substance fabriquée ou importée à plus de 10 tonnes par an. Même si vous n êtes pas fabricant ou importateur vous avez le choix de prendre en charge l évaluation de la sécurité chimique d une substance : Si une substance ne peut être substituée dans votre procédé, Si votre usage de la substance n est pas pris en compte par aucun fournisseur, Si vous souhaitez protéger une innovation. Cette évaluation doit déterminer le comportement intrinsèque de la substance, ses impacts sur l environnement et sur la santé humaine. Cette évaluation doit vous permettre de proposer les aménagements techniques et les équipements permettant une protection efficace. Il s agit d une compétence pointue qui peut être externalisée dans des laboratoires de toxicologie ou écotoxicologie ou qui peuvent faire l objet d un traitement par des logiciels spécialisés. Scénarios d exposition Des scénarios d exposition doivent être préparés lorsqu une substance est fabriquée ou importée dans des quantités de 10 tonnes ou plus par an et classée comme dangereuse ou PBT/vPvB persistant, bio accumulable and toxic. Un scénario d exposition décrit la manière dont une substance est fabriquée et utilisée au cours de son cycle de vie. Il doit couvrir les «utilisations identifiées», c est à dire les utilisations propres des fabricants, importateurs ou utilisateurs en aval. Les scénarios d expositions «pertinents» sont joints aux fiches de données de sécurité fournies aux utilisateurs en aval et aux distributeurs. Au 1er juin 2008 une entreprise sur trois a amorcé le processus visant à remplir ses obligations du fait du règlement. Une petite moitié des entreprises qui s impliquent déjà ont réalisé un inventaire des substances qu elles utilisent. Une étude Eurosif AGIR 19

Toute utilisation, totale ou partielle de cette publication, à des fins autres qu un usage privé, est interdite sans l autorisation expresse et

Toute utilisation, totale ou partielle de cette publication, à des fins autres qu un usage privé, est interdite sans l autorisation expresse et Toute utilisation, totale ou partielle de cette publication, à des fins autres qu un usage privé, est interdite sans l autorisation expresse et préalable de la FNTP. Toute utilisation autorisée de cette

Plus en détail

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE : Fabrication de denrées alimentaires et de matériaux en contact avec les denrées alimentaires Le règlement REACH 1 («Registration, Evaluation

Plus en détail

COMMUNICATION DANS LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT POUR UNE UTILISATION SÛRE DES PRODUITS CHIMIQUES

COMMUNICATION DANS LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT POUR UNE UTILISATION SÛRE DES PRODUITS CHIMIQUES COMMUNICATION DANS LA CHAÎNE D APPROVISIONNEMENT POUR UNE UTILISATION SÛRE DES PRODUITS CHIMIQUES 31 mars 2015 Laurène Chochois Helpdesk REACH&CLP Luxembourg SOMMAIRE 1 / Introduction 2 / Bonnes pratiques

Plus en détail

Réglementation REACH :

Réglementation REACH : REACH : des obligations à respecter dès maintenant Fiche d information Décembre 2010 Réglementation REACH : Quelle incidence pour les professionnels de la carrosserie? Améliorer la connaissance des substances

Plus en détail

REACH. = enregistrement. Registration, Evaluation, Authorisation of Chemicals. Évaluation Autorisation des produits Chimiques

REACH. = enregistrement. Registration, Evaluation, Authorisation of Chemicals. Évaluation Autorisation des produits Chimiques REACH Registration, Evaluation, Authorisation of Chemicals = enregistrement Évaluation Autorisation des produits Chimiques Système global de contrôle des substances chimiques 1 I - Historique - Directive

Plus en détail

REACH La nouvelle réglementation européenne pour les substances chimiques

REACH La nouvelle réglementation européenne pour les substances chimiques REACH La nouvelle réglementation européenne pour les substances chimiques Danielle LE ROY INRS PARIS Décembre 2007 REACH ETAT DES LIEUX décembre 2006 Adoption du règlement par le Parlement européen puis

Plus en détail

S e r v i c e n a t i o n a l d a s s i s t a n c e r é g l e m e n t a i r e s u r l e r è g l e m e n t C L P

S e r v i c e n a t i o n a l d a s s i s t a n c e r é g l e m e n t a i r e s u r l e r è g l e m e n t C L P Etiquetage et classification des produits chimiques changent : vue d ensemble en 15 minutes Page 1 Le règlement CLP publié le 31 décembre 2008 au Journal officiel de l Union européenne est l appellation

Plus en détail

Nouvel étiquetage des produits chimiques à partir de fin 2010 : soyez prêt!

Nouvel étiquetage des produits chimiques à partir de fin 2010 : soyez prêt! Entreprise Europe Nord-Pas de Calais Nouvel étiquetage des produits chimiques à partir de fin 2010 : soyez prêt! Le règlement européen 1272/2008 ou CLP (pour Classification, Labelling, Packaging, c est-à-dire

Plus en détail

REACH. Entré en vigueur le 1er juin 2007

REACH. Entré en vigueur le 1er juin 2007 Le règlement (CE) n 1907/2006 du 18/12/2006 concernant l enregistrement, l évaluation et l autorisation des substances chimiques, ainsi que les restrictions applicables à ces substances REACH Entré en

Plus en détail

Ref : ASTRIUM.F.0061 Issue : 1 Rev. : 0 Date : 19/01/2011 Page : 1 / 9

Ref : ASTRIUM.F.0061 Issue : 1 Rev. : 0 Date : 19/01/2011 Page : 1 / 9 Page : 1 / 9 Exigences applicables aux Fournisseurs d Astrium résultant des Législations relatives à la Protection de l Environnement et à la Santé des Travailleurs La version actuelle applicable de ce

Plus en détail

Notification des substances extrêmement préoccupantes (SVHC) présentes dans les articles

Notification des substances extrêmement préoccupantes (SVHC) présentes dans les articles Notification des substances extrêmement préoccupantes (SVHC) présentes dans les articles Café REACH&CLP 12 mai 2011 Carine Kolber, Virginie Piaton Helpdesk REACH&CLP Luxembourg www.reach.lu - www.clp.lu

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. CLP : Classification, étiquetage et emballage des produits chimiques. Contexte : classifier et identifier les substances chimiques

FICHE PRATIQUE. CLP : Classification, étiquetage et emballage des produits chimiques. Contexte : classifier et identifier les substances chimiques FICHE PRATIQUE CLP : Classification, étiquetage et emballage des produits chimiques Contexte : classifier et identifier les substances chimiques «En vue de faciliter les échanges internationaux tout en

Plus en détail

Le règlement 1907/2006 CE (REACh)

Le règlement 1907/2006 CE (REACh) Le règlement 1907/2006 CE (REACh) Jérémie VALLET Présentation du 22 octobre 2010 1/34 Présentation REACH - Vendredi 22 octobre 2010 Sommaire de la présentation Le règlement L action de l Inspection des

Plus en détail

Rhodia DRC. REACH / CLP / FDS nouvelles obligations pour les industriels.

Rhodia DRC. REACH / CLP / FDS nouvelles obligations pour les industriels. Rhodia DRC REACH / CLP / FDS nouvelles obligations pour les industriels. 1. REACH, c est quoi (1/2)? L enregistrement, de toutes substances produites ou importées à plus de 1 tonne/an, sous 11 ans par

Plus en détail

Classification et étiquetage des produits chimiques

Classification et étiquetage des produits chimiques Journée régionale du GIT : La réglementation et les produits chimiques - Palaiseau, 18 octobre 2012 Classification et étiquetage des produits chimiques Annabel MAISON Les 2 systèmes de classification et

Plus en détail

DREAL BRETAGNE PRESENTATION

DREAL BRETAGNE PRESENTATION DREAL BRETAGNE PRESENTATION Olivier ORHANT Service de la Prévention des Pollutions et des Risques Ministère de l'écologie, de l'énergie, 1 du Développement durable et de l'aménagement du territoire WWW.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Déchets dangereux dans l entreprise

Déchets dangereux dans l entreprise Déchets dangereux dans l entreprise Pe! é t i r u c é s z e s n Déchets dangereux Les déchets dangereux sont présents dans toutes les activités industrielles! Chaque année, les entreprises industrielles,

Plus en détail

Partie 1. Présentation générale du SGH

Partie 1. Présentation générale du SGH Partie 1 Présentation générale du SGH Qu est-ce que le SGH? SGH Système Général Harmonisé de classification et d étiquetage des produits chimiques GHS Globally Harmonized System of classification and labelling

Plus en détail

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX

LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX LA GESTION DES PRODUITS DANGEREUX Les produits présents dans l entreprise peuvent être une source de dangers pour les salariés et l environnement que ce soient des produits entrants, des produits fabriqués

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Introduction : Informations clés et activités du Helpdesk REACH et CLP Luxembourg

Introduction : Informations clés et activités du Helpdesk REACH et CLP Luxembourg Helpdesk REACH & CLP Luxembourg Café REACH&CLP - 6 octobre 2011 1 2 3 Introduction : Informations clés et activités du Helpdesk REACH et CLP Luxembourg Helpdesk REACH&CLP Luxembourg Chambre de Commerce

Plus en détail

REACH. Quels enjeux? Comment se préparer efficacement? CCI d Eure-et-Loir (Chartres) - 20 septembre 2007

REACH. Quels enjeux? Comment se préparer efficacement? CCI d Eure-et-Loir (Chartres) - 20 septembre 2007 REACH Quels enjeux? Comment se préparer efficacement? CCI d Eure-et-Loir (Chartres) - 20 septembre 2007 Pourquoi une législation communautaire en matière environnementale? Partout, les nuisances s amplifient

Plus en détail

Le règlement 1907/2006 REACh

Le règlement 1907/2006 REACh Le règlement 1907/2006 REACh Bénédicte La Rocca Matthieu Lassus Tunis, 22-25 juin 2009 1/ 30 Enregistrement obligations générales des UA titre V Appliquer les RMM (FDS) pour la S classées dangereuses Vérification

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

Produits chimiques FDS et étiquetage CLP, premiers retours d expériences :

Produits chimiques FDS et étiquetage CLP, premiers retours d expériences : Session Expoprotection Produits chimiques FDS et étiquetage CLP, premiers retours d expériences : christophe.sintez@etiquetage-legal.eu Sommaire 1 - REACH et CLP : 2 réglementations complémentaires 2 -

Plus en détail

Guide technique: utilisateurs en aval

Guide technique: utilisateurs en aval Guide technique: utilisateurs en aval Janvier 2008 Conseils pratiques pour la mise en œuvre du règlement REACH AVIS JURIDIQUE Le présent document contient des informations d orientation relatives à REACH

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

Risque chimique : les Fiches de Données de Sécurité étendues pour les utilisateurs de produits chimiques. Jeudi 13 septembre 2012

Risque chimique : les Fiches de Données de Sécurité étendues pour les utilisateurs de produits chimiques. Jeudi 13 septembre 2012 Risque chimique : les Fiches de Données de Sécurité étendues pour les utilisateurs de produits chimiques Jeudi 13 septembre 2012 Nos animateurs Marie-Laure Heraud Responsable activité REACH / Risque chimique

Plus en détail

MiFID Markets in Financial Instruments Directive

MiFID Markets in Financial Instruments Directive MiFID Markets in Financial Instruments Directive MiFID Les principales dispositions de la directive Les objectifs de la Directive MiFID L objectif de l Union européenne en matière de services financiers

Plus en détail

Circulaire 2015 04 SIGNALISATION DES PRODUITS CHIMIQUES

Circulaire 2015 04 SIGNALISATION DES PRODUITS CHIMIQUES Signalisation des produits chimiques PRINCIPE Depuis le 1 er juin 2015, le règlement CLP (pour «Classifying Labelling and Packaging») dénomination officielle : règlement (CE) n 1272/2008 de l Union européenne

Plus en détail

FUCHS et le Système Général Harmonisé

FUCHS et le Système Général Harmonisé FUCHS et le Système Général Harmonisé SGH - Système Général Hamonisé GHS - Globally Harmonized System 10/2014 SGH - Système Général Harmonisé GHS - Globally Harmonized System Le développement du SGH ou

Plus en détail

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE STRATÉGIE DE SURVEILLANCE Décembre 2013 SOMMAIRE OBJET page 3 OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE page 3 PRINCIPES D ÉLABORATION DU PROGRAMME page 4 PROGRAMME 2014 page 5 RESSOURCES page 6 PERSPECTIVES 2015/2016

Plus en détail

Carte d identité du produit

Carte d identité du produit Affaires Techniques & Réglementaires LA FICHE DE DONNEES DE SECURITE Carte d identité du produit Le terme «produit» est un terme couramment utilisé. Toutefois, dans le cadre de la législation, notamment

Plus en détail

REACH, FDS et communication le long de la chaîne d approvisionnement

REACH, FDS et communication le long de la chaîne d approvisionnement REACH, FDS et communication le long de la chaîne d approvisionnement 28/11/13 - CCI Pays de la Loire Gaëlle DUFFORT Unité ETES/Service national d assistance réglementaire REACH et CLP reach-clp-helpdesk@ineris.fr

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière 1.1 Le Comité d Innovation Routes et Rues (CIRR) est

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Fiches de Données de Sécurité et Scénarios d Exposition

Fiches de Données de Sécurité et Scénarios d Exposition Fiches de Données de Sécurité et Scénarios d Exposition 25 septembre 2014 Laurène CHOCHOIS Helpdesk REACH & CLP Luxembourg www.reach.lu Sommaire 1 / Introduction FDS : support de la communication 2 / Réglementation

Plus en détail

L application du règlement sur la reconnaissance mutuelle aux procédures d autorisation préalable

L application du règlement sur la reconnaissance mutuelle aux procédures d autorisation préalable COMMISSION EUROPÉENNE Direction générale des entreprises et de l industrie Document d orientation 1 Bruxelles, le 1 er février 2010 - L application du règlement sur la reconnaissance mutuelle aux procédures

Plus en détail

Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées?

Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées? Quelles sont les obligations légales et réglementaires de conservation des données informatisées? Intervenants : Valérie PAROT - AVOCAT Bruno DENIS - VIF SOMMAIRE Informatique et données de l entreprise?

Plus en détail

REFONTE DE LA NOMENCLATURE ICPE EN 2015

REFONTE DE LA NOMENCLATURE ICPE EN 2015 REFONTE DE LA NOMENCLATURE ICPE EN 2015 LES RUBRIQUES 4000 À qui s adresse cette plaquette? À toute ICPE susceptible d utiliser, fabriquer ou stocker des produits dangereux ( substances, mélanges ou déchets

Plus en détail

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel Guide d utilisation du - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock Support entretien professionnel L entretien professionnel, une occasion pour l entreprise et le salarié de porter un regard sur

Plus en détail

Fonctionnalités HSE PILOT. Groupe QFI www.hse-pilot.com

Fonctionnalités HSE PILOT. Groupe QFI www.hse-pilot.com Fonctionnalités HSE PILOT Groupe QFI www.hse-pilot.com Module produit chimique RECENSEMENT DES PRODUITS Les produits chimiques sont omniprésents dans les entreprises. La gestion qui leur est associée peut

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt

Appel à manifestation d intérêt Investissements d Avenir Développement de l Économie Numérique Appel à manifestation d intérêt Diffusion de la simulation numérique 2014 IMPORTANT ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

Risque chimique : NOUVELLE REGLEMENTATION et NOUVEL ETIQUETAGE applicables au 1 er décembre 2010,

Risque chimique : NOUVELLE REGLEMENTATION et NOUVEL ETIQUETAGE applicables au 1 er décembre 2010, NOTE D INFORMATION CG Réf. : 5-2 Service Prévention 01/03/2010 Tel : 05 63 60 16 64 Ref : Hygiène et sécurité/r.chimique prevention@cdg81.fr Nouvelle réglementation Risque chimique : NOUVELLE REGLEMENTATION

Plus en détail

Commentaires et réponses à la suite des consultations tenues en septembre 2006

Commentaires et réponses à la suite des consultations tenues en septembre 2006 Commentaires et réponses à la suite des consultations tenues en septembre 2006 Dans le cadre des consultations continues avec les parties intéressées, Environnement Canada a recueilli et analysé les commentaires

Plus en détail

Parasitec 14/11/2012. Ministère de l'écologie, du Développement Durable et de l'energie

Parasitec 14/11/2012. Ministère de l'écologie, du Développement Durable et de l'energie Points clés du Règlement - biocides Parasitec 14/11/2012 Direction générale de la prévention des risques Service de la prévention des nuisances et de la qualité de l environnement Département produits

Plus en détail

ADDENDUM AU MANUEL D APPLICATION PRATIQUE DU RÈGLEMENT INN

ADDENDUM AU MANUEL D APPLICATION PRATIQUE DU RÈGLEMENT INN ADDENDUM AU MANUEL D APPLICATION PRATIQUE DU RÈGLEMENT INN Ce document est un addendum à la première édition du manuel d application pratique du règlement (CE) n 1005/2008 du Conseil du 29 septembre 2008

Plus en détail

Politique de prévention, de détection et de gestion des conflits d intérêts

Politique de prévention, de détection et de gestion des conflits d intérêts Politique de prévention, de détection et de gestion des conflits d intérêts Octobre 2015 Validée par Mr Christophe Issenhuth 1 TABLE DES MATIERES I. CADRE GENERAL DU DISPOSITIF DE GESTION DES CONFLITS

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES PRESTATION MISE EN RELATION AVEC LES ENTREPRISES TOUS PUBLICS PLAINE COMMUNE LE PLIE Service bénéficiaire : le PLIE, représenté par son directeur. 87, Avenue Aristide

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Les droits syndicaux en matière d environnement

Les droits syndicaux en matière d environnement Les droits syndicaux en matière d environnement 1. Introduction Le CPPT dispose de compétences par rapport à l environnement. Le CE n a, quant à lui, pas de compétence propre par rapport à l environnement

Plus en détail

SGH / CPL : un nouveau système de classification et d étiquetage des produits chimiques

SGH / CPL : un nouveau système de classification et d étiquetage des produits chimiques SGH / CPL : un nouveau système de classification et d étiquetage des produits chimiques 1. Vers un nouveau système de classification et d étiquetage Le Système Général Harmonisé de classification et d

Plus en détail

Santé & Environnement

Santé & Environnement ferti-pratiques Santé & Environnement Etiquettes et FDS des fertilisants s enrichissent fiche n 22 Nouvelles règlementations européennes REACH et CLP pour une meilleure information Les nouvelles règlementations

Plus en détail

Général. C. La présente proposition doit être signée et datée par un responsable de votre entreprise, de même que chaque feuille annexe.

Général. C. La présente proposition doit être signée et datée par un responsable de votre entreprise, de même que chaque feuille annexe. Général Information importante: A. Veuillez répondre à toutes les questions. Ces informations sont nécessaires pour la souscription et l analyse de la prime. Vos réponses ci-après sont considérées dans

Plus en détail

Prévention du Risque Chimique dans les TPE et PME. Programme

Prévention du Risque Chimique dans les TPE et PME. Programme Prévention du Risque Chimique dans les TPE et PME Programme SOMMAIRE 1. LES OBJECTIFS DE LA FORMATION 3 1.1. Objectif de formation 3 1.2. Objectifs pédagogiques 3 2. LE PROGRAMME DE FORMATION 4 2.1. Tronc

Plus en détail

Le règlement 1907/2006 REACh

Le règlement 1907/2006 REACh Le règlement 1907/2006 REACh Les points abordés 1. REACh, généralités 2. REACh, les procédures 3. REACh, les cas particuliers pour l enregistrement 4. Quelques questions pour se préparer 2/ 55 Le règlement

Plus en détail

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000.

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000. Manuel 1 Objectif Décrire brièvement l organisation du système mis en place à l ICEDD afin de démontrer le respect des exigences de la norme ISO 9001 : 2000. Accessoirement, cela peut faciliter la recherche

Plus en détail

Questions/Réponses. 1. Système de pharmacovigilance

Questions/Réponses. 1. Système de pharmacovigilance Questions/Réponses Questions faisant suite à la publication du décret n 2012-1244 du 8 novembre 2012 relatif au renforcement des dispositions en matière de sécurité des médicaments à usage humain soumis

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

Les évolutions des marchés de l énergie en France

Les évolutions des marchés de l énergie en France Les évolutions des marchés de l énergie en France MTAIR en bref Entreprise de services énergétiques Fondée en 1991 4 M de CA (2013) 32 collaborateurs Entreprise indépendante Siège social Domont (95) 2

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

DOSSIER DE PARTICIPATION

DOSSIER DE PARTICIPATION DOSSIER DE PARTICIPATION " Marquez une page de votre entreprise avec les Trophées de la performance environnementale 2014 " L ENVIRONNEMENT ET MON ENTREPRISE... Vous avez à cœur de développer votre activité

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES

GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES GUIDE PRATIQUE POUR LES RESPONSABLES D EMBALLAGES Sommaire Introduction : la loi 2 1. votre entreprise est-elle concernée? 3 3 types de responsables d emballages 2. les obligations des entreprises 4 Le

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE

INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE INFORMATIONS RISQUE CHIMIQUE 1. GENERALITES SUR LES AGENTS CHIMIQUES 2. NOTIONS DE BASE : Agent chimique Danger Risque Exposition professionnelle à un agent chimique Voies d exposition Agent chimique :

Plus en détail

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace Aller plus loin 8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace 8) Certification ISO 14 001 8 La norme ISO 14001 et la certification Cette norme internationale vise à établir dans l organisme

Plus en détail

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies PREAMBULE Les tarifs réglementés de vente de gaz naturel et d électricité appliqués en France seront progressivement

Plus en détail

ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL. S étant réuni à Genève les 21 et 22 février 2011,

ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL. S étant réuni à Genève les 21 et 22 février 2011, ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL Forum de dialogue mondial sur la sécurité dans la chaîne d approvisionnement concernant le remplissage des conteneurs GDFPC/2011/10 Genève 21-22 février 2011 et conclusions

Plus en détail

PROJET DE CONVENTION ANNUAIRE PRO BAIE : TRAVAUX DE VRD

PROJET DE CONVENTION ANNUAIRE PRO BAIE : TRAVAUX DE VRD PROJET DE CONVENTION ANNUAIRE PRO BAIE : JANVIER 2014 SEPTEMBRE 2016 1 Entre LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE TERRITORIALE DU VAR Etablissement Public créé par Ordonnance du 13 Juin 1833, régi par

Plus en détail

Système de Qualification des Fournisseurs (SQS)

Système de Qualification des Fournisseurs (SQS) Système de Qualification des Fournisseurs (SQS) pour une visibilité des fournisseurs de Shell à l échelle internationale www.shell.com/supplier/qualification Système de Qualification des Fournisseurs (SQS)

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 501 ELEMENTS PROBANTS CONSIDERATIONS SUPPLEMENTAIRES SUR DES ASPECTS SPECIFIQUES

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 501 ELEMENTS PROBANTS CONSIDERATIONS SUPPLEMENTAIRES SUR DES ASPECTS SPECIFIQUES NORME INTERNATIONALE D AUDIT 501 ELEMENTS PROBANTS CONSIDERATIONS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ

Plus en détail

version def septembre 2010

version def septembre 2010 GUIDE POUR L UTILISATION DE LA PLATE-FORME DE DEMATERIALISATION DES MARCHES PUBLICS DU CONSEIL GENERAL DE L ISERE 1 La plate-forme de dématérialisation des marchés publics du Conseil général de l Isère

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

3.1 La carte d achat sera émise par une institution financière retenue par le Conseil scolaire au nom de la personne autorisée et du Conseil.

3.1 La carte d achat sera émise par une institution financière retenue par le Conseil scolaire au nom de la personne autorisée et du Conseil. Procédure administrative : Cartes d achat Numéro : PA 4.006 Catégorie : Affaires et finances Pages : 8 Approuvée : le 19 mars 2007 Modifiée : le 1 er octobre 2012 1. Objet et portée La présente procédure

Plus en détail

DIRECTIVE N 15/2009/CM/UEMOA PORTANT ORGANISATION DU SYSTEME DE FORMATION A L OBTENTION DU PERMIS DE CONDUIRE DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA

DIRECTIVE N 15/2009/CM/UEMOA PORTANT ORGANISATION DU SYSTEME DE FORMATION A L OBTENTION DU PERMIS DE CONDUIRE DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 15/2009/CM/UEMOA PORTANT ORGANISATION DU SYSTEME DE FORMATION A L OBTENTION DU PERMIS DE CONDUIRE

Plus en détail

Fiches de Données de Sécurité : présentation du contexte règlementaire

Fiches de Données de Sécurité : présentation du contexte règlementaire Fiches de Données de Sécurité : présentation du contexte règlementaire Chambre de Commerce, 28 octobre 2010 Virginie PIATON Helpdesk REACH & CLP Luxembourg www.reach.lu ou www.clp.lu Copyright European

Plus en détail

Groupe de travail sur le développement juridique du système de La Haye concernant l enregistrement international des dessins et modèles industriels

Groupe de travail sur le développement juridique du système de La Haye concernant l enregistrement international des dessins et modèles industriels F H/LD/WG/5/3 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 7 OCTOBRE 2015 Groupe de travail sur le développement juridique du système de La Haye concernant l enregistrement international des dessins et modèles industriels

Plus en détail

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation

Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Document de fond Pratiques exemplaires en matière de sondage sur la réglementation Groupe de travail sur les normes en matière de sondage Avril 2011 Les opinions exprimées dans le présent document ne doivent

Plus en détail

MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016

MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016 MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016 1. L épreuve de PSE au baccalauréat professionnel : 1.1. Les modifications : BO n 30 du 23 juillet 2015 À partir de la session 2016, l épreuve

Plus en détail

Règlement REACH Opération collective en région Nord-Pas de Calais. 28 / 01 / 2009 Mercredi de l info - cd2e Emilie GORCE

Règlement REACH Opération collective en région Nord-Pas de Calais. 28 / 01 / 2009 Mercredi de l info - cd2e Emilie GORCE Règlement REACH Opération collective en région Nord-Pas de Calais 28 01 2009 Mercredi de l info - cd2e Emilie GORCE SOMMAIRE Règlement REACH Obligations, impacts, coûts Opération REACH et Technologies

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE.1 RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE ET SUR LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE (ARTICLE L. 225-37 DU CODE DE COMMERCE) 156.1.1

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF

CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF CHARTE DE L AUDIT INTERNE DU CMF Approuvée par le Collège du CMF en date du 3 juillet 2013 1 La présente charte définit officiellement les missions, les pouvoirs et les responsabilités de la structure

Plus en détail

Veuillez trouver ci-dessous les principales étapes à suivre ainsi que quelques conseils pratiques pour vous aider à soumettre la demande en ligne.

Veuillez trouver ci-dessous les principales étapes à suivre ainsi que quelques conseils pratiques pour vous aider à soumettre la demande en ligne. Bienvenus dans le Système de demande de subvention en ligne du Fonds de contributions volontaires des Nations Unies, disponible chaque année entre le 1 er janvier et le 1 er avril pour recevoir les demandes

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES Titre : POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES CODE : APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION RÉS. : CA-617-7747 10-12-2013 EN VIGUEUR : 10-12-2013 MODIFICATIONS : Note : Le texte que vous consultez est une

Plus en détail

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance.

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. I-] Contexte général. Le contexte réglementaire français en matière d élimination des

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

REACH (1) : VERS UNE CHIMIE DURABLE EN EUROPE?

REACH (1) : VERS UNE CHIMIE DURABLE EN EUROPE? SANTE - ENVIRONNEMENT REACH (1) : VERS UNE CHIMIE DURABLE EN EUROPE? La production mondiale de substances chimiques a explosé depuis 1930 passant de 1 million de tonnes à 400 millions de tonnes aujourd

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

Questionnaire de pré qualification HSEQ des contractants (Marchés de travaux à risque moyen / élevé)

Questionnaire de pré qualification HSEQ des contractants (Marchés de travaux à risque moyen / élevé) SEREPT HSEQ Questionnaire de pré qualification HSEQ (Marchés de travaux à risque moyen / élevé) SEREPT-HSEQ-07-01-F02 Page 1 sur 7 A propos de ce questionnaire 1. Ce questionnaire a été développé selon

Plus en détail

Clauses de Protection de la Vie Privée du Site Internet. Informations fournies volontairement par un utilisateur du site

Clauses de Protection de la Vie Privée du Site Internet. Informations fournies volontairement par un utilisateur du site Politique générale Vippass de Protection de la Vie privée et des données personnelles sur Internet Vippass respecte votre droit à la vie privée. Le présent documentent vise à identifier quels types de

Plus en détail

MODE D EMPLOI DE L EXTRANET ORGANISMES DE DPC (ODPC) DEMANDE D ENREGISTREMENT ET DOSSIER D EVALUATION

MODE D EMPLOI DE L EXTRANET ORGANISMES DE DPC (ODPC) DEMANDE D ENREGISTREMENT ET DOSSIER D EVALUATION MODE D EMPLOI DE L EXTRANET ORGANISMES DE DPC (ODPC) -- DEMANDE D ENREGISTREMENT ET DOSSIER D EVALUATION 1 Ce document est réalisé à partir des éléments présents dans l arrêté relatif à la composition

Plus en détail

BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000. Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01. Manuel Qualité

BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000. Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01. Manuel Qualité BATIMENT TRAVAUX PUBLIC S.A.S au Capital de 500 000 Tél : 04 90 60 00 94 - Fax : 04 90 63 05 01 Manuel Qualité Préambule La note ci jointe décrit les engagements de la société vis-à-vis des procédures

Plus en détail

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME Pour obtenir des renseignements, veuillez communiquer avec : Service de l assurance

Plus en détail