Les biotechs tentées par la mutualisation des compétences

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les biotechs tentées par la mutualisation des compétences"

Transcription

1 LA LETTRE DES INDUSTRIES DE LA SANTÉ ET DE LA BEAUTÉ Mercredi 18 juillet n 85 L É V É N E M E N T D E L A Q U I N Z A I N E Les biotechs tentées par la mutualisation des compétences Les biotechs santé peinent souvent à financer en early stage les ressources humaines qui leur font défaut. Une étude récente publiée par le Leem démontre que les dirigeants des biotechs gagneraient à recourir à des formules de mutualisation des compétences. Des freins culturels et juridiques empêchent toutefois la généralisation de ces pratiques. Les entreprises de biotechnologie ne disposent pas toujours des marges de manœuvre financières leur permettant d employer à plein temps les ressources humaines qui constituent pourtant leur levain. Beaucoup d observateurs pensent que ces difficultés expliquent en partie le faible taux de 20 % de réussite à l issue des phases cliniques II, contre 37 % pour les biotechs des autres pays européens et aux Etats-Unis. Dans ce contexte, l opportunité de mutualiser des compétences spécifiques entre un Advanced Medical Optics Alliance Healthcare Alnylam AstraZeneca Avanir Pharmaceuticals Avogadro Azur Pharma Bausch & Lomb BioAlliance Biogaran Bioluz Bosch Group Cardinal Health Ceva Santé Animale Chiron Cytos Dishman Pharma. & Chemicals...3 Dong Wha Pharmaceutical DSM Nutritial Product Elaiapharm Fresenius ProServe Genentech Genzyme GSK ,6 Icagen Intercell JDS Pharmaceuticals Johnson & Johnson Laboratoires Expanscience Libragen Mc Neil Consumer & Spe Méditerranée Pharma Industrie....4 Merial Norgine Pharma ILS ONT DIT Les fonctions de responsable des activités cliniques ne peuvent être partagées Renaud Nalin, président de Libragen pétences critiques, mais aussi par l inadaptation des compétences disponibles chez la sous-traitance. D après ce responsable d une biopharm française, qui a connu les affres des premiers pas, c est surtout dans les quelques mois qui succèdent à la création de l entreprise que l apport de ressources mutualisées pourrait s avérer Northwest Biotherapeutics Novartis Novavax Noven Pharmaceuticals Ouest-Développement Par Pharmaceutical Paratek Pharmaceutics Pentapharm Peregrine Phoenix Porsolt & Partners Procter & Gamble Ranbaxy Ratiopharm Roche SangamoBioSciences Sanofi-Aventis ,6 ou plusieurs laboratoires qui naturellement ne doivent pas se trouver en situation de concurrence frontale peut constituer une ébauche de solution. Ainsi, selon une étude publiée récemment par le Leem sur la mutualisation des compétences dans les PME de biotechnologie santé, le nombre d emplois qui pourraient être créés en France par une approche mutualisée serait compris entre 400 et 700, soit 4 à 8 % des effectifs actuels des biotechs santé françaises. Selon leurs dirigeants, un éventuel recours à ces pratiques serait avant tout justifié par des difficultés de financement à plein temps de com- décisif, y compris au plus haut niveau. Le prochain numéro d Actu Labo sera daté du mercredi 29 août 2007 I N D E X D E S S O C I É T É S C I T É E S Schoeller-Bleckmann Med Servier Sigma-Aldrich Silence Therapeutics Solvay Pharmaceuticals Spepharm SPi Technoflex Tercica Vaxon Biotech Ventana Vetbrands VGX Pharmaceuticals Vivalis Warburg Pincus Warner Chilcott Company Wyeth L abonné, l acheteur et l utilisateur d une publication ou d un article sur support papier ou numérique, n acquièrent qu un droit d usage (lecture par une ou plusieurs personnes, archivage à usage personnel et privé). Aucun droit de reproduction, sous quelque forme que ce soit (photocopie, scanner, copie numérique), n est inclus dans l acquisition de la publication ou de l article, si ce n est celui d une copie unique destinée à un usage strictement personnel. Toute autre utilisation est donc soumise à accord préalable de l éditeur. Toute utilisation non autorisée constitue une contrefaçon, délit pénalement sanctionné (jusqu à 2 ans d emprisonnement et 1 million d euros d amende). ACTULABO Mercredi 18 juillet 2007 n 85 1

2 L étude, qui a recensé les compétences critiques faisant souvent défaut, met ainsi l accent sur des profils de type business developper aux stades de prototypage et de proof of concept in vitro, ainsi que ceux, aux stades plus avancés, de responsable de la qualité ou responsable des affaires réglementaires, chef de projet clinique, pharmacien responsable, chargé de veille scientifique et responsable de la communication scientifique. Pour certains projets menés par des scientifiques totalement dépourvus de culture managériale, le recours au coaching ou à un CEO intérimaire (souvent un cadre dirigeant en pré-retraite) peut être recommandé. En fonction de la stratégie de l entreprise et de ses besoins, les biotechs pourront embaucher en mode partagé des cadres chevronnés ou des juniors, susceptibles d ailleurs d être titularisés à posteriori. Je ne pense pas que les compétences critiques touchant au cœur de métier d une biotech puissent être partagées. Elles doivent être soit totalement internalisées, soit totalement externalisées indique Renaud Nalin, le président de Libragen (développement de bioprocédés innovants), notamment celles relatives aux études cliniques et pré-cliniques. En revanche, la plupart des fonctions support peuvent être aisément mutualisées. Reste que l appétence embryonnaire des entrepreneurs pour ce type de démarche se heurte encore à d importants obstacles : les différentes solutions juridiques (multi-salariat, portage salarial, groupement d employeurs, contrat de travail intermittent, coopérative d emploi) répondent en effet très imparfaitement aux besoins de flexibilité, de souplesse et de sécurité des entreprises de biotechnologie. Les solutions de type entreprise individuelle ou EURL Pharma. Monde Warner Chilcott Company et le laboratoire US Paratek Pharmaceutics viennent de s associer dans un programme de développement et de commercialisation d antibiotiques (tétracyclines) à faible spectre indiqués dans le traitement de l acné et du rosacea. 2 Stratégie Pharma. Europe Roche signe un deal de 1 Md$ avec Alnylam ACTULABO Mercredi 18 juillet 2007 n 85 sont naturellement les mieux adaptées mais elles reportent le risque sur le collaborateur. D où leur faible acceptation. D ailleurs, dans leur grande majorité, les dirigeants des biotechs n ont qu une connaissance parcellaire de ces activités et ne les utilisent que de manière opportuniste et ponctuelle sans avoir validé la démarche. En revanche, lorsque ces expériences sont menées de façon proactive par des collectivités locales ou les structures gérant des pôles territoriaux de compétences, les dirigeants se sentent sécurisés et profitent d une meilleure visibilité sur ces dispositifs. Cependant, la mutualisation des compétences ne peut être mise en place qu au prix d une véritable révolution managériale. La remise en cause du lien classique de subordination du salarié à l égard de l employeur n est pas toujours facile à accepter par ce dernier souligne ainsi ce consultant en ressources humaines. Le simple partage du temps de travail constitue souvent un casse-tête. Enfin, et ce n est pas le moindre des freins à la diffusion de ces pratiques, la gestion de la confidentialité, toujours ultra-sensible dans cet univers, n incite pas les dirigeants de biotechs à retenir spontanément des profils mutualisés. Le risque zéro n existe pas conviennent les rapporteurs de l étude, toutefois, il existe des moyens pour réduire à minima ce risque, notamment en adoptant une véritable charte déontologique et en choisissant des profils d employeurs complémentaires. In fine, il n y a pas davantage de risque de perte de confidentialité qu avec un salarié lambda. Jean-Christophe Savattier Le groupe suisse Roche multiplie les initiatives. La direction vient ainsi d annoncer qu elle venait de signer une alliance majeure avec l américain Alnylam Pharmaceuticals estimée à plus de 1 Md$. Cette somme comprend le versement de royalties mais exclut les commissions sur les ventes des produits futurs développés. Cette alliance non exclusive comprend quatre domaines thérapeutiques : l oncologie, les désordres respiratoires, les troubles métaboliques et certaines affections spécifiques du foie : autant de platesformes de développement couvertes par des licences et brevets qui vont être acquises par Roche. Le deal prévoit aussi un programme de drug discovery dans le domaine des RNAi qui va se traduire notamment par le rachat d une unité de recherche d Alnylam basée à Kulmbach, en Allemagne, où sont employés une trentaine de collaborateurs. Le site deviendra le

3 centre d excellence du groupe suisse dans le domaine des RNAi. Selon toute vraisemblance, Novartis devrait conserver sa participation de 20 % dans Alnylam. En revanche, le laboratoire US Ventana, spécialiste du diagnostic, a rejeté et compte résister vigoureusement à l offre de rachat d un montant de 3 Mds$ émise par Roche. Ce dernier a déclaré que cette offre était définitive et parfaitement équitable. Immunothérapie Novartis poursuit son offensive dans les vaccins En signant récemment un deal de 270 M avec la biotech allemande Intercell et en poussant sa participation au capital de 6,1 % à 16,2 %, Novartis montre son intérêt croissant pour le marché du vaccin devenu patent avec le rachat de l américain Chiron, intervenu il y a quelques mois. Cet accord va lui permettre d accéder à une dizaine de projets de vaccins en gestation et aux plates-formes propriétaires de développement d Intercell dans le domaine de la grippe et des anti-infectieux. Par ailleurs, rappelons que le troisième laboratoire pharmaceutique mondial s est aussi signalé sur ce segment en rachetant en début d année à la biotech Cytos les droits sur un vaccin expérimental anti-tabagique. Aujourd hui, cette activité vaccins ne constitue que 3 % du CA consolidé du groupe (37 Mds$) mais ce dernier mise beaucoup sur une activité qui réalise une marge opérationnelle de plus de 30 % supérieure à celle de la branche pharma. Façonnage Technoflex sur le point de s emparer Bioluz Evoqué dans nos colonnes le mois dernier (cf. AL n 83), le rachat par Technoflex de son voisin le façonnier basque Bioluz, spécialisé dans les solutions injectables destinées à la transfusion sanguine, serait imminent. Bioluz (environ 8 M de CA, résultat net de 0,5 M ) serait en effet repris par le laboratoire dirigé par Jean-Jacques Chappaz pour un montant estimé à 6 M. L acquisition permettrait à Technoflex de se doter de capacités de remplissage et de se positionner aux yeux de ses clients comme un véritable acteur full services. Technoflex a réalisé un CA 2006 de 26,5 M, en baisse de 7,5 % par rapport à l exercice précédent. En cas de finalisation de l accord, la direction a déjà programmé un investissement chez Bioluz d au moins 2 M qui viendraient s ajouter à l enveloppe de 1,9 M programmée chez Technoflex. Thérapie génique AstraZeneca s allie avec Silence Therapeutics AstraZeneca vient d annoncer qu il allait acquérir les droits d une technologie très innovante d inhibition d expression de gènes développée par la biotech Silence Therapeutics qui est implantée à Londres et à Berlin. Le deal pourrait représenter un montant de royalties supérieur à 402,4 M$. Le programme, qui va s étaler sur une durée de trois ans, vise à développer des protéines fondées sur la technologie sirna de Silence Therapeutics notamment dans le domaine des affections respiratoires. L accord prévoit aussi une prise de participation de 10,1 M$ d AstraZeneca au capital de la biotech qui ne lui octroiera toutefois qu environ 3 % des droits de vote. Ophtalmologie Advanced Medical Optics en piste pour la reprise de Bausch & Lomb Alors que l on s acheminait vers une reprise du spécialiste mondial des produits d ophtalmologie Bausch & Lomb par le fonds Warburg Pincus dans le cadre d une opération de LBO (cf. AL n 82), le laboratoire Advanced Medical Optics (AMO) crée la surprise Pharma. Monde L américain Noven Pharmaceuticals, basé en Floride et spécialisé dans le développement de patchs transdermiques, vient d acquérir pour 135 M$, dont 125 M$ en cash, le laboratoire JDS Pharmaceuticals qui développe des traitements pour le SNC et la psychiatrie. Chimie pharma. DSM Nutritial Product, une filiale du groupe DSM, vient de racheter le suisse Pentapharm (environ 50 M$ de CA), un laboratoire spécialisé dans la fabrication de principes actifs et d ingrédients pour la cosmétique et la pharmacie (pathologies de la coagulation sanguine) Chimie pharma. L indien Dishman Pharmaceuticals & Chemicals va se porter acquéreur d activités de chimie fine, et notamment de fabrication de vitamines, auprès de Solvay Pharmaceuticals. Dans le cadre de ce deal, l usine Solvay de Veenendaal serait cédée à Dishman Pharmaceuticals. Autorisations UE L américain Northwest Biotherapeutics vient d être autorisé par les autorités sanitaires suisses à commercialiser dans ce pays le premier vaccin thérapeutique indiqué dans le traitement des tumeurs du cerveau. Le lancement est prévu pour le troisième trimestre ACTULABO Mercredi 18 juillet 2007 n 85 3

4 4 Autorisations UE GSK vient d être autorisé à commercialiser en Europe le Seretide, un produit contre l asthme dans des indications d obstruction pulmonaire. Ce traitement est, avec un CA de 3,3 Md, le produit vedette de GSK. Autorisations UE La FDA vient d autoriser la commercialisation aux Etats-Unis de l Exelon Patch destiné à traiter la maladie d Alzheimer. Le produit fait aussi l objet d une demande d autorisation pour le marché européen. Autorisations Asie Sanofi-Aventis vient d annoncer avoir obtenu une revue prioritaire au Japon pour une nouvelle indication de son antithrombotique, le Plavix, dans le traitement du syndrome coronarien aigu. SNC Azur Pharma vient d acquérir auprès d Avanir Pharmaceuticals les droits mondiaux du FaZaClo, un traitement des troubles psychotiques et de la schizophrénie. Le FaZaClo a été approuvé par la FDA et lancé en 2004 sur le marché US. Façonnage Le groupe pharmaceutique SPi, basé aux Philippines, qui développe une importante activité de sous-traitance, envisage d acquérir des unités pharmaceutiques en Inde. Le groupe a provisionné 50 M$ à cet effet. en rendant publique une offre de rachat de 4,23 Mds$, supérieure de 15 % à la proposition de Warburg Pincus (environ 3,67 Mds$). L accord signé avec ce dernier prévoyait, il est vrai, une période de 50 jours pendant laquelle Sites industriels Façonnage Repris par MPI, Elaiapharm réinvestit Le façonnier niçois Elaiapharm (environ 11 M de CA à fin mars 2007, 126 salariés) vient de sortir du plan de continuation auquel le laboratoire devait se conformer depuis sa mise en redressement judiciaire en Dans la foulée, et comme nous l avions dévoilé (cf. AL n 75), le fonds d investissement Méditerranée Pharma Industrie (MPI), récemment créé et dirigé par Joël Sandhal, a racheté 80 % du capital, notamment auprès des actionnaires historiques du sous-traitant. Roger Tedeschi reste propriétaire, à l issue de l opération, de 20 % des actions et conserve son mandat de pdg. Le nouvel actionnaire de référence a d ores et déjà recapitalisé l entreprise à hauteur de 2 M et décidé d investir. Jean-Philippe Néron, directeur commercial, nous confirme que le laboratoire va consacrer une enveloppe, au montant encore indéterminé, au doublement de la capacité de lyophilisation aujourd hui saturée. Rappelons qu Elaiapharm remplit environ 5 à 6 millions d injectables par an. La capacité de production de formes sèches (notamment comprimés et gélules) s établit à 1,5 milliard d unités et se trouve aujourd hui employée à environ 60 % affirme Jean-Philippe Néron. La croissance future du laboratoire devrait s effectuer dans les stériles et à l export, où le façonnier a emporté d importants contrats notamment au Moyen-Orient et en Europe du Nord. Sur l exercice , la direction prévoit un CA de 14 M et un résultat net positif. ACTULABO Mercredi 18 juillet 2007 n 85 le management de Bausch & Lomb était autorisé à solliciter d autres offres de reprise. Principalement installé en Californie, AMO emploie environ collaborateurs dans le monde. Pharma. France Les Laboratoires Expanscience continuent d'investir à Epernon Les laboratoires Expanscience, spécialisés dans la fabrication de produits cosmétiques (dermatologie et dermocosmétique) et pharmaceutiques pour la dermatologie, le dentaire et la rhumatologie, continuent le développement de leur unité de production basée à Epernon, près de Chartres (28). La direction industrielle nous confirme qu'outre un budget annuel moyen d'investissement de l'ordre de 4 M, près de 17 M vont être consacrés sur les trois prochaines années à l accroissement des capacités de fabrication de principes actifs qui constitue l une des activités de ce site de m 2. Le projet, qui doit notamment se traduire par la construction d un bâtiment et par l acquisition d équipements de production, sera réalisé avec la participation d une assistance à maîtrise d ouvrage spécifiquement dédiée aux aspects HQE (haute qualité environnementale). L usine d Epernon produit, outre ces API, des liquides et des pâteux pour la partie cosmétique et des gélules pour la partie pharmaceutique. Façonnage Norgine Pharma vise les marchés de la sous-traitance A Dreux (28), l usine du groupe Norgine Pharma (environ 180 collaborateurs dont 160 en CDI, 17 millions d unités produites en 2007) devrait prochainement dédier une partie de ses capacités à des activités de sous-

5 traitance, nous indique Christophe Carissimo, qui a succédé depuis le 1 er juin à Marc Ivacheff à la direction de cet établissement de m 2. L usine, totalement rénovée en 2004, est spécialisée dans trois grands types de formes : les liquides en applications buvables ou externes, les pâteux et les granulés en sachets. Tourné essentiellement vers la gastro-entérologie (laxatif Normacol) et les bains de bouche (Pyralvex), Norgine Pharma enregistre une croissance moyenne de ces volumes d environ 10 % par an. Pharma. Europe Servier aura investi 40 M à Sophyno Biotechs & Biopharms Anti-infectieux BioAlliance signe un deal avantageux avec Par Pharmaceutical La biopharm parisienne BioAlliance Pharma vient de céder au laboratoire US Par Pharmaceutical la licence pour le marché nord-américain de son produit vedette, le Loramyc, un traitement de la candidose oropharyngée des patients immunodéprimés. Le deal, jugé plus avantageux que prévu par les analystes, prévoit le versement à la signature de 15 M$ en cash, suivi d un Les laboratoires Servier viennent d inaugurer leur premier site industriel en Russie, à Sophyno dans la région de Moscou. L usine, qui aura nécessité un investissement de 40 M, devrait atteindre, après les étapes de production de lots pilotes, une capacité de 60 millions de boîtes par an. Elle emploiera alors environ 180 collaborateurs. Rappelons que les laboratoires Servier figurent au premier rang en Russie des laboratoires à princeps avec une part de marché de 5,72 % et un CA d environ 244 M. Sur les 12 derniers mois, la croissance du marché russe (environ 5,6 Mds$) s est élevée à 37 %. En 2006, la croissance de Servier sur ce marché a dépassé les 65 %. Pharma. Monde VGX Pharmaceuticals veut investir 200 M$ en Corée du Sud La biopharm US VGX Pharmaceuticals vient d annoncer son intention d établir en Corée du Sud son quartier général pour ses activités dans le sudest asiatique. Le programme va se traduire par un investissement de 200 M$ à Osong, situé à 160 km au sud de Seoul, dans la construction d une unité qui accueillera des activités de recherche et de production. VGX Pharmaceuticals, installée principalement à Philadelphie (Mass.), développe une gamme de médicaments à petites molécules, potentiellement indiqués dans le traitement du sida et de l hépatite C. Le pipe de VGX Pharmaceuticals comprend notamment le Pictovir, un médicament oral en phase II (HIV), le VGX-410 C, indiqué dans le traitement de l hépatite C, également en phase II, et le VGX-1027, un anti-inflammatoire indiqué dans le traitement de l arthrite et du diabète de type II. versement de 30 M$ lors de l approbation du produit, ainsi qu une rémunération de 30 M$ programmée sur 4 à 5 ans. A ces conditions s ajoute un taux de commission sur les ventes tout à fait significatif se réjouit Dominique Constantini, présidente du directoire de BioAlliance Pharma (68 collaborateurs). Le Loramyc, qui se situe aujourd hui en phase III aux Etats-Unis, devrait y être commercialisé en Détenteur d une AMM depuis octobre 2006, il sera lancé en France, selon toute vraisemblance, d ici à la fin de l année Clinique En marge de l inauguration de son unité russe de Sophyno (voir rubrique Sites industriels), Servier réfléchirait à la création d un centre de pharmacologie clinique à Moscou. Le 2 e laboratoire français y serait incité par le dynamisme du marché local (+ 24 % en 2006). Clinique L essai clinique récent et très attendu mené par Genzyme sur l efficacité du Hylastan, un traitement des douleurs provoquées par l arthrite, n aurait pas montré de gain spécifique par rapport au traitement de ces douleurs par un stéroïde classique. Clinique Mc Neil Consumer & Specialty Pharmaceuticals, une division de Johnson & Johnson, cesse le programme de développement d un traitement contre l anémie (sickle cell) initié avec la biopharm Icagen en raison d essais décevants enregistrés en phase III. Licence Le coréen Dong Wha Pharmaceutical vient de céder à Procter & Gamble les droits d un traitement (DW1350) appartenant à une nouvelle classe de molécules indiquées dans le traitement de l ostéoporose. Le deal, excluant le versement de royalties, pourrait s élever à 511 M$. ACTULABO Mercredi 18 juillet 2007 n 85 5

6 6 Licence Tercica a reçu 53 M$ de royalties de Genentech dans le cadre d un accord de développement et de fabrication de produits associant les facteurs de croissance (insulin-like) de Tercica et les hormones recombinantes humaines de Genentech. Licence La biopharm californienne Peregrine, spécialisée dans les traitements du cancer et de l hépatite C, vient d acquérir la licence exclusive d une nouvelle technologie de développement d un anti-angiogénèse auprès du M.D Anderson Cancer Center de l université du Texas. Vaccins Le spécialiste du vaccin Novavax a acquis auprès de Wyeth les droits d une technologie fondée sur l imitation des virus (virus-like-particle) destinée à être utilisée dans la conception et la fabrication de vaccins pour l homme. D ici à 2008, le montant total des royalties devrait s élever à 5 M$. Thérapie génique Les biopharms US Sigma-Aldrich et SangamoBioSciences s allient dans un programme de développement d agents permettant de modifier la structure de gènes d intérêt. Ce programme est fondé sur l exploitation de la technologie propriétaire ZEP de Sangamo. En Europe, où la commercialisation est espérée pour 2008, le produit sera vendu par une JV créée avec le laboratoire de spécialités Spepharm. Ce deal spécifique pourrait générer près de 29 M de revenus. Notons que le Loramyc sera fabriqué en Allemagne par une unité de Cardinal Health. BioAlliance compte aujourd hui deux autres produits en phase III : le premier, utilisant la même technologie de patch adhésif, traite l herpès des patients immunodéprimés ; le second, fondé sur les nanotechnologies, est potentiellement indiqué dans le traitement du cancer du foie. Oncologie Vaxon Biotech veut lever plus de 10 M Installé sur le Génopole d Evry (91), le laboratoire Vaxon Biotech, spécialisé dans le développement d anticancéreux fondés sur l immunothérapie, devrait réaliser une augmentation de capital comprise entre 10 et 12 M d ici à la fin de l année nous indique le CEO Philippe Berthon. Vaxon Biotech s appuyait jusqu alors sur environ 6 M de réserves constituées à partir de concours publics et de seed money. La démarche de Vaxon Biotech vient d être saluée par un article du fameux Journal of Clinical Oncology consacré ACTULABO Mercredi 18 juillet 2007 n 85 à l un des produits phares de la biotech. Les cliniciens rédacteurs indiquent en effet que le Vx 001n, un traitement du cancer du poumon non à petites cellules, développe chez le patient traité à un stade avancé (3b4) une réponse immunitaire qui améliore sa survie. Vaxon Biotech (6 collaborateurs) dispose dans le pipe d un autre produit en phase I/II et de six autres produits en discovery. Vaccins Clinique & Pré-clinique CRO Avogadro investit dans de nouvelles capacités Installée à Fontenille, près de Toulouse (31), la CRO Avogadro (environ 8 M de CA en 2006, en croissance de 30 %) est sur le point d engager un important programme de développement. Spécialisée notamment dans la bioanalyse pré-clinique, la pharmacocinétique, l étude du métabolisme et le contrôle qualité, le laboratoire, qui dispose aujourd hui d une plate-forme Vivalis s intéresse au marché des anticorps monoclonaux Le nantais Vivalis veut adresser le marché des anticorps monoclonaux thérapeutiques notamment le segment des anticancéreux. Le laboratoire de Franck Grimaud, qui a développé une plate-forme de bioproduction de cellules souches embryonnaires destinées à la fabrication de vaccins, devrait signer en 2009 un premier accord de licence avec un industriel de la pharma ou des biotechs avec lesquels des contrats de recherche viennent d être signés. La direction devrait lever le voile sur ces projets dans les prochaines semaines. Aujourd hui, le portefeuille clients de Vivalis est composé à 80 % de majors de l industrie du vaccin (Sanofi Pasteur, GSK, Merial) et à 20 % de biotechs. de m 2, va construire en plusieurs tranches près de m 2 de laboratoires. Avogadro vient dernièrement de consacrer à des aménagements et à l acquisition de nouveaux matériels. Selon la direction, le laboratoire devrait réaliser en 2007 un CA de 9 M et maintenir une croissance annuelle d environ 15 %. Avogadro emploie aujourd hui 105 salariés et table sur un courant d embauches d une douzaine de collaborateurs en 2007.

7 A U M I C R O S C O P E Porsolt & Partners à l aube de nouveaux projets Basée au Genest-St-Isle, près de Laval (53), la CRO Porsolt & Partners devrait enregistrer une croissance annuelle moyenne d au moins 10 %. Ces prévisions amènent la direction à investir prochainement plus de 8 M dans la construction d une nouvelle plate-forme d essais pré-cliniques de m 2. Elle sera opérationnelle au début de l année Née du rachat par Roger Porsolt en décembre 1999 de l activité française de la CRO canadienne Phoenix, Porsolt & Partners fait aujourd hui partie des sociétés européennes leaders dans son domaine explique son président. Dans certaines spécialités pharmacologiques, nous avons même atteint une dimension mondiale. Le laboratoire, qui réalise des études pré-cliniques d efficacité (249 par an) et de sécurité (204 par an), s est forgé une réputation d excellence dans le domaine du système nerveux central (SNC) spécialité scientifique du fondateur, mais a rapidement gagné ses lettres de noblesse dans d autres segments, notamment le cardio-vasculaire, les affections respiratoires et la pharmacodépendance. Employant aujourd hui 66 collaborateurs, dont 53 sur son site historique du Genest-St-Isle (53), la CRO (8 M de CA en 2006) devrait réaliser sur les trois prochaines années une croissance moyenne annuelle d au moins 10 % assure Roger Porsolt. Une prévision conservatrice qui conduit la direction à mettre sur le métier des projets d extension. Nous avions initialement prévu d agrandir in situ nos bâtiments actuels (environ m 2 ) mais le passage programmé à proximité de la future ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) nous a conduit à revoir notre position. PORSOLT & PARTNERS : LES POINTS-CLÉS Après d âpres négociations, la direction de la CRO a choisi de transférer l activité sur la future ZI de Glatiné, située sur le territoire de la commune, où elle engagera début 2008 la construction d un laboratoire de m 2. L investissement, qui approchera les 8 M, sera très partiellement pris en charge par Réseau Ferré de France (RFF). Cette plate-forme, prévue pour être opérationnelle dès le début de l année 2009, va nous permettre de recruter de nouveaux talents indique Roger Porsolt. Le plan d affaires prévoit, en effet, le recrutement à moyen terme d une vingtaine de collaborateurs de haut niveau. Les nouveaux talents devraient être séduits par la politique sociale engagée par la société dès sa création. Non content d associer très directement les cadres dirigeants au pilotage puisque ceux-ci détiennent 36 % des actions depuis le LMBO de 2003, Roger Porsolt se distingue aussi par une généreuse politique de redistribution des bénéfices : plus de 22,5 % du résultat net avant impôts est ainsi reversé au personnel sous forme de primes et de participations diverses. Ce qui naturellement participe au faible turn-over de notre personnel se réjouit le dirigeant. Porsolt & Partners, qui réalise déjà plus de 85 % de sa facturation hors France, nourrit de solides ambitions à l international. Mais pas question pour l heure d envisager de développer une plate-forme à l étranger. Tout simplement parce que nous souhaitons conserver le contrôle de la qualité de nos prestations analyse Roger Porsolt. Pour les marchés du sud-est asiatique, l entreprise s appuie sur un accord signé avec un laboratoire singapourien, qui pourra le moment venu déboucher sur une opération capitalistique. Siège social et plate-forme d études pré-cliniques : Le Genest-St-Isle (53). CA et effectif : 8 M de CA en 2006, 8,5 M prévus en 2006, 66 collaborateurs, dont 53 en Mayenne. Les prestations : études pré-cliniques d efficacité et de sécurité sur la cellule, les organes isolés et l animal. Le portefeuille client : près de 100 clients, dont 11 sont classés dans les 20 premiers laboratoires pharmaceutiques et 73 biotechs et biopharms. Les principaux actionnaires : Roger Porsolt (55 %), les cadres dirigeants (36 %), complété par Ouest- Développement (9 %). Les dirigeants : Roger Porsolt, président, Pierre Lacroix, vice-président. ACTULABO Mercredi 18 juillet 2007 n 85 7

8 Santé animale Le laboratoire pharmaceutique français Ceva Santé Animale a déboursé plus de 100 M$, soit environ trois fois le CA annuel de la cible, pour l acquisition du fabricant brésilien de médicaments et de vaccins vétérinaires Vetbrands. Carnet Pascal Brière, le président de Biogaran, vient d être élu président du Gemme qui regroupe en France les génériqueurs. Hubert Olivier, pdg de Ratiopharm, et Anne Bailly, présidente de Ranbaxy, ont été élus vice-présidents. Carnet François Nicol est nommé directeur des affaires financières d Alliance Healthcare France. Il succède à Olivier Féray, promu directeur financier Wholesale d Alliance Healthcare Europe et nommé au comité exécutif. Process Ingénierie Bosch Group s empare de Pharmatec Bosch Group, un fournisseur de biens et services dans le domaine de l automobile, de la construction et des biens de consommation, vient de racheter à Fresenius ProServe la société Pharmatec (aménagement de sites Juridique & Réglementaire Dépenses de santé Le plan d économie de la SS n épargne pas le médicament Insuffisant, peu crédible, bâti dans l urgence : le plan de redressement des comptes de la SS le dérapage par rapport à l objectif fixé sur 2007 devrait s élever à 2 Mds annoncé à la hâte par le gouvernement n a pas apaisé l inquiétude des observateurs qui assimilent les mesures prévues à un énième replâtrage. Le dispositif annoncé prévoit 417 M d économie (1,22 Md en année pleine) en reprenant l essentiel du plan controversé échafaudé par la CNAM. Si les assurés sociaux (130 M, 350 M industriels pharmaceutiques). Pharmatec (30 M de CA) a développé une expertise réputée dans le management des process stériles pour l industrie pharma et les entreprises de biotechnologie. L entreprise est principalement installée à Dresde et exploite aussi une filiale, Schoeller-Bleckmann Medizintechnik, à Vienne en Autriche, qui entre dans le périmètre de la cession. en année pleine) et les professionnels de santé (47 M, 190 M en année pleine) verseront leur écot à ce plan d urgence, les industriels, comme ils s en doutaient (cf. AL n 83), ne sont pas oubliés : leur quote-part devrait s élever à 55 M pour cette année via une baisse ciblée du prix des dispositifs médicaux (15 M, 50 M en année pleine) et une nouvelle baisse du prix des médicaments parmi les plus coûteux (40 M, 160 M en année pleine). Le Medef s est inquiété des conséquences des mesures d économie sur le médicament qui a contribué le plus fortement à la réduction des déficits depuis 2004 et dont l effort de recherche risque d être affecté. A retourner aux Editions d Asklépios - BP Tours Cedex 1 Je soussigné Je souscris un abonnement d un an (22 numéros) à Actu Labo au prix de 440 (tarif 2007). Une facture (TVA à 2,1 %) est adressée après la réception conjointe de l abonnement et du paiement. Entreprise ou organisation Fonction dans l entreprise Adresse Code postal Ville Tél Fax Signature et cachet de l entreprise Directeur de la publication : François-Xavier Beuzon Rédaction : François-Xavier Beuzon Jean-Christophe Savattier Diffusion : Annie Coupet Siège social : 9 rue de la Monnaie Tours Tél.: Tarif de l abonnement 2007 : 440 Imprimerie : Dupli-print (Domont) Édité par Editions d Asklépios, SARL au capital de RCS Tours gérant : François-Xavier Beuzon n de commission paritaire 1210 I ISSN Dépôt légal à parution Droits de reproduction et de diffusion réservés ActuLabo ACTULABO Mercredi 18 juillet 2007 n 85

INAUGURATION DU NOUVEAU CENTRE DE RECHERCHE PORSOLT

INAUGURATION DU NOUVEAU CENTRE DE RECHERCHE PORSOLT Porsolt S.A.S., entreprise implantée sur la commune mayennaise du Genest-Saint-Isle depuis 1984, inaugurera son nouveau Centre de Recherche le 1 er septembre 2011 en présence de nombreux acteurs et personnalités

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

Quelles opportunités pour les internes dans l industrie? Sophie Rousset Responsable relations écoles 31 mai 2012

Quelles opportunités pour les internes dans l industrie? Sophie Rousset Responsable relations écoles 31 mai 2012 Quelles opportunités pour les internes dans l industrie? Sophie Rousset Responsable relations écoles 31 mai 2012 Roche dans le monde Roche en France Nos Métiers 2 Roche, d un coup d œil Fondée à Bâle en

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

APPEL À PROJETS INNOVATION SOCIALE EN ALSACE

APPEL À PROJETS INNOVATION SOCIALE EN ALSACE APPEL À PROJETS INNOVATION SOCIALE EN ALSACE Projet :... Entreprise (s) :...... Association (s) :...... Le dossier comprend : Doc. A : Fiche de synthèse du projet d innovation sociale Doc. B : Entreprise(s)

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. COMPOSITION ET QUORUM Le Comité des ressources humaines et de la rémunération (le «Comité») est composé d au moins trois administrateurs,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMANDE PUBLIQUE Des SERVICES ACADEMIQUES

REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMANDE PUBLIQUE Des SERVICES ACADEMIQUES Limoges, le 9 juillet 2014 Le Recteur de l Académie de Limoges Chancelier de l Université à Madame et Messieurs les Inspecteurs d Académie Directeur des Services Académiques, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Nos solutions & prestations RH

Nos solutions & prestations RH Nos solutions & prestations RH 2 solutions RH Préparation Opérationnelle à l Emploi (POE) Contrat de Professionnalisation 2 prestations RH Pré-recrutement Recrutement 5 rue Condorcet - CS 20312-38093 Villefontaine

Plus en détail

L accès au marché d un médicament :

L accès au marché d un médicament : L accès au marché d un médicament : Avant de se retrouver derrière le comptoir d une pharmacie, un médicament passe par différentes phases, de la découverte de la molécule à la fixation de son prix par

Plus en détail

Appel à projets régional Télémédecine. Edition 2012

Appel à projets régional Télémédecine. Edition 2012 Appel à projets régional Télémédecine Edition 2012 RÈGLEMENT Date limite de dépôt des dossiers : 14 septembre 2012 EXPOSÉ DES MOTIFS Dans le cadre de la mise en œuvre du Contrat de projets Etat Région

Plus en détail

Base de données. économiques. et sociales. vigilance, exigences. et conquêtes. élus et mandatés. guide pratique

Base de données. économiques. et sociales. vigilance, exigences. et conquêtes. élus et mandatés. guide pratique Base de données économiques et sociales vigilance, exigences et conquêtes guide pratique élus et mandatés L article 8 de la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 a introduit un nouveau dispositif

Plus en détail

IntegraGen Résultats annuels 2013

IntegraGen Résultats annuels 2013 Clinical Genomics Experts COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE IntegraGen Résultats annuels 2013 Chiffre d affaires en augmentation de 14% Lancement du test Arisk2 en vue d évaluer le risque d autisme

Plus en détail

Ce processus décisionnel ainsi que les principes présentés sont documentés afin d en assurer l auditabilité.

Ce processus décisionnel ainsi que les principes présentés sont documentés afin d en assurer l auditabilité. REMUNERATION DES PROFESSIONNELS DES MARCHES FINANCIERS 1 - Processus décisionnel mis en œuvre pour définir la politique de rémunération de l'entreprise, y compris la composition et le mandat du comité

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

Management de projet

Management de projet Management de projet Programme de stage Le métier de Chef de Projet 2 Objectifs 2 Démarche 3 Contenu du programme 4 Modalités d intervention 5 Quelques références 6 www.laurentderauglaudre.com 1/6 370

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils Votre expert en flux documentaires et logistiques Prestations audit/conseils 1. ConseiL optimisation d exploitation courrier 2. Conseil Aménagements 3. Conseil en procédures de gestion courrier 4. Accompagnement

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

Demandons plus à la chimie

Demandons plus à la chimie Demandons plus à la chimie Réunion avec les investisseurs Luxembourg - 16 janvier 2014 Catherine Jouvet Responsable Relations Actionnaires Un acteur majeur de la chimie mondiale Nos atouts 90% du chiffre

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

Synthèse d activités 2014 www.genethon.fr

Synthèse d activités 2014 www.genethon.fr Synthèse d activités 2014 www.genethon.fr Missions Généthon a pour mission la conception, le développement préclinique et clinique ainsi que la production de médicaments de thérapie génique pour les maladies

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

Dispositif d appui au financement des entreprises

Dispositif d appui au financement des entreprises Dispositif d appui au financement des entreprises L offre de l AFD s inscrit dans le mandat que l Etat lui a donné d opérateur des plans de soutien et de relance de l économie. Pour remplir cette fonction,

Plus en détail

SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE

SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE Engagé dans une compétition internationale, Sanofi a fait le choix de la France pour y baser ses principales activités

Plus en détail

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Paris, le 13 novembre 2013 Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Pour toute information complémentaire, consultez la présentation complète disponible sur le site internet du Groupe BPCE : www.bpce.fr

Plus en détail

Charte DE LA COMMANDE PUBLIQUE Des SERVICES ACADEMIQUES

Charte DE LA COMMANDE PUBLIQUE Des SERVICES ACADEMIQUES Limoges, le 03 décembre 2015 Le Recteur de l Académie de Limoges Chancelier de l Université à Madame et Messieurs les IA-DASEN, Mesdames et Messieurs les responsables de division et de service. Charte

Plus en détail

Un atout majeur : l appartenance à un groupe financier solide CHIFFRE D AFFAIRES 2010. 25,3 milliards d euros 8000

Un atout majeur : l appartenance à un groupe financier solide CHIFFRE D AFFAIRES 2010. 25,3 milliards d euros 8000 Une expertise internationale de l assurance vie Cardif Lux International, anciennement Investlife, a été fondée en 1994 par Cardif et BNP Paribas Luxembourg. C est un des leaders de l assurance vie internationale

Plus en détail

Le présent règlement a pour objet de définir les conditions et modalités d exploitation de la marque collective simple «Les Portes du Cuir».

Le présent règlement a pour objet de définir les conditions et modalités d exploitation de la marque collective simple «Les Portes du Cuir». Préambule L association Les Portes du Cuir a pour objet la mise en œuvre d une action de promotion et de valorisation de la filière cuir en Charente et Périgord-Limousin, qui regroupe l élevage bovin,

Plus en détail

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier ACN achat public MODULE A Renforcer la stratégie achat de son établissement : atouts et clés de succès ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER 2013-15 module A Renforcer

Plus en détail

GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS N 383 699 048 RCS PARIS

GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS N 383 699 048 RCS PARIS GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS N 383 699 048 RCS PARIS ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE DU 6 JUIN 2012 RESULTATS DES

Plus en détail

PRESENTATION DU CABINET

PRESENTATION DU CABINET PRESENTATION DU CABINET Cabinet de conseil sur les opérations de cession, acquisition et levée de fonds 14, rue Marignan 75008 Paris - Tel: +33 1 42 96 58 41 - Fax: +33 1 46 22 51 27 - E-mail: info@2acapital.com

Plus en détail

Le Contrat de Sécurisation Professionnelle

Le Contrat de Sécurisation Professionnelle 13/02/2015 Le Contrat de Sécurisation Professionnelle Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) est destiné aux salariés des entreprises de moins de 1 000 salariés visées par une procédure de licenciement

Plus en détail

INGENIERIE DE COMPETENCES ET PORTAGE SALARIAL

INGENIERIE DE COMPETENCES ET PORTAGE SALARIAL INGENIERIE DE COMPETENCES ET PORTAGE SALARIAL 28, rue de la Croix Rouge - 87000 - LIMOGES Tél. : 05-55-05-95-06 Fax : 05-55-77-60-24 contact@portage-ascom.fr www.portage-ascom.fr Le portage salarial est

Plus en détail

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être Le concept Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être 1 Séduction, Evasion et Performance sont réunis dans un cadre haut de gamme pour accueillir aussi bien les femmes

Plus en détail

Manuel qualité. Société AMO GOURDEL l usinage numérique Mécanique générale de précision

Manuel qualité. Société AMO GOURDEL l usinage numérique Mécanique générale de précision Manuel qualité Société AMO GOURDEL l usinage numérique Mécanique générale de précision Création : Oct. 2012 Atelier Mécanique de l Ouest GOURDEL Z.A La verdure 85170 Belleville sur Vie Tél : 02 51 41 08

Plus en détail

Le portage salarial caractéristiques et avantages

Le portage salarial caractéristiques et avantages LE PORTAGE SALARIAL Le portage salarial caractéristiques et avantages Le portage salarial consiste à transformer des honoraires en salaires. Il permet: De bénéficier d un statut de salarié : continuité

Plus en détail

EFFICACITÉ - SIMPLICITÉ - DYNAMISME

EFFICACITÉ - SIMPLICITÉ - DYNAMISME EFFICACITÉ - SIMPLICITÉ - DYNAMISME Eurosearch & Associés, riche de l expérience de ses associés, accompagne dans la durée et de manière personnalisée les actionnaires et les dirigeants. Eurosearch & Associés

Plus en détail

Communiqué 8 novembre 2012

Communiqué 8 novembre 2012 Communiqué 8 novembre 2012 Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit en France et en Europe Coe-Rexecode mène depuis plusieurs années un programme de recherche approfondi sur l impact

Plus en détail

Information financière trimestrielle au 30 septembre 2012

Information financière trimestrielle au 30 septembre 2012 Information financière trimestrielle au 30 septembre 2012 Chiffre d affaires : En dépit d un contexte économique incertain, le groupe Capgemini a réalisé au 3 ème trimestre 2012 un chiffre d affaires consolidé

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE. 06 Janvier 2014, Lyon

PRESENTATION GENERALE. 06 Janvier 2014, Lyon PRESENTATION GENERALE 06 Janvier 2014, Lyon CONTEXTE GENERAL DES ANTICORPS EN FRANCE MABDESIGN CONCLUSION PRÉSENTATION GÉNÉRALE CONTEXTE GENERAL DES ANTICORPS EN FRANCE Un écosystème de l anticorps riche

Plus en détail

Fondation MAAF Assurances Fondation d entreprise (mis à jour du conseil d administration du 13 novembre 2013)

Fondation MAAF Assurances Fondation d entreprise (mis à jour du conseil d administration du 13 novembre 2013) STATUTS Fondation MAAF Assurances Fondation d entreprise (mis à jour du conseil d administration du 13 novembre 2013) Les FONDATEURS soussignés : MAAF Assurances Société d'assurance mutuelle à cotisations

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

CONCOURS PHOTOS. Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire

CONCOURS PHOTOS. Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire CONCOURS PHOTOS Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire Partenaires historiques du secteur de l économie sociale en protection

Plus en détail

Diagnostics, accompagnements et appui RH

Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics, accompagnements et appui RH Diagnostics et accompagnements Prestations de conseil financées à 100% par le Fafih Pour des entreprises de 1 à 250 salariés Assurées par des cabinets spécialisés

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE RETRAITE COLLECTIVE LA DIRECTION DU MARCHÉ DES ENTREPRISES 1

LES DISPOSITIFS DE RETRAITE COLLECTIVE LA DIRECTION DU MARCHÉ DES ENTREPRISES 1 LES DISPOSITIFS DE RETRAITE COLLECTIVE 1 Des solutions simples pour répondre à différents besoins Droits individualisés (compte individuel ouvert au nom de chaque salarié de l entreprise) 3 Contrat de

Plus en détail

ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE

ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE LE PLAN DE FORMATION 2 CONTEXTE L article 7 de la loi de 1984 modifié par l article 7 de la loi du 19 février 2007 stipule que : «Les régions, les départements,

Plus en détail

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC

POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC POLITIQUE D'INVESTISSEMENT DE CAPITAL FINANCIÈRE AGRICOLE INC. FILIALE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC 10 avril 2014 2 MISSION La Financière agricole du Québec a constitué une filiale d investissement,

Plus en détail

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Il n y a rien dans le monde qui n ait son moment décisif, et le chef-d oeuvre de la bonne conduite est de connaître

Plus en détail

Accès aux antiviraux contre les hépatites dans les pays à bas et moyens revenus : produire localement des génériques. Maurice Cassier CNRS CERMES3

Accès aux antiviraux contre les hépatites dans les pays à bas et moyens revenus : produire localement des génériques. Maurice Cassier CNRS CERMES3 Accès aux antiviraux contre les hépatites dans les pays à bas et moyens revenus : produire localement des génériques Maurice Cassier CNRS CERMES3 Production de génériques dans les PVD et accessibilité

Plus en détail

Les fondamentaux des Ressources Humaines

Les fondamentaux des Ressources Humaines Les fondamentaux des Ressources Humaines Référence GRH-01 JOUR 1 Les grands principes de la fonction RH Acquérir une vision globale de la gestion des ressources humaines dans l'entreprise. Maîtriser les

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE-

AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE- AIDE A L IMMOBILIER D ENTREPRISE Convention n 20..-C-DGAD-DEE- ENTRE Le Département de la Vienne, Place Aristide Briand, BP 319, 86008 POITIERS Cedex, représenté par le Président du Conseil Général, Monsieur..,

Plus en détail

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Comptabilité et Gestion des Organisations est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire, au sein des services administratifs,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées

DOSSIER DE PRESSE. Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2014 Déploiement de la fibre optique sur le territoire : premiers travaux à Mées I. Pourquoi la fibre optique? II. Rappel du projet III. Calendrier de déploiement de la fibre

Plus en détail

Investissements dans la maturation de projets innovants

Investissements dans la maturation de projets innovants Investissements dans la maturation de projets innovants Préambule Créée en Janvier 2012, la SATT Conectus Alsace est une Société par Actions Simplifiées (SAS) de 1 million d euros de capital social dont

Plus en détail

IntegraGen Résultats annuels 2014

IntegraGen Résultats annuels 2014 Clinical Genomics Experts COMMUNIQUÉ DE PRESSE - DIFFUSION IMMÉDIATE IntegraGen Résultats annuels 2014 Chiffre d affaires en augmentation de 12% Réduction des pertes de 59% Installation de la première

Plus en détail

Santé. Shanghai : 21 au 25 octobre 2012. Mission Santé à Shanghai. soutient l action d ERAI

Santé. Shanghai : 21 au 25 octobre 2012. Mission Santé à Shanghai. soutient l action d ERAI Santé Mission Santé à Shanghai Shanghai : 21 au 25 octobre 2012 LA SANTE EN CHINE La République populaire de Chine est aujourd hui la deuxième économie du monde, et son marché pharmaceutique est le reflet

Plus en détail

Un diplôme reconnu et recherché

Un diplôme reconnu et recherché Un diplôme reconnu et recherché Le cycle d enseignement EID délivre avec le même taux de réussite (90%) le même diplôme que le cycle initial à savoir, le D.U.T. G.E.A. Il permet de concilier études et

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés

Plan PME - ENVIRONNEMENT ACCES Rhône-Alpes- CAP ENERGIE. CONSULTATION EXPERTS en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés Consultation de sociétés d Expert en Efficacité énergétique des sites industriels et des procédés, pour la réalisation d interventions auprès des PME/PMI dans le cadre du programme CAP ENERGIE Contexte

Plus en détail

PROVOCATEUR DE PERFORMANCE

PROVOCATEUR DE PERFORMANCE DE PERFORMANCE PROVOCATEUR DE PERFORMANCE PROVOCATEUR Notre société s est créée en 1996 autour d une ambition forte. Apporter une réponse globale, personnalisée et innovante à nos clients pour les aider

Plus en détail

Le contrat de licence

Le contrat de licence Le contrat de licence Check-list pour la négociation d un contrat de licence AVERTISSEMENT : Nos check-lists ont pour but de vous aider à formuler certaines questions à se poser lorsque vous négociez des

Plus en détail

Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE, président, Olivier CHALLAN BELVAL et Jean-Christophe LE DUIGOU, commissaires

Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE, président, Olivier CHALLAN BELVAL et Jean-Christophe LE DUIGOU, commissaires Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 6 février 2013 portant décision relative à l approbation de contrats conclus entre GRTgaz et l entreprise verticalement intégrée

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé»

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Evolution prospective des métiers et recommandations en matière de ressources humaines Version du 17 janvier BPI 37, rue du Rocher 75008 Paris France Tel:

Plus en détail

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine Generali Espace Lux Au service de la structuration de votre patrimoine Vous recherchez des solutions pour optimiser la structuration de votre patrimoine ou vous accompagner dans votre mobilité? Generali

Plus en détail

ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE

ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE DAMIEN PÉAN ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE LES GUIDES PRATIQUES GESTION - COMPTABILITÉ - FINANCE Comprendre les comptes annuels et améliorer la situation financière de l entreprise

Plus en détail

Trading Update. 3 ème trimestre 2008. Information règlementée

Trading Update. 3 ème trimestre 2008. Information règlementée Trading Update 3 ème trimestre 2008 Information règlementée Bruxelles - 3 Novembre 2008 A. Performance financière durant le 3 ème trimestre 2008 1. La performance opérationnelle des unités de cogénération

Plus en détail

Toute modification de l accord de Participation doit faire l objet d un avenant à l accord initial conclu selon les mêmes modalités et d un dépôt à

Toute modification de l accord de Participation doit faire l objet d un avenant à l accord initial conclu selon les mêmes modalités et d un dépôt à La Participation Dispositif d épargne collectif obligatoire dans les entreprises de 50 salariés qui consiste à distribuer une partie des bénéfices annuels. 1 Champ d application La participation est obligatoire

Plus en détail

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies Chapitre V La mise en œuvre des stratégies 1 Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise Base Base de de l l avantage concurrentiel dans dans l industrie Action stratégique Environnement de

Plus en détail

immobilier Les garanties de vente optimisée Notre philosophie w w w. g c i - p o r t a g e. c o m LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER

immobilier Les garanties de vente optimisée Notre philosophie w w w. g c i - p o r t a g e. c o m LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER Les garanties LES DONNÉES PROFESSIONNELLES GCI IMMOBILIER SARL GCI, Société à Responsabilité Limitée au capital de 8000,00 Euros dont le siège est situé à Z.I. Saint Maurice, 04100 Manosque, inscrite au

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

Notre mission : Faciliter l'export Un atout en PLUS

Notre mission : Faciliter l'export Un atout en PLUS Notre mission : Faciliter l'export Un atout en PLUS Les classiques : Le diagnostic stratégique Le réseau Mentorat Etude des marchés et veille sur mesure Eprouver l offre l adapter Prospecter et générer

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

Legal & General (France) Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence

Legal & General (France) Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence (France) Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Un des plus grands groupes financiers européens...p3 en France Au service des Particuliers et des Entreprises...p4 en quelques

Plus en détail

Mut u ua u li l s i atio i n o n de d l a l F o F r o matio i n Boîte à outils 2012

Mut u ua u li l s i atio i n o n de d l a l F o F r o matio i n Boîte à outils 2012 Mutualisation de la Formation Boîte à outils 2012 La Mutualisation de la Formation De quoi s'agit-il? se regrouper pour concevoir et/ou participer à des actions de formations communesentre structures différentes

Plus en détail

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises?

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? L industrie du transport aérien est connue pour la volatilité du prix des billets. Ce phénomène peut rendre

Plus en détail

MERCK LIVING INNOVATION

MERCK LIVING INNOVATION MERCK LIVING INNOVATION Depuis 1668 66 pays 4 divisions Pharmacie et Chimie 38 000 employés 1,5 milliard d investis en R&D en 2013 11,1 milliards d de CA total en 2013 2 Nous sommes Merck! Merck est une

Plus en détail

Il est constitué entre les soussignés une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant pour titre : Gixe.

Il est constitué entre les soussignés une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant pour titre : Gixe. Gixe Statuts d association conforme à la loi du 1er juillet 1901 1 Constitution Il est constitué entre les soussignés une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS Etablissement public foncier de Languedoc-Roussillon créé par décret n 2008 670 du 2 juillet 2008 1 QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS A. LES RECETTES LES HYPOTHESES SUR LE NIVEAU DES RECETTES

Plus en détail

Commune de Salles Remise en état du logement de l école Acte d Engagement MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX ACTE D ENGAGEMENT

Commune de Salles Remise en état du logement de l école Acte d Engagement MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX ACTE D ENGAGEMENT MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX ACTE D ENGAGEMENT Commune de SALLES Personne Responsable du Marché représentant le pouvoir adjudicateur (PRM) : Monsieur le Maire de Salles Personne habilitée à donner les renseignements

Plus en détail

CORDEE TPE Dossier de demande de subventtion

CORDEE TPE  Dossier de demande de subventtion CORDEE TPE Dossier de demande de subvention L ensemble du dispositiff est organisé et coordonné par : L Agglomération Royan Atlantique Cette aide est cofinancée par : L Agglomération Royan Atlantique,

Plus en détail

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité Chambre de Commerce et d industrie de Lyon Novacité [LE BUSINESS PLAN] Le Centre Européen d'entreprise et d'innovation Novacité (CEEI Novacité) est une structure animée par la Chambre de Commerce et d'industrie

Plus en détail

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Prospective des dispositifs médicauxm : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Dominique Carlac h - Directrice Générale D&C LYON 19 Bd Deruelle 69 003 Lyon Tél :

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf.

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf. AGEFOS PME Ile-de-France Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf 17 décembre 2009 Contact : Christelle Soury AGEFOS PME IDF Délégation Sud

Plus en détail

DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL CONSULTING

DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL CONSULTING Consulting DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL CONSULTING Un véritable expert pour réussir votre développement international Développement International Consulting / SAS / Siège :70, rue LAURISTON, 75116 PARIS

Plus en détail

Découvrez le 1 er e-learning du voyage d affaires

Découvrez le 1 er e-learning du voyage d affaires Présente de Découvrez le 1 er e-learning du voyage d affaires Faites confiance à l image pour apporter à vos collaborateurs ou à vous-même la meilleure formation en ligne du voyage d affaires destinée

Plus en détail

BNP Paribas. Renforcement du Leadership Européen de Cetelem dans le Crédit à la Consommation. 29 mars 2005

BNP Paribas. Renforcement du Leadership Européen de Cetelem dans le Crédit à la Consommation. 29 mars 2005 BNP Paribas Renforcement du Leadership Européen de Cetelem dans le Crédit à la Consommation 29 mars 2005 1 Plan de la présentation Une opportunité unique Cofinoga: un acteur majeur du crédit à la consommation

Plus en détail

expertise complète pour vos projets

expertise complète pour vos projets Choisissez une expertise complète pour vos projets d entrepreneur > Une vision globale pour bien assurer >toute l entreprise et la vie privée. > ASSURANCES DE PERSONNES ASSURANCES DES BIENS Obligations

Plus en détail

Partenariat entre Saham Finances et Cegedim-Activ

Partenariat entre Saham Finances et Cegedim-Activ COMMUNIQUE DE PRESSE Partenariat entre Saham Finances et Cegedim-Activ Dans le cadre du développement de l assurance santé, Saham Finances filiale du Groupe Saham, signe un partenariat stratégique avec

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

VISIBILITÉ EFFICACITÉ PROXIMITÉ MODERNITÉ. www.facilis.immo

VISIBILITÉ EFFICACITÉ PROXIMITÉ MODERNITÉ. www.facilis.immo VISIBILITÉ EFFICACITÉ PROXIMITÉ MODERNITÉ www.facilis.immo QUI SOMMES-NOUS? FACILIS Immobilier est un réseau national d agents mandataires et consultants immobiliers qui connait un fort développement.

Plus en détail

Avis du Comité d alerte n 2015-2 sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie

Avis du Comité d alerte n 2015-2 sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie Comité d alerte sur l évolution des dépenses d assurance maladie Le 26 mai 2015 Avis du Comité d alerte n 2015-2 sur le respect de l objectif national de dépenses d assurance maladie Dans son avis rendu

Plus en détail

Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France

Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France 2007 Priorité Santé Les propositions du Manifeste des Entreprises du Médicament pour l avenir de la France Au nom des 25 000 chercheurs de nos entreprises dans les Sciences de la vie Au nom des 300 000

Plus en détail

Accord collectif national sur la mobilité inter-entreprises du 25.06.04

Accord collectif national sur la mobilité inter-entreprises du 25.06.04 Accord collectif national sur la mobilité inter-entreprises du 25.06.04 Préambule La mobilité inter-entreprises répond aux objectifs suivants : - Développer l identité collective en constituant un facteur

Plus en détail

DÉPARTEMENT DU VAL D OISE

DÉPARTEMENT DU VAL D OISE DÉPARTEMENT DU VAL D OISE MAINTENANCE PREVENTIVE ET CURATIVE DE L ECLAIRAGE PUBLIC ILLUMINATIONS DE FIN D ANNEE INSTALLATIONS SPORTIVES MATS D ECLAIRAGE DES STADES SIGNALISATION TRICOLORE SIGNALISATION

Plus en détail

Service emploi & formation Catherine Le Goff E-mail : legoff@fin.fr Tél. : 05 46 50 60 51

Service emploi & formation Catherine Le Goff E-mail : legoff@fin.fr Tél. : 05 46 50 60 51 N 3 10 juin 2005 Formation REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Service emploi & formation Catherine Le Goff E-mail : legoff@fin.fr Tél. : 05 46 50 60 51 Les Flash-infos sont disponibles sur le site

Plus en détail