PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE"

Transcription

1 PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée École : St-Antoine

2 L école et son milieu Desservant une population de 2003 habitants dont le revenu est de $ par famille. Une école en milieu favorisé jumelée à l école St-Pierre d Alma. Elle a une clientèle de 131 élèves. 2 classes cycle, une classe intercycle, une classe de 1 re année, une classe de maternelle et une classe de 6 e année. Sur les 6 titulaires, une classe y enseigne depuis plus de 16 ans. Un comité OPP restreint, mais créatif et artistique (27,7 % de parents). 85 % des parents assistent aux rencontres de septembre et 100 % à la remise des bulletins. Plusieurs projets communautaires en lien avec l environnement : la serre, l entretien et la création des balconnières pour le complexe «Grandmont», marchethon pour la fondation de l Hôtel-Dieu d Alma, etc. Gagnant d un laboratoire informatique de $ avec le concours de Bureau en Gros «Recycler pour l éducation». 2

3 Forces. Le projet serre; Un programme d aide aux devoirs; Le programme d anglais intensif; Le programme reconnaissance; Le Marchethon annuel de la Fondation de l Hôtel-Dieu d Alma; Le décloisonnement pédagogique; Personnel impliqué tant au niveau de la formation que dans la participation aux différents comités et activités de financement; Près de la moitié du personnel sont des citoyens de la communauté; Parents très collaborateurs; Élèves participent à de nombreux spectacles. Défis Énumérer les principaux défis à relever : Améliorer la compétence «Résoudre une situation problème»; Améliorer la compétence en écriture; Améliorer l offre des activités en parascolaire; Améliorer la sécurité du débarcadère et des piétons; Mener à terme le projet de construction d un gymnase. 3

4 Plan de réussite Orientation 1 : L école doit déboucher sur l acquisition de connaissances et d habiletés utiles pour répondre aux exigences de la société d aujourd hui. Objectif 1 : Diminuer de 3 % (3 élèves) le nombre d élèves du 1 er au 3 e cycle qui ont 69 % et moins à la compétence «Écrire des textes variés»d ici juin (Ou passer de 15/92 à 13/101 élèves.) Articles dans le journal local, les Potins de Saint-Antoine Articles réalisés par 19 élèves ciblés. Les articles sont publiés dans le journal local sous la rubrique «Les potins de St-Antoine». Il y a une parution par mois. Les élèves ciblés sont des élèves en difficultés en écriture et cette étape permet de les aider à appliquer toutes les stratégies d écriture nécessaire à produire des textes de qualité. Production d un mini journal sur la vie et les activités de l école Production d un mini journal (L Écolporteur) sur la vie et les activités à l école. Un journal est paru cette année, en juin à raison de 130 exemplaires. Dans ce numéro, 87 élèves ont participé pour un total de 32 articles écrits C est une parution annuelle. Phrase dictée du jour Les phrases dictées du jour sont construites à partir des mots de vocabulaire qui sont à l étude pendant la semaine. Elles ont été réalisées à raison de deux fois par semaine dans chaque groupe. Un prétest et un posttest a permis de faire ressortir que les élèves ont amélioré la compréhension de la graphie des mots. Nos résultats de mai 2014 nous démontrent une amélioration au niveau lexical et grammatical. 4

5 Évaluation du premier objectif Suivi et mesures : Articles dans le journal local, les Potins de Saint-Antoine Cette activité a suscité un grand intérêt de la part des élèves ciblés (19 au total). D ailleurs, une grille d appréciation est remise aux élèves ciblés afin de vérifier leur motivation. Au fil des articles (31 au total), nous avons pu observer l augmentation de la motivation et de l implication des jeunes. La qualité de la rédaction et de la correction a été soulignée. De plus, c est un lien privilégié avec la communauté de Saint-Gédéon. Nous retenons cette activité pour le plan de réussite de l an prochain. Production d un mini journal sur la vie et les activités de l école Un journal est paru cette année, en juin à raison de 130 exemplaires. Dans ce numéro, 27 élèves ont participé pour un total de 22 articles écrits. En observant le tableau en annexe, 32 % des élèves ont été sollicités par le titulaire pour écrire un texte comparativement à 35 % ayant écrit sur une base volontaire. Dans ce 67 %, la proportion des filles est supérieure à celle des garçons. Par contre, lorsqu ils sont sollicités par le titulaire, on retrouve un pourcentage égal de garçons que de filles. Pour stimuler davantage le goût de l écriture, des coins d écriture ont été aménagés afin d accroître le nombre d articles écrits sur base volontaire. La phrase dictée du jour Les phrases dictées du jour sont construites à partir des mots de vocabulaire qui sont à l étude pendant la semaine. Elles ont été réalisées à raison de deux fois par semaine dans chaque groupe. Un prétest et un posttest a permis de faire ressortir que les élèves ont amélioré la compréhension de la graphie des mots. Nos résultats de mai 2014 nous démontrent une amélioration au niveau lexical et grammatical. Enseignement quotidien de la conscience phonologique au préscolaire Cet enseignement a été réalisé quotidiennement dans les groupes de maternelle. Le test «Indisse» a permis de constater que tous les élèves ont progressé en compensant le prétest et les posttests. Toutes les activités ont permis d augmenter l intérêt de l écriture chez les élèves en leur offrant des contextes variés et signifiants. 5

6 Finalement, les parents ont la possibilité de voir le travail d écriture réalisé par les élèves de l école Saint-Antoine. Il porte donc le nom approprié «L Écolporteur» afin de colporter et faire le lien de l école à la maison. Nous considérons que cette activité a contribué à l atteinte de notre objectif et nous le reconduisons pour l an prochain. Degré d atteinte de l objectif À l aide de ces 3 étapes, l écriture était véritablement au centre de l apprentissage de l élève. Nous constatons que toutes les activités ont aidé à augmenter l intérêt de l écriture chez les élèves en leur offrant des contextes variés et signifiants. Pour vérifier la progression des apprentissages et l atteinte de notre objectif, nous nous sommes basés sur les résultats GPI de novembre 2013 comparativement à ceux de mars Nous avions 15/92 (16,4 %) élèves ciblés en juin Ces données nous indiquent que notre objectif n est pas encore atteint, car nous avons 20/101(19,8 %) élèves en mars 2014 qui se situent sous la note de 69 %. Nous remarquons que le pourcentage de garçons ayant un résultat inférieur à 69 % est supérieur à celui des filles (14 garçons, 6 filles). Le fait que nous ayons accueilli 4 nouveaux élèves ayant des difficultés d apprentissage pourrait expliquer ces résultats. Ce n est qu en septembre 2014, après l analyse des résultats de juin 2014, que nous pourrons confirmer l atteinte ou non de notre objectif. C est pourquoi nous le reconduisons l an prochain en utilisant les étapes déjà mentionnées. 6

7 Plan de réussite Orientation 2 : L école doit déboucher sur l acquisition de connaissances et d habiletés utiles pour répondre aux exigences de la société d aujourd hui. Objectif 2 : Diminuer de 3 % le nombre d élèves ayant un résultat inférieur à 69 % pour la compétence «Résoudre» d ici juin 2014 (ou passer de 26/92 à 25/101 élèves). Moyen : S exercer pour mieux performer! Situation d apprentissage et d évaluation Réaliser au moins une situation d apprentissage et d évaluation en mathématiques (SAE) à partir de la banque entre novembre 2014 et mars Situations d application S exercer à résoudre des situations d application à l aide de la banque de SA., en raison de 2 à 4 fois par mois d octobre 2014 à avril Utiliser la même grille de correction pour les SAE Tous les enseignants utilisent la même grille de correction. 7

8 Évaluation du deuxième objectif Suivi et mesures : Réaliser au moins une situation d apprentissage et d évaluation en mathématiques (SAE) à partir de la banque entre novembre 2013 et mars 2014 Pour vérifier la validité de cette étape, un prétest a été administré en octobre ou novembre par les enseignants de la 1 re à la 5 e année. Le résultat moyen au prétest s élève à 52,43 %. Cet outil a été fourni par le conseiller pédagogique. Ce dernier a accompagné les enseignants tout au long de la démarche. Il nous a également fourni une banque de situations d apprentissage (SA) et situations d apprentissage et d évaluation (SAE). De novembre à avril, les élèves ont réalisé entre deux ou trois SA en guise de pratique. Les étapes de résolution de problèmes (napperon) ont été modélisées par les enseignants. Ensuite, les enseignants ont suivi la démarche de l enseignement explicite (pratique guidée et autonome). En avril 2014, le posttest a été administré aux mêmes élèves (1 re à la 5 e ). Cet outil d évaluation était similaire en niveau de difficulté aux prétests afin de mieux comparer les résultats entre les deux. La moyenne obtenue est de 74,43 %. Nous observons un écart de 22 %. C est très impressionnant! L augmentation varie de 7,1 à 32,4 % par groupe. Il faut mentionner que, à la suite des faibles résultats du premier bulletin, l enseignante en orthopédagogie a donné du soutien supplémentaire à quelques élèves ciblés en groupes de besoins. Notons que les enseignants furent libérés pour corriger les évaluations du prétest et du posttest, ce qui a été grandement apprécié ( voir annexe 2). S exercer à résoudre des situations d application à l aide de la banque de SA Tous les enseignants de la 1 re à la 5 e année ont donné l occasion aux élèves de pratiquer des SA d octobre à juin, en raison de 2 à 4 fois par mois. À la suite d une compilation d un tableau de suivi de mesure, nous constatons que la majorité des élèves suivent les 4 étapes de résolution de problèmes sans nécessairement utiliser le napperon. En effet, cet outil n est pas toujours évident à utiliser pour les élèves, car cela occasionne des pertes de temps pendant la démarche. C est pourquoi certains enseignants préfèrent le cahier quadrillé pour faire les étapes de la démarche. 8

9 Utilisation de la même grille de correction pour les SAE Les enseignants ont tous utilisé la même grille d évaluation. Cet outil avait été préalablement expliqué dans les formations. Elle était bien comprise par l ensemble des enseignants. Le degré d atteinte de l objectif 2 en mathématiques: À l aide de ces 3 étapes, la résolution de problèmes était véritablement au centre de l apprentissage de l élève. En proposant un modèle de démarche et en leur offrant différentes stratégies de résolution, les élèves sont mieux outillés dans cette compétence. Le fait de vivre plusieurs SA ou SAE rend les jeunes plus confiants et autonomes face aux défis à relever. Pour vérifier la progression des apprentissages et l atteinte de notre objectif, nous nous sommes basés sur les résultats GPI de juin 2013 comparativement à ceux de mars Nous avions 26/92 (28,3 %) élèves ciblés en juin Ces données nous indiquent que notre objectif n est pas encore atteint, car nous avons 32/101 (31,7 %) élèves en mars 2014 qui se situent sous la note de 69 %. Nous constatons qu il y a peu de différence entre les filles et les garçons (17 garçons, 15 filles). Le fait que nous ayons accueilli 4 nouveaux élèves ayant des difficultés d apprentissage pourrait expliquer ces résultats. En somme, ce n est qu en septembre 2014, après l analyse des résultats de juin 2014, que nous pourrons confirmer l atteinte ou non de notre objectif. C est pourquoi nous reconduisons cet objectif l an prochain en utilisant les étapes déjà mentionnées. 9

10 Plan de réussite Saint Antoine mis à jour le 26 mai 2014 Orientation 1 : L école doit déboucher sur l acquisition de connaissances et d habiletés utiles pour répondre aux exigences de la société d aujourd hui. OBJECTIF 1 : Diminuer de 3 % le nombre d élèves du 1 er au 3 e cycle qui ont 69 % et moins à la compétence «écrire des textes variés» d ici juin 2015». (Ou passer de 15/92 à 13/101 élèves.) Choix de l objectif : À la lumière des résultats de mars 2014, nous allons continuer à appliquer nos étapes pour améliorer nos résultats dans cette compétence. Description du premier moyen du premier objectif : Promouvoir l écriture par des situations concrètes et authentiques, comme l écriture d articles qui sont publiés dans un journal et par l uniformisation de nos pratiques pédagogiques à chaque semaine, nous pensons mieux promouvoir la réussite pour cette compétence. Moyen 1 : Promouvoir l écriture Statut du moyen : Nouveau (1 re année) 1. Production d articles de journaux écrits par les élèves: (Les Potins de Saint-Antoine dans l Info Grandmont, l Écolporteur) 2. Enseignement de l orthographe avec la phrase dictée du jour au moins 2 fois par semaine Responsables L enseignante orthopédagogue Direction et conseillère pédagogique Échéanciers (fréquence, intensité et durée) Tout au cours de l année (octobre 2014 à mai 2015). septembre 2014 à avril 2015 Indicateurs et outils Suivi et mesure Le nombre d articles produits. Le nombre d élèves ayant écrit des articles de façon spontanée ou de façon imposée. Tableau de suivi du plan Prétest et posttest d octobre à avril 2015 (dictées de la 1 re à la 6 e année) Tableau de suivi du plan Résultat Diminuer de 3 % le nombre d élèves du 1 er au 3 e cycle qui ont 69 % et moins à la compétence «Écrire des textes variés d ici juin 2015». (Ou 10

11 3. Enseignement quotidien de la conscience phonologique au préscolaire Enseignante du préscolaire septembre 2014 à juin 2015 Test Indice en fin d année passer de 15/92 à 13/101 élèves.) Conditions de réalisation Conditions administratives Accompagnement sur la phrase dictée du jour Accompagnement de la conseillère pédagogique Outils pour prétests et posttests Support de l enseignante en orthopédagogie pour l écriture d articles par des élèves Actualiser les stations d écriture dans les classes Libération pour le comité plan de réussite Budget pour le projet serre Prévoir un budget pour l impression en couleur du journal Prévoir du budget pour bonifier nos stations d écriture Budget de formation et de libération pour la correction Budget pour de la concertation au besoin. Évaluation du moyen : 11

12 Plan de réussite Saint Antoine révisé le 26 mai 2014 Orientation 1 : L école doit déboucher sur l acquisition de connaissances et d habiletés utiles pour répondre aux exigences de la société d aujourd hui. OBJECTIF 2 : Diminuer de 3 % le nombre d élèves ayant un résultat inférieur à 69 % pour la compétence «Résoudre» d ici juin (Ou passer de 26/92 à 25/101 élèves.) Choix de l objectif : À la lumière des résultats de mars 2014, nous allons continuer à appliquer nos étapes pour améliorer nos résultats dans cette compétence. Description du premier moyen du deuxième objectif : S exercer pour mieux performer! Les situations d application devraient aussi permettre à nos élèves de mieux exercer leur raisonnement en mathématiques et transférer leurs connaissances dans des situations plus complexes. Moyen 1 : S exercer pour mieux performer Statut du moyen : Nouveau (1 re année) Étapes de la mise en œuvre du moyen 1. Réaliser au moins une situation d apprentissage et d évaluation en mathématiques (SAE) à partir de la banque entre novembre 2014 et mars Responsables Direction et conseiller pédagogique Échéanciers (fréquence, intensité et durée) Du 15 au 31 octobre 2014 (2 e à 6 e année) février 2015 (1 re année février et mars 2015 (autres SAE possible) Du 1 er au 15 avril 2015 Prétest Indicateurs et outils Suivi et mesure Tableau de suivi des étapes Posttest Résultat Diminuer de 3 % le nombre d élèves ayant un résultat inférieur à 69 % pour la compétence «Résoudre» d ici juin (Ou passer de 26/92 à 25/101 élèves). 12

13 2. Exercisation de situations d application à l aide de la banque de SA. Comité plan de réussite octobre 2014 à avril 2015 Comptabiliser le nombre d exercices faits dans chacune des classes au moins une fois par mois. Tableau de suivi des étapes 3. Utilisation de la même grille de correction pour les SAE Comité plan de réussite Tout au long de l année. Tableau de suivi des étapes Conditions de réalisation Prévoir du temps de rencontre pour le suivi du moyen Utiliser le napperon «Stratégies en mathématiques» fréquemment Accompagnement du conseiller pédagogique Outils pour prétests et posttests Banque de SA et de SAE Conditions administratives Budget pour l accompagnement du conseiller pédagogique Budget pour de la concertation au besoin Budget de formation et de libération pour la correction Budget pour libération du comité du plan de réussite Budget pour la création de matériel au besoin Budget pour la serre 13

14 Annexe 1 Phrase dictée du jour Tableau comparatif de la phrase dictée du jour Année scolaire Résultats prétest octobre, novembre et posttest dictée mai 2014 groupe SEXE Lexicale écart grammaticale écart 21 Garçons pré 31,3 37,6 21 Garçons post 35,4 4,1 37,9 0,3 21 Filles pré 35, Filles post 39,2 3,8 39,9 1,9 31 Garçons pré 51,5 49,5 31 Garçons post 53,3 1,8 51 1,5 31 Filles pré 55 51,7 31 Filles post 57,4 2,4 57, Garçons pré 55, Garçons post 55,6-0,2 57,2 6,2 41 Filles pré Filles post 54,5-1,5 47,8-4,2 42 Garçons pré 53,7 58,2 42 Garçons post 59,2 5,5 62,7 4,5 42 Filles pré 63 63,8 42 Filles post 63,8 0,8 65,5 1,7 51 Garçons pré 59,5 65,9 51 Garçons post 63,1 3,6 64, Filles pré 63 65,8 51 Filles post 65,3 2,3 67,3 1,5 total Garçons +filles 22,60 18,40 moyenne 4,52 3,68 total Garçons 14,8 11,5 moyenne 2,47 1,92 total Filles 7,8 6,9 moyenne 1,3 1,15 14

15 Annexe 2 Prétest et posttest mathématiques Tableau comparatif Année scolaire Prétest et posttest mathématiques groupes prétest posttest total 11 80,3 87,4 7, ,2 86,6 30, ,3 76,2 9, ,1 55,7 30, ,6 21, ,7 73,1 32,4 Total 132 Moyenne 22 15

16 Annexe 3 Articles du journal Écolporteur Année scolaire JOURNAL ÉCOLPORTEUR Parution JUIN 2014 Niveau Nombre de Journalistes Sur base volontaire Sollicité par le titulaire Fille Garçon Fille Garçon Maternelle Maternelle re année e année e -4 e années e -5 e années e année Total % 22 % 13 % 16 % 16 % 65 % participation 16

PROJET ÉDUCATIF 2012-2017

PROJET ÉDUCATIF 2012-2017 PROJET ÉDUCATIF 2012-2017 Orientation 1 Objectif 1.1 Soutenir le développement des compétences en français, en mathématique et en anglais. Améliorer la compétence Écrire en français pour les 3 cycles.

Plus en détail

Projet éducatif 14-19 de l école du Buisson et son plan de réussite 14-15. Approuvé au Conseil d établissement du 3 juin 2014

Projet éducatif 14-19 de l école du Buisson et son plan de réussite 14-15. Approuvé au Conseil d établissement du 3 juin 2014 Projet éducatif 14-19 de l école du Buisson et son plan de réussite 14-15 Approuvé au Conseil d établissement du 3 juin 2014 Nous avons pour principes que: Plus nous soutenons l élève tôt dans son cheminement

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014-2015 École : GARNIER L école et son milieu La municipalité de l Ascension-de-Notre-Seigneur est une municipalité semi-rurale au centre de laquelle

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014 2015 Centre de formation générale des adultes 1 L école et son milieu Tous les services d enseignement offerts à plus de 2000 adultes; Clientèle répartie

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE. École : Jean XXIII

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE. École : Jean XXIII PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE École : Jean XXIII L école et son milieu Population de 1000 habitants; clientèle en 2012 2013 de 92 élèves; un indice de défavorisation de 9; un projet école aux couleurs

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014 2015 PAVILLON WILBROD DUFOUR

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014 2015 PAVILLON WILBROD DUFOUR PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014 2015 PAVILLON WILBROD DUFOUR PWD École en forme et en santé Parcours régulier Secondaire 1 à 5; Déro 15-16 ans. Programme ÉTIC Secondaire 1, 2 et 3.

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

Normes et modalités d évaluation. École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur

Normes et modalités d évaluation. École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur Normes et modalités d évaluation École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur MAI 2015 PRÉAMBULE L article 96.15 de la Loi sur l Instruction publique et la Politique d évaluation des apprentissages obligent

Plus en détail

Plan de réussite 2009-2010

Plan de réussite 2009-2010 Plan de réussite 2009-2010 Orientation 1 : Respecter davantage les rythmes d apprentissage des élèves pour réaliser la mission d Instruire les élèves. Objectif 1 : Réduire de 10% le nombre d élèves de

Plus en détail

École St-Julien. Projet éducatif Plan de réussite 2014-2015 Format abrégé

École St-Julien. Projet éducatif Plan de réussite 2014-2015 Format abrégé École St-Julien Projet éducatif Plan de réussite 2014-2015 Format abrégé L école et son milieu École primaire implantée dans un quartier d Alma en zone rurale. 170 élèves répartis entre 7 classes. Service

Plus en détail

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS)

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) École secondaire Armand-Corbeil Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) Janvier 2013 PRÉAMBULE Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport demande aux commissions

Plus en détail

Wiiji Kakendaasodaa: Apprendre ensemble

Wiiji Kakendaasodaa: Apprendre ensemble : Apprendre ensemble Sommaire exécutif PROJET D ÉCOLES MODÈLES Février 2015 Julia O Sullivan, PhD Conseillère principale pour a Professeure et doyenne Institut des études pédagogiques de l Ontario Université

Plus en détail

Plan de re ussite de l e cole St-Euge ne

Plan de re ussite de l e cole St-Euge ne Plan de re ussite de l e cole St-Euge ne OBJECTIFS MOYENS PLAN DE FORMATION RÉSULTATS ATTENDUS SUIVI DU PLAN DE RÉUSSITE Objectif 1.1 Augmenter la maîtrise de la lecture chez nos élèves Voir la liste des

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE LE CENTRE DE FORMATION RIMOUSKI-NEIGETTE FORMATION PROFESSIONNELLE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT

Plus en détail

Démarche de planification École Philippe-Labarre

Démarche de planification École Philippe-Labarre École Philippe-Labarre Directeur Sylvain Cléroux Projet éducatif adopté par le conseil d'établissement le 4 mai 2004 Plan de réussite approuvé par le conseil d'établissement le 11 décembre 2013 en vigueur

Plus en détail

Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16

Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16 Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16 OBJECTIFS MOYENS PLAN DE FORMATION RÉSULTATS ATTENDUS ORIENTATION 1 FAVORISER LE PLEIN POTENTIEL DE NOS ÉLÈVES 1.1 D ici 5 ans, augmenter de

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE 2011-2012

PLAN DE RÉUSSITE 2011-2012 PLAN DE RÉUSSITE 20112012 ISSION : VISION : VALEURS : INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER Un projet de formation appuyé sur les forces du milieu qui interpelle tous les intervenants : les élèves, les parents,

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Code : 2310-02-11-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique linguistique Date d approbation : 22 mars 2011 Service dispensateur : Direction générale Date d entrée en vigueur : 22 mars 2011

Plus en détail

LE PROJET ÉDUCATIF 2009-2014 ET LE PLAN DE RÉUSSITE DE L ÉCOLE SECONDAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS

LE PROJET ÉDUCATIF 2009-2014 ET LE PLAN DE RÉUSSITE DE L ÉCOLE SECONDAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS LE PROJET ÉDUCATIF 2009-2014 ET LE PLAN DE RÉUSSITE DE L ÉCOLE SECONDAIRE MARGUERITE-BOURGEOYS Adopté par le conseil d établissement le 16 mars 2010 Approuvé par le conseil d établissement le 16 mars 2010

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2015-2016 École : Albert-Naud juin 2015 L école et son milieu École de quartier; 225 élèves fréquentent l école répartis dans 10 classes; Service de garde

Plus en détail

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents Le Programme de formation Le premier cycle du primaire Information aux parents Septembre 2000 En septembre prochain, votre enfant sera au premier cycle du primaire, c'est-à-dire qu'il ou elle entrera en

Plus en détail

Offre de formations 2015-2016 Services éducatifs Document de consultation

Offre de formations 2015-2016 Services éducatifs Document de consultation Offre de formations 2015-2016 Services éducatifs Document de consultation Primaire Un sujet peut être abordé différemment et sous différentes modalités selon le niveau d expertise du personnel. Incontournables

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française Direction des études Août 2009 Préambule Fondé en 1917, le Collège Bart est un établissement d enseignement collégial privé autorisé

Plus en détail

Le portfolio orientant comme outil d évaluation

Le portfolio orientant comme outil d évaluation Le portfolio orientant comme outil d évaluation Contenu de la conférence 1. Le concept de l approche orientante à notre école a) Notre philosophie de l orientation b) Notre clientèle c) Le portfolio 1.

Plus en détail

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014

Plus en détail

Aider l élève à se projeter et à s impliquer dans son projet professionnel

Aider l élève à se projeter et à s impliquer dans son projet professionnel Lycée Lumière LUXEUIL-LES-BAINS Aider l élève à se projeter et à s impliquer dans son projet professionnel - Rapport d étape - Résumé du projet : La mise en œuvre de cette action doit conduire les élèves

Plus en détail

Lycée français de Bilbao. Christine VALETTE et Sandrine GRASLAND

Lycée français de Bilbao. Christine VALETTE et Sandrine GRASLAND Lycée français de Bilbao Christine VALETTE et Sandrine GRASLAND Le dispositif mis en place Le bilan Dispositif 9h30 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi GP CE1 - Lecture GP PS - Vocabulaire GP MS - Vocabulaire

Plus en détail

P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R»

P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R» P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R» Parler Apprendre Réfléchir Lire Ensemble pour Réussir Pascal BRESSOUX et Michel ZORMAN Laboratoire

Plus en détail

À propos du Programme d évaluation international des compétences des adultes, le PEICA

À propos du Programme d évaluation international des compétences des adultes, le PEICA Automne 2013 À propos du Programme d évaluation international des compétences des adultes, le PEICA Par Giselle Boisvert, conseillère pédagogique, Commission scolaire de Montréal Les données de la troisième

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE École secondaire Jean-Paul II POLITIQUE LINGUISTIQUE Adoptée par le conseil d administration le 29 janvier 2013 Résolution 2013/01/20/3 TABLE DES MATIÈRES Introduction Définition... 5 Objet du document...

Plus en détail

Plan de réussite 2014-2015 Sainte-Dorothée

Plan de réussite 2014-2015 Sainte-Dorothée Plan de réussite 2014-2015 Sainte-Dorothée I. LES OBJECTIFS VISÉS ET LES MOYENS MIS EN OEUVRE Objectif : Maintenir un taux de réussite de plus de 90%, d'ici juin 2016, pour tous les élèves des classes

Plus en détail

Bilan du projet 2013/2014

Bilan du projet 2013/2014 Bilan du projet 2013/2014 et perspectives pour 2014/2015 Le bilan de l année a été réalisé le 25 juin 2014 par l ensemble du corps enseignant de l établissement. Il a été demandé à tous les enseignants

Plus en détail

GUIDE ORGANISATIONNEL L ÉVALUATION DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

GUIDE ORGANISATIONNEL L ÉVALUATION DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES L ÉVALUATION DU PROJET D ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES 48 L évaluation du projet d alternance travail-études 1 permet de mesurer le degré d atteinte des résultats attendus et de cibler des actions en vue d

Plus en détail

L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés.

L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés. L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés. Introduction «Le développement et l expérimentation de l enseignement de l anglais intensif de l anglais, langue seconde, au Québec se poursuivent

Plus en détail

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil Circonscription de Menton I. Eléments de diagnostic en lien avec le contexte de l école - Les résultats des élèves

Plus en détail

GUIDE DES TESTS Service des ressources humaines

GUIDE DES TESTS Service des ressources humaines PERSONNEL DE SOUTIEN TECHNIQUE ET ADMINISTRATIF GUIDE DES TESTS Service des ressources humaines À propos des examens Le Service des ressources humaines vous offre ce résumé des différents examens de qualifications

Plus en détail

«Rêver et agir pour un monde meilleur»

«Rêver et agir pour un monde meilleur» LE PROJET ÉDUCATIF DE L ÉCOLE DES HAUTS-CLOCHERS 2007-2012 avec prolongation jusqu à juin 2013 «Rêver et agir pour un monde meilleur» Réalisé par : Diane Paquet, enseignante au préscolaire Sandra Tremblay,

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE École secondaire d Oka Contexte L école secondaire d Oka dessert une clientèle très homogène quant à la langue parlée. Généralement constituée de Québécois de souche, la population

Plus en détail

2012-2013 RAPPORT-ANNUEL. Table des matières

2012-2013 RAPPORT-ANNUEL. Table des matières RAPPORT-ANNUEL 2012-2013 É C O L E C H A R L E S - R O D R I G U E Le conseil d'établissement de l'école Charles-Rodrigue et l'équipe-école sont fiers de vous présenter le bilan de l'année scolaire 2012-2013,

Plus en détail

L école obligatoire dans le Canton de Zurich

L école obligatoire dans le Canton de Zurich Französisch L école obligatoire dans le Canton de Zurich Informations pour les parents Objectifs et idées directrices L école publique obligatoire du Canton de Zurich repose sur les valeurs fondamentales

Plus en détail

Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif. Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 4% 4% 100% 92% 1 élève déjà bilingue

Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif. Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 4% 4% 100% 92% 1 élève déjà bilingue Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 10 4% 4% 92% 1 élève déjà bilingue 3 Votre enfant comprend mieux l'anglais qu'avant 4% 4% Votre

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF 2014-2019

PROJET ÉDUCATIF 2014-2019 PROJET ÉDUCATIF 2014-2019 Mission Instruire Socialiser Qualifier Orientation 1 Travailler ensemble au développement de tous nos élèves, tant au niveau intellectuel, physique, affectif, social que moral,

Plus en détail

FORMATION L ÉVALUATION

FORMATION L ÉVALUATION FORMATION L ÉVALUATION Economie-gestion en lycée professionnel Académie de la Guyane 2014-2015 Formation Date : vendredi 05 Décembre 2014 Lieu : LP Raymond TARCY / Saint Laurent du Maroni Public : professeurs

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Projet éducatif, plan de réussite et convention de gestion et de réussite éducative 2013-2014 entre la Commission scolaire des Draveurs et l

Plus en détail

Reddition de comptes Convention de gestion et de réussite 2011-2012 École Centrale et commission scolaire. 30 juin 2012

Reddition de comptes Convention de gestion et de réussite 2011-2012 École Centrale et commission scolaire. 30 juin 2012 Reddition de comptes Convention de gestion et de réussite 2011-2012 École Centrale et commission scolaire 30 juin 2012 École Centrale Commission scolaire de l Énergie «Une éducation qui t ouvre le monde»

Plus en détail

Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques. Présentation générale des outils

Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques. Présentation générale des outils Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques Présentation générale des outils 1. Généralités 1.1. Cadre institutionnel Le décret du 24 juillet 1997 sur les missions

Plus en détail

GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006

GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006 GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006 La grille d évaluation des projets en Entrepreneuriat étudiant est développée pour faciliter l évaluation des projets déposés

Plus en détail

é d u c a t i on n a t i o n a l e ÉVALUATIONS NATIONALES CM2 Des résultats aux perspectives pédagogiques

é d u c a t i on n a t i o n a l e ÉVALUATIONS NATIONALES CM2 Des résultats aux perspectives pédagogiques é d u c a t i on n a t i o n a l e ÉVALUATIONS NATIONALES CM2 Des résultats aux perspectives pédagogiques Evaluation des des élèves en CM2 Constats et perspectives pédagogiques pour les écoles de l Hérault

Plus en détail

INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE

INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE Il est très important de comprendre l élève dans ses différences et ses défis; N hésitez pas à discuter avec l élève. Il pourra vous informer

Plus en détail

FRENCH, SECOND LANGUAGE

FRENCH, SECOND LANGUAGE FRENCH, SECOND LANGUAGE TEST DE CLASSEMENT FRE-1092-6 FRE-5091-6 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN SEPTEMBRE 1998 Quebec FRENCH, SECOND LANGUAGE TEST DE CLASSEMENT FRE-1092-6 FRE-5091-6 DÉFINITION DU DOMAINE

Plus en détail

LES FACTEURS DE RÉUSSITE À LA BASE DE NOS OBJECTIFS

LES FACTEURS DE RÉUSSITE À LA BASE DE NOS OBJECTIFS PLAN DE RÉUSSITE 2011-2012 ÉCOLES PREISSAC / STE-GERTRUDE NOS ORIENTATIONS : 1. Amener l au sommet de sa réussite éducative. 2. Amener l à devenir un citoyen autonome et responsable. 3. Améliorer la qualité

Plus en détail

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action

Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance Comité provincial d examen des bulletins scolaires Vue d ensemble des résultats et résumé du plan d action Aout 2014 Vue d ensemble des

Plus en détail

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration Re sume de l e valuation pe riodique de la maı trise en administration: concentrations en finance, en intervention et changement organisationnel, en gestion du commerce e lectronique et en marketing Description

Plus en détail

Dossier. Master «Enfance Enseignement Education» 2 nd année. Site de Montigny-Lès-Metz

Dossier. Master «Enfance Enseignement Education» 2 nd année. Site de Montigny-Lès-Metz Dossier Master «Enfance Enseignement Education» 2 nd année Site de Montigny-Lès-Metz UE 1019-9 : Unité et spécificités de la didactique des sciences, technologies et mathématiques : Réalisation et analyse

Plus en détail

POLITIQUE SRE-POL-09. 1. Énoncé... 2. 2. Fondements et cadre légal d application... 2 à 5. 3. Personnes et entités visées... 5

POLITIQUE SRE-POL-09. 1. Énoncé... 2. 2. Fondements et cadre légal d application... 2 à 5. 3. Personnes et entités visées... 5 POLITIQUE Service des ressources éducatives aux jeunes SRE-POL-09 POLITIQUE LINGUISTIQUE 1. Énoncé... 2 2. Fondements et cadre légal d application... 2 à 5 3. Personnes et entités visées... 5 4. Principes

Plus en détail

Commission scolaire des Hautes-Rivières

Commission scolaire des Hautes-Rivières Commission scolaire des Hautes-Rivières P P O L I T I Q U E SUJET : POLITIQUE LINGUISTIQUE SERVICE : ADMINISTRATION GÉNÉRALE CODE : AGP 06 DATE D APPROBATION : 9 mai 2011 RÉSOLUTION NUMÉRO : HR 11.05.09-06

Plus en détail

AVENANT AU PROJET D'ECOLE 2014 2015 : Projet de mise en œuvre des activités pédagogiques complémentaires pour le parcours de réussite ses élèves

AVENANT AU PROJET D'ECOLE 2014 2015 : Projet de mise en œuvre des activités pédagogiques complémentaires pour le parcours de réussite ses élèves AVENANT AU PROJET D'ECOLE 2014 2015 : Projet de mise en œuvre des activités pédagogiques complémentaires pour le parcours de réussite ses élèves «Le conseil des maîtres propose l'organisation générale

Plus en détail

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage Thème : NUMERATION Intentions pédagogiques : ré apprentissage de la numération par des activités ludiques, retour sur des notions connues autrement qu en situation de révision afin de permettre un nouveau

Plus en détail

PROJET NOMAD 2005-2008

PROJET NOMAD 2005-2008 PROJET NOMAD 2005-2008 1. CONTEXTE DU PROJET L apport des technologies de l information et de la communication (TIC) pour l apprentissage des adultes. En 2005, il n était plus nécessaire de justifier l

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015

CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE EN LIEN AVEC LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2015 ÉTABLISSEMENT : ÉCOLE DU PARCHEMIN ANNÉE 2014-2015 CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE HISTORIQUE

Plus en détail

Normes et modalités d évaluation des apprentissages des élèves 22 janvier 2013. Communications aux parents

Normes et modalités d évaluation des apprentissages des élèves 22 janvier 2013. Communications aux parents Normes et modalités d évaluation des apprentissages des élèves 22 janvier 2013 Communications aux parents Résumé pour les parents des normes et modalités des apprentissages des élèves En début d année,

Plus en détail

POUR LA RÉUSSITE DE NOS ÉLÈVES, OSONS RÊVER ENSEMBLE!

POUR LA RÉUSSITE DE NOS ÉLÈVES, OSONS RÊVER ENSEMBLE! COMMISSION SCOLAIRE DE LA CAPITALE ÉCOLE SAINT-MALO LE PROJET ÉDUCATIF 2010-2015 DE L ÉCOLE POUR LA RÉUSSITE DE NOS ÉLÈVES, OSONS RÊVER ENSEMBLE! Projet éducatif adopté par les membres du conseil d établissement

Plus en détail

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET. GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET. GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire I. Eléments de diagnostic en lien avec le contexte de l école Voici quelques chiffres

Plus en détail

Nature et périodes des principales évaluations retenues pour l année scolaire 2014-2015

Nature et périodes des principales évaluations retenues pour l année scolaire 2014-2015 École de la Mosaïque 2264, rue Lemieux, Québec (Québec) G1P 2V1 Information aux parents DOCUMENT À CONSERVER Nature et périodes des principales évaluations retenues pour l année scolaire 2014-2015 Classes

Plus en détail

PLAN DE RÉUSSITE. CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE LÉONARD DE VINCI, édifice CÔTE VERTU

PLAN DE RÉUSSITE. CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE LÉONARD DE VINCI, édifice CÔTE VERTU PLAN DE RÉUSSITE 2012 2013 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE LÉONARD DE VINCI, édifice CÔTE VERTU MISSION DU CENTRE Le Centre de formation professionnelle Léonard-De Vinci, édifice Côte-Vertu a pour

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS Page 1 de 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE Promouvoir l utilisation d un français oral et écrit de qualité par les élèves et par tous les

Plus en détail

Les éléments ci-dessous permettent de bien comprendre ce que nous attendons des projets entrepreneuriaux soumis au Concours.

Les éléments ci-dessous permettent de bien comprendre ce que nous attendons des projets entrepreneuriaux soumis au Concours. GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2011-2012 La grille d évaluation des projets en Entrepreneuriat étudiant est développée pour faciliter l évaluation des projets déposés

Plus en détail

Le projet Sûres d Elles

Le projet Sûres d Elles Le projet Sûres d Elles Expérience et apprentissages Contrat de ville - 2006 1 L ÉVALUATION PARTICIPER À UNE ÉVALUATION, c est se donner un temps / espace pour regarder le passé et le présent pour mieux

Plus en détail

Éducation Manitoba. Services aux élèves. aveugles ou malvoyants

Éducation Manitoba. Services aux élèves. aveugles ou malvoyants Éducation Manitoba Services aux élèves aveugles ou malvoyants Données de catalogage avant publication Éducation Manitoba Services aux élèves aveugles ou malvoyants [ressource électronique] ISBN: 978-0-7711-4982-5

Plus en détail

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline Langue anglaise et communication Compétence 4SA1 Communiquer en anglais avec une certaine aisance. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités Objectif Énoncé de la compétence Standard

Plus en détail

BIM-FGA : des outils appropriés pour l'évaluation en formation de base commune (FBC)

BIM-FGA : des outils appropriés pour l'évaluation en formation de base commune (FBC) BIM-FGA : des outils appropriés pour l'évaluation en formation de base commune (FBC) Par : Joanne Dumont Commission scolaire de Laval Jacinthe Parent et Claire Soucy Direction des Services pédagogiques

Plus en détail

Démarche de planification École Joseph-Charbonneau

Démarche de planification École Joseph-Charbonneau Démarche de planification École Joseph-Charbonneau Directrice Louise Paquette Projet éducatif adopté par le conseil d'établissement le Plan de réussite approuvé par le conseil d'établissement en vigueur

Plus en détail

Scénario TUIC. Titre du scénario

Scénario TUIC. Titre du scénario Titre du scénario Approche du nombre et des quantités C1-C2 Objectifs pédagogiques : Compétence attendue à la fin de l'école maternelle : - associer le nom des nombres connus avec leur écriture chiffrée

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF 2014-2019 ET PLAN DE RÉUSSITE 2014-2015

PROJET ÉDUCATIF 2014-2019 ET PLAN DE RÉUSSITE 2014-2015 PROJET ÉDUCATIF 2014-2019 ET PLAN DE RÉUSSITE 2014-2015 MISSION : 1. Instruire : «Tout établissement scolaire a comme première responsabilité la formation de l esprit de chaque élève. Même si l école ne

Plus en détail

Rapport annuel 2009-2010

Rapport annuel 2009-2010 Rapport annuel 2009-2010 Centre de formation générale des adultes de la Baie-James Mot du président Nous avions retenu deux grands enjeux pour l année 2009-2010; l implantation des programmes de la Formation

Plus en détail

Conseil scolaire francophone de la Colombie Britannique. Plan de littératie. Remis le 15 juillet 2009. Alain Laberge, directeur des services éducatifs

Conseil scolaire francophone de la Colombie Britannique. Plan de littératie. Remis le 15 juillet 2009. Alain Laberge, directeur des services éducatifs Conseilscolairefrancophone delacolombie Britannique Plandelittératie 2009 2010 Remisle15juillet2009 AlainLaberge,directeurdesserviceséducatifs Desmotspourdire,écrireetentendre Pourchacund entrenous! Remerciements

Plus en détail

Création d un album de photos

Création d un album de photos Création d un album de photos APERÇU Les enseignantes et les enseignants de 1 re année souhaitent mettre à profit la lecture pour travailler l orthographe des noms désignant les membres d une famille.

Plus en détail

Parcours. Année scolaire 2006-2007. Programme de DANSE (506.A0)

Parcours. Année scolaire 2006-2007. Programme de DANSE (506.A0) Année scolaire 2006-2007 Parcours Programme de DANSE (506.A0) Marlène Parent, conseillère pédagogique Local 1001-4, poste tél. 243 (Courriel : parentm@cdrummond.qc.ca) Département de Danse, local 1908,

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Renseignements pour les élèves, les parents et les tuteurs Évaluation des habiletés de base : questions et réponses

Renseignements pour les élèves, les parents et les tuteurs Évaluation des habiletés de base : questions et réponses Renseignements pour les élèves, les parents et les tuteurs Évaluation des habiletés de base : questions et réponses 1 Question Qu est-ce que l évaluation des habiletés de base (ÉHB)? Réponse L ÉHB est

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire PRÉSENTATION DU PROGRAMME Le cœur à l école PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire Le programme Le coeur à l école s adresse aux parents d enfants

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Bilan des usages pédagogiques du dispositif mobile interactif ebeam

Bilan des usages pédagogiques du dispositif mobile interactif ebeam Bilan des usages pédagogiques du dispositif mobile interactif ebeam Ce bilan a été réalisé { partir de 11 fiches d évaluation concernant le prêt d un DMI ebeam en collège. Les professeurs ayant pu utiliser

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité :

Planification FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES. Activité : Planification Activité : FICHE DE CONTRÔLE DES DIRECTRICES ET DIRECTEURS D ÉCOLES Les directrices et directeurs d école peuvent se servir de la présente liste de contrôle pour vérifier si les ressources

Plus en détail

Projet Expairs. Institut Don Bosco Tournai 2013-2014. le 18 février 2014

Projet Expairs. Institut Don Bosco Tournai 2013-2014. le 18 février 2014 Projet Expairs Institut Don Bosco Tournai 2013-2014 le 18 février 2014 La mise en place du projet 2013-14: SAS: ouvert Carnet de liaison : ok Conseils de classes supplémentaires: obtention de l aménagement

Plus en détail

Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC

Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC Quelques constats et remarques formulés à partir de l examen de trois rapports d activités (juin 2008, avril et juin 2009)

Plus en détail

ETUDICA Primaire Collège Lycée Supérieur Adultes

ETUDICA Primaire Collège Lycée Supérieur Adultes Primaire Collège Lycée Supérieur Adultes QUI SOMMES NOUS? Bénéficiant d une double expérience d enseignement, l équipe pédagogique d ETUDICA, composée d une responsable pédagogique, et de professeurs qualifiés,

Plus en détail

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique Projet d école 2014-2018 Guide méthodologique 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 LES TEXTES DE REFERENCES... 4 LES ETAPES D ELABORATION DU PROJET D ECOLE... 4 ETAPE 1 : BILAN DU PROJET, DIAGNOSTIC... 5 1. LE

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION Titre de notre projet : L'estime de soi la clé de la réussite de nos jeunes (adultes en devenir). L'école Assomption se familiarise avec le concept de l'estime de soi.

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS DOCUMENT À CONSERVER

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS DOCUMENT À CONSERVER RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS DOCUMENT À CONSERVER TROISIÈME SECONDAIRE Les informations contenues dans ce document vous aideront à comprendre les résultats du bulletin

Plus en détail

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les éléments du Cadre FL2 (M-8) sont formulés en termes de résultats d apprentissage généraux, de résultats d apprentissage

Plus en détail

Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés

Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés Introduction «Le développement et l expérimentation de l enseignement de l anglais intensif de l anglais, langue seconde, au Québec

Plus en détail

Évaluer par compétences

Évaluer par compétences Évaluer par compétences - Rapport final - Collège Jean Rostand LUXEUIL LES BAINS Résumé du projet : Mise en place progressive d un système d évaluation par compétences en regard du socle commun de connaissances

Plus en détail

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Château d Émylie Introduction Le service de garde Sainte-Claire a ouvert ses portes au milieu des années 80, et à ses débuts, une trentaine d enfants

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie )

PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie ) PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie ) Références : - Loi n 2005-380 du 23 avril 2005 d orientation sur l éducation.

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail