MANUEL DE PRÉLÈVEMENT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MANUEL DE PRÉLÈVEMENT"

Transcription

1 MANUEL DE PRÉLÈVEMENT

2

3 MANUEL DE PRélèvement Document qualité Réf.: A_P_PREL_01/A version 2.1. Diffusion non maîtrisée. Seule la version en ligne est opposable

4 Sommaire 1. Objet du manuel de prélèvement 6 2. Présentation du laboratoire Liste des centres et des lieux de prélèvements Numéros de téléphone utiles 7 3. Généralités La demande d examen Recueil des informations concernant le patient Renseignements cliniques - Étiquette de traçabilité Identification des échantillons Le transport des échantillons Gestion des déchêts Le matériel matériel pour prélèvement sanguin matériel pour prélèvements bactériologiques et autres Conditions de stockage suivi des dates de péremption 19

5 5. Les procédures de prélèvements Le prélèvement sanguin Tests sanguins Autres Recueils Prélèvements Annexes Analyses demandées par le patient Fax demandé par le patient BD ECbu BD Urines de 24 heures BD Compte d addis Renseignements cliniques pour le recueil de sperme Renseignements cliniques pour les prélèvements mycologiques des phanères Références 59

6 1. Objet du manuel de prélèvement L objectif de ce guide est de mettre à disposition des préleveurs les informations pratiques et les recommandations nécessaires pour effectuer les prélèvements dans les meilleures conditions et de permettre ainsi un service de qualité. L étape de prélèvement est primordiale car la qualité des échantillons est déterminante pour la qualité des résultats d analyses. La notion de prélèvement entend la prise en charge du patient, le geste technique ou la réception de l échantillon et la transmission des informations utiles au laboratoire. Nous vous remercions de l attention que vous porterez à ce document et nous restons attentifs à toute suggestion de votre part pour son amélioration. 6

7 2. Présentation du laboratoire 2.1. Liste des centres et des lieux de prélèvements La liste de nos centres et lieux de prélèvements est consultable sur notre site internet : Numéros de téléphone utiles Nous vous communiquons quelques numéros de téléphone pour vous permettre de nous contacter plus facilement : Standard Domiciles, prises de rendez-vous et renseignements Fax Secrétariat technique - Coursiers Fax Biologistes Fax

8 3. Généralités 3.1. La demande d examen La demande d examen ou feuille de prescription comprend l ordonnance qui regroupe : - les données administratives du prescripteur; - les données administratives du patient; - les analyses demandées. Elle est complétée par : - le nom du préleveur; - la date et l heure du prélèvement; - le site et la nature du prélèvement (si besoin); - les renseignements cliniques; - le mode de rendu des résultats; - la notion d urgence; - le numéro de la répétition pour les ordonnances renouvelables. En l absence de prescription médicale, compléter et faire signer par le demandeur le document «Analyses demandées par le patient» (cf annexe 6.1.) Recueil des informations concernant le patient Avant tout prélèvement, s assurer de l identité du patient, idéalement en posant des questions «ouvertes». Par ex : «Quel est votre nom? Votre prénom? Votre date de naissance?». Vérifier les données administratives et les compléter si besoin sur l ordonnance : - nom de naissance, nom marital distinctement précisé; - prénom; - date de naissance ou numéro de matricule complet (mentionner quand les clients relèvent d une caisse autre que la CNS); - adresse complète; - n de téléphone fixe et/ou portable. S assurer que toutes les informations sont lisibles La validité d une ordonnance pour le remboursement des analyses par la CNS est de : - 2 mois ou jusqu à la date précisée par le prescripteur; - 6 mois pour les ordonnances renouvelables, à compter de la date de prescription. 8

9 3.3. Renseignements cliniques - Étiquette de traçabilité État de jeûne Être à jeun est recommandé pour la plupart des examens. Une période de jeûne d au moins 8 à 12 heures est indispensable pour le dosage de : la glycémie; le bilan lipidique (cholestérol, triglycérides, apolipoprotéines). Pour les autres analyses se référer au guide des analyses, dans tous les cas, une restriction alimentaire de 2 heures est conseillée. Il est cependant possible de boire un verre d eau le matin sauf exception. Renseignements cliniques La date et l heure de prélèvement est une mention obligatoire à transmettre avec tout échantillon. Certains renseignements cliniques sont indispensables pour une interprétation pertinente des résultats : signes cliniques : fièvre, douleurs, ganglions, éruption cutanée, autres; pathologies connues / traitements en cours : - LLC, - lymphome, - diabète, - chimiothérapie; pour un bilan préopératoire : - le type d intervention et la date prévue; pour un dosage hormonal : - date des dernières règles, - notion de grossesse, - traitement hormonal, - Procréation Médicalement Assistée (PMA); pour un dosage de médicament : - date et heure de la dernière prise, posologie; pour les sérologies ou recherche de parasites sanguins : - vaccination antérieure, - notion de voyage à l étranger (lieu et durée indispensables pour la prophylaxie du paludisme), - contact avec une personne potentiellement contagieuse; pour les urines : - nature de l échantillon (premières urines, urines de la nuit), - heure du recueil, - durée du recueil; pour les prélèvements bactériologiques : - notion de lésion, - traitement anti-infectieux (local ou par voie générale), - notion de voyage à l étranger (parasitologie des selles), - notion de récidive. 9

10 Étiquette de traçabilité L étiquette de traçabilité, collée sur l ordonnance, permet d identifier les différents intervenants (préleveur, vérificateur) ainsi que les attentes du patient et du prescripteur en terme de transmission des résultats (cf annexe 6.2. pour les rendus par fax). Données prélèvement sanguin Données prélèvement bactériologique Heure de réception au laboratoire des prélèvements extérieurs Noter la date du prélèvement Date Prélèvement sanguin Heure : Prél : Prélèvement Bact Heure : Prél : Heure récept : Étiq : Vérif : N répétition : Noter le numéro de répétition Entourer le mode de compte-rendu souhaité LIEU DU PRÉLÈVEMENT Lieu du prélèvement: Domicile Centre F_MO_SECR_01/C version 2 URGENT OUI NON Méd référent : Pat : ilab copie fax sms Copie/Fax autre méd (nom/ville) Fax prescripteur OUI - NON Renseignements cliniques Jeûne : OUI - NON Traitement : DDR : Autres : Noter les initiales Entourer la notion d urgence souhaitée Autres médecins: compléter Nom Prénom Ville Téléphone et Fax si besoin Noter le nom du médecin référent Entourer la notion de jeûne effective Noter tous les renseignements cliniques recueillis ou particularités du prélèvement (ex: prise de sang difficile: PRD*) Entourer la notion de compte-rendu fax souhaitée * Prélèvement dont le remplissage des tubes est très lent ou incomplet. Si le remplissage des tubes s effectue correctement après un 2e ou 3e essai, ce prélèvement n est pas consideré comme «PRD» A remplir par le préleveur A remplir lors de l encodage du dossier En cas de rendu de résultats téléphoniques souhaités par le patient lui transmettre le n séquentiel ou le numéro de dossier. 10

11 3.4. Identification des échantillons Les informations notées sur l échantillon immédiatement après le prélèvement doivent permettre une identification univoque en rapport avec la prescription : nom de naissance, nom marital distinctement précisé; prénom; date de naissance ou n matricule; sexe du patient (F ou M). Elles peuvent l être sous forme : manuscrite*; d une étiquette pré-remplie; d un numéro séquentiel. * Pour les groupes sanguins : Le préleveur identifie systématiquement les tubes concernés de façon manuscrite et s assure de ne pas masquer cette identification par une étiquette. Le numéro séquentiel : Le numéro séquentiel permet d identifier plus rapidement les échantillons prélevés. Il se présente sous forme de planches de 8 autocollants de même numéro. Comment l utiliser : utiliser une planche neuve pour chaque patient; coller le numéro sur chaque échantillon; sur au moins un des prélèvements, inscrire de façon manuscrite et lisible, dans l ordre suivant : - nom de naissance, nom marital distinctement précisé, - prénom, - date de naissance ou n matricule, - sexe du patient (F ou M); coller un numéro séquentiel sur la prescription. éliminer les étiquettes restantes. 11

12 3.5. Le transport des échantillons Rangement des Prélèvements : Les échantillons prélevés avant encodage informatique doivent être accompagnés de la feuille de demande d examen. L ensemble est placé dans des unités de transport individuelles. Ces unités sont fermées pour la transmission au laboratoire. Remarque : Les tubes sont transportés verticalement dans les boîtes de transport. Pour les échantillons prélevés après encodage, se réferer à la procédure P_ Peri_01. Délai D une manière générale, transmettre les prélèvements dans les meilleurs délais au laboratoire. Le délai acceptable de prise en charge de l analyse dépend du type de prélèvement et de la stabilité des paramètres à doser (cf guide des analyses). Urgences Pour une prise en charge prioritaire des demandes urgentes, les placer dans une unité de transport rouge et les acheminer le plus rapidement possible au laboratoire. Température La température de conservation et de transport est comprise : entre 18 C et 25 C pour les prélèvements sanguins sauf exceptions (se référer aux informations diffusées par le laboratoire); entre 18 C et 25 C pour les prélèvements bactériologiques à l exception des urines et des selles à conserver entre 2 C et 8 C. 12

13 3.6. Gestion des déchêts L élimination des déchets d activité de soins à risque infectieux (DASRI) est réglementée et sous la responsabilité du préleveur. Les déchets coupants et piquants sont jetés dans un container récupérateur d aiguilles, non perforable. Les déchêts non infectieux (emballages, papiers...) sont jetés avec les déchêts ménagers. 13

14 4. Le matériel 4.1. matériel pour prélèvement sanguin La commande de matériel est réalisable directement sur le site ou par fax du document «bon de commande laboratoire ketterthill». 14

15 Déscriptif du marériel Tubes Solution antibactérienne Antiseptique Collecteur à objet piquant-tranchant (DASRI) Aiguilles épicraniennes Corps de prélèvement ou holder Aiguilles vision Aiguilles avec corps de prélèvement prémonté Cotons Garrot Pansement 15

16 4.2. matériel pour prélèvements bactériologiques et autres a. Écouvillons SWAB Remarque : Après le prélèvement, ouvrir le tube, y casser l écouvillon au point de rupture et revisser le bouchon. b. Écouvillon DACRON c. Brosses cervico vaginales, flacons Remarque : Décharger la brosse cervicale dans le milieu de transport puis la jeter. Ce milieu bactéricide ne permet pas de culture 16

17 d. Flacon stérile f. Lames et porte-lames (urines - expectorations) e. Pot pour recueil de selles g. Flacons pour hémocultures h. Dispositifs d incision stérile (Surgicutt) Anaérobie Aérobie adaptateur i. Réceptacle pour recueil de sperme j. Boîte de petri k. Pot pour urines de 24h 17

18 k. Tubes cell-free dna m. Fiches de consentement 18

19 4.3. Conditions de stockage suivi des dates de péremption L utilisation de matériel périmé peut entraîner : pour les tubes : une perte de vide modifiant l afflux de sang et le ratio sang-additif, la formation de micro-caillots si l additif est périmé, une hémolyse par adhérence des globules rouges sur les parois si le silicone est périmé, une barrière inefficace ou incomplète entre le sérum et les globules; pour les écouvillons : un défaut de maintien en vie des germes, un défaut de stérilité. D où la nécessité de : constituer de petits stocks; ranger le matériel en fonction de l ordre de réception; le conserver à l abri de la lumière dans un endroit frais et ventilé; vérifier les dates de péremption; respecter les mentions particulières (exemple : conservation à +4 C); signaler toute anomalie au laboratoire. 19

20 5. Les procédures de prélèvements 5.1. Le prélèvement sanguin Il est réalisé après avoir recueilli les renseignements administratifs et cliniques et s être assuré de l état de jeûne du patient. a. Choix des tubes Pour les analyses usuelles : RECOMMANDATIONS PRE-ANALYTIQUES Pour les autres analyses : ou consulter le guide des analyses fourni par le laboratoire, Identification A_MO_DIVE_03/A Tube Citrate...> Tests de coagulation Tube Sérum...> Sérologies, biochimie (ions, bilan lipidique, protéines...) Tube Edta...> NFS, HbA1c,VS, Groupes sanguins Tube Fluoré...> Glycémie En cas d'analyses particulières, se référer aux documents fournis par le laboratoire pour les tubes spécifiques à prélever. ORDRE DES TUBES: Tube Trace * Élément K2 EDTA Tube Trace Élément Sérum Tube Hépariné * Tube purge à prélever en cas de prélèvement de tube citraté (bleu) avec unité «safety lock butterfly» TUBES HOMOGÉNÉISER CHAQUE TUBE PAR 6 À 10 RETOURNEMENTS LENTS. Version 2 contacter le laboratoire qui vous fournira les tubes spécifiques nécessaires le cas échéant. 37, rue Romain Fandel / B.P.143 / L-4002 Esch-sur-Alzette / Tél / Fax: / Gsm: / 20

21 b. Choix de l aiguille Type de prélèvement Système de prélèvement Taille aiguille Couleur Prélèvement sur veine «accessible» Aiguille 21G Vert 22G Noir Prélèvement sur veine «difficile» Unité à prélèvement Safety-Lok 21G Vert 23G Bleu Prélèvement hémoculture Unité à prélèvement Safety-Lok 21G Vert Privilégier les unités de prélèvement 21G. Vérifier l intégrité du sceau de stérilité avant utilisation. Ne jamais recapuchonner une aiguille et toujours l éliminer après utilisation dans un container prévu à cet effet. 21

22 c. Déroulement Se laver ou se frictionner les mains à l aide d une solution hydroalcoolique, à la vue du patient. Mettre en place le garrot environ 10 cm au dessus du point de ponction. Demander au patient de serrer le poing. Choisir la veine. Les points de ponction de référence sont le pli du coude et le dos de la main (autre site à préciser). Desserrer le garrot sans l enlever du bras du patient. Serrer le garrot. Désinfecter le point de ponction à l antiseptique réservé à cet usage. Ne plus palper la veine après désinfection du site. Introduire l aiguille dans la veine, biseau vers le haut. Vérifier l afflux de sang. Placer le premier tube. Demander au patient de desserrer le poing. Desserrer le garrot. Prélever les autres tubes préparés. Retirer le dernier tube du holder avant de sortir l aiguille de la veine. Comprimer le point de ponction à l aide d un coton sec ou d une compresse. Eliminer l aiguille immédiatement dans le container prévu à cet effet. Vérifier que le patient ne saigne plus et appliquer un pansement adhésif ou un coton propre maintenu par du ruban adhésif. 22

23 Remplissage des tubes Veiller au bon remplissage des tubes, obligatoirement jusqu au trait pour le tube citrate (possibilité de prendre un tube pédiatrique en cas de difficulté de prélèvement). RECOMMANDATIONS PRE-ANALYTIQUES Respecter l ordre de prélèvement ci dessous : ORDRE DES TUBES: * Identification A_MO_DIVE_03/A Tube Fluoré...> Glycémie Tube Citrate...> Tests de coagulation Tube 4,5 Edta...> ml NFS, HbA1c,VS 1,8 ml Tube Sérum...> Sérologies, Unité pédiatrique biochimie (ions, bilan lipidique, protéines En cas d'analyses particulières, se référer aux documents fournis par le laboratoire pour les tubes spécifiques à préle TUBES Trait de limite de remplissage * Tube purge à prélever en cas de prélèvement de tube citraté (bleu) avec unité «safety lock butterfly» * tube purge à prélever en cas de prélèvement de tube citraté (bleu) avec une unité «safety HOMOGÉNÉISER CHAQUE TUBE PAR 6 À 10 RETOURNEMENTS LENTS. lock butterfly» Ver Homogénéiser chaque tube par 6 à 10 retournements lents (par agitation douce) afin que l additif se répartisse dans l ensemble de l échantillon. 37, rue Romain Fandel / B.P.143 / L-4002 Esch-sur-Alzette / Tél / Fax: / Gsm: / Incidents possibles Hématome (garrot trop serré, prélèvement difficile, compression au point de ponction insuffisante) : conseiller au patient d appliquer une pommade vasculoprotectrice à distance de la ponction. Malaise (jeûne, angoisse) : stopper le prélèvement et allonger le patient en surélevant les jambes. 23

24 5.2. Tests sanguins a. MATERNIT21 (Test génétique non-invasif de la trisomie 21 fœtal et autres aneuploïdies) Ce test est basé sur l analyse de l ADN fœtal circulant dans le sang maternel et représente une alternative au dépistage conventionnel. Ce test se fait après 10 SA de grossesse révolue sur datation échographique et nécessite des tubes spéciaux. Préleveurs habilités Biologiste ; Infirmier ; Sage-femme ; Technicien de laboratoire ; Médecin. Matériel Sur le kit réservé à cet usage : Kit STRECK (2 tubes cell-free DNA de 10 ml avec blisters en polypropylène) et fiches de consentement. Précautions Le test génétique fœtal de la trisomie 21 doit être effectué : Chez la femme enceinte à partir de 10 SA sur la base d une datation échographique En remplissant les documents nécessaires à la prise en charge de la patiente qui sont : La feuille de prescription MaterniT21 L attestation d information signée Le consentement de la patiente signé Le compte-rendu de l échographie de la datation de la grossesse Tout autre document attestant de l appartenance à un groupe à risque. Prévenir la patiente : Pour le délai de rendu des résultats, à savoir 15 jours ouvrables Du coût de l analyse. Protocole S assurer de la date gestationnelle de la patiente Contrôler que tous les documents sont correctement remplis Procéder à la prise de sang sur les tubes STRECK et remplir complètement les 2 tubes (attention les tubes se remplissent doucement) Homogéiniser par 10 retournements lents par agitation douce avant de les placer dans les tubes en polypropylène. 24

25 b. TEST HGPO (HyperGlycémie Provoquée par voie Orale) Trois contextes : 1. le diagnostic du diabète sucré ou du diabète gestationnel; 2. l exploration de certaines hypoglycémies; 3. l exploration des hypersécrétions de somatotrophine. Préleveurs habilités Biologiste; Infirmier; Sage-femme; Technicien de laboratoire. Matériel Solution de glucose à 75g ou 100g. Précautions Le matin, à jeun depuis 12 heures; Spécifier le poids de glucose ingéré par le patient; Patient au repos sur place pendant la durée de l examen sans manger ni fumer; S assurer que le patient a eu une activité physique habituelle et une alimentation normale en glucides au cours des 3 jours précédents. Protocole En l absence de précision du médecin, la dose à ingérer par le patient est de : adulte : 75g de glucose; enfant : 1,75g de glucose/kg soit 4,7 ml/kg d une solution à 75g. Préciser la quantité administrée. Durée de l épreuve : femme enceinte : 2 heures; autres cas : 3 heures, 2 heures sur prescription explicite. T0 : prélèvement; ingestion par le patient de la solution glucosée en 2 à 5 minutes. T60, T120 et T180 minutes : prélèvement sanguin; recueil des urines sur prescription explicite; indiquer les temps de prélèvement sur les tubes. En cas de vomissement entre T0 et T30, interrompre le test. Au-delà poursuivre et le préciser sur la feuille de prescription. 25

26 c. TEST O SULLIVAN Dépistage précoce du diabète gestationnel. Préleveurs habilités Biologiste; Infirmier; Sage-femme; Technicien de laboratoire. Matériel Solution de glucose à 50 g. Précautions Le matin de préférence; Jeûne non obligatoire; Patient au repos sur place pendant la durée de l examen (1 heure) sans manger ni fumer. Protocole T0 : prélèvement sanguin; ingestion de 50g de glucose par le patient en 2 à 5 minutes. T60 minutes : prélèvement sanguin; indiquer les temps de prélèvement sur les tubes. En cas de vomissement entre T0 et T30, interrompre le test. Au-delà poursuivre et le préciser sur la feuille de prescription. d. TEST A LA DEXAMETHASONE Dosage de cortisol après prise de dexamethasone afin d évaluer l effet inhibiteur par rétrocontrôle négatif sur la sécrétion corticosurrénalienne. Il est effectué le lendemain de la prise et après un bilan avec un dosage basal de cortisol le matin vers 8 h. Préleveurs habilités Biologiste; Infirmier; Sage-femme; Technicien de laboratoire. Précautions A jeun, entre 8 et 9 h le matin. En l absence de grossesse et de tout état infectieux. Prévenir le patient d éventuels effets secondaires possibles (hypersensibilité à l un des constituants du médicament). 26

27 Protocole J-1 (la veille) au domicile du patient : arrêt des corticoïdes en cas de traitement, le plus tard à midi; ingestion du comprimé de dexaméthasone entre 23 h et minuit. Si les conditions de J-1 ne sont pas respectées, contacter le laboratoire. J0 : prélèvement sanguin. e. TEST AU LACTOSE Recherche d un déficit en lactase par dosage du glucose dans le sang après ingestion de lactose. L augmentation de la glycémie permet de mettre en évidence l efficacité de la lactase, enzyme spécifique de la digestion de ce sucre. Préleveurs habilités Biologiste; Infirmier; Sage-femme; Technicien de laboratoire. Matériel Lactose en poudre, sachet de 50 g; 150 à 200 ml d eau pour dissoudre le lactose. Précautions A jeun de préférence; Patient au repos sur place pendant la durée de l examen (2 heures) sans manger ni fumer; Prévenir le patient d effets secondaires possibles (diarrhées). Protocole Adultes : 50 g de lactose en poudre; Enfants : 2 g de lactose/kg sans dépasser 50g. Préciser la quantité administrée. T0 : prélèvement sanguin; ingestion du lactose par le patient en 2 à 5 minutes. T60 et T120 minutes : prélèvement sanguin; indiquer les temps de prélèvement sur les tubes. 27

28 f. TEST AU SYNACTHEN Etude de la réponse corticosurrénalienne à cette stimulation. En général, ce test se limite au dosage du cortisol, d autres hormones peuvent être dosées sur prescription explicite du médecin. Préleveurs habilités Injection de Synacthen : médecin, infirmier ou sage-femme; Prélèvement : biologiste, infirmier, sage-femme ou technicien de laboratoire. Matériel Matériel pour injection IM (seringue de 2,5 ml et aiguille adaptée); Ampoule de 1 ml de Synacthen immédiat dosée à 0,25 mg/ ml soit 250 µg. Précautions Prélèvement sur rendez-vous au ; A jeun depuis 12h; De préférence entre 8h et 9h; Patient au repos sur place (1H30) pendant la durée de l examen sans manger ni boire ni fumer; En cas d insuffisance surrénalienne connue, contacter le médecin pour confirmation de la demande; Si il y a eu une prise de médicament le jour du test, reporter le test. Protocole Adulte : 250 µg de Synacthen immédiat = 1 ml; Enfants : se référer à la dose prescrite. 30 minutes avant le prélèvement : installer le patient et le laisser au repos. TO : prélèvement sanguin; injection IM du Synacthen. T30 et T60 minutes : prélèvement sanguin; indiquer les temps de prélèvement sur les tubes. 28

29 g. TEST A LA TRH Contrôle de l intégrité de l axe hypothalamo-hypophyso-thyroidien ou appréciation de son niveau de dysfonctionnement. D autres hormones peuvent être dosées sur prescription explicite. Préleveurs habilités Injection de TRH : médecin, infirmier ou sage-femme. Le prélèvement : biologiste, infirmier, sage-femme ou technicien de laboratoire. Matériel Matériel pour injection IV (seringue et aiguille adaptée). Ampoule de 1 ml de TRH 0,2 mg/ml soit 200 µg. Précautions Prélèvement sur rendez-vous au ; A jeun strict; Patient au repos sur place (1H30) pendant la durée de l examen sans manger ni boire ni fumer; En cas de grossesse, s assurer que le médecin en était informé lors de la prescription; En cas de prescription de dosage de prolactine, s assurer de l absence de prise de neuroleptiques durant les 24 heures précédant le test; Spécifier toute prise de médicaments; Pour les patients de moins de 15 ans, vérifier si le médecin a précisé la dose à injecter. Au besoin, le contacter; Prévenir le patient d effets secondaires possibles (goût métallique, céphalées, nausées, sensation de chaleur, besoin d uriner). Protocole Adulte : 200 µg de TRH ou la dose prescrite (< 200 µg). Enfant : se référer à la dose prescrite. 30 minutes avant le prélèvement : installer le patient et le laisser au repos. T0 : prélèvement sanguin; injection intraveineuse lente de TRH. T15, T30 et T60 minutes : prélèvement sanguin; indiquer les temps de prélèvement sur les tubes. 29

30 h. PRELEVEMENT DE CRYOGLOBULINES OU AGGLUTININES FROIDES Les cryoglobulines sont des immunoglobulines qui ont la propriété de précipiter dans le plasma ou le sérum à une température <37 C et de se redissoudre à chaud. Les agglutinines froides sont des anticorps anti-érythrocytaires qui agglutinent les GR à une température <37 C. Cette agglutination est généralement réversible à 37 C. Préleveurs habilités Biologiste; Infirmier; Sage-femme; Technicien de laboratoire. Matériel Tube trace élément préchauffé; Etuve à 37 C Précaution Uniquement dans les centres pourvus d une étuve à 37 C S assurer que le délai entre prélèvement et passage du coursier est >1h30 sinon proposer un rendez-vous au patient Protocole utiliser un tube trace élément préalablement gardé à l étuve Effectuer le prélèvement puis remettre immédiatement le tube à l étuve jusqu à coagulation (min. 1h, max. 24h) Centrifuger le tube immédiatement après sa sortie de l étuve Décanter le sérum dès la fin de la centrifugation en veillant à ne pas aspirer de globules rouges transmettre le sérum au laboratoire à température ambiante 30

31 i. PRELEVEMENT D HEMOCULTURES Prélèvement en cas de fièvre d origine indéterminée accompagnée de signes cliniques évocateurs d infection. Préleveurs habilités Biologiste; Infirmier; Sage-femme; Technicien de laboratoire. Matériel 2 paires de flacons à hémoculture aérobie et anaérobie au minimum; Adaptateur spécifique. Précaution Avant toute antibiothérapie. Protocole Désinfecter les bouchons à l aide de compresses ou de cotons imbibés d alcool 60 et laisser sécher entre 30 secondes et 1 minute; Prélever systématiquement deux paires de flacons; Tenir le flacon à la verticale pendant le prélèvement; Prélever un des flacons aérobie en premier puis les autres; Sur prescription explicite, faire plusieurs prélèvements de paires de flacons à des moments différents; Indiquer les temps de prélèvement sur les flacons; Si d autres tubes sont à prélever, insérer l adaptateur et le faire après les flacons d hémocultures; Identifier les flacons en indiquant l heure et le bras prélevé. (Coller l étiquette d identification à côté du code à barres). 31

32 j. PRELEVEMENT D HEMOCULTURES Prélèvement en cas de fièvre d origine indéterminée accompagnée de signes cliniques évocateurs d infection. Préleveurs habilités Biologiste; Infirmier; Sage-femme; Technicien de laboratoire. Matériel 2 paires de flacons à hémoculture aérobie et anaérobie au minimum; Adaptateur spécifique. Précaution Avant toute antibiothérapie. Protocole Désinfecter les bouchons à l aide de compresses ou de cotons imbibés d alcool 60 et laisser sécher entre 30 secondes et 1 minute; Prélever systématiquement deux paires de flacons; Tenir le flacon à la verticale pendant le prélèvement; Prélever un des flacons aérobie en premier puis les autres; Sur prescription explicite, faire plusieurs prélèvements de paires de flacons à des moments différents; Indiquer les temps de prélèvement sur les flacons; Si d autres tubes sont à prélever, insérer l adaptateur et le faire après les flacons d hémocultures; Identifier les flacons en indiquant l heure et le bras prélevé. (Coller l étiquette d identification à côté du code à barres). 32

33 k. TEMPS DE SAIGNEMENT PAR LA METHODE IVY (Incision) Test d exploration de l hémostase primaire correspondant à l agrégation plaquettaire en réponse à l atteinte de l intégrité de la paroi vasculaire. Ce test présente un intérêt dans l exploration de thrombocytopathies. Préleveurs habilités Biologiste; Infirmier; Sage-femme; Technicien de laboratoire. Matériel Compresse, coton désinfectant; Brassard de mesure de tension artérielle; Disque de papier filtre; Dispositif d incision stérile à usage unique spécifique (adulte ou enfant) type surgicutt; Chronomètre; Sérum physiologique; Pansement adhésif. Précautions S assurer que le patient n a pas pris de traitement anticoagulant ou d aspirine depuis au moins 7 jours; Informer le patient que le test peut laisser une cicatrice. Protocole Choisir une zone sans vaisseaux apparents, ni cicatrice, ni pilosité abondante, sur la face interne de l avant bras, à environ 5cm en dessous du pli du coude; Désinfecter la zone; Placer le brassard de mesure de tension artérielle sur le bras; Exercer une pression de 40 mm Hg. L incision est à effectuer 30 à 60 secondes après la mise sous tension; Sortir le dispositif de son emballage et retirer l attache de sûreté en veillant à ne pas le déclencher; Tenir le dispositif à 2 doigts et le poser doucement sur l avant bras de façon à ce que chaque bord du dispositif touche légèrement la peau; Déclencher le dispositif en mettant simultanément en marche le chronomètre; Absorber l écoulement sanguin à l aide du papier filtre toutes les 30 secondes sans toucher la coupure jusqu à l arrêt total du saignement; Arrêter le chronomètre et relever le temps; Dégonfler et enlever le brassard; Nettoyer le bras au sérum physiologique et appliquer un pansement adhésif en veillant à ce que les bords de la plaie soient jointifs. 33

34 5.3. Autres Recueils a. RECUEIL D ÉCHANTILLONS URINAIRES Numération des éléments figurés et/ou le diagnostic d une infection urinaire. Préleveurs habilités Patient; Biologiste; Sage-femme; Infirmier; Technicien de laboratoire. Matériel Lingette désinfectante; Flacon stérile; Gants sans talc; Collecteur. Précautions Le matin ou à distance d une miction; Eviter la contamination des urines par les règles; En l absence d infection vaginale. Protocole Se laver les mains; Effectuer une toilette soigneuse de la région vulvaire chez la femme et du méat chez l homme; Recueillir les urines dans le flacon en prenant soin de ne pas toucher le bord supérieur du récipient; Fermer hermétiquement le flacon. Déposez le flacon au laboratoire le plus rapidement possible. Au-delà d 1/2 heure, le conserver au frais (+4 C à +8 C) Conditions particulières ECBU Sédiment BD annexe 6.3. pour les patients à domicile ECBU Sédiment chez le jeune enfant Avant toute antibiothérapie ou 72 heures après l arrêt du traitement; Uriner le premier jet dans les toilettes; Recueillir le deuxième jet. Poser le collecteur adapté au sexe de l enfant; Le retirer dès la présence d urine; S il n y a pas d urine, changer le collecteur au bout d une heure; Placer directement le collecteur dans le flacon stérile (pour les parents) ou transvaser les urines du collecteur dans le flacon stérile (personnel du laboratoire). 34

35 Chimie des urines Légionella Drogues urinaires Mycoplasmes Chlamydia/PCR Gonocoques/PCR Test de grossesse Recueillir un échantillon d urines fraiches. Recueillir le premier jet directement dans le flacon. b. RECUEIL D URINES : 24H Analyses biochimiques et hormonologiques. Préleveur habilité Patient. Matériel Flacons de 2,5 l avec ou sans acide (HCL). Précautions Boire environ 1 l de plus que d habitude durant ces 24 heures; Prévoir un autre pot propre pour ne pas uriner directement dans le flacon s il contient de l acide. Conserver le récipient dans un endroit frais à l abri de la lumière. Protocole Remettre 1 ou 2 flacons au patient selon les analyses BD annexe 6.4. demandées; Si des analyses doivent être faites dans les 2 conditions, les recueils doivent être faits à des jours différents. T0 : uriner dans les toilettes en prenant soin de vider totalement sa vessie; noter la date et l heure de début du recueil; recueillir toutes les urines pendant 24 heures dans les flacons prévus à cet effet. T24 heures : uriner dans le flacon; noter la date et l heure de fin. Déposez le flacon au laboratoire le plus rapidement possible. 35

36 c. RECUEIL D URINES : COMPTE D ADDIS Mesure du débit/minute des hématies et des leucocytes dans les urines. Préleveur Patient. habilité Matériel Flacons de 2,5 l sans acide. Précaution En cas de besoin d uriner pendant les 3 heures, recueillir les urines dans le flacon. Protocole Remettre 1 flacon au patient. BD annexe 6.5. T0 : 3 heures avant le début du test, se lever, uriner dans les toilettes et vider totalement la vessie; boire 250 ml d eau; noter l heure sur le bidon puis se recoucher. Rester à jeun et au repos pendant 3 heures. T3 heures : uriner et vider totalement la vessie dans le flacon; noter l heure du recueil. Déposez le flacon au laboratoire le plus rapidement possible. 36

37 d. RECUEIL DE SELLES Analyses bactériologiques, virologiques, parasitaires et physico chimiques. Préleveur habilité Patient. Matériel Pot(s) de recueil(s). Précautions En dehors de toute thérapeutique intestinale; Noter la notion de voyage dans les 2 mois précédents. Protocole Recueillir un maximum de selles directement dans le pot; Rapporter les selles au laboratoire dès le recueil terminé. Conditions particulières Recherche de sang Prélever 3 échantillons provenant de 3 émissions de selles distinctes (sauf prescription explicite d un échantillon). Examen chimique Recueillir la totalité des selles pendant 24 h des selles e. RECUEIL DE SPERME Analyse demandée pour : Diagnostic de fertilité; Spermogramme sur éjaculation rétrograde; Contrôle post-vasectomie; Préparation de sperme en vue d une insémination intra-utérine; Spermoculture. Préleveur Patient. habilité Matériel Réceptacle stérile. Précaution Recueil uniquement sur rendez-vous au

38 Protocole annexe 6.7. renseignements cliniques Conditions particulières Diagnostic de fertilité Désinfecter la salle entre chaque patient Etiqueter le flacon devant le patient Remplir le questionnaire avec les renseignements cliniques Donner le réceptacle au patient insister sur la toilette soignée au savon des mains et de la verge désinfection avec la compresse de Dakin recueillir l éjaculat Noter l heure et la durée du recueil Abstinence sexuelle de minimum 2 jours à maximum 8 jours avant l analyse; Recueil vessie vide Spermogramme sur éjaculation rétrograde Contrôle postvasectomie Préparation de sperme en vue d une insémination intra-utérine Recueil : plateau technique (à privilégier), centres de prélèvements référencés (cf site web). Conseiller au patient de boire durant les 72h précédant le prélèvement des eaux alcalines Respecter le délai d abstinence (minimum 2 jours à maximum 8 jours) Le recueil se fait uniquement au plateau technique et demander au patient d arriver vessie semi-vide Respecter la date de contrôle définie par le médecin; Recueil : plateau technique, centres de prélèvements, (cf. site web). Respecter la date définie par le gynécologue; noter la date du dernier rapport sexuel Recueil plateau technique uniquement Avertir le patient : de se munir de papiers d identité de présenter des sérologies (HBV, HCV, HIV, sérologies chlamydiae et syphilis) datant de moins de 6 mois 38

39 f. RECUEIL D EXPECTORATION Recherche d une cause bactérienne à une pathologie pulmonaire. Préleveur Patient. habilité Matériel Flacon stérile; Eau. Précautions Avant toute antibiothérapie ou 7 jours après l arrêt du traitement; Effectuer le recueil le matin de préférence au réveil; Ne pas mettre de salive. Protocole Se rincer la bouche à l eau; Cracher dans le flacon après un effort de toux. 39

40 Prélèvements a. PRELEVEMENT DE LA MARGE ANALE - SCOTCH TEST Recherche d oxyures au niveau de la marge anale. Préleveurs habilités Patient; Biologiste; Infirmier; Sage-femme; Technicien de laboratoire. Matériel Gants sans talc; Ruban adhésif de 5cm /1cm transparent; Lame à bord dépoli; Porte-lame. Précaution Effectuer le prélèvement au réveil avant défécation et toilette locale. Protocole Mettre des gants; Déplisser la marge anale; Appliquer la face collante de l adhésif sur la muqueuse à l aide de l index; Retirer le scotch d un coup sec; Le coller sur la lame; Noter au crayon le nom du patient sur le bord dépoli de la lame; Ranger la lame dans le porte-lame. 40

41 b. PRELEVEMENT GENITAL (FEMME) Recherche d agents pathogènes responsables de vaginite ou vaginose. Préleveurs habilités Biologiste; Infirmier; Sage-femme. Matériel Gants sans talc; Fauteuil de prélèvement gynécologique; Drap d examen; Spéculum; Écouvillons; Sérum physiologique; Flacon Thinprep avec brosse cervicovaginale Précautions A distance de : toilette vaginale; tout traitement local (48H avant le prélèvement). Protocole Mettre des gants; Installer la patiente en position gynécologique; Placer le spéculum de taille adaptée à la femme; Prélever l échantillon à l aide de l écouvillon adapté. Conditions particulières Vulvaire chez la fillette Bactériologie, mycoplasmes Chlamydiae et gonocoques par PCR Papilloma Virus PCR (HPV) Écouvillon SWAB Demander à un parent d accompagner l enfant dans le local de prélèvement; Sans spéculum; Recueillir les sécrétions au niveau de la muqueuse vulvaire. Écouvillon SWAB Recueillir les sécrétions au niveau du col et des culs de sacs latéraux. Écouvillon SWAB Introduire l écouvillon dans le col, le faire tourner 3 à 5 fois, puis le retirer en évitant de toucher les parois vaginales. Brosse cervico-vaginale - Écouvillon DACRON Avec l écouvillon, enlever la glaire au niveau de l exocol puis le jeter; Introduire la brosse dans le col jusqu à ce que l extrémité ne soit plus visible et la faire tourner 3 à 5 fois puis la retirer en évitant de toucher les parois vaginales. La décharger dans le flacon Thinprep Herpès PCR Écouvillons DACRON (2) Humidifier l écouvillon n 1 au sérum physiologique pour enlever croûte, pus ou suintement et le jeter; Avec l écouvillon n 2, frotter le plancher de la lésion. 41

42 c. PRELEVEMENT URETRAL (HOMME) Recherche d agents pathogènes responsables d urétrite. Préleveurs habilités Biologiste; Infirmier; Sage-femme. Matériel Gants sans talc; Écouvillons; Sérum physiologique. Flacon Thinprep Précautions Avant toute antibiothérapie ou 48 heures après l arrêt du traitement; Avant la première miction du matin ou 1 heure après la dernière miction; Informer le patient de risque de brûlures mictionnelles pendant 24 heures. Protocole Écouvillon SWAB - Écouvillon SWAB fin Culture et PCR Mettre des gants; Bactériologie, En cas d écoulement : prélever l exsudat ou le pus à mycoplasmes l aide d un écouvillon SWAB; Chlamydiae et Décalotter; gonocoques par Introduire l écouvillon SWAB fin dans le méat urétral PCR sur 1 à 2 cm. HPV: sur demande explicite en fonction du contexte Papilloma Virus clinique PCR (HPV) Conditions particulières Herpès PCR Écouvillons DACRON (2) Humidifier l écouvillon n 1 au sérum physiologique pour enlever croûte, pus ou suintement et le jeter; Avec l écouvillon n 2, frotter le plancher de la lésion. 42

43 d. PRELEVEMENT ORL Recherche d agents pathogènes. Préleveurs habilités Biologiste; Infirmier; Sage-femme; Technicien de laboratoire. Matériel Gants sans talc; Écouvillons; Abaisse langue; Sérum physiologique. Précautions A faire avant toute antibiothérapie ou 48 heures après l arrêt du traitement. Protocole Mettre des gants; Prélever l échantillon à l aide de l écouvillon adapté. Conditions particulières GORGE bactériologie-streptocoque A : Écouvillon SWAB Expliquer au patient qu émettre le son «aaah» permet de diminuer le réflexe nauséeux pendant le prélèvement; Maintenir la langue à l aide d un abaisse-langue; Frotter les amygdales avec l écouvillon; Éviter de toucher la langue et la cavité buccale; En cas de lésion, effectuer le prélèvement à son niveau. NEZ Bactériologie : Écouvillon SWAB Virus de la grippe : Écouvillon DACRON VRS : Écouvillon DACRON ou SWAB COQUELUCHE BORDETELLAS PERTUSSIS : Écouvillon DACRON Introduire l écouvillon profondément dans les deux narines ou selon la prescription. OREILLE Écouvillon DACRON - Écouvillon SWAB Humidifier l écouvillon Dacron au sérum physiologique puis enlever débris et croûte si besoin et le jeter; A l aide de l écouvillon SWAB, recueillir le pus ou écouvillonner l oreille externe par 2 ou 3 rotations. BOUCHE LEVRES Écouvillon SWAB Frotter la cavité buccale à l aide de l écouvillon (langue, joues, palais). En présence d une lésion, effectuer le prélèvement à son niveau et le mentionner. Herpès PCR Écouvillons DACRON (2) Humidifier l écouvillon n 1 au sérum physiologique pour enlever croûte, pus ou suintement et le jeter. Avec l écouvillon n 2, frotter le plancher de la lésion. 43

44 e. PRELEVEMENT DE PLAIE Recherche d agents pathogènes à différencier des bactéries commensales. Préleveurs habilités Biologiste; Infirmier; Sage-femme; Technicien de laboratoire. Matériel Gants sans talc; Écouvillons; Sérum physiologique. Précaution A distance de toute antibiothérapie locale ou générale. Protocole Mettre des gants. Conditions particulières Bactériologie Écouvillon SWAB : le frotter au cœur de la plaie Herpès PCR Écouvillons DACRON (2) Humidifier l écouvillon n 1 au sérum physiologique pour enlever croûte, pus ou suintement et le jeter; Avec l écouvillon n 2, frotter le plancher de la lésion. 44

45 f. Prélèvement de collection fermée Examen cyto-bactériologique à la recherche des germes pathogènes aérobies et anaérobies Préleveur Médecin. habilité Matériel Gants sans talc; Désinfectant Seringue avec bouchon obturateur Aiguille Écouvillon SWAB violet Protocole Désinfecter (type chirurgical) soigneusement la peau Prélever avec la seringue et l aiguille Retirer l aiguille Chasser l air Aliquoter une fraction directement dans le tube SWAB (pour la conservation des germes difficiles et des bactéries anaérobies) Garder une fraction dans la seringue pour les examens directs et examens complémentaires Fermer la seringue à l aide du bouchon obturateur Les prélèvements à l aide d écouvillon ne sont pas recommandés. 45

46 g. PRELEVEMENT DES YEUX ET ANNEXES Recherche de germes responsables de lésions des yeux et leurs annexes. Préleveurs habilités Biologiste; Infirmier; Sage-femme; Technicien de laboratoire. Matériel Gants sans talc; Écouvillons; Pince à épiler stérile; Flacon stérile; Sérum physiologique. Précaution Avant toute instillation de collyre ou 48 heures après l application de pommade ophtalmique. Protocole Écouvillon SWAB Mettre des gants; Prélever au niveau de l angle interne de l œil et de la face conjonctivale de la paupière inférieure en écartant celle-ci. Conditions particulières Paupière Écouvillon SWAB A l aide d une pince à épiler, prélever des croûtes ou squames du bord de la paupière et arracher deux à trois cils; Les mettre dans un Flacon stérile. Herpès PCR Écouvillons DACRON (2) Humidifier l écouvillon n 1 au sérum physiologique pour enlever croûte, pus ou suintement et le jeter; Avec l écouvillon n 2, frotter le plancher de la lésion. En l absence de lésion, prélever la face interne de la paupière. 46

47 h. PRELEVEMENT D ONGLES (MICROBIOLOGIE) Recherche de germes responsables de lésions des ongles. Préleveurs habilités Biologiste; Infirmier; Sage-femme; Technicien de laboratoire. Matériel Gants sans talc; Lame de scalpel; Boite de pétri; Écouvillon SWAB; Pince à ongles; Flacon stérile. Précautions Avant toute antibiothérapie ou 48 heures après l arrêt Annexe 6.8. du traitement pour toute recherche bactériologique (périonyxis); Avant tout traitement fongique ou 8 jours après l arrêt du traitement pour une recherche de dermatrophytes; Veiller à l absence de vernis; Compléter la feuille de renseignements cliniques. Protocole Mettre des gants; Couper et éliminer la partie distale de l ongle atteint avec la pince à ongles; Racler le lit de l ongle avec une lame de scalpel (en présence de stries blanches, racler en surface) et placer les fragments dans une boite de pétri; En cas de périonyxis (inflammation autour de l ongle) ou dans les espaces interdigitaux, recueillir le pus ou l exsudat à l aide d un écouvillon SWAB par site. 47

48 i. PRELEVEMENT de phaneres (MICROBIOLOGIE) Recherche de germes responsables de lésions de la peau et des cheveux Préleveurs habilités Biologiste; Infirmier; Sage-femme; Technicien de laboratoire. Matériel Gants sans talc; Lame de scalpel; Boite de pétri; Écouvillon SWAB; Alcool 60 ; Ruban adhésif transparent; Pince à épiler stérile; Sérum physiologique; Lames; Porte-lames; Écouvillon DACRON. Précautions Avant toute antibiothérapie ou 48 heures après l arrêt Annexe 6.8. du traitement pour toute recherche bactériologique; Avant tout traitement fongique ou 8 jours après l arrêt du traitement pour une recherche de dermatrophytes; Compléter la feuille de renseignements cliniques. Protocole Mettre des gants. Conditions particulières Peau dermatophytes : Racler les squasmes à l aide d une lame de scalpel en périphérie de la lésion et les placer dans une boîte de petri. Germes : Humidifier l écouvillon SWAB avec du sérum physiologique et frotter la lésion. Pityriasis Versicolor Nettoyer la lésion et son contour à l alcool 60 ; Appliquer la face collante de l adhésif en périphérie de la lésion à l aide de l index; Retirer le scotch d un coup sec; Le coller sur la lame; Noter au crayon le nom du patient sur le bord dépoli de la lame; Ranger la lame dans le porte-lames. 48

49 Cheveux DERMATOPHYTES Prélever les cheveux ou poils cassés avec leurs racines avec une pince à épiler; Racler les squames ou croutes à l aide d une lame de scalpel; Placer dans une boite de pétri; Prélever éventuellement le pus ou l exsudat avec un écouvillon SWAB. Germes : Humidifier l écouvillon SWAB avec du sérum physiologique et frotter la lésion. Herpès PCR Écouvillons DACRON (2) Humidifier l écouvillon n 1 au sérum physiologique pour enlever croûte, pus ou suintement et le jeter; Avec l écouvillon n 2, frotter le plancher de la lésion. j. PRELEVEMENT de cheveux (TOXICOLOGIE) Recherche de Xenobiotiques-Oligoéléments-Métaux lourds Préleveurs habilités Biologiste; Infirmier; Sage-femme; Technicien de laboratoire. Matériel Papier d aluminium; Ciseaux (non chromés pour les métaux); Petit sachet. Protocole Couper les cheveux, au ras de la tête, au niveau de la nuque avec les ciseaux, ou à plusieurs endroits si besoin pour obtenir une mèche du diamètre d un crayon de papier. Déposer la mèche dans du papier aluminium et identifier la pointe en notant (P) et la racine (R) sur la feuille de papier aluminium. Transmettre dans un sachet. Mentionner si les cheveux sont décolorés. Si la demande d examen spécifie un contrôle d identité (Drogues etc.) demander au patient un justificatif et l encoder dans le dossier. En cas de difficulté: cheveux trop courts, demande particulière du patient, adresser le patient au LNS pour évaluer la faisabilité des analyses. 49

50 k. PRELEVEMENT pour la recherche de MRSA Dépistage de colonisation par MRSA (staphylocoques résistants à la meticilline) Préleveurs habilités Biologiste; Infirmier; Sage-femme; Technicien de laboratoire. Matériel Gants sans talc; Écouvillon SWAB. Protocole Ecouvillonner les différents sites indiqués sur la prescription; En l absence de prescription explicite des sites à prélever, prélever le nez et la gorge ainsi que les sites potentiellement colonisés dans le cadre de situations cliniques particulières : urines en cas de sonde urinaire, expectoration en cas de toux, toute plaie ou point d entrée cutané de cathéter ou sonde. 50

51 l. PRELEVEMENT d UN liquide de ponction Examen cytologique, biochimique, bactériologique et dosage du facteur rhumatoïde Préleveur Médecin. habilité Matériel Gants sans talc; Seringue avec bouchon obturateur; Aiguille; Tube hépariné; Écouvillon SWAB violet. Protocole Prélever 3 ml de liquide minimum à la seringue; Retirer l aiguille; Aliquoter 1 ml dans un tube hépariné (examens cytologiques et biochimiques); Aliquoter environ 5 gouttes dans le tube SWAB (conservation des germes - examens bactériologiques); Fermer la seringue à l aide du bouchon obturateur (dosage du facteur rhumatoïde) et la transmettre au laboratoire. m. Prélèvement pour la recherche de germes anaérobies Hémocultures se référer au 5.2 G Autres sites se référer au collections fermées et liquide de ponction 51

52 6. Annexes 6.1. Analyses demandées par le patient 52

53 6.2. Fax demandé par le patient 53

54 BD ECBU

55 6.4. BD Urines de 24 heures 55

56 BD Compte d addis

57 6.6. Renseignements cliniques pour le recueil de sperme SPERMIOLOGIE - RENSEIGNEMENTS CLINIQUES Identification F_P_PREL_01_A Version 1 Page 1 / 1 F_P_QUAL_01_C_03 Document confidentiel propre au laboratoire Ketterthill. La version à jour de ce document est disponible sur SQLab. Les versions imprimées ou transmises par voie électronique ne sont pas gérées. Numéro de dossier : Matricule du patient : (ou date de naissance) Nom et prénom du patient :... Date et heure de prélèvement :... Recueil Profession Exposition à la centrale dans un centre à domicile Durée de l'abstinence... Métaux lourds Irradiations Substances toxiques Pesticides Total Partiel Pas d'exposition Exposition régulière à une chaleur excessive Consommation d'alcool, tabac, drogues Bains Autre... Sauna Alcool Drogues Tabac Pas d'exposition Pas de consommation Fréquence des éjaculations Troubles de l'érection d'éjaculation précoce Pas de troubles Antécédents Maladies sexuellement Pas d'antécédent transmissibles Torsion testiculaire Pas d'antécédent Chirurgie au niveau de la vessie Chirurgie au niveau des organes génitaux Traitement pour un cancer Greffe Pas d'antécédent Traitements médicamenteux en cours Renseignements cliniques (autres) 57

58 6.7. Renseignements cliniques pour les prélèvements mycologiques des phanères PRELEVEMENTS MYCOLOGIQUES DES PHANERES - RENSEIGNEMENTS CLINIQUES Identification F_P_PREL_01_B Version 1 Page 1 / 1 F_P_QUAL_01_C_03 Document confidentiel propre au laboratoire Ketterthill. La version à jour de ce document est disponible sur SQLab. Les versions imprimées ou transmises par voie électronique ne sont pas gérées. Matricule du patient : (ou date de naissance) Nom et prénom du patient :... Date et heure de prélèvement :... Description Siège de la lésion tête zone découverte du corps zone couverte plis ongles main pied +/-espace inter-orteil Aspect herpès circiné (cocarde sèche +/- desquamante) lésion suintante lésion purulente Historique Date de découverte... Notion de voyage Non Oui Quel pays / continent... Animal de compagnie Non Oui Type d'animal... Environnement professionnel... Traitement Traitement pas de traitement local nom du produit s'il est connu... général date et durée du traitement... 58

C Recommandations pré analytiques générales

C Recommandations pré analytiques générales C Recommandations pré analytiques générales C.1 Liste des analyses à jeun Etat de jeûne L état de jeûne est un des éléments permettant la bonne exécution technique des analyses et une interprétation pertinente

Plus en détail

Guide fournisseur "CML" sur les conditions de transports des échantillons.

Guide fournisseur CML sur les conditions de transports des échantillons. 1. Objet et domaine d application Ce mode opératoire décrit comment sont effectués les prélèvements bactériologiques au sein du laboratoire. Il s applique à l ensemble des prélèvements bactériologiques

Plus en détail

LBM Canarelli Colonna Fernandez / LBM Faure

LBM Canarelli Colonna Fernandez / LBM Faure Matériel Préconisation (rappel : sauf mention contraire l acheminement au laboratoire est effectuer à température ambiante) ECBU Recueil de l urine dans le pot à couvercle bleu 1 Important : Ne soulevez

Plus en détail

Fiche de préconisation n B1

Fiche de préconisation n B1 Fiche de préconisation n B1 Cortisol Prélèvement réalisé entre 7h et 9h de préférence (taux maximal le matin). Patient au repos depuis 15 min Noter l heure impérativement Eviter le stress Prise de corticothérapie

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 18 juin 2014 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

La version électronique fait foi

La version électronique fait foi Page 1/6 Localisation : Classeur VERT Disponible sur Intranet A revoir : 10/2015 Objet : La présente procédure a pour objet de décrire les responsabilités et les principes pour la réalisation des prélèvements.

Plus en détail

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements pour Hémoculture C2MOHEMOC

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements pour Hémoculture C2MOHEMOC Les modifications apportées à la version précédente apparaissent en rouge. 1. Objet et domaine d application Ce mode opératoire décrit les différentes étapes pour réaliser les prélèvements pour hémoculture.

Plus en détail

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage.

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage. 1- OBJET ET DOMAINE D APPLICATION Cette procédure vise à garantir la bonne réalisation de prélèvements qui seront analysés au sein du groupe ALPHABIO, ils peuvent être effectués dans différents lieux :

Plus en détail

Destinataires. Sommaire

Destinataires. Sommaire Destinataires Pour application : préleveurs Pour information : tout le personnel du laboratoire Mode de diffusion Papier Informatique Modalité de diffusion Messagerie Classeur dans les box de prélèvements

Plus en détail

Test de charge orale en glucose en vue de dépister un diabète

Test de charge orale en glucose en vue de dépister un diabète Tests dynamiques réalisés au laboratoire Test de O Sullivan Test de charge orale en glucose en vue de dépister un diabète gestationnel chez la femme enceinte (6 ème au 7 ème mois de grossesse) Préparation

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

SOINS SPECIFIQUES. Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010. Soins de bouche

SOINS SPECIFIQUES. Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010. Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES Soins d hygiène ROULE M, Bron Janvier 2010 Soins de bouche Assurer l hygiène bucco-dentaire en favorisant bien-être et confort Eviter la mauvaise haleine Prévenir et traiter l infection

Plus en détail

Laboratoire DEGEORGES MANUEL DE PRELEVEMENT

Laboratoire DEGEORGES MANUEL DE PRELEVEMENT Laboratoire DEGEORGES 9 rue mercy 54400 LONGWY 03.82.24.30.30-03.82.24.32.11 MANUEL DE PRELEVEMENT Seule la version électronique fait foi INTRODUCTION Le patient est au centre de la politique d amélioration

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES RENSEIGNEMENTS PRATIQUES Les modalités de prélèvement, de conservation, de transport des échantillons biologiques doivent répondre aux dispositions obligatoires du Guide de Bonne Exécution des Analyses

Plus en détail

Modalités de recueil de prélèvement par les patients

Modalités de recueil de prélèvement par les patients Laboratoire Instruction Référence : LA-PREAN-I-014 Modalités de recueil de prélèvement par les patients Date de diffusion 17/11/2014 Objectif & Domaine d application Cette fiche d instruction décrit les

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 17 juin 2015 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD.

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD. DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE PLEURX : SURVEILLANCE ET DRAINAGE Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date 20/03/09 CLIN 26/03/10 Dr Le Moulec

Plus en détail

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes LES INJECTIONS DEFNINTION Une injection parentérale est l introduction dans l organisme de substances médicamenteuses par une autre voie que le tube digestif au moyen d une seringue et d une aiguille.

Plus en détail

DIRECTIVES POUR L AGENT A SON DOMICILE OU SUR SON LIEU DE TRAVAIL

DIRECTIVES POUR L AGENT A SON DOMICILE OU SUR SON LIEU DE TRAVAIL CHU DE LIEGE Direction Médicale Sites : Sart-Tilman N.-D. des Bruyères Ourthe-Amblève Brull Aywaille Titre : Procédure de prise en charge des membres du personnel du CHU suspects de grippe A H1N1v2009.

Plus en détail

Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES 7.03. Objectifs. Technique et méthode I PRINCIPES II MATERIEL ET PRODUITS

Soins de bouche SOINS SPECIFIQUES 7.03. Objectifs. Technique et méthode I PRINCIPES II MATERIEL ET PRODUITS SOINS SPECIFIQUES 7.03 Soins de bouche Assurer l hygiène bucco-dentaire en favorisant bien-être et confort Eviter la mauvaise haleine Prévenir et traiter l infection : - prévenir les infections locales

Plus en détail

2. Déroulement du prélèvement

2. Déroulement du prélèvement PRELEVEMENTS BACTERIOLOGIQUES 1. Le matériel utilisé Les références et fournisseurs du matériel utilisé sont représentés dans la base de données du laboratoire. Pot stérile pour coproculture Spéculum stérile

Plus en détail

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Théorie et Rôle Infirmier Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Plan Définition Objectifs Lieux de ponction Quand effectuer une prise de sang Matériel nécessaire Rôle Infirmier / prélèvement sanguin

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT Version 2 Date d application : 01 10 2014

MANUEL DE PRELEVEMENT Version 2 Date d application : 01 10 2014 4. CONDITIONS DE PRELEVEMENT 4.1 Le consentement préalable du patient Les échantillons biologiques sont la propriété du patient. Dans ce cadre, la direction du laboratoire met en œuvre les moyens appropriés

Plus en détail

Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques

Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques V1 05/02/2015 1 Sommaire Présentation du laboratoire....3 Informations de prescription...6

Plus en détail

Réalisation des prélèvements bactériologiques

Réalisation des prélèvements bactériologiques Réalisation des prélèvements bactériologiques a) Examen cytobactériologique des urines Recueil sur une miction volontaire Matériel utilisé: Lingette imbibée de solution antiseptique sous emballage unique.

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES)

CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Pour la santé au travail CONDUITE A TENIR EN CAS D ACCIDENT AVEC EXPOSITION AU SANG (AES) Risques d AES Piqûre Coupure Projection sur visage yeux peau lésée Avec l aimable autorisation des sociétés SITA

Plus en détail

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements bactériologiques et mycologiques C2MOPBAC

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements bactériologiques et mycologiques C2MOPBAC Version : ACR 01 Date de validation : 21/01/2013 Type de texte : Mode opératoire Date de mis en application : 21/01/2013 Intervenants Dates Visas Auteur DENOYERS Hervé 19/10/2012 Vérification SOUCHET Jean

Plus en détail

FICHE DE «BONNES PRATIQUES» SONDAGE INTERMITTENT / AUTOSONDAGE RAPPELS

FICHE DE «BONNES PRATIQUES» SONDAGE INTERMITTENT / AUTOSONDAGE RAPPELS RAPPELS L urine est sécrétée en permanence par les reins et s écoule par les uretères dans la vessie où elle est stockée. Lorsqu elle contient entre 250 ml et 300 ml, la vessie se vide complètement au

Plus en détail

Laboratoire d analyses médicales

Laboratoire d analyses médicales Le prélèvement de sang veineux Laboratoire d analyses médicales Guide de recommandations spécifique à l utilisation des produits VACUTAINER Becton Dickinson BECTON Troisième édition DICKINSON Vacutainer

Plus en détail

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR

SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR SECTION II RELATIVE AU PRÉLEVEUR II-0 INDEX SECTION II Pages Section relative au préleveur Heures d ouvertures des laboratoires pour clients externes Requête régionale II-2 II-2 II-3 Informations requises

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT

MANUEL DE PRELEVEMENT VOTRE SANTÉ NOTRE OBJECTIF MANUEL DE PRELEVEMENT Manuel de prélèvement - C2 ENR 04 V1 www.labio.fr www.labio.fr 2 Manuel de prélèvement C2 ENR 04 V1 Liste des sites du groupe LABIO Laboratoire Jacob Aix-en-Provence

Plus en détail

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5

7. RAPPEL SUR LES MESURES A RESPECTER 5 Code : 3/DSS UH/044 Page : 1/5 Fonction : Nom : Visa : Infirmiers (Groupe de Travail) : S Constant- M Fage- C Faubert- M Messineo- RM Rosso C Van Klersbilck Rédaction : Vérification : Approbation : IDE

Plus en détail

Protocole Hémoculture

Protocole Hémoculture Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N : S.PT.S.042.1 Protocole Hémoculture SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS

Plus en détail

FORMULAIRE. Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes. Date de vérification Validation Approbation

FORMULAIRE. Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes. Date de vérification Validation Approbation UNIBIO BIOMED34 FORMULAIRE Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes 1-C2FORM08 Version 4. 0 Applicable au : 2014-12-02 Date de vérification Validation Approbation 2014-12-01 BAYETTE

Plus en détail

Précautions «Standard»

Précautions «Standard» Précautions «Standard» Relais Régional d Hygiène Hospitalière du Centre RHC Précautions «Standard» Définition : Précautions «Standard» : 7 recommandations générales d hygiène à appliquer pour tout patient

Plus en détail

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire. Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire. Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015 LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2015 1 SOINS DE BOUCHE ENTRETIEN DES PROTHESES DENTAIRES L état bucco-dentaire est souvent préoccupant

Plus en détail

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire

LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire LES SOINS D HYGIENE l hygiène bucco dentaire Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2014 1 L état bucco-dentaire est souvent préoccupant en institution: hygiène précaire, taux d

Plus en détail

La version électronique fait foi

La version électronique fait foi Abcès, collections purulentes fermées Adénovirus (recherche directe par Anaérobies (Recherche) Aspiration bronchique Pus. Préciser la localisation anatomique du pus Seringue sans aiguille avec bouchon

Plus en détail

INFORMATIONS GENERLES

INFORMATIONS GENERLES Nature Echantillon/ Espèce animale Motif (non exhaustif) Maladie/ Recherche Méthode(s) appliquée(s) Par défaut SERUM Achat Brucellose, Sérologie EAT Brucellose, sérologie EAT+ELISA individuel. Prophylaxie

Plus en détail

Preconisations pour le recueil des echantillons par le patient

Preconisations pour le recueil des echantillons par le patient Date d application : 2015-02-26 C1-4ENR34 Version 1 Preconisations pour le recueil des echantillons par le patient C1-4ENR34 Version 1 Preconisations pour le recueil des echantillons par le patientpage

Plus en détail

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT SPECIFIQUES AUX EXAMENS DE PREDISPOSITION GENETIQUE AU CANCER Date d application : 16/12/2015 Rédigé par : Danièle MULLER Vérifié par : Katy TURCI Approuvé

Plus en détail

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie Premiers secours en équipe L hygiène et asepsie Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados hygiène et asepsie A la fin de cette partie vous serez capable d indiquer : D appliquer les règles

Plus en détail

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG

LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG F I C H E P R E V E N T I O N N 1 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LES ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG DEFINITION STATISTIQUES Chaque année dans les collectivités et établissements publics de la Manche,

Plus en détail

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA)

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) SOMMAIRE Points essentiels...3 Pose du KTA, contexte urgent...4 Pose du KTA, contexte non urgent...7 Pansement du

Plus en détail

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT

MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT MODALITES DES PRELEVEMENTS ET DE LEUR ACHEMINEMENT SPECIFIQUES AUX EXAMENS DE PREDISPOSITION GENETIQUE AU CANCER Date de diffusion : 03/09/2015 Rédigé par : Danièle MULLER Vérifié par : Katy TURCI Approuvé

Plus en détail

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER?

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? Isabelle JOZEFACKI IDE HYGIENISTE UPIN DESP Le 17 novembre 2011 3 ème journée régionale de formation destinée aux EHPAD Moyens de

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central sans valve (irrigation avec héparine) Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous

Plus en détail

Soins d hygiène et de confort / K Soins des oreilles - 1 - TECHNIQUE DES SOINS DE NETTOYAGE DES OREILLES

Soins d hygiène et de confort / K Soins des oreilles - 1 - TECHNIQUE DES SOINS DE NETTOYAGE DES OREILLES Soins d hygiène et de confort / K Soins des oreilles - 1 - K SOINS DES OREILLES K. 1. LE NETTOYAGE Action de nettoyer le pavillon de l oreille et le conduit auditif externe. BUTS - Maintenir l hygiène

Plus en détail

Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275

Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275 Les Normes requises Bactéricide : NF EN 1040 NFT72-170/171 Fongicide : NF 1275 Qualités Spectre d activité large Peu inhibé par les matières organiques Vision correcte du site opératoire Action rapide

Plus en détail

Généralités sur les injections

Généralités sur les injections Généralités sur les injections UE 4.4 S2 THERAPEUTIQUES ET CONTRIBUTION AU DIAGNOSTIC MEDICAL C. REVAUX, G. PASCHER, L.NEROVIQUE, A.PAPAS, I..JUIF, N.COUGNOUX Promotion 2014-2017 1 Plan 1- Principes à

Plus en détail

Pour le traitement de plusieurs types de cancer incluant le cancer du sein et du poumon, les lymphomes et les leucémies.

Pour le traitement de plusieurs types de cancer incluant le cancer du sein et du poumon, les lymphomes et les leucémies. Fiche d'information sur les médicaments cyclophosphamide (si clo FOS fa mide) Ce document fournit des renseignements généraux à propos de votre médicament. Il ne remplace pas les conseils de votre équipe

Plus en détail

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE DEFINITION La ponction pleurale est un acte médicochirurgical consistant à introduire une aiguille dans la cavité pleurale,

Plus en détail

PRELEVER A L EXTERIEUR DU LABORATOIRE

PRELEVER A L EXTERIEUR DU LABORATOIRE Laboratoire de Biologie médicale multisite Ref : SEL-PPI7I-333-v03 PRELEVER A L EXTERIEUR DU LABORATOIRE A. Généralités : Le préleveur à domicile est le représentant du laboratoire auprès du patient. -

Plus en détail

Par : S / Abdessemed

Par : S / Abdessemed Par : S / Abdessemed Cette méthode de prélèvement est facile et rapide et fournit du sang en quantité suffisante pour permettre de répéter un test en cas d erreur ou de résultats douteux, cependant, elle

Plus en détail

Nouvelle procédure pour l analyse de la Chlamydia et Gonorrhée par PCR

Nouvelle procédure pour l analyse de la Chlamydia et Gonorrhée par PCR 5990 Côte-des-Neiges, Montréal, (Québec) H3S 1Z5 Tél. : (514) 344-8022 Fax : (514) 344-8024 Courriel : service@laboratoirescdl.com Lundi au vendredi de 8h00 à 20h00 Dimanche de 10h00 à 14h00 MEMORANDUM

Plus en détail

Prélèvements bactériologiques, mycologiques, parasitologiques

Prélèvements bactériologiques, mycologiques, parasitologiques Version : ACR 03 Date de validation : 31/03/2015 Type de texte : Mode opératoire Date de mis en application : 31/03/2015 Intervenants Dates Visas Auteur DENOYERS Hervé 17/03/2015 Vérification SOUCHET Jean

Plus en détail

Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U

Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U U.E 2.5 Processus Inflammatoires & Infectieux Examen Cytobactériologique des Urines E.C.B.U ESI 2 ème année Groupe 5 Le 07/10/2013 Présentation du Groupe 5 Mario BLANDY Manuela GAMARRA Cécile COQUET Christelle

Plus en détail

PRELEVEMENT ET CONSERVATION DES ECHANTILLONS INDEX

PRELEVEMENT ET CONSERVATION DES ECHANTILLONS INDEX v5 1 PRELEVEMENT ET CONSERVATION DES ECHANTILLONS INDEX 1. Bonne pratique de prélèvements...2 1.1 Avantages des prélèvements sous vides par rapport à la seringue...2 1.2 Préparation du patient:...2 1.3

Plus en détail

DESTINATAIRES TABLEAU DE MODIFICATION. Indice Date Modifications 1995. Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central.

DESTINATAIRES TABLEAU DE MODIFICATION. Indice Date Modifications 1995. Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central. Page : 1/7 Mots clés : Cathéter veineux - cathéter central DESTINATAIRES - Cadres de santé - Pharmacie Centrale et Pharmacies d'etablissement - Tous les destinataires des classeurs CLIN - Tous les médecins

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central avec valve antireflux Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous explique comment

Plus en détail

prélèvement Votre manuel de Des prélèvements de qualité, pour des résultats accrédités Un lien entre le laboratoire et le préleveur RNLI SOMABIO

prélèvement Votre manuel de Des prélèvements de qualité, pour des résultats accrédités Un lien entre le laboratoire et le préleveur RNLI SOMABIO RNLI SOMABIO Votre manuel de prélèvement Version 0 du 01/09/2010 Des prélèvements de qualité, pour des résultats accrédités Un lien entre le laboratoire et le préleveur Propriété du GIE RNLI-SOMABIO Le

Plus en détail

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE L ABC DE L HÉPATITE B LES GESTES À FAIRE S informer, se protéger et protéger ses proches Direction de santé publique de Laval www.santepubliquelaval.qc.ca Je m informe QU EST-CE QUE L HÉPATITE B? 1 C est

Plus en détail

Les A.E.S. Rémi Buchaniec. Forcomed 2008

Les A.E.S. Rémi Buchaniec. Forcomed 2008 Les A.E.S Rémi Buchaniec Forcomed 2008 SOMMAIRE Définition A.E.S. Les facteurs de risque de contamination Conduite à tenir en cas d A.E.Sd Les précautions standards Conclusion Définition A.E.S. Accidents

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

Tableau pour la conservation et le transport des spécimens à l externe

Tableau pour la conservation et le transport des spécimens à l externe 1. OBJECTIF : Ce document comprend un tableau indiquant les informations nécessaires la conservation des spécimens, à l externe. Il comprend aussi un tableau indiquant les informations nécessaires pour

Plus en détail

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE MANUEL des PRELEVEMENTS 45, Rue Cognacq-Jay 51092 REIMS Cedex 03 26 78 39 52 03 26 78 38 82 pgillery@chu-reims.fr ST-PRA-MANU-PRLV V04 - Octobre 2015

Plus en détail

LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE

LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE LES PRECAUTIONS STANDARD EN HOSPITALISATION A DOMICILE CONTEXTE (I) Les précautions standard ont pour but d éviter la transmission des infections nosocomiales à la fois aux patients et aux soignants. Elles

Plus en détail

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit.

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit. Pour plus d information, je contacte : Dr 1 Mon médecin : 2 Le service Info-Santé : 811 3 La Fondation canadienne du foie : www.liver.ca ou 514 876-4170 www.lavalensante.com MA LISTE D ACTIONS Je visite

Plus en détail

Tableau récapitulatif

Tableau récapitulatif Tableau récapitulatif Définition spécifique Injection intra dermique Injection sous cutanée Injection intra musculaire Injection intra veineuse Introduction d une solution concentrée Introduction d une

Plus en détail

AES. Stop au massacre! Accident d Exposition au Sang. Avec la participation de l ARLIN PACA http://fr.ap-hm.fr/site/arlin-paca

AES. Stop au massacre! Accident d Exposition au Sang. Avec la participation de l ARLIN PACA http://fr.ap-hm.fr/site/arlin-paca Petit g de u s bon nes p AES ide ratiqu e s Accident d Exposition au Sang Stop au massacre! Avec la participation de l ARLIN PACA http://fr.ap-hm.fr/site/arlin-paca www.urps-infirmiere-paca.fr https://www.facebook.com/urps.infirmiere.paca

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

Etude Recherche Action sur le portage de MRSA dans les EMS Bilan intermédiaire. Laetitia Qalla-Widmer Unité HPCI/CHUV-ARCOS septembre 2011

Etude Recherche Action sur le portage de MRSA dans les EMS Bilan intermédiaire. Laetitia Qalla-Widmer Unité HPCI/CHUV-ARCOS septembre 2011 Etude Recherche Action sur le portage de MRSA dans les EMS Bilan intermédiaire Laetitia Qalla-Widmer Unité HPCI/CHUV-ARCOS septembre 2011 1 Etat des lieux Prévalence MRSA en 2007-2008 = 12% Formation en

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS 17.03.09 Mme Dicchi Soins Infirmiers II I)Les incontournables pour toute injection A)La seringue : schéma B)Désinfection du point d injection C)Pansement à la fin de l injection D)La position du patient

Plus en détail

Réalisation d'un myélogramme. VERSION COMMENTAIRE DATE 02 mise à jour 25/09/2013 03 Révision annuelle 09/10/2014 04 Aucune modification 07/01/2016

Réalisation d'un myélogramme. VERSION COMMENTAIRE DATE 02 mise à jour 25/09/2013 03 Révision annuelle 09/10/2014 04 Aucune modification 07/01/2016 HIA Clermont-Tonnerre Brest Laboratoire de Biologie Médicale Mode opératoire Réalisation d'un myélogramme Code : PRA-MO-PRLTMYELO Version n 04 Date d'application : 07/01/2016 Page : 1 / 7 VERSION COMMENTAIRE

Plus en détail

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux Situation sur le terrain Comment procéder sans risque à des écouvillonnages oraux (prélèvements de salive) chez des patients décédés, que l on suspecte d être infectés par le virus Ebola Étape 1: Rassembler

Plus en détail

Fiche d'instruction Choix des tubes

Fiche d'instruction Choix des tubes 1. Objet et domaine d application C2 - INS 01 Version 01 Fiche d'instruction Choix des tubes Cette fiche d'instruction présente les tubes à utiliser en fonction des analyses demandées. Elle s applique

Plus en détail

PROTOCOLE ALLAITEMENT

PROTOCOLE ALLAITEMENT PROTOCOLE ALLAITEMENT Vous allaitez votre enfant, sachez que ce n est pas incompatible avec son accueil en crèche ; un lieu spécifique est aménagé pour l allaitement si vous le désirez. Si vous choisissez

Plus en détail

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène Mesures d hygiène générales Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène vis-à-vis

Plus en détail

Original, version électronique. Examen Cytobactériologique des urines Recueil sur sac collecteur pour les enfants*... 3

Original, version électronique. Examen Cytobactériologique des urines Recueil sur sac collecteur pour les enfants*... 3 Page 1 sur 10 1. Sommaire Examen Cytobactériologique des urines... 2 Recueil sur sac collecteur pour les enfants*... 3 Recueil d urines pour un Compte d'addis Hématies - Leucocytes par minute (HLM)...

Plus en détail

JSBIO SELAS DES LABORATOIRES JSBIO BOUCHES-DU-RHÔNE

JSBIO SELAS DES LABORATOIRES JSBIO BOUCHES-DU-RHÔNE JSBIO SELAS DES LABORATOIRES JSBIO BOUCHES-DU-RHÔNE 1 Ce guide a pour objectif de définir les bonnes pratiques de prélèvements afin que les examens soient réalisés dans des conditions optimales. Il permet

Plus en détail

Santé de la femme L insémination artificielle avec don de sperme Santé de la femme DÉPARTEMENT D'OBSTETRIQUE, GYNÉCOLOGIE ET RÉPRODUCTION Ref. 123 / 2009 Service de Médecine de la Reproduction Servicio

Plus en détail

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée.

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Si vous vous piquez avec une aiguille contaminée : Faites saigner légèrement la plaie et lavez-la avec de l eau et du savon, sans brosser.

Plus en détail

HUG - Direction des Soins - 2008-2009. Principes de base de la préparation d injectables. Les dispositifs.

HUG - Direction des Soins - 2008-2009. Principes de base de la préparation d injectables. Les dispositifs. Direction des Soins Faculté de Médecine SEMINAIRE INTERACTIF - GESTES TECHNIQUES 3 Principes de base de préparation d injections, Injections intra dermiques (ID) et sous cutanées (SC) chez l adulte et

Plus en détail

Objet : Indiquer les consignes devant être observées après la survenue d un accident avec exposition au sang ou à des produits biologiques.

Objet : Indiquer les consignes devant être observées après la survenue d un accident avec exposition au sang ou à des produits biologiques. Référence : PT/CLI/001-C Page :Page 1 sur 7 Objet : Indiquer les consignes devant être observées après la survenue d un accident avec exposition au sang ou à des produits biologiques. Résumé des modifications

Plus en détail

ANNEXES LETTRE POUR LES PARENTS

ANNEXES LETTRE POUR LES PARENTS ANNEXES 1 LETTRE POUR LES PARENTS A Mme, M.. Parents de l Enfant Classe Madame, Monsieur Vous m avez indiqué que votre enfant présente une allergie pouvant nécessiter un traitement ou des soins à l école.

Plus en détail

Préparation de un ou de deux types d insuline et administration

Préparation de un ou de deux types d insuline et administration Préparation de un ou de deux types d insuline et administration Étapes pré-éxécutoires Mesurer la glycémie capillaire Étapes pré-éxécutoires Retirer l insuline du congélateur Comparer l étiquette avec

Plus en détail

Unité soins protégés. Conseils pour la sortie de votre enfant. CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5

Unité soins protégés. Conseils pour la sortie de votre enfant. CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5 Unité soins protégés Conseils pour la sortie de votre enfant CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5 Introduction Le premier retour à la maison est un moment attendu mais aussi angoissant, que se soit

Plus en détail

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 SOINS RESPIRATOIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 I / L oxygénothérapie II / L aérosolthérapie III / L aspiration IV / Les soins de trachéotomie Mars 2012 2 I L oxygénothérapie Définition: L oxygénothérapie

Plus en détail

CINRYZE (INHIBITEUR DE C1 [HUMAIN]) Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire.

CINRYZE (INHIBITEUR DE C1 [HUMAIN]) Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire. Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament CINRYZE de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Recommandations en cas d Urgence pour les Enfants avec Déficit en Cortisol et en Hormone de Croissance. Livret N 5

Recommandations en cas d Urgence pour les Enfants avec Déficit en Cortisol et en Hormone de Croissance. Livret N 5 Recommandations en cas d Urgence pour les Enfants avec Déficit en Cortisol et en Hormone de Croissance Livret N 5 Guide d accompagnement du Patient Brochure : lecture moyenne 29/04/07 1 Recommandations

Plus en détail

GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques?

GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques? GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques? Dr C. ZANDOTTI Laboratoire de Virologie du Pr D. Raoult CHU Timone, Marseille. Virus herpes simplex (HSV) Virus strictement humain,

Plus en détail

HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD

HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD HYGIENE BUCCO-DENTAIRE EN EHPAD Définition : On entend par hygiène bucco-dentaire, la toilette de la bouche et des dents/ou dentiers hors soins médicamenteux. Elle relève du rôle propre infirmier pouvant

Plus en détail

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :...

FICHE ETABLISSEMENT. A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Feuille n FICHE ETABLISSEMENT A remplir par l EOH (praticien ou IDE hygiéniste) Nom de la personne qui remplit le questionnaire :... Date : / / Nom de l établissement : CCLIN de rattachement Code établissement

Plus en détail

Une information vous est fournie sur le déroulement de l intervention et de ses suites.

Une information vous est fournie sur le déroulement de l intervention et de ses suites. Formulaire d information Biopsie osseuse Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé une intervention radiologique. Elle sera pratiquée avec votre consentement. Vous avez en effet la liberté de l accepter

Plus en détail

Le change. Des conseils pour le bien-être de votre enfant. Attention! Oups!

Le change. Des conseils pour le bien-être de votre enfant. Attention! Oups! Hygiène Page 15 Oups! Le change Des conseils pour le bien-être de votre enfant Le savon Utilisez de l eau et du savon avec du coton hydrophile ou un gant de toilette propre pour nettoyer les fesses de

Plus en détail

Utilisation d'une chambre implantable

Utilisation d'une chambre implantable Utilisation d'une chambre implantable Prévention des infections associées aux soins Référence BM : Ref. Service : Version : 1 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE HYGIENE Nombre de page : 11 1. OBJET Eviter

Plus en détail

Examen Cytobactériologique des urines

Examen Cytobactériologique des urines Indexation : PRE AS IN 001 Page 1 sur 9 Rédaction : MORISSE MATTHIEU Date : 04/10/2011 Vérification : LEBERT FRANCOISE Date : 18/10/2011 Approbation : CLEMENT PATRICE Date : 18/10/2011 Examen Cytobactériologique

Plus en détail