Autoconfrontation et. analyse de l activité. Séminaire ED Genève S Leblanc & L Ria

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Autoconfrontation et. analyse de l activité. Séminaire ED Genève S Leblanc & L Ria"

Transcription

1 Autoconfrontation et 1 analyse de l activité Serge Leblanc Luc Ria ESPE LIRDEF UM IFE ENS Lyon

2 Différencier ces entretiens 2 Non-directif Semi-directif Questionnaire Croyances, Représentations, Opinions / thématique Points communs: Attitude d écoute, empathique Entretien guidé Questions ouvertes «Neutralité» interviewer Explicitation Instruction au sosie Autoconfrontation Entretien compréhensif Observation participante Action, Activité réelle, Vécu, Expérience Points divergents: Objets théoriques Connexion ou déconnection avec l activité réelle Inattendu et imprévu

3 C est comme la prose de Mr Jourdain 3

4 4

5 1) «Monde propre» 2) Lucidité Présupposés épistémologiques Voir texte Durand, Veyrunes (2005) et Leblanc (2007) 4) Culture 3) Régularités

6 6 Principes généraux (Vermersch, Theureau) Se rapporter à des actions effectives, clairement spécifiées et contextualisées Aider à l évocation mentale de l action passée Faire décrire l action, les communications (pas analyser ou expliquer) Contraindre l explicitation, en la confrontant à ce qui peut être observé Inciter à la «déconstruction» des évidences et aspects implicites: appréhender l action familière comme étrange

7 7 L entretien d autoconfrontation Confronter un acteur à un enregistrement (vidéo ou audio) à des traces de son activité a posteriori afin de Provoquer l explicitation des phénomènes de cette activité significatifs pour lui

8 8 Entretien d autoconfrontation pour enquêter avec l acteur sur son activité Favoriser une remise en situation dynamique avec proximité spatiale et temporelle optimale grâce à des traces d activité Documenter son activité et non pas analyser son image, son moi (autoscopie) ou l activité des élèves Paradoxe de l autoconfrontation => guidage important «Plus la conscience préréflexive a été exprimée et ( ) plus cette activité réflexive aura pour objet quelque chose de proche de cette première activité» (Theureau, 2012).

9 Autoconfrontation et autres méthodes 9 Verbalisations simultanées, interruptives en + verbalisations naturelles : accès immédiat Entretien de remise en situation par des traces matérielles : accès différé / traces externes Autoconfrontation : accès différé / traces externes

10 10 Documenter les composantes du signe Là, qu est-ce qui se passait pour toi? Que cherchais-tu à faire? Quelles étaient tes préoccupations? A quoi tu t attendais? Est-ce que tu t y attendais? Cela te surprends? Qu est-ce qu il t a conduit à agir ainsi? Qu est-ce qui te fait dire cela? Comment savais-tu que? Préoccupations, Intentions A quoi tu prêtes attention, sur quoi te focalises tu? Qu est-ce que tu prends en compte dans la situation? A quoi t intéresses-tu? Quels aspects sont saillants pour toi à ce moment-là? Qu est-ce que tu fais, là? Qu est-ce que tu te dis, à qui? Attentes Ce qui fait signe, choc dans la situation Unité élémentaire (U) : Action, émotion, interprétation Qu est-ce que tu ressens? Comment vistu cela? Référentiel, Savoirs mobilisés Apprentissage: Connaissances construites, validées Qu est-ce que tu te dis? Comment tu vois la situation?

11 11 Choix des cadrages Rendre compte du couplage acteurenvironnement (point de vue acteur) sans transformer la situation de manière significative Filmer plan large et resserré fixe sur les acteurs concernés Proscrire balayage, gros plan, zoom

12 Choix des cadrages à négocier-discuter avec les acteurs 12 Filmage de l activité de meneur en point de vue subjectif Filmage en point de vue extérieur : proche et plan large

13 Entretien de remise en situation à partir de différentes traces d activités 13

14 14 Quels phénomènes de conscience solliciter pour comprendre l activité passée? L activité «s accomplissant» / «accomplie» Conscience pré-réflexive : exprimer la partie implicite de son activité qui est racontable, montrable, commentable à tout instant Conscience réflexive : revenir sur une activité passée, l interpréter et envisager des transformations => Documenter l expérience, le «s accomplissant» va enrichir l analyse de l activité accomplie

15 15 Cadre contractuel de l entretien 7 principes fondamentaux 1. Connaissance par le participant des objectifs de l entretien et adhésion 2. Détermination conjointe des conditions pratiques (lieu, moment, durée ) 3. Acceptation du principe de l enregistrement 4. Contrôle de l enregistrement et garantie d anonymat 5. Contrôle de l utilisation et de la diffusion du contenu de l entretien 6. Connaissance mutuelle et confiance personnelle 7. Renégociation possible du cadre contractuel

Actes du congrès de l Actualité de la recherche en éducation et en formation (AREF), Université de Genève, septembre 2010

Actes du congrès de l Actualité de la recherche en éducation et en formation (AREF), Université de Genève, septembre 2010 ANALYSE DES MULTIPLES PREOCCUPATIONS D UN ENSEIGNANT DE PHYSIQUE ET DE LEURS EVOLUTIONS LORS DE LA MISE EN ŒUVRE D UNE DEMARCHE D INVESTIGATION : POSSIBILITES D ARTICULATION D UNE APPROCHE ACTIVITE ET

Plus en détail

L ENTRETIEN de Recherche

L ENTRETIEN de Recherche L ENTRETIEN de Recherche I. UTILISATION DE L ENTRETIEN DE RECHERCHE I.1. L entretien Exploratoire I.1.A. Caractéristiques Techniques Des Entretiens Exploratoires I.1.B. Fonctions De L entretien Exploratoire

Plus en détail

EDSE Février 2015 AUTO-CONFRONTATIONS ET ANALYSE DU TRAVAIL : réflexion méthodologique

EDSE Février 2015 AUTO-CONFRONTATIONS ET ANALYSE DU TRAVAIL : réflexion méthodologique EDSE Février 2015 AUTO-CONFRONTATIONS ET ANALYSE DU TRAVAIL : réflexion méthodologique AUTO-CONFRONTATIONS ET ANALYSE DU TRAVAIL 1. Introduction 2. La nécessité d un lien théorie méthode 3. Présentation

Plus en détail

Atelier n 4n. Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr

Atelier n 4n. Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr Atelier n 4n Mise en pratique de la gestion des conflits par le référentr rent Docteur Agnès Riché Référente en antibiothérapie, CH Angoulême Docteur Remy Gauzit Anesthesiste Réanimateur, Hôtel Dieu, AP-HP

Plus en détail

Introduction à la recherche qualitative (I) Principes

Introduction à la recherche qualitative (I) Principes Introduction à la recherche qualitative (I) Principes Jacques CITTEE - DUERMG Module d aide à la préparation de la thèse Février 2013 La recherche qualitative Une recherche dont les problématiques et les

Plus en détail

Didactique professionnelle et formation initiale d enseignants : tensions et richesses

Didactique professionnelle et formation initiale d enseignants : tensions et richesses Didactique professionnelle et formation initiale d enseignants : tensions et richesses Jacqueline Beckers PERF (Professionnalisation en Éducation : Recherche et Formation) Université de Liège 2 champs

Plus en détail

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s Stéphane Safin Psychologue - Ergonome Lucid Group -

Plus en détail

L ENQUÊTE : ENTRETIEN ET QUESTIONNAIRE

L ENQUÊTE : ENTRETIEN ET QUESTIONNAIRE Hervé Fenneteau L ENQUÊTE : ENTRETIEN ET QUESTIONNAIRE 3 e édition Conseiller éditorial : Frédéric Poulon Dunod, 2015 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-072234-1 Sommaire Avant-propos

Plus en détail

Enseigner la compréhension au Ce1. Rendre les stratégies explicites

Enseigner la compréhension au Ce1. Rendre les stratégies explicites Enseigner la compréhension au Ce1 Rendre les stratégies explicites Instructions officielles Le niveau attendu en début de CE1 les composantes de l acte de lire Ecole Paul Claudel sept 2012 Questions 1.Comment

Plus en détail

Nadine FAINGOLD De l explicitation des pratiques à la problématique de l identité professionnelle : décrypter les messages structurants.

Nadine FAINGOLD De l explicitation des pratiques à la problématique de l identité professionnelle : décrypter les messages structurants. Nadine FAINGOLD De l explicitation des pratiques à la problématique de l identité professionnelle : décrypter les messages structurants. IUFM Versailles, Centre Cergy, Ave B. Hirsch, BP308, 95027 - CERGY

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09)

Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09) Référentiel de compétences en psychologie clinique (V 29.8.09). PSYCHOLOGIE CLINIQUE : définition de base o Nature du domaine professionnel : la psychologie clinique est une discipline se souciant du bien-être

Plus en détail

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Présentation des programmes 2007: nouveautés par rapport à 2002 Objectif prioritaire: savoir lire, écrire et s exprimer oralement dans toutes

Plus en détail

Compréhension de la langue

Compréhension de la langue Compréhension de la langue Les petits guides Démarche Compréhension de la langue (CP) permet aux élèves de s interroger sur le sens d un texte, en développant l écoute, la prise de parole et la justification.

Plus en détail

STRUCTURATION DE L IDENTITÉ DÉVELOPPEMENT DU POUVOIR D ACTION. Autoévaluation ACCEPTABLE MARQUÉE DÉVELOPPÉE

STRUCTURATION DE L IDENTITÉ DÉVELOPPEMENT DU POUVOIR D ACTION. Autoévaluation ACCEPTABLE MARQUÉE DÉVELOPPÉE 1- Cohérence de l élaboration du projet Activité 1.6 VISÉES ET INTENTIONS ÉDUCATIVES DU COURS Connaissance de soi, de son potentiel et de ses modes d actualisation connaissance de ses talents, de ses qualités,

Plus en détail

La qualité de la relation la «CLEF» de votre succès commercial

La qualité de la relation la «CLEF» de votre succès commercial La qualité de la relation la «CLEF» de votre succès commercial La qualité de la relation commerciale au cœur de la vente Plus que jamais la dimension relationnelle est la clef de toute négociation commerciale.

Plus en détail

Maquette de Master 1 à 300h hors stage

Maquette de Master 1 à 300h hors stage Maquette de Master 1 à 300h hors stage Semestre/U E ECT S Contenu des enseignements Horaires Semestre 1 UE 1 VPMIF11 6 Modèles théoriques et culture professionnelle Conseil pédagogique et trajectoires

Plus en détail

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH».

«Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Compte Rendu Café RH Dauphine du 7 avril 2014 «Comment mieux vendre l entreprise aux salariés aujourd hui? Pratiques de marketing RH». Ce compte rendu vise à faire une synthèse des différents points abordés

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

MENER UN ENTRETIEN EN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ. Une piste : l entretien d explicitation

MENER UN ENTRETIEN EN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ. Une piste : l entretien d explicitation MENER UN ENTRETIEN EN ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ Une piste : l entretien d explicitation Le questionnement d explicitation prend son sens dans une pédagogie qui fait une place importante à la prise en

Plus en détail

LES ENTRETIENS D'AUTOCONFRONTATION ET DE REMISE EN SITUATION PAR LES TRACES MATÉRIELLES ET LE PROGRAMME DE RECHERCHE «COURS D'ACTION»

LES ENTRETIENS D'AUTOCONFRONTATION ET DE REMISE EN SITUATION PAR LES TRACES MATÉRIELLES ET LE PROGRAMME DE RECHERCHE «COURS D'ACTION» LES ENTRETIENS D'AUTOCONFRONTATION ET DE REMISE EN SITUATION PAR LES TRACES MATÉRIELLES ET LE PROGRAMME DE RECHERCHE «COURS D'ACTION» Jacques Theureau S.A.C. Revue d'anthropologie des connaissances 2010/2

Plus en détail

Coach Praticien en Relation d Aide

Coach Praticien en Relation d Aide Coach Praticien en Relation d Aide LE CORPS, LE COEUR ET L ESPRIT Institut Européen de Coaching et Human Health Center www.human-health-center.ch Tél +41 24 471 87 80 MODULE 1 3 jours 1 Relation d aide,

Plus en détail

Faire parler l activité «silencieuse» de visionnement d une vidéo de pairs en formation

Faire parler l activité «silencieuse» de visionnement d une vidéo de pairs en formation Faire parler l activité «silencieuse» de visionnement d une vidéo de pairs en formation Serge Leblanc 1 L utilisation accrue de la vidéo dans les dispositifs d analyse de pratiques professionnelles ou

Plus en détail

Marc Durand, Luc Ria, Philippe Veyrunes. To cite this version: HAL Id: hal-00804082 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00804082

Marc Durand, Luc Ria, Philippe Veyrunes. To cite this version: HAL Id: hal-00804082 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00804082 Analyse du travail et formation: un programme de recherche empirique et technologique portant sur la signification et l organisation de l activité des enseignants Marc Durand, Luc Ria, Philippe Veyrunes

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e

I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e Les objectifs pédagogiques Savoir délimiter les trois phases distinctes de la recherche Savoir identifier, pour chacune des trois

Plus en détail

Stage RésoLP 2012. Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon

Stage RésoLP 2012. Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon Stage RésoLP 2012 Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon Celui qui acquiert les compétences définies par le programme à chaque niveau du cursus et dans chaque APSA :la «C.A.» avec son versant «moteur» et son

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

projet d éd échanges en ligne à la formation en didactique

projet d éd échanges en ligne à la formation en didactique Grenoble 12 juillet 2011 1 Apports d un d projet d éd échanges en ligne à la formation en didactique du Français ais Langue Étrangèrere Soutenance de thèse de Louay Pierre SALAM Membres du jury: Maguy

Plus en détail

avec les Travailleurs Handicapés

avec les Travailleurs Handicapés avec les Travailleurs Handicapés POUR LA PREMIÈRE FOIS LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS SONT PLEINEMENT ACTEURS DE L INTÉGRATION L expérience collective au service du handicap dans l entreprise SI VOUS CHERCHEZ

Plus en détail

Guidé par un aveugle CFI / INJA. CIRPP (18 février 2010)

Guidé par un aveugle CFI / INJA. CIRPP (18 février 2010) Guidé par un aveugle CFI / INJA CIRPP (18 février 2010) 3 projets pour le projet La junior entreprise L entreprenariat Guidé par un aveugle : 2-07-08 / 22-06-09 Intentions pédagogiques Apprend t-on à se

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Enseigner la langue : construire une séance de grammaire Académie de Lille Valéry Herbin

Enseigner la langue : construire une séance de grammaire Académie de Lille Valéry Herbin Enseigner la langue : construire une séance de grammaire Académie de Lille Valéry Herbin contextualisation Phase 1 : émergence d un besoin d apprentissage Objectif : prendre conscience du problème de langue

Plus en détail

Tous pour un... un pour tous!

Tous pour un... un pour tous! Tous pour un... un pour tous! Activités de développement de la solidarité Élèves du primaire GUIDE D ANIMATION À L INTENTION DES ENSEIGNANTS proposé par 5935, St-Georges, bureau 310 Lévis (Québec) G6V

Plus en détail

CONDUIRE UN ENTRETIEN SEMI-DIRECTIF

CONDUIRE UN ENTRETIEN SEMI-DIRECTIF CONDUIRE UN ENTRETIEN SEMI-DIRECTIF Rappel du principe de l entretien semi-directif un ensemble de thèmes imposés et qui doivent être tous abordés, avec des questions ouvertes et en laissant la liberté

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Mener un travail de formation sur le travail d enseignement : vers la construction d un dispositif innovant

Mener un travail de formation sur le travail d enseignement : vers la construction d un dispositif innovant Mener un travail de formation sur le travail d enseignement : vers la construction d un dispositif innovant CHALIES Sébastien, MCF, IUFM de Toulouse, France, sebastien.chalies@wanadoo.fr BERTONE Stéfano,

Plus en détail

Vidéo et analyse in situ des situations d enseignement et de formation dans le programme du cours d action

Vidéo et analyse in situ des situations d enseignement et de formation dans le programme du cours d action Vidéo et analyse in situ des situations d enseignement et de formation dans le programme du cours d action Serge Leblanc, Luc Ria, Philippe Veyrunes To cite this version: Serge Leblanc, Luc Ria, Philippe

Plus en détail

LA SÉCURITÉ, LA PRIORITE DE SNCF

LA SÉCURITÉ, LA PRIORITE DE SNCF LA SÉCURITÉ, LA PRIORITE DE SNCF RESULTATS DE L ENQUETE INTERNE «VOIE LIBRE, MODERNISONS NOTRE SECURITE» 9 DECEMBRE 2014 1 POURQUOI UNE ENQUÊTE INTERNE SUR LA SÉCURITÉ? PARCE QUE LA SÉCURITÉ EST NOTRE

Plus en détail

QUE SAIT-ON DES USAGES DE LA VIDÉO EN FORMATION DES ENSEIGNANTS ET DE LEURS EFFETS? Cyrille Gaudin

QUE SAIT-ON DES USAGES DE LA VIDÉO EN FORMATION DES ENSEIGNANTS ET DE LEURS EFFETS? Cyrille Gaudin Formation de formateurs Utiliser la vidéo et l analyse du travail pour former 12 & 13 novembre 2014 QUE SAIT-ON DES USAGES DE LA VIDÉO EN FORMATION DES ENSEIGNANTS ET DE LEURS EFFETS? Cyrille Gaudin PRÉAMBULE

Plus en détail

Évaluation de l'année 1

Évaluation de l'année 1 Évaluation de l'année 1 Cibles du programme Point de bascule est un programme de Dynamo Ressource en mobilisation des collectivités, soutenu par Centraide du Grand Montréal, qui a été conçu au printemps

Plus en détail

Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS)

Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS) Département fédéral des affaires étrangères DFAE Direction des ressources DR Personnel DFAE Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS) L ensemble des données figurant dans ce questionnaire sont soumises

Plus en détail

Comment présenter le livret de compétences aux familles?

Comment présenter le livret de compétences aux familles? Séminaire Évaluation Comment présenter le livret de compétences aux familles? Introduction Dans la perspective d une acquisition effective des compétences attendues à la fin de l école maternelle relatives

Plus en détail

I/ PRESENTATION GENERALE DE LA QUALITE : LES CONCEPTS QUALITE EN DIAGNOSTIC

I/ PRESENTATION GENERALE DE LA QUALITE : LES CONCEPTS QUALITE EN DIAGNOSTIC Généralités 3 I/ PRESENTATION GENERALE DE LA QUALITE : LES CONCEPTS QUALITE EN DIAGNOSTIC La multiplicité des acceptations de la notion de Qualité est source de bien de malentendus et de réticences associées

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

Travailler avec des objets pédagogiques, un PLUS pour l autonomie de l enseignant. Colloque SFIB/CTIE 2008

Travailler avec des objets pédagogiques, un PLUS pour l autonomie de l enseignant. Colloque SFIB/CTIE 2008 Travailler avec des objets pédagogiques, un PLUS pour l autonomie de l enseignant Colloque SFIB/CTIE 2008 Jean Zahnd / P.-O. Vallat Points traités Modalités de l expérimentation 1 Aspects techniques et

Plus en détail

L ENTRETIEN INDIVIDUEL

L ENTRETIEN INDIVIDUEL L ENTRETIEN INDIVIDUEL 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? L entretien individuel est une technique de recueil de l information qui se déroule dans une relation de face-à-face entre l évaluateur

Plus en détail

Production du cycle 3 / Recherche des styles cognitifs des élèves

Production du cycle 3 / Recherche des styles cognitifs des élèves Production du cycle 3 / Recherche des styles cognitifs des élèves Nous avons repris les termes proposés par M.GIRERD pour une définition des types d'apprentissages ou des styles cognitifs. Dans le " questionnaire

Plus en détail

La santé, un facteur d insertion

La santé, un facteur d insertion La santé, un facteur d insertion Anne Danibert - Chef de projets prévention et promotion de la santé Mutuelle Atlantique Une orientation politique de la Mutuelle En 1996, la mutuelle inscrit comme orientation

Plus en détail

Diapo 1. Objet de l atelier. Classe visée. Travail en co-disciplinarité (identité et origine académique des IEN)

Diapo 1. Objet de l atelier. Classe visée. Travail en co-disciplinarité (identité et origine académique des IEN) COMMENTAIRE Séminaire national Réforme de la série Gestion-administration Lyon 10 et 11 mai 2012 Vendredi matin Martine DECONINCK (IEN EG), Michèle SENDRE (IEN L), Isabelle VALLOT (IEN EG) Diapo 1. Objet

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Auteurs : Christelle FOURASTIE Marion GUILLOIS Cours ICL

Plus en détail

Jérôme Guérin, Jacques Riff, Serge Testevuide

Jérôme Guérin, Jacques Riff, Serge Testevuide Étude de l activité «située» de collégiens en cours d EPS : une opportunité pour examiner les conditions de validité des entretiens d autoconfrontation Jérôme Guérin, Jacques Riff, Serge Testevuide Cet

Plus en détail

Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant?

Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant? «Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant?» Intervention de Madame Mireille Colin, formatrice et psychopraticienne. Pourquoi

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE. Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice

DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE. Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice Les étapes d une séance de cours Introduire le sujet Dégager la problématique Traiter

Plus en détail

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Les compétences de base et la communication dans les Secteurs du Tourisme et des Loisirs Document de présentation Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Formation aux savoirs de

Plus en détail

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire INTRODUCTION Une nécessaire coopération entre tous les acteurs présents

Plus en détail

L analyse de pratique C est quoi?

L analyse de pratique C est quoi? L analyse de pratique C est quoi? S.Benkhader 1 L analyse de pratique C est la construction de compétence Professionnelle au travers l analyse, la prise de conscience d une expérience ou d une action entreprise

Plus en détail

Identification des besoins : la méthode des Focus Group. Définition et descriptif de la méthode

Identification des besoins : la méthode des Focus Group. Définition et descriptif de la méthode Identification des besoins : la méthode des Focus Group Définition et descriptif de la méthode Identifier les besoins des utilisateurs Le Focus Group Le Focus Group est une activité de groupe ayant pour

Plus en détail

Coaching RelationCare

Coaching RelationCare Coaching RelationCare Les fondamentaux Notre formation associe les approches les plus récentes en matière de coaching individuel et d équipe, de systémique, de connaissances dans les neurosciences, de

Plus en détail

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13 Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret de l examinateur Production orale PMA22S008 04/06/13 Épreuve de production / interaction orale 25 points Cette épreuve est composée

Plus en détail

La conception de jeux vidéo éducatifs une méthodologie de recherche/création

La conception de jeux vidéo éducatifs une méthodologie de recherche/création Resumé de la version Web de la thèse Présenté par René St-Pierre Ph.D. Doctorat en Études et Pratiques des Arts Université du Québec à Montréal (UQAM) Janvier 2007 Objectif Cette méthode vise à outiller

Plus en détail

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX?

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? Projet formulé à partir de ma pratique de terrain: Constats Public défavorisé Plus le niveau d instruction est bas plus plus le risque est grand de développer des troubles

Plus en détail

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Apprendre en stage Présentation aux référents 02.09.2010 C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Et pour commencer De quoi un étudiant a-t-il besoin pour apprendre en stage? Contenu de la présentation Introduction

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

Les composantes de la réussite scolaire

Les composantes de la réussite scolaire Les composantes de la réussite scolaire Cognitives Culturelles Physiologiques Psychologiques Sociologiques Que devons-nous privilégier dans cette notion polysémique? Sa mesure (évaluations, signalements,

Plus en détail

FORMATION PNL CYCLE COMPLET. «Révélez vos talents»

FORMATION PNL CYCLE COMPLET. «Révélez vos talents» Formation Coaching Préparation Mentale athlètes haut-niveau Enseignement de la PNL Annecy Genève Aix-les-Bains Chambéry Contact : +33677610793 s.thomas-conseil@orange.fr www.sebastien-thomas-conseil.com

Plus en détail

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18)

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18) La Fête jusqu où? Niveau B1 Remarque : attention, les supports 1 et 2 ne sont pas dissociables et son à travailler de manière enchaînée. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années

Plus en détail

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation?

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation? Relation client : satisfaction? fidélisation? Un pilier fondamental de la GRC : la satisfaction client La gestion de la relation client Les missions de l entreprise Créer de la valeur pour les clients

Plus en détail

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt»

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» année scolaire 2011 2012 Animation Pédagogique du 11 janvier 2012 partie 2 Les axes de travail Réflexion autour des diverses organisations possibles

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

École de coaching BEY OND KNO W L EDG E. coaching-cegos.fr. Bien plus que des savoirs

École de coaching BEY OND KNO W L EDG E. coaching-cegos.fr. Bien plus que des savoirs École de coaching coaching-cegos.fr Bien plus que des savoirs BEY OND KNO W L EDG E L école de coaching Cegos accréditée ICF TM Notre mission Le coaching professionnel se définit comme une relation suivie

Plus en détail

L observatoire des cours d action, des cours de vie relatifs à une pratique et de leurs articulations collectives et les traces de l activité

L observatoire des cours d action, des cours de vie relatifs à une pratique et de leurs articulations collectives et les traces de l activité L observatoire des cours d action, des cours de vie relatifs à une pratique et de leurs articulations collectives et les traces de l activité Jacques Theureau (Équipe Analyse des Pratiques Musicales, UMR

Plus en détail

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature au cycle 3 Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature et programme 2008 SOCLE COMMUN Compétence 1 : Maîtrise de la langue française lire seul des textes du patrimoine

Plus en détail

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh Projet académique 2013-2014 «Des boîtes à histoires» Comment créer un outil au service de la mise en mémoire et de la compréhension des textes littéraires Académie de Créteil Projet présenté autour de

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire Langue Française Redatto da Dott.ssa Annie Roncin Syllabus A1 Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire L étudiant peut : -comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes

Plus en détail

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS REGARDS CROISÉS DES ACTEURS DE LA GOUVERNANCE Administrateurs Présidents de conseil d administration/surveillance

Plus en détail

BILAN DE CARRIERE. La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol.

BILAN DE CARRIERE. La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol. - 1 - Conseil RH et Formation BILAN DE CARRIERE La convergence de 2 mondes : Les Ressources Humaines Le développement personnel & l engagement relationnel www.elansol.fr L heure est au changement et, pour

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

Les règles de métier et «l Aide en Cours de Stage»

Les règles de métier et «l Aide en Cours de Stage» Les règles de métier et «l Aide en Cours de Stage» Pour en savoir davantage : Bruno, E., Chaliès S., Euzet, J.P., Méard, J. (2007). Les règles de métier à l épreuve de la pratique de classe, l exemple

Plus en détail

Non déterminante ORGANISATION. Cliquer ici pour visualiser le planning détaillé cours par cours

Non déterminante ORGANISATION. Cliquer ici pour visualiser le planning détaillé cours par cours Niveau : Section : CONTEXTE DE L UNITÉ DE FORMATION 428 98 30 08 U36 D1 (DOMAINE 903) Enseignement supérieur pédagogique de type court Bachelier en éducation spécialisée en accompagnement psycho-éducatif

Plus en détail

L alliance thérapeutique

L alliance thérapeutique L alliance thérapeutique UE 4.2 S3 Le 5 septembre 2012 FC Un peu d histoire (1) Terme employé par FREUD dès 1913: Alliance forte entre patient et thérapeute indispensable dans le cadre d une psychothérapie

Plus en détail

Habiter le musée plutôt que le traverser!

Habiter le musée plutôt que le traverser! Habiter le musée plutôt que le traverser! «Les images ne sont pas un simple auxiliaire de l écrit. Elles sont déclencheur d émotions et de pensées, et porteurs de messages. Cet apprentissage relève d une

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

L atelier d intégration, d application et de développement des savoirs professionnels.

L atelier d intégration, d application et de développement des savoirs professionnels. L atelier d intégration, d application et de développement des savoirs professionnels. Méthodologie. I. Identifier la ou les cibles de formation. a. Intitulé de l Unité d intégration : b. Nature de la

Plus en détail

PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous

PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous POURQUOI? COMMENT? comparatif 2008/2015 PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous Explorer le monde du vivant, des objets et de la matière

Plus en détail

UNIVERSITE DE RENNES 2 UFR APS. Mémoire de recherche Master 1 ère année mention Sport, Santé, Société

UNIVERSITE DE RENNES 2 UFR APS. Mémoire de recherche Master 1 ère année mention Sport, Santé, Société UNIVERSITE DE RENNES 2 UFR APS Mémoire de recherche Master 1 ère année mention Sport, Santé, Société Spécialité «Anthropologie des pratiques corporelles et apprentissages moteurs» Activité collective coach/joueur

Plus en détail

Proposé par : L ASSOCIATION CANADIENNE POUR LA SANTÉ MENTALE FILIALE CHAUDIÈRE-APPALACHES

Proposé par : L ASSOCIATION CANADIENNE POUR LA SANTÉ MENTALE FILIALE CHAUDIÈRE-APPALACHES Proposé par : L ASSOCIATION CANADIENNE POUR LA SANTÉ MENTALE FILIALE CHAUDIÈRE-APPALACHES 5935, St-Georges, bureau 310 Lévis (Québec) G6V 4K8 Tél. : (418) 835-5920 Télec. : (418) 835-1850 Courriel : info@acsm-ca.qc.ca

Plus en détail

PARCOURS EFB - AVOCATS

PARCOURS EFB - AVOCATS PARCOURS EFB - AVOCATS Le dispositif de formation a distance Étape 1 Étape 2 Étape 3 Étape 4 Étape 5 Entretien téléphonique individuel de cadrage avec un tuteur Autodiagnostic Amont Formation en ligne

Plus en détail

De la prévention des RPS à la promotion de la QVT. votre partenaire

De la prévention des RPS à la promotion de la QVT. votre partenaire De la prévention des RPS à la promotion de la QVT votre partenaire Notre ambition : repositionner l humain au cœur du travail Notre offre de formation se veut le reflet de l évolution de la prévention

Plus en détail

IDD Classe de 4ème : Création d un journal scolaire en ligne.

IDD Classe de 4ème : Création d un journal scolaire en ligne. IDD Classe de 4ème : Création d un journal scolaire en ligne. Disciplines impliquées : Lettres et Documentation Professeurs : Bénédicte Herrgott. Corinne Voisin. Année : 2006-2007 Domaines du programme

Plus en détail

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE?

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? PROGRAMMER LES APPRENTISSAGES Programmation # Progression Progression: division du savoir en petites unités réparties dans le temps: aller du simple au complexe.

Plus en détail

Enseigner par tâches complexes

Enseigner par tâches complexes Enseigner par tâches complexes Enseigner par tâches complexes pour permettre aux élèves d'acquérir les compétences du socle commun et favoriser la différenciation pédagogique. 1. Pourquoi enseigner par

Plus en détail

Conférence Les deuils situationnels

Conférence Les deuils situationnels Conférence Les deuils situationnels Sylvie Dufresne, psychothérapeute Les étapes de résolution du deuil Choc Négation déni Expression des émotions Prise en charge des tâches liées au deuil Découverte d

Plus en détail

mystère et l aventure

mystère et l aventure La littératie par le mystère et l aventure 4 e à 6 e année Texte de Dominique Bruce et Marie-Helen Goyetche Illustrations de S&S Learning Materials À propos des auteurs : Dominique Bruce enseigne, depuis

Plus en détail

ANNEXE III Outils d évaluation du dispositif ARPPEGE

ANNEXE III Outils d évaluation du dispositif ARPPEGE La pratique réflexive Un concept et des mises en œuvre à définir > Yann VACHER Université de Corse ANNEXE III Outils d évaluation du dispositif ARPPEGE Nous avons formalisé des outils de recueil des avis,

Plus en détail

Apprendre, parler, Lire et écrire à l école maternelle

Apprendre, parler, Lire et écrire à l école maternelle Apprendre, parler, Lire et écrire à l école maternelle Stage maternelle mars 2013 Profiter de ce stage pour prendre le temps d une récapitulation sur ce qu enseigner/apprendre en maternelle veut dire pour

Plus en détail