OBJECTIFS & PÉRIMÈTRE DU PANORAMA

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OBJECTIFS & PÉRIMÈTRE DU PANORAMA"

Transcription

1

2 SOMMAIRE 01. Objectifs et périmètre du Panorama Évolution et gestion des réclamations RC en établissements de santé 03. La sinistralité des professionnels de santé 04. Évolution et gestion des réclamations en établissements sociaux et médico-sociaux. 05. Le risque du personnel en établissements hospitaliers. 06. Les nouveaux enjeux

3 01 OBJECTIFS & PÉRIMÈTRE DU PANORAMA 3

4 OBJECTIFS Les objectifs du Panorama du risque Sham Informer sur l évolution des principaux risques des établissements de santé, sociaux et médico-sociaux et des professionnels de santé : causes des accidents, suites données aux réclamations des patients, risques du personnel. Sensibiliser sur les risques de l activité des établissements et des professionnels de santé, cas concrets à l appui. Encourager à la prévention des risques en s appuyant sur les constats et recommandations issus des visites de risques en établissements. 4

5 PÉRIMÈTRE Sham, 1 er assureur de responsabilité civile médicale en France avec 50 % de part de marché. Sham assure sociétaires : personnes morales établissements de santé, sociaux et médico-sociaux => plus de 60 % des lits MCO* en France, avec 70 % des établissements publics et 30 % des établissements privés - et personnes physiques (85 % de libéraux et mixtes vs 15 % de salariés) => 50 % de PDM sur les gynéco obstétriciens libéraux et 7 % sur les chirurgiens libéraux Sham assure 2 accouchements sur 3 en France structures sociales et médico-sociales et près de directeurs. Le Panorama 2015 est construit sur l'analyse de réclamations RC en établissements de santé, sociaux et médico-sociaux en sanitaire - et en SMS *MCO : Médecine - Chirurgie - Obstétrique 5

6 PÉRIMÈTRE - ZOOM RISQUES DU PERSONNEL Sofaxis, spécialiste de la gestion des risques statutaires de la FPH* et de la FPT* Sofaxis assure 1 établissement public (de santé, social et médico-social) sur 3 L étude présentée dans le Panorama 2015 porte sur : agents affiliés à la CNRACL* (73 % santé / 27 % ESMS) - répartis en 911 établissements assurés pour toutes les natures d arrêts (26 % santé / 74 % ESMS) 6 *FPH : Fonction Publique Hospitalière FPT : Fonction Publique Territoriale CNRACL : Caisse Nationale des Retraites des Agents des Collectivités Locales

7 02 ÉVOLUTION & GESTION DES RÉCLAMATIONS RC EN ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ 7

8 GESTION D UNE RÉCLAMATION Pour rappel, pour 100 réclamations en RCM présentées à Sham, 20 à 30 font l objet d une indemnisation. 8

9 ÉVOLUTION DES RÉCLAMATIONS RCM ÉVOLUTION DE L INDICE DE FRÉQUENCE TCAM : Taux de Croissance Annuelle Moyen L indice de fréquence a doublé en 16 ans. 9

10 RÉPARTITION DES RÉCLAMATIONS REÇUES EN 2014 PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ RÉCLAMATIONS LIÉES À DES PRÉJUDICES CORPORELS ET MATÉRIELS Nombre Coût 205,7 M Les réclamations pour préjudices corporels représentent l essentiel du coût des sinistres de responsabilité civile des établissements. 10

11 RÉCLAMATIONS POUR PRÉJUDICES CORPORELS REÇUES EN 2014 RÉCLAMATIONS LIÉES À DES PRÉJUDICES CORPORELS PAR TYPE DE CAUSES Nombre Coût 201,8 M L essentiel des réclamations portent sur le coeur de l activité des établissements. 11

12 RÉCLAMATIONS POUR PRÉJUDICES CORPORELS DE CAUSES MÉDICALES REÇUES EN 2014 RÉCLAMATIONS LIÉES À DES ACCIDENTS DE CAUSES MÉDICALES Nombre réclamation sur 2 liée aux soins Les actes de soins médicaux et para-médicaux concentrent l essentiel des réclamations 12

13 13 GESTION D UNE RÉCLAMATION

14 FOCUS SUR LES RECOURS CCI Évolution du nombre de saisines CCI pour les établissements de santé assurés par Sham 2130 saisines CCI en 2014 L évolution du nombre de saisines CCI reste constante 14

15 FOCUS SUR LES RECOURS CCI Évolution de la part des saisines CCI dans les réclamations Stabilité des saisines CCI observées ces dernières années 1 réclamation sur 3 présentées par les établissements s effectue par voie CCI 15

16 FONDEMENT DES AVIS CCI RENDUS EN ,1 % 18,1 % des avis mettent une indemnisation (totale ou partielle) à la charge de Sham (contre18,8 % en 2013). 16

17 17 GESTION D UNE RÉCLAMATION

18 ACTIVITÉ CONTENTIEUSE EN 2014 Évolution du nombre de décisions des juridictions administratives et judiciaires Répartition des décisions des juridictions administratives et judiciaires 18 Le nombre de décisions retenant la responsabilité des établissements (635) dépasse celui les mettant hors de cause (475), confirmant ainsi la tendance relevée depuis 2012.

19 19 GESTION D UNE RÉCLAMATION

20 DOSSIERS CORPORELS ET MATÉRIELS CLOS 40 % des dossiers clos en 2014 ont été réglés à l amiable 20 La moitié des dossiers clos n a donné lieu à aucune suite indemnitaire Moins de 7 % des dossiers ont été clôturés à la suite d une procédure contentieuse

21 COÛT DES CONDAMNATIONS Évolution du coût moyen (en euros) des condamnations des juridictions administratives au 31 décembre de l année de décision Répartition des décisions des juridictions administratives Le coût moyen des condamnations demeure a un niveau très élevé 21

22 RÈGLEMENTS 2014 MODE D INDEMNISATION DES DOSSIERS CORPORELS ET MATÉRIELS CLOS indemnisations inférieures à indemnisations supérieures à Pour la première fois, le nombre des dossiers à fort enjeux ayant fait l objet d un règlement amiable est supérieur aux affaires contentieuses 22

23 DÉLAIS DE RÈGLEMENT DES DOSSIERS CORPORELS Les délais médians de règlement : Amiable : 11 mois CCI : 1 an et 7 mois Contentieux : 3 ans et 6 mois 23

24 03 LA SINISTRALITÉ DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ 24

25 FOCUS PROFESSIONNELS DE SANTÉ : 418 RECLAMATIONS RÉCLAMATIONS POUR SINISTRES CORPORELS PRESENTÉES CONTRE DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ EXERCANT A TITRE LIBÉRAL Répartition en nombre Répartition en coût 25 La chirurgie est la spécialité la plus mise en cause dans les réclamations en nombre à l égard des professionnels de santé, l obstétrique la plus coûteuse

26 26 04 ÉVOLUTION & GESTION DES RÉCLAMATIONS EN ÉTABLISSEMENTS SOCIAUX ET MEDICO- SOCIAUX

27 FOCUS ESMS : RÉCLAMATIONS RÉCLAMATIONS ADRESSÉES AUX ÉTABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX Répartition en nombre Répartition en coût La majorité des réclamations correspond à des dommages matériels, souvent des objets de la vie courante 27

28 05 LE RISQUE DU PERSONNEL EN ÉTABLISSEMENTS HOSPITALIERS 28

29 FOCUS RDP : MESURE DES ABSENCES AU TRAVAIL POUR RAISON DE SANTÉ TAUX D ABSENTÉISME : 12,9 % en 2014 Répartition par nature d absence : 29 Avec une croissance de 19 % toutes natures d arrêts confondues (accidents du travail, maladie ordinaire, longue maladie/longue durée ), le taux d absentéisme global affiche une hausse régulière depuis 5 ans.

30 FOCUS RDP : MESURE DES ABSENCES AU TRAVAIL POUR RAISON DE SANTÉ FRÉQUENCE : 72 arrêts pour 100 agents employés en 2014 Répartition par nature d arrêt : 30

31 FOCUS RDP : MESURE DES ABSENCES AU TRAVAIL POUR RAISON DE SANTÉ EXPOSITION : 50 % d agents absents au moins une fois en 2014 Répartition par nature d arrêt : 31

32 FOCUS RDP : MESURE DES ABSENCES AU TRAVAIL POUR RAISON DE SANTÉ GRAVITÉ : 54 jours d arrêt en moyenne en 2014 Répartition par nature d arrêt : 32

33 06 LES NOUVEAUX ENJEUX 33

34 LES DONNEES DE L ASSUREUR AU SERVICE DU MANAGEMENT DES RISQUES Sham tire une grande partie de sa légitimité, pour tout ce qui concerne ses activités de management des risques, de ses bases documentaires ( réclamations par an, un millier de décisions de justice par an, hors amiable et CCI). Ces bases documentaires sont riches d enseignement puisque elles regroupent des situations cliniques, des rapports d expertise et des jugements. Sham réalise depuis longtemps des analyses de ses données pour élaborer et mettre à jour les référentiels de visites d analyse de risques ou encore alimenter les travaux du Conseil Médical. 34

35 UNE PLUS GRANDE COLLABORATION AVEC LES SOCIETES SAVANTES Pour approfondir sa compréhension de la sinistralité dans les établissements et apporter plus d information aux professionnels de santé, Sham a renforcé sa collaboration avec les sociétés savantes - médicales et non médicales (le CEPPRAL*, Lyon Biopôle, des membres de la SFAR* ou encore de la SFHH*). Grâce à l apport de méthodologie et d expertise médicale spécialisée, plusieurs abstracts et publications scientifiques ont été rédigés à partir des données Sham (Bloc opératoire, chirurgie ambulatoire, de l obstétrique ou encore de l infectiologie). 35 * CEPPRAL : Coordination pour l Evaluation des Pratiques Professionnelles en santé en Rhône-Alpes SFAR : Société Française d Anesthésie et de Réanimation SFHH : Société Française d Hygiène Hospitalière

36 MESURE DE L EXPOSITION AUX RISQUES ET PERSPECTIVES La donnée n est pas uniquement issue de la sinistralité. Sham, qui réalise depuis 2006 environ 150 visites de risques par an dans les établissements, a totalement informatisé, en 2014, cette activité de mesure de l exposition aux risques. Les audits de l assureur sont plus précis mais, surtout, les données accumulées permettent de nouvelles analyses comme des cartographies des situations à risques ou encore des benchmark entre établissements. A terme, le rapprochement de toutes ces données permettra aux professionnels de santé d être toujours plus pertinents dans l élaboration de leur programme de management des risques et d en mesurer les bénéfices. 36

37 LES RISQUES ÉMERGENTS Les risques liés à la complexification de la prise en charge du patient (réseaux de soins, interventions des acteurs du home care et de la e- santé) Les risques liés au système d information Les accidents issus du risque incendie, de pannes, du climat, des inondations Les risques d erreurs (erreurs de conception, de paramétrage, de transfert d information, de saisie) La malveillance, le matériel et les données pouvant avoir une valeur marchande Les risques liés à la place grandissante du patient dans le dispositif (consultation en ligne, objets connectés, ) et le risque image Les actions de groupe en santé 37

38

Panorama du risque en établissements de santé, sociaux et médico-sociaux Édition 2015

Panorama du risque en établissements de santé, sociaux et médico-sociaux Édition 2015 Communiqué de presse Le 6 octobre 2015 Panorama du risque en établissements de santé, sociaux et médico-sociaux Édition 2015 Nouveaux enjeux, nouvelles technologies : une exposition aux risques renforcée

Plus en détail

Les visites de risques de l assureur : Bilan et perspectives. 23 Mai 2013, Strasbourg

Les visites de risques de l assureur : Bilan et perspectives. 23 Mai 2013, Strasbourg Les visites de risques de l assureur : Bilan et perspectives. 23 Mai 2013, Strasbourg Sommaire Sham en quelques chiffres Les visites d analyse de risques Quel bilan? Perspectives Synthèse Sham en quelques

Plus en détail

L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES. Le point de vue de l assureur

L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES. Le point de vue de l assureur 43ÈMES JOURNÉES DE LA SFMP L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Le point de vue de l assureur 15 novembre 2013, Monaco Marianne Henry-Blanc, Consultante Pôle services Présentation de notre société

Plus en détail

Le partenaire de la gestion des risques des acteurs du social et du médico-social

Le partenaire de la gestion des risques des acteurs du social et du médico-social Le partenaire de la gestion des risques des acteurs du social et du médico-social Présentation de la société La société Sham Fondée en 1928 par des Directeurs d hôpitaux SHAM est une Société d Assurance

Plus en détail

Assurabilité et activités médicales: Le point de vue de l assureur Sham

Assurabilité et activités médicales: Le point de vue de l assureur Sham Assurabilité et activités médicales: Le point de vue de l assureur Sham 1 ères Universités d Eté Internationales Francophones pour la Qualité et la Sécurité des soins 11 et 12 Septembre 2015, Rabat - Maroc

Plus en détail

Statistiques Client. Sommaire :

Statistiques Client. Sommaire : 10273600 Statistiques Client Sommaire : o Informations Administratives o Synthèse des Réclamations o Détail des Réclamations - Historique de l'information: 10 ans - Risque : RESPONSABILITE CIVILE Produit

Plus en détail

Identitovigilance : Le point de vue de l assureur. Identité et Sécurité des Patients REQUA 3 Novembre 2015, Dôle

Identitovigilance : Le point de vue de l assureur. Identité et Sécurité des Patients REQUA 3 Novembre 2015, Dôle Identitovigilance : Le point de vue de l assureur Identité et Sécurité des Patients REQUA 3 Novembre 2015, Dôle Sommaire Sham, en quelques chiffres Sham et le Management des risques Eléments de sinistralité

Plus en détail

BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES. Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012

BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES. Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012 BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012 Une place d auto-assureur unique en France : Rôle traditionnel de défense de l Institution

Plus en détail

Assurance des risques statutaires Contrat 2016-2019. 8 septembre 2015

Assurance des risques statutaires Contrat 2016-2019. 8 septembre 2015 Assurance des risques statutaires Contrat 2016-2019 8 septembre 2015 1 Le déroulé de la rencontre La couverture des risques statutaires L absentéisme en France La carte de visite du contrat groupe actuel

Plus en détail

PROJECTIONS SUR LES PRIMES ASSURANCES ET PERSPECTIVES POUR LE FINANCEMENT DES RISQUES, UN AN APRES LE RETRAIT DES COMPAGNIES

PROJECTIONS SUR LES PRIMES ASSURANCES ET PERSPECTIVES POUR LE FINANCEMENT DES RISQUES, UN AN APRES LE RETRAIT DES COMPAGNIES PROJECTIONS SUR LES PRIMES ASSURANCES ET PERSPECTIVES POUR LE FINANCEMENT DES RISQUES, UN AN APRES LE RETRAIT DES COMPAGNIES Dr Benoît GUIMBAUD Secrétaire général - SHAM Mai Été 2002 2003, ANNÉES DE CRISE

Plus en détail

Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux

Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux Etablissement public sous la tutelle du Ministère chargé de la santé Les recours possibles pour les patients OBTENIR DES EXPLICATIONS Si un patient

Plus en détail

Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux

Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux Etablissement public sous la tutelle du Ministère chargé de la santé Lorsqu il estime avoir été victime, de la part d un établissement ou d un

Plus en détail

Sham, l assureur spécialiste du secteur et des acteurs de la santé, du social et du médico-social.

Sham, l assureur spécialiste du secteur et des acteurs de la santé, du social et du médico-social. Sham, l assureur spécialiste du secteur et des acteurs de la santé, du social et du médico-social. Sham accompagne les acteurs de la santé, du social et du médico-social depuis plus de 85 ans. Par son

Plus en détail

SHAM, assureur spécialiste des EHPA Mutuelle d Assurance Professionnelle, SHAM assure : Chiffre d affaires 2009 : 275,7 M

SHAM, assureur spécialiste des EHPA Mutuelle d Assurance Professionnelle, SHAM assure : Chiffre d affaires 2009 : 275,7 M CADRAS / SHAM SHAM, assureur spécialiste des EHPA Mutuelle d Assurance Professionnelle, SHAM assure : les établissements sanitaires et médico-sociaux, les professionnels de santé 250 collaborateurs Chiffre

Plus en détail

ORTHORISQ La prévention du risque infectieux, le point de vue de l assureur. Dr DEVIDAL Richard, 16 novembre 2012

ORTHORISQ La prévention du risque infectieux, le point de vue de l assureur. Dr DEVIDAL Richard, 16 novembre 2012 ORTHORISQ La prévention du risque infectieux, le point de vue de l assureur Dr DEVIDAL Richard, 16 novembre 2012 Présentation de Sham 2 ORTHORISQ La prévention du risque infectieux, le point de vue de

Plus en détail

7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles

7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles CHAPITRE 7 Les accidents et les maladies professionnelles 7.2 - Le traitement administratif des accidents de service, de travail et des maladies professionnelles 7.2.1 Méthodologie Définitions L accident

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL Partageons plus que l assurance Partageons plus que l assurance Plus d accompagnement Les établissements de santé sont aujourd hui

Plus en détail

Absences au travail pour raison de santé dans les établissements hospitaliers en 2012 Décembre 2013 SOMMAIRE

Absences au travail pour raison de santé dans les établissements hospitaliers en 2012 Décembre 2013 SOMMAIRE ANALYSE CONJONCTURE Absences au travail pour raison de santé dans les établissements hospitaliers en 2012 Décembre 2013 ÉDITO En 2012, l augmentation de la gravité* des absences au travail pour raison

Plus en détail

Responsabilité Civile Professionnelle Contrat Groupe

Responsabilité Civile Professionnelle Contrat Groupe ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES Responsabilité Civile Professionnelle Contrat Groupe DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENTS «Enfin un assureur qui répond présent à tous les instants!» Une souscription facile

Plus en détail

Formation Inter et Intra 2012

Formation Inter et Intra 2012 Formation Inter et Intra 202 2 formules au choix et adaptées à vos besoins bien choisir sa formation Nous mettons à votre disposition une offre de formation variée et adaptée à votre activité avec des

Plus en détail

SYNTHESE FORMATION- CONSEIL EDITION 2016. MAJ le 29/12/2015. 01.01.2016 / Document non contractuel / Page 1 sur 42

SYNTHESE FORMATION- CONSEIL EDITION 2016. MAJ le 29/12/2015. 01.01.2016 / Document non contractuel / Page 1 sur 42 SYNTHESE FORMATION- CONSEIL EDITION 2016 MAJ le 29/12/2015 01.01.2016 / Document non contractuel / Page 1 sur 42 A PROPOS DE NEERIA Neeria, société de conseil et de services, exerce ses activités à destination

Plus en détail

ANALYSE CONJONCTURE ÉDITO POINTS CLÉS SOMMAIRE. Les accidents du travail dans les Services Départementaux d Incendie et de Secours en 2011

ANALYSE CONJONCTURE ÉDITO POINTS CLÉS SOMMAIRE. Les accidents du travail dans les Services Départementaux d Incendie et de Secours en 2011 ANALYSE Les accidents du travail dans les Services Départementaux d Incendie et de Secours en 2011 Juillet 2012 ÉDITO Chez les sapeurs-pompiers, l accidentologie est très marquée par les évènements survenus

Plus en détail

Assises professionnelles de l infectiologie

Assises professionnelles de l infectiologie Valoriser l infectiologie transversale par l amélioration de la qualité Arnaud Pouillart Hôpitaux pédiatriques de Nice CHU-Lenval 1 Champ de l étude Activités transversales : Expertise, activité intellectuelle

Plus en détail

FIABILISATION DE L IDENTIFICATION DU PATIENT À TOUTES LES ÉTAPES DE SA PRISE EN CHARGE

FIABILISATION DE L IDENTIFICATION DU PATIENT À TOUTES LES ÉTAPES DE SA PRISE EN CHARGE FIABILISATION DE L IDENTIFICATION DU PATIENT À TOUTES LES ÉTAPES DE SA PRISE EN CHARGE Le processus identitovigilance (IDV) Limiter le risque Manuela OLIVER Laetitia MAZZONI THEMES V2014 Intitulé Critères

Plus en détail

Analyse et gestion d un évènement indésirable associé aux soins

Analyse et gestion d un évènement indésirable associé aux soins Analyse et gestion d un évènement indésirable associé aux soins Programme de développement professionnel continu Date : juin 2013 Comité de Coordination de l Evaluation Clinique et de la Qualité en Aquitaine

Plus en détail

panorama 2006 du risque médical des établissements de santé

panorama 2006 du risque médical des établissements de santé panorama 2006 du risque médical des établissements de santé Introduction L information sur les risques et les accidents survenant en responsabilité médicale constitue une demande forte des malades, des

Plus en détail

Management des risques

Management des risques ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES Management des risques acteurs de la santé, du social et du médico-social «Enfin un assureur qui m accompagne dans la gestion des risques» Édito La mission de Sham

Plus en détail

Management des risques

Management des risques ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES Management des risques acteurs de la santé, du social et du médico-social «Enfin un assureur qui m accompagne dans la gestion des risques» L information à disposition

Plus en détail

Assurances des collectivités territoriales

Assurances des collectivités territoriales REUNIONS D INFORMATION DES 24, 26 SEPTEMBRE 2013 ET 01 OCTOBRE 2013 Centre de Gestion de Loir et Cher Assurances des collectivités territoriales PLAN Rappel les obligations statutaires, les risques financiers

Plus en détail

Les dépenses de santé 2013 en Rhône-Alpes. une part stable des dépenses nationales. 6,3 millions d habitants soit 9.7% de la population française

Les dépenses de santé 2013 en Rhône-Alpes. une part stable des dépenses nationales. 6,3 millions d habitants soit 9.7% de la population française INDICATEURS n 8 Les dépenses de santé 2013 une part stable des dépenses nationales Conformément aux dispositions de l article L1432-3 du code de la santé publique, un état fi nancier est édité chaque année

Plus en détail

Qualité et sécurité en santé Sécurisation de la prise en charge des résidents.

Qualité et sécurité en santé Sécurisation de la prise en charge des résidents. Qualité et sécurité en santé Sécurisation de la prise en charge des résidents. Journée de Prévention du risque infectieux en Rhône-Alpes en FAM MAS et IME LYON 17/10/2013 Plan de la présentation Présentation

Plus en détail

Maîtrise des risques de soins par approche processus en Service de Chirurgie Ambulatoire

Maîtrise des risques de soins par approche processus en Service de Chirurgie Ambulatoire Maîtrise des risques de soins par approche processus en Service de Chirurgie Ambulatoire Pas à pas, en avant, marchons vers l objectif! Vincent BOUDERLIQUE PARIS 06-11-2012 A LA UNE METHODES et OUTILS

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL Proposition d assurance Professionnels libéraux Questionnaire de déclaration d activité professionnelle Tous les proposants, quelle

Plus en détail

Les Formations Sham 2016

Les Formations Sham 2016 Les Formations Sham 2016 Pour gagner en compétences dans la prévention des risques Mise à jour septembre 2015 Avec 4 formules de formation, Sham propose une offre variée et adaptée à vos besoins : échanger

Plus en détail

C.C.T.P. Règlement de la consultation

C.C.T.P. Règlement de la consultation MARCHE de PRESTATIONS de SERVICES ASSURANCE des RISQUES STATUTAIRESDU PERSONNEL MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) 23 octobre 2014 C.C.T.P. Règlement de la consultation

Plus en détail

LE CONTRAT GROUPE D ASSURANCE STATUTAIRE. 1 er janvier 2015 au 31 décembre 2015. Intervention 04 et 05/09/2014 - PHME / CDG-68

LE CONTRAT GROUPE D ASSURANCE STATUTAIRE. 1 er janvier 2015 au 31 décembre 2015. Intervention 04 et 05/09/2014 - PHME / CDG-68 LE CONTRAT GROUPE D ASSURANCE STATUTAIRE 1 er janvier 2015 au 31 décembre 2015 Intervention 04 et 05/09/2014 - PHME / CDG-68 PLAN Des obligations financières importantes pour l employeur Evolution des

Plus en détail

Management des risques en chirurgie ambulatoire : Le point de vue de l assureur Journée régionale sur la chirurgie ambulatoire ARS Rhône Alpes 22 Mai

Management des risques en chirurgie ambulatoire : Le point de vue de l assureur Journée régionale sur la chirurgie ambulatoire ARS Rhône Alpes 22 Mai Management des risques en chirurgie ambulatoire : Le point de vue de l assureur Journée régionale sur la chirurgie ambulatoire ARS Rhône Alpes 22 Mai 2014, Lyon Sommaire Sham en quelques chiffres Sham

Plus en détail

REUNIONS D INFORMATION D 26 ET 27 NOVEMBRE 2012

REUNIONS D INFORMATION D 26 ET 27 NOVEMBRE 2012 REUNIONS D INFORMATION D DES 26 ET 27 NOVEMBRE 2012 Centre de Gestion de la Haute Saône Assurances des collectivités territoriales PLAN Rappel les obligations statutaires, les risques financiers Analyse

Plus en détail

La cartographie des risques : Outils et méthodes

La cartographie des risques : Outils et méthodes La cartographie des risques : Outils et méthodes SOFGRES Anne-Monique CUNY 22 mars 212- ARS Poitou Charentes SOFGRES Société Française de Gestion des Risques en Etablissement de Santé Association créée

Plus en détail

Signature de la convention cadre de partenariat pour l information, la formation et la promotion de la Prévention des Risques Professionnels

Signature de la convention cadre de partenariat pour l information, la formation et la promotion de la Prévention des Risques Professionnels Dossier de presse : Signature de la convention cadre de partenariat pour l information, la formation et la promotion de la Prévention des Risques Professionnels jeudi 28 avril 2011 à 14h00 bureau du Proviseur

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

L anesthésiste face à l expert!! Docteur D.MONTPELLIER

L anesthésiste face à l expert!! Docteur D.MONTPELLIER L anesthésiste face à l expert!! Docteur D.MONTPELLIER Conflits d intérêts de l Expert Corporatisme, Copinage avec les avocats. Expertise judiciaire + assurance + associations. Accepter une expertise en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Octobre 2015

DOSSIER DE PRESSE Octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Groupe Sham, acteur de référence dans la gestion et la maîtrise des risques liés à l activité des acteurs de la santé, du social et du monde territorial Octobre 2015 Le Groupe Sham en

Plus en détail

LA FAUTE MEDICALE : L assurance de responsabilité civile UIA SOFIA 2014

LA FAUTE MEDICALE : L assurance de responsabilité civile UIA SOFIA 2014 LA FAUTE MEDICALE : L assurance de responsabilité civile UIA SOFIA 2014 Assurance des praticiens Un praticien peut être amené à répondre de ses actes (ou omissions) à un triple niveau selon l objectif

Plus en détail

ARRETS DE TRAVAIL : La Cpam de la Gironde accompagne et contrôle

ARRETS DE TRAVAIL : La Cpam de la Gironde accompagne et contrôle DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse ARRETS DE TRAVAIL : La Cpam de la Gironde accompagne et contrôle Contact presse : Véronique Conchez : 05 56 11 54 22 / veronique.conchez@cpam-bordeaux.cnamts.fr 1 SOMMAIRE

Plus en détail

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels

A vos côtés pour gérer vos risques professionnels ACCIDENTS DU TRAVAIL & MALADIES PROFESSIONNELLES A vos côtés pour gérer vos risques professionnels est le partenaire de votre entreprise en cas d accidents du travail et de maladies professionnelles Un

Plus en détail

REGLES DE CONDUITE DE L ASSUREUR DE PROTECTION JURIDIQUE

REGLES DE CONDUITE DE L ASSUREUR DE PROTECTION JURIDIQUE Version juin 2014 REGLES DE CONDUITE DE L ASSUREUR DE PROTECTION JURIDIQUE AVANT-PROPOS Le présent code de bonne conduite définit les règles auxquelles les entreprises d assurances de protection juridique

Plus en détail

Indicateur n 13 : Evolution des effectifs et des dépenses de personnel des établissements de santé

Indicateur n 13 : Evolution des effectifs et des dépenses de personnel des établissements de santé Programme «Maladie» 47 Indicateur n 13 : Evolution des effectifs et des dépenses de personnel des établissements de santé Sous-indicateur n 13-1 : Évolution des effectifs (en équivalent temps plein) de

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

>Associations. Conventions spéciales. Convergence Sécurité mandataires sociaux

>Associations. Conventions spéciales. Convergence Sécurité mandataires sociaux >Associations 1 Conventions spéciales Convergence Sécurité mandataires sociaux SOMMAIRE conventions spéciales sécurité mandataires sociaux ART. 1 - Définitions 2 ART. 2 - Objet de la garantie 2 ART. 3

Plus en détail

Sont présentés ci-dessous les principaux risques et facteurs de risques auxquels le Groupe est confronté. L analyse et le

Sont présentés ci-dessous les principaux risques et facteurs de risques auxquels le Groupe est confronté. L analyse et le Sont présentés ci-dessous les principaux risques et facteurs de risques auxquels le Groupe est confronté. L analyse et le management des risques constituent un enjeu majeur pour la pérennité du Groupe

Plus en détail

le point sur l assurance française

le point sur l assurance française 2014 le point sur l assurance française conférence de presse de la FFSA maison de l assurance / mercredi 25 juin 2014 2014 le point sur l assurance française le bilan les perspectives 2 1/ La situation

Plus en détail

Organisme de formation : n 11 92 19791 92. Déclaration d activité enregistrée auprès du Préfet de région Ile de France

Organisme de formation : n 11 92 19791 92. Déclaration d activité enregistrée auprès du Préfet de région Ile de France ASCORA RISQUES MANAGEMENT CONSEIL AUDIT FORMATION 2015 Une démarche unique, globale et intégrée de management des risques créatrice de valeur Des prestations essentiellement effectuées au sein de votre

Plus en détail

N 1262 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 1262 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 1262 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 16 juillet 2013. PROPOSITION DE LOI visant à lutter contre les abus

Plus en détail

CONVENTION FHP MCO 30 MAI 2013. Prendre notre avenir en main : L exemple du GIE AGR de mise en commun de moyen pour une efficience accrue

CONVENTION FHP MCO 30 MAI 2013. Prendre notre avenir en main : L exemple du GIE AGR de mise en commun de moyen pour une efficience accrue CONVENTION FHP MCO 30 MAI 2013 Prendre notre avenir en main : L exemple du GIE AGR de mise en commun de moyen pour une efficience accrue PRESENTATION DU GROUPEMENT PRESENTATION Autour d un «noyau dur»

Plus en détail

Fonctionnalités HSE PILOT. Groupe QFI www.hse-pilot.com

Fonctionnalités HSE PILOT. Groupe QFI www.hse-pilot.com Fonctionnalités HSE PILOT Groupe QFI www.hse-pilot.com Module produit chimique RECENSEMENT DES PRODUITS Les produits chimiques sont omniprésents dans les entreprises. La gestion qui leur est associée peut

Plus en détail

Septembre 2015. Réunion d information des collectivités du Morbihan

Septembre 2015. Réunion d information des collectivités du Morbihan Septembre 2015 Réunion d information des collectivités du Morbihan Ordre du jour Le Contexte L évolution des absences pour raison de santé des collectivités du contrat Groupe du centre de gestion du Morbihan

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

Le Programme Qualité et Gestion des risques 2008-2011

Le Programme Qualité et Gestion des risques 2008-2011 Le Programme Qualité et Gestion des risques 2008-2011 SOMMAIRE Le Comité de Pilotage de la Démarche d amélioration continue de la Qualité Page 2 II-1 Améliorer la qualité de la prise en charge des patients

Plus en détail

L EXPERTISE MEDICALE EN MATIERE DE SECURITE SOCIALE. Dr F. DES BREST - Médecin Conseil Juin 2006

L EXPERTISE MEDICALE EN MATIERE DE SECURITE SOCIALE. Dr F. DES BREST - Médecin Conseil Juin 2006 Dr F. DES BREST - Médecin Conseil Juin 2006 Préambule Décision prise par le praticien conseil ou Différend d ordre médical en cours d instance d un contentieux administratif Voie de recours légale EXPERTISE

Plus en détail

Pour une culture commune de la prévention des risques

Pour une culture commune de la prévention des risques Droit et pratiques Gestion des risques Cartographie des risques Assurances Sécurité Sûreté Environnement Pour une culture commune de la prévention des risques Formation & Conseil 2011 EDITO Premier assureur

Plus en détail

L ASSURANCE STATUTAIRE

L ASSURANCE STATUTAIRE VILLE DE TREGUNC MARCHE ASSURANCES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES GENERALES L ASSURANCE STATUTAIRE 1 DEFINITIONS Pour l application des présentes garanties, on entend par : COLLECTIVITE SOUSCRIPTRICE :

Plus en détail

La démarche de diagnostic territorial de la Mutualité Sociale Agricole (MSA)

La démarche de diagnostic territorial de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) La démarche de diagnostic territorial de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) Colloque Mines ParisTech CGS Santé, 24 juin 2015 www.ccmsa.msanet LA MSA Deuxième régime de protection sociale gère la protection

Plus en détail

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ 19 OCTOBRE 2010 Beatrice Falise Mirat Beatrice.falise-mirat@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence

Plus en détail

FRUSES 2013. AMIENS 1 er octobre 2013

FRUSES 2013. AMIENS 1 er octobre 2013 FRUSES 2013 AMIENS 1 er octobre 2013 C R C I : démarche de lexpert l expert Docteur Daniel VALET Centre Hospitalier de BEAUVAIS Praticien Hospitalier Chef de Service Anesthésie Réanimation Médecine Légale

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale

TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale Article premier Le titre IV du livre I er de la première

Plus en détail

XXIIIème congrès de l AFICV Nice Acropolis 23-24 juin 2013 Eléments juridiques : check-list, DPC, ordre infirmier. Didier CHARLES

XXIIIème congrès de l AFICV Nice Acropolis 23-24 juin 2013 Eléments juridiques : check-list, DPC, ordre infirmier. Didier CHARLES XXIIIème congrès de l AFICV Nice Acropolis 23-24 juin 2013 Eléments juridiques : check-list, DPC, ordre infirmier Didier CHARLES Votre intervenant Didier CHARLES Juriste de la aux sinistres Hauts Enjeux

Plus en détail

AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON

AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON AUDIT ISO SUR CESARIENNE CH MACON JOURNEE DU «RESEAU MATER» Jeudi 18 novembre 2010 C. Brunet M.P. Veuillet Sage-femme cadre I.D.E. hygiéniste PRESENTATION DU SERVICE MATERNITE CH MACON niveau 2B PERSONNELS

Plus en détail

Table des matières. Section 1 Les garanties aux différentes étapes de l expertise 10

Table des matières. Section 1 Les garanties aux différentes étapes de l expertise 10 Table des matières L expertise amiable et l expertise judiciaire offrent-elles les mêmes garanties? 9 Paul-Henry Delvaux Introduction 9 Section 1 Les garanties aux différentes étapes de l expertise 10

Plus en détail

DU RISQUE MÉDICaL DES ÉTaBLISSEMENTS DE SaNTÉ

DU RISQUE MÉDICaL DES ÉTaBLISSEMENTS DE SaNTÉ DU RISQUE MÉDICaL DES ÉTaBLISSEMENTS DE SaNTÉ Introduction La 5 ème édition du Panorama du risque médical des établissements de santé confirme pour 2008 les tendances relevées au cours des exercices précédents,

Plus en détail

CRPI Assurances. Conseils. Une autre vision de l Assurance ANNUAIRE DES FORMATIONS

CRPI Assurances. Conseils. Une autre vision de l Assurance ANNUAIRE DES FORMATIONS CRPI Assurances Conseils Une autre vision de l Assurance ANNUAIRE DES FORMATIONS SOMMAIRE Présentation du cabinet CRPI Nos techniques d animation Nos Formations Descriptif de nos formations Formations

Plus en détail

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 -

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - REGROUPEMENT DE LA CLINIQUE ADASSA ET DE LA CLINIQUE DU DIACONAT DE STRASBOURG --- NAISSANCE DE LA CLINIQUE ADASSA - DIACONAT --- Strasbourg (Bas-Rhin), le 06 janvier 2011 la clinique Adassa et la clinique

Plus en détail

En 2011, le service Ameli-direct, anciennement appelé «Infosoins» puis «Adresses et Tarifs» connaît les modifications suivantes :

En 2011, le service Ameli-direct, anciennement appelé «Infosoins» puis «Adresses et Tarifs» connaît les modifications suivantes : @ AMELI-DIRECT VERSION 3.3 2006-2011 : INFOSOINS DEVIENT AMELI-DIRECT Dès la COG 2006-2009, l Assurance Maladie s engage à développer à l intention de ses assurés un système d information tant sur le fonctionnement

Plus en détail

Définition Responsabilité disciplinaire Responsabilité judiciaire Responsabilité administrative La loi de 2002 Jurisprudence Quelle évolution?

Définition Responsabilité disciplinaire Responsabilité judiciaire Responsabilité administrative La loi de 2002 Jurisprudence Quelle évolution? Définition Responsabilité disciplinaire Responsabilité judiciaire Responsabilité administrative La loi de 2002 Jurisprudence Quelle évolution? REIMS Octobre 2009 Définition La responsabilité, c est : Obligation

Plus en détail

Etudes, Actuariat et statistiques

Etudes, Actuariat et statistiques Etudes, Actuariat et statistiques Mots clés Pension de réversion CNRACL Octobre 2014 Résumé La Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL) est un régime de retraite complet

Plus en détail

La gestion des risques en hygiène hospitalière

La gestion des risques en hygiène hospitalière La gestion des risques en hygiène hospitalière Rappels des fondamentaux Dr J-L. Quenon Comité de Coordination de l Évaluation Clinique et de la Qualité en Aquitaine Séminaire de la SF2H, 19 novembre 2013,

Plus en détail

Le rôle de l assurance dans la continuité des services (informatiques) Pascal LOINTIER Président du CLUSIF Ingénieur sécurité ACE Europe

Le rôle de l assurance dans la continuité des services (informatiques) Pascal LOINTIER Président du CLUSIF Ingénieur sécurité ACE Europe Le rôle de l assurance dans la continuité des services (informatiques) Pascal LOINTIER Président du CLUSIF Ingénieur sécurité ACE Europe La disponibilité au regard de Données et programmes Equipements

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DES RISQUES Présentation des résultats en obstétrique. Direction des Affaires Générales, Juridiques et de la Qualité

CARTOGRAPHIE DES RISQUES Présentation des résultats en obstétrique. Direction des Affaires Générales, Juridiques et de la Qualité CARTOGRAPHIE DES RISQUES Présentation des résultats en obstétrique Direction des Affaires Générales, Juridiques et de la Qualité Processus de prise en charge en obstétrique Pilote du travail : Y. WALLERICH

Plus en détail

Maladie (arrêt) Quelle est la conséquence de la maladie ou de l accident sur le contrat de travail?

Maladie (arrêt) Quelle est la conséquence de la maladie ou de l accident sur le contrat de travail? Quelle est la conséquence de la maladie ou de l accident sur le contrat de travail? L arrêt maladie est un arrêt de travail prescrit par un médecin en raison de la maladie ou de l accident du salarié,

Plus en détail

Les responsabilités à l hôpital

Les responsabilités à l hôpital Les responsabilités à l hôpital Pour aller à l essentiel Dans leurs activités de prévention de diagnostic et de soins, les établissements publics de santé et les personnels qui y exercent relèvent principalement

Plus en détail

Réparation du préjudice corporel en Algérie

Réparation du préjudice corporel en Algérie Réparation du préjudice corporel en Algérie Communication en deux parties: 1. Le cadre institutionnel 2. L expertise médicale Première partie Le cadre institutionnel Introduction 1. La réparation du préjudice

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 301 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 Enregistré à la Présidence du Sénat le 17 février 2010 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, visant à améliorer l'indemnisation des victimes de

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins Bureau du premier recours (R2) Audrey Chaffard

Plus en détail

LA GESTION STRATEGIQUE DU PATRIMOINE : ENJEUX ET OUTILS. Anabelle Billy Lyon, le 14 février 2013

LA GESTION STRATEGIQUE DU PATRIMOINE : ENJEUX ET OUTILS. Anabelle Billy Lyon, le 14 février 2013 LA GESTION STRATEGIQUE DU PATRIMOINE : ENJEUX ET OUTILS Anabelle Billy Lyon, le 14 février 2013 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence nationale

Plus en détail

RESPONSABILITÉ INDEMNITAIRE

RESPONSABILITÉ INDEMNITAIRE RESPONSABILITÉ INDEMNITAIRE (CIVILE ET ADMINISTRATIVE) Pr Scolan Clinique de médecine légale RESPONSABILITÉ CIVILE Introduction Obligation de répondre devant la justice d un dommage et de le réparer Délictuelle

Plus en détail

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)

Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Synthèse Constitué dans tous les établissements occupant au moins 50 salariés, le CHSCT a pour mission de contribuer à la protection

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP)

DOSSIER DE PRESSE. Dossier Médical Personnel (DMP) DOSSIER DE PRESSE Dossier Médical Personnel (DMP) 2 Sommaire Le Dossier Médical Personnel en Auvergne..5 Le DMP au service de la coordination des soins.6 Le DMP socle de la continuité des soins 7 Le DMP

Plus en détail

Pour une indemnisation équitable et un accompagnement des victimes de dommages corporels

Pour une indemnisation équitable et un accompagnement des victimes de dommages corporels Pour une indemnisation équitable et un accompagnement des victimes de dommages corporels 1 Les dommages corporels en chiffres Nombre d accidents corporels en France Accidents de la circulation (source

Plus en détail

Nos solutions sur mesure en matière d o rganisation et de santé au travail pour le monde local

Nos solutions sur mesure en matière d o rganisation et de santé au travail pour le monde local Nos solutions sur mesure en matière d o rganisation et de santé au travail pour le monde local Collectivités territoriales, établissements de santé, SDIS Performance des organisations - Santé au travail

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé Centre National de Gestion

Ministère des affaires sociales et de la santé Centre National de Gestion Ministère des affaires sociales et de la santé Centre National de Gestion Département de la gestion des directeurs Unité des directeurs d établissements sanitaires sociaux et médico-sociaux Dossier suivi

Plus en détail

Fiche de procédure : modalités pratiques pour la gestion des déclarations SOFCAP

Fiche de procédure : modalités pratiques pour la gestion des déclarations SOFCAP Mise à jour : juin 2015 Fiche de procédure : modalités pratiques pour la gestion des déclarations SOFCAP L assurance statutaire : SOFCAP Vous avez adhéré au contrat-groupe d assurances SOFCAP en vue de

Plus en détail

TABLE DE MATIERES - 1 -

TABLE DE MATIERES - 1 - TABLE DE MATIERES - 1 - 1.DEVELOPPEMENTS ACTUELS DANS LA LUTTE CONTRE L INSECURITE ROUTIERE p.5 1. Besoin de maitrise du trafic et de la mobilité. 2. La politique en matière de securité routière. 2. LA

Plus en détail

Catastrophes naturelles : prévention et assurance

Catastrophes naturelles : prévention et assurance CDRNM 10 octobre 2013 Préfecture de Lille Catastrophes naturelles : prévention et assurance Philippe HERREYRE TOURNEMAINE MRN Sommaire 2 1. Les CATastrophes NATurelles en chiffres 1. La composante assurance

Plus en détail

LA CONSULTATION PRE-ANESTHESIQUE. Cas cliniques

LA CONSULTATION PRE-ANESTHESIQUE. Cas cliniques LA CONSULTATION PRE-ANESTHESIQUE Cas cliniques CAS N 1 M. X, subit une première dilatation oesophagienne par endoscopie. Il est re-programmé un mois plus tard pour vérification sous anesthésie. On décide

Plus en détail

INDICE DE FRÉQUENCE DES ACCIDENTS DE SERVICE

INDICE DE FRÉQUENCE DES ACCIDENTS DE SERVICE INDICATEUR 1 INDICE DE FRÉQUENCE DES ACCIDENTS DE SERVICE Mesurer la fréquence des accidents de service survenus dans l année. Renseigner sur la sinistralité dans le domaine des accidents de service entrainant

Plus en détail

La déontologie au cœur de notre action

La déontologie au cœur de notre action La déontologie au cœur de notre action Dans les relations avec nos clients, notre cabinet garantit en toute situation : Le respect de son indépendance Le secret professionnel Une confidentialité absolue

Plus en détail

POLYCLINIQUE DU COTENTIN

POLYCLINIQUE DU COTENTIN POLYCLINIQUE DU COTENTIN PROGRAMME D ACTIONS POUR LA QUALITE ET LA SECURITE DES SOINS 2013-2014 Sommaire PREAMBULE... 3 Bilan des actions 2011/2012... 4 AXE 1 : Certification de l établissement en octobre

Plus en détail

La Ministre de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets des départements (métropole et DOM)

La Ministre de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets des départements (métropole et DOM) DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES Sous-direction des élus locaux et de la fonction publique territoriale Bureau de l emploi territorial Paris, le 20 avril 2009 et de la protection sociale FP3

Plus en détail

Atelier A12. Gestion du contentieux de sinistre Quelles parties prenantes?

Atelier A12. Gestion du contentieux de sinistre Quelles parties prenantes? Atelier A12 Gestion du contentieux de sinistre Quelles parties prenantes? Intervenants Stefano TASSO Directeur département Sinistres stefano.tasso@fmglobal.com André LAVALLEE Directeur Technique et Sinistres

Plus en détail

(Démarche et méthode)

(Démarche et méthode) Altaïr Conseil Transformation Gouvernance - Risques Elaborer la cartographie des risques (Démarche et méthode) 33, rue Vivienne, 75 002 Paris 01 47 33 03 12 www.altairconseil.fr contact@altairconseil.fr

Plus en détail