2 Rapport de la gérance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2 Rapport de la gérance"

Transcription

1 Caisse de pensions Syngenta Vue d ensemble de l exercice 2012

2 2 Rapport de la gérance Pour les caisses de pensions suisses, la performance de l année 2012 a été des plus satisfaisantes. Stimulées par un fort mouvement à la hausse des Bourses l indice directeur suisse, le SMI, a augmenté de 15 %, l indice directeur allemand, le DAX, a même progressé de 29 % les caisses de pensions ont aussi pu annoncer une année réussie avec des rendements élevés. Il faut toutefois remarquer que le bon résultat obtenu par les institutions de prévoyance, provient avant tout de la politique monétaire expansive des banques centrales, laquelle a eu pour effet de faire monter les cours des actions et les prix de l immobilier. Du fait de la pression persistante sur les taux d intérêts internationaux, les rendements des placements à taux fixes ont également poursuivi leur ascension. On ne peut cependant pas s attendre à ce que les marchés financiers continuent d évoluer aussi positivement dans les années à venir. Entwicklung Deckungsgrad Evolution de degre de couverture Une étude publiée par Credit Suisse en 2012, en arrive une fois de plus aux mêmes conclusions en identifiant les deux défis majeurs auxquels sont confrontées les caisses de pensions suisses, à savoir la persistance de faibles taux d intérêts depuis de nombreuses années et une espérance de vie qui s accroît. Contrairement aux années 1990, il n est plus possible de générer le taux d intérêt minimal avec un placement pratiquement sans risques comme les obligations de la Confédé ration helvétique. L espérance de vie, quant à elle, ne cesse d augmenter depuis des années et cela signifie que les rentes devront être versées plus longtemps aux retraités, par rapport aux hypothèses posées à l origine. La modification des conditions cadres, l anticipation d un plus faible rendement sur les placements de la fortune et une espérance de vie accrue, ont amené le Conseil de Fondation de la Caisse de pensions Syngenta l année dernière à mener une réflexion approfondie sur les paramètres de base de la prévoyance afin de les adapter à la nouvelle donne. Avec cette décision, le Conseil de Fondation a pris ses responsabilités en tant qu organe directeur de l institution de prévoyance et a relevé le défi pour assurer la sécurité à long terme de la Caisse de pensions. Entwicklung Anlageperformance Evolution de la performance des placements La gérante Monika Schneider

3 Organes de la Fondation 3 Conseil de Fondation Conseillers(ères) de Fondation Suppléant(e)s Représentation des salarié(e)s mandat du 1er juillet 2011 au 30 juin 2014 Cretton Christian, Vice-président Gillieron Alain Leimgruber Walter Nicolin Stéphane Rouiller Evelyne Teige Verena Aubin Olivier Barman Michel Dollinger Daniel Gisin Verena Michellod Pascal Schweizer Regula Représentation des employeurs Cherix Jacques Buser Heinz (jusqu au ) Grüter Xaver Deschamps Marc (jusqu au ) Mäder Christoph, Président Meili Tobias Pintér Stefan Sartorius Timon Riebli Peter Sozzi Dino Zürcher Nicolas Wüthrich Urs Commission de placement Zürcher Nicolas (présidence), conseiller de Fondation Schweizer Regula, suppléante au Conseil de Fondation Teige Verena, conseiller de Fondation Meili Tobias, suppléant au Conseil de Fondation Nistler Christian, conseiller en placements interne Biedermann Daniel, conseiller en placements externe Scherer Hansruedi, PPCmetrics AG, Zürich, contrôleur des placements Schneider Monika, gérante Autorité de surveillance BVG- und Stiftungsaufsicht beider Basel (BSABB), Basel Organe de contrôle PricewaterhouseCoopers AG St. Jakobs-Strasse, case postale 3877, 4002 Bâle Expert ein prévoyance professionnelle LCP Libera AG (Wiedmer Matthias) Stockerstrasse 34, Postfach 5272, 8022 Zürich Gérance Monika Schneider

4 4 Placements Marchés des capitaux en 2012 Rendements à deux chiffres pour les actionnaires, faibles taux d intérêts sur le bon vieux livret épargne, d où des gains fort plaisants pour ceux qui ont persévéré dans leurs investissements boursiers en La hausse sur les marchés actions mondiaux a été d env. 13 %, l indice suisse des valeurs phares (SMI) a progressé de presque 15 %. Quand on parle des marchés financiers avec des économistes ou des analystes, le verre est généralement à moitié vide ou à moitié plein mais rares ont été les années où les avis étaient aussi divergents qu en Pour les pessimistes, l avenir de l union monétaire était en jeu. Les optimistes, quant à eux, mettaient l accent sur la routine acquise par les Européens en matière de sauvetage et sur les chances qui se présentaient pour les Bourses du fait de la politique durable de faibles taux d intérêts et du gonflement de la masse monétaire. Depuis le milieu de l année 2008, les grandes banques centrales du monde entier ont accru la masse monétaire de plus de 5000 milliards d USD au total. Si cet afflux massif d argent ne se répand guère dans l économie réelle sous la forme d une augmentation des crédits, il provoque en revanche une envolée des prix des placements financiers. Ce qu il est convenu d appeler le «quantitative easing» ou assouplissement quantitatif des banques centrales c est-à-dire Structure des placements au l achat d emprunts de long terme avec de l argent fraîchement imprimé a également fait monter les marchés obligataires. Les intérêts des «valeurs sûres» comme les emprunts d Etats tels que les USA, l Allemagne et la Suisse, ont atteint de nouveaux points bas. Les obligations américaines à 10 ans n ont plus généré que 1,8 % à fin 2012 malgré les déficits budgétaires élevés et le débat sans fin sur le plafond de la dette de l Etat. Pour les obligations de la Confédération de même maturité, il fallait se contenter de 0,5 %. L évolution des résultats des entreprises a été relativement bonne, les bilans généralement solides et les possibilités de refinancement abondantes, ce qui a particulièrement stimulé la demande pour des emprunts d entreprises de marchés émergents. Considérant qu avec les emprunts d Etats robustes, il n est pratiquement plus possible de gagner de l argent, les investisseurs en quête de rendements ont procédé à une réallocation de leurs placements dans ces titres plus risqués et les rendements à deux chiffres n étaient pas rares grâce aux plusvalues sur les cours de ces obligations, alliées à des coupons plus rémunérateurs. Les placements dans les immobiliers suisses ont continué à valoir de l or. Les fonds immobiliers (biens résidentiels et commerciaux) investissant en Suisse ont réussi à croître de presque 9 %. 11 % 4 % Liquidités Obligations Suisse De nombreux investisseurs ont acheté des parts de 18 % 2 % 19 % 2 % 1 % 8 % 35 % Obl. en monnaies étrangères Obl. Marchés émergents Emprunts convertibles Actions Monde Actions Marchés émergents Placements alternatifs Immobilier ces fonds pour remplacer en partie les obligations. Les prix de l immobilier résidentiel en Suisse continue de monter à la faveur de taux hypothécaires très bas et de l augmentation de la population. Des agios (surcotes) d environ 20 % des fonds immobiliers indiquent cependant une certaine surchauffe dans ce secteur.

5 5 Stratégie de placement de la Caisse de pensions Une relative stabilité a été maintenue dans l allocation dans les différentes catégories de placement en Pour les obligations, l investissement a essentiellement porté (à quatre cinquièmes) sur des emprunts suisses de grande qualité. Le cinquième restant a été investi dans des emprunts mondiaux de premier ordre («investment grade») principalement aux USA et en Europe. L exposition aux emprunts des pays de la périphérie européenne reste minime. L amélioration des données fondamentales moindre endettement, croissance économique plus forte a incité la Commission de placement à commencer prudemment à investir dans des obligations de pays émergents en attribuant un mandat à la société Stone Harbor. Ce faisant, la Commission de placement cherche à obtenir une meilleure diversification des débiteurs ainsi que des rendements un peu plus élevés. Les investissements en actions s effectuent à l échelle mondiale. Les placements immobiliers sont effectués exclusivement en fonds et en sociétés anonymes suisses cotés. Pour les placements visant un rendement absolu, ont a opté pour un portefeuille diversifié de hedge funds individuels («single hedge funds») avec une stratégie mettant l accent sur la gestion d actions «long-short», sur des fonds de gestion de «futures» dotés de systèmes de suivi de tendances, et sur des fonds multi-stratégies et «global macro». Ces placements ont généré un beau rendement d env. 10 %, ce qui a permis d obtenir un résultat nettement plus favorable avec cette approche d investissement focalisé qu avec un investissement dans des indices de hedge funds avec un spectre plus large. Actuellement, les marchés subissent de très fortes influences macroéconomiques. Afin de tirer un meilleur parti de ces opportunités, un investissement a été opéré début 2012 dans le fonds «macro» Heliant de la société D.E. Shaw, lequel a pris 30 % en cours d année à notre grande satisfaction. De plus, la diversification a été accrue au sein des fonds de gestion de «futures» avec un investissement chez BlueTrend. Résultats des placements En 2012, la Caisse de pensions Syngenta a réussi à générer un rendement d env. 8,4 % (après des frais de gestion), ce qui constitue un résultat remarquable par rapport à la moyenne suisse. L Association suisse des Institutions de prévoyance (ASIP), par exemple, fait état d un rendement moyen de 6,3 % pour les caisses de pensions suisses. La stratégie de placement de la Caisse de pensions Syngenta présente un profil de risque un peu plus élevé que l indice LPP 25 Plus. Ce dernier sert souvent de référence pour les caisses de pensions et a gagné 8 % (sans incluire les frais de gestion). En 2012, contrairement à l année précédente, la prise de risques avec les actions et les placements alternatifs a été récompensée par des rendements supplémentaires. Vous trouverez ci-après les contributions des différentes catégories de placement à la performance totale de 8,4 % : Catégorie de placement Pondération moyenne Performance Obligations 48 % 5 % Actions 21 % 16 % Immobilier 11 % 9 % Placements alternatifs 20 % 8 %

6 6 Bilan Actif en CHF Liquidités Créances Compte de régularisation Actions Obligations Emprunts convertibles Immobilier Placements alternatifs Couverture des risques de change (currency overlay) Total Actif Passif en CHF Engagements (dettes) Compte de régularisation passif Capital de prevoyance assurés actifs Capital de prevoyance rentiers Provisions techniques Réserve de fluctuation de valeurs Fortune de la Fondation Total Passif

7 7 Engagements de la Caisse de pensions Les capitaux de prévoyance (aussi les capitaux de couverture) des assuré(e)s actifs(ves) et des bénéficiaires de rentes constituent, avec les réserves dites techniques, le total du capital de prévoyance c està-dire l essentiel des engagements de la Caisse de pensions. La capital de prévoyance des assuré(e)s actifs(ves) est constitué par la totalité des avoirs des assuré(e)s dans les plans de retraite et de capitalisation. Sur l ensemble de capital de couverture des assuré(e)s actifs(ves) d un montant de CHF 819,4 millions, l avoir de vieillesse selon la LPP (parti obligatoire de la prévoyance) représente CHF 265,9 millions. Cela montre clairement le volume des prestations surobligatoires servies par la Caisse de pensions. Le capital de couverture des bénéficiaires de rentes est calculé tous les ans par des méthodes actuarielles et doit suffire à tout moment pour assurer les rentes garanties et les payer à vie. La Caisse de pensions Syngenta a dû mettre en réserve un capital de couverture de CHF 664 millions fin 2012, ce qui représente un accroissement de CHF 38 millions. Le nombre de bénéficiaires de rentes a augmenté de 82 personnes. Les réserves techniques servent à amortir les risques que comporte l activité d assurance : augmentation de l espérance de vie des assuré(e)s actifs(ves) et des bénéficiaires de rentes, par exemple. Les engagements en termes de rentes, représentent environ 42 % du capital de prévoyance total. Structure des classes d âge au Réserve de fluctuation de valeurs Les engagements doivent être couverts à tout moment par les éléments de fortune correspondants. Les engagements sont relativement stables, la valeur de la fortune, en revanche, subit des fluctuations en partie très fortes. La réserve de fluctuation de valeurs sert à compenser les pertes de valeur de la fortune sur les marchés financiers. Le montant nécessaire pour la réserve de fluctuation de valeurs, se calcule selon une méthode économico-financière d après la répartition actuelle de la fortune sur les différentes catégories de placement. Le montant requis de la réserve de fluctuation de valeurs représente 15 % des engagements et se situe maintenant à 100 % de cette valeur cible. Assuré(e)s actifs(ves) Femmes Hommes Total

8 8 Compte d exploitation Compte d exploitation en CHF Cotisations ordinaires et autres cotisations et apports Prestations de libre passage, remboursements EPL* et divorces Apports provenant de cotisations et versements ponctuels Prestations de rente versées Prestations en capital Prestations de sortie / versements anticipés EPL* et divorces Dépenses relatives aux prestations et versements anticipés Constitution de capitaux de prévoyance et de provisions techniques Cotisations au fonds de garantie Résultat net de l activité d assurance Résultat net des placements Autres produits Frais d administration Excédent des charges / des produits avant dissolution / constitution de la réserve de fluctuation de valeurs Dissolution / constitution de la réserve de fluctuation de valeurs Excédent des produits *EPL = Encouragement à la propriété du logement ( ) Dépenses (+) Produits

9 9 Rémunération des capitaux de couverture Le calcul du capital de couverture des bénéficiaires de rentes s effectue en appliquant un escompte de 3,5 % (taux d intérêt technique) sur les rentes garanties. Le taux d intérêt technique est le taux de rendement moyen qu il faut obtenir sur le capital restant pour honorer les engagements réglementaires. Plus on est prudent, et plus on opte pour un faible taux d intérêt technique, plus il faut de capital disponible pour couvrir les prestations de prévoyance. Le taux d intérêt minimal LPP correspond au taux d intérêt auquel doivent être rémunérés au minimum les avoirs de vieillesse des assuré(é)s actifs (ves) selon la prévoyance obligatoire LPP. Ce taux d intérêt est fixé tous les ans par le Conseil fédéral. Il était de 1,5 % pour l année Le Conseil de Fondation a décidé de rémunérer l ensemble des avoirs vieillesse obligatoires et surobligatoires des plans de retraite et de capitalisation, à 3,5 % pour Bénéficiaires de rentes Retraites Rentes de survivant(e)s Rentes d invalidite Rentes pour enfants Total Evolution des rentes à vie Engagements de la Caisse de pensions Le degré de couverture, le rapport entre la fortune existante et le capital de prévoyance nécessaire au financement des prestations, était le 31 décembre 2012 de 115,2 % contre 111,9 % l année précédente. La stabilisation du degré de couverture nécessite un rendement d environ 4 %. Le rendement généré par la Caisse de pensions Syngenta sur ses placements a été 8,4 % et a permis d alimenter la réserve de fluctuation de valeurs. A CHF 240,2 mio, la réserve de fluctuation de valeurs se situe à 100% de la valeur cible.

10 10 Frais de gestion de fortune Dans le cadre de la réforme structurelle de la prévoyance professionnelle, le législateur a édicté de nouvelles dispositions pour la mise en évidence des frais de gestion de fortune. L objectif de ces nouvelles exigences est avant tout une plus grande transparence des coûts, laquelle doit ensuite conduire à une baisse des charges de la prévoyance professionnelle. A l avenir, les caisses de pensions devront présenter leurs frais de gestion de fortune de façon plus détaillée. En plus des coûts facturés directement qui figurent dans le compte d exploitation, il faut maintenant faire état des coûts qui sont générés dans les différents fonds de placements collectifs et qui sont inclus dans la valeur de marché. Les placements pour lesquels il est impossible d obtenir le détail des frais, doivent être cités individuellement et il revient au Conseil de Fondation de décider si cet investissement doit être maintenu ou non. Des instructions contraignantes de la Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle sont attendues courant de l année 2013 et contiendront les exigences en matière de déclaration des frais de gestion de fortune. Elles s appliqueront pour la première fois aux comptes annuels Les frais de gestion de fortune (frais facturés directement, coûts indirects déclarés dans les placements collectifs, déduction faite des remises et des rétrocessions) pour l année 2012 sont présentés dans le récapitulatif ci-dessous: CHF Fortune investie au Total des frais en % de la fortune investie au Frais directs ,16 Frais indirects déclarés ,60 Rétrocessions/Remises Frais de gestion de fortune ,61 Jusqu à l établissement des comptes annuels, il n a pas été possible d obtenir des données détaillées sur le montant des frais de gestion de fortune pour un seul investissement à hauteur de CHF 19.7 mio.

11 11

12 Renseignements Avez-vous des questions au sujet de votre Caisse de pensions ou avez-vous besoin de conseils avisés? N hésitez pas à nous contacter: Téléphone La version intégrale du rapport annuel se trouve sur l intranet de Syngenta

Rapport de la gérance

Rapport de la gérance Caisse de pensions Syngenta Vue d ensemble de l exercice 2009 Rapport de la gérance Le 7 mars 2010, le peuple suisse a voté contre une nouvelle réduction du taux de conversion dans la prévoyance professionnelle

Plus en détail

Caisse de pension du Credit Suisse Group (Suisse) Rapport annuel 2011 Version brève

Caisse de pension du Credit Suisse Group (Suisse) Rapport annuel 2011 Version brève Caisse de pension du Credit Suisse Group (Suisse) Rapport annuel 2011 Version brève Editorial Chères collaboratrices, Chers collaborateurs, Chers bénéficiaires de rentes, La crise de l euro et les incertitudes

Plus en détail

Rapport de gestion 2013

Rapport de gestion 2013 Rapport de gestion 2013 Table des matières Chiffres clés 4 Editorial 6 Rapport annuel 9 Bilan 20 Compte d exploitation 21 Groupes professionnels affiliés 22 Rapport de l organe de révision 25 Organisation

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013. Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013

Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013. Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2013 Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle Allianz Suisse Vie Compte d exploitation 1 Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle

Plus en détail

Rapport de gestion 2014

Rapport de gestion 2014 Rapport de gestion 2014 Table des matières Chiffres clés 4 Editorial 6 Rapport annuel 9 Bilan résumé 20 Compte d exploitation résumé 21 Groupes professionnels affiliés 22 Rapport de l auditeur indépendant

Plus en détail

NoventusCollect. Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2

NoventusCollect. Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2 NoventusCollect Règlement de placement Selon les disposition de l ordonnance OPP 2 Édition 2004 Placements en pool de type K Table des matières A Généralités 3 Art. 1 Objectifs de la politique de placement

Plus en détail

Rapport annuel 2011. Helvetia Prisma Fondation collective de prévoyance du personnel.

Rapport annuel 2011. Helvetia Prisma Fondation collective de prévoyance du personnel. Rapport annuel 2011. Helvetia Prisma Fondation collective de prévoyance du personnel. 2 011 Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Sommaire. 3 Portrait 4 Comptes annuels

Plus en détail

Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2014. Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2014

Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2014. Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2014 Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle Allianz Suisse Vie Compte d exploitation 1 Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle

Plus en détail

Favia, Fondation de prévoyance de l'ordre des avocats de Genève et de leur personnel Comptes Annuels Exercice 2014

Favia, Fondation de prévoyance de l'ordre des avocats de Genève et de leur personnel Comptes Annuels Exercice 2014 leur personnel Comptes Annuels Exercice 2014 Bilan Actif Annexe 31.12.2014 31.12.2013 Placements 183'260'286.65 169'832'951.66 Liquidités en francs suisses 16'133'335.62 10'813'323.59 Liquidités en devises

Plus en détail

Synthèse Rapport de gestion 2014

Synthèse Rapport de gestion 2014 Synthèse Rapport de gestion 2014 Prévoyance professionnelle de la Fonda on collec ve Vita et de la Zurich Assurance Chiffres clés 2013 2014 Retraités Tous les retraités sont réassurés auprès de la Zurich

Plus en détail

Rapport annuel 2014. Administration : Fondation collective Symova Beundenfeldstrasse 5 Postfach / Case postale 443 CH 3000 Bern 25

Rapport annuel 2014. Administration : Fondation collective Symova Beundenfeldstrasse 5 Postfach / Case postale 443 CH 3000 Bern 25 Rapport annuel 2014 Administration : Fondation collective Symova Beundenfeldstrasse 5 Postfach / Case postale 443 CH 3000 Bern 25 Téléphone 031 330 60 00 Fax 031 330 60 01 info@symova.ch www.symova.ch

Plus en détail

Route du Lac 2 1094 Paudex. RAPPORT de GESTION

Route du Lac 2 1094 Paudex. RAPPORT de GESTION Route du Lac 2 1094 Paudex RAPPORT de GESTION 2009 TABLE DES MATIERES Pages Chiffres clés 1 Editorial 2 Rapport annuel 3 Bilan 9 Compte d exploitation 10 Rapport de vérification de l organe de contrôle

Plus en détail

relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel pour les spécialistes de la prévoyance en faveur du personnel

relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel pour les spécialistes de la prévoyance en faveur du personnel Association suisse des Institutions de prévoyance ASIP Association de spécialistes en gestion de la prévoyance en faveur du personnel VVP Guide relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel

Plus en détail

Compte d exploitation 2011. Assurance vie collective.

Compte d exploitation 2011. Assurance vie collective. Compte d exploitation 2011. Assurance vie collective. 2 011 Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch 2011: une année placée sous le signe de la consolidation, de l extension

Plus en détail

prestations et cotisations des à la Caisse de pensions Syngenta

prestations et cotisations des à la Caisse de pensions Syngenta Un aperçu des prestations et cotisations des à la Caisse de pensions Syngenta Vue d ensemble des prestations de prévoyance professionnelle pour les salarié(e)s suisses Le rôle de la Caisse de pensions

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle Édition janvier 2015 2 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance

Plus en détail

Compte d exploitation 2010. Assurance vie collective.

Compte d exploitation 2010. Assurance vie collective. Compte d exploitation 2010. Assurance vie collective. 2010 Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Transparents par conviction, efficaces car prévoyants. politique de placement

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION DE LA FONDATION DE PRÉVOYANCE DE LA SSO POUR L EXERCICE 2010

RAPPORT DE GESTION DE LA FONDATION DE PRÉVOYANCE DE LA SSO POUR L EXERCICE 2010 RAPPORT DE GESTION DE LA FONDATION DE PRÉVOYANCE DE LA SSO POUR L EXERCICE 2010 RAPPORT ANNUEL La bourse n a malheureusement pas confirmé la tendance positive de l'année précédente. Après quatre mois de

Plus en détail

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective.

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. 2012 Votre assureur suisse. 1/12 Compte d exploitation Assurance vie collective 2012 2012: des résultats positifs et encore plus de transparence. Chère

Plus en détail

Prévoyance professionnelle. Compte d exploitation 2014

Prévoyance professionnelle. Compte d exploitation 2014 Prévoyance professionnelle Compte d exploitation 2014 Editorial Sandro Meyer Responsable Clientèle entreprises Zurich Vie Suisse Chère lectrice, cher lecteur, L année dernière, à cette même occasion, mon

Plus en détail

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive!

Info Finance. et Prévoyance. En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale attractive! Allianz Suisse Case postale 8010 Zurich www.allianz-suisse.ch Info Finance 01 YDPPR267F et Prévoyance Édition 01, mars 2013 EXCÉDENTS LPP En 2013 aussi, les clients profitent d une rémunération globale

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014)

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014) Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle (Édition de janvier 2014) 2 Règlement de placement Sommaire 1. Bases 3 2. Gestion de la fortune 3 3. Objectifs

Plus en détail

Rapport annuel 2009 de la Caisse de pension Mikron

Rapport annuel 2009 de la Caisse de pension Mikron Rapport annuel 2009 de la Caisse de pension Mikron Environnement des placements positif Au cours du premier trimestre 2010, la récession économique et ses répercussions sur les marchés financiers se sont

Plus en détail

Bulletin N o 3. Editorial

Bulletin N o 3. Editorial Février 2006 Bulletin N o 3 Fonds de prévoyance de l'association vaudoise des organismes privés pour enfants en difficulté et de l'association vaudoise des travailleurs de l'éducation spécialisée Editorial

Plus en détail

caisse de pensions Rapport abrégé 2014

caisse de pensions Rapport abrégé 2014 Rapport abrégé 2014 Rapport abrégé 2014 Avant-propos du président En 2014, la fusion de la Caisse de pensions Tamedia et de la Fondation de prévoyance Edipresse a été conclue avec succès. Ce vaste projet

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION 2005. CPP FSA Caisse paritaire de pension de la Fédération Suisse des Avocats Berne

RAPPORT DE GESTION 2005. CPP FSA Caisse paritaire de pension de la Fédération Suisse des Avocats Berne RAPPORT DE GESTION 2005 CPP FSA Caisse paritaire de pension de la Fédération Suisse des Avocats Berne Table des matières Page RAPPORT DE GESTION Rétrospective de l exercice 3 Bilan 5 Compte d exploitation

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PLACEMENT

RÈGLEMENT DE PLACEMENT RÈGLEMENT DE PLACEMENT Sur la base de l article 49a OPP 2 ainsi que des articles 19 et 19a OLP, le Conseil de Fondation édicte le présent règlement de placement. Les dispositions d exécution, devant être

Plus en détail

Caisse de pension de la Société suisse de Pharmacie

Caisse de pension de la Société suisse de Pharmacie Caisse de pension de la Société suisse de Pharmacie Extrait des comptes annuels 2014 Bilan Compte d exploitation (chiffres clés) Extraits de l Annexe Rue Pedro-Meylan 7 - Case postale 260-1211 Genève 17

Plus en détail

Placements chez l'employeur

Placements chez l'employeur Placements chez l'employeur Réunion d information de l ASIP concernant le premier paquet d ordonnances de l OPP 2 dans le cadre de la première révision de la LPP Dr. Andreas Reichlin, Associé PPCmetrics

Plus en détail

Présentation des Directives techniques (DTA) de la Chambre suisse des experts en caisses de pensions. Séminaire LPP 2013

Présentation des Directives techniques (DTA) de la Chambre suisse des experts en caisses de pensions. Séminaire LPP 2013 Présentation des Directives techniques (DTA) de la Chambre suisse des experts en caisses de pensions Séminaire LPP 2013 Cédric Regad 19 et 28 novembre 2013 Chambre suisse des experts en caisses de pensions

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

gestion de patrimoine Active, professionnelle et responsable

gestion de patrimoine Active, professionnelle et responsable gestion de patrimoine Active, professionnelle et responsable nos origines La Banque Migros a été fondée en toute modestie en 1958, au 3 e étage de l immeuble Migros de la Limmatplatz à Zurich. Aujourd

Plus en détail

Plan de prévoyance TAM

Plan de prévoyance TAM Structure, cotisations et prestations Vue d'ensemble Etat au 1 er janvier 2014 0 Page 1 Cet abrégé du règlement a été conçu à votre intention pour vous éviter d avoir à consulter le règlement dans son

Plus en détail

Perspectiva La prévoyance professionnelle clairvoyante. Fondation collective pour la prévoyance professionnelle

Perspectiva La prévoyance professionnelle clairvoyante. Fondation collective pour la prévoyance professionnelle Perspectiva La prévoyance professionnelle clairvoyante Fondation collective pour la prévoyance professionnelle Un futur radieux grâce à Perspectiva Exploiter les opportunités, limiter les risques Perspectiva

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION 2006 NoventusCollect NoventusCollect Plus

RAPPORT DE GESTION 2006 NoventusCollect NoventusCollect Plus RAPPORT DE GESTION 2006 Noventus PensionPartner SA Neumünsterallee 6 CH-8032 Zurich Tél: +41 43 499 3636 Fax: +41 43 499 3645 E-mail: info@noventus.ch www.noventus.ch Grundstrasse 18 Postfach 679 CH-6343

Plus en détail

Séminaire Association des médecins-dentiste de Genève Système suisse de prévoyance Fisca finance SA

Séminaire Association des médecins-dentiste de Genève Système suisse de prévoyance Fisca finance SA Fisca Finance SA Séminaire Association des médecins-dentiste de Genève Système suisse de prévoyance Fisca finance SA Patrick Féral et Benoit Steiner 8 novembre 2011 page 1 LA PREVOYANCE EN SUISSE page

Plus en détail

Transparence: aperçu. Assurance vie collective 2006. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch

Transparence: aperçu. Assurance vie collective 2006. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Transparence: aperçu. Assurance vie collective 2006. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Chiffres-clés. Assurance vie collective. L Helvetia peut faire état d un exercice 2006 remarquable

Plus en détail

Situation financière des institutions de prévoyance 2012

Situation financière des institutions de prévoyance 2012 Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle CHS PP CHS PP Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle Situation financière des institutions de prévoyance 2012

Plus en détail

Règlement concernant la liquidation partielle des caisses de prévoyance de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle

Règlement concernant la liquidation partielle des caisses de prévoyance de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle Règlement concernant la liquidation partielle des caisses de prévoyance de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle Édition de décembre 2009 Votre sécurité nous tient à cœur.

Plus en détail

Résultats techniques Quel est l état de santé réel des caisses de pension?

Résultats techniques Quel est l état de santé réel des caisses de pension? Résultats techniques Quel est l état de santé réel des caisses de pension? Swisscanto Prévoyance SA Michelle Mottu Stella, experte en caisses de pension Lausanne, le 20 mai 2015 Résultats techniques Quel

Plus en détail

Rapport annuel 2010. Fondation de prévoyance edifondo

Rapport annuel 2010. Fondation de prévoyance edifondo Rapport annuel 2010 Fondation de prévoyance edifondo Bilan au 31.12.2010 31.12.2010 31.12.2009 ACTIFS CHF CHF Placements de la fortune 237 804 717.40 237 909 701.40 Compte courant bancaire 11 838 533.63

Plus en détail

Directives de placement. Helvetia Fondation de placement. Edition 2014. Votre fondation de placement suisse.

Directives de placement. Helvetia Fondation de placement. Edition 2014. Votre fondation de placement suisse. Directives de placement Helvetia Fondation de placement Edition 0 Votre fondation de placement suisse. Directives de placement Principes généraux Le conseil de fondation adopte les directives de placement

Plus en détail

Rapport annuel 2011. Administration : Fondation collective Symova Beundenfeldstrasse 5 Postfach / Case postale 443 CH 3000 Bern 25

Rapport annuel 2011. Administration : Fondation collective Symova Beundenfeldstrasse 5 Postfach / Case postale 443 CH 3000 Bern 25 Rapport annuel 2011 Administration : Fondation collective Symova Beundenfeldstrasse 5 Postfach / Case postale 443 CH 3000 Bern 25 Téléphone 031 330 60 00 Fax 031 330 60 01 info@symova.ch www.symova.ch

Plus en détail

L' individualisation maximale dans la prévoyance professionnelle

L' individualisation maximale dans la prévoyance professionnelle L' individualisation maximale dans la prévoyance professionnelle Organisation La Fondation collective PensFlex a été fondée en l an 2000 avec un objectif clair : offrir aux détenteurs d avoirs de prévoyance

Plus en détail

7 mesures fortes pour assainir durablement la Caisse de pensions de la République et Canton du Jura

7 mesures fortes pour assainir durablement la Caisse de pensions de la République et Canton du Jura Embargo 30 août 2012 12h00 Lancement de la consultation: 7 mesures fortes pour assainir durablement la Caisse de pensions de la République et Canton du Jura 28, 29 et 30 août 2012 1 Contexte La loi sur

Plus en détail

Gestion de patrimoine

Gestion de patrimoine Zurich Invest Select Portfolio Gestion de patrimoine Adaptée à vos besoins Les meilleurs experts en placement pour votre fortune Gestion de patrimoine adaptée à vos besoins Vos avantages: Vous profitez

Plus en détail

Prévoyance professionnelle. Rapport annuel 2010

Prévoyance professionnelle. Rapport annuel 2010 Prévoyance professionnelle Rapport annuel 2010 Ce rapport est illustré par la thématique des paysages vaudois et des trois valeurs centrales de Retraites Populaires Couverture : campagne vaudoise, vers

Plus en détail

Optimiser sa prévoyance

Optimiser sa prévoyance Optimiser sa prévoyance Une solution individualisée dans le 2 e pilier Fribourg, le 12 février 2015 Sommaire Introduction: 1. La banque privée Notenstein Première partie: 1. Helvetia 2. Situation juridique

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION DE LA FONDATION DE PRÉVOYANCE DE LA SSO POUR L EXERCICE 2006

RAPPORT DE GESTION DE LA FONDATION DE PRÉVOYANCE DE LA SSO POUR L EXERCICE 2006 RAPPORT DE GESTION DE LA FONDATION DE PRÉVOYANCE DE LA SSO POUR L EXERCICE 2006 Rapport annuel Ce qui a commencé avec le Separate Account et dont les grandes lignes ont été tracées dans le dernier rapport

Plus en détail

Enthousiasme? «Savoir ma prévoyance vieillesse entre de bonnes mains.»

Enthousiasme? «Savoir ma prévoyance vieillesse entre de bonnes mains.» Enthousiasme? «Savoir ma prévoyance vieillesse entre de bonnes mains.» Helvetia Solutions de libre passage. Placer son avoir de prévoyance selon ses besoins. Votre assureur suisse. Le libre passage dans

Plus en détail

Tout un réseau de compétences. Règlement de prévoyance

Tout un réseau de compétences. Règlement de prévoyance Règlement de prévoyance Version abrégée Table des matières À quoi sert cette brochure d information? 3 Premier, deuxième, troisième pilier: qu est-ce que c est? 3 Premier pilier: l AVS/AI Deuxième pilier:

Plus en détail

Versement du capital : quelle histoire

Versement du capital : quelle histoire Versement du capital : quelle histoire IST insight Cédric Regad 9 octobre 2014 Sommaire 1. Introduction 3 2. Histoire 4 3. Quelques chiffres 10 4. Histoires? 13 5. Rente ou capital? 23 6. Conclusion et

Plus en détail

Solution de prévoyance Zugerberg. Votre solution de prévoyance sur mesure. En collaboration avec Valitas Sammelstiftung BVG.

Solution de prévoyance Zugerberg. Votre solution de prévoyance sur mesure. En collaboration avec Valitas Sammelstiftung BVG. Solution de prévoyance Zugerberg. Votre solution de prévoyance sur mesure. En collaboration avec Valitas Sammelstiftung BVG. 2 Prévoyance professionnelle. Plus qu une assurance. Prévoyance professionnelle.

Plus en détail

Le certificat de prévoyance. Pour faire le point sur les prestations de prévoyance professionnelle.

Le certificat de prévoyance. Pour faire le point sur les prestations de prévoyance professionnelle. Le certificat de prévoyance. Pour faire le point sur les prestations de prévoyance professionnelle. Le certificat de prévoyance contient de nombreuses informations intéressantes concernant la couverture

Plus en détail

l assureur-vie un risque non négligeable de réinvestissement.

l assureur-vie un risque non négligeable de réinvestissement. Taux d intérêt technique pour la détermination du taux de conversion en rentes concernant la prévoyance professionnelle surobligatoire 03.11.2003 / OFAP section Vie I. Résumé Le taux de conversion en rentes

Plus en détail

Règlement relatif à l assurance complémentaire

Règlement relatif à l assurance complémentaire Règlement relatif à l assurance complémentaire Fondation de prévoyance Swiss Life Assurance complémentaire Service externe valable à compter du 1 er janvier 2011 Sommaire A Introduction 3 1 Principe 3

Plus en détail

Votre prévoyance chez PUBLICA

Votre prévoyance chez PUBLICA Votre prévoyance chez PUBLICA Version abrégée du règlement de prévoyance pour les personnes employées et les bénéficiaires de rentes de la Caisse de prévoyance de la Confédération Cette brochure vous offre

Plus en détail

Transparence: aperçu. Assurance vie collective 2008. Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch

Transparence: aperçu. Assurance vie collective 2008. Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Transparence: aperçu. Assurance vie collective 2008. Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Chiffres clés. Assurance vie collective. Compte de résultat affaires vie collective

Plus en détail

Mandat de gestion de fortune Domestic Suisse. Votre solution individuelle axée sur la Suisse

Mandat de gestion de fortune Domestic Suisse. Votre solution individuelle axée sur la Suisse Mandat de gestion de fortune Domestic Suisse Votre solution individuelle axée sur la Suisse Mandat Domestic Suisse LGT une solution de placement simple et compréhensible Le monde des possibilités de placement

Plus en détail

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement Fondation de libre passage Independent Règlement de placement Sur la base de l'art. 5 de l acte de fondation de la Fondation de libre passage Independent (Fondation) ainsi que sur la base de l'art. 49a

Plus en détail

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels.

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA à l écoute des investisseurs. Zurich Invest SA, filiale

Plus en détail

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 29.06.2011 Groupe de placement Prisma Risk Budgeting Line 5 (RBL 5) Caractéristiques du groupe de placement 1. Le RBL 5 est un fonds composé d actifs susceptibles

Plus en détail

Lettre aux actionnaires

Lettre aux actionnaires Lettre aux actionnaires Comptes du Groupe au 30 juin 2010 Message des présidents Mesdames, Messieurs, L actualité économique du premier semestre a été marquée par la crise d endettement dans certains pays

Plus en détail

Assurance des cadres de SAirGroup. Condensé du rapport 2013

Assurance des cadres de SAirGroup. Condensé du rapport 2013 AC Assurance des cadres de SAirGroup Condensé du rapport Avant-propos L exercice a été marqué par la continuation d une politique financière libérale des banques centrales. Pour cette raison, les intérêts

Plus en détail

PENSIONSKASSE DER ALCATEL-LUCENT SCHWEIZ AG Friesenbergstr. 75, 8055 Zürich. Comment interpréter mon certificat d assurance?

PENSIONSKASSE DER ALCATEL-LUCENT SCHWEIZ AG Friesenbergstr. 75, 8055 Zürich. Comment interpréter mon certificat d assurance? PENSIONSKASSE DER ALCATEL-LUCENT SCHWEIZ AG Friesenbergstr. 75, 8055 Zürich Comment interpréter mon certificat d assurance? En-tête Certificat d assurance au xx.xx.xxxx indique à partir de quelle date

Plus en détail

Allianz Suisse Vie Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2007

Allianz Suisse Vie Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2007 Allianz Suisse Vie Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2007 Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2007 Rudolf Alves Responsable Vie collective Chère lectrice, cher lecteur,

Plus en détail

Règlement de placement

Règlement de placement Règlement de placement 1. But et fondements Le Conseil de fondation édicte les directives suivantes sur la base de l article 6 du règlement d organisation du 20.02.2007 ainsi que sur les articles 71 LPP

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 5,76% : 1,56% Exigences de la LPP dépassées de plus de 4% Bonne performance essentiellement induite par les actions Légère baisse de

Plus en détail

Avez-vous l intention d acquérir un bien immobilier?

Avez-vous l intention d acquérir un bien immobilier? Avez-vous l intention d acquérir un bien immobilier? CONSTITUTION DE PATRIMOINE Votre famille s agrandit ou vous avez tout simplement envie de profiter du confort qu offre une maison individuelle ou un

Plus en détail

LA CAISSE DE PENSION DE LA SSPH

LA CAISSE DE PENSION DE LA SSPH LA CAISSE DE PENSION DE LA SSPH Newsletter Rétrospective et perspectives Informations à nos assurés Compréhension du certificat d assurance Organisation de la Fondation Genève, janvier 2013 Rétrospective

Plus en détail

Conseil en stratégie pour investisseurs institutionnels Un conseil compétent pour des questions délicates

Conseil en stratégie pour investisseurs institutionnels Un conseil compétent pour des questions délicates Investisseurs institutionnels Conseil en pour investisseurs institutionnels Un conseil compétent pour des questions délicates Règlement de placement En tant que principal instrument de gestion, le règlement

Plus en détail

Fondation collective Swiss Life pour la prévoyance complémentaire

Fondation collective Swiss Life pour la prévoyance complémentaire Fondation collective Swiss Life pour la prévoyance complémentaire Rapport de gestion 2009 1 Sommaire 2 Avant-propos du président 4 Rapport annuel du gérant 6 Bilan 8 Compte d exploitation 10 Annexe aux

Plus en détail

Edition spéciale de l Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses EDITION SPÉCIALE

Edition spéciale de l Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses EDITION SPÉCIALE EDITION SPÉCIALE Edition spéciale de l Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses L indice perd 1,83% en janvier 2015 La mauvaise performance de janvier se reflète également dans l allocation

Plus en détail

Rapport de gestion succinct

Rapport de gestion succinct 2014 Rapport de gestion succinct 2 Rapport du président du conseil de fondation sur l'exercice 2014 Dans le rapport de l'exercice 2010, j'avais eu le plaisir d'annoncer que nous disposions déjà d'une fortune

Plus en détail

Règlement de placement. Du 5 décembre 2013 (état au 1 er janvier 2015)

Règlement de placement. Du 5 décembre 2013 (état au 1 er janvier 2015) Du 5 décembre 2013 (état au 1 er janvier 2015) TABLE DES MATIERES 1. OBJET 4 2. ORGANISATION ET PROCESSUS DE L ADMINISTRATION DE LA FORTUNE 4 3. ALLOCATION STRATEGIQUE DES ACTIFS 6 4. RESERVE DE FLUCTUATION

Plus en détail

Libres choix dans le deuxième piller : Présent et futur?

Libres choix dans le deuxième piller : Présent et futur? Libres choix dans le deuxième piller : Présent et futur? Normes comptables internationales et «libres choix de l Employeur» Nicolas Girardoz 22 mars 2013 2013 Towers Watson. All rights reserved. Sommaire

Plus en détail

LETTRE AUX ACTIONNAIRES

LETTRE AUX ACTIONNAIRES LETTRE AUX ACTIONNAIRES Commentaire sur l évolution des affaires du Groupe VZ au 1 er semestre 2014 VZ Holding SA Beethovenstrasse 24 8002 Zurich GROUPE VZ : PREMIER SEMESTRE 2014 Madame, Monsieur, chers

Plus en détail

Rapport sur la situation financière des institutions de prévoyance et des assureurs vie

Rapport sur la situation financière des institutions de prévoyance et des assureurs vie Rapport sur la situation financière des institutions de prévoyance et des assureurs vie Annexe 4 Enquête auprès des sociétés suisses d assurance sur la vie concernant l assurance collective dans la prévoyance

Plus en détail

TerzaFondsPlan. Pour une prévoyance plus rentable

TerzaFondsPlan. Pour une prévoyance plus rentable TerzaFondsPlan Pour une prévoyance plus rentable La prévoyance individuelle gagne en importance En Suisse, la prévoyance repose sur le principe des trois piliers: prévoyance étatique, professionnelle et

Plus en détail

Chiffres clés. Comptes annuels Banque Coop SA selon le principe True and Fair View. Evolution sur 5 ans de l action au porteur

Chiffres clés. Comptes annuels Banque Coop SA selon le principe True and Fair View. Evolution sur 5 ans de l action au porteur Chiffres clés Comptes annuels Banque Coop SA selon le principe True and Fair View Structure du capital 2007 2006 2005 Nombre d actions 16 875 000 16 875 000 16 875 000 Valeur nominale par action en CHF

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 4,14% : 1,63% Bonne performance en juillet et en septembre Nouvelle augmentation des liquidités Progression de la quote-part du franc

Plus en détail

LITHOS Fondation de placement immobilier

LITHOS Fondation de placement immobilier LITHOS Fondation de placement immobilier La Fondation LITHOS est une fondation de placement immobilier suisse, au sens des articles 80 et suivants du Code Civil Suisse, répondant aux exigences de l Office

Plus en détail

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008

Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 Chiffres-clés relatifs à la place financière suisse Mis à jour en décembre 2008 O:\Ifw-daten\IFW-FF\14 FinMaerkte_FinPlatzPolitik\143.2 FM CH Statistik\Publ Kennzahlen\Kennzahlen_Dezember08\Internet\Kennzahlen_CD-

Plus en détail

REGLEMENT DE PLACEMENT

REGLEMENT DE PLACEMENT (ci-après la Fondation) REGLEMENT DE PLACEMENT 1. BUT Le Règlement est établi conformément à : l art. 51 al. 2 let c et art. 71 de la Loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants

Plus en détail

Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la

Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la Alger, le 11 Juin 2015 Stabilité macroéconomique et financement bancaire de la croissance 1. Stabilité macroéconomique et financière Contrairement aux années 1990 marquées par l ajustement structurel (1991

Plus en détail

Pour une rente des personnes du 4 e âge

Pour une rente des personnes du 4 e âge L épargne à outrance empêche la croissance Pour une rente des personnes du 4 e âge Réforme profonde de la prévoyance professionnelle et introduction d une rente des personnes très âgées, telles sont les

Plus en détail

Règlement de placement

Règlement de placement Règlement de placement Valable dès le 1 er mars 2014 Page 1 de 7 A. Table des matières A. Table des matières 2 B. But et contenu 3 Art. 1 But 3 Art. 2 Objectifs et principes du placement de la fortune

Plus en détail

Office de la Promotion Economique du Canton de Genève

Office de la Promotion Economique du Canton de Genève Office de la Promotion Economique du Canton de Genève Aspects fiscaux et comptables du 2ème pilier Florian Magnollay Expert-comptable diplômé Expert diplômé en finance et controlling Partner, Ernst & Young

Plus en détail

Convention de prévoyance

Convention de prévoyance (à usage interne, laisser en blanc s.v.p.) N de compte prévoyance Original pour la Fondation Convention de prévoyance Conformément à l art. 82 LPP, le/la titulaire convient avec la Fondation de prévoyance

Plus en détail

Annexe 1 du règlement de prévoyance et d organisation

Annexe 1 du règlement de prévoyance et d organisation TR NS P R E NT SAMMELS T I F T U NG FÜR B E RUFLIC H E V O R S O RGE Annexe 1 du règlement de prévoyance et d organisation Montants limites et valeurs actuarielles, valables à partir du 1 er janvier 2015

Plus en détail

Caisse (de pension) autonome Caisse autogérée (institution possédant sa propre organisation et sa propre administration).

Caisse (de pension) autonome Caisse autogérée (institution possédant sa propre organisation et sa propre administration). Glossaire Âge LPP L année civile moins l année de naissance donne l âge LPP. Autorité de surveillance L autorité de surveillance est prévue par la LPP. Il doit s agir d une instance cantonale centrale

Plus en détail

Comptes annuels 2009. FONDATION DE PRÉVOYANCE EDIPRESSE en faveur du personnel des sociétés affiliées ou apparentées au Holding Edipresse s.a.

Comptes annuels 2009. FONDATION DE PRÉVOYANCE EDIPRESSE en faveur du personnel des sociétés affiliées ou apparentées au Holding Edipresse s.a. Fondation de prévoyance Edipresse Comptes annuels 2009 FONDATION DE PRÉVOYANCE EDIPRESSE en faveur du personnel des sociétés affiliées ou apparentées au Holding Edipresse s.a. 2 Fondation de prévoyance

Plus en détail

Règlement concernant la liquidation partielle ettotale des caisses de prévoyance

Règlement concernant la liquidation partielle ettotale des caisses de prévoyance Règlement concernant la liquidation partielle ettotale des caisses de prévoyance Bâloise-Fondation collective pour la prévoyance professionnelle extra-obligatoire Edition décembre 2009 2 Règlement Sommaire

Plus en détail

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.»

Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Enthousiasme? «Helvetia un lieu pour travailler avec de l espace pour vivre.» Jasmin Blumer Finances Suisse Prévoyance du personnel en bref. Quels que soient vos projets, nous sommes à vos côtés. Votre

Plus en détail

Notice relative aux polices de prévoyance liées (pilier 3a), valable à partir du 1er janvier 2008

Notice relative aux polices de prévoyance liées (pilier 3a), valable à partir du 1er janvier 2008 Notice relative aux polices de prévoyance liées (pilier 3a), valable à partir du 1er janvier 2008 1. Attribution bénéficiaire Dans les contrats d assurance du pilier 3a, un bénéficiaire ou plusieurs bénéficiaires

Plus en détail

Compte de prévoyance pilier 3a

Compte de prévoyance pilier 3a Compte de prévoyance pilier 3a Prevoir tôt avec PRIVOR Prévoyance Assurances sociales de l Etat AVS/AI Garantie du minimum vital Prestations complémentaires Prévoyance prof. obligatoire LPP/LAA Garantie

Plus en détail

Directives de placement

Directives de placement Directives de placement Valables dès le 1 er novembre 2014 Page 1 de 12 Directives de placement Les directives de placement suivantes sont édictées sur la base de l art. 12, al. 4 des statuts de VZ Fondation

Plus en détail

PRÉVOYANCE VIEILLESSE THÉORIE RAIFFEISEN TRANSMISSION DE CONNAISSANCES DANS LE DOMAINE BANCAIRE

PRÉVOYANCE VIEILLESSE THÉORIE RAIFFEISEN TRANSMISSION DE CONNAISSANCES DANS LE DOMAINE BANCAIRE PRÉVOYANCE VIEILLESSE 1 THÉORIE RAIFFEISEN TRANSMISSION DE CONNAISSANCES DANS LE DOMAINE BANCAIRE RAIFFEISEN PRÉVOYANCE VIEILLESSE (ÉTAT 2015) PR É VOYA N C E V IE ILLE SS E 1.1 PRÉVOYANCE ÉTATIQUE 1 ER

Plus en détail