Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français. 2 e édition - Septembre 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français. 2 e édition - Septembre 2012"

Transcription

1 Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français 2 e édition - Septembre 2012

2 Editorial Les éditeurs de logiciels français, au cœur du redressement économique Pour la deuxième année consécutive, Ernst & Young et Syntec Numérique publient le Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français. Un peu plus de 400 sociétés dont, de manière inédite, des concepteurs de jeux vidéo composent cette fois le panel. Ce nombre grandissant de répondants à notre étude installe le Top 250 comme un outil de référence incontournable, offrant une photographie unique du marché français du logiciel. Le principal enseignement de cette édition du Panorama Top 250 est que le secteur confirme son statut de locomotive pour l ensemble de l économie française. Malgré un contexte économique difficile, aussi bien le chiffre d affaires que les effectifs augmentent avec un taux à deux chiffres! Rares sont les secteurs qui peuvent s en prévaloir aujourd hui. Et cela est inscrit dans la durée : 80 % des éditeurs du panel ont l intention de continuer à embaucher. Par ailleurs, donnée importante de l étude : deux tiers des effectifs de R&D sont localisés en France. Mais au-delà de ces chiffres, le logiciel permet de diffuser sa dynamique, de manière induite, à l ensemble des autres secteurs économiques. Un euro investi chez un éditeur peut se démultiplier dans toutes les entreprises avec lesquelles il est en contact. Exemple : l'équipement d'une entreprise en logiciels ou la création d'un site internet lui permet d'optimiser sa performance et de créer de nouveaux emplois entre service informatique et webmastering. Malheureusement, le marché français reste encore très éclaté avec 70 % des éditeurs réalisant moins de 10 millions d euros de chiffre d affaires. Entre les grands acteurs internationaux et les petites sociétés régionales, il y a un vide à combler ; vide qui illustre la difficulté des PME françaises à passer au stade d Entreprise de Taille Intermédiaire (ETI). Pourtant, les éditeurs de logiciels français, créateurs d emplois et générateurs de croissance, peuvent jouer un rôle majeur dans le redressement de notre économie. Favoriser leur développement, les aider à grandir, c est la garantie d un fort retour sur investissement pour l Etat. C est pour bénéficier de ce " ROI numérique ", à l effet multiplicateur, qu il est important de mettre le secteur du logiciel au cœur des politiques publiques. L Etat a en effet un double rôle. D une part, par la mise en place de dispositifs incitant à l innovation et favorisant le développement des éditeurs : ils sont ainsi 58 % à profiter de financements publics et 74 % à plébisciter le Crédit Impôt Recherche. D autre part, en investissant massivement sur l administration numérique, créant ainsi un cercle vertueux dont les effets positifs se mesurent à la fois au niveau économique, via le levier de la commande publique et de l amélioration de la productivité, mais également au niveau qualitatif : efficacité des services publics et acculturation d une partie non négligeable de la population à l utilisation des nouvelles technologies. Dans cette situation de crise, il est donc essentiel de consolider les dispositifs existants et de trouver de nouvelles pistes pour soutenir un secteur qui tire vers le haut notre économie. De la Jeune Entreprise Innovante (JEI) au Crédit Impôt Innovation, l enjeu est d assurer une chaîne de financement pour que les start-up et les PME françaises puissent grandir et être les champions internationaux de demain. Bruno Vanryb Président du Collège éditeurs Syntec Numérique

3 Avant-propos Le secteur du logiciel a ceci de particulier qu il semble ne jamais pouvoir s arrêter dans sa course à l innovation, tant il est revitalisé en permanence par de nouvelles applications, de nouveaux usages Auparavant cantonnés au domaine de l immatériel, les logiciels sont désormais des éléments incontournables de la plupart des produits, processus commerciaux ou modèles économiques. L innovation logicielle peut avoir des conséquences aussi immédiates que durables sur la vie économique, mais aussi sur la société dans son ensemble. Avec pour objectif d apporter un éclairage sur ce secteur complexe et disparate, nous nous associons pour la deuxième année consécutive à Syntec Numérique pour présenter le Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français. Ce panorama ambitieux, lancé en 2011 à l initiative conjointe d Ernst & Young et Syntec Numérique, met en lumière les données relatives à plus de 400 sociétés, offrant ainsi l image la plus large et la plus détaillée possible d un secteur qui confirme cette année encore son potentiel de croissance et de création d emplois. Ce panorama est réalisé sur la base d une enquête par questionnaire menée auprès des acteurs français du logiciel. Seules sont incluses dans ce panorama les sociétés françaises déclarant ne pas être filiales d un groupe étranger sur l exercice concerné. Les éléments chiffrés individuels communiqués dans la présente étude sont issus de données déclarées par les entreprises en réponse au questionnaire, et complétés pour certaines sociétés de données publiques. Certaines analyses ne sont réalisées que sur la base des 260 éditeurs ayant répondu à l'intégralité du questionnnaire. Le classement général est effectué sur la base du chiffre d affaires correspondant à l activité d édition de logiciels. Afin de refléter la richesse et la diversité de ce secteur, nous avons défini trois catégories différentes selon les profils et spécialités des éditeurs, certains pouvant appartenir à plusieurs catégories : «Editeurs Sectoriels» : Editeurs et créateurs de logiciels dédiés à un secteur d activité particulier (banque, administration, industrie, transport, etc.) ; «Editeurs Horizontaux» : Editeurs et créateurs de logiciels proposant une offre générale à tous les secteurs d activité ; «Particuliers et Jeux» : Editeurs et créateurs de logiciels s adressant aux particuliers et éditeurs de jeux. Nous sommes heureux de pouvoir partager cette année encore les enseignements du Top 250, convaincus qu ils contribuent à une meilleure observation et analyse du secteur français des éditeurs de logiciels et de sa place dans notre économie. Franck Sebag Associé Ernst & Young Ce panorama a été réalisé avec le soutien du Syndicat National du Jeu Vidéo (SNJV). Sommaire Points clés du panorama Une activité qui confirme sa mutation progressive L'édition logicielle française : une croissance forte qui se maintient Innovation et financement, les clés de la croissance Un secteur créateur d'emplois Classement Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français

4 1. Points clés du panorama L'édition logicielle française : une croissance forte qui se maintient Le chiffre d affaires global de l activité édition des 408 éditeurs du panorama s élève pour 2011 à 7,4Md contre 6,7Md en 2010 et 5,9Md en Soit + 12 % de croissance du chiffre d affaires entre 2010 et Les grandes entreprises (4 % du panel) concentrent les 2/3 du chiffre d affaires du secteur, alors que les plus petits éditeurs (moins de 10M ) 70 % du panel ne réalisent que 8 % du chiffre d affaires % des éditeurs sont localisés en Ile-de-France. Un secteur créateur d'emplois Les effectifs des éditeurs du panel ont connu une croissance de 15 % sur les deux dernières années. Près de 80 % des éditeurs déclarent avoir l intention de continuer à embaucher. Une activité qui confirme sa mutation progressive, entre nouvelles activités et internationalisation La part d activité liée au SaaS croît de 13 à 16 % entre 2010 et 2011 chez les éditeurs «horizontaux». 23 % du chiffre d affaires des éditeurs français est réalisé en dehors de la France, dont 14 % en Europe. Innovation et financement, les clés de la croissance Les effectifs consacrés à la R&D chez les éditeurs français de logiciels ont augmenté de 10 % sur les deux dernières années et sont localisés pour 69 % d entre eux sur le territoire français. 1/5 du chiffre d affaires des plus petites sociétés est consacré à la R&D. 74 % des éditeurs français ont bénéficié du Crédit Impôt Recherche et 58 % d entre eux d autres types de financements publics. 4 Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français

5 2. L'édition logicielle française : une croissance forte qui se maintient 2011, le temps de la résilience Les éditeurs et créateurs français de logiciels confirment leur résistance à la crise et s inscrivent à nouveau cette année dans un rythme de croissance très soutenue. Le chiffre d affaires global de l activité édition des 408 entreprises de notre classement s élève pour 2011 à 7,4 Md, contre 6,7 Md en 2010 et 5,9 Md en Chiffre d'affaires édition global (en milliards d'euros) % + 12% 7,4 7 6,7 6 5, ,8 3 1, Les éditeurs français ont confirmé en 2011 la belle performance observée en Cumulée sur deux ans, leur croissance affiche un impressionnant + 26 % pour la période Tous les éditeurs quelle que soit leur taille profitent de cette croissance, avec logiquement une accélération plus rapide pour les plus petites entreprises. Croissance du chiffre d'affaires édition entre 2009 et 2011 par taille d entreprise M + 33% + 16% + 14% 0-50M + 20% + 10% + 8% M + 27% + 20% + 7% Plus de 100M + 28% + 15% + 13% Total panel + 26% + 14% + 12% 2 e édition - Septembre

6 Le monde du logiciel reste très disparate Tout autant que son potentiel de croissance, le secteur des logiciels confirme son hétérogénéité. Son analyse est toujours fortement marquée par la présence des deux «poids lourds» très internationalisés que sont Dassault Systèmes et Ubisoft. A titre d illustration, si le secteur a connu une croissance de 12 % entre 2010 et 2011, en valeur absolue, Dassault Systèmes y a contribué pour moitié. La croissance reste concentrée entre les mains de quelques grands champions. Des 718 M de croissance enregistrés entre 2010 à 2011, 523 M, soit plus des deux tiers, sont générés par seulement 10 entreprises. La ventilation des résultats par taille des entreprises en termes de chiffre d affaires confirme la disparité du secteur du logiciel. Néanmoins, on constate que chaque catégorie a connu une croissance importante sur les deux dernières années. Répartition des éditeurs par taille d'entreprise 70% 70% 66% 60% 50% 40% 30% 20% 17% 23% 10% 0% 8% 9% 3% 4% 0 à 10 M 10 à 50 M 50 à 100 M Plus de 100 M Part du chiffre d affaires du secteur (2011) Nombre d éditeurs Dans l ensemble, le commentaire avancé dans la première édition du Top 250 sur la «barre des 50 M» de chiffre d affaires reste d actualité. Alors que le marché du logiciel français compte très peu d entreprises de plus de 100 M de chiffre d affaires (4 % de notre panel), elles concentrent les deux tiers du chiffre d affaires du secteur. Inversement, les éditeurs de moins de 10 M de chiffre d affaires représentent la grande majorité du panel (70 %) mais ne réalisent que 8 % du chiffre d affaires On note une bascule importante de la représentativité des entreprises au-delà des 50 M de chiffre d affaires. Les éditeurs réalisant un chiffre d affaires compris entre 50 et 100 M restent très peu nombreux (3 % dans notre panel) et contribuent seulement à 9 % du chiffre d'affaires du secteur. 6 Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français

7 Cette problématique est récurrente : entre la poignée de très grands acteurs et le foisonnement de petits, il y a un vide dans le logiciel français qu il serait essentiel de combler. Le constat, désormais largement partagé en France, sur les difficultés des PME à passer au stade d ETI (Entreprise de Taille Intermédiaire), n épargne pas le secteur du logiciel. Au-delà du cap des 50 M, les entreprises deviennent des cibles idéales pour des grands groupes internationaux cherchant à réaliser des opérations de croissance externe. Les éditeurs «sectoriels» tirent la croissance du secteur en 2011 Si l on se penche sur les tendances de croissance par type d activité, les catégories de notre panel affichent toutes trois une très bonne santé sur la période Cette croissance est toutefois moins également partagée si l on scinde la période, notamment pour la catégorie Particuliers et Jeux. Entre 2009 et 2010, la croissance de ce secteur a en effet été fortement tirée par les très bons résultats d Ubisoft : la société a compté pour 209 des 242 M de croissance enregistrés par la catégorie sur Croissance du chiffre d'affaires édition par catégorie 40% 30% 28% 29% 22% 23% 20% 10% 8% 11% 14% 15% 7% 4% 0% Editeurs «sectoriels» : spécialistes B to B d un secteur ou d une profession précise Editeurs «horizontaux» : éditeurs B to B non spécialistes d une profession Particuliers et Jeux : éditeurs B to C tous canaux 2 e édition - Septembre

8 La catégorie des éditeurs «sectoriels» rassemble 190 entreprises du panel et représente le poids le plus important en termes de chiffre d affaires (4,2 Md ). Et sans surprise, c est du secteur des acteurs d Internet que les éditeurs tirent la plus grande part de leur croissance. Si l on prend en compte les éditeurs «sectoriels» ayant réalisé plus de 20 % de croissance entre 2010 et 2011, sur les 89,5 M de leur croissance en valeur absolue, 21,9 M ont concerné l activité Internet. Du côté des éditeurs «horizontaux», la part la plus importante de la croissance (+ 89 M en valeur absolue entre 2010 et 2011) provient des logiciels dits de «Gestion des connaissances» : Gestion électronique des documents (GED), Business process management (BPM), Learning management system (LMS), portails collaboratifs, etc. Poids de chaque catégorie d'éditeurs (en nombre et en chiffre d'affaires) 5 4, , , Editeurs «Sectoriels» Editeurs «Horizontaux» Particuliers et Jeux Chiffre d affaires 2011 de la catégorie (en milliards d euros) Nombre d éditeurs NB : Des éditeurs peuvent être présents dans plusieurs catégories. Ile-de France et Rhône-Alpes en tête des régions d implantation Quant à la répartition des éditeurs et créateurs de logiciels entre les régions de France, elle ne connaît pas d évolution majeure, l Ile-de-France accueillant plus de la moitié des entreprises. La région Rhône-Alpes est également bien représentée dans le panel, avec 14 % des éditeurs. 4% 4% 4% 5% 3% 6% 3% 4% 14% 53% Ile-de-France Rhône-Alpes Nord-Pas-de-Calais Provence-Alpes-Côte d Azur Pays de la Loire Aquitaine Midi-Pyrénées Bretagne Languedoc-Roussillon Autres 8 Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français

9 3. Un secteur créateur d'emplois Portés par une croissance éclatante dans un contexte plutôt morose, les éditeurs de logiciels français continuent à jouer un rôle important de créateurs d emplois en France. Les effectifs des éditeurs du classement ont connu une croissance de 15 % sur les deux dernières années. Cette croissance atteint même 22 % pour les sociétés de moins de 250 personnes. Evolution des effectifs globaux +15% (Base : 260 répondants) Cette tendance est d autant plus positive qu elle semble appelée à durer : près de 80 % des éditeurs déclarent avoir l intention de continuer à embaucher, alors qu ils n étaient qu un peu plus de la moitié dans ce cas l an passé. Aucune des entreprises interrogées ne prévoit de diminuer ses effectifs, ce qui illustre la dynamique positive du secteur malgré un contexte de crise. La priorité semble être donnée à la fonction commerciale, la plus citée comme susceptible de connaître une «hausse», voire une «forte hausse» de ses effectifs. 2 e édition - Septembre

10 Prévisions d'évolution des effectifs 0% 2% 19% Augmentation Stable Réduction Ne se prononce pas 79% (Base : 260 répondants) Interrogés sur les leviers dont ils disposent pour attirer et retenir les compétences, les acteurs du logiciel citent toujours majoritairement le salaire. Mais les aspects financiers n occupent pas seuls le devant de la scène : la responsabilité sociale de l entreprise arrive une nouvelle fois en seconde position, devant l intéressement et la participation. Facteurs de rétention des salariés (score calculé) Salaire/Prime Positionnement social et sociétal de l entreprise Intéressement/Participation Eléments non financiers (séminaires, avantages en nature) Autres Bon de souscription (BCE et BSA) Actions gratuites Stocks options (Base : 260 répondants) 10 Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français

11 4. Une activité qui confirme sa mutation progressive Ouvrez le SaaS? 2011 confirme que l activité liée au SaaS («Software as a Service») continue sa progression pour les éditeurs de notre panel, atteignant 8 % des revenus une croissance tirée surtout par les éditeurs «horizontaux», qui voient leur part d activité dédiée au SaaS croître de 13 à 16 % entre 2010 et Des résultats d'autant plus encourageants que le modèle de facturation du SaaS fait apparaître les revenus de l'activité de manière décalée dans le temps. Si en France le SaaS occupe une place de plus en plus importante aux côtés du triptyque traditionnel Licence / Services / Maintenance, il représente déjà à l échelle mondiale un moteur de croissance incontournable : entre 2011 et 2012, la progression attendue des revenus issus du logiciel en mode SaaS devrait être supérieure à 17 %, pour atteindre un total mondial de 14,5 milliards de dollars. En 2015, le SaaS pourrait représenter plus de 22 milliards de dollars 1. Répartition du chiffre d'affaires 2011 par activité 8% 3% 43% 14% 32% Licence Maintenance Services SaaS Autres (Base : 235 répondants, hors secteur Particuliers et Jeux) 1 Source Gartner, e édition - Septembre

12 Un quart de l activité hors de France Pour les éditeurs de logiciels français pris dans leur ensemble, l internationalisation atteint aujourd hui un niveau très honorable : en 2011, 23 % de leur chiffre d affaires était réalisé hors de France. Part du chiffre d'affaires réalisé en France et dans le monde (2011) 2% 7% 14% 77% (Base : 235 répondants) France Europe US Asie Cette part s accroît naturellement avec la taille de l entreprise, les sociétés de plus de 100 M tirant un impressionnant 60 % de leurs revenus de l étranger. Mais les éditeurs de plus petite taille ne sont pas en reste : les entreprises de moins de 10 M de chiffre d affaires réalisent tout de même un cinquième de leur activité hors de nos frontières, et 31 % pour celles situées entre 10 et 50 M. Pour ce qui est des destinations de prédilection, l Europe reste une première étape privilégiée, sauf pour les très grands éditeurs qui tirent plus de 30 % de leurs revenus du territoire américain. Répartition géographique de l'activité selon la taille des éditeurs % 3% 6% 6% 8% 8% 12% 20% 15% 3% 31% France Europe US Asie % 69% 71% 26% 20 40% M 10-50M M Plus de 100M (Base : 235 répondants) 12 Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français

13 5. Innovation et financement, les clés de la croissance Conserver l'innovation en France Part du chiffre d'affaires consacré à la R&D selon la taille des éditeurs 25 21% 20 5,9 17% 15 14% 11% M 10-50M M Plus de 100M (Base : 260 répondants) Dans un secteur en mutation rapide et constante, l innovation reste au cœur des préoccupations des développeurs de logiciels. Au sein des plus petites sociétés, elle occupe une place primordiale : plus d un cinquième du chiffre d affaires est consacré à la R&D. 2 e édition - Septembre

14 Une course à l innovation traduite dans les moyens financiers mais aussi dans les compétences : si les effectifs globaux du secteur ont connu une croissance de 15 % ces deux dernières années, ses effectifs consacrés à la R&D ont eux aussi augmenté de 10 %. Evolution des effectifs globaux et des effectifs de R&D % % % Effectifs globaux Effectifs de R&D (Base : 260 répondants) Les effectifs de R&D sont encore majoritairement localisés sur le territoire français, pour plus de deux tiers d entre eux (69 %). Un choix dont on peut légitimement penser qu il est lié aux institutions et dispositifs de soutien à l innovation, nombreux en France (Oséo, Crédit impôt recherche, statut de Jeune entreprise innovante, etc.) et qui vient donc confirmer l importance d assurer la pérennité de ces outils, dans une période où leur stabilité risque d être remise en cause à chaque instant. 14 Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français

15 Proportion des effectifs de R&D en France 100% 87% 80% 69% 60% 47% 40% 20% 15% 0% Entreprises de plus de 250 personnes Entreprises de moins de 250 personnes Ensemble du panel A cet égard, les éditeurs français nous disent bénéficier du Crédit impôt recherche (CIR) à 74 %. Si 40 % d entre eux sont labellisés «Oséo Innovation», dans l ensemble, 58 % bénéficient de financements publics. En revanche, ils sont encore minoritaires à utiliser des programmes européens de soutien de la recherche (18 %). Utilisez-vous le système du Crédit impôt recherche (CIR)? 3% 23% Oui Non Ne se prononce pas 74% 2 e édition - Septembre

16 Utilisez-vous des financements publics? 2% 40% 58% Oui Non Ne se prononce pas Financement : l autofinancement par défaut Outre l innovation, le financement est évidemment un enjeu crucial pour la croissance du secteur du logiciel français. L autofinancement reste l instrument très largement utilisé par 94 % des entreprises. L endettement bancaire, dont beaucoup s interrogent sur les possibilités futures, reste un moyen de financement majeur pour 37 % des éditeurs. En plus des 29 % actuels, le recours au capital-risque est envisagé par 13 % d entre eux. Les business angels, la dette convertible en capital ou la levée de fonds en bourse sont des instruments de financement peu utilisés. Les sources de financement utilisées Capacité d autofinancement 94% 4% 2% Dette bancaire 37% 58% 3% Capital-risqueurs/ investisseurs 29% 58% 13% Business angels 15% 80% 5% Dette convertible en capital 10% 88% 2% Levée de fonds en bourse 7% 92% 1% Oui Non Prévu 16 Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français

17 6. Classement Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français Top 250 Or : 10 premiers de chaque catégorie Top 10 par catégorie Catégorie des éditeurs «Sectoriels» Top 250 Argent : 50 premiers du classement général Top 250 Bronze : 250 premiers du classement général Rang Entreprise CA Edition CA Total 1 DASSAULT SYSTEMES 1 783, ,50 2 MUREX 318,00 318,00 3 SOPRA GROUP 175, ,00 4 LINEDATA 137,30 137,30 5 GFI INFORMATIQUE 96,00 683,80 6 BERGER-LEVRAULT 80,10 80,10 7 ISAGRI 80,00 202,00 8 CEGEDIM ACTIV 74,00 74,00 9 GENERIX GROUP 64,27 64,27 10 LECTRA 55,10 205,90 Catégorie des éditeurs «Horizontaux» Rang Entreprise CA Edition CA Total 1 AXWAY SOFTWARE 217,00 217,00 2 CEGID GROUP 158,70 263,80 3 ESI GROUP 94,22 94,22 4 SWORD GROUP 75,40 156,20 5 STS GROUP 73,00 73,00 6 READSOFT FRANCE 72,00 72,00 7 VISION 65,00 65,00 8 TALEND 55,00 55,00 9 INFOVISTA 45,90 45,90 10 FIDUCIAL INFORMATIQUE 44,60 56,60 Catégorie des éditeurs «Particuliers et Jeux» Rang Entreprise CA Edition CA Total 1 UBISOFT 992, ,00 2 GAMELOFT 164,40 164,40 3 AVANQUEST SOFTWARE 109,80 109,80 4 FOCUS HOME INTERACTIVE 15,20 15,20 5 BIGBEN INTERACTIVE 11,70 344,00 6 ISCOOL ENTERTAINMENT 10,29 10,29 7 QUANTIC DREAM 8,58 8,58 8 ANUMAN INTERACTIVE 5,08 5,08 9 ASOBO STUDIO 5,00 5,00 10 KOBOJO 4,06 4,06 2 e édition - Septembre

18 Classement général Rang Entreprise CA Edition CA Total 1 DASSAULT SYSTEMES 1783, ,50 1 " Sectoriels " " Horizontaux " " Particuliers et Jeux" 2 UBISOFT 992, , MUREX 318,00 318, AXWAY SOFTWARE 217,00 217, SOPRA GROUP 175, , GAMELOFT 164,40 164, CEGID GROUP 158,70 263, LINEDATA 137,30 137, AVANQUEST SOFTWARE 109,80 109, GFI INFORMATIQUE 96,00 683, ESI GROUP 94,22 94, BERGER-LEVRAULT 80,10 80, ISAGRI 80,00 202, SWORD GROUP 75,40 156, CEGEDIM ACTIV 74,00 74, STS GROUP 73,00 73, READSOFT FRANCE 72,00 72, VISION 65,00 65, GENERIX GROUP 64,27 64, LECTRA 55,10 205, TALEND 55,00 55, CRITEO 50,00 50, INFOVISTA 45,90 45, FIDUCIAL INFORMATIQUE 44,60 56, PROWEBCE 43,30 43, LEFEBVRE SOFTWARE 42,20 42, ORSYP 39,50 39, DL SOFTWARE 38,30 45, TRACE ONE 37,00 37, EFRONT 37,00 37, HUBWOO 36,47 36, ESKER 36,30 36, CAST SA 33,70 33, PHARMAGEST 33,00 33, GROUPE SAB 33,00 33, NEOLANE 32,00 32, DALET S.A. 31,30 31,30 18 Rang dans chaque catégorie 38 EBP 30,00 30, NEC IT PLATFORM SOLUTIONS 30,00 30, BODET SOFTWARE 28,20 28, EVER TEAM 28,00 28, TESSI 27,80 261, Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français

19 Rang Entreprise CA Edition CA Total " Sectoriels " " Horizontaux " 43 PLANISWARE 27,40 27, CEGI 27,25 97, CYLANDE GROUPE 27,00 27, GROUPE SIGMA 26,70 63, VOCALCOM 26,00 26, GRAITEC 25,60 25, IPANEMA TECHNOLOGIES 25,60 25, MISSLER SOFTWARE 25,10 25, A-SIS 24,00 24, DIMO GESTION 23,90 23, JVS GROUPE 23,30 26, META4 FRANCE 23,00 52, MEGA INTERNATIONAL 23,00 31, IGE-XAO 22,30 22, CORYS TESS 22,24 29, TELL ME MORE / AURALOG 21,80 21, DARVA 21,60 21, ITESOFT 21,26 21, COHERIS SA 20,55 20, MEDASYS 20,50 20, SYSTAR 20,10 20, PROGINOV 19,90 19, CASSIOPAE 19,30 19, GENAPI 19,00 19, CIRIL 18,00 18, NETASQ 17,60 17, GROUPE HARDIS 17,40 53,00 70 OODRIVE 16,80 16, D 16,70 16, ASTELLIA 16,00 16, CROSSLOG 16,00 16, WELCOME REAL TIME 16,00 16, GROUPE ORDIROPE 15,56 15, VIF 15,40 16, ORDIROPE 15,30 15,30 40 " Particuliers et Jeux" 78 FOCUS HOME INTERACTIVE 15,20 15, SIS 15,10 15, ESTEREL TECHNOLOGIES 14,90 14, SOFTWAY MEDICAL 14,90 14, EVIDIAN 14,80 14, GROUPE SOLWARE 14,60 22, DATAFIRST SAS 14,50 14,50 37 Rang dans chaque catégorie 2 e édition - Septembre

20 Rang Entreprise CA Edition CA Total 85 SOLWARE 14,00 14, HARVEST 13,70 15, ACA 13,50 13,50 40 " Sectoriels " " Horizontaux " 88 TINUBU SQUARE 13,39 13, FIRCOSOFT 13,30 13, WINSOFT INTERNATIONAL 13,00 13, PC SOFT 13,00 13, DIVALTO 12,90 12, WITBE 12,80 12, QUALIAC 12,80 13, RSI 12,70 12, SIDETRADE 12,53 12, EVOLUCARE 12,50 12, ITN CONSULTANTS 12,50 12, DICTAO 12,20 12, FINANCE ACTIVE 12,00 12, SPIRAL GROUP 12,00 12,00 45 " Particuliers et Jeux" 102 BIGBEN INTERACTIVE 11,70 344, ACTEOS 11,69 11, CODIX 11,48 11, AAREON FRANCE 11,40 16, SNEDA 11,40 11, AT INTERNET 11,10 11, IP-LABEL 11,08 11, SEFAS INNOVATION 11,03 11, IGA 11,00 12, GROUPE COGESER 11,00 19, KEYNECTIS 11,00 11, METAWARE 11,00 11, CINCOM SYSTEMS FRANCE 11,00 11, KLEE GROUP 11,00 38, INFOLOGIC ENGINEERING 11,00 11, ARC INFORMATIQUE 10,90 10, ARKOON NETWORK SECURITY 10,80 10, SYSTRAN SA 10,59 10, QOSMOS 10,58 10, RAYONNANCE TECHNOLOGIES 10,50 10, JES 10,34 10, ISCOOL ENTERTAINMENT 10,29 10, VISIATIV 10,20 40, IRIUM GROUP 10,10 10, STREAMWIDE 10,00 10,00 56 Rang dans chaque catégorie 126 STAFF & LINE 10,00 10, EASYVISTA 10,00 10, Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français

21 Rang Entreprise CA Edition CA Total 129 BI-SAM TECHNOLOGIES 9,90 9, TALENTSOFT 9,80 9,80 58 " Sectoriels " " Horizontaux " 130 GOTO SOFTWARE 9,80 9, ARCHIMED 9,70 9, PAYBOX - POINT TRANSACTION SYSTEMS 9,40 9, NP6 9,13 9, GEOCONCEPT 9,10 9, BRAINSONIC 9,01 9, SPRING TECHNOLOGIES 9,00 9, TECHSIA (SCHLUMBERGER) 9,00 9, ARPÈGE 8,98 8, A2IA 8,90 8,90 70 " Particuliers et Jeux" 141 QUANTIC DREAM 8,58 8, CBA INFORMATIQUE LIBÉRALE 8,53 8, FUTURMASTER 8,40 8, EFFISOFT 8,40 8, TOTAL IMMERSION 8,36 8, EVERWIN 8,30 8, CAMELEON SOFTWARE 8,20 8, APOLOGIC 8,00 8, BUSINESS DOCUMENT 7,70 7, CARL SOFTWARE 7,50 7, LASCOM 7,50 7, PROLOGUE 7,40 22, CLIP INDUSTRIE 7,40 7, NEMETSCHEK FRANCE 7,35 7, INFOTEL 7,30 123, NORMAND-INFO SAS 7,08 7, EUDOWEB 6,90 6, SGT / VIVESTA 6,88 6, WINPHARMA 6,78 8, VISION OBJECTS 6,73 6, AGYSOFT 6,70 6, TALIANCE 6,60 6, HOLY-DIS 6,55 6, OCTIME 6,40 6, SIVECO GROUP 6,37 6, NAT SYSTEM 6,30 6, TRAINING ORCHESTRA 6,25 6, DIGIMIND 6,20 6, ID SYSTÈMES 6,20 6, CALDERA 6,17 6,17 75 Rang dans chaque catégorie 171 AGIDATA / INFODATA GROUP 6,12 8, e édition - Septembre

22 Rang Entreprise CA Edition CA Total 172 ELCIA 6,02 6,02 76 " Sectoriels " " Horizontaux " 173 AKIO 6,00 6, NEOTYS 5,73 5, WIND 5,65 5, INVOKE 5,55 5, AIGA 5,50 5, DENY ALL 5,50 5, MGDIS 5,49 5, PTV LOXANE 5,48 5, CECURITY.COM 5,35 5, BELINK 5,30 8, PMSIPILOT 5,30 5, ISI-COM 5,20 5, LEGAL SUITE 5,16 5,16 83 " Particuliers et Jeux" 186 ANUMAN INTERACTIVE 5,08 5, ILEX 5,05 5, ASOBO STUDIO 5,00 5, SYSPERTEC COMMUNICATION 4,90 4, INOVA SOFTWARE 4,87 4, SPLIO 4,70 4, AZUR TECHNOLOGY 4,66 4, VIAREPORT 4,60 4, MYSOFT 4,60 4, SILOG 4,50 4, CIMAIL SOLUTIONS 4,50 4, SAASWEDO 4,30 4, KIMOCE 4,13 4, OLFEO 4,10 4, LE SPHINX 4,08 4, KOBOJO 4,06 4, EXALOG 4,00 4, COMPARIO 4,00 4, RHAPSO SA 4,00 4, RODRIGUE S.A. 3,98 3, FASTMAG 3,90 3, PRAXIEL 3,90 3, CODRA 3,82 8, ALLSHARE 3,80 3, VAL INFORMATIQUE GROUPE VALTEAM 3,72 3, LEGISWAY 3,68 3, GPI 3,66 3,66 93 Rang dans chaque catégorie 212 ANTIDOT 3,66 3, Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français

Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels en France. Septembre 2011

Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels en France. Septembre 2011 Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels en France Septembre 2011 Editorial Cette première édition du Top 250 des éditeurs de logiciels français permet de montrer la place unique que tiennent

Plus en détail

Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français. 3 e édition - Octobre 2013

Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français. 3 e édition - Octobre 2013 Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français 3 e édition - Octobre 2013 Editorial Le logiciel, catalyseur de changement pour nos entreprises Il existe des secteurs en France qui connaissent

Plus en détail

4 e édition - Octobre 2014. Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français

4 e édition - Octobre 2014. Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français e édition - Octobre 0 Panorama Top 0 des éditeurs et créateurs de logiciels français Editorial Avant-propos Pour notre quatrième édition du Top 0 des éditeurs et créateurs de logiciels, nous ne pouvons

Plus en détail

Nous sommes heureux de vous livrer la

Nous sommes heureux de vous livrer la Le Palmarès des éditeurs de logiciels français Avril 2012 www.truffle100.fr L économie numérique représente un des secteurs les plus dynamiques de l économie mondiale. En France, elle contribue à un quart

Plus en détail

Le marché des logiciels de commerce de gros et de détail en France

Le marché des logiciels de commerce de gros et de détail en France Le marché des logiciels de commerce de gros et de détail en France 2011 Définitions Commerce de gros B2B Achat / Stockage / Vente Intermédiaires Autres commerces de gros spécialisés produits alimentaires

Plus en détail

Voici la 7ème édition du Truffle

Voici la 7ème édition du Truffle Le Palmarès des éditeurs de logiciels français Avril 2011 www.truffle100.fr Le numérique a révolutionné nos modes de vie et notre manière de travailler. C est un formidable levier de croissance, d emploi

Plus en détail

www.pwc.fr GSL 100-2014 Logiciels, Jeux Vidéo, Services internet 100 GSL Global Sof tware Leaders

www.pwc.fr GSL 100-2014 Logiciels, Jeux Vidéo, Services internet 100 GSL Global Sof tware Leaders www.pwc.fr GSL 100-2014 Logiciels, Jeux Vidéo, Services internet 100 GSL Global Sof tware Leaders S N J V Le logiciel au cœur de la digitalisation de l économie Nous sommes très heureux de vous présenter

Plus en détail

Classements GSL 100 France - 2015. Logiciels Services Internet Jeu Vidéo

Classements GSL 100 France - 2015. Logiciels Services Internet Jeu Vidéo Classements GSL 100 France - 2015 Logiciels Services Internet Jeu Vidéo S N J V Nous sommes très heureux de vous présenter notre analyse des entreprises du numérique français. Cette étude, initiée par

Plus en détail

La performance économique et sociale des start-up numériques en France. Baromètre 2015

La performance économique et sociale des start-up numériques en France. Baromètre 2015 La performance économique et sociale des start-up numériques en France Sommaire 1. Méthodologie 2. Résumé 3. Points clés 3.1 Chiffre d affaires 3.2 Fonds levés 3.3 Soutien à l innovation 3.4 Effectif 3.5

Plus en détail

Voici 10 ans que la première édition

Voici 10 ans que la première édition Avril 2www.truffle1.fr Le Palmarès des éditeurs de logiciels français Al occasion de la publication de la 1 ème édition du Truffle 1, l indicateur de référence dans le domaine de l'édition de logiciels,

Plus en détail

Le marché des logiciels pour l'industrie en France

Le marché des logiciels pour l'industrie en France Le marché des logiciels pour l'industrie en France 2011 L industrie en France Biens intermédiaires, bien d équipement et industries de l environnement Biens de consommation Mécanique Aéronautique et aérospatial

Plus en détail

2015-35 ème Édition - I-PRESSE.NET. Hors Série de i-logiciels&services - Juin 2015. Disponible uniquement en téléchargement sur : www.ipresse.

2015-35 ème Édition - I-PRESSE.NET. Hors Série de i-logiciels&services - Juin 2015. Disponible uniquement en téléchargement sur : www.ipresse. I-PRESSE.NET Hors Série de i-logiciels&services - Juin 2015 2015-35 ème Édition - IPRESSE.NET RCS Créteil 480 791 854 Disponible uniquement en téléchargement sur : www.ipresse.net Retour au sommaire général

Plus en détail

2014-34ème Édition Hors Série de i-logiciels&services - Juin 2014

2014-34ème Édition Hors Série de i-logiciels&services - Juin 2014 I-PRESSE.NET 2014-34ème Édition Hors Série de i-logiciels&services - Juin 2014 IPRESSE.NET RCS Créteil 480 791 854 Disponible uniquement en téléchargement sur : www.ipresse.net Retour au sommaire général

Plus en détail

CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France

CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France CDC Entreprises présente son étude annuelle : Le capital investissement dans les PME en France Communiqué de presse Paris, le 20 novembre 2012 CDC Entreprises, filiale de la Caisse des Dépôts, gère dans

Plus en détail

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00

27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 oc SYNTHÈSE 1 ACTIVITÉ 4-7 8-17 2 3 4 5 6 7 EMPLOI SITUATION FINANCIÈRE CROISSANCE INTERNE CROISSANCE EXTERNE FINANCEMENTS

Plus en détail

SOMMAIRE. Le baromètre 1er trimestre 2013

SOMMAIRE. Le baromètre 1er trimestre 2013 Date d Le baromètre 1er trimestre 2013 Marché des progiciels : Les consultations des mois de Janvier - Février - Mars 2013 sur le site Internet de CXP : www.cxp.fr. L ensemble des chiffres publiés dans

Plus en détail

SOMMAIRE. Le baromètre 2 ème trimestre 2013. Marché des progiciels : Les consultations sur le site Internet de CXP : www.cxp.fr.

SOMMAIRE. Le baromètre 2 ème trimestre 2013. Marché des progiciels : Les consultations sur le site Internet de CXP : www.cxp.fr. Date d Le baromètre 2 ème trimestre 2013 Marché des progiciels : Les consultations sur le site Internet de CXP : www.cxp.fr. L ensemble des chiffres publiés dans ce rapport s appuie sur l analyse des consultations

Plus en détail

Pour une France compétitive et créatrice d emplois

Pour une France compétitive et créatrice d emplois Pour une France compétitive et créatrice d emplois 4 mesures à inscrire dans la loi de Finances 2013 France Digitale, première association regroupant à parité entrepreneurs et capitaux-risqueurs du secteur

Plus en détail

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012

TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012. Novembre 2012 TechnologyFast50 Baromètre des candidats et lauréats 2006-2012 Novembre 2012 Sommaire 3 7 9 12 14 19 25 27 31 Présentation du baromètre Profil des entreprises Contexte économique Ressources humaines Financement

Plus en détail

A l heure du redressement productif, ne pas tarir le financement de l économie numérique

A l heure du redressement productif, ne pas tarir le financement de l économie numérique Le capital investissement, principal soutien de l économie numérique Position de l Association Française des Editeurs de Logiciels et Solutions Internet Octobre 2012 Avant propos A l heure du redressement

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT CHIFFRE D AFFAIRES PREMIER TRIMESTRE 2015 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT Forte croissance du chiffre d affaires Communication

Plus en détail

Très forte progression des concours en prêts et aides (+29%) et en fonds propres (+37%)

Très forte progression des concours en prêts et aides (+29%) et en fonds propres (+37%) COMMUNIQUE DE PRESSE 12 MARS 2015 BPIFRANCE BILAN 2014 FORTE CROISSANCE DE L ACTVITE : 14 MD DE FINANCEMENTS AU TOTAL VS 11 MD EN 2013 RENFORCEMENT DU FINANCEMENT DE L INNOVATION, DE LA TEE ET DE L EXPORT

Plus en détail

LE CAPITAL INVESTISSEMENT D ENTREPRISES

LE CAPITAL INVESTISSEMENT D ENTREPRISES PLAN INNOVATION Inciter les entreprises à investir dans les PME de croissance : LE CAPITAL INVESTISSEMENT D ENTREPRISES 1 Pierre Moscovici, ministre de l Économie et des Finances «Après cinq années de

Plus en détail

L industrie globale du logiciel Les évolutions, les enjeux et les tendances du modèle économique

L industrie globale du logiciel Les évolutions, les enjeux et les tendances du modèle économique L industrie globale du logiciel Les évolutions, les enjeux et les tendances du modèle économique Paris, Octobre 2012 Stefano FOIS Consultant Mail : stefano.fois@sia-conseil.com Romain LYSONICK Junior Consultant

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire

EXPÉRIENCE CLIENT. Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire EXPÉRIENCE CLIENT Saison 1 # Baromètre du secteur bancaire Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en avril 2014 sur un échantillon représentatif de la population française de 1002 panélistes

Plus en détail

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Plus en détail

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France Résultats Le jeu vidéo est, à travers le monde, la première industrie culturelle devant les secteurs du cinéma et de la musique.

Plus en détail

AUDITION SUR LE CIR : LA REFORME PROFITE-T-ELLE AUX PME?

AUDITION SUR LE CIR : LA REFORME PROFITE-T-ELLE AUX PME? AUDITION SUR LE CIR : LA REFORME PROFITE-T-ELLE AUX PME? Propositions de la CGPME Introduction : Nombre d adhérents à votre organisation : Avant propos : Compte tenu du niveau d information qui peut être

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

«Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?»

«Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?» Entreprendre Financer Réussir «Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?» Raphaël Abou Administrateur Délégué Allyum 20 octobre 2010 Forum Financier Mons Introduction Notre métier : Accompagner

Plus en détail

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014

Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes. Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 Bpifrance, partenaire des entreprises innovantes Véronique Jacq Directrice Investissement Numérique, Bpifrance Janvier 2014 01. Bpifrance en bref 02. L offre pour les entreprises innovantes L investissement

Plus en détail

Provence Alpes Côte d Azur Investissement

Provence Alpes Côte d Azur Investissement Provence Alpes Côte d Azur Investissement Société par actions simplifiée au capital de 19 450 050 euros Siège social : 27 place Jules Guesde 13 481 Marseille cedex 20 521 872 911 RCS MARSEILLE Prolongation

Plus en détail

Avis de l Académie des technologies sur le financement des start-up de biotechnologies pharma

Avis de l Académie des technologies sur le financement des start-up de biotechnologies pharma Avis de l Académie des technologies sur le financement des start-up de biotechnologies pharma La chaîne du financement des start-up biotech pharma ne fonctionne plus en France car l absence de relais suffisants

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

Financer votre projet en fonds propres : acteurs

Financer votre projet en fonds propres : acteurs Acteur majeur du capital investissement pour les PME Forum 1ers contacts Financer votre projet en fonds propres : acteurs et modalités juin 2011 LES ACTIONS ET MOYENS DE CDC ENTREPRISES CDC Entreprises,

Plus en détail

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales kpmg.fr 1 Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales 2 La gestion de la trésorerie,

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2010 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

LE JEU VIDÉO EN FRANCE. Tendances. Sociologie. Pratiques. Industrie. Sociologie. www.snjv.org ELÉMENTS CLÉS 2013

LE JEU VIDÉO EN FRANCE. Tendances. Sociologie. Pratiques. Industrie. Sociologie. www.snjv.org ELÉMENTS CLÉS 2013 LE JEU VIDÉO EN FRANCE Sociologie Pratiques Industrie Tendances www.snjv.org Sociologie ELÉMENTS CLÉS 2013 PERSPECTIVES & PARADOXES Cette année 2013, plus que n importe quelle année précédente, s annonce

Plus en détail

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 Février 2015 - N 15.004 L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 En résumé : En 2013, l emploi intermittent du spectacle concerne 254 000 salariés, 111 000 employeurs relevant du

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Baromètre des secteurs assurances et mutuelles

EXPÉRIENCE CLIENT. Baromètre des secteurs assurances et mutuelles EXPÉRIENCE CLIENT Saison 2 # Baromètre des secteurs assurances et mutuelles Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en mai 2014 sur un échantillon représentatif de la population française

Plus en détail

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Tableau de bord 1997-2009 Sommaire 5,5 Md de fonds levés dont 3,3 Md destinés à l innovation page 3 3 Md investis

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

www.cercledoutremanche.com

www.cercledoutremanche.com LE FINANCEMENT DES PME : LES BUSINESS ANGELS P our placer l entreprise et l emploi au cœur de l économie de marché, du processus de plein-emploi et de justice sociale, encore faut-il avoir les moyens de

Plus en détail

NOTE CONJONCTURELLE. Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans MAI 2013

NOTE CONJONCTURELLE. Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans MAI 2013 MAI 2013 NOTE CONJONCTURELLE Les rémunérations dans les SSII : des niveaux peu attractifs pour les juniors et dissuasifs pour les plus 45 ans Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél.

Plus en détail

Generix FR0010501692- GENX FAIR VALUE: 2,31

Generix FR0010501692- GENX FAIR VALUE: 2,31 n NexResearch Generix FR0010501692- GENX FAIR VALUE: 2,31 29 Juin 2010 Chiffres clés K 2009 2010e 2011e 2012e 2013e Dernier Cours, 2,12 Chiffre d Affaire 68.6 69.20 71.20 74.53 79.34 Capitalisation, M

Plus en détail

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux FONDS AQUI-INVEST I. Présentation de l action AQUI-INVEST, est le premier fonds de co-investissement en capital risque régional français. Il s'agit d une nouvelle génération d investissement public impulsée

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Baromètre des levées de fonds Software

Baromètre des levées de fonds Software Baromètre des levées de fonds Software 1 Baromètre des levées de fonds Software 1 ère édition novembre 2013 kpmg.fr 2 Baromètre des levées de fonds Software Edito Olivier Njamfa Président de la commission

Plus en détail

SOMMAIRE. Le baromètre 2 ème trimestre 2014. Marché des progiciels : Les consultations sur le site Internet du CXP : www.cxp.fr.

SOMMAIRE. Le baromètre 2 ème trimestre 2014. Marché des progiciels : Les consultations sur le site Internet du CXP : www.cxp.fr. Copyright CXP, 2014 Date d Le baromètre 2 ème trimestre 2014 Marché des progiciels : Les consultations sur le site Internet du CXP : www.cxp.fr. L ensemble des chiffres publiés dans ce rapport s appuie

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT DES INDUSTRIES CREATIVES SYNTHESE DE L ETUDE

FONDS D INVESTISSEMENT DES INDUSTRIES CREATIVES SYNTHESE DE L ETUDE FONDS D INVESTISSEMENT DES INDUSTRIES CREATIVES SYNTHESE DE L ETUDE 1. Contexte territorial A l initiative du Pôle Media Grand Paris, et en relation avec les Pôles et Clusters franciliens concernés 1,

Plus en détail

Planning for growth. Focus Supply Chain

Planning for growth. Focus Supply Chain Planning for growth Focus Supply Chain Méthodologie L enquête Ernst & Young «Planning for growth» fait suite à deux vagues d enquêtes lancées en 2008 («Opportunités en temps de crise») et 2009 («Les leçons

Plus en détail

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise Business Continuity Convention Tunis 27 Novembre 2012 Sommaire Sections 1 Ernst & Young : Qui sommes-nous? 2 Stratégie IT : au cœur des enjeux de l entreprise

Plus en détail

Le Pôle de Compétitivité des Contenus Numériques et de la Connaissance

Le Pôle de Compétitivité des Contenus Numériques et de la Connaissance Le Pôle de Compétitivité des Contenus Numériques et de la Connaissance Mars 2007 Le Pôle de compétitivité des contenus numériques Competitiveness Cluster of the Digital Content & Knowledge Industry Les

Plus en détail

EXPÉRIENCES TRANSFORMATION LOGICIELLE

EXPÉRIENCES TRANSFORMATION LOGICIELLE EXPÉRIENCES TRANSFORMATION LOGICIELLE Innovation : les éditeurs peuvent-ils encore suivre le rythme? 10 éditeurs de logiciels partagent leur vision sur leurs enjeux actuels d innovation et témoignent de

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

Etudes économique sur le secteur des éditeurs de logiciels en France. septembre 2006

Etudes économique sur le secteur des éditeurs de logiciels en France. septembre 2006 Etudes économique sur le secteur des éditeurs de logiciels en France septembre 2006 Sommaire Les chiffres clés de l édition de logiciels en France : poids dans l économie Les éditeurs en France : dimensionnement

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

1. BPIFRANCE : CATALYSER LES POLITIQUES PUBLIQUES A L INNOVATION,

1. BPIFRANCE : CATALYSER LES POLITIQUES PUBLIQUES A L INNOVATION, COMMUNIQUE DE PRESSE 30 JANVIER 2014 LA NOUVELLE DONNE DE L INNOVATION PAR BPIFRANCE : NOUVEAUX MOYENS, NOUVEAUX DISPOSITIFS, NOUVEAUX PRODUITS 1 MILLIARD D EUROS DE FINANCEMENT DE L INNOVATION EN 2014,

Plus en détail

LE CLOUD LEVIER STRATEGIQUE DE L INDUSTRIE NUMERIQUE EN FRANCE

LE CLOUD LEVIER STRATEGIQUE DE L INDUSTRIE NUMERIQUE EN FRANCE LE CLOUD LEVIER STRATEGIQUE DE L INDUSTRIE NUMERIQUE EN FRANCE Décembre 2012 EuroCloud France 66 avenue des Champs Elysées 75008 Paris www.eurocloud.fr @EuroCloudFrance INTRODUCTION C'est une conviction

Plus en détail

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Aperçu Au cours de la première moitié des années 1990, le Canada était

Plus en détail

Troisième édition du Global Private Equity Report de Grant Thornton : le Private Equity s adapte aux nouvelles pratiques de la levée de fonds.

Troisième édition du Global Private Equity Report de Grant Thornton : le Private Equity s adapte aux nouvelles pratiques de la levée de fonds. Troisième édition du Global Private Equity Report de Grant Thornton : le Private Equity s adapte aux nouvelles pratiques de la levée de fonds. Paris, le 4 novembre 2013 Un regain d optimisme à l échelle

Plus en détail

La relation clients à distance

La relation clients à distance La relation clients à distance Évolution du nombre de centres de contacts en France 3500 3400 3300 3200 3100 3000 2900 2800 2700 3500 3300 3100 3000 2002 2003 2004 2005 (source Cesmo) Évolution du nombre

Plus en détail

dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives

dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives Les USAGES DES TIC dans les entreprises en pays de la loire Réalité, besoins & perspectives é d i t i o n 2 0 0 9 1 Des ÉQUIPEMENTS qui se sont généralisés Une informatisation qui a atteint un seuil L

Plus en détail

LE LIVRE NOIR &BLANC 5 PROPOSITIONS POUR FAIRE GAGNER L INDUSTRIE FRANÇAISE DU LOGICIEL

LE LIVRE NOIR &BLANC 5 PROPOSITIONS POUR FAIRE GAGNER L INDUSTRIE FRANÇAISE DU LOGICIEL LE LIVRE NOIR &BLANC DU LOGICIEL 5 PROPOSITIONS POUR FAIRE GAGNER L INDUSTRIE FRANÇAISE DU LOGICIEL PRÉAMBULE Malgré son dynamisme, l industrie française du logiciel présente des fragilités qui risquent

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2011 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

Les architectes franciliens en 2013

Les architectes franciliens en 2013 en Île-de-France l'ordre des architectes Les architectes franciliens en 2013 Statistiques du Tableau de l Ordre Conseil régional de l Ordre des architectes d Île-de-France 148 rue du faubourg Saint-Martin

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

Club AFIC avec Elles Etude sur la mixité dans le Capital Investissement. Novembre 2013

Club AFIC avec Elles Etude sur la mixité dans le Capital Investissement. Novembre 2013 Club AFIC avec Elles Etude sur la mixité dans le Capital Investissement Novembre 2013 Introduction L AFIC, qui souhaite promouvoir activement le rôle des femmes dans les métiers du capital investissement,

Plus en détail

REUNION D INFORMATION

REUNION D INFORMATION REUNION D INFORMATION 23 juillet 2015 M É T I E R S F A I T S M A R Q U A N T S R É S U L T A T S O B J E C T I F S & P L A N D A C T I O N S SERVICES CLOUD ET LOGICIELS DE GESTION MÉTIER EXPERTISES MÉTIER

Plus en détail

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 27 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» Lundi 27 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Seul le prononcé fait foi

Plus en détail

Hôtel Concorde Lafayette, 6 juin 2006. En partenariat avec

Hôtel Concorde Lafayette, 6 juin 2006. En partenariat avec Hôtel Concorde Lafayette, 6 juin 2006 En partenariat avec 1 Plan Syntec Logiciel pour les Éditeurs Jean-Pierre Brulard, Président du Comité Éditeurs Journée «Croissance Éditeurs Syntec informatique», 6

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF-IFOP DE LA CLIENTELE PATRIMONIALE 2015

OBSERVATOIRE UFF-IFOP DE LA CLIENTELE PATRIMONIALE 2015 PARIS, LE 13 OCTOBRE OBSERVATOIRE UFF-IFOP DE LA CLIENTELE PATRIMONIALE 2015 Enseignement majeur de l édition 2015 de l Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale : les Français patrimoniaux montrent

Plus en détail

Les chartes de France Investissement

Les chartes de France Investissement Les chartes de France Investissement Introduction : le dispositif France Investissement Les PME les plus dynamiques ou à fort potentiel de croissance apportent une contribution essentielle au développement

Plus en détail

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Juin 2012 Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél. : 01 40 26 47 38 www.sextant-expertise.fr Société inscrite à l ordre des

Plus en détail

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 4LES FINANCES DES COLLECTIVITÉS LOCALES 4-1 Les comptes des collectivités territoriales et de leurs groupements à fiscalité propre 54 4-2 Les comptes des communes

Plus en détail

STRATEGIE D INVESTISSEMENT

STRATEGIE D INVESTISSEMENT EVALUATION EX-ANTE RELATIVE AU SOUTIEN ACCORDÉ À DES INSTRUMENTS FINANCIERS DANS LE CADRE DU PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER-FSE LORRAINE ET MASSIF DES VOSGES 2014-2020 STRATEGIE D INVESTISSEMENT 0 INTRODUCTION

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DEPLACEMENT AUX FORGES DE TRIE-CHATEAU DU GROUPE LEBRONZE ALLOYS

DOSSIER DE PRESSE DEPLACEMENT AUX FORGES DE TRIE-CHATEAU DU GROUPE LEBRONZE ALLOYS DOSSIER DE PRESSE DEPLACEMENT AUX FORGES DE TRIE-CHATEAU DU GROUPE LEBRONZE ALLOYS Vendredi 3 avril 2015 ACCELERER L INVESTISSEMENT EN FRANCE Une situation économique française qui s améliore, favorable

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Conférence de presse BearingPoint SP2C

Conférence de presse BearingPoint SP2C Conférence de presse BearingPoint SP2C «Face aux enjeux de restructuration du secteur, quelles sont les perspectives d évolution pour les Centres de Contacts?» Présenté par Laurent Uberti (SP2C) et Eric

Plus en détail

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME DOSSIER DE PRESSE Communiqué de presse.................................. p.2 et 3 Bilan des P2RI en Pays

Plus en détail

Performance 2010. Eléments clés de l étude

Performance 2010. Eléments clés de l étude Advisory, le conseil durable Consulting / Operations Performance 2010 Eléments clés de l étude Ces entreprises qui réalisent deux fois plus de croissance. Une enquête sur les fonctions ventes et marketing.

Plus en détail

BICby Montpellier Méditerranée Métropole

BICby Montpellier Méditerranée Métropole BICby Montpellier Méditerranée Métropole Donnez de l ambition à votre startup! www.bic.montpellier3m.fr Meilleur incubateur mondial Seul incubateur français dans le TOP 10 mondial BICby Montpellier Méditerranée

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Compte rendu. Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15. Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance

Compte rendu. Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15. Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance Compte rendu Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15 Compte rendu n 25 Audition, ouverte à la presse, de M. Patrice BÉGAY,

Plus en détail

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013

AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 AG ECONOMIE, EMPLOI, INDUSTRIE Section Paris 2 ème 28/02/2013 Compte rendu Exposé sur les outils économiques de la région île de France Guillaume Balas (Président du groupe socialiste au Conseil régional

Plus en détail

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014

Communiqué de Presse. S1 2015 S1 2014 Exercice 2014 Contacts Relations Investisseurs : Patrick Gouffran +33 (0)1 40 67 29 26 pgouffran@axway.com Relations Presse : Sylvie Podetti +33 (0)1 47 17 22 40 spodetti@axway.com Communiqué de Presse Axway : croissance

Plus en détail

Pourquoi la création d un fonds de co-investissement

Pourquoi la création d un fonds de co-investissement 1 Le fonds de co-investissement: un outil de la Stratégie Régionale de l Innovation Pourquoi la création d un fonds de co-investissement -Les constats de la stratégie sur les besoins non couverts des entreprises

Plus en détail

Présentation Bpifrance à l ADEZAC Laure Reinhart Directeur des Partenariats Bpifrance Innovation

Présentation Bpifrance à l ADEZAC Laure Reinhart Directeur des Partenariats Bpifrance Innovation Présentation Bpifrance à l ADEZAC Laure Reinhart Directeur des Partenariats Bpifrance Innovation 01. Qui sommes-nous? 02. Nos métiers 03. Au cœur des régions 04. Bpifrance à date 05. Focus sur l innovation

Plus en détail

Le baromètre. SOMMAIRE 1. Les centres d'intérêt des utilisateurs... p. 2. 1er trimestre 2009

Le baromètre. SOMMAIRE 1. Les centres d'intérêt des utilisateurs... p. 2. 1er trimestre 2009 Le baromètre 1er trimestre 2009 Marché des progiciels : Les consultations des mois de Janvier - Février - Mars 2009 sur le site Internet de CXP : www.cxp.fr. SOMMAIRE 1. Les centres d'intérêt des utilisateurs...

Plus en détail

Un climat des affaires incertain

Un climat des affaires incertain AVRIL 2015 Un climat des affaires incertain Au premier trimestre, 39 % des TPE-PME rhônalpines ont observé une baisse de chiffre d affaires par rapport à la même période de 2014 et seulement 24 % une hausse.

Plus en détail

Comment mieux comprendre la communication financière?

Comment mieux comprendre la communication financière? Comment mieux comprendre la communication financière? AXA Group Solutions Web Shared Services/Digital Studio - Novembre 2012 Focus sur l Investor Day Contacts: Communication interne Groupe : comint@axa.com

Plus en détail

Gagner Les trois batailles de l informatique en nuage

Gagner Les trois batailles de l informatique en nuage Gagner Les trois batailles de l informatique en nuage ETATS GENERAUX DU CLOUD COMPUTING www.eurocloud.fr Mars 2011 1 INTRODUCTION Le Cloud Computing ou informatique en nuage est un processus mondial aussi

Plus en détail

ANI mène l'enquête: les résultats

ANI mène l'enquête: les résultats ANI mène l'enquête: les résultats Pour la première fois une enquête a été réalisée sur le métier d iconographe. 235 personnes ont répondu au questionnaire alors que nous estimons le nombre d iconographes

Plus en détail

NextStage. Un placement bloqué jusqu au 31/12/2019 (et au 31/12/2022 maximum sur décision de la société de gestion)

NextStage. Un placement bloqué jusqu au 31/12/2019 (et au 31/12/2022 maximum sur décision de la société de gestion) NextStage Un placement bloqué jusqu au 31/12/2019 (et au 31/12/2022 maximum sur décision de la société de gestion) FIP éligible à la réduction d ISF ou d IR Code ISIN : FR0011429505 NextStage soutient

Plus en détail

Comment ouvrir son capital à. investisseurs.

Comment ouvrir son capital à. investisseurs. Comment ouvrir son capital à des investisseurs? Introduction La vie d une entreprise et son développement connaîtront de nombreuses étapes qui constitueront pour son actionnaire dirigeant autant d occasions

Plus en détail

Panorama. de l économie sociale et solidaire

Panorama. de l économie sociale et solidaire Panorama de l économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Réalisée par l Observatoire National de l Economie Sociale et Solidaire, cette nouvelle édition du «Panorama de l économie sociale en France

Plus en détail

Baromètre des métiers du numérique

Baromètre des métiers du numérique Baromètre des métiers du numérique Introduction Cap Digital pôle de compétitivité et de transformation numérique s est associé à Multiposting pour lancer un baromètre des métiers du numérique, qui présentera,

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail