L univers SWIFTNet dans la relation Banque-Entreprise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L univers SWIFTNet dans la relation Banque-Entreprise"

Transcription

1 L univers SWIFTNet dans la relation Banque-Entreprise Elie Lasker SWIFT Jeudi 31 mars 2005 FilenameDubai_ _v0.1.ppt Slide 1

2 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 2 Agenda Qui est SWIFT? SWIFTNet les principales caractéristiques SWIFT organisme de Standardisation SWIFTNet dans la relation banque - entreprise

3 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 3 Agenda Qui est SWIFT? SWIFTNet les principales caractéristiques SWIFT organisme de Standardisation SWIFTNet dans la relation banque - entreprise

4 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 4 Qui est SWIFT? Société coopérative, détenue par l industrie financière Fournisseur de services de messagerie financière hautement sécurisée Organisme de normalisation de l industrie financière

5 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 5 Interconnecter la communauté financière Entreprises Courtiers Gestionnaires de fonds Bourses Dépositaires Banques Fiduciaires Compagnies d assurances Institutions gouvernementales Systèmes de Compensation Systèmes de Paiements Systèmes de Règlement

6 Les lignes de force Héritage Etabli en 1973 par 239 banques dans 15 pays Plateforme de messagerie partagée pour l industrie financière Accent sur la sécurité, la disponibilité et la résilience Ecoute Au service de établissements financiers dans 202 pays Paiements, Valeurs mobilières, Marchés et Trade Réduction des coûts, automatisation et gestion du risque Neutralité Détenu par l industrie financière Supervisé par les autorités de régulation Impartialité sur le contenu des données Technologie Store and forward, transfert de fichier, temps réel Standards ouverts Multi-vendor IP VPN SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 6

7 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 7 Une croissance continue Pays 60% Utilisateurs 65% ,465 7,527 7,650 Messages (millions) 343% ,817 2, , '94 '95 '96 '97 '98 '99 '00 '01 02 '03 04 '94 '95 '96 '97 '98 '99 '00 ' '94 '95 '96 '97 '98 '99 '00 '

8 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 8 Agenda Qui est SWIFT? SWIFTNet les principales caractéristiques SWIFT organisme de Standardisation SWIFTNet dans la relation banque - entreprise

9 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 9 SWIFTNet : Principales caractéristiques Les services de messagerie sécurisée FIN FileAct InterAct Standard store-and-forward Messagerie pour instructions unitaires Transfert de fichier paiements de masse et reporting Messagerie temps réel Questions/réponses et transactionnel Browse Navigation, visualisation d information

10 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 10 SWIFTNet - Principales caractéristiques Haut niveau de disponibilité et résilience Multiple network providers production Network provider 1 Network provider 3 Multiple operating centres backup Network provider 2 Network provider 4 24/7/365 worldwide support Se prémunir du risque d interruption de service

11 SWIFTNet - Principales caractéristiques Les multiples niveaux de sécurité Protects transactions against repudiation and internal attacks User/ Application User/Application Layer Protects data against insertion and modification User/ Application Messaging Layer Messaging Layer VPN IP Tunnel Protects against attacks on the IP equipment VPN IP Tunnel SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 11 VPN

12 Garantie de livraison Exemple: messagerie FIN Sender 1 MT101 3 MT101 Receiver ACK 2 ACK 4 ACK = commitment to deliver La non livraison d un message entraîne la responsabilité financière de SWIFT SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 12

13 SWIFTNet - Principales caractéristiques Non répudiation Sender Receiver Non-repudiation database Tout litige entre l émetteur et le récepteur peut être rapidemment arbitré SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 13

14 Une infrastucture de messagerie à toute épreuve Switchover is transparent for the other participants Disaster site Production site Une indépendance des configurations techniques permet un rétablissement rapide du service en cas de défaillance SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 14

15 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 15 Agenda Qui est SWIFT? SWIFTNet les principales caractéristiques SWIFT organisme de standardisation SWIFTNet dans la relation banque - entreprise

16 SWIFT organisme de standardisation Outils, support et facilitation Adoption et implémentation Convergence et interopérabilité SWIFT Standards ISO XML UN/CEFACT ebxml et TBG 5 IFX,TWIST, OAGi Autres organismes Développement de standards et de market practices Exemples : customer to bank cash management SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 16

17 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 17 SWIFT - organisme de standardisation Registration authority pour le BIC Standards FIN existants Exemples: MT 101, MT 940, MT 300 Standards XML Méthodologie ISO Modélisation, data dictionary, repository

18 Méthodologie de développement des standards Standards, Workstation, methodology & guidelines Population (business modelling) Automated publication Business Case Business input Internal Repository Standards documentation Validation Feedback Modeling Group (per project) Scope & requirements Validation Group (per project) SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 18

19 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 19 Membres du groupe de modélisation Mr Steve Kalkowski, General Electric Mr Markus Kortmann, Nokia Mr Arndt Koester, SAP Mr Leonard Schwartz, ABNAmro, US Mr Thomas Egner, Commerzbank Mr Bruno Grelaud, BNP Paribas Ms Julia Garcia, Banesto

20 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 20 Membres du groupe de validation Mr Robert Blair, JPMorganChase - Representing US SWIFT User Group Stuart Newman, Barclays Bank - Representing UK SWIFT User Group Ms Stella Petiot, Societe Generale - Representing French SWIFT User Group Mrs Antje Rauch, Dresdner Bank - Representing German SWIFT User Group Mr Tim Veyhelmann, UBS - Representing Swiss SWIFT User Group Mr Luc Crahaij, ING - Representing Belgian SWIFT User Group Ms Eunice Chan, HSBC - Representing Hong Kong SWIFT User Group Mr Jorma Kostia, Nordea - Representing Implementor Mr Stig Korsgaard - Representing UN-CEFACT/TBG5 Mr Luca Vanini, Unicredit - Representing IT user group and project CBI (Corporate Banking Interbancario) Mrs Susan Colles, Bank of America - Representing IST/IFX Mr Len Schwartz, ABN Amro - Representing the Modelling Group, and IST /TWIST Mr David Connelly - Representing IST/OAGi Mr Jan Sybesma, Rabobank - Representing Dutch SWIFT User Group Mr John Plunkett, ANZ - Representing Australian SWIFT User Group Mr Toshio Yuki, Mizuho Corporate Bank - Representing Japanese SWIFT User Group Mr Gianfranco Tabasso - Representing IGTA and EACT Mr Pierre Boisselier, Arcelor - Representing an MA-CUG Corporate Mr Raffi Basmadjian, France Telecom - Representing an MA-CUG Corporate Mr Joachim Geisler, EPC Mr Gary Bertone, Federal Reserve Bank - Representing Federal Reserve Bank

21 SWIFT standards : une solution de bout en bout Bulk Credit Transfer (used by EBA STEP2) Direct debit (end 2005) Corporate cash management standards Used by RosettaNet, in the Nordics and in Iberia SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 21

22 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 22 C2B cash management standards Un périmètre complet Ordering Customer s FI Interbank clearing and settlement Ordering Customer s FI Status of credit transfer initiation Status of request for cancellation Debit Advice Statement Credit Advice Statement Credit transfer initiation Request for cancellation Payment Initiation Fin. Reporting Fin. Reporting Ordering Customer Beneficiary customer

23 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 23 Agenda What is SWIFT SWIFTNet - main features SWIFT as a standardisation body SWIFTNet in the corporate context

24 dès 1987! # of users 4,625 5,229 5,511 6,176 6,557 6,797 7,125 7,199 7,465 7,527 7,650 2,360 2,537 '87 '88 '94 '95 '96 '97 '98 '99 '00 '01 '02 '03 '04 ALCATEL RENAULT VW L OREAL CORA PSA FINA Daimler Chrysler SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 25

25 1998: les premiers pas. # of users 4,625 5,229 5,511 6,176 6,557 6,797 7,125 7,199 7,465 7,527 7,650 '94 '95 '96 '97 '98 '99 '00 '01 '02 '03 '04 BP, Ford, Norsk Hydro, Usinor Treasury Counterparty SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 26

26 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 27 Treasury Counterparty MT3XX MT3XX MT3XX MT3XX MT3XX MT3XX MT3XX MT3XX Corporate MT3XX Un treasury counterparty peut échanger des confirmations avec tous les autres utilisateurs SWIFT

27 2001: MA-CUG est né # of users 4,625 5,229 5,511 6,176 6,557 6,797 7,125 7,199 7,465 7,527 7,650 '94 '95 '96 '97 '98 '99 '00 '01 '02 '03 '04 Eskom, Transnet, J & J, MA-CUG SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 28

28 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 29 Les principes du MA-CUG Corporate SWIFT user SWIFT user Les échanges ne se font qu entre le client et les banques SWIFT fournit l infrastructure de messagerie Corporate SWIFT member Market infrastructure SWIFT user La banque définit et opère les services Service Corporate participant SWIFT SWIFT Member user SWIFT user L entreprise peut rejoindre plusieurs MA-CUGs

29 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 30 Toutes les entités d un groupe bancaire peuvent être rattachées Client Service Administrator (HQ) Client Client Service Administrator Related Particpants (SARPs)

30 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 31 Les domaines d activité possibles Gestion du cash et de la liquidité Trésorerie Paiements/ encaissements Suivi des positions (intra-day/fin de journée), virements de trésorerie, achat/vente de valeurs mobilières, Paiements et encaissements, payroll, etc MA-CUG Gestion du risque Change Taux Confirmations Spots, Forwards, Swaps, Options, Confirmations Prêts/Emprunts, Swaps de taux,. TRCO

31 Un succès croissant auprès des entreprises Registered corporates Treasury Counterparty only Treasury Counterparty in MA-CUG In MA-CUG only YTD Percentage of $1bn+ companies actively considering SWIFT access in the next 12 months* 37% *Source : HSBC/gtnews MA-CUGs poll July Results SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 32

32 de part le monde! SARP(S) presence * MA-CUG: 76 SARPS: SWIFT Regional Conference, Dubai * total - Neil for Stevens BENELUX - Dubai_ _v0.1 Slide 33

33 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 34 Banks offering corporate access over SWIFTNet FR GB IT France (FR) United Kingdom (GB) BNP Paribas BRED CALYON CNCE Crédit Agricole Crédit Lyonnais Crédit Mutuel - CIC Natexis Banques Populaires Société Générale Barclays Bank plc HSBC Bank plc Standard Chartered Bank The Royal Bank of Scotland plc Italy (IT) Banca Intesa Unicredit Banca d Impresa

34 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 35 Les entreprises optimisent la multibancarité 30+ destinations with SARPS # of MA-CUGs

35 Le reporting intra-day représente plus de 50% des messages reçus Total exchanged traffic by corporates in 2004 MT942 MT910 MT900 Intraday balance and transaction information MT940 MT300 Other Other MT101/3 MT300 Received Sent Un vrai besoin d être informé en temps réel SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 36

36 SWIFT Regional Conference, Dubai - Neil Stevens - Dubai_ _v0.1 Slide 37 Conclusion 2004: une véritable montée en charge des entreprises sur SWIFTNet Un intérêt croissant pour étendre l utilisation de SWIFT au-delà de FIN (FileAct, XML) La clé de la réussite: une coopération étroite entre tous les acteurs (banques, entreprises, SWIFT et éditeurs de logiciel)

37 éponses Slide 38

SWIFTNet mise à niveau

SWIFTNet mise à niveau L Univers SWIFTNet, Paris, Le 27 Mars 2006 SWIFTNet mise à niveau Elie Lasker SWIFT Utsit_31032006_v2.ppt Slide 1 Slide 2 Agenda Qui est SWIFT? SWIFTNet la plate-forme de messagerie SWIFT organisme de

Plus en détail

Arcelor Mittal Treasury & SWIFTNet. 20 mars 2007

Arcelor Mittal Treasury & SWIFTNet. 20 mars 2007 Arcelor Mittal Treasury & SWIFTNet 20 mars 2007 Agenda Quelques mots sur Arcelor Mittal Arcelor Mittal et SWIFTNet SWIFTNet dans un monde en fusion Quand la trésorerie de Mittal rejoint celle d Arcelor

Plus en détail

Etude de cas «GASESTYL»

Etude de cas «GASESTYL» Etude de cas «GASESTYL» objectif SWIFTnet FIN Toute ressemblance avec la réalité n est pas pure coïncidence le Présentation de Gaz de France SA Activité! 13,8 millions de clients, numéro un européen de

Plus en détail

XML. Prélude et suite

XML. Prélude et suite XML Prélude et suite Payment Hub Project UNIVERSWIFTNET 2008 08 Apr 2008 Vincent Durieux PHUB Project Manager Schlu mberg er Private Payment hub concept summary One centralized application for all affiliates,

Plus en détail

E-Bank Account Management. Dématérialisation de la gestion administrative des comptes bancaires

E-Bank Account Management. Dématérialisation de la gestion administrative des comptes bancaires E-Bank Account Management Dématérialisation de la gestion administrative des comptes bancaires Problématique de gestion des pouvoirs bancaires à EDF Une gestion lourde et pénible jusqu en 2007 Malgré des

Plus en détail

UNIVERSWIFTNET. SWIFTNet, du Cash au Trade. 12 Février 2013

UNIVERSWIFTNET. SWIFTNet, du Cash au Trade. 12 Février 2013 UNIVERSWIFTNET SWIFTNet, du Cash au Trade 12 Février 2013 2 Programme Qu est-ce que SWIFTNet «Trade for Corporates»? Pourquoi avoir choisi SWIFTNet Trade? Comment fonctionne cette solution? Quels en sont

Plus en détail

Cash Management. BGL BNP Paribas : votre partenaire de référence en Cash Management. Un réseau unique. bgl.lu

Cash Management. BGL BNP Paribas : votre partenaire de référence en Cash Management. Un réseau unique. bgl.lu Cash Management BGL BNP Paribas : votre partenaire de référence en Cash Management Un réseau unique BGL BNP Paribas, acteur majeur et historique de la place luxembourgeoise, dispose de l un des plus vastes

Plus en détail

27-03-2006. JJ Mois Année. L Univers SWIFTNet. 27 Mars 2006

27-03-2006. JJ Mois Année. L Univers SWIFTNet. 27 Mars 2006 JJ Mois Année L Univers SWIFTNet 27 Mars 2006 2 LES APPORTS DE SWIFT Les solutions SWIFT permettent des échanges avec les banques via un Canal unique, standardisé, sécurisé, non propriétaire : Offre multi-banques

Plus en détail

Le Groupe Yves Rocher

Le Groupe Yves Rocher Le Groupe Yves Rocher Groupe familial Breton fondé en 1959 CA de 2 Millards 8 Marques 3 réseaux de distribution Vente à distance Vente par magasin Vente Directe 40 millions de clientes 15 000 collaborateurs

Plus en détail

Arrêt du protocole ETEBAC

Arrêt du protocole ETEBAC Arrêt du protocole ETEBAC Quels impacts pour votre entreprise? Les solutions d échanges de flux dématérialisés avec le Crédit Agricole ETEBAC est le protocole utilisé pour échanger tous les jours et de

Plus en détail

Solutions de Trésorerie Next Generation

Solutions de Trésorerie Next Generation Solutions de Trésorerie Next Generation Maximilien de Dieuleveult Sales Manager Management Corporates France Cyril Blas Director Head of Trade Finance France Le cycle de vie de la Trésorerie Compensation

Plus en détail

Le SEPA (Single Euro Payments Area) est un espace unique de paiement en euro. Newsletter n 01 / Septembre 2007. Définition. Problématique SEPA

Le SEPA (Single Euro Payments Area) est un espace unique de paiement en euro. Newsletter n 01 / Septembre 2007. Définition. Problématique SEPA É D I T O R I A L N ous avons le plaisir de vous présenter le premier numéro de la lettre d information du département Finance de la société Marianne Experts. Animé par une équipe de trésoriers et d'auditeurs

Plus en détail

NOS SOLUTIONS DE BANQUE ELECTRONIQUE

NOS SOLUTIONS DE BANQUE ELECTRONIQUE NOS SOLUTIONS DE BANQUE ELECTRONIQUE EVOLUTION DE NOS SOLUTIONS DE BANQUE ELECTRONIQUE LES SOLUTIONS TECHNIQUES ACTUELLES Etebac 3 sous réseau X25 ; Etebac 5 sous réseau X25 ; PeSit ; E-Banking. LE CONTEXTE

Plus en détail

EBICS : Quels impacts sur votre système d information?

EBICS : Quels impacts sur votre système d information? EBICS : Quels impacts sur votre système d information? Agenda EBICS : Les fondamentaux La position de l Editeur SAGE Les impacts d EBICS sur votre système d information Le contexte Les 2 protocoles ETEBAC

Plus en détail

Arrêt du protocole ETEBAC

Arrêt du protocole ETEBAC Arrêt du protocole ETEBAC Quels impacts pour votre entreprise? Les solutions d échanges de flux dématérialisés avec le Crédit Agricole ETEBAC est le protocole utilisé pour échanger tous les jours et de

Plus en détail

L essentiel du postmarché

L essentiel du postmarché COLLECTION L essentiel du postmarché TRAITEMENTS, RISQUES OPÉRATIONNELS ET BONNES PRATIQUES Marc Salvat, 2013 ISBN : 978-2-212-55682-7 Les paiements Si l on excepte les opérations générant un R&L en livraison

Plus en détail

Evolutions technologiques et intégration européenne, la nécessaire mutation des échanges banque-entreprise

Evolutions technologiques et intégration européenne, la nécessaire mutation des échanges banque-entreprise Evolutions technologiques et intégration européenne, la nécessaire mutation des échanges banque-entreprise Hervé Postic - Directeur UTSIT Petit-déjeuner Axway "ETEBAC - Suite" 10 juin 2008 UTSIT en deux

Plus en détail

Les Messages Titres (MT5XX)

Les Messages Titres (MT5XX) Les Messages Titres (MT5XX) pour les Entreprises le 20 mars 2007 Gaz de France et les opérations de marché Le Front-Office et le Back-Office ont été les premiers utilisateurs de la messagerie SWIFTNet

Plus en détail

Rencontres Economiques. Septembre 2012

Rencontres Economiques. Septembre 2012 Rencontres Economiques Septembre 2012 Développement des Sociétés Chinoises en France France = 3 ème partenaire en Europe 90 s : Emergence des Investissements Chinois Banque, Ressources Naturelles Secteur

Plus en détail

S PA : les enjeux des nouveaux moyens de paiement européens. Délégation Alsace - Lorraine Conférence du mardi 23 novembre à Nancy

S PA : les enjeux des nouveaux moyens de paiement européens. Délégation Alsace - Lorraine Conférence du mardi 23 novembre à Nancy S PA : les enjeux des nouveaux moyens de paiement européens Délégation Alsace - Lorraine Conférence du mardi 23 novembre à Nancy Agenda Présentation générale du S PA Rappel des caractéristiques du SCT,

Plus en détail

Du SEPA vers le Full XML pour l'ensemble des paiements

Du SEPA vers le Full XML pour l'ensemble des paiements Du SEPA vers le Full XML pour l'ensemble des paiements ISO 2022 XML Le socle technique pour construire une centrale de paiement et d encaissement Universwiftnet - Atelier Sage - Du SEPA vers le Full XML

Plus en détail

SWIFT Newsletter France

SWIFT Newsletter France SWIFT Newsletter France SWiFT Newsletter France AVRIL 2011 Edito Par Arnaud Boulnois Directeur de SWIFT France page 2 Actualités du secteur SWIFT favorise la gestion des pouvoirs bancaires 3SKey s impose

Plus en détail

Les interrogations liées à la migration

Les interrogations liées à la migration Les interrogations liées à la migration Sommaire : 1. Qu est-ce que Transpac?... 2 2. Qu est ce qu un protocole?... 2 3. Pourquoi Transpac va-t-il disparaître?... 2 4. Quel est l intérêt de cette migration

Plus en détail

Entreprises Compte courant Aperçu des tarifs et des conditions pour les entreprises 1er janvier 2013

Entreprises Compte courant Aperçu des tarifs et des conditions pour les entreprises 1er janvier 2013 Entreprises Compte courant Aperçu des tarifs et des conditions pour les entreprises er janvier 0 Paquet Business Easy Simple et adapté aux besoins de votre petite entreprise, notre paquet bancaire complet

Plus en détail

Investisseurs institutionnels. Trafic des paiements Aperçu des tarifs et des conditions pour les investisseurs institutionnels 1 er juillet 2015

Investisseurs institutionnels. Trafic des paiements Aperçu des tarifs et des conditions pour les investisseurs institutionnels 1 er juillet 2015 Investisseurs institutionnels Trafic des paiements Aperçu des tarifs et des conditions pour les investisseurs institutionnels 1 er juillet 2015 Trafic des paiements Le choix du type de compte et du mode

Plus en détail

La dématérialisation des échanges bancaires SEPA. Normes et formats, Quels impacts dans les entreprises? Comment être prêt à temps?

La dématérialisation des échanges bancaires SEPA. Normes et formats, Quels impacts dans les entreprises? Comment être prêt à temps? La dématérialisation des échanges bancaires SEPA Normes et formats, Quels impacts dans les entreprises? Comment être prêt à temps? Juin 2013 Sommaire Prologue et son positionnement dans la dématérialisation

Plus en détail

ATELIER CONNECTIVITE. Service Bureau ou Alliance Lite? SALON UNIVERSWIFTNET 2010

ATELIER CONNECTIVITE. Service Bureau ou Alliance Lite? SALON UNIVERSWIFTNET 2010 ATELIER CONNECTIVITE Service Bureau ou Alliance Lite? SALON UNIVERSWIFTNET 2010 11 mars 2010 Sommaire 1. Service Bureau ou Alliance Lite : description des solutions 2. Aspects fonctionnels 3. Aspects techniques

Plus en détail

Comment se connecter à SWIFT? Univers SWIFTNet Mars 2005 Olivier RINGARD

Comment se connecter à SWIFT? Univers SWIFTNet Mars 2005 Olivier RINGARD Comment se connecter à? Univers Net Mars 2005 Olivier RINGARD Agenda Introduction Comment se connecter à? Accès direct au réseau Net Interfaces de connexion Connexion des applications Planning Introduction

Plus en détail

Foire aux questions Protocoles

Foire aux questions Protocoles Foire aux questions Protocoles Généralités Qu est ce qu un protocole? Pour les professionnels de la trésorerie, s assurer que leur connexion bancaire permet l échange d informations avec ses banques, au

Plus en détail

SEPA info. Single Euro Payments Area * Comment nous allons vous accompagner dans cette évolution vers SEPA

SEPA info. Single Euro Payments Area * Comment nous allons vous accompagner dans cette évolution vers SEPA Comment nous allons vous accompagner dans cette évolution vers SEPA SEPA info Nous avons anticipé les impacts de ces évolutions de Place sur nos relations «banque à client». Nous vous tiendrons donc périodiquement

Plus en détail

Extrait de nos références Ingénierie & Conseil

Extrait de nos références Ingénierie & Conseil Janvier 2003 Extrait de nos références Ingénierie & Conseil ATOS-INFOGERANCE Assistance technique sur les applications de gestion de titres ATOS-SEGIF Assistance Production et Système Analyse d exploitation

Plus en détail

Gilles Guitton. Président du Conseil de Direction Groupement des Cartes Bancaires "CB"

Gilles Guitton. Président du Conseil de Direction Groupement des Cartes Bancaires CB Enjeux et Défis de la Création du Marché Unique des Paiements en Europe (SEPA) pour les Systèmes de Cartes Gilles Guitton Président du Conseil de Direction Groupement des Cartes Bancaires "CB" 9 février

Plus en détail

Gamme MULTIVERSA Solutions «out-of-the-box» pour les banques Services bancaires en ligne à travers l'europe pour les clients entreprises

Gamme MULTIVERSA Solutions «out-of-the-box» pour les banques Services bancaires en ligne à travers l'europe pour les clients entreprises We make your business move Gamme Solutions «out-of-the-box» pour les banques Services bancaires en ligne à travers l'europe pour les clients entreprises > Meilleure fidélisation des clients à travers l'europe

Plus en détail

BNP Paribas Rencontre Actionnaires. Marseille 20 octobre 2009

BNP Paribas Rencontre Actionnaires. Marseille 20 octobre 2009 BNP Paribas Rencontre Actionnaires Marseille 20 octobre 2009 1 Des résultats 2008 robustes malgré une crise financière sans précédent Adaptation au nouvel environnement Atouts structurels Fortis Banque

Plus en détail

GESTION DE TRÉSORERIE...1

GESTION DE TRÉSORERIE...1 Table des matières GESTION DE TRÉSORERIE...1 DÉFINITION... 1 OBJECTIFS... 1 RÉSUMÉ DU CH. 52 DU VERNIMMEM : LA GESTION DES FLUX DE L ENTREPRISE...1 SOLUTIONS INFORMATIQUES... 2 LES PLANS DE TRÉSORERIE...

Plus en détail

Règlement de la Banque centrale du Luxembourg 2010/ N 6 du 8 septembre 2010 relatif à la surveillance des systèmes de paiement, des systèmes de

Règlement de la Banque centrale du Luxembourg 2010/ N 6 du 8 septembre 2010 relatif à la surveillance des systèmes de paiement, des systèmes de Règlement de la Banque centrale du Luxembourg 2010/ N 6 du 8 septembre 2010 relatif à la surveillance des systèmes de paiement, des systèmes de règlement des opérations sur titres, des instruments de paiement,

Plus en détail

Banque Negara Malaisie (BNM)

Banque Negara Malaisie (BNM) Le système bancaire de Labuan comprend la Banque centrale de Malaisie (Bank Negara Malaysia), les banques (banques commerciales, sociétés financières, banques commerciales et les banques islamiques) et

Plus en détail

480.79 fr 07.2015 PF. Manuel des utilisateurs PostFinance SA pour l harmonisation du trafic des paiements (ISO 20022)

480.79 fr 07.2015 PF. Manuel des utilisateurs PostFinance SA pour l harmonisation du trafic des paiements (ISO 20022) 480.79 fr 07.2015 PF Manuel des utilisateurs PostFinance SA pour l harmonisation du trafic des paiements (ISO 20022) Suivi des clients Service à la clientèle Documents de compte Conseil et vente Téléphone

Plus en détail

Valordata Feed (VDF) Votre passeport pour des données de grande qualité.

Valordata Feed (VDF) Votre passeport pour des données de grande qualité. Valordata Feed (VDF) Votre passeport pour des données de grande qualité. Valordata Feed (VDF), flux de données financières entièrement structurées et codées, propose des données quasitemps réel sur les

Plus en détail

AGRO EDI EUROPE. La normalisation. Vendredi 5 Novembre 2010

AGRO EDI EUROPE. La normalisation. Vendredi 5 Novembre 2010 AGRO EDI EUROPE La normalisation Vendredi 5 Novembre 2010 Plan AGRO EDI EUROPE : présentation et expériences La normalisation UN/CEFACT ASSOCIATION 1901, CRÉÉE EN 1992 Harmonisation des Échanges de Données

Plus en détail

Les Ateliers Métiers 2015 Les trésoriers face aux problématiques de réconciliation Et la banque dans cela? 07/05/2015

Les Ateliers Métiers 2015 Les trésoriers face aux problématiques de réconciliation Et la banque dans cela? 07/05/2015 Les Ateliers Métiers 2015 Les trésoriers face aux problématiques de réconciliation Et la banque dans cela? 07/05/2015 ATELIER METIER UNIVERSWIFTNET 07/05/2015 - Page 2 Les trésoriers face aux problématiques

Plus en détail

Le projet PCS Présentation à l EIFR Paris

Le projet PCS Présentation à l EIFR Paris Le projet PCS Présentation à l EIFR Paris Agenda Qui est PCS? Tour d horizon sur le marché de la titrisation Tour d horizon règlementaire Problèmes de fond 2 Le projet PCS Mission Statement The aim of

Plus en détail

SWIFT Newsletter for France

SWIFT Newsletter for France SWIFT Newsletter for France SWIFT NEWSLETTER FRANCE OCTOBRE 2010 t Edito par Arnaud Boulnois, Directeur SWIFT France Evénement Sibos 2010 et le Corporate Forum page 2 page 3 Dernières annonces SWIFT va

Plus en détail

Entreprises. Compte courant Aperçu des tarifs et des conditions pour les entreprises

Entreprises. Compte courant Aperçu des tarifs et des conditions pour les entreprises Entreprises Compte courant Aperçu des tarifs et des conditions pour les entreprises er août 205 Paquet Business Easy Simple et adapté aux besoins de votre petite entreprise, notre paquet bancaire complet

Plus en détail

Gestion des flux en Afrique : le champ des possibles

Gestion des flux en Afrique : le champ des possibles Les ateliers Petit auditorium Les Journées de l AFTE 2014 Gestion des flux en Afrique : le champ des possibles Valérie SAINSAULIEU Franz ZURENGER Lionel GARNIER DENIS Trésorier groupe Alten Zilé Yao KOUASSI

Plus en détail

TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES

TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES Pour la clientèle des Entreprises Conditions applicables au 1er Janvier 2015 Il fait de vous notre priorité. Il nous relie. Il contient,

Plus en détail

Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers. Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services

Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers. Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services 08/01/2014 Dépositaire de fonds immobilier : une solide

Plus en détail

AVANTGARD. Universwiftnet 2015 Comment sécuriser la validation de vos paiements? 17 Mars 2015

AVANTGARD. Universwiftnet 2015 Comment sécuriser la validation de vos paiements? 17 Mars 2015 AVANTGARD Universwiftnet 2015 Comment sécuriser la validation de vos paiements? 17 Mars 2015 Agenda» Pourquoi signer les paiements?» Comment signer les paiements?» Avantages et inconvénients?» Tendances?

Plus en détail

Messagerie sécurisée, fiable et économique

Messagerie sécurisée, fiable et économique rie Services de messagerie SWIFT rie sécurisée, fiable et économique Un ensemble complet de services de messagerie est la plateforme de messagerie de SWIFT basée sur un protocole Internet avancé. Elle

Plus en détail

Analyse de contexte - Normes d interopérabilité internationale -

Analyse de contexte - Normes d interopérabilité internationale - Analyse de contexte - Normes d interopérabilité internationale - Analyse de contexte - Normes d interopérabilité internationale - Février 2009 TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE 2 I INTRODUCTION 3 1. OBJET 3

Plus en détail

Request for Transfer MT101 (SWIFT) Manuel et Guide de formatage

Request for Transfer MT101 (SWIFT) Manuel et Guide de formatage Request for Transfer MT101 (SWIFT) Manuel et Guide de formatage 460.47 fr (pf.ch/dok.pf/) 11.2014 PF Manuel Request for Transfer MT101 (SWIFT) Version novembre 2014 1/10 Gestion clientèle SWIFT Gestion

Plus en détail

ING Commercial Banking. XML en Europe de l Est : vers de nouvelles opportunités

ING Commercial Banking. XML en Europe de l Est : vers de nouvelles opportunités ING Commercial Banking XML en Europe de l Est : vers de nouvelles opportunités Agenda Typologie des clients Evolution des standards XML o Evolutions universelles o Evolutions dans les marchés/pays spécifiques

Plus en détail

UniverSwiftNet. SWIFTNet et le développement durable de la relation Banque - Entreprise 20 mars 2007

UniverSwiftNet. SWIFTNet et le développement durable de la relation Banque - Entreprise 20 mars 2007 1 UniverSwiftNet SWIFTNet et le développement durable de la relation Banque - Entreprise 20 mars 2007 2 Le Groupe Crédit Agricole Crédit Agricole is the World's No. 6 Bank measured by Tier One Capital

Plus en détail

Des besoins et des solutions

Des besoins et des solutions Des besoins et des solutions ETAT DU MARCHE ET TENDANCES Hervé Postic, UTSIT 37 entreprises en France Essentiellement de très grandes entreprises Des budgets importants Une grande satisfaction de la mise

Plus en détail

Passage des documents de compte électroniques à la norme ISO 20022

Passage des documents de compte électroniques à la norme ISO 20022 Passage des documents de compte électroniques à la norme ISO 20022 Avec nos documents de compte électroniques reposant sur la norme ISO 20022, vous profitez d une gestion financière plus rapide, plus simple

Plus en détail

L IMPACT ATTENDU DE DMARC SUR LE PHISHING. Auteur Sébastien GOUTAL Responsable Filter Lab

L IMPACT ATTENDU DE DMARC SUR LE PHISHING. Auteur Sébastien GOUTAL Responsable Filter Lab L IMPACT ATTENDU DE DMARC SUR LE PHISHING Auteur Sébastien GOUTAL Responsable Filter Lab Avril 2012 Sommaire Introduction... 3 Etude de la spécification DMARC... 4 Etude statistique... 6 Conclusion...

Plus en détail

A-t-on encore besoin des banques?

A-t-on encore besoin des banques? A-t-on encore besoin des banques? Patrick ARTUS Chef économiste, Directeur de la Recherche et des Etudes, Membre du Comité Exécutif - NATIXIS Journées de l Economie Lyon 15 novembre 213 A quoi ressemblera

Plus en détail

Agenda. Migration vers SEPA dans quelques autres pays. Sentenial Positionnement. Sentenial Produit et Références. Sources externes :

Agenda. Migration vers SEPA dans quelques autres pays. Sentenial Positionnement. Sentenial Produit et Références. Sources externes : Sentenial Agenda Migration vers SEPA dans quelques autres pays Sentenial Positionnement Sentenial Produit et Références Sources externes : ABE Clearing, Febelfin, ING, NFS, Sixt, DSGV Quelques pays Belgique

Plus en détail

C F O N B. Comité Français d Organisation et de Normalisation Bancaires. LE VIREMENT SEPA «SEPA Credit Transfer»

C F O N B. Comité Français d Organisation et de Normalisation Bancaires. LE VIREMENT SEPA «SEPA Credit Transfer» C F O N B Comité Français d Organisation et de Normalisation Bancaires LE VIREMENT SEPA «SEPA Credit Transfer» Le texte intégral des Communications Adhérents émises depuis 1963 est disponible pour les

Plus en détail

CEC Centre d'echange et de Compensation asbl Arrondissement judiciaire de Bruxelles TVA BE 0414.509.011. Rue d Arlon 82 1040 Bruxelles

CEC Centre d'echange et de Compensation asbl Arrondissement judiciaire de Bruxelles TVA BE 0414.509.011. Rue d Arlon 82 1040 Bruxelles CEC Centre d'echange et de Compensation asbl Arrondissement judiciaire de Bruxelles TVA BE 0414.509.011 Rue d Arlon 82 1040 Bruxelles Rapport annuel 2012 TABLE DES MATIERES EVOLUTION GENERALE 5 EVOLUTION

Plus en détail

Témoignages et bonnes pratiques pour la réussite de votre migration SEPA & XML

Témoignages et bonnes pratiques pour la réussite de votre migration SEPA & XML Témoignages et bonnes pratiques pour la réussite de votre migration SEPA & XML 06 juin 2013 - Ambassade de Finlande «SEPA - Retours : le XML en perspectives» Olivier BORNECQUE, Président Honoraire AFTE,

Plus en détail

Quick Start Guide This guide will help you install a base configuration of IBM Tivoli Key Lifecycle Manager.

Quick Start Guide This guide will help you install a base configuration of IBM Tivoli Key Lifecycle Manager. IBM Tivoli Key Lifecycle Manager Version 2.0.1 Quick Start Guide This guide will help you install a base configuration of IBM Tivoli Key Lifecycle Manager. National Language Version: To obtain the Quick

Plus en détail

EBICS. «Swiss Banking Operations Forum» Albert Apolloner, Marketing & Product Management, SIX Interbank Clearing SA 5 mai 2015

EBICS. «Swiss Banking Operations Forum» Albert Apolloner, Marketing & Product Management, SIX Interbank Clearing SA 5 mai 2015 EBICS «Swiss Banking Operations Forum» Albert Apolloner, Marketing & Product Management, SIX Interbank Clearing SA 5 mai 2015 La Suisse sur la voie de l'ebics 2 Qu'est-ce que l'ebics? Electronic Banking

Plus en détail

Harmonisation du trafic des paiements en Suisse L offre du Credit Suisse reste diversifiée et axée sur la clientèle

Harmonisation du trafic des paiements en Suisse L offre du Credit Suisse reste diversifiée et axée sur la clientèle Harmonisation du trafic des paiements en Suisse L offre du Credit Suisse reste diversifiée et axée sur la clientèle Pourquoi la Suisse harmonise-t-elle le trafic des paiements conformément à la norme ISO

Plus en détail

ACQUISITION, SERVICES AUX COMMERCANTS : UNE OFFRE DE PLUS EN PLUS DIVERSIFIEE DANS UN MARCHE EN PLEINE MUTATION. Mars 2011

ACQUISITION, SERVICES AUX COMMERCANTS : UNE OFFRE DE PLUS EN PLUS DIVERSIFIEE DANS UN MARCHE EN PLEINE MUTATION. Mars 2011 ETUDE ACQUISITION, SERVICES AUX COMMERCANTS : UNE OFFRE DE PLUS EN PLUS DIVERSIFIEE DANS UN MARCHE EN PLEINE MUTATION Mars 2011 Contexte & enjeux Avec l accélération des évolutions concurrentielles, technologiques

Plus en détail

Cash & Treasury Management

Cash & Treasury Management Cash & Treasury Management La pierre angulaire d une gestion efficace du fonds de roulement Ce white paper réalisé par Belfius Banque et TriFinance s adresse aux CEO, aux CFO et aux trésoriers des moyennes

Plus en détail

Solutions mobiles de services bancaires

Solutions mobiles de services bancaires We make your business move > Apps Solutions mobiles de services bancaires Services bancaires sur smartphones et tablettes pour les clients entreprises > Solutions mobiles innovantes pour les clients entreprises

Plus en détail

Professionnels, Associations, Entreprises...

Professionnels, Associations, Entreprises... Professionnels, Associations, Entreprises... Une banque à votre écoute pour répondre à vos besoins de communication... avec la BRED, avec l ensemble de vos partenaires bancaires. www.bred.fr Résolument

Plus en détail

L Univers SWIFTNet. Transformons l essai. Multiplexons les relations

L Univers SWIFTNet. Transformons l essai. Multiplexons les relations L Univers SWIFTNet Transformons l essai Multiplexons les relations High performance. Delivered. High performance. Delivered.* Globalisation de la communication bancaire Vincent.Lebeault Partner Accenture

Plus en détail

Adélie USUAL PROJECTS 5 rue Jules Lefebvre 75009 PARIS Tél. +33 1 43 87 12 10

Adélie USUAL PROJECTS 5 rue Jules Lefebvre 75009 PARIS Tél. +33 1 43 87 12 10 Adélie USUAL PROJECTS 5 rue Jules Lefebvre 75009 PARIS Tél. +33 1 43 87 12 10 Contacts : Directrice Commerciale BLANCHARD Cécilia + 33 1 43 87 12 10 c.blanchard@adelie.fr Ingénieur d Affaires Catherine

Plus en détail

EBICS - SWIFTNET Nommage des fichiers version 1.3

EBICS - SWIFTNET Nommage des fichiers version 1.3 EBICS - SWIFTNET Nommage des fichiers version 1.3 FileFormat/Request Type Nommage des fichiers La codification des types de fichier utilisables au sein des protocoles utilisés en France est inspirée des

Plus en détail

T A L E N T E D T O G E T H E R. Métiers de la Banque. Métiers de la Banque Part 4 / 2007 1

T A L E N T E D T O G E T H E R. Métiers de la Banque. Métiers de la Banque Part 4 / 2007 1 T A L E N T E D T O G E T H E R Métiers de la Banque Métiers de la Banque Part 4 / 2007 1 Sommaire 1 er Partie : Panorama du monde bancaire Organisation de la profession Les grandes activités bancaires

Plus en détail

Conditions générales applicables aux principales opérations bancaires Au 3 fevrier 2014

Conditions générales applicables aux principales opérations bancaires Au 3 fevrier 2014 Conditions générales applicables aux principales opérations bancaires Au 3 fevrier 2014 sommaire Page TENUE DE COMPTES ET SERVICES ASSOCIES 4 Tenue de comptes en euros ou en devises 4 Services Associés

Plus en détail

accompagner votre transformation IT vers le Cloud de confiance

accompagner votre transformation IT vers le Cloud de confiance accompagner votre transformation IT vers le Cloud de confiance Philippe LAPLANE Directeur du développement de la stratégie des produits cloud des tendances fortes structurent le marché croissance de la

Plus en détail

Renminbi Cash Management

Renminbi Cash Management Facilitez vos activités avec la Chine Renminbi Cash Management La dynamique du marché chinois La Chine, 2 ème économie mondiale 1 er exportateur mondial 1 er fournisseur en Europe 2 ème acheteur en Europe

Plus en détail

Responsabilité sociale et pratiques des banques face à l'optimisation et l'évasion fiscales

Responsabilité sociale et pratiques des banques face à l'optimisation et l'évasion fiscales Responsabilité sociale et pratiques des banques face à l'optimisation et l'évasion fiscales Constats tirés de l analyse sectorielle de Vigeo Fouad Benseddik, 2 juin 2014 Risque d évasion fiscale: un changement

Plus en détail

ILE DE FRANCE brochures tarifaires en vigueur au 1er février 2013

ILE DE FRANCE brochures tarifaires en vigueur au 1er février 2013 ILE DE FRANCE A l aide des brochures tarifaires en vigueur au 1 er février 2013, nous avons relevé, pour nos trois profils types les tarifs des produits à la carte et ceux du package le plus avantageux

Plus en détail

Single Euro Payments Area*

Single Euro Payments Area* SEPA info Single Euro Payments Area* * Espace Unique de Paiements en Euro Qu est-ce que SEPA? Les objectifs du SEPA Les 3 nouveaux instruments du SEPA Le SEPA en 3 phases > planning prévisionnel de migration

Plus en détail

OFFRE D ACCOMPAGNEMENT

OFFRE D ACCOMPAGNEMENT OFFRE D ACCOMPAGNEMENT DU TRÉSORIER Votre partenaire opérationnel Copyright Netilys Consulting, 2013. Tous droits réservés www.netilys.com La mission de Netilys Le trésorier a pour mission de garantir

Plus en détail

Présentation du SEPA. Qu est-ce que le SEPA (Single Euro Payments Area Espace Unique de Paiement en Euros)

Présentation du SEPA. Qu est-ce que le SEPA (Single Euro Payments Area Espace Unique de Paiement en Euros) L essentiel du SEPA Présentation du SEPA Qu est-ce que le SEPA (Single Euro Payments Area Espace Unique de Paiement en Euros) Après la mise en place de l euro, l harmonisation européenne se poursuit avec

Plus en détail

FUND RISK MANAGEMENT Monthly Report

FUND RISK MANAGEMENT Monthly Report FUND RISK MAGEMENT Umbrella AMM Finance Sicav Net Asset Value 11,832,35536 FUND ID Fund name AMM Finance Sicav Sub-fund name Amazone Euro Fund ISIN LU0248849613 Currency EUR Benchmark - FUND RISK PROFILE

Plus en détail

HSBC France Résultats 2010 Conférence de Presse

HSBC France Résultats 2010 Conférence de Presse HSBC France Résultats 2010 Conférence de Presse Avertissement Cette présentation et les commentaires qui l accompagnent peuvent contenir des déclarations prospectives relatives à la situation financière,

Plus en détail

Private banking: après l Eldorado

Private banking: après l Eldorado Private banking: après l Eldorado Michel Juvet Associé 9 juin 2015 Toutes les crises génèrent de nouvelles réglementations Le tournant de 2008 Protection des clients MIFID, UCITS, FIDLEG Bilan des banques

Plus en détail

LA PERFECTION. EN DÉTAIL. FinanceSuite PAYMENT MANAGEMENT

LA PERFECTION. EN DÉTAIL. FinanceSuite PAYMENT MANAGEMENT 13 LA PERFECTION. EN DÉTAIL. FinanceSuite PAYMENT MANAGEMENT 2 3 FINANCESUITE PAYMENT MANAGEMENT OPTIMISEZ LA SÉCURITÉ, LA RAPIDITÉ ET LE COÛT DE VOS OPÉRATIONS FINANCIÈRES ET DE VOTRE COMMUNICATION BANCAIRE

Plus en détail

Le e-mandate et la signature électronique. 24 Sept. 2013. Tous droits réservés SYRTALS SI

Le e-mandate et la signature électronique. 24 Sept. 2013. Tous droits réservés SYRTALS SI Le e-mandate et la signature électronique 24 Sept. 2013 Tous droits réservés SYRTALS SI 1 2 Présentation de Syrtals Généralités sur le mandat de prélèvement Exemple de solutions de signature électronique

Plus en détail

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI Introduction Mémoire de la City of London Corporation Présenté par le bureau du développement

Plus en détail

Conditions Tarifaires Entreprises. Commerzbank Paris

Conditions Tarifaires Entreprises. Commerzbank Paris Conditions Tarifaires Entreprises Commerzbank Paris Tarifs en vigueur au 01/02/2015 Sommaire 03 04 05 06 07 08 09 10 10 11 Gestion du compte courant Paiements domestiques Paiements internationaux La Banque

Plus en détail

CONNEXION DU NBB-SSS À TARGET2 : PROCÉDURES

CONNEXION DU NBB-SSS À TARGET2 : PROCÉDURES CONNEXION DU À TARGET2 : PROCÉDURES 1. MODELE DE LIQUIDATION ET COMPTES ESPECES UTILISES 1.1. MODELE DE LIQUIDATION Le système de liquidation de titres de la BNB ( ou National Bank of Belgium Securities

Plus en détail

SEPA DIRECT DEBIT LA DOMICILIATION EUROPÉENNE

SEPA DIRECT DEBIT LA DOMICILIATION EUROPÉENNE SEPA DIRECT DEBIT LA DOMICILIATION EUROPÉENNE CONTENU INTRODUCTION 3 LE DOMICILIATION EUROPÉENNE ( SEPA DIRECT DEBIT ) 4 LE MANDAT DE LA DOMICILIATION EUROPÉENNE 6 «CORE» ET «B2B» : DEUX SCHÉMAS DISTINCTS

Plus en détail

Formation. Langues. Compétences. Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris

Formation. Langues. Compétences. Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris Téléphone Domicile : 01 46 51 72 75 Portable : 06 64 89 06 58 Email : gilbert@issard.com Blog : blog.issard.com Site : www.issard.com Né le 2 novembre

Plus en détail

BNP Paribas Mois. I 29 Mars 2013 I RAPPORT EXTRA-FINANCIER. BNP Paribas Mois 1. Politique d investissement ISR

BNP Paribas Mois. I 29 Mars 2013 I RAPPORT EXTRA-FINANCIER. BNP Paribas Mois 1. Politique d investissement ISR BNP Paribas Mois 1 RAPPORT EXTRA-FINANCIER BNP Paribas Mois I 29 Mars 2013 I Politique d investissement ISR BNP Paribas Mois est un fonds monétaire investit dans des Titres de Créances Négociables (T.C.N)

Plus en détail

SEPA ET COMMUNICATION BANCAIRE

SEPA ET COMMUNICATION BANCAIRE SEPA ET COMMUNICATION BANCAIRE 1 Le SEPA Définition et nouveaux instruments Comment l entreprise l s y s y prépare pare La fin des protocoles ETEBAC 3/5 Les causes de l arrêt l d ETEBACd Les solutions

Plus en détail

CHAPITRE 9 LE SYSTÈME BANCAIRE

CHAPITRE 9 LE SYSTÈME BANCAIRE CHAPITRE 9 LE SYSTÈME BANCAIRE 9.1 LE SYSTÈME BANCAIRE AMÉRICAIN Contrairement aux banques de plusieurs pays, les banques américaines ne sont ni détenues ni gérées par le gouvernement. Elles offrent des

Plus en détail

ISO 20022 Payments. Business Rules suisses pour les paiements et le Cash Management pour les messages client-à-banque

ISO 20022 Payments. Business Rules suisses pour les paiements et le Cash Management pour les messages client-à-banque ISO 20022 Payments Business Rules suisses pour les paiements et le Cash Management pour les messages client-à-banque Version 2.5 10.08.2015 Vous pouvez envoyer vos suggestions et questions à propos de

Plus en détail

BUSINESSVALUATOR. Management presentation

BUSINESSVALUATOR. Management presentation BUSINESSVALUATOR Management presentation English pages 2 to 12, French pages 13 to 23 Jean-Marc Bogenmann Designer of BusinessValuator Accredited consultant in business transfer jeanmarcbogenmann@iib.ws

Plus en détail

Contrôle Interne et Gouvernance IT avec Lotus Business Control and Reporting. Olivier Elluin

Contrôle Interne et Gouvernance IT avec Lotus Business Control and Reporting. Olivier Elluin Contrôle Interne et Gouvernance IT avec Lotus Business Control and Reporting Olivier Elluin Agenda Contrôle Interne et Gouvernance IT Lotus Business Control and Reporting Besoins Fonctions Générales Présentation

Plus en détail

Qui sommes-nous? Nos atouts

Qui sommes-nous? Nos atouts Présentation de la société Qui sommes-nous? BFI est spécialisée depuis 1994 dans l édition et l intégration de solutions destinées aux banques et institutions financières. Bien implantée sur le marché

Plus en détail

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement»

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Le Crédit Agricole accompagne les Entreprises dans le nouvel environnement des Moyens de Paiement Le

Plus en détail

LA BOURSE DE LUXEMBOURG AU SERVICE DES MARCHES DES CAPITAUX INTERNATIONAUX

LA BOURSE DE LUXEMBOURG AU SERVICE DES MARCHES DES CAPITAUX INTERNATIONAUX LA BOURSE DE LUXEMBOURG AU SERVICE DES MARCHES DES CAPITAUX INTERNATIONAUX Christian DESCOUPS Secrétaire de la Bourse de Luxembourg Université d été du Syndicat des Traducteurs Professionnels Luxembourg,

Plus en détail

Comment optimiser votre chaîne de valeur financière à l aide des systèmes d information

Comment optimiser votre chaîne de valeur financière à l aide des systèmes d information Comment optimiser votre chaîne de valeur financière à l aide des systèmes d information Introduction Eric LOVISOLO Président, Ile-de-France La gestion des liquidités devient un enjeu stratégique. Les gestionnaires

Plus en détail