Le projet PCS Présentation à l EIFR Paris

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le projet PCS Présentation à l EIFR Paris"

Transcription

1 Le projet PCS Présentation à l EIFR Paris

2 Agenda Qui est PCS? Tour d horizon sur le marché de la titrisation Tour d horizon règlementaire Problèmes de fond 2

3 Le projet PCS Mission Statement The aim of the Prime Collateralised Securities ( PCS ) initiative is to reinforce asset-backed securities as sustainable investment and funding tools for both investors and originators with the aim to improve market resilience in Europe, promote growth in the real economy and at all times maintain the standards of quality, transparency, simplicity and liquidity 3

4 Le projet PCS Principes fondamentaux Indépendence Sans but lucratif Ne représentant aucun intervenant (PCS n est pas une trade association ) Une entité qui a pour but de reconstituer le marché de la titrisation en Europe en vue de financer l économie réelle 4

5 Le projet PCS Le Board Francesco Papadia - Chair (ex-bce) Anneli Peshkoff (ex-eib) Jose Manuel Campa (Professeur and ex-ministère de l Economie) Gregor Gruber (Investisseur) Gaelle Philippe Viriot (Investisseur) Richard Bartlett (Banquier) Mirco Bianchi (Banquier) Michaela Ulrici (Juriste) Ian Bell (PCS Secretariat) 5

6 PCS Association Membres Allen & Overy Allianz APG AXA Baker & McKenzie Barclays Bank of America Merrill Lynch BBVA Bishopsfield Capital Partners Bloomberg BNP Paribas BNY Mellon Clifford Chance Credit Suisse Deutsche Bank DNB Bank European Banking Federation HSBC HSBC Global Asset Management ING ING Asset Management B.V. Intesa San Paolo J.P. Morgan KPMG Advisory N.V. Lewtan Technologies Linklaters Lloyds Banking Group Mayer Brown Nationwide Building Society NIBC Bank Obvion Rabobank Robeco Royal Bank of Scotland RBS Asset Management Santander Securitisation Services Swiss Re Societe Generale TwentyFour Asset Management UBS UniCredit Weil, Gotshal & Manges 6

7 PCS Association Observateurs Association for Financial Markets in Europe (AFME) Dutch Securitisation Association (DSA) European Banking Authority (EBA) European Bank for Reconstruction and Development (EBRD) European Central Bank (ECB) European Fund and Asset Management Association (EFAMA) European Financial Services Roundtable (EFR) European Investment Bank (EIB) European Investment Fund (EIF) Insurance Europe Irish Debt Securities Assocation (IDSA) KfW True Sale International (TSI) 7

8 Label PCS Le Label PCS est décerné à la demande des originateurs à la tranche senior de titrisations qui qualifient Le Label PCS cherche à definir la titrisation de haute qualité sur la base des leçons apprises dans la crise Les pilliers autour desquels se fonde le Label PCS sont: - Qualité - Simplicité - Transparence - Liquidité 8

9 Label PCS Le Label PCS a été descerné à 47 operations représentant 83 milliards. En 2013, 25 nouvelles opérations ont reçues le label. En 2013, les opérations labelisées représentent autour de 55% (en nombres) et 63% (en volume) des opérations labelisables 9

10 Label PCS Par pays (2013) Italie 1 Norvege 3 France 2 Finlande 1 Allemagne 3 Pays Bas 14 Royaume Uni 18 Total 42 10

11 Label PCS Par classe d actifs (2013) PME 1 Prets a la consommation 1 Auto 11 RMBS 29 Total 42 11

12 Emissions de titrisation en Europe depuis 2005 bn 800 Emissions Source: BAML 12

13 Emissions de titrisation placées dans les marchés depuis 2005 bn 450 Emissions placées Source: BAML 13

14 Reglementation en cours Solva 2 pondération de capital pour les assureurs - EIOPA Basle 3 pondération de capital pour les banques - BCBS Basle 3 définition d actifs pour les LCR EBA Shadow Banking achat de titrisation par les MMFs Autres 14

15 Reglementation en cours Probleme de fond Toutes les approches règlementaires proposées jusqu ici continuent à traiter toutes les titrisations comme fondamentalement identiques, sans faire l apprentissage des leçons de la crise. Mais, l approche de la Commission Européenne a évolué Communication on Long-Term Financing 15

16 Reglementation en cours Solutions proposées Une définition de titrisations de haute qualité Utilisation cohérente et systematique de cette definition La calibration des règles sur la performance historique réelle des titrisation de haute qualité et prise en compte des modifications objectives (reglementaires et autres) du marché Création de règles qui respectent la logique de l équivalence des risques 16

17 Reglementation en cours Solutions possibles Les quatres éléments indispensables: Pas d originate-to-distribute Pas de iterative credit tranching Pas de transformation de maturité interne Transparence 17

L inexorable désintermédiation du financement des entreprises de la zone euro : est-on prêt à en assumer les conséquences?

L inexorable désintermédiation du financement des entreprises de la zone euro : est-on prêt à en assumer les conséquences? L inexorable désintermédiation du financement des entreprises de la zone euro : est-on prêt à en assumer les conséquences? Patrick ARTUS, Directeur de la Recherche et des Etudes, NATIXIS Table Ronde Les

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Féminisation des banques et performances économiques?

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Féminisation des banques et performances économiques? Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Féminisation des banques et performances économiques? 2012 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu En septembre 2008 «Si Lehman Brothers s était

Plus en détail

A-t-on encore besoin des banques?

A-t-on encore besoin des banques? A-t-on encore besoin des banques? Patrick ARTUS Chef économiste, Directeur de la Recherche et des Etudes, Membre du Comité Exécutif - NATIXIS Journées de l Economie Lyon 15 novembre 213 A quoi ressemblera

Plus en détail

BNP Paribas Rencontre Actionnaires. Marseille 20 octobre 2009

BNP Paribas Rencontre Actionnaires. Marseille 20 octobre 2009 BNP Paribas Rencontre Actionnaires Marseille 20 octobre 2009 1 Des résultats 2008 robustes malgré une crise financière sans précédent Adaptation au nouvel environnement Atouts structurels Fortis Banque

Plus en détail

N Dénomination Pays d'origine Type de passeport Services / Activités en cours de validité

N Dénomination Pays d'origine Type de passeport Services / Activités en cours de validité Directive MIF Liste des Sociétés de Gestion de Portefeuille Etrangères titulaires du Passeport européen en France et des services / activités 1 1 ACCION H.V. PAYS-BAS Libres Prestations de Services (LPS)

Plus en détail

Préparer un plan de redressement: Retour d expérience

Préparer un plan de redressement: Retour d expérience Juin 2015 Préparer un plan de : Retour d expérience Contact: Stephan De Prins Avantage Reply 5, rue des Colonnes 6e étage 75002 Paris, France phone: +33 (0)1 71 24 12 25 mobile : +33 (0)6 21 71 07 59 s.deprins@reply.eu

Plus en détail

Titrisation et financement de l économie Position des banques centrales

Titrisation et financement de l économie Position des banques centrales Titrisation et financement de l économie Position des banques centrales Sylvie Mathérat Directeur Général Adjoint -Opérations Banque de France 1 Plan 1- Quel rôle pour la titrisation dans le financement

Plus en détail

Rapport semestriel LBPAM RESPONSABLE TRESO. au 30 septembre 2014. FORME JURIDIQUE DE L OPC FCP de droit français. CLASSIFICATION Monétaire Court Terme

Rapport semestriel LBPAM RESPONSABLE TRESO. au 30 septembre 2014. FORME JURIDIQUE DE L OPC FCP de droit français. CLASSIFICATION Monétaire Court Terme Rapport semestriel au 30 septembre 2014 LBPAM RESPONSABLE TRESO Part «E» Part «I» Part «T» Part «G1» FORME JURIDIQUE DE L OPC FCP de droit français CLASSIFICATION Monétaire Court Terme AFFECTATION DES

Plus en détail

BNP Paribas Money Prime Euro SRI

BNP Paribas Money Prime Euro SRI BNP Paribas Money Prime Euro SRI 1 RAPPORT EXTRA-FINANCIER BNP Paribas Money Prime Euro SRI I 29 juin 2012 I Politique d investissement ISR BNP Paribas Money Prime Euro SRI est un fonds monétaire investit

Plus en détail

Matinale Recherche. «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao

Matinale Recherche. «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao Matinale Recherche «G20 & Global Systemic Risk : how to differentiate Insurance vs Banking challenges?» avec Amélie de Montchalin et Zhili Cao INFORMATIONS PRATIQUES FORMAT Matinale Recherche DATE 15 octobre

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE - CREDIT LYONNAIS

CREDIT AGRICOLE - CREDIT LYONNAIS CREDIT AGRICOLE - CREDIT LYONNAIS CREDIT AGRICOLE - CREDIT LYONNAIS Un groupe bancaire européen de tout premier plan Une vocation historique de banque universelle Une forte ambition de développement pour

Plus en détail

À VOS CÔTÉS LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG. Données chiffrées au 31/12/2012

À VOS CÔTÉS LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG. Données chiffrées au 31/12/2012 BGL BNP Paribas S.A. (50, avenue J.F. Kennedy L-2951 Luxembourg R.C.S. Luxembourg : B6481) Communication Mars 2013 LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG À VOS CÔTÉS 2013 Données chiffrées au 31/12/2012 Le

Plus en détail

Leçon 3 - Les transformations de l industrie bancaire française

Leçon 3 - Les transformations de l industrie bancaire française Leçon 3 - Les transformations de l industrie bancaire française Sommaire I - La mutation permanente du secteur bancaire français 1.1 - Le poids économique du secteur bancaire et financier 1.2 - L indispensable

Plus en détail

BGL BNP Paribas S.A. (50, avenue J.F. Kennedy L-2951 Luxembourg R.C.S. Luxembourg : B6481) Communication Juillet 2015 Données chiffrées au 31/12/2014

BGL BNP Paribas S.A. (50, avenue J.F. Kennedy L-2951 Luxembourg R.C.S. Luxembourg : B6481) Communication Juillet 2015 Données chiffrées au 31/12/2014 LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG A vos côtés en 2015 BGL BNP Paribas S.A. (50, avenue J.F. Kennedy L-2951 Luxembourg R.C.S. Luxembourg : B6481) Communication Juillet 2015 Données chiffrées au 31/12/2014

Plus en détail

Favoriser l épargne longue

Favoriser l épargne longue Favoriser l épargne longue Contexte et réglementations assurance 6è Forum International Economique et Financier de Paris, 6 juin 2013 Introduction générale et sommaire Allocation d actifs des assureurs

Plus en détail

BANQUES FRANCAISES : Enjeux concurrentiels et réglementaires.

BANQUES FRANCAISES : Enjeux concurrentiels et réglementaires. BANQUES FRANCAISES : Enjeux concurrentiels et réglementaires. Décembre 2015 I LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE AU CŒUR DU MODELE BANCAIRE FRANCAIS 2 Un modèle de banque universelle au service de tous les clients

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT ET PRIVATE EQUITY! EUROPE, CENTRE MONDIAL DE LA DISTRIBUTION DE FONDS!

FONDS D INVESTISSEMENT ET PRIVATE EQUITY! EUROPE, CENTRE MONDIAL DE LA DISTRIBUTION DE FONDS! FONDS D INVESTISSEMENT ET PRIVATE EQUITY EUROPE, CENTRE MONDIAL DE LA DISTRIBUTION DE FONDS Nos panélistes Modérateur: Charles Muller, Partner, KPMG Experts: Frédéric Bompaire, Head of Public Affairs,

Plus en détail

Fonds de placement étrangers Mutations - Septembre 2006

Fonds de placement étrangers Mutations - Septembre 2006 Fonds de placement étrangers Mutations - Septembre 2006 Autorisés à la distribution en Suisse : ACMBernstein SICAV - Asian Technology Portfolio ACMBernstein SICAV - International Health Care Portfolio

Plus en détail

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions PARAMETRE DE MARCHE Rapport au 30 mars 2012 Paramètres de marché au 30 mars 2012 Le premier trimestre de l année 2012 a été marqué par l apaisement des tensions sur les dettes souveraines et une nette

Plus en détail

Une question de normalisation internationale : la dépréciation des instruments de capitaux propres

Une question de normalisation internationale : la dépréciation des instruments de capitaux propres Une question de normalisation internationale : la dépréciation des instruments de capitaux propres La dépréciation des instruments de capitaux propres classés en disponibles à la vente repose sur la mise

Plus en détail

Des évolutions favorables à la concentration des banques

Des évolutions favorables à la concentration des banques 8 février 8 - N 57 Des évolutions favorables à la concentration des banques RECHERCHE ECONOMIQUE Rédacteur : Patrick ARTUS Nous pensons que les évolutions récentes, étant favorables aux banques de grande

Plus en détail

Fonds de placement étrangers Mutations - Septembre 2005

Fonds de placement étrangers Mutations - Septembre 2005 Fonds de placement étrangers Mutations - Septembre 2005 Autorisés à la distribution en Suisse : Activest GlobalDepot Defensiv Activest GlobalDepot Dynamisch Activest Investmentgesellschaft Schweiz AG,

Plus en détail

IDEES GESTION TAUX AVRIL 2015. www.nam.natixis.com

IDEES GESTION TAUX AVRIL 2015. www.nam.natixis.com IDEES GESTION TAUX Document destiné aux clients professionnels AVRIL 2015 L évolution du marché des ABS européens ÉLÉMENTS-CLÉS uro crisis unveiled credit risk in government bonds Investors faced with

Plus en détail

Fonds de placement étrangers Mutations Avril 2005

Fonds de placement étrangers Mutations Avril 2005 Fonds de placement étrangers Mutations Avril 2005 Autorisés à la distribution en Suisse : Capital @ Work Umbrella Fund - Bonds @ Work Capital @ Work Umbrella Fund - Inflation @ Work CENTRALE ACTIONS (EURO)

Plus en détail

Policy Paper n 2 - Labex Réfi

Policy Paper n 2 - Labex Réfi Policy Paper n 2 - Labex Réfi Taxe sur les transactions financières : une taxe Pigou, pas une taxe Tobin Marius Frunza, Didier Marteau Janvier 2013 Taxe sur les transactions financières : une taxe Pigou,

Plus en détail

Investimenti collettivi di capitale esteri Mutazioni - Luglio 2014

Investimenti collettivi di capitale esteri Mutazioni - Luglio 2014 Investimenti collettivi di capitale esteri Mutazioni - Luglio 2014 Approvato alla distribuzione in o partire della Svizzera: ABN AMRO Multi-Manager Funds Aristotle US Equities (F01036687) Pzena European

Plus en détail

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel

Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel Obligations Le crédit investment grade : les opportunités d investissement dans le contexte de marché actuel AUTEUR : LAETITIA TALAVERA-DAUSSE Tout au long de l année en Europe, plusieurs événements ont

Plus en détail

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI Introduction Mémoire de la City of London Corporation Présenté par le bureau du développement

Plus en détail

UNE HISTOIRE RECENTE DU RISQUE DE CREDIT

UNE HISTOIRE RECENTE DU RISQUE DE CREDIT ESILV UNE HISTOIRE RECENTE DU RISQUE DE CREDIT Vivien BRUNEL 05/12/2014 1 AGENDA INTRODUCTION LE TRANSFERT DU RISQUE DE CREDIT A. DERIVES DE CREDIT B. TITRISATION LA CRISE DES SUBPRIMES ET SES PROLONGEMENTS

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. 5 Octobre 2009. LuxFLAG décerne son Label Microfinance à un Véhicule d Investissement en Microfinance (VIM): Advans S.A.

COMMUNIQUE DE PRESSE. 5 Octobre 2009. LuxFLAG décerne son Label Microfinance à un Véhicule d Investissement en Microfinance (VIM): Advans S.A. COMMUNIQUE DE PRESSE 5 Octobre 2009 LuxFLAG décerne son Label Microfinance à un Véhicule d Investissement en Microfinance (VIM): Advans S.A. SICAR L agence Luxembourgeoise de labellisation des fonds (LuxFLAG),

Plus en détail

Fonds de placement étrangers Mutations - Mars 2006

Fonds de placement étrangers Mutations - Mars 2006 Fonds de placement étrangers Mutations - Mars 2006 Autorisés à la distribution en Suisse : AIG SICAV - AIG Equity Fund Small & Mid Caps Switzerland AIG Privat Bank AG, Zürich AMCFM Global Opportunities

Plus en détail

LES ENJEUX DU MARCHE DE LA TITRISATION Reprise ou soubresaut?

LES ENJEUX DU MARCHE DE LA TITRISATION Reprise ou soubresaut? 1 LES ENJEUX DU MARCHE DE LA TITRISATION Reprise ou soubresaut? Etude Ailancy dans le cadre de sa réflexion sur le financement de l économie Novembre 2015 2 1. Les enjeux du marché de la titrisation 2.

Plus en détail

Bâle II. Changements en cours. Janvier 2010

Bâle II. Changements en cours. Janvier 2010 Bâle II Changements en cours Janvier 2010 Sommaire Renforcer de la résistance du secteur bancaire Les raisons des changements. Les fonds propres. Risque de contrepartie. Introduction d un ratio de levier

Plus en détail

Réflexions sur les causes et conséquences de la crise financière Axel Miller Managing Director Partner PETERCAM

Réflexions sur les causes et conséquences de la crise financière Axel Miller Managing Director Partner PETERCAM Forum Financier, Namur 25 Novembre 2009 Réflexions sur les causes et conséquences de la crise financière Axel Miller Managing Director Partner PETERCAM 700 Subprimes USA : issuance of private-label RMBS

Plus en détail

I N V I T A T I O N Cycle de formation

I N V I T A T I O N Cycle de formation I N V I T A T I O N Cycle de formation Comprendre les conditions de financement des PME post-crise De 8h30 à 14h - CGPME 75 19 rue de l Amiral d Estaing 75116 Paris OBJECTIF DU SEMINAIRE : Les PME sont

Plus en détail

La loi qui valait 300 milliards d euros

La loi qui valait 300 milliards d euros David Benamou +44 330822 03 74 david.benamou@axiom-ai.com Philip Hall +33 1 44 69 43 91 p.hall@axiom-ai.com Jérôme Legras +44 330 822 03 75 Jerome.legras@axiom-ai.com Adrian Paturle +33 1 44 69 43 92 adrian.paturle@axiom-ai.com

Plus en détail

Communiqué de presse. Succès de l introduction en bourse de SPIE sur Euronext Paris

Communiqué de presse. Succès de l introduction en bourse de SPIE sur Euronext Paris 1 Communiqué de presse Succès de l introduction en bourse de sur Euronext Paris Cergy, le 9 juin 2015 Le montant global de l offre s élève à 939,1 millions d euros (en ce compris l exercice intégral de

Plus en détail

Responsabilité Sociale et Environnementale

Responsabilité Sociale et Environnementale Responsabilité Sociale et Environnementale Paris Juin 2011 1 Synthèse Groupe Stratégie de croissance Gouvernement d entreprise 2 Evolution des résultats de BNP Paribas de 1993 à 2010 En M 31/12/1993 (BNP)

Plus en détail

Banque et Assurance Les Echos 7 ème conférence annuelle 13 Avril 2012. Economie Finance et Stratégie

Banque et Assurance Les Echos 7 ème conférence annuelle 13 Avril 2012. Economie Finance et Stratégie Banque et Assurance Les Echos 7 ème conférence annuelle 13 Avril 2012 I. Les changements règlementaires 1. Les changements règlementaires concernent non seulement les banques mais aussi l ensemble du système

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 21 décembre 2009

COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 21 décembre 2009 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 21 décembre 2009 NE PAS DIFFUSER AUX ETATS-UNIS D AMERIQUE, AU CANADA, EN AUSTRALIE OU AU JAPON REXEL ALLONGE LA MATURITE DE SA DETTE ET AMELIORE SA FLEXIBILITE FINANCIERE

Plus en détail

Après une pause-café, trois ateliers auront lieu simultanément, chacun avec un thème différent:

Après une pause-café, trois ateliers auront lieu simultanément, chacun avec un thème différent: Madame, Monsieur, ALFI, l Association Luxembourgeoise des Fonds d Investissement a le plaisir de vous inviter à son prochain séminaire sur l industrie des fonds qui se déroulera le: Vendredi 5 octobre

Plus en détail

Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay. La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40

Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay. La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40 Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40 Introduction Les informations présentes dans ce baromètre sont issues de la base

Plus en détail

Une banque peut-elle être engagée et responsable?

Une banque peut-elle être engagée et responsable? Une banque peut-elle être engagée et responsable? 18 juin 2014 Eric Cochard CSE / Développement Durable 1 La Responsabilité Sociétale d Entreprise (RSE) chez Crédit Agricole CIB 2 La mise en œuvre : les

Plus en détail

AXA Distributors Le réseau de distribution aux tiers. Septembre 2004

AXA Distributors Le réseau de distribution aux tiers. Septembre 2004 AXA Distributors Le réseau de distribution aux tiers Septembre 2004 Notre mission Confier les produits et les services d AXA à des professionnels de la vente. Tous les jours French Media Trip September

Plus en détail

Communication sur nos fonds monétaires

Communication sur nos fonds monétaires Les marchés financiers ont reculé la semaine dernière sous l effet des publications de bénéfices de grandes banques américaines. Merrill Lynch a déprécié des actifs hypothécaires pour un montant de 7,9mds

Plus en détail

PPP d infrastructures : les nouvelles voies du financement Jean BENSAID, DG de CDC Infrastructure www.cdcinfrastructure.com

PPP d infrastructures : les nouvelles voies du financement Jean BENSAID, DG de CDC Infrastructure www.cdcinfrastructure.com PPP d infrastructures : les nouvelles voies du financement Jean BENSAID, DG de CDC Infrastructure www.cdcinfrastructure.com Séminaire du centre Cournot, 20 juin 2013 Trois grands actifs d infrastructure

Plus en détail

Point de vue sur les obligations vertes

Point de vue sur les obligations vertes sur les obligations vertes Avril 2014 Les obligations vertes sont-elles différentes des autres types d obligations? 1 La Climate Bond Initiative est un «organisme à but non-lucratif appuyant les investisseurs

Plus en détail

Société Générale Corporate & Investment Banking a occupé en 2005 de très bonnes positions sur les marchés de capitaux en euros.

Société Générale Corporate & Investment Banking a occupé en 2005 de très bonnes positions sur les marchés de capitaux en euros. Communiqué de presse Paris, le 24 janvier 2006 renforce sa position sur les marchés de capitaux en euros, les produits dérivés et les financements structurés en 2005 a continué à enregistrer d excellentes

Plus en détail

Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien

Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien C O M M U N I Q U E D E P R E S S E Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien Le plan stratégique de développement durable de

Plus en détail

TRAITEMENT DES FONDS DE DETTE MEZZANINE SOUS SOLVENCY II

TRAITEMENT DES FONDS DE DETTE MEZZANINE SOUS SOLVENCY II TRAITEMENT DES FONDS DE DETTE MEZZANINE SOUS SOLVENCY II IDINVEST PARTNERS - DéCEMBRe 2013 sol ven cyii traitement des fonds de dette mezzanine sous solvency II La réglementation Solvabilité 2 est structurée

Plus en détail

Avril 2014. Classement de la Gestion Déléguée Institutionnelle en France IX e édition. Amsterdam Dubai London Montréal Munich New York Paris

Avril 2014. Classement de la Gestion Déléguée Institutionnelle en France IX e édition. Amsterdam Dubai London Montréal Munich New York Paris Classement de la Gestion Déléguée Institutionnelle en France IX e édition Avril 2014 Amsterdam Dubai London Montréal Munich New York Paris This report is solely for the use of client personnel. No part

Plus en détail

Réunion Solvabilité 2

Réunion Solvabilité 2 Réunion Solvabilité 2 «Présentation Matrice du Club AMPERE» 9 septembre 2014 Alban JARRY Directeur du Programme Solvency 2 de La Mutuelle Générale La Mutuelle Générale, une entreprise de l économie sociale

Plus en détail

L acceptabilité des fonds souverains

L acceptabilité des fonds souverains L acceptabilité des fonds souverains Pierre-Ignace Bernard Directeur Associé, McKinsey Ce rapport est exclusivement réservé au personnel de notre client. Il ne peut être diffusé, cité ni reproduit, intégralement

Plus en détail

Contexte de marché au 30 juin 2010

Contexte de marché au 30 juin 2010 DeriveXperts Spécialiste de la valorisation indépendante des produits structurés Contexte de marché au 30 juin 2010 Le second trimestre 2010 a vu se développer une crise dont le déclenchement a été une

Plus en détail

Formation. Langues. Compétences. Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris

Formation. Langues. Compétences. Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris Gilbert Issard 199, rue Saint Charles 75015 Paris Téléphone Domicile : 01 46 51 72 75 Portable : 06 64 89 06 58 Email : gilbert@issard.com Blog : blog.issard.com Site : www.issard.com Né le 2 novembre

Plus en détail

Climate bonds. Insérez dans ce cadre une image issue de la banque d images. Les attentes d un investisseur institutionnel français

Climate bonds. Insérez dans ce cadre une image issue de la banque d images. Les attentes d un investisseur institutionnel français CNP Assurances Colloque CDC Climat 4 juin 213 Insérez dans ce cadre une image issue de la banque d images Climate bonds Les attentes d un investisseur institutionnel français CNP Assurances : quelques

Plus en détail

Découvrez les avantages du trading électronique sur le marché obligataire

Découvrez les avantages du trading électronique sur le marché obligataire Découvrez les avantages du trading électronique sur le marché obligataire Un point d accès unique pour le marché obligataire L activité des marchés a été récemment confrontée à une croissance des émissions

Plus en détail

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance. PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 31 décembre 2013 Paramètres de marché au 31 décembre 2013 Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Plus en détail

2. Une rentabilité confortée par la hausse du produit net bancaire PNB et la baisse du coût du risque

2. Une rentabilité confortée par la hausse du produit net bancaire PNB et la baisse du coût du risque . Une rentabilité confortée par la hausse du produit net bancaire PNB et la baisse du coût du risque Après une année 9 encore impactée par la crise pour certains établissements, l amélioration en 1 de

Plus en détail

4. LA NOUVELLE ORGANISATION DU CONTRÔLE PRUDENTIEL AU ROYAUME-UNI ET AUX PAYS-BAS

4. LA NOUVELLE ORGANISATION DU CONTRÔLE PRUDENTIEL AU ROYAUME-UNI ET AUX PAYS-BAS 4. LA NOUVELLE ORGANISATION DU CONTRÔLE PRUDENTIEL AU ROYAUME-UNI ET AUX PAYS-BAS Les rapides évolutions auxquelles est confronté le monde financier (désintermédiation, internationalisation, progrès technologiques,

Plus en détail

Séminaire EIFR / Covered bonds et titrisation Intérêt des covered bonds pour les investisseurs institutionnels

Séminaire EIFR / Covered bonds et titrisation Intérêt des covered bonds pour les investisseurs institutionnels 4 avril 2014 Séminaire EIFR / Covered bonds et titrisation Intérêt des covered bonds pour les investisseurs institutionnels Sommaire 1. Cadre légal français / focus SFH 2. Caractéristiques des crédits

Plus en détail

Liberty 2 invest. Proposition d'assurance

Liberty 2 invest. Proposition d'assurance Liberty 2 invest MARCHé france Proposition d'assurance TOP FUND Rapport de gestion 2012 TOP FUND RAPPORT DE GESTION 01/03/2013 Editorial L année 2012 s achève sur une performance positive pour la quasi-totalité

Plus en détail

dans le cadre de son introduction en bourse

dans le cadre de son introduction en bourse C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Elior place avec succès environ 847 millions d euros dans le cadre de son introduction en bourse Paris, le 11 juin 2014 Offre souscrite pour un montant global de 847

Plus en détail

Soutien de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement aux entreprises actives au Maroc

Soutien de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement aux entreprises actives au Maroc Soutien de la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement aux entreprises actives au Maroc Sommaire 1. 2. 17 mars 2015 European Bank for Reconstruction and Development 2015 2 À propos

Plus en détail

BCGE. Profession de foi de la BCGE

BCGE. Profession de foi de la BCGE L investissement en entreprise Profession de foi de la BCGE Septembre 2012 Sommaire 1. La BCGE est bien placée pour connaître les entreprises 2. La performance est produite par l économie réelle et ses

Plus en détail

Communiqué de presse La Catalytic Finance Initiative

Communiqué de presse La Catalytic Finance Initiative Communiqué de presse La Catalytic Finance Initiative, qui réunit banques et investisseurs, engage 8 milliards de dollars en faveur de projets de développement durable à fort impact AllianceBernstein, Babson

Plus en détail

Association PME & Créateurs d Entreprise

Association PME & Créateurs d Entreprise Association PME & Créateurs d Entreprise Lausanne 27 mai 2011 1 De 1990 à 1996 1990: Démarrage enthousiaste avec un capital de CHF 160k 1991: Première restructuration 1992: Vente des deux premières licences

Plus en détail

Matinale Recherche. avec Mathieu VAISSIE

Matinale Recherche. avec Mathieu VAISSIE Matinale Recherche «Diversification à un Prix Raisonnable» Comment intégrer les stratégies alternatives de façon optimale dans une gestion actif/passif? avec Mathieu VAISSIE La dernière crise systémique

Plus en détail

Responsabilité sociale et pratiques des banques face à l'optimisation et l'évasion fiscales

Responsabilité sociale et pratiques des banques face à l'optimisation et l'évasion fiscales Responsabilité sociale et pratiques des banques face à l'optimisation et l'évasion fiscales Constats tirés de l analyse sectorielle de Vigeo Fouad Benseddik, 2 juin 2014 Risque d évasion fiscale: un changement

Plus en détail

LAZARD FRERES GESTION S.A.S. OBJECTIF CREDIT FI. Fonds Commun de Placement. Rapport Semestriel à fin Septembre 2015. OPC du groupe LAZARD

LAZARD FRERES GESTION S.A.S. OBJECTIF CREDIT FI. Fonds Commun de Placement. Rapport Semestriel à fin Septembre 2015. OPC du groupe LAZARD LAZARD FRERES GESTION S.A.S. OBJECTIF CREDIT FI. Fonds Commun de Placement Rapport Semestriel à fin Septembre 2015 OPC du groupe LAZARD Siège social : 25, rue de Courcelles, 75008 Paris SAS au capital

Plus en détail

F. Vilnet. Association des professionnels de la réassurance en France

F. Vilnet. Association des professionnels de la réassurance en France La réassurance r Journée Benfield,, Mai 2007 F. Vilnet 1 Sommaire L évolution de la réassurancer Mondialisation Extension Européanisation Evolution La réassurance r Evolution de la Place Situation de la

Plus en détail

BILAN DEFINITIF Des FUSIONS-ACQUISITIONS Pour le MARCHE DOMESTIQUE FRANCAIS

BILAN DEFINITIF Des FUSIONS-ACQUISITIONS Pour le MARCHE DOMESTIQUE FRANCAIS Contact: Bruno Rossi IB/CM (0) 20 7369 7511 bruno.rossi@tfeurope.com For Immediate Release BILAN DEFINITIF Des FUSIONS-ACQUISITIONS Pour le MARCHE DOMESTIQUE FRANCAIS Bruno Rossi, analyste spécialisé de

Plus en détail

Bérangère PAGÈS Directeur des Relations avec les Entreprises 4 novembre 2010

Bérangère PAGÈS Directeur des Relations avec les Entreprises 4 novembre 2010 Petit-déjeuner Fundraising Enseignement Supérieur - 1 Bérangère PAGÈS Directeur des Relations avec les Entreprises 2 1 Etatdes lieux: Les relations avec les entreprises sont relativement codées Les entreprises

Plus en détail

Actifs gérés en extinction

Actifs gérés en extinction 15 juin 2010 Actifs gérés en extinction Des risques sous contrôle Michel Péretié Directeur de la Banque de Financement et d Investissement Actifs gérés en extinction: une analyse externe confirme le niveau

Plus en détail

Le paysage européen du financement de l immobilier

Le paysage européen du financement de l immobilier Finance 13 Coup de projecteur sur le shadow banking par Anne-Céline Cambier Analyste senior, IEIF Le désengagement partiel des banques dans le financement de l immobilier a laissé la place à d autres prêteurs.

Plus en détail

Fonds de placement étrangers Mutations - Décembre 2005

Fonds de placement étrangers Mutations - Décembre 2005 Fonds de placement étrangers Mutations - Décembre 2005 Autorisés à la distribution en Suisse : Activest GlobalDepot - Offensiv Activest Investmentgesellschaft Schweiz AG, Bern AQUILA CAPITAL FONDS - China

Plus en détail

sur les placements de la Caisse de prévoyance du personnel de l Etat (Directives de placement)

sur les placements de la Caisse de prévoyance du personnel de l Etat (Directives de placement) Etat au.9. Directives du 8 décembre 4 sur les placements de la Caisse de prévoyance du personnel de l Etat (Directives de placement) Le comité de la Caisse de prévoyance du personnel de l Etat Vu la loi

Plus en détail

Compte-rendu de la conférence Le développement des relations financières France-Chine Assemblée Nationale, Paris - 11 janvier 2012

Compte-rendu de la conférence Le développement des relations financières France-Chine Assemblée Nationale, Paris - 11 janvier 2012 Table ronde n 1: Financement des entreprises et internationalisation, l apport du capital investissement transfrontalier Modérateur: M. Jean-Marc Vittori, journaliste économique, Les Echos Intervenants:

Plus en détail

BNP Paribas Mois. I 29 Mars 2013 I RAPPORT EXTRA-FINANCIER. BNP Paribas Mois 1. Politique d investissement ISR

BNP Paribas Mois. I 29 Mars 2013 I RAPPORT EXTRA-FINANCIER. BNP Paribas Mois 1. Politique d investissement ISR BNP Paribas Mois 1 RAPPORT EXTRA-FINANCIER BNP Paribas Mois I 29 Mars 2013 I Politique d investissement ISR BNP Paribas Mois est un fonds monétaire investit dans des Titres de Créances Négociables (T.C.N)

Plus en détail

Informations sur Atradius Notation

Informations sur Atradius Notation Informations sur Atradius Notation Décembre 2013 Atradius N.V. Atradius est le numéro 2 mondial de l assurance-crédit et du cautionnement, et le leader de ces solutions pour les multinationales, avec une

Plus en détail

ASSOCIATION LUXEMBOURGEOISE DES JURISTES DE DROIT BANCAIRE

ASSOCIATION LUXEMBOURGEOISE DES JURISTES DE DROIT BANCAIRE ASSOCIATION LUXEMBOURGEOISE DES JURISTES DE DROIT BANCAIRE www.aljb.lu LES BUTS DE L ASSOCIATION L ALJB est une association sans but lucratif de droit luxembourgeois créée le 2 avril 1982. Elle a pour

Plus en détail

Défi pour la transparence

Défi pour la transparence FINANCIAL SERVICES Défi pour la transparence 6 ème édition Communication financière des banques européennes en Les banques dans la tourmente européenne kpmg.fr Introduction Dans un contexte économique

Plus en détail

La première revue française des rapprochements d entreprises. Fusions Acquisitions

La première revue française des rapprochements d entreprises. Fusions Acquisitions La première revue française des rapprochements d entreprises Fusions Acquisitions & Bimestriel janvier-février 2010 N 234-235 Palmarès des conseillers financiers en fusions-acquisitions EXCLUSIF magazine

Plus en détail

Présentation aux investisseurs

Présentation aux investisseurs Union européenne AAA/Aaa/AA+/AAA Présentation aux investisseurs Janvier 2016 Commission européenne DG Affaires économiques et financières Cadre de financement La Commission européenne gère, au nom de l

Plus en détail

MASTER. master222.dauphine.fr GESTION D ACTIFS ASSET MANAGEMENT. Formation en alternance, initiale et continue FINANCE

MASTER. master222.dauphine.fr GESTION D ACTIFS ASSET MANAGEMENT. Formation en alternance, initiale et continue FINANCE MASTER FINANCE 222 GESTION D ACTIFS ASSET MANAGEMENT Formation en alternance, initiale et continue master222.dauphine.fr Le mot du directeur La gestion d actifs fait appel à des techniques et à des procédures

Plus en détail

Les nouveaux instruments financiers

Les nouveaux instruments financiers Les nouveaux instruments financiers 8 février 2005 Jean-Paul Laurent Professeur à l ISFA, Université Lyon 1 «Imaginons que nous puissions introduire dans le système économique toutes les institutions possibles

Plus en détail

MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS

MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS . MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS Objectifs et politique d investissement : Profil de risque et de rendement A risque plus faible, A risque plus élevé,

Plus en détail

Rencontres Economiques. Septembre 2012

Rencontres Economiques. Septembre 2012 Rencontres Economiques Septembre 2012 Développement des Sociétés Chinoises en France France = 3 ème partenaire en Europe 90 s : Emergence des Investissements Chinois Banque, Ressources Naturelles Secteur

Plus en détail

T T A M. Your performance is our main goal. Augmenter son patrimoine 249 fois depuis 1900

T T A M. Your performance is our main goal. Augmenter son patrimoine 249 fois depuis 1900 T T A M Augmenter son patrimoine 249 fois depuis 1900 Malgré les guerres et la grande crise de 1930, un patrimoine investi en actions dans le monde a augmenté 249 fois en valeur réelle (après inflation)

Plus en détail

Les résultats des grandes banques internationales depuis le début de 2006

Les résultats des grandes banques internationales depuis le début de 2006 Les résultats des grandes banques internationales depuis le début de 2006 Alain TOURNIER, Catherine GOUTEROUX Secrétariat général de la Commission bancaire Direction de la Surveillance générale du Système

Plus en détail

RÉGULATION FINANCIÈRE

RÉGULATION FINANCIÈRE Les débats seront animés par la rédaction de L'AGEFI 5 è RENCONTRE D ACTUALITE RÉGULATION FINANCIÈRE Plus sûre, plus transparente, ou plus complexe quelle nouvelle Europe de la finance en 2015? Jeudi 11

Plus en détail

SG Corporate & Investment Banking renforce son équipe Vente et Trading Actions et dynamise son offre client

SG Corporate & Investment Banking renforce son équipe Vente et Trading Actions et dynamise son offre client Communiqué de presse Paris, le 25 Octobre 2005 SG Corporate & Investment Banking renforce son équipe Vente et Trading Actions et dynamise son offre client SG Corporate & Investment Banking (SG CIB) a renforcé

Plus en détail

Politique d exécution des ordres sur instruments financiers (ci-après la «Politique»)

Politique d exécution des ordres sur instruments financiers (ci-après la «Politique») Politique d exécution des ordres sur instruments financiers (ci-après la «Politique») I. Champ d application La présente Politique établit la méthodologie mise en place et suivie par Intesa Sanpaolo Bank

Plus en détail

Conférence Solvabilité 2

Conférence Solvabilité 2 Conférence Solvabilité 2 «Concevoir un système de gestion des risques» 17 juin 2014 Alban JARRY Directeur du Programme Solvency 2 de La Mutuelle Générale La Mutuelle Générale, une entreprise de l économie

Plus en détail

DÉFI POUR LA TRANSPARENCE

DÉFI POUR LA TRANSPARENCE Financial services DÉFI POUR LA TRANSPARENCE L affirmation d un nouveau modèle bancaire kpmg.fr 2 Défi pour la transparence 2015 Pour la neuvième année consécutive, nous avons réalisé une étude comparative

Plus en détail

408,6 M 66,4 M. Chiffres clés 2010. de PNB. de résultat net. collaborateurs. Nicolas Chanut. L année 2010 a été marquée par deux faits importants :

408,6 M 66,4 M. Chiffres clés 2010. de PNB. de résultat net. collaborateurs. Nicolas Chanut. L année 2010 a été marquée par deux faits importants : Exane en bref Chiffres clés 2010 408,6 M de PNB 66,4 M de résultat net 880 collaborateurs L année 2010 a été marquée par deux faits importants : L Asset Management a atteint une taille critique en termes

Plus en détail

Solvency II : la compliance modulaire. Ary Elbaz

Solvency II : la compliance modulaire. Ary Elbaz Solvency II : la compliance modulaire Ary Elbaz Sommaire SIX et la réglementation : notre engagement Solvency II : approche de SIX Financial Les types de données impactés Des offres modulables pour répondre

Plus en détail

Fonds Standard Life HEC Montréal

Fonds Standard Life HEC Montréal Fonds Standard Life HEC Montréal RECRUTEMENT Printemps 2015 Si les marchés boursiers, la gestion de portefeuille et l analyse de titre vous intéressent, le Fonds Standard Life - HEC Montréal a quelque

Plus en détail

Les banques en 2007. Données individuelles. Fédération belge du secteur financier. les banques en 2007 - données individuelles FEBELFIN

Les banques en 2007. Données individuelles. Fédération belge du secteur financier. les banques en 2007 - données individuelles FEBELFIN Les banques en 2007 Données individuelles Fédération belge du secteur financier 1 Toute citation est autorisée moyennant indication de la source. FÉDÉRATION BELGE DU SECTEUR FINANCIER (FEBELFIN), Rue d

Plus en détail

APTimum Conseil. Risque de Liquidité. Respecter avec APT la circulaire CSSF 11-512. Dr. L. Neuberg. BCEE Asset Management

APTimum Conseil. Risque de Liquidité. Respecter avec APT la circulaire CSSF 11-512. Dr. L. Neuberg. BCEE Asset Management Risque de Liquidité Respecter avec APT la circulaire CSSF 11-512 Dr. L. Neuberg BCEE Asset Management Agenda 1. Introduction 2. Méthode 3. Mise en place 4. Exemples 5. Conclusion 1. Introduction : Contexte

Plus en détail