généralités Infections à Herpès virus généralités généralités généralités Virus:

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "généralités Infections à Herpès virus généralités généralités généralités Virus:"

Transcription

1 généralités Infections à Herpès virus Virus: S. Nguyen 03/2005 multiplication intracellulaire taille: nanomètre pls composants: -acide nucléique (ADN, ARN) -capside -enveloppe ou non généralités herpès virus: ADN double brin + capside icosaédrique + enveloppe généralités 8 Herpès virus humains: généralités Caractéristiques communes (1): herpes simplex virus 1 et 2 : HSV 1 et 2 - virus : VZV Epstein Barr Virus : EBV Cytomégalovirus : CMV Human Herpes virus 7 et 8 : HHV7 et 8 Human Herpes virus 6 : HHV6 latence et persistance après l infection: HSV 1 et 2, et VZV: ds ganglions sensitifs CMV: ds monocytes et macrophages EBV: ds Lymphocytes B et cellules épith. HHV6: ds cellules mononuclées sg et glandes salivaires HHV8: ds cellules endothéliales 1

2 Généralités Caractéristiques communes (2): récurrences: symptomatiques ou non (excrétion virale asymptomatique) plus fréquentes si dépression de l immunité cellulaire généralités Les différentes infections virales Caractéristiques communes (3): l organisme se défend avec l immunité cellulaire => formes graves si immunodépression cellulaire (transplantés, corticoides, VIH ) 2

3 généralités Expression clinique: Immunocompétent Varicelle- : VZV Primo-infection Phase de persistance virale Primo-infection Phase de persistance virale Immunodéprimé Varicelle- : VZV primo-infection à VZV = virus latent dans ganglion sensitif Introduction forme typique formes compliquées diagnostic traitement réactivation symptomatique = Zona Varicelle- introduction VZV : virus de la et du = primo-infection = récurrence Homme : seul réservoir du virus Forme typique bénigne: Incubation : 14 jours - inapparente enfant d âge scolaire, pas d ATCD de, notion de contage dans les 15j Contamination : contagiosité +++ salive vésicules fièvre modérée: 38 C Adénopathies cervicales et atteinte cutanée 3

4 Varicelle évolution de l aspect: Macule => vésicule => croûte forme typique évolution topographique =>en plusieurs phases successives : Éruption maculeuse et prurigineuse -évolution de l aspect -évolution de la topographie cuir chevelu, tronc, muqueuses membres avec respect zones palmo-plantaires visage Atlas tunisien de dermatologie Forme typique (suite) Complications : surinfection, neurologique Guérison spontanée en 15 jours Formes compliquées: 1- adulte 2- immunodéprimé 3- nouveau-né 4- congénitale Formes compliquées : 1- adulte : rare mais + grave parfois atteinte pulmonaire survenant 1 à 6 jours après l éruption : toux, hémoptysie, dyspnée, fièvre, insuff.respiratoire aigue Tabac +++ Formes compliquées : 2- immunodéprimé : lésions bulleuses, Atlas tunisien de dermatologie hémorragiques, dissémination à tous les organes 4

5 Formes compliquées: 3- nouveau-né : grave, mortalité : 30 % (5j avant à 2jours après l accouchement) 4- congénitale : lésions cutanées cicatricielles, anomalies oculaires et neurologiques Traitement: symptomatique: ttt local, anti-histaminiques!!! ASPIRINE est contre-indiquée (sd de Reye) traitement antiviral (forme sévère): aciclovir IV (10mg/kg/8h- 8 à 10j) prévention: éviction scolaire jusqu à disparition des croûtes Syndrome de Reye rare complication de, grippe, infections respi. Associé à prise d ASPIRINE enfants +++ encéphalite + hépatite mortalité 30% Introduction clinique complications diagnostic traitement Introduction: Dû à la réactivation du VZV: favorisé par l âge et immunodépression virus dans gglion sensitif survient surtout chez adulte > 50 ans migration vers la peau éruption vésiculeuse localisée au territoire du nerf 5

6 Clinique: Douleur aiguë (brûlure) 2 à 3j placard érythémateux 12 à 24H vésicules/bulles, puis croûtes à J5-J7 En plusieurs poussées --> durée : 3 semaines plusieurs formes topographiques: - thoracique - Zona céphalique - Zona ophtalmique (kératite, paralysie oculo-motrice) Zona ophtalmique Zona intercostal Atlas tunisien de dermatologie Zona Complications: douleurs post-zostériennes ++++ accès paroxystiques plusieurs mois hypoesthésie du territoire atteint généralisé chez l immunodéprimé diagnostic : clinique traitement : - Symptomatique: douleur et soins locaux - Zelitrex : chez l immunocompétent > 50 ans (administration précoce ds 72h) (1gx3/j- 7j) - Zovirax IV : chez l immunodéprimé (10mg/kg/8h) 6

7 Varicelle et Soins locaux: ne pas mettre : talc, crème, pommades, gels, antibiotiques locaux, antiviraux locaux, anesthésiques, colorants utiliser : douches ou bains quotidiens à l eau tiède avec un pain ou savon dermatologique 1- Introduction 2- Primo-infection 3- Récurrences 4- Formes particulières 5- Traitement HSV 1 et HSV 2 Homme : seul réservoir du virus 1- Introduction 2- Primo-infection 3- Récurrences 4- Formes particulières 5- Traitement Transmission : contact direct cutanéomuqueux (baisers, relations sexuelles, materno-foetale) tropisme pour la peau et système nerveux Très répandus: 90% de population infectée à HSV1 Clinique varie selon le virus: HSV1 => 90% herpès buccaux majorité atteinte oculaire HSV2 => 90% herpès génitaux 80% herpès du nouveau-né 7

8 1- Introduction 2- Primo-infection 3- Récurrences 4- Formes particulières 5- Traitement PI Primo-infection à tout âge: HSV1 surtout dans enfance (<4ans) HSV2 surtout adulte jeune (transmission sexuelle) incubation: 2 à 20j (moy. 6j) souvent inapparentes PI gingivostomatite aiguë: enfant de 1 à 4 ans ulcération très douloureuse des muqueuses altération de l état général => souvent hospitalisation résolution en 15 jours PI atteinte oculaire: enfant +++ kérato-conjonctivite PI Herpès cutanés de PI localisés : - herpès traumatique (plaie, brûlure) - faux-panari herpétique PI PI génitale : - surtout HSV2 -femme: vulvo-vaginite (œdème, vésicules), fièvre, AEG, adénopathies inguinales bilat., éruption vésiculeuse - 3 semaines - homme : vésicules et ulcérations, urétrite 2 semaines 8

9 PI herpès néonatal: -contamination lors accouchement -mortalité 85% -atteinte cutanée vésiculeuse diffuse nécrotique et hémorragique, viscérale (ictère, détresse respiratoire) 1- Introduction 2- Primo-infection 3- Récurrences 4- Formes particulières 5- Traitement récurrences récurrences qqs semaines ou mois ou années après PI facteurs déclenchants: - agression physique: froid, soleil - maladies infectieuses: pneumopathie, méningite, grippe - neuropsychique: émotion, stress, fatigue - hormonaux Clinique: sensation de brûlure +/- prurit placard érythémateux +/- œdème vésicules en bouquet croûte, disparition en 10j récurrences récurrences Plusieurs formes topographiques: - herpès labial - herpès génital - herpès oculaire - herpès digital - herpès thoracique herpes labial récidivant = bouton de fièvre 9

10 récurrences Herpès oculaire récidivant 1- Introduction 2- Primo-infection 3- Récurrences 4- Formes particulières 5- Traitement formes particulières méningo-encéphalite herpétique: PI ou récurrence urgence thérapeutique 80 % mortalité sans ttt diagnostic par PL (PCR herpes), et imagerie ttt par Aciclovir IV formes particulières Herpès génital et grossesse: risque pour la mère: forme grave disséminée avec hépatite risque pour l enfant: mort in-utéro, prématurité, ou si proche de l accouchement: herpès néo-natal formes particulières Immunodéprimé: atteinte cutanée et muqueuse diffuse chronique atteinte viscérale formes particulières Sd de Kaposi-juliusberg: - PI ou récurrence herpétique sur dermatose préexistante (dermatite atopique) - atteinte cutanée diffuse, décollement,surinfection bactérienne - fièvre à 40 C et AEG - dissémination viscérale possible 10

11 1- Introduction 2- Primo-infection 3- Récurrences 4- Formes particulières 5- Traitement traitement 2 molécules: aciclovir = Zovirax : per os ou IV ou local valaciclovir = Zelitrex : per os herpès génital: per os : aciclovir ou valaciclovir traitement Herpès cornéen : CI à corticothérapie traitement local par aciclovir (ou IV si forme grave) Encéphalite herpétique : aciclovir IV 10 à 15 mg/kg/8h - 15 à 21j Infections à CMV 1- introduction 2- clinique chez l immuno-compétent 3- clinique chez l immuno-déprimé 4- traitement Infections à CMV Introduction: homme: seul réservoir du virus Anticorps + chez 50 à 80% adultes de >40 ans transmission stt respiratoire, mais aussi salive, sexuelle, urines, lait pb chez l immunodéprimé +++ Infections à CMV Clinique chez l immunocompétent PI: - asymptomatique ou fièvre isolée chez adulte jeune (2 à 6 semaines) récurrences: asymptomatiques 11

12 Infections à CMV Infections à CMV: rétinite Clinique chez l immunodéprimé (+++): infections viscérales (poumon, foie, rein, myocardite, tube digestif ) Rétine normale - transplantation: infection opportuniste la + fréquente - VIH: stade tardif (rétinite, digestive, neuro ) Rétinite à CMV Infections à CMV Traitement: (immunodéprimé) antiviraux: plusieurs molécules Infection à EBV ganciclovir = Cymévan valganciclovir = Rovalcyte cidofovir = Vistide foscarnet = Foscavir 1- introduction 2- clinique 3- traitement Infection à EBV Introduction: virus responsable de la Mononucléose infectieuse transmission stt salivaire => «maladie du baiser» 90% population mondiale virus parfois associé à des cancers (pouvoir transformant) Infection à EBV Clinique: primo-infection: - Asymptomatique chez l enfant - Bruyante chez l adulte et l adolescent: =mononucléose infectieuse fatigue, fièvre 38 C, ANGINE +++ prise amoxicilline=> éruption cutanée (90%) guérison spontanée en 3 à 4 semaines 12

13 Infection à EBV Angine érythématopultacée bilatérale de la MNI Infection à EBV Clinique: Pas de récurrence symptomatique chez le sujet sain lymphomes immunodéprimé (VIH, greffe) +++ Lymphome de Burkitt Infection à EBV Traitement de la MNI: -repos -rarement corticoides (gêne respiratoire, anémie hémolytique) 13

Interactions hôte agent infectieux. Herpesvirus. Ganglion du nerf trijumeau Ganglions sacrés Ganglions rachidiens et des paires crâniennes

Interactions hôte agent infectieux. Herpesvirus. Ganglion du nerf trijumeau Ganglions sacrés Ganglions rachidiens et des paires crâniennes La famille des Herpesviridae comporte une centaine d espèces virales dont 8 sont responsables d infections strictement humaines : HSV-1 et -2, VZV, CMV, HHV6, EBV, HHV7 et HHV8. Ce sont des virus enveloppés

Plus en détail

Antiviraux. Les substances utilisées sont des analogues des nucléosides : elles bloquent la synthèse des acides nucléiques.

Antiviraux. Les substances utilisées sont des analogues des nucléosides : elles bloquent la synthèse des acides nucléiques. Antiviraux I. Généralités Médicaments anti-infectieux utilisés dans la prévention / le traitement de maladies virales : - hépatites virales chroniques - infections à herpesvirus (herpes cutané, génital,

Plus en détail

Module 7 - Edition 2008 - Item 84 page 1 Copyright CMIT ITEM N 84 : INFECTIONS A HERPES VIRUS DE L ENFANT ET DE L ADULTE IMMUNOCOMPETENTS

Module 7 - Edition 2008 - Item 84 page 1 Copyright CMIT ITEM N 84 : INFECTIONS A HERPES VIRUS DE L ENFANT ET DE L ADULTE IMMUNOCOMPETENTS Module 7 - Edition 2008 - Item 84 page 1 ITEM N 84 : INFECTIONS A HERPES VIRUS DE L ENFANT ET DE L ADULTE IMMUNOCOMPETENTS OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer et traiter une poussée d herpès cutané et

Plus en détail

VARICELLE ET ZONA DE L ADULTE ETIOLOGIES DES EXANTHEMES FEBRILES

VARICELLE ET ZONA DE L ADULTE ETIOLOGIES DES EXANTHEMES FEBRILES VARICELLE ET ZONA DE L ADULTE ETIOLOGIES DES EXANTHEMES FEBRILES 22 Février 2006 - IFSI Croix Rouge Française Dr Sarah KHATIBI SMIT- PURPAN - CHU TOULOUSE Varicelle Epidémiologie Due à un herpes virus

Plus en détail

C@mpus National de pédiatrie et chirurgie pédiatrique Auteur : Pr. A. Bourrillon (Hôpital Robert DEBRE Paris) MAJ : 03/01/2006

C@mpus National de pédiatrie et chirurgie pédiatrique Auteur : Pr. A. Bourrillon (Hôpital Robert DEBRE Paris) MAJ : 03/01/2006 Objectifs : Infections à herpès virus de l enfant immunocompétent [et de l adulte : partie non traitée] Item 84 Objectifs pédagogiques nationaux de l ECN : - Diagnostiquer et traiter une poussée d herpès

Plus en détail

HERPES SIMPLEX VIRUS (HSV)

HERPES SIMPLEX VIRUS (HSV) Page 1/11 HERPES SIMPLEX VIRUS (HSV) SOMMAIRE Ce document concerne l'évaluation des risques biologique en milieu de soins. Il est complémentaire du guide EFICATT de l'inrs et a été élaboré puis validé

Plus en détail

HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES

HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES HERPÈS INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition L herpès est une infection systémique qui se manifeste surtout par des lésions muco-cutanées causées par le virus herpès simplex des types 1 et 2. Ne sera abordé

Plus en détail

Infections à Herpesviridae

Infections à Herpesviridae Les herpès virus comprennent le groupe HSV (HSV-1, HSV-2), le virus de la varicelle et du zona (VZV), le virus de la mononucléose infectieuse (EBV), le cytomégalovirus (CMV), l HHV-6, l HHV-7 et l HHV-8.

Plus en détail

Infections virales de la peau

Infections virales de la peau Infections virales de la peau Infections virales de la peau Herpesvirus: HSV1 (et 2) Virus de la varicelle et du zona: VZV Rougeole Rubéole ErythrovirusB19 (Parvovirus B19) Papillomavirus Poxvirus: virus

Plus en détail

Infections à Virus Herpès (herpès, varicelle, zona) Dr Patrick Miailhes

Infections à Virus Herpès (herpès, varicelle, zona) Dr Patrick Miailhes Infections à Virus Herpès (herpès, varicelle, zona) Dr Patrick Miailhes Service de Maladies Infectieuses et tropicales, Hôpital de la Croix-Rousse, Lyon Généralités Caractères res communs à tous les virus

Plus en détail

Item 152: candida, dermatophytes

Item 152: candida, dermatophytes Item 87 Item 152: candida, dermatophytes Facteur favorisant (DB, macération, obésité, défaut d hygiène) à rechercher et à traiter Candida: pathogène peau; saprophyte muqueuse Enduit blanchâtre, détachable,

Plus en détail

Dermatoses fébriles courantes bénignes

Dermatoses fébriles courantes bénignes Dermatoses fébriles courantes bénignes Dr L. HANDIRI GENCEL Praticien attaché Service de dermatologie pédiatrique du Pr TAIEB Hôpital des enfants Bordeaux Dermatoses fébriles courantes bénignes Exanthèmes

Plus en détail

Virus de la grippe. Introduction. Le virus. Introduction. Virus très contagieux +++: contamination inter-humaine (gouttelettes) responsable

Virus de la grippe. Introduction. Le virus. Introduction. Virus très contagieux +++: contamination inter-humaine (gouttelettes) responsable Virus de la grippe Introduction Virus très contagieux +++: contamination inter-humaine (gouttelettes) 1- introduction 2- le virus 3- clinique 4- complications 5- traitement S. Nguyen 03/2005 responsable

Plus en détail

Pharmacologie des principaux anti-herpétiques et pharmacothérapie des infections à virus herpes

Pharmacologie des principaux anti-herpétiques et pharmacothérapie des infections à virus herpes Pharmacologie des principaux anti-herpétiques et pharmacothérapie des infections à virus herpes préparé par F. Van Bambeke Antiherpétiques - année 2006 1 Propriétes du foscarnet inhibiteur de l AD polymérase

Plus en détail

GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques?

GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques? GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques? Dr C. ZANDOTTI Laboratoire de Virologie du Pr D. Raoult CHU Timone, Marseille. Virus herpes simplex (HSV) Virus strictement humain,

Plus en détail

Item 84 : Infections à herpès virus de l'enfant et de l'adulte immunocompétents

Item 84 : Infections à herpès virus de l'enfant et de l'adulte immunocompétents Item 84 : Infections à herpès virus de l'enfant et de l'adulte immunocompétents Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Diagnostiquer et traiter une poussée d'herpès

Plus en détail

VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV)

VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV) VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV) VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV) 1 1 GENERALITES 2 1.1 AGENT PATHOGENE, RESERVOIR, SOURCE 2 1.2 EPIDEMIOLOGIE GENERALE 2 1.3 VIABILITE, RESISTANCE PHYSICO-CHIMIQUE

Plus en détail

VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV)

VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV) VIRUS de la VARICELLE et du ZONA (VZV) Ce document concerne l'évaluation des risques biologique en milieu de soins. Il est complémentaire du guide EFICATT de l'inrs et a été élaboré puis validé par des

Plus en détail

Varicelle. Cause : Épidémiologie :

Varicelle. Cause : Épidémiologie : Varicelle La varicelle classique sous sa forme de maladie infantile éruptive fréquente, en milieu tempéré, touche plus tardivement l'adulte en milieu tropical où elle est tout aussi caractérisée par sa

Plus en détail

Infections à herpès virus de l'enfant et de l'adulte immunocompétents (84) P. Brouqui Février 2006

Infections à herpès virus de l'enfant et de l'adulte immunocompétents (84) P. Brouqui Février 2006 Infections à herpès virus de l'enfant et de l'adulte immunocompétents (84) P. Brouqui Février 2006 1. Introduction Les infections à Herpès virus connaissent un regain d intérêt, d une part avec l avènement

Plus en détail

La varicelle et le zona sont dus au même virus. La varicelle est le plus souvent bénigne et touche les enfants. Le zona peut se compliquer de

La varicelle et le zona sont dus au même virus. La varicelle est le plus souvent bénigne et touche les enfants. Le zona peut se compliquer de La varicelle et le zona sont dus au même virus. La varicelle est le plus souvent bénigne et touche les enfants. Le zona peut se compliquer de douleurs rebelles et sa fréquence augmente avec l âge après

Plus en détail

Ces éruptions de l enfant que l on rencontre aussi chez l adulte

Ces éruptions de l enfant que l on rencontre aussi chez l adulte 12 èmes Rendez-Vous de l Urgence Jeudi 26 novembre 2009 Ces éruptions de l enfant que l on rencontre aussi chez l adulte ou La guerre des boutons Dr Laurent CROCE Praticien Contractuel Urgences Médicales

Plus en détail

Hospitalier. Cytomégalovirus, Mononucléose infectieuse Herpès simplex virus, varicelle-zona

Hospitalier. Cytomégalovirus, Mononucléose infectieuse Herpès simplex virus, varicelle-zona De Sambre Centre Avesnois Hospitalier Infections virales à herpès virus: Cytomégalovirus, Mononucléose infectieuse Herpès simplex virus, varicelle-zona Dr Levent.Équipe opérationnelle en hygiène Référent

Plus en détail

Module 7 : 079 ECTOPARASITOSE CUTANÉE : GALE ET PÉDICULOSE

Module 7 : 079 ECTOPARASITOSE CUTANÉE : GALE ET PÉDICULOSE Module 7 : 079 ECTOPARASITOSE CUTANÉE : GALE ET PÉDICULOSE Validé par le Dr Revest Gale Épidémiologie - Réservoir humain : la femelle est fécondée à la surface de la peau puis creuse un tunnel dans la

Plus en détail

L'Herpès. La pathologie herpétique se traduit par deux choses: une primo infection et des récurrences

L'Herpès. La pathologie herpétique se traduit par deux choses: une primo infection et des récurrences L'Herpès Une fois que l'on est contaminé on ne s'en débarrasse jamais. C'est une pathologie récurrente la transmission se fait par les sécrétions salivaires et vaginales il y a 2 types d'herpès: HSV1 et

Plus en détail

Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses

Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses IST Pathologies très fréquentes Etiologies multiples (bactéries, virus, parasites, levures) Complications

Plus en détail

Infections à herpes virus de l adulte immunocompétent (84) Association des Professeurs de Pathologie Infectieuse et Tropicale Juin 2003

Infections à herpes virus de l adulte immunocompétent (84) Association des Professeurs de Pathologie Infectieuse et Tropicale Juin 2003 Pré-Requis : Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Infections à herpes virus de l adulte immunocompétent (84) Association des Professeurs de Pathologie Infectieuse et Tropicale Juin 2003 Cours

Plus en détail

Herpès simplex virus. Agent viral. Épidémiologie. Physiopathologie

Herpès simplex virus. Agent viral. Épidémiologie. Physiopathologie Herpès simplex virus L herpès est une maladie vésiculeuse cutanéo-muqueuse très fréquente, souvent considérée comme banale mais dont les conséquences peuvent être sévères. Cette pathologie est causée par

Plus en détail

Item 84 : Infections à herpès virus de l enfant et de l adulte immunocompétents : varicelle et zona

Item 84 : Infections à herpès virus de l enfant et de l adulte immunocompétents : varicelle et zona Item 84 : Infections à herpès virus de l enfant et de l adulte immunocompétents : varicelle et zona Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières

Plus en détail

Risque infectieux en Transplantation rénale. Dr AE Heng Service de néphrologie CHU Clermont-Ferrand

Risque infectieux en Transplantation rénale. Dr AE Heng Service de néphrologie CHU Clermont-Ferrand Risque infectieux en Transplantation rénale Dr AE Heng Service de néphrologie CHU Clermont-Ferrand IMMUNITE CELLULAIRE ET HUMORALE Ly T Helper Ly B Ac Ig G ou Ig M Lymphocytes T CD4 Poly Nu Ly CD8 cytotoxique

Plus en détail

Maladies de l enfant.

Maladies de l enfant. Maladies de l enfant. I. Rougeole : Virus Incubation : 8 à 12 jours Entre 2 et 10 ans, bébé rarement touché, non vacciné Prodromes : catarrhe occulo-naso-pharyngée (hypersécrétion des muqueuses telles

Plus en détail

LES CAUSES INFECTIEUSES PREDOMINENT. 1) Diagnostic positif. Hémogramme. 2) Diagnostic différentiel

LES CAUSES INFECTIEUSES PREDOMINENT. 1) Diagnostic positif. Hémogramme. 2) Diagnostic différentiel Item ECN Syndromes mononucléosiques N 334 -Syndrome mononucléosique Devant un syndrome mononucléosique, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les Examens complémentaires pertinents

Plus en détail

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Orientation diagnostique devant une ulcération ou érosion des muqueuses orales et génitales (343) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005) Pré-Requis : Lésions élémentaires en dermatologie

Plus en détail

Les HERPES VIRIDAE. Elina TEICHER Médecine Interne Hôpital Kremlin Bicêtre

Les HERPES VIRIDAE. Elina TEICHER Médecine Interne Hôpital Kremlin Bicêtre Les HERPES VIRIDAE Elina TEICHER Médecine Interne Hôpital Kremlin Bicêtre CLASSIFICATION Virus à ADN, bicaténaire Alpha herpes virus, réplication rapide et affinité pour le système nerveux : HSV1 & HSV2

Plus en détail

HERPES : GROSSESSE ET NOUVEAU-NE

HERPES : GROSSESSE ET NOUVEAU-NE Page 1 sur 7 Mots-clés : Herpès ; nouveau-né ; grossesse Nom Fonction Date Signature Rédaction E BOEZ PH CH Roubaix Avril 08 Validation GEN NPDC PENDANT LA GROSSESSE A) DIAGNOSTIC Le diagnostic repose

Plus en détail

Herpès simplex et zoster pour le praticien

Herpès simplex et zoster pour le praticien Patient de 26 ans Herpès simplex et zoster pour le praticien Premier épisode de «bouton de fièvre» Consulte en pharmacie Pas d amélioration des symptômes après 5 jours malgré l application d une crème

Plus en détail

Infections à herpès virus de l enfant et de l adulte immunocompétent

Infections à herpès virus de l enfant et de l adulte immunocompétent Examen National Classant Module transdisciplinaire 7 : Santé, environnement, maladies transmissibles Infections à herpès virus de l enfant et de l adulte immunocompétent Varicelle et zona C. BEYLOT (Bordeaux),

Plus en détail

Module 7 - Edition 2008 - Item 20 page 1 Copyright CMIT ITEM N 20 : PREVENTION DES RISQUES FŒTAUX : INFECTION, (MEDICAMENTS, TOXIQUES, IRRADIATION)

Module 7 - Edition 2008 - Item 20 page 1 Copyright CMIT ITEM N 20 : PREVENTION DES RISQUES FŒTAUX : INFECTION, (MEDICAMENTS, TOXIQUES, IRRADIATION) Module 7 - Edition 2008 - Item 20 page 1 ITEM N 20 : DES RISQUES FŒTAUX : INFECTION, (MEDICAMENTS, TOXIQUES, IRRADIATION) OBJECTIFS TERMINAUX I. Expliquer les éléments de prévention vis-à-vis des infections

Plus en détail

Item 84 Infections à herpès virus de l enfant et de l adulte immunocompétents : varicelle et zona

Item 84 Infections à herpès virus de l enfant et de l adulte immunocompétents : varicelle et zona Annales de dermatologie et de vénéréologie (2012) 139, A22 A28 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com I. MODULES TRANSDISCIPLINAIRES Module 7 : Santé et environnement, maladies transmissibles Item

Plus en détail

Syndromes mononucléosiques (SMN)

Syndromes mononucléosiques (SMN) Syndromes mononucléosiques (SMN) Présence dans le sang de grands lymphocytes polymorphes à cytoplasme hyperbasophile. L affection principale de ce syndrome est la mononucléose infectieuse à EBV. 1 Diagnostic

Plus en détail

LE CYTOMEGALOVIRUS S. ALAIN

LE CYTOMEGALOVIRUS S. ALAIN 1/12 LE CYTOMEGALOVIRUS S. ALAIN Introduction La famille des herpès virus regroupe de nombreux virus, certains bien connus du grand public, comme l herpès simplex, le virus de la varicelle et du zona ou

Plus en détail

CYTOMEGALOVIRUS (CMV)

CYTOMEGALOVIRUS (CMV) CYTOMEGALOVIRUS (CMV) Ce document concerne l'évaluation des risques biologique en milieu de soins. Il est complémentaire du guide EFICATT de l'inrs et a été élaboré puis validé par des médecins du travail

Plus en détail

40 cas cliniques dermato : maladies de peau courantes

40 cas cliniques dermato : maladies de peau courantes Évaluez vous 40 cas cliniques dermato : maladies de peau courantes IFMT IFMT-MS-2006-dermatologie 1 1 Impetigo (pyoderma) Enfant Localisation IFMT-MS-2006-dermatologie 2 2 eczema atopique Enfant Localisation

Plus en détail

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT

LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT LES ÉPIDÉMIES NE CONCERNENT PAS SEULEMENT LES PATIENTS Monica Attinger Unité HPCI VD SSSH -16 mars 2013 /CHUV Rappel Infection : envahissement de l organisme par des germes capables de provoquer une maladie

Plus en détail

La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès

La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès Durant la période allant du mois de février 2013 au mois de mars 2013 : 8 cas de grippe A(H1N1) ont été colligés à l hôpital régional de Gabès. Le diagnostic de

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis ! " #$%&

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis !  #$%& Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis! " #$%& "' Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il

Plus en détail

Varicelle et grossesse

Varicelle et grossesse CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Varicelle et grossesse Atelier Siemens, Mai 2013 L. Grangeot-Keros, Centre National des Infections rubéoleuses materno-fœtales Hôpital Paul Brousse, Villejuif

Plus en détail

Au sein de la famille des Herpesviridae il y a trois sous familles : les Alphaherpesvirinae, les Betaherpesvirinae et les Gammaherpesvirinae.

Au sein de la famille des Herpesviridae il y a trois sous familles : les Alphaherpesvirinae, les Betaherpesvirinae et les Gammaherpesvirinae. 16/03/2015 OCANA Marine L2 (CR : Hamza Berguigua) AIH Pr A.Nougairede 20 pages Herpesviridae Plan : A) Classification des herpesvirus humains B) Les différentes infections virales I. Par les Alphaherpesvirinae

Plus en détail

Fiche cours 17 : Les infections à Herpes Virus

Fiche cours 17 : Les infections à Herpes Virus Fiche cours 17 : Les infections à Herpes Virus I.Généralités: Il existe 3 sous familles d herpès virus : Sous famille Espèce Alpha-herpesvirinae Herpès simplex type 1 HHV1 Herpès simplex type 2 Varicelle-Zona

Plus en détail

Item n 84 : Infections à herpes virus de l enfant et de l adulte immunocompétents

Item n 84 : Infections à herpes virus de l enfant et de l adulte immunocompétents Item n 84 : Infections à herpes virus de l enfant et de l adulte immunocompétents OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer et traiter une poussée d herpès cutané et muqueux II. Diagnostiquer et traiter une

Plus en détail

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller?

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Dominique Hamel Groupe hospitalier Necker Enfants-Malades dominique.hamel-teillac@nck.aphp.fr Urticaire? Rash maculopapuleux ou

Plus en détail

Dermatologie buccale

Dermatologie buccale Dermatologie buccale Florian BOUAZIZ AHU, Hôpital Bretonneau/Paris. Sophie-Myriam DRIDI MCU/PH, groupes hospitaliers Albert Chenevier/Créteil, Bretonneau/Paris. Anne-Laure EJEIL MCU/PH, Hôpital Bretonneau/Paris.

Plus en détail

Infections virales materno-foetales. Infections congénitales

Infections virales materno-foetales. Infections congénitales Infections virales materno-foetales Infections congénitales Le virus de la rubéole Famille : Togaviridae Genre : Rubivirus Espèce : Rubella virus Génome ARNsb(+) Capside icosaédrique 60-70 nm Virus enveloppé

Plus en détail

UE : MIC 212 Enseignant : Pr Koulla Sinata/Dr Francois-Xavier MBOPI KEOU Cible : Etudiants de niveau L3 des filières médicales.

UE : MIC 212 Enseignant : Pr Koulla Sinata/Dr Francois-Xavier MBOPI KEOU Cible : Etudiants de niveau L3 des filières médicales. TITRE : TOGAVIRIDAE : LE VIRUS DE LA RUBEOLE Enseignant : Pr Koulla Sinata/Dr Francois-Xavier MBOPI KEOU A la fin du cours, l étudiant doit être capable de : Définir les caracteristiques virologiques,

Plus en détail

Virus et grossesse. Annie Standaert et Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille

Virus et grossesse. Annie Standaert et Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille Virus et grossesse 5A Annie Standaert et Anne Goffard Université Lille 2 Droit et Santé Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques de Lille 2014 2.0 Table des matières I - Exercice : Dossier clinique

Plus en détail

La varicelle à l hôpital, c est si grave? Forum HPCI du 08.03.2011. Isabelle Federli, Inf. HPCI, CHUV

La varicelle à l hôpital, c est si grave? Forum HPCI du 08.03.2011. Isabelle Federli, Inf. HPCI, CHUV La varicelle à l hôpital, c est si grave? Forum HPCI du 08.03.2011 Isabelle Federli, Inf. HPCI, CHUV Varicelle Infantile Commune Très contagieuse La plupart du temps bénigne 2 Pathogène Varicellazostervirus

Plus en détail

Quel est votre diagnostic?

Quel est votre diagnostic? Quel est votre diagnostic? Simon Nigen, MD, FRP, Université de Montréal as n 1 e patient se plaint d un prurit occasionnel empiré lorsqu il se gratte. e patient souffre de dermographisme. ette condition

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès

GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès GUIDE PRATIQUE N 1 HERPES ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès L Herpès : une maladie très répandue En France, on estime qu environ 10 millions de personnes sont porteuses du virus de l herpès à

Plus en détail

ŒIL ET VIRUS. Joachim 2 Dr Stéphanie Leruez Praticien Hospitalier CHU Angers

ŒIL ET VIRUS. Joachim 2 Dr Stéphanie Leruez Praticien Hospitalier CHU Angers ŒIL ET VIRUS Joachim 2 Dr Stéphanie Leruez Praticien Hospitalier CHU Angers LES VIRUS Herpes Simplex Virus (HSV) HSV1 > HSV2 Kératite et Kérato-uvéite Varicelle Zona Virus (VZV) Adénovirus Conjonctivite

Plus en détail

Item 20 : Prévention des risques fœtaux : infection, médicaments, toxiques, irradiation

Item 20 : Prévention des risques fœtaux : infection, médicaments, toxiques, irradiation Item 20 : Prévention des risques fœtaux : infection, médicaments, toxiques, irradiation Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Toxoplasmose (Chap. 124, Chap. 108,

Plus en détail

Mycoses tropicales profondes

Mycoses tropicales profondes Mycoses tropicales profondes Histoplasmoses: histoplasmose à H capsulatum, à H duboisii Penicilliose Blastomycose Coccidioïdomycose Paracoccidioïdomycose Histoplasmose à Histoplasma capsulatum var capsulatum

Plus en détail

Module 7 - Edition 2008 - Item 77 page 1 Copyright CMIT ITEM N 77 : ANGINES ET RHINOPHARYNGITES DE L ENFANT ET DE L ADULTE OBJECTIFS TERMINAUX

Module 7 - Edition 2008 - Item 77 page 1 Copyright CMIT ITEM N 77 : ANGINES ET RHINOPHARYNGITES DE L ENFANT ET DE L ADULTE OBJECTIFS TERMINAUX Module 7 - Edition 2008 - Item 77 page 1 ITEM N 77 : ANGINES ET RHINOPHARYNGITES DE L ENFANT ET DE L ADULTE OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer une angine et une rhinopharyngite II. Argumenter l attitude

Plus en détail

LES VIROSES GRAVES. JP STAHL Infectiologie CHU de Grenoble

LES VIROSES GRAVES. JP STAHL Infectiologie CHU de Grenoble LES VIROSES GRAVES JP STAHL Infectiologie CHU de Grenoble Une histoire clinique Jeune homme de 16 ans Angine érythémateuse, survenue brutale Adénopathies cervicales et sousmentonnières, non douloureuses,

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

TRANSMISSION DES VIRUS ET CYCLE DE MULTIPLICATION

TRANSMISSION DES VIRUS ET CYCLE DE MULTIPLICATION TRANSMISSION DES VIRUS ET CYCLE DE MULTIPLICATION II. 1 Généralités II.2 Transmission des Virus II.3 Grandes étapes de Cycle de Multiplication Attachement Pénétration Réplication Libération II. 1 Généralités

Plus en détail

Vacciner ou ne pas vacciner contre la varicelle? Isabelle LOECKX Janvier 2006

Vacciner ou ne pas vacciner contre la varicelle? Isabelle LOECKX Janvier 2006 Vacciner ou ne pas vacciner contre la varicelle? Isabelle LOECKX Janvier 2006 La varicelle: généralités Virus Herpes simplex (ou varicellae). Maladie infantile très contagieuse, souvent considérée comme

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE N 4 HERPES DU VISAGE. Bouche Nez Yeux ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès

GUIDE PRATIQUE N 4 HERPES DU VISAGE. Bouche Nez Yeux ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès GUIDE PRATIQUE N 4 HERPES DU VISAGE Bouche Nez Yeux ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès L Herpès est une ma On estime qu en France, 10 millions de personnes sont porteuses du virus de l herpès

Plus en détail

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille N de Table : ISO2 PATHOLOGIES INFECTIEUSES & NOTIONS D INFECTIOLOGIE 1 ère Session M. MABON 18/06/2013 (Durée : 2h) Partie 1 : QCM (10 questions) sur 20 points Chaque question peut avoir une à 5 réponses

Plus en détail

R. Ahmed né le 01/10/2013 consulte aux urgences à J18 de vie pour : «Fièvre aigue»

R. Ahmed né le 01/10/2013 consulte aux urgences à J18 de vie pour : «Fièvre aigue» CAS CLINIQUE R. Ahmed né le 01/10/2013 consulte aux urgences à J18 de vie pour : «Fièvre aigue» J17 de vie : Fièvre aigue chiffrée à 38,5 c + vomissements évoluant 24 heures Notion de contage virale (

Plus en détail

DÉMARCHE DIAGNOSTIQUE

DÉMARCHE DIAGNOSTIQUE STOMATITES VESICULEUSES ET BULLEUSES S. AGBO-GODEAU Consultation de Pathologie de la Muqueuse Buccale Service de stomatologie et chirurgie maxillo-faciale Pr P.GOUDOT GHPS-Ch FOIX CESOC-23/11/2012 DÉMARCHE

Plus en détail

Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle. RRH 2012 Dr DELHOMME

Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle. RRH 2012 Dr DELHOMME Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle RRH 2012 Dr DELHOMME Agent responsable : Virus Varicelle Zona (ou Varicelle Zoster Virus) Virus à ADN de la Famille Herpesviridae Réservoir

Plus en détail

GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE

GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE Il faut rappeler que pour toute personne malade (par exemple présentant de la fièvre, vomissements ou diarrhée)

Plus en détail

ou pas. ( je crois que je suis enceinte fais la prise de sang. )

ou pas. ( je crois que je suis enceinte fais la prise de sang. ) Docteur j ai j de la fièvre! ou pas. ( je crois que je suis enceinte euh j en suis sûre s! J ai J fais la prise de sang. ) Docteur Jean Daniel GENNARO P R I A M Docteur j ai j de la fièvre! ou pas. FIEVRE

Plus en détail

Méningites. Définition. Clinique. Définition. Clinique. Clinique

Méningites. Définition. Clinique. Définition. Clinique. Clinique Méningites Définition Inflammation des méninges, les 3 membranes qui recouvrent le cerveau et la moelle épinière 1- définition 2- démarche diagnostique : PL 3- méningites bactériennes 4- méningites virales

Plus en détail

Juin 2001. Enfants et Adolescents L herpès : une rencontre à éviter

Juin 2001. Enfants et Adolescents L herpès : une rencontre à éviter Juin 2001 Enfants et Adolescents L herpès : une rencontre à éviter 1 INTRODUCTION De la petite enfance à l adolescence, le parcours est souvent jalonné de nombreuses maladies infantiles ou de petits désagréments

Plus en détail

12/ Infections chez la femme enceinte

12/ Infections chez la femme enceinte SEMESTRE 3 UE 2.5.S3 Processus inflammatoires et infectieux 12/ Infections chez la femme enceinte Mêmes infections que dans population non obstétricale Bactériennes: infections urinaires, syphilis, streptocoque

Plus en détail

DERMATOQUIZZ JUMGA 2010. Dr Anne-Sophie Marchesseau-Merlin

DERMATOQUIZZ JUMGA 2010. Dr Anne-Sophie Marchesseau-Merlin DERMATOQUIZZ JUMGA 2010 Dr Anne-Sophie Marchesseau-Merlin Cas 1 A-Syndrome de Gianotti- Crosti B-Psoriasis C-Purpura rhumatoide Cas 1 A-Syndrome de Gianotti- Crosti B-Psoriasis C-Purpura rhumatoide Acrodermatite

Plus en détail

ITEM 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT. CLINIQUE

ITEM 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT. CLINIQUE ITEM 94 : MALADIES ERUPTIVES DE L ENFANT. CLINIQUE Terrain Anamnèse Examen dermato Signes de gravité Signes associés - Enfant d âge scolaire - ATCD de maladie éruptive Vaccination à jour Carnet de santé

Plus en détail

L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes

L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes L herpès est une maladie très répandue puisqu elle touche plus de 10 millions de personnes. Elle est en augmentation car de nombreuses personnes ignorent qu elles sont porteuses et transmettent le virus

Plus en détail

Grippe et grossesse. Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014

Grippe et grossesse. Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014 Grippe et grossesse Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014 3 questions Quels sont les facteurs de risques de grippe grave chez la femme enceinte? A quel(s) trimestre(s)

Plus en détail

GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE

GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE GUIDE DES CONDUITES A TENIR LORS D UNE AFFECTION AIGUE CHEZ L ENFANT ACCUEILLI EN COLLECTIVITE Le Puy-en-Velay, le 22 Septembre 2006 Il faut rappeler que pour toute personne malade (par exemple présentant

Plus en détail

Module 7 - Edition 2008 - Item 82 page 1 Copyright CMIT ITEM N 82 : GRIPPE OBJECTIFS TERMINAUX

Module 7 - Edition 2008 - Item 82 page 1 Copyright CMIT ITEM N 82 : GRIPPE OBJECTIFS TERMINAUX Module 7 - Edition 2008 - Item 82 page 1 ITEM N 82 : GRIPPE OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer une grippe II. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient INTRODUCTION - Maladie

Plus en détail

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané Énoncés Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané N 109 Dermatoses faciales : acné, rosacée, dermatite séborrhéique Diagnostiquer l acné, la rosacée, la dermatite séborrhéique.

Plus en détail

Diagnostic des méningites et encéphalites virales. DCEM1 2008-2009 Diane Descamps, Thomas Mourez, Bénédicte Roquebert

Diagnostic des méningites et encéphalites virales. DCEM1 2008-2009 Diane Descamps, Thomas Mourez, Bénédicte Roquebert Diagnostic des méningites et encéphalites virales DCEM1 2008-2009 Diane Descamps, Thomas Mourez, Bénédicte Roquebert Méningites virales Syndrome méningé: inflammation strictement limitée aux méninges LCR

Plus en détail

Est-ce une mononucléose?

Est-ce une mononucléose? Est-ce une mononucléose? Louis Valiquette, MD, FRCPC et Louiselle Leblanc, MD Le cas d Amélie Amélie, âgée de 23 ans, se présente à votre clinique avec de la fièvre depuis 3 jours, de la fatigue, des ganglions

Plus en détail

Infection maternofoetales et néonatales à Herpes simplex (HSV)

Infection maternofoetales et néonatales à Herpes simplex (HSV) Surveillance des cas d herpès néonatal enquête 2011-2015 auprès des services de Pédiatrie et Laboratoires Epidémiologie : Les virus herpès simplex de type 1 et 2 (HSV1 et HSV2) sont surtout responsables

Plus en détail

Traitement des herpès virus

Traitement des herpès virus Traitement des herpès virus Y.Yazdanpanah Service Universitaire des Maladies Infectieuses et du Voyageur C.H.Tourcoing CNRS URA 362, Lille Virus responsables d infection chez l homme HERPES VIRUS SIMPLEX

Plus en détail

TP DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE

TP DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE TP DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE 1 - DIAGNOSTIC DIRECT : le virus ou un de ses constituants Virus: Microscopie électronique Antigène viral : - immunofluorescence - immunochromatographie - ELISa en plaque ADN

Plus en détail

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas

HEPATITES VIRALES 22/09/09. Infectieux. Mme Daumas HEPATITES VIRALES 22/09/09 Mme Daumas Infectieux Introduction I. Hépatite aigu II. Hépatite chronique III. Les différents types d hépatites A. Hépatite A 1. Prévention de la transmission 2. Vaccination

Plus en détail

INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS DE LA SANTÉ. Développé par la Direction de santé publique

INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS DE LA SANTÉ. Développé par la Direction de santé publique Juin 2008 EN MILIEU AMBULATOIRE INFORMATIONS POUR LES TRAVAILLEURS DE LA SANTÉ Développé par la Direction de santé publique Index Coqueluche 2 Érythème infectieux ou 5 e maladie 3 Hépatite A 4 Hépatite

Plus en détail

Antiviraux (hors VIH et hépatites)

Antiviraux (hors VIH et hépatites) Antiviraux (hors VIH et hépatites) Hervé Dutronc Service de Maladies Infectieuses Hôpital Pellegrin Aciclovir : ZOVIRAX Aciclovir Structure : Analogue de la désoxyguanosine «faux nucléoside» bloquant la

Plus en détail

Le dépistage des risques en cours de la grossesse

Le dépistage des risques en cours de la grossesse Le dépistage des risques en cours de la grossesse DR : BOUCHOUCHA-H Le plan du cours Introduction Les risques à dépistés et les moyens de dépistage L échographie : Conclusion -iso-immunisation : GR-RH

Plus en détail

DERMATO-PEDIATRIE PARTIE 2 JEUDI 21 JANVIER 2015 BOULOGNE-SUR-MER

DERMATO-PEDIATRIE PARTIE 2 JEUDI 21 JANVIER 2015 BOULOGNE-SUR-MER DERMATO-PEDIATRIE PARTIE 2 JEUDI 21 JANVIER 2015 BOULOGNE-SUR-MER Dermatite atopique Gale Teigne Pediculose Molluscum contagiosum CAS CLINIQUE PRISE EN CHARGE Diagnostic retenu : ECZEMA HERPETICUM Début

Plus en détail

Définitions. Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur)

Définitions. Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur) La fièvre Définitions Définition approximative de fièvre: déréglage du point d équilibre thermique vers le haut (hypothalamus antérieur) Température rectale> 38 Définitions Fièvre aiguë: Depuis moins de

Plus en détail

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie

Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Obésité Cushing et corticothérapie Sd néphrotique Anasarque Grossesse préeclampsie Réaction allergique systémique Iatrogénie Motif non rare de consultation. Urgence diagnostique et thérapeutique. Pronostic

Plus en détail

Les Infections sexuellement transmissibles. Morgane Fève

Les Infections sexuellement transmissibles. Morgane Fève Les Infections sexuellement transmissibles Morgane Fève Définition IST maladies infectieuses transmises d'un individu à l'autre exclusivement lors des rapports sexuels. Les principales IST Virales VIH

Plus en détail

Virus et cancer. Amis des sciences et techniques Université Interâges du Dauphiné 8 Janvier 2010, Grenoble

Virus et cancer. Amis des sciences et techniques Université Interâges du Dauphiné 8 Janvier 2010, Grenoble Amis des sciences et techniques Université Interâges du Dauphiné 8 Janvier 2010, Grenoble Virus et cancer Patrice MARCHE Directeur de Recherche INSERM U823, Grenoble patrice.marche@ujf-grenoble.fr Virus

Plus en détail

Les méthodes de diagnostic en virologie

Les méthodes de diagnostic en virologie Les méthodes de diagnostic en virologie Pourquoi faire du diagnostic en virologie? Dons de sang, d organes et de tissus (dépistage obligatoire) Suivi biologique des infections (VIH, VHB, VHC) Mesures prophylactiques

Plus en détail

Date d application : 09/09/2008 Approbateur(s) Dr V Gandemer, Responsable d Unité. N de version du document : 1 Gestionnaire : N.

Date d application : 09/09/2008 Approbateur(s) Dr V Gandemer, Responsable d Unité. N de version du document : 1 Gestionnaire : N. Unité d onco-hématologie pédiatrique IT 3.3.2.9 version n 1 page 1/7 Unité d onco-hématologie pédiatrique Prendre en charge des infections virales autres que le CMV chez le patient greffé Codification

Plus en détail

Traiter l herpès? Pierre MARES - Renaud de TAYRAC Vincent LETOUZEY - Jean-Marc BOHBOT

Traiter l herpès? Pierre MARES - Renaud de TAYRAC Vincent LETOUZEY - Jean-Marc BOHBOT Traiter l herpès? Pierre MARES - Renaud de TAYRAC Vincent LETOUZEY - Jean-Marc BOHBOT Consultations initiales pour herpès génital 1. ARMSTRONG GL,et al. Incidence of herpes simplex virus type 2 infection

Plus en détail