PRÉSENTATION ESC CHAMBÉRY - CESNI. Construire son magasin

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRÉSENTATION ESC CHAMBÉRY - CESNI. Construire son magasin"

Transcription

1 PRÉSENTATION ESC CHAMBÉRY - CESNI Construire son magasin

2 Construire son magasin > Sommaire Les fonctions du merchandising Organiser Gérer Séduire Communiquer Schéma global Segmenter l offre disponible Définir le cœur de gamme Choisir les produits de l assortiment Allouer l espace de vente Construire son zoning Construire son linéaire Construire le facing Quelques cas Conclusion

3 Construire son magasin > Les fonctions du merchandising Organiser Gérer Merchandising Séduire Communiquer

4 Construire son magasin > Les fonctions du merchandising Organiser Gérer Merchandising Séduire Communiquer Choisir un ou des critères de segmentation de l offre Segmenter l offre proposée par le point de vente Déterminer le plan d implantation du magasin Déterminer la place de chaque famille et sous-famille Structurer l assortiment en famille, sous-familles de produits ou par thèmes Il n y a pas que les produits dans un magasin. Il faut penser aux espaces de circulation, d essayage, de services, de tests, de repos, L assortiment est structuré et propose aux visiteurs un cheminement logique, organisé, répondant aux attentes des clients.

5 Construire son magasin > Les fonctions du merchandising Organiser Gérer Merchandising Séduire Communiquer Choisir les critères et seuils de performance (ratios) Allouer l espace disponible aux différentes familles et sousfamilles Calculer la largeur et la profondeur de l assortiment Déterminer la place de chaque famille et sous-famille Structurer l assortiment en famille, sous-familles de produits ou par thèmes Votre objectif est double : satisfaire les attentes des clients ET garantir la rentabilité

6 Construire son magasin > Les fonctions du merchandising Organiser Gérer Merchandising Séduire Communiquer En fonction du positionnement choisi, préciser l image et l identité du point de vente Choisir le mobilier, la signalétique, l ambiance en fonction des choix précédents Imaginer les éventuelles animations (écrans, vendeurs, promotions, événements, ) qui renforceront votre identité Le positionnement est porteur d une promesse Les clients attendent un environnement d achat particulier L objectif est de développer les achats d impulsion

7 Construire son magasin > Les fonctions du merchandising Organiser Gérer Merchandising Séduire Communiquer Concerne l ensemble du point de vente, à l intérieur et à l extérieur (ex. : parking, marketing direct, voies d accès, ) Axe du merchandising complexe, composé des éléments visuels, de l agencement, de l ambiance, des vendeurs, La cohérence doit être assurée entre la communication du point de vente et les marques présentes Le merchandising comme outil de communication est la «cerise sur le gâteau» qui renforcera votre différenciation par rapport à la concurrence

8 Construire son magasin > Schéma global Choisir son positionnement Segmenter l offre disponible Définir son cœur de gamme Choisir les produits Allouer l espace de vente Construire le zoning Construire le linéaire Construire le facing

9 Construire son magasin > Segmenter l offre disponible Pour chaque rayon, définir un critère de segmentation (ex. : segmentation par usage) Segmenter (matrice 3D) l offre existante en fonction : du critère de segmentation retenu du niveau d essentialité : produit phare, produit basique, produit complémentaire, achat d impulsion de la saisonnalité : permanent, saisonnier, promotion Segmentation des chaussures de randonnée en fonction de l usage Usage Détente Ballade Petite randonnée Moyenne randonnée Grande randonnée Alpinisme Exemples d usage Refuge Tour du lac Ardennes Aravis Tour du Mont Blanc Neige, roc et glace Caractéristiques Produits phares Produit basiques Produits complémentaires Achat d impulsion légère, design confort Permanent : A, B Saison : D, E, F Sandales? design, confort Chaussures pour extension d usage (école) confort, imperméable confort, imperméable, accroche Randonnée en désert confort, imperméable, accroche, résistance Permanent : G, H, I Saison : J, K,L Promotion : M, N confort, imperméable accroche, résistance, rigidité (crampons), isolation Alpinisme hivernal

10 Construire son magasin > Définir le cœur de gamme Définir votre cœur de gamme Construire un «escalier de gamme» avec : des fourchettes de prix (ex : premier prix, moyen de gamme, top de gamme), en contrôlant les écarts de prix de vente dans chacune des fourchettes de prix en contrôlant le nombre de produits par fourchette de prix CA Gamme de prix Total CA 40 % Besoin A 15 Besoin B 5 30 % Besoin C 35 Besoin D % Besoin E 20 Besoin F 5 10 % Besoin G 10 Total CA % Gamme de prix Même exercice avec les quantités vendues et comparaison Cohérence avec le positionnement prévu? Cohérence dans le temps? Positionnement du cœur de gamme? Cohérence de la gamme? Même exercice avec un tri par besoin?

11 Construire son magasin > Choisir les produits de l assortiment Choisir les produits : En fonction du plan d assortiment réalisé précédemment En fonction de la rentabilité attendue Sur la base des habitudes de consommation (panels) Sur la base de l historique des ventes (fournisseurs et distributeur) : méthode ABC CA Marges Profit 100 % 100 % 90 % Groupe C 90 % Groupe B 50 % 50 % Groupe A 10 % 40 % 100 % Références 10 % 40 % 100 % Références A B C D E F G H Références 40% des produits réalisent 90% du CA Mais Le choix peut paraître restreint pour les clients 10% réalisent 50% du CA parce que le prix de vente (et donc la marge) est faible 40% des produits réalisent 50% de la marge Plus de produits = plus de marge Mais Plus de produits = plus de place nécessaire Profit = marge x rotation ROI = marge pour 100 de CA x Coefficient de rotation des stocks avec coef. rot.: Coût d HA an / stock moyen Choix = f(positionnement, CA, marge, profit) Valider le choix des produits

12 Construire son magasin > Choisir les produits de l assortiment Au-delà de la logique comptable, que faire : - Des produits à fort CA et faible marge qui, grâce à une rotation rapide et grâce au crédit fournisseur, dégage de la trésorerie? - Des produits à faible CA, faible marge et faible rotation qui sont indispensable à la fidélité des clients (ex. : lait, sucre, farine, )? - Des marques à forte notoriété, non rentables, mais qui forgent l image d un rayon? - Des produits d appel qui permettent de créer des «îlots de perte dans des océans de profit»! - Des accords avec le fournisseur en matière de remise accordée sur la largeur de la gamme référencée? - Des offres promotionnelles qui peuvent, ponctuellement, modifier l intérêt d un produit? - Des produits à double implantation? - Des produits interchangeables entre eux? - D une année sur l autre? D une saison à une autre?

13 Construire son magasin > Allouer l espace de vente Attribuer de l espace à chaque produit, en tenant compte des différents facteurs CA, Marge brute, Stock, Coûts directs par produit (inclus les frais du magasin) Phase de vie, type de marque, gamme, saisonnalité, Produits de mode, nouveauté, non-suivi, utilitaire, impulsion Facteurs qualitatifs du produit Facteurs financiers Attribution du linéaire Facteurs physiques du rayon Type de mobilier, emplacement du mobilier, type de présentation, critère de regroupement des produits Volume, poids : unitaire, pack, unité d approvisionnement, colisage Commande : mini, maxi, fréquence Facteurs quantitatif du produits Facteurs externes au produit Type de distribution, politique merchandising de la société, politique merchandising du magasin, Taux de service souhaité, localisation, motivations de la clientèle, procédure de gestion, taille de la réserve, personnel, fournisseurs, marques présentes

14 CA Unités vendues Construire son magasin > Allouer l espace de vente Répartir la surface du magasin par grandes zones % CA = % Surface pour une première estimation de la répartition Tenir compte de l encombrement des articles (ex. : vélos vs chaussettes) Ajuster en fonction du positionnement, de la saison, de la marge, des habitudes d achat, des contraintes du bâtiment Tenir compte de l élasticité du linéaire et de la nature du produit : sensible, usage généralisé, achat occasionnel 100 % 80 % Seuil de saturation Produits non sensibles (ex : sel) Produits d usage généralisé (ex : céréales) 60 % 40 % Espace sous exploité Espace rentable Espace perdu Seuil de crédibilité Produits d achat occasionnel 20 % MLS MLS

15 Construire son magasin > Construire son zoning Répartir la surface du magasin par grandes zones % CA = % Surface pour une première estimation de la répartition des grandes masses Implanter les «points chauds», repérer les «zones froides» Repérer les interactions / contiguïtés / circulation / perspectives Identifier les interactions éventuelles entre permanent/ basique et les saisonniers/opé. co. Tenir compte de l encombrement des articles (ex. : vélos vs chaussettes) Ajuster en fonction du positionnement, de la saison, de la marge, des habitudes d achat, des contraintes du bâtiment, du mobilier Source : Leclerc

16 Construire son magasin > Construire son zoning

17 Construire son magasin > Construire son linéaire Même démarche que le zoning mais sur un zoom différent Dans chaque rayon, attribuer le linéaire par famille en fonction : Du résultat attendu. Ex. : % CA = % Mètres linéaires, pour une première estimation Tenir compte de l encombrement des articles (ex. : vélos vs chaussettes) Ajuster en fonction du positionnement, de la saison, de la marge, Par couleur Blancs Rosés Rouges Par origine Bordeaux Sud Ouest Provence Côtes du Rhône Etc Par ordre du repas Blancs secs Rosés Rouges Blancs liquoreux Vins pétillants

18 Construire son magasin > Construire son linéaire Cohérence de gamme? Produit a Produit d Produit f Produit k Profondeur de gamme Produit b Produit e Produit g Produit h Produit k Produit c Produit c Produit i Produit j Produit l Critère A Critère B Critère C Critère D Largeur de gamme

19 Volume Construire son magasin > Construire le facing Attribuer de l espace à chaque produit, en tenant compte : Du cycle de vie du produit : lancement, expansion, maturité, déclin? Lancement Expansion Maturité Déclin Ventes Temps Profit De l importance de la marque Des aspects visuels du produit De contraintes techniques : taille et forme du packaging, par exemple Des attentes des clients Du positionnement choisi

20 Construire son magasin > Construire le facing Choisissez un mode d organisation : verticale, horizontal, panneaux, joues de séparation, fenêtre, ambiance A A B B C D D D D D M M M M N N N N M M P A A B B A A B B A A B B C C C E E E E E E E E E E F F G G H H H H H H N N N N K K L L K K K K J Vertical Pour PGC Horizontal Pour micromarché ou gamme Joues Pour promo ou luxe Bloc Pour accessoires, bricolage Fenêtre Pour accessoires, bricolage Ambiance Pour produits du terroir

21 Construire son magasin > Construire le facing Quelques règles et conseils : Mettez vous à la place de tous les clients (ex : enfants, personnes âgées) Bannissez les espaces vides Pensez à intégrer les PLV et les ILV et les différentes formes de marketing sensoriel Créez des «îlots de perte dans des océans de profits» Intégrez les ventes complémentaires Créez des ruptures et des changements de rythme dans le linéaire (effet rail) Créez des mises en avant dans le linéaire Créez des mises en avant en dehors du linéaire (îlot) en faisant attention à la circulation Rentabilisez les espaces perdus (ex : poteaux) Soignez vos têtes et bouts de gondole Faites vivre les linéaires, notamment en fonction des saisons ou des opé co Former vos vendeurs pour qu ils entretiennent la qualité du linéaire

22 Construire son magasin > Construire le facing > Quelques cas

23 Construire son magasin > Construire le facing > Quelques cas

24 Construire son magasin > Construire le facing > Quelques cas

25 Construire son magasin > Construire le facing > Quelques cas

26 Construire son magasin > Construire le facing > Quelques cas

27 Construire son magasin > Construire le facing > Quelques cas

28 Construire son magasin > Construire le facing > Quelques cas

29 Construire son magasin > Construire le facing > Quelques cas

30 Construire son magasin > Construire le facing > Quelques cas

31 Construire son magasin > Construire le facing > Quelques cas

32 Construire son magasin > Conclusion Le meilleur assortiment n existe pas! Un assortiment doit être retravaillé en permanence car la demande évolue en permanence Le choix des produits devra : répondre aux attentes des clients, correspondre à votre positionnement, être rentable. Et, malheureusement, il n existe pas de formule miracle «Souvent construire, quelquefois détruire, toujours servir»

PRÉSENTATION ESC CHAMBÉRY - CESNI. Manager son merchandising

PRÉSENTATION ESC CHAMBÉRY - CESNI. Manager son merchandising PRÉSENTATION ESC CHAMBÉRY - CESNI Manager son merchandising Manager son merchandising > Sommaire Rappel des objectifs du merchandising Satisfaire les clients Contribuer à la rentabilité Comment atteindre

Plus en détail

COURS DE MARKETING LE MERCHANDISING

COURS DE MARKETING LE MERCHANDISING COURS DE MARKETING LE MERCHANDISING Disponible en PPT sur www.layebamba.com DEFINITIONS ET CONCEPTS CLE DU MERCHANDISING L Institut français du merchandising définit le merchandising comme «un ensemble

Plus en détail

ÉPREUVE E2 ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE SOUS-ÉPREUVE E2 PRÉPARATION ET SUIVI DE L ACTIVITÉ DE L UNITÉ COMMERCIALE

ÉPREUVE E2 ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE SOUS-ÉPREUVE E2 PRÉPARATION ET SUIVI DE L ACTIVITÉ DE L UNITÉ COMMERCIALE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ COMMERCE ÉPREUVE E2 ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE SOUS-ÉPREUVE E2 PRÉPARATION ET SUIVI DE L ACTIVITÉ DE L UNITÉ COMMERCIALE CORRIGÉ Le corrigé comporte 13 pages Partie 1 :

Plus en détail

GESTION D UN MAGASIN

GESTION D UN MAGASIN de la formation GESTION D UN MAGASIN Optimiser la performance commerciale du point de vente Connaître les principaux facteurs de performances commerciales Mesurer l impact de la fréquentation sur les résultats

Plus en détail

FORMATION EN ENTREPRISE - 1 ère ANNÉE

FORMATION EN ENTREPRISE - 1 ère ANNÉE FORMATION EN ENTREPRISE - 1 ère ANNÉE TRAVAUX PERSONNELS ÉLÈVE ENTREPRISE SERVANT DE BASE D'OBSERVATION CONTENU DES TRAVAUX Organiser l'offre «produits» Approvisionner, réassortir Prévenir et gérer les

Plus en détail

Créateur de Confort Automobile

Créateur de Confort Automobile Créateur de Confort Automobile www.flauraud.com Notre Objectif : innover, séduire le consommateur et assurer la disponibilité de l offre pour faire progresser ensemble vos espaces de ventes : Attractivité

Plus en détail

JOUR 1 : le choix des produits L assortiment du point de vente. JOUR 3 : prospection et fidélisation

JOUR 1 : le choix des produits L assortiment du point de vente. JOUR 3 : prospection et fidélisation 1 MARKETING JOUR 3 AGENDA 2 JOUR 1 : le choix des produits L assortiment du point de vente JOUR 2 : la présentation des produits JOUR 3 : prospection et fidélisation JOUR 3 : prospection et fidélisation

Plus en détail

Module : Audit. Marketing. Audit Merchandising. Master Intelligence Marketing Et Veille Stratégique. Institut des Hautes Études Commerciales Carthage

Module : Audit. Marketing. Audit Merchandising. Master Intelligence Marketing Et Veille Stratégique. Institut des Hautes Études Commerciales Carthage Institut des Hautes Études Commerciales Carthage Master Intelligence Marketing Et Veille Stratégique Marketing Module : Audit Audit Merchandising KHADRI HACHICHA Asma Darine Emna PLAN I)DEFINITION DU MERCHANDISING

Plus en détail

Quelles sont les principales formules utiles pour l étude de cas de vente?

Quelles sont les principales formules utiles pour l étude de cas de vente? Quelles sont les principales formules utiles pour l étude de cas de vente? Approvisionnement et gestion des stocks : des quantités vendues dans un Du stock initial, final et des livraisons, des commandes

Plus en détail

Mise en œuvre de la politique commerciale de l officine en matière de dermocosmétique

Mise en œuvre de la politique commerciale de l officine en matière de dermocosmétique Mise en œuvre de la politique commerciale de l officine en matière de dermocosmétique Animation de l espace de vente dermocosmétique au sein d une pharmacie d officine Conseil du client en matière d hygiène

Plus en détail

Le merchandising dans un commerce indépendant

Le merchandising dans un commerce indépendant Le merchandising dans un commerce indépendant CCI du Gers 24 Février 2014 www.lemoineconseil.fr Arnaud Lemoine Définition du merchandising Le bon produit > notion d assortiments Au bon endroit > notion

Plus en détail

Concentré de management pour vos points de vente

Concentré de management pour vos points de vente R E T A I L M A N A G E M E N T LA VENTE AU DÉTAIL Concentré de management pour vos points de vente Le meilleur prix pour votre magasin STORE ELECTRONIC SYSTEMS S-tag+ STORE ELECTRONIC SYSTEMS Évolution

Plus en détail

Comment développer les catégories de produits carnés? Les leviers

Comment développer les catégories de produits carnés? Les leviers Comment développer les catégories de produits carnés? Les leviers Rappel des principaux leviers - Offre produits - Organisation de l offre (merchandising) - Promotions catégorielles Le shopper : La cible

Plus en détail

STRATÉGIE MARKETING VO - COMMENT DÉTERMINER LE STOCK IDÉAL DE VOTRE AFFAIRE

STRATÉGIE MARKETING VO - COMMENT DÉTERMINER LE STOCK IDÉAL DE VOTRE AFFAIRE CHAPITRE 1 STRATÉGIE MARKETING VO - COMMENT DÉTERMINER LE STOCK IDÉAL DE VOTRE AFFAIRE Ce que vous apprendrez dans ce chapitre Réunir les informations indispensables pour établir votre stratégie marketing

Plus en détail

ORGANISER L OFFRE «PRODUITS»

ORGANISER L OFFRE «PRODUITS» COMPETENCE ANIMER ORGANISER L OFFRE «PRODUITS» I. SITUER L ACTION. CIRCONSTANCES - Contexte : - Personnes concernées par l activité : - Outils et sources d informations utilisés : «Contexte» : dire quand

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

1 - Le catalogue d états prêts à l emploi p.2

1 - Le catalogue d états prêts à l emploi p.2 Nouveau Sage 100 Gestion Commerciale Edition Pilotée Plus simple, plus riche, plus métier! Sage 100 Gestion Commerciale Edition Pilotée est la solution de référence pour vous accompagner dans votre gestion

Plus en détail

COMMENT IMPLANTER LES RAYONS D UN MAGASIN POUR AMELIORER SA RENTABILITE

COMMENT IMPLANTER LES RAYONS D UN MAGASIN POUR AMELIORER SA RENTABILITE COMMENT IMPLANTER LES RAYONS D UN MAGASIN POUR AMELIORER SA RENTABILITE La rentabilité d un point de vente est très souvent lié à l implantation des rayons de ce magasin et de la gestion des produits dans

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef.

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef. production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef.info CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

Cours de Distribution Merchandising

Cours de Distribution Merchandising Chapitre 7 : Le Merchandising et l allocation du linéaire A) Objectif et évolution du marchandisage En début de séminaire de chefs d entreprises commerciales de tous les pays, Bernardo Trujillo, «le pape

Plus en détail

Guide d élaboration du business plan

Guide d élaboration du business plan Guide d élaboration du business plan Vous avez un projet d'entreprise innovante, Sherpa Finance, structure du Groupe SAHAM, dédiée à l'accompagnement des porteurs de projet et à la promotion de la création

Plus en détail

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant. Plan d élaboration du PLAN D AFFAIRES Avant de réaliser votre projet, élaborez votre plan d affaires selon le modèle suivant : RESUME :. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

Plus en détail

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 S ommaire Présentation 5 Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 A. Le marketing de l offre 19 B. Le marketing de la demande 20 C. Le marketing de l échange 21 2 Une histoire du marketing

Plus en détail

TECHNIQUES DE DISTRIBUTION

TECHNIQUES DE DISTRIBUTION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION TECHNIQUES

Plus en détail

Gestion des marchandises

Gestion des marchandises CONNAISSANCE DU COMMERCE DE DÉTAIL Gestion des marchandises Examens 2009 GESTIONNAIRES DU COMMERCE DE DÉTAIL Série 1A Nom :... Prénom :... No :... Experts :...... Durée de l'épreuve : Moyen auxiliaire

Plus en détail

PRÉSENTATION ESC CHAMBÉRY - CESNI. Merchandiseur, entre marketing et vente

PRÉSENTATION ESC CHAMBÉRY - CESNI. Merchandiseur, entre marketing et vente PRÉSENTATION ESC CHAMBÉRY - CESNI Merchandiseur, entre marketing et vente Merchandiseur, entre marketing et vente > Sommaire Présentation Un métier de terrain : merchandiseur Définition Compétences requises

Plus en détail

Analyse et Conduite de la Relation Commerciale

Analyse et Conduite de la Relation Commerciale Analyse et Conduite de la Relation Commerciale Présentation de l Unité Commerciale «L histoire commence en 1968» (1968) Naissance (1990 s) Segmentation E-Réservation (2009) Internationalisation (1970 s)

Plus en détail

Principes de Base du Marketing. Robert TEP

Principes de Base du Marketing. Robert TEP Principes de Base du Marketing Robert TEP Plan I. Définition II. Principe III. Démarche IV. Les objectifs: 1. Clarifier la notion de Marketing 2. Distinguer les extensions de fonctions du Marketing 3.

Plus en détail

Formation «Gestion d une boutique de site culturel et touristique» Paris, 6 & 7 avril 2016

Formation «Gestion d une boutique de site culturel et touristique» Paris, 6 & 7 avril 2016 Formation «Gestion d une boutique de site culturel et touristique» Paris, 6 & 7 avril 2016 Présentation générale de la formation Créer une boutique dans un site culturel ou touristique conduit tout d abord

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être Le concept Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être 1 Séduction, Evasion et Performance sont réunis dans un cadre haut de gamme pour accueillir aussi bien les femmes

Plus en détail

S implanter à l aéroport

S implanter à l aéroport S implanter à l aéroport 1 Sommaire I Conditions d occupation. 3 1- Domaine public.. 3 2- Investissements / travaux.. 4 3- Durée d autorisation 4 4- Conditions financières.. 5 II Exploitation du point

Plus en détail

Les Rayons PGC. Catalogue de formation. Partenaire-conseil de la distribution DÉPARTEMENT MERCHANDISING ET DISTRIBUTION

Les Rayons PGC. Catalogue de formation. Partenaire-conseil de la distribution DÉPARTEMENT MERCHANDISING ET DISTRIBUTION DÉPARTEMENT MERCHANDISING ET DISTRIBUTION Partenaire-conseil de la distribution Conseil - Etudes - Ingénierie - Formation Les Rayons PGC Catalogue de formation PB Conseil - 263, Avenue des XVI èmes J.O

Plus en détail

Deux constats La théorie des univers Les méthodes de recueil d informations

Deux constats La théorie des univers Les méthodes de recueil d informations SOMMAIRE Deux constats La théorie des univers Les méthodes de recueil d informations DEUX CONSTATS: Changement radical des comportements du consommateur Écart entre l'offre des distributeurs et l'évolution

Plus en détail

Les dossiers GRANDE CONSO. DRIVE Les chiffres clés pour comprendre un phénomène [JANVIER 2012]

Les dossiers GRANDE CONSO. DRIVE Les chiffres clés pour comprendre un phénomène [JANVIER 2012] [JANVIER 2012] 2011, le décollage du drive (Sources : lesitemarketing, Kantar WorldPanel) Le parc Déjà plus de 850 drives (incluant points retrait) à fin décembre 2011 1 400 drives prévus en novembre 2012

Plus en détail

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution?

Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? Quels nouveaux services pour demain dans le secteur de la distribution? «Les français et le E-commerce» 3 nov. 2009, Intercontinental Paris, 16h00 Sommaire 1 ère partie : le Multi canal Les entreprises

Plus en détail

Fiche client. Multi-adresses Contacts illimités Coordonnées GPS et positionnement carte Ajout de champs personnalisés Documents externes liés (GED)

Fiche client. Multi-adresses Contacts illimités Coordonnées GPS et positionnement carte Ajout de champs personnalisés Documents externes liés (GED) production Création par saisie ou import de fichiers Contacts illimités Coordonnées GPS et positionnement carte Gestion des catégories Fiche client Multi-adresses de livraison Contacts illimités Coordonnées

Plus en détail

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale

Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Exposé d étude : Sage 100 gestion commerciale Présenté par : Demb Cheickysoul 1 INTRODUCTION Parfaitement adapté à l organisation de l entreprise par sa puissance de paramétrage, Sage 100 Gestion Commerciale

Plus en détail

Mix Distribution : où vendre ses produits?

Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous

Plus en détail

SERVICE DE L OFFICINE

SERVICE DE L OFFICINE LE MERCHANDISING AU SERVICE DE L OFFICINE Réalisé par DR HIFDI Abderrafi Formateur. Consultant auprès de l industrie pharmaceutique. 24/04/2010 Plan de travail: Définition du merchandising. Ses Caractéristiques.

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Contenu. Un plan d affaires, c est un guide, la preuve que le promoteur sait où il va, et un outil de

PLAN D AFFAIRES. Contenu. Un plan d affaires, c est un guide, la preuve que le promoteur sait où il va, et un outil de PLAN D AFFAIRES Contenu Un plan d affaires, c est un guide, la preuve que le promoteur sait où il va, et un outil de conviction pour les financiers, à condition qu il contienne six éléments essentiels

Plus en détail

RESUME DE LA PRESENTATION

RESUME DE LA PRESENTATION RESUME DE LA PRESENTATION Mercredi 17.9.2014 Prix ou valeur, faites la différence pour positionner votre image et vos produits 1 But du forum des Entrepeneurs Une manière dynamique de progresser pour les

Plus en détail

GESTIONNAIRE DE STOCKS. Organigramme

GESTIONNAIRE DE STOCKS. Organigramme Organigramme Les valeurs qui font notre Entreprise Construire au quotidien une relation de confiance avec notre clientèle et la placer au cœur de nos préoccupations, c est répondre tous ensemble à un objectif

Plus en détail

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD

Outil d évaluation de la FC pour les CIM MD Façon d utiliser le présent document Cet outil est fourni pour aider les candidats aspirant au titre de (CIM MD ) à évaluer la pertinence de leurs activités de formation continue en ce qui a trait aux

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

LES LOGICIELS DE GESTION DE STOCK

LES LOGICIELS DE GESTION DE STOCK LES LOGICIELS DE GESTION DE STOCK Un stock est utile à de nombreux acteurs économiques : Pour le commerçant : il est une sécurité pour garantir la disponibilité des produits et satisfaire plus rapidement

Plus en détail

Objectifs de formation

Objectifs de formation Dossier 7 C22 - Présenter les produits à la vente C24 - Maintenir l attractivité de la surface de vente Objectifs de formation Objectifs de formation C22 - Identifi er les objectifs de vente du point de

Plus en détail

En partenariat avec. et sa solution e-mailing

En partenariat avec. et sa solution e-mailing En partenariat avec et sa solution e-mailing A quoi sert une campagne e-mailing? A quoi sert un e-mailing? Faites la distinction entre la communication de masse et la communication ciblée Notoriété Communication

Plus en détail

Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting)

Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting) الشراكة المؤسسة الا نتاجیة وقطاع التوزیع الواسع( بین التجزي ة) تجارة Partenariat Producteur Grande Distribution Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think

Plus en détail

Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale

Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale Une fois que vous avez défini les besoins de votre clientèle, il faut que vous sachiez répondre aux solutions convaincantes en adéquation

Plus en détail

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution Professeur Mohamed Reghioui Version 1 P2010 M.Reghioui - 2011 1 Informations générales sur le module Intervenant: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com)

Plus en détail

Optimiser l efficacité promo les options à privilégier. 31 mars 2011 Matthieu JOLLY

Optimiser l efficacité promo les options à privilégier. 31 mars 2011 Matthieu JOLLY Optimiser l efficacité promo les options à privilégier 31 mars 2011 Matthieu JOLLY Un institut indépendant Avec la confiance de 3 enseignes pour analyser leurs données clients 5 ans d expérience Plus de

Plus en détail

Formation «Gestion d une boutique de site culturel et touristique» Paris, 24 & 25 mars 2015

Formation «Gestion d une boutique de site culturel et touristique» Paris, 24 & 25 mars 2015 Formation «Gestion d une boutique de site culturel et touristique» Paris, 24 & 25 mars 2015 Présentation générale de la formation Créer une boutique dans un site culturel ou touristique conduit tout d

Plus en détail

STRATÉGIE MARKETING VO COMMENT LA DÉVELOPPER, COMMENT LA CONTRÔLER

STRATÉGIE MARKETING VO COMMENT LA DÉVELOPPER, COMMENT LA CONTRÔLER CHAPITRE 2 STRATÉGIE MARKETING VO COMMENT LA DÉVELOPPER, COMMENT LA CONTRÔLER Ce que Vous allez apprendre dans ce chapitre Les premiers pas de la stratégie VO Le fonctionnement de la matrice de stockage

Plus en détail

Révisions : définir et expliquer

Révisions : définir et expliquer Révisions : définir et expliquer 1. Fondements du marketing et études de marché 1) Notions de valeurs perçues par le client? Rapport qualité prix. 2) Quels sont les leviers d actions qui crée de la valeur?

Plus en détail

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks CANEGE Leçon 12 Le tableau de bord de la gestion des stocks Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : s initier au suivi et au contrôle de la réalisation des objectifs fixés au

Plus en détail

GESTION DES VENTES - ECARTS SUR VENTES

GESTION DES VENTES - ECARTS SUR VENTES GESTION DES VENTES - ECARTS SUR VENTES Objectif(s) : o Analyse des écarts sur chiffre d'affaires : Pré requis : o Modalités : o o écart sur prix de vente, écart sur quantité. évaluation du chiffre d'affaires.

Plus en détail

LES INSTRUMENTS DE MESURE ET DE RENTABILITÉ DU LINÉAIRE

LES INSTRUMENTS DE MESURE ET DE RENTABILITÉ DU LINÉAIRE LES INSTRUMENTS DE MESURE ET DE RENTABILITÉ DU LINÉAIRE Compétence : être capable d effectuer et d analyser un relevé de linéaire Mise en situation Votre activité se déroule le 22 janvier au supermarché

Plus en détail

{Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2

{Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2 LA DEMARCHE EN MARKETING Le 10 Mars 1999 4 ème Cours {Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2 4. LES DIFFERENTS SERVICES

Plus en détail

Comment soutenir la créativité des éditeurs? Quelles solutions sont mises en œuvre pour maximiser les chances de succès?

Comment soutenir la créativité des éditeurs? Quelles solutions sont mises en œuvre pour maximiser les chances de succès? Intervenants Marjorie BONCOUR, Responsable Clientèle Eric TSUROUPA, Directeur Marketing et du Développement des Services Comment soutenir la créativité des éditeurs? Quelles solutions sont mises en œuvre

Plus en détail

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE La notion de prix de vente Les objectifs financiers Les objectifs commerciaux Les remises et rabais Exercice et corrigé Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial

Plus en détail

Acteos Points de Vente Acteos PPS

Acteos Points de Vente Acteos PPS Acteos Points de Vente Acteos PPS Christian Zelle Directeur R&D, Acteos 06.05.2010 1 Agenda Motivation ACTEOS PPS La solution ACTEOS PPS ACTEOS PPS dans le contexte du «Flowcasting» 2 Motivation Les problématiques

Plus en détail

PLAN MARKETING SIMPLIFIÉ

PLAN MARKETING SIMPLIFIÉ PLAN MARKETING SIMPLIFIÉ SEPT 2015 KRATIROFF 2015 EFAP EBS GEM HEC Préambule Ce modèle de plan marketing est fourni à titre d exemple, il n est pas exhaustif et ne représente qu un simple guide pour les

Plus en détail

Sia Conseil. Les Drive : situation et perspectives. Avril 2012. Votre contact

Sia Conseil. Les Drive : situation et perspectives. Avril 2012. Votre contact Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-conseil.com Paris Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï Sia Conseil Avril 2012 Votre contact

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

!"#$%&'() *+,-) INDICES DE VENTE ET DE STOCKAGE

!#$%&'() *+,-) INDICES DE VENTE ET DE STOCKAGE !"#$%&'() *+,-) INDICES DE VENTE ET DE STOCKAGE Objectif : Vous serez capable d interpréter les indices de vente et de stockage. Calcul du bénéfice net Recettes brutes Chiffre d affaire - Réductions sur

Plus en détail

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I

L étude de marché. L étude de marché se fait en plusieurs étapes. ÉTAPE I L étude de marché Le marché d une entreprise est composé de la clientèle, de la concurrence et de l environnement externe. Il est important de distinguer le marché potentiel (individus ou entreprises susceptibles

Plus en détail

Chap 6. Le marché : la demande globale

Chap 6. Le marché : la demande globale Chap 6 Le marché : la demande globale L entreprise commerciale doit adopter son offre aux attentes des consommateurs. Pour cela, elle doit parfaitement les connaître et s adapter à leurs spécificités.

Plus en détail

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE

LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE TABLEAU DE BORD LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Le tableau de bord est un support (papier ou informatique) qui sert à collecter de manière régulière des informations permettant de

Plus en détail

Dossier de franchise. Rejoignez l enseigne la plus dynamique sur le marché de la cigarette électronique. e-cigarettes & e-liquides

Dossier de franchise. Rejoignez l enseigne la plus dynamique sur le marché de la cigarette électronique. e-cigarettes & e-liquides Dossier de franchise Rejoignez l enseigne la plus dynamique sur le marché de la cigarette électronique. POUR RÉPONDRE À LA DEMANDE CROISSANTE DES FUMEURS DE CIGARETTE CLASSIQUES ET UTILISATEURS DE CIGARETTES

Plus en détail

L optimisation delatrésorerie enmagasin. MAG'OFFICE 2.7.0

L optimisation delatrésorerie enmagasin. MAG'OFFICE 2.7.0 L optimisation delatrésorerie enmagasin. MAG'OFFICE 2.7.0 L optimisation de la trésorerie en magasin. La bonne gestion de la trésorerie est une tâche indispensable du monde économique, quelle que soit

Plus en détail

LA SOLUTION POUR LA GESTION COMMERCIALE DES ENTREPRISES

LA SOLUTION POUR LA GESTION COMMERCIALE DES ENTREPRISES LA SOLUTION POUR LA GESTION COMMERCIALE DES ENTREPRISES FASTMAG LA SOCIÉTÉ Fastmag est un éditeur de logiciels créé en 1989, spécialisé dans la gestion des points de vente, la création de sites e-commerce,

Plus en détail

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC Type d UC Outils du diagnostic Problématique Projet Magasin spécialisé dans la vente de produits pour l équitation Observation Analyse du compte de résultat Enquête clientèle Etude de concurrence Perte

Plus en détail

Le concept de marketing

Le concept de marketing Le concept de marketing Le concept de marketing englobe à la fois les techniques d étude des attentes du consommateur, la proposition d une offre répondant à ces attentes et la mise en œuvre de moyens

Plus en détail

Solution PLM pour la vente au détail de PTC

Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM de PTC pour la vente au détail Dans les délais. À la mode. Dans le budget. La solution PLM de PTC pour la vente au détail transforme la manière

Plus en détail

Thelia est aujourd hui le socle plus de 9000 sites e-commerce.

Thelia est aujourd hui le socle plus de 9000 sites e-commerce. Thelia a été développée dans le respect des standards de développement. Le cœur est basé sur les composants Symfony 2, et répond aux objectifs de performance et d évolutivité. Thelia innove en utilisant

Plus en détail

Manuel de formation Spaceman - 2 ème journée

Manuel de formation Spaceman - 2 ème journée Manuel de formation Spaceman - 2 ème journée Table des Matières 1 ère PARTIE : CONSTRUIRE LE MOBILIER...2 La structure barre de charge : Ajouter / modifier...3 La structure broche : Ajouter / modifier...4

Plus en détail

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires Titre du Projet Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires 2 Concours 2009 2010 des meilleurs plans d affaires Exemple

Plus en détail

Techniques des prévisions de ventes

Techniques des prévisions de ventes Techniques des prévisions de ventes Introduction Les techniques des prévisions de ventes servent à : Anticiper, à éviter les risques et à maitriser au mieux l avenir dans un contexte concurrentiel. PLAN

Plus en détail

doit être personnelle authentique qu un seul produit une ligne famille de produits CHOIX IMPORTANT

doit être personnelle authentique qu un seul produit une ligne famille de produits CHOIX IMPORTANT Cette épreuve repose sur une action d animation (promotionnelle ou non), réalisée par le candidat au cours de sa formation en milieu professionnel. Cette action doit être personnelle et revêtir un caractère

Plus en détail

Tous les termes de cette définition doivent être parfaitement définis pour la qualité des résultats de cette étude permanente.

Tous les termes de cette définition doivent être parfaitement définis pour la qualité des résultats de cette étude permanente. LES PANELS DE DISTRIBUTEURS. Le fonctionnement et l utilisation des données. Définition Un panel est une étude permanente de recueil d informations (achat, vente, lecture, TV, radio etc.) auprès d un échantillon

Plus en détail

Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples

Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples Jean-Christophe Scilien Manel Benzerafa - Alilat Durée : 1h30 Plusieurs réponses correctes possibles Les réponses incorrectes seront sanctionnées

Plus en détail

Emprunts et financements

Emprunts et financements @2m Version du 12/04/2010 fiche guide pour axim 05.0-A Emprunts et financements Plan Les éléments du passif au BO (bilan d ouverture) Les emprunts en cours et prévus Les emprunts court terme, OCC, créances

Plus en détail

DEVENEZ UN ENTREPRENEUR HAPPY

DEVENEZ UN ENTREPRENEUR HAPPY DEVENEZ UN ENTREPRENEUR HAPPY DEVENEZ FRANCHISÉ UNE RÉUSSITE SIMPLE À METTRE EN ŒUVRE HAPPY assure un accompagnement complet de ses franchisés : Aide à la recherche d un emplacement. Nos partenaires (banques,

Plus en détail

Le S.I.M. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. S.I.M. S.I.C. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. Définition

Le S.I.M. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. S.I.M. S.I.C. Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. Définition Le S.I.M. Définition a. S.I.M. ou S.I.C. b. Utilisation commerciale c. Contenu Forme Méthode Sources d information a. S.I.M. ou S.I.C. ou S.I.M. S.I.C. Système d Information Marketing Système d Information

Plus en détail

Pour vos appels d offre OPTIMISATION DES STOCKS. Mars 2009. 2 e ÉDITION AZAP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

Pour vos appels d offre OPTIMISATION DES STOCKS. Mars 2009. 2 e ÉDITION AZAP. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Mars 2009 Pour vos appels d offre OPTIMISATION DES STOCKS 2 e ÉDITION AZAP SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort QUESTIONNAIRE EDITEURS DE LOGICIELS D OPTIMISATION DES STOCKS

Plus en détail

Comment développer vos missions paie?

Comment développer vos missions paie? Comment développer vos missions paie? La performance des cabinets ne repose pas seulement sur une course à la productivité mais sur une stratégie de croissance fondée sur : Le savoir La qualité du service

Plus en détail

Connaissez-vous votre prix de revient?

Connaissez-vous votre prix de revient? Connaissez-vous votre prix de revient? 15 avril 2014 Producteurs-transformateurs J o u r n é e d i n f o r m a t i o n Votre conférencier Ghyslain Cadieux Directeur principal Tél. : 514 954-4643 cadieux.ghyslain@rcgt.com

Plus en détail

BIEN ACCUEILLIR LE CLIENT EN MAGASIN

BIEN ACCUEILLIR LE CLIENT EN MAGASIN GD 01 BIEN ACCUEILLIR LE CLIENT EN MAGASIN Durée : 7 heures 990 HT / jour Dates : à définir en 2012 Maîtriser les techniques d accueil Etre capable de mettre en place de nouveaux comportements visant à

Plus en détail

Marketing Point de vente

Marketing Point de vente Marketing Point de vente www.rmdconsultants.com APPORTER DES SOLUTIONS AUX RESEAUX DE DISTRIBUTION Les 4P «Les fondamentaux du marketing» Toute personne désirant s initier aux principes du marketing Connaître

Plus en détail

20 ans d expertise dans le domaine de la Direction du Développement Marketing & Commercial d entreprises en France et à l étranger

20 ans d expertise dans le domaine de la Direction du Développement Marketing & Commercial d entreprises en France et à l étranger 1 Michel Amossé 20 ans d expertise dans le domaine de la Direction du Développement Marketing & Commercial d entreprises en France et à l étranger Directeur Commercial & Marketing, de sociétés implantées

Plus en détail

filière commercial marketing Promoteur des ventes Merchandiseur production boissons rafraîchissantes bières d eaux embouteillées sans alcool

filière commercial marketing Promoteur des ventes Merchandiseur production boissons rafraîchissantes bières d eaux embouteillées sans alcool production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Promoteur des ventes Merchandiseur commercial marketing www.cpnef.info 2 CQP validé par la CPNE de la branche «Activités

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

UNE BOULANGERIE MODERNE : un guide pratique de marketing ET créer son image dans la boulangerie moderne. C est du tout cuit! Reste à tout vendre.

UNE BOULANGERIE MODERNE : un guide pratique de marketing ET créer son image dans la boulangerie moderne. C est du tout cuit! Reste à tout vendre. Reste à tout vendre. UNE BOULANGERIE MODERNE : un guide pratique de marketing ET créer son image dans la boulangerie moderne C est du tout cuit! LA COMMUNICATION AVEC LE CLIENT SE FAIT sur le lieu de vente

Plus en détail

Du diagnostic au plan marketing stratégique - - dossier 3 - .I. Les études de marché - La phase exploratoire et l organisation générale de l étude -

Du diagnostic au plan marketing stratégique - - dossier 3 - .I. Les études de marché - La phase exploratoire et l organisation générale de l étude - Du diagnostic au plan marketing stratégique - - dossier 3 -.I. Les études de marché - La phase exploratoire et l organisation générale de l étude - 1.1 - La recherche ou phase exploratoire : Définir précisément

Plus en détail

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan de marketing stratégique. Préambule : La démarche mercatique «une feuille de route»

Marketing stratégique : Du diagnostic au plan de marketing stratégique. Préambule : La démarche mercatique «une feuille de route» Marketing stratégique : Du diagnostic au plan de marketing stratégique Préambule : La démarche mercatique «une feuille de route» La démarche mercatique - «une feuille de route» Modifier, ajuster mes axes

Plus en détail

Services de direction marketing externalisée

Services de direction marketing externalisée Services de direction marketing externalisée VOTRE DIRECTION MARKETING DÉDIÉE Pour les dirigeants des PME et TPE, le marketing semble inaccessible et sophistiqué : souvent, vous considérez le marketing

Plus en détail

GESTION D HISTORIQUES GESTION DE PREVISIONS PLANIFICATION AVANCEE

GESTION D HISTORIQUES GESTION DE PREVISIONS PLANIFICATION AVANCEE ADVANCED PLANNING SCHEDULE GESTION D HISTORIQUES GESTION DE PREVISIONS PLANIFICATION AVANCEE Votre contact : Pierre Larchères 06 30 35 96 46 18, rue de la Semm - 68000 COLMAR p.larcheres@agelis.fr PRESENTATION

Plus en détail

DOSSIER D ANIMATION Terminale Bac Pro Commerce

DOSSIER D ANIMATION Terminale Bac Pro Commerce E11 DOSSIER D ANIMATION Terminale Bac Pro Commerce Coefficient 4 Les élèves effectuent une animation en magasin durant leur premier stage de terminale. A leur retour au lycée ils travaillent sur leur dossier

Plus en détail

Gestion Commerciale Assistée par Ordinateur

Gestion Commerciale Assistée par Ordinateur Gestion Commerciale Assistée par Ordinateur PRESENTATION GENERALE Objectif Commercial est un logiciel de Gestion commerciale spécialement adapté pour les PME. Son utilisation simple, sa mise en place rapide

Plus en détail