SOMMAIRE Préface Avant-propos I Sciences de base Anatomie et physiopathologie Chapitre 1. Anatomie de l angle iridocornéen ( Farid Achache

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE Préface Avant-propos I Sciences de base Anatomie et physiopathologie Chapitre 1. Anatomie de l angle iridocornéen ( Farid Achache"

Transcription

1 SOMMAIRE Préface Avant-propos I Sciences de base Anatomie et physiopathologie Chapitre 1. Anatomie de l angle iridocornéen (Farid Achache) Embryologie Description Rapports de l angle iridocornéen Abord chirurgical de l angle iridocornéen Chapitre 2. Anatomie de la tête du nerf optique (Daniel Mojon) Contenant Contenu Disque optique normal Règle de l ISNT. Zones d atrophie péripapillaire Rapport cup/disc Origine des faisceaux Systématisation des fibres du disque et déficit périmétrique Vascularisation Chapitre 3. Physiologie et dynamique de l humeur aqueuse (Sylvain Roy) Formation de l humeur aqueuse Transfert Évacuation de l humeur aqueuse Méthodes d analyse Chapitre 4. Tonométrie (Alain Bron, Corinne Schnyder) Tonomètres Comment mesurer la pression intraoculaire correctement?

2 Pression intraoculaire normale Variations de la pression intraoculaire Variations de la mesure de la pression intraoculaire Quelle valeur accorder à la pression intraoculaire? Quel avenir pour la pression intraoculaire? Chapitre 5. Gonioscopie (Yves Lachkar) Verres de gonioscopie Technique d examen Degré de fermeture de l angle : classification Pièges de la gonioscopie Chapitre 6. Pachymétrie (Alain Bron) Relations entre épaisseur cornéenne et pression intraoculaire Mesure de l épaisseur cornéenne Valeurs moyennes de l épaisseur cornéenne centrale Facteurs de correction L épaisseur cornéenne comme facteur de risque Chapitre 7. Évaluation clinique du nerf optique normal et glaucomateux (Jost Jonas) Taille du disque optique Forme du disque optique Taille de l anneau neurorétinien Forme de l anneau neurorétinien Rapport entre la taille du disque et la taille de l excavation Configuration et profondeur de l excavation Rapports excavation/disque Siège d émergence des vaisseaux centraux de la rétine au niveau de la lamina cribrosa Hémorragies du disque optique Atrophie choriorétinienne parapapillaire Diamètre des artérioles rétiniennes Couche des fibres nerveuses Diagnostic précoce ou «prépérimétrique» d une atteinte du nerf

3 optique Différenciation entre neuropathies glaucomateuses et non glaucomateuses Différenciation des différents types de glaucome à angle ouvert Chapitre 8. Analyse quantitative de la tête du nerf optique par le Heidelberg Retina Tomograph (Corinne Schnyder) Principes Sensibilité et spécificité Avantages Inconvénients Chapitre 9. Analyse quantitative des fibres nerveuses péripapillaires par le GDx (Gordana Sunaric-Mégevand, Alexandros-Athanasios N. Stangos) Analyseur de fibres nerveuses Principes du GDx Sensibilité et spécificité GDx et suivi du glaucome Limitations Chapitre 10. Champ visuel automatisé : Octopus (Corinne Schnyder) Généralités Périmétrie Octopus : principe et types d appareil Interprétation de l Octopus Déficits campimétriques glaucomateux Artefacts Progression du champ visuel Chapitre 11. Périmétrie par technologie à doublement de fréquence (Corinne Schnyder, Francesca Panarello)

4 Principe et technique Intérêt de la périmétrie par technologie à doublement de fréquence Chapitre 12. Biomicroscopie ultrasonore (Sylvain Roy, André Mermoud) Principes de fonctionnement Utilité dans le glaucome Cas cliniques particuliers Utilisation de la biomicroscopie aux ultrasons dans la chirurgie du glaucome Génétique Chapitre 13. Génétique du glaucome (Walter Ferrini, Francis Munier) Classification Anomalies développementales et glaucome II Clinique Chapitre 14. Classification des glaucomes (Corinne Schnyder, Alain Bron) Classification Chapitre 15. Hypertonie oculaire (Philippe Denis) Qu est-ce qu une pression normale? Hypertonie oculaire et cornée L hypertonie oculaire, facteur de risque du glaucome Une hypertonie oculaire vraiment «isolée»? Traiter l hypertonie oculaire? En pratique Glaucomes développementaux Chapitre 16. Glaucome congénital primaire (Sylvain Roy, André Mermoud)

5 Développement normal de l angle Méthodes diagnostiques Chapitre 17. Syndromes congénitaux et anomalies du segment antérieur (Sylvain Roy, André Mermoud) Syndrome d Axenfeld-Rieger Anomalie de Peters Aniridie Autres syndromes associés avec un glaucome congénital Glaucomes primaires Chapitre 18. Glaucome primitif à angle ouvert (Éric Sellem) Épidémiologie Hérédité Physiopathogénie Expression clinique Observation de l altération anatomique : disque optique et fibres optiques Formes cliniques Surveillance Chapitre 19. Glaucome à pression normale (Farid Achache) Définition Épidémiologie Description clinique Évaluation diagnostique Diagnostic différentiel Chapitre 20. Glaucome par fermeture de l angle (Farid Achache) Définition Historique Épidémiologie

6 Physiopathologie Formes cliniques Formes étiologiques Diagnostic différentiel Méthodes de diagnostic Chapitre 21. Iris plateau (Émilie Ravinet) Définition Diagnostic Diagnostic différentiel Glaucomes secondaires Glaucome et pathologie oculaire Chapitre 22. Syndrome pseudo-exfoliatif et glaucome pseudoexfoliatif (Kaweh Mansouri, Tarek Shaarawy) Histopathologie Épidémiologie et étiologie Diagnostic clinique Diagnostic différentiel Pronostic Chapitre 23. Syndrome de dispersion pigmentaire et glaucome pigmentaire (Daniel Mojon) Généralités Glaucome pigmentaire Chapitre 24. Glaucome uvéitique (Fabrice Gianoli) Pathophysiologie Symptomatologie Étiologies

7 Chapitre 25. Glaucome traumatique (Corinne Schnyder, Elie Dahan) Glaucome secondaire à une contusion Glaucome secondaire à une plaie perforante Glaucome secondaire aux brûlures chimiques Chapitre 26. Glaucome néovasculaire (Fabio Nessi, Corinne Schnyder) Clinique Pathogénie Étiologie Diagnostic différentiel Chapitre 27. Syndrome endothélial iridocornéen (Fabio Nessi) Clinique Étiopathogénie Diagnostic Chapitre 28. Glaucome et cristallin (Fabrice Gianoli, Corinne Schnyder) Glaucome par fermeture de l angle Glaucome à angle ouvert Chapitre 29. Glaucome et maladies rétiniennes et vitréorétiniennes (Éric Sellem) Glaucomes secondaires avec angle iridocornéen ouvert Glaucomes secondaires avec fermeture de l angle iridocornéen Chapitre 30. Tumeurs intraoculaires et glaucome (Leonidas Zografos, Sylvie Uffer)

8 Tumeurs mélanocytaires Hémangiomes de la choroïde Rétinoblastomes Métastases Divers Chapitre 31. Glaucome et chirurgie du segment antérieur (Corinne Schnyder, Elie Dahan) Glaucome et chirurgie de la cataracte Glaucome et kératoplastie transfixiante Glaucome et laser du segment antérieur Glaucome et invasion épithéliale de la chambre antérieure Glaucome malin Glaucome et pathologie générale Chapitre 32. Glaucome et élévation de la pression veineuse épisclérale (Ann Schalenbourg) Généralités Anomalies artérioveineuses Obstructions veineuses Formes idiopathiques Chapitre 33. Glaucome cortisonique (Sylvain Roy, André Mermoud) Mode d administration des corticoïdes Classe de corticostéroïdes Pathophysiologie Présentation clinique Évaluation du risque selon le type de glaucome III Chapitre 34. Pression intraoculaire cible (Alain Bron) Origines Définition

9 Quelle pression intraoculaire? Quelle cible? Différentes pressions intraoculaires cibles Quelle pression intraoculaire cible pour quels patients? Avantages de la pression intraoculaire cible Inconvénients de la pression intraoculaire cible La pression intraoculaire cible en pratique médical Chapitre 35. médical du glaucome (Jean-Philippe Nordmann) Collyres Inhibiteurs de l anhydrase carbonique par voie générale Agents hyperosmotiques Autres traitements par laser Chapitre 36. Iridotomie (Alain Bron) L iridotomie comment? Type de laser Complications Y a-t-il des contre-indications? Critères de jugement d une bonne iridotomie L iridotomie pour qui? Chapitre 37. Iridoplastie périphérique (Corinne Schnyder, Francesca Panarello) Technique Indications Chapitre 38. Gonioponcture (Corinne Schnyder)

10 Généralités Méthodes Indications Complications Chapitre 39. Trabéculoplastie (Françoise Valtot) Historique Mécanisme d action Technique Complications Indications Peut-on «retraiter»? Trabéculoplastie sélective Chapitre 40. Cyclophotocoagulation (Françoise Valtot) Historique Mode d action Technique Complications Indications chirurgical Chapitre 41. Trabéculectomie (Yves Lachkar) Définition Indications Mode d action Anesthésie Technique chirurgicale Soins postopératoires Complications peropératoires Complications postopératoires Trabéculectomie et grandes études randomisées

11 Antimétabolites Chapitre 42. Sclérectomie profonde (Émilie Ravinet) Généralités Technique chirurgicale postopératoire Implants Mécanismes d action Chapitre 43. Viscocanalostomie (Gordana Sunaric-Mégevand, Alexandros-Athanasios N. Stangos) Technique chirurgicale Mode d action Complications Chapitre 44. Complications postopératoires de la chirurgie non pénétrante du glaucome (Tarek Shaarawy, Kaweh Mansouri, André Mermoud) Complications peropératoires Complications postopératoires précoces Complications postopératoires tardives Chapitre 45. chirurgical : interventions combinées et leurs complications (Pascale Hamard, Christophe Baudouin) Définition Indications Altérations du segment antérieur secondaires à la pathologie glaucomateuse Choix des techniques chirurgicales et leurs particularités Description des techniques chirurgicales combinées Complications et leur traitement Chapitre 46. Tubes de drainage (Sylvain Roy, André Mermoud)

12 Principe Différents types d implants Indications chirurgicales Technique Complications Liste des abréviations Index alphabétique des matières

GLAUCOME CHRONIQUE. Rappels physiopathologiques OBJECTIFS. Item 82

GLAUCOME CHRONIQUE. Rappels physiopathologiques OBJECTIFS. Item 82 Item 82 GLAUCOME CHRONIQUE Anna Francoz, Pr Alain Bron Service d ophtalmologie, CHU de Dijon, France alain.bron@chu-dijon.fr RR OBJECTIFS DIAGNOSTIQUER un glaucome chronique. ARGUMENTER l attitude thérapeutique

Plus en détail

Introduction. L ophtalmologie à l ECN

Introduction. L ophtalmologie à l ECN Introduction. L ophtalmologie à l ECN Statistiques ECN Depuis 2004, il n y a eu que 3 années «sans ophtalmologie» à l ECN. Toutes les autres années la spécialité était présente, soit sous forme de question

Plus en détail

Campagne Nationale de Dépistage du Glaucome. Preservez votre vue! Édité par le Comité de Lutte contre le Glaucome avec le concours des laboratoires

Campagne Nationale de Dépistage du Glaucome. Preservez votre vue! Édité par le Comité de Lutte contre le Glaucome avec le concours des laboratoires Preservez votre vue! Édité par le Comité de Lutte contre le Glaucome avec le concours des laboratoires Sommaire Glaucome : Une menace pour la vision p.3 Le fonctionnement de l œil p.4 Les différentes formes

Plus en détail

DÉPISTAGE ET DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GLAUCOME : PROBLÉMATIQUE ET PERSPECTIVES EN FRANCE RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE RAPPORT D ORIENTATION

DÉPISTAGE ET DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GLAUCOME : PROBLÉMATIQUE ET PERSPECTIVES EN FRANCE RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE RAPPORT D ORIENTATION DÉPISTAGE ET DIAGNOSTIC PRÉCOCE DU GLAUCOME : PROBLÉMATIQUE ET PERSPECTIVES EN FRANCE RECOMMANDATION EN SANTÉ PUBLIQUE RAPPORT D ORIENTATION Service évaluation médico-économique et santé publique Novembre

Plus en détail

Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé

Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé Dr S.Khimoud Dr F.Mazari Dr H.Zemour Dr A.Chachoua Dr I.Derder Pr L.Chachoua INTRODUCTION Le glaucome

Plus en détail

Guide pour les Glaucomes II ème Edition

Guide pour les Glaucomes II ème Edition Guide pour les Glaucomes II ème Edition ISBN: 88-87434-33-6 Editrice DOGMA S.r.l. Via Cadorna Pal. 3B 17100 Savona - Italy Imprimé en Février 2004 Copyright European Glaucoma Society - 2003 Il est interdit

Plus en détail

GLAUCOME. Les traitements non-médicamenteux du glaucome en questions. Docteur Yves Lachkar

GLAUCOME. Les traitements non-médicamenteux du glaucome en questions. Docteur Yves Lachkar GLAUCOME Les traitements non-médicamenteux du glaucome en questions Docteur Yves Lachkar Professeur au collège de Médecine des Hôpitaux de Paris Chef du service d ophtalmologie et directeur de l Institut

Plus en détail

Le glaucome. Guide destiné aux patients. Introduction. Qu est-ce que le glaucome? Pourquoi est-ce une maladie qui menace votre vision?

Le glaucome. Guide destiné aux patients. Introduction. Qu est-ce que le glaucome? Pourquoi est-ce une maladie qui menace votre vision? Introduction Le glaucome Guide destiné aux patients Ce guide est destiné à mieux répondre aux questions que vous vous posez sur le glaucome ou plutôt les glaucomes. Il existe en effet plusieurs types de

Plus en détail

Malgré l avènement des dernières

Malgré l avènement des dernières : quand faut-il opérer? Résumé : Malgré l enrichissement de notre arsenal thérapeutique médical depuis vingt ans, il est encore souvent nécessaire de proposer une intervention chirurgicale hypotonisante.

Plus en détail

L'ophtalmologie est la branche de la médecine chargée du traitement des maladies de l'oeil et de ses annexes. C'est une spécialité médicochirurgicale.

L'ophtalmologie est la branche de la médecine chargée du traitement des maladies de l'oeil et de ses annexes. C'est une spécialité médicochirurgicale. DEFINITION DES PATHOLOGIES ET DES INTERVENTIONS [OPHTALMOLOGIE]. Présentation de l'ophtalmologie : L'ophtalmologie est la branche de la médecine chargée du traitement des maladies de l'oeil et de ses annexes.

Plus en détail

La cataracte est l opacification de tout ou partie

La cataracte est l opacification de tout ou partie cataracte 58 - CATARACTE Ce qu il faut savoir 1. Connaître les signes d appel d une cataracte 2. Connaître les étiologies et pouvoir orienter le bilan clinique et paraclinique. 3. Pouvoir expliquer au

Plus en détail

DEMANDEZ À VOTRE MÉDECIN COMMENT UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE POUR LE TRAITEMENT DU GLAUCOME POURRAIS CHANGER VOTRE VIE. Commercialisé au Canada par

DEMANDEZ À VOTRE MÉDECIN COMMENT UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE POUR LE TRAITEMENT DU GLAUCOME POURRAIS CHANGER VOTRE VIE. Commercialisé au Canada par DEMANDEZ À VOTRE MÉDECIN COMMENT UNE NOUVELLE TECHNOLOGIE POUR LE TRAITEMENT DU GLAUCOME POURRAIS CHANGER VOTRE VIE Commercialisé au Canada par LA TECHNOLOGIE La technologie a toujours joué un rôle important

Plus en détail

Référentiel CPAM pour le double codage - Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité :

Référentiel CPAM pour le double codage - Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : Référentiel CPAM pour le double codage - Liste des codes les plus fréquents pour la spécialité : OPHTAMOLOGIE ADC - Acte de chirurgie BAFA006 1 0 Exérèse non transfixiante d'une lésion d'une paupière Notes

Plus en détail

Atteintes ophtalmologiques cécitantes dans le cadre de l activité professionnelle. Pr Ridings E. Granget CHU Timone

Atteintes ophtalmologiques cécitantes dans le cadre de l activité professionnelle. Pr Ridings E. Granget CHU Timone Atteintes ophtalmologiques cécitantes dans le cadre de l activité professionnelle Pr Ridings E. Granget CHU Timone Glaucome chronique GLAUCOME Le terme de glaucome représente un ensemble d affections oculaires

Plus en détail

Chapitre 2 : Chirurgies réfractives

Chapitre 2 : Chirurgies réfractives Chapitre 2 : Chirurgies réfractives 1. Techniques d examen... 2 1.1 Aberrométrie (voir chapitre cornée)... 2 1.2. Topographie cornéenne (voir chapitre cornée)... 2 2. Chirurgies incisionnelles... 2 3.1.

Plus en détail

Traitements du glaucome par laser

Traitements du glaucome par laser Traitements du glaucome par laser Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les conseils d un fournisseur de soins de santé qualifié. Veuillez

Plus en détail

Maladies et Grands Syndromes - Le glaucome chronique (240) Professeur Danièle Denis -Docteur Olivier Forzano Mai 2005

Maladies et Grands Syndromes - Le glaucome chronique (240) Professeur Danièle Denis -Docteur Olivier Forzano Mai 2005 Maladies et Grands Syndromes - Le glaucome chronique (240) Professeur Danièle Denis -Docteur Olivier Forzano Mai 2005 1. Définitions et rappels : Le glaucome chronique est une neuropathie optique. Ainsi

Plus en détail

La Catarate. Définition. Epidémiologie

La Catarate. Définition. Epidémiologie La Catarate La Catarate Définition La cataracte est une affection se traduisant par une opacification du cristallin de l œil, qui est normalement transparent. Elle peut toucher la totalité du cristallin

Plus en détail

GLAUCOME CHAPITRE 6. Fig. 6.1 Schéma de la production, de la circulation et du drainage de l humeur aqueuse

GLAUCOME CHAPITRE 6. Fig. 6.1 Schéma de la production, de la circulation et du drainage de l humeur aqueuse CHAPITRE 6 GLAUCOME Le glaucome est une maladie fréquente et une cause majeure de cécité. Ce chapitre décrit brièvement les différents tableaux cliniques du glaucome, avant d aborder plus en profondeur

Plus en détail

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie

LE GLAUCOME. Questions et réponses en vue d une chirurgie. Pour vous, pour la vie LE GLAUCOME Questions et réponses en vue d une chirurgie Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations générales sur la chirurgie que vous devrez subir. Votre chirurgien pourra vous donner

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail

LA RÉFRACTION OBJECTIFS

LA RÉFRACTION OBJECTIFS CHU Dr Benbadis Constantine le 12/04/2011 Service d Ophtalmologie/Module d ophtalmologie. Dr Z.Berkani-Kitouni :Maître de conférences, Chef de Service. LA RÉFRACTION OBJECTIFS : 1- Savoir définir l œil

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. L ophtalmologie en 2014 : Performance et sur mesure!

DOSSIER DE PRESSE. L ophtalmologie en 2014 : Performance et sur mesure! DOSSIER DE PRESSE 120 ème Congrès de la Société Française d Ophtalmologie 10 au 13 mai 2014 Palais des Congrès Porte Maillot www.sfo.asso.fr L ophtalmologie en 2014 : Performance et sur mesure! Les sujets

Plus en détail

LE PLUS GRAND PLATEAU D OPHTALMOLOGIE DE LA CÔTE D AZUR

LE PLUS GRAND PLATEAU D OPHTALMOLOGIE DE LA CÔTE D AZUR LE PLUS GRAND PLATEAU D OPHTALMOLOGIE DE LA CÔTE D AZUR L ophtalmologie est une discipline médico-chirugicale de pointe au sein du réseau Domus Cliniques. Avec des plateaux techniques à la pointe du progrès,

Plus en détail

La puissance pour votre cabinet.

La puissance pour votre cabinet. La puissance pour votre cabinet. IOL Nouveau Nouveau Tracking Puissance Cornéenne Cornee/Segment Anterieur evaluation non-contact du Segment Anterieur Puissance Cornéenne L option Cornea Power permet d

Plus en détail

Le Glaucome ou la maladie glaucomateuse. Docteur Ariel BEER GABEL 10000 TROYES Ancien attaché au Centre National d Ophtalmologie des 15 20

Le Glaucome ou la maladie glaucomateuse. Docteur Ariel BEER GABEL 10000 TROYES Ancien attaché au Centre National d Ophtalmologie des 15 20 Le Glaucome ou la maladie glaucomateuse Docteur Ariel BEER GABEL 10000 TROYES Ancien attaché au Centre National d Ophtalmologie des 15 20 Le glaucome vient du mot, glauque, trouble C'est une maladie oculaire

Plus en détail

(Diplôme Interuniversitaire de) avec Paris 6, Lyon 1

(Diplôme Interuniversitaire de) avec Paris 6, Lyon 1 CORNEE (08.07.2014) (Diplôme Interuniversitaire de) avec Paris 6, Lyon 1 Objectifs : Diffusion des connaissances sur les maladies et les thérapeutiques de la cornée : sciences fondamentales, pathologie

Plus en détail

ANATOMIE DE L'OEIL (1)

ANATOMIE DE L'OEIL (1) ANATOMIE DE L'OEIL (1) La cornée La choroïde L'iris La pupille Le cristallin L'humeur aqueuse Le corps vitré La rétine Le nerf optique L'oeil est une merveille de la nature, un des organes les plus perfectionnés

Plus en détail

Ulcère de cornée... 84 Clinique... 84 Étiologie... 84 Conduite à tenir en cas de perforation cornéenne... 88 Abcès de cornée... 88 Clinique...

Ulcère de cornée... 84 Clinique... 84 Étiologie... 84 Conduite à tenir en cas de perforation cornéenne... 88 Abcès de cornée... 88 Clinique... Table des matières Liste des abréviations... XXI Liste des arbres diagnostiques... XXIII Mode d'emploi... XXVI Chapitre 1 Examen ophtalmologique aux urgences (P.-O. Barale, R. De Nicola, F. Mann)... 1

Plus en détail

L expérience LASIK QUI PEUT BÉNÉFICIER DU LASIK? CHOISIR UN CHIRURGIEN

L expérience LASIK QUI PEUT BÉNÉFICIER DU LASIK? CHOISIR UN CHIRURGIEN L expérience LASIK I QUI PEUT BÉNÉFICIER DU LASIK? Pour être éligible au LASIK, vous devez avoir au moins 21 ans, avoir des yeux en bonne santé et être en bonne santé générale. Votre vision ne doit pas

Plus en détail

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des Chapitre 4 LE DIAGNOSTIC Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des problèmes oculaires et optiques, mais seul l ophtalmologiste peut détecter la présence d une DMLA.

Plus en détail

Cataracte & Chirurgie de la Cataracte

Cataracte & Chirurgie de la Cataracte Cataracte & Chirurgie de la Cataracte Qu est ce que la Cataracte? On trouve à l intérieur de l œil de tous les animaux une lentille appelée cristallin. Il s agit d une structure volumineuse, disposée au

Plus en détail

ACTUALITÉ DES TRAITEMENTS PHYSIQUES ANTI-GLAUCOMATEUX. Eric SELLEM (Centre Ophtalmologique Kléber Lyon)

ACTUALITÉ DES TRAITEMENTS PHYSIQUES ANTI-GLAUCOMATEUX. Eric SELLEM (Centre Ophtalmologique Kléber Lyon) ACTUALITÉ DES TRAITEMENTS PHYSIQUES ANTI-GLAUCOMATEUX Eric SELLEM (Centre Ophtalmologique Kléber Lyon) PNEUMOTRABÉCULOPLASTIE TRABÉCULOPLASTIE SÉLECTIVE CYCLOCOAGULATION AUX U.S. -I- LA PNEUMOTRABÉCULOPLASTIE

Plus en détail

OPHTALMOLOGIE IFSI Pathologies du vieillissement CATARACTE

OPHTALMOLOGIE IFSI Pathologies du vieillissement CATARACTE OPHTALMOLOGIE IFSI Pathologies du vieillissement CATARACTE CATARACTE : DEFINITION Opacifica'on totale ou par'elle du cristallin Mécanisme de vieillissement du cristallin Évolution du cristallin avec l

Plus en détail

Tristan BOURCIER PUPH, Service d Ophtalmologie, Pôle SMOH, Nouvel Hôpital Civil, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, Université de Strasbourg

Tristan BOURCIER PUPH, Service d Ophtalmologie, Pôle SMOH, Nouvel Hôpital Civil, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, Université de Strasbourg Cataracte Tristan BOURCIER PUPH, Service d Ophtalmologie, Pôle SMOH, Nouvel Hôpital Civil, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, Université de Strasbourg Définition La cataracte se définit comme l'opacification

Plus en détail

Prise de position de la Société suisse d'ophtalmologie (SSO) sur l'utilisation de différents moyens d'examen par les opticiens

Prise de position de la Société suisse d'ophtalmologie (SSO) sur l'utilisation de différents moyens d'examen par les opticiens Prise de position de la Société suisse d'ophtalmologie (SSO) sur l'utilisation de différents moyens d'examen par les opticiens La mise en évidence (Diagnostic) et le traitement (Thérapie) de maladies,

Plus en détail

Item 333 : Orientation diagnostique devant un strabisme de l'enfant

Item 333 : Orientation diagnostique devant un strabisme de l'enfant Item 333 : Orientation diagnostique devant un strabisme de l'enfant Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 I Phénomène moteur...4 II Phénomène sensoriel...4 III Dépistage du

Plus en détail

Item 79 (item 293) : Altération de la fonction visuelle Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 79 (item 293) : Altération de la fonction visuelle Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 79 (item 293) : Altération de la fonction visuelle Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières Introduction... 3 1. Examen... 3 2. Baisse d'acuité visuelle

Plus en détail

Glaucome et chirurgie réfractive R,GAROUT F,KARAOUAT HCA ALGER

Glaucome et chirurgie réfractive R,GAROUT F,KARAOUAT HCA ALGER Glaucome et chirurgie réfractive R,GAROUT F,KARAOUAT HCA ALGER 5éme congres Societe Algerienne du Glaucome Alger Hotel El Djazair 9 Novembre 2013 INTRODUCTION La chirurgie réfractive attire de plus en

Plus en détail

ANCIENS COMBATTANTS CANADA (ACC) PROGRAMME DE CHOIX (PDC) 14 - SOINS DE LA VUE (YEUX) *** AVIS DE CORRECTION ***

ANCIENS COMBATTANTS CANADA (ACC) PROGRAMME DE CHOIX (PDC) 14 - SOINS DE LA VUE (YEUX) *** AVIS DE CORRECTION *** ANCIENS COMBATTANTS CANADA (ACC) PROGRAMME DE CHOIX (PDC) 14 - SOINS DE LA VUE (YEUX) *** AVIS DE CORRECTION *** Février 2012 Anciens Combattants Canada (ACC) a récemment apporté des changements au tableau

Plus en détail

Les urgences ophtalmologiques en médecine générale. Céline Deprieck

Les urgences ophtalmologiques en médecine générale. Céline Deprieck Les urgences ophtalmologiques en médecine générale Céline Deprieck Quel est le rôle du généraliste? Soulager la douleur Reconnaître les vraies urgences ophtalmo Gagner du temps sur la prise en charge spécialisée

Plus en détail

Instructions d utilisation

Instructions d utilisation Instructions d utilisation Lentilles intraoculaires acryliques monofocales réfractives hydrophiles stériles préchargées destinées à une implantation dans le sac capsulaire Ces instructions d utilisation

Plus en détail

Glaucomes : un nouveau traitement chirurgical par cyclo coagulation aux ultrasons

Glaucomes : un nouveau traitement chirurgical par cyclo coagulation aux ultrasons e-mémoires de l'académie Nationale de Chirurgie, 2012, 11 (4) : 077-083 77 Glaucomes : un nouveau traitement chirurgical par cyclo coagulation aux ultrasons Glaucoma: a new surgical treatment by ultrasound

Plus en détail

Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire

Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire Recommandations mai 2011 RECOMMANDATIONS Antibioprophylaxie en chirurgie oculaire Sommaire L infection nosocomiale en chirurgie oculaire 2 Objectif de l antibioprophylaxie 2 Patients à risque 3 Recommandations

Plus en détail

Le Vocabulaire de l'optique par Colette Allouch Auteur de Dictionnaires. Lexique Français / Hébreu

Le Vocabulaire de l'optique par Colette Allouch Auteur de Dictionnaires. Lexique Français / Hébreu Le Vocabulaire de l'optique par Colette Allouch Auteur de Dictionnaires Lexique Français / Hébreu absorption achromatique acuité visuelle albinisme oculaire amblyopie amétropie angle de réflexion angle

Plus en détail

La cataracte est l opacification de tout ou partie

La cataracte est l opacification de tout ou partie cataracte 58 - CATARACTE Ce qu il faut savoir 1. Connaître les signes d appel d une cataracte 2. Connaître les étiologies et pouvoir orienter le bilan clinique et paraclinique. 3. Pouvoir expliquer au

Plus en détail

Activité scientifique et recherche :

Activité scientifique et recherche : L INSTITUT DE L ŒIL Notre Mission: L Institut de l Œil de Montréal a pour mission d offrir à chaque patient, une évaluation individuelle de l état de santé de ses yeux, qui tient compte de l ensemble de

Plus en détail

Titres et travaux. Docteur Yves LACHKAR. Paris, mars 2015. Page 1 / 43

Titres et travaux. Docteur Yves LACHKAR. Paris, mars 2015. Page 1 / 43 Titres et travaux Docteur Yves LACHKAR Paris, mars 2015 Page 1 / 43 ÉTAT CIVIL Nom LACHKAR Prénoms Yves, Maurice Adresse Internet ylachkar@hpsj.fr Né le 14 Septembre 1963 Lieu de Naissance Neuilly sur

Plus en détail

TROUBLES DE LA REFRACTION. Dr.BENLARIBI.M

TROUBLES DE LA REFRACTION. Dr.BENLARIBI.M TROUBLES DE LA REFRACTION Dr.BENLARIBI.M Introduction - Définition La réfraction oculaire : _ l ensemble des déviations que subit un rayon lumineux lors de sa traversée du système dioptrique oculaire,

Plus en détail

ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009

ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009 ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009 Chirurgie Réfractive Correction de: Myopie Hypermétropie Astigmatisme Historique J. Barraquer : le kératomleusis années 50 en Colombie Historique

Plus en détail

L implant multifocal diffractif intra-cornéen. Une innovation de rupture pour la correction chirurgicale de la presbytie.

L implant multifocal diffractif intra-cornéen. Une innovation de rupture pour la correction chirurgicale de la presbytie. L implant multifocal diffractif intra-cornéen Une innovation de rupture pour la correction chirurgicale de la presbytie Janvier 2013 Dr. Gilbert Cohen Jean-Christophe Robert 06 17 45 28 99 06 15 65 23

Plus en détail

Aberrométrie : intérêt en pratique courante. Dr. Solange Leroux Les Jardins

Aberrométrie : intérêt en pratique courante. Dr. Solange Leroux Les Jardins Aberrométrie : intérêt en pratique courante. Dr. Solange Leroux Les Jardins PARIS SAFIR 2006 CHNO des Quinze-Vingts, Paris Cabinet: 13 bd Raspail, 75007 Paris Aberrométrie : intérêt en pratique courante.

Plus en détail

Enseignement d ophtalmologie

Enseignement d ophtalmologie Université Pierre et Marie Curie Enseignement d ophtalmologie Niveau deuxième cycle 2003-2004 Polycopié National du Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France Mise à jour : 21 avril 2004 2/211

Plus en détail

CENTRE LASER VICTOR HUGO. Au service de votre vue depuis 1997

CENTRE LASER VICTOR HUGO. Au service de votre vue depuis 1997 CENTRE LASER VICTOR HUGO Au service de votre vue depuis 1997 Le centre laser Historique Localisation Accès Infrastructures Le matériel et les techniques Matériel d examen Traitement du kératocône Lasers

Plus en détail

HEMANGIOMES DU NOURRISSON

HEMANGIOMES DU NOURRISSON HEMANGIOMES DU NOURRISSON DEFINITION On désigne sous le nom d'angiomes, des dysplasies intéressants les vaisseaux sanguins. Il s'agit de malformations très hétérogènes et très polymorphes de cause inconnue

Plus en détail

LASER DOPPLER. Cependant elle n est pas encore utilisée en routine mais reste du domaine de la recherche et de l évaluation.

LASER DOPPLER. Cependant elle n est pas encore utilisée en routine mais reste du domaine de la recherche et de l évaluation. LASER DOPPLER INTRODUCTION La technique qui utilise l effet Doppler à partir d un faisceau laser est l une des seules qui permette d enregistrer en continu le reflet de la perfusion superficielle de tissus

Plus en détail

CHIRURGIE DE LA CATARACTE

CHIRURGIE DE LA CATARACTE CHAPITRE 5 CHIRURGIE DE LA CATARACTE Une cataracte est définie comme l opacification du cristallin dans l œil (figure 5.1). Il y a environ 40 millions de personnes aveugles dans le monde et la cataracte

Plus en détail

SANS LUNETTES ET SANS LENTILLES...

SANS LUNETTES ET SANS LENTILLES... ENVIE DE VOIR CLAIR SANS LUNETTES ET SANS LENTILLES... INTRODUCTION : Vous présentez une anomalie de la réfraction et souhaitez remédier à cette anomalie par le biais d une intervention chirurgicale. Cette

Plus en détail

Énoncé de la SCO relativement aux valeurs des services non assurés au Canada

Énoncé de la SCO relativement aux valeurs des services non assurés au Canada Énoncé de la SCO relativement aux valeurs des services non assurés au Canada Introduction Un certain nombre de services de santé pour les yeux qu offrent des médecins ne sont pas considérés médicalement

Plus en détail

Coup d oeil sur la chirurgie réfractive

Coup d oeil sur la chirurgie réfractive Coup d oeil sur la chirurgie réfractive Dr Jean-Pierre Chartrand, MD Q et R La chirurgie réfractive au laser excimer pratiquée par les ophtalmologues est l une des deux procédures chirurgicales les plus

Plus en détail

CREATION DE 3 CENTRES DE FORMATION OPHTALMOLOGIQUE AU CAMEROUN

CREATION DE 3 CENTRES DE FORMATION OPHTALMOLOGIQUE AU CAMEROUN CREATION DE 3 CENTRES DE FORMATION OPHTALMOLOGIQUE AU CAMEROUN Centre de LAGDO Centre de KOLOFATA Centre de KOUSSERI Projet 2009 Ophtalmo Sans Frontières 1 2 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 4 PROGRAMME

Plus en détail

dossier 13 + + + + + +

dossier 13 + + + + + + dossier 13 Graphic Obsession des espoirs pour réparer la vision Près de 1,7 million de Français sont considérés comme malvoyants, dont près de 146 000 malvoyants profonds et 61 000 aveugles 1. Bien que

Plus en détail

LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? Alors que la chirurgie réfractive dans le but de corriger une anomalie de la réfraction (myopie,

LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? Alors que la chirurgie réfractive dans le but de corriger une anomalie de la réfraction (myopie, LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? F. Malecaze, Professeur des Universités en Ophtalmologie, Service d Ophtalmologie, Hôpital Purpan, Place du Dr Baylac, 31059 TOULOUSE Cedex, Tél : 05

Plus en détail

Dr Marguerite de MEDEIROS QUENUM SEMEIOLOGIE DE LA RETINE

Dr Marguerite de MEDEIROS QUENUM SEMEIOLOGIE DE LA RETINE Dr Marguerite de MEDEIROS QUENUM SEMEIOLOGIE DE LA RETINE I - INTRODUCTION Définition Membrane neuro-sensorielle formée de plusieurs couches. Responsable influx nerveux I - INTRODUCTION Intérêts Fenêtre

Plus en détail

Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS

Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS Item 100 (ex item 304) : Diplopie EVALUATIONS 2013 1 Cas clinique : Item 127, 212, 304 Scénario : UMVF - Université Médicale Virtuelle Francophone Vous êtes praticien hospitalier ophtalmologiste dans un

Plus en détail

FICHE D INFORMATION SUR LE

FICHE D INFORMATION SUR LE FICHE D INFORMATION SUR LE LASER EXCIMER DE SURFACE (PRK OU PARK) 1. QU EST-CE QUE LA PHOTOKERATECTOMIE REFRACTIVE DE SURFACE (PRK OU PARK)? 2. LES LIMITES DE LA PRK 3. COMPARAISON TRAITEMENT DE SURFACE

Plus en détail

FICHE D INFORMATION SUR LE LASIK 1 - QU EST-CE QUE LE LASIK? 2 - LES LIMITES DU LASER 3 - COMPARAISON LASIK ET TRAITEMENT DE SURFACE (PRK/PARK)

FICHE D INFORMATION SUR LE LASIK 1 - QU EST-CE QUE LE LASIK? 2 - LES LIMITES DU LASER 3 - COMPARAISON LASIK ET TRAITEMENT DE SURFACE (PRK/PARK) FICHE D INFORMATION SUR LE LASIK 1 - QU EST-CE QUE LE LASIK? 2 - LES LIMITES DU LASER 3 - COMPARAISON LASIK ET TRAITEMENT DE SURFACE (PRK/PARK) 4 - INDICATIONS 5. HISTOIRE 6. EFFET DU LASER EXCIMER SUR

Plus en détail

REUNION ANUELLE DE LA SAFIR Vendredi 7 et Samedi 8 Mai 1999

REUNION ANUELLE DE LA SAFIR Vendredi 7 et Samedi 8 Mai 1999 REUNION ANUELLE DE LA SAFIR Vendredi 7 et Samedi 8 Mai 1999 MAISON DE LA CHIMIE 28 rue Saint-Dominique 75007 PARIS Organisation : Bureau SAFIR J-L ARNE - G BAIKOFF - J COLIN N FRANCOZ - Y LEMEUR - M WEISER

Plus en détail

Utilisations du Laser Diode

Utilisations du Laser Diode Académie Vétérinaire de France 20 Janvier 2011 Utilisations du Laser Diode en ophtalmologie vétérinaire Frédéric GOULLE AQUIVET Service d Ophtalmologie Bordeaux Eysines Utilisations du Laser Diode en ophtalmologie

Plus en détail

OCCLUSIONS VEINEUSES RETINIENNES Prise en charge en 2013

OCCLUSIONS VEINEUSES RETINIENNES Prise en charge en 2013 SUD RÉTINE MONACO 14 et 15 juin 2013 OCCLUSIONS VEINEUSES RETINIENNES Prise en charge en 2013 Agnès Glacet-Bernard - Les options thérapeutiques Sylvia Nghiem-Buffet - Lucentis dans la vraie vie Hervé Rouhette

Plus en détail

OEIL ET DIABÈTE. S POMMIER Sve Pr RIDINGS

OEIL ET DIABÈTE. S POMMIER Sve Pr RIDINGS OEIL ET DIABÈTE S POMMIER Sve Pr RIDINGS Ref: Pr Philippe Gain, Dr Gilles Thuret RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE 1- Généralités dans les pays à haut niveau de vie, d une des principales causes de cécité légale

Plus en détail

TUMEURS INTRAOCULAIRES

TUMEURS INTRAOCULAIRES SEGMENT POSTÉRIEUR Le nombre minimal exigé est 0 interventions; pour être validées, celles-ci doivent être effectuées dans deux segments au minimum. TUMEURS INTRAOCULAIRES (excision, fixation de plaques)

Plus en détail

Le glaucome aigu par fermeture de l angle

Le glaucome aigu par fermeture de l angle AN_AD1972_Atlas_Montage_Chap_6_10:Atlas 30/03/10 12:43 Page 29 Le glaucome aigu par fermeture de l angle Le glaucome aigu par fermeture de l angle L éclairage oblique montre une chambre antérieure peu

Plus en détail

LA PAPILLE GLAUCOMATEUSE EN PRATIQUE

LA PAPILLE GLAUCOMATEUSE EN PRATIQUE LA PAPILLE GLAUCOMATEUSE EN PRATIQUE Yves LACHKAR Chef du Service d Ophtalmologie, Directeur de l Institut du Glaucome. Fondation Hôpital Saint Joseph (Paris) Eric SELLEM Ancien Chef de Clinique des Hôpitaux

Plus en détail

LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE

LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE ordre des optométristes du québec LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE LES OPTOMÉTRISTES : LEUR FORMATION, LEURS SERVICES ET LEUR CADRE DE PRATIQUE VOIR QUI AU

Plus en détail

Bulletin N 117 Octobre 2004... 2,30

Bulletin N 117 Octobre 2004... 2,30 Bulletin N 117 Octobre 2004................. 2,30 E d i t o S o m m a i r e Chers lecteurs, Ce numéro de rentrée fait la part belle à la pathologie oculaire. Pour la première fois depuis longtemps, et

Plus en détail

Les déficiences auditives

Les déficiences auditives Les déficiences auditives Le système auditif est un système très perfectionné qui permet à l individu à la fois d être en alerte constante au niveau de son environnement, de recevoir et de traiter les

Plus en détail

L opération de la cataracte. Des réponses à vos questions

L opération de la cataracte. Des réponses à vos questions L opération de la cataracte Des réponses à vos questions Qu est-ce que la cataracte? Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles concernant l opération de la cataracte. Définition

Plus en détail

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT Fev 2013 New England Journal of Medecine Définition Courbure latérale de la colonne vertébrale d au moins 10 sur une radiographie du rachis dans le plan frontal en

Plus en détail

Les Syndromes canalaires d effort. Francis CHAISE

Les Syndromes canalaires d effort. Francis CHAISE Les Syndromes canalaires d effort Francis CHAISE Circonstances de survenue excès d'efforts prolongés ou répétitifs manque de préparation matériel défectueux ou mal adapté Les 3 mécanismes de la souffrance

Plus en détail

OPHTALMOLOGIE ET SPORT M. MAILLE

OPHTALMOLOGIE ET SPORT M. MAILLE OPHTALMOLOGIE ET SPORT. M. MAILLE R A P P E L A N A T O M IQ U E S E G M E N T P O S T E R IE U R c o r p s v itr Ž uvž e r Ž tin e m a c u la p a p ille o p tiq u e S E G M E N T A N T E R IE U R cornž

Plus en détail

Vous allez être opéré(e) de Membrane Epimaculaire

Vous allez être opéré(e) de Membrane Epimaculaire Vous allez être opéré(e) de Membrane Epimaculaire HÔPITAL LARIBOISIERE Service d'ophtalmologie 2 rue Ambroise Paré 75475 Paris cedex 10 tel : 33 (0)1 49 95 64 88 La rétine est constituée de cellules visuelles

Plus en détail

CHIRURGIE REFRACTIVE AU LASER FEMTOSECONDE

CHIRURGIE REFRACTIVE AU LASER FEMTOSECONDE CHIRURGIE REFRACTIVE AU LASER FEMTOSECONDE Votre rendez-vous est prévu : Le Au centre Aix Laser Vision 44 Av de Lattre de Tassigny 13090 AIX EN PROVENCE Tel: 04 42 99 09 81 Docteur OPHTALMOLOGISTE Ancien

Plus en détail

Item 81 (item 212) : Oeil rouge et/ou douloureux Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 81 (item 212) : Oeil rouge et/ou douloureux Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 81 (item 212) : Oeil rouge et/ou douloureux Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières Introduction... 3 1. Examen... 3 2. Etiologie... 6 2.1. Œil rouge,

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE 1. INTRODUCTION 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE?

INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE 1. INTRODUCTION 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE? INFORMATIONS SUR LA CHIRURGIE REFRACTIVE 1. INTRODUCTION 2. ETES-VOUS CONCERNES PAR UNE OPERATION DE CHIRURGIE REFRACTIVE? 3. LES OPERATIONS DE CHIRURGIE REFRACTIVE 4. RISQUES COMMUNS A TOUTES LES TECHNIQUES

Plus en détail

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE Chapitre 1 : De l oeil au cerveau Introduction. I- L ORGANISATION DE L OEIL HUMAIN( TP1) 1) les milieux transparents de l oeil traversés par la lumière : Cornée Humeur

Plus en détail

Comparaison des lasers femtoseconde Partie 1 : Chirurgie cornéenne

Comparaison des lasers femtoseconde Partie 1 : Chirurgie cornéenne Comparaison des lasers femtoseconde Partie 1 : Chirurgie cornéenne Dr Michael Assouline* Introduction Le Lasik a été révolutionné par l introduction du premier laser femtoseconde (IntraLase en 2001 par

Plus en détail

Le glaucome est une maladie de l œil qui, en l absense de traitement peut rendre aveugle.

Le glaucome est une maladie de l œil qui, en l absense de traitement peut rendre aveugle. Qu est-ce que le glaucome? Le glaucome est une maladie de l œil qui, en l absense de traitement peut rendre aveugle. Le glaucome est attribuable à un mauvais écoulement du liquide intraoculaire (liquide

Plus en détail

Vices de réfraction: quand faut-il implanter une lentille?

Vices de réfraction: quand faut-il implanter une lentille? Vices de réfraction: quand faut-il implanter une lentille? Raimund Spirig Augentagesklinik Dr. Spirig, St. Gallen Quintessence P Le domaine de dioptries pouvant être traité par laser est limité à env.

Plus en détail

212 - ŒIL ROUGE ET/OU DOULOUREUX. Ce qu il faut savoir. - douloureux, avec ou sans baisse de l acuité visuelle,

212 - ŒIL ROUGE ET/OU DOULOUREUX. Ce qu il faut savoir. - douloureux, avec ou sans baisse de l acuité visuelle, 212 - ŒIL ROUGE ET/OU DOULOUREUX œil rouge et/ou douloureux Ce qu il faut savoir 1. Connaître les gestes à faire et à ne pas faire. 2. Savoir énumérer les étiologies d un œil rouge : - douloureux, avec

Plus en détail

Synthèse SYNTHESE. 1. La puissance de réfraction d un œil correspond à sa capacité à focaliser une image sur la rétine. 277

Synthèse SYNTHESE. 1. La puissance de réfraction d un œil correspond à sa capacité à focaliser une image sur la rétine. 277 Synthèse Les déficits visuels du jeune enfant posent en France un véritable problème de santé publique : en effet, un grand nombre d entre eux ne sont pas détectés du fait de la latence d apparition des

Plus en détail

La prestation des soins oculaires commence par l examen

La prestation des soins oculaires commence par l examen Guide de pratique clinique factuelle de la Société canadienne d ophtalmologie pour l examen oculaire périodique chez les adultes au Canada Comité d experts du Guide de pratique clinique* La prestation

Plus en détail

INFORMATION SUR LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE

INFORMATION SUR LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE 1 INFORMATION SUR LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE Qu est-ce que la rétinopathie diabétique? On appelle rétinopathie diabétique les lésions du fond d œil causées par le diabète. En effet, l excès de sucre dans

Plus en détail

Lentilles spéciales. 11,00 Toutes possibilités par 0,05. 10,10 à 11,30 7,30 à 10,55 par 0,05. Toutes possibilités (standard : + 1,00)

Lentilles spéciales. 11,00 Toutes possibilités par 0,05. 10,10 à 11,30 7,30 à 10,55 par 0,05. Toutes possibilités (standard : + 1,00) Lentille Page Laboratoire LS - pa,25 d pa,50 d AX 38 L C S pa,25 11,00 toutes possibilités pa,05 Enfant - Mégalo-cornée - Greffe de cornée Déformation cornéenne AX TI / TE / BI 39 L C S pa,25 11,00 pa,05

Plus en détail

Implants Toriques. Phakes - Artisan T Pseudophake - Acrysof T - Acritec T - Rayner Flex T. Lasik, PKR KR Cataracte Kératocône Kératoplastie Ptérygion

Implants Toriques. Phakes - Artisan T Pseudophake - Acrysof T - Acritec T - Rayner Flex T. Lasik, PKR KR Cataracte Kératocône Kératoplastie Ptérygion 176-181_OPHT15_chirurgie.qxp 27/05/08 17:19 Page 176 CHIRURGIE Traitement chirurgical de l astigmatisme Des moyens très divers pour des indications très variées Le bilan pré-opératoire élimine les contre-indications

Plus en détail

Pré-Programme. Imagerie en. de la Théorie à la Pratique. Vendredi 14 Octobre 2011. Ophtalmologie : Centre de congrès CAP 15. Paris 15 e M Bir Hakeim

Pré-Programme. Imagerie en. de la Théorie à la Pratique. Vendredi 14 Octobre 2011. Ophtalmologie : Centre de congrès CAP 15. Paris 15 e M Bir Hakeim en Vendredi 14 Octobre 2011 Pré-Programme Centre de congrès CAP 15 Paris 15 e M Bir Hakeim en Centre de congrès CAP 15 Paris 15 e M Bir Hakeim Chers collègues, chers amis, La première édition du congrès

Plus en détail

8 è congrès ARMD, 3 et 4 octobre 2015 Organisé par les docteurs Isabelle Aknin et Laurent Melki Cannes, Théâtre Croisette, Palais Stéphanie

8 è congrès ARMD, 3 et 4 octobre 2015 Organisé par les docteurs Isabelle Aknin et Laurent Melki Cannes, Théâtre Croisette, Palais Stéphanie 8 è congrès ARMD, 3 et 4 octobre 2015 Organisé par les docteurs Isabelle Aknin et Laurent Melki Cannes, Théâtre Croisette, Palais Stéphanie Association de rétine méditerranéenne www.armd-france.org L ARMD

Plus en détail

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES Transverse : Dermatologie PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES I/- Introduction : La peau est un lieu de maladies spécifiques et le mode de révélation de nombreuses maladies internes. Au contact direct des patients

Plus en détail

REVUE DES IMPLANTS INTRA-OCULAIRES

REVUE DES IMPLANTS INTRA-OCULAIRES REVUE DES IMPLANTS INTRA-OCULAIRES Maryline JEHL-RAVE CHU de BESANCON Implants intra-oculaires (IIO) Définition : DMS destinés à être implantés à l intérieur du globe oculaire par voie chirurgicale Le

Plus en détail

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels La rétine constitue l organe sensitif de l œil : c est elle qui capte les signaux lumineux et les transmet au cerveau

Plus en détail