Recherche des transcrits de fusion AML1/ETO et CBFB-MYH11 dans les LAM de l`adulte.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recherche des transcrits de fusion AML1/ETO et CBFB-MYH11 dans les LAM de l`adulte."

Transcription

1 Recherche des transcrits de fusion AML1/ETO et CBFB-MYH11 dans les LAM de l`adulte. F.Harieche, W.Assouak, A.Trabzi, M.Saidi, F.Zerhouni, R.M.Hamladji.

2 LAM Entité distincte Leucémies aigues. Transformation clonale d`un précurseur hematopoeitique myéloïde incap de se différencier. Classification FAB (morpho+ccc)+immunophénotype: 8 catégories LAM: LAM0 LAM7 Différenciation cytologique: Gx, mono, EB,mega Degré de maturation

3 Classification OMS 2001 Combinaison plusieures approches: Morphologie Cytochimie Immunophenotype Caractéristiques génétiques: cytog + moléculaires Éléments cliniques ( trt antérieur, antécédents de MDS). Nouvelles entités biologiques Éléments utiles au pronostic

4 LAM - Classification OMS er groupe: LAM avec translocations chromosomiques récurrentes: LAM avec t(8;21)(q22;q22) AML1(CBFa) /ETO LAM avec t(15;17)(q22;q11-12) PML/ RAR-a var LAM avec Inv(16)(p13;q22) CBFb /MYH11 LAM avec anomalies 11q23(MLL) 2e groupe: LAM avec myelodysplasie «multi lignée»: Avec antécédent de SMD Sans antécédent de SMD 3e groupe: LAM et SMD secondaires a des thérapeutiques: Après Agents alkylants Après epipodophyllotoxine 4e groupe: LAM n`entrant pas dans les catégories précédentes. Définition du FAB: LAM0 LAM7 LAM avec différenciation basophile LAM avec myelofibrose LA bi phenotypiques.

5 Altérations génétiques / LAM Translocations chromosomiques récurrentes Associées sous-type de L.A Valeur diagnostique et pronostique établie Décisions thérapeutiques.

6 Anomalies chromosomiques récurrentes Mises en évidence par analyse cytogénétique conventionnelle (étude du caryotype médullaire). Développement des technologies; Amélioration des techniques de biologie moléculaire: simplicité: sgn ou MO rapidité: pas de mise en culture spécificité: amorces et sondes spqs sensibilité Détection moléculaire de ces anomalies.

7 Gènes de fusion ARN de fusion Gène A chromosome 1 Gène B chromosome 2 Gène de fusion Transcrit de fusion RT-PCR

8 LAM - CBF Définies sur leurs anomalies chromosomiques. Regroupées car pronostic similaire Localisation Transcrit Maladie Fréquence Pronostic t(8;21)(q22;q22) AML1 (CBFa)/ ETO LAM(2,1,4) 5-13% bon LAM % Inv(16)(p13;q22) CBFB / MYH11 LAM(4, 5) 8,5% bon LAM4eo 50% CBF= CORE BINDING FACTOR; facteurs de transcription régulation de l`expression des gènes.

9 LAM groupe CBF Associées à des syndromes cytologiques spécifiques. Suspectées morpho +/- Immunophénotype. Identifiées comme LAM de bon pronostic: Taux de rémission élevé Les remissions de longue durée.

10 Objectifs Appréciation de la fréquence des LAM CBF de l`adulte Recherche systématique des transcrits: AML1(CBF a) /ETO CBF b /MYH11 LAM «de novo» Comparer aux données de la littérature. LAM3 exclues.

11 Patients -1- N= 62 LAM janv fev 2007 Service d`hémato - GMO CentrePierre et Marie Curie) leucémie aigue de Novo Diagnostic: Morphologie + cytochimie: FAB Immunophenotypage: Cytometrie en flux (cellules blastiques médullaires ou sanguines en suspension). Bio mol: - Sang total (EDTA): 58 patients. - suc médullaire: 4 patients: leucopeniques pauciblastiques. traités rapidement car ARN fragiles

12 Patients -2- Sexe ratio (h/f): 1.48 (37/25) Age: médiane: 32 ans [ ] GB (G/L): médiane 35 [ 2,4-170 ] LAM0 LAM1 LAM2 LAM4 LAM5 LAM6 LA biphéno (6 M4eo) 6 3 4

13 Méthodes RT-PCR Protocole E.A.C (European Biomed Concerted Action) Amorces Biomed 3 étapes: Phase 1: purification des ARN Phase 2: RT (synthèse de cdna) Phase 3: PCR.

14 Phase 1: extraction de l`arn Trizol selon la méthode de Chomczynski and Sacchi. Control: Qualitatif: migration sur gel: 18S; 28S. Quantitatif: spectro U.V: DO260/DO280 ~1,8.

15 Étape 2: Reverse transcription ARN copiés en ADN: enzyme spécifique des rétrovirus: Transcriptase inverse (RT-MMLV). Protocole EAC: 1ug d`arn pour un vf de 20ul Copies d`adnc : PCR Biomed 35 cycles.

16 RT-PCR Transcriptase inverse ADN c 2 35 copies Elctrophorese sur gel d`agarose

17 Électrophorèse Gel d`agarose a 2% + BET 100pb patient H20 T+

18 Gène de ménage expression ubiquitaire et constante Abelson: contrôle d`amplification in vitro.

19 Interprétation Qualité de l`arn ABL- Présence transcrit: bande taille (pb) attendue Lignée cellulaire témoin:» Kasumi: AML1 /ETO» ME-1: CBFb-MYH11 (type A) (10 variants A J)» Patient +. Absence de bande spq: négatif.

20 Résultats Transcrit CBF: 6/62 ~ 10% LAM Transcrit CPMC Littérature p AML1 /ETO 3/62 (5%) LAM 8 12 % LAM /18 (16%) LAM % LAM2 CBFb-MYH11 3/62 (5%) LAM 8-10% LAM /6 (50%) LAM4eo 50% LAM4 eo

21 AML1 - ETO Patient age sexe WBC (G/L) Blastes mo I/Phéno UP1 37 F % LAM2 CD19+ UP2 27 H 20 38% LAM2 CD19+ UP3 38 F 17 31% LAM2

22 CBFb MYH11 Patient age sexe WBC (G/L) Blastes mo I/Phéno UP1 46 H 40 40% LAM4 UP2 41 F % LAM4 UP3 38 F 75 78% LAM4

23 Morphologie cellulaire- AML1-ETO

24 Morphologie cellulaire- AML1-ETO

25 Morphologie cellulaire CBFb MYH11

26 Morphologie cellulaire CBFb MYH11

27 Commentaires Transcrits: identification entité biologique: LAM CBF. Suspectées : Critères morpho: dysgranulopoeise: AML1-ETO Présence de PE anormaux(mo) sans hyper PE; CBF-b/MYH11 Critères immuno phenotypiques: Coexpression du CD19: 2/3 AML1-ETO. Age? WBC? Blastes médullaires: précisés sur un plus grand nombre de patients.

28 conclusion Transcrits de fusion = translocation cytog Marqueurs de MRD. RT-PCR:»Rapide» Sensible» Spécifique. Résultats: qualité de l`arn vulnérable.

Fiche : CARACTERISATION CYTOGENETIQUE ET MOLECULAIRE DES LEUCEMIES PROLYMPHOCYTAIRES B. Coordonnateurs : F Nguyen Khac, E Chapiro

Fiche : CARACTERISATION CYTOGENETIQUE ET MOLECULAIRE DES LEUCEMIES PROLYMPHOCYTAIRES B. Coordonnateurs : F Nguyen Khac, E Chapiro 1 Fiche : CARACTERISATION CYTOGENETIQUE ET MOLECULAIRE DES LEUCEMIES PROLYMPHOCYTAIRES B Coordonnateurs : F Nguyen Khac, E Chapiro CONTEXTE La leucémie prolymphocytaire B (LPL B) est une pathologie rare,

Plus en détail

Approches génomiques des cancers Exemple des leucémies aiguës. Jean Soulier Laboratoire d Hématologie, Hôpital Saint-Louis

Approches génomiques des cancers Exemple des leucémies aiguës. Jean Soulier Laboratoire d Hématologie, Hôpital Saint-Louis Approches génomiques des cancers Exemple des leucémies aiguës Jean Soulier Laboratoire d Hématologie, Hôpital Saint-Louis Leucémies aiguës : prolifération de progéniteurs immatures Leucémies aiguës lymphoblastiques

Plus en détail

Cytogénétique et biologie moléculaire

Cytogénétique et biologie moléculaire Cytogénétique et biologie moléculaire apport au diagnostic, à l évaluation pronostique et au suivi des hémopaties malignes C Bastard, DESC, 21 septembre 2009 Pourquoi est-ce possible? Parce que les anomalies

Plus en détail

Evaluation d une méthode Automatisée de Quantification du Transcrit BCR-ABL dans la LMC: Cepheid Xpert Monitor Assay TM

Evaluation d une méthode Automatisée de Quantification du Transcrit BCR-ABL dans la LMC: Cepheid Xpert Monitor Assay TM Evaluation d une méthode Automatisée de Quantification du Transcrit BCR-ABL dans la LMC: Cepheid Xpert Monitor Assay TM F. Harieche, N.Toukal, N.Abdennebi, F.Boukhemia, W.Assouak, R.Belhimeur, F.Zerhouni,

Plus en détail

Leucémie myéloïde chronique BCR-ABL1 positive (LMC)

Leucémie myéloïde chronique BCR-ABL1 positive (LMC) 3.2 Prédominance de cellules polynucléaires (à noyau segmenté) Leucémie myéloïde chronique BCR-ABL1 positive (LMC) La LMC est caractérisée par la présence du chromosome Philadelphie t(9;22) (q34;q11.2)

Plus en détail

Tableau 1 : examens biologiques dans les SMD

Tableau 1 : examens biologiques dans les SMD Tableau 1 : examens biologiques dans les SMD Analyses biologiques Diagnostic/Pronostic Indispensable / obligatoire Recommandé utile au diagnotic et/ou à la stratification thérapeutique individuelle En

Plus en détail

TESTS BIOMOLECULAIRES : ROUTINE INDISPENSABLE DANS LES SYNDROMES MYELOPROLIFERATIFS

TESTS BIOMOLECULAIRES : ROUTINE INDISPENSABLE DANS LES SYNDROMES MYELOPROLIFERATIFS TESTS BIOMOLECULAIRES : ROUTINE INDISPENSABLE DANS LES SYNDROMES MYELOPROLIFERATIFS Gérard DINE et Yves REHN Hématologie biologique et clinique Centre Hospitalier de Troyes 1 G. DINE Avril 2010 Syndromes

Plus en détail

4. la cytogénétique moléculaire permet de

4. la cytogénétique moléculaire permet de les LAL sont les cancers de l'enfant les plus fréquents (30 % du total). Il s'agit de proliférations clonales de cellules lymphoïdes immatures. Si les enfants atteints sont majoritairement guéris (75%

Plus en détail

leucémie lymphoïde chronique

leucémie lymphoïde chronique la leucémie lymphoïde chronique S.Taoussi, M.T. Abad Service hématologie, EHS ELCC Blida Ce travail a été réalisé au laboratoire hématologie du CAC Blida avec le soutien du CMNG et du laboratoire de recherche

Plus en détail

LAM et SMD secondaires à la radio-chimiothérapie : Une série de 116 cas provenant de 2 Centres de lutte contre le Cancer.

LAM et SMD secondaires à la radio-chimiothérapie : Une série de 116 cas provenant de 2 Centres de lutte contre le Cancer. LAM et SMD secondaires à la radio-chimiothérapie : Une série de 116 cas provenant de 2 Centres de lutte contre le Cancer. H BENNANI 1, V SAADA 2 1 Institut Curie-Hôpital René Huguenin, Saint Cloud 2 Institut

Plus en détail

(1) Le caryotype. Classement des chromosomes par paires Analyse / Recherche d anomalies TRANSLOCATIONS CHROMOSOMIQUES DANS LES HÉMOPATHIES MYÉLOÏDES

(1) Le caryotype. Classement des chromosomes par paires Analyse / Recherche d anomalies TRANSLOCATIONS CHROMOSOMIQUES DANS LES HÉMOPATHIES MYÉLOÏDES TRANSLOCATIONS CHROMOSOMIQUES DANS LES HÉMOPATHIES MYÉLOÏDES TRANSLOCATIONS CHROMOSOMIQUES DANS LES HÉMOPATHIES MYÉLOÏDES (Leucémies Aiguës Myéloïdes) Master Pathologie Humaine Module «Génomique tumorale»

Plus en détail

Cas 1 : Données cliniques. Femme 25 ans Masse paravertébrale Croissance rapide

Cas 1 : Données cliniques. Femme 25 ans Masse paravertébrale Croissance rapide Cas 1 : Données cliniques Femme 25 ans Masse paravertébrale Croissance rapide Cas 1 : Diagnostic retenu PNET Synovialosarcome RMS Chondrosarcome mésenchymateux LNH Cas 1 : PNET - Argumentaire Clinique

Plus en détail

Méthodes et techniques de la biologie du développement

Méthodes et techniques de la biologie du développement Méthodes et techniques de la biologie du développement 1. Etude de l expression des gènes : Détecter les transcrits et les protéines au cours de l ontogenèse l outil anticorps 1.1. La RT-PCR La réaction

Plus en détail

Etude du transcriptome et du protéome en Neurooncologie

Etude du transcriptome et du protéome en Neurooncologie Etude du transcriptome et du protéome en Neurooncologie Principes, aspects pratiques, applications cliniques François Ducray Neurologie Mazarin, Unité Inserm U711 Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Etude

Plus en détail

Cytologie et cytogénétique des LAP et des LAM CBF

Cytologie et cytogénétique des LAP et des LAM CBF Cytologie et cytogénétique des LAP et des LAM CBF DES Hématologie 17/01/2014 I LUQUET CHU Toulouse Cytologie: Les outils - Coloration au May-Grunwald Giemsa: ~40 min lames de sang et moëlle, indispensable

Plus en détail

Analyse Chromosomique sur Puce à ADN Applications en Prénatal

Analyse Chromosomique sur Puce à ADN Applications en Prénatal Analyse Chromosomique sur Puce à ADN Applications en Prénatal Véronique Satre, Charles Coutton, Gaëlle Vieville, Françoise Devillard et Florence Amblard Maladies génétiques Anomalies chromosomiques Cytogénétique

Plus en détail

II. PHYSIOPATHOLOGIE DES LEUCEMIES AIGUE:

II. PHYSIOPATHOLOGIE DES LEUCEMIES AIGUE: LEUCEMIES AIGUES I: INTRODUCTION: 1- Définition: Les leucémies aigues sont un groupe hétérogène d'hémopathies malignes, caractérisé par la prolifération clonale des cellules immatures, avec blocage de

Plus en détail

SERVICE DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE - CLINIQUE DE FERTILITE. Clinique de Fertilité ULB ERASME HOPITAL ERASME

SERVICE DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE - CLINIQUE DE FERTILITE. Clinique de Fertilité ULB ERASME HOPITAL ERASME Clinique de Fertilité ULB ERASME Introduction Pour des couples à haut risque de mettre au monde un enfant atteint d une maladie génétique, l approche classique par les examens anténatals conventionnels

Plus en détail

Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome

Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome Mercredi 23 Octobre LECLERCQ Barbara L2 GM Pr Krahn 10 pages Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome Plan A. Introduction B. Techniques courantes

Plus en détail

TYPAGE MOLECULAIRE DES LEUCEMIES ET LYMPHOMES. Pr MC Béné Paris, 15 Mars 2017

TYPAGE MOLECULAIRE DES LEUCEMIES ET LYMPHOMES. Pr MC Béné Paris, 15 Mars 2017 TYPAGE MOLECULAIRE DES LEUCEMIES ET LYMPHOMES Pr MC Béné Paris, 15 Mars 2017 Liens d intérêt Aucun lien d intérêt en relation avec cette présentation Hémopathies Leucémies Lymphomes Classification OMS

Plus en détail

Classification des Leucémies. Pr Marc Maynadié Registre des Hémopathies Malignes de Côte d Or EA4184, Université de Bourgogne-Franche-Comté

Classification des Leucémies. Pr Marc Maynadié Registre des Hémopathies Malignes de Côte d Or EA4184, Université de Bourgogne-Franche-Comté Classification des Leucémies Pr Marc Maynadié Registre des Hémopathies Malignes de Côte d Or EA4184, Université de Bourgogne-Franche-Comté 1847 : R. Virchows 1976 : Classification Franco Americano Britanique

Plus en détail

Tumeurs malignes de l enfant et sarcomes :

Tumeurs malignes de l enfant et sarcomes : Tumeurs malignes de l enfant et sarcomes : Diagnostic (/pronostic) : Clinique/paraclinique Morphologie Immunophénotype Cytogénétique Biologie moléculaire Tumeurs à «cellules rondes» : Tumeurs d Ewing-pPNET

Plus en détail

INTERET DES MARQUEURS MOLECULAIRES DANS LE SUIVI DES LEUCEMIES AIGUES MYELOIDES A CARYOTYPE NORMAL

INTERET DES MARQUEURS MOLECULAIRES DANS LE SUIVI DES LEUCEMIES AIGUES MYELOIDES A CARYOTYPE NORMAL INTERET DES MARQUEURS MOLECULAIRES DANS LE SUIVI DES LEUCEMIES AIGUES MYELOIDES A CARYOTYPE NORMAL Delphine LEBON, DES Hématologie Clinique CHU Amiens Congrès de la SFH, 2012 Société Française d Hématologie

Plus en détail

Biomarqueurs en Cancérologie

Biomarqueurs en Cancérologie Biomarqueurs en Cancérologie Définition, détermination, usage Biomarqueurs et Cancer: définition Anomalie(s) quantitative(s) ou qualitative(s) Indicative(s) ou caractéristique(s) d un cancer ou de certaines

Plus en détail

Biologie moléculaire et hémopathies myéloïdes

Biologie moléculaire et hémopathies myéloïdes Journées de l AIH 24 mai 2014 Biologie moléculaire et hémopathies myéloïdes Thomas Boyer Laboratoire d hématologie CHRU Lille Introduction (1) Hémopathies myéloïdes: groupe hétérogène de pathologies Tefferi,

Plus en détail

Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet

Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet Médecine personnalisée, de quoi parle-t on? Dominique Stoppa-Lyonnet Octobre 2014 Médecine «génomique» personnalisée La médecine «génomique» personnalisée repose sur l identification de sous-groupes de

Plus en détail

BILAN D ACTIVITE DES PLATEFORMES HOSPITALIERES DE GENETIQUE MOLECULAIRE DES CANCERS POUR L ANNEE 2010

BILAN D ACTIVITE DES PLATEFORMES HOSPITALIERES DE GENETIQUE MOLECULAIRE DES CANCERS POUR L ANNEE 2010 BILAN D ACTIVITE DES PLATEFORMES HOSPITALIERES DE GENETIQUE MOLECULAIRE DES CANCERS POUR L ANNEE 2010 Merci de faire parvenir ces données avant le 11 mai 2011 aux coordonnées suivantes : Frédérique Nowak

Plus en détail

Les microarrays: technologie pour interroger le génome

Les microarrays: technologie pour interroger le génome Les microarrays: technologie pour interroger le génome Patrick DESCOMBES patrick.descombes@frontiers-in-genetics.org Plate forme génomique NCCR Frontiers in Genetics Université de Genève http://genomics.frontiers-in-genetics.org

Plus en détail

ED Biologie moléculaire. E. Turpin J. Lehmann-Che 5-6 novembre 2007

ED Biologie moléculaire. E. Turpin J. Lehmann-Che 5-6 novembre 2007 ED Biologie moléculaire E. Turpin J. Lehmann-Che 5-6 novembre 2007 PCR 1983: Kary Mullis Amplification in vitro par une méthode enzymatique d'un fragmentd'adn en présence de deux oligonucléotides spécifiques

Plus en détail

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 Sélectionner les propositions exactes Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 QCM 1 La plupart des techniques de biologie moléculaire repose sur le principe de complémentarité

Plus en détail

SESSION CAS PRATIQUES Bienvenue!

SESSION CAS PRATIQUES Bienvenue! CONGRES SESSION CAS PRATIQUES Bienvenue! Organisé par/ Organised by www.jib-sdbio.fr Session Cas Pratiques jeudi 5 novembre 2009 1 ère partie : Onco- hématologie Modérateur Christine ARNOULET Cas clinique

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

Biologie moléculaire et Génie génétique

Biologie moléculaire et Génie génétique Module 1 : Biologie moléculaire et Génie génétique Section 1 : STRUCTURES ET FONCTIONS DES ACIDES NUCLEIQUES Plutôt que de rechercher l'exhaustivité, on s'attachera à la clarification et la structuration

Plus en détail

LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS

LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS LES EXAMENS BIOLOGIQUES EXPLIQUÉS On vient de vous diagnostiquer une leucémie myéloïde chronique (LMC). Il se peut que vous ayez eu une analyse sanguine de routine demandée par votre médecin traitant ou

Plus en détail

TD Révision BIO57. Connaissance et Technique du gène

TD Révision BIO57. Connaissance et Technique du gène TD Révision BIO57 Connaissance et Technique du gène Novembre 2007 Cécile BAUDOT cecile.baudot@medecine.univ-mrs.fr INSERM 910 «Génétique Médicale et Génomique Fonctionnelle» Maladies Neuromusculaires Le

Plus en détail

PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE

PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE Définitions généralités Quelques chiffres 46 chromosomes 22 paires d autosomes (n=44) 1 paire de gonosomes (n=2) : XX/F et XY/H 300 bandes cytogénétiques =

Plus en détail

Lymphomes Malins Non Hodgkiniens de l enfant. Réunion Oncocentre Anne Jourdain (CCA)

Lymphomes Malins Non Hodgkiniens de l enfant. Réunion Oncocentre Anne Jourdain (CCA) Lymphomes Malins Non Hodgkiniens de l enfant Réunion Oncocentre Anne Jourdain (CCA) Epidémiologie 3 ème cause de cancer chez l enfant après leucémies et tumeurs cérébrales 10% des cancers pédiatriques

Plus en détail

La Génétique en Pratique

La Génétique en Pratique La Génétique en Pratique Deux volets /Trois échelles Clinique :-les syndromes - le conseil génétique Biologie :-Cellulaire -Moléculaire CELLULAIRE=Cytogénétique Structure du chromosome CELLULAIRE=Caryotype

Plus en détail

Chromosome et caryotype

Chromosome et caryotype Chromosome et caryotype Définition et généralités L étude du caryotype «classique» humain est l étude des chromosomes à un stade maximum de condensation (chromosomes mitotiques en métaphase). Caryotype

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

Forpath. Master class d hématopathologie 14 octobre 2013

Forpath. Master class d hématopathologie 14 octobre 2013 Forpath Master class d hématopathologie 14 octobre 2013 Néoplasies myéloprolifératives Syndromes myélodysplasiques Aspects morphologiques, moléculaires et génétiques M.F. Dehou, B.Dessars Hémopathies myéloïdes

Plus en détail

RESUME. Methodologie et Biostatistiques Sylvie Chevret, MD, and Vincent Lévy MD, DBIM, Hôpital St Louis, Paris

RESUME. Methodologie et Biostatistiques Sylvie Chevret, MD, and Vincent Lévy MD, DBIM, Hôpital St Louis, Paris Essai de phase II évaluant l efficacité et de la tolérance du Lenalidomide combine à l azacitidine chez les patients présentant un syndrome myélodysplasique de risque intermédiaire 2 ou élevé ou une leucémie

Plus en détail

Essais cliniques : LAM

Essais cliniques : LAM Essais cliniques : LAM Investigateur : Dr Edouard RANDRIAMALALA Oncologie Hématologique CHU de Poitiers - Tél : 05 49 44 44 72 - Fax : 05 49 44 43 80 Mail : e.randriamalala@chu-poitiers.fr LAM 2006 IR

Plus en détail

Leucémies aiguës. Leucémies aiguës. Signes cliniques possibles 03/10/2013

Leucémies aiguës. Leucémies aiguës. Signes cliniques possibles 03/10/2013 Leucémies aiguës Leucémies aiguës = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes Leucémies aiguës Lymphoblastiques : enfants ++ Leucémies aiguës Myéloblastiques

Plus en détail

Leucémies aiguës. = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes

Leucémies aiguës. = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes Leucémies aiguës Leucémies aiguës = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes Leucémies aiguës Lymphoblastiques : enfants ++ Leucémies aiguës Myéloblastiques

Plus en détail

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein MC Mathieu 26 octobre 2012 Classification classique Type de carcinome infiltrant : classification OMS avec 18 types

Plus en détail

LEUCÉMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE Sujet âgé. Capacité de gérontologie 2014-2015

LEUCÉMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE Sujet âgé. Capacité de gérontologie 2014-2015 LEUCÉMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE Sujet âgé Capacité de gérontologie 20142015 Mr. C. 87 ans, hospitalisé pour : chute pneumopathie Mr. C. 87 ans, hospitalisé pour : chute pneumopathie Quels examens demandez

Plus en détail

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für:

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für: Annexe au certificat d'accréditation Bijlage bij accreditatie-certificaat Annex to the accreditation certificate Beilage zur Akkreditatierungszertifikat 396-MED EN ISO 15189:2012 Version/Versie/Version/Fassung

Plus en détail

Bases moléculaires des LAM et classification

Bases moléculaires des LAM et classification Bases moléculaires des LAM et classification Aline Renneville DES d Hématologie Clinique Paris, 18 Novembre 2016 Les anomalies moléculaires dans les LAM Translocations chromosomiques 1973 : t(8;21) AML1-ETO

Plus en détail

Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Définition et nosologie... 3 2. Épidémiologie... 3 3. Présentations et manifestations

Plus en détail

Le diabète MODY 5 chez l enfant

Le diabète MODY 5 chez l enfant Le diabète MODY 5 chez l enfant Jacques Beltrand Endocrinologie et diabétologie pédiatrique, Hôpital Necker Enfants Malades, Paris Le diabète Symptômes + glycémie 2 g/l (moment au hasard) ou Glycémie à

Plus en détail

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic Département de Biologie Laboratoire de Biochimie - Immunologie Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences Filière SVI Semestre 4 (S4) 2004-2005 Module de Biologie Humaine M 16.1 Élément d Immunologie

Plus en détail

LAL T avec amplification du gène de fusion NUP214-ABL1

LAL T avec amplification du gène de fusion NUP214-ABL1 LAL T avec amplification du gène de fusion NUP214-ABL1 LABORATOIRE D HÉMATOLOGIE GHR MULHOUSE ET SUD-ALSACE Floriane Gallais 1 Présentation clinique Patient de 20 ans, pas d ATCD notable Hospitalisation

Plus en détail

THROMBOCYTEMIE ESSENTIELLE Aspects cliniques et biologiques

THROMBOCYTEMIE ESSENTIELLE Aspects cliniques et biologiques THROMBOCYTEMIE ESSENTIELLE Aspects cliniques et biologiques J.J. Kiladjian Hôpital Avicenne Université Paris XIII LES SSYNDROMES SMYELOPROLIFERATIFS O Proliférations clonales Cellules myéloïdes Dérivées

Plus en détail

Introduction. L'architecture nucléaire. L'architecture nucléaire. L'architecture nucléaire 3D. L'architecture nucléaire 3D 06/11/2007

Introduction. L'architecture nucléaire. L'architecture nucléaire. L'architecture nucléaire 3D. L'architecture nucléaire 3D 06/11/2007 Introduction Développement en imagerie biologique Problématique biologique Production des images Traitements et analyses Résultats biologiques Deux exemples Architecture nucléaire Cycle cellulaire 2 L'architecture

Plus en détail

La CGH-array : une nouvelle technique de diagnostic en cytogénétique

La CGH-array : une nouvelle technique de diagnostic en cytogénétique La CGH-array : une nouvelle technique de diagnostic en cytogénétique Olivier Pichon (Ingénieur) Laboratoire de cytogénétique de Nantes, Service de Génétique Médicale Les techniques classiques de cytogénétique

Plus en détail

Caryotype humain : Technique - Indications

Caryotype humain : Technique - Indications Caryotype humain : Technique - Indications Collège National des Enseignants et Praticiens de Génétique Médicale Dr Cédric Le Caignec Service de génétique médicale, CHU Nantes, France Date de création du

Plus en détail

Structure de l Opéron Tryptophane

Structure de l Opéron Tryptophane Régulation de la transcription (procaryote) Structure de l Opéron Tryptophane Opéron anabolique 5 gènes de structure nécessaires à la synthèse du tryptophane Trp Trp Trp Trp Trp 1 Régulation de la transcription

Plus en détail

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE ET PRONOSTIC DES MYELODYSPLASIES

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE ET PRONOSTIC DES MYELODYSPLASIES DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE ET PRONOSTIC DES MYELODYSPLASIES Françoise Picard Laboratoire d Hématologie Hôpital Cochin JIB 3-4-5 Novembre 2009 Paris INTRODUCTION Anciennement dénommées «anémies réfractaires»

Plus en détail

Leucémie myélomonocytaire chronique

Leucémie myélomonocytaire chronique Leucémie myélomonocytaire chronique = Syndrome MMC = leucémie MM subaiguë (forme particulière : + évolutive et + blastique) Existence de maladies myélodysplasiques/ myéloprolifératives : - Hypercellularité

Plus en détail

Intérêt de la cytogénétique conventionnelle et moléculaire dans les hémopathies malignes. Dr C. Lefebvre Laboratoire de Génétique Onco-Hématologique

Intérêt de la cytogénétique conventionnelle et moléculaire dans les hémopathies malignes. Dr C. Lefebvre Laboratoire de Génétique Onco-Hématologique Intérêt de la cytogénétique conventionnelle et moléculaire dans les hémopathies malignes Dr C. Lefebvre Laboratoire de Génétique Onco-Hématologique EC Génétique _ janvier 2011 Généralités Rappel des techniques

Plus en détail

INTÉRÊT DE LA CYTOPONCTION DANS L EXPLORATION DES NODULES FROIDS DE LA THYROÏDE

INTÉRÊT DE LA CYTOPONCTION DANS L EXPLORATION DES NODULES FROIDS DE LA THYROÏDE 5 ÈME CONGRÈS NATIONAL 01 AU 03 OCTOBRE 2015 INTÉRÊT DE LA CYTOPONCTION DANS L EXPLORATION DES NODULES FROIDS DE LA THYROÏDE DR SAADAOUI.E ; DR DJILALI AIAD.k CHU SIDI BELABBES - SERVICE ORL INTRODUCTION

Plus en détail

INFORMATIONS AUX PATIENTS ATTEINTS DE LEUCEMIE AIGUE MYELOBLASTIQUE

INFORMATIONS AUX PATIENTS ATTEINTS DE LEUCEMIE AIGUE MYELOBLASTIQUE Livret LAM page 1 INFORMATIONS AUX PATIENTS ATTEINTS DE LEUCEMIE AIGUE MYELOBLASTIQUE Dans certains cas les symptômes et le traitement peuvent différer de ce que y est présenté dans ce livret. A tout moment

Plus en détail

Syndromes myéloprolifératifs : dépister et suivre l'évolution et la transformation.

Syndromes myéloprolifératifs : dépister et suivre l'évolution et la transformation. Syndromes myéloprolifératifs : dépister et suivre l'évolution et la transformation. Eric Lippert Laboratoire d Hématologie CHU Bordeaux eric.lippert@chu-bordeaux.fr CNBH - Toulouse 27 septembre 2012 ACNBH

Plus en détail

lymphoprolifératifs chroniques en conversion leucémique par cytomètrie

lymphoprolifératifs chroniques en conversion leucémique par cytomètrie Caractérisation des syndromes lymphoprolifératifs chroniques en conversion leucémique par cytomètrie en flux. F.Harieche, N.Abdennebi, F.Boukhemia, A.Talbi, S.Akhrouf, S.Abderrahmani, F.Boumansour, H.Bouarab,

Plus en détail

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06 Correction -«Vraies» questions de cours -«fausses» questions de cours: questions pour voir si pouviez imaginer une réponse crédible qui n était

Plus en détail

Qu'est-ce que nukleo?

Qu'est-ce que nukleo? Qu'est-ce que nukleo? nukleo est un test prénatal non invasif qui permet de dépister la trisomie 21 et d autres anomalies chromosomiques chez le fœtus. nukleo est réalisé à partir d'une simple prise de

Plus en détail

La cytométrie de flux

La cytométrie de flux TD5 La cytométrie de flux Air sous-pression Signal de formation des gouttes Signal de charge des gouttes Cellules en suspension Liquide de Gaine Vibrateur Ultrason Dˇtecteur de Lumi re Arrt du Faisceau

Plus en détail

PROFIL MOLÉCULAIRE DES PATIENTS ATTEINTS DE LMC AU NIVEAU DE L EHU 1 er NOVEMBRE D ORAN. NACHI M; CMH Alger, Sheraton, Alger 1

PROFIL MOLÉCULAIRE DES PATIENTS ATTEINTS DE LMC AU NIVEAU DE L EHU 1 er NOVEMBRE D ORAN. NACHI M; CMH Alger, Sheraton, Alger 1 PROFIL MOLÉCULAIRE DES PATIENTS ATTEINTS DE LMC AU NIVEAU DE L EHU 1 er NOVEMBRE D ORAN NACHI M; CMH Alger, Sheraton, Alger 1 LEUCÉMIE MYÉLOÏDE CHRONIQUE (LMC) Syndrome myéloprolifératif chronique (WHO

Plus en détail

DIAGNOSTIC PRÉNATAL NON INVASIF : LE SANG MATERNEL

DIAGNOSTIC PRÉNATAL NON INVASIF : LE SANG MATERNEL 6 LE TEST DIAGNOSTIC PRÉNATAL NON INVASIF : LE SANG MATERNEL Source : les cellules trophoblastiques Fetal cell Cell isolation Détection 5-6SA Disparition rapide après accouchement Pas de persistance après

Plus en détail

Intérêts et limites de la cytoponction à l aiguille fine de la thyroïde

Intérêts et limites de la cytoponction à l aiguille fine de la thyroïde Dr Monique RIVES-ANZIEU Dr Bernard ANZIEU Dr Carole MUSSO-RIGAL OCCITANIE PATHOLOGIE Intérêts et limites de la cytoponction à l aiguille fine de la thyroïde I - Introduction Intérêts : - geste simple,

Plus en détail

SERVICE PUBLIC FEDERAL, SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE RAPPORT GLOBAL

SERVICE PUBLIC FEDERAL, SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE RAPPORT GLOBAL SERVICE PUBLIC FEDERAL, SANTE PUBLIQUE, SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT COMMISSION DE BIOLOGIE CLINIQUE SERVICE DES LABORATOIRES DE BIOLOGIE CLINIQUE COMITE DES EXPERTS RAPPORT GLOBAL

Plus en détail

ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale

ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale Unité d enseignement UE 8 : Biologie Moléculaire - Microbiologie ECUE 2 (L 1 -S 2 ) : Microbiologie générale Microbiologie générale 1h30 de cours et 1h15 de Travaux pratiques Un examen écrit ; un examen

Plus en détail

EVALUATION DU TRAITEMENT DE LA LEUCÉMIE

EVALUATION DU TRAITEMENT DE LA LEUCÉMIE EVALUATION DU TRAITEMENT DE LA LEUCÉMIE MYÉLOÏDE CHRONIQUE EN PHASE CHRONIQUE SOUS GLIVEC ET IMATINIB COPIE: EXPÉRIENCE DU SERVICE D HÉMATOLOGIE ET ONCOLOGIE PÉDIATRIQUE DE CASABLANCA N.Chellakhi ;M.Quachouh;

Plus en détail

LMC: Diagnostic et suivi biologique

LMC: Diagnostic et suivi biologique DES d Hématologie 2017 LMC: Diagnostic et suivi biologique Dr Jean-Michel Cayuela Hôpital Saint-Louis APHP UP7 Plan Physiopathologie Diagnostic biologique Suivi biologique Les mutations du domaine Tyrosine

Plus en détail

L hyperméthylation des gènes suppresseurs de tumeur comme marqueur en cancérologie

L hyperméthylation des gènes suppresseurs de tumeur comme marqueur en cancérologie L hyperméthylation des gènes suppresseurs de tumeur comme marqueur en cancérologie Florence de Fraipont UF Cancérologie Biologique et Biothérapie, pôle de Biologie, CHU Grenoble Définitions Méthodes d

Plus en détail

Dissémination du SRAS Novembre 2002 Février 2003

Dissémination du SRAS Novembre 2002 Février 2003 SRAS: Aspects virologiques et prévention Dr Olfa BAHRI Laboratoire de Virologie Clinique Institut Pasteur de Tunis Introduction ti SRAS = Syndrome Respiratoire Aigu Sévère = Pneumonie atypique sévère 1

Plus en détail

dans la leucémie myéloïde chronique

dans la leucémie myéloïde chronique Application i du caryotype et de l hybridation in situ fluorescente (FISH) dans la leucémie myéloïde chronique S.Taoussi, S. Chebrek, S. Oukid, M.T.Abad Service hématologie, EHS ELCC Blida VII congrés

Plus en détail

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNLGIQUE Série : STL Spécialité biotechnologies SESSIN 2014 CBSV : sous épreuve coefficient 4 Biotechnologies : sous épreuve coefficient 4 Durée totale de l épreuve: 4 heures Les sujets

Plus en détail

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire

Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire UE de l agent infectieux à l hôte Janvier 2012 Mise en évidence des agents infectieux par Biologie Moléculaire Dr Isabelle GARRIGUE Laboratoire de Virologie Professeur FLEURY isabelle.garrigue@chu-bordeaux.fr

Plus en détail

SYNDROMES FRONTIERES SMD/SMP. Dr Gérard Buchonnet, Vincent Camus Laboratoire d Hématologie C.H.U. Rouen

SYNDROMES FRONTIERES SMD/SMP. Dr Gérard Buchonnet, Vincent Camus Laboratoire d Hématologie C.H.U. Rouen SYNDROMES FRONTIERES SMD/SMP Dr Gérard Buchonnet, Vincent Camus Laboratoire d Hématologie C.H.U. Rouen CLASSIFICATION OMS DES SMD ET LES SYNDROMES FRONTIERES? CORRESPONDANCE ENTRE LES DEUX CLASSIFICATIONS

Plus en détail

PRINCIPES DE BASES DE L ANALYSE DES CHROMOSOMES HUMAINS

PRINCIPES DE BASES DE L ANALYSE DES CHROMOSOMES HUMAINS PRINCIPES DE BASES DE L ANALYSE DES CHROMOSOMES HUMAINS II. Outils CONTEXTE CLINIQUE Jonction entre chromosomique et moléculaire Dr G. Lefort II. TECHNIQUE 1) Le caryotype conventionnel en bandes Nécessite

Plus en détail

Section II. Examens génétiques.

Section II. Examens génétiques. - 1 - Section II. Examens génétiques. 1 er. Tests de biologie moléculaire sur du matériel génétique humain pour des affections acquises. A. "07.06.2007 + A.R. 04.05.2010 M.B. 07.06.2010 Application : 01.08.2010»

Plus en détail

Leucémies aiguës (162) Docteur Frédéric GARBAN Novembre 2002 (Mise à jour Janvier 2005)

Leucémies aiguës (162) Docteur Frédéric GARBAN Novembre 2002 (Mise à jour Janvier 2005) Leucémies aiguës (162) Docteur Frédéric GARBAN Novembre 2002 (Mise à jour Janvier 2005) Pré-Requis : Hématopoïèse Mode d'action et toxicité de la chimiothérapie Résumé : Les leucémies aiguës sont des affections

Plus en détail

DIU de Pathologie Moléculaire. Etude de la clonalité lymphocytaire : principes et applications

DIU de Pathologie Moléculaire. Etude de la clonalité lymphocytaire : principes et applications DIU de Pathologie Moléculaire Module 3, Pathologie moléculaire appliquée Bordeaux, 2013 Etude de la clonalité lymphocytaire : principes et applications Service de Biologie des Tumeurs. - CHU Bordeaux EA

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge du myélome multiple

Recommandations régionales Prise en charge du myélome multiple Recommandations régionales Prise en charge du myélome multiple - juillet 2010 - Bilan au diagnostic A visée diagnostique Bilan clinique OMS. Douleurs osseuses, tuméfactions osseuses. Bilan biologique Hématologique

Plus en détail

Méthodes de suivi de la maladie résiduelle dans les hémopathies malignes

Méthodes de suivi de la maladie résiduelle dans les hémopathies malignes ACNBH Agrément FMC N 100 168 Méthodes de suivi de la maladie résiduelle dans les hémopathies malignes 41 ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Toulouse, 24-28 septembre 2012 Edouard Cornet

Plus en détail

Arbres décisionnels 2010 Page 1 de 9 TABLE DES MATIERES

Arbres décisionnels 2010 Page 1 de 9 TABLE DES MATIERES Arbres décisionnels 2010 Page 1 de 9 TABLE DES MATIERES CLASSIFICATION DES SITUATIONS CLINIQUES UTILISEES DANS TOUS LES ARBRES DECISIONNELS... 2 QUAND REALISER UNE ENQUETE FAMILIALE?... 3 CONDUITE A TENIR

Plus en détail

L AMPLIFICATION GÉNIQUE PAR PCR. (Polymérase Chain Reaction)

L AMPLIFICATION GÉNIQUE PAR PCR. (Polymérase Chain Reaction) L AMPLIFICATION GÉNIQUE PAR PCR (Polymérase Chain Reaction) ATELIER DE FORMATION SUR LE DIAGNOSTIC DE LA FIEVRE APHTEUSE 21 mai 2012 Corinne SAILLEAU Corinne.sailleau@anses.fr Agence Nationale de Sécurité

Plus en détail

Biologie Cellulaire & Biologie Moléculaire

Biologie Cellulaire & Biologie Moléculaire Biologie Cellulaire & Biologie Moléculaire Cours n 5 : Mercredi 17 septembre 14h- 16h Chap. II Chromosome, épigénéfque, réparafon, domaines régulateurs L3 UE 5.2 EP1 2014-2015 99 Variabilité de lecture

Plus en détail

Lame de formation 11-11-HD

Lame de formation 11-11-HD Février 2012 Lame de formation 11-11-HD Avec l enquête 11-11-HD, une lame supplémentaire de formation a été offerte par le CSCQ. Ce document représente la totalité du commentaire de notre expert Dr P.

Plus en détail

Professeur Joël LUNARDI

Professeur Joël LUNARDI Biochimie - Biologie moléculaire Chapitre 9 : Applications médicales Professeur Joël LUNARDI MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Chapitre 9. APPLICATIONS

Plus en détail

TP n 9. Pathologie ganglionnaire. Localisation ganglionnaire d un d. lymphome. Métastases ganglionnaires d un d. carcinome peu différenci

TP n 9. Pathologie ganglionnaire. Localisation ganglionnaire d un d. lymphome. Métastases ganglionnaires d un d. carcinome peu différenci Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 9 Pathologie ganglionnaire Localisation ganglionnaire d un d lymphome Métastases ganglionnaires d un d carcinome peu différenci rencié et d un d carcinome

Plus en détail

Identification de récepteurs r endothéliaux stades vasculaires visualisés in vivo par échographie Doppler

Identification de récepteurs r endothéliaux stades vasculaires visualisés in vivo par échographie Doppler Identification de récepteurs r endothéliaux à différents stades vasculaires visualisés in vivo par échographie Doppler S.Lavisse 1, V. Lazar 2, P. Opolon 3, P. Dessen 2, A. Roche 1, N. Lassau 1 Équipes

Plus en détail

Diagnostic prénatal des maladies génétiques

Diagnostic prénatal des maladies génétiques Diagnostic prénatal des maladies génétiques Collège National des Enseignants et Praticiens de Génétique Médicale C. Coutton, V. Satre, F. Amblard et F. Devillard Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D'ONCOGENETIQUE

MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D'ONCOGENETIQUE Laboratoire de Génétique Oncologique Numéro d autorisation 760000166 Rédigé par : Approuvé par : Pascaline Etancelin, oncogénétique_médecin/biologiste Dominique Penther, oncogénétique_médecin/biologiste

Plus en détail

Biologie Moléculaire 6 GT SG FWB Leçon n 5

Biologie Moléculaire 6 GT SG FWB Leçon n 5 Biologie Moléculaire 6 GT SG FWB Leçon n 5 Tests de paternité (fin labo électrophorèse) Un test de paternité consiste à analyser l'adn de deux personnes dans le but d'établir un lien de parenté génétique.

Plus en détail

Hémogramme et cytométrie en flux: présentation des principaux graphiques normaux et modifiés chez le chien et le chat

Hémogramme et cytométrie en flux: présentation des principaux graphiques normaux et modifiés chez le chien et le chat Hémogramme et cytométrie en flux: présentation des principaux graphiques normaux et modifiés chez le chien et le chat Alexandra Briend-Marchal Laboratoire Vebiotel France Introduction La cytométrie en

Plus en détail

Audrey ROUSSEAU MCU-PH Département de Pathologie Cellulaire et Tissulaire CHU ANGERS aurousseau@chu-angers.fr

Audrey ROUSSEAU MCU-PH Département de Pathologie Cellulaire et Tissulaire CHU ANGERS aurousseau@chu-angers.fr Audrey ROUSSEAU MCU-PH Département de Pathologie Cellulaire et Tissulaire CHU ANGERS aurousseau@chu-angers.fr LES GLIOMES DIFFUS Infiltration diffuse parenchyme cérébral Résection chirurgicale complète

Plus en détail

Compte rendu réunion qualité du GFCH du

Compte rendu réunion qualité du GFCH du Compte rendu réunion qualité du GFCH du 03-02-2015 Présents : C Perrot, I Radford, E Chapiro, B Gaillard, M-J Mozziconacci, W Cuccuini, S Struski, C Terre, M Lafage-Pochitaloff, C Lefebvre, H Mossafa,

Plus en détail