FAIRE LE BON CHOIX CHOISIR ENSEMBLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FAIRE LE BON CHOIX CHOISIR ENSEMBLE"

Transcription

1 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 11 JUIN 2015 FAIRE LE BON CHOIX CHOISIR ENSEMBLE RAPPORT D ACTIVITÉ RAPPORT DE GESTION 2014 COMPTES ANNUELS

2 Mutuelle d épargne à taille humaine, la Carac conçoit, gère et distribue des solutions financières qui s adressent à toutes les personnes soucieuses de performance et d intégrité dans la gestion de leur patrimoine. La Carac dispose d un réseau de collaborateurs sur l ensemble de la France, qui conseillent et accompagnent les épargnants. Fière de son histoire, porteuse de valeurs telles que la loyauté, l engagement, la fiabilité, la proximité et l indépendance, la Carac se fait un devoir d être à la hauteur de la confiance que ses adhérents lui accordent. Garante de leur intérêt à la fois collectif et individuel, elle incarne un modèle avisé, qui fait de ses adhérents des acteurs à part entière de la gouvernance. LA CARAC A SU FAIRE DU MUTUALISME UN ÉTAT D ESPRIT UN ÉTAT D ESPRIT QUE VOTRE ÉPARGNE MÉRITE 3

3 4 SOMMAIRE

4 6 Entretien RAPPORT D ACTIVITÉ Chiffres clés 14 Pages spécial 90 e anniversaire de la Carac 20 Gouvernance 24 Stratégie financière 26 Développement 30 Ressources humaines 31 Systèmes d information 32 Fondation d entreprise Carac RAPPORT DE GESTION Les faits marquants de l exercice Événements post-clôture 37 Rappel des principales modifications intervenues dans la présentation des comptes annuels et dans les méthodes d évaluation 38 Résultat net Compte de résultat 44 Instruments financiers à terme 45 Affectation du résultat 45 Fonds propres 46 Compte de la participation aux excédents 46 Commissaires aux comptes 47 Conseil d administration et Comité d audit 48 Rémunérations versées aux dirigeants salariés 48 Transferts financiers entre mutuelles et union 49 Bilan 2014 et évolution prévisible en Événements significatifs survenus au cours de l exercice 53 Annexes COMPTES ANNUELS Bilan actif 61 Bilan passif 62 Compte de résultat ANNEXES AUX COMPTES 64 Faits caractéristiques et règles, et méthodes comptables 71 Informations sur les postes du bilan et du compte de résultat RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS RAPPORT SPÉCIAL DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES CONVENTIONS RÉGLEMENTÉES 5

5 ENTRETIEN «ÊTRE INGÉNIEUX FAIRE PREUVE D IMAGINATION ET VALORISER NOS ATOUTS» Claude Tarall André Darnet Année anniversaire, 2014 est un point d étape clé, pour la mutuelle, entre célébrations et ambitions pour l avenir. Réflexion sur la gouvernance, choix financiers stratégiques, lancement de l offre «Bien vieillir», volonté d enrichir ses solutions... la Carac va de l avant. Entretien croisé avec Claude Tarall et André Darnet, président et vice-président. EN QUELQUES MOTS, COMMENT CARACTÉRISERIEZ- VOUS L ANNÉE 2014? Claude Tarall : Indubitablement, pour moi, l année 2014 a été celle de l anniversaire des 90 ans de notre mutuelle. Quelle année riche en événements marquants! Tout d abord, l Assemblée générale du mois de juin, à la fois studieuse et festive, les soirées des adhérents à Rennes, Marseille et Nancy, les balades solidaires dans toute la France, sans oublier la convention des salariés... Cet anniversaire a été l occasion extraordinaire de nous mobiliser, de nous rencontrer, élus et salariés, et de montrer au plus grand nombre le dynamisme, la vivacité de notre mutuelle, ses valeurs d engagement et de proximité. André Darnet : Les événements du 90 e anniversaire ont permis un travail commun d organisation entre élus et salariés, dans une ambiance plaisante. L année 2014 a marqué, également, le début des rencontres avec les conseils de section, lors des déplacements avec Claude Tarall dans différentes régions de France. «DE NOMBREUX ACTEURS DU MARCHÉ RÉDUISENT, EN CE MOMENT, LEURS AMBITIONS DE DÉVELOPPEMENT. PAS LA CARAC.» 6

6 ENTRETIEN VOUS INDIQUEZ AVOIR RENCONTRÉ LES DÉLÉGUÉS DANS DIFFÉRENTES RÉGIONS. QUEL EST LE BILAN DE CES RENCONTRES? André Darnet : Les délégués sont demandeurs d informations pour se sentir mieux concernés par les intentions et les décisions prises dans les instances de la Carac. Aujourd hui, ce qui nous préoccupe, c est la question du renouvellement des élus, qui se pose de manière prégnante. Avec le président, il est de notre rôle de les convaincre de trouver des candidats potentiels pour les remplacer. Claude Tarall : Les questions et les sujets soulevés par les délégués étaient différents, selon le contexte de la région. Cela nous a donné une vision exhaustive de leurs interrogations. Nous leur avons exposé les évolutions nécessaires à l avenir de la mutuelle et apaisé des craintes sur la situation de la Carac dans le contexte économique actuel, avec la chute des taux obligataires. Nous avons précisé leur rôle pour une participation plus active au sein des conseils de section et une meilleure représentativité au niveau national. DANS LA PERSPECTIVE DES ÉLECTIONS DE 2016 ET DU RECRUTEMENT DE CANDIDATS, POUVEZ-VOUS NOUS EXPLIQUER LES ÉVOLUTIONS POSSIBLES ET L IMPLICATION DES DÉLÉGUÉS DANS LE PROCESSUS DE DÉCISION? Claude Tarall : De manière générale, la question du bénévolat évolue, actuellement, dans notre société. La Carac n échappe donc pas à la règle. Auparavant, nos élus étaient issus du monde combattant et défendaient des intérêts liés à leur histoire commune. Désormais, l engagement est moins naturel, et c est à la Carac de présenter les bénéfices que les élus retirent de leur mission pour attirer des candidats. André Darnet : Nous avons donc le devoir de leur donner les moyens d'être plus actifs au-delà des conseils de section et de l'assemblée générale. Faire qu ils soient des forces de proposition pour l amélioration et la performance de la mutuelle. À nous de leur donner les outils pour mieux communiquer entre eux et instaurer des dialogues et des débats pour faire avancer la Carac. Car si nous souhaitons continuer à fonctionner sur le mode mutualiste, la représentativité de nos adhérents doit être réelle et crédible, tant par le nombre d élus «FAIRE QU ILS SOIENT [ LES DÉLÉGUÉS ] DES FORCES DE PROPOSITION POUR L AMÉLIORATION ET LA PERFORMANCE DE LA MUTUELLE.» que par les territoires qu ils représentent. Responsabiliser les adhérents à ces enjeux est aussi nécessaire. Nous rendrons les missions des délégués plus concrètes, par des témoignages, et un appel à candidatures plus visible. Pour ce qui concerne le Conseil d'administration, nous avons déjà pris des dispositions pour réduire progressivement le nombre des administrateurs. En effet, nous souhaitons que le Conseil se réunisse plus souvent (trois fois par an, actuellement), pour que notre mutuelle soit plus réactive en matière de décisions de gestion. Les administrateurs devront également participer plus activement, en s investissant dans des commissions permanentes ou des groupes de travail A ÉTÉ DE NOUVEAU, FINANCIÈREMENT, UNE BONNE ANNÉE POUR LA CARAC. POUVEZ-VOUS NOUS COMMENTER SES RÉSULTATS? Claude Tarall : Notre mutuelle se porte bien. Je dirais même que, compte tenu du contexte, elle se porte très bien. Les cotisations ont augmenté de 4,3 %, passant de 541,3 millions d'euros en 2013 à 564,6 millions d'euros en De même, nous enregistrons une hausse du nombre de nos adhérents de 7

7 ENTRETIEN 1,46 %, pour atteindre personnes. Nos actifs gérés, en valeur de marché, atteignent quant à eux, en 2014, les 11 milliards d euros. Notre résultat net est en légère baisse de 4,3 %. En effet, la Carac a choisi de faire progresser sa dotation à la provision pour participation aux excédents (PPE) de 4,2 % (192 millions d euros en 2014 pour 184 millions d euros en 2013). De plus, le montant de l impôt, en 2014, est plus conséquent que celui de André Darnet : Ces bons résultats nous permettent d anticiper sereinement l avenir et de jouer la prudence en consolidant la position de la mutuelle. Grâce aux choix responsables du Conseil d administration, la Carac peut faire face aux obligations réglementaires et assurer son futur développement. «NOUS RÉFLÉCHISSONS ÉGALEMENT À MUTUALISER DES MOYENS.» EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT, POUVEZ-VOUS NOUS INFORMER SUR LES AVANCÉES DES PARTENARIATS EXTÉRIEURS DE LA CARAC? Claude Tarall : Concernant les associations que nos adhérents soutiennent financièrement, nos relations sont toujours aussi constructives et évoluent très positivement. Par ailleurs, les différentes possibilités de partenariat économique avancent doucement. Tout d abord, parce que le contexte réglementaire demande aux différentes mutuelles des modifications en profondeur, que ce soit dans le cadre de Solvabilité II, par exemple, ou encore de l Accord national interprofessionnel (ANI), qui révolutionne le fonctionnement des mutuelles santé. Nous réfléchissons également à mutualiser des moyens pour faire face à de nouvelles contraintes. Nous nouons donc des contacts que nous espérons fructueux, à l avenir. L ANNÉE 2014 A VU LE LANCEMENT DE L OFFRE «BIEN VIEILLIR». QUELLE EST LA STRATÉGIE DE LA CARAC, EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL? André Darnet : Le développement de la mutuelle est, bien entendu, lié à la fois à notre stratégie et à nos besoins de solvabilité. Nous avançons donc prudemment, tout en restant très attentifs aux besoins des adhérents et de la société en général. De nombreux acteurs du marché réduisent, en ce moment, leurs ambitions de développement. Pas la Carac. Claude Tarall : Nos bons résultats, notre gestion prudente, notre processus de décision collégial nous permettent, actuellement, d aller à la conquête de nouveaux adhérents, en proposant des produits innovants. L offre «Bien vieillir» vient parfaitement compléter l offre existante. Notre objectif est de proposer une gamme de solutions financières adaptées à chaque étape de la vie. Nous restons dans notre cœur de métier. Nous continuerons, sans doute, notre développement en créant d autres produits de prévoyance, ou bien en modifiant certains de nos produits, comme ceux en unités de compte, par exemple. Nous restons lucides : nombre de nos concurrents ont cette même ambition. C est pourquoi nous devrons être ingénieux, faire preuve d imagination et valoriser nos atouts pour réussir à nous différencier, en conservant notre identité et notre raison d être : la protection financière de la famille. 8

8 90 ANS DE CONFIANCE MUTUELLE LEUR POINT DE VUE «La balade solidaire de Saint-Malo était très particulière, car intégrée dans l ambiance animée de la célèbre course nautique, la Route du Rhum. La balade a été une expérience extraordinaire, à laquelle participait l un des skippers soutenus par la Carac : Louis Duc. Certains de nos partenaires étaient également présents. J ai profité des explications du guide en compagnie des bénévoles de l APF, et marché aux côtés de personnes à mobilité réduite. J ai donc expérimenté la ville autrement. Un orchestre de chanteurs bretons suivait le groupe et nous offrait des concerts improvisés lors des haltes. Notre groupe avait l air tellement heureux et intéressé par la balade, que de nombreux badauds nous rejoignaient en cours de route. Bref, une journée que tous les participants garderont longtemps en mémoire.» Claude Tarall «La soirée de l Assemblée générale a été un moment sensationnel. L organisation, les animations, l ambiance... Un sans-faute. Les délégués ont eu l occasion de se rencontrer et de discuter dans un contexte différent de ceux, studieux, des Assemblées générales et des séminaires. Nous avons tous pu profiter de ce moment, ensemble, qui nous a rappelé tout ce que nous partageons au sein de la Carac, nous, élus mutualistes. Car, au-delà de prendre des décisions communes, nous souhaitons garder vivace l esprit de la Carac, en continuant à nous réunir autour de valeurs fortes et d une ambiance conviviale.» André Darnet RAPPORT D ACTIVITÉ

9 FAITS MARQUANTS 2014 RAPPORT D ACTIVITÉ RAPPORT D ACTIVITÉ 2014

10 INFORMER POUR DÉCIDER SAVOIR POUR APPROUVER

11 CHIFFRES CLÉS PANORAMA L ANNÉE 2014 EN CHIFFRES DES SOLUTIONS TOUJOURS PERFORMANTES SUR UN MARCHÉ ATONE 3,10 % DE RENDEMENT NET C est le taux de rendement net (hors prélèvements sociaux), attribué au Compte Épargne Carac, au Compte Épargne Famille, et à Carac Profiléo (support Sécurité libellé en euros). Cette performance a été distribuée sans puiser dans les réserves financières de la mutuelle. Un rendement net de 3,20 % a été attribué à Entraid Épargne Carac, la garantie d assurance-vie solidaire de la mutuelle. UN SUCCÈS POUR LES PRODUITS D ÉPARGNE ADHÉRENTS Le nombre d adhérents a augmenté de 1,46 % par rapport à L équilibre sera bientôt atteint entre le nombre d adhérents combattants et non-combattants. En effet, les Anciens combattants représentent désormais 56,32 % ( personnes) des adhérents, et les non-combattants, 43,68 % ( personnes). LE NOUVEL ADHÉRENT % DES NOUVEAUX ADHÉRENTS SONT DES FEMMES. Le produit le plus souscrit est le Compte Épargne Carac. 48 ANS C EST LA MOYENNE D ÂGE AU MOMENT DE L ADHÉSION GARANTIES GÉRÉES Le nombre de garanties a augmenté de 2 % par rapport à ,6 MILLIONS D EUROS DE COTISATIONS BRUTES Preuve de la confiance des adhérents, les cotisations ont progressé de 4,32 %. Ces cotisations proviennent à 77,01 % des produits d épargne et de prévoyance, hors Retraite Mutualiste du Combattant, et à 22,99 % de la Retraite Mutualiste du Combattant. 12 RAPPORT D ACTIVITÉ 2014

12 CHIFFRES CLÉS UNE GESTION FINANCIÈRE PRUDENTE ET PERTINENTE 11 MILLIARDS D EUROS D ACTIFS EN VALEUR DE MARCHÉ En 2014, la Carac a réalisé 331,7 millions d euros de produits nets de placements financiers, soit une progression de 1,75 % par rapport à ,2 MILLIONS D EUROS DE PROVISION POUR PARTICIPATION AUX EXCÉDENTS En 2014, la Carac a poursuivi la dotation de la PPE. Cette réserve témoigne de la capacité de la mutuelle à lisser dans le temps les bonifications versées aux adhérents. 853,2 MILLIONS D EUROS DE FONDS PROPRES Grâce à ses bons résultats, la Carac a renforcé ses fonds propres de plus de 59 millions d euros en vue de la mise en œuvre de Solvabilité II. RIEN N EST POSSIBLE SANS LES FORCES VIVES DE LA MUTUELLE 178 ÉLUS MUTUALISTES 174 délégués et 32 administrateurs. 367 SALARIÉS C est l effectif moyen annuel de la mutuelle en 2014, dont : 166 personnes travaillant au siège social à Neuilly-sur-Seine (92) et 167 faisant partie du réseau commercial présent dans toute la France métropolitaine ; 34 salariés occupant le poste de gardien d immeuble. 260 % DE MARGE DE SOLVABILITÉ Le taux de couverture de la marge de solvabilité est très satisfaisant, puisqu il correspond à 260 %, hors plus-values latentes, et à 876 % après prise en compte de celles-ci. RAPPORT D ACTIVITÉ

13 FAITS MARQUANTS ANS DE CONFIANCE MUTUELLE Tout au long de l année 2014, la Carac a fêté son 90 e anniversaire et célébré ses adhérents et leur fidélité. C est ainsi que les adhérents ont été mis à l honneur lors de nombreux événements festifs organisés pour l occasion. Des opérations spéciales ont également été menées pour les remercier de leur loyauté. «90 ans, ce n est pas rien! C est pourquoi la Carac s est attelée, dès 2013, à la préparation de cette année anniversaire. Deux objectifs ont guidé notre travail de célébration. D une part, fêter et remercier nos fidèles adhérents, et d autre part, présenter la Carac au plus grand nombre.» Bernard Altariba, directeur des adhérents. LOGO ET SIGNATURE DU 90 e ANNIVERSAIRE Pour cette année spéciale, la Carac a choisi de modifier temporairement son logo en y ajoutant «90 e anniversaire». De plus, un slogan spécifique, «90 ans de confiance mutuelle», a été utilisé sur les diverses communications de l année UN SITE INTERNET DÉDIÉ AUX 90 ANS En janvier 2014, la Carac a dévoilé son site internet dédié au 90 e anniversaire, qui a relayé le programme détaillé des événements et les offres spéciales. DES VŒUX DIFFÉRENTS POUR UNE ANNÉE SPÉCIALE Le 9 janvier 2014, tous les élus et collaborateurs de la mutuelle étaient invités à la présentation des vœux du président, simultanément dans toute la France. Les acteurs de la Carac ont, à la suite de cette présentation, partagé un déjeuner convivial. Appréciée de tous, cette formule a été reconduite en «Cette journée a été un parfait succès dans sa conception et l objet d un moment de convivialité extraordinaire. Elle a renforcé les relations entre bénévoles et salariés, ce qui facilitera amplement le dialogue nécessaire sur le terrain.» Jean-Marc Mallet, délégué Languedoc-Roussillon et administrateur. «Cette journée a favorisé la rencontre entre salariés et élus. Ce moment de partage, très important aux yeux des salariés, a aujourd hui montré encore plus l esprit d équipe.» Sandrine Lenne, responsable de la zone Pas de Calais Picardie. 14 RAPPORT D ACTIVITÉ 2014

14 herbourg DR DR Fin mars, Claude Tarall, président de la Carac et Astrid Marage, déléguée du conseil de section Lorraine, ont remis des gilets de sécurité aux écoliers de l école privée La Miséricorde à Metz. DR Et vous, quel événement vous a le plus marqué au cours de ces quatre-vingt-dix dernières années? Envoyez votre message début septembre à ou par courrier adressé à Carac Magazine, 2 ter, rue du Château, Neuilly-sur-Seine Cedex J avais huit ans. Ma famille, d origine juive, a été contrainte de fuir Bordeaux pour échapper aux camps de concentration. Nous avons quitté notre milieu bourgeois et vécu dans le Lot-et-Garonne, dans des conditions de pauvreté extrême. Cela a été un vrai choc. Mai Nous avons fermé l Olympia. Mai 1968 a été un moment d une grande intensité. Nous en avons tiré des conséquences artistiques, notamment en programmant des chanteurs de protest songs. 21 juin Je me souviens de la première Fête de la musique. Tous les gens qui avaient envie de chanter ou de jouer de la musique pouvaient soudain se faire entendre. Il a alors soufflé un vrai vent de liberté. Début Les «printemps arabes» m ont vraiment marqué. Je ne sais pas si cela débouchera sur quelque chose de positif. Je le souhaite en tout cas pour tous ces pays. Sipa Press n pour Sourdeval, aussi du point tin, sur rendez-vous). ilcent, nouvelle occupe de Lisieux. LOIRE ces en juillet prise en septembre. tre conseiller. timent Corail, 1 er et 3 e vendredis h 30 à 17 h 30, sur : mairie, les 1 er et ois de 9 h 30 à endez-vous. nt : mairie, salle t, les 2 e et 4 e jeudis h 30 à 17 h 30, sur ntier : mairie, azouges, le u mois de 9 h 00 à endez-vous. e Saint-Bonaventure, ercredis du mois de 0, sur rendez-vous. tre médico-social, ardis du mois, de 0, sur rendez-vous. : local Permanence et 3 e vendredis du 0 à 17 h 30, sur lle du Cloître, le du mois de 9 h 30 à endez-vous. ncienne mairie, le du mois de 0, sur rendez-vous. ent de la des communes, mois de 9 h 30 à endez-vous. on des associations, 4 e vendredi du mois h 00, sur rendez-vous. D ce ation d horaire nence située nri-faisans : r au 30 septembre, 30 à 12 h 30 ; re au 31 décembre, 30 à 12 h 30 à 17 h 15. illet e anniversaire Des moments de partage et de convivialité Les soirées organisées à Rennes, Marseille et Nancy en avril dernier à l occasion du 90 e anniversaire de la Carac ont réuni plus de 600 adhérents, qui ont été accueillis par les présidents des conseils de section Bretagne, Paca-Corse et Lorraine, ainsi que par le président Claude Tarall. L économiste Pascal Lorot, fondateur de l Institut Choiseul, a ensuite exposé les enjeux de la globalisation. Ces soirées ont été aussi l occasion de remettre les prix aux gagnants du tirage au sort et de partager un moment de convivialité. Nord Partenariat sportif avec le 41 e RT. L agence Carac de Lille parraine les événements sportifs du 41 e régiment de transmission de Douai (logo Carac sur les maillots, bannière ), dont, en avril dernier, le Championnat de France militaire de badminton, au complexe sportif d Aire-sur-la-Lys. Île-de-France Salon Autonomic. La Carac a participé en juin pour la première fois au salon Autonomic à Paris, porte de Versailles. Ouvert aux professionnels et aux particuliers, ce salon est une référence pour les acteurs du handicap, du grand âge et du maintien à domicile. À cette occasion, la Carac et son partenaire Tikehau Investment Management ont remis à l Association des Paralysés de France un chèque d un montant de correspondant aux dons collectés en 2013 avec les garanties solidaires Entraid Épargne Carac et Carac Profiléo (option solidaire). venez nombreux aux réunions d information La Carac organise régulièrement des réunions d information sur différents sujets concernant la gestion de votre épargne. À cette occasion, lorsque vous recevez une invitation, n hésitez pas à y inviter vos proches! Contactez votre conseiller pour connaître celles qui sont organisées près de chez vous. Contactez votre conseiller Carac au 54 AGENCES ONT ÉTÉ HABILLÉES AUX COULEURS DU 90 e ANNIVERSAIRE. À l occasion du 90 e anniversaire, toutes les agences Carac se sont habillées aux couleurs de l événement et ont valorisé les opérations exceptionnelles menées tout au long de l année. Ce dispositif sera reproduit sur une sélection d agences en LA PAROLE AUX ADHÉRENTS Chaque numéro de Carac magazine de l année 2014 a présenté le récit d un adhérent sur les événements qui l avaient marqué durant ces 90 dernières années. 90 ans Au cœur de l Olympia En février 1954, j avais 21 ans. Mon oncle venait d ouvrir une nouvelle salle de spectacle dont il m a proposé d assurer la direction artistique. C était l Olympia, et mon oncle, Bruno Coquatrix Jean-Michel Boris, né en 1933 J ai abandonné mes études de médecine pour rejoindre le boulevard des Capucines. J étais loin d imaginer que j y passerais plus de quarante-cinq ans de ma vie. J y ai vécu des moments artistiques extraordinaires en compagnie d Aznavour, Brel, Brassens, Piaf, Bécaud, Jerry Lewis, Frank Sinatra Mais l une des périodes les plus marquantes pour moi a été l explosion de la vague yé-yé : Sylvie Vartan, Eddy Mitchell, Johnny Hallyday Et la déferlante anglo-saxonne sur la scène française. À l époque, j avais conscience de vivre un véritable phénomène artistique. Je n imaginais pas qu il s agissait aussi d un phénomène de société. Pour beaucoup, cette période de la fin des années 1960 a été un moment privilégié. Cela a aussi coïncidé avec l émergence de la notion d adolescent. Avec l arrivée de toutes ces musiques, l enfant a changé de statut. L éducation des jeunes en a été profondément et définitivement modifiée. Dans ma carrière, cette période est synonyme d effervescence. Bruno Coquatrix m avait donné une liberté totale pour présenter les musiques nouvelles aux jeunes. J ai le sentiment d avoir, à ma façon, participé pleinement à ce mouvement. Mon enthousiasme m a fait commettre quelques erreurs. J avais eu un coup de cœur pour une artiste qu il me semblait indispensable de présenter au public. C était Janis Joplin, mais à l évidence le public n était pas encore prêt. témoignez Nous n avons vendu que 300 places, l Olympia a perdu de l argent! La suite m aura donné raison, mais avec quelques années de retard Sipa Press Sipa Press 19 carac magazine n 194 juillet 2014 DR À LA RENCONTRE DES ADHÉRENTS En avril, Rennes, Nancy et Marseille ont été le théâtre de trois grandes soirées de lancement des festivités du 90 e anniversaire. Les adhérents qui se sont inscrits ont assisté aux exposés de Claude Tarall, président de la Carac qui a présenté le programme des 90 ans, et de Pascal Lorot, président-fondateur de l Institut Choiseul, sur le thème «Enjeux et défis d un monde nouveau». «La soirée de Rennes a connu un réel succès. Plus de 300 personnes étaient présentes. Pour vous donner une idée de la convivialité qui régnait lors de cette soirée, tous les salariés ont formé une haie d honneur pour accueillir et saluer les invités à leur arrivée! L allocution de Claude Tarall et l exposé de Pascal Lorot, président de l Institut Choiseul, sur la Carac face aux défis et aux enjeux du monde nouveau, ont été très appréciés.» André Grosset, président du conseil de section Bretagne. 625 ADHÉRENTS ONT PARTICIPÉ AUX SOIRÉES ORGANISÉES PAR LA CARAC 150 participants à la soirée de Nancy. 135 participants à la soirée de Marseille. 340 participants à la soirée de Rennes. Soirée des adhérents au Musée des beaux-arts de Nancy. RAPPORT D ACTIVITÉ

15 FAITS MARQUANTS 2014 LES BALADES SOLIDAIRES Organisées dans 35 villes de France, en mai, juin et septembre, ces balades étaient proposées au grand public. Des parcours originaux ont été conçus pour partir à la découverte ou à la redécouverte de sa ville, hors des sentiers battus. Ces balades avaient un but caritatif : la mutuelle s est engagée à reverser 1 euro par participant aux cinq associations partenaires : Association des Paralysés de France, Arc-En-Ciel, Mécénat Chirurgie Cardiaque, Solidarités Nouvelles face au Chômage et l Œuvre des Pupilles PERSONNES SE SONT INSCRITES AUX 105 BALADES SOLIDAIRES ORGANISÉES DANS TOUTE LA FRANCE, EN MAI, JUIN ET SEPTEMBRE. La Carac a soutenu le skipper Louis Duc lors de la Route du Rhum. La mutuelle a profité de cette occasion pour proposer une balade solidaire de la cité corsaire de Saint-Malo. La notoriété du village nautique et ses deux millions de visiteurs ont participé au succès de cette initiative : personnes ont retiré un kit balade au stand de la Carac. LES OFFRES SPÉCIAL 90 ANS AMBASSADEURS 90 ANS Pour inciter les adhérents à faire découvrir la Carac, une opération exceptionnelle de parrainage a été organisée. «Ambassadeurs 90 ans» a proposé aux adhérents de gagner 90 euros en chèque-cadeau multi-enseignes et de faire gagner leur filleul 90 euros sur sa garantie nouvellement souscrite. TIRAGES AU SORT Afin de remercier l ensemble des adhérents de leur fidélité, la Carac a organisé, dans ses trois régions commerciales, un tirage au sort. Dans chacune d elles, ce sont 90 personnes qui ont été tirées au sort et qui ont, ainsi, remporté un cadeau. 16 RAPPORT D ACTIVITÉ 2014

16 LES ÉLUS INVITÉS AU PALAIS BRONGNIART À la suite de l Assemblée générale du 11 juin 2014, la Carac a réuni l ensemble des élus au Palais Brongniart pour une soirée spéciale, et les remercier, ainsi, de leur implication. Les élus ont pu, notamment, découvrir une fresque géante sur l histoire de la Carac avant de profiter d un dîner convivial et animé. CONSTRUIRE ENSEMBLE LA CARAC DE DEMAIN Une convention nationale a été organisée, en octobre 2014, pour réunir l ensemble des salariés. Cette convention, rythmée par des séquences de travail et des moments de détente dans un cadre convivial, a favorisé les échanges entre collègues, souvent éloignés géographiquement. «La convention, une première pour la Carac, a réuni tous les salariés. J ai été très ému par le fort sentiment d appartenance que, tous, nous éprouvons pour la mutuelle et qui marquait les différentes activités et prises de parole des salariés. Pendant deux jours, sous l influence d un souffle nouveau, les relations entre les élus, la direction et les salariés ont évolué, chacun comprenant mieux le point de vue de l autre. Je crois que, désormais, nous avançons tous avec confiance et que la motivation est maximale.» Claude Tarall, président de la Carac. «CULTIVER LES VALEURS DE LA CARAC PREND TOUT SON SENS À TRAVERS CETTE CONVENTION.» «EXCELLENTE AMBIANCE.» «UN BEAU CADEAU POUR UN BEL ANNIVERSAIRE, UNE BELLE CONVENTION.» «DE TRÈS BONS ÉCHANGES, DANS UN CADRE CONVIVIAL. À RENOUVELER!» RAPPORT D ACTIVITÉ

17 FAITS MARQUANTS ANS DE CONFIANCE MUTUELLE CHRONIQUE PHOTOGRAPHIQUE D UNE ANNÉE ANNIVERSAIRE AVRIL Ci-dessus, l intervention de Pascal Lorot, lors de la soirée adhérents organisée à Rennes. Ci-dessous, Maud Fontenoy et Claude Tarall, lors de la soirée adhérents organisée à Marseille. JANVIER Claude Tarall lors de son discours des vœux, présenté à l ensemble des collaborateurs du siège. Aux couleurs du 90 e anniversaire de la Carac, les agences (ci-dessus à Rennes) et la page d accueil du site internet des 90 ans (tout en haut). 18 RAPPORT D ACTIVITÉ 2014

18 MAI, JUIN, SEPTEMBRE Lancées en mai, les balades solidaires ont permis aux inscrits de découvrir l histoire de leur ville, et de partager un bon moment en famille et entre amis. JUIN Après l Assemblée générale 2014, l ensemble des invités se sont retrouvés au Palais Brongniart, où ils ont pu découvrir la Bourse, une exposition retraçant l histoire de la mutuelle et partager un dîner convivial rythmé par des musiques de différentes époques. OCTOBRE Ci-dessus, Jean-Jacques Berthelé, directeur général, introduit la séance plénière de la convention nationale des salariés organisée les 2 et 3 octobre Ci-contre : la présentation de l offre «Bien vieillir». RAPPORT D ACTIVITÉ

19 GOUVERNANCE FAIRE LES BONS CHOIX ENSEMBLE LE MUTUALISME, L ÉQUILIBRE DU POUVOIR Le fonctionnement mutualiste implique un travail commun et complémentaire entre les élus bénévoles, qui administrent la mutuelle, et les salariés, qui exécutent les orientations prises par les représentants des adhérents. Présentation des différentes instances de décision pour l année ÉLUS MUTUALISTES 174 DÉLÉGUÉS 32 ADMINISTRATEURS LES CONSEILS DE SECTION DE VOTE Ils regroupent les délégués élus par les adhérents et constituent l organe de représentation régionale des adhérents. Chaque conseil de section de vote est dirigé par un président et un vice-président. L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE Elle réunit une fois par an l ensemble des délégués de la mutuelle. Ils y adoptent les principales orientations, les comptes, ainsi que toutes les modifications statutaires et réglementaires. Les délégués y élisent les membres du Conseil d administration. LE CONSEIL D ADMINISTRATION Il est composé des administrateurs, tous adhérents, et élus par les délégués. Il détermine les orientations relatives à l activité de la mutuelle, veille à leur application, définit l organisation et la politique de développement. Il peut déléguer certaines compétences à des comités spécialisés (Comité du patrimoine, Comité budgétaire...). LE SAVIEZ-VOUS? Les élus peuvent être associés à des comités de travail pour réfléchir à des questions particulières. Ces comités sont souvent mixtes, c est-à-dire composés d élus et de collaborateurs. Ce mode d organisation a, notamment, été expérimenté pour la préparation du 90 e anniversaire de la Carac, en 2013 et en Les élus de la Carac réunis lors du séminaire de mars RAPPORT D ACTIVITÉ 2014

20 GOUVERNANCE LE CONSEIL DE PRÉSIDENCE COHÉRENCE ET COORDINATION Le Conseil de présidence assure la cohésion globale et la coordination de la politique définie par le Conseil d administration. Il est habilité à prendre toute décision urgente et, d une manière générale, à régler les questions pour lesquelles le Conseil d administration lui a donné délégation. Il est composé du président, du vice-président et des administrateurs délégués. Le directeur général assiste, sur invitation du président, aux réunions du Conseil de présidence, avec voix consultative. Claude Tarall, président André Darnet, vice-président Frédéric Garde, administrateur délégué aux affaires financières Pierre Lara, administrateur délégué aux affaires budgétaires Jean-Jacques Berthelé, directeur général LE COMITÉ DE DIRECTION L EXÉCUTIF DE LA MUTUELLE Le Comité ne fait pas partie, à proprement parler, de la gouvernance mutualiste, mais il assure la mise en œuvre des décisions prises par les élus. Sur invitation, les membres de la direction peuvent assister à certains Conseils de présidence et Conseils d administration pour apporter des éclairages sur les sujets débattus. Certains membres du Comité de direction animent, aux côtés des administrateurs, les comités spécialisés. Bernard Altariba, directeur des adhérents Jean Arzano, directeur des systèmes d'information et comptabilité Niad Christ, directrice des ressources humaines Guillaume Ville, directeur du patrimoine RAPPORT D ACTIVITÉ

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle

Votre épargne s épanouit dans une mutuelle qui n oublie pas d être une mutuelle, elle Votre épargne s épanouit dans une mutu qui n oublie pas d être une mutu, Votre épargne a tout à gagner des valeurs qui nous animent, Éditorial Fondée à l origine par et pour les anciens combattants, la

Plus en détail

La Carac. Success Story d une mutuelle d épargne atypique

La Carac. Success Story d une mutuelle d épargne atypique La Carac Success Story d une mutuelle d épargne atypique Sommaire Portrait de la Carac, une mutuelle d épargne qui a su anticiper les enjeux de son époque... page 1 Le mutualisme ou un état d esprit...

Plus en détail

64% des actifs font confiance aux mutuelles : La France Mutualiste se mobilise pour répondre à leurs attentes

64% des actifs font confiance aux mutuelles : La France Mutualiste se mobilise pour répondre à leurs attentes DOSSIER DE PRESSE CONFÉRENCE DE PRESSE DU 14 SEPTEMBRE 2010 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Enquête exclusive La France Mutualiste/IFOP : Les Français et la retraite 64% des actifs font confiance aux mutuelles :

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL Partageons plus que l assurance Partageons plus que l assurance Plus d accompagnement Les établissements de santé sont aujourd hui

Plus en détail

Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 STATUTS RÈGLEMENTS. M E RMutuelle Retraite Européenne

Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 STATUTS RÈGLEMENTS. M E RMutuelle Retraite Européenne Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 2015 STATUTS RÈGLEMENTS M E RMutuelle Retraite Européenne Statuts MRE applicables à compter du 01/01/2015 Titre I ER - Formation, Objet et composition

Plus en détail

LE GROUPE MACIF ET LA RSE

LE GROUPE MACIF ET LA RSE LE GROUPE MACIF ET LA RSE SOMMAIRE Présentation du Groupe MACIF, ses engagements RSE Quelle organisation, quelle prise en compte dans les pratiques internes Quelles réponses aux enjeux RSE dans le cœur

Plus en détail

Dossier de presse. Naissance du premier groupe de protection professionnel du monde de la santé et du social

Dossier de presse. Naissance du premier groupe de protection professionnel du monde de la santé et du social Dossier de presse Naissance du premier groupe de protection professionnel du monde de la santé et du social c o n f é r e n c e d e p r e s s e d u m a r d i 7 j u i l l e t 2015 pershing hall 49 rue pierre

Plus en détail

Actionnaires. Lettre d information. 32,6 Md. 1 Md 78,90. Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général. Chiffres clés au 31/12/2009

Actionnaires. Lettre d information. 32,6 Md. 1 Md 78,90. Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général. Chiffres clés au 31/12/2009 Numéro 42 Avril 2010 Lettre d information Actionnaires Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général Grâce à l ensemble de nos partenaires, nous avons développé l activité sur toutes les zones où nous

Plus en détail

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS

NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE PREND SOIN DE VOUS NOTRE ACTION SOCIALE EN QUELQUES CHIFFRES * 35 délégations régionales 218 collaborateurs dédiés, dont 154 sur le terrain 12 500 membres d associations bénévoles

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE Article 1 - Constitution La présente association est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Plus en détail

AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ

AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - - VIASANTÉ AG2R LA MONDIALE - - VIASANTÉ SOMMAIRE LE RAPPROCHEMENT 5 L union fait la force 6 Les grandes étapes 7 UN NOUVEL ENSEMBLE COMPLET 9 Un Groupe équilibré en retraite complémentaire

Plus en détail

le Club Mantica Bienvenue à vous, nouveau membre du Club MANTICA. Bienvenue à vos proches, qui ont besoin de nos services. www.mantica.

le Club Mantica Bienvenue à vous, nouveau membre du Club MANTICA. Bienvenue à vos proches, qui ont besoin de nos services. www.mantica. Devenez un parrain MANTICA en : - nous communiquant les coordonnées de la personne à contacter, - transmettant les nôtres à votre fi lleul et en lui précisant de vous annoncer comme son «parrain» au moment

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue Contact Presse de Mutuelle Bleue Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64 71 39 74 Courriel : s.arregros@mutuellebleue.fr DOSSIER DE PRESSE Siège social : 68 rue du Rocher 75396 Paris

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 9 septembre 2010 Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité Au 30 juin 2010 : PNB consolidé : 2 640 millions

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

Regard sur une Mutuelle. de proximité. www.mutuellebleue.fr

Regard sur une Mutuelle. de proximité. www.mutuellebleue.fr Regard sur une Mutuelle de proximité www.mutuellebleue.fr Ensem Christian Guichard Président Répondre aux attentes de nos adhérents tout en développant l accès à une protection sociale de qualité auprès

Plus en détail

Pourquoi ne pas confier votre «bébé» à ceux qui vous ont aidé à le faire grandir? Transmission d entreprise en Scop. Le guide

Pourquoi ne pas confier votre «bébé» à ceux qui vous ont aidé à le faire grandir? Transmission d entreprise en Scop. Le guide Pourquoi ne pas confier votre «bébé» à ceux qui vous ont aidé à le faire grandir? Transmission d entreprise en Scop Le guide > Sommaire Les Scop, des atouts incontestables >>> 3 Un statut souple >>> 4

Plus en détail

APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJET ARS DE CORSE GROUPE D ENTRAIDE MUTUELLE POUR PERSONNES CEREBRO LESEES CAHIER DES CHARGES Les Groupes d Entraide Mutuelle (GEM) ont pour objet d offrir aux personnes adultes handicapées un

Plus en détail

STATUTS ARTICLE 1 ER CONSTITUTION ARTICLE 2 OBJET ARTICLE 3 DURÉE - EXERCICE SOCIAL CONSEIL D ADMINISTRATION DU 10/07/2013

STATUTS ARTICLE 1 ER CONSTITUTION ARTICLE 2 OBJET ARTICLE 3 DURÉE - EXERCICE SOCIAL CONSEIL D ADMINISTRATION DU 10/07/2013 STATUTS CONSEIL D ADMINISTRATION DU 10/07/2013 Les présentes dispositions statutaires sont décidées par le Conseil d administration de l Apec dans le respect du principe général de transparence applicable

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 1 ER AVRIL 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue Contact Presse de Mutuelle Bleue Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64 71 39 74 Courriel : s.arregros@mutuellebleue.fr DOSSIER DE PRESSE Siège social : 68 rue du Rocher 75396 Paris

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Avec une masse salariale s élevant à 4,3 milliards d euros en 2003, le secteur de l assurance est une «industrie de main-d œuvre» qui offre un produit en grande partie immatériel : la couverture d un risque.

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 Aider les plus démunis à rester connectés Connexions Solidaires ouvre à Saint-Denis Grâce au soutien de la Mairie, du Centre Communal d Action Sociale (CCAS)

Plus en détail

Mon épargne mon patrimoine. Une épargne, des projets

Mon épargne mon patrimoine. Une épargne, des projets Mon épargne mon patrimoine Une épargne, des projets Une épargne, des projets, toutes les solutions sont au Crédit Mutuel Que vous souhaitiez vous constituer une épargne disponible, un capital pour préparer

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

PLAN D'ACTION 2009-2010

PLAN D'ACTION 2009-2010 PLAN D'ACTION 2009-2010 Adopté par le conseil d administration, le 21 septembre 2009 - 2 - INTRODUCTION En 2009-2010, une des actions à mener en priorité sera de poursuivre la sollicitation des entreprises

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors DOSSIER DE PRESSE B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors Sommaire Page 2 : Le Prix B2V en quelques dates Page 3 : Un prix destiné à encourager l innovation sociale en matière d accompagnement du

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

Les groupes MORNAY et D&O entérinent leur projet de rapprochement pour constituer un organisme paritaire majeur de protection sociale

Les groupes MORNAY et D&O entérinent leur projet de rapprochement pour constituer un organisme paritaire majeur de protection sociale Paris, le 5 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE COMMUN Les groupes MORNAY et D&O entérinent leur projet de rapprochement pour constituer un organisme paritaire majeur de protection sociale SOMMAIRE Communiqué

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques La loi ESS, enjeux et opportunités (Dossier réalisé par Michèle Lorillon, In Extenso) La loi relative à l Economie Sociale et Solidaire (ESS), qui était tant attendue par

Plus en détail

Assemblée Générale 30 avril 2014 Rapport Moral du Président Ruben GARCIA

Assemblée Générale 30 avril 2014 Rapport Moral du Président Ruben GARCIA Assemblée Générale 30 avril 2014 Rapport Moral du Président Ruben GARCIA Bonjour à toutes et à tous, Merci d être présents nombreux pour cette 20 ème assemblée générale. Créée en 1994, par des militants

Plus en détail

Statuts. Les soussignés :

Statuts. Les soussignés : Statuts Les soussignés : APICIL PRÉVOYANCE, institution de prévoyance régie par le titre III du livre IX du Code de la Sécurité sociale, dont le siège social est situé 38 rue François Peissel 69300 Caluire

Plus en détail

Jeudi 26 mars 2015. Dossier de presse Résultats 2014 du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres. www.ca-cmds.fr www.ca-c-nous.

Jeudi 26 mars 2015. Dossier de presse Résultats 2014 du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres. www.ca-cmds.fr www.ca-c-nous. Jeudi 26 mars 2015 Dossier de presse Résultats 2014 du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres www.ca-cmds.fr www.ca-c-nous.fr Sommaire Communiqué de synthèse Louis Tercinier, nouveau président de

Plus en détail

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e Regards croisés s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e N 49-25 juillet 2014 Serge Lavagna Secrétaire national de la CFE-CGC Protection sociale ÉDITO Contact : Mireille Dispot Expert protection sociale

Plus en détail

VOTRE. PARTENAIRE SANTé. privilégié

VOTRE. PARTENAIRE SANTé. privilégié VOTRE PARTENAIRE SANTé privilégié QUI SOMMES-NOUS? JUST EN FAMILLE, née en 2010, réunit sous la même entité les valeurs communes de deux mutuelles, Just ensemble et En Famille, et apporte à tous ses adhérents

Plus en détail

Les temps forts de l année 2000. Les grandes masses budgétaires 1995-2000. Les résultats de la politique financière. La dette régionale et le bilan

Les temps forts de l année 2000. Les grandes masses budgétaires 1995-2000. Les résultats de la politique financière. La dette régionale et le bilan S O M M A I R E Les temps forts de l année 2000 Les grandes masses budgétaires 1995-2000 L équilibre financier 2000 et les dépenses par secteurs d intervention Les résultats de la politique financière

Plus en détail

Livret d epargne SaLariaLe

Livret d epargne SaLariaLe Livret d Epargne Salariale Chère collaboratrice, Cher collaborateur, En tant que salarié(e) de PAGE PERSONNEL, vous bénéficiez de l accord de participation en vigueur dans l entreprise. En complément de

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

Comment organiser et animer. Jeudi 1 er Juin 2006

Comment organiser et animer. Jeudi 1 er Juin 2006 une Assemblée e Générale G Jeudi 1 er Juin 2006 L Assemblée e Générale G : Une corvée e Une cérémonie c Un spectacle L assemblée e générale g est le moment oùo l ensemble de ceux qui ont passé convention

Plus en détail

L Info sociale réservée aux dirigeants d entreprise présentée par RV Assurance & Courtage

L Info sociale réservée aux dirigeants d entreprise présentée par RV Assurance & Courtage L Info sociale réservée aux dirigeants d entreprise présentée par RV Assurance & Courtage N 2 Edito Cher partenaire, La fin du premier semestre 2013 s achève dans une ambiance économique et sociale morose

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée

STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie. Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée STATUTS Association Cantonale d Animation de la Combe de Savoie Titre 1 : Constitution, objet, siège social, durée Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

Sommaire. Préambule. Les objectifs Professionnalisme Compréhension et disponibilité Anticipation et développement Personnalisation Réactivité

Sommaire. Préambule. Les objectifs Professionnalisme Compréhension et disponibilité Anticipation et développement Personnalisation Réactivité Sommaire Préambule I Les objectifs Professionnalisme Compréhension et disponibilité Anticipation et développement Personnalisation Réactivité II La stratégie : définition des messages et des cibles Professionnalisme

Plus en détail

Édito. Bonne lecture! Catherine DI FOLCO, Présidente du Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la Métropole de Lyon

Édito. Bonne lecture! Catherine DI FOLCO, Présidente du Centre de gestion de la fonction publique territoriale du Rhône et de la Métropole de Lyon Édito L année 2014 a constitué pour le Centre de gestion du Rhône et de la Métropole de Lyon une année forte d évolutions et de renouvellement avec en parallèle la poursuite des nombreuses activités qui

Plus en détail

CONVOCATION. Vendredi 23 mai 2008 à 13 h 30 Salle 6237 Palais Bourbon

CONVOCATION. Vendredi 23 mai 2008 à 13 h 30 Salle 6237 Palais Bourbon CONVOCATION La Mutuelle du Personnel de l Assemblée nationale, dont vous êtes membre, tiendra sa deuxième Assemblée générale statutaire de l année 2008 le : Vendredi 23 mai 2008 à 13 h 30 Salle 6237 Palais

Plus en détail

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1)

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) 16 mars 2011 Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) Résultat net total 3 026 M (+61 %) Résultat

Plus en détail

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE NOM DE LA STRUCTURE : Fondation d entreprise Bouygues Telecom ADRESSE : 82, rue H. Farman 92130 Issy-les-Moulineaux TITRE DE L EVENEMENT : Les

Plus en détail

Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901

Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901 Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901 Modifié et voté en CA le 21/11/2013 Article 1er : Entrée en vigueur et modification du règlement intérieur Le présent règlement intérieur entrera

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 DOCUMENT PRÉPARÉ PAR L ASSOCIATION CANADIENNE DES COMPAGNIES D ASSURANCE MUTUELLES À L INTENTION DU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Août

Plus en détail

CHAPITRE I Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan

CHAPITRE I Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan CHAPITRE I Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan 2 Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan Depuis le début des années 2000 3 domaines d actions : Les hébergements

Plus en détail

ADOPTION DES STATUTS DE LORIENT GRAND LARGE

ADOPTION DES STATUTS DE LORIENT GRAND LARGE Direction générale des services 3 ème réunion juin 2010 ADOPTION DES STATUTS DE LORIENT GRAND LARGE L association Lorient Grand Large a pour mission de : - conforter et développer le pôle course au large

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE Nos valeurs Nos services Devenir partenaire Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE année 2015 2 SOMMAIRE Nos valeurs... Nos missions p. 3-4 L équipe associative L équipe salariée

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

Devenez fondateur. fondationdefrance.org

Devenez fondateur. fondationdefrance.org Devenez fondateur fondationdefrance.org Vous envisagez de créer une fondation Comment vous y prendre? Quelles questions vous poser avant de vous lancer? De quelles ressources devez-vous disposer? Quelle

Plus en détail

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié

N 15 - juillet 2012. Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane. Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié Pages économiques et sociales des Antilles-Guyane N 15 - juillet 2012 Panorama de l économie sociale et solidaire en Guyane Un secteur jeune et féminisé et 8 % de l emploi salarié En 2009, en Guyane, 3

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Comment bien choisir son. assurance vie

Comment bien choisir son. assurance vie Comment bien choisir son assurance vie Edition 2015 1 Edito Etudes supérieures, mariage, premier enfant, première acquisition, départ à la retraite Les différentes étapes de la vie s accompagnent toujours

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable

Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable «Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde» Gandhi works et n n a lo y b a B n o ti a ci o ss a L Babyloan

Plus en détail

Toronto (Ontario) Le vendredi 26 octobre 2007 L ÉNONCÉ FAIT FOI. Pour de plus amples renseignements, s adresser à :

Toronto (Ontario) Le vendredi 26 octobre 2007 L ÉNONCÉ FAIT FOI. Pour de plus amples renseignements, s adresser à : Allocution présentée par la surintendante Julie Dickson Bureau du surintendant des institutions financières Canada (BSIF) dans le cadre du Colloque des affaires réglementaires du Bureau d assurance du

Plus en détail

La solidarité en action

La solidarité en action nos adresses Depuis 1942 nous sommes à votre service. Rendez-vous dans l un de nos Pôles Santé Agence de Berck sur Mer 15, rue de l Impératrice 62600 Berck sur Mer Tél. : 03 21 84 12 74 Ouvert du mardi

Plus en détail

STATUTS ASSOCIATION LOI 1901

STATUTS ASSOCIATION LOI 1901 STATUTS ASSOCIATION LOI 1901 TITRE I CONSTITUTION OBJET SIEGE SOCIAL DUREE Article 1 : CONSTITUTION ET DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi

Plus en détail

QUI SOMMES NOUS? > Nos chiffres clefs (au 31 décembre 2006)

QUI SOMMES NOUS? > Nos chiffres clefs (au 31 décembre 2006) 1 QUI SOMMES NOUS? La Caisse Interprofessionnelle Marocaine de Retraites, plus connue sous le nom de C.I.M.R., est une Association à but non lucratif. Elle a été créée en 1949, par des chefs d entreprises

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR 2015

REGLEMENT INTERIEUR 2015 REGLEMENT INTERIEUR 2015 A compter du 1 er janvier 2015 REGLEMENT INTERIEUR 2015 Mutuelle et Sections Dénomination et siège social de la mutuelle Une Mutuelle dénommée ENTRAIN est située : 5, boulevard

Plus en détail

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR

Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Association METROPOLIS Association française Loi 1901 RÈGLEMENT INTÉRIEUR 20 mai 2015 Ce règlement intérieur complète et précise certains articles des statuts de l association modifiés et approuvés le

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution!

L ANI du 11 janvier 2013 : une petite révolution! L ANI du 11 janvier : une petite révolution! Que prévoit l accord? L article 1 er de l Accord National Interprofessionnel du 11 janvier, prévoit, dans le cadre de la sécurisation de l emploi, la généralisation

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

Services en ligne : Leader du conseil SICAV & FCP sur internet, Compte-titres, Assurance-vie

Services en ligne : Leader du conseil SICAV & FCP sur internet, Compte-titres, Assurance-vie Choisir l avenir Distribution de produits financiers : Conseil et optimisation du patrimoine privé et professionnel Ingénierie Financière pour PME : Introduction en Bourse, levées de fonds, LBO Private

Plus en détail

LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES

LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES 1 ère ÉDITION à la Réunion LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES Du 11 au 13 MARS 2016 Au PARC DES EXPOSITIONS ET DES CONGRÈS AUGUSTE LEGROS SAINT DENIS DE LA RÉUNION INFOS : contact@eventgo.fr / 0692 527 520

Plus en détail

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT

MUTUELLE DENTAIRE RENAULT MUTUELLE DENTAIRE RENAULT 9, rue de Clamart 92772 Boulogne Billancourt Cedex Tél. : 01.46.94.29.50 CHAPITRE 1 FORMATION, OBJET ET COMPOSITION DE LA MUTUELLE DENTAIRE RENAULT Article 1 Dénomination... 3

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

«Exigence, créativité, audace et solidarité»

«Exigence, créativité, audace et solidarité» «Exigence, créativité, audace et solidarité» Telles sont les valeurs que porte l ensemble des collaborateurs de l UNMI. Depuis sa création en 1929, l UNMI est résolument ancrée dans les valeurs fondatrices

Plus en détail

L'art de mettre en valeur. votre patrimoine

L'art de mettre en valeur. votre patrimoine L'art de mettre en valeur votre patrimoine Votre Agent Général vous ouvre les portes d'axa Gestion Privée AXA Gestion Privée est l'entité dédiée à la gestion du patrimoine haut de gamme d'axa France AXA

Plus en détail

amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire

amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire 1 amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire 1 - Amplifier le financement des entreprises et structures de l Économie sociale et solidaire Les entreprises

Plus en détail

Formations des militants et élus mutualistes en entreprise

Formations des militants et élus mutualistes en entreprise Formations des militants et élus mutualistes en entreprise Programme 2014 1 Formations UNME Programme 2014 Parce que la formation des délégués et administrateurs mutualistes reste plus que jamais une obligation

Plus en détail

Dossier de Presse mars 2013

Dossier de Presse mars 2013 Dossier de Presse mars 2013 Mutuelle Entrain Lors du Congrès de l Union des Mutuelles de Cheminots et des Personnels du Groupe (UMCPG) en 2006 à Montpellier, les délégués ont décidé la constitution d une

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 10 mai 2011. 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire 5 mutuelles créent le groupe Istya, premier groupe mutualiste français de protection sociale complémentaire Le 6 mai 2011, le groupe MGEN, le groupe MNH, la MNT, la MGET et la MAEE se sont réunis en assemblée

Plus en détail

l info S engager avec sa banque, ça compte!

l info S engager avec sa banque, ça compte! La lettre d information des clients qui ont choisi d agir l info S engager avec sa banque, ça compte! Grâce à l engagement des clients du Crédit Coopératif, plus de 4,3 millions d euros de dons ont été

Plus en détail

MODIFICATIONS STATUTAIRES VOTEES EN ASSEMBLEE GENERALE MIP DES 31 MAI ET

MODIFICATIONS STATUTAIRES VOTEES EN ASSEMBLEE GENERALE MIP DES 31 MAI ET MODIFICATIONS STATUTAIRES VOTEES EN ASSEMBLEE GENERALE MIP DES 31 MAI ET 1 er JUIN 2012 Ces modifications interviennent avec effet du premier Octobre 2012. En ce qui concerne les nouveaux remboursements

Plus en détail

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS

L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS L ACTION SOCIALE À VOS CÔTÉS CCN, des organismes gestionnaires de Foyers et Services pour Jeunes Travailleurs. RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Livret CCN FSJT 2 Humanis s engage à vous accompagner durablement

Plus en détail

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS FR PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS Déclarons 2012 Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations The European Older People s Platform La Plate-forme européenne

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

La Relation Président-Directeur

La Relation Président-Directeur Journée des Présidents Mercredi 8 Novembre 2000 Assemblée Nationale La Relation Président-Directeur Quelle répartition des compétences au sein des associations? Jean-François PEPIN Consultant en Management

Plus en détail

INGENIEURS SANS FRONTIERES (ISF)

INGENIEURS SANS FRONTIERES (ISF) INGENIEURS SANS FRONTIERES (ISF) STATUTS I - BUT ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 L'association de solidarité internationale, INGENIEURS SANS FRONTIERES ("ISF" en sigle), fondée en janvier 1982,

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

APPEL À PROJETS FDVA NATIONAL

APPEL À PROJETS FDVA NATIONAL Ministère des sports, de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Fonds pour le développement de la vie

Plus en détail