fiscalité Développez vos compétences Formations

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "fiscalité Développez vos compétences Formations"

Transcription

1 Développez vos compétences Formations fiscalité > Fiscalité immobilière indirecte : droits d enregistrement et tva > Déductions fiscales > Le secret bancaire > Planification fiscale internationale en matière successorale > Plus-values à l IPP et à l IsOC : questions d actualité > Le point sur la régionalisation du droit fiscal en Belgique > Le compromis de vente : aspects civils et fiscaux e semestre

2 Développez vos compétences grâce à Larcier Formation! une réforme législative, un revirement jurisprudentiel, une nouvelle position de l administration, des normes comptables ou révisorales additionnelles Quotidiennement, les textes qui gouvernent votre activité se complexifient, se complètent et parfois se contredisent. Afin de vous permettre d appréhender et d anticiper au plus vite les implications de ces changements sur votre pratique professionnelle, Larcier Formation vous propose un catalogue de formations ciblées et centrées sur votre métier. Fruit de l expérience et du savoir-faire dont bénéficient les éditions Larcier, Larcier Formation entend répondre aux besoins des praticiens en leur permettant de consolider leur expertise. Larcier Formation propose : Des formations agréées et reconnues contribuant à la formation permanente des professionnels. Des formateurs spécialisés dans les thématiques abordées et ancrés dans la réalité professionnelle des participants. une équipe pédagogique qualifiée qui travaille en étroite collaboration avec les formateurs. un contenu sans cesse actualisé et adapté aux préoccupations des participants. une documentation structurée remise à chaque participant.

3 Fiscalité immobilière indirecte : droits d enregistrement et tva il est important, voire essentiel, que tout praticien puisse, avant la signature d un contrat de vente, de bail ou de cession de droits réels immobiliers, mieux appréhender les principes applicables en droits d enregistrement ainsi qu en matière de taxe sur la valeur ajoutée, et ce afin de prévenir toute fiscalité excessive. Une formation basée essentiellement sur la pratique, en ne laissant toutefois pas de côté les aspects théoriques, reste donc primordiale. FoRmATeURS Quels conseils prodiguer avant la signature d un compromis de vente ou la cession de droits indivis? Comment calculer les droits d enregistrement? Quelles distinctions entre les Régions? Comment réagir à une réclamation de l administration? Quelles sanctions si l acquéreur ne respecte pas les prescrits? Quels conseils pour une optimisation fiscale? Services liés à des immeubles quel traitement TVA? Quelles règles à la cession de bâtiments et à la constitution de droits réels sous l angle de la TVA? Quelles révisions de TVA à opérer chez les vendeurs de bâtiments? Quels risques et opportunités quand un immeuble est cédé dans le cadre de la cession d une branche d activité ou d une universalité? Comment s opèrent les révisions de TVA chez les vendeurs de bâtiments? Quid de l Unité TVA comme instrument de planification TVA? Quid de la vente de terrains avec application de TVA? André Culot, conseiller fiscal, consultant pour pricewaterhousecoopers François Mennig, conseil fiscal indépendant, professeur à l ephec Chaque participant reçoit une farde de documentation contenant les notes, les exercices ainsi que la 4 e édition du Manuel des droits d enregistrement d André Culot et TVA et immobilier : morceaux choisis de François mennig. Jeudi 29/09/2011 [13h30-17h30] Bruxelles DiAmAnT BRUSSelS ConFeRenCe AnD BUSineSS CenTRe Formation permanente : Cette formation est agréée par l OBFG (4 points), la Chambre nationale des notaires (4 heures demande en cours), l IEC (B0145/ ) et l IPCF (4 heures n 30583). Une attestation sera remise à chaque participant. Celle-ci est également valable auprès de l IRE et l IPI.

4 Quel traitement fiscal pour une installation photovoltaïque? Quelle fiscalité verte sur les véhicules? Quelles différences pratiques pour le citoyen entre déduction fiscale et réduction d impôt? Quels pouvoir pour le «politique» en matière de fiscalité environnementale? Quelles sont les règles particulières liées à la déduction en matière de TVA? Quels sont les principaux schémas d optimisation des déductions fiscales à l isoc au sein d un groupe de sociétés belges? Quelles armes le fisc peut-il dégainer pour combattre ces mécanismes? Déductions fiscales Cette formation aborde : - les déductions fiscales liées à un investissement à caractère environnemental d une entreprise ou d un citoyen, - les déductions fiscales en matière de taxe sur la valeur ajoutée, - les déductions fiscales à l impôt des sociétés : déduction des pertes fiscales reportées, déduction des revenus définitivement taxés, déduction pour capital à risque (déduction des «intérêts notionnels»), principaux mécanismes de consolidation «de fait», mesures anti-abus. FoRmATeURS François Mennig, conseil fiscal indépendant, professeur à l ephec Denis-Emmanuel Philippe, avocat au barreau de Bruxelles, assistant en droit des contrats aux FUSl et maître de conférences à l Ulg Vincent Sepulchre, professeur à l essf, maître de conférences à HeC-Ulg et assistant en droit fiscal à l UlB Chaque participant reçoit une farde de documentation contenant les notes ainsi que l ouvrage La fiscalité environnementale en Belgique de Vincent Sépulchre. mardi 11/10/2011 [13h30-17h30] Bruxelles DiAmAnT BRUSSelS ConFeRenCe AnD BUSineSS CenTRe Formation permanente : Cette formation est agréée par l OBFG (4 points), la Chambre nationale des notaires (4 heures demande en cours), l IEC (B0145/ ) et l IPCF (4 heures n 29247). Une attestation sera remise à chaque participant. Celle-ci est également valable auprès de l IRE et l IPI.

5 Le secret bancaire Cette formation décrit les modifications intervenues en matière de secret bancaire en Belgique et sur le plan européen et à l étranger, spécialement au grand-duché de luxembourg et en Suisse. le formateur analyse les conditions dans lesquelles le secret bancaire pourrait être levé et les recours qui sont accessibles à la personne faisant l objet des investigations. Dans quels cas et sous quelles conditions le secret bancaire est-il levé en Belgique? Quelles sont les procédures requises pour que l administration obtienne la levée du secret bancaire en Belgique? Dans quel cas le fisc peut-il obtenir des renseignements bancaires dans des pays comme le luxembourg ou la Suisse? Quels sont les recours dont dispose le contribuable en matière de levée de secret bancaire? FoRmATeUR Thierry Afschrift, professeur ordinaire à l UlB, avocat à Bruxelles, luxembourg et genève Chaque participant reçoit une farde de documentation contenant les notes ainsi que l ouvrage Le secret bancaire en Belgique et à l étranger de Thierry Afschrift. Jeudi 13/10/2011 [13h30-17h30] Bruxelles DiAmAnT BRUSSelS ConFeRenCe AnD BUSineSS CenTRe mardi 6/12/2011 [13h30-17h30] luxembourg novotel luxembourg KiRCHBeRg Formation permanente : Cette formation est agréée par l OBFG (4 points), la Chambre nationale des notaires (4 heures demande en cours), l IEC (B0145/ ) et l IPCF (4 heures n et 29256). Une attestation sera remise à chaque participant. Celle-ci est également valable auprès de l IRE et l IPI.

6 Quelle est l incidence de la nationalité, du lieu de résidence du défunt au moment du décès, du lieu de résidence des héritiers, de la situation des biens, etc.? Quelles sont les techniques de planification successorale habituellement utilisées dans un contexte belge? Que faut-il retenir de la fiscalité patrimoniale dans les pays qui imposent une base «large» voire «élargie» dans le cas où le défunt est un non-résident (Allemagne, États-Unis, France, Royaume-Uni)? Quelles sont les conséquences des réformes récentes qui engendrent une aggravation des droits de donation et de succession, en France, aux USA? est-il exact que les héritiers résidents belges d une personne résidente de l espagne éviteront de payer des droits de succession? Quels sont les principes qui devraient guider la démarche du «planificateur»? FoRmATeURS Planification fiscale internationale en matière successorale Dans un contexte international, une planification successorale est nécessaire en situant celle-ci dans le cadre d une planification patrimoniale. le sujet sort du cadre classique d une cellule familiale vivant en Belgique et possédant un patrimoine situé en Belgique : la succession porte sur des biens situés à l étranger ou les héritiers sont domiciliés dans un pays qui taxe les bénéficiaires d une donation ou d une succession (l Allemagne, la France). les formateurs tenteront en particulier de démontrer au travers d un cas pratique que, sans aller jusqu à la création d une structure juridique, la double (ou triple) imposition qui résulte d une succession composée de biens situés dans des États différents (immeubles en France et en Belgique, portefeuille-titres aux USA), pour un résident belge qui aurait gardé la nationalité de son pays d origine (américaine par exemple), peut être atténuée par la technique de la donation en cherchant à maximiser les crédits d impôt octroyés par la plupart des États. Seront au préalable passées en revue les techniques de planification successorale habituellement mises en œuvre en Belgique, sans élément d extranéité. Guy Jorion, conseil fiscal et expert comptable, maître de conférences aux FUCAm et à HeC-Ulg, associé BDo Edouard-Jean Navez, doctorant à l UCl, chercheur attaché à la Chaire pricewaterhousecoopers (UCl CRiDeS) Chaque participant reçoit une farde de documentation contenant les notes ainsi que les ouvrages Planification successorale dans un contexte international de guy Jorion et La fiscalité des successions et des donations internationales d edouard-jean navez. mardi 18/10/2011 [13h30-17h30] Bruxelles DiAmAnT BRUSSelS ConFeRenCe AnD BUSineSS CenTRe Formation permanente : Cette formation est agréée par l OBFG (4 points), la Chambre nationale des notaires (4 heures demande en cours), l IEC (B0145/ ) et l IPCF (4 heures n 29251). Une attestation sera remise à chaque participant. Celle-ci est également valable auprès de l IRE et l IPI.

7 Plus-values à l IPP et à l ISOC : questions d actualité Cette formation guide le participant à travers la législation fiscale s appliquant aux personnes physiques, sociétés, personnes morales, qu elles soient ou non résidents belges, en prenant les plus-values comme fil conducteur. les formateurs dressent un état des lieux de la législation en vigueur en s attardant aux points de la matière qui font l objet de modifications récentes ou qui sont débattus en doctrine ou dans la jurisprudence. plus-values internes : où en est-on? Quel sort pour les plus-values immobilières réalisées par des sociétés par voie de démembrement de la pleine propriété? Quel sort pour les plus-values immobilières réalisées par des personnes physiques par voie démembrée? plus-values de réorganisation : qu en est-il? Quel état des lieux des différents régimes de faveur pour les plusvalues réalisées par des sociétés? la formation prend également en compte la pratique administrative ainsi que la pratique prudentielle du Service des Décisions anticipées. FoRmATeURS Thierry Blockerye, avocat au barreau de Bruxelles, conseil Clifford Chance Laurence Deklerck, avocate, professeur à l ephec et aux FUCAm Chaque participant reçoit une farde de documentation contenant les notes ainsi que l ouvrage Plus-values et moins-values. Impôt des personnes physiques, impôt des sociétés, impôt des nonrésidents, impôt des personnes morales corédigé par les formateurs. Jeudi 27/10/ 2011 [13h30-17h30] Bruxelles DiAmAnT BRUSSelS ConFeRenCe AnD BUSineSS CenTRe Formation permanente : Cette formation est agréée par l OBFG (4 points), la Chambre nationale des notaires (4 heures demande en cours), l IEC (B0145/ ) et l IPCF (4 heures n 30584). Une attestation sera remise à chaque participant. Celle-ci est également valable auprès de l IRE et l IPI

8 Quel serait l impact pratique, en termes de formalités, d une régionalisation de l ipp? Une régionalisation de l ipp pourrait-elle ouvrir de nouvelles perspectives de planification fiscale? Une régionalisation de l ipp se heurterait-elle au droit européen? Une régionalisation de l ipp implique-t-elle aussi une régionalisation de l impôt des non-résidents et des personnes physiques? Une régionalisation de l impôt des sociétés est-elle envisageable? Le point sur la régionalisation du droit fiscal en Belgique l objectif de la formation est de faire connaître aux praticiens du droit fiscal l état actuel de la régionalisation des compétences fiscales en Belgique, ainsi que les enjeux de la négociation en cours relative à une régionalisation plus importante du droit fiscal (notamment, en matière d ipp et d i.soc.) Cette formation porte sur le régime juridique et institutionnel de l autonomie fiscale des régions en Belgique. Dans un premier temps, le formateur fait le point sur l état actuel du régime de régionalisation du droit fiscal en Belgique. l attention se porte sur trois pôles : l autonomie fiscale propre et pure des régions (taxes régionales) ; l autonomie vis-à-vis des impôts régionaux (droits de succession, précompte immobilier, taxe de circulation, etc.) ; l autonomie régionale en matière d impôt des personnes physiques. Dans un second temps, il expose les enjeux, le contenu et les perspectives des actuelles discussions relatives à la régionalisation d une portion plus importante et substantielle du droit fiscal belge. l attention se porte tout particulièrement sur les questions juridiques et économiques multiples sous-tendant une régionalisation accrue de l impôt des personnes physiques. FoRmATeUR Marc Bourgeois, professeur à la faculté de droit de l Ulg, directeur du master complémentaire en droit fiscal de l Ulg, co-directeur de l institut de fiscalité Tax institute de l Ulg Chaque participant reçoit une farde de documentation contenant les notes. mardi 15/11/2011 [13h30-17h30] Bruxelles DiAmAnT BRUSSelS ConFeRenCe AnD BUSineSS CenTRe Formation permanente : Cette formation est agréée par l OBFG (4 points), la Chambre nationale des notaires (4 heures demande en cours), l IEC (B0145/ ) et l IPCF (4 heures n 29253). Une attestation sera remise à chaque participant. Celle-ci est également valable auprès de l IRE et l IPI.

9 Le compromis de vente : aspects civils et fiscaux le compromis de vente est l un des actes juridiques les plus fréquents. pourtant, on constate une augmentation croissante du nombre de litiges qui naissent d une signature trop rapide. les facteurs à la base de cette recrudescence de litiges sont principalement : une méconnaissance des principes généraux de droit qui régissent les contrats ; encore trop de candidats (acquéreurs ou vendeurs) considèrent que la vente n est parfaite que si elle est constatée par acte notarié ; cette méconnaissance ne se limite d ailleurs pas aux parties à la convention, mais se rencontre fréquemment chez les intermédiaires qui négocient la vente, en incitant les parties à signer dans la précipitation le compromis de vente qui sera souvent erronément intitulé «promesse de vente» ; trop souvent, la règle du consensualisme est ignorée ; la méconnaissance de l incidence fiscale d une déclaration de command irrégulière (C. enr., art. 159, 1 ); l augmentation du nombre d actes d acquisition pour compte d une société en formation (C. soc., art. 60) ; la rapidité à laquelle se réalisent actuellement nombre de transactions et le problème des compromis signés par un parent ou un proche de l acquéreur sans faire état d un mandat ; le nombre croissant de litiges qui, portés devant les tribunaux, font apparaître (soit via l exploit de l huissier de justice - obligatoirement enregistrable, C. enr., art. 19, 1 - soit lors de la présentation aux receveurs de jugements enregistrables ou non, C. enr., art. 1812) les compromis ou conventions non enregistrés. A quoi faut-il penser avant de signer un compromis de vente? Quelles sont les bonnes questions à se poser et quelles sont les bonnes réponses à apporter? FoRmATeURS André Culot, conseiller fiscal, consultant pour pricewaterhousecoopers Philippe De Page, professeur à l UlB et avocat Lorette Rousseau, notaire, maître de conférences invitée à l UCl Chaque participant reçoit une farde de documentation contenant les notes ainsi que l ouvrage Manuel du compromis de vente d André et pierre Culot. Jeudi 17/11/2011 [13h30-17h30] Bruxelles DiAmAnT BRUSSelS ConFeRenCe AnD BUSineSS CenTRe Jeudi 8/12/2011 [13h30-17h30] Bruxelles DiAmAnT BRUSSelS ConFeRenCe AnD BUSineSS CenTRe Formation permanente : Cette formation est agréée par l OBFG (4 points), la Chambre nationale des notaires (4 heures demande en cours), l IEC (B0145/ ) et l IPCF (4 heures n et 29255). Une attestation sera remise à chaque participant. Celle-ci est également valable auprès de l IRE et l IPI.

10 Des formateurs spécialisés dans les thématiques abordées et ancrés dans la réalité professionnelle FoRmATeURS Thierry Afschrift est professeur ordinaire à l Université libre de Bruxelles, président du mastère spécial en gestion fiscale de la Solvay Brussels School of economics and management, avocat aux barreaux de Bruxelles, d Anvers et de madrid, membre des barreaux de genève et de luxembourg. Thierry Blockerye est avocat au barreau de Bruxelles et associé au sein du cabinet Clifford Chance. il est spécialisé en droit fiscal, expert en fiscalité immobilière et dans la matière des aspects fiscaux des fusions et acquisitions. il est professeur à l école Supérieure des Sciences Fiscales et conférencier au mastère en gestion Fiscale à la Solvay Brussels School. il est orateur à de nombreux séminaires et conférences traitant de la fiscalité immobilière et des aspects fiscaux des fusions/acquisitions. Marc Bourgeois est docteur en sciences juridiques et professeur à la Faculté de droit et de science politique de l Université de liège. il y enseigne le droit fiscal, ainsi que le droit des finances publiques. il est par ailleurs directeur du master complémentaire en droit fiscal de l Ulg et co-directeur de l institut de fiscalité-tax institute de l Ulg. il est auteur de nombreux ouvrages et articles sur les questions liées aux finances publiques en général et à la fiscalité en particulier. André Culot est spécialiste en droits d enregistrement et de succession. Ancien directeur à l Administration de l enregistrement, il se consacre aujourd hui au conseil en ces matières, comme indépendant ou comme consultant pour pricewaterhousecoopers. par ailleurs, il enseigne ces matières dans plusieurs écoles (Solvay Brussels School, essf, FUCAm ), participe à plusieurs formations et est l auteur de plusieurs ouvrages ou articles. Philippe De Page est professeur à l Université libre de Bruxelles et avocat. Avocate depuis 1981, Laurence Deklerck est spécialisée en droit fiscal et plus spécialement en impôt des Sociétés et en fiscalité patrimoniale. elle enseigne ces matières à l ephec et aux FUCAm. elle est orateur à de nombreux séminaires et conférences traitant des plus-values, mais également de la fiscalité immobilière et patrimoniale.

11 FOrmAteurs guy Jorion est juriste, conseil fiscal et expert-comptable. spécialisé en fiscalité internationale, il enseigne cette matière aux FuCAm et à HeC-uLg. Il vient d obtenir une licence spéciale en planification patrimoniale et de publier un ouvrage traitant de la planification successorale dans un contexte international. François mennig est conseil fiscal indépendant, spécialiste des questions de tva et membre du Conseil de direction de l union des Praticiens de la fiscalité. Il enseigne à l ephec et anime des cycles de formations pour les professionnels. edouard-jean navez est licencié en droit et en notariat et titulaire d une maitrise en gestion fiscale. Doctorant à l université catholique de Louvain, il dispense les exercices pratiques en droit fiscal et est rattaché à la Chaire PricewaterhouseCoopers de droit fiscal. denis-emmanuel philippe est avocat au barreau de Bruxelles. Il se concentre sur le droit fiscal, le droit des sociétés et le droit des contrats. Il est par ailleurs assistant en droit des contrats aux Facultés universitaires saint-louis et maître de conférences à l université de Liège. Il écrit et intervient fréquemment en tant qu orateur lors de séminaires sur des sujets liés au droit fiscal. Lorette Rouseau est notaire et maître de conférences invitée à l université catholique de Louvain. Vincent sepulchre est professeur à l École supérieure des sciences fiscales, maître de conférences à l École de gestion de l ulg (HeC) et assistant en droit fiscal à l ulb.

12 Renseignements et inscriptions : Larcier Formation Tél : +32 (0)10/ Fax : +32 (0)10/ FRais d inscription : 250 HtVA (21%) Les frais d inscription comprennent la demi-journée de formation, l ensemble de la documentation et une pause café. en cas d inscription à plusieurs formations, vous bénéficiez d un tarif dégressif en fonction du nombre de formations suivies. 1 formation = 250 HtVA (21 %) 2 formations = 5 % de remise sur le total 3 formations = 10 % de remise sur le total Plus de 3 formations = 15 % de remise sur le total Le paiement se fera après réception de la facture. Le nombre de place étant limité, les inscriptions ne seront prises en considération qu après réception du paiement. centres de FoRmation : Notre centre de formation à Bruxelles : DIAmANt BrusseLs CONFereNCe AND BusINess CeNtre Boulevard A. reyers schaerbeek Parking gratuit pour les participants Notre centre de formation à Luxembourg : NOVOteL LuXemBOurG KIrCHBerG 6 rue Fort Niedergrünewald Quartier européen Nord Plateau de Kirchberg L-2226 Luxembourg FoRmation permanente : Les formations Larcier Formation sont agréées par l OBFG, la Chambre nationale des notaires, l IeC et l IPCF. une attestation sera remise à chaque participant. Celle-ci est également valable auprès de l Ire et de l IPI. Vous êtes déjà inscrit mais ne pouvez pas assister à la formation? trois solutions : 1) un collègue peut vous remplacer. 2) Vous pouvez transférer votre inscription sans frais vers une autre formation, pour autant que des places soient encore disponibles et que vous nous en informiez, par écrit, au plus tard une semaine avant le début de la formation. 3) Vous pouvez annuler votre inscription sans frais, par écrit, au plus tard une semaine avant le début de la formation. Les dates proposées ne vous conviennent pas? La formation vous intéresse mais vous n êtes pas disponible aux dates proposées. Faites-le nous savoir par à l adresse suivante et nous vous tiendrons informé de l ouverture de nouvelles sessions.

13 BuLLetIN D INsCrIPtION à retourner Formations fiscalité par fax : +32 (0)10/ par courrier : Larcier Formation Fond Jean Pâques Louvain-la-Neuve par Je m inscris à la/aux formation(s) suivante(s): Fiscalité immobilière indirecte : droits d enregistrement et tva 29/09/2011 FIsImINDFOr 250,00 HtVA* Déductions fiscales 11/10/2011 DeDuFIFOr 250,00 HtVA* Le secret bancaire 13/10/2011 secbanfor 250,00 HtVA* 06/12/2011 secbanfor 250,00 HtVA* Planification fiscale internationale en matière successorale 18/10/2011 PLAFIsFOr 250,00 HtVA* Plus-values à l IPP et à l IsOC : questions d actualité 27/10/2011 PLuVAFOr 250,00 HtVA* Le point sur la régionalisation du droit fiscal en Belgique 15/11/2011 regimpfor 250,00 HtVA* Le compromis de vente : aspects civils et fiscaux 17/11/2011 COmVeNFOr 250,00 HtVA* 08/12/2011 COmVeNFOr 250,00 HtVA* *tva 21 % Les frais d inscription comprennent la demi-journée de formation, l ensemble de la documentation et une pause café. en cas d inscription à plusieurs formations, vous bénéficiez d un tarif dégressif en fonction du nombre de formations suivies. 1 formation = 250 HtVA (21 %) 2 formations = 5 % de remise sur le total 3 formations = 10 % de remise sur le total Plus de 3 formations = 15 % de remise sur le total Le paiement se fera après réception de la facture. Le nombre de place étant limité, les inscriptions ne seront prises en considération qu après réception du paiement. madame mademoiselle monsieur Nom... Prénom... Qualité / fonction.... adresse de facturation société / organisation... rue...n CP... Localité... N de tva... Non assujetti tél... date signature L enregistrement de ces données par le Groupe De Boeck s.a., 39 rue des minimes, 1000 Bruxelles est effectué dans un but exclusivement commercial et administratif. Conformément à la loi du 8/12/1992 relative à la protection de la vie privée, vous disposez à tout moment du droit d accès et de rectification de ces données ainsi que du droit de vous opposer au traitement de ces données à des fins de marketing direct. tout renseignement concernant leur traitement peut être obtenu à la Commission de la protection de la vie privée, 139, rue Haute Bruxelles.

fiscalité Développez vos compétences Formations

fiscalité Développez vos compétences Formations Développez vos compétences FORMATION Formations fiscalité > Fiscalité immobilière indirecte : droits d enregistrement et tva > enjeux fiscaux de l investissement immobilier > Plus-values à l IPP et à l

Plus en détail

Développez vos compétences

Développez vos compétences Développez vos compétences Formations Fiscalité > La nouvelle mesure générale anti-abus en matière d impôts sur les revenus, de droits d enregistrement et de droits de succession > La fiscalité française

Plus en détail

Développez vos compétences

Développez vos compétences Développez vos compétences Formation pour les notaires et les huissiers de justice > Formateurs : François Coutureau Laurent Tainmont Jeudi 26/01/2012 - [14h à 17h30] Jeudi 02/02/2012 - [14h à 17h30] Développez

Plus en détail

Développez vos compétences

Développez vos compétences Développez vos compétences FORMATIONS > Formateurs : Marc Bourgeois Marie-Pierre Donéa Luc Herve Frédérik Fogli Marc Marlière Denis-Emmanuel Philippe Vendredi 09/05/2014 et/ou 16/05/2014 [9h à 17h30] 1

Plus en détail

L utilisation par les résidents de certaines structures sociétaires luxembourgeoises : la S.P.F., la SICAV-SIF et la SOPARFI... 9

L utilisation par les résidents de certaines structures sociétaires luxembourgeoises : la S.P.F., la SICAV-SIF et la SOPARFI... 9 TABLE DES MATIÈRES 1 L utilisation par les résidents de certaines structures sociétaires luxembourgeoises : la S.P.F., la SICAV-SIF et la SOPARFI... 9 Denis-Emmanuel Philippe maître de conférences à l

Plus en détail

LE CENTRE DE DROIT NOTARIAL DE L UNIVERSITÉ DE LAUSANNE

LE CENTRE DE DROIT NOTARIAL DE L UNIVERSITÉ DE LAUSANNE LE CENTRE DE DROIT NOTARIAL DE L UNIVERSITÉ DE LAUSANNE Faculté de droit et des sciences criminelles co-dirigé par: M. Denis Piotet, Professeur à l Université de Lausanne Me Yves Noël, Avocat, Professeur

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5 Préface 7 Introduction Le choix d une structure sociétaire 9

Table des matières. Sommaire 5 Préface 7 Introduction Le choix d une structure sociétaire 9 Table des matières Sommaire 5 Préface 7 Introduction Le choix d une structure sociétaire 9 La holding belge, utilisation par les résidents et les non-résidents 15 Jacques Malherbe et Daphné de Laveleye

Plus en détail

Les droits de succession et les droits de donation lorsqu il y a un élément d extranéité

Les droits de succession et les droits de donation lorsqu il y a un élément d extranéité Les droits de succession et les droits de donation lorsqu il y a un élément d extranéité par Emmanuel de Wilde d Estmael Avocat au barreau de Bruxelles Collaborateur scientifique au Centre de droit privé

Plus en détail

L'évolution de la fiscalité immobilière dans le cadre institutionnel issu de la sixième réforme de l Etat

L'évolution de la fiscalité immobilière dans le cadre institutionnel issu de la sixième réforme de l Etat L'évolution de la fiscalité immobilière dans le cadre institutionnel issu de la sixième réforme de l Etat Prof. dr. Marc Bourgeois (ULg Tax Institute) CESW Lundi 16 mars 2015 Plan 1. Le cadre institutionnel

Plus en détail

Tableau comparatif des droits de donation régionaux en matière de transmission d entreprises

Tableau comparatif des droits de donation régionaux en matière de transmission d entreprises Edition 2013 Tableau comparatif des droits de donation régionaux en matière de transmission d entreprises auteur : André Culot, conseil fiscal RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE RÉGION WALLONNE RÉGION FLAMANDE

Plus en détail

Brussels Charleroi Liège Antwerp Luxembourg Paris. Fine Art in Legal Practice

Brussels Charleroi Liège Antwerp Luxembourg Paris. Fine Art in Legal Practice Avenue Louise 240 B-1050 Brussels Tel. +32 2 600 52 00 Fax. +32 2 600 52 01 Avenue Louise 290 B-1050 Brussels Tel. +32 2 629 81 20 Fax. +32 2 629 81 38 Brussels Charleroi Liège Antwerp Luxembourg Paris

Plus en détail

Conventions fiscales préventives de double imposition. Méthode d application d une convention préventive de double imposition (cpdi) à un cas concret

Conventions fiscales préventives de double imposition. Méthode d application d une convention préventive de double imposition (cpdi) à un cas concret PLAN GÉNÉRAL Liste des abréviations Introduction Première partie Contexte (droit fiscal européen et international) Conventions fiscales préventives de double imposition Quelques règles juridiques fondamentales

Plus en détail

Chroniques notariales vol. 56. Table des matières

Chroniques notariales vol. 56. Table des matières Chroniques notariales vol. 56 Table des matières Chapitre I. Généralités..................................... 222 Section 1. Formalité de l enregistrement........................ 222 1. Obligation d enregistrement

Plus en détail

Cycle 2 : la Location Meublée

Cycle 2 : la Location Meublée Programme de la matinée 1. La Location Meublée, un outil patrimonial d optimisation - du revenu du dirigeant - de la retraite - de la fiscalité du patrimoine immobilier - de l ISF 2. Conseiller efficacement

Plus en détail

Financement et régulation des pensions

Financement et régulation des pensions Faculté de droit et de criminologie Faculté des Sciences (Institut de Statistique, Biostatistique et Sciences Actuarielles -ISBA) CERTIFICAT D UNIVERSITÉ (12 CRÉDITS ECTS) Financement et régulation des

Plus en détail

L'ENQUETE PENALE D EXECUTION : POUR QUE «LE CRIME NE PAIE PLUS»?

L'ENQUETE PENALE D EXECUTION : POUR QUE «LE CRIME NE PAIE PLUS»? PREMIER CYCLE ACTUALITES DE DROIT PENAL 26 mars de 16 à 20 H à l Université Saint- Louis Bruxelles 2 avril 2015 de 16 à 20 H à l UCL - Mons Sous la coordination de Marie- Aude Beernaert + fonction? L'ENQUETE

Plus en détail

Conserver son patrimoine financier au Luxembourg : les avantages

Conserver son patrimoine financier au Luxembourg : les avantages _ FR RÉGULARISATION FISCALE EN BELGIQUE Conserver son patrimoine financier au Luxembourg : les avantages Vous avant tout La régularisation fiscale en Belgique L'environnement économique, législatif et

Plus en détail

Fiduciaire Michel Favre SA Lausanne

Fiduciaire Michel Favre SA Lausanne Fiduciaire Michel Favre SA Lausanne depuis 1975 Comptabilité - Fiscalité - Expertises - Organisation et Gestion - Conseil d Entreprise - Conseil Juridique - Contentieux - Révision SOMMAIRE DOMAINES DE

Plus en détail

Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS

Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS Déductions et crédits d impôt Réductions d impôts Imposition des plus-values Imposition des revenus financiers Régimes spéciaux concernant les expatriés L impôt

Plus en détail

Table des matières. Plus-values privées réalisées par une personne physique sur des actions: actualités 19

Table des matières. Plus-values privées réalisées par une personne physique sur des actions: actualités 19 Table des matières Préface La fin d un siècle fiscal 7 Jacques Ma l h e r b e Plus-values privées réalisées par une personne physique sur des actions: actualités 19 Marc Ma r l i è r e Introduction 19

Plus en détail

PETITS-DEJEUNERS D ACTUALITES FISCALES 2013-2014 TABLE DES MATIERES

PETITS-DEJEUNERS D ACTUALITES FISCALES 2013-2014 TABLE DES MATIERES PETITS-DEJEUNERS D ACTUALITES FISCALES 2013-2014 TABLE DES MATIERES OCTOBRE 2013 1. Fiscalité de l été 1.1. Les nouveautés à l ISOC 1.1.1. Les commissions secrètes 1.1.2. La fairness tax 1.1.3. Autres

Plus en détail

Thèmes de formation en Droit fiscal

Thèmes de formation en Droit fiscal Thèmes de formation en Droit fiscal Actualisation des connaissances en droit fiscal (Formation organisée tous les ans) 2 Loi de finances 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 (Formation organisée

Plus en détail

Assurance vie. Outil de planification patrimoniale. Par Benoît Philippart de Foy Avocat au barreau de Bruxelles. IFE 25 novembre 2014

Assurance vie. Outil de planification patrimoniale. Par Benoît Philippart de Foy Avocat au barreau de Bruxelles. IFE 25 novembre 2014 Assurance vie Outil de planification patrimoniale Par Benoît Philippart de Foy Avocat au barreau de Bruxelles IFE 25 novembre 2014 Sommaire Introduction La planification successorale en Belgique La planification

Plus en détail

SUCCESSIONS VACANTES et/ou COMPTES NON-RÉCLAMÉS

SUCCESSIONS VACANTES et/ou COMPTES NON-RÉCLAMÉS SUCCESSIONS VACANTES et/ou COMPTES NON-RÉCLAMÉS JOURNÉE D ÉTUDE - 8 MAI 2014 - LUXEMBOURG La place dans le fauteuil est prise, quid des autres avoirs? SUCCESSIONS VACANTES et/ou COMPTES NON-RÉCLAMÉS Comment

Plus en détail

INITIATION A LA GESTION DE PATRIMOINE

INITIATION A LA GESTION DE PATRIMOINE INITIATION A LA GESTION DE PATRIMOINE L AUREP propose des séminaires sur mesure pour les conseillers en gestion de patrimoine junior et pour les collaborateurs des conseillers. Il s agit d une sensibilisation

Plus en détail

FORMATIONS & CYCLES. Aix en Provence, Bordeaux, Cannes, Lyon, Nice, Orléans, Paris et Strasbourg. www.olifangroup.com MAITRISEZ VOTRE PATRIMOINE

FORMATIONS & CYCLES. Aix en Provence, Bordeaux, Cannes, Lyon, Nice, Orléans, Paris et Strasbourg. www.olifangroup.com MAITRISEZ VOTRE PATRIMOINE FORMATIONS & CYCLES 2015 Isabelle LAURENT-BRION, artiste peintre Aix en Provence, Bordeaux, Cannes, Lyon, Nice, Orléans, Paris et Strasbourg MAITRISEZ VOTRE PATRIMOINE www.olifangroup.com NOTRE MISSION

Plus en détail

Cycle 2 : la Location Meublée

Cycle 2 : la Location Meublée Programme de la matinée 1. La Location Meublée, un outil patrimonial d optimisation - du revenu du dirigeant - de la retraite - de la fiscalité du patrimoine immobilier - de l ISF 2. Conseiller efficacement

Plus en détail

EXERCICE DU DROIT D ACCES AU FICHIER DES COMPTES BANCAIRES ET ASSIMILES (FICOBA)

EXERCICE DU DROIT D ACCES AU FICHIER DES COMPTES BANCAIRES ET ASSIMILES (FICOBA) Vous êtes : le titulaire du compte Vous pouvez avoir accès au fichier FICOBA : - soit directement auprès du centre des impôts dont dépend votre domicile lorsque vous souhaitez connaître les données d identification

Plus en détail

La société civile de droit commun et la planification successorale

La société civile de droit commun et la planification successorale La société civile de droit commun et la planification successorale PRIVATE BANKING WWW.INGPRIVATEBANKING.BE La société civile de droit commun et la planification successorale La société civile de droit

Plus en détail

9. FRANCE - Impôt sur le revenu Déduction des frais de double résidence. 10. FRANCE - TVA Location partielle de locaux nus à usage professionnel

9. FRANCE - Impôt sur le revenu Déduction des frais de double résidence. 10. FRANCE - TVA Location partielle de locaux nus à usage professionnel Lettre mensuelle Décembre 2004 La loi de finances pour 2005 et la loi de finances rectificative pour 2004 feront l objet d une lettre spéciale courant janvier 2005. SOCIETES 1. FRANCE - Retenue à la source

Plus en détail

Table des matières. Préface 7 Bruno Co l m a n t. Introduction 13

Table des matières. Préface 7 Bruno Co l m a n t. Introduction 13 Table des matières Préface 7 Bruno Co l m a n t Introduction 13 Jacques Ma l h e r b e La régionalisation partielle de l impôt des personnes physiques 17 Jean d e La m e Introduction 17 Section 1. Impact

Plus en détail

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier + Management Packages Qu ils soient négociés à l occasion d un changement de contrôle ou, dans les

Plus en détail

9 e UNIVERSITÉ D ÉTÉ EDAGO JEUDI 27 & VENDREDI 28 AOÛT 2015 -ATLANTIA LA BAULE-

9 e UNIVERSITÉ D ÉTÉ EDAGO JEUDI 27 & VENDREDI 28 AOÛT 2015 -ATLANTIA LA BAULE- 9 e UNIVERSITÉ D ÉTÉ EDAGO JEUDI 27 & VENDREDI 28 AOÛT 2015 -ATLANTIA LA BAULE- JEUDI 27 AOÛT 9 E UNIVERSITÉ D ÉTÉ EDAGO 2015 - ATLANTIA - LA BAULE SUCCESSIONS/PATRIMOINE Étude et application concrète

Plus en détail

Aspects fiscaux des placements en société

Aspects fiscaux des placements en société Aspects fiscaux des placements en société Sommaire 1. Généralités 2. Exploiter d abord l épargne fiscale 2.1. L engagement individuel de pension via une assurance externe (EIP) 2.2. Une pension libre complémentaire

Plus en détail

PLAN DE FORMATION : ACTUALITE FISCALE 1ER SEMESTRE

PLAN DE FORMATION : ACTUALITE FISCALE 1ER SEMESTRE PLAN DE FORMATION : ACTUALITE FISCALE 1ER SEMESTRE Année 2015 SEANCE DU 30 JUIN 2015 05000 GAP 1.1. - OBJECTIFS DE LA FORMATION Conformément au 6 des dispositions de l article L 6313-1 du Code du Travail,

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE DELOCALISATION DES BIENS ET/OU DES PERSONNES

FORMATION PROFESSIONNELLE DELOCALISATION DES BIENS ET/OU DES PERSONNES FORMATION PROFESSIONNELLE DELOCALISATION DES BIENS ET/OU DES PERSONNES ACQUERIR LES BONS REFLEXES JURIDIQUES ET FISCAUX La société FAC JD propose une formation de 7 HEURES A PARIS LE 3 DECEMBRE 2015 DE

Plus en détail

LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL)

LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL) LOI RELATIVE A L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL A RESPONSABILITE LIMITEE (EIRL) - Loi n 2010-658 du 15 juin 2010 - - Décret n 2010-1706 du 29 décembre 2010 - - Arrêté du 29 décembre 2010 - Vendredi 11 Mars 2011

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5. En hommage à Roland De Valkeneer 7. Qu est-ce qu une assurance vie? 9 Jean-Christophe André-Dumont

Table des matières. Sommaire 5. En hommage à Roland De Valkeneer 7. Qu est-ce qu une assurance vie? 9 Jean-Christophe André-Dumont Table des matières Sommaire 5 En hommage à Roland De Valkeneer 7 Qu est-ce qu une assurance vie? 9 Jean-Christophe André-Dumont Introduction 9 Section 1. L assurance vie, pour quoi faire? 10 Sous-section

Plus en détail

COLLOQUE BELGO-LUXEMBOURGEOIS LA LIBRE CIRCULATION DES TRAVAILLEURS ET DES CITOYENS

COLLOQUE BELGO-LUXEMBOURGEOIS LA LIBRE CIRCULATION DES TRAVAILLEURS ET DES CITOYENS Université catholique de Louvain Centre Charles De Visscher pour le droit international et européen (CeDIE) Université du Luxembourg Faculté de Droit, d Économie et de Finance, Centre de droit européen

Plus en détail

ACTUALITE PATRIMONIALE

ACTUALITE PATRIMONIALE ACTUALITE PATRIMONIALE Septembre - Octobre 2012 1 SOMMAIRE Actualité patrimoniale et juridique p. 3 Les modalités d application du Trust enfin définies (BOI-PAT-ISF-30-20-30-20121016 et BOI-ENR-DMTG-30-20121016)

Plus en détail

Dans leur pratique quotidienne, les notaires peuvent rencontrer certaines difficultés relatives notamment à :

Dans leur pratique quotidienne, les notaires peuvent rencontrer certaines difficultés relatives notamment à : VERVANDIER Pierre-Luc - pierre-luc.vervandier@notaires.fr Réponse du Conseil supérieur du notariat à la consultation publique de la Commission européenne sur les approches possibles pour lever les obstacles

Plus en détail

Faculté de Droit. Master complémentaire en droit fiscal

Faculté de Droit. Master complémentaire en droit fiscal Faculté de Droit Master complémentaire en droit fiscal U N I V E R S I T É L I B R E D E B R U X E L L E S, U N I V E R S I T É D E U R O P E F A C U L T É D E D R O I T Master complémentaire en droit

Plus en détail

Le démembrement de la propriété immobilière au service du dirigeant d entreprise

Le démembrement de la propriété immobilière au service du dirigeant d entreprise Le démembrement de la propriété immobilière au service du dirigeant d entreprise Par Olivier D AOUT Avocat aux barreaux de Liège et de Charleroi Co-directeur de la licence spéciale en fiscalité des FUCaM

Plus en détail

Loi de Finances Rectificative 2012 : Impacts et stratégies fiscales à adopter

Loi de Finances Rectificative 2012 : Impacts et stratégies fiscales à adopter Loi de Finances Rectificative 2012 : Impacts et stratégies fiscales à adopter Loi de finances rectificative pour 2012 n 201-958 du 16 août 2012 Intervention au Medef Lyon-Rhône 6 septembre 2012 Nathalie

Plus en détail

Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! L entrepreneur

Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! L entrepreneur Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! L entrepreneur Quelques constats pour commencer! L entrepreneur en quelques chiffres Plus de 300.000 entreprises sont créées par an (hors auto-entrepreneurs)

Plus en détail

LE COMPTABLE-FISCALISTE IPCF: PREMIER PARTENAIRE DES ENTREPRENEURS. Par Marc Van Thournout et Jean-Marie Conter, Comptables-fiscalistes agréés

LE COMPTABLE-FISCALISTE IPCF: PREMIER PARTENAIRE DES ENTREPRENEURS. Par Marc Van Thournout et Jean-Marie Conter, Comptables-fiscalistes agréés : PREMIER PARTENAIRE S ENTREPRENEURS Par Marc Van Thournout et Jean-Marie Conter, Comptables-fiscalistes agréés A. Le conseiller et partenaire privilégié des indépendants, PME, professions libérales et

Plus en détail

Les donations et libéralités dans un contexte international. Renouveau et démocratie Conseil de l Union européenne 29 novembre 2012

Les donations et libéralités dans un contexte international. Renouveau et démocratie Conseil de l Union européenne 29 novembre 2012 Les donations et libéralités dans un contexte international Renouveau et démocratie Conseil de l Union européenne 29 novembre 2012 Plan de l exposé Introduction Les règles de droit international privé

Plus en détail

Fiscalité de l asbl - 2010 - Service Public Fédéral FINANCES

Fiscalité de l asbl - 2010 - Service Public Fédéral FINANCES L UNION FAIT LA FORCE Fiscalité de l asbl - 2010 - Service Public Fédéral FINANCES Contenu Impôt des personnes morales ou impôt des sociétés 4 Impôt des personnes morales 5 Impôt des sociétés 9 TVA 10

Plus en détail

Fiscalité patrimoniale

Fiscalité patrimoniale Fiscalité patrimoniale Suggestions pour une future réforme fiscale Commission parlementaire mixte sur la réforme fiscale 18 novembre 2013 François Parisis Maître de conférences Plan Préambule : quel pourrait

Plus en détail

Inédit en Martinique : L ÉCOLE DE L IMMOBILIER GUY HOQUET ANTILLES

Inédit en Martinique : L ÉCOLE DE L IMMOBILIER GUY HOQUET ANTILLES Inédit en Martinique : L ÉCOLE DE L IMMOBILIER GUY HOQUET ANTILLES L immobilier est un secteur passionnant mais exigeant. Devenir un véritable professionnel nécessite d acquérir méthode et rigueur afin

Plus en détail

MASTER 2 DROIT NOTARIAL

MASTER 2 DROIT NOTARIAL MASTER 2 DROIT NOTARIAL m2droitnotarial.univ-paris1.fr Anne-Marie LEROYER Professeur à l'ecole de Droit de la Sorbonne Directrice du Master 2 Droit notarial Directrice du département Famille et patrimoine

Plus en détail

Chapitre 2 : L'impôt sur les plus-values des particuliers (Version 2006)

Chapitre 2 : L'impôt sur les plus-values des particuliers (Version 2006) Chapitre 2 : L'impôt sur les plus-values des particuliers (Version 2006) L imposition des plus-values des particuliers fait l objet d un traitement séparé qui la distingue de l imposition des autres revenus

Plus en détail

Séminaire de rentrée à Clermont-Ferrand

Séminaire de rentrée à Clermont-Ferrand Séminaire de rentrée à Clermont-Ferrand 2 jours de formation (14 heures) Jeudi 27 et vendredi 28 août 2015 2 approches Patrimoine privé et patrimoine professionnel 1 objectif De la théorie à la pratique

Plus en détail

jeudi 2 et vendredi 3 juillet 2015

jeudi 2 et vendredi 3 juillet 2015 6 e édition jeudi 2 et vendredi 3 juillet 2015 16 formations à l actualité juridique Droit social Droit des affaires Droit fiscal Droit du patrimoine Droit de la famille Droit de l immobilier Droit de

Plus en détail

Master. Master 120 en études européennes. Programme en études européennes organisé par l Université catholique de Louvain et l Université Saint-Louis

Master. Master 120 en études européennes. Programme en études européennes organisé par l Université catholique de Louvain et l Université Saint-Louis Master 120 en études européennes Programme en études européennes organisé par l Université catholique de Louvain et l Université Saint-Louis Master Année académique 2013-2014 Les institutions partenaires

Plus en détail

À LA UNE TOUT SAVOIR SUR LE NOUVEAU REGISTRE CENTRAL DE LA BNB. Comptes bancaires 28 5 SEPTEMBRE 2013 WWW.TRENDS.BE. Mediargus met docroom pdf

À LA UNE TOUT SAVOIR SUR LE NOUVEAU REGISTRE CENTRAL DE LA BNB. Comptes bancaires 28 5 SEPTEMBRE 2013 WWW.TRENDS.BE. Mediargus met docroom pdf TOUT SAVOIR SUR LE NOUVEAU REGISTRE CENTRAL DE LA BNB Comptes bancaires 28 5 SEPTEMBRE 2013 WWW.TRENDS.BE : tous fichés! Qu en est-il exactement de ce nouveau fichier central des comptes bancaires, dernière

Plus en détail

Aperçu juridique sur l acquisition et la vente d un immeuble

Aperçu juridique sur l acquisition et la vente d un immeuble Table des matières Introduction... I Chapitre I Aperçu juridique sur l acquisition et la vente d un immeuble 1. Vendre ou acheter d abord?... 3 1.1. Les avantages de vendre en premier... 3 1.2. Les avantages

Plus en détail

Master complémentaire en droit de l environnement et droit public immobilier. Master. Année académique. Horaire décalé

Master complémentaire en droit de l environnement et droit public immobilier. Master. Année académique. Horaire décalé Master complémentaire en droit de l environnement et droit public immobilier Master Horaire décalé Année académique 2014-2015 Introduction A qui s adresse le programme? Introduction La faculté de droit

Plus en détail

7 février 2013. Patrimoine franco-suisse Les nouveautés fiscales

7 février 2013. Patrimoine franco-suisse Les nouveautés fiscales 7 février 2013 Patrimoine franco-suisse Les nouveautés fiscales 1 Sommaire n I. LA DETENTION A. L aggravation de l impôt de solidarité sur la fortune o 1. Le relèvement du taux de l ISF et l application

Plus en détail

Plus-values immobilières des particuliers

Plus-values immobilières des particuliers > Fiscalité patrimoniale Fiscalité personnelle Plus-values immobilières des particuliers Abattement pour durée de détention Abattement identique pour tous les biens >> Abattement pour durée de détention

Plus en détail

La situation du fonctionnaire ou agent en poste en Belgique au regard du droit belge

La situation du fonctionnaire ou agent en poste en Belgique au regard du droit belge Conférences U4U La situation du fonctionnaire ou agent en poste en Belgique au regard du droit belge Aspects pratiques de la fiscalité belge et internationale Me Mathieu Taverne Avocat au Barreau de Bruxelles

Plus en détail

Régime fiscal de la marque

Régime fiscal de la marque 29 avril 2008 Régime fiscal de la marque Par Véronique STÉRIN Chargée d études et de recherche Institut de recherche en propriété intellectuelle-irpi et Valérie STÉPHAN Responsable du département fiscal-dgaepi

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... 5 Préface... 9 Introduction... 11 Principaux arrêtés royaux et lois étudiés dans cet ouvrage...

Table des matières. Avant-propos... 5 Préface... 9 Introduction... 11 Principaux arrêtés royaux et lois étudiés dans cet ouvrage... Avant-propos... 5 Préface... 9 Introduction.... 11 Principaux arrêtés royaux et lois étudiés dans cet ouvrage... 15 PREMIERE PARTIE Les grands principes de détermination du revenu imposable d une société...

Plus en détail

LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE. Les aspects fiscaux propres à la création de l entreprise individuelle

LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE. Les aspects fiscaux propres à la création de l entreprise individuelle CHAPITRE 1 LA CRÉATION DE L ENTREPRISE COMMERCIALE 022- Lorsqu il décide de créer une entreprise, un entrepreneur a le choix d adopter la forme juridique la mieux adaptée à sa situation. Soit il crée une

Plus en détail

Cycle 2 : la Location Meublée

Cycle 2 : la Location Meublée Programme de la matinée 1. La Location Meublée, un outil patrimonial d optimisation - de la retraite - de la fiscalité du patrimoine immobilier - de l ISF 2. Conseiller efficacement la location meublée

Plus en détail

DEMANDE D'OFFRE DE CREDIT PROFESSIONNEL

DEMANDE D'OFFRE DE CREDIT PROFESSIONNEL Siège Social : Boulevard du Régent,58 1000 Bruxelles Tél : (02) 289.84.05 Fax : (02) 289.84.89 R.C. B 52.833 T.V.A. BE-403.256.813 M.A.E. 4837 - O.C.A 16758 Compte 114-1111115-11 DEMANDE D'OFFRE DE CREDIT

Plus en détail

Table des matières. L ingénierie patrimoniale dans les relations franco-belges :

Table des matières. L ingénierie patrimoniale dans les relations franco-belges : Table des matières L ingénierie patrimoniale dans les relations franco-belges : perspectives de droit international privé belge Patrick Wautelet 13 I. Les relations patrimoniales entre époux 14 A. Le mariage

Plus en détail

COMMENT PREPARER AU MIEUX SON CONTRÔLE TVA?

COMMENT PREPARER AU MIEUX SON CONTRÔLE TVA? COMMENT PREPARER AU MIEUX SON CONTRÔLE TVA? PIERRE-FREDERIC NYST Avocat fiscaliste au Barreau de Namur Avenue Cardinal Mercier, 46 5000 NAMUR Téléphone : +32 (0)81 23 13 93 Télécopie : +32 (0)81 23 13

Plus en détail

Analyse comparative de la. Belgique et la France

Analyse comparative de la. Belgique et la France Analyse comparative de la fiscalité immobilière entre la Belgique et la France Alain Lacourt Consultant en ingénierie patrimoniale L agent immobilier face au défi européen Congrès 2008 organisé par CIBru

Plus en détail

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option

Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction : la cession du bail et la levée d option Le PASS-FONCIER sous forme de bail à construction repose sur la dissociation de l acquisition du foncier de celle

Plus en détail

ACQUISITIONS IMMOBILIÈRES EN ESPAGNE: LES ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX ESSENTIELS. Virginie Molinier Barcelone, le 27 juin 2013

ACQUISITIONS IMMOBILIÈRES EN ESPAGNE: LES ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX ESSENTIELS. Virginie Molinier Barcelone, le 27 juin 2013 ACQUISITIONS IMMOBILIÈRES EN ESPAGNE: LES ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX ESSENTIELS Virginie Molinier Barcelone, le 27 juin 2013 OBJECTIF DE L ACQUISITION Développer son patrimoine personnel : acquisition

Plus en détail

Monsieur et Madame ARNAUD

Monsieur et Madame ARNAUD DOSSIER PATRIMONIAL Monsieur et Madame ARNAUD Etude réalisée le 02/01/2015 Situation arrêté au 02/01/2015 Par votre Consultant Patrimonial : Marc DURAND DOSSIER PATRIMONIAL INFORMATIONS GÉNÉRALES La famille

Plus en détail

http://www.pragma-fr.com

http://www.pragma-fr.com CATALOGUE DE FORMATION JCC PARTENAIRES 2015 1 er semestre http://www.pragma-fr.com Droit social Management cabinet Droit des Sociétés Droit Fiscal Déontologie Procédure FORMATIONS AVOCATS SOMMAIRE Droit

Plus en détail

EXAMEN D APTITUDE - EXPERTS-COMPTABLES QUESTIONNAIRE 2003

EXAMEN D APTITUDE - EXPERTS-COMPTABLES QUESTIONNAIRE 2003 EXAMEN D APTITUDE - EXPERTS-COMPTABLES QUESTIONNAIRE 2003 IMPOT DES SOCIETES 10 points Décrivez les cinq mesures les plus importantes adoptées par le Gouvernement dans la loi du 24/12/2002 de réforme de

Plus en détail

LA FISCALITE, MAL AIMEE DE L EUROPE?

LA FISCALITE, MAL AIMEE DE L EUROPE? LA FISCALITE, MAL AIMEE DE L EUROPE? Prof. Dr. Isabelle Richelle Co-Présidente Tax Institute de l Université de Liège Isabelle.Richelle@Ulg.ac.be Collège Belgique Bruxelles, 5 décembre 2013 SOUVERAINETE

Plus en détail

2. FRANCE - Plus-values Cession de fonds de commerce et clientèles libérales

2. FRANCE - Plus-values Cession de fonds de commerce et clientèles libérales Lettre mensuelle Mai 2005 SOCIETES 1. UE FRANCE - Intégration fiscale Déduction des pertes subies par des filiales situées dans d autres Etats Membre de l UE 2. FRANCE - Plus-values Cession de fonds de

Plus en détail

Catalyseur de savoir et d expérience

Catalyseur de savoir et d expérience Catalyseur de savoir et d expérience Comptabilité Outils de la finance Social Formations Catalogue 2014/2015 Partenaire De votre développement A L entreprise constitue un formidable lieu de projets, de

Plus en détail

Les Spécificités de l offre Cardif Lux Vie

Les Spécificités de l offre Cardif Lux Vie Les Spécificités de l offre Cardif Lux Vie Fiche de présentation commerciale MARCHé BELGE Sécurité du Souscripteur : le Luxembourg apporte dans ce domaine une solution unique en Europe via deux mécanismes

Plus en détail

Table des matières. Aspects fiscaux et patrimoniaux de l investissement immobilier en France 13

Table des matières. Aspects fiscaux et patrimoniaux de l investissement immobilier en France 13 Table des matières Sommaire 5 Préface 7 Marc Bourgeois Aspects fiscaux et patrimoniaux de l investissement immobilier en France 13 Alain Lacourt Introduction 13 Titre I. L immobilier de rapport 16 Section

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

Nécessité d un «électrochoc» fiscal

Nécessité d un «électrochoc» fiscal Les Analyses du Centre Jean Gol Nécessité d un «électrochoc» fiscal Janvier 2014 Administrateur délégué : Richard Miller Directrice : Laurence Glautier Directeur scientifique : Corentin de Salle Les analyses

Plus en détail

La gestion patrimoniale du divorce Patrimoine privé et patrimoine professionnel

La gestion patrimoniale du divorce Patrimoine privé et patrimoine professionnel PARIS FAC JD vous propose Une journée de formation (7 heures) MARDI 24 NOVEMBRE 2015 La gestion patrimoniale du divorce Patrimoine privé et patrimoine professionnel Jean-Pascal RICHAUD Jacques DUHEM Gestion

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Bien gérer son patrimoine Huitième édition, 1998, 2001, 2004, 2008, 2010, 2012, 2013, 2014 ISBN : 978-2-212-55995-8

Plus en détail

Exit tax: L expatriation présente-t-elle encore un intérêt FISCAP 2012. 7 Avril 2012 Michel Collet, Avocat associé CMS Bureau Francis Lefebvre

Exit tax: L expatriation présente-t-elle encore un intérêt FISCAP 2012. 7 Avril 2012 Michel Collet, Avocat associé CMS Bureau Francis Lefebvre Exit tax: L expatriation présente-t-elle encore un intérêt FISCAP 2012 7 Avril 2012 Michel Collet, Avocat associé CMS Bureau Francis Lefebvre Plan I. Exit Tax II. Expatriation III. Présentation synthétique

Plus en détail

GOVERNANCE ACADEMY ADMINISTRATRICES D ENTREPRISES. Cible. Le rôle des femmes dans les conseils d administration se renforce au jour le jour.

GOVERNANCE ACADEMY ADMINISTRATRICES D ENTREPRISES. Cible. Le rôle des femmes dans les conseils d administration se renforce au jour le jour. GOVERNANCE ACADEMY ADMINISTRATRICES D ENTREPRISES Cible Le rôle des femmes dans les conseils d administration se renforce au jour le jour. Pour mieux nous outiller face à ces responsabilités, la Governance

Plus en détail

UNPLIB 2014 Le passage en société pour les titulaires de profession libérales

UNPLIB 2014 Le passage en société pour les titulaires de profession libérales Jeudi 9 octobre UNPLIB Le passage en société pour les titulaires de profession libérales par Bienvenue Ingénieur commercial Solvay, ULB Maître en Gestion fiscale Solvay, ULB Comptable-fiscaliste agréé

Plus en détail

La transmission de l entreprise agricole en droit fiscal wallon

La transmission de l entreprise agricole en droit fiscal wallon La transmission de l entreprise agricole en droit fiscal wallon Régime Conditions d octroi du taux de 0% Conditions spécifiques exigées pour la transmission d un droit réel sur titres et créances Condition

Plus en détail

SEQUESTRE ET DISTRIBUTION DU PRIX DE VENTE DE FONDS DE COMMERCE

SEQUESTRE ET DISTRIBUTION DU PRIX DE VENTE DE FONDS DE COMMERCE SEQUESTRE ET DISTRIBUTION DU PRIX DE VENTE DE FONDS DE COMMERCE Le séquestre obligatoire du prix d une vente de fonds de commerce est extrêmement important pour : - l acquéreur, afin de lui garantir qu

Plus en détail

Avocat spécialiste en droit fiscal

Avocat spécialiste en droit fiscal Jean-Marie Baldo Avocat spécialiste en droit fiscal 1 Les opérations juridiques - La vente à un tiers : - La vente du fonds de commerce - La vente des parts ou actions de la société - La vente de l immobilier

Plus en détail

AEDIFICA SOCIETE ANONYME SICAF IMMOBILIERE PUBLIQUE DE DROIT BELGE AVENUE LOUISE 331-333 1050 BRUXELLES R.P.M. BRUXELLES N ENTREPRISE 0877.248.

AEDIFICA SOCIETE ANONYME SICAF IMMOBILIERE PUBLIQUE DE DROIT BELGE AVENUE LOUISE 331-333 1050 BRUXELLES R.P.M. BRUXELLES N ENTREPRISE 0877.248. AEDIFICA SOCIETE ANONYME SICAF IMMOBILIERE PUBLIQUE DE DROIT BELGE AVENUE LOUISE 331-333 1050 BRUXELLES R.P.M. BRUXELLES N ENTREPRISE 0877.248.501 FUSION PAR ABSORPTION DE LA SOCIETE ANONYME IMMO RESIDENCE

Plus en détail

Pierre-Olivier DE BROUX

Pierre-Olivier DE BROUX Pierre-Olivier DE BROUX Professeur à l Université Saint-Louis - Bruxelles Belge, né à Uccle le 19 juin 1978 Marié 4 enfants Boulevard du Jardin Botanique 43 B-1000 Bruxelles - Belgique Tél : +32 2 792

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Décret n o 2008-1484 du 22 décembre 2008 relatif aux actes de gestion du patrimoine des personnes placées en curatelle ou en tutelle,

Plus en détail

Les pièges de la TVA intracommunautaire

Les pièges de la TVA intracommunautaire Les pièges de la TVA intracommunautaire Ordre des Experts-comptables Paris Ile de France Commission Europe 28 novembre 2006 Olivier BOURDEAU Avocat à la Cour Hervé KRUGER Expert-comptable PRESENTATION

Plus en détail

Accumulation et transfert de patrimoine au moyen d un contrat d assurance vie

Accumulation et transfert de patrimoine au moyen d un contrat d assurance vie Accumulation et transfert de patrimoine au moyen d un contrat d assurance vie Le point de vue du particulier L assurance vie est bien connue pour sa capacité de procurer des liquidités qui permettent de

Plus en détail

Dillenschneider Favaro & Associés

Dillenschneider Favaro & Associés Dillenschneider Favaro & Associés cabinet d avocats paris luxembourg une histoire commune Des expériences professionnelles différentes et des expertises complémentaires ont fondé une histoire commune quand

Plus en détail

Spécificités des études de droit

Spécificités des études de droit Spécificités des études de droit Approche basée sur l analyse critique et la réflexion. Acquisition d une réflexion spécifique aux études de droit. Un bon juriste ne connait pas les règles par cœur! Il

Plus en détail

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3467-1 SOMMAIRE INTRODUCTION...1 PREMIÈRE PARTIE LES CONSÉQUENCES FINANCIÈRES IMMÉDIATES DU DÉCÈS CHAPITRE

Plus en détail

Avant-propos... 1. 2. Quels sont les principaux régimes matrimoniaux existants en Belgique?... 4

Avant-propos... 1. 2. Quels sont les principaux régimes matrimoniaux existants en Belgique?... 4 Table des matières Avant-propos... 1 Partie 1 - Le régime matrimonial 1. Pourquoi, dans le cadre d une succession (et d une planification successorale), l analyse du régime matrimonial a-t-elle une importance

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 7 A-1-05 N 24 du 7 FEVRIER 2005 DROITS D ENREGISTREMENT ET TAXE DE PUBLICITE FONCIERE. PAIEMENT DIFFERE DES DROITS. SUCCESSION COMPORTANT UN PORTEFEUILLE

Plus en détail

Épargner et investir au sein de l Union européenne La Directive européenne sur l épargne pour les non-résidents

Épargner et investir au sein de l Union européenne La Directive européenne sur l épargne pour les non-résidents Épargner et investir au sein de l Union européenne La Directive européenne sur l épargne pour les non-résidents Sommaire 3 LA DIRECTIVE EUROPÉENNE SUR L ÉPARGNE: UN CONTEXTE NOUVEAU POUR L ÉPARGNE CONSTITUÉE

Plus en détail