No 386 (Octobre 2013) ANNEE TECHNOLOGIQUE 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "No 386 (Octobre 2013) ANNEE TECHNOLOGIQUE 2013"

Transcription

1 Lettre électronique éditée par l'association franco-suédoise pour la Recherche (AFSR) en collaboration avec le Service de Coopération et d'action Culturelle près l'ambassade de France en Suède. Vous pouvez la recevoir par courrier électronique en communiquant votre adresse électronique à l'afsr No 386 (Octobre 2013) SOMMAIRE * ANNEE TECHNOLOGIQUE 2013 EN SUEDE * ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, EDUCATION, R&D * ENERGIE * ENVIRONNEMENT, CLIMAT * MEDECINE, SANTE * TELECOMMUNICATIONS (TIC) * BREVES / PRIX NOBEL 2013 * PUBLICATIONS * AUTRES LIENS ANNEE TECHNOLOGIQUE 2013 A l'occasion de la 94ème assemblée plénière (25/10) de l'académie royale des sciences de l'ingénieur (IVA), le professeur Björn O. NILSSON a dressé, devant un auditoire d'environ 800 personnes, un tableau des progrès technologiques 2013 en Suède. Le thème de cette année était la «visualisation scientifique». (Source : IVA 25/10) Le rapport annuel d IVA est disponible sur : (en suédois) (en anglais) ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, EDUCATION, R&D * Enseignement de la langue chinoise. Plus d 1,3 milliard de personnes parlent chinois et la Chine est la 2ème puissance économique mondiale aujourd hui. Le Gouvernement, qui souhaite renforcer la position du chinois à l école, va introduire de nouveaux cours à l école à la rentrée 2014/15. Le chinois, basé sur un système de signes, est plus complexe que les autres langues vivantes (LVE) modernes. L Agence de l enseignement (Skolverket) va informer sur les cours futurs et développer le matériel nécessaire. L enseignement suivra le même système de points que les autres LVE modernes. (Source : Utbildningsdept 16/10 )

2 ENERGIE * Déclarations énergétiques. Le Gouvernement a décidé de supprimer l obligation d accréditation, et de la remplacer par l obligation de certification des personnes chargées de remplir les déclarations énergétiques. Les nouvelles règles impliquent que toute personne travaillant avec les déclarations énergétiques doit posséder une compétence spéciale à cet effet. (Source : Näringsdept 10/10 ) ENVIRONNEMENT, CLIMAT * Gestion et utilisation des nanomatériaux. Les connaissances relatives aux nanomatériaux doivent être généralisées. Les nanomatériaux sont importants pour le développement des technologies, et des recherches sont nécessaires. Mais l influence des nanomatériaux sur l homme et l environnement est peu connue et doit être développée si l on veut que la société, les entreprises, les employeurs et le tout un chacun prennent conscience de leur responsabilité sur le plan environnemental. (Source : Miljödept 8/10, M 2012:89, ) Le rapporteur Ethel FORSBERG a remis ses conclusions au ministre de l Environnement, Lena EK. L objectif est d avoir un plan national pour une utilisation sécurisée des nanomatériaux. (Source : Miljödept 8/10 ) * Visibilité des services dans le domaine des systèmes écologiques. Le rapporteur Maria SCHULTZ a remis au ministre de l Environnement, Lena EK, ses conclusions sur l enquête Comment rendre visible la valeur des services écologiques (Synliggöra värdet av ekosystemtjänster). Les conclusions du rapport (SOU 2013:68) comprennent 25 propositions en faveur de l intégration dans les processus de décision, et pour de meilleures connaissances sur les services dans le domaine des systèmes écologiques. Protéger la diversité biologique est une nécessité pour toute la société. Les services environnementaux sont le b.a-ba de l alimentation, de la purification de l eau, du taux d oxygène dans l air et de la fertilité des terres. Il est donc indispensable d avoir une politique sûre dans ce domaine afin de garantir le bien-être des générations futures. (Source : Miljödept 15/10 ; ) * HELCOM & BSAP. HELCOM a organisé le 3/10 à Copenhague une réunion des ministres de l environnement pour discuter des plans d action relatifs au BSAP (Baltic Sea Action Plan). (Source : Miljödept 2/10 ) * Utilisation et émissions de mercure. Lors d une cérémonie à Kumamoto (Japon), une centaine de pays, dont la Suède, ont ratifié la nouvelle convention de Minamata dans le cadre du programme environnemental de l ONU, UNEP, sur l utilisation et les émissions de mercure.

3 (Source : Miljödept 10/10 ) * Réseau Natura Le Gouvernement propose que le site d ARHOLMA-IDÖ (commune de Norrtälje, au nord de Stockholm) soit intégré au réseau européen NATURA (Source : Miljödept 10/10 MEDECINE, SANTE * Nouvelle méthode pour traiter le cancer du sein? Avec cette nouvelle méthode où les tumeurs sont exposées à une chaleur intense (env. 70 degrés), les chercheurs suédois espèrent développer un traitement plus simple que celui utilisé aujourd hui. Le médecin introduit une électrode, en forme d aiguille, au centre de la tumeur et c est cette forte chaleur, obtenue à l aide de l energie électrique, qui tue les cellules cancéreuses. Si le résultat des tests est confirmé, le traitement serait plus simple : une anesthésie locale (et non générale) permettrait à la patiente de rentrer chez elle le jour même au lieu de passer la nuit à l hôpital. Etant donné que les patientes viennent quand les tumeurs sont encore de petite taille, l opération est plus simple et la cicatrice limitée, selon le Dr Lars LÖFGREN, professeur à l hôpital St-Georges (Bröstcentrum, Capio S:t Görans sjukhus) à Stockholm. 55 patientes ont fait l objet de ce traitement et les résultats sont prometteurs. Les chercheurs souhaitent maintenant élargir cette étude afin de pouvoir faire des comparaisons. (Source : Svt 30/09 ) TELECOMMUNICATIONS (TIC) * Résiliation plus courte pour les abonnements de téléphonie mobile. Il sera plus facile et plus rapide de résilier son abonnement de téléphonie mobile ou tout simplement changer d opérateur. En outre, les opérateurs seront tenus d enlever les verrous éventuels (par ex, verrou SIM) gratuitement après la durée d introduction. (Source : Näringsdept 17/10 ) * Alliance for Affordable Internet. La Suède est devenue membre du nouveau réseau Alliance for Affordable Internet. Pendant plusieurs années, le Gouvernement a parlé de l importance d Internet, aussi bien pour le développement du bien-être démocratique et économique des sociétés que pour favoriser les droits de l Homme. En étant membre de ce réseau, le Gouvernement a pour objectif d utiliser cette plate-forme afin de travailler spécialement sur ces questions dans les PEVD. (Source : Utrikesdept 7/10 ) BREVES / PRIX NOBEL 2013 PRIX NOBEL 2013 * Le prix Nobel de médecine 2013 a été décerné aux chercheurs américains James ROTHMAN, Randy SCHEKMAN et à l Allemand Thomas SÜDHOF, " pour leurs découvertes sur le mécanisme de régulation du trafic vésiculaire, un système de transport majeur dans nos cellules ".

4 * Le prix Nobel de physique récompense la recherche du boson de Higgs. En témoignent les lauréats : le Britannique qui a donné son nom au boson, mais aussi le belge François ENGLERT. Le boson de HIGGS est d'ailleurs appelé boson Brout-Englert-Higgs. Son existence a été vérifiée le 4/07/2012 grâce à l'accélérateur de particules du CERN donnant raison aux deux chercheurs qui en avaient théorisé l'existence. * Le prix Nobel de chimie a été décerné à l'austro-américain Martin KARLUS, l'américanobritannique Michael LEVITT et à l Israélo-américain Arieh WARSHEL, spécialistes de la modélisation des réactions chimiques. * Le prix de la Banque de Suède (Riksbanken) à la mémoire d Alfred Nobel a été décerné aux Américains Eugene FAMA, Lars Peter HANSEN et Robert SHILLER. Les trois chercheurs ont reçu le prix pour leurs travaux sur les marchés financiers, et leur analyse empirique des prix des actifs. Les prix leur seront remis par SM Carl XVI Gustaf, Roi de Suède, le 10/12/2013. * Intégration. Le ministère du Travail propose dans un PM (Ds 2013:61) que les nouveaux immigrants, pendant leur période d adaptation ne pourront pas refuser sauf raison valable l emploi proposé s ils ne veulent pas perdre les subventions prévues pour faciliter leur intégration. (Source : Arbetsmarknadsdept 21/10 ) * Archéologie. Les archéologues ont fait des trouvailles importantes et inattendues près des tumuli royaux du Vieil Uppsala. Il s agit de deux rangées pouvant supporter de hauts poteaux en bois qui dateraient des années après J.C. La rangée la plus longue mesure presque 1 km et l autre environ 500 m. L une est orientée nord-sud, et l autre est-ouest, à angle perpendiculaire vers le nord des tumuli. Par ailleurs, les os d animaux, trouvés au pied de quelques poteaux, pourraient témoigner de sacrifices d animaux. (Source : SvD 17/10 ) PUBLICATIONS - Pour vous abonner à la version anglaise du Bulletin Electronique etech France, il suffit de s inscrire sur etech France is the English version of the biweekly newsletter BE France. Subscriptions are free of charge. (Source : ADIT) AUTRES LIENS - Ecole Royale polytechnique, KTH (Stockholm)

5 - KI (Stockholm) - CTH (Göteborg) - MISTRA (Fondation pour la recherche environnementale stratégique) Lettre électronique disponible sur - SSF (Fondation pour la recherche stratégique) - STINT (Fondation pour l'internationalisation de la recherche) Retrouver les archives... Merci de bien vouloir mentionner vos sources si vous réutilisez ces brèves. AFSR Grev Turegatan 14 (1,5tr) SE Stockholm tel +46 (0)

No 389 (Février 2014) ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, EDUCATION, R&D

No 389 (Février 2014) ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, EDUCATION, R&D Lettre électronique éditée par l'association franco-suédoise pour la Recherche (AFSR) en collaboration avec le Service de Coopération et d'action Culturelle près l'ambassade de France en Suède. Vous pouvez

Plus en détail

No 390. (Mars 2014) ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, EDUCATION, R&D

No 390. (Mars 2014) ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, EDUCATION, R&D Lettre électronique éditée par l'association franco-suédoise pour la Recherche (AFSR) en collaboration avec le Service de Coopération et d'action Culturelle près l'ambassade de France en Suède. Vous pouvez

Plus en détail

Rapport de stage à l INAMI, services des soins de santé, 6-17 février 2012

Rapport de stage à l INAMI, services des soins de santé, 6-17 février 2012 Rapport de stage à l INAMI, services des soins de santé, 6-17 février 2012 Par Thierry GAHUNGU, Etudiant en master 2, politique et gestion des systèmes de santé Sous la supervision de Mr Thomas Rousseau,

Plus en détail

Les droits syndicaux en matière d environnement

Les droits syndicaux en matière d environnement Les droits syndicaux en matière d environnement 1. Introduction Le CPPT dispose de compétences par rapport à l environnement. Le CE n a, quant à lui, pas de compétence propre par rapport à l environnement

Plus en détail

Bulletin Ambassade de Belgique

Bulletin Ambassade de Belgique N 7 Décembre 2013 Stockholm Message de l Ambassadeur C est avec grand plaisir que je m adresse à vous à la veille des vacances de Noël. Je suis arrivée en Suède à la mi-septembre et j ai présenté mes lettres

Plus en détail

Objectifs de la présentation

Objectifs de la présentation Analyse de projets d énergies propres et RETScreen International www.retscreen.net Gregory J. Leng, Gestionnaire Kevin Bourque, Support technique Objectifs de la présentation Sensibilisation à RETScreen

Plus en détail

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES.

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. I. Stages de M1. A. Calendrier et description. Le stage se décompose en deux parties,

Plus en détail

COGEN CHALLENGE CAMPAGNE D INFORMATION SUR LA PETITE COGENERATION. Bulletin d information N 6 (Septembre 2006)

COGEN CHALLENGE CAMPAGNE D INFORMATION SUR LA PETITE COGENERATION. Bulletin d information N 6 (Septembre 2006) COGEN CHALLENGE CAMPAGNE D INFORMATION SUR LA PETITE COGENERATION Bulletin d information N 6 (Septembre 2006) Nous espérons que vous n avez pas trop souffert le mois dernier durant lequel vous avez été

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

ÉCO CONSTRUCTION SUÈDE. CCFS Programme 28/06/2011

ÉCO CONSTRUCTION SUÈDE. CCFS Programme 28/06/2011 2011 ÉCO CONSTRUCTION SUÈDE CCFS Programme 28/06/2011 «Éco construction, éco matériaux et performance énergétique pour les bâtiments de demain». 28 au 29 SEPTEMBRE 2011 Construire autrement le défi constant

Plus en détail

La signature électronique

La signature électronique Livre Blanc La signature électronique Date : mercredi 22 janvier 2014 Indice : V01 SSL Europa - 8 chemin des escargots - 18200 Orval - France T: +33 (0)9 88 99 54 09 Table des matières 1. De nouveaux enjeux...

Plus en détail

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable À PROPOS DU PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC Le programme Électricité durable MC est

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2012

APPEL A PROJETS 2012 APPEL A PROJETS 2012 Mesure 1 Projets de recherche dans le domaine de la physique, des mathématiques ou des sciences de l ingénieur appliqués au Cancer Cet appel à projets est organisé conjointement par

Plus en détail

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, 5E CONTRIBUTEUR AU FEM La France est le 5 e contributeur financier et co-initiateur du Fonds pour l Environnement Mondial (FEM),

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

Ils se foutent de nous

Ils se foutent de nous Ils se foutent de nous Et tout le monde s en fiche Vous pouvez le vérifier vous même Michel BALAT Cliquez pour avancer Prenez donc quelques instants et allez chercher vos 2 dernières factures EDF. (Pour

Plus en détail

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013

LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 LA E-PRESCRIPTION UNE INFORMATION PARTAGÉE PLATEFORME E-SANTÉ LUXEMBOURG 7 RENCONTRE DES BONNES PRATIQUES 23 OCTOBRE 2013 2 SOMMAIRE LA E-PRESCRIPTION 1 2 3 Présentation de l Agence esanté Luxembourg La

Plus en détail

F DIV REG Banque-carrefour A07 Bruxelles, 31.05.2002 MH/FD/JP A V I S. concernant

F DIV REG Banque-carrefour A07 Bruxelles, 31.05.2002 MH/FD/JP A V I S. concernant F DIV REG Banque-carrefour A07 Bruxelles, 31.05.2002 MH/FD/JP A V I S concernant UN PROJET DE LOI PORTANT CREATION D UNE BANQUE-CARREFOUR DES ENTREPRISES, MODERNISATION DU REGISTRE DE COMMERCE ET CREATION

Plus en détail

STATUTS DE LA FoND~TIoN NATIONALE ALFRED KAsTLER

STATUTS DE LA FoND~TIoN NATIONALE ALFRED KAsTLER STATUTS DE LA FoND~TIoN NATIONALE ALFRED KAsTLER 28décembre 1993 L Académie des Sciences, 23 quai de Conti, 75006 - Paris, représentée par ses Secrétaires perpétuels, MM. Paul Germain et François Gros,

Plus en détail

Analyse de la position allemande

Analyse de la position allemande Note du Réseau Action Climat - Mars 2013 Analyse de la position allemande Super crédits : le diable se cache dans les détails Contexte En juillet 2012, la Commission publie sa proposition de révision du

Plus en détail

Le secteur de la santé. Votre guide SMS

Le secteur de la santé. Votre guide SMS Le secteur de la santé Votre guide SMS Pourquoi utiliser le SMS? Le secteur médical est un milieu où l information doit circuler très rapidement et où les rapports entre médecins et patients sont primordiaux.

Plus en détail

COGEN CHALLENGE CAMPAGNE D INFORMATION SUR LA PETITE COGENERATION. Bulletin d information N 7 (octobre 2006)

COGEN CHALLENGE CAMPAGNE D INFORMATION SUR LA PETITE COGENERATION. Bulletin d information N 7 (octobre 2006) COGEN CHALLENGE CAMPAGNE D INFORMATION SUR LA PETITE COGENERATION Bulletin d information N 7 (octobre 2006) Bonne lecture! Votre équipe de Cogen Challenge TABLE DES MATIERES Introduction Le baromètre de

Plus en détail

Interface AFD de publication des annonces de marchés financés par l AFD

Interface AFD de publication des annonces de marchés financés par l AFD Interface AFD de publication des annonces de marchés financés par l AFD Guide utilisateurs Cette interface a été développée pour fournir un outil spécifique de publication des annonces relatives aux marchés

Plus en détail

Analyse du questionnaire aux bénéficiaires de la prime d écomobilité

Analyse du questionnaire aux bénéficiaires de la prime d écomobilité Analyse du questionnaire aux bénéficiaires de la prime d écomobilité P. Quaglia, Genève Aéroport, Division environnement et affaires juridiques - Service Environnement 15 mai 2012 Introduction Depuis 2007,

Plus en détail

La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans

La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans Introduction En 1992, l introduction d'un anticorps monoclonal, l herceptine, pour le traitement du cancer du sein a donné

Plus en détail

Enquête sur la pratique de la conduite automobile des personnes âgées vulnérables sur le territoire de DIEPPE

Enquête sur la pratique de la conduite automobile des personnes âgées vulnérables sur le territoire de DIEPPE Enquête sur la pratique de la conduite automobile des personnes âgées vulnérables sur le territoire de DIEPPE Dr I.DEVOUEIZE, EMG CH DIEPPE Dr I.DEVOUEIZE, EMG CH DIEPPE Mme M. LASTECOUERES, coord. Réseau

Plus en détail

Association pour le soutien des personnes touchées par les GIST en Suisse

Association pour le soutien des personnes touchées par les GIST en Suisse GIST Groupe Suisse Association pour le soutien des personnes touchées par les GIST en Suisse Statuts 1. Nom et siège Le nom «Association pour le soutien des personnes touchées par les GIST en Suisse» désigne

Plus en détail

GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS. Version mai 2015 L enquête sociale

GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS. Version mai 2015 L enquête sociale GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS Version mai 2015 L enquête sociale GUIDE DE L ENQUETE SOCIALE en neuf pas... Une enquête sociale, qu est-ce que c est? Une enquête sociale, pourquoi? Qui fait l

Plus en détail

Questionnaire. Présentation

Questionnaire. Présentation Document de travail : version 7 Questionnaire La dernière réunion du bureau de la Confrasie (avril 215) a été l'occasion de définir certains axes du plan d'action 215-217 de la Conférence régionale Compte

Plus en détail

Le Groupe La Poste, une grande entreprise publique pour le développement du territoire

Le Groupe La Poste, une grande entreprise publique pour le développement du territoire Le Groupe La Poste, une grande entreprise publique pour le développement du territoire LE GROUPE LA POSTE Deux actionnaires publics L État (77,1 %) La Caisse des Dépôts (22,9 %) Quatre missions de service

Plus en détail

Introduction au Code de la compensation CO2 - Mars 2008

Introduction au Code de la compensation CO2 - Mars 2008 25/03/2008 1 Introduction au Code de la compensation CO2 - Mars 2008 La compensation volontaire implique le financement de réductions d émissions de dioxyde de carbone équivalentes aux émissions qu un

Plus en détail

LE CIRC CLASSE LES CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES DE RADIOFREQUENCES COMME CANCÉROGÈNES POSSIBLES POUR LES HUMAINS

LE CIRC CLASSE LES CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES DE RADIOFREQUENCES COMME CANCÉROGÈNES POSSIBLES POUR LES HUMAINS Centre International de Recherche contre le Cancer Organisation de la Santé Mondiale COMMUNIQUÉ DE PRESSE N 2 0 8 31 mai 2011 LE CIRC CLASSE LES CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES DE RADIOFREQUENCES COMME CANCÉROGÈNES

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

Règlement d ordre intérieur de l asbl WeCitizens WijBurgers - NousCitoyens

Règlement d ordre intérieur de l asbl WeCitizens WijBurgers - NousCitoyens Règlement d ordre intérieur de l asbl WeCitizens WijBurgers - NousCitoyens Article 1 er. Les organes de l association sont : 1) L assemblée générale (AG) a les pouvoirs fixés par la loi du 27 juin 1921

Plus en détail

Parcours des écoles d ingénieurs Polytechniques. (PeiP) 1 PeiP Année 2013-2014

Parcours des écoles d ingénieurs Polytechniques. (PeiP) 1 PeiP Année 2013-2014 Parcours des écoles d ingénieurs Polytechniques (PeiP) à 1 PeiP Année 2013-2014 CONTACTS PeiP POLYTECH UPMC Jean Pierre GRILL: Responsable du PeiP B jean-pierre.grill@upmc.fr Martine STAUDENMANN : Secrétariat

Plus en détail

établi par le Bureau Permanent * * * REVIEW OF ACTIVITIES OF THE CONFERENCE IN REGARD TO MEDIATION drawn up by the Permanent Bureau

établi par le Bureau Permanent * * * REVIEW OF ACTIVITIES OF THE CONFERENCE IN REGARD TO MEDIATION drawn up by the Permanent Bureau AFFAIRES GÉNÉRALES ET POLITIQUE GENERAL AFFAIRS AND POLICY Doc. prél. No 11 Prel. Doc. No 11 février / February 2010 SUIVI DES ACTIVITÉS DE LA CONFÉRENCE EN MATIÈRE DE MÉDIATION établi par le Bureau Permanent

Plus en détail

Océane : Fruit et Légume nantais

Océane : Fruit et Légume nantais Page1 Océane : Fruit et Légume nantais Date de création : 16/01/2010 Date de mise à jour : 02/03/2010 Rédacteur : Inès Dassonville Alice Lemasson Contact :Chantemerle 44118LA CHEVROLIERE : 02 51 72 93

Plus en détail

Mise en place d une réglementation thermique dans le bâtiment Impacts socio-économiques de la réglementation thermique

Mise en place d une réglementation thermique dans le bâtiment Impacts socio-économiques de la réglementation thermique Coopération Technique Allemande Mise en place d une réglementation thermique dans le bâtiment Impacts socio-économiques de la réglementation thermique Concertation nationale 12 avril 2011 Rafik Missaoui,

Plus en détail

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 PEROU Ministère de l Economie et des Finances Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 Conclusions des co-présidents Alonso Arturo SEGURA VASI, Ministre de l Economie et des

Plus en détail

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Auteur : Université Paris-Est Rédacteurs : Isabelle Gautheron, Ecole des Ponts ParisTech,

Plus en détail

e-management & stratégie

e-management & stratégie Plan de la session e-management & stratégie AIMS 6-6-22 Henri ISAAC Emmanuel JOSSERAND Michel KALIKA Université Paris Dauphine! L observatoire du e-management! Vers l entreprise numérique? (H. Isaac)!

Plus en détail

Modalités de participation

Modalités de participation Modalités de participation Introduction Les Prix MIT Technology Review Innovateurs de moins de 35 ans sont une initiative de la revue de l Institut Technologique du Massachusetts (MIT), qui depuis plus

Plus en détail

La paie : pourquoi choisir entre rentabilité et sécurité?

La paie : pourquoi choisir entre rentabilité et sécurité? La paie : pourquoi choisir entre rentabilité et sécurité? Introduction Laurent Tarazona, Directeur Commercial Profession Comptable ADP Micromégas ADP Micromégas ADP 60 ans d expertise paie et RH Un métier

Plus en détail

La formation. La session 2010. Comment candidater? Le label Docteur pour l entreprise

La formation. La session 2010. Comment candidater? Le label Docteur pour l entreprise APPEL À CANDIDATURE La formation p. 2 La session 2010 p. 3 Comment candidater? p. 5 Le label Docteur pour l entreprise p. 6 Plus de renseignements sur: http://institutdoctoral.paristech.fr et www.paristech.fr

Plus en détail

Les secteurs innovants en Lorraine

Les secteurs innovants en Lorraine Les secteurs innovants en Lorraine Jean-Paul FRANCOIS Olivier SERRE Mars 2008 Les secteurs innovants : Définition Le périmètre retenu pour suivre les secteurs technologiquement innovants s'inspire d'un

Plus en détail

Conférences sur le LMD et l Assurance Qualité

Conférences sur le LMD et l Assurance Qualité Le mot du Recteur U ne montée en puissance depuis ces deux dernières années ont métamorphosé l université de Bouira non seulement au niveau de la visibilité mais aussi et surtout au niveau du fondement

Plus en détail

EDITION 2015. Conditions de participation au système de bonus BENEVITA. POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES.

EDITION 2015. Conditions de participation au système de bonus BENEVITA. POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES. EDITION 2015 Conditions de participation au système de bonus BENEVITA. POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES. Système de bonus BENEVITA: Informations destinées aux clients. Les informations ci-après vous donneront

Plus en détail

Règlement et dossier de. Candidature

Règlement et dossier de. Candidature Règlement et dossier de Candidature Prix France Lymphome Espoir Jeune Chercheur 2013 Prix France Lymphome Espoir Jeune chercheur 2013 Règlement Article 1 L association France Lymphome Espoir, dont le siège

Plus en détail

L accès au marché d un médicament :

L accès au marché d un médicament : L accès au marché d un médicament : Avant de se retrouver derrière le comptoir d une pharmacie, un médicament passe par différentes phases, de la découverte de la molécule à la fixation de son prix par

Plus en détail

Avis No 19. Bref Avis sur le projet de loi n 5448 relatif aux tissus et cellules humains utilisés à des fins thérapeutiques

Avis No 19. Bref Avis sur le projet de loi n 5448 relatif aux tissus et cellules humains utilisés à des fins thérapeutiques C.N.E. Avis No 19 délivré le 22 décembre 2005 Bref Avis sur le projet de loi n 5448 relatif aux tissus et cellules humains utilisés à des fins thérapeutiques Commission Consultative Nationale d Ethique

Plus en détail

Société Suisse de Pédagogie Musicale Section genevoise. Statuts

Société Suisse de Pédagogie Musicale Section genevoise. Statuts Société Suisse de Pédagogie Musicale Section genevoise Statuts 1. Siège et buts de la Société Art. 1 La section genevoise (S.G.) de la Société suisse de pédagogie musicale (S.S.P.M), créée le 29 novembre

Plus en détail

Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj

Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj Présentation du site web du Ministère de la Santé : www.beninsante.bj Eunice PEDRO FANOU Chef Service Informatique Juillet 2012 1 Plan Contexte Quels types d informations Où en sommes nous? Difficultés

Plus en détail

Le démarrage d une E.E.P.

Le démarrage d une E.E.P. Le démarrage d une E.E.P. Manuel pour le coordinateur de l entreprise 1 Contenu 1 Conseils concernant le mode de travail EEP... 3 2 Tâches pour le coordinateur de l EEP... 3 2.1 Choisissez soigneusement

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE pour participation au projet franco-allemand «LES JEUNES ECRIVENT L EUROPE» Deutsch-Französisches Jugendwerk Molkenmarkt 1, 10179 Berlin Tel.: 030-288 757-0/ -30 Fax 030-288 757-87

Plus en détail

Le Bureau des Traités. M o d e d e m p l o i

Le Bureau des Traités. M o d e d e m p l o i Le Bureau des Traités M o d e d e m p l o i Depuis sa création, en 1949, le Conseil de l Europe contribue par la conclusion de traités à la réalisation d une union plus étroite entre ses 47 Etats membres

Plus en détail

Pourquoi se doter d une solution de recrutement? Rémi BAILLAUD Chef de marché HR

Pourquoi se doter d une solution de recrutement? Rémi BAILLAUD Chef de marché HR Pourquoi se doter d une solution de recrutement? Rémi BAILLAUD Chef de marché HR Le recrutement face aux nouveaux usages Une préoccupation majeure des DRH français en faveur du recrutement des talents

Plus en détail

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires CONTENU 2 I- Une transition sûre et équitable? Les enjeux mondiaux du développement durable II- Le débat écologique et sa dimension sociale III- Les nuances de vert dans les emplois verts IV. Emplois verts

Plus en détail

FORMULAIRE DE CANDIDATURE

FORMULAIRE DE CANDIDATURE Numéro de référence du dossier de candidature: GTI/ExtC/2005. Date de réception: FORMULAIRE DE CANDIDATURE TROISIÈME APPEL EXTERNE POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS INDIVIDUELLES ET INSTITUTIONNELLES

Plus en détail

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis Avis n 2010/05-10 relatif à l habilitation de l École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse) à délivrer des titres d ingénieur diplômé admis par l état Objet : G : accréditation et admission par l'état

Plus en détail

Economie du Développement Durable - Licence

Economie du Développement Durable - Licence Economie du Développement Durable - Licence - Définitions 1 1 Remi.Bazillier@univ-orleans.fr http://remi.bazillier.free.fr Université d Orléans Bibliographie: Qu est-ce que le développement durable? Brunel,

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Titre Nom Prénom Adresse adresse 2 NPA localité. Lausanne, le XX yyyyy 2014. Vivre en Suisse en 2014 votre avis compte! Cher Monsieur / Chère Madame,

Titre Nom Prénom Adresse adresse 2 NPA localité. Lausanne, le XX yyyyy 2014. Vivre en Suisse en 2014 votre avis compte! Cher Monsieur / Chère Madame, Lausanne, le XX yyyyy 2014 Vivre en Suisse en 2014 votre avis compte! Cher Monsieur / Chère Madame, Le Centre de compétence suisse en sciences sociales (FORS) à l'université de Lausanne réalise l European

Plus en détail

Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Académie Régionale - Académie Locale. De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale)

Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Académie Régionale - Académie Locale. De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale) Programme Cisco Networking Academy (CNA) Accord Régionale - Locale Date: A: Nom de l établissement: De: (Nom du Legal Main Contact [LMC] de l académie Régionale) L Régionale «Réseau CERTA» et ont convenu

Plus en détail

O. PREAMBULE TECHNOLOGIES ET ECONOMIE VERTES

O. PREAMBULE TECHNOLOGIES ET ECONOMIE VERTES O. PREAMBULE TECHNOLOGIES ET ECONOMIE VERTES 1. Energies renouvelables et accès à l énergie : les modes de consommation et de production d aujourd hui et de demain. Innovations: éolien, hydroélectricité,

Plus en détail

Prix des Femmes Marjolaine

Prix des Femmes Marjolaine Règlement Prix des Femmes Marjolaine Femmes, agriculture et alimentation pour le climat Article 1 : Objet des Prix 1.1 Contexte Dans le cadre de son programme «Alimentation durable et responsable», l association

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager

Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager Catalogue des cours en BTS Assistant de Manager MATIÈRES 1 ère année de formation 2 ème année de formation Horaire ECTS Horaire ECTS Culture générale et expression 60 h 4 60 h 4 Langue vivante A : Anglais

Plus en détail

Dossier de presse. Champions 2010 de la Ligue EnR France

Dossier de presse. Champions 2010 de la Ligue EnR France COMPETITION ÉNERGIES RENOUVELABLES ENTRE COLLECTIVITES LOCALES FRANÇAISES Dossier de presse Champions 2010 de la Ligue EnR France Le 27 janvier 2010 1. Champions 2010 de la Ligue EnR France 2. La Ligue

Plus en détail

Fédération des NTIC «AIDONS LE DEVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET CREONS DE L'EMPLOI» Paris Mercredi 28 Janvier 2009

Fédération des NTIC «AIDONS LE DEVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET CREONS DE L'EMPLOI» Paris Mercredi 28 Janvier 2009 Fédération des NTIC «AIDONS LE DEVELOPPEMENT DES PME FRANÇAISES ET CREONS DE L'EMPLOI» Paris Mercredi 28 Janvier 2009 Président: Pierre Violo Secrétaire Générale: Gisèle Mary-Dugue FPNTIC Une Equipe Secteur

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Emeric Feher À la vie à l image

Emeric Feher À la vie à l image Les Éditions du patrimoine présentent Emeric Feher À la vie à l image > Un photographe humaniste talentueux et méconnu > Une collection de photographies en grande partie inédite révélée au public > Une

Plus en détail

scoap3.org http://scoap3.org/files/scoap3executivesummary.pdf http://scoap3.org/files/scoap3wpreport.pdf

scoap3.org http://scoap3.org/files/scoap3executivesummary.pdf http://scoap3.org/files/scoap3wpreport.pdf L édition en libre accès pour la physique des Hautes Energies Le modèle SCOAP 3 Anne gentil-beccot CERN scoap3.org http://scoap3.org/files/scoap3executivesummary.pdf http://scoap3.org/files/scoap3wpreport.pdf

Plus en détail

Conférence bancaire et financière pour la transition énergétique

Conférence bancaire et financière pour la transition énergétique Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Ministère des Finances et des Comptes publics Conférence bancaire et financière Organisée par Mme Ségolène Royal Ministre de l'ecologie,

Plus en détail

PRESENTATION DU PROJET «Route de l Hydrogène en Nord-Pas de Calais»

PRESENTATION DU PROJET «Route de l Hydrogène en Nord-Pas de Calais» Portons le Nord Pas-de-Calais et ses entreprises vers l énergie de demain PRESENTATION DU PROJET «Route de l Hydrogène en Nord-Pas de Calais» Région Nord-Pas de Calais CUD Pôle d Excellence Régional Energie

Plus en détail

Petit déjeuner GRANDS COMPTES. Février/Mars 2015

Petit déjeuner GRANDS COMPTES. Février/Mars 2015 Petit déjeuner GRANDS COMPTES Février/Mars 2015 Créée : MAJ : 13/02/2015 Créé le 13/02/2015 LS /PACAC Sommaire 1- Le Contexte/ La Réforme, 2- Les fonds mutualisés 2015, 3- En mode Projet : propositions,

Plus en détail

ANNEE UNIVERSITAIRE 2014/2015

ANNEE UNIVERSITAIRE 2014/2015 DIRECTION DES ENSEIGNEMENTS ET DE LA VIE DE L ETUDIANT Service de la Scolarité Générale des Chênes Rez de Chaussée des Chênes 2 33, boulevard du Port 95011 CERGY-PONTOISE CEDEX téléphone 33 (1) 34 25 61

Plus en détail

LAGIER Cyrielle. Stage de Master 2. En partenariat avec. Economie et Gestion de l Environnement. Soutenance orale

LAGIER Cyrielle. Stage de Master 2. En partenariat avec. Economie et Gestion de l Environnement. Soutenance orale LAGIER Cyrielle En partenariat avec Stage de Master 2 Economie et Gestion de l Environnement Soutenance orale Université Bordeaux IV Année universitaire 2011/2012 Sommaire 2 Introduction 1. Rappel du contexte

Plus en détail

Évaluation du Plan Cancer 2008-2010

Évaluation du Plan Cancer 2008-2010 Évaluation du Plan Cancer 2008-2010 Conclusions Prof. dr. Marc Peeters Aperçu 1. Évaluation du Plan Cancer par le Centre du Cancer 2. Discussion Générale 3. Conclusions 2 1. Évaluation du Plan Cancer Centre

Plus en détail

Technologue de laboratoire médical

Technologue de laboratoire médical Technologue de laboratoire médical Tout ce que vous devez savoir sur votre agrément Table des matières L'agrément ou l'autorisation d'exercer... 3 Le technologue de laboratoire médical au sens de la loi...

Plus en détail

Assurance-invalidité : Introduction d'une participation aux frais d'assistance

Assurance-invalidité : Introduction d'une participation aux frais d'assistance Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral des assurances sociales OFAS Développement Peter Eberhard, 21 avril 2009 Assurance-invalidité : Introduction d'une participation aux frais d'assistance

Plus en détail

Plateforme européenne de coopération entre clusters CLUSTER TOUR EN SUÈDE CONSTRUCTION DURABLE. 11-13 mai 2011 PROGRAMME PRÉLIMINAIRE

Plateforme européenne de coopération entre clusters CLUSTER TOUR EN SUÈDE CONSTRUCTION DURABLE. 11-13 mai 2011 PROGRAMME PRÉLIMINAIRE Plateforme européenne de coopération entre clusters CLUSTER TOUR EN SUÈDE CONSTRUCTION DURABLE 11-13 mai 2011 PROGRAMME PRÉLIMINAIRE Objectifs du Cluster Tour 3 principaux objectifs 1. Objectif Business

Plus en détail

La formation p. 2. Les doctorants témoignent p. 3. Le programme 2010 p. 5. Comment candidater? p. 6. Le label Docteur pour l entreprise p.

La formation p. 2. Les doctorants témoignent p. 3. Le programme 2010 p. 5. Comment candidater? p. 6. Le label Docteur pour l entreprise p. N ATTENDEZ PLUS POUR VOUS INSCRIRE! Le nombre de places est limité à 50! Le dossier de candidature doit être transmis avant le 5 février 2010 à l adresse suivante : La formation p. 2 Les doctorants témoignent

Plus en détail

Etat des lieux des coopérations entre l Allemagne et la Chine

Etat des lieux des coopérations entre l Allemagne et la Chine AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE POUR LA SCIENCE ET LA TECHNOLOGIE Berlin, le 11 avril 2012 Rédacteur : Claire Cécillon Chargée de mission Médecine, Santé SST/CC/12-039 Etat des lieux des coopérations

Plus en détail

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14 Le 30 janvier 2012 JORF n 0024 du 28 janvier 2012 Texte n 14 DECRET Décret n 2012-100 du 26 janvier 2012 relatif à l immatriculation des intermédiaires en opérations de banque et en services de paiements,

Plus en détail

THERMIQUE ET PHOTOVOLTAÏQUE

THERMIQUE ET PHOTOVOLTAÏQUE Michel Tissot L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE ET PHOTOVOLTAÏQUE Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13320-2 2 E ÉDITION SOMMAIRE Z SOMMAIRE Avant-propos GÉNÉRALITÉS 2 Chapitre 1 Le solaire : l énergie

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

(Cet éditorial est appuyé notamment par Greenpeace Québec et l Association

(Cet éditorial est appuyé notamment par Greenpeace Québec et l Association (Cet éditorial est appuyé notamment par Greenpeace Québec et l Association québécoise pour la lutte à la pollution atmosphérique, ainsi que par les médecins experts Dominique Belpomme, Samuel Epstein,

Plus en détail

Projet de coproduction artistique portée par un lieu de diffusion

Projet de coproduction artistique portée par un lieu de diffusion DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Arts vivants Projet de coproduction artistique portée par un lieu de diffusion Année 2015 Le développement durable s impose aujourd hui à tous : il permet de concilier

Plus en détail

Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer»

Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer» Appel à projets 2013 Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer» Action 5.3 Attention sélection des projets en deux étapes : 1. Lettre d intention : 29 octobre 2012 2. Dossier présélectionné

Plus en détail

L entrepreneuriat: principal levier de la croissance. Mostaganem 28 février 2013 Med Kamel OSMANE

L entrepreneuriat: principal levier de la croissance. Mostaganem 28 février 2013 Med Kamel OSMANE L entrepreneuriat: principal levier de la croissance Mostaganem 28 février 2013 Med Kamel OSMANE MEDAFCO: qui sommes nous? MEDAFCO est un réseau de consulting regroupant des experts algériens de l intérieur

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS Ce document n a aucune valeur réglementaire et ne se substitue pas aux textes officiels INTRODUCTION La

Plus en détail

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Statuts du Comité d audit A. Mandat La fonction principale du Comité d audit (le «Comité») est d aider le Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund (la «Société»)

Plus en détail

L informatisation des centres publics d action sociale en Belgique, un cas de recherche action

L informatisation des centres publics d action sociale en Belgique, un cas de recherche action L informatisation des centres publics d action sociale en Belgique, un cas de recherche action Véronique Laurent, Claire Lobet-Maris Namur, Belgique Rencontre internationale des observatoires francophones

Plus en détail

Atelier Déclic Mobilités. Mobilité durable : incitez à bouger autrement! Lille, le 23 avril 2015. Bienvenue!

Atelier Déclic Mobilités. Mobilité durable : incitez à bouger autrement! Lille, le 23 avril 2015. Bienvenue! Atelier Déclic Mobilités Mobilité durable : incitez à bouger autrement! Lille, le 23 avril 2015 Bienvenue! Faciliter les démarches de management de la mobilité dans les entreprises du Nord-Pas de Calais

Plus en détail

Les stagiaires internationaux et votre entreprise. Un guide pour les employeurs avec des exemples performants tirés de la pratique

Les stagiaires internationaux et votre entreprise. Un guide pour les employeurs avec des exemples performants tirés de la pratique Les stagiaires internationaux et votre entreprise Un guide pour les employeurs avec des exemples performants tirés de la pratique Nous espérons que cette brochure vous aidera à tirer le meilleur parti

Plus en détail

CONCOURS NATIONAL DE ROBOTIQUE COLLABORATIVE REGLEMENT

CONCOURS NATIONAL DE ROBOTIQUE COLLABORATIVE REGLEMENT CONCOURS NATIONAL DE ROBOTIQUE COLLABORATIVE I. Contexte REGLEMENT La robotique collaborative constitue à la fois une évolution émergente majeure de la robotique industrielle et une extension des champs

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable *******************

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* STRATEGIE NATIONALE EN MATIERE D EDUCATION POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE **************************

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle

Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle Stages en documentation pendant l apprentissage d agent-e en information documentaire liste de contrôle De nombreux documentalistes se sont déjà interrogés sur la manière d organiser un stage en documentation

Plus en détail

PRÉAVIS N o 01/14 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N o 01/14 AU CONSEIL COMMUNAL COMMUNE DE SAINT-SULPICE MUNICIPALITÉ PRÉAVIS N o 01/14 AU CONSEIL COMMUNAL RÉPONSE DE LA MUNICIPALITÉ À LA MOTION LAURENT MOUVET ET CONSORTS : RÉALISATION D UNE INSTALLATION PHOTOVOLTAÏQUE SUR LES TOITS

Plus en détail