Enfouissement et récupération Bilan Christian Noël, dga

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enfouissement et récupération Bilan 2013. Christian Noël, dga"

Transcription

1 Enfouissement et récupération Bilan 2013 Christian Noël, dga

2 1. Présentation de la MRC 2. Chronologie de la prise en charge de la gestion des matières résiduelles 3. Tonnage des matières résiduelles enfouies en Déchetteries locales 5. Types de collecte de matières recyclables i. Collecte sélective porte à porte ii. iii. Appareils ménagers, meubles et textiles Peinture et contenants vides 2

3 iv. RDD, huiles usagées et piles v. Matériel informatique et électronique vi. Bois vii. Composteurs domestiques viii. Denrées alimentaires 6. Sommaire des tonnages récupérés et des coûts

4 1. Présentation de la MRC MRC de Bellechasse : 20 municipalités Milieu rural habitants La plus petite : 361 hab., la plus grosse : hab. Superficie : km 2 4

5 2. Chronologie de la prise en charge 1979 : Entente de délégation de compétence envers le Conseil de comté : Création de la MRC de Bellechasse : Ajout de 6 municipalités hors-territoire : Remplacement de l entente de 1980 par une nouvelle entente de délégation de compétence (Article 549 du C.M.) : Début de la collecte des déchets en régie interne : Début de la collecte sélective porte-à-porte : Déclaration de compétence sans droit de retrait en matière de gestion des eaux usées : Déclaration de compétence sans droit de retrait pour tout le domaine de la gestion des matières résiduelles pour l ensemble des 20 municipalités de la MRC et délégation de compétence de 6 municipalités horsterritoire : Entente de délégation de compétence avec 7 autres municipalités pour l enfouissement (Régie des Etchemins). 5

6 3. Tonnages de matières enfouies en 2013 LET situé à Armagh 33 municipalités, habitants t.m t.m. (V.I.A.) = t.m. moyenne de 514 Kg./habitant (moyenne Québec 746 Kg.) Secteur municipal : 284 Kg./habitant (moyenne Québec 302 Kg.) Secteur municipal et I.C.I.: 446 Kg./habitant (moyenne Québec 521 Kg.) Secteur C.R.D.: 68 Kg./habitant Coûts 2012 : $ Quotes-parts 2012 : $ 6

7 4. Déchetteries locales Afin de rendre possible la récupération et le recyclage des matières comme le bois, la peinture, les RDD, les huiles usagées, la MRC a exigé de chacune de ses 20 municipalités d aménager et d opérer une déchetterie locale sur son territoire. L objectif visé est d offrir à tous les Bellechassois des points de dépôt qui sont situés à proximité de leurs lieux de résidence, soit à une distance maximale de 10 kilomètres même en milieu rural. Pour obtenir un bon taux de participation des citoyens, il faut que les citoyens aient accès à des services qui sont près d eux. 7

8 5. Types de collecte de matières recyclables i. Collecte sélective porte-à-porte 8

9 Collecte sélective porte-à-porte Collecte effectuée en régie interne par les mêmes camions automatisés servant pour la collecte des déchets. 10 camions à chargement latéral, 3 à chargement frontal. 26 collectes par année. Avec des bacs de 240 litres ou de 360 litres de couleur bleue et des conteneurs métalliques de 2v 3 à 10v 3. Les matières sont acheminées au Centre de tri de la Société V.I.A. inc. situé à Lévis. Entente : Compensation versée de 15$/t.m Environ $ / année. 9

10 Collecte sélective porte-à-porte Comme mesure incitative, la tarification est basée selon le nombre d unités de bacs équivalentes servant à la collecte des matières résiduelles destinées à l enfouissement. Ainsi, il est financièrement avantageux de se doter de bacs ou de conteneurs pour la récupération et le recyclage afin de diminuer le nombre d unités faisant l objet d une facturation pour les matières qui sont destinées à l enfouissement. 10

11 Collecte sélective porte-à-porte 11

12 Collecte sélective porte-à-porte Statistiques 2013 : tonnes récupérées pour habitants, 102 kg/habitant (moyenne Québec 89 kg) tonnes récupérées en 1999, 59 kg/habitant Coûts nets de collecte et transport : $ incluant l amortissement ou 164,13 $/t.m. Pour 34,5 % des coûts totaux du service de collecte et de transport 12

13 5. Types de collecte de matières recyclables ii. Appareils ménagers, meubles et textiles 13

14 Appareils ménagers, meubles et textiles En 2000, la MRC de Bellechasse a parrainé la mise en place de Ressourcerie Bellechasse sur le territoire de la MRC. Les objectifs de cette corporation à but non lucratif sont les suivants : Favoriser la récupération et la mise en valeur des appareils ménagers, meubles et textiles; Favoriser la création et le maintien d emplois durables; Offrir des services d aide aux plus démunis par la mise en place de 3 comptoirs de vente (maintenant 2); Promouvoir la récupération et le recyclage. 14

15 Appareils ménagers, meubles et textiles En 2002, la MRC a signé une entente par laquelle elle s engage à verser à Ressourcerie Bellechasse 125 $ par tonne collectée à titre de dédommagement pour les coûts de collecte porte-à-porte assumés. Statistiques 2013 : 494 t.m. de meubles et électroménagers récupérés; 177 t.m. de textile récupéré. Aide financière versée : $ 15

16 5. Types de collecte de matières recyclables iii. Peinture et ses contenants vides 16

17 Peinture et ses contenants vides Signature d une entente avec Peintures récupérées du Québec inc. (Laurentide Re/sources) au mois d août Apports volontaires aux déchetteries locales. Coûts défrayés par la MRC. Tonnages récupérés: 2003 : 5,6 t.m : 20,51 t.m : 11,08 t.m : 24,69 t.m : 18,67 t.m : 26,62 t.m : 17,50 t.m : 25,12 t.m : 16,60 t.m : 28,44 t.m : 19,56 t.m. 17

18 Peintures et ses contenants vides Juillet 2006 octobre 2006: Participation à un projet pilote avec la FQM et Éco-Peinture concernant la collecte des contenants vides de peinture. Subvention : $. Objectif: Disposer des contenants vides de peinture de façon optimale. Comment? En faisant le tri directement aux déchetteries locales. Peintures récupérées n a pas à faire ce travail. Contenants avec de la peinture: Dans les bacs fournis par Peintures récupérées. Contenants sans peinture: Dans les roll-off fournis par les récupérateurs de métal. 18

19 5. Types de collecte de matières recyclables iv. RDD, huiles usagées et piles 19

20 RDD, huiles usagées et piles Signature d une entente avec Peintures récupérées du Québec inc. au mois d août Apports volontaires dans les déchetteries locales. Coûts défrayés par la MRC. Tonnages récupérés : 2004 : 13,12 t.m : 18,72 t.m : 14,44 t.m : 25,52 t.m : 18,40 t.m : 23,79 t.m : 19,50 t.m : 25,90 t.m : 19,23 t.m : 27,19 t.m. 20

21 Peintures, RDD, huiles usagées et piles Coûts 2004 : $. Coûts 2005 : $. Coûts 2006 : $. Coûts 2007 : $. Coûts 2008 : $. Coûts 2009 : $. Coûts 2010 : $. Coûts 2011 : $. Coûts 2012 : $. Coûts 2013 : $. 21

22 5. Types de collecte de matières recyclables v. Matériel informatique et électronique 22

23 23 Matériel informatique et électronique Conclusion d une entente tripartite MRC CFER de Bellechasse et Ressourcerie Bellechasse pour implanter un réseau de collecte intégré du matériel informatique pour les citoyens et les I.C.I. Depuis 2011, la collecte des matières électroniques a été ajoutée. 47,92 t.m. de matériel ont été récupérés en La collecte porte-à-porte se fait en même temps que les meubles et les électroménagers par Ressourcerie Bellechasse. Le matériel est acheminé au CFER qui valorise ce qui est utilisable et ce qui ne l est plus. La MRC a été finaliste au concours Les Phénix de l environnement, édition 2006 dans la catégorie Gestion des matières résiduelles.

24 5. Types de collecte de matières recyclables vi. Bois 24

25 Bois Depuis 2010, la MRC, en collaboration avec plusieurs municipalités, met à la disposition des citoyens des conteneurs servant à la récupération du bois. Statistiques: 2010 : 234 t.m. Coût : $ 2011 : 706 t.m. Coût : $ 2012 : 689 t.m. Coût : $ 2013 : 673 t.m. Coût : $ 25

26 5. Types de collecte de matières recyclables vii.composteurs domestiques 26

27 Composteurs domestiques En 1994, la MRC a instauré le programme de compostage domestique en organisant des sessions de formation pour la population en partenariat avec Nova Envirocom et en subventionnant une partie du coût des machines à terre qui sont achetées par les citoyens. Depuis plusieurs années, les machines à terre sont vendues au coût de 40 $ taxes incluses. La subvention accordée est de 13 $. Depuis 1994, environ machines à terre ont été achetées par les citoyens. 27

28 5. Types de collecte de matières recyclables viii. Denrées alimentaires 28

29 Denrées alimentaires En juin 2003, la MRC a accepté de s associer avec Les Frigos Pleins, organisme sans but lucratif qui a comme mission d aider à toute personne à répondre à ses besoins alimentaires et à s insérer socialement et économiquement. Nature de l aide : 125 $ versés à l organisme par tonne de denrées alimentaires récupérées dans les marchés d alimentation et transformées. Ces denrées n aboutissent donc pas au lieu d enfouissement. Tonnages récupérés et montants versés: 2006 : 13,7 t.m., une aide de $ 2010 : 7,3 t.m., une aide de 914 $ 2007 : 12,9 t.m., une aide de $ 2011 : 8,9 t.m., une aide de $ 2008 : 10,1 t.m., une aide de $ 2012 : 12,75 t.m., une aide de $ 2009 : 8,69 t.m., une aide de $ 2013 : 8,9 t.m., une aide de $ 29

30 6. Sommaire des tonnages récupérés et des coûts 2013 Matières Tonnages Coûts Collecte sélectives t.m $ Subvention ( $) Meubles, électro, textile 671 t.m $ Peinture, RDD 55,63 t.m $ Matériel inform. et élect t.m. 0 $ Bois 673 t.m $ Denrées es aliment. 8,9 t.m $ Métal (déchetteries)?? TOTAUX: 5 355,45 t.m $ $ / t.m. 30

Le service aux habitants

Le service aux habitants Le service aux habitants La collecte sélective des emballages ménagers a été lancée dans notre collectivité en 2003. 100% de la population de la collectivité est desservie par la collecte sélective : Quasi-totalité

Plus en détail

Caractérisation des matières résiduelles éliminées provenant du secteur résidentiel de la MRC de Memphrémagog

Caractérisation des matières résiduelles éliminées provenant du secteur résidentiel de la MRC de Memphrémagog Caractérisation des matières résiduelles éliminées provenant du secteur résidentiel de la MRC de Memphrémagog Monique Clément, B.Sc. DGE, Recycologue Document synthèse réalisé par la MRC de Memphrémagog

Plus en détail

Maison recyclée des Artisans du rebut global, Mont Arthabaska

Maison recyclée des Artisans du rebut global, Mont Arthabaska Une expérience réussie de valorisation des matières résiduelles Carline Ghazal, coordonnatrice du développement durable Service de l environnement, Ville de Victoriaville Webinaire 7 avril 2010 Maison

Plus en détail

Ces objectifs visent la récupération de :

Ces objectifs visent la récupération de : Projet de plan de gestion des matières résiduelles 2016-2020 Les enjeux sont importants. La Ville de Gatineau doit revoir son plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) pour les années 2016 à 2020

Plus en détail

DES MATIÈRES RÉSIDUELLES AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE

DES MATIÈRES RÉSIDUELLES AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE DES MATIÈRES RÉSIDUELLES AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE Plan de la présentation Mise en contexte de la Ville de Victoriaville ; Gestion des matières résiduelles ; Des projets des résultats ; Des

Plus en détail

Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie

Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie Les objectifs d ici 2015 : Ramener à 700 kg par habitant la quantité de matières résiduelles éliminées

Plus en détail

Le recyclage des emballages au Luxembourg

Le recyclage des emballages au Luxembourg Le recyclage des emballages au Luxembourg Sommaire La responsabilité des producteurs page 4 VALORLUX, organisme agréé page 6 Le Point Vert page 9 La prévention des déchets d emballages page 10 La responsabilité

Plus en détail

Présentation des nouveaux véhicules de collecte et point sur le nouveau service, deux mois après son lancement

Présentation des nouveaux véhicules de collecte et point sur le nouveau service, deux mois après son lancement Dossier de presse 4 décembre 2015 Présentation des nouveaux véhicules de collecte et point sur le nouveau service, deux mois après son lancement www.agglo-limoges.fr Contact presse - Hélène VALLEIX Communauté

Plus en détail

2006.2007 Rapport annuel sur les déchets solides

2006.2007 Rapport annuel sur les déchets solides les déchets solides Contenu Services de déchets solides... 1 Services de collecte... 1 Services de réacheminement... 1 Services d élimination des déchets... 1 Programme Nettoyons le Grand Sudbury et services

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

BILAN 2014 GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES

BILAN 2014 GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES BILAN GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES LE BILAN EN BREF BILAN GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES 1 Ramener POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES OBJECTIFS À ATTEINDRE D ICI LA FIN DE 2015

Plus en détail

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de ses 18 communes membres. Collecte des déchets ménagers

Plus en détail

EFFORT COLLECTIF À LA MRC DE JOLIETTE

EFFORT COLLECTIF À LA MRC DE JOLIETTE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate EFFORT COLLECTIF À LA MRC DE JOLIETTE AFIN DE RÉDUIRE NOS DÉCHETS RÉAMÉNAGEMENT COMPLET DES COLLECTES DES MATIÈRES RÉSIDUELLES PAR LA MRC DE JOLIETTE EN 2016

Plus en détail

INFOS PRATIQUES. www.metropole-rouen-normandie.fr. duclair PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS

INFOS PRATIQUES. www.metropole-rouen-normandie.fr. duclair PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS INFOS PRATIQUES déchets PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS 205 duclair www.metropole-rouen-normandie.fr édito Chère Madame, cher Monsieur, En matière de gestion des déchets, la Métropole Rouen Normandie

Plus en détail

SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020. des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut

SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020. des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020 des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut UNE DÉMARCHE DE CONCERTATION POUR RÉDUIRE L ENFOUISSEMENT

Plus en détail

CONCERNANT LA COLLECTE DES MATIÈRES RECYCLABLES. CONSIDÉRANT QUE la Ville d Amos s est engagée à implanter le recyclage;

CONCERNANT LA COLLECTE DES MATIÈRES RECYCLABLES. CONSIDÉRANT QUE la Ville d Amos s est engagée à implanter le recyclage; PROVINCE DE QUÉBEC VILLE D AMOS RÈGLEMENT N o VA-460 CONCERNANT LA COLLECTE DES MATIÈRES RECYCLABLES CONSIDÉRANT QUE la Ville d Amos s est engagée à implanter le recyclage; CONSIDÉRANT QU avis de motion

Plus en détail

Les sources d'information utilisées pour dresser le portrait des quantités générées par le secteur municipal sont les suivantes :

Les sources d'information utilisées pour dresser le portrait des quantités générées par le secteur municipal sont les suivantes : . MÉTHODES D'ÉVALUATION DES QUANTITÉS DE MATIÈRES RÉSIDUELLES PRODUITES Les sources d'information utilisées pour dresser le portrait des quantités générées par le secteur municipal sont les suivantes :

Plus en détail

Loi sur l économie sociale

Loi sur l économie sociale PREMIÈrE SESSION QUARANTIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 27 Loi sur l économie sociale Présentation Présenté par M. Sylvain Gaudreault Ministre des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation

Plus en détail

Actions Bien livrable Échéance Responsable

Actions Bien livrable Échéance Responsable Stratégie 1 : Respecter la hiérarchie des 3RV-E 1. Afin que la Loi sur la qualité de l environnement (LQE) soit claire en ce qui concerne la priorité accordée aux activités de gestion des matières résiduelles

Plus en détail

Les centres de valorisation des matières organiques Un projet novateur pour une ville toujours plus verte

Les centres de valorisation des matières organiques Un projet novateur pour une ville toujours plus verte Les centres de valorisation des matières organiques Un projet novateur pour une ville toujours plus verte Présentation - Secteur ouest de l agglomération par la Ville de Québec Juin 2011 1 Description

Plus en détail

Déchetterie intercommunale

Déchetterie intercommunale Décembre 2008 Déchetterie intercommunale DOSSIER de Presse Contacts presse : Service Environnement - déchets de la CCCL Ellin HALBEHER Tél : 0594289050 / 0694200101 Sandrine SUMET Tél 0594286778 1 Table

Plus en détail

Capsule «Les déchets encombrants»

Capsule «Les déchets encombrants» Capsule «Les déchets encombrants» Vous sentez-vous encombrés par vos vieux objets périmés ou brisés? Les jeter aux ordures n est pas la solution. Appareils électriques, électroniques et mobilier de maison

Plus en détail

Commune de Corcelles-les-Monts. Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts

Commune de Corcelles-les-Monts. Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D'ELIMINATION DES DECHETS MENAGERS ANNEE 2010 Commune de Corcelles-les-Monts Mairie - Rue Eiffel 21160 Corcelles-les-Monts Téléphone : 03 80 42

Plus en détail

Guide des déchets ménagers

Guide des déchets ménagers Guide des déchets ménagers Guide des déchets ménagers Chaque habitant du Grand Lyon se débarrasse d'un peu plus d'1,2 kg de déchets par jour. Au total cela représente plus de 500 000 tonnes de déchets

Plus en détail

Centre. Formation. Acteurs. Locaux. Ouagadougou. Ouagadougou du 21 au 25 Février 2010

Centre. Formation. Acteurs. Locaux. Ouagadougou. Ouagadougou du 21 au 25 Février 2010 Centre Formation Acteurs Locaux Modèles de coopération publique - privée pour la gestion des déchets urbains --- Martin Yelkouni Université Senghor d Alexandrie Louis-Edouard Pouget Grand Lyon Ouagadougou

Plus en détail

Le SIRTOM de la Région de Brive. page 3. Les ordures ménagères... page 7. Modes de collecte...page 7. La collecte sélective...

Le SIRTOM de la Région de Brive. page 3. Les ordures ménagères... page 7. Modes de collecte...page 7. La collecte sélective... RAPPORT ANNUEL 2014 SOMMAIRE Le SIRTOM de la Région de Brive. page 3 Territoire, missions...page 3 Les collectivités membres...page 4 Bilan financier global...page 5 Coût moyen par habitant...page 5 Bilan

Plus en détail

RÈGLEMENT N o 2011-382

RÈGLEMENT N o 2011-382 Canada Province de Québec M.R.C. Lac St-Jean-Est Municipalité de L Ascension de Notre-Seigneur RÈGLEMENT N o 2011-382 Ayant pour objet d adopter le budget de la Municipalité de L Ascension de Notre- Seigneur

Plus en détail

La redevance Incitative.

La redevance Incitative. La redevance Incitative. La Communauté de Communes «Le Tonnerrois en Bourgogne» (CCTB) met en place sur les 52 communes du territoire un nouveau système de facturation pour les Déchets Ménagers : LA REDEVANCE

Plus en détail

ELÉMENTS DE PRÉSENTATION

ELÉMENTS DE PRÉSENTATION Gestion optimisée du service de collecte grâce à l informatique embarquée Carole RENAUD GOUD ELÉMENTS DE PRÉSENTATION Eléments de présentation : Avant SYCODEC Plaine et Montagne Rémoises 64 communes, territoire

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013. Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le..

RAPPORT ANNUEL 2013. Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le.. RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le..

Plus en détail

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES 4 RIVIÈRES CHARLES GAUTHIER - PRÉSIDENT

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES 4 RIVIÈRES CHARLES GAUTHIER - PRÉSIDENT COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DES 4 RIVIÈRES CHARLES GAUTHIER - PRÉSIDENT Nous remercions vivement les collectivités qui ont témoignées à cette journée. Un colloque écoresponsable, c est possible mais pas sans

Plus en détail

Étude régionale sur la valorisation des déchets ultimes de la région administrative de l Outaouais. Rencontre du 11 décembre

Étude régionale sur la valorisation des déchets ultimes de la région administrative de l Outaouais. Rencontre du 11 décembre Étude régionale sur la valorisation des déchets ultimes de la région administrative de l Outaouais Rencontre du 11 décembre Plan de la présentation Mise en contexte Encadrement législatif Bilan de gestion

Plus en détail

Programme Performance des ICI en gestion des matières résiduelles. Direction Opérations RECYC-QUÉBEC

Programme Performance des ICI en gestion des matières résiduelles. Direction Opérations RECYC-QUÉBEC Programme Performance des ICI en gestion des matières résiduelles Direction Opérations RECYC-QUÉBEC Objectifs : 1. Soutenir les ICI dans la gestion des matières résiduelles, en rendant plus accessibles

Plus en détail

Concept de gestion des déchets

Concept de gestion des déchets COMMUNE MUNICIPALE D EVILARD/MACOLIN Concept de gestion des déchets Commune municipale d Evilard/Macolin Route Principale 37 CH-2533 Evilard Travaux publics/voirie www.evilard.ch 1 Résumé Le but de ce

Plus en détail

Loi sur l économie sociale

Loi sur l économie sociale PREMIÈrE SESSION QUARANTIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 27 (2013, chapitre 22) Loi sur l économie sociale Présenté le 19 mars 2013 Principe adopté le 6 juin 2013 Adopté le 10 octobre 2013 Sanctionné

Plus en détail

MRC de Témiscamingue POLITIQUE LORS D ÉVÉNEMENTS PUBLICS

MRC de Témiscamingue POLITIQUE LORS D ÉVÉNEMENTS PUBLICS MRC de Témiscamingue POLITIQUE LORS D ÉVÉNEMENTS PUBLICS OBJECTIFS DE LA POLITIQUE Objec fs généraux La Poli que de ges on des ma ères résiduelles lors d événements publics définit les principes de base

Plus en détail

ONDE- ENTS = = ÊTRE UN LEVIER DE LA MISE EN VALEUR DES MATIÈRES RÉSIDUEL LES AU PROFIT DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL.

ONDE- ENTS = = ÊTRE UN LEVIER DE LA MISE EN VALEUR DES MATIÈRES RÉSIDUEL LES AU PROFIT DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL. ONDE- ENTS MISSION PRENDRE EN CHARGE LA GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES GÉNÉRÉES PAR LA POPULATION TOUT EN ACCOMPAGNANT LES ACTEURS DANS UNE PERSPECTIVE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE. VISION ÊTRE UN LEVIER

Plus en détail

Expérimentation de l extension des consignes de tri des emballages ménagers en plastique

Expérimentation de l extension des consignes de tri des emballages ménagers en plastique DOSSIER DE PRESSE Expérimentation de l extension des consignes de tri des emballages ménagers en plastique Contact presse Corine BUSSON BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR AMÉLIORER LES MILIEUX DE VIE (2015-2016)

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR AMÉLIORER LES MILIEUX DE VIE (2015-2016) POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR AMÉLIORER LES MILIEUX DE VIE (2015-2016) Le 20 octobre 2015 INTRODUCTION Tel qu indiqué dans l entente relative au Fonds de développement des territoires

Plus en détail

Questionnaire sur la Gestion des matières résiduelles dans les industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC de Lotbinière

Questionnaire sur la Gestion des matières résiduelles dans les industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC de Lotbinière Questionnaire sur la Gestion des matières résiduelles dans les industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC de Lotbinière Modification si besoin Nom établissement : Nom responsable : Téléphone

Plus en détail

Solutions de gestion pour l environnement

Solutions de gestion pour l environnement Solutions de gestion pour l environnement Gamme complète de logiciels et de services d intégration Les Logiciels Maximum et l environnement Les Logiciels Maximum fournissent des logiciels et des services

Plus en détail

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Le plan doit être introduit en langue française ou néerlandaise. Les données sont reprises

Plus en détail

mission 2014-10-24 Les matières organiques: État de situation, arguments économiqueset sources de financement mission

mission 2014-10-24 Les matières organiques: État de situation, arguments économiqueset sources de financement mission Les matières organiques: État de situation, arguments économiqueset sources de financement Sophie Taillefer Agente de développement industriel 11 septembre 2014 mission au cœur de l action pour une gestion

Plus en détail

Politique concernant le financement des ouvrages pour la réfection et l entretien des chemins forestiers du domaine de l État.

Politique concernant le financement des ouvrages pour la réfection et l entretien des chemins forestiers du domaine de l État. Politique concernant le financement des ouvrages pour la réfection et l entretien des chemins forestiers du domaine de l État. Territoire non organisé de la Municipalité régionale de comté de Pontiac TNO

Plus en détail

d eau TRI énergie Alimentation déplacements responsable des déchets Consommation d Consommation les fiches pratiques du développement durable

d eau TRI énergie Alimentation déplacements responsable des déchets Consommation d Consommation les fiches pratiques du développement durable les fiches pratiques du développement durable Petites infos et bons conseils pour mieux consommer et mieux vivre ensemble Consommation d eau Consommation d énergie Alimentation responsable déplacements

Plus en détail

EXTRAIT du procès-verbal de la séance ordinaire du conseil d agglomération des Îles-de-la-Madeleine tenue le 10 mars 2015, à la mairie

EXTRAIT du procès-verbal de la séance ordinaire du conseil d agglomération des Îles-de-la-Madeleine tenue le 10 mars 2015, à la mairie Direction du greffe EXTRAIT du procès-verbal de la séance ordinaire du conseil d agglomération des Îles-de-la-Madeleine tenue le 10 mars 2015, à la mairie RÈGLEMENT NUMERO A-2015-02 d imposition décrétant

Plus en détail

REGLEMENT NUMÉRO 113

REGLEMENT NUMÉRO 113 VILLE DE SAINT-CÉSAIRE MRC DE ROUVILLE PROVINCE DE QUÉBEC REGLEMENT NUMÉRO 113 RÈGLEMENT DÉCRÉTANT UN PROGRAMME DE CRÉDIT DE TAXES FONCIÈRES DANS LE BUT DE PROMOUVOIR LA CONSTRUCTION RÉSIDENTIELLE DANS

Plus en détail

Commentaires concernant le document de consultation du Ministère des Finances portant sur la réforme du droit des associations personnalisées

Commentaires concernant le document de consultation du Ministère des Finances portant sur la réforme du droit des associations personnalisées Février 2009 Commentaires concernant le document de consultation du Ministère des Finances portant sur la réforme du droit des associations personnalisées Le Regroupement des offices d habitation Le regroupement

Plus en détail

REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE POUR L ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES

REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE POUR L ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE POUR L ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES Approuvé par délibération du 17 décembre 2012 1 Table des matières Redevance incitative d enlèvement des ordures

Plus en détail

Plan de gestion des matières résiduelles de la Communauté métropolitaine de Québec Rive-Nord

Plan de gestion des matières résiduelles de la Communauté métropolitaine de Québec Rive-Nord Plan de gestion des matières résiduelles de la Communauté métropolitaine de Québec Rive-Nord 2 Communauté métropolitaine de Québec Rive-Nord SOMMAIRE Le contexte et les objectifs La Communauté métropolitaine

Plus en détail

Trier préserve l environnement et crée de l emploi

Trier préserve l environnement et crée de l emploi Proposition d articles (3 ème trimestre 2011) Trier préserve l environnement et crée de l emploi Chaque jour, grâce au tri et au recyclage des emballages ménagers, nous participons à la protection de l

Plus en détail

Valorisation des matières résiduelles pour les immeubles multirésidentiels Mise en place des éléments de base

Valorisation des matières résiduelles pour les immeubles multirésidentiels Mise en place des éléments de base Valorisation des matières résiduelles pour les immeubles multirésidentiels Mise en place des éléments de base Population de la Ville de Markham 315 588 Maisons unifamiliales 91 684 Immeubles multi-résidentiels

Plus en détail

Prix Innovation 2015. Congrès des milieux documentaires

Prix Innovation 2015. Congrès des milieux documentaires Prix Innovation 2015 Congrès des milieux documentaires Quand je veux où je veux est la nouvelle image de marque conçue pour mettre en valeur le haut niveau de qualité des bibliothèques membres du Réseau

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-CYRILLE-DE-WENDOVER

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-CYRILLE-DE-WENDOVER PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-CYRILLE-DE-WENDOVER RÈGLEMENT # 368 concernant la vidange des fosses septiques des résidences isolées du territoire de la municipalité 74.03.09 Règlement portant

Plus en détail

La collecte des papiers de bureau

La collecte des papiers de bureau Développement durable La collecte des papiers de bureau 1 LE SIVOM DU BAS-BUGEY Compétences La collecte des ordures ménagères La collecte sélective 3 déchetteries : Belley, Culoz et Virieu le Grand Quai

Plus en détail

Table des matières. Résumé... 2 Introduction... 2 Objectif... 2 Méthodologie... 3 Résultats... 5 Conclusion... 7

Table des matières. Résumé... 2 Introduction... 2 Objectif... 2 Méthodologie... 3 Résultats... 5 Conclusion... 7 Xerox ColorQube 9201/9202/9203 Livre blanc Evaluation du cycle de vie d un système multifonction par rapport à un système multifonction laser couleur Investissement énergétique sur toute la durée de vie

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES 1 CADRE GÉNÉRAL 1.1 Politique NOTRE RÔLE SOCIAL Centre visuel s est doté d une politique. Elle prévoit spécifiquement que Centre visuel doit contribuer au dynamisme

Plus en détail

Rapport de caractérisation des matières résiduelles

Rapport de caractérisation des matières résiduelles 1 CSSS Cléophas-Claveau CLSC du Fjord (La Baie) des matières résiduelles Chargée de projets : Carine Blenny 397, rue Racine Est, C.P. 816, Chicoutimi (Qc) G7H 5E8 Téléphone: 418.545.9245 Télécopieur: 418.545.6767

Plus en détail

Consultation publique. Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal. Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc.

Consultation publique. Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal. Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc. Consultation publique Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc. Rédigé par Fernanda Medina Révisé par Frédéric Bouchard Ing.

Plus en détail

EXTRAIT du procès-verbal de la séance ordinaire du conseil d agglomération des Îles-de-la-Madeleine tenue le 11 mars 2014, à la mairie

EXTRAIT du procès-verbal de la séance ordinaire du conseil d agglomération des Îles-de-la-Madeleine tenue le 11 mars 2014, à la mairie Direction du greffe EXTRAIT du procès-verbal de la séance ordinaire du conseil d agglomération des Îles-de-la-Madeleine tenue le mars 204, à la mairie RÈGLEMENT NUMERO A-204-0 d imposition décrétant les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Participez au mouvement! Service de Presse EcoTLC :

DOSSIER DE PRESSE. Participez au mouvement! Service de Presse EcoTLC : DOSSIER DE PRESSE Eco TLC met en ligne la première carte de France des points d apport de Textiles, Linge de maison et Chaussures (TLC) usagés sur le site : www.ecotlc.fr Participez au mouvement! Service

Plus en détail

Séminaire déchets du 2 octobre 2014 Le service public d élimination des déchets ménagers et assimilés sur l Agglomération Côte Basque - Adour

Séminaire déchets du 2 octobre 2014 Le service public d élimination des déchets ménagers et assimilés sur l Agglomération Côte Basque - Adour Séminaire déchets du 2 octobre 2014 Le service public d élimination des déchets ménagers et assimilés sur l Agglomération Côte Basque - Adour Séminaire déchets du 2 octobre 2014 1 L Agglomération et le

Plus en détail

R È G L E M E N T 2 0 0 9-7

R È G L E M E N T 2 0 0 9-7 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC M.R.C. DE KAMOURASKA MUNICIPALITÉ DE RIVIÈRE-OUELLE R È G L E M E N T 2 0 0 9-7 RÈGLEMENT ÉTABLISSANT UN PROGRAMME D AIDE SOUS FORME DE CRÉDIT DE TAXE FONCIÈRE POUR LE SECTEUR

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO L-11497. Adopté le 22 décembre 2008

RÈGLEMENT NUMÉRO L-11497. Adopté le 22 décembre 2008 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAVAL MISE EN GARDE : Cette codification a été préparée uniquement pour la commodité du lecteur et n a aucune valeur officielle. Aucune garantie n est offerte quant à l exactitude

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MINGAN VILLE DE PORT-CARTIER

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MINGAN VILLE DE PORT-CARTIER CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MINGAN VILLE DE PORT-CARTIER PROCÈS-VERBAL de la séance extraordinaire du conseil municipal de la VILLE DE PORT-CARTIER, tenue le 17 juin 2014, à 8 h 05, au 40, avenue

Plus en détail

Les citoyens des municipalités entourant les grandes villes sont très peu informés sur ce qui se passe dans leur région par les radios de Québec.

Les citoyens des municipalités entourant les grandes villes sont très peu informés sur ce qui se passe dans leur région par les radios de Québec. Les journaux régionaux ne parlent pas beaucoup de ce qui se passe dans les villages sauf lors d un événement majeur. Il est difficile pour les citoyens de savoir ce qui se passe chez eux. Plusieurs familles

Plus en détail

LISTE DES TARIFS 2015

LISTE DES TARIFS 2015 ANNEXE 1 A LA DECISION DU 9 mars 2015 LISTE DES TARIFS 2015 1) DÉCHÈTERIE ET CENTRE DE TRAITEMENT VILLECHIEN 1.1) COMPOST - imputation 7078 (TVA 10%) Tarif 2014 Proposition tarif 2015 Compost en sac de

Plus en détail

Ce règlement sur les taxes et compensations pour l année 2010 est une continuité du budget adopté par le Conseil.

Ce règlement sur les taxes et compensations pour l année 2010 est une continuité du budget adopté par le Conseil. PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SHAWINIGAN Règlement SH-290 Règlement sur les taxes et compensations pour l année 2010 Note explicative Ce règlement sur les taxes et compensations pour l année 2010 est une

Plus en détail

DONNER VIE À VOS PROJETS

DONNER VIE À VOS PROJETS POLITIQUE DONNER VIE À VOS PROJETS ÉNONCÉ D ENGAGEMENT Le programme de dons et commandites mis en place à la Caisse Desjardins du Plateau-Mont-Royal fait partie des moyens dont elle dispose pour maintenir

Plus en détail

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1).

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1). Points de Points de Que faire de ma vieille télé? De mon sèche-cheveux cassé? De mon MP3 sans intérêt? Démodés ou hors d usage, électriques et électroniques peuvent être réutilisés ou recyclés à condition

Plus en détail

Foire aux questions de la filière REP Textiles. Les questions

Foire aux questions de la filière REP Textiles. Les questions Foire aux questions de la filière REP Textiles Les questions Que fait Eco TLC, l éco-organisme du textile, du linge et de la chaussure, pour inciter les entreprises à écoconcevoir leurs produits? Conformément

Plus en détail

Étude sur l implantation d écocentres dans les MRC de La Côte-de-Beaupré, de La Jacques-Cartier et de L Île-d Orléans

Étude sur l implantation d écocentres dans les MRC de La Côte-de-Beaupré, de La Jacques-Cartier et de L Île-d Orléans Rapport final dans les MRC de La Côte-de-Beaupré, de La Jacques-Cartier et de L Île-d Orléans Juin 2006 experts-conseils 4700, BOUL. WILFRID-HAMEL, QUÉBEC (QUÉBEC) CANADA Rapport final - 05-14461 dans

Plus en détail

Rapport de caractérisation des matières résiduelles

Rapport de caractérisation des matières résiduelles 1 CSSS Cléophas-Claveau Centre d hébergement de Bagotville (La Baie) des matières résiduelles Chargée de projets : Carine Blenny 397, rue Racine Est, C.P. 816, Chicoutimi (Qc) G7H 5E8 Téléphone: 418.545.9245

Plus en détail

Projet de Politique québécoise de gestion des matières résiduelles

Projet de Politique québécoise de gestion des matières résiduelles Projet de Politique québécoise de gestion des matières résiduelles Voici des extraits de contenu du Projet de Politique de gestion des matières résiduelles et du plan d action 2010-2015 qui concerne Éco

Plus en détail

SAINTE-JUSTINE POUR LA VIE!

SAINTE-JUSTINE POUR LA VIE! SAINTE-JUSTINE POUR LA VIE! PROGRAMME DE REVITALISATION DOMICILIAIRE UNE AIDE FINANCIÈRE POUVANT ATTEINDRE 9 500$ EST OFFERTE POUR LA CONSTRUCTION DE VOTRE RÉSIDENCE EN QUOI CONSISTE CE NOUVEAU PROGRAMME?

Plus en détail

Communauté de Communes

Communauté de Communes Communauté de Communes de la Vallée de la Bièvre REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE Le présent règlement a été adopté par délibération du conseil communautaire de la Communauté de Communes

Plus en détail

SUIVI DES ACTIVITÉS PROMOTIONNELLES

SUIVI DES ACTIVITÉS PROMOTIONNELLES SUIVI DES ACTIVITÉS PROMOTIONNELLES Page de . CONTEXTE Conformément à l engagement pris dans le cadre du dossier R--0, le Distributeur a informé la Régie le octobre 0 de son intention de procéder à un

Plus en détail

Proposition de rééchelonnement de la dette de la République du Soudan Note pour les représentants au Conseil d administration

Proposition de rééchelonnement de la dette de la République du Soudan Note pour les représentants au Conseil d administration septembre Tableau Montant de la dette à rembourser: valeurs nominales actuelles et prévues (Montants en DTS) Date (actuel/prévu) 31 décembre 2011 Montant du principal (P) dû pour la période de facturation

Plus en détail

PROCÉDURE DE RÉCUPÉRATION DE PRODUITS ÉLECTRONIQUES

PROCÉDURE DE RÉCUPÉRATION DE PRODUITS ÉLECTRONIQUES PROCÉDURE DE RÉCUPÉRATION DE PRODUITS ÉLECTRONIQUES Responsable de l application : Direction des ressources informationnelles (DRI) Approuvé par : Destinataires : Tous les générateurs de produits électroniques

Plus en détail

Les événements éco-responsables l expérience de Desjardins

Les événements éco-responsables l expérience de Desjardins Les événements éco-responsables l expérience de Desjardins Déjeuner-causerie sur les évènements éco-responsable/compensation carbone Mercredi 12 septembre 2007 Natacha Liébart Éco-conseillère diplomée

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION CADRE DE RÉFÉRENCE APPROBATION RÉVISION RESPONSABLE 29-CC-011010 166-CC-15-06-10 RESSOURCES FINANCIÈRES

RECUEIL DE GESTION CADRE DE RÉFÉRENCE APPROBATION RÉVISION RESPONSABLE 29-CC-011010 166-CC-15-06-10 RESSOURCES FINANCIÈRES RECUEIL DE GESTION RÈGLEMENT TITRE POLITIQUE PROCÉDURE POLITIQUE DE FRAIS DE SÉJOUR ET DE DÉPLACEMENT CADRE DE RÉFÉRENCE APPROBATION RÉVISION RESPONSABLE 29-CC-011010 166-CC-15-06-10 RESSOURCES FINANCIÈRES

Plus en détail

Les affaires et le droit

Les affaires et le droit Les affaires et le droit Chapitre 9 Le louage Me Micheline Montreuil 1 1 Contenu Le louage Le contrat de location de meuble Le bail de logement Le bail commercial 2 Objectifs Après la lecture du chapitre,

Plus en détail

un excédent des produits sur les charges (solde de fonds net); une subvention ou une contribution spécialement affectée à cette fin.

un excédent des produits sur les charges (solde de fonds net); une subvention ou une contribution spécialement affectée à cette fin. 2.3.3 L avoir investi en immobilisations L avoir investi en immobilisations correspond à des actifs nets qui ne peuvent servir à d'autres fins, puisqu'ils ont été investis dans des immobilisations. Selon

Plus en détail

économique et social.

économique et social. RAPPORT ANNUEL 2012 Le tri sélectif des ordures ménagères est une question importante pour notre environnement, mais aussi sur le plan LE MOT DU PRÉSIDENT économique et social. Les ordures ménagères sont

Plus en détail

Guide sur le service DÉCHETS MÉNAGERS. Déchets triés Coûts maîtrisés

Guide sur le service DÉCHETS MÉNAGERS. Déchets triés Coûts maîtrisés Guide sur le service DÉCHETS MÉNAGERS Déchets triés Coûts maîtrisés La redevance incitative, qu est-ce que c est? C est un système de facturation qui prend en compte la collecte et le traitement de tous

Plus en détail

3.1 La carte d achat sera émise par une institution financière retenue par le Conseil scolaire au nom de la personne autorisée et du Conseil.

3.1 La carte d achat sera émise par une institution financière retenue par le Conseil scolaire au nom de la personne autorisée et du Conseil. Procédure administrative : Cartes d achat Numéro : PA 4.006 Catégorie : Affaires et finances Pages : 8 Approuvée : le 19 mars 2007 Modifiée : le 1 er octobre 2012 1. Objet et portée La présente procédure

Plus en détail

Un village d aujourd hui à son image!

Un village d aujourd hui à son image! Un village d aujourd hui à son image! Politique de location des salles de la municipalité de Sainte-Anne-des-Lacs Adoptée le 9 octobre 2007, résolution 2375-10-07 Mise à jour #1, 14 septembre 2009, résolution

Plus en détail

WESTERN CLIMATE INITIATIVE, INC. (WCI, INC.) POLITIQUE EN MATIÈRE DE GESTION DE FONDS

WESTERN CLIMATE INITIATIVE, INC. (WCI, INC.) POLITIQUE EN MATIÈRE DE GESTION DE FONDS WESTERN CLIMATE INITIATIVE, INC. (WCI, INC.) POLITIQUE EN MATIÈRE DE GESTION DE FONDS Adoptée le 30 octobre 2012 Table des matières 1. But... 1 2. Définition des responsabilités... 1 3. Objectifs... 2

Plus en détail

Le taux d activité mesure l assiduité de l élève depuis son inscription jusqu au terme de sa formation.

Le taux d activité mesure l assiduité de l élève depuis son inscription jusqu au terme de sa formation. PARTIE I : ENSEIGNEMENT À DISTANCE Considérations générales L'enseignement à distance (EAD), "cours par correspondance", est né en 1959. Ses visées étaient une démocratisation des études et l'éducation

Plus en détail

GUIDE DE REDRESSEMENT

GUIDE DE REDRESSEMENT GUIDE DE REDRESSEMENT BASCULEMENT AUX NORMES COMPTABLES CANADIENNES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) LIÉS PAR UNE CONVENTION AVEC LA SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT (SCHL)

Plus en détail

MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR)

MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR) MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR) MÉMOIRE DÉPOSÉ À LA CONSULTATION DE LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL 1 MÉMOIRE DE LA VILLE

Plus en détail

Programme de reconnaissance ICI ON RECYCLE!

Programme de reconnaissance ICI ON RECYCLE! Programme de reconnaissance ICI ON RECYCLE! Marie-Ève Chaume Responsable du dossier des Matières résiduelles Conseil régional de l environnement de Montréal mechaume@cremtl.qc.ca 514-842-2890 poste 224

Plus en détail

SIEEOM Grisolles-Verdun

SIEEOM Grisolles-Verdun SIEEOM Grisolles-Verdun Actions visant la réduction des déchets Intervenante : Elodie Botti Présentation du SIEEOM Grisolles-Verdun Le syndicat regroupe 16 communes soit 20 968 habitants (population INSEE

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-SÉVERIN MRC DE MÉKINAC

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-SÉVERIN MRC DE MÉKINAC PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-SÉVERIN MRC DE MÉKINAC RÈGLEMENT NUMÉRO 2007-619 PROGRAMME DE REVITALISATION, D AIDE AUX JEUNES FAMILLES ET D AIDE AUX ENTREPRISES CONSIDÉRANT qu il y a lieu de

Plus en détail

Les modes de gestion pour lesquels différentes alternatives ont été étudiées selon un processus d évaluation comparative, sont les suivants :

Les modes de gestion pour lesquels différentes alternatives ont été étudiées selon un processus d évaluation comparative, sont les suivants : 5-1 5 MODES DE GESTION ET MESURES DU PGMR Ce chapitre constitue le cœur du PGMR. Les modes de gestion pour lesquels différentes alternatives ont été étudiées selon un processus d évaluation comparative,

Plus en détail

CRITÈRES ET FORMULAIRE D INSCRIPTION. Bourse d études 2015 REMIS PAR LE 3R MCDQ

CRITÈRES ET FORMULAIRE D INSCRIPTION. Bourse d études 2015 REMIS PAR LE 3R MCDQ CRITÈRES ET FORMULAIRE D INSCRIPTION Bourse d études 2015 REMIS PAR LE 3R MCDQ Date limite : Vendredi 30 janvier 2015 Présentation du 3R MCDQ Depuis maintenant 17 ans, le Regroupement des Récupérateurs

Plus en détail

RÉGIE INTERMUNICIPALE DES TROIS-LACS

RÉGIE INTERMUNICIPALE DES TROIS-LACS Procès-verbal de la séance extraordinaire de la régie intermunicipale des Trois-Lacs tenue le 13 Juin 2011, à 13h 30, au 100 place de la Mairie, St-Faustin-Lac-Carré. Sont présents : Monsieur Pierre Poirier

Plus en détail

Si le compte est bon...

Si le compte est bon... la gestion des déchets ménagers: Si le compte est bon... 577 Chaque français produit en moyenne de déchets par an d ordures ménagères résiduelles de verre de recyclables de biodéchets & déchets verts d

Plus en détail

Comité régional en transport collectif de la Mauricie

Comité régional en transport collectif de la Mauricie Comité régional en transport collectif de la Mauricie La première génération En février 2002, le comité de coordination du Consortium en développement social de la Mauricie a tenu une rencontre régionale

Plus en détail

NOTICE D INTERVENTIONS

NOTICE D INTERVENTIONS NOTICE D INTERVENTIONS OBJET : ANIMATION SUR LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE A DESTINATION DES ENFANTS DE PLUS DE 10 ANS ET DU GRAND PUBLIC DU SUD GIRONDE CONTEXTE ENJEUX ET OBJECTIFS Contexte L USSGETOM, Union

Plus en détail