Betty SANTONNAT Directrice du Développement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Betty SANTONNAT Directrice du Développement"

Transcription

1 Betty SANTONNAT Directrice du Développement

2 Chiffres clés du marché des cosmétiques naturels et Bio Résultats de l'étude de notoriété é du label BIO menée par IPSOS

3 COSMEBIO: Qui sommes nous? Association professionnelle française de cosmétique écologique et biologique, à but non lucratif Numéro 1 au niveau européen. Créée en 2002 par une dizaine de laboratoires pionniers, avec la volonté de défendre et véhiculer les valeurs des cosmétiques BIO Fédère l ensemble des acteurs de la filière: Fournisseurs d ingrédients, Laboratoires cosmétiques, Sous traitants, Distributeurs Organisme de formation professionnelle depuis 2011 Plus de 380 entreprises adhérentes en France et à létranger l étranger

4 Les éléments fondateurs COSMEBIO est : A l origine de la Charte «Cosmétique Ecologique et Biologique» Définir les principes fondamentaux et les règles pour les fabricants qui souhaitent sengager s engager dans cette démarche. Créateur et titulaire du Label Garantir aux consommateurs, la nature et la qualité des produits labélisés Certification par Ecocert Greenlife et Bureau Veritas

5 COSMEBIO, acteur de l harmonisation européenne des référentiels COSMEBIO est co-fondateur de COSMOS-standard, référentiel européen des cosmétiques naturels et biologiques lancé en 2011.

6 Marché des cosmétiques naturels et biologiques 2011 Au niveau mondial Le marché représente (2011) 9.1 milliards de dollars Croissance 8 % Part du marché global des cosmétiques 3% Au niveau européen Source : Organic Monitor Le marché représente (2011) 3 milliards de dollars Part du marché global des cosmétiques 3 % Part du marché mondial 33 % Produits certifiés 60% De 2011 à 2012, prévision de croissance à un seul chiffre dû aux faibles conditions économiques et aux effets de la crise de la dette en Europe.

7 Marché des cosmétiques naturels et biologiques 2010 En France Le marché représente (2010) 336 millions Croissance ( ) 38% Part du marché global des cosmétiques 3 % Part du marché européen 15 % Prévisions de croissance au cours de 5 prochaines années : 10 à 12% En Allemagne Le marché représente (2010) 943 millions Part du marché global des cosmétiques 6,7 % Part du marché européen 42 %

8 Les tendances du marché Evolution du profil des adhérents

9 Les adhérents COSMEBIO en quelques chiffres L association fédère aujourd hui 382 adhérents représentant un chiffre d affaire cosmétique de 9,5 milliards 500 marques 9,000 produits labélisés 11 Fournisseurs d ingrédients 16 Chaînes de distribution 12 Sous-traitants / Façonniers 343 Fabricants en marque propre Evolution du nombre d adhérents depuis la création de COSMEBIO

10 au niveau international Belgique 4 France 347 Espagne 1 Suisse 10 Grèce 1 Japon 3 Australie 1 Répartition géographique des adhérents (Décembre 2011) <10% d adhérents étrangers

11 Evolution du profil des adhérents en fonction du chiffre d affaires cosmétique Evolution 2010 à 2011, Un chiffre d affaires cosmétique stable suivant les tendances marché Répartition par CA Cosmétique 2010 en Millions d'euros Répartition moins par de 0,5 CA Cosmétique 2011 en Millions d'euros moins de 0,5 0,5 à 1 0,5 à 1 5% 8% 7% 4% 2% 2% 2% 60% 7% 6% 6% 1 à 2 0% 3% 1% 6% 2 à 4 4 à 10 11% 10 à 50 60% 1 à 2 2 à 4 4 à à à % 50 à à à 500 9,5 milliards plus EUR de à 2000

12 Evolution du profil des adhérents selon le chiffre d affaires cosmétique bio Evolution 2010 à 2011, Légère augmentation des chiffres d affaires BIO Répartition par CA Cosmétique bio 2010 en Millions d'euros 7% 4% 5% 3% 1% 80% Répartition par CA Cosmétique bio 2011 en Millions d'euros 1% 9% 4% 5% 3% 0.26% 78% moins de 0,5 0,5 à 1 1 à 2 2 à 4 4 à à à millions EUR

13 Evolution de l offre produits cosmétiques labélisés des adhérents Evolution 2010 à 2011, Maintien de la dominance des produits de soin visage et corps Maintien des répartitions sur l ensemble des produits 11% 15% 17% 34%

14 Evolution des réseaux de distribution utilisés par les adhérents Evolution 2010 à 2011, Avancée de la VPC (internet, domicile, et VPC), croissance ventes en GMS Baisse de la part des ventes des para et pharmacies, et des instituts. 10% 11% 25% 13% 14% 23%

15 Notre industrie, les tendances De nombreux acteurs se partagent le marché, et les réseaux de distribution évoluent. Certaines entreprises ont peu de moyens marketing pour initialiser iti des actions de visibilité auprès du consommateur final. Il existe encore trop d idées reçues liées au secteur alimentaire, à la qualité bio des années 90 : prix élevé, qualité produit, peu d efficacité, A i d t il i t f i t i t Au niveau du consommateur, il existe une confusion certaine entre le BIO, le Naturel et le chimique «vert».

16 Etude de notoriété du label BIO en collaboration avec IPSOS

17 Objectif de l étude Après 10 ans d existence, COSMEBIO conduit la 1 ère étude de notoriété de son label auprès des consommatrices françaises, en collaboration avec IPSOS. Objectif Niveau de notoriété du label BIO Degré de confiance des consommatrices dans ce label Perception des valeurs

18 Méthodologie de l étude Échantillon 1 Clientes cosmétiques : 500 femmes âgées de 25 à 54 ans non acheteuses régulières de produits cosmétiques certifiés bio structuré selon des quotas nationaux représentatifs (profession, région, catégorie d agglomération) a o 2 Clientes cosmétiques Bio : 100 femmes âgées de 25 à 54 ans qui ont acheté des produits cosmétiques BIO au cours des 6 derniers mois. Méthodologie Enquête réalisée par Internet en septembre 2011

19 Notoriété spontanée des labels cosmétiques BIO Clientes cosmétiques Clientes cosmétiques BIO 16% à pouvoir citer un lbl label 42% à pouvoir citer un lbl label «AB» vient spontanément à l esprit de 13% des personnes interrogées, loin devant les autres Les clientes cosmétiques BIO témoignent d une meilleure connaissance des labels 7% citent «BIO», sans doute un amalgame avec le label COSMEBIO 15% évoquent COSMEBIO spontanément

20 Notoriété assistée des labels cosmétiques BIO Le label largement en tête! Clientes cosmétiques 57% loin devant les autres 34% déclarent n en connaître aucun Clientes cosmétiques BIO 93% loin devant les autres 5% déclarent n en connaître aucun

21 Niveau de confiance dans le label de COSMEBIO Clientes cosmétiques BIO Clientes cosmétiques 1- Garantir l origine naturelle, biologique et écologique des produits labélisés 90% 48% 2- Respecter l environnement 88% 50% 3- Respecter la santé 4- Garantir la qualité des produits labélisés 5- Certifier les produits en toute indépendance 87% 47% 81% 47% 72% 38% Grand degré de confiance Manque de du cœur de cible connaissance

22 Un manque de connaissance et non une défiance à l égard du label l Clientes cosmétiques respecter l'environnement CONFIANCE garantir l'origine naturelle, biologique et écologique des produits qu'il labélise % 48 % respecter la santé garantir la qualité des produits cosmétiques qu'il labélise % 47 % certifier les produits en toute indépendance % Tout à fait confiance Plutôt confiance Plutôt pas confiance Pas du tout confiance NSP

23 Evocation spontanée pour la signification ifi du label l Clientes cosmétiques Clientes cosmétiques BIO Au total Au total S/T Des produits biologiques 19% 60% S/T Des produits biologiques 22% 69% S/T Référence aux cosmétiques S/T Des produits naturels, sans s additifs 16% 42% 54% 49% S/T Des produits naturels, sans additifs S/T Référence aux cosmétiques 22% 40% 60% 56% S/T Des produits écologiques S/T Des produits sains, bons pour la santé 4% 2% 20% 16% S/T Des produits écologiques S/T Produits sains, bons pour la santé 5% 3% 35% 25% S/T La fiabilité 2% 14% S/T La fiabilité 2% 21% S/T La beauté, le bien-être 2% S/T L'éthique et la responsabilité S/T Diverses évocations 1% positives S/T Diverses évocations 1% négatives 8% 3% 6% 3% S/T La beauté, le bien-être 1% S/T L'éthique et la 1% responsabilité S/T Diverses évocations positives S/T Diverses évocations négatives 9% 7% 7% 2% En premier Autres citations En premier Autres citations

24 Trois notions fondamentales : cosmétique / écologique / biologique Produits cosmétiques Notion écologique Notion biologique 56% 51% 53% 53% 49% 49% Interdiction de produits nocifs Bon pour la santé Produits respectant la Biodiversité 19% 33% 25% 31% 29% 40% Trois choix à faire parmi les propositions Notion de soin 18% 15% Notion de bien-être Notion de produits équitables et solidaires 10% 10% 7% 10% Clientes cosmétiques ) ) Clientes cosmétiques BIO

25 Critère de différenciation entre produits labellisés BIO et produits naturels Question ouverte Clientes cosmétiques Clientes cosmétiques BIO la différence entre un produit labellisé COSMEBIO et un produit dit naturel porte sur : la différence entre un produit labellisé COSMEBIO et un produit dit naturel porte sur : - La certification/ le contrôle : 15% - La composition : 9% - Sans produits chimiques/composition naturelle : 4% - Non traité/sans pesticides ou insecticides : 3% - Plus sain/non nocif pour la santé : 2% - L origine : 8% (A base de composants issus de l agriculture biologique, de produits bio / traçabilité des composants ) - Le caractère écologique ou équitable : 6% - Ecologie/respecte mieux l environnement : 5% - Issu du commerce équitable : 1% - La certification/le contrôle : 18% - La composition : 17% - Sans produits chimiques/composition naturelle : 8% - Non traité/sans pesticides ou insecticides : 6% - Plus sain/non nocif pour la santé : 4% - Le caractère écologique et équitable : 14% - Écologie/respecte mieux l environnement : 13% - Issu du commerce équitable : 2% - L origine : 13% (=à base de composants issus de l agriculture biologique, de produits bio / traçabilité des composants)

26 Exemples de verbatims Question ouverte Clientes cosmétiques Base (508) Clientes cosmétiques BIO Base (109) «Les produits labellisés sont mieux contrôlés et respectent une charte éthique précise» «Naturel veut dire qu'ils proviennent d'un environnement naturel mais pas forcément bio, c est-à-dire respectueux de l'environnement, sans additifs, sans conservateurs» «Le produit labellisé répond à des normes et respecte l'environnement tandis que le produit naturel est peu modifié» «Cosmébio est forcément bio puisque c'est labellisé contrairement à 'naturel' qui peut vouloir tout et rien dire» «La différence c'est que les produits Cosmébio ontété éé contrôlés et qu'ils sont issus de l'agriculture biologique» «Des produits naturels ne sont pas faits avec des produits chimiques mais cela ne veut pas forcement dire qu'ils respectent l'environnement ou la santé» «Je ne sais pas» «Aucune idée» «Aucune différence : seulement le produit est plus cher à l'achat» «Pour moi il n'y a pas de différence entre les deux»

27 Les garanties du label COSMEBIO ST «Oui» Saviez vous que Les produits labélisés par Cosmébio sont composés d ingrédients issus de l Agriculture Biologique 38% 75% Cosmébio garantit titdes procédés de fabrication non polluants 21% 40% Les marques adhérentes à Cosmébio s engagent dans une démarche éthique, commerce équitable et biodiversité 14% 36% Cosmébio garantit des matériaux recyclés ou recyclables pour l emballage des produits labelisés certifiés 11% 36% Clientes cosmétiques Clientes cosmétiques BIO

28 Niveau de confiance dans le label En notoriété assistée, prédominance de COSMEBIO Le logo COSMEBIO bénéficie du taux de reconnaissance le plus élevé 57% des clientes cosmétiques et 93% des clientes cosmétiques Bio l ont déjà vu. L image de COSMEBIO est articulée autour de trois grandes dimensions Trois grandes dimensions caractéristiques du label COSMEBIO : «Biologique» / «Ecologique» / «Cosmétique» La «certification/le contrôle» apparaît comme le 1er critère différenciant entre les produits labellisés et les produits naturels. Des garanties offertes par le label qui gagnent à être davantage connues En dehors de la certification biologique des ingrédients bien identifiée, les autres garanties souffrent à ce jour d un certain manque de notoriété Une confiance nettement plus élevée auprès du cœur de cible qu auprès des consommatrices «lambda» dû à un manque de connaissance du label BIO et de ses valeurs

29

30 org Travaillons ensemble pour un monde meilleur MERCI pour votre attention!

2 ans après. Grenelle de l environnement. De: Philippe Le Magueresse, Laurent Gassie / OpinionWay BJ : 5931

2 ans après. Grenelle de l environnement. De: Philippe Le Magueresse, Laurent Gassie / OpinionWay BJ : 5931 Grenelle de l environnement 2 ans après De: Philippe Le Magueresse, Laurent Gassie / OpinionWay BJ : 5931 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Tél. : 01 78 94 90 00 Contexte et Objectifs Méthodologie

Plus en détail

GROUPE ECOCERT ORGANISME DE CONTRÔLE ET DE CERTIFICATION AU SERVICE DE L HOMME ET DE L ENVIRONNEMENT

GROUPE ECOCERT ORGANISME DE CONTRÔLE ET DE CERTIFICATION AU SERVICE DE L HOMME ET DE L ENVIRONNEMENT GROUPE ECOCERT ORGANISME DE CONTRÔLE ET DE CERTIFICATION AU SERVICE DE L HOMME ET DE L ENVIRONNEMENT NOS ACTIVITES NOS COMPETENCES CŒUR DE METIER : AUDIT, CONTRÔLE ET CERTIFICATION De produits, entreprises,

Plus en détail

Le Développement Durable vu par les Français. Enquête exclusive lecteurs Mondadori

Le Développement Durable vu par les Français. Enquête exclusive lecteurs Mondadori Le Développement Durable vu par les Français Enquête exclusive lecteurs Mondadori L enquête exclusive lecteurs Mondadori Mondadori France a interrogé ses lecteurs sur leur façon de vivre le développement

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LE COMMERCE

LES FRANÇAIS ET LE COMMERCE LES FRANÇAIS ET LE COMMERCE Sondage Ipsos - Présentation des résultats Ipsos Public Affairs pour le Conseil de Commerce de France Janvier 2009 Cadre méthodologique QUI AVONS-NOUS INTERROGÉ? 1013 personnes,

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

CHARTE COSMEBIO. Assemblée Générale Le 7 juin 2011

CHARTE COSMEBIO. Assemblée Générale Le 7 juin 2011 CHARTE COSMEBIO Assemblée Générale Le 7 juin 2011 CHARTE COSMEBIO La cosmétique écologique et biologique est une démarche éthique et scientifique fondée sur des savoirs traditionnels tout en bénéficiant

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

L image du marché international de Rungis

L image du marché international de Rungis L image du marché international de Rungis SEMMARIS David BOURGANEL TNS Sofres Stratégies d opinion / Société Guénaëlle GAULT 01 40 92 45 27 guenaelle.gault@tns-sofres.com Stratégies d opinion Rappel méthodologique

Plus en détail

Les signes de Qualité

Les signes de Qualité Les signes de Qualité C1-1. PRENDRE EN CHARGE la clientèle Les appellations, labels et sigles de qualité Définition des labels et signes de qualité : AOC, AOP, IGP, AB, Identifier les différents labels

Plus en détail

Baromètre du commerce équitable Malongo - TNS SOFRES Edition 2006

Baromètre du commerce équitable Malongo - TNS SOFRES Edition 2006 Baromètre du commerce équitable Malongo - TNS SOFRES Edition 2006 Fiche technique Sondage réalisé pour : MALONGO Dates de réalisation : Les 22 et 23 mars 2006 Échantillon national de 1000 personnes, représentatif

Plus en détail

Enquête sur l innovation. wallonnes

Enquête sur l innovation. wallonnes Enquête sur l innovation chez les TPE/PME wallonnes 7 TPE/PME wallonnes sur 10 innovent Lorsqu elles innovent et qu elles se font aider pour cela, elles enregistrent une croissance de 27,5% de leurs marges

Plus en détail

Conférence de Presse 25 mai 2011 2eme édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé AramisAuto.

Conférence de Presse 25 mai 2011 2eme édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé AramisAuto. Conférence de Presse 25 mai 2011 2eme édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé AramisAuto.com QUI SOMMES NOUS? Un positionnement unique : le premier distributeur

Plus en détail

Pourquoi est-ce un bon choix?

Pourquoi est-ce un bon choix? Pourquoi est-ce un bon choix? CPAQ Aliments du Québec Présentation de l organisme et structure administrative Court historique La mission Les mandats Les marques Fonctionnement pour devenir membre (le

Plus en détail

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Fiche marché La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Données de cadrage Données économiques PPopulation : 16,8 millions d habitants Taux de croissance

Plus en détail

Etude de marché «Les produits cosmétiques en Tunisie» Octobre 2010

Etude de marché «Les produits cosmétiques en Tunisie» Octobre 2010 Etude de marché «Les produits cosmétiques en Tunisie» Octobre 2010 1 TBC Partners est un nouvel acteur dans le domaine des enquêtes et des études de marché. Notre équipe est composée de chercheurs et de

Plus en détail

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien»

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» Contacts Ipsos : Patrick KLEIN Tél : 01 41 98 97 20 e-mail : patrick.klein@ipsos.com Sonia BENCHIKER Tél : 01 41 98 95 08 e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» sonia.benchiker@ipsos.com Rapport

Plus en détail

L achat équitable sur le lieu de travail

L achat équitable sur le lieu de travail L achat équitable sur le lieu de travail Novembre 2009 Contexte et objectifs de l étude L Association Fairtrade/Max Havelaar lance une campagne de mobilisation des salariés Faites une pause équitable (déclinaison

Plus en détail

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme?

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme? Cap France et le label Chouette Nature Le label, une solution au développement durable du tourisme? Historique de Cap France En 1949, naît la Fédération des Maisons Familiales regroupant des structures

Plus en détail

Une nouvelle gamme de soins écologiques et biologiques

Une nouvelle gamme de soins écologiques et biologiques Une nouvelle gamme de soins écologiques et biologiques Autrefois les élégantes prenaient des bains de mer pour en acquérir les bienfaits, elles utilisaient les cabines de plages qui tirées par les chevaux,

Plus en détail

Les Français et le développement durable

Les Français et le développement durable Les Français et le développement durable Baromètre Louis-Harris Club RmD2 CLUB R m D 2 Luc BALLEROY DGA 01 55 33 20 54 luc.balleroy@lharris.fr NOTE TECHNIQUE Étude réalisée par l Institut Louis-Harris

Plus en détail

A CE SALON : LA COSMETIQUE BIO ET LES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES MONTENT EN PUISSANCE

A CE SALON : LA COSMETIQUE BIO ET LES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES MONTENT EN PUISSANCE COMMUNIQUE DE PRESSE - AVRIL 2015 NATEXPO, LE SALON PROFESSIONNEL DES PRODUITS BIOLOGIQUES, ECOLOGIQUES ET DES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES 18-19- 20 OCTOBRE 2015 - PARIS NORD VILLEPINTE A CE SALON : LA COSMETIQUE

Plus en détail

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens.

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens. Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens 10 Novembre 2009 1 Sommaire Dispositif méthodologique p3 Résultats détaillées

Plus en détail

Labels, certifications

Labels, certifications Labels, certifications..... Interet pour l ameublement..... Labels, certifications..... sommaire..... introduction L intervenant definitions Termes utiles exemples Cas concrets A retenir Points importants

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 24 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Contact Ifop : Flore Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

Connaissance du CPF. Février 2015. Etude exclusive du FAFSEA confiée à OpinionWay. Sabine Defrémont, FAFSEA, 01 70 38 38 10

Connaissance du CPF. Février 2015. Etude exclusive du FAFSEA confiée à OpinionWay. Sabine Defrémont, FAFSEA, 01 70 38 38 10 Connaissance du CPF Février 2015 Etude exclusive du FAFSEA confiée à OpinionWay Sabine Defrémont, FAFSEA, 01 70 38 38 10 OpinionWay, 15 place OpinionWay de la République, pour le FAFSEA 75003 Paris. -

Plus en détail

Sondage LH2 Sport, en partenariat avec le magazine Sport Stratégies :

Sondage LH2 Sport, en partenariat avec le magazine Sport Stratégies : SPORT Sondage LH2 Sport, en partenariat avec le magazine Sport Stratégies : Frédéric BOCQUET Directeur du département LH2 SPORT 46, rue de l Échiquier 75010 PARIS Tel: 01 55 33 20 36 Fax: 01 55 33 21 00

Plus en détail

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011 Observatoire des courtiers d assurance Point 0 - Avril 2011 APRIL Courtage Un réseau de 11 sociétés grossistes spécialistes. Une large gamme de plus de 140 produits sur tous les segments de marché et toutes

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

Indicateur mondial de la multi gestion

Indicateur mondial de la multi gestion Indicateur mondial de la multi gestion (8ème vague - Juin 4) Contacts TNS Sofres : Frédéric CHASSAGNE / Dawn WALKER : 1 92 45 37 / 46 4 Contrat 15EE5 Département Communication & Finance SOMMAIRE Méthodologie...

Plus en détail

CLEAR CHANNEL MONITOR. L efficacité de vos campagnes en Publicité Extérieure analysée sous toutes leurs composantes

CLEAR CHANNEL MONITOR. L efficacité de vos campagnes en Publicité Extérieure analysée sous toutes leurs composantes CLEAR CHANNEL MONITOR ou L efficacité de vos campagnes en Publicité Extérieure analysée sous toutes leurs composantes Mieux comprendre le média, réussir vos campagnes! Fort de partenaires référents dans

Plus en détail

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui?

Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? pour Baromètre Allopass Le micro-paiement : quelle réalité aujourd hui? Eric Giordano, Directeur Général Pôle Paiement Hi-media Yves-Marie Cann, Directeur d Etudes Ifop 22 octobre 2009 Section 1 : La méthodologie

Plus en détail

Présentation du Groupe Bureau Veritas

Présentation du Groupe Bureau Veritas Présentation du Groupe Bureau Veritas Zoom sur la Certification des Produits Cosmétiques Biologiques Janvier 2012 Bureau Veritas en bref Société fondée en 1828 Un leader mondial des services d évaluation

Plus en détail

Dossier de presse. Lancement de l expertise

Dossier de presse. Lancement de l expertise Dossier de presse Lancement de l expertise SOMMAIRE Fiche n 1 Présentation de l expertise éco...m Fiche n 2 Pourquoi créer une expertise? Fichier n 3 La formation éco m Fiche n 4 Sensibilisation et implication

Plus en détail

Etude Démarque Inconnue des pharmacies mars 2007

Etude Démarque Inconnue des pharmacies mars 2007 Etude : 64203 Contacts Ifop : Nelly HAUDEGAND 6-8, rue Eugène Oudiné, 75013 tél. (33) 01 45 84 14 44 fax. (33) 01 45 85 59 39 Etude Démarque Inconnue des pharmacies mars 2007 Introduction. 1 Méthodologie

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et l économie sociale et solidaire Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion

Plus en détail

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes ENQUÊTE Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes INTRODUCTION Jean-Paul Babey Président du Syndicat 10 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 : LES MEMBRES Enquête

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

SOMMAIRE I - PANORAMA : LE MARCHÉ BRITANNIQUE DES COSMÉTIQUES, PARFUMS ET SOINS DE BEAUTÉ 9 II - FICHES SOCIÉTÉS BRITANNIQUES * 35

SOMMAIRE I - PANORAMA : LE MARCHÉ BRITANNIQUE DES COSMÉTIQUES, PARFUMS ET SOINS DE BEAUTÉ 9 II - FICHES SOCIÉTÉS BRITANNIQUES * 35 SOMMAIRE Page 7 I - PANORAMA : LE MARCHÉ BRITANNIQUE DES COSMÉTIQUES, PARFUMS ET SOINS DE BEAUTÉ 9 1.1 Le marché des cosmétiques, parfums et soins de beauté au Royaume-Uni 9 1.1.1 Vue d ensemble 9 1.1.2

Plus en détail

:Réalisé par BELHASSAN Selma

:Réalisé par BELHASSAN Selma :Réalisé par BELHASSAN Selma Introduction Le Plan Première partie: Présentation de l entreprise 1) Bref aperçu 2) Historique 3) Répartition géographique 4) Le développement durable Deuxième partie: L étude

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Avril 2013 N 111254 Contacts : Damien Philippot Jean-Philippe Dubrulle prenom.nom@ifop.com Observatoire des politiques publiques : Les Français et la formation professionnelle pour Note méthodologique

Plus en détail

Campagne d information sur les viandes de bœuf, veau et porc frais Contrôles campagne. Novembre 2010 Juin 2011

Campagne d information sur les viandes de bœuf, veau et porc frais Contrôles campagne. Novembre 2010 Juin 2011 Campagne d information sur les viandes de bœuf, veau et porc frais Contrôles campagne Novembre 2010 Juin 2011 10/10/2011 Rappel : Le dispositif de contrôle mis en place Le dispositif de contrôle, remporté

Plus en détail

Et si on reparlait du temps dédié au travail? Mai 2014

Et si on reparlait du temps dédié au travail? Mai 2014 Et si on reparlait du temps dédié au travail? Mai 2014 1 SOMMAIRE 1. Méthodologie et contexte 2. Stabilité des attentes et enjeu lié à la gestion du développement professionnel 3. L organisation du temps

Plus en détail

A QUOI LES DHA Copyright 2009 Thésame / AED 74

A QUOI LES DHA Copyright 2009 Thésame / AED 74 A QUOI LES DHA S INTÉRESSENT- ILS AUJOURD HUI? 1 Le collaboratif au cœur des nouveaux thèmes de recherche en Achats PLAN DE LA PRESENTATION 2 1. Résultats d une enquête européenne menée auprès de 105 directeurs

Plus en détail

Présentation de l enquête Ifop pour QUALITEL «Les Français et la rénovation énergétique dans les copropriétés», réalisée du 7 au 17 mai 2013

Présentation de l enquête Ifop pour QUALITEL «Les Français et la rénovation énergétique dans les copropriétés», réalisée du 7 au 17 mai 2013 Présentation de l enquête Ifop pour QUALITEL «Les Français et la rénovation énergétique dans les copropriétés», réalisée du 7 au 17 mai 2013 Les Français et la rénovation énergétique dans les copropriétés

Plus en détail

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise Observatoire des entreprises Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise 2009 1 i Observatoire des entreprises Santé de l entreprise

Plus en détail

Les Français et les complémentaires santé

Les Français et les complémentaires santé Les Français et les complémentaires santé Sondage Ifop pour Lecomparateurassurance.com Contact Ifop : Romain Bendavid Directeur de clientèle Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44

Plus en détail

Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle

Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle Avec la collaboration de vous présente Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle 25 mars 2004 1 Contexte 2ème vague du baromètre Observatoire du Véhicule d'entreprise/tns

Plus en détail

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Sondage réalisé par pour LEVEE D EMBARGO IMMEDIATE Objectifs et méthodologie Objectifs La Fondation BMW a mandaté l institut d études BVA

Plus en détail

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire

Territoire. Territoire. Parc d activités économiques. Quartier populaire rural Centre-ville Quartier populaire Parc d activités économiques Problématique Problématique enclavé Banlieue pavillonnaire Problematique Problematique Insertion Petite enfance Problématique Problématique

Plus en détail

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme

Etude Assurance emprunteur : connaissance de la réforme Juin 2011 MACIF PRESENTATION DES RESULTATS N 23976 Elodie Van Cuyck Le Millénaire 2 35 rue de la Gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 Etude Assurance emprunteur : connaissance de

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

L agence conseil experte des marques de cosmétiques et parfums.

L agence conseil experte des marques de cosmétiques et parfums. L agence conseil experte des marques de cosmétiques et parfums. Présentation Cosmeticinfopaca, l agence conseil experte des marques de cosmétiques, parfums. Nous conseillons les entreprises de la cosmétique

Plus en détail

SONDAGE LES FRANCAIS ET LES SPORTS MECANIQUES. Nobody s Unpredictable

SONDAGE LES FRANCAIS ET LES SPORTS MECANIQUES. Nobody s Unpredictable SONDAGE LES FRANCAIS ET LES SPORTS MECANIQUES Nobody s Unpredictable Méthodologie Cible : Individus âgés de 15 ans et plus Taille d échantillon : Réalisation d une vague d omnibus soit un échantillon de

Plus en détail

Les Français et la sécurité juridique

Les Français et la sécurité juridique Les Français et la sécurité juridique Rapport rédigé par : Delphine Martelli-Banégas, Directrice du département Corporate Fabrice Giroud, Directeur d études du département Corporate Tiphaine Favré, Chargé

Plus en détail

Logistique, Transport et e-commerce

Logistique, Transport et e-commerce Logistique, Transport et e-commerce Rencontre du 12 juin 2015 Observatoire Régional des Transports de Midi-Pyrénées Comment favoriser la qualité de service en e-commerce et dans la logistique urbaine?

Plus en détail

Une enquête Ipsos pour l Association des Régions de France Septembre 2011 Nobody s Unpredictable

Une enquête Ipsos pour l Association des Régions de France Septembre 2011 Nobody s Unpredictable Les usagers, le Grand Public français et les transports ferroviaires régionaux Une enquête Ipsos pour l Association des Régions de France Septembre 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué

Plus en détail

Un service au cœur de la fidélisation client. 2 octobre 2013

Un service au cœur de la fidélisation client. 2 octobre 2013 L assurance à la Fnac : Un service au cœur de la fidélisation client 2 octobre 2013 Sommaire 1 2 3 4 La Fnac Notre offre de service Les enjeux d une offre complète de service Quels risques pour le distributeur

Plus en détail

Exploration des perceptions et des consommations des services à la personne et bilan prospectif. Présentation du 7 mars 2012

Exploration des perceptions et des consommations des services à la personne et bilan prospectif. Présentation du 7 mars 2012 Exploration des perceptions et des consommations des services à la personne et bilan prospectif Présentation du 7 mars 2012 Rappel de la méthodologie Nous avons réalisé : 5 groupes de 3 heures (7-10 personnes)

Plus en détail

Les Français et l accession à la propriété

Les Français et l accession à la propriété Les Français et l accession à la propriété Sondage Ifop pour CAFPI Le 30 juin 2015 La méthodologie Etude réalisée par l'ifop pour CAFPI Echantillon Méthodologie Mode de recueil L enquête a été menée auprès

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Résultats du 1 er Baromètre 2012 du Développement Logiciel réalisé en octobre novembre 2012

Résultats du 1 er Baromètre 2012 du Développement Logiciel réalisé en octobre novembre 2012 Résultats du 1 er Baromètre 2012 du Développement Logiciel réalisé en octobre novembre 2012 1.1/ Pouvez-vous nous préciser votre fonction/resp. principale? Responsable Informatique 10,53% Testeur 1,97%

Plus en détail

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant!

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Regroupés autour d une enseigne commune, les commerçants associés sont des distributeurs grâce à une organisation amont forte et structurée qui

Plus en détail

Licence professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement

Licence professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement Promotion 21/214 Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Le Puy-en-Velay Licence professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement Objectif de cette licence professionnelle : La Licence Professionnelle

Plus en détail

Bases de l économie d entreprise Examen

Bases de l économie d entreprise Examen Examen modulaire SVF-ASFC Edition Printemps 2010 Bases de l économie d entreprise Examen Durée de l examen: 60 minutes Moyens auxiliaires autorisés: Calculatrice standard non programmable Collez ici votre

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013

CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013 22 et 23 novembre 2013 CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013 «Le comportement d épargne des français et des investisseurs actifs & leur perception des dispositifs visant à promouvoir le financement

Plus en détail

Objectifs. Établir une mesure d évolution des critères de choix (2002-2005) Variables analysées

Objectifs. Établir une mesure d évolution des critères de choix (2002-2005) Variables analysées Consumer Behavior Monitor, 2005 CRIOC, septembre 2005 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Choix d un produit alimentaire 4. Choix d un magasin alimentaire 5. Choix d un produit non alimentaire 6. Choix

Plus en détail

Panel en ligne Points de vue :

Panel en ligne Points de vue : Panel en ligne Points de vue : Opinion des entrepreneurs canadiens sur la situation économique actuelle Mai 2009 1 Méthodologie du sondage > Nous avons effectué ce sondage auprès d entrepreneurs membres

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme

CRT Picardie. Enquête auprès des acteurs du tourisme CRT Picardie Enquête auprès des acteurs du tourisme 1 Votre entreprise ou structure / organisme institutionnel Votre nom : Votre titre : Votre e-mail : (pour pourvoir vous envoyer le résultat de l enquête)

Plus en détail

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION»

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» SESSION 2002 EPREUVE PORTANT SUR LES TECHNIQUES DE GESTION ET COMPORTANT DES ASPECTS PEDAGOGIQUES DOMAINE : économie et gestion commerciale Durée

Plus en détail

La pomme de terre primeur, un produit connu et apprécié des consommateurs

La pomme de terre primeur, un produit connu et apprécié des consommateurs Usages & Attitudes Pomme de terre primeur 2014 La pomme de terre primeur, un produit connu et apprécié des consommateurs L étude réalisée en juin 2014 par Opinionway pour le CNIPT et FranceAgriMer a pour

Plus en détail

Licence professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement

Licence professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement Promotion 212/213 Situation au 1er mars 21 Site : Le Puy-en-Velay Objectif de cette licence professionnelle : Licence professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement La Licence Professionnelle Qualité-Sécurité-Environnement

Plus en détail

LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN

LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 36 ème édition Avril 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Information Economique

Information Economique Information Economique L ACTIVITE DE L HOTELLERIE en AVEYRON Analyse de données, saisons 211 et 212 L Observatoire mensuel d activité ACTISCOPE TOURISME est un outil qui a pour but de permettre aux différents

Plus en détail

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION : LE MARCHE MONDIAL DES PRODUITS DE BEAUTE...11

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION : LE MARCHE MONDIAL DES PRODUITS DE BEAUTE...11 Page 7 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION : LE MARCHE MONDIAL DES PRODUITS DE BEAUTE...11 1.1 UN MARCHÉ EN CROISSANCE FORTE ET REGULIÈRE, TIRÉ PAR LES PAYS ÉMERGENTS. 11 1.2 LES PRINCIPALES TENDANCES DU MARCHÉ...

Plus en détail

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle

Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Les salariés et la réforme de la formation professionnelle Sondage Ifop pour Théâtre à la Carte Contacts Ifop : Anne-Sophie VAUTREY - Directrice d études Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Valorisez vos produits agroalimentaires avec la marque collective «So Goût» portée par le Réseau Gesat 1 Sommaire Pourquoi avoir créé la marque «So Goût»? Quels sont les

Plus en détail

MONOPRIX AU QUOTIDIEN POUR UNE CONSOMMATION RESPONSABLE. Vivement aujourd hui. DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2014

MONOPRIX AU QUOTIDIEN POUR UNE CONSOMMATION RESPONSABLE. Vivement aujourd hui. DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2014 MONOPRIX POUR UNE CONSOMMATION RESPONSABLE AU QUOTIDIEN DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2014 Vivement aujourd hui. 1 2 3 8 ÉDITO DE KARINE VIEL L OFFRE RESPONSABLE EN QUELQUES DATES L OFFRE RESPONSABLE CHEZ MONOPRIX

Plus en détail

HRS a présenté une étude complète sur l hôtellerie et le tourisme d affaires à l occasion du salon IFTM Top Resa!

HRS a présenté une étude complète sur l hôtellerie et le tourisme d affaires à l occasion du salon IFTM Top Resa! COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 27 septembre 2013 HRS a présenté une étude complète sur l hôtellerie et le tourisme d affaires à l occasion du salon IFTM Top Resa! HRS, leader mondial de la réservation

Plus en détail

NORMAN COHEN. Comment faire 20% de croissance en période de crise?

NORMAN COHEN. Comment faire 20% de croissance en période de crise? NORMAN COHEN Comment faire 20% de croissance en période de crise? 10 Décembre 2012 S U C C E S Sommaire 1982 Création du Concept MGC ouverture du 1 er magasin Passage de l industrie, 75010 1983-1 er magasin

Plus en détail

«La perception du métier d agent immobilier» Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier

«La perception du métier d agent immobilier» Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier «La perception du métier d agent immobilier» Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier Avril 01 Fiche technique du sondage Sondage exclusif CSA / GUY HOQUET L IMMOBILIER réalisé par internet

Plus en détail

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public

Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Etat d esprit et pouvoir d achat des jeunes enseignants du public Juillet 2013 Etude réalisée par l institut OpinionWay pour la MAIF, conduite en ligne du 3 au 29 juillet 2013 auprès d un échantillon représentatif

Plus en détail

Les jeunes internautes et l entrepreneuriat social

Les jeunes internautes et l entrepreneuriat social Les jeunes internautes et l entrepreneuriat social Enquête exclusive ESSEC/CSA Janvier 2010 Tous droits réservés Essec. Toute reprise doit être accompagnée de la mention : "Les jeunes internautes et l

Plus en détail

L image des banques auprès des TPE/PME

L image des banques auprès des TPE/PME Shanghai Paris Toronto Buenos Aires www.ifop.com L image des banques auprès des TPE/PME 1002 entreprises ont été interrogées en février 2008 : 377 micro-entreprises (0 à 5 salariés) 261 TPE (6 à 19 salariés)

Plus en détail

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010 Les entreprises et le Développement durable FEDERE 23 mars 2010 Fiche technique Mode de recueil Échantillon Dates du terrain Enquête par téléphone (sur système CATI) 200 décideurs en entreprises > 500

Plus en détail

E-tourisme : Dans la valise des voyageurs connectés

E-tourisme : Dans la valise des voyageurs connectés Observatoire Orange Terrafemina vague 17 E-tourisme : Dans la valise des voyageurs connectés Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la

Plus en détail

Méthodologie. Start-up sélectionnées : 266 start-up recensées. 84 ont répondu à notre questionnaire envoyé par Internet en septembre et octobre 2011.

Méthodologie. Start-up sélectionnées : 266 start-up recensées. 84 ont répondu à notre questionnaire envoyé par Internet en septembre et octobre 2011. Start-up sélectionnées : Méthodologie 5 ans ou moins (créées en 2007 ou après) tous les secteurs des cleantech : agriculture et chimie verte; air, environnement, carbone; consommation; eau et déchets;

Plus en détail

La «cybersécurité» vue par les collaborateurs

La «cybersécurité» vue par les collaborateurs La «cybersécurité» vue par les collaborateurs Les résultats de l étude Mai 2015 pour Contact : Laurent Bernelas Directeur de l activité Corporate & Management Tel : 01 78 94 89 87 Mob : 07 77 94 30 21

Plus en détail

La marque NF au Service de la Relation Client. Assemblée générale AFRC 17 Février 2012

La marque NF au Service de la Relation Client. Assemblée générale AFRC 17 Février 2012 La marque NF au Service de la Relation Client Assemblée générale AFRC 17 Février 2012 Le Groupe AFNOR Partenaire de l AFRC Faire émerger et valoriser des solutions de références Groupe international de

Plus en détail

Thème : La consommation des ménages

Thème : La consommation des ménages Thème : La consommation des ménages Vous effectuez votre période de PFMP au sein du magasin ZARA, grande surface spécialisée dans le prêt-à-porter féminin, implantée dans le centre commercial Cap 3000

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012.

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012. La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Mars 01 INSIGN / April Rappel méthodologique Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants d entreprises

Plus en détail

Atelier 2 Les déchets des activités économiques Prévention et éco-conception

Atelier 2 Les déchets des activités économiques Prévention et éco-conception Atelier 2 Les déchets des activités économiques Prévention et éco-conception Rencontre Régionale "Prévention et gestion des déchets" Poitiers - Jeudi 1er décembre 2011 Le Pôle des Eco-Industries 2 objectifs

Plus en détail

Etude d impact de la réglementation appellation «Restaurant»

Etude d impact de la réglementation appellation «Restaurant» Etude d impact de la réglementation appellation «Restaurant» Avril 2013 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33 http://www.iplusc.com SOMMAIRE 1. RAPPEL DE L OBJECTIF

Plus en détail

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES AGRICULTEURS MALGACHES? Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR Madagascar en chiffres 19 millions d habitants 587 000 km2 Un PIB de 250 $ US par habitant

Plus en détail

Master Marketing et commercialisation parcours marketing, management et développement de projet

Master Marketing et commercialisation parcours marketing, management et développement de projet Faculté des Sciences Economiques et de Gestion Master Marketing et commercialisation parcours marketing, management et développement de projet 8/9 Lieu de formation : Clermont-Ferrand Références de l'enquête

Plus en détail