Rapport d activité. 2014, année du 70 ème anniversaire du débarquement des alliés en Normandie. Caisse d allocations familiales du Calvados

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d activité. 2014, année du 70 ème anniversaire du débarquement des alliés en Normandie. Caisse d allocations familiales du Calvados"

Transcription

1 Rapport d activité 2014, année du 70 ème anniversaire du débarquement des alliés en Normandie Caisse d allocations familiales du Calvados 2014

2 > Sommaire 2 Le mot du directeur 4 L actu en images 6 Les missions de la branche Famille 7 La Convention d objectifs et de gestion La Caf au cœur du département 44 Les services supports 58 Le contrôle interne 63 Les instances de décision 72 La Caf en chiffres Evolution 2012/ Les principales abréviations 10 La Caf au service des familles 1

3 > Le mot du directeur L année 2014 nous aura permis de mettre en œuvre notre plan de développement, construit sur 278 actions à réaliser, au service des 3 axes stratégiques que nous avons définis pour la période 2014 / 2017 : - être performants sur nos productions en délai et qualité ; - contribuer efficacement à la dynamique du réseau de la branche famille ; - optimiser notre modèle d intervention sociale de proximité. 2 - Etre performants sur nos productions en délai et qualité Nous avons été en mesure de garantir à nos allocataires, tant pour les dossiers courants que pour ceux relevant de l attribution de minima sociaux, un traitement des demandes dans les délais correspondant au socle national de service (15 jours en socle général et 10 jours pour les minimas sociaux). Le pilotage du processus de production (prévisions/réalisations) a vu son efficacité renforcée à compter d octobre avec l utilisation du dispositif Prévisio pour lequel la Caf du Calvados assure le recettage des évolutions de versions. Nous avons préparé également deux réorganisations pour une mise en œuvre réalisée en 2015 : - le renforcement, par redéploiement, des effectifs affectés au processus de gestion des aides financières collectives d action sociale ; - l e regroupement du recouvrement amiable et du recouvrement contentieux des créances, sous la responsabilité de l agent comptable, en un seul service, en adhérant par ailleurs à compter de novembre à l offre de télérecouvrement proposée par la Caf de Seine-Maritime. - Contribuer efficacement à la dynamique du réseau de la branche Famille Nous avons consolidé nos compétences dans la chaine de validation des programmes informatiques nationaux permettant d assurer le paiement des prestations familiales (Cristal, Nims) et d action sociale (Sias). En assurant une animation régionale, nous avons coordonné la mutualisation de domaines d activité, en fonction métier (Asfr, Avpf, téléphone, Numérisation) ou support (formation, appui, documentation, études socio-économiques). Le Schéma régional de mutualisation de Normandie a été validé le 23 juin Optimiser notre modèle d intervention sociale de proximité Concernant la gestion partenariale de nos 12 équipements de proximité avec des collectivités locales, nous avons mené trois actions : - rénover les conventions de gestion pour en préciser le contenu et faire

4 Le mot du directeur coïncider leur durée avec celle de la Cog ; - formaliser un plan de mise en conformité progressive des équipements qui accueillent des jeunes enfants avec l ensemble des critères de la Psu. Cette démarche concerne également tous les Eaje du département du Calvados relevant d autres gestionnaires ; - engager une analyse des modalités de gestion des équipements de proximité pour mettre en œuvre, selon la situation, l une des solutions suivantes : le maintien des conditions d activité sur la base d une augmentation des financements partenariaux ; le recentrage de l activité sur les priorités au regard de l analyse des besoins des populations concernées, dans le cas où les financements s avèrent plus contraints pour les partenaires ; le transfert de gestion à un autre porteur de projet lorsque cette modalité garantit la préservation voire l amélioration du service, en repositionnant la Caf sur les fonctions d ingénierie et de financement exclusivement. Au cours de l année 2014, la Caf du Calvados a su s appuyer sur ses compétences pour appréhender une inflexion dans sa stratégie, concernant notamment les mutualisations et les équipements de proximité en gestion directe. Ces deux évolutions ont été préparées sous un mode projet ayant donné lieu à de nombreux échanges qui me permettent de remercier le conseil d administration et l ensemble des collaborateurs pour leur implication dans un travail collectif porteur de valeur ajoutée pour notre organisme. 3

5 > L actu en images > 01/2014 La Caf du Calvados modernise sa politique Vacances-Temps libres La Caf propose, depuis le 1 er janvier, trois nouvelles aides pour les vacances et les loisirs des familles : le Pass vacances familles en partenariat avec le dispositif national «Vacaf», le Pass vacances enfants et le Pass loisirs enfants. Ces aides remplacent les bons aides aux temps libres. > 02/2014 «Mon compte Caf» arrive sur les mobiles Les allocataires peuvent accéder à l espace «Mon compte» depuis leur mobile ou leur tablette et consulter leur dossier en temps réel et en toute sécurité. Cette offre, qui fait suite à une forte demande des allocataires, est téléchargeable gratuitement sur Iphone et Androïd. > 03/2014 Réunion plénière des Relais assistant(e)s maternel(le)s Animée par des conseillers techniques, cette réunion était consacrée à l animation du réseau des Ram. Après un bilan des outils et des supports travaillés en 2013, la rencontre s est voulue interactive et participative pour mettre en avant l implication de tous à l élaboration d outils communs. Aussi, «Irfa Evolution» a présenté «la formation initiale des assistant(e)s maternel(le)s», ce qui a permis de répondre aux interrogations des animateurs de Ram. 4 > 04/2014 La cellule validation Mi-avril, les agents de la cellule validation intègre le service Pôle d appui aux métiers. Leur mission est de valider les évolutions prévues pour les applicatifs Nims (prestations) et Sias (action sociale) suite au changement de réglementation et avant leur généralisation dans le réseau des Caf. Une expertise technique peut leur être apportée par d autres services spécifiques de la Caisse. Caen prend le relais de Rennes et rejoint Marseille comme Caf de validation. > 05/2014 PREM SS - Préparation aux essentiels des métiers de la Sécurité Sociale Pour intégrer ce module qui permet d acquérir un socle commun de compétences pour l exercice de conseiller service à l usager, cinq agents de la Caf ont passé un certifcat de qualification professionnelle. Ce module a duré 8,5 jours, d avril à mai. Dans ce cadre, la Caf a accueilli 9 agents de la Cpam de l Eure, de la Manche et de Rouen. > 06/2014 Un nouveau directeur à la Caf Suite au départ pour la Caf d Arras de Jean-Claude Burger, Christian Le Petitcorps a pris ses fonctions à la Caf du Calvados le 1 er juin.

6 L actu en images > 07/2014 Jeux équestres mondiaux La Caf est partenaire des Jem, la plus grande manifestation équestre au monde. 8 projets à dimension sociale ont été portés par des équipements de la Caf (Chemin Vert, Folie Couvrechef, Grâce de Dieu, Guérinière, Mondeville et Venoix) et un autre coordonné par l action sociale. 948 personnes issues des quartiers, ont pu assister aux différentes épreuves > 10/2014 La Caf reçoit des Parlementaires Afin d échanger sur les enjeux de la Caf du Calvados au cours de la Cog , 4 parlementaires ont été reçus par la Direction de la Caisse. Cette «première» dans l histoire de la Caf, avait pour but de donner de la visibilité aux missions de la Caf. Les élus ont fait part de leurs préoccupations (non accès au droit, évolution démographique...), ils ont aussi pris connaissance de différents projets (offre du service d accueil...). > 08/2014 La Caf du Calvados est de retour sur Facebook Afin d être toujours plus proche des allocataires et de pouvoir les informer au mieux, la page Facebook de la Caf a été réactivéé au mois d août. Il s agit d un moyen supplémentaire pour effectuer différentes démarches auprès de la Caisse et pour faciliter les échanges. La Caf profite également de cette réactivation pour élargir la gamme de ses canaux d informations (caf. fr, mon-enfant.fr, webzine). > 11/2014 Venue de la secrétaire d état à la ville Le Centre socio-culturel de Lisieux a présenté deux réalisations qu il a piloté dans le domaine de la parentalité et de l insertion. La parole a été donnée aux habitants bénéficiaires et co-acteurs de ces projets. A Maltot, c est une crèche collective de 20 berceaux et un Ram conçus en intercommunalité qui ont été inaugurés, ceci afin de marquer l ampleur des partenariats entre l Etat, les communes, le Conseil Général, la Caf et la Mutualité française. > 09/2014 Du renfort à la production Pour faire face à une surcharge importante de travail, 22 personnes ont été reçues pour des entretiens d embauche. Les jurys en ont retenu 12 qui ont été recrutés en contrat à durée déterminée. Arrivés le premier septembre, ils ont commencé une formation interne dès le lendemain sur les aides au logement. > 12/2014 L Observatoire de mesure et de gestion de l action sociale (Omega), outil d information d action sociale pour les partenaires Dans un souci constant d amélioration et d optimisation des liens avec les partenaires, l action sociale de la branche Famille expérimente un nouveau système d informations dans le cadre du projet Omega. Il a pour but, entre autres, de simplifier les démarches des partenaires auprès de la Caf. La Caf du Calvados fait partie des 20 Caf pilotes avant la généralisation d Omega dans le réseau des 102 Caf. La parole à new 5 la lettre gardez le fil Nos

7 > Les missions de la branche Famille 6 La branche Famille Un réseau de proximité La branche Famille est pilotée par la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf). Avec son réseau de Caisses d allocations familiales (Caf), la branche Famille est représentée dans tous les départements de métropole et d outre-mer. La Cnaf, établissement public, définit la stratégie de la branche Famille et sa politique d action sociale familiale, finance les prestations familiales et répartit les ressources entre les Caf. Les Caf sont des organismes de droit privé investis d une mission de service public. Une composante de la Sécurité sociale La branche Famille fait partie du régime général de la Sécurité sociale qui couvre également les risques vieillesse, maladie, accident du travail-maladie professionnelle et recouvrement. Deux missions prioritaires La branche Famille est investie de deux missions essentielles : - aider les familles dans leur vie quotidienne (l accueil des enfants, le soutien à la parentalité, le droit au logement, l accès aux loisirs et aux vacances) ; - développer la solidarité envers les plus vulnérables (assurer des ressources aux personnes handicapées, lutter contre l isolement et la précarité). Les Caf accomplissent ces missions en mettant en œuvre une offre globale de service. L offre globale de service repose à la fois sur le versement des prestations légales et sur les interventions de l action sociale familiale. Cette complémentarité permet d apporter les réponses les plus adaptées aux besoins des familles allocataires. Un organisme sous contrôle de l État La branche Famille est placée sous la tutelle du ministère chargé de la Sécurité sociale et du ministère du Budget. Le ministère du Logement intervient concernant les aides relevant de sa compétence. La Cour des comptes et l Inspection générale des affaires sociales (Igas) exercent un contrôle sur la branche Famille. En 2014, la branche Famille, c est : - 11,7 millions d allocataires (métropole et Dom) ; - 31 millions de personnes couvertes.

8 > La Convention d objectifs et de gestion la Convention d objectifs et de gestion La Caisse nationale des allocations familiales s engage envers l État Garante de la bonne gestion des fonds publics, la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) signe avec l État, une Convention d objectifs et de gestion (Cog) dans laquelle sont définies les missions de la branche Famille. Le 16 juillet 2013, la Cnaf et l Etat ont signé la Convention d objectif et de gestion Cette cinquième convention fixe les orientations de la politique familiale nationale qui seront menées pendant 5 ans. La Cog est bâtie autour de trois principaux objectifs dont voici les grandes lignes : Développer les services aux familles et réduire les inégalités L accueil du jeune enfant Avec la création nette de solutions d accueil collectif des 0-3 ans et de places supplémentaires chez les assistant(e)s maternel(le)s, la branche Famille entend réduire les disparités territoriales et les inégalités sociales. Concernant ce dernier point, dans le cadre de la lutte contre la pauvreté (le seuil de bas-revenu est fixé à 982 euros par mois et par unité de consommation), un des objectifs sera d accueillir 10 % d enfants issus de familles pauvres dans les crèches. Le soutien à la parentalité Pour aider concrètement les parents dans leur fonction de parent, une attention particulière sera consacrée aux services liés à la parentalité : les Réseaux d écoute, d appui et d accompagnement des parents (Réaap), les lieux d accueil enfants parents,... Les jeunes Afin de favoriser l autonomisation des jeunes, l offre de service sera maintenue pour : l accompagnement socio-éducatif proposé par les Foyers de jeunes travailleurs (Fjt), l accompagnement des adolescents et des jeunes dans la réalisation de leurs projets et dans leurs départs en vacances, l aide au Brevet d aptitude à la fonction d animateur (Bafa),... Apporter une réponse globale aux besoins des allocataires, renforcer l accès aux droits et simplifier les démarches Apporter une réponse globale aux besoins des allocataires consistera à conjuguer l information et le conseil sur leurs droits, le paiement des prestations et la mise en œuvre d une action sociale familiale d accompagnement. L accès aux droits sera au centre de l offre de service de la branche Famille avec la mise en place de : «rendez-vous des droits», organisés en fonction des besoins dans chaque territoire, auprès de publics ciblés à l occasion, par exemple, d une demande de Rsa ; - parcours spécifiques permettant un suivi des allocataires qui en auront le plus besoin. Ce sera le cas des familles monoparentales ayant de jeunes enfants qui bénéficieront d un accompagnement social adapté. Concernant le logement, une attention particulière sera portée sur l accès et le maintien dans le logement, avec un accompagnement renforcé des familles confrontées aux impayés de loyers ou à l indécence de leur logement. La simplification des démarches administratives et de la réglementation : La branche Famille simplifiera les procédures administratives pour favoriser le développement des démarches par Internet. A côté de la simplification des dé- 7

9 > La Convention d objectifs et de gestion marches, sera également engagée la «simplification des prestations» pour améliorer la compréhension des droits par l allocataire. Dans un premier temps, le Revenu de solidarité active (Rsa) et la Prestation d accueil du jeune enfant (Paje) devraient être concernés par la réflexion engagée avec les pouvoirs publics et ses partenaires. Renforcer l efficacité de la production du service à l allocataire et améliorer la qualité du traitement des droits Verser le «juste droit» et maîtriser les risques : Le paiement du «juste droit» des prestations découle de la mise en cohérence des objectifs suivants : - mettre la démarche de qualité intégrée au cœur des processus de gestion ; - mieux maîtriser les risques financiers ; - mieux recouvrer les indus. La politique de lutte contre la fraude, développée au cours de la Cog , reste un axe majeur de la stratégie de la branche Famille. Renforcer l efficience des processus de gestion : La Branche doit faire face à une double contrainte : une contrainte financière liée à l accroissement des déficits publics et une contrainte liée à l augmentation de la demande sociale. Pour y faire face, la Branche doit mieux maîtriser des processus de gestion / P l a n d e d e v e l o P P e m e n t La Caf du Calvados met en œuvre ces objectifs, en tenant compte des spécificités locales, dans l élaboration de son Contrat pluriannuel d objectifs et de gestion (Cpog).

10 > La Caf au cœur du département CAEN «L abbaye aux Hommes» ARROMANCHES PORT EN BESSIN SUISSE NORMANDE Avec habitants au 1 er janvier 2014, la population du Calvados a progressé de 0,2 % par rapport à l année précédente. 34 ème département le plus peuplé de France, c est toujours celui qui connaît la croissance la plus forte dans la région bas-normande. Les personnes âgées de moins de 60 ans représentent près de 80 % de la population calvadosienne, chiffre très proche du niveau national. La part des moins de 30 ans est de 36,2 %. L aire urbaine de Caen est toujours la plus importante, en termes de population et de croissance. Elle abrite aujourd hui près de 30 % des Bas- Normands, et 59 % des habitants du département. 20 % des ménages consacrent une partie trop importante de leur budget pour se chauffer et 13 % pour se déplacer. Pour le chauffage, la part des ménages vulnérables n est supérieure que dans huit régions sur vingt-deux, dont sept situées à l est du pays. Au 30 septembre 2014, l emploi salarié enregistre une baisse de 0,5 % touchant tous secteurs d activité, réinscrivant ainsi le département dans la tendance nationale. Le taux de chômage atteignait 9,3 % de la population active à cette même date. LA POPULATION ALLOCATAIRE Le nombre d allocataires s élevait au 31 décembre 2014 à , en progression de 0,62 % sur une année. La Caf couvrait 48,7 % de la population. Cette progression est beaucoup plus faible qu au cours des dernières années, ce qui traduit sans doute une moindre dégradation de la situation économique. On enregistre une progression plus faible que l année précédente du nombre d allocataires percevant le Revenu de solidarité active (Rsa) (+ 5 %). Plus de la moitié des bénéficiaires du Rsa de la région résident dans le Calvados. On enregistre également une augmentation inférieure à 1 % des bénéficiaires d allocation logement. Le nombre d adultes handicapés est resté quasiment stable (+ 0,66 %). Enfin, les bénéficiaires de l allocation de rentrée scolaire ont augmenté de près de 1 %. 9

11 > La Caf au service des familles > L offre concertée de service Dans le cadre de son offre globale, la Caf du Calvados, en combinant le versement des prestations légales et les interventions d action sociale, accompagne les familles dans leur vie quotidienne, en veillant particulièrement à celles qui rencontrent des difficultés financières ou sociales. Conformément aux axes de la Cog , les trois orientations prioritaires de la Caf du Calvados sont : > aider les parents à assumer la prise en charge effective et matérielle de leurs enfants pour contribuer à l équilibre de la vie familiale ; > favoriser le retour à l autonomie des familles précarisées socialement et économiquement par des évènements de la vie ; > contribuer à l accès et au maintien dans un logement décent des familles tout en favorisant l appropriation de leur habitat et l intégration dans leur environnement social. Ces trois orientations sont développées dans les thèmes suivants : 10 - enfance/famille ; - soutien à la parentalité ; - loisirs/vacances ; - logement/habitat/cadre de vie ; - solidarité/insertion.

12 La Caf au service des familles > Enfance / Famille La Caf du Calvados aide les parents par : - le versement de prestations légales ; - une offre diversifiée des modes d accueil pour les enfants et les jeunes. En outre, la Caf du Calvados accompagne les parcours vers l autonomie des jeunes âgés de 16 à 25 ans. Les prestations légales La Prestation d accueil du jeune enfant (Paje) se compose de la prime à la naissance ou à l adoption, de l allocation de base, du Complément de libre choix de mode de garde et du Complément de libre choix d activité. Si la Paje est avant tout une aide financière, elle offre la possibilité de moduler à la fois le temps de travail et le temps familial, en laissant aux familles le choix d une reprise professionnelle réduite ou non (Complément de libre choix d activité), ainsi que le choix d un mode de garde (Complément de libre choix de mode de garde). OFFRIR DES MODES D ACCUEIL DIVERSIFIÉS POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES Parallèlement aux prestations légales, la Caf apporte sa contribution au développement d une offre d accueil diversifiée et adaptée aux différentes tranches d âge, afin de répondre aux besoins des familles par : - le versement d une aide au fonctionnement, aux structures d accueil ; - une aide technique et financière aux collectivités. Ainsi, les familles peuvent bénéficier de services d accueil à un coût réduit. En 2014, familles ont perçu la Paje, euros ont été versés à ce titre. 11

13 > La Caf au service des familles Les structures d accueil petite enfance (0-6ans) Les Etablissements d accueil du jeune enfant Les Etablissements d accueil du jeune enfant (Eaje) regroupent plusieurs catégories d établissements conçus et aménagés afin de recevoir dans la journée, collectivement, de façon régulière ou occasionnelle, les enfants âgés de moins de 6 ans : crèches collectives, crèches parentales, haltes-garderies, les structures «multiaccueil». > 72 Eaje > 2460 places d accueil Eaje Micro-crèches 12 «Les frimousses d Orne Odon» arrivent à Maltot La communauté de communes (Cdc) Evrecy Orne Odon a soutenu la création d un multi-accueil de 20 places, «Les frimousses d Orne Odon» qui a vu le jour à Maltot le 1er septembre Ce multi-accueil est géré par la Mutualité française normande - SSAM. Un premier multi-accueil de 20 places, «Les lutins d Orne Odon», avait été ouvert en août 2013 à Evrecy. Dans le cadre du plan crèche, la Cdc a ouvert, avec le soutien financier de la Caf, un deuxième Relais assistant(e)s maternel(le)s. La Communauté de communes Evrecy Orne Odon compte sur son territoire : 19 communes rurales ; habitants ; 633 enfants de moins de 3 ans ; 189 assistant(e)s maternel(le)s.

14 La Caf au service des familles Les micro-crèches Il s agit d établissements pouvant accueillir au maximum 10 enfants âgés de 0 à 6 ans. (Décret n du 7 juin 2010, relatif aux établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans). Les micro-crèches permettent d apporter une réponse adaptée à des besoins spécifiques, notamment en milieu rural. > 8 micro-crèches : : Caen : «Doucalinou 2», Lantheuil «Zagazouille», Le Tourneur «Le jardin des lutins», Villers Bocage «L arche des bébés». - Donnay : «le P tit Monde des bambins» (2010) ; Mouen : «L Ilôt Z enfants» (2011) ; Caen : «Doucalinou» (2012) ; Saint-Vigor-Le- Grand : «Les Gribouilles» (2012). > 80 places d accueil La Caf du Calvados intervient auprès des parents en leur versant la Paje pour qu ils bénéficient de cet accueil. Les Maisons d assistant(e)s maternel(le)s Depuis la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2009, les assistant(e)s maternel(le)s ont la possibilité d exercer en dehors de leur domicile au sein d un regroupement. (Loi n du 9 juin 2010 relative à la création des Maisons d assistant(e)s maternel(le)s). Le mode d accueil, offert par les Maisons d assistant(e)s maternel(le)s (Mam), vise à répondre aux attentes des assistant(e)s maternel(le)s confronté(e)s à des problématiques liées à un logement non adapté ou à un souhait de rompre avec l isolement en travaillant avec d autres professionnel(le)s. Les Mam permettent à 4 assistant(e)s maternel(le)s maximum, d accueillir, dans un même local, un nombre d enfants défini par les services de la Protection maternelle infantile (Pmi) en fonction de la superficie du local et des agréments délivrés. La Caf est membre du comité de pilotage départemental avec la Protection maternelle infantile (Pmi). Le comité se réunit tous les 2 mois pour étudier les différents projets et valider ou non leur faisabilité. > 14 Maisons d assistant(e)s maternel(le)s : : Ablon, Honfleur, Saint- Denis de Méré : Tourgéville, Epinay sur Odon ; 2010 : Lisieux, Vassy ; 2011 : Blainville-sur-Orne, Saint-Martin de Tallevence, Thury Harcourt ; 2012 : Cairon ; 2013 : Argences, Criquebœuf, Vimont. > 165 places pour 46 assistant(e)s maternel(le)s Les assistant(e)s maternel(le)s Après les parents, les assistant(e)s maternel(le)s constituent le mode d accueil des jeunes enfants le plus fréquemment utilisé par les familles. Pour faire face aux nombreux départs à la retraite des assistant(e)s maternel(le)s et rendre le métier plus attractif, la Caf soutient les assistant(e)s maternel(le)s au travers de deux dispositifs : la prime à l installation qui permet aux assistant(e)s maternel(le)s agréées, pour la première fois, d accueillir les enfants dans des conditions optimales. Le montant varie de 300 à 600 euros. En contrepartie, ils (elles) s engagent à s inscrire sur le site internet «Mon-enfant.fr» et à mettre à jour leur disponibilités. > 157 assistant(e)s maternel(le)s ont bénéficié de la prime à l installation pour un montant de euros. le Prêt à l amélioration du lieu d accueil (Pala) Ce prêt permet aux assistant(e)s maternel(le)s de réaliser des travaux dans leur logement ou dans une Mam, pour améliorer les conditions d accueil des enfants. 13

15 > La Caf au service des familles 14 Ce prêt, à taux zéro, peut représenter 80 % des dépenses prévisionnelles dans la limite de euros et est versé en deux fois (un premier acompte pouvant aller jusqu à euros sur devis et le solde jusqu à euros maximum sur justification du premier acompte). > En 2014, 22 assistant(e)s maternel(le)s ont bénéficié(e)s du Pala. Montant : euros > assistant(e)s maternel(le)s > places d accueil Les Relais assistant(e)s maternel(le)s Véritables lieux d information, de rencontres et d échanges, les Relais assistant(e)s maternel(le)s (Ram) sont les structures de référence au service des jeunes enfants, des parents, des assistant(e)s maternel(le)s et des professionnel(le)s de la petite enfance. Le développement des Ram, qui sont particulièrement bien implantés dans le paysage institutionnel du secteur de la petite enfance, demeure une priorité de la Cnaf, réaffirmée dans la Cog Il s agit de promouvoir les Ram auprès des élus et de professionnaliser les animateurs des Ram. La Caf du Calvados, qui accompagne techniquement et financièrement les Ram du département, anime également le réseau départemental des Ram. L animation du réseau des Ram par les conseillers techniques enfance-jeunesse de la Caf permet d impulser une dynamique sur le territoire calvadosien et de faciliter l échange, le partage d expériences entre professionnel(le)s de la petite enfance et l émergence de projets fédérateurs par territoire. > 3 nouveau Ram : la Cdc de Balleroy Mollay-Litry ; 2 dédoublements de Ram existants : la Cdc Evrecy Orne Odon et la Cdc Villers Bocage intercom. > 52 Ram. > assistant(e)s maternel(le)s couvert(e)s par un Ram, soit 83% > 458 communes couvertes par un Ram, soit 65% du département Le site intranet du réseau des Ram, depuis sa création en 2010 Depuis la création du site intranet, à destination des animateurs et des gestionnaires, en 2010 : 470 articles ont été publiés ; les outils élaborés par le réseau ont été mis en ligne ; 175 visites en moyenne par mois (allant de 233 à 428 visites par mois). Les rubriques les plus «plébiscitées» sont le réseau Ram et «la boîte à outils» de l animateur.

16 La Caf au service des familles Les Accueils de loisirs sans hébergement Les Accueils de loisirs sans hébergement (Alsh) sont des centres de loisirs qui constituent un mode d accueil éducatif des enfants et des adolescents durant le temps de loisirs (vacances d été, petites vacances scolaires, mercredi et week-end). > 158 Alsh > places d accueil en extra et périscolaire et places au titre des temps d activités périscolaire Alsh 15

17 > La Caf au service des familles 16 Les Alsh et la réforme des rythmes éducatifs Dans le cadre de ses missions autour de l organisation des temps périscolaires et extrascolaires, et des loisirs des enfants et des jeunes, la branche Famille contribue à la mise en œuvre de la réforme des rythmes éducatifs engagée en 2013*. La Cnaf a mobilisé une enveloppe supplémentaire de 250 millions d euros par an pendant la période de la Cog En 2014, elle a participé au fond d amorçage de l État à hauteur de 62 millions d euros et a créé une aide spécifique pour les 3 heures nouvelles induites par la réforme au titre des Temps d activités périscolaires (Tap). La nouvelle organisation du temps scolaire sur les territoires (école le mercredi matin) a conduit certaines collectivités à mettre en place une offre d accueil complémentaire sur d autres sites, notamment sur le temps du mercredi aprèsmidi. Ainsi, le nombre des Alsh est passé de 136 en 2013 à 158 en Dans le Calvados : > Septembre 2014 : 277 communes (38 en 2013), sur 315, se sont engagées dans la réforme pour un total de enfants concernés sur ( en 2013) dans 380 écoles sur 503 (123 en 2013). *Décret n du 24 janvier 2013, relatif à l organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires. «La Charte qualité des accueils collectifs de mineurs» Depuis près de 10 ans, la Caf du Calvados et la Direction départementale de la cohésion sociale (Ddcs) conduisent une démarche qualité concernant les accueils collectifs de mineurs. Un travail de concertation entre la Caf, la Ddcs et les fédérations d éducation populaire a conduit à un nouveau portage de «la Charte qualité des accueils collectifs de mineurs» en janvier Le comité de pilotage est composé des Francas, de la Lec, des Cemea et des éclaireurs de France. La Caf et la Ddcs poursuivent leur soutien financier. Depuis janvier 2014, le Conseil général participe également au financement du dispositif. Le comité de gestion se réunit deux à trois fois par an pour faire le point sur la démarche et les sites adhérents. Trois types d accompagnement sont proposés aux sites adhérants à la Charte qualité par les fédérations. L accompagnement sur site (aide méthodologique), l accompagnement regroupé (sur une problèmatique commune) et des journées de réseau. > 75 sites ont adhéré à la Charte qualité

18 La Caf au service des familles Les collectivités Afin de faciliter le développement des structures d accueil enfance/ jeunesse, la Caf est amenée à signer des Contrats enfance et jeunesse (Cej) avec les collectivités locales. Le Contrat «enfance et jeunesse» est un contrat d objectifs et de cofinancement passé entre une Caf et une collectivité territoriale pour une durée de 4 ans. Il vise à poursuivre le développement en matière d accueil des enfants et des jeunes jusqu à 17 ans révolus (accueil péri-scolaire, les vacances d été ou les petites vacances scolaires, les centres de loisirs, les camps adolescents). 83 Contrat enfance et jeunesse signés dans le Calvados, ce qui représente 65% des communes du département couvertes par un Cej, soit 462 communes sur 706. En 2014, 20 Cej signés : 16 renouvellements de contrats dont 8 pour la 2 ème fois et 6 incluant un développement ; 2 nouveaux contrats : Anisy (Cej «commune») et établissement public de santé mentale (Cej «employeur») ; 2 avenants à des contrats en cours pour intégrer un développement. 17

19 > La Caf au service des familles Les modes d accueil Petite enfance et enfance/jeunesse au 31 décembre Les équipements Caf accueillant des enfants - nombre d équipements - nombre d enfants accueillis Les Etablissements du jeune enfant - nombre d Eaje - nombre de places Les micro-crèches - nombre de micro-crèches - nombre de places Les Maisons d assistant(e)s maternel(le)s - nombre de Mam - nombre de places Les assistant(e)s maternel(le)s - nombre d assistant(e)s maternel(le)s - nombre de places Les Relais assistant(e)s maternel(le)s - nombre de Ram - nombre d assistant(e)s maternel(le)s couvertes par un Ram - nombre de communes couvertes (soit 81%) 436 (soit 62 % du département) (soit 83%) 458 (soit 65 % du département) - Les Accueils de loisirs sans hébergement - nombre d Alsh - nombre de places extra et périscolaire - nombre de places Temps d activités périscolaires Les Contrats Enfance/Jeunesse 18 - nombre de Cej - nombre de communes couvertes (soit 65 % du département) (soit 65 % du département)

20 La Caf au service des familles Les accueils spécifiques La Cog reconduit les engagements pris par la Cnaf au cours de la précédente Cog, afin de répondre à des besoins spécifiques : - l accueil des enfants en situation de handicap : 7 actions en Etablissements d accueil du jeune enfant et 4 en Accueil de loisirs sans hébergement ; - le soutien financier à la mise en place de la convention collective Snaecso (Syndicat national des associations employeurs de personnels au service des centres sociaux et socio-culturels) : 11 Etablissements d accueil du jeune enfant associatifs ; - l expérimentation projets adolescents (11-17 ans) : 50 projets portés par 28 opérateurs. Développer «des innovations en matière de modes de garde d enfants et d aide à domicile». La Caisse d allocations familiales du Calvados et l Europe, avec le soutien des services de l État, sont engagées depuis 2012 dans un partenariat pour une mission favorisant le «développement des innovations en matière de modes de garde d enfants et d aide à domicile». Ce partenariat s inscrit dans le cadre du Programme opérationnel national du Fonds social européen et concerne la mesure 222 : «Amélioration et développement de l accès et de la participation durable des femmes au marché du travail». Cette mission départementale déploie son action au travers de trois axes de travail : - un diagnostic territorial permet d affiner l état des lieux des besoins et de l offre d accueil individuel et collectif dans le Calvados. En 2014, un état des lieux a été réalisé par le comité de pilotage de la Commission départementale d accueil du jeune enfant (Codage), instance de réflexion, de conseil, de proposition, d appui et de suivi pour les institutions et les organismes qui interviennent au titre d une compétence légale ou d une démarche volontaire dans le domaine de l accueil des jeunes enfants. - La mise en relation d institutions, d opérateurs et de réseaux déjà existants permet de répondre aux besoins atypiques de familles en matière de modes de garde. C est dans ce cadre qu une étude a été réalisée sur le Programme d accompagnement du retour à domicile des patients hospitalisés de l Assurance maladie (Prado) sur le champ de la maternité dans le Calvados. Le Prado constitue un dispositif de coordination externe aux professionnels de santé de terrain, qui offre des nouveaux services aux assurés. Il 19

P C ERMIS DE ONDUIRE. Les aides financières d'action sociale

P C ERMIS DE ONDUIRE. Les aides financières d'action sociale P C ERMIS DE ONDUIRE Les aides financières d'action sociale SOMMAIRE PRÉAMBULE GÉNÉRAL... 1 AIDES FINANCIÈRES INDIVIDUELLES AUX FAMILLES PRÉAMBULE AUX AIDES FINANCIÈRES INDIVIDUELLES AUX FAMILLES.. 5 LES

Plus en détail

Convention d objectifs et de gestion entre l Etat et la Cnaf 2013-2017

Convention d objectifs et de gestion entre l Etat et la Cnaf 2013-2017 Convention d objectifs et de gestion entre l Etat et la Cnaf 2013-2017 SOMMAIRE PREAMBULE 1 DEVELOPPER LES SERVICES AUX FAMILLES, REDUIRE LES INEGALITES 4 Renforcer le développement de l offre d accueil

Plus en détail

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants.

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Association d habitants et d acteurs du territoire (collectivités,

Plus en détail

Comité national d évaluation du rsa Annexes

Comité national d évaluation du rsa Annexes Comité national d évaluation du rsa Annexes Annexe 11 La mise en place du Rsa dans les caisses d allocations familiales (*) Pauline Domingo, Stéphane Donné (Cnaf) Décembre 2011 Les documents d études sont

Plus en détail

Comprendre les Allocations

Comprendre les Allocations Comprendre les Allocations familiales Sommaire Partie 1 Accompagner les familles et anticiper les évolutions de la société... 04 Une offre globale au service des familles... 06 Des études pour préparer

Plus en détail

CDAJE 16 mai 2014 COMMISSION DÉPARTEMENTALE D ACCUEIL DES JEUNES ENFANTS. MICRO CRECHE - CDAJE 16 mai 2014

CDAJE 16 mai 2014 COMMISSION DÉPARTEMENTALE D ACCUEIL DES JEUNES ENFANTS. MICRO CRECHE - CDAJE 16 mai 2014 CADRE DÉPARTEMENTAL DE RÉFÉRENCE CDAJE À l intention des élus municipaux et leurs représentants, des institutions, de l ensemble des acteurs de la petite enfance et des porteurs de projet. CDAJE 16 mai

Plus en détail

Parents, enfants. un guide pour vous

Parents, enfants. un guide pour vous Parents, enfants un guide pour vous edit s mmaire Parents, Notre engagement de mettre en place un territoire compétitif, solidaire et durable ne peut se concevoir sans répondre aux besoins des enfants

Plus en détail

Structures petite enfance MEMENTO

Structures petite enfance MEMENTO Structures petite enfance MEMENTO Préambule : Les documents qui suivent ont été élaborés à partir de documents de la CNAF. Les fiches qui suivent ne sont en rien exhaustives. Elles ont pour but de vous

Plus en détail

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration Projet de territoire Quartier Goutte d or 18 e Depuis plusieurs années, les quartiers populaires parisiens font l objet d une attention particulière. Dans le cadre d un projet global conduit par Gisèle

Plus en détail

L offre d accueil collectif des enfants de moins de six ans

L offre d accueil collectif des enfants de moins de six ans Mois AAAA En bref L objectif de cette fiche est de donner une vision chiffrée du nombre d établissements collectifs d accueil de jeunes enfants (les structures monoaccueil et multi-accueil) et de montrer

Plus en détail

Méthodologie des jardins d éveil

Méthodologie des jardins d éveil Méthodologie des jardins d éveil Conformément à l engagement du Président de la République, 200 000 offres d accueil du jeune enfant seront crées d ici à 2012 pour répondre aux besoins de l ensemble des

Plus en détail

PLAN PLURIANNUEL DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ET POUR L INCLUSION SOCIALE

PLAN PLURIANNUEL DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ET POUR L INCLUSION SOCIALE PRÉFET DE L ORNE PLAN PLURIANNUEL DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ET POUR L INCLUSION SOCIALE SYNTHÈSE DÉPARTEMENTALE Département de l Orne 27 septembre 2013 SOMMAIRE Méthodologie retenue Eléments de repères

Plus en détail

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Préambule La convention de mixité sociale est prévue à l article 8 de la loi de Programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

SOMMAIRE LA SÉPARATION : DES ÉLÉMENTS JURIDIQUES... 3

SOMMAIRE LA SÉPARATION : DES ÉLÉMENTS JURIDIQUES... 3 La séparation 1 SOMMAIRE LA SÉPARATION : DES ÉLÉMENTS JURIDIQUES... 3 VOUS ÉTIEZ MARIÉS...3 Vous vous séparez légalement... 3 Vous vivez chacun de votre côté (séparation de fait).... 3 VOUS ÉTIEZ PACSÉS

Plus en détail

N de téléphone : N de Fax : Mail : Nom - Prénom Parenté Date de naissance

N de téléphone : N de Fax : Mail : Nom - Prénom Parenté Date de naissance DEPARTEMENT DE LA MOSELLE DIRECTION DE LA SOLIDARITE DIRECTION DE L ENFANCE, DE LA FAMILLE ET DE L INSERTION Sous-Direction de l Action Sociale Territoriale et de l Insertion Service des Aides Financières

Plus en détail

Les maisons d assistants maternels

Les maisons d assistants maternels GUIDE Direction de l Enfance et de la Famille Les maisons d assistants maternels Édition 2014 Sommaire Sommaire 3 Préambule 4 PARTIE 1 - DÉFINITION et PRINCIPES GÉNÉRAUX I. DÉFINITION 6 1- Les codes 6

Plus en détail

surendettement ommission des inancières ndividuelles F I aux amilles Guide Cafif pour les travailleurs sociaux et les partenaires EDITION 2012

surendettement ommission des inancières ndividuelles F I aux amilles Guide Cafif pour les travailleurs sociaux et les partenaires EDITION 2012 > familles monoparentales nta prévention du surendettement soutien à la parentalité familles nombreuses des C A ides F ommission > aides aux projets aux F I amilles inancières ndividuelles Guide Cafif

Plus en détail

... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf

... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf ... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf Ecran d'accueil du Caf.fr Mon Compte Pour gérer directement son dossier Ma Caf pour accéder aux

Plus en détail

contre la pauvreté et pour l inclusion sociale

contre la pauvreté et pour l inclusion sociale PREMIER MINISTRE PLAN PLURIANNUEL contre la pauvreté et pour l inclusion sociale 3 mars 2015 SYNTHÈSE Adopté à la suite d un comité interministériel de lutte contre l exclusion en 2013, le plan pluriannuel

Plus en détail

Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue d une offre de logement

Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue d une offre de logement Ministère chargé du logement Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue d une offre de logement N 15036*01 (article L. 441-2-3, II, du code de la construction et de l habitation)

Plus en détail

La politique de l enfance et de la jeunesse

La politique de l enfance et de la jeunesse Novembre 2010 Département Action Sociale, Educative, Sportive et Culturelle N/réf : IV Affaire suivie par Isabelle VOIX La politique de l enfance et de la jeunesse Les aides des caisses d Allocations familiales

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

Guide petite enfance. à l usage des porteurs de projets. guide petite enfance décembre 2012

Guide petite enfance. à l usage des porteurs de projets. guide petite enfance décembre 2012 Guide petite enfance à l usage des porteurs de projets 1 décembre 2012 Sommaire Partie 1 : Les étapes pour la création d un équipement ou d un service 1.1 la procédure départementale page 4 1.2 la présentation

Plus en détail

Convention d objectifs et de gestion entre l Etat et la Cnaf

Convention d objectifs et de gestion entre l Etat et la Cnaf en Convention d objectifs et de gestion entre l Etat et la Cnaf 2009-2012 Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE. Mise en œuvre du contrat «enfance et jeunesse» (Cej) Version 1. Caisse nationale des allocations familiales.

GUIDE METHODOLOGIQUE. Mise en œuvre du contrat «enfance et jeunesse» (Cej) Version 1. Caisse nationale des allocations familiales. Caisse nationale des allocations familiales 19 Juillet 2006 Direction de l action sociale GUIDE METHODOLOGIQUE Mise en œuvre du contrat «enfance et jeunesse» (Cej) Version 1 SOMMAIRE INTRODUCTION Page

Plus en détail

Sommaire. Introduction...p 2. Le 4ème schéma départemental Enfance - Famille - Jeunesse 2011-2015.p 3

Sommaire. Introduction...p 2. Le 4ème schéma départemental Enfance - Famille - Jeunesse 2011-2015.p 3 Sommaire Introduction...p 2 Le 4ème schéma départemental Enfance - Famille - Jeunesse 2011-2015.p 3 Présentation des structures au programme de la journée thématique Enfance-Famille..p 4 Le service éducatif

Plus en détail

Panorama Synthétique. Social et Culturel

Panorama Synthétique. Social et Culturel Panorama Synthétique Social et Culturel Secteur Social Le domaine de l action sociale regroupe l ensemble des politiques, institutions, professionnels, moyens et prestations qui concourent à la cohésion

Plus en détail

Le fonds d amorçage 2013-2014 et 2014-2015

Le fonds d amorçage 2013-2014 et 2014-2015 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Le fonds d amorçage 2013-2014 et 2014-2015 ADDITIF AU GUIDE PRATIQUE SUR LES NOUVEAUX RYTHMES À L ÉCOLE PRIMAIRE Vendredi GUIDE PRATIQUE LES NOUVEAUX RYTHMES À L ÉCOLE PRIMAIRE

Plus en détail

La prime d activité INC du 16 septembre 2015

La prime d activité INC du 16 septembre 2015 La prime d activité INC du 16 septembre 2015 1 Le 3 mars 2015, lors de la présentation du plan pluriannuel contre la pauvreté et l inclusion sociale, le Premier ministre a annoncé la création au 1 er janvier

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire 2014 Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire Enquête organisée par l AMF 49 et la ville d Avrillé auprès des du département de Maine et Loire Décembre 2014 1 Résultats de l enquête sur les

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ L explosion de l activité professionnelle des femmes et la situation géographique de la commune d Aumetz et de notre

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

Définition des temps périscolaires et extrascolaires

Définition des temps périscolaires et extrascolaires ANNEXE 3 Définition des temps périscolaires et extrascolaires Le temps périscolaire est constitué des heures qui précèdent et suivent la classe durant lesquelles un encadrement est proposé aux enfants

Plus en détail

QU'EST-CE QU'UNE MAISON D ASSISTANTS MATERNELS (MAM)? QUI EST L EMPLOYEUR DES ASSISTANTS MATERNELS?

QU'EST-CE QU'UNE MAISON D ASSISTANTS MATERNELS (MAM)? QUI EST L EMPLOYEUR DES ASSISTANTS MATERNELS? Mise à jour Septembre 2011 Un assistant maternel est agréé par le Conseil général. Il peut moyennant rémunération, accueillir habituellement et de façon non permanente des mineurs : - à son domicile (art.

Plus en détail

vous guider Phovoir.fr Les prestations d Action sociale pour les familles Du 1 er janvier au 31 décembre 2015 www.msa-mayenne-orne-sarthe.

vous guider Phovoir.fr Les prestations d Action sociale pour les familles Du 1 er janvier au 31 décembre 2015 www.msa-mayenne-orne-sarthe. vous guider Phovoir.fr Les prestations d Action sociale pour les familles Du 1 er janvier au 31 décembre 2015 www.msa-mayenne-orne-sarthe.fr MSA Mayenne-Orne-Sarthe Thinkstockphotos.fr Le mot de la Présidente

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

Le livret des prestations d Action Sanitaire et Sociale de la MSA Dordogne, Lot et Garonne

Le livret des prestations d Action Sanitaire et Sociale de la MSA Dordogne, Lot et Garonne vous guider Le livret des prestations d Action Sanitaire et Sociale de la MSA Dordogne, Lot et Garonne Édition 2015 www.msa24-47.fr L action sociale L Action Sanitaire et Sociale est une priorité du Conseil

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN Quartier situé sur la commune de CAEN 4 611 habitants en 2011, soit 2 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J La Grâce de Dieu O RVATO I RE Portraits de quartiers prioritaires de

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

La Sécurité sociale en Gironde. collaborateurs. accompagnent les Girondins tout au long de leur vie

La Sécurité sociale en Gironde. collaborateurs. accompagnent les Girondins tout au long de leur vie La Sécurité sociale 4 049 collaborateurs accompagnent les Girondins tout au long de leur vie Connaître la Sécurité sociale La Sécurité sociale est le service public qui protège chacun contre les risques

Plus en détail

VILLE DE MANDRES LES ROSES

VILLE DE MANDRES LES ROSES Service Enfance Jeunesse 01 45 98 66 08 Service.enfance@ville-mandres-les-roses.fr VILLE DE MANDRES LES ROSES SOMMAIRE Inscriptions page 3 Restauration scolaire page 4 Accueils périscolaires page 5 Accueils

Plus en détail

Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général

Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général Projets loisirs et vacances Aide scolaire Aides facultatives du CCAS en partenariat avec le Conseil général 1 EDITORIAL L édition 2012-2013 du Livret d Accueil du Centre Communal d Action Sociale rassemble

Plus en détail

> GUIDE DU BAILLEUR. Votre locataire, la Caf et vous

> GUIDE DU BAILLEUR. Votre locataire, la Caf et vous > GUIDE DU BAILLEUR Votre locataire, la Caf et vous 1 Préambule Propriétaires, bailleurs, vous louez un ou plusieurs logements à des personnes allocataires d une Caf. Savez-vous que les Caf aident près

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants Emploi... La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants La Basse-Normandie, première Silver région inaugurée en France, en janvier 2014, figure parmi les 7 régions françaises les plus attractives

Plus en détail

présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015

présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015 présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015 LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014 - juin 2014 : réunion de lancement de la Commission de Coordination des Actions de Prévention des Expulsions CCAPEX

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES Demande d'aide(s) financière(s) pour le maintien dans le logement Vous êtes LOCATAIRE et en difficulté financière, Le Fonds de Solidarité pour le

Plus en détail

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES 1 ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES Vus La Loi n 2009-1437 du 24 novembre 2009 La Loi n 2010-1657 du 29 décembre 2010 Le Décret n 2010-1780 du 31 décembre

Plus en détail

PREFET DU CALVADOS Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Calvados 2011-2015

PREFET DU CALVADOS Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Calvados 2011-2015 PREFET DU CALVADOS Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Calvados 2011-2015 1 Sommaire Éditorial par Monsieur le Préfet du Calvados et Monsieur le Président du Conseil

Plus en détail

CDAJE 16 mai 2014 COMMISSION DÉPARTEMENTALE D ACCUEIL DES JEUNES ENFANTS

CDAJE 16 mai 2014 COMMISSION DÉPARTEMENTALE D ACCUEIL DES JEUNES ENFANTS CADRE DÉPARTEMENTAL DE RÉFÉRENCE CDAJE À l intention des élus municipaux et leurs représentants, des institutions, de l ensemble des acteurs de la petite enfance et des porteurs de projet. CDAJE 16 mai

Plus en détail

CONVENTION TRIENNALE D OBJECTIFS POUR LES QUARTIERS POPULAIRES 2013 / 2015. entre LA MINISTRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ,

CONVENTION TRIENNALE D OBJECTIFS POUR LES QUARTIERS POPULAIRES 2013 / 2015. entre LA MINISTRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ, CONVENTION TRIENNALE D OBJECTIFS POUR LES QUARTIERS POPULAIRES 2013 / 2015 entre LA MINISTRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ, LA MINISTRE DÉLÉGUÉE AUX PERSONNES AGÉES ET A L AUTONOMIE, LA MINISTRE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN. Mardi 03 décembre 2013 à 10h30

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN. Mardi 03 décembre 2013 à 10h30 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN Mardi 03 décembre 2013 à 10h30 Adoma - Résidence sociale «Le Grand Cèdre» 114, rue Joseph Hue, 76250, DÉVILLE-LÈS-ROUEN

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

ANALYSE DONNÉES 2012 DES CENTRES SOCIAUX. senacs SYSTÈME D ÉCHANGES NATIONAL. les centres sociaux. Allier

ANALYSE DONNÉES 2012 DES CENTRES SOCIAUX. senacs SYSTÈME D ÉCHANGES NATIONAL. les centres sociaux. Allier Allier ÉDITO 1 CE QU EST UN CENTRE SOCIAL 2 CARTE DE L ALLIER 3 PROJET 4 DYNAMIQUES LOCALES 10 VITALITÉ DÉMOCRATIQUE ET GOUVERNANCE 11 RESSOURCES HUMAINES 12 FINANCES 14 FICHE DÉPARTEMENTALE 15 Édito C

Plus en détail

Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents. Juin 2013 1/5

Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents. Juin 2013 1/5 LES CONDITIONS PARTICULIERES Prestation de service Lieu d accueil enfants - parents Juin 2013 1/5 2/5 L objet de la convention Elle encadre les modalités d intervention et de versement de la prestation

Plus en détail

FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE

FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE Date de la demande :. PROCEDURE D URGENCE : Oui Non Date du dépôt de la demande : (à compléter par le service) FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) Accès Maintien

Plus en détail

SOCIALES ENQUÊTES & OBSERVATIONS. L implication des CCAS/CIAS dans le champ de la petite enfance. Sommaire. www.unccas.org JANVIER 2014 N 6

SOCIALES ENQUÊTES & OBSERVATIONS. L implication des CCAS/CIAS dans le champ de la petite enfance. Sommaire. www.unccas.org JANVIER 2014 N 6 www.unccas.org Sommaire Page 2 Méthodologie Page 3 Principaux résultats Page 3 I - Établissements et dispositifs gérés par les CCAS/CIAS Page 11 II - Le personnel des EAJE Page 14 III - Coût de fonctionnement,

Plus en détail

Le cahier de DAPHNE. Données relatives aux Aides et Prestations liées à l Habitat, au Handicap, à la Naissance et à l Education de l enfant

Le cahier de DAPHNE. Données relatives aux Aides et Prestations liées à l Habitat, au Handicap, à la Naissance et à l Education de l enfant Mise à jour : mai 2013 Le cahier de DAPHNE Données relatives aux Aides et Prestations liées à l Habitat, au Handicap, à la Naissance et à l Education de l enfant Direction de la Sécurité sociale Bureau

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9 Présentation Guide d accompagnement à l application du Règlement Intérieur 2012 à l usage des partenaires Juin 2012 page 1/9 Plan du guide Qu est-ce que le FSL? Comment saisir le Fonds? Les critères généraux

Plus en détail

Prévenir et faire face aux impayés de loyers. Vous êtes locataire L ADIL VOUS CONSEILLE, CONSULTEZ-LA!

Prévenir et faire face aux impayés de loyers. Vous êtes locataire L ADIL VOUS CONSEILLE, CONSULTEZ-LA! L ADIL réunit l État, les collectivités locales, les organismes d intérêt général, les professionnels publics et privés et les représentants des usagers. Elle est agréée par le Ministère chargé du Logement

Plus en détail

Accueils de Loisirs REGLEMENT INTERIEUR

Accueils de Loisirs REGLEMENT INTERIEUR Accueils de Loisirs REGLEMENT INTERIEUR portail-animation.ufcv.fr Plaine des Tilles portail-animation.ufcv.fr Ufcv Délégation régionale de Bourgogne 29 rue Jean-Baptiste BAUDIN 21000 Dijon Mis à jour le

Plus en détail

Une association qui entreprend au service de l intérêt général

Une association qui entreprend au service de l intérêt général Une association qui entreprend au service de l intérêt général Des métiers au service du lien social L UFCV, UNE ASSOCIATION QUI ENTREPREND AU SERVICE DE L INTÉRÊT GÉNÉRAL 1907 Naissance de l Union Parisienne

Plus en détail

conditions générales élever les enfants

conditions générales élever les enfants 1 Vos prestations Votre caisse d Allocations familiales (Caf) vous accompagne dans les moments importants de la vie. Ce livret présente l ensemble des prestations et des aides que la Caf peut vous verser

Plus en détail

Guide. des aides individuelles d action sociale 2015. Réglement intérieur d action sociale. Document destiné aux partenaires d action sociale

Guide. des aides individuelles d action sociale 2015. Réglement intérieur d action sociale. Document destiné aux partenaires d action sociale Guide des aides individuelles d action sociale 2015 Réglement intérieur d action sociale Document destiné aux partenaires d action sociale Sommaire Sommaire Sommaire 1 Préambule 2 Modalités générales d

Plus en détail

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN 1 1 L ACTION SOCIALE NOS VALEURS SOLIDARITÉ Valeur centrale, elle s exprime par la mise en œuvre d interventions au profit de tous ses clients : entreprises,

Plus en détail

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine La plateforme de propositions de la FNASEPH Le Grenelle de la formation et de l accès à la vie sociale des Jeunes Handicapés Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine De la scolarisation aux

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

De l Opération de Renouvellement Urbain au Plan Stratégique Local. Le quartier du Grand Bellevue à Trélazé

De l Opération de Renouvellement Urbain au Plan Stratégique Local. Le quartier du Grand Bellevue à Trélazé De l Opération de Renouvellement Urbain au Plan Stratégique Local Le quartier du Grand Bellevue à Trélazé Opération de Renouvellement Urbain Quartier du Grand Bellevue Ville de Trélazé Les chiffres de

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015

DOSSIER DE PRESSE. Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement. Paris, le 15 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE Sylvia Pinel présente 20 actions pour améliorer la mixité sociale dans le logement Paris, le 15 avril 2015 Contact presse Service de presse du ministère du Logement, de l Égalité des

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

ADPA ALLOCATION DÉPARTEMENTALE PERSONNALISÉE D AUTONOMIE DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE DE LA SOLIDARITÉ

ADPA ALLOCATION DÉPARTEMENTALE PERSONNALISÉE D AUTONOMIE DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE DE LA SOLIDARITÉ Document réalisé par la direction de la Communication du conseil général du Calvados en lien avec la direction de l Autonomie (DGA Solidarité). - Unik Studio Graphique - www.unikstudio.fr - Novembre 2012

Plus en détail

La préfiguration des contrats de ville de nouvelle génération

La préfiguration des contrats de ville de nouvelle génération Comité d animation des sites préfigurateurs des contrats de ville - 18 juin 2013 - Paris La préfiguration des contrats de ville de nouvelle génération Éléments de cadrage Le comité interministériel des

Plus en détail

conditions générales élever les enfants

conditions générales élever les enfants Vos prestations Votre caisse d Allocations familiales (Caf) vous accompagne dans les moments importants de la vie. Ce livret présente l ensemble des prestations et des aides que la Caf peut vous verser

Plus en détail

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux.

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux. R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES DÉFINITION : Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques

Plus en détail

Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS

Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS Aides financières pour les patients de moins de 60 ans atteints de maladie chronique Véronique LACROIX FRANCOIS Définition Qu est ce qu une pathologie chronique? «C est une maladie de longue durée, évolutive,

Plus en détail

Procédures Questionnement Réponses apportées Recommandations et avis de l IT CCAPEX

Procédures Questionnement Réponses apportées Recommandations et avis de l IT CCAPEX En association avec PREFET DU RHÔNE Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône 2012 2015 Commission de coordination des actions de prévention des expulsions locatives

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

Pour des parents bien dans leur job. Livret à destination des salariées et salariés du groupe Casino

Pour des parents bien dans leur job. Livret à destination des salariées et salariés du groupe Casino Pour des parents bien dans leur job Livret à destination des salariées et salariés du groupe Casino innovation édito Chère collaboratrice, cher collaborateur, Nous avons le plaisir de vous adresser le

Plus en détail

(article L.441-2-3, III, du code de la construction et de l habitation)

(article L.441-2-3, III, du code de la construction et de l habitation) Ministère chargé du logement Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue de l accueil dans une structure d hébergement, un logement de transition, un logementfoyer ou une résidence

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT

LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT LE REGLEMENT INTERIEUR DU FONDS DEPARTEMENTAL DE GARANTIE ET DE CAUTION DES LOYERS POUR L ACCES AU LOGEMENT Le Fonds Départemental de Garantie et de Caution des Loyers pour l accès au logement est mis

Plus en détail

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances RAPPORT COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL GENERAL DU 26 MARS 2013 Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances Conformément aux textes en vigueur

Plus en détail

l ensemble des ayants droit en situation monoparentale avec enfant(s) de moins de 6 ans.

l ensemble des ayants droit en situation monoparentale avec enfant(s) de moins de 6 ans. Aide aux frais de garde Pour bénéficier de cette aide, l adhérent doit vivre seul avec enfant(s) de moins de 6 ans naturel(s) ou adopté(s) sous le même toit. 150 /an maxi. l ensemble des ayants droit en

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX. as MAIA région mulhousienne

N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX. as MAIA région mulhousienne RE ACCES AUX DROITS N AVEC LES TRAVAILLEURS SOCIAUX 2014 as MAIA région mulhousienne SOMMAIRE ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Formation Missions ARTICULATION GESTIONNAIRE DE CAS / ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

vous guider Guide de l Action Sanitaire et Sociale www.msa-alsace.fr

vous guider Guide de l Action Sanitaire et Sociale www.msa-alsace.fr vous guider Guide de l Action Sanitaire et Sociale www.msa-alsace.fr La gouvernance de l Action Sanitaire et Sociale Le Conseil d Administration de la MSA d Alsace Détermine les orientations d action sanitaire

Plus en détail

FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE

FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE Date de la demande :. PROCEDURE D URGENCE : Oui Non Date du dépôt de la demande : (à compléter par le service) FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) Accès Maintien

Plus en détail

Règlement d aide sociale facultative. C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS. 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative

Règlement d aide sociale facultative. C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS. 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative Règlement d aide sociale facultative C.C.A.S. de DIVONNE LES BAINS 1 Opportunités d un règlement d aide sociale facultative Le présent règlement d aide sociale facultative précise les règles selon lesquelles

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail