L assistance santé sans frontière

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L assistance santé sans frontière"

Transcription

1 Tribune libre RMA L assistance santé sans frontière Pour nombre de mutuelles, l assistance qu elles proposent (aide pratique en cas d hospitalisation, d incapacité ou, plus généralement, de problème de santé) est vécue comme une obligation présentée en quelques lignes dans les documents diffusés. Pour Ressources Mutuelles Assistance, au contraire, l assistance est un service différenciant, s il offre un «plus» mutualiste. C est vrai pour l assistance sur le territoire français. C est peut-être encore plus vrai pour l assistance à l étranger. Rencontre avec Jean-Pierre Thibaud, directeur général de Ressources Mutuelles Assistance. O n estime le nombre de voyages de Français à l étranger à 22 millions par an (1). Ce qui signifie qu environ une personne sur trois effectue au moins une fois par an un séjour à l étranger. On peut raisonnablement considérer que ce pourcentage est identique chez les adhérents des mutuelles. Selon le Haut conseil de la santé publique (2), 5 à 10 % de ces voyageurs vont consulter un médecin «pendant le voyage ou au retour» et 5 sur sont hospitalisés. C est en constatant ce besoin, que les dirigeants de Ressources Mutuelles Assistance (RMA) ont fait «cet important choix stratégique d internalisation des prestations déjà existante» ainsi que l explique Jean-Pierre Thibaud. Jean-Pierre Thibaud De fait, la quasi-totalité des familles est concernée, ne serait-ce qu à cause des vacances, des stages des enfants, etc. C est le premier constat. Deuxième constat : dans les pays européens (3), lorsque l on a des problèmes de santé, cela peut se traduire par un besoin de rapatriement ou tout simplement de compréhension de la langue du pays. Les questions de prise en charge se gèrent assez facilement à la suite des conventions passées avec la Sécurité sociale et la qualité des soins y est assurée. Dans d autres pays, la santé, et particulièrement celle des touristes, est Jean-Pierre Thibaud, directeur général de RMA. devenue un secteur très lucratif, un «business». Des établissements hospitaliers dédiés y ont été construits ; ils sont le plus souvent de bonne qualité mais chers, très chers ; il arrive souvent que l on doive payer, ou apporter la preuve que l établissement sera payé, avant les soins, sauf, il est vrai en cas d impératif vital. Il y a aussi parfois des problèmes de surfacturation, de redondance d examens facturés même s ils ne sont pas toujours effectués. En tout état de cause, les tarifs annoncés paraissent nt énormes norm à un Français. Ce phénomène de «business siness» médical médica dicall devient dica devi devien vient ent vraiment très important. ant. Dans d autres lieux encore, core re, les soins mple lement à l hôpital sont tout simplement onde de ; onéreux pour tout le mon monde tu rbant turb ant ce qui est assez perturbant pour un Français habitué abit itué ué à it bén b énéfi-énéfi la «gratuité», en fait bénéfit, dans d dan ans la ciant du tiers-payant, plupart des cas. JC (1) Selon la Direction générale gé de la compétitivité compé mpétitivité des l industrie et dess service erv du Ministèr Ministère de l artisanat, du commerce mmerce et du to mme tourisme (Le 4 pages, n 27 de juillet 2013). (2) Source : «Les voyageurs français et leurs pathologies», extrait de la revue ADSP n 76, éditée en septembre 2011 par le Haut conseil de la santé publique (www.hcsp.fr). (3) La carte européenne d assurance maladie, dispensée par les Cpam est valable dans les États de l Union européenne et en Suisse. Elle permet d'attester des droits à l assurance maladie et de bénéficier d une prise en charge sur place des soins médicaux. Réponse mars-avril

2 J. Thibaud Ressources Mutuelles Assistance en bref RMA est une union technique du livre II du code de la mutualité (agrément en branche 18). Le conseil d administration et l assemblée générale sont composés à 70 % de représentant d Harmonie Mutuelle et à 30 % de représentants d autres mutuelles. Nombre d appels annuels : (2013). Chiffre d affaires (2013) : 15,4 millions d euros. Prévision 2014 : 16,3 millions d euros. Personnes couvertes (2012) : Les mutuelles adhérentes représentent 4 millions de «familles», soit environ 8 millions de personnes protégées. Salariés (janvier 2014) : 85 personnes. Président : Philippe Scherer Directeur général : Jean-Pierre Thibaud RMA 46, rue du Moulin BP Vertou cedex Tél. : Fax : Courriel : Site : Certifications Outre la certification Iso 9001, obtenue en 2011 (pour le système de management mis en place pour les activités d assistance santé pour les mutuelles, d ingénierie de prestations et conseil à la personne), RMA a été certifiée en 2013 Iso , norme relative à la responsabilité sociétale des organisations : elle définit comment les organisations peuvent et doivent contribuer au développement durable. La salle de repos où les conseillers peuvent se délasser après un appel difficile. pour la personne en déplacement, dans n importe quel pays du monde, que sa mutuelle ne va pas le laisser tomber en cas de difficultés de santé. RMA n est pas la seule société à pratiquer l assistance à un niveau international. Qu apportez-vous en plus? Jean-Pierre Thibaud Certes, nous ne sommes pas les seuls mais nous avons, je crois, deux spécificités. La première est que nous sommes spécialisés dans l assistance santé. C est notre métier de base. Ensuite, RMA est régie par le code de la mutualité ; ce qui se voit dans notre pratique. Un exemple : les personnes qui appellent sont traitées comme des «gens» et non comme des numéros ; nous faisons de notre mieux pour régler leurs problèmes ce qui est le minimum, bien entendu mais nous le faisons aussi quand leur couverture mutualiste ne prévoit pas certaines prestations. Dans ce cas, nous essayons toujours de trouver une solution. Ensuite, nous ne les abandonnons pas, nous les suivons jusqu au retour à la normale. D ailleurs, nous avons reçu récemment un mot d une personne dont la fille a été suivie par RMA ; cette personne travaille chez un assureur bien connu, un assureur du code des assurances, et nous écrit que «l assistance de [la compagnie d assurance en question] pourrait en prendre de la graine». Je pense vraiment que nous apportons plus que les autres assisteurs, par notre philosophie et notre éthique. Ce qui se traduit par la façon dont les chargés d assistance travaillent à RMA. Nous avons constaté que cette manière de travailler, notre manière de travailler, se traduit par une meilleure prise en charge des appelants ; que ce soit en France ou à l international. Et, là aussi, très souvent, on exige une preuve que l établissement sera payé. En somme, un touriste en vacances dans certains pays et qui tombe malade peut se trouver face à deux sources d inquiétude, voire d angoisse : la qualité des soins prodigués et leur coût. Peut s y ajouter le sentiment d être désarmé si l on ne comprend pas la langue sans oublier l inquiétude légitime quant à sa santé. Ce que nous apportons aux adhérents des mutuelles membres de RMA, c est l assurance Pouvez-vous préciser? J.-P. T. Travailler dans une plate-forme téléphonique est généralement considéré comme épouvantable ; ce n est pas le cas ici. Il n y a, par exemple, pas de limite de temps par appel, pas d horloge, pas de limite au nombre d appels que nécessite un cas. Chacun est responsable de son travail. Dans la mesure du possible, chaque chargé d assistance suit ses dossiers de bout en bout. Lorsqu ils ont eu à traiter un cas difficile, les conseillers peuvent aller en salle de détente, 22 mars-avril 2014 Réponse

3 Chargé d assistance Un métier éprouvant et de grandes satisfactions Le métier de l assistance téléphonique, surtout dans des domaines touchant à la santé, est psychologiquement très éprouvant. Les chargés d assistance, c est le terme consacré, sont au contact permanent de personnes souvent en grande détresse, parce qu elles ont appris qu elles (ou un de leur proche) souffraient d une maladie grave ou parce qu elles se trouvent confrontées à des problèmes pratiques dont la solution leur échappe. Lorsque Ressources Mutuelles Assistance (RMA) fut créée, en 2002, l idée était d apporter à ces demandes une véritable réponse mutualiste, c est-à-dire efficace et empreinte d humanité, tout en restant dans les prix du marché. C est le résultat d un travail continu, fondé en interne sur le credo que si l on veut vraiment apporter une réponse mutualiste aux besoins des adhérents en difficulté, il faut tout d abord que les chargés d assistance soient bien formés aux questions qui peuvent se poser et aussi qu ils se sentent bien dans l entreprise ; ce que le directeur général résume ainsi : «l entreprise doit être exigeante envers ses collaborateurs mais en contrepartie doit être respectueuse des besoins des salariés.» Ce qu Hervé Noël, l un des conseillers chargé de l international confirme en parlant des «nombreuses satisfactions que mon métier me procure ici». Hervé Noël sait de quoi il parle puisqu il a exercé cette profession dans d autres sociétés. JC voire jouer au baby-foot ou parler avec notre psychologue-conseil s ils en éprouvent le besoin. Il s agit aussi d un travail en commun. Par exemple, les fiches sur les pays, ou sur les problèmes que les gens peuvent y rencontrer, sont rédigées par les conseillers eux-mêmes puis mises en commun et améliorées. Chacun vient avec son expérience personnelle qui s enrichit lors de stages, de conférences, etc. auxquels il participe régulièrement. Avec ce système, toute la structure profite de cet acquis. D ailleurs, cette spécificité se retrouve dès l embauche. Nos nouveaux conseillers commencent par deux mois de formation ; ce qui est infiniment plus que chez tous nos concurrents et ils bénéficient tous de formation permanente (4). Le siège de RMA, à Vertou, dans la banlieue de Nantes. Le premier résultat, c est que nos salariés sont fidèles à l entreprise. Il n y pas de turn-over, sauf pour des raisons extérieures. La deuxième conséquence, c est qu ils acquièrent une compétence et un sens du service que l on retrouve difficilement ailleurs. Venons-en à cette activité internationale : quel est ce nouveau rôle de RMA? J.-P. T. Nous continuons à remplir notre rôle d assisteur auprès des adhérents de nos mutuelles partenaires et nous avons donc élargi cette activité au monde entier depuis un an. Comment cela se passe-t-il pratiquement? J.-P. T. Ce que nous apportons, c est d abord de la «rassurance» : dans environ 90 % des cas, nous informons en amont, avant le voyage, ou, si un problème est advenu, nous commençons par «calmer» le jeu, rationnaliser les choses. Et s il faut aller plus loin, nous évaluons le risque, trouvons la meilleure solution sanitaire possible, et enfin nous traitons tous les problèmes pratiques, qui vont de la prise en charge financière des soins au transport sanitaire et parfois, malheureusement, au rapatriement du corps, en cas de décès. Nous travaillons, pour tout ce qui est médical, en collaboration avec un DR (4) Réponse n 105 de juin 2010 ainsi que le n 122 de février 2012 ont déjà consacré des articles à RMA. On pourra s y reporter si l on souhaite de plus amples détails sur le fonctionnement de cette structure. Réponse mars-avril

4 partenaire, Eurocross, une société néerlandaise qui se situe dans un environnement coopératif. Cette société dispose de quatre plates-formes dans le monde ; plates-formes d où des médecins peuvent évaluer le risque sanitaire, en parler avec les médecins et les soignants locaux, juger de la pertinence des soins apportés, enfin suivre toutes les questions de santé proprement dîtes. Cela peut également passer par un accompagnement des malades en cas de transport sanitaire. Ils jugent aussi de l adéquation des soins apportés et du tarif demandé. Comme je vous l ai dit ces tarifs paraissent parfois très surévalués par les prestataires de certains pays. Bien évidemment, nous exerçons cette tâche avec le même esprit mutualiste que celui que nous mettons en pratique en France. Comment avez-vous démarré cette activité? J.-P. T. Par quelque chose de fort utile malgré son côté extrêmement triste : le rapatriement de corps après un décès. D ailleurs, nous en organisons encore beaucoup. Il arrive malheureusement qu un certain nombre de gens en voyage décède et leurs proches sont perdus face aux difficultés de tous ordres qui se posent. Nous avons donc commencé par aider ces personnes. Ce n était pas très éloigné de ce que nous faisions déjà en France. Puis quand nous avons voulu élargir notre activité à l assistance santé internationale, nous avons cherché un partenaire pour tout ce qui relève du médical. Nous avons alors contractualisé avec Eurocross qui partage avec nous le principal : les valeurs et l éthique qui nous animent. Nous avons aussi formé des conseillers d assistance au minimum bilingue ; tous parlent anglais, français bien entendu, et certains parlent en outre allemand, espagnol, italien, etc. Pourquoi une mutuelle utiliserait-elle RMA plutôt qu un autre assisteur pour aider ses adhérents en voyage? En somme, quels avantages pouvez-vous apporter aux mutuelles? J.-P. T. Je le dit souvent : un des rares contacts directs qu ont aujourd hui les adhérents avec leur mutuelle, c est par le biais de leur assistance. Lorsqu un adhérent a besoin d une assistance, c est qu il est dans une situation de détresse ou, tout le moins, d ennuis graves. J. Thibaud Les vélos mis à disposition des salariés de RMA. C est bien le moins que sa mutuelle, à cette occasion, ne le laisse pas tomber et même le traite avec tout le soin possible. C est vrai en France, c est encore plus vrai lorsque le problème se situe à l étranger. C est là où nous intervenons et, quand l adhérent appelle l assistance de «sa» mutuelle, ni RMA, ni notre partenaire n apparaissent. Nous sommes en marque blanche. La personne qui appelle en retire donc l impression, justifiée, que sa mutuelle ne l a pas laissé tomber dans une passe difficile, et, en outre, a traité son appel avec tout le soin possible, d une façon véritablement mutualiste, oserais-je dire. L image de l assistance est trop souvent dégradée : pour certains assisteurs l objectif est d abord lucratif. Dans ce cas, il suffit de diminuer le nombre de bénéficiaires. Mais si l adhérent appelle l assistance de sa mutuelle et s il a l impression que l on cherche à contourner ses obligations, c est désastreux. Trop souvent on ne voit l assistance que comme une obligation alors que cela pourrait devenir un atout, une occasion unique, à saisir, d apporter aux adhérents un service de qualité, de les aider à franchir un cap difficile. Un dernier point, important, le coût. J.-P. T. Je ne vais pas vous donner de chiffres car cela dépend aussi de la protection qu a choisi la mutuelle pour ses adhérents mais ce que je peux garantir, c est que ce coût est très bas, véritablement très peu sensible dans la cotisation, et ce pour une prestation qui, je pense pouvoir l affirmer, est meilleure, sur le plan humain en tous cas, que celle que l on peut acheter avec son voyage. Quand je dis «très bas», c est un euphémisme. Pour arriver à ce prix, il n y pas de miracle : il est, tout simplement, mutualisé entre tous les 24 mars-avril 2014 Réponse

5 adhérents et comme, ainsi que je le disais, chaque famille, à un moment ou un autre, a quelqu un qui part en voyage à l étranger, tout le monde peut en bénéficier bien que, bien entendu, ce ne soit pas souhaitable : mieux vaut ne pas tomber malade que ce soit à l étranger ou en France. Quelques mots de conclusion? J.-P. T. Je voudrais terminer, si vous le permettez, par quelques points clés : tout d abord, Au mur de la plateforme chargée de l international. RMA se veut être la référence de l assistance à la personne. Ce n est pas une parole en l air, c est ce à quoi nous nous employons tous les jours. Ensuite, je voudrais reprendre une idée que défend depuis toujours Joseph Deniaud, le président d Harmonie Mutuelle, selon laquelle «RMA est une des formes de la différenciation mutualiste la plus proche de nos valeurs» Propos recueillis par Jacques des Courtils L assistance santé internationale Deux cas pratiques L assistance santé internationale fait appel à de nombreux intervenants. Deux exemples récents et très différents, traités par Hervé Noël, conseiller téléphonique chargé d assistance, vaudront mieux qu un long discours. Le cas de l étudiante en stage à Bali Une étudiante effectue un stage à Bali ; séjour durant lequel elle est atteinte de fièvre typhoïde. Elle est admise à l hôpital sur place et appelle sa mutuelle pour savoir quelle prise en charge prévoit sa couverture santé. L appel est transféré à RMA puisqu il s agit d international. Outre l envoi d une garantie de prise en charge financière de ces soins, RMA alerte le réseau Eurocross dont un médecin s assure de la pertinence et de la qualité des soins dispensés. Après discussion avec l équipe médicale locale, la plateforme d Eurocross estime qu il est préférable de transporter l étudiante vers un établissement mieux adapté à son cas ; en conséquence un transport sanitaire est organisé vers Singapour. D où une nouvelle confirmation de prise en charge des frais. Parallèlement, RMA organise et finance la venue et le séjour d un proche de la malade, en l occurrence sa mère. Cela était, en effet, prévu dans le contrat de la jeune fille. RMA, conjointement à Eurocross, suit l évolution de l état de santé de l étudiante et lorsque cela est jugé possible organise et finance son retour en France, avec escorte médicale, d abord dans un hôpital de ville moyenne puis son transfert vers un établissement disposant d un service spécialisé dans les maladies tropicales. Enfin, l histoire se termine bien puisque l étudiante, définitivement guerrie, retourne chez elle et RMA donne un dernier coup de téléphone pour savoir si tout va bien. Le cas des nouveaux retraités en Turquie Un couple de nouveaux retraités du Nord part en vacances en Turquie. Ils souhaitent profiter d une retraite que l on suppose bien méritée en s offrant leur premier grand voyage à l étranger. Ils profitent donc du soleil, du sable fin et de la plage mais Madame se sent très mal, vraiment très mal. Comme elle n est pas «toute seule sur la plage abandonnée», comme le dit la chanson Photos DR Réponse mars-avril

6 Le monde entier sur deux écrans. Hervé Noël à son poste de travail. La fiche d un cas en cours de traitement s affiche sur les écrans. JC puisqu elle est avec son mari, ce dernier arrête un taxi et réussit, bien que ne parlant ni le turc, ni l anglais (on peut le regretter mais c est devenu la langue internationale) à se faire conduire à l hôpital le plus proche. Là, on commence par lui prendre son passeport et Madame est conduite Les voyages et leurs pathologies Selon le Haut conseil pour la santé publique (dans la revue ADSP n 76, de septembre les chiffres datent des années ), «le taux de voyageurs malades varie de 15 à 70 %» (on voit que la fourchette est large) et «environ 5 à 10 % des voyageurs vont consulter un médecin pendant leur voyage ou au retour». La diarrhée du voyageur (la «tourista») représenterait la moitié des ennuis de santé en voyage, suivie par les infections ORL (otites, sinusites, angine rhume), par les dermatoses, la fièvre, les accidents, le mal des transports, le mal de l altitude et les morsures d animaux. Tout dépend, évidemment, des régions où l on circule, ainsi que de la saison : «Les infections respiratoires prédominent dans les régions froides et montagneuses», «les dermatoses (surtout solaires) et les blessures superficielles sont plus fréquentes dans les régions chaudes et maritimes». De même, les maladies transmises par l eau ou les insectes sont plus fréquentes l été. Quant au risque de décès en voyage, la même revue l estime à «1 pour voyageurs et par mois de séjour (1)». Selon les sources, les chiffres de décès de Français à l étranger sont estimés entre 2500 et 5500 (au début des années 2000). Les causes accidentelles seraient à l origine de plus de 49 % de ces décès et les maladies cardio-vasculaires de plus de 27 % des cas. Dans les causes accidentelles viennent les accidents de transport (28 % des décès), les accidents de la vie courante (18 %) et les noyades (6,5 %). On estime que des homicides sont responsables d un pour cent des décès de Français à l étranger. Que ce tableau rapide n effraie personne. Le taux de mortalité en France, par exemple, avoisine les 9 pour 1000 (soit 900 fois plus que les chiffres cités plus haut). On meurt donc moins en voyageant à l étranger qu en restant chez soi. Il est vrai que les personnes qui voyagent ne sont pas vraiment représentatives de la population : on voit, par exemple, peu de centenaires français sur les contreforts de l Himalaya. JC (1) Ce taux passerait à 1 pour pour les «humanitaires». dans une chambre. Puis, il ne se passe plus rien. Monsieur ne comprend, de toutes façons, pas ce qu on lui dit. Il ne connaît même pas le nom de l hôpital. Il pense toutefois à appeler sa mutuelle car il se souvient qu une assistance médicale à l étranger est prévue dans son contrat. C est cet appel qui conduit à l intervention de RMA. Le chargé d assistance qu il a au bout du fil commence par trouver le nom de l hôpital sur Google Maps en suivant les indications de son interlocuteur. Il lui demande ensuite de «passer la tête dans le couloir, d attraper la première personne qui passe et de lui passer son téléphone». Le sort tombe sur une infirmière qui, en outre, parle anglais. Après discussion, il apparait que Madame souffre tout simplement d une insolation, qu elle est dans une chambre climatisée, qu elle est en cours de réhydratation et qu elle pourra vraisemblablement sortir le lendemain. Mais, il y a toujours un hic, et le hic c est que l établissement veut être certain d être payé, ce qui explique la confiscation du passeport. Le conseiller RMA rassure l infirmière sur ce dernier point, crucial, lui annonce l envoi d un fax de confirmation de prise en charge et rassure ensuite le mari, qui peut récupérer son passeport. Le lendemain, RMA vérifie que tout va bien, tant du côté de l hôpital que des assurés et le couple de retraités peut retrouver les plaisirs de la plage, en prenant quelques précautions on le suppose. La morale que l on peut tirer de ces histoires, et qu en ont tiré les personnes aidées, c est que dans les deux cas, un cas compliqué et un cas simple, la mutuelle était bien présente pour aider un adhérent dans la difficulté. Les conseillers ont su rassurer, comprendre, régler les problèmes administratifs et financiers et faire en sorte que les traitements médicaux soient adéquats. Le tout avec gentillesse et empathie, en donnant, pour faire bref, une bonne image du mutualisme. JC 26 mars-avril 2014 Réponse

RMA. L assistance autrement. La mutualité A l origine de la protection sociale moderne

RMA. L assistance autrement. La mutualité A l origine de la protection sociale moderne Revue de la Mutualité interprofessionnelle février 2012 Numéro 122 RMA L assistance autrement La mutualité A l origine de la protection sociale moderne RMA L assistance autrement Toutes les mutuelles proposent

Plus en détail

Séjours - Missions - Études - Stages - WHV. www.asfe-expat.com. ASFE, l'assurance santé sans frontières

Séjours - Missions - Études - Stages - WHV. www.asfe-expat.com. ASFE, l'assurance santé sans frontières Séjours - Missions - Études - Stages - WHV www.asfe-expat.com ASFE, l'assurance santé sans frontières L'assurance Jeunes Loin de votre pays, en mission, en stage / études, vous vous posez naturellement

Plus en détail

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA Explo ra Sup IFSI Rockefeller, Lyon 1 Introduction J ai effectué un stage infirmier dans une maison de santé

Plus en détail

QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) A remplir par l enquêteur. Nom de l enquêteur.

QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) A remplir par l enquêteur. Nom de l enquêteur. MUTUELLE de SANTE COMMUNALE QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) (s entretenir avec les conseillers chacun dans son village d origine) A remplir par l enquêteur Identifiant

Plus en détail

Regard sur une Mutuelle. de proximité. www.mutuellebleue.fr

Regard sur une Mutuelle. de proximité. www.mutuellebleue.fr Regard sur une Mutuelle de proximité www.mutuellebleue.fr Ensem Christian Guichard Président Répondre aux attentes de nos adhérents tout en développant l accès à une protection sociale de qualité auprès

Plus en détail

Extra-Pass. étudiants. Votre couverture santé à l étranger. www.mep.fr Je pars à l étranger. Plus d infos :

Extra-Pass. étudiants. Votre couverture santé à l étranger. www.mep.fr Je pars à l étranger. Plus d infos : Extra-Pass étudiants Votre couverture santé à l étranger Plus d infos : www.mep.fr Je pars à l étranger Vous partez à l étranger pour un stage, vos études, un séjour linguistique ou un voyage? Qu il s

Plus en détail

Partir loin Réussir Vivre libre

Partir loin Réussir Vivre libre 100 C /45J 100 C/40M 70 N LIVRET D ACCUEIL DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS Partir loin Réussir Vivre libre Bienvenue à la Smeba, le centre de Sécurité sociale étudiant! Vous êtes étudiant étranger arrivé en France

Plus en détail

Prendre soin des miens jusqu à la fin, pour moi, c est capital.

Prendre soin des miens jusqu à la fin, pour moi, c est capital. SOLLICITUDES ASSURANCE OBSÈQUES MGEN Prendre soin des miens jusqu à la fin, pour moi, c est capital. Sans questionnaire médical Capital décès garanti mgen.fr Mutuelle Santé Prévoyance Autonomie Retraite

Plus en détail

Assistance médicale globale. Assistance à l échelle internationale pour les voyageurs qui ont besoin de soins médicaux urgents.

Assistance médicale globale. Assistance à l échelle internationale pour les voyageurs qui ont besoin de soins médicaux urgents. Assistance médicale globale Assistance à l échelle internationale pour les voyageurs qui ont besoin de soins médicaux urgents. En quoi consiste l Assistance médicale globale? Grâce à une entente avec une

Plus en détail

Nous pouvons faire beaucoup ensemble

Nous pouvons faire beaucoup ensemble Santé Prévoyance Protéger Prévenir Aider Soigner Solidariser Nous pouvons faire beaucoup ensemble Protéger Pour préserver ce bien inestimable qu est la santé En complément de la Sécurité sociale, la Mutuelle

Plus en détail

La Garantie Santé. Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité,

La Garantie Santé. Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes. Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité, Enfin une complémentaire santé qui répond à vos attentes La Garantie Santé Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la Mutualité, immatriculée au registre national des mutuelles sous le

Plus en détail

Rapport bourse Explora

Rapport bourse Explora 05/09/2011 Rapport bourse Explora Stage de 3 mois au Brésil Raphaël BONSANG raphael.bonsang@ecl2012.ec-lyon.fr Ecole Centrale Lyon 1 Vie pratique - Logement : Lors de ma demande de stage, j ai demandé

Plus en détail

Dossier de presse. «Choisissez l offre qui va avec votre vie»

Dossier de presse. «Choisissez l offre qui va avec votre vie» Dossier de presse «Choisissez l offre qui va avec votre vie» SOMMAIRE Renouveler l offre, un enjeu stratégique pour le groupe p.03, mutuelle professionnelle p.03 Un environnement économique, réglementaire

Plus en détail

Livret d information pour les associations départementales OCCE, leurs coopératives et foyers affiliés.

Livret d information pour les associations départementales OCCE, leurs coopératives et foyers affiliés. Les prestations d assistance sont servies par IMA GIE, dans le cadre des contrats Vam et/ou Auto-mission de la MAIF ou du contrat multirisque coassuré par la MAIF et la MAE. MAIF - société d assurance

Plus en détail

Assurances véhicules à moteur. Assurance occupants pourquoi est-elle nécessaire? Assurance accidents

Assurances véhicules à moteur. Assurance occupants pourquoi est-elle nécessaire? Assurance accidents Assurances véhicules à moteur 68 69 Assurance occupants pourquoi est-elle nécessaire? J entends des avis très contradictoires sur la nécessité de l assurance occupants d un véhicule à moteur. En Suisse,

Plus en détail

pour tous les salariés de votre entreprise Mornay Entreprise santé Prenez soin de vos salariés

pour tous les salariés de votre entreprise Mornay Entreprise santé Prenez soin de vos salariés pour tous les salariés de votre entreprise Mornay Entreprise santé Prenez soin de vos salariés Laurie Maillard Directeur général du Groupe Mornay Madame, Monsieur, Vous êtes dirigeant de PME-PMI et l évolution

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

Vous voulez faire. Nous sommes là! d une obligation une opportunité. Notre accompagnement. Vos formules. Notre offre

Vous voulez faire. Nous sommes là! d une obligation une opportunité. Notre accompagnement. Vos formules. Notre offre Vous voulez faire d une obligation une opportunité. Nous sommes là! Notre offre Vos formules Notre accompagnement Notre accompagnement dans votre nouvel univers santé L Accord National Interprofessionnel

Plus en détail

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE FIN DE L ASSURANCE MALADIE PRIVEE POUR LES FRONTALIERS : Quelques explications Ce document, édité par le Groupement transfrontalier européen, a pour but de réunir toutes les informations que nous possédons

Plus en détail

Votre santé, notre quotidien 2014/2015. www.essentissime.com

Votre santé, notre quotidien 2014/2015. www.essentissime.com Votre santé, notre quotidien 2014/2015 www.essentissime.com ESSENTISSIME TM (Limité à 15 jours) 100 % FR (Limité à 15 jours en psychiatrie) Plafond année 1 (*) 100 Plafond année 2 150 Plafond année 3 et

Plus en détail

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE Bienvenue chez P&V En vous confiant à P&V, vous choisissez un assureur qui recherche avant tout l intérêt de ses assurés. Depuis son origine, en 1907, P&V s appuie sur des valeurs

Plus en détail

Extra-Pass ét u di a nts. Votre couverturesanté à l étranger

Extra-Pass ét u di a nts. Votre couverturesanté à l étranger Extra-Pass ét u di a nts Votre couverturesanté à l étranger Vous partez à l étranger pour un stage, vos études, un séjour linguistique ou un voyage? Qu il s agisse d un séjour dans un pays de l Espace

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

DROITS ET PROTECTION DU CONJOINT

DROITS ET PROTECTION DU CONJOINT La Revue «Conseils des Notaires» a publié un numéro intitulé «Expatriation : du rêve à la réalité». Afin que votre expatriation soit un succès dès le début de votre union à un agent du Ministère des affaires

Plus en détail

Assurance et prévoyance

Assurance et prévoyance Assurance et prévoyance Assistance famille en cas d accident. IDCP Des prestations d assistance sont prévues en cas d accident par le contrat IDCP. Elles peuvent être déclenchées après appel préalable

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

LA CONVENTION D ASSURANCE MISSION A L USAGE DES PHOTOS-REPORTERS, JOURNALISTES ET PIGISTES INDEPENDANTS

LA CONVENTION D ASSURANCE MISSION A L USAGE DES PHOTOS-REPORTERS, JOURNALISTES ET PIGISTES INDEPENDANTS LA CONVENTION D ASSURANCE MISSION A L USAGE DES PHOTOS-REPORTERS, JOURNALISTES ET PIGISTES INDEPENDANTS Conscients des risques encourus au service de l information du public, Reporters sans frontières

Plus en détail

DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE SDFSS BUREAU DE LA LEGISLATION FINANCIERE (5B)

DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE SDFSS BUREAU DE LA LEGISLATION FINANCIERE (5B) Ministère de la santé et des solidarités Ministère délégué à la sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à la famille Document de travail 29 mars 2006 DIRECTION DE LA SECURITE

Plus en détail

Ce qu attendent les employeurs et les salariés de la complémentaire santé d entreprise

Ce qu attendent les employeurs et les salariés de la complémentaire santé d entreprise Centre de Recherche pour l Étude et l Observation des Conditions de vie CENTRE TECHNIQUE DES INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE Jeudi 12 février 2009 Ce qu attendent les employeurs et les de la complémentaire

Plus en détail

Coiffeurs. Travailleurs non salariés

Coiffeurs. Travailleurs non salariés Coiffeurs Travailleurs non salariés Coiffeurs, travailleurs non salariés une protection sociale optimale Depuis plus de dix ans, vous nous faites confiance pour assurer le régime frais de santé des salariés

Plus en détail

UNIM. Prévoyance Complémentaire Santé Garantie des emprunts. Professionnels de la Santé. www.allianz.fr www.unim.asso.fr

UNIM. Prévoyance Complémentaire Santé Garantie des emprunts. Professionnels de la Santé. www.allianz.fr www.unim.asso.fr Professionnels de la Santé UNIM Prévoyance Complémentaire Santé Garantie des emprunts www.allianz.fr www.unim.asso.fr Union Nationale pour les Intérêts de la Médecine La prévoyance Une gamme de contrats

Plus en détail

M.I.S. Santé A.V.A. 25 rue de Maubeuge - 75009 Paris - FRANCE.

M.I.S. Santé A.V.A. 25 rue de Maubeuge - 75009 Paris - FRANCE. Entente préalable Pour une prise en charge hospitalière, pour les actes et soins en série, pour un transport sanitaire ou un rapatriement, une entente préalable est obligatoire. l Contactez Extra Pass

Plus en détail

Votre. complémentaire SANTÉ. Livret du salarié

Votre. complémentaire SANTÉ. Livret du salarié Votre complémentaire SANTÉ Livret du salarié Juin 2015 La Complémentaire santé CREPA, une offre adaptée pour le personnel des cabinets d avocats. Le 1 er janvier 2016, l ensemble des salariés devra bénéficier

Plus en détail

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE

ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE ANNEXE 3 ASSISTANCE MÉDICALE - 30 - ANNEXE N 3 ASSISTANCE MÉDICALE (Mutuelle Assistance International, Mutuelle Assistance France) I. CONDITIONS GÉNÉRALES En cas de besoin, chaque bénéficiaire peut, 24

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

L assurance est là pour protéger votre famille... Voici comment RBC Banque Royale peut vous aider

L assurance est là pour protéger votre famille... Voici comment RBC Banque Royale peut vous aider Assurance L assurance est là pour protéger votre famille... Voici comment RBC Banque Royale peut vous aider Nous savons que vous avez travaillé fort pour venir vous établir ici et commencer une nouvelle

Plus en détail

Synthèse Assurance, responsabilité civile

Synthèse Assurance, responsabilité civile Synthèse Assurance, responsabilité civile SJE/mai 2013 REMARQUES PRELIMINAIRES : 1) Dans le cadre de sa mission d aide sociale à l enfance le Conseil général se voit confier des enfants. Le Département

Plus en détail

Participation des employeurs publics au financement de la protection sociale complémentaire. L analyse de la MNT sur le projet de décret

Participation des employeurs publics au financement de la protection sociale complémentaire. L analyse de la MNT sur le projet de décret Participation des employeurs publics au financement de la protection sociale complémentaire L analyse de la MNT sur le projet de décret Patrick DOS Vice-Président de la MNT Participation des employeurs

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

ÉDITION 2013 MUTUELLES SANTÉ PRÉVOYANCE AUTONOMIE RETRAITE

ÉDITION 2013 MUTUELLES SANTÉ PRÉVOYANCE AUTONOMIE RETRAITE ÉDITION 2013 Tout organiser maintenant pour vivre l esprit tranquille MUTUELLES SANTÉ PRÉVOYANCE AUTONOMIE RETRAITE Pourquoi souscrire une Assurance Obsèques? L espérance de vie augmente... Nous vivons

Plus en détail

Questionnaire en cas de maladies ou d accidents lors de séjours à l étranger

Questionnaire en cas de maladies ou d accidents lors de séjours à l étranger Progrès Assurances SA Une entreprise du Groupe Helsana Questionnaire en cas de maladies ou d accidents lors de séjours à l étranger Nous vous saurions gré de répondre à toutes les questions et de nous

Plus en détail

CCAM (ou CMIP) Convention Collective d Assurance Maladie du Personnel de l UIT depuis le 01 mai 2014 (Collective Medical Insurance Plan)

CCAM (ou CMIP) Convention Collective d Assurance Maladie du Personnel de l UIT depuis le 01 mai 2014 (Collective Medical Insurance Plan) ASSURANCES COMPLÉMENTAIRES SANTÉ ET PRÉVOYANCE Modification des contrats MSPINT suite au changement de la caisse de base CAPS pour la CCAM (ou CMIP) VANDBREDA INTERNATIONAL-CIGNA Lexique MSPINT M comme

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

LIVRe BLANC. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

LIVRe BLANC. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! LIVRe BLANC www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! MUTUELLE LMP LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE, UN ENJEU MAJEUR DÈS MAINTENANT. CONTRAT COLLECTIF ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 11

Plus en détail

PROTECTION MEDICALE ET SOCIALE DES ETUDIANTS EN MOBILITE A L INTERNATIONAL

PROTECTION MEDICALE ET SOCIALE DES ETUDIANTS EN MOBILITE A L INTERNATIONAL PROTECTION MEDICALE ET SOCIALE DES ETUDIANTS EN MOBILITE A L INTERNATIONAL Février 2012 1 INTRODUCTION Dans un contexte d augmentation de la mobilité internationale étudiante, nos établissements sont régulièrement

Plus en détail

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE

SERVICES. aux Adhérents NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE SERVICES aux Adhérents NOUS SOMMES PARCE BIEN QUE PLACÉS VOUS ÊTES POUR PLUS VOUS QU UN COMPRENDRE MÉDECIN, NOUS NOUS ENGAGEONS À ÊTRE PLUS QU UNE MUTUELLE Services aux adhérents + En partenariat avec

Plus en détail

Participation financière aux frais de voyage et de séjour des candidats AIC invités à se rendre aux épreuves d accréditation interinstitutionnelles

Participation financière aux frais de voyage et de séjour des candidats AIC invités à se rendre aux épreuves d accréditation interinstitutionnelles Participation financière aux frais de voyage et de séjour des candidats AIC invités à se rendre aux épreuves d accréditation interinstitutionnelles Sommaire: 1. Principes de remboursement 2. Transmission

Plus en détail

RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE

RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES BUREAUX D ÉTUDES TECHNIQUES CABINETS D INGÉNIEURS CONSEILS SOCIÉTÉS DE CONSEILS RÉGIME DE PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE DES SALARIÉS MALAKOFF MÉDÉRIC, VOTRE PARTENAIRE POUR

Plus en détail

L essentiel. sur le financement des régimes de prévoyance complémentaire. fiscalité cotisations de Sécurité sociale

L essentiel. sur le financement des régimes de prévoyance complémentaire. fiscalité cotisations de Sécurité sociale L essentiel sur le financement des régimes de prévoyance complémentaire fiscalité cotisations de Sécurité sociale La protection sociale professionnelle est une création continue Souhaitant encourager le

Plus en détail

La protection sociale française partout dans le monde. International. La protection sociale des entreprises à l international, c est notre monde

La protection sociale française partout dans le monde. International. La protection sociale des entreprises à l international, c est notre monde La protection sociale française partout dans le monde International La protection sociale des entreprises à l international, c est notre monde HUMANIS, LA RÉFÉRENCE POUR VOTRE PROTECTION SOCIALE À L INTERNATIONAL

Plus en détail

«Exigence, créativité, audace et solidarité»

«Exigence, créativité, audace et solidarité» «Exigence, créativité, audace et solidarité» Telles sont les valeurs que porte l ensemble des collaborateurs de l UNMI. Depuis sa création en 1929, l UNMI est résolument ancrée dans les valeurs fondatrices

Plus en détail

Vous accompagner tout au long de vos projets, pour votre café, hôtel, restaurant. Expertise comptable & conseil

Vous accompagner tout au long de vos projets, pour votre café, hôtel, restaurant. Expertise comptable & conseil Vous accompagner tout au long de vos projets, pour votre café, hôtel, restaurant Expertise comptable & conseil Vous accompagner tout au long de vos projets, pour votre café, hôtel, restaurant Depuis 1922,

Plus en détail

www.assuranceski.com

www.assuranceski.com www.assuranceski.com Parce qu ils savent de quoi ils parlent, les professionnels de la montagne, adhérents de l association Orion Ticket Neige, ont créé une assurance spécifique pour vous garantir une

Plus en détail

Par accident, on entend un événement soudain dont la cause ou l une des causes est extérieure

Par accident, on entend un événement soudain dont la cause ou l une des causes est extérieure titre V VIVIUM TRAVEL RELAX préambule Pour autant que le véhicule désigné aux conditions particulières de la présente police auto bénéficie de la garantie Vivium car relax, le preneur d assurance peut

Plus en détail

L assurance est là pour protéger votre famille

L assurance est là pour protéger votre famille Assurance L assurance est là pour protéger votre famille Vous avez travaillé fort pour venir vous établir ici et commencer une nouvelle vie. L assurance met vos proches et vos biens à l abri des pertes

Plus en détail

Le Système Modulaire Optionnel

Le Système Modulaire Optionnel Le Système Modulaire Optionnel Votre garantie santé sur mesure... Des partenaires au plus près de votre santé GROUPE France Mutuelle une mutuelle d avance GROUPE France Mutuelle est l une des 30 plus importantes

Plus en détail

Fiche n 1 : Quelques conseils avant le départ

Fiche n 1 : Quelques conseils avant le départ Fiche n 1 : Quelques conseils avant le départ Les conditions de sécurité à l étranger sont très variables d un pays à l autre et peuvent être très éloignées de celles rencontrées en France. Il est donc

Plus en détail

DOSSIER D'INSCRIPTION 2015/2016

DOSSIER D'INSCRIPTION 2015/2016 NOM :. PRENOM :. DOSSIER D'INSCRIPTION 2015/2016 pour les mercredis loisirs : minimum deux semaines avant le début de chaque cycle pour les petites vacances : aux dates indiquées sur les coupons Merci

Plus en détail

Offre santé 2014 FGMM-CFDT

Offre santé 2014 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2014 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION FORMATION METHODE HACCP TECHNIQUES DE BASE Uniformation Département Ressources

Plus en détail

Swiss santé Hospitalisation et chirurgie

Swiss santé Hospitalisation et chirurgie La couverture indispensable de toutes vos dépenses hospitalières Swiss santé Hospitalisation et chirurgie L hospitalisation, tout le monde y pense un jour ou l autre, surtout lorsqu un proche, suite à

Plus en détail

Regards croisés sur la prise en charge de la santé en Europe et dans le monde

Regards croisés sur la prise en charge de la santé en Europe et dans le monde Regards croisés sur la prise en charge de la santé en Europe et dans le monde Perception des systèmes de soins Retours d expérience sur les programmes de santé d Europ Assistance dans le monde 1 er décembre

Plus en détail

Quotidom maison & cie NOUVEAU. Vivez!

Quotidom maison & cie NOUVEAU. Vivez! Quotidom maison & cie NOUVEAU Vivez! UNE ASSISTANCE VIE QUOTIDIENNE, POURQUOI? Vous jonglez tous les jours entre travail et vie personnelle Mais un grain de sable peut vite tout compliquer : votre machine

Plus en détail

PROTÉGER LA SANTÉ DE VOS SALARIÉS AVANTAGES RÉSERVÉS À L ENTREPRISE ET AUX SALARIÉS

PROTÉGER LA SANTÉ DE VOS SALARIÉS AVANTAGES RÉSERVÉS À L ENTREPRISE ET AUX SALARIÉS PROTÉGER LA SANTÉ DE VOS SALARIÉS AVANTAGES RÉSERVÉS À L ENTREPRISE ET AUX SALARIÉS COMPLÉMENTAIRE SANTÉ COLLECTIVE ASSURER LE REMBOURSEMENT DE VOS DÉPENSES PRÉVOIR LE REMBOURSEMENT DE SES DÉPENSES DE

Plus en détail

MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE

MSH INTERNATIONAL pour le compte de l ASFE 2014 JUNIOR EXPA T L ASSURANCE SANTÉ DES MOINS DE 36 ANS DANS LE MONDE MSH INTERNATIONAL pour le compte L ASSURANCE SANTÉ SANS FRONTIÈRES Le contrat : pourquoi vous couvrir? L ASSURANCE SANTÉ SANS FRONTIÈRES

Plus en détail

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Prise de position de Caritas_mars 2011 Migration: un plus pour la Suisse En bref: Quel est l effet de

Plus en détail

LE RETRO PLANNING DE L AFCA

LE RETRO PLANNING DE L AFCA LE RETRO PLANNING DE L AFCA Jour J 90 Quitter votre logement Vous êtes bénéficiaire d un logement social : o vous devez impérativement le rendre avant votre départ. Vous êtes locataire : o dénoncez votre

Plus en détail

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE FIN DE L ASSURANCE MALADIE PRIVEE POUR LES FRONTALIERS : Quelques explications Ce document, édité par le Groupement transfrontalier européen, a pour but de réunir toutes les informations que nous possédons

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE

ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE ETUDIER À L ÉTRANGER BELGIQUE BIENVENUE EN BELGIQUE Vous avez décidé de venir étudier en Belgique, félicitations! Notre pays est reconnu pour la qualité de son accueil, son sens de l'humour, ses bières,

Plus en détail

Gan Vie Privée Assistance des accidents de la vie

Gan Vie Privée Assistance des accidents de la vie Gan Vie Privée Assistance des accidents de la vie Les garanties d Assistance sont acquises dès la date d effet et pendant toute la durée de validité du contrat. Elles cessent en même temps que lui, et

Plus en détail

Après les années MEP, les années mis. Pour ma mutuelle, je sais où je vais

Après les années MEP, les années mis. Pour ma mutuelle, je sais où je vais Après les années MEP, les années mis Pour ma mutuelle, je sais où je vais Bienvenue dans vos années mis Vos études sont terminées, il vous faut donc passer de votre mutuelle étudiante à une mutuelle spécialisée

Plus en détail

L assurance soins de santé en Belgique. Ce que vous voulez savoir...

L assurance soins de santé en Belgique. Ce que vous voulez savoir... L assurance soins de santé en Belgique Ce que vous voulez savoir... Index L assurance soins de santé en Belgique Introduction 3 Votre affilation à CM Antwerpen 4 Ressortissant de l EEE en possession d

Plus en détail

Bulletin d Adhésion. c : 91 m : 10 j : 72 n : 0. La complémentaire santé éthique

Bulletin d Adhésion. c : 91 m : 10 j : 72 n : 0. La complémentaire santé éthique 2014 Bulletin d Adhésion c : 91 m : 10 j : 72 n : 0 La complémentaire santé éthique www.fidelis-vita.com Osez une complémentaire santé respectueuse de la Vie. c : 91 m : 10 j : 72 n : 0 www.fidelis-vita.com

Plus en détail

58 ème CONGRES DE L UIA Florence, Italie 29 octobre 02 novembre 2014

58 ème CONGRES DE L UIA Florence, Italie 29 octobre 02 novembre 2014 58 ème CONGRES DE L UIA Florence, Italie 29 octobre 02 novembre 2014 COMMISSIONS DROIT DES ASSURANCES/ DROIT MEDICAL Vendredi 31 Octobre 2014 LA TECHNOLOGIE MEDICALE DE POINTE ET SON COUT N GANN Supermann

Plus en détail

Dix valeurs pour les soins infirmiers

Dix valeurs pour les soins infirmiers Dix valeurs pour les soins infirmiers La valeur n attendant pas le nombre des années, deux étudiantes en soins infirmiers se sont interrogées sur les valeurs dont l infirmière a besoin pour mieux adapter

Plus en détail

Assurance Protection-Voyage

Assurance Protection-Voyage En cas d urgence, appelez immédiatement Assistance aux Assurés Inc. 1 800 222-9978 (sans frais des États-Unis et du Canada) 001 800 514-1889 (sans frais du Mexique) 905 816-2562 (frais virés de partout

Plus en détail

ENJEUX, PRATIQUES ET RÉGLEMENTATION EN ASSURANCE AUTOMOBILE : UNE COLLABORATION RÉUSSIE ENTRE L AUTORITÉ ET LE GAA

ENJEUX, PRATIQUES ET RÉGLEMENTATION EN ASSURANCE AUTOMOBILE : UNE COLLABORATION RÉUSSIE ENTRE L AUTORITÉ ET LE GAA ENJEUX, PRATIQUES ET RÉGLEMENTATION EN ASSURANCE AUTOMOBILE : UNE COLLABORATION RÉUSSIE ENTRE L AUTORITÉ ET LE GAA Notes pour une allocution prononcée par M. Patrick Déry Surintendant de l encadrement

Plus en détail

Focus Assistance 2014

Focus Assistance 2014 Focus Assistance 2014 SOCIETE D ASSURANCE MUTUELLE LES SERVICES D ASSISTANCE INTÉGRÉS À VOS CONTRATS D ASSURANCES SOMMAIRE Assistance Route Tranquille... 3 Assistance Automobile... 4-5 Assistance Vie Tranquille...

Plus en détail

au libre choix des salariés de votre entreprise Mornay Initiative santé Prenez soin de vos salariés en toute liberté

au libre choix des salariés de votre entreprise Mornay Initiative santé Prenez soin de vos salariés en toute liberté au libre choix des salariés de votre entreprise Mornay Initiative santé Prenez soin de vos salariés en toute liberté Laurie Maillard Directeur général du Groupe Mornay Madame, Monsieur, Vous êtes dirigeant

Plus en détail

RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010

RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010 Siège social : 37 Quai d Orsay 75007 PARIS Relevant des Livres I et II du code de la Mutualité RÉFORMES DES STATUTS ET DU RÈGLEMENT MUTUALISTE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 15 OCTOBRE 2010 SERVICES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

DECLARATION D ACCIDENT

DECLARATION D ACCIDENT CONTRAT D ASSURANCE AIG N 4.091.165 FEDERATION FRANCAISE DE BASKET BALL DECLARATION D ACCIDENT En cas d accident, cette déclaration accompagnée des documents détaillés ci-après est à envoyer à : AIG EUROPE

Plus en détail

OBRE 2013 OCT 2012-25 9 2012 COMPLÉTÉ PAR LA CIRCULAIRE DU 25 SEPTEMBRE

OBRE 2013 OCT 2012-25 9 2012 COMPLÉTÉ PAR LA CIRCULAIRE DU 25 SEPTEMBRE OCTOBRE 2013 Décret n 2012-25 du 9 janvier 2012 COMPLÉTÉ PAR LA CIRCULAIRE DU 25 SEPTEMBRE 2013 Avant-propos Afin d encourager la mise en place des régimes collectifs de protection sociale complémentaire

Plus en détail

PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger. (loi n 2010-241 du 10 mars 2010)

PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger. (loi n 2010-241 du 10 mars 2010) PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger (loi n 2010-241 du 10 mars 2010) Sommaire PRÉAMBULE... 3 PRÉSENTATION DES ACTEURS La CFE... 4 WELCARE...

Plus en détail

PLANIFIEZ AVEC CONFIANCE. Assurance collective Régimes sur mesure Avantages hors pair VIVRE AVEC CONFIANCE.

PLANIFIEZ AVEC CONFIANCE. Assurance collective Régimes sur mesure Avantages hors pair VIVRE AVEC CONFIANCE. PLANIFIEZ AVEC CONFIANCE. Assurance collective Régimes sur mesure Avantages hors pair VIVRE AVEC CONFIANCE. PLANIFIEZ AVEC CONFIANCE. «Notre expérience et nos connaissances en matière de régimes d assurance

Plus en détail

Assistance-voyage mondiale et service de conseils-santé

Assistance-voyage mondiale et service de conseils-santé Assistance-voyage mondiale et service de conseils-santé ManuAssistance Assistance-voyage mondiale Votre couverture collective vous suit partout Lorsque vous voyagez au Canada ou dans un autre pays, vous

Plus en détail

Direction des Partenariats. Les solutions sur mesure de votre développement

Direction des Partenariats. Les solutions sur mesure de votre développement Direction des Partenariats Les solutions sur mesure de votre développement La DIRECTION des Partenariats de Generali une organisation dédiée pour accompagner vos projets Forte de son expérience en solutions

Plus en détail

AUTOMOBILE. Mondial Assistance, c est : Vous souhaitez en savoir plus? L assurance d être bien accompagné!

AUTOMOBILE. Mondial Assistance, c est : Vous souhaitez en savoir plus? L assurance d être bien accompagné! Mondial Assistance, c est : Plus de 30 ans d expertise dans l assistance aux automobilistes et plus de 50% de son activité AUTOMOBILE L assurance d être bien accompagné! Un engagement qualité fort Mondial

Plus en détail

complémentaire Santé prévoyance - tns UNE PROTECTION À LA CARTE POUR TOUS LES TNS ( TRAVAILLEURS NON SALARIÉS TOUS STATUTS )

complémentaire Santé prévoyance - tns UNE PROTECTION À LA CARTE POUR TOUS LES TNS ( TRAVAILLEURS NON SALARIÉS TOUS STATUTS ) complémentaire Santé prévoyance - tns UNE PROTECTION À LA CARTE POUR TOUS LES TNS ( TRAVAILLEURS NON SALARIÉS TOUS STATUTS ) COMPLÉMENTAIRE SANTÉ - PRÉVOYANCE - TNS, SOLUTION santé et prévoyance En tant

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

crédit privé Transparent et avantageux

crédit privé Transparent et avantageux crédit privé Transparent et avantageux La pièce d identité doit impérativement contenir les informations suivantes: nom et prénom date de naissance nationalité et lieu d origine photo nº de la pièce d

Plus en détail

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN

PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN PRESENTATION ACTION SOCIALE PREVOYANCE MICHELIN 1 1 L ACTION SOCIALE NOS VALEURS SOLIDARITÉ Valeur centrale, elle s exprime par la mise en œuvre d interventions au profit de tous ses clients : entreprises,

Plus en détail

Action sociale de la Mutuelle Audiens. de la presse, du spectacle et de la communication. Notice d information. À vos côtés tout au long de la vie

Action sociale de la Mutuelle Audiens. de la presse, du spectacle et de la communication. Notice d information. À vos côtés tout au long de la vie Action sociale de la Mutuelle Audiens de la presse, du spectacle et de la communication Notice d information À vos côtés tout au long de la vie Les aides complémentaires aux dépenses de santé Nature de

Plus en détail

Vu le rapport d auditorat de la Banque Carrefour de la sécurité sociale du 21 décembre 2006;

Vu le rapport d auditorat de la Banque Carrefour de la sécurité sociale du 21 décembre 2006; CSSS/07/005 DÉLIBÉRATION N 07/003 DU 9 JANVIER 2007 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR LES ORGANISMES ASSUREURS AUX DISPENSATEURS DE SOINS EN VUE DE LA DÉTERMINATION DU STATUT

Plus en détail

MODE D EMPLOI VOLONTARIAT DE SOLIDARITE INTERNATIONALE

MODE D EMPLOI VOLONTARIAT DE SOLIDARITE INTERNATIONALE Organisation Non Gouvernementale (ONG) créée en 1967, reconnue d utilité publique depuis 1981. MODE D EMPLOI VOLONTARIAT DE SOLIDARITE INTERNATIONALE 1 SOMMAIRE LA GUILDE...3 QU EST-CE QUE LE VOLONTARIAT

Plus en détail

Offre santé 2015 FGMM-CFDT

Offre santé 2015 FGMM-CFDT SOMILOR - HARMONIE MUTUELLE Offre santé 2015 FGMM-CFDT Réservée aux adhérents régime général La FGMM-CFDT a négocié pour vous une complémentaire santé groupe SOMILOR-HARMONIE MUTUELLE. Bénéficiez de tous

Plus en détail

Protection sociale et responsabilité civile en France

Protection sociale et responsabilité civile en France Protection sociale et responsabilité civile en France Comment est assuré l étudiant stagiaire? Tous les stagiaires, sous couvert d une convention de stage, bénéficient d une protection contre le risque

Plus en détail

ENTREPRISES EMPLOYEURS ET SALARIÉS TOUT SAVOIR SUR LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ

ENTREPRISES EMPLOYEURS ET SALARIÉS TOUT SAVOIR SUR LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ENTREPRISES S ET SALARIÉS TOUT SAVOIR SUR LA GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ENTREPRISES S ET SALARIÉS SOMMAIRE BIEN COMPRENDRE LA RÉFORME 2016 Vous êtes chef d entreprise ou salarié, la loi

Plus en détail

Aujourd hui, nous aborderons les produits

Aujourd hui, nous aborderons les produits VOTRE BIO RETRAITE ou Comment éviter les produits toxiques Aujourd hui, nous aborderons les produits de retraite en loi Madelin. Je tiens à préciser tout de suite que, malgré tout ce qui suit, il y a d

Plus en détail