Intérêt et Bon usage des anti-tnf-a. Docteur Martin SOUBRIER Service de rhumatologie Hôpital Gabriel Montpied Clermont-Ferrand

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Intérêt et Bon usage des anti-tnf-a. Docteur Martin SOUBRIER Service de rhumatologie Hôpital Gabriel Montpied Clermont-Ferrand"

Transcription

1 Intérêt et Bon usage des anti-tnf-a Docteur Martin SOUBRIER Service de rhumatologie Hôpital Gabriel Montpied Clermont-Ferrand

2 UN DIAGNOSTIC PRECOCE Signes cliniques Raideur matinale >30 minutes Durée d évolution des symptômes >6 semaines Arthrite d au moins 3 articulations : poignets ou MCP et IPP Douleur à la pression des MTP Atteinte symétrique Signes biologiques Diagnostic positif : FR; anti-ccp2, VS, CRP Diagnostic différentiel : NFS P, BH, Créatinine, FAN, RxP Imagerie Radiographies des mains et poignets de face, des pieds de face et de ¾ en grandeur normale (1/1) Radiographie de toute articulation symptomatique Echographie et/ou IRM : recherche de synovite et érosion

3 UN TRAITEMENT PRECOCE 3,0 2,5 H A Q 2,0 1,5 1,0 0,5 0 < 6 mois 6-12 mois > 12 mois Tout retard ne se rattrape jamais Idéalement le traitement de fond doit être débuté dans les 6 premières semaines

4 UN SUIVI STRICT CLINIQUE DAS28 Articulations douloureuses Articulations gonflées EVA activité VS ou CRP 5,1 3,2 2,6 DAS28 Activité importante Activité modérée Activité faible Rémission RADIOGRAPHIQUE Tous les 6 mois la première année puis tous les ans pendant les 3 à 5 premières années Puis de manière plus espacée En cas de changement de stratégie thérapeutique

5 OBJECTIFS Contrôler l activité Rémission : DAS28 < 2.6 faible niveau de l activité : DAS28 < 3.2 Prévenir les dégâts structuraux Eviter le handicap fonctionnel PR récente : activité PR évoluée : activité et dégâts structuraux Limiter les conséquences psychosociales Améliorer la qualité de vie Diminuer la surmortalité

6 MOYENS Traitement de fond conventionnel Méthotrexate 10 mg/semaine 25 mg/semaine Acide folique Léflunomide 10 à 20mg/semaine Salazopyrine 40 mg/kg/jour Anti-TNF-a

7 Les effets destructeurs du TNF-a TNF osteoclastes synoviocytes chondrocytes Resorption osseuse Inflammation articulaire Degradation catilagineuse Erosion osseuse Douleur synovite Pincement articulaire Fox DA. In: Koopman WJ, ed. Arthritis and Allied Conditions: A Textbook of Rheumatology. Vol 1. 14th ed. Baltimore, Md: Williams & Wilkins; 2001:

8 Les anti-tnf-a Etanercept Infliximab Adalimumab Structure Récepteur soluble Ac Monoclonal Chimerique Ac Monoclonal Recombinant Administration 25 mg SC 2 fois / semaine 50 mg SC 1 fois / semaine 3-5 mg/kg IV J0, J15, J45 puis 6-8s 40 mg SC 14 j ou 7j Demie vie 3 j 8-10 j 14 j Indications PR PR PR SPA SPA SPA R Psoriasis R Psoriasis R Psoriasis Psoriasis Psoriasis Psoriasis Crohn, RCH Crohn

9 % de patients Variation par rapport à l inclusion (moyenne ± SE) Anti-TNF-a : Résultats Rémission DAS < 2,6 à 2 ans 41, Modification du score de Sharp total sur 2 ans * Méthotrexate Etanercept Etanercept + MTX * * Année 1 Année 2 Méthotrexate Etanercept Etanercept + méthotrexate

10 Anti-TNF-a : Résultats Réponse Un tiers de très bonne réponse Un tiers de bonne réponse Un tiers d échec Evaluation de la réponse Semaine 12

11 Indications des Anti-TNF-a dans la PR PR certaine PR active ou évolutive sur le plan structural DAS28 > 5,1 ou DAS28 3,2 avec unecorticodépendance ET Signes objectifs d inflammation cliniques ou biologiques Evolutivité structurale, définie par l apparition et/ou l aggravation des lésions sur 2 examens radiographiques successifs PR réfractaire au traitement de fond MTX, pendant au moins 3 mois à dose optimale tolérée (0,3 mg/kg/sem sans dépasser 25 mg/semaine) En cas d intolérance ou de contre indication au MTX ; léflunomide (20 mg/j) ou sulfasalazine (40mg/kg/j), maintenu(s) pendant au moins 3 mois Exceptionnellement, PR vierge de traitement de fond ayant une atteinte structurale précoce et sévère

12 Contre Indications aux Anti-TNF-a Contre Indications absolues Infections actives, aiguës ou chroniques, qu elles soient bactériennes, virales, fungiques ou parasitaires (BK, VIH, VHB) Néoplasie ou hémopathie, de moins de 5 ans, à potentiel évolutif. Insuffisance cardiaque classe III et IV (NYHA). Maladie démyélinisante. Grossesse ou allaitement. Contre Indications relatives Situations à risque sur le plan infectieux Ulcère cutané Infection chronique Tuberculose latente non traitée Sepsis sur prothèse dans les 12 derniers mois Cathétérisme urinaire à demeure Diabète non contrôlé, BPCO Cancers de plus de 5 ans, traités et considérés comme guéris Lésions précancéreuses: polypes coliques, vésicaux, dysplasie du col de l utérus,myélodysplasie)

13 Bilan pré-thérapeutique Recherche d une tuberculose latente Interrogatoire détaillé + Examen clinique IDR 5UI, RxP IDR 5 mm RP normale IDR > 5 mm Examen - RP normale TB latente IDR > 5 mm Signes de TB active Initier traitement anti-bk par isoniazide + rifampicine (Rifinah ) x 3 mois Rimifon x 9 mois Initier anti-tnfα Initier anti-tnfα, après 3 semaines Traiter la TB active jusqu à guérison Initier anti-tnfα après guérison de la TB Recommandation AFFSAPS Juillet Prévention et prise en charge des tuberculoses survenant sous anti-tnfa

14 Bilan pré-thérapeutique Hémogramme Electrophorèse des protides sériques Transaminases Sérologie des hépatites B et C ; sérologie VIH Anticorps anti-nucléaires En fonction de la clinique : panoramique dentaire, radiographies des sinus, ECBU Contrôle et mise à jour des vaccinations Vaccination anti-grippale Vaccination antipneumococcique

15 Anti-TNF-a. Tolérance Les anti-tnf-a ont un rapport bénéfice/risque très favorable mais différents effets indésirables doivent être connus risque infectieux "classique" x2 à 3 pneumopathie, infection urinaire infections virales (zona, herpès ) infections opportunistes (tuberculose ) D'autres complications ou précautions d'emploi des biothérapies anti-tnf doivent être connues Augmentation du risque des carcinomes baso et spino cellulaires Démyélinisation insuffisance cardiaque Cytopénie auto-immunité Le risque d'intolérance (allergie) est rare Ces traitements n'interfèrent pas avec le métabolisme rénal ou hépatique Il n'y a pas d'interaction médicamenteuse

16 Médecin référent et anti-tnf-a Les 7 règles d or 1. L'anti-TNF doit être arrêté le temps de la guérison de toute infection (sauf rhinopharyngite banale) 2. Toute infection virale (zona, varicelle, herpès ) justifie un traitement symptomatique et un traitement anti-viral en cas d'infection inhabituelle (ex : herpès ou zona étendu) 3. Toute infection bactérienne justifie une antibiothérapie après, si possible, des prélèvements microbiologiques 4. Toute suspicion d'infection ou une autre complication sévère justifie une hospitalisation en urgence 5. La surveillance de routine est surtout clinique + une surveillance de l'hémogramme et du bilan hépatique 6. Toute complication inhabituelle justifie un contact rapide avec le médecin prescripteur (rhumatologue) 7. La gestion de toute autre situation (vaccin, chirurgie programmée, grossesse) doit se faire avec le médecin prescripteur (rhumatologue)

17

18 Anti-TNF-a. Situations pratiques. Durée d arrêt recommandé des inhibiteurs du TNF avant intervention chirurgicale Etanercept Au moins 2 semaines Infliximab Au moins 4 semaines Adalimumab Au moins 4 semaines

19 Anti-TNF-a. Situations pratiques. Vaccins possibles au cours d un traitement par inhibiteur TNFα (vaccins «inactivés») Grippe Hépatites B et C Vaccin Pentavalent Méningocoque Pneumocoque Fièvre Typhoïde Polio par voie injectable Vaccins contre indiqués au cours d un traitement par inhibiteur TNFα (vaccins «vivants») BCG ROR (Rougeole, Oreillons, Rubéole) Varicelle Fièvre jaune Polio par voie buccale (réservé uniquement aux situations épidémiques)

20 Anti-TNF-a. Situations pratiques. Durée d arrêt des inhibiteurs du TNFa avant la conception (chez la femme et l homme) selon les données des RCP Durée d arrêt des inhibiteur du TNFa avant conception Infliximab Adalimumab Etanercept 6 mois 5 mois Pas de recommandation Durée d arrêt des inhibiteurs du TNFa avant la conception (chez la femme) selon les experts du CRI et du CRAT Infliximab Adalimumab Etanercept Durée d arrêt des inhibiteur du TNFa avant conception 2 mois 2 mois 3 semaines

Dr JD Cohen Unité d Immuno Rhumatologie Montpellier

Dr JD Cohen Unité d Immuno Rhumatologie Montpellier Dr JD Cohen Unité d Immuno Rhumatologie Montpellier M. R, né le 23/05/66 Depuis l enfance Crises de polyarthrite (asymétrique) Myalgies déclenchées par le froid Éruption fugace papuleuse, prurigineuse;

Plus en détail

TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS

TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS POLYARTHRITE RHUMATOIDE Traitements classiques Antimalariques Sels d or D-Penicillamine

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007)

Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007) SYNTHESE DE RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Polyarthrite rhumatoïde (PR) : prise en charge en phase d état (Septembre 2007) OBJECTIFS DES RECOMMANDATIONS : Avoir un impact sur la prise en charge quotidienne

Plus en détail

Congrès de Médecine Générale de l UCL Nouveautés en rhumatologie

Congrès de Médecine Générale de l UCL Nouveautés en rhumatologie Congrès de Médecine Générale de l UCL Nouveautés en rhumatologie B. Lauwerys Service de Rhumatologie Cliniques Universitaires Saint-Luc Novembre 2009 Prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde X Polyarthrite

Plus en détail

Biothérapies en rhumatologie. Dr Isabelle Barbier clinique Saint Hilaire Rouen

Biothérapies en rhumatologie. Dr Isabelle Barbier clinique Saint Hilaire Rouen Biothérapies en rhumatologie Dr Isabelle Barbier clinique Saint Hilaire Rouen Les cytokines Messagers solubles de nature protéique synthétisées par les cellules du système immunitaire, ou par d autres

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde (PR) :

Polyarthrite rhumatoïde (PR) : SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Polyarthrite rhumatoïde (PR) : diagnostic et prise en charge initiale (Septembre 2007) OBJECTIFS DES RECOMMANDATIONS Évaluer et proposer les éléments les plus

Plus en détail

POLYARTHRITE RHUMATOÏDE (PR): CE QU IL FAUT SAVOIR EN MÉDECINE GÉNÉRALE

POLYARTHRITE RHUMATOÏDE (PR): CE QU IL FAUT SAVOIR EN MÉDECINE GÉNÉRALE POLYARTHRITE RHUMATOÏDE (PR): CE QU IL FAUT SAVOIR EN MÉDECINE GÉNÉRALE H. DINTINGER Cabinet de rhumatologie Paixhans/ Attaché service de médecine interne et rhumatologie hôpital Legouest METZ Un message

Plus en détail

POLYARTHRALGIES Orientations et Bilans. Pr. Martin Soubrier Service de Rhumatologie CHU Gabriel MOMPIED

POLYARTHRALGIES Orientations et Bilans. Pr. Martin Soubrier Service de Rhumatologie CHU Gabriel MOMPIED POLYARTHRALGIES Orientations et Bilans Pr. Martin Soubrier Service de Rhumatologie CHU Gabriel MOMPIED Des étiologies multiples Polysynovite distale symétrique fixe nue : polyarthrite rhumatoïde Oligoarthrite

Plus en détail

Biothérapie. Damien LOEUILLE

Biothérapie. Damien LOEUILLE Biothérapie Damien LOEUILLE PU-PH Rhumatologie Service de Rhumatologie du CHU Brabois Metz 2 février 2008 Quel est la place des biothérapies dans la prise en charge thérapeutique PR? Faut il réaliser un

Plus en détail

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Le Diagnostic Objectif de la démarche diagnostique Diagnostic de SPONDYLARTHROPATHIE

Plus en détail

Avis de la Commission. 15 septembre 2004

Avis de la Commission. 15 septembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE Avis de la Commission 15 septembre 2004 HUMIRA 40 mg, solution injectable en seringue pré-remplie (Boîte de 2 seringues) Laboratoires ABBOTT FRANCE Liste

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Arrêté du 6 août 2010 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux NOR : SASS1021239A

Plus en détail

Avis 8 18 Décembre 2012

Avis 8 18 Décembre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 8 18 Décembre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation ENBREL (DCI : Etanercept

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde

Polyarthrite rhumatoïde RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Polyarthrite rhumatoïde Prise en charge en phase d état RECOMMANDATIONS Septembre 2007 1 L argumentaire scientifique de ces recommandations est téléchargeable sur www.has-sante.fr

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012

Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments. Avis 2 23 Octobre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 2 23 Octobre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation HUMIRA (DCI : Adalimumab

Plus en détail

PLACE DES MÉDECINS GÉNÉRALISTES DANS LA PRISE EN CHARGE DES MICI.! Dr Nina DIB CHU Angers 26/03/2015

PLACE DES MÉDECINS GÉNÉRALISTES DANS LA PRISE EN CHARGE DES MICI.! Dr Nina DIB CHU Angers 26/03/2015 PLACE DES MÉDECINS GÉNÉRALISTES DANS LA PRISE EN CHARGE DES MICI! Dr Nina DIB CHU Angers 26/03/2015 Diagnostic Suivi en dehors des poussées Diagnostic et gestion des poussées Vaccinations Tabac Prise en

Plus en détail

Quel est le risque infectieux?

Quel est le risque infectieux? Conflits d intérêts de l orateur (en rapport avec le thème de la conférence) Participation à des actions de formation organisés par des industriels (symposium, congrès, ateliers): Oui Immunosuppresseurs

Plus en détail

Douleurs des mains et des poignets chez une femme de 47 ans

Douleurs des mains et des poignets chez une femme de 47 ans Enoncé Douleurs des mains et des poignets chez une femme de 47 ans Madame A., 47 ans, vous consulte en raison de douleurs intéressant les mains et les poignets, évoluant depuis un peu moins de 2 mois,

Plus en détail

Vaccins et grossesse Vaccins et immunité. Dr Odile Launay. Centre d Investigation Clinique de vaccinologie Cochin-Pasteur, Hôpital Cochin

Vaccins et grossesse Vaccins et immunité. Dr Odile Launay. Centre d Investigation Clinique de vaccinologie Cochin-Pasteur, Hôpital Cochin Vaccins et grossesse Vaccins et immunité Dr Odile Launay Centre d Investigation Clinique de vaccinologie Cochin-Pasteur, Hôpital Cochin Atelier Vaccins, GERES, 18 mai 2011 COCHIN SAINT-VINCENT DE PAUL

Plus en détail

Vaccins L importance des vaccins pour les patients sous anti TNF alpha. Dr Olivier Brocq Rhumatologie

Vaccins L importance des vaccins pour les patients sous anti TNF alpha. Dr Olivier Brocq Rhumatologie Vaccins L importance des vaccins pour les patients sous anti TNF alpha Dr Olivier Brocq Rhumatologie Centre Hospitalier Princesse Grace Monaco Infection et biothérapies : étude CORRONA Données sur 18 305

Plus en détail

POLYARTHRITE RHUMATOÏDE EN PHASE D ETAT

POLYARTHRITE RHUMATOÏDE EN PHASE D ETAT POLYARTHRITE RHUMATOÏDE EN PHASE D ETAT RAPPEL PHYSIOPATHOLOGIE Mécanisme cascade cytokinique Tolérance et autoimmunité PR : PRISE EN CHARGE EN PHASE D ÉTAT- RECOMMANDATIONS HAS TRAITEMENT DE FOND DE LA

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire. Commission de la Transparence des médicaments. Avis 4 20 Novembre 2012

Assurance Maladie Obligatoire. Commission de la Transparence des médicaments. Avis 4 20 Novembre 2012 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 4 20 Novembre 2012 Titre I : Nom du médicament, DCI, forme pharmaceutique, dosage, présentation - ACTEMRA, TOCILIZUMAB,

Plus en détail

Guide posologique destiné au médecin pour le traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR) par RoACTEMRA

Guide posologique destiné au médecin pour le traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR) par RoACTEMRA Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament RoACTEMRA de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique et au Grand-Duché

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde mise au point M. Piperno Centre Hospitalier Lyon Sud. Jeudis de l Europe 20 septembre 2012

Polyarthrite rhumatoïde mise au point M. Piperno Centre Hospitalier Lyon Sud. Jeudis de l Europe 20 septembre 2012 Polyarthrite rhumatoïde mise au point M. Piperno Centre Hospitalier Lyon Sud Jeudis de l Europe 20 septembre 2012 J ai actuellement une affiliation ou des intérêts financiers ou intérêts de tout ordre,

Plus en détail

Elaboration de Recommandations. l utilisation des biothérapies dans

Elaboration de Recommandations. l utilisation des biothérapies dans Elaboration de Recommandations pour la Pratique Clinique pour l utilisation des biothérapies dans les spondylarthropathies T. Pham, F. Guillemin, P. Claudepierre, M. Luc, C. Miceli, M. de Bandt, M. Breban,

Plus en détail

Docteur Guy BAUDENS LA MALADIE RHUMATOIDE

Docteur Guy BAUDENS LA MALADIE RHUMATOIDE Docteur Guy BAUDENS LA MALADIE RHUMATOIDE 15 MAI 2007 ASSOCIATION POUR LE PERFECTIONNEMENT DES PRATICIENS DU DENAISIS Observation Madame B Catherine âgée de 31 ans consulte pour PR récente : - pas d antécédents

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 13 décembre 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 13 décembre 2006 MABTHERA 100 mg, solution à diluer pour perfusion (CIP 560 600-3) B/2 MABTHERA 500 mg, solution à diluer pour perfusion (CIP 560 602-6) B/1 ROCHE rituximab

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 mars 2007 METOJECT 10 mg/ml, solution injectable en seringue pré-remplie 1 seringue pré-remplie en verre de 0,75 ml avec aiguille : 371 754-3 1 seringue pré- remplie

Plus en détail

N. Bouchaib, A. Tebaibia, M.A. Boudjella, N. Oumnia, Y. Saadaoui, H. Bacha, N. Chiali, L. Benzaghou, M.N. Henni, M. Sellami, M.

N. Bouchaib, A. Tebaibia, M.A. Boudjella, N. Oumnia, Y. Saadaoui, H. Bacha, N. Chiali, L. Benzaghou, M.N. Henni, M. Sellami, M. Efficacité à long terme des anti- TNF alpha dans le traitement des formes sévères des maladies inflammatoires chroniques de l intestin : à propos de 11 cas N. Bouchaib, A. Tebaibia, M.A. Boudjella, N.

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE

TRAITEMENT DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE TRAITEMENT DE LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE RÉVOLUTION DES PRINCIPES DE TRAITEMENT Mise à disposition de nouvelles molécules Traitements de fond classiques ( Méthotrexate, Salazopyrine ) : plus efficaces

Plus en détail

Journées de formation médicale continue Tiaret, Algérie - 24 mai 2013

Journées de formation médicale continue Tiaret, Algérie - 24 mai 2013 Journées de formation médicale continue Tiaret, Algérie - 24 mai 2013 Perte d appétit, sueurs nocturnes, toux. Diagnostic de tuberculose pulmonaire Quel traitement proposez-vous? Infiltrat alvéolointerstitiel

Plus en détail

EFFICACITÉ ET TOLÉRANCE DE LA BIOTHÉRAPIE CHEZ 53 MALADES ATTEINTS DE POLYARTHRITE RHUMATOÏDE

EFFICACITÉ ET TOLÉRANCE DE LA BIOTHÉRAPIE CHEZ 53 MALADES ATTEINTS DE POLYARTHRITE RHUMATOÏDE 2Oéme Congrès de la Société Algérienne de Médecine Interne Alger 16-18 2014 EFFICACITÉ ET TOLÉRANCE DE LA BIOTHÉRAPIE CHEZ 53 MALADES ATTEINTS DE POLYARTHRITE RHUMATOÏDE Auteurs : S.BOUGHANDJIOUA, S. ALI

Plus en détail

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1 Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire qui permettra l identification rapide de nouvelles informations relatives à la sécurité. Les professionnels

Plus en détail

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS

Les vaccinations. Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Prévention POUR ÊTRE A JOUR DANS SES VACCINS Les vaccinations Même si, heureusement, les épidémies sont rares de nos jours en France, les vaccins sont utiles car ils permettent de prévenir un ensemble

Plus en détail

FMC du Val de Creuse Mercredi 13 juin 2012

FMC du Val de Creuse Mercredi 13 juin 2012 Dr C Bonnet CHU Limoges FMC du Val de Creuse Mercredi 13 juin 2012 Femme de 45 ans, sans ATCD particulier, vous consulte car elle souffre depuis plus de 3 mois de douleurs inflammatoires articulaires touchant

Plus en détail

«Complications infectieuses chez les patients traités par anti-tnf α»

«Complications infectieuses chez les patients traités par anti-tnf α» «Complications infectieuses chez les patients traités par anti-tnf α» Réseau RATIO 9 juin 2006 Nouveaux immuno modulateurs Anticorps anti TNF α : infliximab, etanercept, adalimumab. Anticorps anti CD20

Plus en détail

LA TUBERCULOSE Docteur ALAIN BERAUD

LA TUBERCULOSE Docteur ALAIN BERAUD LA TUBERCULOSE Docteur ALAIN BERAUD Service de Pneumologie Hôpital Beauregard - THIONVILLE 1 Bilan initial Objectifs Bilan de base Traitement pharmacologique Autres traitements pharmacologiques Autres

Plus en détail

COMPOSITION DU DOSSIER PSORIASIS

COMPOSITION DU DOSSIER PSORIASIS SITE : Centre Hospitalier Lyon Sud PAM : Médecine SPECIALITE : Immuno-Allergologie Pr Berard / Pr Nicolas COMPOSITION DU DOSSIER PSORIASIS Page n Nom du document Action Par qui? Où le ranger? 2 Fiche de

Plus en détail

Anti TNF α et Tuberculose. DES pneumologie 10/02/2007 L. Belmont

Anti TNF α et Tuberculose. DES pneumologie 10/02/2007 L. Belmont Anti TNF α et Tuberculose DES pneumologie 10/02/2007 L. Belmont Rôle TNF alpha Cytokine pro inflammatoire produite par les macrophages, monocytes, exprimé par LT, LB Recrutement et activation des macrophages

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Remicade 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion. 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque flacon contient

Plus en détail

Jean Frederic COLOMBEL Yoram BOUHNIK

Jean Frederic COLOMBEL Yoram BOUHNIK Jean Frederic COLOMBEL Yoram BOUHNIK Du bon usage des anti-tnf - Connaître les indications - Connaître les modalités d utilisation - Connaître les risques Du bon usage des anti-tnfα Cas clinique G. Vernier-

Plus en détail

LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES

LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES 1 Introduction LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES 2 La polyarthrite rhumatoïde est une maladie caractérisée par une inflammation chronique du tissus synovial. Dr Myriam RAZGALLAH KHROUF A-H-U-pharmacologie,

Plus en détail

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques 3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques La vaccination en cas d immunodépression présente certaines particularités qui justifient des recommandations

Plus en détail

Les stratégies thérapeutiques dans la PR : quelles biothérapies après l'échec des anti TNF? Jean Sibilia Aix les Bains, 3 avril 2008

Les stratégies thérapeutiques dans la PR : quelles biothérapies après l'échec des anti TNF? Jean Sibilia Aix les Bains, 3 avril 2008 Les stratégies thérapeutiques dans la PR : quelles biothérapies après l'échec des anti TNF? Jean Sibilia Aix les Bains, 3 avril 2008 En cas d'échec à un anti TNF Rituximab ou Abatacept? Abatacept ou Rituximab?

Plus en détail

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue

Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Le Psoriasis : le point de vue du dermatologue Nathalie Quiles Tsimaratos Service de Dermatologie Hôpital Saint Joseph Marseille Les formes cliniques cutanées En plaques : dermatose érythématosquameuse

Plus en détail

Prévention et prise en charge des tuberculoses survenant sous anti-tnf

Prévention et prise en charge des tuberculoses survenant sous anti-tnf Bon usage Recommandations nationales Prévention et prise en charge des tuberculoses survenant sous anti-tnf Juillet 2005 143/147, bd Anatole France - F-93285 Saint-Denis Cedex tél. +33 (0) 1 55 87 30 00

Plus en détail

Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest

Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest Plan Se pose-t-on souvent la question du test? Le test est-il pertinent?

Plus en détail

Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis

Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis Introduction Les virus de la grippe sont des virus «instables». Les virus actuellement en circulation

Plus en détail

Conseils d utilisation des traitements anti-tnf et recommandations nationales de bonne pratique labellisées par la Haute Autorité de santé française.

Conseils d utilisation des traitements anti-tnf et recommandations nationales de bonne pratique labellisées par la Haute Autorité de santé française. Revue du rhumatisme 80 (2013) 459 466 Conseils d utilisation des traitements anti-tnf et recommandations nationales de bonne pratique labellisées par la Haute Autorité de santé française. Vincent Goëba,,

Plus en détail

La pseudo polyarthrite rhizomélique

La pseudo polyarthrite rhizomélique La pseudo polyarthrite rhizomélique Journée de formation médicale continue Jeudi 29 janvier 2015 Béatrice Bouvard Conflits d intérêts de l orateur en rapport avec le thème de la conférence AUCUN La PPR

Plus en détail

Corticoïdes et vaccination

Corticoïdes et vaccination Corticoïdes et vaccination Corticoïdes Type? Topique Infiltration Inhalation Voie générale Dose? Type de vaccin V. inactivé V. vivant atténué Fièvre jaune ROR Tuberculose Varicelle Durée de traitement?

Plus en détail

Pr Ag Smiti Khanfir Monia Service de Médecine Interne Hôpital la Rabta - Tunis

Pr Ag Smiti Khanfir Monia Service de Médecine Interne Hôpital la Rabta - Tunis Pr Ag Smiti Khanfir Monia Service de Médecine Interne Hôpital la Rabta - Tunis Rationnel Lymphocyte B Rationnel Costimulation Lymphocyte B Lymphocyte T Cytokines Th2 Anticorps anti CD 20 Le Rituximab

Plus en détail

Anti-TNF dans les maladies systémiques

Anti-TNF dans les maladies systémiques Anti-TNF dans les maladies systémiques Xavier Puéchal, MD, PhD Centre de Référence Maladies Systémiques Auto-immunes rares Vascularites nécrosantes, Sclérodermies systémiques Hôpital Cochin, Paris http://www.vascularites.org

Plus en détail

Prise en charge médicamenteuse de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR)

Prise en charge médicamenteuse de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR) Prise en charge médicamenteuse de la Polyarthrite Rhumatoïde (PR) Cours du mardi 24 novembre 2009 IFSI 2 ième année Module Rhumato - Orthopédie V. SERVANT Interne en pharmacie Généralités - 1 PR = rhumatisme

Plus en détail

Recommanda)ons+ECCO+ Nouveautés+2014?+

Recommanda)ons+ECCO+ Nouveautés+2014?+ Recommanda)ons+ECCO+ Nouveautés+2014?+ - Enfants! - Adolescents! - Grossesse! Recommanda)ons+à+part+en)ère++ Maladie+de+Crohn++ GT1+:+diagnos)c+et+classifica)on++ L imagerie en coupe (IRM/scanner) et

Plus en détail

Polyarthrites du sujet âgé

Polyarthrites du sujet âgé Polyarthrites du sujet âgé Classique FR+ ACCP+ PR rhizomélique ou PPR Évolution PR avec oedèmes PR bénigne FR- FR PR pseudo septique Polyarthrites du sujet âgé Le rhumatisme psoriasique est le plus tardif

Plus en détail

Traitement de la maladie de Crohn par les anti-tnf alpha Expérience du service de médecine interne. CHU de Batna

Traitement de la maladie de Crohn par les anti-tnf alpha Expérience du service de médecine interne. CHU de Batna Traitement de la maladie de Crohn par les anti-tnf alpha Expérience du service de médecine interne. CHU de Batna Auteur : Dr Mallem. D Co-auteurs : Benlahcene. B, Sai. A, Rouabhia. S, Abderahmane. K, Chinar.

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mars 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mars 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 mars 2010 CIMZIA 200 mg, solution injectable Boîte de 2 seringues pré-remplies de 1 ml et 2 tampons alcoolisés (CIP : 397 320.0) Laboratoires UCB PHARMA SA certolizumab

Plus en détail

Psoriasis. Dr Franck Delesalle. CHRU Lille

Psoriasis. Dr Franck Delesalle. CHRU Lille Psoriasis Nouvelles thérapeutiques Dr Franck Delesalle Clinique i Dermatologique CHRU Lille Traitements locaux Thérapeutiques usuelles Émollients, Eucérin, Psoriane, Kératolytiques urée 10 % Eucérin, Ac

Plus en détail

Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier

Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier Quel est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires? Quelle

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 mai 2006 METOJECT 10 mg/ml, solution injectable en seringue pré-remplie 1 seringue pré-remplie en verre de 0,75 ml avec aiguille : 371 754-3 1 seringue pré- remplie

Plus en détail

Maladies auto-inflammatoires pratiques pour les francophones

Maladies auto-inflammatoires pratiques pour les francophones Maladies auto-inflammatoires pratiques pour les francophones Atelier pratique du Samedi 8 Septembre : cas résistants aux thérapeutiques classiques ou de la bonne utilisation des biothérapies Eric HACHULLA

Plus en détail

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines)

Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Bilan d une toux chronique (> 8 semaines) Auteur : A. Taytard (Mis à jour le 16/12/2007) www.respir.com La démarche diagnostique repose sur l'interrogatoire, l'examen clinique et la pratique d'une radiographie

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

JOURNAL DE L OBSERVATOIRE RATIO N 6 - janvier 2006 Observatoire National des Infections et Lymphomes survenant sous anti-tnfα

JOURNAL DE L OBSERVATOIRE RATIO N 6 - janvier 2006 Observatoire National des Infections et Lymphomes survenant sous anti-tnfα JOURNAL DE L OBSERVATOIRE RATIO N 6 - janvier 2006 Observatoire National des Infections et Lymphomes survenant sous anti-tnfα Voilà maintenant deux ans que l Observatoire RATIO recense les cas d infections

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde

Polyarthrite rhumatoïde RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Polyarthrite rhumatoïde Traitements de fond (synthèse des résumés des caractéristiques des produits) Septembre 2007 Cette recommandation de bonne pratique a été suspendue

Plus en détail

I Les rencontres PRISME

I Les rencontres PRISME I Les rencontres PRISME Paris 27 mars 2010 Le programme PRISME est dédié à la formation médicale des rhumatologues libéraux et hospitaliers et à la prise en charge des Rhumatismes Inflammatoires Chroniques

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Arrêté du 25 juin 2010 modifiant la liste des spécialités pharmaceutiques remboursables aux assurés sociaux NOR : SASS1016264A

Plus en détail

DEFINITION. La vaccination est une préparation antigénique qui. à un agent infectieux.

DEFINITION. La vaccination est une préparation antigénique qui. à un agent infectieux. Anna Jagusiak GENERALITES DEFINITION La vaccination est une préparation antigénique qui à un agent infectieux. CLASSIFICATION VACCINS VIVANTS ATTENUES Protection immunitaire proche de celle suivant une

Plus en détail

Sexualité, Fertilité, Grossesse, Parentalité

Sexualité, Fertilité, Grossesse, Parentalité Sexualité, Fertilité, Grossesse, Parentalité Dr Olivier Brocq Rhumatologue Centre Hospitalier Princesse Grace Monaco Paris, JNS, le 26 Mars 2011 SPA et impact sexualité Inflammation Temps Atteinte structurale

Plus en détail

31 mars 2011. VIH & Immunité. Rappel des mécanismes d action des immunosuppresseurs. sur l immunité : l exemple des vaccins

31 mars 2011. VIH & Immunité. Rappel des mécanismes d action des immunosuppresseurs. sur l immunité : l exemple des vaccins Formation Continue 2011 31 mars 2011 Maladies infectieuses - Immunologie & Allergie VIH & Immunité Traitements immunosuppresseurs: bilan initial, suivi et risques infectieux Pierre-Alexandre Bart Objectifs

Plus en détail

LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES

LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES 23.03.09 Dr Jacquier Orthopédie - Rhumatologie - Traumatologie I)La Polyarthrite Rhumatoïde (PR) B)Signes fonctionnels C)Signes physiques F)Radios G)Traitement LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES 1)Traitement

Plus en détail

Les anti-tnf en rhumatologie

Les anti-tnf en rhumatologie Les anti-tnf en rhumatologie Prof. P.DUREZ Service de Rhumatologie, Cliniques Universitaires Saint Luc et Mont Godinne Evolution des thérapeutiques Biologic therapy Anti-TNF Combination therapy Early intervention

Plus en détail

Les lupus induits par les anti-tnf-a. Thierry Schaeverbeke

Les lupus induits par les anti-tnf-a. Thierry Schaeverbeke Les lupus induits par les anti-tnf-a Thierry Schaeverbeke Quelques raisons d imaginer un retentissement sur le système immunitaire... Lymphocytes B-T lymphokines migration prolifération B synthèse d Ac

Plus en détail

TNFα & anti-tnfα. Introduction... 4. 1 Le TNFα et les anti-tnfα... 6. 2 Anti-TNFα & Rhumatismes Inflammatoires Chroniques (RIC)...

TNFα & anti-tnfα. Introduction... 4. 1 Le TNFα et les anti-tnfα... 6. 2 Anti-TNFα & Rhumatismes Inflammatoires Chroniques (RIC)... Introduction... 4 TNFα & anti-tnfα 1 Le TNFα et les anti-tnfα... 6 2 Anti-TNFα & Rhumatismes Inflammatoires Chroniques (RIC)... 9 3 Anti-TNFα & Maladies Inflammatoires Chroniques de l Intestin (MICI)...

Plus en détail

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES VACCINATION DES ADULTES INFECTES PAR LE VIH/SIDA

REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES VACCINATION DES ADULTES INFECTES PAR LE VIH/SIDA 1 ASSOCIATION ReVIH MULHOUSE RESEAU VILLE-HOPITAL MULHOUSE SUD-ALSACE 5 Rue Bartholdi 68400 RIEDISHEIM REFERENTIEL D AUTO-EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES VACCINATION DES ADULTES INFECTES PAR

Plus en détail

Rhumatismes inflammatoires. Dr Jacquier IFSI Croix Rouge 23 mars 2009

Rhumatismes inflammatoires. Dr Jacquier IFSI Croix Rouge 23 mars 2009 Rhumatismes inflammatoires Dr Jacquier IFSI Croix Rouge 23 mars 2009 Polyarthrite Rhumatoïde PR La plus fréquente des polyarthrites chroniques 1% de la pop. Femmes ++. 50 ans Signes fonctionnels Douleur

Plus en détail

Méningites tuberculeuses: diagnostic et traitement

Méningites tuberculeuses: diagnostic et traitement Recommandations de la société britannique d infectiologie (littérature revue jusqu en septembre 2008) Méningites tuberculeuses: diagnostic et traitement DES de Neurologie Lyon, 20/10/2010 X Moisset Introduction

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 14 mars 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 14 mars 2012 ORENCIA 250 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion Boîte de 1 flacon (CIP 570 892.7) Boîte de 1 flacon (CIP 580 989.3) Laboratoires BRISTOL-MYERS

Plus en détail

Les manifestations la grippe

Les manifestations la grippe Les manifestations la grippe Les manifestations de la grippe sont assez caractéristiques: Un début souvent brutal Le début de la grippe est le plus souvent brutal, apparaissent ainsi: Courbatures, Douleurs

Plus en détail

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde

La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre polyarthrite rhumatoïde Vivre avec une polyarthrite rhumatoïde Décembre 2008 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juin 2011. STELARA 45 mg, solution injectable, 0,5 ml en seringue pré-remplie B/1 (CIP : 374 848-9)

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 22 juin 2011. STELARA 45 mg, solution injectable, 0,5 ml en seringue pré-remplie B/1 (CIP : 374 848-9) COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 22 juin 2011 STELARA 45 mg, solution injectable, 0,5 ml en flacon B/1 (CIP : 392 586-2) STELARA 45 mg, solution injectable, 0,5 ml en seringue pré-remplie B/1 (CIP :

Plus en détail

Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile

Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile Pædiatric Rheumatology InterNational Trials Organisation Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile De quoi s agit-il? Le syndrome de Blau est une maladie génétique. Les patients souffrent d une combinaison entre

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 novembre 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 18 novembre 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 18 novembre 2009 LEDERTREXATE 5 mg, solution injectable B/1 ampoule de 2 ml (Code CIP : 315 012-5) LEDERTREXATE 25 mg, solution injectable B/1 ampoule de 1 ml (Code CIP

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Remicade 100 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion. 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque flacon contient

Plus en détail

L avènement des biothérapies a apporté une nouvelle

L avènement des biothérapies a apporté une nouvelle Prescrire et surveiller une biothérapie de la polyarthrite rhumatoïde en pratique courante Biotherapies in RA: prescription and management in clinical practice D. Wendling*, B. Combe** L avènement des

Plus en détail

Atelier Pso et biologiques

Atelier Pso et biologiques Atelier Pso et biologiques Mercredi 14 mars 2012 13h30-14h30 Didier BESSIS Département de Dermatologie, Hôpital Saint-Eloi, CHU Montpellier, 34295 Montpellier, France Bernard COMBE Département de Rhumatologie,

Plus en détail

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale.

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale. Fixe : TOR ARTHROSE, ARTHRITE I/- Généralités : Rhumatisme : maladie articulaire d étiologie multiple = - Dégénérative - Inflammatoire - Infectieuse - Métabolique Parfois limitée aux structures tendineuses

Plus en détail

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier Journal de L ANDAR (Association Nationale de Défense contre l Arthrite Rhumatoîde) octobre2008 Le Mabthéra dans la polyarthrite rhumatoïde Pr Bernard Combe Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de

Plus en détail

HUMIRA. (adalimumab) uniquement

HUMIRA. (adalimumab) uniquement HUMIRA (adalimumab) uniquement 64C-1025102 ORIGINAL DE LA VERSION FRANÇAISE POINTS CLÉS DES INFORMATIONS POSOLOGIQUES Ces points clés ne comprennent pas toutes les informations nécessaires à l'utilisation

Plus en détail

Guide. Parcours. Guide à l usage des professionnels de santé confrontés à des. patients traités par anti-tnfa. bon usage anti-tnfα

Guide. Parcours. Guide à l usage des professionnels de santé confrontés à des. patients traités par anti-tnfa. bon usage anti-tnfα Parcours bon usage anti-tnfα Guide Guide à l usage des professionnels de santé confrontés à des patients traités par anti-tnfa Rhumatismes inflammatoires chroniques Maladies inflammatoires chroniques de

Plus en détail

I Identification du bénéficiaire (nom, prénom, N d affiliation à l O.A.) : II Eléments à attester par un médecin spécialiste en rhumatologie :

I Identification du bénéficiaire (nom, prénom, N d affiliation à l O.A.) : II Eléments à attester par un médecin spécialiste en rhumatologie : ANNEXE A : Formulaire de première demande Formulaire de première demande de remboursement de la spécialité HUMIRA pour une spondylarthrite axiale sévère sans signes radiographiques de spondylarthrite ankylosante

Plus en détail

Vaccination des voyageurs dont la sérologie VIH est positive.

Vaccination des voyageurs dont la sérologie VIH est positive. Vaccination des voyageurs dont la sérologie VIH est positive. Pr Jean Beytout Service des maladies infectieuses et tropicales CHU de Clermont-Ferrand. Comité Technique des Vaccinations Conclusion Le principal

Plus en détail

Rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC) État des lieux Nouveautés

Rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC) État des lieux Nouveautés Rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC) Polyarthrite rhumatoïde (PR) / Spondyloarthrites (SpA) État des lieux Nouveautés Janine-Sophie Giraudet Rhumatologue Services du Pr. A. Kahan et du Pr P Anract

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde

Polyarthrite rhumatoïde RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Polyarthrite rhumatoïde Synthèses des recommandations Septembre 2007 Ce document représente les points essentiels des recommandations professionnelles : «Polyarthrite rhumatoïde

Plus en détail

La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès

La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès Durant la période allant du mois de février 2013 au mois de mars 2013 : 8 cas de grippe A(H1N1) ont été colligés à l hôpital régional de Gabès. Le diagnostic de

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Polyarthrite rhumatoïde évolutive grave

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Polyarthrite rhumatoïde évolutive grave GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Polyarthrite rhumatoïde évolutive grave Avril 2008 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de Santé Service communication 2, avenue du Stade-de-France

Plus en détail

Conditions de l AMM 1

Conditions de l AMM 1 Page 1 de 9 RECOMMANDATIONS CONCERNANT L UTILISATION DES IMMUNOMODULATEURS BIOLOGIQUES OU «BIOTHÉRAPIES» DANS LES MALADIES INFLAMMATOIRES À MÉDIATION IMMUNITAIRE (IMID) VERSION COURTE 1. INTRODUCTION Les

Plus en détail

Stratégie de Traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde

Stratégie de Traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde Stratégie de Traitement de la Polyarthrite Rhumatoïde M de Bandt, JM Berthelot, A Cantagrel,, B Combe, B Fautrel, RM Flipo, F Guillemin, X Le Loet,, F Lioté,, JF Maillefert,, O Meyer, A Saraux, D Wendling

Plus en détail

Méningites infectieuses

Méningites infectieuses Méningites infectieuses Etiologies et conduites à tenir Stéphane Erouart MISP Cécile Lecocq IDESP Sommaire Agents causaux Précautions standard Infections invasives à méningocoque Définition Validation

Plus en détail