NOTES POUR UNE ALLOCUTION DE M ME MONIQUE F. LEROUX, PRÉSIDENTE ET CHEF DE LA DIRECTION DU MOUVEMENT DES CAISSES DESJARDINS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOTES POUR UNE ALLOCUTION DE M ME MONIQUE F. LEROUX, PRÉSIDENTE ET CHEF DE LA DIRECTION DU MOUVEMENT DES CAISSES DESJARDINS"

Transcription

1 NOTES POUR UNE ALLOCUTION DE M ME MONIQUE F. LEROUX, PRÉSIDENTE ET CHEF DE LA DIRECTION DU MOUVEMENT DES CAISSES DESJARDINS DANS LE CADRE DES 4 èmes RENCONTRE FINANCE FRANCE-QUÉBEC AU CERCLE DE L UNION INTERALLIÉE PARIS, 29 OCTOBRE 2012 (La prestation peut différer du texte ci-joint)

2 Monsieur Pierre Maynard, Président de la Chambre de commerce France-Canada, Monsieur Jacques Girard, Président du Centre financier international de Montréal, Distingués invités, Mesdames, Messieurs, J aimerais, d entrée de jeu, remercier la Chambre de commerce France-Canada pour l organisation de cet événement. Il s inscrit d admirable façon dans la volonté mutuelle de renforcer nos liens économiques, tout particulièrement à travers l axe Montréal- Paris. En juillet dernier, le premier ministre canadien Stephen Harper venait rencontrer le président de la République nouvellement élu, M. François Hollande. Puis, il y a 2 semaines, la nouvelle première ministre du Québec, Mme Pauline Marois, était à son tour reçue à l Élysée, à peine un mois après sa nomination. Ces événements témoignent de la force et de la diversité des liens qui nous unissent et qui touchent tous les secteurs de notre vie économique et sociale. Les correspondants d Alphonse Desjardins On pourrait même dire que le Mouvement Desjardins est, en partie, un des fruits de cette longue relation. C est en effet en Europe, et plus particulièrement en France, que notre fondateur, Alphonse Desjardins, a trouvé l inspiration et les conseils qui l ont guidé dans la création de la première coopérative d épargne en Amérique du Nord. Il avait noué une relation épistolaire avec quelques coopérateurs français. Pensons à Louis Durand, pionnier du Crédit Mutuel. Ou encore à Charles Rayneri, président de la Banque populaire de Menton. Celui-ci aura été pour Alphonse Desjardins plus qu un guide, mais un maître à penser et un ami précieux. C est d ailleurs le texte d une des conférences de Charles Rayneri qui a inspiré la rédaction des règlements de la caisse populaire originelle de notre Mouvement, qui a ouvert ses portes à Lévis en Voilà pour l histoire. Ma présentation d aujourd hui se fera en trois volets. Je ferai quelques commentaires sur la situation économique. Je vous présenterai le Mouvement Desjardins.

3 Et je vous parlerai aussi des atouts de Montréal comme place financière. Un monde de vases communicants La situation économique mondiale demeure extrêmement préoccupante. On parle maintenant d une croissance triple BBB pour «brittle, bumpy, below», c est-àdire fragile, chahutée et insuffisante. À partir des travaux de notre service d études économiques, je vous propose un palmarès des croissances économiques telles qu elles nous apparaissent pour l année Pour l économie mondiale, notre projection se situe à 3,0 %. Le Canada et les Etats-Unis devraient connaître le même niveau de croissance : 2,2 % Au Québec, ce sera plus faible : 0,8 % Et qu anticipons-nous pour vous? Nous voyons d un œil particulièrement inquiet la zone euro qui est entrée en récession avec un recul anticipé de son PIB de 0,4 %. Toutefois, l engagement de la Banque centrale européenne à préserver l euro a contribué à tempérer l instabilité sur les marchés financiers. La situation économique mondiale a un impact chez nous. Le cours de plusieurs matières premières extraites au Québec et au Canada a fléchi. Également, nos exportations se sont repliées. C est vrai vers l Europe, mais surtout vers les États-Unis, notre premier partenaire commercial. En 2002, les États-Unis étaient la destination d environ 85 % des exportations canadiennes et québécoises. En 2011, c était une quinzaine de points de moins. Certaines de nos industries, comme le bois d œuvre, en souffrent beaucoup. Il est vrai que le Québec a relativement bien résisté à l éclatement de la crise en Nous avions trois atouts qui continuent de nous fournir une certaine protection. Le gouvernement du Québec a mis en branle un plan d investissement massif dans les infrastructures publiques qui apporte un soutien à l activité économique et à l emploi. L économie québécoise est bien diversifiée et dispose de matières premières en demande, même si les cours ont baissé. 2

4 Et la solidité du système financier canadien a fait que nos institutions, comme Desjardins, ont pu continuer de servir leur clientèle normalement. Dans cette mouvance, l enjeu pour le Québec est triple : Premièrement, nous devons tirer profit de la croissance des pays émergents. Bien qu elle ait faibli, elle a de quoi nous faire rêver. D ailleurs le développement durable du Nord québécois s inscrit dans cette optique. Deuxièmement, nous devons stimuler nos partenariats économiques et notamment faire grandir la relation avec l Europe. Desjardins appuie par exemple les initiatives visant à élargir le pont transcontinental. Je pense ici : o au projet de partenariat économique entre l Union européenne et le Canada. o et aux initiatives de mobilité, comme l entente France-Québec sur la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles. Puis troisièmement, nous devons, au plan interne, stimuler l innovation et l entrepreneuriat. Nous devons capitaliser sur ce que nous faisons de bien, sur nos créneaux d excellence dont font partie les services financiers et les coopératives. L étonnant pouvoir des coopératives Il apparaît clair toutefois que le rétablissement de l économie mondiale sera long. Dans ce contexte, où les leaders économiques de partout cherchent des solutions, un phénomène intéressant s est produit. Nous avons vu émerger un intérêt renouvelé pour les coopératives. On découvre ou redécouvre que ces entreprises à gouvernance démocratique résistent mieux aux intempéries de façon étonnante. Au Québec, par exemple, les quelque coopératives (non financières) sont demeurées en croissance en 2009, alors que la crise était à son apogée. Pour illustrer leur dynamisme, sachez que sur la période le chiffre d affaires des coopératives québécoises (non financières) a progressé de 85 %. Vous comprendrez que je veuille dire quelques mots sur le sujet. Dans le cadre de l Année internationale des coopératives, les villes de Québec et de Lévis ont été, au début du mois d octobre, le lieu de rencontre du mouvement coopératif et mutualiste international. 3

5 Nous avons accueilli participants de 91 pays. Je tiens d ailleurs à saluer le Crédit Mutuel et le Crédit agricole qui ont été de précieux partenaires pour la tenue de cet événement. Le Sommet international des coopératives a mis en lumière, non seulement la robustesse et la résilience des coopératives, mais aussi leur poids économique. Un million de coopératives sont en activité dans le monde. Elles répondent aux besoins d'un milliard de membres et procurent un emploi à 100 millions de personnes. Les 300 plus grandes coopératives, tous secteurs d'activités confondus, génèrent un chiffre d'affaires global de près de milliards de dollars. C'est un poids économique comparable à celui de la 9 e économie mondiale en importance. Chez Desjardins, nous croyons qu une meilleure reconnaissance des coopératives et un plus grand développement de ces entreprises contribuera à bâtir une économie plus équilibrée. Ce qu on appelle une économie plurielle, qui place côte à côte, des entreprises, disons-les «traditionnelles», des coopératives, puis des entreprises d État dans une émulation performante et innovante. Un mouvement solide, en croissance et en santé Desjardins représente tout à la fois la solidité du système financier canadien et du secteur coopératif. Nous sommes le premier groupe financier coopératif au Canada avec des actifs de 200 milliards de dollars. Nous avons quelque 5,6 millions de membres et clients, employés, plus de dirigeants élus et près de 400 caisses au Québec et en Ontario. Desjardins est un groupe financier qui compte une vingtaine de filiales actives au Canada, aux États-Unis et sur la scène internationale. Nous sommes un des premiers investisseurs en capital de développement au Québec avec près de 1,5 milliard de dollars d actifs sous gestion. Dans l ensemble, au Québec, nous sommes : o le 1 er prêteur hypothécaire résidentiel; o le 1 er assureur de personnes; o et le 1 er prêteur aux entreprises. 4

6 Nous accompagnons entreprises. Cela représente un financement cumulé de près de 40 milliards de dollars. Parmi ces entreprises se trouvent le Cirque du Soleil; RONA, leader canadien de la rénovation; Québecor, l un des géants canadiens des médias; la coopérative Agropur, l une des plus grandes entreprises laitières de notre pays et Coast Capital Savings de Vancouver, la deuxième credit union en importance au Canada. Desjardins peut donc accompagner une entreprise française désireuse de prendre pied chez nous où que ce soit au Canada, comme elle le fait avec l ensemble de ses membres et clients entreprises. Notre mouvement est en croissance. En 2011, nos revenus ont progressé de 14 %. Notre mouvement est en santé. Notre ratio de capital de première catégorie était de 16,1 % au 30 juin dernier. Notre mouvement est solide. Le dernier classement du magazine américain Global finance mettait Desjardins au 16e rang des institutions financières les plus sûres du monde. En Amérique du Nord, nous sommes troisièmes. Le Mouvement Desjardins met en œuvre une stratégie de croissance en trois axes. Croissance interne : c est-à-dire le développement de nos activités dans nos marchés. Nous voulons d abord accroître le nombre de nos membres. Nous voulons améliorer la qualité de la relation que nous avons avec eux. Parallèlement, nous voulons développer la clientèle de nos filiales d assurance, de services de cartes de paiement et de gestion de valeurs mobilières. Croissance par acquisitions. Par exemple, en 2011, nous avons acquis Western Financial Group. C est le plus important réseau de courtiers d assurances de l Ouest canadien avec plus de clients. Puis, nous grandissons par des partenariats avec d autres entreprises coopératives dans le domaine des services financiers. Nous le faisons au Canada avec les credit unions. Nous avons aussi conclu une alliance stratégique avec le Crédit mutuel que vous connaissez bien. C est une entente de développement des affaires au bénéfice de nos membres et clients respectifs. Je vous en dis un mot. Dans le cadre de cette entente : Desjardins a ouvert un bureau de représentation à Paris, à même les locaux du Crédit Mutuel. Et réciproquement, le Crédit Mutuel a ouvert un bureau de la Banque transatlantique au centre-ville de Montréal, dans un immeuble appartenant à Desjardins. 5

7 Nous terminons la mise sur pied d un fonds conjoint de capital de risque, qui investira dans des entreprises technologiques au Québec. Il est déjà capitalisé à près de 50 millions de dollars. Puis, nous travaillons à renforcer notre présence dans le marché des solutions de paiement et de la monétique en Europe, en Amérique du Nord et dans le monde. Desjardins est un groupe financier coopératif de premier plan. Capable d appuyer les entrepreneurs et les entreprises, mêmes les plus grandes. Également nous voulons être le partenaire financier de choix des coopératives et mutuelles au Canada et contribuer à leur essor. Cette appartenance a pour nous un sens profond. D ailleurs, nos aviseurs financiers pour nos émissions de dettes en Europe sont des groupes coopératifs. Par exemple Crédit agricole, BPCE-Natixis et DZ Bank. De fait, nous avons à cœur la portée et le développement du secteur coopératif à l échelle mondiale, comme en témoigne le fort leadership que nous avons exercé dans l organisation du Sommet international des coopératives évoqué plus tôt. L axe Paris-Montréal Parlons maintenant du corridor économique dynamique qui nous unit. Depuis 2001, les échanges commerciaux annuels entre la France et le Québec oscillent entre 2 et 2,5 milliards d euros. La France est le 2 e investisseur étranger au Québec, devancé uniquement par les États-Unis. Réciproquement, en 2012, la France est la première destination européenne des exportations québécoises. De l Oréal à Ubisoft et de CGI à Bombardier, c est un partenariat qui touche tous les secteurs. Cette relation se déploie principalement dans l axe Paris-Montréal, un axe important, celui des deux plus importantes villes francophones de la planète. Parlons un peu de Montréal. Vous avez souvent entendu parler de Montréal dans les derniers mois. Peut-être pas toujours pour les bonnes raisons. Pourtant, il y a plein de bonnes raisons de parler de Montréal. D ailleurs, les services économiques de Desjardins publieront demain un portrait de la situation économique de Montréal. 6

8 Notre métropole est l une de celles qui ont le mieux résisté à la crise en Amérique du Nord et qui s en sont le plus rapidement relevées. Montréal c est : une main-d œuvre multilingue; des coûts totaux d'exploitation inférieurs de 5 % à la moyenne des RMR (régions métropolitaines de recensement) de l'amérique du Nord en 2011; un «coût moyen» en recherche et développement inférieur de 14 %, selon KPMG. Cet avantage par les coûts permet à Montréal de bien tirer son épingle pour attirer et retenir les entreprises sur son territoire. Montréal est une ville de projets. Deux nouveaux hôpitaux universitaires y sont en construction. De fait, on prévoit des investissements de près de 18 milliards de dollars à Montréal d ici Et près de emplois y seront à combler au cours des trois prochaines années. Montréal est une ville de culture. Montréal a frappé le monde des arts par son audace il y a trois ans. En pleine crise économique, on y amorçait la construction de la Maison symphonique, une salle de concert. La qualité de ce lieu a été saluée par la critique mondiale depuis son inauguration. Et, ce qu on sait trop peu, c est que Montréal est une ville universitaire. Elle est dans le top 3 des métropoles intellectuelles d Amérique du Nord avec étudiants universitaires. Montréal présente aussi des créneaux économiques d envergure internationale. C est l un des trois pôles internationaux de l aérospatiale avec Toulouse et Seattle et un haut lieu des sciences de la santé. Chacun de ces secteurs compte plus de emplois; Et c est aussi une des grandes métropoles mondiales en technologies de l information : emplois. On surnomme d ailleurs Montréal la Hollywood du jeu vidéo. Montréal place financière Puis, Montréal ajoute à ses créneaux d excellence avec une offensive particulière dans le secteur financier. 7

9 L industrie rassemble entreprises et représente un poids économique de 15 milliards de dollars ( emplois au Québec, dont les deux tiers à Montréal). Dans les dernières années, le secteur financier québécois s est donné les moyens et les outils pour grandir. Il s est donné un levier de promotion internationale pour attirer de nouveaux joueurs de l industrie financière mondiale. C est le Centre financier international. Il s est regroupé entre autres au sein de Finance Montréal avec la mission de stimuler la création et le développement des entreprises financières à Montréal. Et la région de Québec compte sur «Puissance Onze», un regroupement actif de grandes sociétés d assurances. Une stratégie de développement a été lancée. Elle mise sur les forces distinctives de l industrie financière québécoise. Comme la gestion des produits dérivés : la Bourse de Montréal jouit déjà d une renommée internationale en ce domaine. Et pour renforcer ce leadership, la bourse de Montréal, HEC Montréal et Finance Montréal ont créé un nouvel Institut de la finance structurée et des instruments dérivés. Autre domaine : le développement de technologies appliquées à la finance. Ici, c est un maillage stratégique entre l industrie financière et celle du logiciel appuyé par le caractère compétitif de Montréal. C est-à-dire qu à Montréal, les coûts en technologies de l information sont les plus bas parmi les villes comparables en Amérique du Nord. La différence peut atteindre jusqu à 15 %. Autre exemple des créneaux montréalais de la finance. La gestion des caisses de retraite. Dans un contexte de vieillissement de la population, la pression sur les régimes de retraite est forte. Vous en savez quelque chose, en Europe. Montréal abrite quelque 200 caisses de retraite, dont la Caisse de dépôt et placement du Québec, l une des plus importantes du monde. Montréal a un savoir-faire à partager. C est vrai aussi en matière de capital-développement. Montréal et le Québec assument un leadership certain à cet égard. Le Mouvement Desjardins participe activement au développement de notre industrie financière. Pour ma part, je préside le chantier des ressources humaines au sein de Finance Montréal. Notre objectif est de faciliter le recrutement et la venue au Québec d étudiants, de stagiaires et d experts d à travers le monde. Il va de soi que nos cousins français sont les bienvenus! Notre industrie financière a de l ambition. 8

10 Montréal poursuit son ascension parmi les meilleures places financières du monde. Le dernier classement du Global Financial Centres Index (GFCI) a placé Montréal au 17 e rang des meilleures places financières mondiales. C est 8 marches plus haut qu il y a 5 ans. Pour dire vrai, le défi de Montréal comme place financière n est pas du côté de l expertise. Il est en matière de promotion de cette expertise. C est-à-dire qu il faut parvenir à sortir de l ombre de notre voisine, Toronto, à qui nous n avons rien à envier sur le plan de la compétence. Notre volonté est ferme. Nous voulons faire du secteur financier un des secteurs de marque de Montréal et du Québec au même titre que l aérospatiale, les technologies de l information et les sciences de la santé. Un corridor transatlantique parmi les plus dynamiques Mesdames, Messieurs, Nous évoluons dans un contexte économique chargé de défis. Mais nous savons que même les situations les plus adverses comportent des occasions à saisir. L axe France-Canada, par ses ancrages Paris-Montréal est un des corridors économiques transatlantiques les plus dynamiques. Il comporte d innombrables occasions d affaires et de coopération dans des domaines économiques où bourgeonne l avenir. Ce corridor, de surcroît, est irrigué par une amitié séculaire qui facilite les partenariats. Multiplions les initiatives de coopération, comme ces rencontres France-Québec. Élaborons des projets. Investissons conjointement. Arrimons nos créneaux d excellence. Innovons ensemble. C est par ces moyens que nous allons ramener les beaux jours pour le mieux-être de nos concitoyens de part et d autre de l océan. 9

11 Et le Mouvement Desjardins est enthousiaste à l idée de dynamiser la relation d affaires avec nos amis français pour stimuler la reprise. Notre histoire a des racines communes. Notre avenir sera fait de projets communs. Merci. 10

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Délégué général, Monsieur Maynard - Président la Chambre de commerce France-Canada, Monsieur Godin, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, Mon nom est Eric Lemieux,

Plus en détail

Allocution. de monsieur Louis Vachon. président et chef de la direction. de la Banque Nationale du Canada. Centre Mont-Royal

Allocution. de monsieur Louis Vachon. président et chef de la direction. de la Banque Nationale du Canada. Centre Mont-Royal Allocution de monsieur Louis Vachon président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Centre Mont-Royal Montréal, le 29 février 2008 (Seul le texte prononcé fait foi) Mesdames et messieurs,

Plus en détail

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Édition 2011 Desjardins Sécurité financière Une compagnie d assurance de personnes aux assises solides Desjardins Sécurité financière offre une

Plus en détail

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Version du 30-01 08h30 Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Consul général, Madame la Conseillère, Chers

Plus en détail

AVIS. Présenté par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

AVIS. Présenté par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain AVIS DEMANDE LIÉE À L ACQUISITION PROJETÉE PAR LA CORPORATION D ACQUISITION GROUPE MAPLE DU GROUPE TMX INC., D ALPHA TRADING SYSTEMS LIMITED PARTNERSHIP, D ALPHA TRADING SYSTEMS INC. ET DE LA CAISSE CANADIENNE

Plus en détail

Mesdames et messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 8 mars 2006 Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Permettez-moi

Plus en détail

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Édition 2009 Sécurité financière Une compagnie d assurance de personnes aux assises solides Sécurité financière, offre une gamme adaptée de produits

Plus en détail

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Ministère des Finances Communiqué Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Le Plan d action économique de 2015

Plus en détail

Transaction proposée entre Groupe TMX inc. et London Stock Exchange Group plc

Transaction proposée entre Groupe TMX inc. et London Stock Exchange Group plc Transaction proposée entre Groupe TMX inc. et London Stock Exchange Group plc Position de la FCCQ dans le cadre de la consultation publique tenue par l Autorité des marchés financiers 29 juin 2011 555,

Plus en détail

Pour fin de la présente analyse, nous nous référerons au secteur Finances et assurances (SCIAN numéro : 52).

Pour fin de la présente analyse, nous nous référerons au secteur Finances et assurances (SCIAN numéro : 52). GROUPE DE TRAVAIL L industrie des services financiers à Montréal Définition de l industrie Pour fin de la présente analyse, nous nous référerons au secteur Finances et assurances (SCIAN numéro : 52). Ce

Plus en détail

Allocution de. Serge Leclerc. Président de SIPAR Société d Investissements en Participations Inc.

Allocution de. Serge Leclerc. Président de SIPAR Société d Investissements en Participations Inc. Allocution de Serge Leclerc Président de SIPAR Société d Investissements en Participations Inc. Deuxième conférence annuelle de L Association de Planification Fiscale et Financière (APFF) Sur le thème

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE VISEZ PLUS HAUT AVEC VOTRE INVESTISSEMENT Votre vie est bien remplie. Votre carrière et votre vie personnelle vous nourrissent d une multitude de

Plus en détail

Projet de réorganisation des bourses canadiennes

Projet de réorganisation des bourses canadiennes Projet de réorganisation des bourses canadiennes Rapport de trois membres du Comité aviseur M. Jean Campeau M. Jean-Claude Cyr M. Pierre Rousseau Montréal, le 3 mai 1999 MISE EN SITUATION Le 15 mars 1999,

Plus en détail

Répercussions sur l emploi de l activité de l habitation et du crédit hypothécaire

Répercussions sur l emploi de l activité de l habitation et du crédit hypothécaire Répercussions sur l emploi de l activité de l habitation et du crédit hypothécaire Préparé pour : Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités Par : Will Dunning économiste en chef de

Plus en détail

Information Le système financier canadien

Information Le système financier canadien Information Le système financier canadien Juin 2 Le secteur canadien des valeurs mobilières Aperçu Le secteur canadien des valeurs mobilières joue un rôle clé au sein du secteur canadien des services financiers,

Plus en détail

Finance Montréal La grappe financière du Québec

Finance Montréal La grappe financière du Québec Finance Montréal La grappe financière du Québec Une industrie financière solide et dynamique est un précieux atout pour l économie et la société en général. Elle contribue de façon significative à l activité

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

Concurrence, choix et innovation dans le secteur bancaire, à l avantage des clients

Concurrence, choix et innovation dans le secteur bancaire, à l avantage des clients Concurrence, choix et innovation dans le secteur bancaire, à l avantage des clients Allocution de Nathalie Clark Chef du contentieux et Secrétaire générale Association des banquiers canadiens Prononcée

Plus en détail

Activités internationales : comment le Canada tire-t-il son épingle du jeu

Activités internationales : comment le Canada tire-t-il son épingle du jeu Activités internationales : comment le Canada tire-t-il son épingle du jeu Communication de Jeremy Rudin, Surintendant des institutions financières au Cercle de la finance internationale de Montréal Montréal

Plus en détail

Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard

Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard Le quatrième resserrement hypothécaire, un an plus tard Nous examinons ici l effet du dernier resserrement des règles de l assurance prêt hypothécaire sur la performance du marché immobilier québécois

Plus en détail

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE.

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE. BOURBON Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 2 mai 205 BOURBONOFFSHORE.COM _ BOURBON DEMAIN Mesdames, Messieurs, chers Actionnaires Ceux

Plus en détail

Québec. Chef de file en édition de logiciels. Aperçu de l industrie. Les logiciels applicatifs

Québec. Chef de file en édition de logiciels. Aperçu de l industrie. Les logiciels applicatifs Québec Chef de file en édition de logiciels Développement économique Innovation Exportation Aperçu de l industrie L industrie de l édition de logiciels compte plus de 200 établissements et procure de l

Plus en détail

Rhône-Alpes le Québec&

Rhône-Alpes le Québec& Délégation générale Paris Rhône-Alpes le Québec& ensemble naturellement En 2008, la Région Rhône-Alpes est partenaire de la célébration du 400 e anniversaire de Québec Édito Rhône-Alpes partage avec le

Plus en détail

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6

Le 6 août 2014. Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Le 6 août 2014 Comité permanent des finances Parlement du Canada Chambre des communes 131, rue Queen, 6 e étage Ottawa (Ontario) K1A 0A6 Mesdames et Messieurs les membres du Comité permanent des finances,

Plus en détail

FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- ------------------ Union-Discipline-Travail FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA

Plus en détail

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada Bienvenue chez desjardins le premier groupe financier coopératif au canada 04 Vous accueillir. Vous accompagner. Vous simplifier la vie. desjardins souhaite faciliter votre intégration au pays. dans cette

Plus en détail

Description de ia Groupe financier

Description de ia Groupe financier Industrielle Alliance Profil de l entreprise Données au 31 décembre 2014 Description de ia Groupe financier ia Groupe financier est une société d assurance de personnes qui compte quatre grands secteurs

Plus en détail

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct 01 Au service des investisseurs canadiens depuis plus de 25 ans Filiale d une des plus grandes institutions financières au pays, offre aux investisseurs

Plus en détail

Estimation du nombre d emplois de la filière éolienne dans la région de Montréal. Rapport final

Estimation du nombre d emplois de la filière éolienne dans la région de Montréal. Rapport final Estimation du nombre d emplois de la filière éolienne dans la région de Montréal Rapport final 29 juillet 2015 1 Estimation du nombre d emplois de la filière éolienne dans la région de Montréal Sommaire

Plus en détail

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE Un seul investissement, tout le raffinement que vous recherchez Vous menez une vie active, riche de projets que vous souhaitez réaliser. Vous

Plus en détail

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives Conférenciers Stéphane Chabot, Réseau d investissement social du Québec (RISQ) Lucie Villeneuve, Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC)

Plus en détail

LES SECRETS DU SUCCÈS

LES SECRETS DU SUCCÈS Investir - Pour un Québec résolument moderne et innovateur Colloque organisé par le Conseil du patronat du Québec Montréal, le jeudi 11 novembre 2004 POINTS SAILLANTS DU COLLOQUE LES SECRETS DU SUCCÈS

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Consultations sur la. Banque de développement économique. du Québec

Consultations sur la. Banque de développement économique. du Québec Consultations sur la Banque de développement économique du Québec Commission de l économie et du travail Assemblée nationale du Québec 15 mai 2013 Table des matières Recommandations de Réseau Capital 3

Plus en détail

FAITS SAILLANTS 2014

FAITS SAILLANTS 2014 FAITS SAILLANTS 2014 NOTRE OBJECTIF CONTRIBUER AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET AU RAYONNEMENT INTERNATIONAL DE LA RÉGION DE QUÉBEC DÉVELOPPER ET EXPORTER LE SAVOIR-FAIRE RÉGIONAL ATTIRER TALENTS ET INVESTISSEMENTS

Plus en détail

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Symposium international sur les services bancaires postaux John Anderson 613-290-0016 andersjs1@gmail.com «Ils sont des millions à ne pas avoir

Plus en détail

Performance des résultats et solidité renforcée

Performance des résultats et solidité renforcée 4 mars 2015 Le groupe Crédit Mutuel en 2014 1 Performance des résultats et solidité renforcée Un résultat net de 3 027 M (soit + 11,4 %) permettant de renforcer la structure financière du Crédit Mutuel

Plus en détail

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Bonjour Mesdames et Messieurs, Je suis très heureux d être avec vous aujourd hui pour ce Sommet AéroFinancement organisé

Plus en détail

La performance économique du secteur de l assurance à Québec et au Québec. Québec, 29 avril 2015

La performance économique du secteur de l assurance à Québec et au Québec. Québec, 29 avril 2015 La performance économique du secteur de l assurance à Québec et au Québec Québec, 29 avril 2015 La performance économique du secteur de l assurance à Québec et au Québec Modérateur: Jean-Pierre Lessard

Plus en détail

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents?

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? > pour un meilleur rendement des organisations et des personnes Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? L optimisation du capital

Plus en détail

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC GUIDE À L USAGE DE L EMPLOYEUR LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC un partenaire incontournable dans l intégration réussie de votre main-d œuvre immigrante Visitez-nous au desjardins.com/caissedequebec Être

Plus en détail

Jeudi 26 mars 2015. Dossier de presse Résultats 2014 du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres. www.ca-cmds.fr www.ca-c-nous.

Jeudi 26 mars 2015. Dossier de presse Résultats 2014 du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres. www.ca-cmds.fr www.ca-c-nous. Jeudi 26 mars 2015 Dossier de presse Résultats 2014 du Crédit Agricole Charente-Maritime Deux-Sèvres www.ca-cmds.fr www.ca-c-nous.fr Sommaire Communiqué de synthèse Louis Tercinier, nouveau président de

Plus en détail

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Cabinet du ministre Communiqué de presse BUDGET 2013-2014 COMMUNIQUÉ N 2 BUDGET 2013-2014 Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Québec, le 20 novembre 2012 «Pour accélérer la croissance

Plus en détail

ORIGINES ET CONTOURS, FONDEMENTS ET TRAJECTOIRE DES ENTREPRISES COLLECTIVES AU QUÉBEC ET DANS LE MONDE

ORIGINES ET CONTOURS, FONDEMENTS ET TRAJECTOIRE DES ENTREPRISES COLLECTIVES AU QUÉBEC ET DANS LE MONDE CHAPITRE 1 ORIGINES ET CONTOURS, FONDEMENTS ET TRAJECTOIRE DES ENTREPRISES COLLECTIVES AU QUÉBEC ET DANS LE MONDE L enjeu théorique COOPÉRATION ET ÉCONOMIE SOCIALE : UNE SYNTHÈSE INTRODUCTIVE L initiative

Plus en détail

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec

Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec Allocution de Mme Françoise Bertrand Présidente directrice générale Fédération des chambres de commerce du Québec Comment les entreprises devraient-elles entrevoir l avenir en matière de régime de retraite

Plus en détail

CAHIER DU PARTICIPANT

CAHIER DU PARTICIPANT CAHIER DU PARTICIPANT Coordination des travaux : Pascale Daigle, Chaire de Tourisme de l UQAM Conception,recherche, rédaction : Pascale Daigle et Brigitte Maheu, Chaire de Tourisme de l UQAM Collaboration

Plus en détail

L INDUSTRIELLE ALLIANCE ET LE RENOUVEAU DU SECTEUR DES SERVICES FINANCIERS

L INDUSTRIELLE ALLIANCE ET LE RENOUVEAU DU SECTEUR DES SERVICES FINANCIERS Chambre de commerce et d industrie du Québec métropolitain L INDUSTRIELLE ALLIANCE ET LE RENOUVEAU DU SECTEUR DES SERVICES FINANCIERS Notes pour une allocution de Yvon Charest Président et chef de la direction

Plus en détail

!Mutuelle!!de microfinance (Québec)!!!!Défis et enjeux!

!Mutuelle!!de microfinance (Québec)!!!!Défis et enjeux! !Mutuelle!!de microfinance (Québec)!!!!Défis et enjeux! Du microcrédit à la microfinance!!!! Les défis et enjeux! La cohérence - Mission, vision! L innovation! Croissance et rentabilité! Gouvernance! L

Plus en détail

Par Me Eric Théroux. Directeur général Affaires multilatérales et Engagements internationaux Ministère des Relations internationales du Québec

Par Me Eric Théroux. Directeur général Affaires multilatérales et Engagements internationaux Ministère des Relations internationales du Québec Par Me Eric Théroux Directeur général Affaires multilatérales et Engagements internationaux Ministère des Relations internationales du Québec L Entente France-Québec sur la reconnaissance mutuelle des

Plus en détail

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable Petit-Matin RH Adecco : «Les défis d avenir de la gestion des ressources humaines» par Florent Francoeur, CRHA Le premier Petit-Matin RH 2013 organisé par Adecco s est déroulé le 21 février dernier au

Plus en détail

L Industrielle Alliance en un coup d œil Bref historique Envergure de l Industrielle Alliance aujourd hui Notre offre de produits et de services

L Industrielle Alliance en un coup d œil Bref historique Envergure de l Industrielle Alliance aujourd hui Notre offre de produits et de services L'Industrielle Alliance Yvon Charest Président et chef de la direction Industrielle Alliance 1 Ordre du jour L Industrielle Alliance en un coup d œil Bref historique Envergure de l Industrielle Alliance

Plus en détail

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS Octobre 2009 Vol. 9 n o 3 Pascale Cantin, Pl. fin. pascale-cantin@lafond.ca Reneaud Cantin, C.A. reneaud-cantin@lafond.ca À LIRE DANS CE NUMÉRO : Un revirement important en seulement six mois Page 1 Le

Plus en détail

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario

Situation financière des ménages au Québec et en Ontario avril Situation financière des ménages au et en Au cours des cinq dernières années, les Études économiques ont publié quelques analyses approfondies sur l endettement des ménages au. Un diagnostic sur

Plus en détail

La Caisse d éd. économie solidaire Desjardins

La Caisse d éd. économie solidaire Desjardins La Caisse d éd économie solidaire Desjardins Le Mouvement Desjardins 1 er groupe financier au Québec. Au 18 e rang des institutions financières les plus sécuritaires au monde. Actif de 190,1 milliards

Plus en détail

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1)

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) 16 mars 2011 Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) Résultat net total 3 026 M (+61 %) Résultat

Plus en détail

>> > Éditorial. >> > Tendances

>> > Éditorial. >> > Tendances >> > Éditorial La Bourse de Montréal Une présence à chérir, un modèle dont il faut s'inspirer Par Isabelle Hudon, présidente et chef de la direction Chambre de commerce du Montréal métropolitain Bien des

Plus en détail

Contexte de la présentation

Contexte de la présentation L épargne des ménages québécois au service de la démocratie actionnariale Une présentation du Contexte de la présentation «Le capital accumulé par les travailleurs, que ce soit dans les régimes de retraite

Plus en détail

Programme des Sociétés de capital de démarrage

Programme des Sociétés de capital de démarrage Programme des Sociétés de capital de démarrage Bourse de croissance TSX Programme des Sociétés de capital de démarrage Êtes-vous prêt pour l inscription en Bourse? L entrepreneuriat est en pleine effervescence

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Commentaires du Conseil du patronat du Québec Mai 2010 Maintenir la solidité du système

Plus en détail

Votre partenaire en gestion privée

Votre partenaire en gestion privée Votre partenaire en gestion privée Société Générale Private Banking 2 800 collaborateurs Une présence dans 22 pays 75,4 milliards d euros d actifs sous gestion, au 31 décembre 2009 Nos récompenses 2010

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Plan stratégique 2012-2017

Plan stratégique 2012-2017 Plan stratégique 2012-2017 Présentation Le Plan stratégique 2012-2017 présente ce que Polytechnique Montréal s'engage à accomplir durant les cinq prochaines années dans le but de poursuivre sa mission,

Plus en détail

Notes d allocution de la présidente et première dirigeante de la SADC, Michèle Bourque

Notes d allocution de la présidente et première dirigeante de la SADC, Michèle Bourque 1 Notes d allocution de la présidente et première dirigeante de la SADC, Michèle Bourque Autorité de règlement de faillite : le nouveau rôle de la SADC CD Howe Institute 9 juin 2014 INTRODUCTION Bonjour,

Plus en détail

Année 10. Numéro 36. Octobre 2014. Message du président

Année 10. Numéro 36. Octobre 2014. Message du président Année 10 Numéro 36 Octobre 2014 Message du président Fernand Gaudet, président La semaine de la coopération (3 e semaine d octobre) fut une belle occasion pour le mouvement coopératif de démontrer à l

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

SAMEDI 25 10 2008 LE PROJET DE LA. Romaine DE LA PURE ÉNERGIE

SAMEDI 25 10 2008 LE PROJET DE LA. Romaine DE LA PURE ÉNERGIE SAMEDI 25 10 2008 Romaine LE PROJET DE LA DE LA PURE ÉNERGIE 2 SAMEDI 25 10 2008 Étude de sédimentologie, rivière Romaine, été 2006. Le projet de la Romaine Hydro-Québec Production propose la construction

Plus en détail

Un fonds d obligations mondiales «pour tous les temps», capable de tirer son épingle du jeu dans toutes les conditions de marché

Un fonds d obligations mondiales «pour tous les temps», capable de tirer son épingle du jeu dans toutes les conditions de marché un méthode différente pour contrer la volatilité des marchés Fonds à revenu stratégique Manuvie* *Aussi offert : Catégorie de revenu stratégique Manuvie Un fonds d obligations mondiales «pour tous les

Plus en détail

Toronto (Ontario) Le vendredi 26 octobre 2007 L ÉNONCÉ FAIT FOI. Pour de plus amples renseignements, s adresser à :

Toronto (Ontario) Le vendredi 26 octobre 2007 L ÉNONCÉ FAIT FOI. Pour de plus amples renseignements, s adresser à : Allocution présentée par la surintendante Julie Dickson Bureau du surintendant des institutions financières Canada (BSIF) dans le cadre du Colloque des affaires réglementaires du Bureau d assurance du

Plus en détail

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com

Stratégies des comptes en gestion distincte. www.mfcglobalsma.com Stratégies des comptes en gestion distincte www.mfcglobalsma.com Des avantages uniques pour les conseillers et les épargnants. 1 Les comptes en gestion distincte offrent aux conseillers une méthode de

Plus en détail

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 1211122 GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 RAPPORT SOMMAIRE Cette proposition présente les recommandations de Genworth Financial Canada («Genworth») au Comité permanent des

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

Bâtir sur de solides. fondations. Assemblée générale annuelle 2015

Bâtir sur de solides. fondations. Assemblée générale annuelle 2015 Bâtir sur de solides fondations Assemblée générale annuelle 2015 0 BTB SES OBJECTIFS L objectif principal de BTB consiste à maximiser le rendement total pour ses porteurs de parts par les actions suivantes:

Plus en détail

Surtout, Données de recherche Canada salue le leadership dont le Groupe 3+ a fait preuve en mettant en branle l actuel processus de consultation.

Surtout, Données de recherche Canada salue le leadership dont le Groupe 3+ a fait preuve en mettant en branle l actuel processus de consultation. Réponse de Données de recherche Canada au document de consultation Tirer profit des données massives : Vers un nouveau cadre stratégique pour l évolution de la recherche numérique au Canada Novembre 2013

Plus en détail

FKF34005 (10-13) Investir en harmonie avec votre style de vie. 69061_Broch_FED_FKF34005.indd 2

FKF34005 (10-13) Investir en harmonie avec votre style de vie. 69061_Broch_FED_FKF34005.indd 2 FKF34005 (10-13) Investir en harmonie avec votre style de vie 69061_Broch_FED_FKF34005.indd 2 13-09-27 17:26 LES PORTEFEUILLES DIAPASON Plus qu une solution pour vos placements Vous avez des obligations

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Desjardins et le développement durable

Desjardins et le développement durable Desjardins et le développement durable Congrès ACE Association of Cooperative Educators 31 juillet 2008 patrice.camus@desjardins.com Rôle de l Éco-conseiller Acteur de changement / Mobilisateur Planificateur

Plus en détail

Le Mois en Bref. Dans cette édition. Les Conservateurs proposent. une bonification volontaire du RPC Actualités géopolitiques

Le Mois en Bref. Dans cette édition. Les Conservateurs proposent. une bonification volontaire du RPC Actualités géopolitiques Aon Hewitt Le Mois en Bref Mai 2015 Dans cette édition Les Conservateurs proposent une bonification volontaire du RPC 1 Actualités géopolitiques 2 Actualités économiques 2 Actualités financières 2 Marchés

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 RAPPORT ANNUEL 2010-2011 8 juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Mission... 3 Rapport du président... 4 Conseil d'administration 2010-2011... 7 Rapport du trésorier... 8 Rapport de la vérificatrice... 9 Rapport

Plus en détail

CAISSE D ÉCONOMIE SOLIDAIRE DESJARDINS

CAISSE D ÉCONOMIE SOLIDAIRE DESJARDINS CAISSE D ÉCONOMIE SOLIDAIRE DESJARDINS Projet de loi no 27 Loi sur l économie sociale Mémoire présenté au ministère des Affaires municipales, des Régions et de l Occupation du territoire dans le cadre

Plus en détail

Réponse du parti Libéral au questionnaire du Syndicat canadien des communications, de l énergie et du papier

Réponse du parti Libéral au questionnaire du Syndicat canadien des communications, de l énergie et du papier Réponse du parti Libéral au questionnaire du Syndicat canadien des communications, de l énergie et du papier INDUSTRIE FORESTIÈRE Près de 300 000 Canadiens et Canadiennes gagnent leur vie grâce à notre

Plus en détail

Ottawa, le 21 juin 2012 2012-070 Le gouvernement Harper prend des mesures additionnelles pour renforcer le marché canadien du logement

Ottawa, le 21 juin 2012 2012-070 Le gouvernement Harper prend des mesures additionnelles pour renforcer le marché canadien du logement Ottawa, le 21 juin 2012 2012-070 Le gouvernement Harper prend des mesures additionnelles pour renforcer le marché canadien du logement Dans le cadre des efforts soutenus du gouvernement pour renforcer

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST Allocution d ouverture du Secrétaire Général du Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) Monsieur Edoh Kossi

Plus en détail

Révision du modèle d affaires en tourisme

Révision du modèle d affaires en tourisme Révision du modèle d affaires en tourisme La révision du modèle d affaires Le point de départ (1/2) Volonté du gouvernement de relancer l économie et l emploi rapidement; Investissements privés, innovation,

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services

Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services Positionnement associatif sur la place des coopératives de santé au sein du réseau local de services Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux, 2010 505, boul. De Maisonneuve

Plus en détail

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Commentaires du Conseil du patronat du Québec dans le cadre de la consultation sur l accessibilité

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Conseil d administration du régime social des indépendants Jeudi 25 juin 2015 Monsieur le Ministre,

Plus en détail

Mémoire présenté à la Commission du développement économique de la Ville de Montréal

Mémoire présenté à la Commission du développement économique de la Ville de Montréal Promouvoir le talent créatif! Mémoire présenté à la Commission du développement économique de la Ville de Montréal Pour montréal.ad et YUL-LAB Projet unique de diffusion du talent créatif de Montréal et

Plus en détail

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada EN COLLABORATION AVEC : Sondage 2013 des canaux de revente de Direction

Plus en détail

Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite

Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite Le 19 avril 2013 Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite Le comité d experts a été formé vers la fin de 2011, et on lui a donné le mandat de formuler des

Plus en détail

devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable

devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable VERSION DÉFINITIVE Allocution prononcée par Anthony Ariganello, CGA Président-directeur général CGA-Canada devant le Conseil de surveillance de la normalisation comptable Toronto (Ontario) Le 20 octobre

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

VOTRE PARTENAIRE DE CONFIANCE.

VOTRE PARTENAIRE DE CONFIANCE. www.inalco.com RAPPORT DE GESTION POUR L EXERCICE TERMINÉ LE 31 DÉCEMBRE 2008 13 février 2009 VOTRE PARTENAIRE DE CONFIANCE. SRM-158(17) (08-02) RAPPORT DE GESTION 2 Mise en garde 3 Description de l Industrielle

Plus en détail