Le marketing territorial, un outil pour réinterroger la stratégie Journée d échange d expériences du 27 avril 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le marketing territorial, un outil pour réinterroger la stratégie Journée d échange d expériences du 27 avril 2010"

Transcription

1 Le marketing territorial, un outil pour réinterroger la stratégie Journée d échange d expériences du 27 avril 2010.Sommaire : a. Introduction b. Objectifs c. Idées clés des interventions d. Interventions e. Ce qui a interessé les participants f. Les thèmes qu ils souhaiteraient approfondir g. Pour aller plus loin h. Coordonnées des participants Verrière des Cordeliers Sainte-Colombe (69) ARADEL Tel :

2 a. Introduction Le marketing territorial, un outil pour réinterroger la stratégie Tous les territoires ont à cœur de proposer des offres de produits ou de services qui s approchent au mieux des attentes de leurs habitants ou de leurs entreprises et qui permettraient de surcroit d attirer des touristes, de nouveaux habitants et de nouvelles entreprises. Tous font donc plus ou moins du marketing territorial sans le savoir. Pour autant, tous les territoires n ont pas la même histoire, ne disposent pas des mêmes atouts et ne peuvent donc pas avoir les mêmes ambitions. ARADEL Tel :

3 a. Introduction Le marketing territorial, un outil pour réinterroger la stratégie Ainsi, Aradel vous propose de voir en quoi les méthodes issues du marketing territorial peuvent vous aider à identifier les "avantages concurrentiels" de votre territoire, à susciter localement le débat et la réflexion sur le positionnement de vos offres territoriales. ARADEL Tel :

4 b. Objectifs Le marketing territorial, un outil pour réinterroger la stratégie Mieux appréhender ce qu est le marketing territorial et ce qu il n est pas Cerner les enjeux du marketing territorial dans l élaboration de la stratégie du territoire et dans le positionnement de ses offres Echanger avec des territoires qui ont entrepris des démarches de marketing territorial à différents niveaux ARADEL Tel :

5 Le marketing territorial, un outil pour réinterroger la stratégie c. Idées clés des interventions 1/ Première approche du marketing territorial, ses spécificités, ses apports : par Annie Channu, Maître de Conférence associé / IAE - Lyon 3 Master marketing et management territorial : La démarche marketing en général / appliquée au territoire, Les spécificités du marketing territorial : un marketing de projet, les différentes temporalités, les différents acteurs,... Les apports du marketing dans la "gestion" du territoire ARADEL Tel :

6 Le marketing territorial, un outil pour réinterroger la stratégie c. Idées clés des interventions 2/ Le marketing territorial appliqué à la stratégie de territoire de l agglomération de Saint-Nazaire : par Grégory Martinet, Responsable Pôle Entreprises et Marketing / CARENE : Présentation de la démarche de City Branding ("marque de ville" ou de territoire type ONLY LYON, I LOVE NEW YORK) ) de Saint-Nazaire : succès et axes d'amélioration Présentation de la démarche de Marketing Territorial Economique : création d'une offre territoriale pour le marché de l'éolien Off shore, le rôle de la collectivité Présentation de la démarche événementiel : plus qu'une nécessité, le miroir de la l'agglomération, de la ville ARADEL Tel :

7 Le marketing territorial, un outil pour réinterroger la stratégie c. Idées clés des interventions 3/ La démarche de marketing territorial, un préalable à la création de nouvelles zones d activité : par Chantale Hilaire, Directrice Adjointe Service Marketing Territorial / Agence du Développement Economique de la Loire : Un outil de gouvernance et de réflexion indispensable pour le positionnement de nouvelles zones s activités à l échelle départementale Présentation de la méthodologie utilisée Apports de la méthode sur le positionnement des zones d activité stratégiques ARADEL Tel :

8 d. Interventions Le marketing territorial, un outil pour réinterroger la stratégie ARADEL Tel :

9 Ce que n est pas le marketing : Ce n est pas la promotion. Ce n est pas la communication. Ce n est pas la publicité. Cela ne s arrête pas au marketing direct. 2

10 Le marketing, c est : L ensemble des méthodes et moyens dont dispose une organisation, pour promouvoir dans les publics auxquels elle s intéresse, des comportements favorables à la réalisation de ses propres objectifs. Le marketing n est qu un outil au service des organisations. 3

11 Il s agit donc D optimiser et pérenniser les échanges de valeur (fonctionnels et symboliques), entre l organisation et ses publics, à travers un processus d interaction, face à des concurrents directs et indirects, dans un environnement instable. 4

12 La démarche marketing Étude de marché Étude de l environnement Étude de l offre Étude de la demande Marketing stratégique Marketing opérationnel Segmentation, ciblage, positionnement Produit Prix Communication Distribution 5

13 Les différents niveaux de marketing Le marketing stratégique concerne la façon dont l organisation agit visà-vis de la concurrence, sur quel marché ou segment, avec quel produit, service selon quelle séquence (pionnier ). Le marketing tactique ou opérationnel désigne les actions concrètes conçues et réalisées au regard des choix stratégiques effectués. 6

14 Le processus marketing Marketing stratégique = - Étude de marché, - Segmentation, - Positionnement. Le marketing opérationnel est le prolongement (la traduction) du marketing stratégique. Il s opère à partir du marketing mix = expression du positionnement voulu. 7

15 La segmentation Segmenter un marché consiste à : - Le découper en groupes homogènes, - En fonction de critères déterminés, - Chacun de ces groupes étant distinct des autres, - Et pouvant être choisi comme cible d une action marketing par l organisation. Segmenter, c'est donc reconnaître plusieurs demandes là où auparavant on n'en reconnaissait qu'une seule. Découper le marché en segments dont les caractéristiques sont différentes entre elles. Appliquer à chaque segment traité un marketing opérationnel (Marketing Mix) totalement ou partiellement spécifique (exemple : la communication). 8

16 Le ciblage, principe général offre et Mix spécifique à A A B Pas d offre pour B offre et Mix spécifique à C C 9

17 Le positionnement On appelle positionnement la conception d un produit et de son image, dans le but de lui donner une place déterminée, par rapport à la concurrence dans l esprit du consommateur cible. Positionner un produit, c'est chercher un créneau vacant (ou peu encombré) qui corresponde aux attentes des consommateurs. C'est définir une identité au produit lui permettant de rompre avec le relatif anonymat provoqué par l'encombrement des marchés, afin de remplir les objectifs assignés au produit. Processus volontariste pour établir un dispositif marketing, apportant une supériorité partielle par rapport à la concurrence. 10

18 Les dimensions du positionnement Qui (cible) Contre qui (concurrents) Produit / service (Caractéristiques) Pourquoi (bénéfices) Quand, où (contexte) 11

19 Le marketing mix «C est la combinaison harmonieuse (par rapport à une cible clairement définie) de quatre types d actions marketing : -Politique de Produit -Politique de Prix -Politique de distribution (Place), commercialisation -Politique de Promotion / communication 12

20 La démarche marketing appliquée au territoire Une démarche émergente Annie Chanu - Connivence pour Aradel 27 avril

21 A chacun son territoire L homme politique se réfère à l espace de circonscription, Les collectivités locales se réfèrent à l espace administratif, L historien pense à l espace province ou pays, Le géographe parle des espaces de type géologique vallées, massifs, côtes L aménageur se réfère à la notion de territoire, réseaux de villes, espaces déshérités 14

22 Pour travailler efficacement sur un territoire, Il s agit de : - le définir précisément dans sa dimension géographique en fonction des finalités de la démarche, - le situer dans son environnement et dans ses relations avec les autres territoires, - d en identifier tous les acteurs, - de veiller à ce qu il soit «managé». Il faut également avoir conscience que tous les territoires sont en «situation de concurrence» et que la problématique de chacun d eux et une «problématique d attractivité». 15

23 Au-delà de l outil marketing, la finalité de l action C est la raison d être de notre action. C est ce qui donne du sens à notre action. Cette finalité est souvent oubliée et devrait nous obliger à nous reposer régulièrement la question : pour qui? pour quoi? Cette finalité est toujours humaine -Tout développement territorial a d abord et avant tout pour «finalité» la qualité de vie des habitants du territoire. -Toute activité économique a d abord et avant tout besoin des clients du marché. 16

24 Ce que n est pas le marketing territorial Ce n est pas du géomarketing*, Ce n est pas du marketing politique, Ce n est pas de la communication. Le géomarketing consiste pour un entreprise à mettre en place des systèmes d information géographiques (SIG) permettant de mieux comprendre le comportement et/ou la demande des consommateurs ou acheteurs locaux afin de proposer une offre spécifique à chaque zone géographique. 17

25 Ce qu est le marketing territorial La démarche marketing appliquée au cadre de l action territoriale regroupe: o l ensemble des démarches et techniques marketing mises en œuvre, o tout au long du processus de planification stratégique d un projet de développement global ou sectoriel, o par une organisation territoriale, o pour promouvoir, - dans les publics cibles auxquels elle s intéresse, - des comportements favorables à la réalisation de ses propres objectifs (ici le développement local). 18

26 Les objectifs du marketing territorial Prendre en compte les besoins et les attentes des différents publics cibles (habitants, entreprises, touristes ) [= Orientation client] afin d optimiser le développement local 19

27 ETUDE DU MARCHE TERRITO- RIAL ETUDE DE L IDENTITE DU TERRITOIRE *composante géographique * composante organique * composante économique *composante symbolique ETUDE DE L OFFRE du territoire Offre actuelle du territoire Offre des territoires concurrents ETUDE DE LA DEMANDE * Etude des besoins et des attentes des publics territoriaux Choix des techniques d études du marché : études documentaires, études qualitatives, études quantitatives + méthodologie des études SEGMENTATION REPERAGE DES PUBLICS CIBLES (voir techniques et critères de segmentation) POSITIONNEMENT POSITIONNEMENT GENERAL DU TERRITOIRE/PROJET/ AMENAGEMENT= positionnement voulu MARKETING MIX TERRITORIAL= expression du positionnement voulu (du territoire, du projet, de l aménagement) 20

28 Un marketing de projet Satisfaire les attentes des publics cibles et par conséquent mettre en œuvre l ensemble des outils marketing de façon efficace nécessite obligatoirement : - L élaboration d un «Projet de territoire», - L élaboration de projets d aménagements et d équipements, - La mise en place d une structure de cohérence et de management. Notion de projet de territoire Notion de temporalité Multiplicité des acteurs 21

29 Notion de projet de territoire Nous entendons par projet de territoire : tout schéma, plan, plateforme, formalisé d une manière factuelle et ayant pour ambition de définir et de mettre en œuvre, pour une entité donnée, une stratégie de développement. 22

30 Notion de projet de territoire Dans le projet de territoire, il y a définitivement deux niveaux : - Le niveau de la décision stratégique qui est par nature «politique», - Le niveau tactique ou opérationnel qui est par nature «technique». Les deux niveaux devant être menés de concert et de la façon la plus cohérente et synergique possible. 23

31 Les différentes temporalités Des projets à court, moyen, long, voire très long termes. La notion de cycle de vie d un produit appliqué au territoire. La nécessaire planification. 24

32 Le cycle de vie d un produit 25

33 L exemple de Bruxelles 26

34 Les acteurs du territoire Typologie des cibles du marketing territorial (Girard-1999) ACTEURS INDIVIDUS ACTEURS ORGANISATIONS INTERNE personnel de la collectivité territoriale ou de l'organisation environnante autres collectivités territoriales et autres organisations environnantes INTRA-MUROS résidents occasionnels résidents temporaires résidents permanents entreprises, investisseurs artisans, commerçants, relais d'opinion... résidents EXTRA-MUROS touristes, habitants étudiants, usagers et clients (acheteurs/ consommateurs) en provenance d autres territoires (voisins ou non) entreprises, investisseurs, artisans, commerçants, relais d'opinion... non résidents marketing de l implantation des entreprises 27

35 L étude du marché = le diagnostic territorial Le diagnostic territorial, Correspond à l étude du marché en marketing classique, Se décompose en 3 phases : étude des composantes de l identité du territoire, étude de l offre, étude de la demande. 28

36 L étude de l identité du territoire (source V. Girard) Tableau1 : transposition de l étude de l environnement en marketing territorial Etude de l environnement en marketing produit Etude de l identité du territoire Composante technologique Composante juridique Composante socio-démographique Composante économique Composante culturelle Composante organique Composante géographique Composante économique Composante symbolique 29

37 Etude de l offre et de la demande Elle est le plus souvent sectorielle, afin de prendre en compte le marché de référence concerné (économique, touristique, zones d activités ). Elle doit être délimitée géographiquement ; attention, territoire d étude et territoire d action peuvent différer Elle renvoie aux études classiques de l offre et de la demande (études des clientèles qualitatives, quantitatives, benchmarking ). 30

38 Synthèse du diagnostic : analyse SWOT Analyse externe Opportunités Menaces Analyse interne Forces Faiblesses 31

39 Positionnement territorial Positionnement = clé de voûte d une stratégie de développement. Les déterminants d un positionnement = les composantes d un territoire. Le principe de cohérence entre les différents champs d activité d un territoire. La rencontre territoire / cibles. 32

40 Enjeux du positionnement La nécessité de s adresser à un public bien défini. La nécessité d être original et différent par rapport aux territoires concurrents. La nécessité d être pertinent par rapport à son environnement direct (sur le territoire, ses atouts, ses autres activités ) et indirect (autour, environnement institutionnel et concurrentiel ). 33

41 Le triangle d or du positionnement Position des concurrents Atouts du territoire Attente des publics 34

42 Le concept de marketing mix territorial Le projet Les acteurs Le territoire Le coût La promotion - communication 35

43 DAE ARADEL Marketing Territorial Grégory Martinet Le 27/04/2010

44 Impossible d'afficher l'image. Votre ordinateur manque peut-être de mémoire pour ouvrir l'image ou l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le fichier. Si le x rouge est toujours affiché, vous devrez peut-être supprimer l'image avant de la réinsérer. L agglomération nazairienne, le pôle économique littoral Intégrée dans une métropole Nantes/Saint-Nazaire/La Baule attractive habitants dans le bassin d emplois ( métropolitains) entreprises et emplois dont 50% dans l agglomération 45 % services, 32% industrie, 25% commerce, 8% BTP étudiants du BTS au doctorat

45 Nos atouts L'accessibilité optimale d'un territoire desservi par cinq voies d'accès : la mer et le fleuve (autoroute de la mer), le rail (TGV et TER), l'air (aéroport Nantes et bientôt Notre-Dame-des-Landes) et la route. L'excellence des acteurs locaux, engagés dans la dynamique des pôles de compétitivité labellisés par l'etat (ex. : EMC2 - Ensemble Matériaux Composites Complexes). L'agglomération durable, lancée dans une démarche de labellisation «Ecométropole» et dans le soutien aux entreprises éco-innovantes (investissement pour la maîtrise de l'énergie, projet d'éco-quartiers...) Le rayonnement international des entreprises locales : dans l'énergie, avec Total ( 2ème raffinerie de France), EDF, GDF..., dans l'industrie, avec STX Europe (leader sur le marché des grands paquebots de croisière), Airbus (2è site français de construction aéronautique), la bio-marine, avec la filière Blue cluster, le portuaire, avec le Grand Port Maritime (4e port autonome français), les nouvelles technologies, avec le laboratoire R&D d'ibm... Tourisme balnéaire et d affaires : mer, industriel, vert Une organisation de développement économique: lancement d une démarche de marketing territorial et construction d un réseau de développement public/privé

46 Une déferlante de projets Ville-port : espace urbain de loisirs et de culture Ruban bleu : m² d espace commercial ( m² au total sur l agglomération) Ville-port : requalification de m² d espaces publics en commerces, services et logements

47 Une déferlante de projets Villes-gare : quartier d affaires littoral de premier plan m² SHON en 2015 Construit autour de la gare TGV et au cœur du réseau de transports en commun Pôle tertiaire à vivre

48 Une déferlante de projets Ville-Ouest : attractivité résidentielle et économique Cité sanitaire : un potentiel de m² SHON, un pôle santé et bien-être, 1er employeur nazairien

49 Une déferlante de projets Rénovation du terminal méthanier : 450m d investissement 2 e Terminal français Gaz de France et un des plus grands d Europe 117 méthaniers déchargés en 2007 *Source Gdf Suez - Chiffre en augmentation

50 Le projet économique du territoire 3 enjeux pour l'agglomération: 5 défis Accélérer la diversification économique ; Développer l innovation et la diversification Permettre l'ancrage et le développement des filières industrielles sur notre territoire ; Avoir une agglomération équitable, éthique et solidaire. Favoriser le développement des entreprises Consolider l enseignement supérieur Favoriser l accès, le maintien et le retour à l emploi Promouvoir le potentiel économique de l agglomération sur la scène nationale et internationale

51 Le marketing territorial : une démarche multidisciplinaire qui a pour but d aider à forger une stratégie Marketing territorial global = Urbain Marque de territoire Événementiel Cohérence Supériorité concurrentielle Économique Attractivité Comment co-exister au sein de la métropole Nantes-Saint- Nazaire-La Baule? Comment réduire le décalage d image de l agglomération auprès des cibles économiques? Développement économique Devons nous attaquer tel marché, adopter une position de leader ou de challenger? Dans quels domaines devons nous nous défendre et quels autres devons abandonner? Quelle doit être la position concurrentielle de notre offre tertiaire prime? Organisation et moyens humains et financiers Avons-nous la bonne organisation? Allouons nous efficacement nos efforts humains et financiers? Savons nous prioriser nos actions et investissement?

52 Le Marketing territorial à Saint-Nazaire: 3 métiers Marketing territorial global MARKETING D ÉTUDES Connaître et se connaître: le marché, les acteurs, leurs attentes la concurrence, analyse interne, Mesurer l efficacité des politiques marketing Techniques appropriées : Marketing Sondages, études de motivation, panels, d Études études macro-économiques et environnementales, analyse des courants socio-culturels, veille concurrentielle, gestion de fichiers Analyse des offres territoriales : Étude de notoriété, de fréquentation et d image de la place commerciale du centre-ville de Saint-nazaire, Diagnostic de l offre de restauration, enquête de perception du territoire Analyse du portefeuille foncier Géomarketing. analyser la chaîne de valeur, analyse concurrentielle, 1 Connaître MARKETING OPÉRATIONNEL Agir directement sur les leviers influençant l acte de choix d un territoire. Servir Marketing Opérationnel COHERENCE Marketing Stratégique Cibler 3 Techniques appropriées : marketing direct, communication, publicité, salons. MARKETING STRATÉGIQUE Définir: les objectifs, les cibles, le positionnement, les moyens pour atteindre les objectifs, marketing mix (produit, prix, placement, réseaux ) Politique relationnelle Techniques appropriées : Techniques de positionnement, de fixation des prix, de stratégies de communication (création, média planning), de stratégies de prospection, de politiques relationnelles 2

53 Le mécanisme général du choix d un territoire par les marchés et la notion d offre territoriale une question de priorité et de compromis les agglomérations se livrent une compétition croissante pour attirer et retenir des activités économiques, entrepreneurs, étudiants et actifs, flux financiers, grands événements, etc. arbitrage selon 12 grands familles de critères T1 T2 T Le marché économique (concurrents, proximité de bassin de consommateurs, synergie fournisseurs, entreprises leaders ) 2. Le prix global (prix foncier et immobilier, coût de la vie, aides et subventions) 3. Le bassin d emploi (disponibilité et capacité du bassin d emploi, éventuellement contexte social et degré d implication dans le travail,..) 4. La formation et la recherche / la diffusion de l innovation (présence ou proximité de pôles universitaires et de recherche/écoles, formations orientées activité), pôles de compétitivité Une offre territoriale se caractérise par 5. Accessibilité (logistique, transports en commun, aéroports, mer, TGV, route, proximité grande métropole nationale et internationale, infrastructures Télécoms) 6. TIC dont infrastructure 7. L immobilier (disponibilité, types de surfaces) 8. Ressources naturelles (algues ) 9. La qualité de vie (proximité et qualité d'équipements culturels et sportifs, infrastructures de santé et de loisirs, sécurité) 10. Urbanisme (projet de ville = projet de vie) 11. Gouvernance (capacité de décision du territoire, volonté d accompagner la filière ) 12. L image et le rayonnement (adéquation entre l image et l activité de l entreprise et l image culturelle, économique et sociale de la localité) Le marketing territorial est l effort de valorisation d un territoire à des marchés concurrentiels pour influencer, en sa faveur, le comportement de leurs publics par une offre dont la valeur est durablement supérieure à celle des concurrents

54 Les premiers chantiers marketing : répondre aux enjeux économiques en s appuyant sur l économie géographique comme moteur de développement Élargir notre audience nationale et internationale Gagner en attractivité 1.Nouvelle image économique 2.Nouvelle image économique de la métropole NSN 3.Politique événementielle 1 Construire une nouvelle politique relationnelle avec les entreprises locales et conforter la nouvelle gouvernance 1.Stratégie de communication 2.Nouveaux outils de communication (web, salons.) 3.Stratégie d intégration de la chaîne de valeur par la mise en place d une politique de services innovante 2 Offrir de nouvelles opportunités économiques aux entreprises et au territoire 1.Plan stratégique et marketing de 2 nouvelles nouvelles filières: TIC, Santé (1er filtre de macro segmentation: mer) 2. Refonte de l organisation de développement: actions, moyens 3 Attirer de nouvelles compétences et améliorer notre offre territoriale 1.Prise en compte des modification des caractéristiques de l offre territoriale 2. lancer l acquisition de nouvelle ressources (offre tertiaire)

55 Créer ensemble la nouvelle image économique du territoire 1 TOUR D HORIZON L AMBITION Construire une stratégie de différenciation Réduire le décalage d image Vendre un projet de territoire Mettre en place une organisation efficace de gouvernance LA PROMESSE SAINT-NAZAIRE, LA GRANDE VILLE MOYENNE, LITTORALE, EMANCIPEE ET ETONNANTE Construction par un COMITÉ D EXPERTS ADDRN AEROLIA AIRBUS CARENE CCI SAINT-NAZAIRE ETAPES ACTUELLES Construction de l image : Définition des valeurs Identité et charte graphique Plan de communication Construction de l offre : Identification des besoins Définition des services CHAMBRE DES METIERS GRAND PORT MARITIME NEOPOLIA SIB SODIJOUR VALEURS L eau L audace Le Collectif La qualité L échange STX EUROPE TOTAL SIB FAMAT VILLE DE SAINT-NAZAIRE RESEAU DES AMBASSADEURS

56 La nouvelle image économique Une démarche à 3 niveaux en mode collaboratif 1 Démarche Appréhender l image de l agglomération : 40 entretiens face à face auprès d entreprises locales, institutions et collectivité. Comparer les images véhiculées par les autres agglomérations : Grand Lyon, Dunkerque, Amiens, Rouen, Bilbao, Caen, Lorient, Vendée, Auvergne, Lorraine, Seine et Marne, Val d Oise, CU Grand Nancy, CU Nantes Métropole, CU Bordeaux, Région Pays de la Loire, Aisne,. Construction, choix et communication de la nouvelle image Identification des besoins des entreprises et définition de l offre de services de la co-construction Ambassadeur : Un ambassadeur : faire rayonner l image économique de l agglomération et participer à son développement. Promouvoir l agglomération et ses atouts économiques au national et à l'international en apposant le label sur ses documents de communication et site Internet Détecter des opportunités d'investissement pour l agglomération dans leurs déplacements. Faire connaître la démarche auprès de vos réseaux et parrainer de nouveaux Ambassadeurs. Être fier d appartenir au territoire et de contribuer à son développement Bénéficier de l offre de services du réseau des ambassadeurs.

57 Le réseau d ambassadeurs : la pierre angulaire de la stratégie 2 Qui sont les ambassadeurs Les Grandes Entreprises ET les collectivités : Aérolia, Airbus, CARENE, CCI Nantes Saint-Nazaire, Chambre des métiers, Grand Port Maritime, STX Europe, Total, Ville de Saint-Nazaire En quoi le réseau d ambassadeurs est-il discriminant? Être ambassadeur : défendre et bénéficier Réseau d ambassadeurs : Lieu unique : le territoire nazairien Un partenariat public-privé unique Une volonté de co-développer le territoire en s appuyant d abord sur la proximité des ressources Défendre les valeurs du territoire et présenter ses atouts dès que possible Bénéficier d une offre de services tournée vers l action se connaître: visite d entreprise. comprendre son environnement : plan d animations thématiques (présentation des dispositifs d aide financières, logistique de distribution. d identifier des opportunités économique et s organiser pour les capter ( ) Le réseau des ambassadeurs : un outil au service des entreprises et des institutions publiques pour se connaître, travailler ensemble et se développer. Priorité : stratégie de conquête d ambassadeurs locaux

58 Objectifs de l offre de services : éléments de différenciation du territoire 2 Échanger Identifier les potentiels économique Connaître les projets de chacun et leurs besoins Comprendre son environnement SE CONNAÎTRE TRAVAILLER ENSEMBLE CAPITALISER Construire l offre territoriale S organiser pour capter les opportunités Co-construire un plan d actions de développement PROSPECTER SE DEVELOPPER Créer de la valeur en s appuyant sur les ressources du territoire

59 Développement d une filière industrielle française Éolien en mer Europe Des marchés émergents à fort potentiel de développement France Loire Atlantique MW 2020 Machine (3 porteurs) Des besoins de fabrication, d équipements nécessaires pour satisfaire les projets prévus dépassent largement les capacités industrielles installées Besoin de nouveaux sites de production, de stockage 3 Les atouts de notre territoire Tissus industriel, compétence dans les ensembles mécaniques complexes Le Grand Port Maritime spécialiste dans la manutention des charges lourdes Le pôle de compétitivité EMC2, PGCE L accessibilité Mer, Air Des disponibilités foncières Eolien off-shore = une réponse au redémarrage industriel

60 Éoliennes Offshore - Carte des processus Positionnement sur la chaîne de valeur Atouts indéniables du territoire GT 6 Logistique à Terre GT 3 et 4 Construction / assemblage Pâles, mâts, nacelles, hubs, sstt elec, GT 5 Composants méca et électromécaniques GT 10 et 11 Projets R&D Structuration de l'offre GT 6 GT 9 Assemblage avant embarquement GT 8 Maintenance Fabrication câbles GT 2 Fondations métalliques GT 1 Fondations gravitaires TERRE GT 7 MER Navires poseurs embarquement sous ensembles Logistique en mer

61 Marketing Événementiel Les événements sur le territoire ou à l extérieur sont des outils d attractivité au service du projet de territoire. Notre priorité : développer l événementiel sur le territoire Dynamiser le territoire en montant qu il s y passe des choses intéressantes Faire connaître et faire vivre le territoire par des visiteurs pour qu il véhicule une image positive De valoriser nos atouts, nos activités et nos savoir-faire pour renforcer notre attractivité Positionnement: uniquement créer ou candidater aux événements en rapport avec l eau, reallocation des moyens sur l événement local plutôt qu extérieur Intra territorial Extraterritorial Démarche: accompagnement par un convention bureau, une personne (20% ETP) dédiée, budget > 500 K, création d un nouveau mode de gouvernance avec les partenaires Propres Sur candidature Annuel Les Escales Les folles journées (décrochage local) Saint-Nazaire Saint-Malo (SNSM), WIC SIMI, MAPIC, MIPIM, Salon nautique, SITL, SIREME, JEC composite, Ewec, SIEC Estuaire 2011 La solidaire du chocolat La journée du marketing territorial (dec 2010) Le Bourget Biennal Biomarine (2011, 3 au 23 mars, 2000 pax) AIVP: réseau mondial des villes portuaires, 2012, 800 pax) Eco Culture Sport

62 Marketing Urbain Projets urbains : piliers du marketing territorial Contribuent à construire l identité en faisant naître des repères d identification Ex. : le musée Guggenheim à Bilbao, le quartier Confluence à Lyon, etc. Permettent de promouvoir les «fonctionnalités de la ville» c est-à-dire les produits que propose l offre territoriale Ex. : réhabilitation du quartier Île de Nantes dans le but de promouvoir sa fonctionnalité de création. Sont le reflet des capacités d un territoire à se développer Ils représentent l effort de mutation et d évolution d un territoire, et permettent bien souvent d impulser son développement. *Analyse de Benoît Meyronin, Enseignant-chercheur à l EM Grenoble

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

Atelier site Internet professionnel pour les acteurs du tourisme de Bretagne (espace Pro)

Atelier site Internet professionnel pour les acteurs du tourisme de Bretagne (espace Pro) Atelier site Internet professionnel pour les acteurs du tourisme de Bretagne (espace Pro) Rennes, le 26 février 2009 Plan de l atelier Stratégie marketing du CRT Objectif du projet Présentation des différentes

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

LE HUB DE LA FINANCE GUIDE UTILISATEUR DE LA PLATEFORME FONDS PROPRES POUR LES EXPERTS COMPTABLES

LE HUB DE LA FINANCE GUIDE UTILISATEUR DE LA PLATEFORME FONDS PROPRES POUR LES EXPERTS COMPTABLES LE HUB DE LA FINANCE GUIDE UTILISATEUR DE LA PLATEFORME FONDS PROPRES POUR LES EXPERTS COMPTABLES 1 1) LA CREATION D UN POLE D ORIENTATION FINANCIERE EN RHONE-ALPES LA GENESE La création de ce pôle de

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

Opération Management & Compétitivité

Opération Management & Compétitivité Opération Management & Présentation par AQM - BN 1 Sommaire Présentation de l AQM L action collective management et compétitivité. Processus et déroulement. Les intervenants. Les étapes de formation et

Plus en détail

LES FORMATIONS ET WORKSHOPS ECONCEPTS

LES FORMATIONS ET WORKSHOPS ECONCEPTS LES FORMATIONS ET WORKSHOPS ECONCEPTS Des formations et séminaires en éco-marketing et en éco- innovation - 1 Pourquoi choisir une formation econcepts? Les formations s adressent aux managers de l entreprise

Plus en détail

Dispositif d'accompagnement

Dispositif d'accompagnement PRÉFET DE LA RÉGION POITOU-CHARENTES Direction régionale des s, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de Poitou-Charentes Pôle 3E Service développement économique-innovationentreprises

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ELABORATION ET REALISATION D UNE STRATEGIE COMMUNICATION GLOBALE

CAHIER DES CHARGES ELABORATION ET REALISATION D UNE STRATEGIE COMMUNICATION GLOBALE Communauté de communes de la haute vallée du Thoré Rue de la mairie 81240 Saint-Amans-Valtoret 05 63 97 98 08 CAHIER DES CHARGES ELABORATION ET REALISATION D UNE STRATEGIE COMMUNICATION GLOBALE 2015 SOMMAIRE

Plus en détail

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe.

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. L économie de la connaissance et l industrie : au cœur de la stratégie de développement économique de MPM

Plus en détail

CREATION DU NOUVEAU SITE WEB ADUAN : CAHIER DES CHARGES

CREATION DU NOUVEAU SITE WEB ADUAN : CAHIER DES CHARGES CREATION DU NOUVEAU SITE WEB ADUAN : CAHIER DES CHARGES L Aduan, l agence de développement et d urbanisme de l aire urbaine nancéienne, souhaite s associer les services d un prestataire pour la création

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche 1 Défi nir «votre» localisation géographique idéale Choisir un emplacement adapté, c est tout d abord définir le barycentre de votre future

Plus en détail

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 Les propositions et les programmes des différentes manifestations vous seront adressés par mail ou par courrier au plus tard un mois avant le début de la formation.

Plus en détail

UN QUARTIER DURABLE AU CŒUR DE SAINT-NAZAIRE OPÉRATIONS IMMOBILIÈRES QUARTIER D AFFAIRES

UN QUARTIER DURABLE AU CŒUR DE SAINT-NAZAIRE OPÉRATIONS IMMOBILIÈRES QUARTIER D AFFAIRES UN QUARTIER DURABLE AU CŒUR DE SAINT-NAZAIRE OPÉRATIONS IMMOBILIÈRES QUARTIER D AFFAIRES AU PIED DU TGV UN QUARTIER D AFFAIRES UN QUARTIER À VIVRE Saint-Nazaire propose Villes Gare, le nouveau quartier

Plus en détail

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur?

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur? Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. C est simple, il suffit de remplacer les textes grisés à compléter par votre texte. Votre cahier d acteurs sera mis en forme avant publication

Plus en détail

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication.

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication. Axe 1.1 : Création d une destination «Gironde» Action 1.1.1 : Lancement d une étude sur l image et le positionnement marketing de la Gironde La Gironde a des images, des sites touristiques Cependant, il

Plus en détail

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE

NEGOCIATION COMMERCIALE - VENTE CONSTANTIN Maurice Prestataire de Formation n 96 97 30382 97 81 av du Gal de Gaulle 97300 Cayenne Tél : 0594 29 29 42 maurice.constantin@amesco.net secretaire.amesco@orange.fr PROGRAMME FORMATION NEGOCIATION

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

RÉGION AUVERGNE GRAINES D EMPLOIS. Document support d animation des réunions territoriales Bassin AMBERT

RÉGION AUVERGNE GRAINES D EMPLOIS. Document support d animation des réunions territoriales Bassin AMBERT Lyon : Le Jardin suédois - 11, rue Guilloud - F 69003 LYON - Tél. +33 (0)4 72 68 08 08 - Fax +33 (0)4 72 68 03 66 - katalyselyon@katalyse.com Nantes : Les Salorges 1-15, quai Ernest Renaud - F 44100 NANTES

Plus en détail

Politique de communication de l A.R.F.P.

Politique de communication de l A.R.F.P. 27 septembre 2001 AL/GC Politique de communication de l A.R.F.P. 1. Ses raisons d être La communication est un des moyens qui contribue à la réalisation de notre projet associatif. Celui-ci affirme dans

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15

I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15 SOMMAIRE Introduction...5 Paroles d entreprises...7 Schéma de la chaîne de valeur de création et d exploitation d un champ d éoliennes offshore...10 I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE. Designer en Résidence. Pôle de Compétitivité ViaMéca

APPEL A CANDIDATURE. Designer en Résidence. Pôle de Compétitivité ViaMéca APPEL A CANDIDATURE Designer en Résidence Pôle de Compétitivité ViaMéca CONTEXTE : Intégration «durable» du Design dans la stratégie du pôle de compétitivité ViaMéca année 2014 Le dossier de candidature

Plus en détail

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques»

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Avant-propos Mode d emploi du guide TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Chapitre 1 Les PME : Spécificités et problématiques liées au développement 1.1 Le monde méconnu des

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

29 mars 2012. Support de correction : Grille d évaluation. Observations générales relatives à l évaluation des copies

29 mars 2012. Support de correction : Grille d évaluation. Observations générales relatives à l évaluation des copies 51 ème Concours National de la Commercialisation 29 mars 2012 Support de correction : Grille d évaluation Observations générales relatives à l évaluation des copies Le sujet du concours 2012 porte sur

Plus en détail

LE CONSEIL GENERAL DES DES VOSGES PRESENTE

LE CONSEIL GENERAL DES DES VOSGES PRESENTE LE CONSEIL GENERAL DES LE VOSGES CONSEIL PRESENTE GENERAL DES VOSGES PRESENTE FORMATIONS ACTIONS POUR LES ACTEURS DU TOURISME Schéma Départemental de Développement Touristique des Vosges Programme de formations

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Valorisez vos produits agroalimentaires avec la marque collective «So Goût» portée par le Réseau Gesat 1 Sommaire Pourquoi avoir créé la marque «So Goût»? Quels sont les

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS

CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS 2009 CATALOGUE DE FORMATION POUR LES CABINETS D AVOCATS SE DISTINGUER PAR LES COMPETENCES Signe Distinctif accompagne les cabinets d avocats pour développer de nouvelles compétences professionnelles indispensables

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

La métropole Nantes - Saint Nazaire

La métropole Nantes - Saint Nazaire La métropole Nantes - Saint Nazaire Visibilité internationale Stratégie de marque pour le territoire Conseil de développement Séance du 27 octobre 2010 Un rayonnement national Avec des interventions dans

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

Présentation du «Guide de planification stratégique»

Présentation du «Guide de planification stratégique» Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador Présentation du «Guide de planification stratégique» Préparé par Raymond Chabot Grant Thornton Août 2011 Mise en contexte

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

Lyon, le 1er juillet 2010. Nos réf. : bb/6124/22062010. Madame, Monsieur,

Lyon, le 1er juillet 2010. Nos réf. : bb/6124/22062010. Madame, Monsieur, Lyon, le 1er juillet 2010 Nos réf. : bb/6124/22062010 Madame, Monsieur, Suite au succès du Programme Leonardo Mobilité organisé en Belgique, Espagne et Danemark entre 2007 et 2009 et auquel ont participé

Plus en détail

Guide des compétences. Pôle industriel éolien en mer. des entreprises de la région havraise LE HAVRE - ESTUAIRE DE LA SEINE

Guide des compétences. Pôle industriel éolien en mer. des entreprises de la région havraise LE HAVRE - ESTUAIRE DE LA SEINE LE HAVRE - ESTUAIRE DE LA SEINE Pôle industriel éolien en mer Production Assemblage Logistique Maintenance Guide des compétences des entreprises de la région havraise Janvier 2012 Avec quatre espaces maritimes

Plus en détail

Communication et Marketing de l expert-comptable et du commissaire aux comptes

Communication et Marketing de l expert-comptable et du commissaire aux comptes Séminaire ECF Communication et Marketing de l expert-comptable et du commissaire aux comptes Christian LAVAL CL Communication Franck DIET Expert Infos «Hier» Ordonnance 19/09/1945 Art. 23 «Toute publicité

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net?

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? Petit Déjeuner Syntec_Costalis, le 17 novembre 2009 L optimisation des coûts dans vos PME : Quelles

Plus en détail

Pays du Grand Clermont : Habiter demain un territoire prisé par les retraités Etude de positionnement

Pays du Grand Clermont : Habiter demain un territoire prisé par les retraités Etude de positionnement Pays du Grand Clermont : Habiter demain un territoire prisé par les retraités Etude de positionnement 1 / Contexte et objectifs II / Méthodologie d intervention III / Présentation de la société Proposition

Plus en détail

EOLIEN EN MER. 17 Décembre 2012

EOLIEN EN MER. 17 Décembre 2012 EOLIEN EN MER 17 Décembre 2012 SOMMAIRE 1. Présentation du Maitre d Ouvrage 2. Principales caractéristiques du projet proposé 3. Historique du développement du projet 4. Plan industriel et retombées pour

Plus en détail

Outil de veille environnementale

Outil de veille environnementale Outil de veille environnementale Qu est ce que la veille? «Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l environnement pour en anticiper les évolutions» Définition

Plus en détail

Introduction à la notion. d Intelligence Territoriale

Introduction à la notion. d Intelligence Territoriale Introduction à la notion d Intelligence Territoriale Copyright: La reproduction totale ou partielle de ce document est autorisée sous réserve qu il soit fait référence à l auteur. Aurélien Gaucherand Consultant

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd)

Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015. Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) Conseil syndical du SCOT des Monts du Lyonnais mardi 3 février 2015 Débat sur le Projet d aménagement et de développement durables (Padd) 1. Le rôle du Padd dans le Schéma de cohérence territoriale 2.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE REMISE DU LABEL EUROPEEN TOCEMA- 23 avril 2009

DOSSIER DE PRESSE REMISE DU LABEL EUROPEEN TOCEMA- 23 avril 2009 DOSSIER DE PRESSE REMISE DU LABEL EUROPEEN TOCEMA- 23 avril 2009 Contact presse : Oullins centre-ville- Cécile Meauxsoone- 06 68 68 68 87 En Partenariat avec Oullins Centre Ville 7 rue jean-jacques Rousseau

Plus en détail

Les 21 et 22 novembre 2014

Les 21 et 22 novembre 2014 Présentation du 1 er Salon virtuel des mobilités Contexte du projet Le Collectif Ville Campagne et Evid@nce (Marque Innov 3d) ont choisi d unir leurs compétences et ressources pour réaliser et animer le

Plus en détail

Mutation des territoires d activités économiques à Aulnay-sous-Bois. Une expérience de redynamisation territoriale

Mutation des territoires d activités économiques à Aulnay-sous-Bois. Une expérience de redynamisation territoriale Mutation des territoires d activités économiques à Aulnay-sous-Bois Une expérience de redynamisation territoriale 2 structures : Développer l emploi l entrepreneuriat et l attractivité économique de la

Plus en détail

Plan marketing 2010-2014. Doubs tourisme (Cdt)

Plan marketing 2010-2014. Doubs tourisme (Cdt) Plan marketing 2010-2014 Doubs tourisme (Cdt) Pourquoi un plan marketing? Le schéma départemental de développement touristique Ce schéma (SDDT) définit cinq grands axes pour le développement touristique

Plus en détail

Shé Schéma Régional de développement du

Shé Schéma Régional de développement du Shé Schéma Régional de développement du Tourisme Limousin Des valeurs, des objectifs et des principes autour de priorités fortes - Faire de l activité touristique un facteur d attractivité du territoire,

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

LAGIER Cyrielle. Stage de Master 2. En partenariat avec. Economie et Gestion de l Environnement. Soutenance orale

LAGIER Cyrielle. Stage de Master 2. En partenariat avec. Economie et Gestion de l Environnement. Soutenance orale LAGIER Cyrielle En partenariat avec Stage de Master 2 Economie et Gestion de l Environnement Soutenance orale Université Bordeaux IV Année universitaire 2011/2012 Sommaire 2 Introduction 1. Rappel du contexte

Plus en détail

Que recouvre le secteur des éco-entreprises?

Que recouvre le secteur des éco-entreprises? Que recouvre le secteur des éco-entreprises? Ce sont les entreprises qui produisent des biens et des services destinés à mesurer, prévenir, limiter, réduire ou corriger les atteintes à l environnement.

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire. 15 Novembre 2012. Instance de Suivi et de Concertation

EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire. 15 Novembre 2012. Instance de Suivi et de Concertation EOLIEN EN MER : Projet de Saint Nazaire 15 Novembre 2012 Instance de Suivi et de Concertation AGENDA A/ Les acteurs du consortium A/ Les acteurs du consortium B/ Le projet C/ Les études environnementales

Plus en détail

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Négociation et Relation Client est un diplôme national de l enseignement supérieur qui s inscrit dans un contexte de mutation des métiers

Plus en détail

Services de direction marketing externalisée

Services de direction marketing externalisée Services de direction marketing externalisée VOTRE DIRECTION MARKETING DÉDIÉE Pour les dirigeants des PME et TPE, le marketing semble inaccessible et sophistiqué : souvent, vous considérez le marketing

Plus en détail

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7 plu modification n 7 classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative NOTICE EXPLICATIVE Ouverture à l urbanisation d une partie de la zone 2AUe des Commandières (Classement en zone

Plus en détail

LILLE MÉTROPOLE ÉTUDE ÉCONOMIQUE, ARCHITECTURALE ET PAYSAGÈRE DE LA ZONE INDUSTRIELLE DE TOURCOING NORD

LILLE MÉTROPOLE ÉTUDE ÉCONOMIQUE, ARCHITECTURALE ET PAYSAGÈRE DE LA ZONE INDUSTRIELLE DE TOURCOING NORD LILLE MÉTROPOLE ÉTUDE ÉCONOMIQUE, ARCHITECTURALE ET PAYSAGÈRE DE LA ZONE INDUSTRIELLE DE TOURCOING NORD Document-support de la réunion de lancement du jeudi 6 octobre 2011 4 octobre 2011 Marieke HAMON,

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre 25 MARS 2010 Fonction RH du cadre 1 une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la première agglomération

Plus en détail

JOURNÉE PORTES OUVERTES

JOURNÉE PORTES OUVERTES JOURNÉE PORTES OUVERTES Approfondir l utilisation d outils RH vers une gestion dynamique et prospective des RH 7 octobre 2014 Mission Conseils et Organisation RH Face aux contraintes d activités, l évolution

Plus en détail

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée

Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Le PARI de l International Du projet à la mise en place d une démarche optimisée Atelier ATLANPOLE 9 avril 2013 Florence CROSSAY Conseiller International - Responsable de Pôle Conseil CCI International

Plus en détail

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

DÉFINITION D UNE STRATÉGIE MARKETING DE L ESS SUR LE TERRITOIRE LOIRE SUD

DÉFINITION D UNE STRATÉGIE MARKETING DE L ESS SUR LE TERRITOIRE LOIRE SUD COMMUNAUTE D AGGLOMERATION SAINT-ETIENNE METROPOLE Argo&Siloe DÉFINITION D UNE STRATÉGIE MARKETING DE L ESS SUR LE TERRITOIRE LOIRE SUD Restitution 4 juillet 2013 Définition 9 rue des d une Tuiliers stratégie

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois

L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois Youenn HUON, directeur Le Pays du Grand Bergeracois Le Pays du Grand Bergeracois Le paysage intercommunal

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

CDC 14 Pack vendre +

CDC 14 Pack vendre + CDC 14 Pack vendre + COMPOSITION DU PACK : Durée : 100 heures, soit 91 heures en collectif et 9 heures en accompagnement individuel. TC 14/1 - Faire connaître son entreprise : 14 heures Objectifs : choisir

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

04/05/2014. L étude de marché

04/05/2014. L étude de marché L étude de marché Définition l étude de marché est un travail de collecte et d analyse d informations ayant pour but d identifier les caractéristiques d un marché. (Environnement, offre, demande, ) Son

Plus en détail

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins Qu une entreprise cherche à s adapter à son environnement et/ou à exploiter au mieux ses capacités distinctives pour développer un avantage concurrentiel, son pilotage stratégique concerne ses orientations

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES VOSGES. ATELIER n 5 : «QUEL PLAN MARKETING POUR 2013-2017?» Epinal, le 21 novembre 2012

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES VOSGES. ATELIER n 5 : «QUEL PLAN MARKETING POUR 2013-2017?» Epinal, le 21 novembre 2012 SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES VOSGES ATELIER n 5 : «QUEL PLAN MARKETING POUR 2013-2017?» Epinal, le 21 novembre 2012 Une règle de base au bon déroulé de l atelier : Toutes les idées

Plus en détail

Les objectifs de Rennes Métropole

Les objectifs de Rennes Métropole 12 Décembre 2012 Les objectifs de Rennes Métropole Se doter d une fonction métropolitaine nouvelle pour : Renforcer son attractivité internationale - favoriser le développement économique culturel et social

Plus en détail

L analyse de la Chaîne de Valeur

L analyse de la Chaîne de Valeur L analyse de la Chaîne de Valeur Présentation de la chaîne de valeur En principe, une entreprise cherche à obtenir un avantage concurrentiel et se donne pour mission de créer de la valeur pour ses clients.

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef.

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef. production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef.info CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

6 RÉUSSIR SA COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE

6 RÉUSSIR SA COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE 6 MODULES DE FORMATION MARKETING COMMUNICATION EXPERTS COMPTABLES 1 DÉFINISSEZ L IDENTITÉ & LE POSITIONNEMENT DE VOTRE CABINET 4 INITIEZ UNE COMMUNICATION ON-LINE PERFORMANTE (SITE WEB, E- NEWSLETTER )

Plus en détail

INNOVATIONS & FOURNISSEURS

INNOVATIONS & FOURNISSEURS Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. INNOVATIONS & FOURNISSEURS «La prise en charge de l innovation fournisseur

Plus en détail

Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1

Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1 Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1 L appel à projets «Utopies réalistes» correspond à une aide financière et technique du Parc naturel régional

Plus en détail