Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport pour la commission permanente du conseil régional"

Transcription

1 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JANVIER <%moiscx%> 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SUBVENTIONS 2014 AUX STRUCTURES DE GOUVERNANCE DES POLES DE COMPETITIVITE ADVANCITY, CAP DIGITAL ET SYSTEMATIC PARIS REGION ET AUX PLANS FILIERES REGIONAUX ECO-ACTIVITE, OPTIQUE ET SYSTEMES COMPLEXES ET CONTENUS NUMERIQUES <%numcx%> CP

2

3 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 RAPPORT N <%numcx%> CP Chapitre budgétaire : 939 «action économique» Code fonctionnel 92 «recherche et innovation» Programme «soutien aux pôles de compétitivité» Action «gouvernance des pôles de compétitivité» Chapitre budgétaire : 939 «Action économique» Code fonctionnel : 94 «Industrie, artisanat, commerce et autres services» Programme : «Soutien aux filières prioritaires» Action : «Soutien aux entreprises des filières prioritaires» Chapitre budgétaire : 935 «Aménagement des territoires» Code fonctionnel : 56 «technologies de l information et de la communication» Programme : «Aide au développement numérique des territoires» Action : «Appui aux acteurs de la société de l information et contribution à la réflexion stratégique» Sommaire EXPOSE DES MOTIFS... 4 ANNEXES AU RAPPORT Extraits du rapport d activités 2013 du pôle ADVANCITY et avancement du plan filière écoactivités Extraits du rapport d activités 2013 du pôle CAP DIGITAL et avancement du plan filière contenus numériques Extraits du rapport d activités 2013 du pôle SYSTEMATIC PARIS REGION et avancement du plan filière Optique et Systèmes complexes Compte 2012 du pôle ADVANCITY Compte 2012 du pôle CAP DIGITAL Compte 2012 du pôle SYSTEMATIC PARIS REGION PROJET DE DELIBERATION ANNEXE 1 A LA DELIBERATION : ETAT RECAPITULATIF ANNEXE 2 A LA DELIBERATION : FICHES PROJETS GOUVERNANCE DES POLES Fiche Projet ADVANCITY et budget Fiche Projet CAP DIGITAL et budget Fiche Projet SYSTEMATIC PARIS REGION et budget ANNEXE 3 A LA DELIBERATION : FICHES PROJETS DES PLANS FILIERES ET AVENANT Fiche Projet - Filière éco-activités ADVANCITY Avenant pour 2014 du plan filière «eco-activités» ( convention relative à l adoption du plan filière éco activités du 17 novembre 2010) Fiches Projets - Futur en Seine 2014 et Filière contenus numériques 2014 CAP DIGITAL Fiches Projets - Filière Optique et systèmes complexes SYSTEMATIC PARIS REGION et Opticsvalley

4 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 4 RAPPORT N <%numcx%> CP EXPOSE DES MOTIFS Le présent rapport a pour objet d attribuer des subventions aux structures de gouvernance des pôles de compétitivité et de proposer l affectation d un montant de d autorisations d engagement prélevées sur le chapitres 939 «action économique» code fonctionnel 92 «recherche et innovation» du budget Ce soutien est mis en œuvre dans le cadre du dispositif de soutien régional aux structures d interface et d appui à l innovation, CR n du 18 novembre 2010 : «politique régionale en faveur de l innovation : les structures d accompagnement». Ce rapport vous propose de participer à la réalisation de 3 opérations. Les subventions régionales se répartissent comme suit en faveur des gouvernances des pôles suivants : pour le Pôle ADVANCITY PARIS REGION pour le Pôle CAP DIGITAL PARIS REGION pour le Pôle SYSTEMATIC PARIS REGION Les bilans d activité des actions financées en 2013 et correspondant aux lignes directrices fixées dans les contrats de performance respectifs de pôles établis en 2013 sont présentées en annexe au rapport. A la suite d une évaluation nationale effectuée lors du 1er semestre 2012, l Etat et les collectivités, ont affirmé leur volonté de continuer leur soutien aux pôles. Afin d avoir une vision stratégique sur les trois, six, et dix prochaines années, il a été demandé à tous les pôles de compétitivité de rédiger un nouveau contrat de performance (NCP) Ces Nouveaux Contrats de Performance ont été signés au mois de décembre 2013, par l Etat, La Région et les collectivités territoriales impliquées. Le présent rapport s attache à la mise en œuvre de programmes pluriannuels de développement des filières prioritaires de l Ile-de-France, ou «plans filières régionaux», dans le cadre du Contrat de Projets Etat-Région (CPER) , et sur le fondement du règlement d intervention régional adopté par délibération n CR «Emploi et filières» du 27 septembre Le montant global des affectations de ce rapport est de affectés aux plans filières Ecoactivités, Optique et Systèmes Complexes, et Numérique. Ce rapport propose ainsi d affecter pour assurer en 2014 le renouvellement de l appui régional aux plans filières suivants : Eco-activité, porté par le pôle Advancity, pour un montant de ; Optique et systèmes complexes, porté par le pôle de compétitivité Systematic Paris Région, pour un montant de ; Contenus numériques, porté par le pôle Cap Digital, pour un montant de , ainsi que le festival international du numérique «Futur en Seine» pour un montant de Je vous prie de bien vouloir en délibérer. Le président du conseil régional d Ile-de-France JEAN-PAUL HUCHON

5 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 5 RAPPORT N <%numcx%> CP ANNEXES AU RAPPORT

6 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 6 RAPPORT N <%numcx%> CP Extraits du rapport d activités 2013 du pôle ADVANCITY et avancement du plan filière éco-activités Le plan Advancity 2013 s inscrit dans une phase transitoire, entre la fin du Contrat de performance et la perspective du prochain contrat de performance qui explicitera ses objectifs de développement de l écosystème, et précisera les acteurs impliqués, les moyens disponibles, les calendriers de réalisation et les indicateurs de suivi associés. Ce plan d action est organisé autour de 6 missions : MISSION 1 GOUVERNANCE ET GESTION visant à organiser et assurer la gouvernance du Pôle, développer sa visibilité, assurer sa gestion administrative et financière ; MISSION 2 ACTION STRATEGIQUE destinée à nourrir la vision par l intelligence prospective, animer la réflexion stratégique, mettre en œuvre le plan d actions stratégiques et les études préalables éventuelles correspondantes, manager les connaissances ; MISSION 3 PROJETS visant à initier, sélectionner, labelliser et suivre les projets Innovation, Métiers, Outils et Recherche-Action territoriale ; MISSION 4 DIALOGUE FINANCEURS afin d assurer le dialogue avec les organismes de financement des projets et des PME du pôle ; MISSION 5 DYNAMIQUE DU POLE, destinée à étendre le réseau, mettre en relation les acteurs, favoriser les coopérations inter-pôles, accompagner les acteurs du Pôle, notamment les PME à l international, et soutenir la croissance des PME ; MISSION 6 ACTIONS PARTICULIERES incorporant en particulier l animation du Plan Filière Régional des Eco-Activités, celle du Groupement d Intérêt Scientifique Modélisation Urbaine, etc., faisant l objet de conventions spécifiques hors Contrat de Performance ; cette mission ne figure pas dans les hypothèses budgétaires présentées. Les objectifs permanents, axes de renforcement et moyens dédiés relatifs aux 5 missions «cœur de métier» d Advancity, sont développés ci-après. Fiche Action 1 : GOUVERNANCE, GESTION et COMMUNICATION Objectifs Il s agit d assurer le fonctionnement des instances statutaires du pôle, la gestion du pôle, la mise en œuvre de l'ensemble des actions de communication interne et externe, la qualité et sécurité dans le fonctionnement et l'ensemble des processus de travail de l'association et du pôle. Enjeux / axes de renforcement 1) Renforcer les moyens opérationnels du Pôle et son pilotage à travers l évolution des financements du pôle conformément aux orientations du prochain Contrat de Performance. 2) Renforcer l équipe opérationnelle pour mieux répondre aux nombreuses sollicitations des adhérents et partenaires 3) Renforcer la gestion financière pour être plus réactifs aux demandes des financeurs

7 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 7 RAPPORT N <%numcx%> CP ) Consolider la mise en visibilité du Pôle comme acteur national naturel de la ville durable et des éco-technologies urbaines et le faire reconnaître à l international, en priorité à l échelon européen. Actions réalisées L année 2013 a été marquée par une réorganisation générale à la fois de ses équipes et de son fonctionnement. De nombreux recrutements ont été réalisés qui permettent de positionner le pôle Advancity dans un système de maturité adapté, en adéquation avec le futur contrat de performance et la feuille de route stratégique, et en vue de préparer l intégration du Plan filière des éco-activités en Ile-de-France au pôle : un directeur des opérations a été recruté pour diriger l équipe projet nouvellement constituée à la suite du regroupement des comités stratégiques en 4 groupes de travail : CoS Ecotechnologies, CoS Ecomobilité, Cos Ecoconstruction, CoS Ecoville une chargée de mission Ecomobilité a été recrutée afin d optimiser le fonctionnement de l équipe opérationnelle et de consolider l usine à projets suite au départ à la retraite du Directeur Général Ghislain du Jeu au 1 er octobre 2013, il a été constitué, à partir du Conseil d Administration du pôle, un comité de sélection. Il a eu pour fonction de définir le profil de poste du futur Directeur Général et de procéder aux entretiens d évaluation des différents candidats. Le processus de recrutement a duré 6 mois à la suite desquels un accord a été trouvé. La nouvelle directrice générale prendra ses fonctions au lundi 6 janvier a été également recrutée une secrétaire administrative dont le temps de travail est partagé entre le pôle (50%) et du Plan filière des éco-activités en Ile-de-France (50%) a été recrutée une comptable en CDD (octobre janvier 2014) afin d optimiser la préparation de la clôture de l exercice comptable 2013 une directrice du Plan filière des éco-activités en Ile-de-France a été recrutée au 3 juin 2013 en vue de préparer l intégration de la Filière au pôle Des stagiaires ont été recrutés tout au long de l année en appui à la fois de l équipe communication et de l équipe gestion de projets (nettoyage des bases de données, mise en place de la base CRM) Une chargée de mission Communication et international a été recrutée en CDD et à temps partiel au dernier trimestre 2013 en renfort de l équipe communication Un comité de pilotage du contrat de performance et de la feuille de route stratégique 2013/2018 a été créé, formé de membres de la gouvernance Advancity, de représentants de l Etat et des financeurs. Il s est réuni 5 fois au cours de l année 2013, ce qui a permis à chaque fois de discuter et d échanger autour du positionnement stratégique du pôle. L élaboration du contrat de performance a été également à l ordre du jour de l ensemble des réunions de gouvernance : 9 réunions de Bureau, 3 Conseil d Administration, une Assemblée Générale ordinaire. Conformément aux demandes de l Etat, une version v0 a été envoyée le 7 mai aux différents financeurs du pôle. Le Contrat de performance é été signé en Préfecture de région le jeudi 12 décembre De nouveaux processus de travail ont été définis pour améliorer le fonctionnement du Conseil Scientifique et accroitre ses contributions et validés en Bureau du 19 juin Le Bureau a retenu les propositions d Henri van Damme et de Michel Ray pour rendre le Conseil scientifique plus actif dans l orientation et la recherche de projets. En particulier, il a été décidé les actions suivantes : - prendre des experts plus généralistes et de les consulter le plus en amont possible des projets, et leur permettre de coacher le projet

8 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 8 RAPPORT N <%numcx%> CP élaborer un document format A4 destiné à mobiliser les chercheurs, et les inciter à mieux prendre en compte la maturation d un projet, la phase d incubation par le pôle, et l entré dans les projets des PME ou des grands groupes - informer les académiques sur le contenu de la feuille de route - nouer des alliances avec l ANR pour sa programmation, avec l Ifsstar et le CSTB, - examiner l opportunité d un séminaire scientifique annuel, en fin d année, en attirant des personnalités ou experts de la ville (par exemple, Rémi Dorval pour la Fabrique de la Cité, Eric Lesueur en tant que directeur Ville chez Veolia, ) Est initié un réseau entre Conseil scientifique, experts et CoS (chaque CoS devra avoir un correspondant au sein du Conseil scientifique, la dynamique des CoS doit permettre d alimenter le CS en experts, ), à la fois sur le besoin de définir des titulaires et des suppléants pour le Conseil scientifique, sur l élargissement des experts aux non académiques, sur les réflexions attendues du Conseil scientifique sur les formations. De nouveaux outils ont été mis en place afin d optimiser la gestion administrative et financière du pôle et de rendre plus performant le suivi de la relation du pôle avec ses adhérents : notamment SAGE 500 et une base CRM. L'instance de production SUGAR CRM "pôle de compétitivité" a été déployée et livrée au 1 er septembre. Les données de travail et de prospective ont progressivement été importées, en même temps que le pôle a travaillé à harmonisation et à nettoyer les bases de données. Des sessions de formation ont été organisées à destination de l équipe opérationnelle De nouvelles procédures ont permis également de renforcer la structuration de notre organisation interne et d améliorer l efficacité du back office : mise en place d un classeur des procédures (mise à jour de procédures, visa de la direction générale) ; consolidation des procédures : Adhésion, Désadhésion, Suivi achat/fournisseur ; création et validation des procédures «Bon de commande», «Note de frais», «Demande de voyage» ; amélioration du suivi adhérents par les chargés de mission (80 % cotisation réglées en septembre) Un catalogue «Produits et services achevés» a été réalisé (78 p.), disponible à la fois en version papier et en version numérique téléchargeable sur le nouveau site internet. Ce catalogue, à destination notamment des collectivités, des grands aménageurs et des grandes entreprises, permet de présenter les Produits et services innovants issus de l usine à projets Advancity et destinés à accompagner les villes dans leurs démarches concernant leur «décarbonation» et leur adéquation aux besoins fondamentaux (caractérisation du «Mieux vivre en ville» selon sa compétitivité, sa créativité, sa convivialité, son consensus). Chaque fiches est structurée de manière à donner une vue d ensemble sur les acteurs ayant contribués à chaque solution (liste des partenaires industriels, académiques et territoriaux, contact référent pour chaque consortium, coordonnées du correspondant au sein de l équipe permanente du pôle). Chaque fiche présente également les bénéfices économiques, environnementaux et sociétaux de chaque projet financé. 58 produits répertoriés : - CoS Ecotechnologies (12 produits achevés) : AIRCITY, simulation 3D qualité de l air en ville ; APR2, mieux trier les déchets plastiques ; BIOPTIME, valorisation des déchets par la méthanisation ; COFISIS, optimisation de la fabrication des SRx ; COVADIS, qualité de l air intérieur détection des COV ; INOGEV, gestion durable de l eau en ville ; LATEXT, réduction du coûts des panneaux photovoltaïques ; MICAD EAU, télésurveillance de la qualité de l eau ; MONTRE VERTE, bruit et pollution : mesure participative ; OP2H, prédire

9 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 9 RAPPORT N <%numcx%> CP l exposition aux champs électromagnétiques ; REC-EM, récupération d énergie électromagnétique ; SMART-WATER, surveillance continue des réseaux d eau) - CoS Ecoconstruction (23 produits achevés) : ATESTOC, stockage innovant de la chaleur en ville ; BATIRECO, rénovation et construction durables ; CALLISTO-SARI, simulation architecturale immersive ; COFAHE, façade à haute performance énergétique ; COMMUNIC, maquette numérique multi-usage ; DANAC, digestion anaéroble avancée ; ECOBA, détection des fuites, ouvrages en béton armé ; EVA DDVIE, évaluation durée de vis des composants ; FURET, furtivité urbaine, réseaux et travaux ; GERMA, gestion des risques pour projets de génie civil ; INDIGAU, gestion patrimoniale des réseaux d assainissement ; JETPHI, contrôle temps réel des colonnes de jet-grounting ; MEMOIRE, modélisation pour conception intelligente ; MIGRER, maison intelligente et gestion des EnR ; MIRADOR, modélisation risques liés aux ouvrages robustes ; OPTISOL, logiciel d estimation des consommations d énergie ; PMCCMP, étude de la cristallisation confinée en milieux poreux ; QUAD-BBC, qualité de l air et ventilation dans les BBC ; REYCROUTE, recyclage innovant des fraisats ; RUFEX, renforcement plateformes ferroviaires sollmixing ; TRACI, tranchées ouvertes industrielles ; TVGEP, toitures végétalisées pour gestion des eaux pluviales ; VULCAIN, impacts et explosions, vulnérabilités des ouvrages - CoS Ecomobilité (14 produits achevés) : DANAM, navigation des malvoyants dans le métro ; DIAGHIST, diagnostic et suivi des voies ferrées ; FLUIDE, fleuve urbain intermodal durable ; GARON*OC, gestion du trafic et chaînes logistiques ; HORUS, horaires optimisés dans les réseaux de transport ; MER, améliorer la durée de vie des rails ; NAVITRANSPORTS, navigation multimodale sur mobile ; PFT+, plateforme de promotion des transports doux ; POSAMU, optimisation délais et trajets ; PUMAS, information trafic urbain ; SAS-VH, conception universelle des accès aux trains ; STREETLAB, accessibilité et autonomie des malvoyants ; VHE CINEMATICS, bus électrique autonome à la journée ; WIKIWALK, guidage vocal, urbain & collaboratif - CoS ECOVILLE (9 produits achevés) : ASPECT-2050, approche systémique des PCET ; BIMBY, build in my backyard ; IMPETUS, intégration urbanisme / bâti et transport / mobilité ; MY TINKUY CITY, réseau d initiatives citoyennes ; OPALE, définition des zones calmes pour PPBE ; RESILIS, aides à la gouvernance résilience urbaine ; SUSTAINS, aide à la pré-programmation urbaine ; TERRA DYNAMICA, représentation 3 D de la vie dans la ville ; WITE 2.0, mon bureau accessible de partout Le pôle s est investi dans des événements structurants : partenaire de l événement Green City (17-18 octobre 2013 : participation au montage des 3 plénières, 2 tables rondes et 4 Ateliers) ; organisateur du stand des Eco-activité en Ile-de-France en liaison avec le Plan filière (Pollutec 2013) Le site Web du pôle Advancity a été entièrement rénové et restructuré. La mise en ligne du site opérationnel a été faite le 25 septembre La traduction en anglais est réalisée au fur et à mesure. BILAN FILIERE ECO ACTIVITES :

10 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 10 RAPPORT N <%numcx%> CP AXE 1- PROMOTION DE LA FILIERE REGIONALE DES ECO-ACTIVITES Action Contenu Objectifs Construction d un annuaire en ligne Panorama des éco-activités Management du portefeuille Participation à Pollutec Lyon 1. Connaître et valoriser l activité des entreprises de la filière 2. Label Entreprise Innovante des Pôles AXE 2 : FINANCEMENT Entreprises ciblées : Annuaire : 650 entrées Portefeuille PME à fort potentiel : 50 Panorama des éco-activités : synthèse annuelle Entreprises exposantes à Pollutec Lyon : 12/14 PME Action Contenu Objectifs Organisation du processus de labellisation Accompagnement individuel des PME candidates à la levée de fond 3. Outils d accompagnement au financement Ateliers et rencontres sur les dispositifs et Appui individuel pour l évaluation de la faisabilité financière du projet et la construction du business plan AXE 3 : INTERNATIONAL Deux campagnes de labellisation 700 PME sensibilisées 50 entreprises candidates 20 PME accompagnées 700 PME sensibilisées 3 ateliers Financement réunissant 50 participants 10 PME bénéficiaires d un diagnostic 6 PME accompagnées sur le business plan Action Contenu Objectifs 4. Diagnostic international Valider le projet d internationalisation de l entreprise par un balayage 360 de son projet 700 PME sensibilisées 8 PME accompagnées sur un Diagnostic International 6 PME concrétisant le projet suite au diagnostic 5. Outils d appui opérationnel l internationalisation Ateliers et rencontres sur les opportunités de marchés et les pays cibles pour exporter le Mieux vivre en Ville Organisation de missions de prospections et d affaires Exposition mode collectif à des salons internationaux 6. Intelligence économique Information opérationnelle et aide à la décision en appui à la conduite des projets de développement des PME sur leurs marchés AXE 4: INNOVATION 700 PME sensibilisées 3 ateliers Financement réunissant 45 participants 18 PME sur les missions à l international parmi Chine, Brésil, EU, Allemagne, Maroc 18 PME sur les salons à l international dont Pollutec Maroc et autres parmi Weftec,US, Europa China, 700 PME sensibilisées 20 PME bénéficiaires d une mission d intelligence économique 7. Pré diagnostic et marketing de l innovation 8. Instrumentation et écoactivités Appui personnalisé sur la validation du projet d innovation et la construction du plan marketing Etude du potentiel des PME franciliennes de l instrumentation et de la micro-mesure sur les marchés en croissance dédiés au contrôle environnemental en relation avec les enjeux liés aux réglementations sur l air, de l eau et des déchets 700 PME sensibilisées 10 PME bénéficiaires d un pré diagnostic 6 PME accompagnées sur leur plan marketing 250 PME sensibilisées 1 étude : potentiel des PME de l instrumentation Cartographie de l offre de technologies en regard des secteurs de l eau, des déchets et de l air

11 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 11 RAPPORT N <%numcx%> CP AXE 5: MANAGEMENT DE LA PERFORMANCE 9. Mentorat, partenariats et réseaux 10.Coaching PME/PME en écoconception 11. Accès des PME aux marchés de la Ville durable Mentorat : Maximiser le potentiel des PME en croissance en les faisant bénéficier d un accompagnement personnalisé par un chef d entreprise du pôle Partenariats et Réseaux : faciliter les relations entre PME et donneurs d ordre, en s appuyant notamment sur Pacte PME Sensibiliser les PME à la démarche de management environnemental et en particulier à l éco-conception et les accompagner à la mise en place d un programme adapté en s appuyant sur le partage d expériences entre PME Sensibiliser les PME aux nouveaux marchés de la Ville durable et faciliter la mise en correspondance de l offre des entreprises avec la demande des territoires, en relation avec l accès des PME à la commande publique 1 session de Mentorat 100 PME ciblées 8entreprises mentorées Partenariat et réseaux : 8entreprises mises en relation individuellement : 2 actions collectives 14entreprises mises en relation 500 PME sensibilisées 4 ateliers de coaching,40 PME participantes 20 entreprises accompagnées 8 entreprises engagées dans l écoconception à la suite du programme 700 PME sensibilisées 2 ateliers d information et d échanges réunissant 40 participants 1 séminaire de restitution réunissant 50 participants 2. Extraits du rapport d activités 2013 du pôle CAP DIGITAL et avancement du plan filière contenus numériques Action de gouvernance et du secrétariat Gestion de la gouvernance Assemblée Générale de Cap Digital : 19 avril au Forum des Images, Paris Conseils d Administration de Cap Digital : 14 janvier (CA exceptionnel d élection du nouveau président), 16 janvier, 06 mars, 03 avril, 29 mai et 10 juillet, chez Cap Digital à Paris et un CA de labellisation des projets FUI le 24 avril. Bureaux exécutifs : 09 janvier, 06 février (avec la labellisation des projets ANR), 06 mars, 24 avril (avec la labellisation des projets FUI), 15 mai, 05 juin et 03 juillet. 2.1 Organiser et animation de la Communauté Cap Digital - Refonte du processus d adhésion Le processus d adhésion est en évolution constante et nécessitera encore des améliorations tout au long de l année. Les données sur les futurs membres sont maintenant intégrées dans le CRM dès le remplissage du formulaire d adhésion en ligne. L introduction des status «en attente de petit-déjeuner», et «en attente de CA», permet de mieux détecter les cas d adhérents «perdus» dans le pipe d adhésion. - Connaissance et qualification des membres

12 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 12 RAPPORT N <%numcx%> CP Une formule pilote a été testée, sous la forme de «revues d adhérents», avec deux objectifs : -Mieux connaitre les membres et mieux partager cette connaissance dans l équipe du pôle. -Repérer les PME à fort potentiel, à qui l on peut proposer un contrat d accompagnement personnalisé et spécifique. Ces PME devraient également alimenter le «Panel» d entreprises sur lequel nous devrons nous appuyer pour mesurer la performance économique des membres du pôle (cf engagements du Contrat de performance). Deux revues d adhérents ont été organisées : le 29/03 et le 30/05. A l issue de ces deux réunions pilotes, l évaluation du coût interne de cette opération/versus bénéfices à en attendre, a fait apparaitre le besoin de reconsidérer ce format. - Recrutement proactif Le pôle a besoin de mieux gérer et maîtriser ses flux entrants, et de travailler sur l adhésion des ETI et des Grandes entreprises. L équipe Partenariats a engagé de façon proactive des contacts avec les grands comptes. 6 nouvelles adhésions grands comptes ont été effectuées : SQLI, L Oréal, Suez environnement, Sanofi, Ubisoft et Voyages-sncf.com - Refonte de l annuaire public des adhérents sur le site web, mise en place d un espace membres - Gestion de la relation Grand Compte avec les PME et les laboratoires 2.2 Animer le débat stratégique et prospectif - Finalisation du plan stratégique Cap 2018, et du contrat de performance du pôle - Accompagner les demandes spécifiques des communautés Les communautés ont été sollicitées et ont pu s exprimer spontanément avec la participation aux stratcamps, même si tous les membres n ont pas été actifs. Une évolution progressive s opère entre les «anciennes» communautés, et une segmentation par Marchés issue du plan stratégique, et soutenue par de nécessaires développements dans le CRM pour indexer et qualifier les membres. - Structurer une offre de groupes de travail au sein d un Think tank Cap Digital -Transmédia : Suite au désistement d Orange, une seule séance Transmedia a pu être réalisée le 18 mars devant 90 participants, grâceau financement de France Télévisions. Consacré aux applications second écran, cet évènement a été l occasion de faire intervenir de grands groupes audiovisuels (France Télévisions, TF1), des institutionnels (CNC), des startups adhérentes de Cap Digital (Spideo, Gamific TV, Aerys, Camera Lucida), et des organisateurs d appels à projet dédiés au transmédia (Pôle Média Grand Paris, Cross Video Days). -Le Think tank Big Data a été entièrement programmé, mais n a pas pu démarrer au début de l année faute d engagement de Havas. Le Think tank esanté a fait l objet d une seule séance avec

13 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 13 RAPPORT N <%numcx%> CP le soutien gracieux du Club jade, et va être relancé en septembre. Deux séances du Think Tank Internet des objets ont été co-organisées avec Systematic. -Suite à l audition de Cap Digital à la Mission Lescure, une restitution a été organisée auprès des membres en janvier Les Assises de l Education et de la Formation numérique (co-organisées avec l Afinef) ont eu lieu le 3 avril au Forum des images, après une série de groupes de travail préparatoires tout au long du mois de février à Cap Digital. -«Apprendre au 21è siècle: enjeux et perspectives des MOOCs» : un workshop sur ce sujet d actualité a été organisé avec le soutien du CNAM le 23 mai. -FenS : Les équipes du pôle ont joué un rôle actif dans la programmation d ateliers et manifestations partenaires à l occasion de Futur En Seine dans l objectif de valoriser les membres mais aussi de faire une passerelle avec les professionnels non technologiques. Pour le secteur de l édition, Cap Digital et le MOTIF (observatoire du livre et de l écrit en Ile-de-France) ont monté le 19 juin une rencontre «La chaîne du livre à l'ère numérique» ou 30 adhérents membres du MOTIF et du pôle ont pu échanger sur les pratiques de lecture et d achat de livres numériques et les perspectives offertes par le projet MO3T, nouvelle norme pour la distribution de numérique de l écrit. La Live-conférence : La Musique demain organisée par Paris Mix et l Irma, en partenariat avec Cap Digital a abordé les sujets de l emploi dans la musique notamment pour les entreprises innovantes le 14 juin. -Cap Digital a également joué un rôle actif dans l Atelier de réflexion prospective (ARP) «Nouveaux défis pour le patrimoine culturel» financé par l Agence nationale de la recherche (ANR). Porté par un consortium de 60 professionnels et universitaires et pilotés par l EIREST (Equipe interdisciplinaire de recherches sur le tourisme) de l Université de Paris 1, cet ARP doit se dérouler de janvier 2013 à février 2014, et se structure en 6 groupes, dont le 6 è, consacré aux problématiques numériques, est piloté par Cap Digital en partenariat avec le CNAM et l IRI (Centre Pompidou). Cap Digital a ainsi organisé 5 conférences dans ses locaux au cours du semestre. 3 d entre elles ont été consacrées à un état de l art du numérique dans le domaine du patrimoine («Métadonnées et indexation» le 15 février, «Ecriture et édition de contenus» le 27 février et «Médiation et représentation» le 27 mars). Les 2 séances suivantes ont été consacrées à imaginer les services (22 mai) et les métiers (29 mai) de demain liés au patrimoine. Ces séances ont rassemblé près d une trentaine de participants à chaque date, et ont permis de valoriser par leurs interventions des entreprises (Art Graphique et Patrimoine, Qwant, Smart Flows, Eureva, Xilopix), grands comptes (Dassault Systèmes, Orange) et organismes (BNF, INA, FICAM, IRI, CNAM) adhérents de Cap Digital, ou proches de son écosystème (Club Innovation et Culture, Museomix). Un rapport d étape faisant suite aux 3 premières séances a été rédigé et mis en ligne sur le site publications de Cap Digital. -Dans le cadre d Initiative Services Mobiles (ISM), Cap Digital a également été partenaire d une conférence organisée à l INRIA le 24 avril dernier sur le thème des intergiciels mobiles, qui a notamment fait intervenir des chercheurs de l INRIA et de l Institut Telecom. -Cap Digital accueillait le 12 février, une réunion publique d information autour de la consultation gouvernementale autour du projet PARIS CAPITALE NUMERIQUE. Le pôle a ainsi mobilisé ses membres afin de répondre à la consultation et organisé le 21 février, une session de brainstorming sous un format de barcamp. Trois angles d approches furent évalués : Quels aménagements attendez-vous pour les futurs quartiers numériques? Quels sont les attentes et les besoins des

14 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 14 RAPPORT N <%numcx%> CP entreprises numériques dans un équipement immobilier innovant dédié aux secteurs de la création et de la diffusion de services ou de contenus? Quels sont les objectifs et les outils efficaces pour développer l attractivité internationale de Paris Capitale Numérique? Comment être attractif collectivement? Le 28 mars se sont tenues les premiers Assises Nationales de l Image organisées par le Conseil Général du Val de Marne, Euromédia France et l Agence de développement du Val-de-Marne. Cap Digital a été partie prenante de la création du programme et a animé deux ateliers : «connaissances et data pour les smart cities» et «crowdfunding, nouveau modèle économiques». Ces ateliers ont eu un franc succès. 500 visiteurs ont participé à cette première édition des Assises de l Image. Le 4 juin, la rencontre «Comment faire levier sur l Open Data?» a permis aux membres du pôle d échanger avec ETALAB la mission le service du Premier Ministre chargé de l ouverture des données publiques et du développement de la plateforme française OPEN DATA. En fin de semestre, un travail de remise à plat du planning de réunions et d ateliers a été effectué, en clarifiant ce qui relève des réunions d animation interne pour les communautés-marchés, et ce qui relève des ateliers «Think Tank» (plus ouverts, avec un sponsor et des livrables plus structurés et valorisables). La mise en place de ce dernier type d action Think Tank est engagée, sur le marché du Tourisme (avec VSC et Hachette), sur la Santé (avec le projet de «Health Innovation Days»). - Présence aux principaux évènements sectoriels Un représentant de Cap Digital était présent au Forum Blanc, évènement international consacré au transmédia et organisé au Grand Bornand du 16 au 18 janvier dernier, à des fins de veille sectorielle. Cap Digital était également présent au MIP TV, plus grand marché mondial de vente et achats de programmes télévisés, organisé à Cannes du 8 au 11 avril. Il s agissait notamment de couvrir la partie innovation du marché (Mipcube Lab), de communiquer autour de la communauté image du pôle, de rencontrer les adhérents présents sur place (Orange, Gamific TV, etc.), d identifier les startups franciliennes potentiellement intéressantes pour le pôle (telles que Vimies, qui a adhéré depuis). Cap Digital est depuis en discussion avec Reed Midem, organisateur du Mipcube Lab, pour réfléchir à une mise en avant plus formalisée des entreprises de Cap Digital, pour lequel l exposition internationale constitue un enjeu important, lors de l édition MIDEM 2013 : Pour la troisième année consécutive, le Ministère de la Culture et de la Communication a accueilli sur son stand Cap Digital et ses membres. 13 adhérents ont ainsi profité de cette occasion pour recevoir leur rendez-vous sur le stand, parmi lesquels 3 start-ups furent sélectionnées comme finaliste du MIDEMLab, concours de start-up du MIDEM. Une dizaine de rendez-vous ont été programmés et 2 start-ups ont par la suite décidé de rejoindre le pôle. La soirée de networking des adhérents de Cap Digital a eu un réel écho avec cette année prés de 200 participants! - Insérer la réflexion stratégique dans les actions inter-filières et inter-pôles

15 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 15 RAPPORT N <%numcx%> CP Les «stratcamps» du plan stratégique du pôle ont été largement ouverts à tout l écosystème du pôle et autres filières/pôles TIC. Dans le domaine de la réflexion prospective, les Think Tank «Internet des Objets», et le programme «Health Innovation Days», sont construits avec les pôles et les organisations professionnelles concernées. Une réactivation de la collaboration Cap Digital / Systematic / Advancity sur les problématiques de Smart Cities est engagée, avec, pour ce qui concerne la stratégie et la prospective, le projet d ateliers Think Tank communs, et la contribution de Advancity aux réflexions sur l évolution et la dynamique des marchés dans ce secteur. Dans le domaine de l image, Cap Digital est membre du jury de la commission «Audiovisuel et transmédia» du Pôle Pictanovo (Nord Pas de Calais). Cap Digital est également membre du comité de pilotage de la plateforme de ressources partagées mise en place par le Club Galilée dans le domaine des formats audiovisuels, et dont l objet est d encourager l innovation en France sur ce marché jusqu ici peu préempté par nos acteurs nationaux. Des représentants du pôle sont en outre intervenus lors de 2 séances du Club Galilée consacrée à l innovation dans la filière audiovisuelle. Le pôle est également représenté dans le jury de Dataconnexions, concours sur la réutilisation des données publiques. La remise des prix du 3ème concours Dataconnexion a eu lieu le 24 juin et a récompensé 6 projets dont 2 portés par des membres de Cap Digital. Cap Digital entretien des liens avec les incubateurs de la Ville de Paris en participant au jury de sélection et au comité de pilotage du Labo de l Edition. Cap Digital a souhaité revenir au Forum Commitee de l Open World Forum afin de soutenir la filière de l Open Source au coté du pôle Systematic. Cette année encore Cap Digital se chargera de l organisation de la journée EXPERIMENT faisant echo à Futur En Seine. La journée se tiendra le 5 octobre au Beffroi de Montrouge. - Convention INPI Dans le cadre de la convention entre Cap Digital et l INPI, les membres du pôle peuvent désormais bénéficier gratuitement de l expertise de l INPI via deux dispositifs : - Les permanences PI : organisées dans les locaux du pôle durant une matinée, les permanences permettent aux membres de disposer d un entretien individuel de 40 minutes avec notre experte de l INPI pour répondre à des questions rapides et propres à leur entreprise relatives aux brevets, marques etc. Nous avons organisé sur la période, 2 permanences Propriété intellectuelle: le 18/04 (5 entreprises) et le 06/06 (4 entreprises programmées, 1 désistement le jour même). - Les ateliers PI : ces ateliers d une matinée en petit comité, permettent d aborder une thématique liée à la PI dans un format à la fois théorique et pratique. Le premier atelier était une présentation générale des différents outils de PI comme outils de croissance. Il s est tenu le 3/03à l occasion de l évènement croissance PME avec une trentaine de personnes. Le deuxième atelier organisé le 20/06 portait sur la marque et a rassemblé 8 personnes.

16 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 16 RAPPORT N <%numcx%> CP Produire des contenus de veille - Produire dix lettres de veille par an 6 lettres de veille prospective ont été publiées au cours du semestre sur les thèmes suivants : impression 3D (janvier), e-education (février), crowdfunding et économie collaborative (mars), e- commerce (avril), e-santé (mai) et e-tourisme (juin). Ce rythme soutenu de publication a permis de perfectionner la méthode de production interne (cadrage éditorial, agrégation de données, rédaction, en collaboration avec la cellule de veille à San Francisco de la BNP Paribas)et de distribution numérique des contenus. A fin mai 2013, soit un peu plus d 1 an après la publication de la première lettre de veille prospective en avril 2012, voici les principaux éléments de bilan : 13 lettres de veilles publiées, 500 téléchargements, dont 14 abonnements et30 achats de lettres individuelles (les membres du BE, du CA, des groupes d experts ainsi que des grandes entreprises du pôle reçoivent la lettre à titre gracieux). Si ces chiffres sont encourageants, ils restent encore insuffisants au regard de l effort de rédaction fourni, et appellent à se concentrer davantage sur la problématique de la distribution numérique et de la communication autour des publications. Après la mise en place d une plateforme de distribution en ligne (capdigital.com/publications) permettant de payer et de télécharger immédiatement les documents de son choix, première avancée importante, le constat a été fait d une trop forte concentration des moyens sur la production (95%) au dépend de leur distribution (5%). Cette proportion devrait être ramenée à 60/40 au prochain semestre, notamment grâce à l arrivée d un stagiaire chargé du recrutement d abonnés. 1 an après le lancement des Lettres de veille prospective, Cap Digital est donc doté d une cellule de rédaction opérationnelle s appuyant sur une plateforme de diffusion numérique et sur des process de rédaction éprouvés. Cette cellule permettra de mieux valoriser les actifs du pôle (membres, projets R&D, évènements), comme l y encouragent les orientations de la phase 3 des pôles de compétitivité. Alors que la quasi-totalité des 8 marchés mentionnés dans le plan stratégique du pôle sont désormais couverts par les lettres, la cellule de rédaction pourra constituer un socle pertinent pour la mise en place de l Observatoire des marchés mentionné dans le plan stratégique. 3.1 Information, aide au montage de projet - Information L équipe projet a rencontré cinq à dix projets par semaine et les a orienté vers les bons guichets de financement public, allant des aides AIMA instruites par le CFI et Oséo à des projets collaboratifs importants, jusqu au guichet PSPC. Pour les appels à projet thématiques (PIA, Prototypes, In vivo & In visu), le Pole organise des réunions d information et d émergence de projet soit seul, soit avec des partenaires. Les 9 premiers mois de 2013 ont notamment permis d organiser les réunions suivantes Date AAP Partenaires Participants 21/01/2013 FUI / TIC&Santé CRIF, Systematic, 170 Pleinière Medicen 06/09/2013 FUI / TIC&Santé HEGP, Systematic, 190

17 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 17 RAPPORT N <%numcx%> CP Date AAP Partenaires Participants Pleinière X Medicen 24/5/2013 Prototypes Agoravov 80 Technologiques 02/07/2013 PIA E-educ 3 CNAM /07/2013 PIA BGLE 4 Objets UPMC, Systematic 150 Connectés (autres pôles franciliens invités) - aide au montage Les projets détectés qui rentrent dans le périmètre d action du Pôle vont ensuite être suivi en fonction du processus d accompagnement et de labellisation défini pour chaque appel. Les projets ayant besoin de soutien complémentaire (recherche de partenaires, recherche d un monteur de projet, vérification de l adéquation à l appel, etc) sont reçus en rendez-vous individuel. 3.2 Labellisation Les 9 premiers mois de 2013 se caractérisent par une activité projets importante impulsée principalement par la troisième vague des appels du Programme d Investissement d Avenir (PIA), comme cela avait été le cas en 2011 avec la première vague d appels et 2012 et la 2 ème vague. Depuis la loi de finance rectificative de 2011 définissant le PIA, Cap Digital avait préparé ses adhérents au lancement de nombreux appels à projets. Les appels à projets R&D du PIA sont : - PSPC (Projets Structurants des Pôles de compétitivité) - Les appels du volet Économie Numérique du PIA et en particulier : cœur de filière (BGLE, CLOUD, HPC/Simulation) et e-education. L année 2012 s était finie sans qu aucune décision de financement ne soit prise par le CGI sur e-education 2, e-sante 2 et CLOUD3/Big Data par contre va valoriser les financements des de ces appels, permettant aux membres du pôle d obtenir des financements publics importants. Appel à Projet Total ANR Cap Digital / FeS / THD / AMI IdF CNC FEDER FUI / PF DGCIS/DUI Thématiques PIA Oséo (y compris CNC RIAM) Total Le tableau ci-dessus présente les projets déposés par année (pour 2013, les compteurs sont arrêtés au 1/10/2013). Les paragraphes ci-dessous commentent ces chiffres. - ANR : le faible nombre de projets (75 vs 135 en 2011) est du aux changements importants introduits par l ANR (passage du label de critère de financement à critère de sélection, passage de labellisation ex-post à labellisation ex-ante) et au Pôle (arrêt de labellisation des projet sans partenariat public privé). Ces changements n ont pas été suffisamment communiqués pour être bien appropriés par les projets et de nombreuses demandes de labellisation sont arrivées à des moments où la labellisation n était plus matérialemment possible (organisation d un processus

18 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 18 RAPPORT N <%numcx%> CP de labellisation). A fin aout, 13 projets ont des décisions de financement, la plupart étant les projets CONTINT Les projets ont été expertisés en plusieurs Expert Camp. Le nombre important d appels à projets avec des dates de labellisations éloignées implique tous les ans la gestion de plusieurs expert Camp. Cette situation changera en 2014 avec la mise en application du nouveau processus. - Cap Digital / FeS / THD : La cinquième édition de l appel à projet Prototypes Technologiques s est déroulée du 30 avril au 26 juin. Le jury international s est déroulé le 8 juillet dans les locaux de la région. 18 projets ont été retenus sur les 62 déposés dont 50 éligibles. Cette présélection est en attente d une validation de la Commission Permanente des élus régionaux pour déclencher le financement des projets. Cette commission se réunira le 17 octobre Feder : il n y a pas d AAP Feder en FUI : le nombre de projets soumis reste élevé. 9 projets ont été sélectionnés au FUI 16 sur 18 projets labellisés Cap Digital attend le courrier de la DGCIS avec les financements engagés. Pour FUI nous avons suivi le processus du règlement intérieur avec une audition (en face des communautés et des commissions), l expertise (en expert camp) des dossiers préliminaires, puis l expertise finale pour labellisation. - PIA : les résultats des appels à projets de la 2 ème vague sont aujourd hui tous connus. Cap Digital a obtenu de très bons résultats aux appels Num 2, e-educ 2, e-sante 2 et Cloud 3/Big Data. Aucun nouveau PSPC n est déposé. - Oséo : le Pôle continue à recevoir des projets Oséo CNC. Aucun projet ISI n a à ce jour été détecté ou déposé. Les événements de labellisation les plus importants dont listés dans le tableau ci-dessous : Date AAP Projets 4/2/2013 Expert Camp ANR Blanc / JC-JC / CONTINT 35 15/2/2013 Auditions FUI /3/2013 Expert Camp ANR CONTINT 41 19/3/2013 Expert Camp FUI /4/2013 Réunions CT + BE + CA FUI /9/2013 Auditions FUI /10/2013 Expert Camp FUI Financements obtenus en 2013 Au 1/10/2013, 63 projets ont obtenu des financements en Le détail par appel en fonction du semestre de dépôt est dans le tableau suivant : Total Appel à projets général AMI - Expérimentation 8 8 ANR FenS FUI FUI FUI

19 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 19 RAPPORT N <%numcx%> CP FUI Oséo - CNC 3 3 PIA PIA Total général Ce nombre de projets financés se compare déjà très favorablement avec les financements des années précédentes : Nombre Étiquettes de lignes Proposition Total général 541 de Seule 2009 et 2012 avaient permis le financement d un nombre de projets supérieur, ce résultat étant lié aux appels du volet numérique du plan de relance et le premier appel Proxima Mobile pour 2009 et aux deux premières vagues du PIA en projets sont encore évalués par les différents financeurs et peuvent améliorer les résultats du Pole en 2013 : Appel à projet Projets AMI - Expérimentation 3 ANR DGCIS - Eurêka 3 Oséo - CNC 3 PIA Total général 35 En ce qui concerne les montants de financement, nous ne disposons pas à ce jour des informations en provenance des financeurs qui valident les chiffres du Pole. Ces chiffres sont donc des évaluations faites à partir des projets soumis, aussi bien en termes de budget qu en aides. Les 87 projets financés ont un budget de plus de 290M et les aides dépassent 125M, à comparer avec les années précédentes dans le tableau suivant : Par année de financement Total Oséo CNC & Oséo CNC ANR FUI / PF + CT Feder AAP DGCIS / DUI Futur en Seine et AMI PIA Total

20 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 20 RAPPORT N <%numcx%> CP Ce résultat 2012 permet aussi de compenser les faibles résultats de 2011, dus principalement à la suppression de l appel ANR CONTINT 2011 et à l absence de décision PIA en Au total de 2011 et 2012 les aides sont à ce jour de 160M, ce qui fait une moyenne annuelle de 80M. Depuis le début du Pôle, le budget total des projets de R&D dépasse pour la première fois le milliard d euros avec une somme de avec un montant d aides publiques de Développement de thématique Inter-pôle Les actions principales de l action TIC & Santé sont : - Cours d 1h au sein du DIU de Gérontechnologie de l hôpital Charles Foix à la demande du professeur François Piette. - Participations au GT "Gestion des Connaissances en Santé" organisé par Robert Picard, référent Santé au CGEIET - Participations au GT "Impact du Digital dans l Assurance" organisé par le pôle Finance Innovation - 6ème journée d émergence TIC&Santé à l Hémicycle du conseil régional d Ile-de-France (192 inscrits, + de 170 participants) - 1 projet TIC&Santé labellisé Cap Digital et financé par l Etat au FUI 15 (projet Equip Age). - Participation à la rédaction de la lettre de veille Cap Digital sur le thème de l e-santé - Participations aux GT Silver Economie mis en place par le Ministère délégué aux Personnes âgées et à l Autonomie - Participation + intervention lors du lancement officiel de la filière de la Silver Economie organisé par le Ministère du Redressement Productif à Bercy (avril 2013) - Responsable du GT "Ecosystème et Financement de l innovation" au sein du Comité de Filière mis en place suite au lancement de la filière de la Silver Economie : organisation de 5 réunions de travail et rédaction des propositions issues du groupe de travail. - "Santé/Bien-être", l un des 8 marchés prioritaires identifié par Cap Digital dans son plan stratégique Approfondissement des relations avec de nombreux acteurs du secteur : ARS IdF, AP-HP, CNR Santé, Soliage. - Jury de l AAP Handicap du Conseil Régional d Ile-de-France - Présence sur un grand nombre de manifestations (salons, colloques) - Cap Digital membre fondateur du Forum LLSA (Living Labs en Santé et Autonomie) - Financement de 4 projets FUI 16-7 ème journée d émergence TIC & Santé à l HEGP (190 participants) Dans le domaine TIC & Ville Durable, Cap Digital a monté avec Systematic une des 4 conférences de la journée Smart Cities de l ARD durant Futur en Seine. Advancity et Movéo étaient aussi partenaires de cette journée. Grand Prix ANR et Colloque et Poles / ANR (valorisation) 3.4 Formalisation-sensibilisation à la gestion de projets collaboratifs La première formation a eu lieu le 12 juillet avec une trentaine de participants. Les retours très positifs nous invitent à poursuivre cette action avec une 2 ème édition en décembre Les publics visés sont les porteurs et partenaires FUI 16 et ANR 2013.

21 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 21 RAPPORT N <%numcx%> CP : AB0305 : Assurer le suivi technique et la valorisation des projets Le pôle a participé aux suivis de projets suivants : Date AAP Projet 22/1/2013 FUI Terra Mobilita 22/1/2013 FUI Linx 12/2/2013 PIA Polymatic 21/2/2013 FUI AMMICO 15/4/2013 FUI PRAMAD 14/5/2013 Feder Juliette 17/5/2013 FUI Learning Café 17/5/2013 FUI Vari3 28/5/2013 FUI Learning Café 7/6/2013 FUI CEDCA 14/6/2013 FUI Terra Dynamica 19/6/2013 FUI Ozalid 20/6/2013 PIA Dynarchi 21/6/2013 FUI Previz 17/7/2013 FUI Terra Dynamica 18/7/2013 FUI Robo-K 1/10/2013 Feder OnMap Campus 27/9/2013 PIA 3D Consumer 1/10/2013 PIA Tourinflux Livraison des 15 prototypes pour Futur en Seine 2013 Les 15 prototypes sélectionnés en 2012 ont tous été livrés en temps et en heure, et présentés pendant le festival Futur en Seine. Les PV de recette validant la bonne réalisation des prototypes technologique pour l année 2012 ont été signés conjointement par Cap Digital et la Région Ile-de- France le 21 juin Entre autres, le suivi de ces 15 projets lors du 1 er semestre 2013 a fait l objet de deux revues de projets étalées sur quatre journées (une heure par projet) : - Les 25 et 29 janvier 2013: 1ère revue de projets - Les 22 et 23 avril 2013: 2ème revue de projets Appel à projets Prototypes Technologiques 2013 Le 30 avril 2013, la Région Ile-de-France finance et lance le 5ème appel à projets «Prototypes Technologiques» avec le soutien du Pôle de Compétitivité Cap Digital et la participation des Pôles de Compétitivité Advancity, Systematic et Mov eo. Les projets sélectionnés seront financés à hauteur maximum de 100K et bénéficieront d une large visibilité pendant le festival mondial du numérique, Futur en Seine 2014, organisé par Cap Digital. Les projets sélectionnés pourront bénéficier dans ce cadre d une aide logistique et financière à hauteur de 45% pour les PME et associations, 35% pour les ETI, 100% des coûts additionnels pour les établissements de recherche. En 2013, les grandes entreprises ne bénéficient plus d aide. L enveloppe financière prévue était de 1M.

22 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 22 RAPPORT N <%numcx%> CP Une réunion publique d information a eu lieu le vendredi matin 24 mai 2013 dans les locaux d Agoranov. Cette réunion a été rythmée par une introduction du financeur, la Région Ile-de-France avec Gregory Boulay - Chargé de mission innovation, puis d une présentation de l appel et de la coordination de Cap Digital par Aylin de Villechenous chargée de mission projets, pour finir sur 3 retours d expériences avec les prototypes suivants : - L Isoloir Tralalere lors de l AAP Villes sans limites d UFO lors de l AAP Jardin des amours et Arbreole de StrateCollege lors des AAP 2010 et L appel à projets Prototypes Technologiques 2013 a suscité un plus grand intérêt qu en En effet, à la clôture de ce 5ème appel le 26 juin 2013, 62 propositions avaient été déposées, dont 50 ont été jugées «éligibles administrativement» pour la procédure de sélection. Lors du 4 ème appel en 2012 nous avions reçu 43 dossiers. Ce qui correspond à une augmentation de 44% en Les projets ont été expertisés et classés par un jury international qui s est tenu sur 2 jours (les 8 et 9 juillet 2013) au lieu de 1 jour comme les années précédentes (AAP 2009, 2011, 2012 ), avec des contraintes temporelles fortes pour la gestion administrative des projets et un plus grand besoin en termes de nombres d experts, notamment afin de tenir sur ces 2 journées (22 experts en 2013 contre 14 en 2012). A l issu du jury international 12 projets ont été sélectionnés. Par la suite il y a eu des modifications post jury par la Région, qui a réussi à dégager une enveloppe supplémentaire pour ainsi pouvoir sélectionner 18 prototypes au final. Montant total des subventions : ,24 pour 18 projets sélectionnés. 4.1 Communiquer sur les projets européens en ciblant les PME Le projet PPTE devait initialement se terminer le 15/04/2013 selon la convention DGCIS/Cap Digital. Cependant, afin de comptabiliser les résultats des PME accompagnées et ayant déposé des projets aux derniers calls Eurostars et CIP ICT PSP, la DGCIS a accepté de prolonger la convention jusqu au 14/10/2013, date à laquelle tous les résultats seront connus. Afin d être à même de mieux sensibiliser ses membres, le pôle a participé à des réunions d informations sur divers appels à projets afin de recueillir un maximum d information sur les attentes de la Commission européennes. La chargée de projets européens a ainsi participé à la demi-journée d information sur le CIP ICT PSP organisée à Paris le 18/01 par les PCN TIC dans les locaux d Ubifrance ; l Infoday relatif à l appel «Clusters for excellence» qui s est tenu à Bruxelles le 20/03 ; l atelier Horizon 2020/Innovation pour une vie saine et un vieillissement actifle 4/04 et le Colloque France/Horizon 2020 le 21/05, tout deux organisés par le MESR. En ce qui concerne les objectifs fixés par la convention, Cap Digital avait déjà atteint ses objectifs de sensibilisation (500 PME sensibilisées, objectif : 200) et de PME accompagnées (résultat et objectif de 20 PME). Les efforts devaient se poursuivre essentiellement sur les diagnostics afin de faire en sorte qu une dernière PME soit financée dans le cadre d un projet européen. Compte tenu de ces résultats, Cap Digital a décidé de concentrer ses efforts sur les PME ayant déjà déposé un projet européen mais n ayant encore jamais été financées. 1) Actions de sensibilisation des PME aux projets et programmes européens - Intervention à la plénière TIC & Santé en présence de près de 140 organisations actives dans le domaine de l e-santé issues des écosystèmes de 3 pôles de compétitivité franciliens (Cap Digital, Systematic, Medicen). La plénière d une demi-journée comprenait plusieurs présentations et interventions dont une sur les opportunités de financement européen et les AAP européens actuellement ouverts (AAL, Eurostars etc.). Une fiche récapitulative recensant toutes ces informations était distribuée aux participants. La plénière a eu lieu le 21/01 au Conseil régional.

23 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 23 RAPPORT N <%numcx%> CP Comme chaque plénière TIC&Santé, il est à noter que des PME de trois pôles étaient présentes (Cap Digital, Systematic et Medicen). Il s agissait donc de sensibilisation large. - Atelier CIP ICT PSP en collaboration avec le pôle Systematic et le PCN Patrick Schouller L objectif de cet atelier en petit comité, était d offrir à un nombre limité de PME membres des pôles Cap Digital et Systematic et ayant une idée précise de projet CIP, l opportunité de la présenter au PCN, Patrick Schouller. L atelier était donc réservé à des PME déjà sensibilisées au CIP et désireuses de vérifier l éligibilité de leur société et de leur idée au programme européen. Chaque PME bénéficiait d un entretien individuel de 30 minutes au cours duquel elle recevait des conseils pour peaufiner et améliorer sa proposition grâce au point de vue du PCN et des 2 représentants des pôles. Ces derniers pouvaient fournir une aide pour la recherche de partenaires européens et informer sur les aides financières existantes sur le montage de projet. Les 5 PME ayant participé à l atelier sont : SANTECH, EUREVA, CERGO, ANTEXIS et LA FONDERIE. - Atelier «Boostez votre projet Eurostars» en collaboration avec Efficient Innovation, l Institut Mines-Telecom et le PCN Patrick Cornet Cet atelier est né du constat que la participation française au call 9 (septembre 2012) Eurostars était pauvre d où des résultats assez décevants sur ce programme européen. Outre la faible participation française, les projets constitués d acteurs français n ont malheureusement pas été classés au-dessus du seuil de qualité (à partir du 107e projet sur 354). Plusieurs PME membres de Cap Digital étaient dans cette situation. Afin d aider les PME à améliorer leur proposition et mieux réussir au dernier call Eurostars d avril 2013, Cap Digital aorganisé un atelier «booster son projet Eurostars»le 25 février Cet atelier n était pas une réunion de sensibilisation au programme mais un atelier de coaching réservé aux PME qui ont déjà une idée de projet Eurostars aboutie ou déjà soumis au dernier call. Après une session collective où les principaux écueils des français étaient présentés par la consultante, chaque PME a bénéficié d un entretien individuel avec le PCN pour comprendre le classement de son projet au dernier call grâce au retour de Patrick Cornet et Amandine Karoui. Les représentants de Mines-Telecom et Cap Digital fournissaient également des conseils pour améliorer le consortium et des informations sur les autres AAP européens ouverts. Les 5 PME ayant participé à l atelier sont : Openpricer, Camineo, Lingua & Machina, Mobyview et Santech. - Atelier «Financement de l innovation et aides nationales/européennes» avec F- iniciativas le 28/02 Cap Digital a noué un partenariat avec le cabinet de consultants F-iniciativas. A leur initiative nous avons organisé un atelier sur le financement de l innovation qui traitait des subventions nationales mais aussi européennes. A ce titre, nous avons mobilisé certaines PME intéressées par l Europe pour recevoir des conseils de la part de consultants expérimentés. L atelier traitait principalement du PCRDT sur la partie européenne. Cap Digital a réaffirmé son engagement à aider les PME membres du pôle notamment dans la recherche de partenaires européens. 32 PME-TPE ont participé à l atelier. Résultats : Nous avons sensibilisé 182 PME supplémentaires sur la période janvier-juillet 2013 soit un total de près de 600 PME sensibilisées sur toute la durée du PPTE (objectif fixé par la DGCIS : 200). La sensibilisation en petits groupes des PME déjà familières aux programmes européens a prouvé que c était une formule qui marchait et qui avait le mérite de redonner courage aux PME échaudées par une première expérience non-concluante.

24 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 24 RAPPORT N <%numcx%> CP ) Diagnostic des PME intéressées par les projets européens Cap Digital a bien rattrapé son retard dans le nombre de diagnostics de PME avec les audits de 14 PME supplémentaires entre janvier et juillet Résultats : Nous avons diagnostiqué au total 82 PME depuis le début du projet (objectif : 80). Nous avons donc atteint et dépassé notre objectif fixé par la convention. Un dernier audit est prévu en octobre avec Smart grains. 3) Accompagnement des PME aux projets européens Cap Digital a accompagné 3 PME supplémentaires sur la période janvier-août L accompagnement consistait à : - L insertion de la PME française dans un consortium européen en cours de montage et recherchant des partenaires grâce au réseau du pôle ex : Nous avons aidé la PME Opendatasoft à s insérer dans un consortium espagnol et ce projet EUROSTARS a d ailleurs été sélectionné et sera financé. - L insertion de la PME française dans un consortium européen avec CAP DIGITAL (au sein d un French node) Ex : Nous avons proposé à la même PME Opendatasoft de rejoindre le French Node composé de Cap Digital et La Fonderie au sein d un grand consortium européen sur l opendata (projet UpToThePoint, CIP ICT PSP) qui n a pas été financé au final. - L aide au montage du projet de la société Jamespot représentée par son consultant Bertrand Thery. Plusieurs réunions ont eu lieu pour affiner le projet et aider à la réalisation d un abstract. Des contacts européens pertinents ont également été fournis par le pôle. Malheureusement le projet n a pas pu être déposé à temps. - L aide à la recherche de partenaires européens et appui sur la méthodologie des projets Eurostars (travail sur la grille d évaluation, rencontres avec Patrick Cornet). Ex : EKTACOM, son projet a d ailleurs été financé dans le dernier call Eurostars. Résultats : - Objectif de PME accompagnées : nous avons accompagné au total 23 PME depuis le début du projet (objectif : 20). Parmi les PME qui ont déposé un projet, 11 ont d ores et déjà été financées (Ektacom et Opendatasoft), l objectif est donc atteint et dépassé. En conclusion, Cap Digital a atteint tous ses objectifs (sensibilisation, diagnostic, accompagnement) PPTE sur la période Les résultats très positifs du pôle ont d ailleurs été soulignés lors de la réunion de suivi PPTE du 26/03 durant laquelle la chargée de projets européens a témoigné de son expérience et dévoilé ses méthodes et résultats devant les autres porteurs de projets. Cet échange d bonnes pratiques a été apprécié par les autres pôles. D autre part, afin de mieux valoriser ses PME qui se sont lancées avec succès dans les projets européens ces deux dernières années, Cap Digital a décidé de lancer un annuaire des projets européens de ses membres qui sera mis en place sur le site Internet du pôle. En plus des résultats du PPTE, le pôle lancera à la rentrée un grand appel à contributions pour étoffer l annuaire au fur et à mesure avec les projets renseignés par ses membres. L objectif est double : savoir recenser les membres présents en Europe et leur fournir une visibilité supplémentaire sur le site du pôle. Enfin, Cap Digital a entamé, depuis le mois de mars 2013, des discussions avec des cabinets de conseil spécialisés dans les projets européens afin de continuer et améliorer son service d accompagnement à l Europe pour ses membres à l Europe dès la rentrée 2013, c est-à-dire une fois que le PPTE sera officiellement terminé. Le but de cette démarche est d établir des partenariats solides avec les cabinets de conseil qui accompagnent nos membres afin de forger des liens avec ces organisations, de continuer les ateliers de sensibilisation pour le lancement des premiers AAP d Horizon 2020, en attendant une suite au PPTE. Les partenariats avec ces cabinets sont payants avec deux niveaux : un partenariat classique qui consiste à référencer le consultant sur le site du pôle et a diffuser ses coordonnées aux PME à la recherche d un spécialiste des projets européens ; et un partenariat plus poussée avec l organisation d ateliers thématiques

25 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 25 RAPPORT N <%numcx%> CP avec des coûts supplémentaires. Des actions sont d ores et déjà prévues pour la rentrée. Sur les 10 cabinets de conseil rencontrés, nous avons obtenu 5 réponses positives représentant en tout un montant de : Eurinnov : FV Marketing : Interrinov : IplusF : Alma (qui pourrait intervenir à la fois sur les projets France et Europe) : Structurer les relations européennes et internationales Implication de Cap Digital dans divers réseaux européens Le pôle s est particulièrement investi ce semestre dans des réseaux européens avec une participation plus active dans le réseau NEM actuellement en restructuration. Ces réseaux apportent non seulement à Cap Digital des informations cruciales sur les prochains programmes de travail des principaux appels à projets européens (Horizon 2020, COSME etc.) mais permet aussi d entretenir des liens privilégiés avec les acteurs majeurs des industries numériques et la Commission européenne. En outre, en participant activement à ces réseaux, Cap Digital contribue à se façonner une notoriété européenne en se posant comme le porte-parole des industries créatives numériques françaises. ERRIN (European Regions Research and Innovation network) Résultats : de nombreuses prises de contact et mises en relation au sujet de Futur en Seine, qui avait lieu un mois plus tard. NEM (plateforme technologique des nouveaux medias et des contenus) KARIM Dans le cadre du projet KARIM 1 (Knowledge acceleration and responsible innovation met network) dans lequel le CFI est partenaire, Cap Digital a été invitée à participer à un atelier TIC organisé à Bruxelles le 01/03 dans les locaux d Ile-de-France Europe. Résultat : un excellent contact avec un cluster allemand de Baden-Wurtemberg MFG et une présentation aux partenaires du CFI. ANIMA Investment Network GTN TIC KIC ICT Labs (voir aussi 7.4) KIC Ageing Travail sur les missions partenariat technologique DGCIS-Ubifrance interpôles Mission «sécurité numérique» au Royaume-Uni Programmation 2014 des missions DGCIS-Ubifrance Accueil de délégations étrangères et rencontres avec des acteurs clés internationaux Accueil d une délégation de 2 personnes représentant le KOTRA le 22/04. Accueil de la société russe CG PROMO le 11/03 1 Site Internet du projet :

26 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 26 RAPPORT N <%numcx%> CP Accueil de 2 représentants du Ministère de la recherche marocain le 25/03 dans le cadre d un accord d un projet de jumelage institutionnel «Appui au système national de la recherche au Maroc pour une intégration à l espace européen de la recherche» Accueil d un représentant de TUBITÄK, agence de l innovation et centre de recherche turc avec l IMT pendant Futur en Seine le 14/06 Réception d un représentant de la RDA (research data alliance), Rencontre avec les deux attachées scientifiques de l Ambassade du Royaume-Uni en France le 16/05 Rencontre avec la députée lettone Zanda Kalnina Lukasevica avec Systematic au MAEE le 24/04 Rencontre avec 2 représentants de la Commission européenne Montage de projets européens L équipe Projets européens de Cap Digital s est tout particulièrement impliquée dans le montage de projets sur cette période. Sur les 8 projets déposés entre janvier et juillet 2013, 3 sont retenus par la CE. FP7 Call 10 objectif «ICT Cross border services, investment readiness and legal advice for ICT SMEs, startups and entrepreneurs». Objectif: aider des clusters européens TIC à fournir des services d internationalisation à leurs PME les plus innovantes afin d accélérer leur croissance. Cap Digital s est ainsi impliqué dans 3 projets de ce type (3 consortiums différents) : - ICT goes abroad avec le pôle Systematic, ICT cluster Bern, Cluster 55, CyberForum notamment. - ACE avec l association European Business Network notamment. - Creative IMPACT avec les membres du EU digital Think Tank, à l initiative de Cap Digital. Résultat : Seul ACE sera financé par la CE, date de début de projet au 01/09. Modernisation de la communication sur le pôle en anglais Dans la logique de modernisation du site internet de Cap Digital, la chargée de projets européens a été désignée pour piloter la refonte du site du pôle en anglais. L objectif de cette démarche est d améliorer la fréquentation du site de Cap Digital en anglais, contribuer à l aura du pôle à l étranger et de trouver de nouveaux partenaires internationaux. Résultat: le site en anglais a fait peau neuve et a été lancé en avril, le but étant qu il soit prêt avant Futur en Seine. Il est différent du site français dans son contenu qui a été rédigé pour mieux expliquer les activités du pôle à un public étranger. Son contenu est donc plus simplifié, plus adapté car il met mieux en valeur les activités internationales et européennes du pôle. La mise en page du site est plus épurée et plus légère que le site en français. Il est aussi nécessairement moins dynamique car moins d informations sont mises en ligne, seule l information utile est disponible. Une signature de mail en anglais a été créée avec l équipe communication afin de promouvoir le nouveau site et sera utilisée par les chargées de projets européens. Nous avons aussi réfléchi aux différents sites d informations européens sur les clusters à utiliser pour mieux référencer le pôle et ainsi harmoniser, mettre à jour les informations sur le pôle en ligne. A titre d exemple, voir la page du pôle sur le site : Programmation européenne et internationale à Futur en Seine 2013

27 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 27 RAPPORT N <%numcx%> CP L édition 2012 de Futur en Seine comptait pour la première fois un programme d activités européennes à la fois dédiés aux PME françaises désireuses de s ouvrir à l Europe et aux invités et partenaires européens du pôle («European Lounge»). Pour continuer dans cette dynamique et afin de consolider l ampleur international du festival, l édition 2013 s est enrichie de nouvelles activités européennes encore plus innovantes et cette fois-ci entièrement ciblées sur les invités internationaux du pôle (les clusters en particulier) étant donné l absence de calls européens due au passage à H2020. Les activités européennes de FenS étaient ainsi composées de 4 éléments : «Juice Up» L objectif de cet atelier était de réunir des clusters européens actifs dans les TIC pour échanger des bonnes pratiques sur deux thèmes porteurs : l internationalisation des PME et la collaboration entre les clusters en utilisant le logiciel STORMZ. «Eurotransmedia kick-off meeting» Eurotransmedia est un projet européen FP7 dans lequel Cap Digital est partenaire. Les partenaires du projet ont proposé une rencontre informelle facultative aux membres du consortium avant du début du projet, afin de préparer au mieux les premiers mois du projet et apprendre à mieux se connaitre. Chaque participant a présenté son activité avec un focus transmédia. Atelier «FI-PPP» Cap Digital a organisé un atelier de présentation de l AAP Future Internet Public Private Partnership, phase 3. Il s agit d un AAP qui s adresse aux clusters ou autre organisme disposant d un écosystème de PME et web-entrepreneurs dans le domaine du numérique. L évènement était constitué de 3 présentations : la présentation de l AAP européen par Ragnar Bergström de la DG CONNECT ; la présentation de FIWARE (un projet de la phase 2); la présentation d INFINITY ( un projet de la phase 2 et de la plateforme XIFI). Visite guidée (à la demande des participants étrangers) Un programme de visites a été réalisé par l équipe FenS et Cap Digital afin de dispatcher les internationaux en petit groupe mélangé ou par délégation pays. Il s agissait de faire le tour de la nef en moins d une heure et de discuter avec quelques porteurs de projets prévenus en amont. Une visite a été effectuée avec les résultats positifs avec une perspective de future collaboration. 5.1 : AB0501 : liens avec les territoires - Organiser les liens avec les collectivités territoriales - Participer au développement du Grand Paris numérique - Organiser les liens avec les pépinières et incubateurs - Co-construire une cartographie des acteurs économiques franciliens Mise en ligne sur le site de Cap Digital d une page dédiée aux différentes cartographies des industries du numérique en Ile de France : Géochronic (avec le soutien de la DIRECCTE et le CG93), France Numérique (avec l IGN), ECONOVISTA (ARD IDF) La communication du pôle

28 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 28 RAPPORT N <%numcx%> CP Edition print Le premier trimestre a été l occasion de renouveler certains supports de communication devenus obsolètes et d en créer de nouveaux répondants à des besoins spécifiques. Guide des services aux PME : seconde édition Le guide des services est un support essentiel pour soutenir les échanges de Cap Digital avec les PME franciliennes. Ainsi il a été systématiquement distribué lors des premiers échanges entre l adhérent et le Pôle. Fort du succès de sa première édition en 2012, le guide a édité à exemplaires, il a été expédié à plus de 900 entreprises et distribué lors de manifestations majeures pour l écosystème telles que Futur en Seine et le MIFA (événement clé pour les entreprises de l'industrie du cinéma d'animation). Les acteurs publics de la filière (Conseils généraux, Conseil régional, Communautés d agglomérations, DGCIS, CFI, Ministères ) ont reçu un envoi ciblé de 250 exemplaires. Disponible en téléchargement : Plaquette institutionnelle Rééditée en 4000 exemplaires pour l année 2013, cette plaquette a pour but de rappeler les grandes missions du Pôle. Elle comporte une infographie destinée à présenter graphiquement l écosystème dont Cap Digital fait partie. Disponible en téléchargement - Version française : Version anglaise : Rapport d activité 2012 Pour la première fois, Cap Digital a été édité un condensé de son rapport d activité, afin de donner une plus grande visibilité à son action. Imprimé en 300 exemplaires, le rapport d activité 2012 est aussi accessible en ligne sur le site de Cap Digital. Le rapport d activité de Cap Digital fera désormais l objet d une publication annuelle. Cahier des tendances En avril 2012, à l occasion du lancement du plan stratégique de Cap Digital qui fixe les grandes priorités pour soutenir ses 700 adhérents de la filière des contenus et services numériques,pour les six prochaines années, le pôle a édité en 300 exemplaires le cahier des tendances. Ce cahier des tendances présente les marchés ciblés par les membres du pôle ainsi que les principaux leviers de la transformation numérique en cours. Il constitue la première étape du plan stratégique élaboré dans le cadre de la phase 3.0 des pôles de compétitivité. La mise en place, au sein du pôle, d un observatoire de ces marchés nous conduira à publier annuellement ce cahier des tendances. Il est téléchargeable sur le site de Cap Digital Plaquette Mission Siggraph

29 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 29 RAPPORT N <%numcx%> CP Comme chaque année Cap Digital a édité un leaflet dédié à la Mission Siggraph, présentant le pôle, et les entreprises présentes sur le stand France Cap Digital au Siggraph. 500 exemplaires de la plaquette ont été distribués sur le salon, il est téléchargeable à ce lien : Web et réseaux sociaux Le site Web Le site Capdigital.com a accueilli visiteurs uniques de janvier à juillet 2013, ce qui fait donc une augmentation de 39% par rapport à la même période en 2012 (53867 visiteurs uniques). Après la refonte du site en novembre 2012, quelques ajustements à la marge ont été effectués afin de mieux l adapter aux usages des lecteurs (changement de slider, amélioration du module de calendrier etc.) Le site anglais a également été reconçu pour s accorder au nouveau design du site français. Une première version est sortie en mars Twitter : Le compte Twitter est suivi par personnes fin juillet 2013 contre 4291 fin décembre Il est utilisé pour promouvoir les événements du Pôle, pour mettre en avant les succès de ses adhérents, relayer des articles qui concernent les marchés de nos adhérents et interagir avec nos followers et l écosystème du numérique lors de nos évènements grâce à des sessions de live tweet. Facebook : Le compte Facebook a été transformé en page fan en mars La page fan permet de rassembler un nombre de «fans» illimité contrairement au compte. Elle comporte actuellement 6278 fans, soit une augmentation de 20% par rapport au 31 juillet 2012 (5240 mention fans). Elle permet de relayer des informations sur les adhérents, de mettre en avant certain services proposés par Cap Digital et de favoriser l interactivité autour des événements ou missions (en amont, pour accroître les inscriptions, pendant et après pour mettre en avant l action et les réalisations de Cap Digital). Autres réseaux : Cap Digital a également un groupe sur Linked In (http://www.linkedin.com/groups?home=&gid=129207&trk=anet_ug_hm). Accessible sur adhésion, il comporte 2538 membres et est considéré comme «Très actif» par LinkedIn. Les comptes Flickr (http://www.flickr.com/photos/cap-digital/) et Dailymotion (http://www.dailymotion.com/cap_digital ) du Pôle sont utilisés pour stocker les contenus audiovisuels et mettre en avant les événements de Cap Digital.

30 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 30 RAPPORT N <%numcx%> CP Relations Presse Communiqués et Retombées De Janvier à Juillet 2012, nous comptabilisons 1136 retombées presse sur Cap Digital et Futur en Seine. Les supports sont majoritairement économiques, BtoB (Les Echos,L usine Nouvelle, Le Monde,01 Business, BFM Business, BFM TV, La Tribune ), spécialisés (French web, Satellinet, Stratégie ) et régionaux (Le Parisien, Sud-Ouest). Le positionnement de la manifestation Futur en Seine permet une couverture plus large par les medias grand public de mai à juillet (Europe 1, France 3, TF1, 20 minutes, WIRES ) Les retombées concernent majoritairement trois grandes catégories : 6.2 Actions marketing du pôle Service développement des partenariats Au 1 er mai 2013, l équipe partenariat a rejoint l équipe communication du pôle dans un souci de mieux échanger pour assurer une bonne visibilité des partenaires et de leurs événements et de construire ensemble un calendrier cohérent vis-à-vis des autres événements. Développement des relations institutionnelles Au début du mois de juillet, quelques échanges ont été réalisés avec un syndicat professionnel pour envisager une collaboration à la rentrée. Un partenariat avec un groupe de presse pourrait également voir le jour. Mise en place du cadre des offres partenariales En 2013, deux objectifs majeurs ont été recensés : le besoin de référencer les partenaires du pôle pour que ces derniers soient plus visibles et que les adhérents prennent connaissance des interactions réalisées couvrir l ensemble des besoins des adhérents en recherchant des partenaires qui se positionneraient sur les différents volets explicités dans le Guide des Services Les partenariats mis en place sur l année 2013 Ateliers numériques Les ateliers numériques 2013 s inscrivent dans la continuité des partenariats développés en fin Les partenaires ont assuré l animation des ateliers définis avec le pôle. Ainsi plusieurs sujets ont été traités : Nouvelle Loi des finances 2013, Développement à l international, Subventions et Aides Nationales et Européennes, Contrôle fiscal & Crédit Impôt Recherche, Risk Management. D autres séances sont programmées pour le second semestre de l année. DigiLunch

31 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 31 RAPPORT N <%numcx%> CP Dans le cadre du partenariat conclu fin 2012 avec la banque privée et le cabinet d avocats, un déjeuner portant sur «les multiples responsabilités du dirigeant d entreprises» s est tenu fin février Cependant, il n y a pas eu d autres DigiLunch planifiés, dans la mesure où les deux partenaires ne souhaitaient plus financer l événement. Groupes de travail / Think Tank La difficulté à faire financer ces groupes de réflexion au cours du premier semestre 2013 a supposé de réfléchir à un nouveau mode de fonctionnement pour la rentrée. La participation à ces groupes sera dorénavant payante et impliquera plusieurs acteurs sur un même cycle (une thématique décortiquée sur plusieurs ateliers avec un aspect plus interactif et des démonstrations de projets). Perspectives de développement La mise en place de partenariats formalisés a attiré un nombre plus important de cabinets et a permis d accroître les ressources privées sans nécessairement charger le calendrier du pôle. Néanmoins, pour garantir des rentrées financières plus importantes sans surcharger l agenda des événements, il est nécessaire de s orienter vers des packages plus conséquents. De fait, le second semestre 2013 et la rentrée 2014 verront se développer des partenariats plus conséquents, avec une notion de hiérarchie : platinum/gold/silver. Ces partenariats comprendront un référencement sur le site en tant que partenaire (ce qui supposera de fait une refonte du site web en ce sens) mais aussi une participation aux événements majeurs du pôle. 6.3 Organisation des évènements nationaux Au premier semestre 2013, Cap Digital a participé, organisé, co-organisé ou été partenaire de plus de 50 événements en France. A cette liste s ajoutent les très nombreux ateliers liés au travail des commissions, des communautés, des groupes Think Digital ou encore ceux liés aux activités de développement des entreprises. JANVIER Atelier Numérique Nouvelle loi de finance - le 17 janvier à Paris Premier Challenge Innovation fournisseur - le 17 janvier à Paris 6ème Plénière TIC et Santé - le 21 janvier à Paris Midem - du 26 au 29 janvier à Cannes Présentation publique des propositions de Cap Digital pour la mission Lescure - le 30 janvier à Paris Matinale Smart Home d IGNES - le 31 janvier à Paris FEVRIER Ateliers Thématiques, Assises Nationales de l'education et de la Formation numérique - du 4 au 12 février à Paris Soirée Américaine - Retour sur le CES et le Digital Tech Tour - le 6 février à Paris [Organisation] Présentation du projet de Bateau "Pas de Futur sans le Numérique" le 7 février à Paris [Organisation] Réunion Présentez votre projet CIP ICT PSP au Point de Contact National - le 8 février à Paris Réunion d'information Paris Capitale Numérique le 12 février à Paris

32 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 32 RAPPORT N <%numcx%> CP Atelier Numérique : Développement à l'international le 14 février à Paris Forum Net Explo - les 14 et 15 février à Paris Barcamp Paris Capitale Numérique - le 21 février à Paris AperoFounder : comment trouver un co-fondateur pour sa startup - le 26 février à Paris Atelier numérique : subventions et aides internationales - le 28 février à Paris Déjeuner les multiples responsabilité du chef d'entreprises - le 28 février à Paris MARS Atelier Founder Institute : Comment financer sa start-up - le 5 mars à Paris Rencontres IFCIC - le 7 mars à Paris Atelier Founder Institute : Comment et pourquoi faire un bon pitch - le 12 mars à Paris Innorobo - du 19 au 21 mars à Lyon Les Strat Camp du plan Stratégique du 20 au 22 mars à Paris Atelier Founder Institute : Lean Start-up, pourquoi? comment? le 27 mars à Paris Assises Nationales de l'image le 28 mars à Nogent sur Marne AVRIL Croissance PME - le 3 avril à Paris Assises Nationales de l'education et de la Formation - le 3 avril à Paris Colloque China France e-forum - le 11 avril à Paris Rencontres parlementaires sur l Industrie - le 16 avril à Paris Rencontres du numérique de l'anr Plan stratégique MAI Réunion d'information sur le projet d expérimentation MesInfos - le 15 mai à Paris Printemps numérique - du 15 au 16 mai à Paris Atelier contrôle fiscal - le 16 mai à Paris Colloque international e-tools and social networks for epidemiology - le 21 mai à Paris Paris esprit d'entreprise - le 22 mai à Paris Apprendre au 21è siècle: enjeux et perspectives des MOOCs - le 23 mai à Paris Journée mondiale du rangement de bureaux - le 24 mai Réunion publique d information sur l Appel à Projets Prototypes Technologiques le Forum des Initiatives Digitales pour la Musique - le 25 mai à Paris Forum du GFII - du 29 au 30 mai à Paris Digilunch Restitution du rapport Beylat Tambourin sur «L innovation un enjeu majeur pour la France» - le 30 mai à Paris JUIN Dynamic Tour - le 4 juin à Paris Pitch-débat : Comment faire levier sur l open data? - le 4 juin à Paris 4ème Rencontres parlementaires sur l Économie numérique - le 11 juin à Paris Futur en Seine du 13 au 23 juin à Paris et en Ile-de-France Dimension 3 - du 18 au 21 juin à Saint Denis Cross Video Days - du 18 au 19 juin à Saint Denis Séminaire Invasion numérique - le 24 juin à Paris Atelier Risk - Management - le 27 juin à Paris JUILLET

33 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 33 RAPPORT N <%numcx%> CP Réunion d information et d émergence de projets R&D autour de l appel à projets e-education n 3 - le 2 juillet à Paris [Organisation] Syntec Camp, la soirée des partenariats technologiques - le 2 juillet à Paris Atelier d émergence «Plateforme d expérimentation pour les médias du Futur» - le 4 juillet à Paris Réunion d information et d émergence de projets R&D autour de l appel à projets BGLE - le Atelier conduite de projet : le rôle du chef de projet - le 12 juillet à Paris 6.4 Organisation des évènements internationaux Le BETT Show - du 30 janvier au 2 février à Londres, Angleterre Côté international, nous aurons accueilli sur le stand des représentants de Worlddidac, association internationale des entreprises développant des solutions pour l apprentissage. A l heure actuelle, cette association compte 158 membres, représentant 36 pays sur pas moins de quatre continents. Siggraph - du 21 au 25 juillet à Anaheim, Californie - [Co-organisation] avec Imaginove Cap Digital et Imaginove ont organisé le Pavillon France à SIGGRAPH 2013 qui s'est tenu du 21 au 25 juillet à Anaheim en Californie. Le SIGGRAPH rassemble des conférences scientifiques, des présentations technologiques, des ateliers, des séminaires, un festival et une exposition avec les plus grands noms des effets spéciaux, de l animation, du jeu vidéo, tels que Dreamworks, Pixar, Disney. Il s est ouvert cette année aux technologies graphiques pour les mobiles. Le pavillon France, un des 10 plus grands stands de l exposition, se situait sur l allée principale entre PIXAR et NVIDIA. Ainsi 12 entreprises françaises ont profité d une très belle visibilité sur ce pavillon de 81 m². Le Consul Général de France a rencontré les 12 exposants du Pavillon et a salué cette initiative des deux pôles et enfin, une soirée de networking a été organisée par les délégations du Pavillon France et celle du Bureau du Cinéma et de la Télévision du Québec. (Cf. le rapport «Bilan Siggraph 2013) Hors les murs du salon Avec l aide de la communauté French Digital basée à Londres, une soirée meet-up a été organisée au Graphic Bar de Londres, le jeudi 31 janvier en soirée. Une occasion parfaite pour les exposants, et certains représentants de la communauté française, d échanger et de nouer d éventuels liens d affaires avec des entrepreneurs du numérique francophones/francophiles installés dans la capitale. Une centaine de personnes était présente à cet évènement. Quelques chiffres relatifs au visitorat La fréquentation s est fixée cette année à visiteurs ; soit une augmentation de 14,7% par rapport à pays étaient représentés pour visiteurs internationaux ; soit ¼ du visitorat. 8.1 : Div0100 :Etude Grand Paris/MSH Cette action financée par la Direccte IdF consiste en une étude de faisabilité qui s intègre dans le projet Réseau de la Vie Numérique (RVN), lui-même partie intégrante du plan stratégique de Cap Digital.

34 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 34 RAPPORT N <%numcx%> CP Il s agit de valider l intérêt du tissu industriel des secteurs de la production, post-production, édition, distribution de contenus audiovisuels et transmédia, pour un Lieu de prototypage et d expérimentation, situé dans les futurs locaux de la Maison des Sciences de l Homme (MSH) Paris-Nord, au sein du futur CDT Territoire de la Création (aménagement du Grand Paris). L étude RVN est menée sous la responsabilité de Cap Digital, avec deux partenaires : la FICAM, et le Pôle Media Grand Paris. Cette étude fait elle-même partie d une convention plus large, signée en début d année avec la Direccte IdF, toujours sous la coordination globale de Cap Digital, et qui englobe, outre l étude RVN/MSH, une action «Make It Up» portée par NodA, et une action «Cross Video Days» portée par Mobile Event, actions non détaillées dans ce rapport d activité. Le premier comité de pilotage de la convention globale a eu lieu le 5 février à Cap Digital. L étude de faisabilité RVN a été lancée le 19 mars : planification des travaux et organisation des tâches entre Cap Digital, la Ficam et le pôle Media. Cependant, le planning tel qu il avait été prévu (avec un déroulement sur 6 mois pour une fin des travaux à mi- année) n a pas pu être tenu, en raison d une très grande incertitude qui a perduré pendant tout le premier semestre, au sujet de l équipement MSH lui-même : Dépassement budgétaire très important, défaillance des corps de métiers, retards et délais non maîtrisés, impossibilité d obtenir des informations fiables,, les conditions n étaient pas réunies pour mobiliser les industriels, alors que l objet même de l étude semblait de plus en plus hypothétique. Finalement le 9 juillet 2013, le Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche annonçait la décision de déblocage d un budget exceptionnel, permettant la reprise des travaux pour une livraison pour la rentrée Compte-tenu de ce décalage, la première réunion plénière avec les industriels concernés a eu lieu le 4 juillet à Cap Digital. Les PME et ETI du secteur étaient largement représentées (TSF, ADN, Mocaplab, Levels3d, Mikros Image, Eurolight, Firefly,..), ainsi que quelques startup dans le domaine de la production d applications interactives (tablettes ou TV connectée) et d images immersives à 360 (Melusyn, Virdual, ). Egalement présents : la branche cinéma et série d'ubisoft, quelques écoles (les Gobelins, George Melies, un labo universitaire de Rennes spécialisé dans la Mocap) ainsi que la DG Film France et la CST. Les grands axes technologiques esquissés par Cap Digital (cad les fonctionnalités qui pourraient être proposées sur le Lieu d expérimentation : plateau immersif et équipements associés) ont été discutés et approuvés en grande partie. La complémentarité avec les thèmes de recherche de la MSH, afin de profiter du potentiel de recherche en Sciences humaines sur place pour tester auprès d'audiences cibles les nouvelles technologies d'immersion, a également été appréciée. Les débats ont principalement porté sur la gouvernance du Lieu, et sur son modèle économique (positionnement des services offerts par RVN par rapport à l activité commerciale des entreprises), ces deux points clés vont faire l objet d approfondissements au S2. En parallèle de cette étude de faisabilité soutenue par la Direccte, Cap Digital a apporté son soutien et son concours à un projet pilote, initié par le tout nouveau Centre Michel Serres (CMS). Porté par le PRES HeSam, le Programme Paris Nouveaux Mondes, reconnu comme «Initiative d excellence», coordonne plusieurs actions de formation et de recherche. Parmi celles-ci figure le Centre Michel Serres (CMS) qui ouvrira officiellement ses portes en septembre Misant sur l interdisciplinarité et les relations écoles-entreprises, le CMS met en place une pédagogie fondée sur la conduite de projets d innovation en partenariat avec le monde professionnel. Objectif :

35 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 35 RAPPORT N <%numcx%> CP proposer aux étudiants un apprentissage «sur le terrain», et une meilleure connaissance du monde des entreprises. Pour tester le concept de multidisciplinarité promu par le Centre Michel Serres, Cap Digital a proposé comme sujet de projet : le Lieu d innovation de la MSH dans le cadre de RVN, avec l objectif de compléter et d enrichir l approche industrielle de l étude Direccte, par le regard de jeunes étudiants (ingénieurs, designers, économistes, ). Le projet s est déroulé d avril à juin, et a fait l objet d une restitution à l ENSAM le 12/07. Les résultats sont très intéressants : ils mettent notamment en évidence la complémentarité entre les activités techniques «lourdes» menées sur le plateau immersif, et la présence virtuelle sur le Web, pour la mise en visibilité des activités, l implication des communautés et associations locales, les actions d animation en lien avec le tissu social. 8.2 Plateforme THD THD Lab 92 est un programme d'accompagnement de start-up/pme en croissance qui sont positionnés sur des marchés d'innovation d'usage. Le programme a proposé à une sélection de 4 entreprises de tester leur produit ou leur application auprès d'un panel d'utilisateurs. Après étude du positionnement stratégique, un panel de beta testeurs a été constitué sur mesure pour chacune des entreprises : - Société Virtual : spécialisée dans la virtualisation des animations de jeux télévisés, le bêtatest a eu lieu sur 3 émissions diffusées sur le canal TNT Cinaps TV en mai ==> Ce bêtatest a permis à la société de repositionner sa stratégie commerciale sur les sociétés de production et non sur les diffuseurs. Par ailleurs, suite au bêtatest sur Cinaps TV, la société a remporté la réalisation d'une saison sur une chaîne suisse francophone. - Société RAND : intervenant sur le domaine de la silver economie, RAND propose une application permettant d'agréger l'ensemble des activités proposées par une collectivité à une population senior. Le bêtatest a eu lieu en avril 2013 sous forme d'un atelier d'échanges d'une demi-journée avec un panel de séniors. ==> Ce bêtatest a permis à la société de redéfinir l'ergonomie de son application en proposant des fonctionnalités plus élaborées et a réorienté son modèle économique. -Société Civiliz : Il s'agit d'une application permettant de recueillir le témoignage de satisfaction des clients sur un lieu ou un point de vente. Le panel d'utilisateurs a été recruté sur le festival Futur en Seine en juin dernier. ==> Ce bêtatest a permis de repositionner le service proposé en marque blanche pour les enseignes et à orienter Civiliz vers un partenariat avec une société du pôle proposant des bornes dans les lieux publics. -Société Elteg : éditeur d'une plate-forme en ligne de conversion des fichiers Pdf en réédition plurimedia : web, mobile, tablette etc...le panel de testeurs a été recruté auprès de l'association professionnelle des documentalistes. Le bêtatest aura lieu fin aout et devrait permettre à la société Elteg de commercialiser directement auprès des utilisateurs sans passer par un mode projet auprès des services informatiques de chaque société. Sur le 1er semestre 2013, l'ensemble des bêtatests ont été réalisés ainsi qu'un expertcamps réunissant les experts Cap Digital sur les marchés des medias, de l'e-santé et de l'e-commerce

36 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 36 RAPPORT N <%numcx%> CP ainsi que l'institut Telecom. Ces bêtatests et l'expertcamps ont permis de réaliser pour chacune des sociétés un rapport leur présentant les recommandations pour consolider et développer leur approche.

37 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 37 RAPPORT N <%numcx%> CP Objectifs et réalisations du plan filière Contenus Numériques 2013 Bilan Futur en Seine 2013

38 38 CD : Introduction Créé par Cap Digital en 2009, Futur en Seine est le festival international du numérique qui présente chaque année, durant dix jours, les dernières innovations françaises et internationales aux professionnels et au grand public. Le festival devient annuel pour sa troisième édition en 2012, avec près de participants sur l ensemble des 10 jours. Avec pour thème «Entreprise(s) du Futur», l édition 2013 s est déroulée du 13 au 23 juin. Elle a tout d abord pris place au CENTQUATRE du jeudi 13 au dimanche 16 juin, avant de se prolonger dans Paris et l Ile-de-France à travers plus de 100 événements partenaires jusqu au 23 juin. Lors de ces 10 jours d expositions, de performances, de conférences, d ateliers et de fêtes, de nombreux dispositifs innovants ont été présentés par leurs concepteurs : entrepreneurs, designers, chercheurs questionnant les différentes tendances et orientations de l innovation numérique aujourd hui. L enjeu principal de cette édition était de confirmer le succès de l édition 2012 et installer Futur en Seine comme une référence au niveau français et européen. Un véritable rendezvous à ne pas manquer pour tous ses acteurs aussi bien professionnels que grand public. Chapitre 1 L organisation du festival I. Contexte Futur en Seine est un évènement organisé par Cap Digital, le pôle des industries des services et contenus numériques. Il regroupe plus de 700 entreprises dont environ 650 TPE/PME et 25 grands groupes. Plus de 50 organismes de Recherche et de Formation sont en relation directe avec les entreprises au travers de plusieurs centaines de projets collaboratifs en cours. Une communauté d investisseurs est également très présente pour soutenir les actions de développement des entreprises. Fort du succès des trois premières éditions, Cap Digital, soutenu par la Région Ile-de-France et la Ville de Paris, a souhaité pérenniser l événement et en faire un rendez-vous mondial annuel des forces vives de la création, de l innovation et de l économie numérique incontournable. C est face à la richesse des conférences, workshops et autres ateliers de travail qui ont rythmés l édition 2012, que le comité de pilotage de Futur en Seine a souhaité reconduire le festival en 2013 du 13 au 16 juin au CENTQUATRE, et du 13 au 23 juin dans toute la région Ile-de-France avec ses événements partenaires. Situé dans le 19 ème arrondissement de Paris, ce lieu de création et de production artistique de près de mètres carrés, va à la rencontre de tous les arts, correspondant sur plusieurs points à la dimension du festival. II. Appels à projets et sélection Le contenu du Village des innovations de Futur en Seine repose sur deux dispositifs distincts et complémentaires.

39 39 CD : L Appel à projets Prototypes technologiques Il est financé par la région Ile-de-France. Pour chaque édition, l appel est doté d une enveloppe d 1 million d euros pour assurer le développement de 10 à 15 prototypes technologiques. L objectif est d expérimenter et de présenter au public ces dispositifs dans le cadre du festival. 15 prototypes ont été présentés au sein du Village des innovations lors de l édition Depuis 2008, 71 prototypes ont ainsi vu le jour. 2. L appel à participation Futur en Seine Publié sur les sites internet de Cap Digital et Futur en Seine en novembre 2012, il a été diffusé auprès de l ensemble des adhérents du pôle ainsi qu aux participants des précédentes éditions. Les participants pouvaient inscrire leur projet à l une des catégories suivantes : - Evénements partenaires : 6 projets reçus - Projets innovants : 70 projets reçus Sur un total de 78 dossiers réceptionnés, 62 ont été sélectionnés pour être présentés au CENTQUATRE ou dans le cadre des événements partenaires. Dans un second temps, d autres projets ont été sélectionnés par l intermédiaire des référents de communauté de Cap Digital avec une demande plus ciblée, en s adressant uniquement aux projets portant sur une thématique précise, comme par exemple la santé ou la ville. Au final, 125 projets ont été présentés au Village des innovations. Chapitre 2 Le Village des innovations : une programmation riche et variée à destination des professionnels et du Grand Public I. L archipel des projets 125 projets ont été présentés dans la nef du CENTQUATRE, soit 22% d augmentation par rapport à l édition 2012, répartis selon 10 thématiques : Arts numériques, Data, Education, Faire, Habiter, Musique, Robots, Santé, Travail et Ville. L exposition aura été l occasion de rencontrer les porteurs des projets, d échanger, de tester les prototypes et d avoir un aperçu du monde de demain. - Villes - Musique - Faire - Arts numériques - Education - Data - Robots 2

40 40 CD : Santé - Travail - Habiter - Zone Design II. Les conférences et ateliers 1. La convention d affaires Depuis la première édition de Futur en Seine, l Agence Régionale de Développement organise les rencontres professionnelles de Futur en Seine, durant les deux premiers jours. Cette année, 302 rendez-vous ont été organisés, avec une forte demande des startups et sociétés de conseils. Typologie des entreprises présentes : La convention d affaires est également un moment fort pour les visiteurs internationaux, qui participent activement à cet événement. Pays représentés : 3

41 41 CD : Les grandes conférences Cette année la volonté a été de renforcer tout d abord la cohérence entre la thématique générale «Entreprise du Futur» et les conférences organisées, ainsi qu accroitre la présence de speakers internationaux. Ainsi, notamment sur les journées du jeudi et vendredi, les conférences suivantes on été organisées : (liste non exhaustive) Startup "Il faut avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue pendant qu'on les poursuit" W.Faulkner Salle h-18h Le numérique stimule les opportunités et le désir d'inventer et de réinventer l'entreprise. Par essence et par manière d'agir, les Startup sont des entreprises du Futur autant que le futur des entreprises. Alors, pourquoi entreprend-on, pour quelle raison? Qu'est-ce qu un entrepreneur? Comment naissent les jeunes entreprises et comment fonctionnent-elles? Doit-on aider, organiser ou favoriser l'émergence des Startup? Où seront les entreprises du Futur? salle h-16h Les zones d innovation sont souvent dans de grandes villes, à l'exemple de San Francisco qui est le complément «créatif» de la Silicon Valley. Le développement de ces quartiers relève souvent d'organisations spontanées, parfois favorisées par la puissance publique. Bâtiments, quartiers, villes, ou constructions nouvelles sur les "plateaux", les "montagnes" ou les "plaines" d'île-de-france comment allons-nous inventer ces entreprises du Futur, du renouveau économique et urbain pour faire de la région Paris/IdF "la place du numérique"? Education, l entreprise du futur : quel écosystème pour le développement d une filière française du numérique éducatif? Salle h-13h Le monde de l édition est fortement impacté par le développement du numérique. Ce que l on voit émerger aujourd hui, c est la nécessité pour les éditeurs d échanger, de partager avec d autres entreprises, d autres secteurs hors champ de l éducation. Rencontre avec des responsables politiques, des éditeurs, des chercheurs, des Startup, des industriels Des objets qui nous ressemblent et qui nous rassemblent? Salle h30-18h30 Les nouveaux "objets" connectés à des téléphones sont désormais capables de nous informer, de communiquer, de nous mesurer, d'interagir avec nous ou de nous amuser. Ainsi les loisirs, la santé, le bien-être et bien autres secteurs vont être bouleversés par les données, les services et les nouveaux usages proposés par ces objets. Entre la vision d'un Internet des objets infrastructure et un Web des objets centrés sur les usages, quel est l'avenir et l usage de ces NeoObjets? 3. La remise des prix Pour la première fois cette année, des prix Futur en Seine ont été créés pour d une part valoriser les sociétés qui exposent pendant les 4 jours et d autre part renforcer la crédibilité du festival auprès du public, et notamment international. La remise des prix a eu lieu le dimanche 16 juin à 16h. En plus de l European Street Design Challenge, 4 prix ont été remis : - Prix du jury, composé des membres du Copil de Futur en Seine - Prix du public, grâce au dispostif Docaposte, mis à disposition par le Groupe La Poste, le public a pu voter pendant les 3 premiers jours pour son ou ses projets préférés 4

42 42 CD : Prix intérêt Général 2.0, qui a permis de mettre en avant les initiatives collaboratives et sociales des entreprises exposées - Prix du Design, composé par le commissaire général, Jean-Louis Fréchin, le graphiste de l édition, Christophe Druaux, et l agence Eléménents Communs, qui s est occupé de la scénographie. 4. Les ateliers pour enfants En semaine, accueil de groupes scolaires Les jeudis et vendredis, le festival a accueilli 5 classes et plus de 115 élèves (de 9 à 12 ans, du CE2 à la 6ème). Au programme : visite de l Archipel des projets, Science Tour Bus des Petits Débrouillards, découverte de la classe numérique organisée par Editis, Une programmation familiale le week-end Le week-end, plus de 400 enfants (et leurs familles) ont participé aux différents ateliers. La programmation destinée aux jeunes publics a été une réussite, avec une forte participation aux ateliers et aux différents programmes proposés : - Construction de briques lumineuses avec le Graffiti Research Lab France - Science Tour Bus des Petits Débrouillards : - Laboratoire d expériences et d observation - A l intérieur du camion, des expériences autour des capteurs et des instruments de mesure - Chasse aux innovations - Exploration de l Archipel des projets et rencontre des innovateurs - Electrokids, à travers des animations ludiques, de l électronique interactive et des objets intelligents. - Hype(r)Olds Atelier d initiation multimédia pour les dames âgées de 66 ans et plus, animé par l artiste Albertine Meunier.Nous avons accueilli à cet atelier les seniors du Centre Social et Culturel ESPACE 19 CAMBRAI (Etablissement Public Numérique du 19è arrondissement). - Fab Lab Cité des Sciences et de l Industrie, animé par Planète Science et la Cité des Science et de l Industrie, a accueilli une foule continue les samedis et dimanches. 5. le marché du T.A.F Organisé les vendredi 14 et samedi 15 juin au CENTQUATRE en Atelier 5, le Marché du T.A.F. (Travailler, Apprendre, se Former) de Futur en Seine a eu pour objectif d expliquer aux professionnels et au grand public l impact du numérique sur les métiers et les formations de demain. Objectifs : - Rencontre et échange entre professionnels, étudiants et jeunes diplômés - Présentation de formations et de métiers du numérique - Programmation de conférences, ateliers, tables rondes Le public ciblé était principalement les professionnels (actifs et en reconversion), les étudiants et jeunes diplômés et les parents s interrogeant sur les formations aux métiers de demain. 5

43 43 CD : Chapitre 3 Une dimension internationale renforcée I. Les ateliers organisés et les délégations présentes 1. Juice UP L objectif était de réunir des clusters européens d un même domaine pour échanger des bonnes pratiques sur deux thèmes porteurs : l internationalisation des PME et la collaboration entre les clusters. Chaque thématique était illustrée par une présentation rapide d une pratique ou d un réseau présenté, comme un exemple un point de départ pour les discussions (ex : EU digital Think Tank pour la collaboration entre clusters, EIT ICT Labs SME Catalyst comme outil de softlanding). Une fois les pratiques des uns et des autres exposées, les clusters devaient aussi réfléchir ensemble à des solutions pour résoudre des problèmes communs, des idées concrètes à mettre en place dans l avenir. Le but de JUICE UP était de créer un évènement dédié aux clusters, d échanger des bonnes pratiques et de créer du lien et de l échange d information entre les clusters partenaires de Cap Digital tout en utilisant une méthode ludique qui est le logiciel STORMZ. Ils étaient présents : Barcelona Media, Cap Digital, CIT Ireland, CLAND, Pôle Media, Systematic, TIVIT, TSB Berlin, TWIST. 9 clusters sur 15 inscrits étaient présents : parmi les 6 absences, 4 sont dues à la grève des contrôleurs aériens Retombées : - la session JUICE UP a été filmée par l équipe STORMZ, - un article publié par la journaliste américaine Courtney Pullitzer : - un groupe LinkedIn créé et animé par Cap Digital : % des participants souhaiteraient participer à une 2e édition de JUICE UP l année prochaine - accord de principe entre les clusters présents pour se solliciter mutuellement sur le matching de nos PME dans des projets européen - accord de principe pour fournir une liste d évènements où se rencontrer dans l année (évènements des clusters, ex: REPUBLICA à Berlin, Futur en Seine 2014 etc.). 2. Eurotransmedia Meet & Greet Eurotransmedia est un projet européen FP7, région de la connaissance dans lequel Cap Digital est partenaire. La date officielle de début de projet est programmée le 1er septembre A l approche de cette date, les partenaires du projet, et en particulier Cap Digital et Media Evolution, ont proposé une rencontre informelle facultative aux membres du consortium afin de préparer au mieux les premiers mois du projet et apprendre à mieux se connaitre. Les participants étaient donc invités à participer à la session JUICE UP le matin puis à discuter l après-midi du projet et des activités à mettre en place pendant le projet. Il s agissait également de mieux faire connaissance et donc se présenter chacun son tour dans un cadre informel tout en bénéficiant des animations Futur en Seine. Présents : Barcelona Media, Cap Digital, Pôle Media Grand Paris, TWIST 6

44 44 CD : Workshop FI-PPP A la demande de la Commission Européenne (Peter Fatelnig de la DG CONNECT), Cap Digital a organisé un atelier de présentation de l AAP Future Internet Public Private Partnership, phase 3. Il s agit d un appel à participation qui s adresse aux clusters ou autre organisme disposant d un écosystème de PME et web-entrepreneurs dans le domaine du numérique. L AAP s ouvrait le 28 juin 2013 soit quelques jours après Futur en Seine. Sur les 25 participants, 13 étaient français et 12 européens 4. Conférence Smart Cities Organisée par l Agence Régionale de Développement (ARD), et animée par plusieurs speakers internationaux, elle a attiré plusieurs dizaines de personnes dont près de 20% de représentants d entreprises internationales. Une dizaine de startups ont bénéficié d une séance de coaching par l ARD la veille et trois d entre-elles ont eu des rendez-vous pendant la Convention d affaires. Les deux business tours organisés à cette occasion ont accueilli une vingtaine de participants. II. Les projets internationaux exposés Cette année, 10 projets internationaux ont été exposés au cœur de l archipel des projets, avec par exemple : - Translook (Corée du Sud): Chungnam est une agence de promotion de l'industrie culturelle est une institution publique, qui est en charge de la promotion dans la région de Chungcheongnam-do de Corée. Ils ont présentés une plateforme de visualisation qui met un avant le patrimoine culturel, au travers une vitrine d affichage transparent de 46 pouces. - FlashPoll et Citycrowdsource (Europe EIT ICT Labs) : le service facilite le processus de création d un instantané de l opinion publique sur des sujets politiques et sociétaux. Dès mi 2013, l application sera testée au cours de plusieurs événements en Allemagne et en France. -Blaid (Israël) : Blaid, reconnaît les gestes du langage corporel et peut donner une rétroaction en direct au présentateur ou lui donner une analyse entièrement automatique de la langue du corps de sa présentation. - Screenem (Palestine) : Screenem optimise le processus d'embauche en réduisant considérablement le temps de recherche de talents à l'aide de classement basé sur des critères pertinents pour les postes de travail. Et aussi : Cloud Software Program (Finlande),Tiny Tap (Israël), Onclaude (Italie), Idevator Games (Palestine), Coollab (Portugal), Swish Thinking (Royaume-Uni),Smart Museum (Russie). III. L European Street Design Challenge Cette année, du 13 au 15 juin, l European Street Design Challenge c est focalisé de nouveau sur la Seine-Saint-Denis et la partie proche du 19 e arrondissement. Le concours, mettant en concurrence 10 équipes venues du quatre coins du monde, avait pour objectif : - Afficher le rôle novateur de la technologie numérique dans la qualité de vie - Promouvoir l'harmonie et la créativité des diverses cultures dans la région - Conduire la prospérité économique dans la zone - Elaborer une connexion entre la ville et les banlieues - Créer une identité commune - Promouvoir les infrastructures, le transport et l'accès 7

45 45 CD : er prix : TrophéeduConseilGénéraldeSeine-Saint-Denis L'Amourd'Orange,Utrecht, Pays-Bas 2 e prix : Young Artists and Designers, Saint-Petersburg, Russie 3e prix : University of the Arts, Linz, Autriche Chapitre 4 Des événements partenaires présents sur l ensemble du territoire francilien I. Les coproductions Le festival apporte aux coproductions un soutien financier pour soutenir l'organisation des événements soit très grand public, soit avec une portée internationale et avec des contenus qualitatifs. Cette année 4 coproductions ont été reconduites (Dimension 3, Cross Vidéo Days, Mash-Up film festival, Concert Electro du CDA d'enghien les Bains) et une nouvelle: le 1er Games 4 Change Festival Europe. Chacun des partenaires a été rencontré au moins trois fois par les équipes de Futur en Seine. - 1 ère rencontre fin 2012 pour s'accorder sur les grandes lignes du partenariat - 2 e rencontre entre février et avril 2013 pour déterminer et mettre en place les modalités de partenariat (visibilité Futur en Seine, relais de l'événement coproduit dans la communication du festival) - 3 e rencontre en juillet 2013 pour le bilan. Ces 5 coproductions permettent de rassembler un tiers de la fréquentation du festival en dehors du village des innovations. Le reste de la fréquentation provient notamment de l'appel à projet «Evénements partenaires». Appel à projets événements partenaires Comme pour les éditions précédentes, l'appel à projet a été lancé au mois de novembre et les réponses étaient arrêtés à la fin janvier. Cet appel a été diffusé à l ensemble des contacts de 2012 (membres de Cap Digital, anciens participants..). Il y a eu un faible taux de réponses, 6 dossiers seulement ont été reçus. Cela s'explique par plusieurs facteurs : les participants des autres années savent que cet appel n'est pas coercitif, ne pas y répondre n'empêche pas la participation au festival. Cet appel permet néanmoins de réunir en plus des coproductions une base d'événements pour l élaboration du programme Prospection et relance Début février, sur la base des coproductions et des réponses de l'appel à projet, un travail de prospection a commencé auprès notamment des participants aux deux dernières éditions. Cette prospection passe aussi par des échanges avec les responsables des communautés de Cap Digital pour identifier des acteurs de certaines filières. Enfin le travail a été orienté pour palier certains manques dans la programmation, sans forcément grande réussite, notamment sur des questions territoriales et le manque de proposition en grande couronne : Yvelines, Essonne, Seine-et-Marne. 8

46 46 CD : Ces différentes étapes ont permis de regrouper plus d'une cinquantaine d'acteurs pour plus de 100 propositions d'événements. II. La coordination des événements partenaires 1. Les enjeux Les événements partenaires représentent 80% de la fréquentation du festival, ils sont donc un enjeu crucial pour l image et le dynamisme du festival. Il s'agit aussi de réunir les acteurs incontournables de l'éco-système. Si des partenaires comme l'ecole des Mines Paritech ou l'ensci-les ateliers n'ont pas souhaité organiser d'événements dans leur mur pour cette édition, de nouveaux partenaires nous ont rejoint comme DroidCon, le Centre Hubertine Auclert ou Visages du Monde, renouvelant ainsi les propositions du festival. Si le choix aujourd hui est d'ouvrir le programme au plus grand nombre, cela engendre malgré tout une grande disparité qualitative des propositions. 2. Les réunions de préparation Pour cette édition, dans un souci de cohésion des acteurs et avec la volonté d'encourager des synergies entre les événements, deux réunions ont été organisées. La première,le 5 mars, a réuni une trentaine de participants. Elle a été l'occasion de présenter l'équipe, les grandes lignes de la programmation du festival, le plan de communication, et les modalités de la collaboration entre le festival et ses partenaires. Ce temps de présentation a permis de faire l'économie de rendez-vous avec certains «petits partenaires» mais aussi de donner une visibilité forte et globale de la dimension du festival à de nouveaux partenaires. La deuxième réunion a eu lieu le 6 juin, soit une semaine avant le début du festival. L'ensemble des partenaires ont jugés la proposition de se réunir valorisante et intéressante. III. Un programme en 10 thématiques Pour cette 4e édition, nous avons fait le choix de présenter dans le programme les événements partenaires sous une forme éditorialisée, pour donner au public des clés de lecture de la programmation du festival. Au-delà du foisonnement desévénements, c est la diversité du festival qui est mise en avant par ce procédé. 1. Entreprise(s) du Futur Présentes ou non au Village des innovations, différentes sociétés ont décidé de participer au festival. Sessions de pitchs, démo de prototypes, rencontres de financeurs, networking : chaque partenaire a pu organiser son événement et bénéficier de l image du festival pour toucher sa cible. Evénements classés dans la thématique : Démo de Modulowatt, Présentation de RunOrg, Augmented Pitchs #1, La French Mobile : Futur shopping, les applications mobiles au service de l entreprise, IT BootCamp Ventures Evénements mis en avant : Lancement de la citizen box en clôture de la journée de visite des incubateurs et la soirée communauté musique de Cap Digital au Bus Palladium. 9

47 47 CD : Futur en Seine en Seine-Saint-Denis Une dizaine d'événements se sont déroulés en Seine-Saint-Denis. Le Conseil Général coproduit avec Futur en Seine et d autres acteurs deux manifestations importantes du festival : Cross-Vidéo Days et Dimension 3. Cross Vidéo Days 18 et 19 Juin Dock Haussman La Plaine Saint-Denis - Coproduction Fens2013 Deux journées professionnelles consacrées à la mise en valeur de la filière cross-média et transmedia. L'événement s'articule en 4 temps forts : des conférences, des workshops, et 2 marchés (contents et IT Market). Le bilan des organisateurs est très positif cette année : 1 000participants 30% d étrangers 400 rendez- vous entre commissionners et entreprises. Dimension 3 du 18 au 21 Juin Dock Eiffel et Biocitech La Plaine Saint-Denis Coproduction Fens2013 Dimension 3 est un événement protéiforme consacrée aux nouvelles dimensions de l'image. Il commence tout d abord deux jours de salons et conférences dans le dock Eiffel des docks de Paris, suivi d une journée 3D Santé Digital dans les locaux de Biocitech à Romainville. Si l événement est né de la volonté de présenter les dernières nouveautés de l imagerie 3D, il a su évoluer vers d autres technologies comme la 4K. Lors des deux premiers jours, les organisateurs avaient déployés le BigShoot, un véritable plateau de cinéma avec des acteurs à disposition de tous ceux qui voulaient tester les dernières nouveautés exposées. Selon l'organisateur, l'événement a connu une forte progression en termes de contenu et de reconnaissance professionnelle. Le festival a encouragé pour cette édition les organisateurs de ces deux événements à collaborer. Ainsi Cross Vidéo Days, qui avait lieu dans des salons du Stade de France pour ses premières éditions, s est installé dans le dock Haussman des docks de Paris, en face de Dimension 3 et aux mêmes dates, créant ainsi en Seine Saint-Denis l embryon d un pôle événementiel consacré aux nouvelles formes et utilisations de l image dans Futur en Seine. En plus de ces deux points centraux c est une dizaine de manifestations qui ont été organisés sur le territoire de Seine-Saint-Denis pour un total de près de 6 500visiteurs. Autres événements en Seine Saint Denis : LMQTP*4 de la galerie Synesthésie, Typocamp de la Fonderie, propositions de la Maison Populaire de Montreuil, conférence à ICADE, rencontre avec addictive TV à Canal 93, les cabarets du savoir, visites du CDT93 3. Fens Nights Le concert d Enghien-les-Bains avait lieu cette année le 15 juin. Réuni au jardin des Roses puis sur la promenade du Lac, les festivaliers ont pu apprécier de 18h à minuit les propositions du CDA95. La collaboration avec cet organisme est important, puisque le CDA95 est actuellement le seul partenaire à pouvoir regrouper autant de public, personnes cette année, avec des propositions artistiques de grande qualité. Evénement mis en avant : Soirée Electro d Enghien les Bains (Coproduction) et Wizz World Party (prototype financé par la région Ile-de-France) 10

48 48 CD : Evénements classés dans la thématique : Minimale Collective #2 (Machine du Moulin Rouge), Soirée Casse ton singe ( Glaz art), All Naked 2.0 (Cabaret Sauvage) ; Roots Block Party ( Gaité Lyrique) 4. Arts Numériques Les arts numériques sont un fort vecteur d innovation et un bon moyen de la rendre visible au grand public. A ce titre, ils occupent une place particulière dans le festival avec une douzaine d événements. Plusieurs structures du R.A.N, réseau arts numériques dont Cap Digital est adhérent, ont spontanément participé à Futur en Seine. La galerie Synesthésie a ainsi une nouvelle fois inscrit plusieurs événements de la 4e édition de son festival Le Mai Qui te Plait. La Maison populaire (Montreuil), 26 Couleurs (Saint-Fargeau-Ponthierry), Visages du Monde (Cergy) mais aussi des partenaires plus importants comme le Cube (Issy les Moulineaux) et le CDA (Enghien les Bains), tous membres du RAN ont été des points d appuis intéressant pour le festival en dehors de Paris. Ce sont des lieux qui sont identifiés par le public et ont des propositions originales. 5. Générations Connectées Issy-les-Moulineaux, partenaire historique du festival, a de nouveau proposé cette année un programme riche et dense. Issy Média et ses partenaires ont déployé un programme d une quarantaine de manifestations sur tout le territoire de l agglomération du Grand Paris Seine Ouest (GPSO). Sous la dénomination FenS #Issy en 2012, Issy Media a repris le nom de l événement numérique historique de la ville : Générations Connectées. Il réaffirme ainsi son engagement pour le festival, ainsi qu une politique locale résolument tournée vers le numérique au service des citoyens. Ces manifestations ont ainsi réuni plus de personnes dans une vingtaine de lieux du GPSO.Générations Connectées est le modèle de structuration d événement à suivre pour toutes les autres manifestations. Un opérateur local, interlocuteur du festival et centralisateur de toutes les informations montantes et descendantes. 6. Les écoles Les propositions des écoles de l enseignement supérieur ont été riches cette année. L ESSCA (Boulogne), l ENSBA (Paris), l IESA (Paris) et Sciences Po avec l Ecole des Mines et Télécom ParisTech (Paris) ont proposés d organiser et d accueillir des événements. De nombreux acteurs étaient également présents au Village des innovations (ENSCI, Paris 8, Strate collège ). 7. Hacking Ces événements plus ou moins grand public, s adressaient au cœur de l écosystème : les développeurs. Les communautés de hackers se réunissaient lors des dernières éditions à PasSage en Seine, organisé par la Cantine. Cet événement respecte les fondements de la discipline : 11

49 49 CD : l ouverture, le partage, la créativité. Pendants 4 jours, se sont succédés les présentations, les ateliers, et toujours les rencontres. Dans le même esprit, la Fonderie a organisé son deuxième Typocamp, un week-end de marathon créatif dédié à la typographie. Un peu plus technique mais toujours dans une dimension collaborative, deux autres événements ont été organisé autour de communautés spécifiques : Droidcon et Drupalcamp. La concentration de ce type d événement démontre et affirme la légitimité du festival, d autant que des discussions avec d autres acteurs étaient bien engagées comme Aldebaran qui réfléchit à la possibilité de faire coïncider ses Nao TechDays avec les dates de Futur en Seine. 8. Making Sous cette appellation, ont été regroupés les événements autour des fablabs et de l impression 3D. Quand le carrefour numérique de la cité des sciences accueillait des familles pour expérimenter la bidouille, les sociétés Protoshop et Fabshop ouvraient leur porte pour démontrer tout le potentiel de l impression 3D. Le FacLab de l université de Cergy-Pontoise a fait le lien entre toutes ces pratiques en organisant une journée «innovation, fabrication numérique personnelle et entreprises». 9. Les Villes Nouvelles Lors de l éditorialisation du programme, il a été intéressant de constater que les événements organisés en grande couronne étaient porté presque exclusivement par des organismes ou des communautés d agglomérations issues des villes nouvelles. Ainsi Cergy-Pontoise, Saint-Quentin-en-Yvelines et Marne-la-Vallée ont été les animateurs de leur territoire pendant le festival. Les retombées presses à l étranger Grâce à l envoi de deux communiqués de presse et de 3 ings, le festival a obtenu en cette année 36 articles à l international, dont : - Wired.com (29/03/13) - Gizmodo.de (22/05/13) - Ubergizmo.com (30/05/13): "Now in its fourth edition, Futur en Seine is the largest, most important French event in the digital world" - Orange.com (07/06/13): "Celebrating digital innovation in France" - Cnet.com (14/06/13) - Journalmetro.com (14/06/13) : "Les objets de demain, à découvrir au festival Futur en Seine" 4. Partenariats médias Les partenariats média conclus en 2013 s inscrivaient dans la volonté générale d impliquer davantage les partenaires du festival àl événement, et de dépasser le simple échange de visibilité pour un véritable partenariat de contenu. Ainsi, les principaux partenariats média ont permis à Futur en Seine de gagner en visibilité en termes quantitatifs mais aussi qualitatifs : - France 3 Paris Ile-de-France : création d un mini site Futur en Seine 12

50 50 CD : Janvier > Juin Durant le festival Europe1.fr : habillage de la home et de la page technologie / pavés et bannières - - L Usine Nouvelle : réalisation conjointe d un sondage portant sur les perceptions qu ont les français du numérique - Le nouvel Observateur : une bannière et un pavé ont été intégré en page principale du site internet - Frenchweb.fr : présence de l'événement dans l agenda, article sur les projets phares de la 4ème édition du festival Futur en Seine (13 juin 2013), présentation de l'événement dans une newsletter, relais de l événement sur les réseaux sociaux et pavé sur le site - Rudebaguette.fr : Annonce du festival ("Le plus grand festival français du digital, Futur en Seine, commence aujourd'hui, et se poursuivra jusqu'au 23 juin"), article («les 5 startups incroyable vues à Futur en Seine», relais sur les réseaux sociaux (3 posts Facebook et une annonce sur Twitter) - We Demain : Un article sur l'art génératif (numérique) (We Demain n 4, sorti en vente le 30 mai), mention dans l agenda en home du site, un article d'annonce de l'événement sur le site, relais sur Facebook (2 posts) - Gizmodo : une annonce dans l agenda, un article et une bannière - Ubergizmo : bannière sur le site français et pavé sur le site allemand - Objectif Grand Paris Magazine : une pleine page dans le numéro de juin - La Chaine du Cœur, Maddyness, Etapes : annonces et bannières Les partenaires médias ont également donné lieu à une large couverture rédactionnelle de l événement. III. La communication virale 1. Le site internet 2013 Le site internet de cette 4e édition présentait deux entrées distinctes : la mise en avant de 13

51 51 CD : différents événements partenaires, articles et page en home d une part, et l accès au programme complet, que l on pouvait affiner grâce à un système de filtres (lieux, thèmes, dates), d autre part. Visites durant la période de janvier à juin 2013 et du 13 au 23 juin 2013 comparé aux visites durant la période de janvier à juin 2012 et du 14 au 24 juin 2012 Visiteurs uniques de janvier à juin : en 2012 / en 2013 Visiteurs uniques durant le festival : du 14 au 24 juin 2012 / du 13 au 23 juin 2013 Le blog, quant à lui, a été rapatrié directement sur le site. Une couverture a été assurée durant les onze jours du festival par l agence Ondine, associée à Bluenod et Knowtex, qui a donné lieu à un reporting complet sur un site dédié (www.strikingly.com/fens2013). 2. La newsletter Les newsletters ont été envoyées cette année dès mars (après une newsletter envoyée en décembre), à la différence de 2012 où elles n avaient débutées que 15 jours avant le début du festival. Ici encore, la volonté est de véritablement inscrire le festival dans la durée en lui conférant une existence tout au long de l année.en tout, 8 newsletters ont été envoyées. 3. Les réseaux sociaux Facebook 2013 a marqué la refonte de la fanpage Facebook, qui réunit désormais l ensemble des pages Futur en Seine antérieures. En juillet, la page compte 4700 fans, ce qui représente une augmentation de plus de 30% depuis le 1 er janvier. Twitter mentions ont été faites du hashtag #fens2013 sur la période du 13 au 25 juin L application mobile Il a étéchoisi de ne pas développer d application dédiée mais d intégrer le programme Futur en Seine à l application gratuite sur ios et Android Urban Pulse ( utilisateurs) qui répertorie l ensemble des sorties proposées dans la ville de l utilisateur. Un bouton aux couleurs de Futur en Seine et menant directement à la programmation du festival a été intégré à la page d accueil de l application du 6 au 23 juin. En outre, la carte interactive comprenant l ensemble des POI Futur en Seine a été intégrée au site internet du festival. 14

52 52 CD : Chapitre 7 Analyse et synthèse générale de l édition 2013 du festival I. Analyse des publics présents au Village des innovations Cette année, nous avions mis en place un partenariat avec Smart Flows, starup qui fait de l analyse de flux des publics. Pour cela, des bornes ont été placées dans l ensemble de la NEF du Centquatre, qui ont ensuite capté les Smartphones du public connectés en Wifi. Ainsi, 4500 personnes ont été captées pendant les quatre jours, et nous permettent d avoir l analyse suivante : Nombre de projets par thématiques : En moyenne, les 3 thématiquesles plus fréquentées : Villes : visiteurs par jour Habiter : visiteurs par jour Travail : visiteurs par jour Puis : Data, Education, Santé, Musique, Arts numériques, Faire, Robots NEF personnes captées pendant les 4 jours - En moyenne : personnes par jour - Temps moyen passé dans la NEF : 42 minutes Jeudi : 679 visiteurs uniques Vendredi : visiteurs uniques Samedi : visiteurs uniques Dimanche : visiteurs uniques 15

53 53 CD : La plateforme d inscription en ligne Evenium, nous a permis également de mieux connaitre notre public. Même si ce dernier n avait pas pour obligation de s inscrire aux différents événements, nous avons comptabilisé 4476 inscrits au Village des innovations et 1741 à la soirée d inauguration. Tranche d âge représentée Professions représentées II. Synthèse du CENTQUATRE et des événements partenaires Points positifs La concentration sur 4 jours sur un même lieu est un format qui réunit notre public La signalétique plus visible La qualité des projets sélectionnés Points négatifs La lisibilité de la programmation dense reste une difficulté Le site internet, même s il a été repensé, n est pas encore assez fluide et intuitif pour la 16

54 54 CD : L identité visuelle s est affirmée La rencontre avec l ensemble des porteurs de projets entre les mois de février et avril L investissement important de différents partenaires La qualité des intervenants pour l ensemble des conférences organisées L éditorialisation du programme et notamment des événements partenaires Des partenariats renouvelés et de nouveaux partenaires très satisfaits de cette édition Les retombées presse ont été plus qualitatives cette année Le succèsde l European Street Design Challenge a été renouvelé navigation de notre public Le Marché du T.A.F (Travailler, Apprendre, se Former) n a pas rencontré son public cette année La communication à l international reste un point à renforcer La diffusion des flyers à l ensemble de nos réseaux n a pas été préparée assez en amont Il n y a pas eu de contacts avec des bloggeurs Pour développer le public ans, les écoles de commerce et facultés ont été très peu / ou pas sollicitées La diversité et la qualité des événements partenaires restent très inégales 17

55 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 55 RAPPORT N <%numcx%> CP Extraits du rapport d activités 2013 du pôle SYSTEMATIC PARIS REGION et avancement du plan filière Optique et Systèmes complexes 2013 Actions proposées en 2013 sur le volet développement de l innovation Les domaines de compétences technologiques et industrielles stratégiques clés pour le développement des acteurs du Pôle sont portés par ses Groupes Thématiques qui assurent les actions de réflexion stratégique et d animation propres à chacun des écosystèmes correspondants. En 2013, ces Groupes Thématiques sont les suivants : Groupes Thématiques Logiciel & Numérique : Outils de Conception et Développement de Systèmes Logiciel libre Groupes Thématiques Applicatifs : Automobile & Transports Gestion Intelligente de l Energie Confiance numérique & Sécurité TIC & Santé Télécoms Les trois nouveaux secteurs de développement de Systematic Paris-Region : Usine du futur, Ville intelligente, Systèmes d information, seront animés à partir de 2013 par des groupes de travail transverses aux Groupes Thématiques existants et pourront être constitués en nouveaux Groupes Thématiques lorsque leurs développements auront atteints les objectifs fixés. - Animation des Groupes Thématiques Il s agit en 2013, de poursuivre, avec l appui des Présidents et des Vice-Présidents académiques des Groupes Thématiques, les actions suivantes : Organisation des réunions des Groupes Thématiques (ordre du jour, présentation, logistique, coanimation, compte-rendu), Accueil et intégration des nouveaux membres, Réponse et soutien au fil de l eau des membres des Groupes Thématiques, Organisation des échanges entre les membres, Présidents et Vice-Présidents des Groupes Thématiques. Actions réalisées au 30 novembre nouveaux partenaires adhérents dans le pôle en 2013, dont 16 dans les Groupes Thématiques (via Manifestation d intérêt ou projet) Organisation de 41 comités de pilotage des Groupes Thématiques 14 Sessions d émergence de projet ont été organisé par les Groupes Thématiques autour des AAP du FUI 16, de l ANR : Plénière et workshop d émergence de projets TIC&Santé, le 21 janvier Plénière et workshop d émergence de projets TIC&Santé, le 6 septembreplénière et workshop d émergence de projets GT Confiance Numérique & Sécurité, le 28 janvier

56 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 56 RAPPORT N <%numcx%> CP Plénière et workshop d émergence de projets GT Confiance Numérique & Sécurité, le 23 septembreplénière et workshop d émergence de projets GT Logiciel Libre, le 30 janvier Plénière et workshop d émergence de projets GT Logiciel Libre, le 12 septembreplénière et workshop d émergence de projets GT Télécoms, le 8 février Plénière et workshop d émergence de projets GT Télécoms, le 12 septembreplénière et workshop d émergence de projets GT Automobile & Transports, le 8 février Plénière et workshop d émergence de projets GT Automobile & Transports, le 4 octobreplénière et workshop d émergence de projets GT GIE, le 13 février Plénière et workshop d émergence de projets GT GIE, le 25 septembre Plénière et workshop d émergence de projets GT OCDS, le 20 février Plénière et workshop d émergence de projets GT OCDS, le 26 septembre FSN : 4 Sessions d émergence de projet ont été organisé : Matinée d information sur l Appel à Projets Briques Génériques du Logiciel Embarqué, 27 mai Plénière et workshop d émergence de projets e-education n 3, 2 juillet Plénière et workshop d émergence de projets BGLE n 4, 11 juillet Matinée d information sur l Appel à Projets HPC et Big Data, Teratec le 7 octobre FASEP :1 Sessions d émergence de projet a été organisé en partenariat avec Cap Digital et Advancity : Workshop d émergence de projets de l APP Simulateur 3D sur la ville durable, 26 septembre - Emergence de nouveaux projets de R&D et suivi des projets La poursuite des actions d animation des Groupes Thématiques et l actualisation des visions stratégiques fédératrices favorisent l émergence de nouveaux projets de R&D. La stratégie de recherche et d innovation de Systematic Paris-Region articule les trois dimensions suivantes : Développement de nouvelles technologies logicielles et numériques selon les priorités de recherche technologique retenues pour chacun des six segments du domaine Logiciel et Numérique, Sur ces nouvelles bases technologiques, étude et expérimentation de produits, procédés et services innovants pour les axes d innovation identifiés pour les marchés cibles des cinq principaux secteurs applicatifs, Accompagnement des entreprises PME et ETI, dans le cadre d une démarche de valorisation afin de favoriser la mise sur le marché de ces technologies, produits, procédés et services innovants. Cette stratégie sera mise en œuvre dans le contexte national avec un élargissement des actions : Participation aux appels à projets soutenus par le Fonds Unique Inter-ministériel, le Programme des Investissements d Avenir, l Agence Nationale de la Recherche ; Contribution au développement des projets de l Institut de Recherche Technologique SystemX ; Soutien à la création de Laboratoires Communs associant membres académiques et membres industriels du Pôle. La démarche de valorisation et de mise sur le marché des résultats des projets de R&D est construite sur un accompagnement tout au long du cycle de vie d un projet de R&D collaborative, avec une attention particulière en phases amont de montage et de labellisation du projet. Les actions suivantes seront poursuivies auprès des porteurs des projets, avec l appui des Présidents et Vice-Présidents des Groupes Thématiques :

57 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 57 RAPPORT N <%numcx%> CP En phase amont, travail avec les porteurs de projets sur les business models de sortie et les voies de valorisation avec les futurs utilisateurs des produits/services, présentation d études de marché justifiant la valorisation attendue, analyse des plans d affaire des partenaires du projet, participation au projet des acteurs clés des partenaires (en particulier Division opérationnelle et Direction des achats dans le cas d un partenaire Grande Entreprise), et mobilisation des investisseurs privés (notamment ceux membres du Bureau Exécutif du Pôle), Soutien dans la phase de constitution des dossiers de projets résumés et des projets complets (méthodes, contenus à caractère territorial, recherche de partenaires), Organisation, avec l appui des Présidents de Groupes Thématiques, de la procédure de sélection de projets, Soutien aux Présidents des Groupes Thématiques et aux porteurs de projets durant la phase de présentation au Bureau Exécutif et de labellisation par le Directoire, Organisation et participation aux rencontres avec les financeurs (réunions face à face et commission technique des financeurs), Soutien aux porteurs de projets durant les phases d appel à projets (réponse à des questions administratives, logistiques ), Consolidation des éléments clés des projets (partenaires, efforts R&D, subventions reçues) et leur communication aux instances de gouvernance de Systematic Paris-Region, Soutien aux porteurs de projets durant les phases clés de gestion des projets (réunion de lancement, partage des bilans, réunion de clôture ), Soutien à la valorisation des projets : promotion et marketing des projets, communication, présentation des projets dans le Book des projets édité chaque année par le Pôle, avec les dernières informations concernant l avancement des projets, mise en valeur des évènements clefs des projets dans les Newsletters, Flash Infos, mise en place des fiches projets sur l extranet du Pôle, Phase post-projets : offre de revue de projet conduite par le Bureau Exécutif et d élaboration d un plan d accompagnement, mise à jour pendant les 3 années suivant la fin du projet des informations concernant ses retombées économiques, promotion des projets terminés et des produits issus de ces projets dans les Book Projets, lors de la Convention du Pôle (Présentation, Démos ) et lors d évènements dédiés type «Vitrine de l Innovation» avec Pacte PME, mise en valeur des résultats auprès des acteurs opérationnels des Grandes Entreprises du Pôle et des financeurs privés. Actions réalisées au 30 novembre 2013 ANR début 2013 : 74 demandes de labellisation, 36 labellisés (taux de sélection 50%) o R&D : 59M o Aide :29 M Nbre de projets R&D M Aide M GT Auto&Transports 2 6 2,5 GT GIE 1 0,4 0,2 GT LL 1 1,6 1 GT OCDS ,6 GT Télécoms ,7 GT Tic&santé Projets 59 M 29 M 9 projets sélectionnés pour financement : o R&D : 17 M o Aide : 7,7 M

58 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 58 RAPPORT N <%numcx%> CP Nbre de projets R&D M Aide M GT Auto&Transports 0/2 - - GT GIE 0/1 - - GT LL 0/1 - - GT OCDS 3/16 9 3,3 GT Télécoms 4/11 6 3,4 GT Tic&santé 2/ /36 Projets 17 M 7,7 M 6 projets en liste compléméntaire o R&D : 13 M o Aide : 6 M FUI 16 : 39 Projets déposés, 21 labellisés (taux de sélection 54%) o R&D : 82 M (47% porté par les PME) o Aide : 32 M (53% demandé par les PME) Nbre de projets R&D M Aide M GT Auto&Transports 3 8,2 3,4 GT CN&S 4 18,5 7 GT GIE 1 6 2,2 GT LL 3 8,7 3,9 GT OCDS GT Télécoms 3 12,2 4,6 GT Tic et santé 2 4,4 1,9 21 Projets 82 M 32 M Répartition des coûts de R&D : Répartition des aides :

TABLE RONDE #1 TABLE RONDE

TABLE RONDE #1 TABLE RONDE TABLE RONDE #1 TABLE RONDE «Retour sur 7 ans de R&D depuis la création de Cap Digital» Animée par Philippe Roy, Délégué adjoint de Cap Digital en charge des projets R&D. RETOUR SUR 7 ANS DE R&D Charles

Plus en détail

Plan filière. des éco-activités. en Île-de-France

Plan filière. des éco-activités. en Île-de-France Plan filière des éco-activités en Île-de-France Le plan filière des éco-activités en Ile-de-France, piloté par le pôle de compétitivité Advancity, est mis en œuvre en partenariat avec la Chambre Régionale

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france Rapport pour la commission permanente du conseil régional MAI 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SOUTIEN A L ASSOCIATION REGIONALE POUR L AMELIORATION

Plus en détail

Réalisation et conception des stands pilotés par ADVANCITY PARIS REGION au salon WORLD EFFICIENCY 2015. Cahier des charges techniques.

Réalisation et conception des stands pilotés par ADVANCITY PARIS REGION au salon WORLD EFFICIENCY 2015. Cahier des charges techniques. Réalisation et conception des stands pilotés par ADVANCITY PARIS REGION au salon WORLD EFFICIENCY 2015 Cahier des charges techniques Consultation CONTACTS Fabien REPPEL Responsable du Département Communication

Plus en détail

Cahier des charges «Veille Techno» 2015

Cahier des charges «Veille Techno» 2015 Cahier des charges «Veille Techno» 2015 Novembre 2014 SOMMAIRE 1 Titre de niveau 1... Erreur! Signet non défini. 1.1 Titre de niveau 2... Erreur! Signet non défini. 1.1.1 Titre de niveau 3... Erreur! Signet

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

www.carrefour-predit4.org Pré-programme CARREFOUR DU PREDIT 7 et 8 octobre 2013 Palais Brongniart Paris

www.carrefour-predit4.org Pré-programme CARREFOUR DU PREDIT 7 et 8 octobre 2013 Palais Brongniart Paris www.carrefour-predit4.org Pré-programme CARREFOUR DU PREDIT 7 et 8 octobre 2013 Palais Brongniart Paris Eco-adaptation et compétitivité Le Predit est une plate-forme interministérielle en charge de fédérer

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) INNOVATIONS COLLABORATIVES

CAHIER DES CHARGES APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) INNOVATIONS COLLABORATIVES CAHIER DES CHARGES APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) INNOVATIONS COLLABORATIVES Contexte Au 1 er janvier 2016, la nouvelle Région Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes formera une seule et même entité

Plus en détail

Quelques éléments sur le transfert vers les PME à l INRIA

Quelques éléments sur le transfert vers les PME à l INRIA 1 Quelques éléments sur le transfert vers les PME à l INRIA Colloque Valoris du 16/12/2010 Bruno Sportisse Une mission, des voies multiples 2 Le transfert: une mission de l INRIA Transfert des connaissances,

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

«Les projets collaboratifs pour les nuls»

«Les projets collaboratifs pour les nuls» «Les projets collaboratifs pour les nuls» Les jeudis du numérique à Vannes 28/05/15 Sommaire 1) Le projet collaboratif 2) Les appels à projets 3) Le financement 4) Le rôle d Images & Réseaux Les questions

Plus en détail

Le pôle de compétitivité dédié à la ville et la mobilité durables

Le pôle de compétitivité dédié à la ville et la mobilité durables Le pôle de compétitivité dédié à la ville et la mobilité durables Appel à Propositions de Projets en vue du FUI 21 27 novembre 2015 ADVANCITY lance un appel à propositions de projets d innovation dans

Plus en détail

Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE»

Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE» Programmation de développement rural hexagonal 2007-2013 APPEL A PROJETS «ANIMATION DU RESEAU RURAL ET PERIURBAIN POUR LA REGION ÎLE-DE-FRANCE» 1. Contexte L article 68 du Règlement (CE) n 1678/2005 du

Plus en détail

Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015

Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015 Cluster Solaire / MCIC : «Réalisations et Perspectives» Juin 2015 Le Cluster Solaire/MCIC, un outil pour appuyer le développement industriel vert STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE Plan Solaire Marocain Plan Eolien

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL A LANCER

Plus en détail

Labellisation des projets : critères et procédures

Labellisation des projets : critères et procédures Labellisation des projets : critères et procédures Medicen Paris Region» La labellisation «Medicen Paris Region accéder à des sources de financements publics attractifs ou à des compléments de financement

Plus en détail

! Mobiliser les acteurs sur les grands défis sociétaux! Refonder le dispositif de coordination et

! Mobiliser les acteurs sur les grands défis sociétaux! Refonder le dispositif de coordination et 1 Neuf lignes d action! Mobiliser les acteurs sur les grands défis sociétaux! Refonder le dispositif de coordination et d orientation de la recherche en France! Promouvoir la recherche technologique! Développer

Plus en détail

cap digital Comment répondre ensemble aux défis du numérique Patrick Cocquet Délégué Général

cap digital Comment répondre ensemble aux défis du numérique Patrick Cocquet Délégué Général cap digital Comment répondre ensemble aux défis du numérique Patrick Cocquet Délégué Général cap digital, pôle de compétitivité à vocation mondiale Labellisé en juillet 2005 Structure de gouvernance mise

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. SYSTEM@TIC PARIS-REGION & Les Plates-formes d innovation

DOSSIER DE PRESSE. SYSTEM@TIC PARIS-REGION & Les Plates-formes d innovation DOSSIER DE PRESSE SYSTEM@TIC PARIS-REGION & Les Plates-formes d innovation SOMMAIRE I - SYSTEM@TIC PARIS-REGION, POLE DE COMPETITIVITE MONDIAL DEDIE AUX SYSTEMES COMPLEXES...p. 3 A. Les systèmes complexes,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DU CONTRAT DE FILIERE SILVER ECONOMIE

DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DU CONTRAT DE FILIERE SILVER ECONOMIE DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE DU CONTRAT DE FILIERE SILVER ECONOMIE JEUDI 12 DECEMBRE 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE Introduction La signature de ce contrat de filière n est qu une étape Les six axes du contrat

Plus en détail

«L Innovation dans l Assurance»

«L Innovation dans l Assurance» Club FINANCE INNOVATION «L Innovation dans l Assurance» 26 novembre 2009 Programme Présentation de FINANCE INNOVATION - Groupes thématiques La Recherche en Assurance Les dispositifs publics de financement

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» 1/ LE CONTEXTE 1.1 VERS UNE NOUVELLE POLITIQUE TOURISTIQUE DES TERRITOIRES Le règlement d intervention 2007-2013 proposait

Plus en détail

8 marchés prioritaires. Et des leviers pour les transformer : Big Data, Open Data, Smart Data, Gamification Internet des Objets 3D Design Mobilité

8 marchés prioritaires. Et des leviers pour les transformer : Big Data, Open Data, Smart Data, Gamification Internet des Objets 3D Design Mobilité www.capdigital.com 8 marchés prioritaires MEDIAS EDUCATION FORMATION COMMERCE DISTRIBUTION MAISON VILLE TRANSPORT SANTE BIEN ETRE COMMUNICATION PUBLICITE TOURISME ENTREPRISE ETAT Et des leviers pour les

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

CHALLENGES NUMERIQUES

CHALLENGES NUMERIQUES Programme d Investissements d Avenir CHALLENGES NUMERIQUES Appel à manifestation d intérêt Cahier des charges ADRESSE DE PUBLICATION DE L APPEL A MANIFESTATION D INTERET https://extranet.bpifrance.fr/projets-innovants-collaboratifs/

Plus en détail

APPEL A PARTICIPATIONS : SMARTHOME 3.0

APPEL A PARTICIPATIONS : SMARTHOME 3.0 APPEL A PARTICIPATIONS : SMARTHOME 3.0 Appel à participations SMARTHOME 3.0 2014 1 Sommaire SmartHome by CITC : Le projet...3 Troisième Edition, restez connectés!...4 A l initiative : Le CITC...5 Objectif

Plus en détail

Pôle de compétitivité CAP DIGITAL

Pôle de compétitivité CAP DIGITAL Pôle de compétitivité CAP DIGITAL http://www.capdigital.com/ Coordination interuniversitaire Paris 8 Paris 13 MSH Paris Nord Alain Chaptal achaptal@mshparisnord.org La structure Cap Digital Une équipe

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE

CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE CAHIER DES CHARGES DE L ACTION COLLECTIVE «Accompagner la CROissance des TPE-PME à travers une stratégie de Développement Durable» (ACRODD MER) La «Responsabilité Sociétale des Entreprises» n est pas une

Plus en détail

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Plus en détail

Annexe 6 et 7 Du Contrat de Performance 2014-2018 Medicen Paris Region. Liste des engagements du Pôle avec d autres clusters français ou étrangers

Annexe 6 et 7 Du Contrat de Performance 2014-2018 Medicen Paris Region. Liste des engagements du Pôle avec d autres clusters français ou étrangers Annexe 6 et 7 Du Contrat de Performance -2018 Medicen Paris Region Liste des engagements du Pôle avec d autres clusters français ou étrangers 24 octobre Relations inter-pôles et inter-clusters nationaux

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

La labellisation «Medicen Paris Region»

La labellisation «Medicen Paris Region» La labellisation «Medicen Paris Region» De l utilité de la labellisation «Medicen Paris Region» La labellisation «Medicen Paris Region» d un projet francilien, dans le domaine de la santé, est une référence

Plus en détail

«Vers le véhicule connecté»

«Vers le véhicule connecté» «Vers le véhicule connecté» Le cercle des idées Quimper Technopole-Cornouaille Jeudi 26 septembre 2013 Philippe COSQUER : Chargé de Projets ] Moteur d idées pour véhicules spécifiques [ Le Pôle de compétitivité

Plus en détail

Vous souhaitez monter un projet : Medicen Paris Region répond à toutes vos questions 30 SEPTEMBRE 2010. Cluster and project funding partners

Vous souhaitez monter un projet : Medicen Paris Region répond à toutes vos questions 30 SEPTEMBRE 2010. Cluster and project funding partners Vous souhaitez monter un projet : Medicen Paris Region répond à toutes vos questions 30 SEPTEMBRE 2010 Cluster and project funding partners Association avec 170 Adhérents Grands groupes: Sanofi-aventis

Plus en détail

#Educalab. Présentation Educalab

#Educalab. Présentation Educalab #Educalab Présentation Educalab Cap Digital, en bref Plus de 950 membres en juin 2015 : PME et Startups ETI/GE/EPIC Investisseurs en capital Ecoles et universités R&D et innovation : Depuis 2006 : 1950

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial INSTITUT NATIONAL DES ÉTUDES TERRITORIALES Conçu pour des cadres expérimentés, le cycle supérieur de management (CSM) vise

Plus en détail

Plan DÉFI Biotech Santé. 31 janvier 2012

Plan DÉFI Biotech Santé. 31 janvier 2012 Plan DÉFI Biotech Santé 31 janvier 2012 1 Présentation du plan DEFI Biotech Santé Pour les PME du secteur Biotechnologies Santé en Île-de-France Pierre-Antoine Gailly Président de la Chambre de Commerce

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CP 12-003 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JANVIER 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france AFFECTATIONS PROVISIONNELLES

Plus en détail

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé

Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Dispositif : Recherche et Innovation dans le secteur privé Axe 1 Objectif Thématique 1 : Renforcer la recherche, le développement technologique et l innovation Investissement prioritaire B : Promotion

Plus en détail

SYLABE et Plaine innovation Meeting

SYLABE et Plaine innovation Meeting La Seine Saint Denis, et plus particulièrement le territoire de Plaine Commune concentre un pôle important de compétences tant au niveau des entreprises que de la recherche et des formations pluridisciplinaires

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS Cahier des charges 1 Appel à projets L amélioration des perspectives de croissance et de compétitivité de l économie marocaine passe, notamment, par le soutien à l innovation

Plus en détail

Réunion Information Investissements d Avenir

Réunion Information Investissements d Avenir Réunion Information Investissements d Avenir Logiciel Embarqué et Objets Connectés Sophia, 16 Juillet 2013 Investissements Avenir : Réorientation Réorientation de 2,2 Mds$ du budget non engagé des IA Soutien

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Sommaire Communiqué de presse... 3 Le Nord-Pas de Calais se mobilise pour réussir la transition écologique de son économie. 5 Economie verte : définition... 5 Economie verte : la région Nord-Pas de Calais,

Plus en détail

Compte Rendu : Assises des filières locales pour la construction durable

Compte Rendu : Assises des filières locales pour la construction durable Compte Rendu : Assises des filières locales pour la construction durable Troyes les 22 et 23 mai 2013 Les 22 et 23 mai derniers se sont tenue à l IUMP de Troyes (10), les premières Assises des filières

Plus en détail

Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed

Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed Les opportunités de collaborations et de business à l international avec le pôle Eurobiomed Eurobiomed: qui sommes-nous? Les Missions La Valeur Ajoutée - Développer et fédérer un réseau d acteurs dans

Plus en détail

Combien? Il vous faut donc RASSSURER!

Combien? Il vous faut donc RASSSURER! 1 Sommaire Introduction Calendrier et panorama Aides et AAP R&D Régionaux AAP R&D Nationaux - Projets ANR AAP R&D Nationaux - Projets individuels à visée industrielle AAP R&D Nationaux - Projets collaboratifs

Plus en détail

ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo

ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo APPEL A PROJETS TELECOM 2009 Sommaire Présentation d... 3 à TELECOM WORLD 2009..4 Stand. 5 Communication...7 L offre et le prix...8 Appel à projets...9

Plus en détail

Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients,

Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients, Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients, ADVANCITY vous accompagne au Canada, SALON AMERICANA - Montréal 17-18 -19 mars 2015 Présentation du salon : Le salon AMERICANA

Plus en détail

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET Cette étude est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Ile-de- France avec le Fonds européen de développement régional. Synthèse de l Etude «Innovation dans les entreprises de services

Plus en détail

Le Pôle de Compétitivité des Contenus Numériques et de la Connaissance

Le Pôle de Compétitivité des Contenus Numériques et de la Connaissance Le Pôle de Compétitivité des Contenus Numériques et de la Connaissance Mars 2007 Le Pôle de compétitivité des contenus numériques Competitiveness Cluster of the Digital Content & Knowledge Industry Les

Plus en détail

- Actions de 35h et plus - Cahier des charges de l appel à propositions Référencement de l offre 2015

- Actions de 35h et plus - Cahier des charges de l appel à propositions Référencement de l offre 2015 - Actions de 35h et plus - Cahier des charges de l appel à propositions Référencement de l offre 2015 CONSTRUCTYS M.P. APPEL A PROPOSITIONS 2013 Contenu 1. Organisme commanditaire... 3 2. Contexte... 4

Plus en détail

Le mapping d écosystèmes R&D pour stimuler l innovation collaborative. Expernova & Finance Innovation Dixit GFII 7 juillet 2014

Le mapping d écosystèmes R&D pour stimuler l innovation collaborative. Expernova & Finance Innovation Dixit GFII 7 juillet 2014 Le mapping d écosystèmes R&D pour stimuler l innovation collaborative Expernova & Finance Innovation Dixit GFII 7 juillet 2014 Qui sommes nous? [ Une tendance forte à l Open Innovation ] «Le monde est

Plus en détail

Rappel des grande lignes de l Initiative Créative valley. CREATIV Labs

Rappel des grande lignes de l Initiative Créative valley. CREATIV Labs Rappel des grande lignes de l Initiative Créative valley CREATIV Labs Atelier 2 du 12 décembre 2013 À l Ecole Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower 1 Le Territoire de l Initiative Créative Valley

Plus en détail

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur.

La professionnalisation de la fonction «ressources humaines» au sein des établissements de santé est donc en Ile-de- France un enjeu majeur. Annexe : extrait du programme fonctionnel 1- Périmètre 1.1. Contexte du projet L Agence régionale de santé d Ile de France L Agence Régionale de Santé (ARS) est la clef de voûte de la nouvelle organisation

Plus en détail

Appel à Projets Régionaux PM up. du 03/12/2013 au 30/01/2014

Appel à Projets Régionaux PM up. du 03/12/2013 au 30/01/2014 Appel à Projets Régionaux PM up du 03/12/2013 au 30/01/2014 Quelques chiffres PM up existe depuis 2008 780 PME-PMI lauréates 2 300 candidatures déposées depuis 2008 84% des lauréats ont plus de 10 salariés

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2011 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france ACHAT D UNE PRESTATION DE VEILLE ECONOMIQUE

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

POSITIONNEMENT. L événement des entrepreneurs connectés!

POSITIONNEMENT. L événement des entrepreneurs connectés! POSITIONNEMENT Un salon dédié au développement des jeunes entreprises/tpe/pme et aux dispositifs de croissance A travers des conférences techniques, des ateliers pratiques, des consultations d experts

Plus en détail

Appel à candidature 5ème édition du G20 YEA (Young Entrepreneur Alliance), qui se tiendra du 15 au 17 juin 2013 à Moscou

Appel à candidature 5ème édition du G20 YEA (Young Entrepreneur Alliance), qui se tiendra du 15 au 17 juin 2013 à Moscou JANVIER 2013 Appels à Projets Appel à candidature 5ème édition du G20 YEA (Young Entrepreneur Alliance), qui se tiendra du 15 au 17 juin 2013 à Moscou Le G20 YEA est un moment unique pour notre pays de

Plus en détail

Premier Appel à Propositions TIC & Ville Durable

Premier Appel à Propositions TIC & Ville Durable Premier Appel à Propositions TIC & Ville Durable Les Pôles de Compétitivité ADVANCITY, SYSTEM@TIC PARIS-REGION et CAP DIGITAL font appel à votre créativité et à vos capacités d'innovation Dans le cadre

Plus en détail

Le plan régional pour le climat et son articulation avec l Agenda21. METROPOLIS 15 décembre 2010

Le plan régional pour le climat et son articulation avec l Agenda21. METROPOLIS 15 décembre 2010 Le plan régional pour le climat et son articulation avec l Agenda21 METROPOLIS 15 décembre 2010 Vue d ensemble de la démarche Plan Climat 2 Livre Vert Etat des lieux des enjeux Information et implication

Plus en détail

DESIGNER EN RESIDENCE

DESIGNER EN RESIDENCE DESIGNER EN RESIDENCE APPEL A CANDIDATURES Réf. : ID46 CONTEXTE Le Ministre du Redressement Productif et la Ministre de la Culture et de la Communication ont confié une mission à Alain Cadix sur la place

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

CATALOGUE DE SERVICES

CATALOGUE DE SERVICES CATALOGUE DE SERVICES INTRODUCTION L année 2013 fixe un nouveau cadre pour les Pôles de Compétitivité français. Le rôle de ces Pôles a été réorienté par le gouvernement d «usine à projet» à «usine à produits»

Plus en détail

Réalisation et conception des stands pilotés par Advancity au salon Pollutec Lyon 2 au 5 décembre 2014. Cahier des charges techniques.

Réalisation et conception des stands pilotés par Advancity au salon Pollutec Lyon 2 au 5 décembre 2014. Cahier des charges techniques. Réalisation et conception des stands pilotés par Advancity au salon Pollutec Lyon 2 au 5 décembre 2014 Cahier des charges techniques Consultation CONTACTS Jean-Noël GUERRE Responsable salon Pollutec 01

Plus en détail

Enseignement supérieur Recherche

Enseignement supérieur Recherche Enseignement supérieur Recherche Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 61 CADRE DE DIRECTION EN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE Code : RCH01 Cadre de direction

Plus en détail

Plan d actions Recherche, Technologie et Innovation

Plan d actions Recherche, Technologie et Innovation La passion de l'excellence Plan d actions Recherche, Technologie et Innovation Comités et séminaires RTI Phase : Initiation - Détection 1 Projets Objectif Faciliter les échanges entre les membres de NAE

Plus en détail

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation DOSSIER DE PRESSE 30 janvier 2013 Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation Dossier de presse 30 janvier 2013 Une refondation accomplie. Depuis 2010, le Conseil

Plus en détail

La feuille de route du Gouvernement en matière d ouverture et de partage des données publiques

La feuille de route du Gouvernement en matière d ouverture et de partage des données publiques La feuille de route du Gouvernement en matière d ouverture et de partage des données publiques L ouverture des données publiques, liberté publique et levier d innovation L ouverture des données publiques

Plus en détail

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie.

L accélération du développement économique et social du Maroc a engendré une progression significative de la demande en énergie. Cluster Solaire Immeuble ZENITH 1, Rez-de Chaussée et 4 ème étage, Lotissement CIVIM, Lots N 19-20, Le Zénith 1, Sidi Maârouf, Casablanca Standard: 0522585350 Fax: 0522787986 contact@clustersolaire.ma

Plus en détail

Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle

Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle Aïcha Douhou et Jérémy Berthuin Direction des Filières Industrielles Ileana LAMAMY Direction Régionale Alsace Alsace Biovalley 12/05/2015 -

Plus en détail

Les pôles de compétitivité Compte-rendu du colloque du 11 octobre 2007

Les pôles de compétitivité Compte-rendu du colloque du 11 octobre 2007 Les pôles de compétitivité Un outil pour le développement économique des villes et régions européennes. Compte rendu du colloque des 11 et 12 octobre 2007, Organisé par l Ambassade de France en République

Plus en détail

Accélérer les projets de géoservices des PME

Accélérer les projets de géoservices des PME ign.fr En partenariat avec Accélérer les projets de géoservices des PME 1 ère ÉDITION JUILLET 2014 Nicolas Lambert (IGN) Carlos Cunha (Cap Digital) LE CONTEXTE GÉNÉRAL L INNOVATION À L IGN UNE HISTOIRE

Plus en détail

200 M (accélérateurs) 15 M (attractivité) 175 M 126 M 175 M 50 M. Transition numérique de l Etat. French Tech. Technos et usages du numérique

200 M (accélérateurs) 15 M (attractivité) 175 M 126 M 175 M 50 M. Transition numérique de l Etat. French Tech. Technos et usages du numérique 1 Technos et usages du numérique Transition numérique de l Etat French Tech Subventions et avances remboursables Appels à projets Fonds propres Investissement avisé Prêts Subventions Subventions Fonds

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

Fiche. Presse. Les données de la Cité intelligente ouvertes aux entreprises innovantes APPEL À IDÉES NATIONAL MERCREDI 7 JANVIER 2015

Fiche. Presse. Les données de la Cité intelligente ouvertes aux entreprises innovantes APPEL À IDÉES NATIONAL MERCREDI 7 JANVIER 2015 Fiche de Presse CABINET DU PRÉSIDENT SERVICE PRESSE MERCREDI 7 JANVIER 2015 FRENCH TECH MONTPELLIER LA SUNNY FRENCH TECH ATTITUDE APPEL À IDÉES NATIONAL Les données de la Cité intelligente ouvertes aux

Plus en détail

REGION ALSACE APPEL A MANIFESTATIONS D INTERET VEHICULE ELECTRIQUE EXPERIMENTATION DE SERVICES DE MOBILITE ELECTRIQUE

REGION ALSACE APPEL A MANIFESTATIONS D INTERET VEHICULE ELECTRIQUE EXPERIMENTATION DE SERVICES DE MOBILITE ELECTRIQUE REGION ALSACE APPEL A MANIFESTATIONS D INTERET VEHICULE ELECTRIQUE EXPERIMENTATION DE SERVICES DE MOBILITE ELECTRIQUE 1. Exposé des motifs - Problématique Dans le contexte de crise économique et de profondes

Plus en détail

«Projet de R&D&I collaborative dans les domaines de la SRI-SI»

«Projet de R&D&I collaborative dans les domaines de la SRI-SI» Programme opérationnel régional FEDER-FSE de l Ile-de-France et du bassin de la Seine (2014-2020) Appel à projets du programme Opérationnel FEDER-FSE «Projet de R&D&I collaborative dans les domaines de

Plus en détail

Au cœur du marché de la cybersécurité. Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator

Au cœur du marché de la cybersécurité. Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator Au cœur du marché de la cybersécurité Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator Le Contexte Les entreprises et les institutions doivent sans cesse adapter leurs moyens de détection et

Plus en détail

Lancement de l association D.E.F.I.S Services, Développement des Entreprises et Filières Innovantes de Services

Lancement de l association D.E.F.I.S Services, Développement des Entreprises et Filières Innovantes de Services Tél +33 (0)4 13 94 04 39 / Fax +33 (0)4 13 94 04 10 2 Lancement de l association D.E.F.I.S Services, Développement des Entreprises et Filières Innovantes de Services Jacques Pfister, Président de la CCI

Plus en détail

formaliser des lignes directrices et des cahiers des charges pour conseiller, orienter et soutenir activement les opérateurs publics et privés,

formaliser des lignes directrices et des cahiers des charges pour conseiller, orienter et soutenir activement les opérateurs publics et privés, squad - Centre de compétences transfrontalier pour le suivi et la planification des quartiers durables INTERREG IVA France Suisse Rapport de synthèse (version août 2015) Objectif de ce document Ce document

Plus en détail

AFPC Positionnement à l'europe

AFPC Positionnement à l'europe Positionnement à l'europe Des clusters innovants au service de la croissance, de l emploi et de l innovation en Europe À travers leurs activités et services, les clusters innovants accompagnent les acteurs

Plus en détail

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE 13 e APPEL A PROJETS Les moyens destinés au soutien financier de l Etat en faveur

Plus en détail

APPEL A PROJETS «E-TOURISME EN NORMANDIE» VOLET 1 : financement FEDER - Région. Règlement

APPEL A PROJETS «E-TOURISME EN NORMANDIE» VOLET 1 : financement FEDER - Région. Règlement APPEL A PROJETS «E-TOURISME EN NORMANDIE» VOLET 1 : financement FEDER - Région Règlement 1. OBJECTIFS DE L APPEL A PROJETS Favoriser l émergence de projets innovants en matière d usages numériques à vocation

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

Atelier R&D France et Europe : Comment financer sa R&D?

Atelier R&D France et Europe : Comment financer sa R&D? Atelier R&D France et Europe : Comment financer sa R&D? 1. Accompagnement Cap Digital 2. Principaux guichets de financement - Île-de-France - National - Europe L accompagnement R&D Sensibilisation Réunions

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

Pôles de compétitivité 2.0

Pôles de compétitivité 2.0 Pôles de compétitivité 2.0 Les plates-formes d innovation 4 ème Journée nationale des pôles de compétitivité - 1 er octobre 2008 Le groupe de travail interministériel riel Politique de soutien aux plates-formes

Plus en détail

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique

Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Consultation Publique Constitution du réseau national de la médiation numérique Restitution synthétique "La France, face aux mutations de son temps, doit définir son propre modèle numérique, fondé sur

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

APinnov, qu est-ce que c est?

APinnov, qu est-ce que c est? 1 APinnov, qu est-ce que c est? En partenariat avec la Chambre de Commerce et d Industrie de Paris (CCIP), l Office du Transfert de Technologie & des Partenariats Industriels (OTT&PI) organise le 16 Juin

Plus en détail

RESEAU DES ECO-ENTREPRISES D ALSACE

RESEAU DES ECO-ENTREPRISES D ALSACE RESEAU DES ECO-ENTREPRISES D ALSACE Convention d objectifs et de partenariat 2012-2014 SOMMAIRE Pages Convention d objectifs et de partenariats 3 Annexe 1 : Plan d actions 2012-2014 10 Annexe 2 : Charte

Plus en détail

Propriété industrielle et pôles de compétitivité Organiser un environnement favorable à l utilisation de la PI : la convention INPI/LUTB

Propriété industrielle et pôles de compétitivité Organiser un environnement favorable à l utilisation de la PI : la convention INPI/LUTB Pôle soutenu par Propriété industrielle et pôles de compétitivité Organiser un environnement favorable à l utilisation de la PI : la convention INPI/LUTB Programmes et Projets 5 Programmes collaboratifs

Plus en détail

Rapport Séminaire de Fondation ATEC ITS France

Rapport Séminaire de Fondation ATEC ITS France Rapport Séminaire de Fondation ATEC ITS France Date : 29 Juin 2015 Rédaction : Marion APAIRE Jean-Marie ARDISSON Frank CHUCHE François-Xavier DUPERRET 08 juillet 2015 Le Séminaire de Fondation ATEC ITS

Plus en détail