Sur nos captages... cultivons l eau des Vosges

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sur nos captages... cultivons l eau des Vosges"

Transcription

1 Inconvénient Avantages Fiche n 29 Septembre 2012 Cette fiche technique, co-financée par l Agence de l Eau Rhin-Meuse, le Conseil Général des Vosges et le CASDAR, est destinée à vous apporter des informations et des conseils en faveur de la protection de la ressource en eau. Sur nos captages... cultivons l eau des Vosges Couverture du sol en interculture : comment s y prendre? Les intérêts des couverts végétaux en interculture ne sont plus à démontrer aujourd hui. Les couverts sont multifonctionnels et peuvent aussi bien répondre à des problématiques agronomiques qu environnementales. bbla Deux notions sont à avoir en tête à propos des cultures intermédiaires : - la CIPAN (Culture Intermédiaire Piège à Nitrate) a pour objectif de fixer l azote résiduel et les éléments fertilisants présents dans le sol après les récoltes, permettant ainsi de limiter leur transfert vers les eaux de surfaces et souterraines. - la culture dérobée est destinée à être récoltée, son objectif est de mobiliser l azote et les éléments du sol puis de les valoriser ; outre la protection de l eau, elle répond donc aussi à des considérations agronomiques et zootechniques. Couvert avoine/pois (2009, Chambre d Agriculture de Meurthe-et-Moselle) L implantation d un couvert en interculture longue aura des conséquences sur le système de culture. Le tableau ci-dessous présente les avantages et les inconvénients des cultures intermédiaires. Environnement Protection des cultures Structure du sol Autres - abris et nourriture pour la - couverture du sol - protège le sol (érosion) - - image de l'agriculture petite faune (compétition avec les structuration plus fine du sol - qualité de l'eau - stockage du carbone et de adventices) (développement racinaire) - récolte possible sous forme l'azote résiduel - biocontrôle des agresseurs - encourage la microfaune fourragère - limite le ruissellement et maladies - engrais vert - limite les fuites de nitrates - effet allélopathique - limite l'érosion - empêche le faux-semis - possible absence de "rupture sanitaire" (maladies et ravageurs) - destruction parfois difficile selon le couvert choisi (Source : Arvalis) - décalage des périodes de travail - temps de travail - coût

2 Quelles espèces puis-je choisir? Le choix et la stratégie de conduite des couverts végétaux est à adapter aux objectifs (respecter la réglementation, valoriser le couvert, bénéficier des atouts agronomiques de l interculture ) et aux diverses contraintes techniques et agronomiques de l exploitation et des parcelles (type de sol, succession culturale, prix des semences, matériel à disposition ). Objectifs poursuivis Conseils Cultures possibles Respect de la réglementation - implantation d un couvert en pure ou en mélange - favoriser les couverts à implantation facile moutarde, radis, navette, féverole, pois, tournesol, avoine de printemps Gestion des adventices et ravageurs - implantation d un couvert en pure ou en mélange - choix d un couvert couvrant à implantation rapide moutarde, avoine de printemps, sarrasin Capitalisation de l azote pour la culture suivante Biomasse, structure du sol Valorisation en culture dérobée favoriser l implantation de mélanges avec légumineuses favoriser l implantation de mélanges plus complexe, de 3 à 6 espèces - favoriser les mélanges - choisir des espèces productives et dont les valeurs alimentaires présentent un intérêt zootechnique (Source : Chambre d Agriculture des Vosges) Exemple de mélanges: - vesce / avoine - avoine / vesce / trèfle d'alexandrie - raygrass / trèfle - seigle / pois / féverole / moutarde - avoine / moha / trèfle d Alexandrie / pois fourrager - avoine / moha / trèfle d Alexandrie / lentille fourragère raygrass d'italie / trèfles / seigle / moha De façon plus générale, les meilleurs résultats sont obtenus avec des mélanges de 3-4 espèces (graminées, légumineuses et crucifères), qui optimisent l espace disponible, tant d un point de vue aérien que racinaire. L intégration au mélange d une ou plusieurs légumineuses permet d augmenter les performances du couvert en termes de biomasse produite. De même, on observe que l efficacité d une interculture est liée à son développement : plus la biomasse du couvert (T de MS/ha) est importante, plus le rendement de la culture suivante s en verra amélioré. L agriculteur peut ainsi réaliser un double bénéfice, agronomique et de rendement, qui compense le coût d implantation de l interculture. Vue d un couvert végétal moutarde / phacélie (2009, Chambre d Agriculture de Meurthe-et-Moselle) Il est important de bien raisonner la conduite du couvert et en particulier la date d implantation (suivant l espèce, pour favoriser le développement et limiter la montée à graines du couvert). Les repousses de grandes cultures sont à déconseiller, car souvent difficiles à détruire et servant d hôte à de nombreux ravageurs! Pour limiter les risques parasitaires (maladies et ravageurs), il est également essentiel de raisonner le choix des espèces implantées en fonction de la rotation et de la succession culturales. Par exemple : - éviter la moutarde (crucifère) dans des rotations courtes avec du colza - éviter l avoine (graminée) avant l implantation d orge de printemps - éviter le Niger (composée) avant implantation d un tournesol

3 Quelques plantes intéressantes Parmi les légumineuses : le pois (fourrager ou protéagineux), la féverole ou encore la lentille (alimentaire ou fourragère) sont des partenaires de choix dans un mélange : possibilité d être produits sur l exploitation et caractère gélif. Parmi les crucifères : la moutarde blanche valorise bien l azote disponible et produit une biomasse conséquente. Parmi les graminées : l avoine de printemps est à privilégier pour sa tolérance aux dates de semis et son caractère gélif. Le ray-grass d Italie et le seigle, en association à des légumineuses (trèfle violet, trèfle d Alexandrie ) peuvent être implantés à des fins fourragères (culture dérobée). Enfin, la phacélie a l intérêt de n appartenir à aucune des familles présentes dans les rotations en Lorraine! Du semis Le semis d une culture intermédiaire ne demande pas autant d attention et d investissements qu une culture principale. L objectif reste néanmoins de favoriser une bonne implantation du couvert pour que ce dernier joue pleinement son rôle de piège à nitrate et apporte un réel bénéfice agronomique. Les exigences au semis varient suivant la ou les espèces implantées. On parle alors de niveau d exigence faible (semis à la volée germination en surface du sol) à forte (nécessité d enfouir la graine). Le semis à la volée reste à privilégier lorsqu il est possible. Il est simple de mise en œuvre, rapide et moins cher. Il peut se faire avec ou sans déchaumage, mais un déchaumage superficiel immédiatement après la récolte est souvent conseillé (faux semis et limitation de la population de limaces potentielles). (Source : Chambre d Agriculture des Vosges) Il est préférable de semer tôt et le plus vite possible après la récolte ou le déchaumage, pour bénéficier des jours longs et chauds propices au bon développement de l interculture. Pour atteindre un objectif de 1,5 à 2 T de matières sèche/ha avec un mélange, il faut bénéficier de C jour Soit un semis avant le 15 août. En zones vulnérables «directive nitrates», la date de semis règlementaire se situe toutefois au plus tard le 1 er septembre. La densité du semis est à adapter aux objectifs du couvert. Pour les mélanges, de façon générale, la règle à suivre est la suivante : Dose de semis du mélange = (dose esp1/n + 20%) + (dose esp 2/n + 20%) + Avec n = nombre d espèces

4 Un roulage après semis est conseillé afin de favoriser une levée rapide et régulière : contact graines / sol et préservation de l humidité résiduelle du sol. Pour la suite, aucune autre intervention n est nécessaire! À la destruction La destruction du couvert est une étape fondamentale dans la conduite de l interculture. L objectif est de laisser croître le couvert afin qu il remplisse les différents objectifs fixés (fixation de l azote, protection du sol ) sans pour autant qu il aille juste à la montée à graines et qu il ait un impact négatif sur la culture suivante. La destruction de l interculture peut se faire à partir des mois de novembre / décembre, une fois qu elle a rempli son rôle. S il a semé des cultures gélives, l agriculteur n a pas besoin d intervenir et il peut laisser la météo faire son œuvre! Gel Roulage sur gel Broyage Labour Déchaumage Glyphosate Glyphosate +2,4D Niger ++++ (0 à -2 ) Sarrasin ++++ (0 à -2 ) Moha développé ++++ (0 à -2 ) Moutarde blanche +++ (-5 à -10 ) Radis fourrager Colza, navette Phacélie Seigle, ray-grass Avoine tallée Avoine épiée +++ (-8 environ) Pois, féverolle +++ (-5 à -10 ) Lentille, vesce, trèfle d'alex. +++ (-5 à -10 ) Trèfle incarnat Très sensible ++++ Assez sensible ++ Sensible +++ Peu sensible + Sensibilité des couverts végétaux à divers modes de destruction (modifié, d après Arvalis) Financement : n oubliez pas les PVE! Le financement du matériel mécanique destiné au semis ou à l entretien des interculture est possible grâce aux PVE (voir votre Fiche Captage n 18) : aide à hauteur de 40% (voire 50% pour les jeunes agriculteurs). Le montant maximal éligible est de Notre eau est de qualité, protégeons-la! Les fiches captages vous accompagnent dans cet objectif! Votre contact Chambre d'agriculture des Vosges Conseil rapproché en protection de captages : Virginie Rolland - Tél : Retrouvez toutes les fiches techniques sur le site internet 29

5 10 ans d expérimentations en Lorraine La fiche captage n 26 de décembre 2011 vous avait présenté quelques expérimentations en cours en Lorraine ; il est toujours possible de dresser le bilan de 10 ans d expériences en plein champs menées sur près de 270 sites sur le territoire lorrain. Biomasse moyenne : 2T de MS par ha. L objectif de biomasse de plus de 1,5 T de MS a été atteint dans plus de 60% des situations. Les mélanges associant des légumineuses à d autres plantes (crucifères, graminées) sont les plus productifs : 2,4 T de MS par ha. Dans les mélanges avec légumineuses, l optimal correspond à un mélange de 3 4 espèces, ce qui permet d avoir une bonne biomasse. En revanche, dans les mélanges sans légumineuses, le nombre d espèces associées ne semble pas avoir d influence sur la biomasse. Les essais ont également confirmé que les mélanges avec légumineuses étaient ceux qui captaient et restituaient le plus d azote à la culture suivante : Espèces en couverture C/N de la plante % d azote minéralisé Azote potentiellement disponible pour la culture suivante (kg/ha) Mélanges avec légumineuses 15 < C/N < 20 40% 50 Mélanges sans légumineuses 20 < C/N < 25 30% 15 Crucifères solo 25 < C/N < 30 25% 10 Les expériences ont montré que le couvert a également un impact sur le potassium et le magnésium du sol. Dans le cas de mélanges comportant plusieurs espèces avec des systèmes racinaires complémentaires, l interculture permet de mobiliser ces éléments en profondeur et de réorganiser les minéraux dans le sol, qui seront ainsi plus facilement disponibles pour la culture suivante. Un couvert d une biomasse 2 T de MS/ha remobilise en moyenne 60 kg de potasse et 15 kg de phosphore! Mélange radis / vesse /phacélie (2009, Chambre d Agriculture de Meurthe-et-Moselle)

6 Comme le tableau ci-contre le montre, les sols profonds et argileux sont ceux ayant permis le meilleur développement de biomasse (2,2 TMS/ha en moyenne), à l inverse des sols argilo-calcaires superficiels (1,25 TMS/ha en moyenne). Le graphique ci-contre illustre 14 essais lorrains sur lesquels ont été mesurés des reliquats azotés à la destruction du couvert. En moyenne, le réservoir de nitrates lessivables dans le sol a été réduit de 46 kgn/ha. Autant d azote qui ne se retrouvera pas dans l eau et qui reste dans le système agricole! A gauche : moutarde sur sol riche en azote, à droite : moutarde sur sol carencé ; on observe que la biomasse est très dépendante des caractéristiques du sol (Source : Chambre d Agriculture de Meurthe-et-Moselle) Et entre deux maïs?.. Plusieurs années d expérimentations en Lorraine ont montré que cette technique délicate n était pas impossible. L interculture est semée dans les inter-rangs sous couvert du maïs, lorsqu il est à un stade compris entre 5-6 feuilles et 7-8 feuilles. Elle se développe après la récolte, et entre donc peu en concurrence avec le maïs ni ne perturbe la campagne d ensilage. Le maïs étant très couvrant, il faut des espèces peu sensibles à l ombrage (avoine de printemps, navette). Attention : sur les parcelles à faible réserve en eau, une concurrence entre l interculture et le maïs est toujours possible. Raygrass sous couvert de maïs (2011, Chambre d Agriculture des Vosges)

Couverture des sols en interculture Choisir et conduire un couvert adapté à ses besoins

Couverture des sols en interculture Choisir et conduire un couvert adapté à ses besoins Note technique n 25 Mai 2012 L opération de conseil Agr Eau Madon, co-financée par l Agence de l Eau Rhin Meuse et le CASDAR, est destinée à vous apporter des informations et des conseils en faveur de

Plus en détail

Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine

Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine GUIDE PRATIQUE POUR LES AGRICULTEURS JUIN 2012 Couverture du sol en interculture : Choisir un couvert adapté à ses besoins Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine Pourquoi implanter un couvert?

Plus en détail

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Mercredi 2 juillet 2014 14 h - Ittenheim Edouard Cholley Félix Meyer Gérald Huber Introduction Voir les couverts végétaux, comme un outil agronomique

Plus en détail

Mieux gérer l interculture pour un bénéfice agronomique et environnemental Légumineuses, comment les utiliser comme cultures intermédiaires?

Mieux gérer l interculture pour un bénéfice agronomique et environnemental Légumineuses, comment les utiliser comme cultures intermédiaires? Mieux gérer l interculture pour un bénéfice agronomique et environnemental Légumineuses, comment les utiliser comme cultures intermédiaires? Synthèse des travaux menés par la Chambre Régionale d Agriculture

Plus en détail

Couverts associés au colza Premiers résultats

Couverts associés au colza Premiers résultats Le 29 juillet 21 Couverts associés au colza Premiers résultats AVERTISSEMENT LA NOTE QUI SUIT CORRESPOND AUX PREMIERS RESULTATS PARTIELS DE DEUX ANNEES D ESSAIS REALISES EN SEMIS DIRECT DANS UN CONTEXTE

Plus en détail

Caractéristiques des principales cultures intermédiaires

Caractéristiques des principales cultures intermédiaires Caractéristiques des principales cultures intermédiaires Références disponibles pour la région Poitou-Charentes Réalisé à partir : - des essais conduits en Poitou-Charentes 2000-2008 - résultats de simulation

Plus en détail

Couverts DN et SIE. la Zone Vulnérable. groupes cultures juillet 2015. campagne 2014-2015. ZAR = Zone Action Renforcée = pour partie anciennes ZPPN

Couverts DN et SIE. la Zone Vulnérable. groupes cultures juillet 2015. campagne 2014-2015. ZAR = Zone Action Renforcée = pour partie anciennes ZPPN Couverts DN et SIE groupes cultures juillet 2015 la Zone Vulnérable campagne 2014-2015 ZAR ZAR = Zone Action Renforcée = pour partie anciennes ZPPN 1 la Zone Vulnérable Projet d extension : Bassin Seine

Plus en détail

Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage

Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage 1 Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage P. Courtois 3, J-P Destain 4, C. Vandenberghe 5, J.M. Marcoen 5 1. Introduction : l azote, le sol et le nitrate

Plus en détail

Entre 2 cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte

Entre 2 cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte Entre cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte www.semencesdefrance.com gamme 4 problématiques 4 solutions 4 ENTRE CULTURES DE PRODUCTION, I-SOL APPORTE À LA TERRE DES ÉLÉMENTS NUTRITIFS

Plus en détail

Choisissez le couvert qui vous convient! Guide sur les couverts végétaux en interculture longue* Édition de décembre 2015

Choisissez le couvert qui vous convient! Guide sur les couverts végétaux en interculture longue* Édition de décembre 2015 Guide sur les couverts végétaux en interculture longue* Édition de décembre 2015 Choisissez le couvert qui vous convient! * Interculture longue : période culturale entre une culture d'hiver et une culture

Plus en détail

A chaque situation, Un couvert végétal adapté

A chaque situation, Un couvert végétal adapté Guide Technique 2015 A chaque situation, Un couvert végétal adapté CIPAN à cycle court gélif CIPAN à cycle intermédiaire peu gélives LEGUMINEUSES à cycle long peu gélives Associations d espèces à cycle

Plus en détail

Hiver. Destruction par le gel et / ou chimique MINERALISATION

Hiver. Destruction par le gel et / ou chimique MINERALISATION QU EST-CE QU UNE PLANTE COMPAGNE? C est un couvert végétal semé en association avec une culture principale afin d améliorer son comportement agronomique et sa rentabilité. Initialement travaillés sur la

Plus en détail

Adapter les techniques d implantation à chaque situation

Adapter les techniques d implantation à chaque situation Adapter les techniques d implantation à chaque situation Jérôme LABREUCHE Damien BRUN Pôle Agro-équipement Les techniques d implantation ont souvent un impact limité sur le rendement Les techniques d implantation

Plus en détail

Chambre d Agriculture des Vosges. Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie

Chambre d Agriculture des Vosges. Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie Chambre d Agriculture des Vosges Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie Une culture

Plus en détail

Bien choisir. . les cultures dérobées OPTABIOM

Bien choisir. . les cultures dérobées OPTABIOM OPTABIOM Comment ce guide a-t-il été construit? Les cultures figurant dans ce guide ont été choisies car elles semblent adaptées à la production de biomasse en dérobée en Picardie et car elles ont fait

Plus en détail

Journée technique GC AB Essai système de culture

Journée technique GC AB Essai système de culture Journée technique GC AB Essai système de culture Contexte Contexte V. Salou 2011 2012 2013 2014 Constat : la production de céréales et de protéagineux bio est déficitaire de 30% en Bretagne Conception

Plus en détail

COMPTE RENDU Journée formation

COMPTE RENDU Journée formation COMPTE RENDU Journée formation Agriculture de conservation des sols Profils de sol 1. Vincent Etchebarne à St Jean le Vieux prairie 2. Alain Claverie à Behasque sol nu / couverts multiples 3. Bernard Hourquebie

Plus en détail

Production de la biomasse végétale

Production de la biomasse végétale 4 Production de la biomasse végétale Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation, de l'agriculture

Plus en détail

DIRECTIVE NITRATES : LES CONTRAINTES SUR LA GESTION DE L INTERCULTURE

DIRECTIVE NITRATES : LES CONTRAINTES SUR LA GESTION DE L INTERCULTURE CHOISIR ET REUSSIR SON COUVERT VEGETAL PENDANT L INTERCULTURE EN AB Cameline (S.Minette, CRA PC) Moutarde, phacélie, avoine, trèfles mais aussi, sarrasin, navette, lentille, moha Tous ces couverts végétaux

Plus en détail

Étude de couverts hivernaux Implantés en Post-récolte de maïs

Étude de couverts hivernaux Implantés en Post-récolte de maïs Étude de couverts hivernaux Implantés en Post-récolte de maïs Campagne 2009-2010 Collaboration: Chambre d Agriculture 64 FD CUMA 64 Arvalis Institut du Végétal 1 Christian DEBEZE Gilles ESPAGNOL 2 Zones

Plus en détail

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17 Colza d hiver «associé» : technique et intérêts Vincent Trotin CA17 Le colza associé : une technique innovante pour réduire engrais et phytos Principe : semis simultané du colza d hiver + couvert gélif

Plus en détail

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Romain LEGERE- Arvalis(station de la Jaillière Collaboration Bruno Couilleau-CA44 (Ferme de Derval) Techniques agronomiques innovantes

Plus en détail

DIRECTIVE NITRATES ZONE VULNERABLE 4ème Programme d Actions

DIRECTIVE NITRATES ZONE VULNERABLE 4ème Programme d Actions DIRECTIVE NITRATES ZONE VULNERABLE 4ème Programme d Actions Novembre 2010 CHAMBRE D AGRICULTURE 47 4ème Programme d Actions ZONE VULNERABLE Quelle zone? 93 communes 2466 exploitations 94425 ha 4ème Programme

Plus en détail

Essai colza en système de cultures innovant

Essai colza en système de cultures innovant Essai colza en système de cultures innovant Compte-rendu d essais Année 2010-2011 COURTOIS Nicolas Avec la collaboration de M. BOSSON Christophe, exploitant à Aire-la-Ville Sommaire 1. Présentation...

Plus en détail

Couverts végétaux. Couverts végétaux. De multiples avantages

Couverts végétaux. Couverts végétaux. De multiples avantages Couverts végétaux Couverts végétaux De multiples avantages Protège le sol contre l'érosion Moins d impact des gouttes de pluie. Réduction du ruissellement. Favorise la vie microbienne par les apports de

Plus en détail

Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine

Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine GUIDE PRATIQUE POUR LES AGRICULTEURS JUIN 2012 Couverture du sol en interculture : Choisir un couvert adapté à ses besoins Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine Pourquoi implanter un couvert?

Plus en détail

Les couverts végétaux en interculture entre céréale et tournesol. Vincent LECOMTE - CETIOM

Les couverts végétaux en interculture entre céréale et tournesol. Vincent LECOMTE - CETIOM Les couverts végétaux en interculture entre céréale et tournesol Vincent LECOMTE - CETIOM Sommaire Couverts végétaux et réglementation état des lieux régional Spécificité des sols argileux Effet des couverts

Plus en détail

Les couverts végétaux, ce n est pas que réglementaire! GVA de Barenton, Mortain et Le Teilleul

Les couverts végétaux, ce n est pas que réglementaire! GVA de Barenton, Mortain et Le Teilleul Les couverts végétaux, ce n est pas que réglementaire! GVA de Barenton, Mortain et Le Teilleul Le 24/02/11 à ND du Touchet et Ferrières (Sud Manche) A l initiative des Groupements de Vulgarisation Agricole

Plus en détail

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Fiche technique mise à jour : février 2014 Association Couvert végétal - Cycle ultra court Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Pour sécuriser et déplafonner les rendements

Plus en détail

Bilan de 3 années de références Chambres d Agriculture de Poitou-Charentes et de Vendée

Bilan de 3 années de références Chambres d Agriculture de Poitou-Charentes et de Vendée Bilan de 3 années de références Chambres d Agriculture de Poitou-Charentes et de Vendée Décembre 2012 SOMMAIRE I. IMPLICATION DES CHAMBRES D AGRICULTURE DE POITOU-CHARENTES DANS L ETUDE DU COLZA ASSOCIE

Plus en détail

Demandez votre catalogue Fourragères auprès de votre interlocuteur Caussade Semences habituel ou sur notre site Internet www.caussade-semences.

Demandez votre catalogue Fourragères auprès de votre interlocuteur Caussade Semences habituel ou sur notre site Internet www.caussade-semences. Au-delà de l aspect réglementaire, implanter une culture intermédiaire présente de nombreux intérêts. Cette interculture doit être raisonnée comme un investissement pour la future culture «de ressource».

Plus en détail

LES ENGRAIS VERTS. Un outil pour le bon fonctionnement du sol

LES ENGRAIS VERTS. Un outil pour le bon fonctionnement du sol LES ENGRAIS VERTS Un outil pour le bon fonctionnement du sol Un engrais vert est un couvert végétal constitué d une ou plusieurs espèces, de croissance généralement rapide, cultivé pour être incorporé

Plus en détail

SDSCV Semis Direct Sous Couvert Végétal

SDSCV Semis Direct Sous Couvert Végétal SDSCV Semis Direct Sous Couvert Végétal de nouveaux systèmes de cultures pour une moindre dépendance aux engrais minéraux de synthèse 1 er bilan des expérimentations menées par ARVALIS augmenter les effets

Plus en détail

Formations a destination de l enseignement agronomique

Formations a destination de l enseignement agronomique Formations a destination de l enseignement agronomique Année scolaire 2015-2016 Le Programme de Gestion Durable de l Azote en Wallonie «Dans le cadre de la protection des eaux souterraines et de surface

Plus en détail

L objectif de la formation : «Sortir de la journée avec des idées claires, des solutions à ses problèmes». Sommaire :

L objectif de la formation : «Sortir de la journée avec des idées claires, des solutions à ses problèmes». Sommaire : Formation «Intégrer des couverts végétaux dans mes systèmes locaux» avec l intervention de Matthieu ARCHAMBEAUD, spécialiste en agro-écologie et conservation des sols L Alpad a organisé le jeudi 8 octobre

Plus en détail

DES INTERCULTURES À UTILISATION FOURRAGERE

DES INTERCULTURES À UTILISATION FOURRAGERE DES INTERCULTURES À UTILISATION FOURRAGERE TERRES d'avenir Les intercultures peuvent permettre un apport de fourrage complémentaire pour les exploitations d élevage. Un groupe de travail Chambre d Agriculture,

Plus en détail

Agriculture en systèmes naturels

Agriculture en systèmes naturels Agriculture en systèmes naturels Mélanges de cultivars, cultures-abris et cultures intercalaires - blé de printemps biologique Contexte Blé avec avoine comme culture associée La production de céréales

Plus en détail

Un petit compte-rendu d'un tour de plaine chez Sylvain et Jérôme Rétif, en Loir et Cher.

Un petit compte-rendu d'un tour de plaine chez Sylvain et Jérôme Rétif, en Loir et Cher. {{Et voici les notes de Guillaume Bodovillé}} Un petit compte-rendu d'un tour de plaine chez Sylvain et Jérôme Rétif, en Loir et Cher. Sylvain et Jérôme exploitent 270 ha en propre et 50 ha à façon. Sur

Plus en détail

Cultures intermédiaires

Cultures intermédiaires Pourquoi implanter un couvert? Couverts, intercultures, dérobées, engrais verts, CIPAN Tous ces termes sont proches et se distinguent par la finalité de la couverture végétale mise en place sur la parcelle.

Plus en détail

Fertiliser le maïs autrement

Fertiliser le maïs autrement Fertiliser le maïs autrement Dans un contexte de renchérissement des ressources en azote organique et de recherche de plus d autonomie, les agriculteurs biologiques picards et leurs conseillers au sein

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Implantation du maïs: quelles innovations pour quels bénéfices? R. LEGERE Arvalis Institut du Végétal Programme Les différents itinéraires techniques d implantation Focus sur les itinéraires très simplifiés:

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE ATELIER D ÉVEIL SCIENTIFIQUE. «Eau, Nitrate et Agriculture durable» POUR L ÉCOLE FONDAMENTALE

DOSSIER PEDAGOGIQUE ATELIER D ÉVEIL SCIENTIFIQUE. «Eau, Nitrate et Agriculture durable» POUR L ÉCOLE FONDAMENTALE DOSSIER PEDAGOGIQUE ATELIER D ÉVEIL SCIENTIFIQUE POUR L ÉCOLE FONDAMENTALE «Eau, Nitrate et Agriculture durable» SYNTHESE DE L ATELIER L utilisation des nitrates : Synthèse Résume les différentes situations

Plus en détail

ACTION N 1 Itinéraires techniques du colza en agrobiologie

ACTION N 1 Itinéraires techniques du colza en agrobiologie ACTION N 1 Itinéraires techniques du colza en agrobiologie Maître d œuvre : Chambres d Agriculture de Bretagne Partenaires : INRA, Cetiom, CRA des Pays de la Loire, Union Eolys, semenciers Durée du programme

Plus en détail

IMPLANTER OU MAINTENIR DES BANDES ENHERBÉES EN BORDURE DE COURS D EAU ET DE PLAN D EAU RÉHABILITER LES TÊTES DE FORAGE NON CONFORMES

IMPLANTER OU MAINTENIR DES BANDES ENHERBÉES EN BORDURE DE COURS D EAU ET DE PLAN D EAU RÉHABILITER LES TÊTES DE FORAGE NON CONFORMES IMPLANTER DES CULTURES INTERMÉDIAIRES PIÈGES À NITRATES (CIPAN) Afin d'éviter le lessivage des nitrates en excès après la récolte, il est indispensable d implanter une CIPAN (moutarde, phacélie, seigle

Plus en détail

Les Cultures Intermédiaires

Les Cultures Intermédiaires Mieux gérer l interculture pour un bénéfice agronomique et environnemental Les Cultures Intermédiaires DEFINITION Culture intermédiaire : couvert (repousses ou espèce implantée) présent pendant la période

Plus en détail

ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE

ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE ENGRAIS VERTS : POURQUOI ET COMMENT FAIRE SYLVIE THIBAUDEAU, A GRONOME CLUB AGROENVIRONNEMENTAL DU BASSIN LA GUERRE ST-ANICET RACINES ET RHIZOSPHÈRE Rhizosphère : zone qui entoure les racines des plantes

Plus en détail

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants.

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Mesure n 1 Périodes d'interdiction d'épandage des fertilisants Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Types

Plus en détail

La conduite d une culture intermédiaire piège à nitrate (CIPAN)... 7

La conduite d une culture intermédiaire piège à nitrate (CIPAN)... 7 Février 2015 Sommaire Introduction... 5 La gestion de l interculture en zones vulnérables... 6 Qu est-ce qu une CIPAN (Culture intermédiaire piège à nitrates)?... 6 Qu est-ce qu une culture dérobée?...

Plus en détail

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Passer du conventionnel à l économe en 3 ans Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Contexte & Système d exploitation CONTEXTE Localisation Climat Beauce. Au sud de l Eure-et-Loir.

Plus en détail

Le verdissement de la Politique agricole commune

Le verdissement de la Politique agricole commune Jean Claude VAN SCHINGEN Direction des surfaces agricoles Département des Aides Le verdissement de la Politique agricole commune en Région wallonne Présentations Septembre octobre 2014 1. Limite de l exposé

Plus en détail

Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES

Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES Synthèse des expérimentations 2010-2011 Région Lorraine Le Mot du Président : 2012, 3 ème année du Schéma de Développement

Plus en détail

Essais des couverts végétaux 2012 à Grangeneuve

Essais des couverts végétaux 2012 à Grangeneuve Landwirtschaftliches Institut des Kantons Freiburg LIG Essais des couverts végétaux 2012 à Résultats Direction des institutions, de l agriculture et des forêts DIAF Direktion der Institutionen und der

Plus en détail

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005 Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques 21 et 23 février 2005 Marc F. Clément, agronome Qui a bonnes plantes a bonnes vaches!

Plus en détail

Comment choisir les espèces?

Comment choisir les espèces? 16 Disposer d un gazon en adéquation avec l environnement pédo-climatique, avec l utilisation de la prairie (pâturage et/ou fauche), sa durée, et le type de bovins (lait ou viande) sont des éléments à

Plus en détail

Réussir son couvert végétal

Réussir son couvert végétal Réussir son couvert végétal La gestion des résidus de récolte Broyer dès la récolte afin de réduire la taille des pailles et surtout homogénéiser la répartition des résidus pour : - améliorer la décomposition

Plus en détail

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES Les systèmes de production végétale en régie biologique font souvent appel aux engrais verts dans la rotation des cultures. Ces plantes

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

Les plantes compagnes dans les colzas

Les plantes compagnes dans les colzas Les plantes compagnes dans les colzas Février 2015 Avant d'appliquer un produit phytopharmaceutique, il convient de lire l'étiquette de son emballage et de vérifier la réglementation et les bonnes pratiques

Plus en détail

C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES

C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI : TEST DE VARIETE DE TRITICALE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE Campagne

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

Les cultures intermédiaires

Les cultures intermédiaires Les cultures intermédiaires DEFINITION Culture intermédiaire : couvert (repousses ou espèce implantée) présent pendant la période d interculture. Selon les objectifs de cette couverture du sol, elle s

Plus en détail

2ème critère : les surfaces d intérêt écologique (SIE)

2ème critère : les surfaces d intérêt écologique (SIE) 2ème critère : les surfaces d intérêt écologique (SIE) Principe : Votre exploitation doit maintenir ou établir des surfaces d intérêt écologique (SIE) sur l équivalent de 5 % de sa surface en terres arables.

Plus en détail

Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines

Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines Isabelle Chaillet, ARVALIS Judith Burstin, Gérard Duc, INRA UMR LEG Dijon Avec le concours de JM. Retailleau, GEVES Place des

Plus en détail

COUVERT CARACTÉRISTIQUES VÉGÉTAL PENDANT L INTERCULTURE EN AB : DES ESPÈCES LES ÉTAPES DE LA MÉTHODE DE CHOIX DU COUVERT VÉGÉTAL SOMMAIRE :

COUVERT CARACTÉRISTIQUES VÉGÉTAL PENDANT L INTERCULTURE EN AB : DES ESPÈCES LES ÉTAPES DE LA MÉTHODE DE CHOIX DU COUVERT VÉGÉTAL SOMMAIRE : COUVERT VÉGÉTAL PENDANT L INTERCULTURE EN EN AB : CARACTÉRISTIQUES DES ESPÈCES Cameline (S.Minette) Ceci est un recueil d une quarantaine de fiches espèces de couverts végétaux utilisés en interculture

Plus en détail

PRATIQUES. ibis. Espaces de biodiversité. avec la contribution financière du compte d affectation spéciale «Développement agricole et rural»

PRATIQUES. ibis. Espaces de biodiversité. avec la contribution financière du compte d affectation spéciale «Développement agricole et rural» PRATIQUES ibis Espaces de biodiversité avec la contribution financière du compte d affectation spéciale «Développement agricole et rural» Sommaire fiches «Pratiques» 1) Travail du sol 2) Cultures intermédiaires

Plus en détail

couverts végétaux - choix des espèces 15.15

couverts végétaux - choix des espèces 15.15 couverts végétaux - choix des espèces 15.15 Choisir les espèces en fonction des objectifs et services attendus Raisonner le choix des espèces Avant cultures d'automne (couvert court) Avant cultures de

Plus en détail

TCS, strip-till et semis direct

TCS, strip-till et semis direct Témoignage dethierry Lesvigne Polyculture Elevage Bovin Lait La Bernaudie 24 480 ALLES- SUR-DORDOGNE Depuis 2008, Thierry Lesvigne a choisi repenser l ensemble de son système agronomique et a arrêté définitivement

Plus en détail

Moutarde blanche - Brassicacées Sinapsis alba

Moutarde blanche - Brassicacées Sinapsis alba synthèse Engazonnement hivernal Moutarde blanche - Brassicacées Sinapsis alba Caractéristiques de la moutarde : Brassicacée 1, sélectionnée pour sa capacité à produire du fourrage. Système racinaire pivotant

Plus en détail

Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013

Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013 Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013 Principe: Favoriser la biodiversité fonctionnelle sur l exploitation -Impact très souvent sous estimé de la faune auxiliaire naturellement présente -Importance

Plus en détail

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Lundi 12 mai 2014 Villedieu sur Indre (36) Retrouvez les supports présentés

Plus en détail

Destruction des couverts végétaux

Destruction des couverts végétaux Destruction des couverts végétaux Réunion agriculteur Arvalis 4 décembre 2014 Programme d'actions régional ŁArrêté régional du 24/06/2014 Pourquoi? Pour la protection des eaux contre la pollution par les

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

l implantation Réussir des prairies GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS

l implantation Réussir des prairies GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS Réussir l implantation des prairies GNIS Ref. : DO757 GNIS 44, rue du Louvre 75001 PARIS Photos GNIS Réussir l implantation de sa prairie est la première condition à satisfaire pour profiter pleinement

Plus en détail

Surfaces d intérêt écologique (SIE) : Prise en compte des derniers compléments du ministère PAC 2015

Surfaces d intérêt écologique (SIE) : Prise en compte des derniers compléments du ministère PAC 2015 Surfaces d intérêt écologique (SIE) : Prise en compte des derniers compléments du ministère PAC 2015 Le point au 07/10/2014 Présence de surfaces d intérêt écologique Obligationque les SIE représentent

Plus en détail

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB + 1,5 t MS/ha sur 3 essais Y compris sur sols profonds Rendement annuel (T MS/ha) 11 9 8 7 6 5 4 3 4,2 5,7 8,4,1 3,8 5,2 Essai 1 Essai 2 Essai

Plus en détail

C U L T U R E S. u s. Colzas associés. Le bulletin agronomique des chambres d agriculture de Franche - Comté. Edito

C U L T U R E S. u s. Colzas associés. Le bulletin agronomique des chambres d agriculture de Franche - Comté. Edito F o C U L T U R E S u s Le bulletin agronomique des chambres d agriculture de Franche - Comté Colzas associés Edito Réduire les charges est une préoccupation essentielle pour la conduite des cultures.

Plus en détail

ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28

ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28 ferti-pratiques Le potassium Élément le plus mobilisé par les plantes fiche n 28 Le potassium, régulateur et anti-stress des plantes Le potassium circule dans la plante sous la forme du cation + tel qu

Plus en détail

Techniques innovantes d implantation

Techniques innovantes d implantation www.cetiom.fr 21 Techniques innovantes d implantation DISPOSITIF L implantation du colza et de son couvert, sur le même rang, a été réalisée le même jour en semis direct. Le semoir utilisé est un SD3 HUARD.

Plus en détail

Bilan des essais variétés 2012 céréales à paille et préconisations

Bilan des essais variétés 2012 céréales à paille et préconisations SEPTEMBRE 2012 Bilan des essais variétés 2012 céréales à paille et préconisations La climatologie de 2012 s'est caractérisée par un automne doux puis par un froid hivernal intense, accompagné d un déficit

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Objectif. Il y a 4 ans je m installait dans une ferme de 100Ha. Apres 2 ans observant l'état si pauvre et usé de la terre, j ai devenu

Plus en détail

RAPPORT DE RECHERCHE

RAPPORT DE RECHERCHE IMPACT AGRONOMIQUE ET ÉCONOMIQUE DES LÉGUMINEUSES DANS LES ROTATIONS AGRICOLES RAPPORT DE RECHERCHE Demandeur : Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA) Chercheurs : Adrien

Plus en détail

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Prévoir la fertilisation en sortie d hiver à l échelle de l exploitation Charlotte Glachant, Claude Aubert, Chambre d

Plus en détail

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena)

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena) Mise en œuvre des outils L. VARVOUX (Terrena) Témoignage de Laurent Varvoux Service Agronomie Terrena Responsable relations Sol - Cultures Fertilisation Outils d Aide à la Décision Couverts végétaux Membre

Plus en détail

Pratique de Couverts : Réalisé avec le soutien financier de :

Pratique de Couverts : Réalisé avec le soutien financier de : Réalisé avec le soutien financier de : Rencontre bout de champ levée de culture après couverts végétaux trèfles et luzerne - 18 juin 2014 Couverts de trèfles et luzerne Comparaison de sarrasins (semis

Plus en détail

Cultures de couverture

Cultures de couverture Les pratiques agricoles de conservation 2 4 6 12 Construire la structure du sol Habiter le sol par les racines Les différentes plantes disponibles Cultures de couverture dans une rotation 14 Caractéristiques

Plus en détail

Fourragères porte-graine : Implantation sous couverts ou en associations Intérêt et contraintes. Christian Etourneau Vendôme, le 3/12/10

Fourragères porte-graine : Implantation sous couverts ou en associations Intérêt et contraintes. Christian Etourneau Vendôme, le 3/12/10 Fourragères porte-graine : Implantation sous couverts ou en associations Intérêt et contraintes Christian Etourneau Vendôme, le 3/12/10 Contexte actuel en production de semences fourragères Une agriculture

Plus en détail

Détruire mon couvert avec le matériel de la Cuma, c est facile! destruction mécanique des couverts végétaux

Détruire mon couvert avec le matériel de la Cuma, c est facile! destruction mécanique des couverts végétaux Détruire mon couvert avec le matériel de la Cuma, c est facile! Guide sur la destruction mécanique des couverts végétaux Guide sur la destruction mécanique des couverts végétaux Sommaire La destruction

Plus en détail

Info.pl@ine N 400 25 janvier 2012 5 pages CEREALES RELIQUATS

Info.pl@ine N 400 25 janvier 2012 5 pages CEREALES RELIQUATS Info.pl@ine N 400 25 janvier 2012 5 pages CEREALES RELIQUATS Risque verse Comment bien prélever? AGRO-METEO Les températures enregistrées ces derniers mois restent exceptionnelles. Pour les premiers semis

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE Associer un couvert à son colza

FICHE TECHNIQUE Associer un couvert à son colza Concevoir des SYSTEMES de PRODUCTION INNOVANTS et DURABLES FICHE TECHNIQUE Associer un couvert à son colza On parle de plus en plus de «colza associé», en particulier dans les pratiques d agriculture de

Plus en détail

Françoise Vertès, Marie-Hélène Jeuffroy, Eric Justes Pascal Thiébeau, Michael Corson, INRA. Légumineuses et agriculture durable

Françoise Vertès, Marie-Hélène Jeuffroy, Eric Justes Pascal Thiébeau, Michael Corson, INRA. Légumineuses et agriculture durable Connaître et maximiser les bénéfices environnementaux liés à l azote chez les légumineuses, à l échelle de la culture, de la rotation et de l exploitation. Françoise Vertès, Marie-Hélène Jeuffroy, Eric

Plus en détail

TRAVAIL DU SOL ET IMPLANTATION DES MAÏS

TRAVAIL DU SOL ET IMPLANTATION DES MAÏS TRAVAIL DU SOL ET IMPLANTATION DES MAÏS -Etat des connaissances -Approche comparée d indicateurs par rapport au labour Gilles ESPAGNOL Arvalis-Institut du Végétal Station de Montardon 64 1-Les techniques

Plus en détail

RAISONNEMENT FERTILISATION COLZA

RAISONNEMENT FERTILISATION COLZA Fiche 3 RAISONNEMENT FERTILISATION COLZA Dose = (besoins - fournitures ) / CAU Campagne culturale (année) : Date d'ouverture du bilan : 2ème quinzaine de janvier IDENTIFICATION DE LA PARCELLE - NATURE

Plus en détail

Agriculture intégrée Valoriser l agronomie pour des systèmes plus autonomes

Agriculture intégrée Valoriser l agronomie pour des systèmes plus autonomes Agriculture intégrée Valoriser l agronomie pour des systèmes plus autonomes Guide pratique 2013 Guide pratique 2013 Avant-propos Ce guide est construit pour répondre d une façon nouvelle aux enjeux d

Plus en détail

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France Association Française pour la Production Fourragère Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France - 2014 - PRÉAMBULE Les préconisations fournies ici constituent un guide

Plus en détail

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Implantation de colza au Strip till Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Objectifs de l essai Comparer différentes techniques d implantation simplifiée en colza Mono-graine

Plus en détail

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho GUIde sorgho 2015 La Gamme sorgho 2015 17 % Besoins en eau limités Diversité de culture dans la rotation 46 % 6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho Besoins en intrants faibles 12 % 10 % Dégâts sur la

Plus en détail

Tests d engrais verts en agriculture biologique dans le département du Gers :

Tests d engrais verts en agriculture biologique dans le département du Gers : Tests d engrais verts en agriculture biologique dans le département du Gers : rappel des résultats 2002-2003 et 2005 Chambre d agriculture du Gers avec la participation des ETS JOUFFRAY DRILLAUD et des

Plus en détail

Programme d actions à mettre en œuvre en zones vulnérables. Notice explicative. Les essentiels. Octobre 2012

Programme d actions à mettre en œuvre en zones vulnérables. Notice explicative. Les essentiels. Octobre 2012 Programme d actions à mettre en œuvre en zones vulnérables Notice explicative Octobre 2012 Les essentiels Depuis le 1 er septembre 2012, un nouveau programme d actions national s applique sur la totalité

Plus en détail

Le CETIOM s implique dans les réseaux d agriculteurs innovants

Le CETIOM s implique dans les réseaux d agriculteurs innovants Le CETIOM s implique dans les réseaux d agriculteurs innovants Gilles Sauzet CETIOM La recherche de systèmes de production doublement performants, d un point de vue économique et environnemental, doit

Plus en détail