BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BELchanvre. Journée transfrontalière. Gembloux, le 19 juin 2013"

Transcription

1 BELchanvre Journée transfrontalière Gembloux, le 19 juin 2013

2 La filière chanvre en Wallonie

3 La société Coopérative : 29 agriculteurs (pers. physiques/morales) + CER Groupe intérêt d'autres producteurs Constitution : 24/09/2012 (M.B. 03/01/2013) Agrément du Conseil national de la Coopération du 01/01/2013 au 31/05/2015 (cf. Arrêté ministériel du 11/02/ M.B. 19/02/2013) 100 parts sociales à de capital (part fixe) La société a pour objet principal de procurer aux associés un avantage économique lié au développement de la filière du chanvre industriel en Wallonie. La coopérative peut notamment avoir des activités dans : - la production primaire de chanvre industriel ; - la transformation de la paille et des graines de chanvre ; - la commercialisation de produits bruts ou transformés à base de chanvre. Nécessité de transformer et de commercialiser des produits (semi-)finis pour développer/pérenniser la filière (capter +value et redistribuer aux producteurs pour rentabilité de la culture) Usine de défibrage

4 Ses activités 2012 : 70 ha 2013 : 220 ha constitution coopérative promotion/encadrement achat/revente pailles et graines promotion/encadrement achat/revente pailles et graines sous-traitance pour la production de chènevotte (paillage horticole, litière animale, isolation) sous-traitance pour la production de panneaux isolants (fibres) 2014 : ha usine de défibrage vente fibres et sous-traitance panneaux vente chènevotte (paillage, litière, isolation) achat/revente graines

5

6 Trois produits de valorisation La fibre : La filasse La chènevotte fibrée/défibré La graine: La chènevis

7 La filasse Propriétés les plus intéressantes : Fibre naturelle (source renouvelable) Une des fibres les plus solides en traction Particulièrement légère Caractérisée par sa couleur et son pourcentage d impureté (conditionné par la qualité du rouissage) Composites Laines isolantes Papiers spéciaux Autres

8 Propriétés les plus intéressantes : Chènevotte Pouvoir absorbant élevé (jusqu à 4 fois son poids en eau) Très bon isolant thermique et acoustique Matériau léger Riche en CO 2 («piège à carbone») 100% naturelle Béton chauxchanvre Paillage Litière

9 Le chènevis Propriétés les plus intéressantes : Graine oléagineuse : 35% d huile Riche en Oméga6 et Oméga3 (rapport 3/1) Riche en vitamine E 24% de protéines 29% de fibres alimentaires Alimentation humaine Alimentation animale Produits cosmétiques Produits techniques

10

11 Avant la mise en culture 1) Demande d autorisation et déclaration de superficie Formulaire demande d autorisation à envoyer à la DGARNE, au moins 1 mois avant ensemencement. En pièce jointe : o o une copie du bon de commande ou de la facture d achat ; une copie des étiquettes. L agriculteur doit conserver les étiquettes originales pendant au moins trois années. Prélèvement effectué en début floraison par la DGARNE pour contrôler le taux de THC. Les parcelles de chanvre peuvent bénéficier des droits ordinaires au paiement unique.

12 Précocité Avant la mise en culture 2) Choix variétal : Utilisation de variétés certifiées! Variétés USO 31 Férimon Fédora 17 Santhica 27 Mode cultural Culture battue Culture battue Culture battue Culture non-battue

13 Mise en place de la culture Terre d'implantation ph compris entre 6 et 8 Facile à ressuyer Surface min. de 1 ha Eviter le long de bois Si cailloux => rouler après semis Quand (mi avril à fin mai) Le + rapidement possible : Risques de gelées écartés Sol ressuyé et réchauffé (8-10 C) Comment Sol préparé comme pour une culture de lin ou de betterave (attention à la structure) Densité de semis : 30 à 50 kg/ha Profondeur de semis : 1 à 3 cm (en fonction des conditions climatiques) Conseil de fumure ( ) Battue : 450 kg/ha Non battue : 750 kg/ha En fonction des reliquats, Culture SANS produit phytosanitaire!

14 Récolte Avec ou sans graine? Culture non-battue Fauche uniquement Stade de récolte : après pleine floraison Période : du 15 au 30 août Rendement : 7 à 10 t/ha Culture battue Moisson puis fauche Stade de récolte : maturité des graines Période : du 15 au 30 septembre Rendement graine sec : 0,8 à 1,5 t/ha Rendement paille : 5 à 8 t/ha

15 Récolte Moisson Récolter les graines les plus hautes (30-40 cm) Sécher les graines dans les 24h à max. 60 C (8%) Réglages moissonneuse : Grille comme colza Batteur 700 tr. Ventilation max. Barre de coupe type Varified (H min. 1,8 m) équipée de grand diviseur sur les cotés Diviseur devant les roues

16 Récolte Fauche Ensileuse modifiée Longueur des brins : cm

17 Récolte Presse Balle carrée h : cm l : cm L : cm Humidité de paille < 16% Réglages : Couteaux et contre-couteaux affutés Réduire vitesse ramasseur de 50% Sans rotocut Pression du ballot idem paille Poids à atteindre kg

18 Récolte Gestion des pailles Fauche : paille en andain 5 à 8 jours : 1 er retournement d andain 2 ème retournement avant presse Andain max. 3 à 5 m (permet séchage rapide) Durée du rouissage : 15 à 30 jours au champ

19 Intérêts /Contraintes Une diversification agricole aux multiples avantages Cultivable partout en Belgique Aucune utilisation de produits phytosanitaires Enracinement profond (structure le sol et puise les éléments nutritifs en profondeur) Nettoyante par sa forte vigueur Peu exigeante en main d œuvre Stocke des quantités importantes de CO 2 dans sa biomasse S intègre parfaitement dans la rotation Rompt le cycle de développement des maladies et ravageurs Bon précédent aux cultures d hiver Machines de récolte spécifiques ou adaptées Volumes de transport et stockage importants Filière naissante

20

21 Contrat coopérateur 2013 Chanvre battu (/ha) Chanvre battu BIO (/ha) Chanvre non battu (/ha) Opérations Prix unitaire Nombre Total Prix unitaire Nombre Total Prix unitaire Nombre Total Déchaumage 17, ,00 17, ,00 17, ,00 Labour 60, ,00 60, ,00 60, ,00 Rotative & semis 60, ,00 60, ,00 60, ,00 Semences (kg) 4, ,00 4, ,00 4, ,00 Fumure ,00 0,50 160,00 320,00 0,00 0,00 320,00 0,70 224,00 passage 15, ,00 15,00 0 0,00 15, ,00 Désherbage herbicides 0,00 0,00 0,00 passage 0,00 0,00 0,00 Coûts Maladies fongicides 0,00 0,00 0,00 passage 0,00 0,00 0,00 Régulateur 0,00 0,00 0,00 Moisson 150, ,00 150, ,00 0,00 Fauche 200, ,00 200, ,00 200, ,00 Pirouette 15, ,00 15, ,00 15, ,00 Andainage 15, ,00 15, ,00 15, ,00 Presse (ballot 300 kg) 125,00 125,00 125,00 Séchage & triage 75,00 75,00 Sous-total 1.067,00 892,00 906,00 Grains (t) 650, , , ,00 0,00 Recettes Paille (t) 130,00 7,0 910,00 130,00 6,0 780,00 130,00 9, ,00 Sous-total 1.560, , ,00 Solde 493,00 888,00 264,00

22 Contrat coopérateur 2014 Chanvre battu (/ha) Chanvre battu BIO (/ha) Chanvre non battu (/ha) Opérations Prix unitaire Nombre Total Prix unitaire Nombre Total Prix unitaire Nombre Total Déchaumage 17, ,00 17, ,00 17, ,00 Labour 60, ,00 60, ,00 60, ,00 Rotative & semis 60, ,00 60, ,00 60, ,00 Semences (kg) 4, ,00 4, ,00 4, ,00 Fumure ,00 0,50 160,00 320,00 0,00 0,00 320,00 0,70 224,00 passage 15, ,00 15,00 0 0,00 15, ,00 Désherbage herbicides 0,00 0,00 0,00 passage 0,00 0,00 0,00 Coûts Maladies fongicides 0,00 0,00 0,00 passage 0,00 0,00 0,00 Régulateur 0,00 0,00 0,00 Moisson 150, ,00 150, ,00 0,00 Fauche 200, ,00 200, ,00 200, ,00 Pirouette 15, ,00 15, ,00 15, ,00 Andainage 15, ,00 15, ,00 15, ,00 Presse (ballot 300 kg) 125,00 125,00 125,00 Séchage & triage 75,00 75,00 Sous-total 1.067,00 892,00 906,00 Grains (t) 700, , , ,00 0,00 Recettes Paille (t) 150,00 7, ,00 150,00 6,0 900,00 150,00 9, ,00 Sous-total 1.750, , ,00 Solde 683, ,00 444,00

23 Plus d informations : Site : Mail : Robert Masson : +32 (0) Jean-Noël Degeye : +32 (0) Merci de votre attention

Entrepreneuriat rural et Créativité

Entrepreneuriat rural et Créativité Entrepreneuriat rural et Créativité Innovation en agriculture à travers la filière du chanvre 22 novembre 2013 Arlotti Donatienne 1 Le chanvre industriel Cannabis sativa culta Cannabis indica THC < 0,2%

Plus en détail

Le chanvre industriel en France

Le chanvre industriel en France Le chanvre industriel en France Présentation de Maud DESVALS, Sélectionneuse chanvre Fédération Nationale des Producteurs de Chanvre Troisièmes Rencontres de la Biomasse Qu est ce que le chanvre industriel?

Plus en détail

Hiver. Destruction par le gel et / ou chimique MINERALISATION

Hiver. Destruction par le gel et / ou chimique MINERALISATION QU EST-CE QU UNE PLANTE COMPAGNE? C est un couvert végétal semé en association avec une culture principale afin d améliorer son comportement agronomique et sa rentabilité. Initialement travaillés sur la

Plus en détail

ProConseil PROGRAMME DE MAINTIEN DE LA FERTILITE DES SOLS DU CANTON DE VAUD 2014-2019

ProConseil PROGRAMME DE MAINTIEN DE LA FERTILITE DES SOLS DU CANTON DE VAUD 2014-2019 PROGRAMME DE MAINTIEN DE LA FERTILITE DES SOLS DU CANTON DE VAUD 2014-2019 Partenaires Département de l économie Service de l agriculture Direction générale de l environnement Géologie, sols et déchets

Plus en détail

Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale

Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale ---------------------------------------------------------------------------------------------------- Programme de Promotion de Coton Biologique

Plus en détail

Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS

Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS Plate-forme Les Barges Résultats des orges 1896 Vouvry/VS Exploitants : Groupement d agriculteurs de Vouvry Récolte : 30 juin 2015 avec Syngenta Procédé cultural orge Exploitant : Groupement d agriculteurs

Plus en détail

Grangeneuve 23 décembre 2011 4. Oléagineux : pool de production et actualités

Grangeneuve 23 décembre 2011 4. Oléagineux : pool de production et actualités Contenu 1. La FSPC en bref Actualités du marché céréalier 2. Céréales panifiables Marché, protection à la frontière et actualités 3. Matières fourragères Marché, protection à la frontière et actualités

Plus en détail

Performances et rentabilité des cultures principales en Wallonie (années 2009 à 2011)

Performances et rentabilité des cultures principales en Wallonie (années 2009 à 2011) Performances et rentabilité des cultures principales en Wallonie (années 29 à 211) J-M Bouquiaux et J-M. Marsin, Direction de l Analyse Economique Agricole M-H Buron, Centre d Economie Rurale de Marloie

Plus en détail

Réussir ses récoltes de luzerne

Réussir ses récoltes de luzerne Réussir ses récoltes de luzerne Travaux 2012-2013 LUZFIL Dans le cadre du Projet régional LUZFIL* financé par : Partenaires : TERRENA, ARVALIS Institut du végétal, IDELE, Chambres d agricultures 44, 49,53

Plus en détail

Journée technique GC AB Essai système de culture

Journée technique GC AB Essai système de culture Journée technique GC AB Essai système de culture Contexte Contexte V. Salou 2011 2012 2013 2014 Constat : la production de céréales et de protéagineux bio est déficitaire de 30% en Bretagne Conception

Plus en détail

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc.

La régie du canola. Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. La régie du canola Par Benoit Bérubé Dans le cadre du Stage professionnel en agronomie, AGN-3500 Université Laval Chez Société Majéco Inc. Mai 2015 Introduction Caractéristique de la plante Stade de croissances

Plus en détail

Implanter du maïs sans labourer

Implanter du maïs sans labourer Journées techniques sans labour 10 et 11 juin 2009 à Fruges et Thiant Implanter du maïs sans labourer clés de la réussite : levée, enracinement résultats d essais, approche économique Projet cofinancé

Plus en détail

Situations illustrées au champ et outils de diagnostic

Situations illustrées au champ et outils de diagnostic Situations illustrées au champ et outils de diagnostic Pierre MORTREUX Chambre d Agriculture du Nord Pas de Calais PROSENSOLS.EU Chantiers d arrachage de Objectifs? Contexte Sol de limon argileux sur craie

Plus en détail

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées Système plantes sarclées Caractéristiques Variantes de ce système Production de viande (vaches allaitantes ou bœufs sur 10ha d herbe) 1,3 unité de main d œuvre : 1 chef d exploitation et 1 salarié occasionnel

Plus en détail

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Jean-François GARNIER ARVALIS Institut du Végétal D après un travail de Pierre Emilien ROUGER JOURNEE TECHNIQUE GRANDES CULTURES BIOLOGIQUES

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

Couverts associés au colza Premiers résultats

Couverts associés au colza Premiers résultats Le 29 juillet 21 Couverts associés au colza Premiers résultats AVERTISSEMENT LA NOTE QUI SUIT CORRESPOND AUX PREMIERS RESULTATS PARTIELS DE DEUX ANNEES D ESSAIS REALISES EN SEMIS DIRECT DANS UN CONTEXTE

Plus en détail

Production de la biomasse végétale

Production de la biomasse végétale 4 Production de la biomasse végétale Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation, de l'agriculture

Plus en détail

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Mercredi 2 juillet 2014 14 h - Ittenheim Edouard Cholley Félix Meyer Gérald Huber Introduction Voir les couverts végétaux, comme un outil agronomique

Plus en détail

LE DESHERBAGE THERMIQUE

LE DESHERBAGE THERMIQUE Repères technico-économiques Le désherbage thermique est une spécificité des systèmes biologiques qui trouve sa place dans des systèmes légumiers. Elle représente un coût important pour l exploitation

Plus en détail

AGRI-STRUCTURES. Fabrication et commercialisation de matériel agricole. www.agristructures.fr

AGRI-STRUCTURES. Fabrication et commercialisation de matériel agricole. www.agristructures.fr AGRI-STRUCTURES Fabrication et commercialisation de matériel agricole FABRICATION FRANÇAISE SEMOIR SEMFLEX EVO SEMOIR SEMFLEX EVO Pour technique simplifiée ou traditionnelle Aptitudes à travailler en conditions

Plus en détail

Essai de blé fourrager Comparaison variétal et intensité Grangeneuve

Essai de blé fourrager Comparaison variétal et intensité Grangeneuve Station des productions animales et végétales Rapport d'essai 2007 Essai de blé fourrager Comparaison variétal et intensité Grangeneuve 2006-2007 Grangeneuve, août 2007 Sandra Dougoud Institut agricole

Plus en détail

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou :

Après-midi technique à l EARL de la Rue. Tournesol. A Bretoncelles, le lundi 3 juin 2013. - le Mildiou : - le Mildiou : - le Sclérotinia : Semer sur des parcelles bien ressuyées Eviter les mouillères Détruire les repousses Arracher manuellement toute plante contaminée prévenir la DRAAF < 01/07 en cas d attaque

Plus en détail

Fertilisation. et protection. des cultures

Fertilisation. et protection. des cultures Fertilisation et protection des cultures Fertilisation et protection des cultures EMBALLAGES VIDES DE PRODUITS PHYTOSANITAIRES (EVPP) Les EVPP sont composés de : - bidons en plastique d une contenance

Plus en détail

Argumentaire chanvre. Le chanvre La plante à tout faire?

Argumentaire chanvre. Le chanvre La plante à tout faire? Argumentaire chanvre Le chanvre La plante à tout faire? Les origines, l histoire du chanvre Le Chanvre est une plante de la famille des Cannabaceae, qui a été appréhendée par l homme en Asie. Cette plante

Plus en détail

Les matériaux sains. sommaire A. Introduction

Les matériaux sains. sommaire A. Introduction sommaire A. Introduction confort thermique considérations murs cycle de vie énergie grise B. Matériaux de construction Le bois La terre La maçonnerie à joint mince C. Matériaux d isolation isolation répartie

Plus en détail

Roger Asmar, agr., MBA

Roger Asmar, agr., MBA Roger Asmar, agr., MBA Ousama Bensslimane, agr. Directeur COGENOR Introduction. Efficacité et rentabilité. Seuil de rentabilité. Les dépenses Investissement et rentabilité. Les pièges. Des outils. Rentabilité

Plus en détail

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005 Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques 21 et 23 février 2005 Marc F. Clément, agronome Qui a bonnes plantes a bonnes vaches!

Plus en détail

Influence du 3 ème apport d'azote sur le PMG Orge d'automne Grangeneuve

Influence du 3 ème apport d'azote sur le PMG Orge d'automne Grangeneuve Station des productions animales et végétales Rapport d'essai 2008 Influence du 3 ème apport d'azote sur le PMG Orge d'automne Grangeneuve 2007-2008 Grangeneuve, juillet 2008 Sandra Dougoud Institut agricole

Plus en détail

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis TITRE NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis Selon le règlement NOP de l USDA 205.406(a), un opérateur certifié doit transmettre chaque année à son

Plus en détail

mobilisation de la biomasse

mobilisation de la biomasse 5 La mobilisation de la biomasse Stockage, logistique et structuration des acteurs Diagnostic de territoire Insertion dans les exploitations Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte

Plus en détail

La rénovation des prairies

La rénovation des prairies La rénovation des prairies Jérôme WIDAR, Sébastien CREMER, David KNODEN et Pierre LUXEN. - 1 - 3.5. Rénovation après dégâts de sangliers La rénovation d une prairie ayant subi des dégâts de sangliers est

Plus en détail

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena)

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena) Mise en œuvre des outils L. VARVOUX (Terrena) Témoignage de Laurent Varvoux Service Agronomie Terrena Responsable relations Sol - Cultures Fertilisation Outils d Aide à la Décision Couverts végétaux Membre

Plus en détail

La filière noisette : un développement des surfaces est encore possible d après Unicoque.

La filière noisette : un développement des surfaces est encore possible d après Unicoque. La filière noisette : un développement des surfaces est encore possible d après Unicoque. Cette action de diffusion est cofinancée par l Union européenne avec les Fonds Européen Agricole pour le Développement

Plus en détail

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Photo : M Benmergui L agriculture biologique sur le territoire 14 exploitations en AB, 1.66% des exploitations 758 ha soit 1.5%

Plus en détail

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Implantation de colza au Strip till Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Objectifs de l essai Comparer différentes techniques d implantation simplifiée en colza Mono-graine

Plus en détail

Le miscanthus, une diversification pour l agriculteur? Foire de Libramont 25 juillet 2014

Le miscanthus, une diversification pour l agriculteur? Foire de Libramont 25 juillet 2014 Le miscanthus, une diversification pour l agriculteur? Foire de Libramont 25 juillet 2014 Plan de l exposé Présentation de ValBiom Le miscanthus, pour quoi faire? Le miscanthus comme combustible Le miscanthus

Plus en détail

Les différentes opérations culturales en production sous serre : Les attentes en termes d automatisation

Les différentes opérations culturales en production sous serre : Les attentes en termes d automatisation Les différentes opérations culturales en production sous serre : Les attentes en termes d automatisation E. Brajeul, B. Hennion Ctifl 1 Serres verre chauffées en France (tomate et concombre) : 1100 ha

Plus en détail

VALORISATION DES MENUES PAILLES

VALORISATION DES MENUES PAILLES VALORISATION DES MENUES PAILLES Intervenants : Michel Seznec UCPDL85 Christopher Brachet Fcuma 56 Olivier Le Mouel FCBIA Une nouvelle voie Autrefois : elle était valorisée! Les agriculteurs la récupéraient

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008 Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Mais doux Septembre 2008 Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Potentiel

Plus en détail

Essai colza en système de cultures innovant

Essai colza en système de cultures innovant Essai colza en système de cultures innovant Compte-rendu d essais Année 2010-2011 COURTOIS Nicolas Avec la collaboration de M. BOSSON Christophe, exploitant à Aire-la-Ville Sommaire 1. Présentation...

Plus en détail

LA GESTION DU FUMIER DE CHEVAL

LA GESTION DU FUMIER DE CHEVAL LA GESTION DU FUMIER DE CHEVAL Le Règlement Sanitaire Départemental (R.S.D.) => s applique à tout détenteur de plus de 3 équidés âgés de plus de 6 mois : Une déclaration en mairie est obligatoire via la

Plus en détail

La biomasse, source d énergie?

La biomasse, source d énergie? Paul MATHIS mathis.paul@orange.fr Editions Quae Dijon Le 11 octobre 2012 L énergie, c est quoi? L énergie, c est ce qui permet : de se chauffer, de cuire les aliments, de se déplacer, de faire marcher

Plus en détail

Feuille de chanvre N 3

Feuille de chanvre N 3 N 3 Feuille de chanvre Edito : Juillet 2010 L'année 2009 a été riche en échanges et en structuration pour les producteurs de «Chanvriers en Circuits Courts». Cette 3ème édition de la Feuille de chanvre

Plus en détail

ChanvrEco SA transforme cet isolant naturel pour le secteur de la construction

ChanvrEco SA transforme cet isolant naturel pour le secteur de la construction DOSSIER DE PRESSE CHANVRECO 15 avril 2011 Un millier de tonnes de chanvre à Tinlot ChanvrEco SA transforme cet isolant naturel pour le secteur de la construction 1 Depuis janvier 2011, et pour la première

Plus en détail

Renseignements sur l'exploitation

Renseignements sur l'exploitation enseignements sur l'exploitation aison sociale : n pacage : Adresse : n SIET : Commune : S.A.U. : Surface en cultures : Surface en prairies : NOM - Prénom du responsable : téléphone : fax : portable :

Plus en détail

Regarnir dans un gazon existant les zones abîmées et dénudées suite à :

Regarnir dans un gazon existant les zones abîmées et dénudées suite à : But du sursemis? Regarnir dans un gazon existant les zones abîmées et dénudées suite à : - un semis dont la levée n est pas homogène, - un désherbage sélectif, - un traitement anti-mousse, - à des dégâts

Plus en détail

Essai de paillage biodégradable dans la culture de la laitue en terre noire. Djamel Esselami agr., M.Sc. 2008

Essai de paillage biodégradable dans la culture de la laitue en terre noire. Djamel Esselami agr., M.Sc. 2008 Essai de paillage biodégradable dans la culture de la laitue en terre noire Djamel Esselami agr., M.Sc. 2008 Mauvaises herbes Introduction gramoxone entre les rangs sarclages manuels : 500$ à 1,000$ par

Plus en détail

Comment choisir les espèces?

Comment choisir les espèces? 16 Disposer d un gazon en adéquation avec l environnement pédo-climatique, avec l utilisation de la prairie (pâturage et/ou fauche), sa durée, et le type de bovins (lait ou viande) sont des éléments à

Plus en détail

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne République du Niger Croix-Rouge Nigérienne Thème présenté: La promotion des cultures maraîchères à travers des petits périmètres irrigués collectifs féminins ou mixtes Yayé Mounkaïla Coordonnateur Sécurité

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Objectif. Il y a 4 ans je m installait dans une ferme de 100Ha. Apres 2 ans observant l'état si pauvre et usé de la terre, j ai devenu

Plus en détail

Essai densité de semis: Orge d'automne Grangeneuve 2006-2007

Essai densité de semis: Orge d'automne Grangeneuve 2006-2007 Station des productions animales et végétales Rapport d'essai 2007 Essai densité de semis: Orge d'automne Grangeneuve 2006-2007 Grangeneuve, juillet 2007 Sandra Dougoud Institut agricole de Grangeneuve

Plus en détail

FUCOPRI. Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010. III. Place du riz dans la sécurité alimentaire

FUCOPRI. Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010. III. Place du riz dans la sécurité alimentaire FUCOPRI M. Ayouba HASSANE, Directeur Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010 I. Présentation de la FUCOPRI II. Présentation très rapide de la zone de production rizicole III. Place du

Plus en détail

http://www.allier.chambagri.fr/fileadmin/documents_ca03/divers_pdf/bon_usage_des_prdts_phyto.pdf A vos cultures

http://www.allier.chambagri.fr/fileadmin/documents_ca03/divers_pdf/bon_usage_des_prdts_phyto.pdf A vos cultures Février 2015 Service Agronomie, Territoire, Equipement Préconisation variétés maïs 2015 Cette plaquette fait partie du Guide annuel «A vos cultures». Celui-ci regroupe, dans un ensemble cohérent et global,

Plus en détail

INTERCHANVRE L Interprofession du chanvre. Le chanvre, une filière éco-responsable Juillet 2007

INTERCHANVRE L Interprofession du chanvre. Le chanvre, une filière éco-responsable Juillet 2007 INTERCHANVRE L Interprofession du chanvre Le chanvre, une filière éco-responsable Juillet 2007 Le chanvre, une réponse à des demandes environnementales La prise en compte croissante des impacts environnementaux

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET SESSION 2011 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Génie des équipements agricoles Durée : 3 heures 30 Matériel(s)

Plus en détail

Que voit-on? Différents produits antibiotiques. Bio ou pas? Utilisable en bio (sous condition). En bio, la phytothérapie, l homéopathie, les

Que voit-on? Différents produits antibiotiques. Bio ou pas? Utilisable en bio (sous condition). En bio, la phytothérapie, l homéopathie, les 1 2 Que voit-on? Différents produits antibiotiques. Bio ou pas? Utilisable en bio (sous condition). En bio, la phytothérapie, l homéopathie, les oligo-éléments sont à utiliser de préférence. En cas d inefficacité

Plus en détail

Dans le respect de l environnement

Dans le respect de l environnement ISOLER Dans le respect de l environnement Durabilité dans les bâtiments, 10 septembre 2010 Didier Fleury Collaborateur technique Arbio SA Pourquoi isoler? En Suisse, plus de 40% des émissions de CO2 sont

Plus en détail

Agrément général de contrôle des constructions

Agrément général de contrôle des constructions Annexe 10 Document de synthèse relatif à la paille en tant que matériau isolant. INSTITUT ALLEMAND POUR LES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION Etablissement public (de droit allemand) 10829 Berlin, le 10 février

Plus en détail

Projet Mosabio Rapport d essai 2015

Projet Mosabio Rapport d essai 2015 Introduction Projet Mosabio Rapport d essai 2015 Le projet Mosabio a été proposé en 2011 par un groupe de travail comprenant AGRIDEA, Agroscope et le FiBL. Il s inscrit dans le contexte du déficit de l

Plus en détail

exploitant agricole Fermoscopie réalisée par le Gabnor Situation de la ferme dans son environnement Présentation de la ferme

exploitant agricole Fermoscopie réalisée par le Gabnor Situation de la ferme dans son environnement Présentation de la ferme exploitant agricole Une ferme céréalière 100% bio diversifiée dans la production de légumes de plein champ 12 OrléansLoiret 8 13 Loiret [45] Centre Blois 9 (45) Chartres Loir-et-Cher et-cher [41] (41)

Plus en détail

Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA

Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA Séchage du foin en grange Séchage en grange Technique originaire des zones de montagnes Suisse Autriche Jura

Plus en détail

LA TONTE. compact et solide

LA TONTE. compact et solide LA TONTE Une tonte régulière est une condition sine qua non pour un gazon compact et solide Si coupes fréquentes (+) formation de nombreuses pousses périphériques et augmentation de la densité des feuilles

Plus en détail

Entre 2 cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte

Entre 2 cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte Entre cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte www.semencesdefrance.com gamme 4 problématiques 4 solutions 4 ENTRE CULTURES DE PRODUCTION, I-SOL APPORTE À LA TERRE DES ÉLÉMENTS NUTRITIFS

Plus en détail

EPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE

EPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE EPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE (Coefficient 7 : - Durée : 3 heures 30) Matériel autorisé : calculatrice Rappel : Au cours de l épreuve, la calculatrice est autorisée pour

Plus en détail

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com ORGES HYBRIDES www.semencesdefrance.com Gamme Variйtale Semences de France Orges hybrides 6 rangs fourragиres PS Nouveautй GOODY 2014 (SY212.121) 5 (1/2 hiver 7 (précoce) 8 6 6 7 6 HOBBIT 2009 6 6 1/2

Plus en détail

Essai d intensité : blé d automne Grangeneuve

Essai d intensité : blé d automne Grangeneuve Station cantonale des productions animales et végétales RAPPORT D ESSAI 2010 Essai d intensité : blé d automne Grangeneuve 2009-2010 Grangeneuve, août 2010 Christoph Lüthi Institut agricole de l Etat de

Plus en détail

Caractéristiques des principales cultures intermédiaires

Caractéristiques des principales cultures intermédiaires Caractéristiques des principales cultures intermédiaires Références disponibles pour la région Poitou-Charentes Réalisé à partir : - des essais conduits en Poitou-Charentes 2000-2008 - résultats de simulation

Plus en détail

Une gamme d outils qui s étoffe

Une gamme d outils qui s étoffe Une gamme d outils qui s étoffe 1 Une gamme d outils à la disposition de tous Tous ces outils sont disponibles sur www.cetiom.fr Gratuits et sans inscription Nouveautés : les 2 premières applications smartphone

Plus en détail

nourrir, employer, préserver

nourrir, employer, préserver nourrir, employer, préserver Historique du projet Une ferme, un projet La Corbière est le nom d une ferme située au Sud du Maine-et-Loire, dans le pays des Mauges, où la terre à été transmise de père à

Plus en détail

LE SEMOIR À DISQUES : UN OUTIL OPPORTUN. Témoignage de Jean-Paul SAMSON

LE SEMOIR À DISQUES : UN OUTIL OPPORTUN. Témoignage de Jean-Paul SAMSON LE SEMOIR À DISQUES : UN OUTIL OPPORTUN Témoignage de Jean-Paul SAMSON 1 Jean Paul SAMSON Lorry-Mardigny (57) 1.3 UTH Types de sol principaux : 75% argilo-calcaire 20% argilo-limoneux SAU 137 ha orge hiver

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

Sommaire. Système sec 60 ha double actif. Système sec 100 ha fort potentiel. Système sec 150 ha fort potentiel. Système sec 150 ha moyen potentiel

Sommaire. Système sec 60 ha double actif. Système sec 100 ha fort potentiel. Système sec 150 ha fort potentiel. Système sec 150 ha moyen potentiel Sommaire Système sec 60 ha double actif Système sec 100 ha fort potentiel Système sec 150 ha fort potentiel Système sec 150 ha moyen potentiel Système sec 200 ha moyen potentiel Edition 2015 : campagne

Plus en détail

Evaluation de Lignées de Haricot Riches en Fer Campagne de Printemps 2013

Evaluation de Lignées de Haricot Riches en Fer Campagne de Printemps 2013 Evaluation de Lignées de Haricot Riches en Fer Campagne de Printemps 2013 Cernio Pierre Projet «Valorisation et renforcement des capacités pour un accroissement de la sécurité alimentaire en Haïti» Atelier

Plus en détail

Offre de services 2014 Producteurs de fibres et renforts

Offre de services 2014 Producteurs de fibres et renforts Plateforme de développement des agromatériaux fibres végétales Offre de services 2014 Producteurs de fibres et renforts Connaître le potentiel matériau Adapter sa production aux besoins de l industrie

Plus en détail

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs La nouvelle génération de centrales thermiques I. Quelques principes pour faire des économies La température de l air L épaisseur du grain Le refroidissement

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

GP9000 Gestion de production

GP9000 Gestion de production 1 Table des matières 1- Fiche matière première... 3 a) Création d un produit type... 3 b) Caractéristiques générales de la matière première... 4 c) Affectation de conditions par fournisseur... 4 d) Documentation

Plus en détail

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Romain LEGERE- Arvalis(station de la Jaillière Collaboration Bruno Couilleau-CA44 (Ferme de Derval) Techniques agronomiques innovantes

Plus en détail

Une solution efficace pour le nettoyage et le triage des grains

Une solution efficace pour le nettoyage et le triage des grains Une solution efficace pour le nettoyage et le triage des grains Le pré nettoyage réduit les coûts de séchage et garantit la sécurité du stockage Depuis 1949, KONGSKILDE reste un leader incontesté dans

Plus en détail

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants.

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Mesure n 1 Périodes d'interdiction d'épandage des fertilisants Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Types

Plus en détail

SOJA IRRIGUE BIO Résultats techniques 2010

SOJA IRRIGUE BIO Résultats techniques 2010 SOJA IRRIGUE BIO Résultats techniques 21 Les avantages du SOJA : - Débouchés : alimentation humaine (protéines> 41%), alimentation animale - Valorise bien l irrigation - Reliquats azotés REPARTITION GEOGRAPHIQUE

Plus en détail

Quelles sont les principales formules utiles pour l étude de cas de vente?

Quelles sont les principales formules utiles pour l étude de cas de vente? Quelles sont les principales formules utiles pour l étude de cas de vente? Approvisionnement et gestion des stocks : des quantités vendues dans un Du stock initial, final et des livraisons, des commandes

Plus en détail

Objet: Informations sur les Séchoirs Déshydrateurs pour balles de foin et Nouveautés technique de la Maison Clim.Air50

Objet: Informations sur les Séchoirs Déshydrateurs pour balles de foin et Nouveautés technique de la Maison Clim.Air50 Chers Mesdames et Messieurs Santa Giustina in Colle, Septembre 2009 Objet: Informations sur les Séchoirs Déshydrateurs pour balles de foin et Nouveautés technique de la Maison Clim.Air50 Avec la présente

Plus en détail

ASPECTS AGRONOMIQUES DE LA PRODUCTION DU LIN ET DU CHANVRE

ASPECTS AGRONOMIQUES DE LA PRODUCTION DU LIN ET DU CHANVRE ASPECTS AGRONOMIQUES DE LA PRODUCTION DU LIN ET DU CHANVRE Caroline Côté Beaulieu, agr., M.Sc. Journée de démonstration sur le chanvre et le lin industriels Ferme-école CFP Mont-Joli-Mitis, 21 septembre

Plus en détail

Analyse économique de la production et de l utilisation d huile de colza triturée à la ferme

Analyse économique de la production et de l utilisation d huile de colza triturée à la ferme Analyse économique de la production et de l utilisation d huile de colza triturée à la ferme Version du 9 mai 2006 La rentabilité économique de l huile de colza est calculée, en prenant en compte les hypothèses

Plus en détail

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système Pommes de terre et légumes.

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système Pommes de terre et légumes. Système Pommes de terre et légumes. Caractéristiques Variantes de ce système : Il existe près de 150 exploitations de moins de 100 ha qui produisent de la pomme de terre, essentiellement pour une vente

Plus en détail

Coût des fourrages du sol à l auge

Coût des fourrages du sol à l auge Coût des fourrages du sol à l auge Plan de l intervention Introduction Méthode de calcul Résultats et repères sur quelques cultures fourragères : - Maïs - Luzerne - Mélanges céréaliers Conclusion Introduction

Plus en détail

L autoguidage diminue-t-il vraiment la consommation de carburant?

L autoguidage diminue-t-il vraiment la consommation de carburant? L autoguidage diminue-t-il vraiment la consommation de carburant? Lorsqu un producteur achète un système d autoguidage, on lui fait souvent valoir des économies de carburant et une plus grande précision

Plus en détail

Semis direct du maïs

Semis direct du maïs Département fédéral de l'économie DFE Station de recherche Agroscope Reckenholz-Tänikon ART Semis direct du maïs Etude comparative de différents semoirs pour semis direct Bernhard Streit Journée d information

Plus en détail

CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013

CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013 CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013 AKTA - Chanvre Chènevotte calibrée pour le béton de chanvre et enduits isolants Domaine d emploi AKTA Chanvre est issu d un chanvre non-roui.

Plus en détail

CMS. 1-CONDITIONS DE CULTURE ET CALENDRIER

CMS. 1-CONDITIONS DE CULTURE ET CALENDRIER 1 MARAICHAGE 2013 Chou rouge : essai variétal en culture biologique Catherine MAZOLLIER, avec la collaboration de Abderraouf SASSI Merci à Didier Muffat qui a accueilli cet essai La culture de chou occupe

Plus en détail

La réussite d une culture de tomate dépend dans une certaine mesure de la qualité des plants issus de la pépinière.

La réussite d une culture de tomate dépend dans une certaine mesure de la qualité des plants issus de la pépinière. Fiche technique: Culture de la tomate La tomate (Lycopersicon esculentum Mill.) de la famille des Solanacées, est l une des plus importantes cultures maraîchères produites au Bénin tant sur le plan des

Plus en détail

L efficacité énergétique dans le secteur des grandes cultures

L efficacité énergétique dans le secteur des grandes cultures L efficacité énergétique dans le secteur des grandes cultures Mars 2008 Cette fiche pratique, publiée à l intention des productrices et producteurs céréaliers, fournit des renseignements et des conseils

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES

C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI : TEST DE VARIETE DE TRITICALE EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE Campagne

Plus en détail

Evaluation de la production de Bois Raméal Fragmenté (B.R.F.) à partir d une coupe de peupliers issue d une parcelle en agroforesterie

Evaluation de la production de Bois Raméal Fragmenté (B.R.F.) à partir d une coupe de peupliers issue d une parcelle en agroforesterie Evaluation de la production de Bois Raméal Fragmenté (B.R.F.) à partir d une coupe de peupliers issue d une parcelle en agroforesterie Compte-rendu d expérimentation Service Développement économique des

Plus en détail

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur

Passer du conventionnel à l économe en 3 ans. Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Passer du conventionnel à l économe en 3 ans Emilie Denis, Adeas Civam 72 Sébastien Lallier, agriculteur Contexte & Système d exploitation CONTEXTE Localisation Climat Beauce. Au sud de l Eure-et-Loir.

Plus en détail

Semoir en ligne mécanique

Semoir en ligne mécanique Semoir en ligne mécanique EcoLine, ProfiLine et MasterLine EcoLine Légèreté et précision La gamme EcoLine se destine aux petites et moyennes exploitations, ces semoirs peuvent aussi bien être utilisés

Plus en détail