ATELIER DE TRAVAIL. Atelier de travail, Aspects juridiques et financiers de l entreprise familiale, sur le thème : «Accès au capital privé»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ATELIER DE TRAVAIL. Atelier de travail, Aspects juridiques et financiers de l entreprise familiale, sur le thème : «Accès au capital privé»"

Transcription

1 ATELIER DE TRAVAIL Mardi 27 mars 2012 Atelier de travail, Aspects juridiques et financiers de l entreprise familiale, sur le thème : «Accès au capital privé» Animé par Valérie Tandeau de Marsac, Avocat- associée, JeantetAssociés, Responsable du centre d expertise Jeantet Family

2 Accès au capital privé Le «Private Equity» comme source de financement des entreprises Ce que représente le «Private Equity» au niveau européen Typologie des opérations de «Private Equity» Le Private Equity en France Caractéristiques techniques des opérations Le triple effet de levier juridique, financier et fiscal Schéma de principe d un LBO Une alternative qui émerge : le RES Les outils qui permettent de préserver le contrôle du capital Dette mezzanine «de croissance» ou «sponsorless» L OBO («Owner Buy Out») Le Family Equity, une tendance durable? 2

3 Ce que représente le «Private Equity» au niveau européen

4 Typologie des opérations du «Private Equity» Selon l AFIC Le métier du Capital Investissement consiste à prendre des participations majoritaires ou minoritaires dans le capital de petites et moyennes entreprises généralement non cotées Cette prise de participation permet de financer leur démarrage, leur croissance, leur transmission, parfois leur redressement et leur survie Le métier s exerce sur quatre segments : le Capital Risque, le Capital Développement, le Capital Transmission / LBO et le Capital Retournement

5 Evolution du marché du «Private Equity» en France sur la période Source : Etudes AFIC/Grant Thornton

6 Part accrue des opérations de transmission

7 Les TRI constatés ont baissé avec la crise

8 Plus de 40% des capitaux investis sont d origine familiale

9 Impact de Bâle III et de la crise: raréfaction des sources de financement des entreprises

10 Les solutions auxquelles pensent les chefs d entreprises

11 Accès au capital privé Le «Private Equity» comme source de financement des entreprises Ce que représente le «Private Equity» au niveau européen Typologie des opérations de «Private Equity» Le Private Equity en France Caractéristiques techniques des opérations Le triple effet de levier juridique, financier et fiscal Schéma de principe d un LBO Une alternative qui émerge : le RES Les outils qui permettent de préserver le contrôle du capital Dette mezzanine «de croissance» ou «sponsorless» L OBO («Owner Buy Out») Le Family Equity, une tendance durable? 11

12 Le triple effet de levier Effet de levier juridique Effet de levier financier Effet de levier fiscal Mécanisme L'effet de levier juridique naît de la démultiplication du droit de vote qui résulte de l interposition entre la société opérationnelle et les associés familiaux d une ou plusieurs holdings de reprise. Les associés familiaux peuvent ainsi détenir indirectement la majorité des droits de vote de la société opérationnelle, grâce à l'acquisition de la majorité des titres de la ou des holdings de reprise interposées, qui détiennent à leur tour la majorité des droits de vote de la société opérationnelle. L'effet de levier financier résulte du recours à l'emprunt auprès d'établissements bancaires pour financer l'acquisition des titres de la société opérationnelle. C est la holding de reprise qui emprunte. Elle minimise ainsi le montant des fonds propres à investir. L'effet de levier financier sera d'autant plus important que le coût de la dette sera inférieur à la rentabilité des fonds propres investis. L effet de levier fiscal est obtenu lorsque les frais financiers de l acquisition peuvent venir s imputer sur les dividendes dégagés par la société opérationnelle en franchise d impôt. En France, deux régimes fiscaux permettent d obtenir ce résultat : le régime de l'intégration fiscale le régime des sociétés mères et filles Mais des limites s imposent : l amendement Charasse les règles de sous-capitalisation limitant la déductibilité des intérêts versés au titre de prêts consentis entre sociétés. 12

13 L effet de levier juridique 51% X 13,26= 6,76 Actionnaire de référence 51% 51% X 26.01= 13,26 Holding 3 49% Minoritaires 51% 51% X 51= 26,01 Holding 2 49% Minoritaires 51% 51% X 100= 51 Holding 1 49% Minoritaires 51% Société opérationnelle Hypothèse retenue Valeur de la société opérationnelle =

14 Effet de levier financier Chiffres et ratio de la Holding Sans effet de levier Avec effet de levier Capitaux propres Dettes 0 60 Résultat Holding 0 3 (dette)* Résultat Cible Résultat Intégration IS de 33,3% 5 4 Résultat Net 10 8 Taux de rendement du capital investi 10% (10/100) 20% (8/40) * Ce montant de dette correspond à un taux d intérêt annuel de 5% pour un emprunt d un montant de 600 K remboursable in fine

15 Schéma de principe d un LBO majoritaire

16 Schéma simplifié de financement d un LBO Financement type de LBO Actions ordinaires Fonds propres 30/35% Dette mezzanine Quasi fonds propres 30/35% Dette senior Dette classique 30/35% Crédit vendeur Variable

17 Composition de la dette d un LBO Principe Fonctionnement La dette senior La dette mezzanine La dette senior est une dette bancaire classique, contractée par la holding auprès d'établissements bancaires qui bénéficient de garanties sur les actifs de la société emprunteuse. Cette dette sera remboursée en priorité en contrepartie d'une rémunération qui reste au niveau du marché. Elle représente en général un peu plus de la moitié du financement des LBO. La dette mezzanine est une dette contractée auprès de fonds spécialisés, appelés fonds de mezzanine ou mezzaneurs. Elle est subordonnée à la dette senior tant en ce qui concerne le paiement des intérêts que le remboursement du capital. La dette mezzanine compte généralement pour environ 5% du financement du montage LBO. Son montant est calculé de manière à couvrir entre 3 et 5 fois l'ebe de la cible. Elle est composée de différentes tranches, de la moins risquée à la plus risquée : la tranche A est en général remboursée linéairement en 5 ans les tranches B et parfois une tranche C additionnelle, sont souscrites sur une durée plus longue, et remboursables in fine (respectivement au bout de 5-7 ans et 8-9 ans) et souscrites pour des acquisitions significatives Chaque tranche a un taux d'intérêt spécifique qui dépend de ses caractéristiques. La dette senior est garantie par plusieurs banques lorsque son montant est significatif (on parle de "syndication bancaire"). La dette mezzanine est le plus souvent émise sous forme de prêt obligataire ou de valeurs mobilières composées impliquant le plus souvent des BSA (bons de souscription d actions), qui peuvent soit être détachés pour conversion en capital, soit être rachetées par l émetteur pour conserver le contrôle de la cible. Le taux habituel s établit aux alentours de 15% environ, réparti en trois parties : Un taux d'intérêt faible payé en cash chaque année (de l'ordre de 4 à 5%) Un intérêt capitalisé (de l'ordre de 4 à 5%) et Une participation éventuelle à la plus-value réalisée sur la période du financement La dette obligataire à haut rendement («high yield») La dette junior ("second lien") La titrisation Le crédit vendeur Surtout utilisée dans des montages de taille importante, la dette obligataire à haut rendement est une dette subordonnée qui peut remplacer la dette mezzanine. Elle représente généralement près de 15% du financement du montage LBO. La dette junior est une dette bancaire de premier rang mais à long terme, qui vient s'interposer entre la dette senior et la dette mezzanine, pour en général environ 5% du financement global. Les LBO peuvent faire appel au financement par titrisation. Un crédit vendeur peut être négocié auprès du vendeur de la cible pour soulager le poids de l'endettement de la holding de reprise. La dette obligataire à haut rendement est remboursable in fine, en capital, après une durée de 8 à 10 ans. Les taux d'intérêts, qui sont fixes, sont élevés et déterminés proportionnellement aux risques encourus. La dette junior, d'une durée de 9 à 10 ans, est remboursée après la dette senior mais avant la dette mezzanine. Elle bénéficie des mêmes garanties que la dette senior. La titrisation porte sur les créances de la cible et/ou sur ses stocks si ceux-ci disposent d'un marché propre. Le paiement du prix s'étale sur plusieurs années, sans prise de garantie et avec une rémunération variable.

18 Variété des déclinaisons possibles

19 Le Rachat d Entreprises par les Salariés

20 Dividendes Génorganigramme d un RES Pacte d actionnaires Fonds commun de placement d entreprise (FCPE) Au moins 15 cadres-repreneurs créent une holding de reprise dont les action sont souscrites en direct dans le cadre du PEE Le dirigeant-cédant réinvestit, en sursis d imposition, une partie du produit de la vente en OBSA (obligations à bons de souscription d actions) contribuant au financement de l opération et bénéficiant d un placement aux conditions avantageuses La holding s endette auprès d un établissement bancaire afin de compléter le financement des titres à racheter et de bénéficier d un effet de levier Société de gestion Banque Gestion Intérêts Dette d acquisition Salariés x% y% Holding de reprise 100% Société opérationnelle >15 cadres repreneurs OBSA Dirigeant- Cédant 4 Dans un second temps puis chaque année, il est proposé à tous les cadres et salariés d investir dans la holding de reprise via un fonds dédié, appelé FCPE de reprise (fonds commun de placement d entreprise) qui rentre dans l enveloppe du PEE. Les cadres et salariés auront la possibilité d investir dans le FCPE via : - Un arbitrage des sommes déjà présentes dans le PEE - Des versements volontaires - En affectant l intéressement et/ou la participation - L abondement de l entreprise Le remboursement de la dette d acquisition se fera de deux façons : - Via la remontée de dividendes - Via des augmentations de capital de la holding de reprise souscrites en utilisant la participation et/ou l intéressement et des versements volontaires des salariés et cadres-repreneurs, complétés par l abondement. Les augmentations de capital de la holding seront des charges déductibles fiscalement pour la société opérationnelle.

21 Tableau de simulation financière d un RES source

22 Accès au capital privé Le «Private Equity» comme source de financement des entreprises Ce que représente le «Private Equity» au niveau européen Typologie des opérations de «Private Equity» Le Private Equity en France Caractéristiques techniques des opérations Le triple effet de levier juridique, financier et fiscal Schéma de principe d un LBO Une alternative qui émerge : le RES Les outils qui permettent de préserver le contrôle du capital Dette mezzanine «de croissance» ou «sponsorless» L OBO («Owner Buy Out») Le Family Equity, une tendance durable? 22

23 Focus sur la dette mezzanine Un instrument hybride 23 à la fois dette obligataire et instrument de capital non nécessairement dilutif Qui peut être utilisé pour atteindre des objectifs variés financer la croissance (par acquisition externe ou développement à l international) permettre la respiration du capital (financer la sortie d une branche ou d un associé familial minoritaire) permettre le financement de la transmission intrafamiliale (rachat de branches ou versement de soultes) Une ressource méconnue à cause de son coût facial moins chère que du capital accroît la capacité d endettement bancaire de l entreprise (assimilée fonds propres) Alors que les ressources sont abondantes (fonds spécialisés dans la mezzanine) et peinent à trouver utilisation

24 Intérêt et coût de la dette mezzanine «La dette mezzanine se compare favorablement à un financement en capital puisqu elle peut coûter de l ordre de 12 à 13% après impôts quand le rendement attendu du capital investissement est de 25%.» 24

25 Caractéristiques de la dette mezzanine de croissance proposée par le FCPR OC+ Le fonds OC + s adresse principalement aux entreprises détenues par des actionnaires personnes physiques qui ne souhaitent pas, à court terme, ouvrir leur capital à des interventions extérieures. En contrepartie, OC + assure à l investisseur une rémunération sur deux niveaux possibles : 1. OC : TRI cible, 12% à 15% Dont 5% payé par an + PNC (prime de non conversion) de 7% à 10% in fine 2. BSA : Rémunération supplémentaire Permet d obtenir une rémunération supplémentaire sous forme de plusvalue Mais avec un accès réduit au capital en cas de souscription Source : Fonds Stratégique d Investissement, CDC Entreprises, Avenir Entreprises, «FDPR OC+ : Un outil de financement original des PME», 2009

26 Distribution de dividendes Génorganigramme d OBO familial Etablissements prêteurs Emprunt Fille 2 Pacte Familial Holding NEWCO Dirigeant Fils 1 100% Donation 70% Apport 3 30% Cession 1 2 T i T R E S D E L A C I B L E Transmission d une entreprise familiale en 3 étapes : 1 Etape 1: Création de la holding NewCo par apport de 70% des titres de la société opérationnelle 2 Etape 2: Cession par le père à NewCo des 30% Financement par dette bancaire Versement des dividendes et remboursement 3 Etape 3: Donation au fils en pleine propriété de 100% de NewCo 100% 70% Société Opérationnelle

27 Accès au capital privé Le «Private Equity» comme source de financement des entreprises Ce que représente le «Private Equity» au niveau européen Typologie des opérations de «Private Equity» Le Private Equity en France Caractéristiques techniques des opérations Le triple effet de levier juridique, financier et fiscal Schéma de principe d un LBO Une alternative qui émerge : le RES Les outils qui permettent de préserver le contrôle du capital Dette mezzanine «de croissance» ou «sponsorless» L OBO («Owner Buy Out») Le Family Equity, une tendance durable? 27

28 Emergence du «Family Equity» Dimension macro-économique perméabilité entre deux mondes autrefois cloisonnés celui des entreprises familiales et celui des fonds d investissement Qui se traduit par l émergence de nouveaux acteurs les Family Offices investisseurs, adossés à un groupe ou une entreprise familiale les fonds d investissement à capitaux familiaux «pure players» des fonds spécialisés («mezzanine sponsorless» ou «mezzanine de croissance») Et la transposition au monde des entreprises patrimoniales et familiales d outils mis au point pour le Private Equity dans la décennie effet de levier dette mezzanine développement de l OBO à partir de

29 L exemple du Groupe Dentressangle illustré par son Génorganigramme Norbert Dentressangle Marine Dentressangle Pierre-Henri Dentressangle?% Dentressangle Initiatives Nom commercial : Hi Invest 32,81% 67,19% Norbert Entreprise du CAC Mid 100 Dentressangle SA x% x% Christian Salvesen Transport Development Group (TDG) Source : Informations publiques - Document de référence 2010 du Groupe Dentressangle 29

30 L exemple du Groupe April illustré par son Génorganigramme Bruno Rousset x% Evolem 63,61% 36,39% APRIL Entreprise du CAC Mid 100 x% x% x% x% x% x% Briconord O 2 Robopolis Capel Dufieux Industrie Sodikart x% x% x% x% x% x% x% x% x% x% April Prévoyance Santé April Dommages April Entreprise April International April Mon Assurance April Technologies April WAF April Courtage Université April Fondations Source : Informations publiques - Document de référence 2010 du Groupe April 30

LBO et Business Angels

LBO et Business Angels Mardi 26 novembre 2013 LBO et Business Angels Laurent Simon et Jérôme Loisy Alcyaconseil Définition de l opération de LBO Définition traditionnelle : «LBO» Leveraged buy-out : terme anglais pour acquisition

Plus en détail

La Transmission. Claude SAUVAGEOT. L a T r a n s m i s s i o n F S I R é g i o n s

La Transmission. Claude SAUVAGEOT. L a T r a n s m i s s i o n F S I R é g i o n s La Transmission Claude SAUVAGEOT SOMMAIRE Introduction Présentation générale Bref rappel Le déroulement du processus théorique du LBO INTRODUCTION QUI SOMMES-NOUS? FSI Régions est une société de gestion

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise Les Journées Régionales de la Création & Reprise 8 ème ÉDITION S.M.A.R.T. Production 2004-2005 - Tous droits de reproduction réservés. Par les mêmes organisateurs : 40 ateliers gratuits sur les créations

Plus en détail

Les opérations à effet de levier - LBO. Isabelle Martinez Master CCA2

Les opérations à effet de levier - LBO. Isabelle Martinez Master CCA2 Les opérations à effet de levier - LBO Isabelle Martinez Master CCA2 Définition Un LBO ou Leveraged Buy Out est le rachat des actions d'une entreprise par un ou plusieurs fonds d investissement spécialisés.

Plus en détail

1. Les caractéristiques générales du montage

1. Les caractéristiques générales du montage Fiche N : 431 Version : 06/02/2013 Les montages à effet de levier - LBO Mots clés : montages à effet de levier, leveraged buy out, LBO, dette mezzanine, dette senior, covenants, Reffin Objet : définir

Plus en détail

NEGOCIER AVEC UN FONDS

NEGOCIER AVEC UN FONDS REPRISE D ENTREPRISE NEGOCIER AVEC UN FONDS INTERVENANT : Laurent JULIENNE HEC ENTREPRENEURS 9 septembre 2014 A. LE MONTAGE FINANCIER Obligations convertibles A. LA STRUCTURE TYPE 1. Structure financière

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DES ENTREPRISES FAMILIALES

GUIDE PRATIQUE DES ENTREPRISES FAMILIALES VALÉRIE TANDEAU DE MARSAC Préface de Luc Darbonne GUIDE PRATIQUE DES ENTREPRISES FAMILIALES Manuel opérationnel, juridique et fiscal Schémas en ligne sur : www.editions-organisation.com, 2011 ISBN : 978-2-212-54927-0

Plus en détail

Montage et Financement d une acquisition

Montage et Financement d une acquisition Montage et Financement d une acquisition Philippe GALLEGO Chargé d affaire au centre d affaire du CIC de Meaux Animateur : Jean-Baptiste DREVET-DUPRE CCI Seine et Marne Conseiller en reprise et transmission

Plus en détail

Intérêts du LBO français pour les investisseurs étrangers

Intérêts du LBO français pour les investisseurs étrangers Guillaume Ruault Intérêts du LBO français pour les investisseurs étrangers M2 Opérations et fiscalité internationales des sociétés Directeur de mémoire : Monsieur le professeur Thomas Mastrullo 1 SOMMAIRE

Plus en détail

Séminaire «Private Equity & Techniques LBO»

Séminaire «Private Equity & Techniques LBO» Séminaire FIF Alger 2007 «Private Equity & Techniques LBO» Alger 7-9 Mai 2007 Par Pr Mondher Cherif Directeur de Performances and Strategy Training/Consulting (www.performances-strategy.com) Directeur

Plus en détail

La structuration des financements à l'épreuve des nouvelles règles fiscales de sous-capitalisation

La structuration des financements à l'épreuve des nouvelles règles fiscales de sous-capitalisation La structuration des financements à l'épreuve des nouvelles règles fiscales de sous-capitalisation Jones Day Paris, le 10 février 2011 SOMMAIRE Introduction générale I. Rappel des règles de sous-capitalisation

Plus en détail

LE RETRAIT DE COTE : UNE OPERATION

LE RETRAIT DE COTE : UNE OPERATION LE RETRAIT DE COTE : UNE OPERATION PERTINENTE DANS UN CONTEXTE DE MARCHE DIFFICILE Si les marchés actions semblent se reprendre en ce début d année 2012, le CAC 40 demeure en baisse de près de 9 % sur

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances Commissaire aux Comptes et Professeur de droit fiscal OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER www.editions-organisation.com/livres/denos

Plus en détail

Les Guides des Avocats de France LES HOLDINGS

Les Guides des Avocats de France LES HOLDINGS Les Guides des Avocats de France LES HOLDINGS La holding est un outil juridique de plus en plus utilisé par les praticiens pour répondre à des besoins très divers tendant toujours à la détention de participations

Plus en détail

sofipaca UNIVERSITE D ORAN ES SENIA Michel POURCELOT 17-18 FEVRIER 2007 1

sofipaca UNIVERSITE D ORAN ES SENIA Michel POURCELOT 17-18 FEVRIER 2007 1 sofipaca UNIVERSITE D ORAN ES SENIA Michel POURCELOT 17-18 FEVRIER 2007 1 1 GENERALITES SUR LE CAPITAL INVESTISSEMENT LE CAPITAL DEVELOPPEMENT ET LE CAPITAL TRANSMISSION 17-18 FEVRIER 2007 2 2 DEFINITIONS

Plus en détail

Séance du 7 novembre 2014 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 8/2014).

Séance du 7 novembre 2014 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 8/2014). DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES SERVICE JURIDIQUE DE LA FISCALITE Sous-direction du contentieux des impôts des professionnels Bureau JF 2 B 86, allée de Bercy - Teledoc 944 75572 PARIS cedex

Plus en détail

L OPTIMISATION FISCALE DU LBO

L OPTIMISATION FISCALE DU LBO L OPTIMISATION FISCALE DU LBO IAE Paris Est Créteil Master 2 Ingénierie Financière Année 2010-2011 Directeur du mémoire : M. JP. COSSIN Responsable du Master : M. P.CHOLLET, M.A.CELLIER PHAM Minh Hien

Plus en détail

Nouvelles règles fiscales de sous-capitalisation en France : Conditions de déductibilité des intérêts financiers*

Nouvelles règles fiscales de sous-capitalisation en France : Conditions de déductibilité des intérêts financiers* Nouvelles règles fiscales de sous-capitalisation en France : Conditions de déductibilité des intérêts financiers* * sur compte courant ou prêt Sommaire 1. Avant propos 2. Ancien dispositif 3. Pourquoi

Plus en détail

Les hors-séries. Le guide du LBO. Aspects juridiques et fiscaux. et obsolescence réglementaire. Crises financières. Actualité

Les hors-séries. Le guide du LBO. Aspects juridiques et fiscaux. et obsolescence réglementaire. Crises financières. Actualité Hors-série N H26 - Lundi 9 juin - ISSN / 1772-9742 - 21 Le guide du LBO Aspects juridiques et fiscaux Les hors-séries Actualité Crises financières et obsolescence réglementaire Par Alain Gauvin, docteur

Plus en détail

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier + Management Packages Qu ils soient négociés à l occasion d un changement de contrôle ou, dans les

Plus en détail

GLOSSAIRE DU CAPITAL INVESTISSEMENT

GLOSSAIRE DU CAPITAL INVESTISSEMENT GLOSSAIRE DU CAPITAL INVESTISSEMENT Action à bons de souscription d actions (ABSA) L action à bons de souscription d actions est un titre hybride composé dune action classique et d une ou plusieurs options

Plus en détail

ACTUALITE PATRIMONIALE

ACTUALITE PATRIMONIALE ACTUALITE PATRIMONIALE Avril 2011 SOMMAIRE Projets de Loi et de Réforme p. 3 Réforme de la fiscalité du patrimoine Jurisprudence et Réponses ministérielles p. 4 Assurance-vie donnée en garantie et ISF

Plus en détail

actionnariat salarié

actionnariat salarié actionnariat salarié L Actionnariat Salarié est un outil d épargne collective permettant aux salariés d acquérir directement ou indirectement des actions de leur entreprise au travers du Plan d Épargne

Plus en détail

GenCap Croissance FIP

GenCap Croissance FIP GenCap Croissance FIP GenCap Croissance Un fonds d investissement dédié aux PME régionales : L Aquitaine recèle des sphères d activité économique dynamiques avec des pôles industriels d excellence comme

Plus en détail

TRANSMISSION PARTENAIRES FONDS COMMUN DE PLACEMENT À RISQUES

TRANSMISSION PARTENAIRES FONDS COMMUN DE PLACEMENT À RISQUES TRANSMISSION PARTENAIRES FONDS COMMUN DE PLACEMENT À RISQUES DURÉE DE BLOCAGE DE 7 ANS MINIMUM POUVANT ALLER JUSQU À 8 ANS MAXIMUM SUR DÉCISION DE LA SOCIÉTÉ DE GESTION (SOIT JUSQU AU 30/06/2022) A PLUS

Plus en détail

S informer sur. Capital investissement:

S informer sur. Capital investissement: S informer sur Capital investissement: les fonds communs de placement à risques destinés au grand public Qu est-ce que le capital investissement? Quels sont les segments d intervention du capital investissement?

Plus en détail

FISCALITÉ ET BUSINESS PLAN : DE LA DÉDUCTIBILITÉ DES CHARGES FINANCIÈRES

FISCALITÉ ET BUSINESS PLAN : DE LA DÉDUCTIBILITÉ DES CHARGES FINANCIÈRES FISCALITÉ ET BUSINESS PLAN : DE LA DÉDUCTIBILITÉ DES CHARGES FINANCIÈRES Pierre Astolfi et Olivier Ramond SFEV Matinale du 17 avril 2013 INTRODUCTION (1/2) Depuis 2006, 4 enjeux en matière de construction

Plus en détail

Réaliser son projet de reprise avec un partenaire financier. Note de présentation à l attention des Repreneurs

Réaliser son projet de reprise avec un partenaire financier. Note de présentation à l attention des Repreneurs Réaliser son projet de reprise avec un partenaire financier Note de présentation à l attention des Repreneurs Les raisons d une association avec un partenaire financier Motivations positives Motivations

Plus en détail

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 :

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : REGIME D IMPOSITION DE DROIT COMMUN Les plus-values réalisée en 2013 seront, en principe, imposables au barème progressif de l impôt sur le revenu dès

Plus en détail

Dossier 1 ETUDE DE CAS

Dossier 1 ETUDE DE CAS DSCG session 2012 UE2 Finance Corrigé indicatif Dossier 1 ETUDE DE CAS 1. Evaluation de GRENELLE: 1.1. Valeur des fonds propres Vcp par la méthode des DCF Evolution du chiffre d affaires (TCAM : 6,7%)

Plus en détail

Quels outils techniques pour transmettre l entreprise en intégrant les souhaits de la famille?

Quels outils techniques pour transmettre l entreprise en intégrant les souhaits de la famille? Quels outils techniques pour transmettre l entreprise en intégrant les souhaits de la famille? Animé par : Nicolas DUCROS, Journaliste - L AGEFI ACTIFS Intervenants : Marc VASLIN Avocat SCOTTO & ASSOCIES

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

Diminution de l endettement net consolidé de 8 % sur le semestre

Diminution de l endettement net consolidé de 8 % sur le semestre Comptes consolidés semestriels 30 juin 2009 COMMUNIQUE DE PRESSE 28 SEPTEMBRE 2009 Progression du chiffre d affaires (pro forma) en croissance de 5,6 % à 151 M Solide rentabilité : EBITDA de 25 M soit

Plus en détail

Fiche pratique : le financement de la reprise

Fiche pratique : le financement de la reprise Fiche pratique : le financement de la reprise De nombreuses sources de financement diverses et variées s offrent aux repreneurs afin d assurer la réussite et le succès de leurs projets. Il est nécessaire

Plus en détail

La holding : les vrais enjeux et son emploi dans le cadre d un LBO

La holding : les vrais enjeux et son emploi dans le cadre d un LBO La holding : les vrais enjeux et son emploi dans le cadre d un LBO Première partie Décembre 2010 Dans la perspective de l acquisition d entreprises, les repreneurs se pencheront sur les questions fiscales

Plus en détail

Synthèse sur l investissement participatif dans les parcs éoliens en France

Synthèse sur l investissement participatif dans les parcs éoliens en France Synthèse sur l investissement participatif dans les parcs éoliens en France Cette étude a été réalisée par le Syndicat des énergies renouvelables et sa branche éolienne France Energie Eolienne Juin 2010

Plus en détail

Conférence du 5 décembre 2011 Cabinet CJFS Evreux. Stratégies patrimoniales au regard des réformes fiscales récentes

Conférence du 5 décembre 2011 Cabinet CJFS Evreux. Stratégies patrimoniales au regard des réformes fiscales récentes Conférence du 5 décembre 2011 Cabinet CJFS Evreux Stratégies patrimoniales au regard des réformes fiscales récentes Plan Partie 1 : Evolutions législatives récentes 1 Projets de loi de finances rectificatives

Plus en détail

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 197 481 206.82 EUR 552 008 443 R.C.S.

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 197 481 206.82 EUR 552 008 443 R.C.S. Page 1 sur 8 SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 197 481 206.82 EUR 552 008 443 R.C.S. Nanterre Note d information émise par SOCIÉTÉ BIC en

Plus en détail

Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements?

Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements? Le 27 janvier 2014 Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements? I. POUR LES ENTREPRISES 1.1 Nouvelle taxe exceptionnelle sur les hautes

Plus en détail

CAPITAL INVESTISSEMENT OU PRIVATE EQUITY, EN PRATIQUE

CAPITAL INVESTISSEMENT OU PRIVATE EQUITY, EN PRATIQUE CAPITAL INVESTISSEMENT OU PRIVATE EQUITY, EN PRATIQUE 18 MARS 2014 CAPITAL INVESTISSEMENT OU PRIVATE EQUITY, EN PRATIQUE SOMMAIRE Partie 1 : LE CAPITAL INVESTISSEMENT, SOURCE DE FINANCEMENT STABLE DES

Plus en détail

LES MATINALES DU CRA

LES MATINALES DU CRA LES MATINALES DU CRA 11 MARS 2014 COMMENT OPTIMISER VOTRE REVENU DANS LE CADRE D UN LBO? Intervenant : Christelle POULIQUEN Avocat associé Société d avocats AFFIS 1 Rue de Villersexel 75007 PARIS Comment

Plus en détail

UNE FISCALITÉ ADAPTÉE

UNE FISCALITÉ ADAPTÉE UNE FISCALITÉ ADAPTÉE AU SERVICE DE LA COMPÉTITIVITÉ ET DE L INVESTISSEMENT 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 UN 2 3 4 TAUX EFFECTIF D IMPOSITION COMPÉTITIF L étude KPMG Competitive Alternative (2014) compare

Plus en détail

DECRYPTAGE DE L ACTUALITE FISCALE RECENTE

DECRYPTAGE DE L ACTUALITE FISCALE RECENTE Missions comptables Audit légal Audit Contractuel Missions juridiques et fiscales Missions sociales Expertise et conseil de gestion Conseil en organisation Certification ISO Informatique Formation DECRYPTAGE

Plus en détail

Un holding d'investissement dans les PME

Un holding d'investissement dans les PME Un holding d'investissement dans les PME La Financière Viveris Diversifier Optimiser Capitaliser L objet de la Financière Viveris est de prendre des participations dans les petites et moyennes entreprises

Plus en détail

Réunion entrepreneurs Conseil départemental des Vosges. La société holding Mardi 14 avril 2015

Réunion entrepreneurs Conseil départemental des Vosges. La société holding Mardi 14 avril 2015 Réunion entrepreneurs Conseil départemental des Vosges La société holding Mardi 14 avril 2015 1 Sommaire 1/ Qu est ce qu une holding Définition / Principes et caractéristiques Illustration 2/ Les bonnes

Plus en détail

SPFPL : Tout ça pour ça!

SPFPL : Tout ça pour ça! SPFPL : Tout ça pour ça! Animée par JM. BURTON et G. DE MARCHI 31/03/2014 1 CGP 31/03/2014 2 SOMMAIRE SPFPL : Quelle est la problématique? La SPFPL en pratique Propositions d aménagements 31/03/2014 3

Plus en détail

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 205 952 534.32 EUR 552 008 443 R.C.S.

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 205 952 534.32 EUR 552 008 443 R.C.S. 1 SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 205 952 534.32 EUR 552 008 443 R.C.S. Nanterre Note d information émise par SOCIÉTÉ BIC en vue de la mise

Plus en détail

CAPITAL INVESTISSEMENT ÉTUDE 2013 CAPITAL INVESTISSEMENT ÉTUDE 2013. 27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél.

CAPITAL INVESTISSEMENT ÉTUDE 2013 CAPITAL INVESTISSEMENT ÉTUDE 2013. 27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. CAPITAL INVESTISSEMENT ÉTUDE 2013 CAPITAL INVESTISSEMENT ÉTUDE 2013 27-31, avenue du Général Leclerc 94710 Maisons-Alfort cedex Tél. : 01 41 79 80 00 Le périmètre de cette étude comprend : tous les fonds

Plus en détail

GLOSSAIRE. ASSURÉ Personne dont la vie ou la santé est assurée en vertu d une police d assurance.

GLOSSAIRE. ASSURÉ Personne dont la vie ou la santé est assurée en vertu d une police d assurance. GLOSSAIRE 208 RAPPORT ANNUEL 2013 DU MOUVEMENT DESJARDINS GLOSSAIRE ACCEPTATION Titre d emprunt à court terme et négociable sur le marché monétaire qu une institution financière garantit en faveur d un

Plus en détail

Le PEA : pour épargner dans un cadre fiscal avantageux (1)

Le PEA : pour épargner dans un cadre fiscal avantageux (1) Page 1 sur 5 Le PEA : pour épargner dans un cadre fiscal avantageux (1) Le Plan d Epargne en Actions (PEA) est une enveloppe fiscale destinée à recevoir des placements en actions européennes. Il n impose

Plus en détail

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME Une note de Riviera Family Office Mise à jour : juillet 2004 Les principaux avantages fiscaux des valeurs mobilières Aucune imposition sous

Plus en détail

Séance du 29 janvier 2015 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 01/2015).

Séance du 29 janvier 2015 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 01/2015). DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES SERVICE JURIDIQUE DE LA FISCALITE Sous-direction du contentieux des impôts des professionnels Bureau JF 2 B 86, allée de Bercy - Teledoc 944 75572 PARIS cedex

Plus en détail

Questions fréquentes Plan de restructuration

Questions fréquentes Plan de restructuration Questions fréquentes Plan de restructuration 1. Quel est l objectif du plan de restructuration proposé? 2. D où vient cette dette de 126 millions d euros due le 1 er janvier 2015? 3. Y avait-il d autres

Plus en détail

ISF des dirigeants et actionnaires Les bonnes questions

ISF des dirigeants et actionnaires Les bonnes questions ISF des dirigeants et actionnaires Les bonnes questions L ISF : Un barème très élevé Seuil d imposition : 1 300 000. Tranche Taux Calcul < 800 000 0% Assiette x 0 Entre 800 000 et 1 300 000 0,50% (A x

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

Cabinet d Avocat Patrick DUPIRE

Cabinet d Avocat Patrick DUPIRE Cabinet d Avocat Patrick DUPIRE Avocat au Barreau DIPLOME DE L INSTITUT DE DROIT DES AFFAIRES D.E.S.S. DE FISCALITE DES ENTREPRISES DIPLOME JURISTE CONSEIL D ENTREPRISE LE CHOIX D UN PACTE D ASSOCIES DANS

Plus en détail

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Patrimoine Sélection PME Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Dans un contexte économique et financier difficile, les investisseurs doivent plus que jamais s'entourer de professionnels aguerris,

Plus en détail

Le capital-investissement et son développement en France. Réunion Union des Banques Maghrébines Alger 14 & 15 novembre 2007

Le capital-investissement et son développement en France. Réunion Union des Banques Maghrébines Alger 14 & 15 novembre 2007 Le capital-investissement et son développement en France Réunion Union des Banques Maghrébines Alger 14 & 15 novembre 2007 Paul THOLLY Paul THOLLY SIGEFI P.E. (Groupe Siparex) Managing Partner Agenda 1/

Plus en détail

TRANSMISSION Tirez parti des opportunités fiscales avant fin 2012

TRANSMISSION Tirez parti des opportunités fiscales avant fin 2012 14 NOVEMBRE 2011 CCI RENNES BRETAGNE TRANSMISSION Tirez parti des opportunités fiscales avant fin 2012 14 NOVEMBRE 2011 LES INTERVENANTS Me Hervé ORHAN Me Alexandre RUDEAU Arnaud DE KERMADEC Félix JOLIVET

Plus en détail

Accompagnement et aides financières de Pôle Emploi

Accompagnement et aides financières de Pôle Emploi Découvrez tous les leviers fiscaux pour votre entreprise Maître Guillaume PAINSAR, Notaire associé à RENNES Président association "Ouest Notaires Entreprise" Membre association "Notaires Conseils d'entrepreneurs"

Plus en détail

A plus transmission 2014

A plus transmission 2014 A plus transmission 2014 Fonds d investissement de Proximité Durée de blocage de 6 ans minimum pouvant aller jusqu à 8 ans maximum sur décision de la société de gestion (soit jusqu au 31/12/2022) A plus

Plus en détail

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr

68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 68 rue Duquesne 69006 LYON Tel : 04 78 89 01 49 Fax : 04 72 43 09 76 Mail : contact@fpconseil.fr 1 REUNION DU 19 NOVEMBRE 2012 SOMMAIRE Loi de Finances rectificative 2012 Loi de Financement de la Sécurité

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATIONS CLÉS POUR L INVESTISSEUR

DOCUMENT D INFORMATIONS CLÉS POUR L INVESTISSEUR DOCUMENT D INFORMATIONS CLÉS POUR L INVESTISSEUR Société de Gestion ixo PRIVATE EQUITY 34, rue de Metz 31 0 00 Toulouse Site : www.ixope.fr Dépositaire Réalisation : ixo Private Equity Illustration : Ronald

Plus en détail

INTERÊTS ET PRATIQUES DES OPERATIONS DE LBO.

INTERÊTS ET PRATIQUES DES OPERATIONS DE LBO. Grégoire Mongin Sébastien Lautier INTERÊTS ET PRATIQUES DES OPERATIONS DE LBO. Mémoire effectué sous la direction de Monsieur Jacques Simon Conservatoire National des Arts et Métiers 2003 2004 2 PLAN Introduction...

Plus en détail

Conférence CRA / CLENAM. La nouvelle donne fiscale pour la transmission des PME

Conférence CRA / CLENAM. La nouvelle donne fiscale pour la transmission des PME Conférence CRA / CLENAM La nouvelle donne fiscale pour la transmission des PME Sylvie Scelles-Tavé Avocat Associée Stéphany Brevost Avocat - fiscaliste 22 Octobre 2012 Préambule La colonne vertébrale de

Plus en détail

A PLUS TRANSMISSION 2014

A PLUS TRANSMISSION 2014 A PLUS TRANSMISSION 2014 FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITÉ DURÉE DE BLOCAGE DE 6 ANS MINIMUM POUVANT ALLER JUSQU À 8 ANS MAXIMUM SUR DÉCISION DE LA SOCIÉTÉ DE GESTION (SOIT JUSQU AU 31/12/2022) A PLUS

Plus en détail

DE LA HOLDING ANIMATRICE A LA HOLDING PATRIMONIALE : QUELLES CONSEQUENCES? 15 septembre 2014

DE LA HOLDING ANIMATRICE A LA HOLDING PATRIMONIALE : QUELLES CONSEQUENCES? 15 septembre 2014 DE LA HOLDING ANIMATRICE A LA HOLDING PATRIMONIALE : QUELLES CONSEQUENCES? 15 septembre 2014 1 Pourquoi une holding? Pour geler la taxation de dividendes exigés par d autres Pour réinvestir, rapidement

Plus en détail

Latham & Watkins Département Tax. des investisseurs

Latham & Watkins Département Tax. des investisseurs Numéro 360 14 Janvier 2004 Client Alert Latham & Watkins Département Tax La loi de finances pour 2004 ainsi que la loi pour l Initiative Economique votée l été dernier prévoient de nombreuses mesures en

Plus en détail

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Sources : Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Loi de finances 2014 : http://www.assembleenationale.fr/14/ta/ta0267.asp Loi de finances rectificatives

Plus en détail

Prospectus simplifié Décembre 2011. KBL Key Fund. Société d Investissement à Capital Variable Luxembourg

Prospectus simplifié Décembre 2011. KBL Key Fund. Société d Investissement à Capital Variable Luxembourg VISA 2012/81993-892-0-PS L'apposition du visa ne peut en aucun cas servir d'argument de publicité Luxembourg, le 2012-01-09 Commission de Surveillance du Secteur Financier KBL Key Fund Prospectus simplifié

Plus en détail

La levée de fonds loi TEPA ISF. 18 mai 2010

La levée de fonds loi TEPA ISF. 18 mai 2010 La levée de fonds loi TEPA ISF 18 mai 2010 Gilles LECOCGUEN Direction de la communication Responsable des services en ligne Stéphane COHEN Vice Président du CRO Paris IDF Sommaire 1) Contexte réglementaire

Plus en détail

Actualité fiscale 25 juin 2015

Actualité fiscale 25 juin 2015 INTERESSEMENT DES SALARIES Le projet de loi Macron Le projet de loi pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques, dite «loi Macron», a été présenté le 11 décembre 2014. Après de

Plus en détail

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE

Bulletin fiscal. Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Bulletin fiscal Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois, peu de

Plus en détail

Note d information relative au programme de rachat d actions propres. à autoriser par l assemblée générale mixte des actionnaires.

Note d information relative au programme de rachat d actions propres. à autoriser par l assemblée générale mixte des actionnaires. Note d information relative au programme de rachat d actions propres à autoriser par l assemblée générale mixte des actionnaires du 4 juin 2002 En application de l article L. 621-8 du Code monétaire et

Plus en détail

La transmission d entreprise dans un cadre familial : quelles stratégies pour quel partage d expérience?

La transmission d entreprise dans un cadre familial : quelles stratégies pour quel partage d expérience? La transmission d entreprise dans un cadre familial : quelles stratégies pour quel partage d expérience? Animé par : Benoît BARON, Rédacteur en chef - L AGEFI ACTIFS Christophe CHAGNEAU Expert-Comptable

Plus en détail

Lexique. L actif sans risque a des flux certains car son émetteur ne peut pas faire faillite (un Etat solvable).

Lexique. L actif sans risque a des flux certains car son émetteur ne peut pas faire faillite (un Etat solvable). Lexique Actif sans risque L actif sans risque a des flux certains car son émetteur ne peut pas faire faillite (un Etat solvable) Action Valeur mobilière représentant une part de capital d une société Elle

Plus en détail

Société Anonyme au capital de 1.253.160 Euros Siège Social : 57 rue Saint-Cyr 69009 LYON 402 002 687 R.C.S.Lyon

Société Anonyme au capital de 1.253.160 Euros Siège Social : 57 rue Saint-Cyr 69009 LYON 402 002 687 R.C.S.Lyon Société Anonyme au capital de 1.253.160 Euros Siège Social : 57 rue Saint-Cyr 69009 LYON 402 002 687 R.C.S.Lyon Note d'information établie à la suite de la décision du Conseil d Administration du 8 décembre

Plus en détail

04/02/2015. Transmission d une entreprise : anticiper pour optimiser sa fiscalité

04/02/2015. Transmission d une entreprise : anticiper pour optimiser sa fiscalité 04/02/2015 Transmission d une entreprise : anticiper pour optimiser sa fiscalité 1 Intervenants: Laurence Gumuschian : avocate cabinet Bastille avocats Véronique Nouvel : avocate, cabinet Fidal Jérôme

Plus en détail

«Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?»

«Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?» Entreprendre Financer Réussir «Les Fonds Français, une solution pour financer nos PME?» Raphaël Abou Administrateur Délégué Allyum 20 octobre 2010 Forum Financier Mons Introduction Notre métier : Accompagner

Plus en détail

Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques

Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques La Bourse Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques Le Marché Financier a un double rôle : apporter les capitaux nécessaires au financement des investissements des agents économiques et assurer

Plus en détail

GESTION DU PATRIMOINE

GESTION DU PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE Christian PRISCO-CHREIKI GESTION DU PATRIMOINE, 2007 ISBN : 978-2-212-53808-3 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 PREMIÈRE PARTIE LES GRANDS PRINCIPES DE LA GESTION DE PATRIMOINE CHAPITRE

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois,

Plus en détail

GLOSSAIRE VALEURS MOBILIERES

GLOSSAIRE VALEURS MOBILIERES GLOSSAIRE VALEURS MOBILIERES Action Valeur mobilière représentant une part du capital d'une société. Le détenteur d'une action bénéficie d'une rémunération sous forme de dividendes et a normalement un

Plus en détail

OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR. portant sur 365.600 actions 1000mercis. en vue de la réduction de son capital social

OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR. portant sur 365.600 actions 1000mercis. en vue de la réduction de son capital social OFFRE CONTRACTUELLE DE RACHAT D ACTIONS PAR portant sur 365.600 actions 1000mercis en vue de la réduction de son capital social Prix de l offre : 25 par action 1000mercis Durée de l offre : du 16 avril

Plus en détail

Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation

Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation Animé par : Benoît Baron, Rédacteur en chef - L AGEFI ACTIFS Intervenants : Grégoire SALIGNON Directeur de l ingénierie

Plus en détail

Offre Isf 2013. 2013 fonds d investissement de proximité

Offre Isf 2013. 2013 fonds d investissement de proximité Offre Isf 2013 2013 fonds d investissement de proximité du fip 123ISF 2013 Fiscalité La souscription au FIP 123ISF 2013 offre : Une réduction d ISF immédiate de 50% des versements effectués (déduction

Plus en détail

Votre résidence fiscale est en France. B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour mai 2013)

Votre résidence fiscale est en France. B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour mai 2013) Votre résidence fiscale est en France B8 Impôt sur la fortune (Mise à jour mai 2013) En France, l impôt sur la fortune, appelé Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), est un impôt qui frappe le patrimoine.

Plus en détail

INDICATEUR (vs. Afrique) Création d'entreprise 12 jours (27,3j) 117 173 56. Transfert de Propriété 120 jours (57,2j) 165 163-2

INDICATEUR (vs. Afrique) Création d'entreprise 12 jours (27,3j) 117 173 56. Transfert de Propriété 120 jours (57,2j) 165 163-2 Disclaimer : Cette fiche pays ne constitue qu un outil de base destiné à présenter aux lecteurs une synthèse globale des régimes juridiques et fiscaux des entreprises d investissement à capital fixe. Elle

Plus en détail

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent.

Actualité fiscale. Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. LAZARD FRÈRES GESTION SAS 25, rue de Courcelles 75008 Paris Stéphane JACQUIN Karine LECOCQ Ce document, support d une présentation orale, est indissociable des commentaires qui l accompagnent. Octobre

Plus en détail

Assemblée générale mixte

Assemblée générale mixte Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 24 Juin 2015 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2014 RESULTATS ANNUELS 2014 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

TESSI Société Anonyme au capital de 5 746 006 Euros Siège Social : 177, cours de la Libération 38100 GRENOBLE R.C.S : GRENOBLE B 071 501 571

TESSI Société Anonyme au capital de 5 746 006 Euros Siège Social : 177, cours de la Libération 38100 GRENOBLE R.C.S : GRENOBLE B 071 501 571 TESSI Société Anonyme au capital de 5 746 006 Euros Siège Social : 177, cours de la Libération 38100 GRENOBLE R.C.S : GRENOBLE B 071 501 571 NOTE D INFORMATION EMISE A L OCCASION DU PROGRAMME DE RACHAT

Plus en détail

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale Lettre d'information - Septembre - Octobre 2007 MESURES FISCALES ET PATRIMONIALES EN FAVEUR DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU POUVOIR D ACHAT ENTREPRISES 1. Défiscalisation des heures supplémentaires 2. Parachutes

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION AVERTISSEMENT : CARACTéRISTIQUES DE LA SOCIéTé ET DE L émission DE BSA

NOTICE D INFORMATION AVERTISSEMENT : CARACTéRISTIQUES DE LA SOCIéTé ET DE L émission DE BSA ISF Cinéma 2009 Société Anonyme au capital de 37.200 Y Siège social : 49 rue de Ponthieu, 75008 Paris 510 913 940 RCS PARIS Tél. : + 33 (0)1 42 25 33 40 Email : contact@isfcinema.com Site : www.isfcinema.com

Plus en détail

Midi Capital. nouvelle gamme. produits éligibles à la réduction ISF

Midi Capital. nouvelle gamme. produits éligibles à la réduction ISF Midi Capital nouvelle gamme 2011 produits éligibles à la réduction ISF Midi Capital lance sa gamme de produits éligibles à la réduction ISF 2011 Pour la campagne ISF 2011, Midi Capital, Société de Gestion

Plus en détail

Les incitations fiscales à l investissement dans les PME

Les incitations fiscales à l investissement dans les PME Les incitations fiscales à l investissement dans les PME intégrant les modifications apportées par la Loi de finances pour 2011 witam 31, rue des Poissonniers 92200 Neuilly-sur-Seine tel. 01 55 62 00 80

Plus en détail

Nouvelles règles de sous-capitalisation : Révision nécessaire et optimisation des financements intra-groupe

Nouvelles règles de sous-capitalisation : Révision nécessaire et optimisation des financements intra-groupe Nouvelles règles de sous-capitalisation : Révision nécessaire et optimisation des financements intra-groupe Conférence du 21 octobre 2008 Intervenants: Dominique GAVEAU Avocat fiscaliste, diplômé Expert-Comptable,

Plus en détail

INSIGHT = BFR. Sia Partners Performance Financière juillet 2014

INSIGHT = BFR. Sia Partners Performance Financière juillet 2014 Sia Partners Performance Financière juillet 2014 AMELIORER SA TRESORERIE : MODE D EMPLOI Quel que soit leur niveau de performance et de rentabilité, les entreprises se sentent concernées par l optimisation

Plus en détail

Holding animatrice Club Expert Patrimoine

Holding animatrice Club Expert Patrimoine Club Expert Patrimoine 9 janvier 2014 Me Pascal JULIEN SAINT-AMAND Notaire, ancien avocat fiscaliste, Docteur en droit français, Docteur en droit européen, Chargé d enseignement à Paris-Dauphine, Chargé

Plus en détail

Lexique du Repreneur ACCRE (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d Entreprises) AFIC Analyse SWOT Apport personnel BFR (Working capital) Bimbo

Lexique du Repreneur ACCRE (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d Entreprises) AFIC Analyse SWOT Apport personnel BFR (Working capital) Bimbo Lexique du Repreneur A ACCRE (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d Entreprises) Cette aide consiste en une exonération de charges sociales pendant un an, sous certaines conditions, maintien des

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 4 octobre 2014 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 4 octobre 2014 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 4 octobre 2014 Retiré PLF POUR 2015 - (N 2234) AMENDEMENT présenté par M. Gagnaire, M. Caresche et M. Terrasse ---------- ARTICLE ADDITIONNEL APRÈS L'ARTICLE 6, insérer l'article suivant:

Plus en détail