Zoom sur. Dijon, ville-amie des aînés. Page 4 Ce qu'ils en pensent. Page 6 Vers une nouvelle politique de l'âge. Page 15 Paroles de Dijonnais

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Zoom sur. Dijon, ville-amie des aînés. Page 4 Ce qu'ils en pensent. Page 6 Vers une nouvelle politique de l'âge. Page 15 Paroles de Dijonnais"

Transcription

1 Zoom sur Dijon, ville-amie des aînés Page 4 Ce qu'ils en pensent Page 6 Vers une nouvelle politique de l'âge Page 15 Paroles de Dijonnais

2 Une ville pour tous Engagée dans le réseau mondial ville-amie des aînés, Dijon a choisi de coupler sa démarche en faveur d un vieillissement actif à une ambition encore plus large : celle du mieuxvivre ensemble dans la ville. La ville a donc choisi d adapter son environnement urbain afin d assurer les meilleures conditions de vie à ses habitants. Rendre Dijon plus accueillante pour les seniors répond au double défi du mieux-vivre ensemble et du vieillissement de la population. Un projet participatif et concerté. C est le sens du label ville-amie des aînés, obtenu par la ville en octobre Depuis 2009, Dijon a déroulé plusieurs étapes de travail, la dernière en date étant la mise en œuvre d ateliers participatifs entre novembre 2010 et février Ces ateliers avaient pour objectif d inviter tous les Dijonnais qui le souhaitaient à participer à la définition de la ville de demain. Plus de 300 personnes ont répondu à l appel (citoyens de tout âge, experts, professionnels du secteur public ou privé, du milieu associatif) pour traiter de l habitat, des transports, des loisirs, de la participation citoyenne, de la santé, de l emploi ou encore du bénévolat. Ces étapes de travail ont permis à la ville de mieux comprendre le vécu quotidien et de nombreuses propositions d améliorations ont été formulées. Vers une nouvelle politique de l âge. Le 29 avril dernier, François Rebsamen, sénateur-maire de Dijon, a présenté les premiers quatre premiers axes de travail. La mise en place d un Observatoire de l âge permettra d anticiper, d innover et d assurer le suivi des politiques initiées par la ville en partenariat avec l OMS et les différents acteurs. L'évolution de l Office des personnes âgées de Dijon (Opad), sera un outil indispensable de la participation sociale des aînés dijonnais. La création d une Maison des seniors constituera un lieu unique de ressources pour tous les Dijonnais ; elle permettra de s informer, de faciliter les démarches, d échanger et de développer des rencontres dans un cadre convivial et agréable. Enfin, pour 2012, la ville a retenu le thème de la participation citoyenne, en collaboration avec les habitants et les partenaires pour poursuivre sa réflexion. Le saviez-vous? Le réseau mondial ville-amie des aînés est initié par l Organisation mondiale de la Santé (OMS). Il vise à encourager un vieillissement actif en élaborant un projet de ville adapté aux seniors. En octobre 2010, Dijon a été labellisée ville-amie des aînés, c est l une des premières villes françaises à obtenir ce label. A travers ce réseau l OMS crée une dynamique de mutualisation des expériences, d échange d informations, d initiatives et de bonnes pratiques initiées localement par les villes membres. Quelques villes qui font partie du réseau en Europe : France : Dijon, Lyon, Metz, Rennes Belgique : Bruxelles Irlande : County Louth Portugal : Porto Russie : Touïmazy Slovénie : Celje, Maribor, Ljubljana Espagne : Barcelone, Saragosse Suisse : Genève Angleterre : Manchester "Les villes labellisées ville-amie des aînés s engagent dans un processus d amélioration constante. Après avoir réalisé un diagnostic de leurs actions en faveur des aînés, elles évaluent leur capacité de progression. Leurs objectifs sont en évolution permanente car ce qui importe, c est la volonté de s améliorer toujours davantage pour favoriser un environnement adapté aux personnes âgées. Bien évidemment, les personnes âgées participent activement à toutes les étapes du processus, depuis l identification des difficultés jusqu au choix des priorités d actions. Le réseau mondial ville-amie des aînés représente aussi un compromis pour les villes : continuer à s'améliorer tout en permettant aux aînés d avoir une meilleure qualité de vie. Enfin, le réseau concrétise l opportunité de réunir tous les acteurs et toutes les villes travaillant sur le vieillissement, afin de construire un projet voulu par tous et qui bénéficie à l ensemble des habitants de la ville." John Beard, Directeur du département Vieillissement et qualité de vie à l OMS (Organisation mondiale de la Santé) 2 3

3 Ce qu ils en pensent "La révolution de l âge est un défi que nous devons relever tous ensemble" François Rebsamen, Sénateur-maire de Dijon "Lorsqu il y a deux ans, j ai souhaité engager Dijon dans une réflexion pour mieux accueillir et intégrer les seniors dans notre projet de ville, je n en espérais pas tant. Certes, j avais conscience que la ville devait se transformer pour répondre aux nouveaux besoins des seniors dont le poids démographique ne cessait de croître, mais je ne savais pas comment faire partager cette préoccupation à l ensemble des habitants et des acteurs de la ville. Alors nous avons commencé à réfléchir avec des spécialistes. Ensuite, tout est allé finalement assez vite. Les habitants de la ville se sont saisis de ce problème et ont montré leur volonté de travailler avec nous pour préparer l avenir et construire la ville ensemble. Nos efforts ont été récompensés par l OMS puisque nous avons obtenu le label ville-amie des aînés. Mais cette distinction est avant tout un défi que nous devons relever tous ensemble : celui de progresser en permanence pour réussir la révolution de l âge car nous sommes tous concernés quel que soit notre âge, notre niveau de vie ou nos origines. Déjà des premières actions vont pouvoir être mises en place pour améliorer le quotidien de tous, en matière de transport, de logement ou de voirie, par exemple. Une offre d activités mieux adaptée aux attentes et aux besoins des seniors va être créée. Elle sera centrale dans la Maison des seniors qui ouvrira au centre de Dijon. Enfin, l Observatoire de l âge sera le garant de notre ambition et mesurera nos progrès." Jean-Philippe Viriot-Durandal, Maître de conférences en sociologie, Université de Franche-Comté, chercheur au Gepecs, Paris 5 Pouvez-vous nous présenter votre domaine et vos sujets de recherche? Je suis enseignant chercheur en sociologie et ma spécialité concerne le vieillissement et son impact sur les sociétés contemporaines. Je m intéresse plus particulièrement au poids des retraités sur les décisions politiques et sur la construction des sociétés contemporaines, notamment à travers les différentes formes de participation sociale et associative. Quel lien faites-vous entre la démarche de Dijon et vos recherches? Comme la plupart des villes françaises, Dijon ne peut esquiver le débat sur le vieillissement de sa population et l adaptation de ses infrastructures et de ses services. La mobilisation des experts mais aussi des politiques sur ces questions est donc essentielle ; elle permet d anticiper les évolutions nécessaires à la cohabitation entre les groupes d âges en concevant un cadre urbain adapté. S ouvrent alors des débats complexes sur l adaptation des transports publics, la mobilité quotidienne ou occasionnelle, l aménagement urbain, mais aussi la sécurité des personnes et des biens et leur intégration dans un tissu de réseaux sociaux et de services plus ou moins denses et coordonnés. Quelles réflexions sont menées aujourd hui au niveau mondial sur ce défi du vieillissement? Les niveaux locaux et internationaux se rencontrent souvent et en définitive, nombre de problèmes sont communs à différents pays. D où l intérêt de rencontres et de réseaux. Ils permettent d échanger des idées, d évaluer les méthodes sur lesquelles se fonde l action de proximité en matière d adaptation des territoires au vieillissement. C est notamment le rôle du réseau ville-amie des aînés qui permet à toutes les villes labellisées d être en contact afin de partager leurs pratiques, leurs questionnements et leurs solutions. Selon vous, est-il pertinent et légitime qu une ville porte la réflexion sur la politique de l âge et du vieillissement? Cela me semble évident. C est d ailleurs ce qu ont souhaité la Fondation de France et de la Fédération Nationale des agences d urbanisme en 2007 : sensibiliser les élus afin qu ils réfléchissent à leurs orientations en matière d adaptation des territoires au vieillissement, en développant des politiques portant à la fois sur les équipements mais aussi l offre de services. Les personnes âgées sont des citoyens au quotidien et la fréquentation de leur lieu de vie est d autant plus importante qu elle ne se déroule plus sur le lieu de travail, mais dans la ville et dans leur lieu de résidence. * Jean-Philippe Viriot-Durandal a notamment écrit Le pouvoir gris, sociologie des groupes de pression de retraités, essai,

4 Atelier "vivre dans la ville" Dans le groupe auquel je participais, ce fut un débat à bâton rompu, une idée nous amenait à une autre avec pour fil conducteur le transport, le logement et les espaces extérieurs, remarque Chantal Basset qui, à 63 ans, est une jeune retraitée active. Une centaine de propositions concrètes sont ressorties de ces ateliers participatifs, même si certaines relevaient pas mal de l'utopie de notre part. Effet catalyseur, les travaux du futur tramway ont fait converger les demandes vers une exigence de communication plus ciblée à leur intention. Soulevant, par exemple, les questions du redéploiement du réseau de bus, l'instauration d'un ticket unique et une tarification en fonction des revenus. Celles aussi d'un recensement des stationnements de plain-pied ou équipés d'ascenseurs. Même questionnement à propos des logements situés en rez-de-chaussée, dont l'accès devrait être prioritaire. La solidarité intergénérationnelle, dont chaque intervenant a souligné l'importance, se lit à travers la forte implication associative des aînés. La place des seniors au sein des conseils de quartier a d ailleurs été abordée. Toujours dans l'optique d'une meilleure lisibilité, le soutien aux démarches administratives (comme les aides existantes aux sorties d hospitalisation mises en place par les différentes structures ) a reçu l'assentiment des participants. 6 En faveur des seniors, il existe déjà Aujourd hui, la ville de Dijon propose de nombreuses actions municipales en direction des seniors, via la DRPA (Direction des retraités et personnes âgées) : un lieu d accueil et d écoute, le guide des seniors, le repas de Noël, le service de tutelle gérontologique, 3 établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), le service d entretien du linge à domicile, celui des repas livrés à domicile, le centre d accueil de jour "Les Marronniers", le dispositif de déneigement, le plan canicule, des activités lors de la Semaine Bleue Le budget annuel de dépenses de fonctionnement global de la DRPA est de 11 millions d euros. Sur cette somme, les actions financées par la ville représentent plus de 3 millions d euros, soit près de 30%. Par ailleurs, d autres animations sont proposées par la ville, hors DRPA, comme les activités dédiées aux seniors dans les centres sociaux, l offre de places de spectacles ou encore le forum emploi des seniors. Ils ont participé à l'atelier Chantal Basset Il faut, je crois, améliorer la communication vis à vis des aînés et des jeunes retraités. A l'occasion de ces ateliers, j'ai découvert avec surprise une brochure de l'opad (Office des personnes âgées de Dijon) qui répondait à une multitude de questions que je me posais. Où aller, que faire, comment rester active? Pour le moment, je brode, je lis beaucoup, je fais de la gymnastique, du bricolage, je m'occupe de mes petits enfants et je me suis même équipée d'internet. Gilbert Barbieri Figurez-vous que je n'ai pas été très participatif! Chaque fois que je voulais prendre la parole, quelqu'un me précédait pour poser la même question que celle que je préparais. Cela veut dire que nous avions les mêmes préoccupations, relatives notamment à tout ce que l'on peut apporter aux autres. Faire profiter de ces compétences, en informatique par exemple ou entretenir un jardin dont le propriétaire ne peut plus s'occuper tout seul. J'aurais aimé être encore plus sollicité dans le cadre de ces ateliers, avec des réunions plus fréquentes. Roger Lacordaire A mon sens, ne pas être équipé d'internet est un risque supplémentaire d'isolement pour quelqu'un d'âgé. De nouveaux services sont à inventer. Mon constat cependant, c'est que nous avons manqué de jeunes, au cours des différentes réunions, et aussi de personnes dépendantes pour qu'elles exposent leur expérience au quotidien. Là encore, il faut inventer d'autres formules de réunions. Se rendre chez elles pour les interroger, par exemple? 7

5 Atelier "vivre dans la ville" Atelier "participer à la vie de la ville" Regards d experts Pierre Pribetich, Adjoint au maire délégué à l'urbanisme Le village senior, qui sera installé rue de Mirande et pour lequel le conseil municipal vient de délibérer, consiste en 24 maisonnettes construites de plain-pied. Il sera également doté d'une salle commune et de services de proximité. Il bénéficiera de la présence d'un accompagnateur social qui fera aussi office de concierge. L'accès à des locataires valides dont les revenus sont modestes fait l'originalité de ce concept développé par la Mutualité française, opérateur de ce projet. Sophie Roux, responsable du pôle relation clients du réseau Divia Nous avons été attentifs à collecter tous les besoins, doléances et même réclamations des usagers, au cours des ateliers ville-amie des aînés, mais nous le faisons aussi régulièrement lors des différents forums auxquels nous participons. Tous les retours sont transmis en vue d'améliorer nos actions et nos services. Cette année, avec la mise en place du nouveau réseau de bus, un livret sera par exemple réédité pour toutes les lignes. Les fiches horaires individualisées ne sont pas reconduites mais elles sont disponibles à notre point d'accueil et peuvent être téléchargées via Internet et même envoyées par courrier sur simple demande. Lors des ateliers participatifs ville-amie des aînés, organisés entre novembre 2010 et février 2011, une foison de suggestions autour des thèmes de la participation sociale, de la communication et de l'information, des loisirs et des activités ont été avancées, comme la création d une carte culture dédiée aux seniors, qui existe déjà pour les étudiants dijonnais. Autre proposition, la création d'un service centralisé pour référencer et développer les échanges gratuits de services et de petits travaux. Ce réseau pourrait être confié à une maison des seniors, lieu central d information et de rencontres. Intergénération oblige, le projet de créer un club de supporters seniors pour encourager les jeunes athlètes dijonnais a été évoqué. Autre suggestion toujours : la mise en place d ambassadeurs-relais de quartier qui auraient pour mission d'identifier les personnes isolées et de leur apporter une écoute. Le lien social et la mixité sociale ont été aussi plébiscités, mais les solutions restent complexes et demandent un travail sur le long terme. Un accompagnement jusqu'aux lieux de spectacles, via une centrale d écoute, a aussi reçu l'adhésion, dispositif qui fonctionne déjà lors des élections pour accompagner les personnes à mobilité réduite jusqu aux bureaux de vote. Mais ce qui ressort également de ces ateliers, ce sont les petits aménagements qui peuvent être réalisés afin que tout le monde puisse profiter des animations proposées. La question des horaires de certaines manifestations a été soulevée par plusieurs participants. Pourquoi ne pas avancer le début de certains spectacles pour permettre aux seniors d y assister sans crainte de rentrer trop tardivement chez eux? Une question qui a fait mouche auprès des élus concernés. Dijon 2012 : capitale de la citoyenneté Le Réseau d Etude International sur l Age la Citoyenneté et l Intégration Socioéconomique (REIACTIS) et le Pôle de Gérontologie Interrégionale Bourgogne / Franche-Comté organisent à Dijon un colloque international sur «Le droit de vieillir : citoyenneté, intégration sociale et participation politique des personnes âgées», du 25 au 27 janvier Plus d une centaine de chercheurs de 20 pays sont attendus pour faire le point à l occasion du 10 ème anniversaire du plan d action de l ONU sur le vieillissement. Plus d information : 8 9

6 Atelier "participer à la vie de la ville" Ils ont participé à l'atelier Regards d experts Chantal Normand L'entraide entre les gens de son propre quartier passe, je crois, par une vie associative de proximité. Comment aider les personnes qui se retrouvent seules, les accompagner pour une sortie, aller au cinéma? Certaines ne veulent pas quitter leur foyer et il faut aussi respecter ce choix. Il faudrait pourtant pouvoir recenser les personnes les plus seules et savoir leur apporter une réponse appropriée. Cela s'accompagne souvent de petits gestes : descendre une poubelle, prêter attention à l'autre, quand il fait très chaud l'été, par exemple... Alain Fouilland Je fais partie de l'équipe d'animation de l'épicerie solidaire, installée dans le quartier du Petit Cîteaux. Nous recevons beaucoup de personnes âgées, très démunies. Je suis moimême handicapé physique et ne peut faire des tâches importantes. Alors, je suis à l'écoute car j'avoue aussi avoir du mal à m'exprimer en public comme certains savent le faire. L'activité que je déploie compense aussi le fait d'être séparé de mes enfants. Même si j'ai de très bonnes relations avec eux, certains sont au Salvador. Je considère que lorsqu'on est retraité, comme je le suis depuis 2006, nous avons un devoir de rendre ce qu'on a reçu toute sa vie. Jacques Giraud, conseiller à l'association Egée Egée est l'abréviation de Entente des Générations pour l Emploi et l Entreprise. L association est constituée, en Côte-d'Or, d'un réseau d'une trentaine de techniciens, cadres, chefs d'entreprise ou personnes expérimentées, tous retraités avec une même passion : transmettre. Notre finalité sociale est d'aider les jeunes gens et les micro-sociétés qui rencontrent des problèmes. Pour garder le contact avec le milieu professionnel, nous intervenons par exemple à l'école supérieure de commerce de Dijon où nous épaulons les étudiants au cours de leurs stages. Notre expertise consiste à les préparer le mieux possible à leur future vie professionnelle. Nous souhaiterions même que d'autres jeunes retraités viennent, à leur tour, renforcer notre équipe. Fabrice Schoutith, directeur du centre social de Fontaine d'ouche Les aînés se mêlent au quotidien à nos différentes activités, sans distinction d'âge. Même s'ils ont leurs ateliers spécifiques, comme la gymnastique de mise en forme ou l'atelier mémoire, les seniors participent avec les mêmes valeurs qui nous animent. L'intérêt d'un centre social c'est d'ailleurs la mixité, elle produit cette émulation nécessaire au vivre-ensemble. L'activité Déco-loisirs, entre autres, permet des brassages entre les générations. C'est ce qui a permis aussi de faire fonctionner notre Réseau d'echanges Réciproques de Savoirs que nous allons prochainement réactiver. Des personnes désireuses d'apprendre le Français ont, par exemple, pu être épaulées par des seniors

7 Atelier "services communautaires et accessibilité" La démarche ville-amie des aînés est avant tout une démarche participative et Dijon entend renforcer son projet avec ses partenaires intra-institutions, associatifs, ses partenaires publics et privés. Lors des différentes étapes de travail, elle a déjà mobilisé experts, professionnels et partenaires et nombre des propositions formulées lors de l atelier autour des services communautaires, a révélé l implication nécessaire d acteurs locaux. Vis à vis des bailleurs sociaux publics et privés, par exemple, une incitation pourrait déboucher sur la prise en compte de la mixité intergénérationnelle dans les nouvelles constructions et lors de l attribution des logements. Cette dynamique permettrait de rompre l isolement des personnes âgées. Une médecine de proximité dans les quartiers favoriserait aussi le maintien à domicile. La prise en compte des demandes de loisirs dans les plans d aides administrés par la Caisse d'assurance Retraite Bourgogne Franche-Comté, aurait pour effet d'insuffler une solidarité de proximité. En écho avec les seniors encore sur le marché du travail, un accord avec les principaux acteurs économiques (chambres consulaires du commerce et de l industrie, des métiers et de l artisanat) permettrait aussi de faire évoluer les réticences des entreprises vis à vis des seniors. Et ce, dès l'âge de 45 ans, comme le Forum emploi senior organisé par la ville de Dijon l'a révélé en avril En retour, l'expertise des décideurs permettrait de mieux cerner les chances des seniors dans certaines branches d'activités et de favoriser l emploi des futurs retraités qui n ont pas totalisé leurs trimestres de cotisations sociales. Auprès des commerçants et de leurs fournisseurs, des produits alimentaires pourraient être proposés en petits volumes ou en portions individualisées à l'intention des personnes seules, plutôt que de pratiquer exclusivement des promotions par lots. Quant aux démarches administratives rendues à domicile, l'idée d'un guichet unique fait son chemin tout comme la normalisation des demandes d entrées en maison de retraite. Ils ont participé à l'atelier Michèle Gagnepain L'emploi a été une de nos préoccupations. Quelqu'un a proposé d'inciter des demandeurs d'emploi à s'orienter vers les professions d'aide à la personne, dont nous aurons de plus en plus besoin. Par le biais d'associations, cela pourrait aussi fonctionner. De mon point de vue, il faudrait amplifier ce genre d ateliers de travail, que j'ai jugé trop courts, et les développer dans les quartiers. Tenter de sortir de l'isolement est une aspiration de tous les âges, à l'exemple de cette séance de cinéma à laquelle j'ai pu assister, où de jeunes mamans qui ne pouvaient faire garder leur enfant sont venues voir le film avec leur bébé dans les bras... Marie Simonnot Les débats ont été trop courts. Nous n'avons pas eu le temps d'évoquer le sort des personnes dépendantes alors qu'il y a beaucoup d'améliorations à apporter. Mon propre frère, décédé depuis peu, a du faire adapter sa maison, notamment avec du matériel médical, pour rester auprès des siens. Dans le village où il vivait, il y a, heureusement, de la solidarité entre les familles. C'est extrêmement important d'être entouré. Ces mêmes rapports peuvent-ils exister dans une grande ville? On se doit de compter sur le bénévolat et de mettre en place un travail en réseau d'assistance à la personne. Je suis moi-même engagée dans la vie associative et participe notamment au collectif Seul en fête pour les personnes et les familles seules et isolées. Récemment, je me suis aussi impliquée dans une association, sous l'égide de la Préfecture de Côte-d'Or, pour intervenir en cas de risques majeurs

8 Atelier "services communautaires et accessibilité" Paroles de Dijonnais Regards d expert Magali Seguin, chargée de développement de Qualidom 21 Notre association, qui regroupe les prestataires associatifs de services à domicile, a participé à l'atelier Dijon, ville-amie des aînés sur le thème des services communautaires. De ces réunions, trois points essentiels sont ressortis : l'isolement des personnes, pour lesquelles la visite de l'auxiliaire de vie sociale est parfois la seule présence de la journée, le manque de connaissance des droits des personnes, dû à la complexité des modes de prise en charge financière et des méandres administratifs, les logements inadaptés. En parallèle, notre réflexion porte aussi sur la sécurité des personnes contre le vol ou l'arnaque, et la mise en place d'un réseau de proximité. Une réflexion menée notamment avec un groupe d'anciens commissaires de police, en plus des deux grandes missions qui nous incombent : l'évaluation des besoins à domicile des retraités de Dijon et leur accompagnement dans les démarches d'assistance. Ces sujets nous les soulevons aussi dans notre manifestation publique "Bien Vivre à Domicile" où nous abordons différents thèmes autour de l'habitat, de la nutrition ou des loisirs, toujours liés aux seniors. Jackie Pavelot, 67 ans Dans une grande ville, je trouve que les anciens sont anonymes, qu'ils participent, ou non, à la vie associative. Je partage mon temps entre un petit village de la côte de Beaune et Dijon et j ai la sensation que dans ce village, les aînés ont tous une personnalité ; ils sont la mémoire des lieux. J ai été artisan-serrurier puis chef d'une entreprise de 25 salariés à Dijon et j'ai voulu rompre avec cette vie laborieuse dès ma retraite. Aujourd hui, je suis bénévole à l'association des Paralysés de France comme chauffeur et accompagnateur. Je fais aussi partie de l'équipe Accueil Magenta qui intervient à la maison d'arrêt de Dijon. Tous les mercredis, je suis modestement à l'écoute des familles de prisonniers. C'est par l'association France Bénévolat que j'y suis arrivé. Pierre Berry, 65 ans Jeune retraité de l'enseignement, je ne vois pas de rupture entre vie active et retraite. Je considère même que c'est une nouvelle tranche de vie qui ne fait que commencer. Le sens qu'on a donné à son existence s'organise simplement différemment. Je tiens à entretenir cette relation aux autres qui a été au cœur de mon métier, en me posant la question de savoir comment utiliser ce temps disponible sans se couper des autres. C'est ainsi que je conçois le bénévolat. C'est, à mon sens, une dynamique du don, quel que soit son niveau de responsabilité familiale, économique, sportive ou sociale. Ce temps que j'ai donné aussi à ma famille et à ma profession, je le réparti aujourd'hui en prenant des responsabilités au sein d'une caisse mutualiste, notamment. Et j'ai aussi repris des études! Marinette Chevaux, 30 ans Je ne connais pas la démarche Dijon, ville-amie des aînés. Cependant, dans le cadre de ma profession, je suis fréquemment en contact avec des seniors qui représentent une grande partie de notre clientèle (NDLR : magasin photo). On se doit de les aider sur l'usage des machines automatiques pour les tirages photographiques, par exemple. Certains, au pouvoir d'achat confortable, sont même hyper-informés sur le numérique

9 Pour être informé Allo Mairie au Centre Communal d Action Sociale (CCAS) 61, rue des Godrans Dijon Direction des personnes âgées et des retraités de Dijon (DRPA) 2, rue Lammonoye Dijon Office des personnes âgées de Dijon (OPAD) Cour Caron Dijon Pour participer Pour être informé(e) de l avancée du projet Divaa, la ville ensemble, avoir des retours sur les initiatives engagées ou vous impliquer activement dans la démarche ville-amie des aînés, vous pouvez nous écrire sur papier libre en mentionnant l objet de votre demande. Merci également de nous indiquer vos coordonnées et de retourner ce coupon à la mairie de Dijon i Mme i Melle i M. Nom... Prénom... Date de naissance / / / / / / / / / jj/mm/aaaa i Je souhaite recevoir des informations de la ville de Dijon Merci de nous indiquer en priorité votre adresse mail si vous en avez une. Le mail est le moyen le plus économique et le plus écologique de vous contacter : ... Le SMS est le moyen le plus direct et le plus rapide de vous contacter en cas d urgence. Mobile 06 / / / / / / / / / Téléphone / / / / / / / / / / / Adresse Complément adresse... Code postal / / / / / / Localité... Conformément à la loi relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés (loi du 6 janvier 1978), vous pouvez exercer votre droit de rectification et de suppression auprès de la mairie de Dijon en écrivant à : Monsieur François Rebsamen, sénateur-maire de Dijon place de la Libération Dijon. Dossier Divaa - La ville ensemble Rédaction : Ville de Dijon Crédit photo : ville de Dijon Fotolia Conception et réalisation : Octan Design Mai 2011

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

Besançon Ville amie des Aînés. Dossier de presse. Contacts CCAS VILLE DE BESANÇON

Besançon Ville amie des Aînés. Dossier de presse. Contacts CCAS VILLE DE BESANÇON Dossier de presse Besançon Ville amie des Aînés Contacts CCAS VILLE DE BESANÇON Solange JOLY tél. 06 18 76 08 66 Virginie POUSSIER tél. 03 81 41 21 7 Contact presse Catherine Adam 03 81 61 50 88 catherine.adam@besancon.fr

Plus en détail

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles

A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles DOSSIER DE PRESSE Février 2011 A l écoute de ses aînés, Paris mène des actions dynamiques et solidaires pour valoriser leur implication dans la cité et accompagner les plus fragiles Contact presse Service

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Anne Sophie Grave

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements, visites de convivialité.

Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements, visites de convivialité. Centre communal d action sociale Des services pour vous accompagner dans votre vie... Un service vie quotidienne Portage de repas à domicile, foyers-restaurants, télé-alarme, accompagnement des déplacements,

Plus en détail

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et LES AINES RURAUX Fédération Départementale de Saône-et-Loire 46 rue de Paris 71000 MACON Tél. : 03.85.39.51.34 e-mail : aines.ruraux71@orange.fr Site internet national : www.ainesruraux.org départemental

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Thématique de l appel à projets 2014. Favoriser les liens entre les générations pour lutter contre les solitudes

CAHIER DES CHARGES. Thématique de l appel à projets 2014. Favoriser les liens entre les générations pour lutter contre les solitudes CAHIER DES CHARGES Thématique de l appel à projets 2014 Favoriser les liens entre les générations pour lutter contre les solitudes Fondation Alsace Personnes Agées 4 rue de la Houblonnière 68000 COLMAR

Plus en détail

1 Travailler dans le secteur social

1 Travailler dans le secteur social 1 Travailler dans le secteur social Proposer des formations aux métiers de la solidarité. Accéder à un emploi dans un secteur porteur. Parmi les acteurs : AskOria, les métiers des solidarités Cet organisme

Plus en détail

Le Foyer d Hébergement

Le Foyer d Hébergement Le Foyer d Hébergement Résidences Strada et Vittoz du Complexe de Braconnac - Les Ormes Complexe de Braconnac - Les Ormes Jonquières - 81440 LAUTREC - Tél. 05 63 82 10 70 - Fax. 05 63 82 10 79 - e.mail

Plus en détail

Analyse des besoins sociaux

Analyse des besoins sociaux La commune de Le Verger réalise une analyse sur les besoins sociaux de sa population. Afin d améliorer la qualité de vie et de services sur notre commune, nous vous remercions par avance de remplir ce

Plus en détail

LA VILLE DE QUETIGNY PROPOSENT A SES AINES

LA VILLE DE QUETIGNY PROPOSENT A SES AINES LA VILLE DE QUETIGNY ET SES PARTENAIRES PROPOSENT A SES AINES REPAS ET COLIS ANNUEL : Chaque année, la municipalité invite les retraités âgés de 70 ans et plus au repas annuel. Si la personne ne peut pas,

Plus en détail

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014

Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Mécénat intergénérationnel : l Ircantec lance son appel à projets pour l année 2014 Contact presse Isabelle Vergeat-Achaintre Responsable de la communication Tél. 33 (0)2 41 05 21 74 ou 33 (0)6 07 70 13

Plus en détail

Aroéven Caen Normandie

Aroéven Caen Normandie Aroéven Caen Normandie Aroéven Caen Normandie Passer du FSE à la Maison des Lycéens, pas si compliqué! Une association, pour quoi faire? Une association, pour faire quoi? Une association dans le lycée

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

AIDE À DOMICILE. Le métier abordé dans ce film est celui d aide à domicile qui relève du secteur social.

AIDE À DOMICILE. Le métier abordé dans ce film est celui d aide à domicile qui relève du secteur social. JE SUIS... Santé - Social - Soins esthétiques AIDE À DOMICILE Réalisation : Luc Millet Production exécutive : CRIPT Sylvestre Audiovisuel Production : Educagri éditions, DRAF SRFD Pays de la Loire, ONISEP

Plus en détail

Appel à manifestations Mois de l'économie sociale et solidaire Pau Porte des Pyrénées novembre 2011

Appel à manifestations Mois de l'économie sociale et solidaire Pau Porte des Pyrénées novembre 2011 Appel à manifestations Mois de l'économie sociale et solidaire Pau Porte des Pyrénées novembre 2011 Le Mois de l'ess est coordonné et soutenu au niveau régional par : L'économie sociale et solidaire, des

Plus en détail

Conseil de Quartier. Malcense - Egalité

Conseil de Quartier. Malcense - Egalité Conseil de Quartier Malcense - Egalité du 14 septembre 2009 1 Avant de commencer le Conseil de Quartier, Monsieur TALPAERT, Président du Conseil de Quartier excuse l absence de Madame DAHMANI L KASSIMI,

Plus en détail

Grandes Orientations. Axes Arrco Agirc. La prévention. Accompagner la perte d autonomie à domicile

Grandes Orientations. Axes Arrco Agirc. La prévention. Accompagner la perte d autonomie à domicile Grandes Orientations Axes Arrco Agirc La prévention Prévenir la perte d autonomie Informer Les institutions de retraite complémentaire Arrco et Agirc ont créé 8 centres de prévention qui réalisent environ

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Session 2012 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL SCIENCES ET TECHNIQUES SANITAIRES ET SOCIALES Épreuve ÉCRITE Durée : 3 heures Coefficient : 7 L usage de la calculatrice

Plus en détail

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE Lépine Providence L E S E N S D E L A V I E DOSSIER DE PRESSE Réunir & innover au service des personnes âgées Depuis 2010, la Ville de Versailles est titulaire du label Bien vieillir. Véritable récompense

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

Vendredi 30 janvier 2015. Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Président de la PAC

Vendredi 30 janvier 2015. Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Président de la PAC Vendredi 30 janvier 2015 Inauguration espace ainés «La Maison Bleue» Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Président de la PAC Monsieur le Président du Sénat, Cher Gérard

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR PRÉAMBULE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR PRÉAMBULE PRÉAMBULE RÈGLEMENT INTÉRIEUR Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser les modalités de fonctionnement du conseil des sages et de déterminer les obligations de ses membres. Il fait référence

Plus en détail

DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT

DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT DEMANDE D'AIDE FONDS COMMUN LOGEMENT AIDE A L'AMELIORATION DE L'HABITAT DES PROPRIETAIRES OCCUPANTS Demandeur : Mme, Melle, M. :... Adresse :...... Commune :... Canton :... Téléphone de la personne à contacter

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

Une augmentation des prix du foncier et de l immobilier mais un secteur encore attractif

Une augmentation des prix du foncier et de l immobilier mais un secteur encore attractif Deuxième rencontre de l observatoire de l habitat Drôme des Collines Jeudi 16 octobre 2008 à Margès Une demi-journée annuelle sur l habitat, consacrée aux personnes âgées. Le 16 octobre s est tenue la

Plus en détail

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE Le cadre de planification proposé par l unité de concertation «Seniors actifs 1» comprend : - six objectifs spécifiques à atteindre endéans les cinq ans ; - une série d objectifs intermédiaires, à initier

Plus en détail

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015 L Etat dans l Eure Juin 2015 SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure A compter du 1er juin, le Service Civique devient universel : tout jeune de 16 à 25 ans qui voudra s'engager

Plus en détail

Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS. Parce que les vacances, c est essentiel.

Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS. Parce que les vacances, c est essentiel. 2015 Seniors en Vacances OFFREZ DU BIEN-ÊTRE À VOS SENIORS Parce que les vacances, c est essentiel. Un outil innovant au service de vos politiques sociales Ce programme déployé par l ANCV depuis 2007 a

Plus en détail

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64

Les Quatre Saisons. Appartement gérontologique. 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Livret d accueil Les Quatre Saisons Appartement gérontologique 36 rue Trevet 93300 Aubervilliers Tél. : 01.48.39.98.64 Présentation La résidence Les Quatre Saisons est un appartement d accueil, non médicalisé,

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES

LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES 1 ère ÉDITION à la Réunion LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES Du 11 au 13 MARS 2016 Au PARC DES EXPOSITIONS ET DES CONGRÈS AUGUSTE LEGROS SAINT DENIS DE LA RÉUNION INFOS : contact@eventgo.fr / 0692 527 520

Plus en détail

Bibliothèque hors les murs et partenariat

Bibliothèque hors les murs et partenariat Bibliothèque hors les murs et partenariat Ce support est en Creativ Commons : CC-BY-NC Formation ABF 2014-2015 Stéphanie Fohanno 25/11/14 I. Le développement des actions hors les murs dans les bibliothèques

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Forum n 5 : «Réflexion sur les besoins des seniors aujourd hui : comment les identifier, comment y répondre?» Jeudi 11 octobre 2012

Forum n 5 : «Réflexion sur les besoins des seniors aujourd hui : comment les identifier, comment y répondre?» Jeudi 11 octobre 2012 Forum n 5 : «Réflexion sur les besoins des seniors aujourd hui : comment les identifier, comment y répondre?» Jeudi 11 octobre 2012 Intervenants : - Freddy GRZEZIZCAK, vice président du CCAS de Saint Quentin

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan DECEMBRE 2010

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan DECEMBRE 2010 Syndicat mixte du Pays des Vallées des Gaves PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS Bilan DECEMBRE 2010 QU EST CE QUE LE PIG ADAPTATION DU LOGEMENT AU VIEILLISSEMENT

Plus en détail

Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement

Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement Le projet de loi relatif à l adaptation de la société au vieillissement DOSSIER PRESSE Mars 2015 Contact : cab-fpa-presse@sante.gouv.fr www.social-sante.gouv.fr Introduction Le projet de loi relatif à

Plus en détail

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 NOM DE L ENFANT :. PRENOM DE L ENFANT : Date de Naissance :.. Sexe de l enfant: Masculin Féminin 1 Dossier à compléter par enfant. Maternelle : Elémentaire : - petite section - moyenne section.. Classe

Plus en détail

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour!

La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! SOLUTIONS ENTREPRENEUR La protection sociale qui comprend les indépendants, je suis pour! Sophie B. Commerçante prévoyance épargne retraite ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES, INDÉPENDANTS......

Plus en détail

CHAPITRE I Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan

CHAPITRE I Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan CHAPITRE I Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan 2 Plan d Action et Développement 2011-2015 : l heure du bilan Depuis le début des années 2000 3 domaines d actions : Les hébergements

Plus en détail

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion?

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion? Chantier sur la cohésion sociale et l inclusion dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés JUIN 2013 1) Mise en contexte Dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés à Saint-Camille, 4 chantiers

Plus en détail

Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94. Bonjour,

Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94. Bonjour, Françoise TRUFFY, Présidente de la CDAPH 94 Bonjour, Je me présente : J ai une formation de base d ergothérapeute et d infirmièreassistante sociale spécialisée en psychiatrie et comme pour faire, j ai

Plus en détail

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors

B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors DOSSIER DE PRESSE B2V lance le Prix Solidarité Autonomie Seniors Sommaire Page 2 : Le Prix B2V en quelques dates Page 3 : Un prix destiné à encourager l innovation sociale en matière d accompagnement du

Plus en détail

Dossier de presse 30 mars 2012. Création de la Carsat Alsace-Moselle www.carsat-alsacemoselle.fr

Dossier de presse 30 mars 2012. Création de la Carsat Alsace-Moselle www.carsat-alsacemoselle.fr Dossier de presse 30 mars 2012 Création de la Carsat Alsace-Moselle www.carsat-alsacemoselle.fr Création de la Carsat Alsace-Moselle La démarche de fusion de la CRAM et de la CRAV trouve son origine dans

Plus en détail

Quoi Besoin identifié Comment faire? Comment lever les freins? Statut Déclarer l'aide aux aidants «grande cause nationale»

Quoi Besoin identifié Comment faire? Comment lever les freins? Statut Déclarer l'aide aux aidants «grande cause nationale» Méthode : Tester et déployer sur la base de l évaluation du rapport : impact social / coût Reconnaître Faciliter Les aidants Les associations d'aidants / en faveur des aidants Les initiatives en faveur

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail

Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance.

Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance. Le CFA SACEF propose un parcours de formation individualisé en alternance. Un dispositif organisé dans une logique d'adaptation et d'individualisation, accessible aux personnes en situation de handicap,

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE REPUBLIQUE FRANÇAISE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Ville de Cagnes-sur-Mer LOGEMENT-FOYER «LA FRATERNELLE» Livret d accueil Vous avez choisi le Logement Foyer «La Fraternelle». Nous vous remercions

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1ère demande Renouvellement 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION Nom de votre association :... Sigle:...

Plus en détail

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer

EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer EOVI ENTREPRENEUR Des solutions pour ne plus jouer en SOLO SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE dépendance la qui renouvelle la mutuelle ARTISANS, COMMerçANTS, professions LIBÉRAles, INDÉPENDANTS... Vous

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

C H A R T E D E S M A I S O N S D E S E R V I C E S P U B L I C S

C H A R T E D E S M A I S O N S D E S E R V I C E S P U B L I C S C H A R T E D E S M A I S O N S D E S E R V I C E S P U B L I C S P r é a m b u l e Proximité Singularité de la personne Universalité du service De nombreux territoires ruraux et urbains se situent en

Plus en détail

Dossier de demande de subvention 2016

Dossier de demande de subvention 2016 Nous sommes là pour vous aider D après CERFA N 12156*03 Association Loi du 1 er juillet 1901 relative au contrat d association Dossier de demande de subvention 2016 Associations sportives NOM DE L ASSOCIATION

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

Signature du partenariat banques/acteurs sociaux. Comité des banques de Franche-Comté CCAS de la Ville de Besançon

Signature du partenariat banques/acteurs sociaux. Comité des banques de Franche-Comté CCAS de la Ville de Besançon Signature du partenariat banques/acteurs sociaux Comité des banques de Franche-Comté CCAS de la Ville de Besançon Besançon mardi 18 décembre 2012 Besançon, le 18 décembre 2012 Besançon : la ville et les

Plus en détail

MOBILISEZ VOS COLLABORATEURS POUR UNE JOURNEE DE VOLONTARIAT SOLIDAIRE

MOBILISEZ VOS COLLABORATEURS POUR UNE JOURNEE DE VOLONTARIAT SOLIDAIRE MOBILISEZ VOS COLLABORATEURS POUR UNE JOURNEE DE VOLONTARIAT SOLIDAIRE 1 Unis-Cité vous propose de concevoir, organiser et animer des Journées d Action Solidaire pour vos salariés Fédérez vos salariés

Plus en détail

Adapter le parc de logements à l âge et au handicap

Adapter le parc de logements à l âge et au handicap Adapter le parc de logements à l âge et au handicap Jeudi 15 novembre 2007 Landivisiau Participants : CAROFF Marie-Françoise Délégué PLH Adjointe à Plounévez-Lochrist GUERNIC Françoise Armorique Habitat

Plus en détail

un Plan d Action Séniors un accord ou d entreprise Construire TRANSPORT & LOGISTIQUE Avec la participation de

un Plan d Action Séniors un accord ou d entreprise Construire TRANSPORT & LOGISTIQUE Avec la participation de Construire un accord ou d entreprise un Plan d Action Séniors TRANSPORT & LOGISTIQUE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Avec la participation de La loi, les

Plus en détail

Zoom sur p4. Sommaire. L APPARTEMENT TÉMOIN MADONAH Un projet au carrefour de la construction et des nouvelles technologies. Éditorial.

Zoom sur p4. Sommaire. L APPARTEMENT TÉMOIN MADONAH Un projet au carrefour de la construction et des nouvelles technologies. Éditorial. n 78 - Mars 2014 Sommaire Éditorial p2 Actualités p3 Rencontre avec p5-6 Générations Mouvement Le Pôle séniors Vierzon-Sologne Le saviez-vous? p7 Agenda p8 Zoom sur p4 L APPARTEMENT TÉMOIN MADONAH Un projet

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

APiCy. Ordre du jour de l'assemblée générale

APiCy. Ordre du jour de l'assemblée générale APiCy Ordre du jour de l'assemblée générale 1 : Présentation du rapport d'activités Vote pour ou contre l'approbation du rapport 2 : Présentation des comptes 2011 Vote pour ou contre l'approbation des

Plus en détail

Actualité : Conférence «précarité alimentaire» Organisation

Actualité : Conférence «précarité alimentaire» Organisation Réunion de l'union Départementale des C.C.A.S. de la Somme (U.D.C.C.A.S.) Bureau exécutif n 3 du Mercredi 11 juillet 2012 à Amiens Présents : Brigitte DESSENNE, Trésorière, Vice-présidente C.C.A.L.M. de

Plus en détail

Trame de la notice descriptive du projet (à détailler)

Trame de la notice descriptive du projet (à détailler) 1/3 Trame de la notice descriptive du projet (à détailler) 1. TITRE DU PROJET : TRICOTON LA VILLE Fiche Action CDDRA 4.4.1 2. DESCRIPTIF DU PROJET : Installation de tricot de rue lors de la Foire aux plants

Plus en détail

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux.

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux. R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES DÉFINITION : Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques

Plus en détail

Accueils de Loisirs REGLEMENT INTERIEUR

Accueils de Loisirs REGLEMENT INTERIEUR Accueils de Loisirs REGLEMENT INTERIEUR portail-animation.ufcv.fr Plaine des Tilles portail-animation.ufcv.fr Ufcv Délégation régionale de Bourgogne 29 rue Jean-Baptiste BAUDIN 21000 Dijon Mis à jour le

Plus en détail

1 er service communautaire humain et numérique dédié au mieux vivre, au lien social et facilitateur de vie

1 er service communautaire humain et numérique dédié au mieux vivre, au lien social et facilitateur de vie 1 er service communautaire humain et numérique dédié au mieux vivre, au lien social et facilitateur de vie Lancé par 4eme acteur français de maisons de retraite En partenariat avec 90,000 facteurs 17,000

Plus en détail

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles Les Actions Vie Associative Un programme de rencontres et de soutien pour les familles L Adapei-Aria de Vendée engage son action et ses activités au service de personnes qui de par leur handicap présentent

Plus en détail

Les défis urbains et la mobilité urbaine durable

Les défis urbains et la mobilité urbaine durable Les défis urbains et la mobilité urbaine durable Cécile Clément-Werny Montréal - 20 mai 2010 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer www.certu.gouv.fr SOMMAIRE Pages

Plus en détail

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Bilan national de l enquête d activité 2012 Les plateformes d accompagnement et de répit Bilan national de l enquête d activité 2012 I 2 I DGCS

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE COLLECTIVITES TERRITORIALES DES METIERS TECHNIQUES DES. à la rentrée universitaire 2008/2009 au Campus Mazier - Saint-Brieuc

LICENCE PROFESSIONNELLE COLLECTIVITES TERRITORIALES DES METIERS TECHNIQUES DES. à la rentrée universitaire 2008/2009 au Campus Mazier - Saint-Brieuc LICENCE PROFESSIONNELLE DES METIERS TECHNIQUES DES COLLECTIVITES TERRITORIALES à la rentrée universitaire 2008/2009 au Campus Mazier - Saint-Brieuc Projet partenarial Naissance du projet régional Dans

Plus en détail

CARCEPT ACTION SOCIALE 05/2011

CARCEPT ACTION SOCIALE 05/2011 05/2011 : POUR LES PARTICIPANTS ACTIFS ET RETRAITÉS Cette présentation de l concerne les cotisants de la 2 SOMMAIRE Première partie : Les participants actifs. Deuxième partie : Les participants retraités.

Plus en détail

STATUTS Approuvés en Assemblée Générale Extraordinaire du 18 décembre 2013

STATUTS Approuvés en Assemblée Générale Extraordinaire du 18 décembre 2013 STATUTS Approuvés en Assemblée Générale Extraordinaire du 18 décembre 2013 Art. 1 : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une Association d Éducation Populaire dénommée :

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance

Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance Baromètre Prévoyance 2ème Vague Dépendance Novembre 2008 Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Michaël PERGAMENT / Marie FAITOT 01.40.92. 45.37 / 46.72 / 44.41 42MV13 Département

Plus en détail

Présentation de l établissement

Présentation de l établissement Présentation de l établissement Le collège Saint-Michel est une unité pédagogique autonome faisant partie du groupe scolaire Saint-Michel qui comprend l école, le collège, les lycées et le Centre de Formation

Plus en détail

Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation»

Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation» Présentation du guide juridique et pratique «Le crédit à la consommation» Mardi 20 mars 2012 à 11h00 Salle des Mariages- Hôtel de Ville Sommaire I. Le Guide «Le crédit à la consommation» et les différents

Plus en détail

Associations DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE 2016 à retourner avant le 1 er octobre 2015

Associations DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE 2016 à retourner avant le 1 er octobre 2015 Associations DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE 2016 à retourner avant le 1 er octobre 2015 1.1 Identification de l'association Nom :... Adresse du siège social :... Code postal :... Commune :... Adresse

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

Les déplacements une préoccupation collective

Les déplacements une préoccupation collective Les déplacements une préoccupation collective En constante augmentation sur notre territoire, les déplacements ont un impact environnemental, économique et social grandissant et de plus en plus préoccupant.

Plus en détail

Utile & pratique. > En cas d urgence... 32 > Numéros utiles... 32 > Pour vous faciliter... 34 la vie. Ligne bleue 25

Utile & pratique. > En cas d urgence... 32 > Numéros utiles... 32 > Pour vous faciliter... 34 la vie. Ligne bleue 25 Utile & pratique > En cas d urgence........ 32 > Numéros utiles.......... 32 > Pour vous faciliter....... 34 la vie > En cas d urgence Police Secours 17 Pompiers 18 SAMU 15 > Numéros utiles 32 Ligne bleue

Plus en détail

LETTRE D'INFO DU SERVICE DES ANTENNES DE QUARTIER

LETTRE D'INFO DU SERVICE DES ANTENNES DE QUARTIER N 1 - DÉCEMBRE 2014 - JANVIER 2015 LETTRE D'INFO DU SERVICE DES ANTENNES DE QUARTIER UN PETIT MOT... La période estivale de 2014, au sein du dispositif L'été à Gentilly, a été l'occasion pour les Antennes

Plus en détail

LEGS > > > DONATIONS > > > ASSURANCE-VIE. Léguer, c est voir autrement, voir plus loin

LEGS > > > DONATIONS > > > ASSURANCE-VIE. Léguer, c est voir autrement, voir plus loin LEGS > > > DONATIONS > > > ASSURANCE-VIE Léguer, c est voir autrement, voir plus loin Une empreinte dans le monde de demain Prendre le temps de désigner un héritier dont on partage les valeurs, dont on

Plus en détail

TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN

TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN TEMPS D'ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR COMMUNE DE NOAILLAN ANNÉE 2014 2015 A. DISPOSITION GÉNÉRALES Article 1 objet du règlement A compter de la rentrée 2014, les TAP (temps d activités

Plus en détail