TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE"

Transcription

1 SERVICE ECONOMIQUE ET FINANCIER TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE 45 milliers de logements par trimestre MARCHE DU LOGEMENT NEUF FRANCE ENTIERE T4 T2 96 T4 T2 99 T4 T2 02 T4 T2 05 T4 T MISES EN VENTES VENTES OFFRE DISPONIBLE Janvier 2009 N 1

2 S O M M A I R E ANALYSE DE CONJONCTURE 3 à LOGEMENTS NEUFS 1.1. COMMERCIALISATION 12 Rythmes de ventes brutes corrigées des variations saisonnières mensuels en Ile-de-France. 13 Rythmes de ventes brutes corrigées des variations saisonnières en Ile-de- France (moyenne trimestrielle). 14 Taux d écoulement de l offre disponible à Lyon et La Courly, dans l arrondissement de Lille, en rythme mensuel. 15 Taux d écoulement de l offre disponible à Lyon et La Courly, dans l arrondissement de Lille (moyenne trimestrielle). 16 Taux d écoulement de l offre disponible en Provence et sur la Côte d Azur (moyenne trimestrielle). 17 Taux d écoulement trimestriel de l offre disponible dans les principales régions. 18 Ventes de logements neufs en Ile-de-France, à Lyon et La Courly, dans l arrondissement de Lille, et en Provence-Côte d Azur. 19 Ventes de logements neufs en Ile-de-France, Rhône-Alpes, Nord-Pas-de-Calais et Languedoc-Roussillon. 20 Ventes de logements neufs en Ile-de-France, province et France entière en année mobile. 21 Ventes de logements neufs toutes régions Marché de la construction neuve France entière (mises en vente, ventes, offre disponible). 26 Marché de la construction neuve en collectif (France entière). 27 Marché de la construction neuve en individuel groupé (France entière). 27 Répartition des ventes de logements neufs collectifs par type d appartement. 28 Délais d écoulement de l offre disponible (France entière). 29 Ventes de logements neufs France entière de 1989 à 2007 (collectif, individuel groupé). 30 Marché de la construction neuve France entière de 1997 à 2007 (Collectif et individuel groupé). 31 1

3 1.2. PRODUCTION 32 Les résultats mensuels des logements autorisés à fin octobre Les résultats mensuels des logements commencés à fin octobre Les logements commencés à fin octobre 2008 (rythmes annuels) Les mises en chantier de logements neufs (France entière) chiffres annuels La construction de logements en régions (rythme annuel) 43 Les mises en chantier de logements neufs par type de construction. 44 Les mises en chantier de logements neufs par type de financement BUREAUX 46 Evolution des disponibilités de bureaux et de la demande placée brute (neuf et ancien) (Source Bourdais). 47 Evolution des disponibilités de bureaux et de la demande placée brute (neuf et ancien) dans les régions (Source OIB National). 48 Production de bureaux à fin octobre Surfaces de bureaux autorisées et commencées (France entière) ELEMENTS FINANCIERS EVOLUTION DES PRINCIPAUX TAUX DES PRETS BANCAIRES ET DE L INFLATION Taux moyens trimestriels des prêts bancaires à l immobilier et inflation. 53 Taux moyens trimestriels des prêts bancaires à l immobilier hors inflation. 54 Taux annuels moyens des prêts bancaires à l immobilier et inflation. 55 Taux annuels moyens des prêts bancaires à l immobilier hors inflation EVOLUTION DES TAUX D INTERETS SUR LES MARCHES MONETAIRES ET OBLIGATAIRES ET SUR LE MARCHE DU CREDIT FRANCAIS 57 Définition des différents taux et encours des promoteurs EVOLUTION DES ENCOURS DE CREDITS PROMOTEURS 59 2

4 ANALYSE DE CONJONCTURE LOGEMENTS NEUFS ET BUREAUX 1) LE MARCHE DU LOGEMENT NEUF AU 3EME TRIMESTRE 2008 Les ventes Engagé au 3 ème trimestre 2007, le ralentissement de l activité s est poursuivi et s est intensifié depuis le 2 ème trimestre En effet, la dégradation de l environnement financier des ménages (hausse des taux d intérêt, exigence d un apport personnel plus important, taux d endettement limité aux tiers des revenus) a amplifié la baisse des ventes constatée aux 1 er et 2 ème trimestres Avec ventes, le repli des ventes du 3 ème trimestre 2008 est de 44 % par rapport au 3 ème trimestre La poursuite du recul des ventes au cours de cette période concerne aussi bien les appartements (- 44,9 %) que les maisons individuelles en secteur groupé (- 38,4 %). Le recul des ventes affecte toutes les tailles d appartements. Au total, les ventes atteignent le chiffre de ventes sur 9 mois, soit une baisse de 34,7 % par rapport aux 9 premiers mois de l année Au cours de cette période, les ventes d appartements (55 672) ont baissé de 35,1 % et les ventes de maisons en secteur groupé (8 747) ont chuté de 32,2 %. Une des caractéristiques de ces 9 premiers mois de 2008 constatée lors de la commercialisation des programmes est une progression du taux de désistement qui atteint 45 % au 3 ème trimestre 2008 alors que le seuil quasiment incompressible est de 15 % ; cette progression est largement due au durcissement des conditions d attribution des crédits aux particuliers par les banques et à l augmentation des taux d intérêt (de 0,7 point à 1 point sur un an) et l attentisme des acquéreurs de logements. La vente de logements collectifs au cours du 3 ème suivante : trimestre 2008 se répartit de la façon % 8 % T2 37 % 35 % 39 % 39 % T4 et plus 16 % 18 % On constate une baisse de la part des T2 au profit de celle des T4 et plus, conséquence de la baisse des ventes aux investisseurs. L analyse des ventes effectuées au 1 er semestre 2008 montre la baisse de la part des investisseurs. Ils représentent cependant encore 44% des ventes contre 49 % en 2007, 45 % contre 52 % en province, 33 % en Ile-de-France, pourcentage sans évolution. 3

5 VENTILATION GEOGRAPHIQUE DES VENTES IDF PROVINCE France NORD (1) France SUD (2) TOTAL T T mois mois mois mois Variation 2008/ ,7% -30,3% -30,5% -30,1% -28,0% Variation T2 2008/T ,8% -34,6% -33,9% -35,0% -34,1% Variation 2008/ ,6% -45,0% -50,8% 39,4% 35,7% Variation 9 mois 2008/9 mois ,0% -36,0% -37,6% -35,0% -34,7% Variation 12 mois 2008/ 12 mois ,4% -30,1% -30,9% -29,6% -29,2% Part 2008 dans total 18% 82% 29% 53% (1) France NORD : Champagne-Ardenne, Picardie, Haute-Normandie, Centre, Basse-Normandie, Bourgogne, Nord - Pas-de-Calais, Lorraine, Alsace, Franche-Comté, Pays de la Loire, Bretagne, Poitou-Charentes. [2] France SUD : Aquitaine, Midi-Pyrénées, Limousin, Rhône-Alpes, Auvergne, Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d Azur, Corse La répartition des ventes de logements entre l Ile-de-France (18 %) et la province (82 %) reste quasiment stable par rapport au 3 ème trimestre 2007 ; en revanche, la part de la production de la France Nord hors Ile-de-France a sensiblement baissé (29 % contre 33 % au 3 ème trimestre 2007) alors que celle de la France Sud a fortement progressé (53 % contre 51 % au 3 ème trimestre 2007). L Ile-de-France accuse un fort recul de ses ventes au 3 ème trimestre 2008 (38,6 % contre 31,8 % au 2 ème trimestre 2008). Le recul des ventes de la province, plus important au 2 ème trimestre 2008 (- 34,6 %) s amplifie pour atteindre 45 % au 3 ème trimestre Cette tendance touche aussi bien la France du Nord que la France du Sud. Pour les régions de la France du Nord, la comparaison des 9 premiers mois de l année 2008 avec la même période de l année 2007 montre que : 3 régions ont une baisse de leurs ventes supérieure à 60 % : Bourgogne (- 72,8 %), Haute- Normandie (- 61,8 %), Lorraine (- 61,3 %) ; 4 régions ont une baisse de leurs ventes comprise entre 30 % et 50 % : Centre (- 49 %), Franche-Comté (- 39 %), Pays de la Loire (- 34 %), Basse-Normandie (- 30,2 %) ; 6 régions ont une baisse de leurs ventes comprise entre 10 % et 30 % : Alsace (- 30 %), Bretagne (- 25 %), Picardie (- 25 %), Poitou-Charentes (- 22,5 %), Nord-Pas-de-Calais (- 18,5 %), Champagne-Ardenne (- 15,5 %). Pour les régions de la France du Sud : 2 régions ont une baisse de leurs ventes supérieure à 50 % : Limousin (- 65 %), Auvergne (- 50 %) ; 3 régions ont une baisse de leurs ventes comprise entre 30 % et 50 % : Aquitaine (- 48 %), Midi-Pyrénées (- 44 %), Provence-Côte d Azur (- 33 %) ; 2 régions ont une baisse de leurs ventes inférieure à 30 % : Languedoc-Roussillon (- 29,8 %), Rhône-Alpes (- 27,6 %), Corse (- 11 %). Les régions qui connaissent les plus fortes baisses des ventes sont celles où la production est relativement faible. 4

6 Dans un contexte de crise économique et financière, la dégradation de l activité se confirme au 3 ème trimestre 2008 ; l attentisme marqué des acquéreurs de résidences principales et des investisseurs, confrontés à des difficultés d obtention de crédits, s est traduit par une baisse des ventes (16 329) de 44 % par rapport au 3 ème trimestre Son ampleur est cependant plus importante que prévue à cause de la crise financière sans précédent subie par l économie mondiale. Les ventes atteignent unités au terme des 9 mois, soit une baisse de 34,7 %. Celles-ci se répartissent entre ventes d appartements (en baisse de 35 %) et ventes de maisons (soit une chute de 32,2 %). Les ventes en 2008 devraient se situer dans uner fourchette de 75 à unités. Les mises en vente Comparées au 3 ème trimestre 2007, les mises en vente du 3 ème trimestre 2008 (21 341) poursuivent leur décélération (- 38,1 %). Au total, les mises en vente des 9 premiers mois de l année 2008 baissent de 30,6 % pour atteindre unités contre unités au cours de la même période Cette baisse est inégalement répartie entre appartements (65 786) qui s inscrit à 32 % sur 9 mois et maisons individuelles (11 993), plus faible, qui atteint 22 %. Les mises en ventes se maintiennent cependant à un niveau élevé et supérieur aux ventes (64 413). En conséquence, la production ne s adapte que progressivement à l évolution du marché et l offre commerciale augmente encore. Il est indispensable que les mises en vente de logements soient inférieures à celles des ventes pour éviter un gonflement dangereux de l offre commerciale avec ses risques de pression sur les prix et sur la constitution d un stock de logements terminés invendus. Toutefois, cette réactivité des promoteurs est un élément régulateur du marché, elle pose le problème des besoins de logements qui, à terme, ne pourront être satisfaits. Les mises en vente des 9 premiers de l année 2008 baissent de 30,6 % pour atteindre unités contre unités au cours de la même période Cette tendance est confortée par la baisse des mises en vente d appartements (-32 %) et celle des maisons (- 22 %).Cette décélération des mises en ventes traduit la faculté d adaptation des promoteurs aux fluctuations du marché. L'offre commerciale Le niveau des ventes étant inférieur aux mises en ventes, l offre commerciale de logements ( , dont en collectif) continue de progresser (+ 20 % sur un an) et + 2,7 % par rapport au 2 ème trimestre La raison de cette envolée de l offre commerciale réside dans l écart systématique, et même croissant jusqu à la fin 2007, observé entre les mises en vente et les ventes depuis le 1 er trimestre 2004 (cf. graphe 1). L inquiétude bien réelle sur cette offre est à nuancer ; en effet, il est important de souligner la composition de l offre de logements collectifs : - logements terminés : 3 917, soit 4 % - logements en cours de construction : ,soit 46,4 % - logements en projet (travaux non démarrés) : ,soit 49,6 % 5

7 Le délai d écoulement de l offre commerciale continue de remonter, atteignant 14,6 mois sur l année et 18 mois sur les 6 derniers mois. Le niveau des mises en vente demeurant supérieur aux ventes, l offre commerciale continue de progresser pour atteindre unités, soit une hausse de 20 % par rapport au 3 ème trimestre De manière générale, notons que les délais d écoulement ont augmenté ; ils sont passés de 9,1 mois au 3 ème trimestre 2007 à 14,6 mois au 3 ème trimestre Les délais d'écoulement de l'offre disponible 1 Le nombre moyen de mois nécessaire à la vente d un programme est passé sur un an de 7,8 mois à 12,4 mois pour les appartements et de 9,1 à 13,4 mois pour les maisons individuelles groupées. Les prix de vente Sur un an, les prix de vente des appartements ont augmenté en moyenne de 3,4 %. Cette progression annuelle des prix est évidemment inégale, selon les régions et les villes. Elle est notamment peu significative à Paris et dans le secteur Cannois où l offre de logements à vendre est très faible. Au total, les prix au m² des appartements s'établissent à la fin du 3 ème trimestre 2008 : Prix moyen au m² Variation annuelle moyenne Ile-de-France 2 (3 ème T CAPEM) % Paris (3 ème T 2008 CAPEM) % Côte d Azur Nice (3 ème T OIPACA) % Nice agglomération (3 ème T OIPACA) % Cannes (3 ème T OIPACA) % Secteur Cannois (3 ème T OIPACA) % C.d agglo.sophia-antipolis(3 ème T OIPACA) % Antibes (3 ème T OIPACA) % Rhône-Alpes Aire urbaine de Lyon (3 ème T CECIM) ,4% Nord-Pas-de-Calais Cu de Lille (3 ème T FPC Nord-Pas-de-Calais) % Alsace Strasbourg ville (2 ème T FPC Alsace) CU de Strasbourg (2 ème T FPC Alsace) stable stable Languedoc-Roussillon Agglomération de Montpellier (2 ème T PCI) % Midi-Pyrénées Toulouse ville (3 ème T FPC Midi-Pyrénées) % Aire urbaine de Toulouse (3 ème T FPC Midi- Pyrénées) % Provence Marseille (3 ème T OIP) % Aix-en-Provence (3 ème T OIP) % Pays de la Loire Nantes ville 3 ème T FIL) % Aix-en-Provence (3 ème T FIL) % 1 délais d'écoulement : (stock de fin de période/ ventes des douze derniers mois /12) 2 prix moyens au m² de l'offre à la fin du 3 ème trimestre 2008 en collectif hors parking. 6

8 2) PERSPECTIVES 2008 La dégradation de l activité s accélère ; la forte baisse des ventes de ces derniers mois s explique surtout par l intensification de la crise financière et la nette dégradation de la conjoncture : Le chômage remonte ; La confiance et les revenus des ménages ont été fortement affectés par les turbulences financières et la hausse (passée) des prix pétroliers ; Les institutions de crédit deviennent de plus en plus sélectives et tendent à resserrer les critères d octroi de crédit ; Une partie des acheteurs anticipent des baisses de prix significatives et attendent qu elles se concrétisent avant d acheter. Le plan de soutien européen aux systèmes bancaires et la baisse des taux de la BCE devraient permettre une détente graduelle des marchés, mais la conjoncture économique va rester très dégradée. En conséquence, le durcissement des conditions de financement affecte la solvabilité des primo accédants pour la propriété de leur résidence, incite ceux qui sont déjà propriétaires à l attentisme et réduit la demande des investisseurs. La tendance persistante à la baisse, qui atteint tant la résidence principale que l investissement locatif, conduit à prévoir un volume de ventes compris entre et logements pour 2008 ; elle ne sera pas sans conséquences sur les mises en chantier et ne permettra pas de répondre aux besoins de logements neufs. La relance de la production nécessaire à la satisfaction des besoins de logements passe par la prise de mesures fortes, provisoires ou pérennes. Les mesures annoncées dans le plan de relance du gouvernement (financement de logements sociaux et doublement du prêt à taux zéro) vont dans le bon sens. La tendance persistante à la baisse, qui atteint tant la résidence principale que l investissement locatif, conduit à prévoir un volume de ventes compris entre et logements pour 2008 ; elle ne sera pas sans conséquences sur les mises en chantier et ne permettra pas de répondre aux besoins de logements neufs. 3) PRODUCTION DES LOGEMENTS NEUFS 3 EN FRANCE METROPOLITAINE : 3.1. AUTORISATIONS DE CONSTRUIRE RESULTATS GLOBAUX A) Données cumulées en fin de mois A fin octobre 2008, le nombre de logements autorisés ( ) est en baisse de 19,2% par rapport à celui d octobre 2007 ( ) et de 20% à celui d octobre 2006 ( ). Le ralentissement constaté au cours des derniers trimestres se confirme. 3 Sur la base des statistiques SITADEL (Ministère de l'equipement/daei/ses) à fin octobre

9 B) Données trimestrielles Avec autorisations, les données trimestrielles affichent une baisse de 25,4% par rapport au trimestre correspondant de l année précédente ( ) et de 23,9% par rapport à celui de 2005 ( ). C) Année mobile Sur 12 mois, on obtient logements autorisés, soit une baisse de 19,7% par rapport à 2007 ( ) et de 20,2% par rapport à 2006 ( ). De nombreuses régions enregistrent une forte baisse des autorisations, il s agit notamment de la Haute-Normandie (-43,8%), des Pays de la Loire (-29,4%), de Rhône-Alpes (-19,2%), de la Provence-Alpes-Côte d Azur (-18,4%), de Midi-Pyrénées (-14,9%), du Nord-pas-de-Calais (-14,1%), du Languedoc-Roussillon (-13,3%), de la Bretagne (-13,2%), de l Alsace (-10,2%), (cf. tableau p 43) RESULTATS SECTORIELS A) Logement individuel A fin octobre 2008, le nombre de maisons individuelles autorisées ( ) est en baisse de 18,8% à celui de fin octobre 2007 ( ) et de 19,7% à celui de fin octobre 2006 ( ). Sur les 3 derniers mois, le nombre de maisons individuelles autorisées est en baisse de 24,5% par rapport à la période correspondante de 2007 (70 837), et de 23,3% par rapport à la même période de 2006 (69 684). Sur 12 mois, le nombre de maisons individuelles ( ) est inférieur de 19,7% par rapport à l'année 2007 ( ) et de 20,9% par rapport à l année 2005 ( ). La maison individuelle enregistre une baisse de ses autorisations de 19,7% sur les 12 derniers mois et de 24,5% sur les 3 derniers mois. B) Logement collectif (y compris les logements en résidence) A fin octobre 2008, les autorisations de construire ( ) sont inférieures de 19,6% à celles de fin octobre 2007 ( ) et de 20,4% à celles de fin octobre 2006 ( ). Sur les 3 derniers mois, le nombre de autorisations est inférieur de 26,4% par rapport à celui de 2007 (69 457) et de 24,7% par rapport à celui de 2006 (67 854). Sur 12 mois, les autorisations ( ) sont supérieures de 19,7% par rapport à 2007 ( ) et de 19,4% par rapport à 2006 ( ). Les autorisations de construire en collectif (hors logements en résidence) sont en baisse de 31% sur 3 mois (43 867) et de 21,8 % sur 12 mois ( ). Le ralentissement des autorisations de construire constatée depuis la fin de l année 2007 se confirme ; elles baissent de 19,7 % sur 12 mois ; cette baisse affecte aussi bien la maison individuelle (-19,7%) que les logements collectifs (-21,8%). La baisse des autorisations de construire de la promotion privée (28 145) se confirme également au 3 ème trimestre 2008 (-34,2% par rapport au 3 ème trimestre 2007 et - 29,2% sur 9 mois). 8

10 3.2. MISES EN CHANTIER RESULTATS GLOBAUX A) Données cumulées en fin de mois A fin octobre 2008, le nombre de logements mis en chantier ( ) baisse de 16,3 % par rapport à fin octobre 2007 ( ) et de 14,1 % par rapport à celui de fin octobre 2006 ( ). La tendance à la baisse des mises en chantier observée ces derniers trimestres se confirme. B) Données trimestrielles Avec logements commencés, les données trimestrielles affichent une baisse de 20,5 % par rapport à la même période de 2007 ( ) et de 14,3 % par rapport à la même période de 2006 ( ). C) Année mobile Avec logements commencés en année mobile, les mises en chantier sont en baisse de 14,4 % par rapport à 2007 ( ) et de 14,2 % par rapport à 2006 ( ). Sur 12 mois, la plupart des régions accuse un recul de leurs mises en chantier, il s agit notamment de la Haute-Normandie (- 43,4 %), du Nord-Pas-de-Calais (- 23,7 %), de Midi-Pyrénées (- 22,9 %), de la Provence-Alpes-Côte d Azur ( -21,6 %), de la Bretagne (- 21,1 %), de l Alsace (- 20 %), des Pays de la Loire (- 21 %) et de Rhône-Alpes (-19,2 %), et, dans une moindre mesure, du Languedoc-Roussillon ( -5 %) (cf. tableau p. 43) RESULTATS SECTORIELS A) Logement individuel A fin octobre 2008, les mises en chantier ( logements) sont en baisse de 16,8 % par rapport à fin octobre 2007 ( logements) et de 16,3 % par rapport à fin octobre 2006 ( ). Avec mises en chantier, les données trimestrielles baissent de 20 % par rapport aux chiffres de 2007 (61 603) et de 16,3 % par rapport à ceux de la même période de 2006 (58 881). En année mobile, les mises en chantier de maisons individuelles ( ) sont en baisse de 16 % par rapport au chiffre des 12 mois de 2007 ( ) et de 17,2 % par rapport aux 12 mois de 2006 ( ). A fin octobre 2008, le marché de la maison individuelle est en net repli (- 20 % sur 3 mois, - 16 % sur 12 mois). B) Logement collectif (y compris les logements en résidence) A fin octobre 2008, les logements collectifs ( ) enregistrent une baisse de 15,7 % par rapport à la même période d octobre 2007 ( ) et de 11,5 % par rapport à la même période d octobre 2006 ( ). Le chiffre trimestriel est inférieur de 21,2 % par rapport au chiffre trimestriel de 2007 (52 710) et de 11,9 % par rapport à la même période de 2006 (47 145). Sur 12 mois, les mises en chantier de logements collectifs ( ) sont en baisse de 12,4 % par rapport à celles de 2007 ( ) et de 10,4 % par rapport à celles de 2006 ( ). 9

11 La tendance à la baisse du logement collectif (hors logements en résidence) se confirme : - 20,7 % sur 3 mois (37 074) et - 11,7 % sur 12 mois ( ). La baisse des mises en chantier constatée depuis le début de l année s intensifie (- 14,4 % sur 12 mois,) ; cette tendance est aussi sensible en secteur collectif (- 12,4 %) qu en individuel (- 16 %). La promotion privée enregistre une baisse de 35,8 % de ses mises en chantier (22 735) au 3 ème trimestre 2008 par rapport au 3 ème trimestre Le niveau des mises en chantier en 2007 devrait s inscrire dans une fourchette de à unités. 4) LE MARCHE DES BUREAUX EN FRANCE METROPOLITAINE On constate une moindre progression des autorisations de construire et une baisse des mises en chantier. A fin octobre 2008, en année mobile : + 3,3 % pour les autorisations ( m²) et - 8 % pour les mises en chantier ( m²). Le dernier trimestre connaît une stabilité des autorisations de construire et une baisse des mises en chantier (- 19 %). En Ile-de-France Avec m² placés (dont 42 % de neuf) au 3 ème trimestre 2008, le volume de bureaux commercialisés est porté à 1,8 million de m² au terme des 9 premiers mois de l année, soit une baisse de 10% par rapport à la même période de % des surfaces commercialisées au cours des 9 premiers mois de l année 2008 ont concerné des transactions > m². Les surfaces de plus de à m² représentent 31 % du volume global. 29 % des surfaces commercialisées représentent des surfaces < m². Le loyer moyen francilien a amorcé une baisse au cours du 3 ème trimestre Les loyers moyens des immeubles neufs s établissent au 1 er octobre à 328 HT HC/m²/an (- 1 % depuis le mois de juillet 2008) ; la tendance est identique pour les immeubles de seconde main (- 0,5 % sur 3 mois, soit 242 HT HC/m²/an). L offre immédiate s établit à 2,5 millions de m² au 1 er octobre 2008, soit une légère progression depuis le début de l année. L offre future à moins d un an approche 4,4 millions de m², en légère augmentation par rapport à la fin du 2 ème trimestre Avec 9,4 milliards d euros au 1 er octobre, le marché de l investissement en immobilier d entreprise a chuté de 57 % en un an ; dans ce climat de déprime généralisé, l immobilisme des investisseurs s est renforcé au fil des mois ; le marché redevient dominé par les Français. Le taux de vacance sur l ensemble de l Ile-de-France se maintient à 5 %. Perspectives 2008 et 2009 : 2008 devrait enregistrer une demande placée comprise entre 2,2 et 2,4 millions de m² ; la demande placée devrait baisser en Du côté de l offre, le stock immédiat devrait progresser d ici la fin de l année et en Quant aux loyers, la baisse devrait se poursuivre fin 2008 et en En province Lille Avec m² bureaux commercialisés au cours des 9 premiers mois 2008 (répartis en m² de bureaux neufs et m² de bureaux de seconde main), le marché des bureaux de la métropole lilloise reste tonique. Le stock immédiatement disponible ou louable sous trois mois atteint m² à la fin du 3 ème trimestre 2008 contre m² à la fin du 2 ème trimestre Au 3 ème trimestre, les loyers se situent dans une fourchette de /HT/m²/an dans le neuf. Quelques exemples : Lille centre ( /m²/an), Euralille ( /m²/an), Lille périphérie ( /m²/an). 10

12 Grand Lyon Le marché est toujours dynamique au 3 ème trimestre Le volume de la demande placée auprès des utilisateurs ( m² sur 9 mois dont 49 % dans le neuf) baisse de 1% par rapport à la même période de A fin 2008, la demande placée devrait atteindre les m² commercialisés. 15 % des surfaces de bureaux m² ont été vendus à investisseurs sur 9 mois. Les valeurs locatives montrent à la fois une stabilité des loyers sur la plupart des secteurs et une phase d augmentation sensible consécutive au lancement de grands projets dans l agglomération lyonnaise : En neuf/prime, 260 /HT/m²/an. En ancien, Part Dieu et environs 110 à 150 /m². Bouches-du-Rhône Les transactions ( m²) sur le marché des bureaux neufs dans le département des Bouches-du-Rhône au 1 er semestre 2008 sont en baisse de 14 % comparées aux transactions du 1 er semestre 2007 ( m²). L offre disponible à la fin du 1 er trimestre 2008 est en forte hausse par rapport à l année précédente. Elle s établit à m². A Marseille, les surfaces placées au 1 er semestre 2008 (3 123 m²) baissent de manière importante (- 77 % par rapport 1 er semestre 2007). Les surfaces placées ont été essentiellement louées. L offre disponible a augmenté de 92 % passant de m² au 1 er semestre 2007 à m² au 1 er smestre Pour les bureaux traditionnels, les prix de location se situent dans une fourchette de 110 à 200 /HT/m²/an. A Aix-en-Provence, la demande placée au 1 er semestre 2008 ( m²) est en hausse de 21 % par rapport à la même période de Elle se répartit entre m² pour la location et m² pour la vente. Pour les bureaux traditionnels, les prix de location moyens sont de 145 /HT/m² et les prix de vente se situent aux environs de /HT/m². L offre disponible est en hausse de 26 % passant de m² à la fin du 1 er semestre 2007 à m² à la fin du 1 er semestre Les autorisations de construire connaissent une moindre progression et les mises en chantier sont en baisse au 3 ème trimestre Dans un contexte de crise économique et financière, le marché de l immobilier d entreprise au 3 ème trimestre 2008 s essouffle aussi bien en Ile-de-France qu en province. 5) ELEMENTS FINANCIERS Les taux d intérêt à court terme dépassent les taux à long terme. En effet, l'euribor/3 mois est passé à 5,1 % à fin octobre 2008 et le TME à 4,36 % à fin novembre Les taux offerts pour les crédits immobiliers aux ménages sont orientés à la hausse, ils ont augmenté de 0,7 à 1 point sur un an. Les taux fixes sur 15 ans se situent dans la fourchette de 4,9 % à 5,3 %.Toutefois, il semble que certains établissements se montrent plus exigeants sur les conditions d octroi des crédits immobiliers, notamment en matière d apport personnel. Les écarts entre prêts à taux fixes et prêts à taux variables sont très faibles. L augmentation des taux d intérêt et le durcissement des conditions d octroi de ceux-ci affectent la demande de logements décembre 2008

13 1 LOGEMENTS NEUFS COMMERCIALISATION 12

14 RYTHMES DE VENTES BRUTES C.V.S MENSUELS EN ILE- DE- FRANCE % J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O J A J O FdC/FPC Source : CAPEM

15 RYTHMES DE VENTES BRUTES C.V.S. MOYENNE TRIMESTRIELLE DE 1985 A 2008 REGION ILE- DE- FRANCE 25 % FdC/FPC Source : CAPEM SOURCE : CAPEM

16 % TAUX D'ECOULEMENT DE L'OFFRE DISPONIBLE A LYON ET LA COURLY EN RYTHME MENSUEL JMMJ SNJMMJ SNJMMJ SNJMMJ SNJMMJ SNJMMJ SNJMMJSNJMMJ SNJMMJSNJMMJ SNJMMJ S FdC/FPC SOURCE : CECIM % TAUX D'ECOULEMENT DE L'OFFRE DISPONIBLE DANS L'ARRONDISSEMENT DE LILLE EN RYTHME MENSUEL J M M J S N J M M J S N J M M J S N J M M J S N J M M J S N J M M J S N J M M J S N J M M J S N J M M J S N J M M J S N J M M J S FdC/FPC SOURCE : FPC/NORD-PAS-DE-CALAIS ventes brutes du mois (hors ventes en bloc) Taux d écoulement de l offre disponible : (Offre disponible début de mois + Offre disponible fin de mois) / 2 15

17 % TAUX D'ECOULEMENT DE L'OFFRE DISPONIBLE A LYON ET LA COURLY (MOYENNE TRIMESTRIELLE) FdC/FPC Source : CECIM % 30 TAUX D'ECOULEMENT DE L'OFFRE DISPONIBLE DANS L'ARRONDISSEMENT DE LILLE (MOYENNE TRIMESTRIELLE) FdC/FPC Source : FPC/ NORD-PAS-DE-CALAIS ventes brutes du trimestre / 3 Taux d écoulement de l offre disp onible : (Offre disponible début de trimestre + Offre disponible fin de trimestre) / 2 16

18 % TAUX D'ECOULEMENT DE L'OFFRE DISPONIBLE EN PROVENCE (MOYENNE TRIMESTRIELLE) FdC/FPC Source : OIP % TAUX D'ECOULEMENT DE L'OFFRE DISPONIBLE DE LA COTE D'AZUR (MOYENNE TRIMESTRIELLE) 22,5 20,5 18,5 16,5 14,5 12,5 10,5 8,5 6,5 4,5 2, FdC/FPC Source : OICA 17

19 Taux d écoulement de l offre disponible (en moyenne trimestrielle) Régions 1 er trimestre 2 ème trimestre 3 ème trimestre 4 ème trimestre 1 er trimestre 2 ème trimestre 3 ème trimestre 4 ème trimestre 1 er trimestre 2 ème trimestre 3 ème trimestre 4 ème trimestre 1 er trimestre 2 ème trimestre 3 ème trimestre Ile-de-France 20,0 % 20,7 % 17,8 % 16,3% 15,4 % 12,7 % 11,8% 14,4% 14,4% 13,4% 15,3% 13,2% 9,7 % 9,9 % 6,2% Arrondissement de Lille 16,9 % 23,0 % 18,3 % 12,5% 11,3 % 9,5 % 8,3% 9,9% 9,7% 9,2% 8,9% 11,3% 5,8 % 5,8 % 2,4% Lyon/La Courly 18,4 % 17,8 % 11,5% 17,5% 14,2 % 12,1 % 9,0% 10,4% 9,7% 10,3% 7,1% 6,1% 6,9 % 7,6 % 3,9% 18 Provence 34,0 % 26,0 % 31,2 % 26,3% 17,4 % 17,1 % 16,1% 15,1% 14,4% 13,1% 14,5% NC 9,3 % 8,3 % 5,7% Arrondissement de Montpellier 28,0 % 21,0 % 20,5 % 22,1% 19,8 % 22,4 % 15,8% 14,3% 12,6% 11,4% 15,4% 12,8% NC 12,5 9,3% Alsace 14,0 % 19,0 % 16,7 % 15,5% 12,8 % 12,7 % 17,6% 13,2% 6,9% 14,3% 13,8% 12% NC NC NC Côte d Azur 13,9 % 15,2 % 16,0 % 12,5% 11,2 % 13,9 % 11,7% 13,5% 10,9% 9,9% 12,1% 11,2% 8,3 % 8,5 % 6,9%

20 logements VENTES DE LOGEMENTS NEUFS FdC/FPC Sources : CAPEM/CECIM/FPC/OIPACA IDF LYON+COURLY LILLE PROVENCE COTE D'AZUR 19

21 VENTES DE LOGEMENTS NEUFS logements FdC/FPC Source : ECLN,DAEI/SESP IDF NORD-PDC RHONE-ALPES LANGUEDOC-ROUSSILLON 20

22 VENTES DE LOGEMENTS NEUFS EN ANNEE MOBILE milliers de logements FdC/FPC Source : ECLN,DAEI/SESP FRANCE ENTIERE PROVINCE ILE-DE-France

23 VENTES* DE LOGEMENTS NEUFS TOUTES REGIONS VENTILEES PAR TRIMESTRE Unité : logement Source : ECLN, DAEI/SES VENTES VAR VAR VAR VAR VAR VAR VAR VAR 4 T05 4 T06 4 T07 4 T07 4 T07 1 T06 1 T07 1 T08 1 T08 1 T08 2 T06 2 T07 2 T08 2 T08 2 T08 3 T06 3 T07 3 T08 3 T08 3 T08 REGIONS 4 T05 4 T06 1 T06 1 T07 2 T06 2 T07 3 T06 3 T07 (ECLN) % -14% % -15% % -32% % -39% ILE-DE-FRANCE (CAPEM) % -15% % -26% % -34% % -58% RHONE-ALPES (ECLN) % 3% % -12% % -31% % -44% LYON + COURLY (CECIM) % -1% % -8% % -5% % -45% NORD-PAS-DE-CALAIS (ECLN) % -27% % 10% % -19% % -48% 22 ARRONDISSEMENT DE LILLE % -39% % -24% % -34% % -80% (FPC) PROVENCE -COTE D'AZUR (ECLN) % -18% % -39% % -22% % -37% OBSERVATOIRE DE PROVENCE (OIP % -33% % -31% BOUCHES DU RHONE OBSERVATOIRE DE LA COTE % -42% % -17% % -13% % -35% D'AZUR (ALPES-MARITIMES ) (OIPACA) CENTRE (ECLN) % 2% % -51% % -42% % -51% MIDI-PYRENEES (ECLN) % -13% % -33% % -53% % -47% AIRE URBAINE DE TOULOUSE (l'observer) % 5% % -23% % -24% % -51% CHAMPAGNE-ARDENNE(ECLN) % -36% % -7% % -4% % -33% BRETAGNE (ECLN) % -2% % -9% % -18% % -53% *ventes : réservations avec dépôts d'arrhes

24 VENTES* DE LOGEMENTS NEUFS TOUTES REGIONS VENTILEES PAR TRIMESTRE (SUITE) VENTES VAR VAR VAR VAR VAR VAR VAR VAR 4 T05 4 T06 4 T07 4 T07 4 T07 1 T06 1 T07 1 T08 1 T08 1 T08 2 T06 2 T07 2 T08 2 T08 2 T08 3 T06 3 T07 3 T08 3 T08 3 T08 REGIONS 4 T05 4 T06 1 T06 1 T07 2 T06 2 T07 3 T06 3 T07 ALSACE (ECLN) % 17% % 5% % -39% % -51% AQUITAINE (ECLN) % -30% % -44% % -51% % -50% LANGUEDOC-ROUSSILLON (ECLN) % -10% % -24% % -29% % -36% PAYS DE LA LOIRE (ECLN) % -32% % -19% % -37% % -49% NORMANDIE (ECLN) % -16% % -57% % -34% % -52% POITOU-CHARENTES (ECLN) % -48% % -17% % -7% % -39% 23 PICARDIE (ECLN) % -8% % 13% % -21% % -59% LORRAINE (ECLN) % -5% % -67% % -52% % -61% LIMOUSIN (ECLN) % -76% % -69% % -80% % -27% FRANCHE-COMTE ( ECLN) % 61% % -37% % -30% % -49% BOURGOGNE (ECLN) % 75% % -79% % -80% % -53% AUVERGNE (ECLN) % -35% % -68% % -13% % -55% CORSE (ECLN) % 18% % 10% % -12% % -27% FRANCE ENTIERE (ECLN) % -12% % -28% % -34% % -44%

25 VENTES* DE LOGEMENTS NEUFS TOUTES REGIONS VENTILEES PAR SEMESTRE ET PAR ANNEE Unité : logement Source : ECLN, DAEI/SES VENTES VAR VAR VAR VAR VAR VAR 2 SEM05 2 SEM06 2 SEM07 2 SEM07 2 SEM SEM06 1 SEM07 1 SEM08 1 SEM07 1 SEM08 REGIONS 2 SEM05 2 SEM SEM06 1 SEM07 (ECLN) % -10% % -10% % -9% ILE-DE-FRANCE (CAPEM) % -16% % -25% % -33% RHONE-ALPES (ECLN) % -1% % -12% % -21% LYON + COURLY (CECIM) % -2% % 0% % 3% NORD-PAS-DE-CALAIS (ECLN) % -21% % -14% % -5% 24 ARRONDISSEMENT DE LILLE (FPC) % -15% % -20% % -25% PROVENCE -COTE D'AZUR (ECLN) % -6% % -14% % -22% OBSERVATOIRE DE PROVENCE(OIP) % -28% % -24% % -19% OBSERVATOIRE DE LA COTE D'AZUR (ALPES-MARITIMES) % -19% % -18% % -16% (OIPACA) CENTRE (ECLN) % -5% % -26% % -46% MIDI-PYRENEES (ECLN) % -26% % -31% % -37% AIRE URBAINE DE TOULOUSE L'ObserveR % 20% % -49% % CHAMPAGNE-ARDENNES (ECLN) % -28% % -5% % 33% BRETAGNE (ECLN) % -7% % -16% % -23% *ventes : réservations avec dépôts d'arrhes

26 VENTES DE LOGEMENTS NEUFS TOUTES REGIONS VENTILEES PAR SEMESTRE ET PAR ANNEE (suite) VENTES VAR VAR VAR VAR VAR VAR 2 SEM05 2 SEM06 2 SEM07 2 SEM07 2 SEM SEM06 1 SEM07 1 SEM08 1 SEM07 1 SEM08 REGIONS 2 SEM05 2 SEM SEM06 1 SEM07 ALSACE (ECLN) % 18% % -2% % -18% AQUITAINE (ECLN) % -22% % -3% % -16% LANGUEDOC-ROUSSILLON (ECLN) % -7% % 1% % -27% PAYS DE LA LOIRE (ECLN) % -21% % -7% % -27% NORMANDIE (ECLN) % -21% % 31% % -49% 25 POITOU-CHARENTES (ECLN) % -26% % -34% % -12% PICARDIE (ECLN) % 45% % 72% % -7% LORRAINE (ECLN) % 2% % 16% % -61% LIMOUSIN (ECLN) % -74% % -48% % -74% FRANCHE-COMTE ( ECLN) % 39% % 14% % -34% BOURGOGNE (ECLN) % 35% % 65% % -79% AUVERGNE (ECLN) % -36% % -15% % -49% CORSE (ECLN) % 37% % 23% % FRANCE ENTIERE (ECLN) % -10% % -21% % -31%

27 milliers de logements par trimestre MARCHE DU LOGEMENT NEUF FRANCE ENTIERE FdC/FPC Source : ECLN, DAEI/SESP MISES EN VENTES VENTES OFFRE DISPONIBLE

28 MARCHE DE LA CONSTRUCTION NEUVE EN COLLECTIF ( FRANCE ENTIERE ) milliers de logements MISES EN VENTES VENTES NETTES OFFRE DISPONIBLE/4 Source : ECLN,DAEI/SESP milliers de logements MARCHE DE LA CONSTRUCTION NEUVE EN INDIVIDUEL GROUPE ( FRANCE ENTIERE ) 6 5,5 5 4,5 4 3,5 3 2,5 2 1,5 6 5,5 5 4,5 4 3,5 3 2,5 2 1, MISES EN VENTE VENTES NETTES OFFRE DISPONIBLE/4 Source : ECLN,DAEI/SESP 27

29 REPARTITION DES VENTES DE LOGEMENTS NEUFS EN COLLECTIF PAR TYPE D'APPARTEMENT pièces et+ 17% 1 pièce 7% 4 pièces et + 16% 1 pièce 9% 28 3 pièces 38% ventes 2 pièces 38% 3 pièces 38% VENTES 2 pièces 37% SOURCE : ECLN,DAEI/SESP

30 DÉLAIS D ECOULEMENT DE L OFFRE DISPONIBLE (en mois) VENTES NETTES TRIMESTRIELLES OFFRE DISPONIBLE DELAIS D'ECOULEMENT DE L'OFFRE DISPONIBLE ,2 8,2 9,6 10,7 11,9 15,4 20,8 Délai d écoulement de l offre disponible : Offre disponible Ventes nettes/3 DELAIS D'ECOULEMENT DE L'OFFRE DIPONIBLE 29 MOIS FdC/FPC Source : ECLN,DAEI/SESP

31 VENTES NETTES DE LOGEMENTS (FRANCE ENTIERE)* VENTES ** INDIVIDUEL GROUPE COLLECTIF TOTAL * Les ventes en bloc ne sont pas incluses. * * Estimation. 30 VENTES NETTES DE LOGEMENTS NEUFS FRANCE ENTIERE milliers de logements FdC/FPC Source : ECLN,DAEI/SESP INDIVIDUEL GROUPE COLLECTIF TOTAL

32 MARCHE DE LA CONSTRUCTION NEUVE FRANCE ENTIERE milliers de logements COLLECTIF INDIVIDUEL GROUPE FdC/FPC Source : ECLN, DAEI/SESP MISES EN VENTE VENTES OFFRE DISPONIBLE

33 PRODUCTION 32

34 RESULTATS MENSUELS DES LOGEMENTS AUTORISES (CREATIONS DE LOGEMENTS) en milliers de logements MOIS INDIVIDUEL COLLECTIF* TOTAL INDIVIDUEL COLLECTIF* TOTAL INDIVIDUEL COLLECTIF* TOTAL 33 JANVIER 23,0 21,2 44,2 21,3 21,6 42,9 18,8 18,5 37,3 FEVRIER 22,4 21,8 44,2 21,4 20,3 41,7 18,7 18,3 37,0 MARS 23,6 24,7 48,3 24,8 28,7 53,5 18,4 21,7 40,1 AVRIL 21,4 20,8 42,2 20,1 18,7 38,8 17,4 16,5 33,9 MAI 23,3 20,6 43,9 22,7 22,0 44,7 18,8 17,2 36,0 JUIN 25,2 28,7 53,9 24,5 24,3 48,8 20,8 21,2 42,0 JUILLET 23,8 23,9 47,7 23,9 21,4 45,3 19,9 17,9 37,8 AOUT 21,4 21,5 42,9 24,1 24,1 48,2 17,3 16,9 34,2 SEPTEMBRE 24,3 21,9 46,2 24,5 21,5 46,0 17,5 16,7 34,2 OCTOBRE 24,2 25,3 49,5 22,4 23,7 46,1 18,7 17,4 36,1 NOVEMBRE 22,8 25,4 48,2 16,3 20,4 36,7 DECEMBRE 21,5 27,2 48,7 16,9 21,2 38,1 TOTAL 277,4 284,3 561,7 262,9 267,9 530,8 186,3 182,3 368,6 Source : SITADEL, DAEI/SESP * Logements en résidence inclus

35 milliers de logements RESULTATS MENSUELS DE LOGEMENTS AUTORISES J F M A M J J A S O N D FdC/FPC Source : SITADEL,DAEI/SESP

36 RESULTATS MENSUELS DES LOGEMENTS COMMENCES (CREATIONS DE LOGEMENTS) en milliers de logements MOIS INDIVIDUEL COLLECTIF* TOTAL INDIVIDUEL COLLECTIF* TOTAL INDIVIDUEL COLLECTIF* TOTAL 35 JANVIER 19,9 15,2 35,1 17,1 13,6 30,7 14,4 14,2 28,6 FEVRIER 18,1 15,7 33,8 16,6 13,9 30,5 14,9 13,6 28,5 MARS 20,5 17,2 37,7 21,3 16,6 37,9 14,5 16,3 30,8 AVRIL 20 15,8 35,8 16,0 12,4 28,4 10,0 8,7 18,7 MAI 19,2 16,2 35,4 18,9 19,2 38,1 13,9 18,4 32,3 JUIN 22,2 17,5 39,7 21,2 20,7 41,9 12,1 14,5 26,6 JUILLET 17,3 13,3 30,6 22,7 16,8 39,5 33,3 13,2 46,5 AOUT 18,1 15,0 33,1 19,7 17,9 37,6 15,9 15,3 31,2 SEPTEMBRE 21,0 18,1 39,1 20,6 18,5 39,1 16,7 13,2 29,9 OCTOBRE 19,8 14,2 34,0 21,5 16,3 37,8 16,6 13,0 29,6 NOVEMBRE 19,8 17,9 37,7 17,6 14,5 32,1 DECEMBRE 16,7 13,0 29,7 14,7 16,9 31,6 TOTAL 232,6 189,1 421,7 227,9 197,3 425,2 162,3 140,4 302,7 Source : SITADEL, DAEI/SESP * Logements en résidence inclus

37 milliers de RESULTATS MENSUELS DE LOGEMENTS COMMENCES J F M A M J J A S O N D FdC/FPC Source : SITADEL,DAEI/SESP

38 Production de logements à fin octobre 2008 NOMBRE DE LOGEMENTS AVEC CREATION DE SURFACE CREATIONS Fin Octobre 2008 VARIATION DES CREATIONS % 8 mois 2008/2007 CREATION DES 3 derniers mois VARIATION DES CREATIONS des 3 derniers mois (*) CREATIONS DES 12 derniers mois Unité : logement VARIATION DES CREATIONS % DES 12 derniers mois 2008/2007(**) LOGEMENTS AUTORISES ,2% ,1% ,5% 37 Individuel ,8% ,5% ,5% dont Collectif ,2% ,9% ,9% Logements en Résidence LOGEMENTS DECLARES COMMENCES ,3% ,8% ,7% Individuel ,8% ,0% ,0% dont Collectif ,1% ,1% ,2% Logements en Résidence (*) Trois derniers mois comparés aux trois mois correspondants de l'année précédente. (**) Douze derniers mois comparés aux douze mois précédents. Source : SITADEL, DAEI/SES

39 logements CONSTRUCTION DE LOGEMENTS ANNEE MOBILE Source : SITADEL,DAEI/SESP AUTORISATIONS MISES EN CHANTIER

40 logements CONSTRUCTION DE LOGEMENTS ANNEE MOBILE Source : SITADEL/DAEI,SESP AUTORISATIONS MISES EN CHANTIER

41 CONSTRUCTION DE LOGEMENTS ANNEE MOBILE 40 milliers de logements Source : SITADEL AUT.INDIVIDUEL CONSTRUCT. INDIVIDUEL AUT.COLLECTIF CONSTRUCT.COLLECTIF J00 A J O J01 A J O J02 A J O J03 A J O J04 A J O J05 A J O J06 A J O J07 A J O J08 A J O

42 Mise en chantier de logements neufs (France métropolitaine) (En nombre de logements) ANNEES MISES EN ANNEES MISES EN CHANTIER CHANTIER * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * ** 2008 Prévision (Source : Siclone, DAEI/SES) 360/ / *** *Sitadel **France entière *** Prévision France entière 41

43 LOGEMENTS COMMENCES FRANCE ENTIERE ( 1953 A 2007) milliers de logements NIVEAU DES BESOINS LOGEMENTS COMMENCES FdC/FNPC Sources : DAEI/CEREVE/INSEE Siclone avant 1980 Sitadel depuis 1980

44 RÉGIONS AUTORISATIONS DE LOGEMENTS ORDINAIRES PAR REGIONS EN ANNEES MOBILES VAR 06 T T T T T /08 Alsace ,4% Aquitaine ,3% Auvergne ,1% Basse-Normandie ,4% Bourgogne ,5% Bretagne ,2% Centre ,2% Champagne-Ardenne ,3% Corse ,1% Franche-Comté ,5% Haute-Normandie ,8% Ile-de-France ,4% Languedoc-Roussillon ,3% Limousin ,0% Lorraine ,8% Midi-Pyrénées ,1% Nord-Pas-de-Calais ,7% Pays de la Loire ,6% Picardie ,9% Poitou-Charentes ,8% Provence-Alpes-Côte d'azur ,4% Rhône-Alpes ,5% FRANCE ENTIERE ,4% RÉGIONS MISES EN CHANTIER DE LOGEMENTS ORDINAIRES PAR REGIONS EN ANNEE MOBILE VAR 06 T T T T T /08 Alsace ,5% Aquitaine ,3% Auvergne ,2% Basse-Normandie ,1% Bourgogne ,4% Bretagne ,3% Centre ,7% Champagne-Ardenne ,2% Corse ,9% Franche-Comté ,6% Haute-Normandie ,1% Ile-de-France ,9% Languedoc-Roussillon ,5% Limousin ,0% Lorraine ,1% Midi-Pyrénées ,3% Nord-Pas-de-Calais ,3% Pays de la Loire ,9% Picardie ,9% Poitou-Charentes ,4% Provence-Alpes-Côte d'azur ,4% Rhône-Alpes ,2% FRANCE ENTIERE ,9% Source : SITADEL, DAEI/SESP 43

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE Service économique & financier MARCHE DU LOGEMENT NEUF FRANCE METROPOLITAINE 45 40 35 30 25 20 15 10 5 milliers de logements par trimestre 96 97 98

Plus en détail

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE

TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE TABLEAU DE BORD TRIMESTRIEL DE LA CONSTRUCTION NEUVE Service économique & financier 45 40 35 30 25 20 15 10 milliers de logements par MARCHE DU LOGEMENT NEUF FRANCE METROPOLITAINE 120 110 100 90 80 70

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013

LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 29 novembre 2013 SERVICE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER LE MARCHÉ DU LOGEMENT 3 ème trimestre 2013 1- Marché des logements neufs : nouvelle baisse des ventes et des mises en vente au 3 ème trimestre 2013 Après

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 CGDD / MEDDE / SOeS Chiffres et Statistiques NUMÉRO 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 Au deuxième trimestre 2015, 26 500 logements neufs ont été

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse COMMUNIQUÉ DE PRESSE Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse L Observatoire de la Fédération des promoteurs immobiliers de France (FPI) livre ce jour les derniers chiffres

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 468 Novembre 2013 Commercialisation des logements neufs Résultats au troisième trimestre 2013 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION À la fin

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012 COMMUNIQUÉ DE PRESSE AU 3EME TRIMESTRE 2012, LE LOGEMENT NEUF ENTRE EN RECESSION Pour le 3 ème trimestre consécutif, les ventes de logements neufs par les promoteurs accusent une forte baisse. L Observatoire

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs Résultats au deuxième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au deuxième

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail

L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION

L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION LA CONJONCTURE DU BÂTIMENT Activité en baisse en 2003, vive reprise fin 2003 et début 2004 Activité prévue Activité passée Enquête INSEE : l opinion des chefs d entreprise

Plus en détail

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA

1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 4 points à retenir 1 Une croissance plus solide de l'économie mondiale tirée par les USA 2 Réduction du risque de rupture systémique 3 La zone Euro sera en croissance lente, la France aussi. Peu de tensions

Plus en détail

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation 1 Numéro 201, juin 2013 Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation I) Immobilier : un premier trimestre en forte croissance Une partie de la croissance

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 599 Janvier 5 Conjoncture de l immobilier Résultats au troisième trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 730 Février 2016 Commercialisation des logements neufs Résultats au quatrième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au quatrième

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 58 Juillet Conjoncture de l immobilier Résultats au premier trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière au premier

Plus en détail

ÉTUDE TRIMESTRIELLE Direction des Études

ÉTUDE TRIMESTRIELLE Direction des Études creditfoncierimmobilier.fr ÉTUDE TRIMESTRIELLE Direction des Études Juin 2015 Point de conjoncture logement PARCE QUE LE LOGEMENT LE VAUT BIEN les acteurs du marché ont dû s adapter, puis le Gouvernement

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et brève analyse mises à disposition de sa clientèle par :

MSI ÉTUDE. Données et brève analyse mises à disposition de sa clientèle par : ÉTUDE CONSTRUCTION EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Septembre 2011 Données et brève analyse mises à disposition de sa clientèle par : Reports sarl 231 avenue Jean Jaurès 69007 Lyon France Tel : +33 (0)4

Plus en détail

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 Chiffre d affaires 2010 : 540 m - Réduction de l'activité en immobilier d'entreprise Hausse du carnet de

Plus en détail

Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction. GIE Réseau des CERC. Comparaisons inter-régionales

Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction. GIE Réseau des CERC. Comparaisons inter-régionales Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction Comparaisons inter-régionales Janvier 2015 Conjoncture de la filière Construction en France Quelques indicateurs clés sur une période d un an Logements

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Décembre 2012

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Décembre 2012 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Très légère baisse des prix de l immobilier au niveau national au mois de décembre «Notre indice national est en très légère baisse de -2,67 points

Plus en détail

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 I. Actualité du marché de l immobilier Les chiffres du marché du logement neuf francilien Les lancements commerciaux en Ile-de-France au 1 er semestre 2014 : - 29% par

Plus en détail

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 8 décembre 2015 - N 15.043 L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 Fin octobre 2015, le nombre d intérimaires s établit à 640 600 en valeur corrigée des variations saisonnières (donnée provisoire). Il connaît

Plus en détail

1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04

1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04 7 janvier 2013 Sommaire Que s est-il passé au 1 er semestre 2013? 1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04 2. Tableaux synthétiques 08 3. France 14

Plus en détail

Construction de logements

Construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 640 Mai 2015 Construction de logements Résultats à fin avril 2015 (France entière) OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Rappel À compter des

Plus en détail

ORPI. septembre 2012

ORPI. septembre 2012 ORPI Conférence de presse de rentrée 18 septembre 2012 Bilan et faits marquants du premier semestre 2012 National La France : un marché au point mort Aucune chute brutale des prix à espérer De fortes tensions

Plus en détail

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS LOGEMENT LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS Le «pouvoir d achat immobilier» des ménages est un concept important pour l analyse des marchés du logement. Dans cet article, Ingrid

Plus en détail

PROMOTEUR IMMOBILIER 2010

PROMOTEUR IMMOBILIER 2010 PROMOTEUR IMMOBILIER 2010 03 Qu est-ce Qu un promoteur ImmoBILIer? Le métier de promoteur immobilier consiste à prendre l initiative de réalisations immobilières. Il choisit, dirige et coordonne l ensemble

Plus en détail

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles

Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Conférence Annuelle de l Habitat Crise, bulle ou nouveau cycle immobilier, évolutions du marché immobilier et tendances prévisibles Intervention de Laurent Escobar, directeur associé Lille Métropole -

Plus en détail

Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB

Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB Les comptes de production régionaux 2011-2012 - 2013 de la FFB 03/10/2014 FEDERATION FRANÇAISE DU BATIMENT Direction des Affaires Economiques, Financières et Internationales Service des Etudes Economiques

Plus en détail

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Colloque Ile-de-France Libérer du foncier : un geste solidaire en faveur du logement au Conseil Régional d Ile-de-France

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Novembre 2012

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Novembre 2012 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Les prix résistent toujours «Dans un marché immobilier pourtant grippé, les prix résistent toujours en ce mois de Novembre. Avec un indice qui ne progresse

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 576 Novembre 2014 Le prix à bâtir OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 2013, plus de neuf ménages sur dix ayant reçu l autorisation de

Plus en détail

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 LES TENDANCES DU MARCHÉ DONNÉES DE MARCHÉ Evolution du PIB depuis 2007 6 Transaction annuelles en Ile de France Global 7 Transactions en Ile-de-France T3 8 Offre disponible à un

Plus en détail

Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs

Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs DREAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine Service connaissance et développement durable Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs Commercialisation des appartements neufs Résultats au

Plus en détail

Les chiffres du logement neuf 1 er semestre 2013

Les chiffres du logement neuf 1 er semestre 2013 Jeudi Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf 1 er semestre 2013 Contact presse : Catherine Zou - 01 47 05 44 36 c.zou@fpifrance.fr www.fpifrance.fr OBSERVATOIRE DE LA FPI

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Février 2012

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Février 2012 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Stabilité des prix de mise en vente «Une quasi stabilité des prix affichés à la mise en vente, qui se confirme depuis la fin de l année, avec un indice

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : tendances récentes

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : tendances récentes Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : tendances récentes Sylvain Gouteron et Évelyne Fam Direction des Statistiques monétaires et financières Service des Analyses et Statistiques monétaires Du

Plus en détail

LES PRIX IMMOBILIERS

LES PRIX IMMOBILIERS LES PRIX IMMOBILIERS Bilan de l année 2014 Janvier 2015 Cimm Immobilier - Crédit Foncier - Crédit Logement - Crédit Mutuel - Gécina - SeLoger.com - SNPI - Sogeprom 1 LE NOMBRE DE RÉFÉRENCES TRAITÉES PAR

Plus en détail

Le logement neuf en 2013

Le logement neuf en 2013 OBSERVATOIRE DE L AIRE URBAINE DE RENNES Le logement neuf en 2013 AGENCE D URBANISME ET DE DÉVELOPPEMENT INTERCOMMUNAL DE L AGGLOMÉRATION RENNAISE Mai 2014 numéro 45 S O M M A I R E SYNTHESE 5 La construction

Plus en détail

ÉTUDE TRIMESTRIELLE Direction des Études

ÉTUDE TRIMESTRIELLE Direction des Études creditfoncierimmobilier.fr ÉTUDE TRIMESTRIELLE Direction des Études Avril 2015 Point de conjoncture logement LE LOGEMENT ÉCHAPPE DE PEU À L ASPHYXIE C est sans regret, que l on a quitté l année immobilière

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

Douanes : Commerce Extérieur

Douanes : Commerce Extérieur Données commentées Année 2015 SOMMAIRE ❶ Evolution des balances par zone d import/export :... 2 ❷ Evolution des balances par région administrative :... 3 ❸ Importations et exportations par région administrative.

Plus en détail

LA CONSTRUCTION EN ILE-DE-FRANCE ET DANS TROIS REGIONS DE PROVINCE

LA CONSTRUCTION EN ILE-DE-FRANCE ET DANS TROIS REGIONS DE PROVINCE LA CONSTRUCTION EN ILEDEFRANCE ET DANS TROIS REGIONS DE PROVINCE Institut d Aménagement et d Urbanisme de la Région d ÎledeFrance 15, rue Falguière 7574 PARIS CEDEX 15 Tél. : 1 77 49 77 49 Télécopie :

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement /CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Avril 2015

Observatoire Crédit Logement /CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Avril 2015 Observatoire Crédit Logement /CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Avril 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 La construction neuve de logements s est de nouveau inscrite en baisse en 1997 ( 1,3 % en volume), mais dans des proportions moindres

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports sarl

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports sarl ÉTUDE CONSTRUCTION EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Avril 2011 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports sarl 231 avenue Jean Jaurès 69007 Lyon France Tel : +33 (0)4 74

Plus en détail

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Mercredi Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Contact presse : Catherine Zou - 01 47 05 44 36 c.zou@fpifrance.fr www.fpifrance.fr Sommaire Observatoire de la FPI

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

Le 2 ème trimestre 2013 et les tendances récentes

Le 2 ème trimestre 2013 et les tendances récentes Le 2 ème trimestre 2013 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Les marchés du neuf et de l ancien au 2 ème trimestre 2013 Les données caractéristiques du marché selon le type de marché

Plus en détail

Etude pour une meilleure connaissance des principales pathologies affectant le parc en copropriété construit entre 1950 et 1984

Etude pour une meilleure connaissance des principales pathologies affectant le parc en copropriété construit entre 1950 et 1984 Etude pour une meilleure connaissance des principales pathologies affectant le parc en copropriété construit entre 1950 et 1984 Pascale Chodzko DTJ/SEPE septembre 2010 Delphine Agier PACT Généralités L

Plus en détail

Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales. REALISATIONS 2013... p.6. PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p.

Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales. REALISATIONS 2013... p.6. PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p. 2 Sommaire Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales REALISATIONS 2013... p.6 PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p.10 TAUX DE REALISATION AVANCE & ESTIMATION DES TRAVAUX...

Plus en détail

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014

LE BAROMETRE TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 LE BAROMETRE DES EMPLOIS DE LA F AMILLE No 11 décembre 2014 TENDANCE AU 2 EME TRIMESTRE 2014 L activité de l emploi à domicile hors garde d enfants est en repli depuis le 1 er trimestre 2012 La dégradation

Plus en détail

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES

ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES LA LETTRE D INFORMATION HEBDOMADAIRE DU RÉSEAU Conjoncture du 1 er trimestre 215 Avril 215 ACTIVITÉ DE L ARTISANAT DU BÂTIMENT : UN DÉBUT D ANNÉE DIFFICILE ET DES TRÉSORERIES ENCORE DÉGRADÉES Au 1 er trimestre

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS. Dossier de presse

DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS. Dossier de presse ATLAS DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS Mai 2011 L atlas des équipements sportifs, un outil au service de tous les acteurs du sport La base de données des équipements sportifs, espaces et sites de pratique

Plus en détail

Le lien entre vous et vos projets

Le lien entre vous et vos projets 2011 Le lien entre vous et vos projets www.adequation-france.com Siège (Lyon) Espace Eiffel - 18-20 rue Tronchet 69006 Lyon Tél. 04 72 00 87 87 - fax. 04 27 19 48 80 Agence de Montpellier 133, rue Olof

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 3 au 7 décembre 212 SOMMAIRE FRANCE 1. Prix des appartements anciens au 3 ème trimestre 212 : -,5% sur un an, première baisse depuis fin 29, tensions persistantes à Paris 2. Crédits

Plus en détail

éd é d études d économiques 23 & 24 janvier 2014 Observatoire de la FPI

éd é d études d économiques 23 & 24 janvier 2014 Observatoire de la FPI 24èmes JOURNEES D ETUDES PROFESSIONNELLES 23 & 24 janvier 2014 23 & 24 janvier 2014 1 Observatoire FPI : Logements neufs et immobilier d entreprise Alexandra FRANCOIS-CUXAC FPI, Vice Présidente et Présidente

Plus en détail

ECO Immobilier. Redynamisation temporaire liée à l aide fiscale. Le logement ancien. Le logement neuf. Tendances par régions

ECO Immobilier. Redynamisation temporaire liée à l aide fiscale. Le logement ancien. Le logement neuf. Tendances par régions Direction des Études Économiques Note trimestrielle N 13 Juillet 27 Redynamisation temporaire liée à l aide fiscale Le ralentissement du marché résidentiel est de plus en plus manifeste. Les ventes plafonnent

Plus en détail

JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT

JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES ENQUÊTE TYPOLOGIQUE 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION 5 1 Champ de l étude 5 2 Résumé des principaux constats relatifs à l ensemble des dossiers recevables recensés

Plus en détail

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière?

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Observatoire de la Microfinance Juillet 2012 Introduction Observatoire de la microfinance de la Banque de France

Plus en détail

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013 CEBATRAMA La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local Bruges, le 3 juillet 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe La Poste La Banque Postale

Plus en détail

Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011

Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011 Marchés en Rhône-Alpes Activité de la promotion immobilière Bilan de l année 2011 Le Prisme, Lyon Jeudi 9 février 2012 Siège (Lyon) Agence de Montpellier Agence de Nantes Agence de Nice Espace Eiffel -

Plus en détail

ÉCONOMIE Population 1 836 000 habitants (3,0 % de la population française) 2008

ÉCONOMIE Population 1 836 000 habitants (3,0 % de la population française) 2008 42142 CHAPITRE Alsace I. Immobilier d entreprise... 172 A. Construction... 172 B. Zoom sur la ville de Strasbourg... 173 II. Immobilier résidentiel... 176 A. Construction... 176 B. Zoom sur la ville de

Plus en détail

SEFAC 2015 - ZOOM SUR LA SANTE FINANCIERE DE 15 000 PME. Evolutions 2008-2014. OBSERVATOIRE A'rH. de l'information financière

SEFAC 2015 - ZOOM SUR LA SANTE FINANCIERE DE 15 000 PME. Evolutions 2008-2014. OBSERVATOIRE A'rH. de l'information financière SEFAC 2015 - ZOOM SUR LA SANTE FINANCIERE DE 15 000 PME Evolutions 2008-2014 OBSERVATOIRE A'rH de l'information financière ATH publie, dans le cadre de son Observatoire de l information financière, une

Plus en détail

Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité

Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité Fabienne Monteil Direction générale des Statistiques Banque de France Sylvain Humbertclaude et Léa mauro Division Synthèse générale

Plus en détail

Jean-Marie EBEL SECTEURS ETUDIES. 2 ème trimestre 2006. Président de l Observatoire Immobilier d Habitat de la Côte d Azur

Jean-Marie EBEL SECTEURS ETUDIES. 2 ème trimestre 2006. Président de l Observatoire Immobilier d Habitat de la Côte d Azur 2 ème trimestre 2006 Jean-Marie EBEL Président de l Observatoire Immobilier d Habitat de la Côte d Azur Depuis 2 ans, nous nous mobilisons avec tous nos partenaires en faveur du logement des actifs et

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT au deuxième trimestre de 2000 DANS CE NUMÉRO Faits saillants économiques : La forte croissance devrait se poursuivre en l an 2000

Plus en détail

LE MARCHÉ DES LOGEMENTS NEUFS

LE MARCHÉ DES LOGEMENTS NEUFS LE MARCHÉ DES LOGEMENTS NEUFS Conférence de presse du 29 janvier 2013 MARCHÉ ANNÉE 2012 ANALYSE GENERALE DU MARCHE 2012 8 000 7 342 6 922 7 000 6 183 6 000 6 476 5 569 5 000 4 000 3 000 4 730 3 291 3 594

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5 SOUS EMBARGO JUSQU AU MARDI 9 JUIN 0H01 Communiqué de presse Nanterre, le 9 juin 2015 B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0

Plus en détail

Coup de frein sur l immobilier?

Coup de frein sur l immobilier? Conférence de presse Coup de frein sur l immobilier? Les indicateurs uniques Contact presse: Maël Resch: 06.32.86.92.98 / 01.55.80.58.66 mael.resch@empruntis.com Sommaire Taux : évolution et perspectives

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Janvier 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL

LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL LES ORGANISMES DE LOGEMENT SOCIAL XXXXXXXX 1 212 chiffres clés Le logement social en France Situation financière et indicateurs des SA d HLM et des Offices Publics de l Habitat www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier d entreprise

Plus en détail

Les Salles Art et Essai

Les Salles Art et Essai Les Salles Art et Essai octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55

Plus en détail

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 La Corse devrait conserver sa première place pour la croissance avec un taux de 1 % contre 0,5 % pour l ensemble de la France. En 2011, le taux

Plus en détail

UNE BANQUE AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT DU SECTEUR PUBLIC LOCAL. Association des Maires Ruraux d Ille-et-Vilaine 27 septembre 2013

UNE BANQUE AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT DU SECTEUR PUBLIC LOCAL. Association des Maires Ruraux d Ille-et-Vilaine 27 septembre 2013 UNE BANQUE AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT DU SECTEUR PUBLIC LOCAL Association des Maires Ruraux d Ille-et-Vilaine 27 septembre 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe

Plus en détail

L analyse des charges de copropriété de l exercice 2012 et l historique des charges depuis l an 2000

L analyse des charges de copropriété de l exercice 2012 et l historique des charges depuis l an 2000 ASSOCIATION des RESPONSABLES de COPROPRIETE L analyse des charges de copropriété de l exercice 2012 et l historique des charges depuis l an 2000 Globalement, l augmentation constatée en 2012 par rapport

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2014 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Le bilan de l année 2014 Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Avec le soutien de : Observ ER 2013 Suivi du marché des installations individuelles solaires photovoltaïques 1 Septembre 2013

Plus en détail

Variation annuelle (en%) -2-4 100 = 2012 T4. 1 L indice du 1 er trimestre 2014 (109.0) a été remplacé par la moyenne de

Variation annuelle (en%) -2-4 100 = 2012 T4. 1 L indice du 1 er trimestre 2014 (109.0) a été remplacé par la moyenne de Numéro 3 Octobre 2015 Le logement en chiffres est une publication commune du STATEC et de l Observatoire de l habitat (service du ministère du Logement dont les travaux sont réalisés en collaboration avec

Plus en détail

Connaître les Loyers et Analyser les Marchés sur les Espaces Urbains et Ruraux

Connaître les Loyers et Analyser les Marchés sur les Espaces Urbains et Ruraux APAGL - BELVIA IMMOBILIER - BILLON IMMOBILIER - BOUYGUES IMMOBILIER - CENTURY 21 CM-CIC GESTION IMMOBILIERE - CREDIT FONCIER IMMOBILIER - DAUCHEZ - FFB FNAIM DU GRAND PARIS - FONCIA - FONCIERE LOGEMENT

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Juillet 2015 - N 15.023 LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Au cours du premier trimestre 2015, 888 400 demandeurs d emploi inscrits en catégories A ou B ont repris un emploi

Plus en détail

Le bilan économique 2013 en Midi-Pyrénées

Le bilan économique 2013 en Midi-Pyrénées Le bilan économique 2013 en Midi- Construction La construction de logements ne redémarre pas Sokorn Marigot (Dreal) Résumé En 2013, le nombre de logements autorisés à la construction en Midi- progresse

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015 n 47 juin 2015 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 Synthèse générale Le niveau des taux de revalorisation servis aux assurés appelle une vigilance

Plus en détail

Tableau de bord interrégional de la construction

Tableau de bord interrégional de la construction Tableau de bord interrégional de la construction Cette étude a été réalisée pour le bureau de l'analyse des secteurs professionnels du MEEDDM par le réseau des Cellules Economiques Régionales de la Construction.

Plus en détail

Marché de l amélioration de l habitat

Marché de l amélioration de l habitat Marché de l amélioration de l habitat DONNÉES CHIFFRÉES Juin 2008 CE DOCUMENT PRÉSENTE LES PRINCIPALES DONNÉES DÉCRIVANT LE MARCHÉ DE L AMÉLIORATION DE L HABITAT. IL EST RÉGULIÈREMENT ACTUALISÉ. 1. L amélioration

Plus en détail