Environnements pollués

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Environnements pollués"

Transcription

1 Nom du service émetteur Environnements pollués Nom du service émetteur

2 Recherche et caractérisation de microorganismes dans des compartiments géologiques profonds Vanessa Barsotti Thèse soutenue Université de Bordeaux 1 > Ecole doctorale des Sciences Chimiques Spécialité chimie et environnement de l Univ. Bordeaux 1 > Partenariat Unité BioGéochimie Environnementale du BRGM (EPI/BGE) et l équipe Radioactivité et Environnement du CENBG (CNRS/IN2P3) > Financement BRGM (60%) / CNRS (40 %) > Résultats majeurs : Investigation microbiologique d environnements continentaux profonds (formations sédimentaires triasiques du Bassin de Paris) : Absence de micro-organisme cultivable Identification des communautés microbiennes potentiellement endogènes : biomasse faible, communauté microbienne peu diversifiées Etude des effets combinés des paramètres température, pression et salinité sur l activité de souches anaérobies représentatives des métabolismes fréquemment rencontrés en subsurface > 2 Développements analytiques et mécanismes physicochimiques impliqués dans la réduction in situ de la chlordécone dans les sols antillais Hanane BELGHIT - 1 ère année > M2 chimie analytique physique théorique > Ecole doctorale, laboratoire : EDST de l'université d'orléans (ED 177), Institut de chimie organique et analytique (ICOA) - UMR7311 > Financeurs de la bourse doctorale : Région Centre/ BRGM > Objectifs de la thèse : - Développement d une méthode chromatographique d analyse de la chlordécone et dérivés - Maintien de conditions réductrices dans les sols antillais lors du procédé ISCR - Maîtrise de la structure des sols et composés modèles.

3 Influence de la matière organique sur la mobilité et la biodisponibilité de l arsenic liées aux activités bactériennes dans les sols pollués Tiffanie Lescure -1 ère année > Master 2 Recherche Microbiologie ; Master 2 Recherche Ecologie, Environnement > Ecole doctorale : RP2E Nancy (Ressources, Procédés, Produits, Environnement) > Laboratoires : BRGM (service EPI), INRA (Ardon), LIEBE (Metz) > Objectif de la thèse : Etude de l influence de différents types de matières organiques sur l activité de bactéries As(III)-oxydantes Etude de l influence de matières organiques sur l activité de communautés bactériennes extraites de sols Etude sur des échantillons de sols réels (sites industriel et miniers pollués en As) Etude des propriétés électriques et analyses de gaz de sols pollués pendant leur biodépollution Cécile Noel - 1 ère année > Diplôme d ingénieur de l Ecole et Observatoire des Sciences de la Terre (EOST), Strasbourg > Ecole doctorale Energie Matériaux Sciences de la Terre et de l Univers (EMSTU), laboratoire LPC2E > Financement CNRS par ANR-ECOTECH «BIOPHY» > Objectif : Proposer une méthodologie de suivi de l'efficacité d une biodépollution d hydrocarbures par Polarisation Provoquée Spectrale et isotopie du carbone à partir d études en laboratoire et de terrain > 2

4 Optimisation économique et environnementale pour une gestion globale des ressources Marie Bonnin - 2 ème année > Ingénieur INSA Toulouse, spécialité Génie des Procédés et de l Environnement > Ecole doctorale : MEGeP, Laboratoire de Génie Chimique > Financement de la bourse doctorale ANR ESPEER > Etat d avancement des travaux : Analyse bibliographique des méthode d analyse des impacts Mise en place d une méthodologie à partir de certaines de ces méthodes (MFA - Analyse des Flux de Matière, TES - Tableaux Entrées-Sorties, ACV - Analyse du Cycle de Vie, Analyse Economique, Optimisation multiobjectif) Application de la méthodologie à la gestion du cuivre en France : utilisation de la MFA et des TES Travail en cours sur la gestion des déchets > 2 Effets du colmatage de la porosité sur les propriétés de diffusion d un matériaux poreux sous perturbation géochimique Approche expérimentale et modélisation Aurélie CHAGNEAU - 2 ème année > Master Géosciences et environnement, Université d Orléans > Effectué en 1 ère année : > Planning pour la 2 ème année : - Création et amélioration d un protocole - Duplicatas des profils de diffusion pour colonnes de diffusion - Exploitation des données obtenues en - Choix des matériaux d étude, tests de tomographie compatibilité - Suite et fin de l étude cinétique - Etude cinétique sur celestite (SrSO 4 )et - Premières expériences en diffusion avec strontianite (SrCO 3 ) (papier accepté) précipitation dans la porosité - Premiers profils de diffusion - Monitoring de l évolution par traceurs et - Premières mesures en tomographie tomographie - Construction d un modèle de transport - Modèle de transport réactif: reproduction réactif (reproduction et prédiction) des donnés expérimentales et prédiction Ecole doctorale Laboratoire Financement INE (Institute for Nuclear wastes Disposal) > 2

5 Potentiel Redox des argiles : impact sur la migration des polluants en milieu réducteur Jebril HADI Ecole doctorale Terre Univers Environnement (TUE) Institut des Science de la Terre (ISTERRE), Grenoble Financement: CARNOT / RECOSY 3 ème année EPI/MIS Enjeux: Redox, Argiles et Fe str > Fer : Elément redox ubiquiste, [Fe 2+ /Fe 3+ ] aq E 0 = 0.7V/ENH > Fer structural des argiles: Fe str Partie importante du Fer présent dans les sols source/puits renouvelable d électrons Fe 2+ str réducteur plus efficace que Fe 2+ aq => réactivité accrue Rôle clef dans un grand nombre de processus biogéochimiques naturels ou induits Smectites dioctaédriques [Si,Al,Fe] 4 (Fe,Al,Mg) 2 O 10 (OH) 2 X + y T O T Neumann et al. (2008) > 10 Si 4+ Al 3+, Fe 3+ Fe 3+, Al 3+ Fe 2+, Mg 2+ Capacité d Echange Cationique de l argile (CEC)

6 Impact très significatif de l état redox du Fe str > Réduction du Fe str octaédrique : Augmentation de la charge négative de l argile Variation de la CEC Impact également sur de nombreuses propriétés physico-chimiques de l argile : couleur, propriétés colloïdales, basicité (Lewis), hygroscopicité, arrangements structuraux, réactivité par rapport à des éléments redox (métaux) et divers composés organiques. Réduction du Fe str Adsorption d un cation X + Fe 3+ + e - Fe 2+ Déhydroxylation H + H 2 O Compétition entre deux mécanismes compensateurs > 3 CEC (meq/g) Modèle empirique : CEC vs niveau de réduction > CEC = f (niveau de réduction, CEC initiale, K r ) Calibrage sur les données expérimentales préexistantes Reproduction de l allure curviligne en faisant varier un paramètre empirique (K r ) Dépendance entre K r et les caractéristiques structurales de l argile SWa-1 Lear & Stucki (1985) Gast (1977) 0.8 Modèle empirique % m (mmole Fe 2+ /g) K r (g/meq) UPM CZB SBId-1 NZB SWa-1 GAN NG-1 NAu-2 NAu SAz m tot (mmole Fe/g) point initial (0%;CEC= 0.8 meq/g) Prédiction: (53%;1.32) Augmentation de charge compensée à 27% par la CEC K r : malgré l apparente dépendance à la composition, pas de sens physique > 12

7 Modèle mécanistique et statistique > Modélisation in silico, calcul itératif, matriciel: MATLAB Pour une composition donnée, construction d un feuillet TOT modèle Calculs basés sur des règles de valences (Pauling): Σ (valence / coordination) Règle n 1: progression de la réduction «valence moyenne» décroissante + choix aléatoire Règle n 2: déhydroxylation «contrainte» supérieure à une limite définie X [Fe Al 1.08 Mg 0.24 ](Si 7.38 Al 0.62) )O 20 (OH) 4 δ oct + δ tet Progression site par site Fe 3+ +e - Fe 2+ δ oct Valence Fe (MAJ) Valences moyennes voisins Contraintes locales Contraintes faibles: CEC Contrainte suffisante: déhydroxylation Coordination sites voisins (MAJ) Valence moyenne voisins Contraintes locales Modèle mécanistique et statistique > Modélisation in silico, calcul itératif, matriciel: MATLAB Calcul de la CEC à partir de la structure générée CEC (meq/g) SWA-1 Lear & Stucki (1985) Modèle empirique Modèle statistique m (mmole Fe 2+ /g) Paramètre K r : composition + caractère «pseudo-aléatoire» du mécanisme de réduction

8 Conclusion > Réduction du Fe str : vers un modèle mécanistique Formule structurale CEC, ordre des changements structuraux Étendre le domaine de réduction mécanismes de compensation supplémentaires (migration, clusters..) Acquisition de données expérimentales > Du mécanisme à la réactivité redox du Fe str Identification et occurrence des sites plus ou moins réactifs Sens inverse : ré-oxydation (réversibilité?) Potentiel(s) standard(s) d oxydoréduction du couple Fe(II)/Fe(III) structural > 15 Réponse adaptative des communautés bactériennes telluriques aux métaux et métalloïdes : liens avec la disponibilité et le transfert des polluants métalliques dans les sols Jessica POIREL Encadrants : Corinne Leyval, Catherine Joulian et Patrick Billard Ecole doctorale RP2E / LIMOS Nancy (Laboratoire des Interactions Microorganismes-Minéraux-Matière Organique dans les Sols) 3 ème année POIREL Jessica Journées des doctorants (27 mars 2012)

9 Introduction > Pollution et éléments en traces métalliques (ETM) Fort impact toxicologique sur l environnement mais pollution difficile à définir : plusieurs paramètres entrent en jeu (concentration en ETM dans le sol, spéciation chimique et biodisponibilité) biodisponibilité : Fraction d une substance pouvant être absorbée ou métabolisée par un être vivant. > la mesure des effets des polluants métalliques sur des organismes est une approche complémentaire des analyses physico-chimiques du sol > Mécanismes bactériens de résistance aux éléments en traces métalliques Nombreux systèmes de détoxication des ETM (pompes d efflux). Biotransformation des ETM (oxydation, réduction ). > L arsenic dans l environnement Métalloïde ubiquitaire et très toxique Deux formes inorganiques principales arséniate (AsO 4 3- ) : As(V), la forme la moins biodisponible arsénite (AsO 3 3- ) : As(III), la forme la plus mobile et la plus toxique POIREL Jessica Journées des doctorants (27 mars 2012) > 2 Rappels des objectifs > Problématiques Mise au point d une méthode d analyse transcriptionnelle quantitative des gènes cibles Déterminer si les gènes arsb, ACR3 et aoxb et / ou leurs transcrits constituent des biomarqueurs pertinents des concentrations biodisponibles de l arsenic dans les sols et de son transfert du sol vers les eaux souterraines. DETOXICATION (Système arsb / ACR3) OXYDATION de l arsénite As(III) (gène aoxb) (aérobie) POIREL Jessica Journées des doctorants (27 mars 2012)

10 Protocole expérimental et résultats > Incubation de bactéries extraites d un sol de friche industrielle Expérience réalisée en 3 réplicats, 7 jours, 24 C, agitation de 150 rpm Pas d arsenic As(III) 10 µm As(III) 100 µm As(III) 1 mm As(III) 10 mm > Expression des gènes arsb, ACR3 et aoxb POIREL Jessica Journées des doctorants (27 mars 2012) Parcelles lysimétriques (www.gisfi.fr) > Etude de 4 modalités, chaque automne depuis 2005 : TN : Terre nue VS : Végétation spontanée MSm : Medicago sativa mycorhizé TD : Sol après désorption thermique Effet «temps» : p-value < 0,0001 Effet «plantes» (entre TN, VS et MSm) : La présence de plantes entraîne une diminution des populations bactériennes possédant le gène ACR3 (p-value < 0,0001). Effet «désorption thermique» (entre NM et TD) : Populations bactériennes possédant le gène ACR3 sont plus importantes dans le sol NM-MSm (p-value < 0,0001). POIREL Jessica Journées des doctorants (27 mars 2012)

11 Conclusions > En conditions contrôlées : La proportion de microorganismes possédant les gènes arsb, ACR3 et aoxb ne semble par être affectée par la concentration en As(III) > Le stress arsenic induit l expression des gènes arsb et ACR3 Ce résultat est moins clair pour le gène aoxb > In situ : L abondance du gène ACR3 varie significativement au cours du temps (en corrélation avec la fraction biodisponible d arsenic?) Perspectives > Tester l expression des gènes sur des échantillons de sol (Auzon, Haute-Loire, 43) Co-extraction de l ADN et des ARN messagers sur ces échantillons. > Etendre cette étude à des pompes d efflux de métaux (Cd, Zn et Pb) Nous avons conçu des amorces oligonucléotidiques dégénérées (CoDeHOP) permettant d amplifier spécifiquement les gènes codant les ATPases de type P POIREL Jessica Journées des doctorants (27 mars 2012) Instruments économiques pour la gestion décentralisée des eaux souterraines à usage agricole en France Domaine EAU FIGUREAU Anne-Gaëlle - 1ère année Ingénieur Agronome Master 2 Recherche en Economie de l environnement Ecole Doctorale Economie et Gestion de Montpellier, UMR G-EAU > Objectif de la thèse : Elaborer des scénarios de gestion décentralisée de la ressource en eau souterraine, intégrant des instruments économiques (échange de quotas, taxe ambiante, ) et adaptés à des contextes locaux français > 2

> Financeur(s) : > Objectif de la thèse : Elaborer des instruments économiques. Marielle MONTGINOUL (Irstea) J.-D. RINAUDO (BRGM)

> Financeur(s) : > Objectif de la thèse : Elaborer des instruments économiques. Marielle MONTGINOUL (Irstea) J.-D. RINAUDO (BRGM) Axe VIII - 2 ème année > Instruments économiques pour une gestion décentralisée des eaux souterraines en France > Anne-Gaëlle FIGUREAU > Ingénieur agronome Master Recherche Economie > Ecole Doctorale d

Plus en détail

Le projet ARENBI Analyse des Risques Environnementaux, Biodisponibilité et Impacts liés aux pollutions diffuses

Le projet ARENBI Analyse des Risques Environnementaux, Biodisponibilité et Impacts liés aux pollutions diffuses Le projet ARENBI Analyse des Risques Environnementaux, Biodisponibilité et Impacts liés aux pollutions diffuses Olivier ATTEIA - Jean-Louis CRABOS Roubaix 10 mai 2012 Le Réseau Aquitain sur la Pollution

Plus en détail

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Doctorant Lucas JOBIN Thèse financée par Région Rhône-Alpes

Plus en détail

Agnès Laboudigue Ecole des Mines de Douai

Agnès Laboudigue Ecole des Mines de Douai Les technologies de dépollution : recherche, développement et méthodes d évaluation Agnès Laboudigue Ecole des Mines de Douai Les facteurs principaux de la prise de décision pour le choix d une technique

Plus en détail

MOSAIC. Dynamique des Matières Organiques des Sols, dans des systèmes Agricoles Intensifs liés à l élevage et dans un contexte de Changements globaux

MOSAIC. Dynamique des Matières Organiques des Sols, dans des systèmes Agricoles Intensifs liés à l élevage et dans un contexte de Changements globaux UMR SAS MOSAIC Dynamique des Matières Organiques des Sols, dans des systèmes Agricoles Intensifs liés à l élevage et dans un contexte de Changements globaux Décembre 2012 Décembre 2016 V. Viaud Appel d

Plus en détail

Michel JAUZEIN, Professeur Université Henri Poincaré NANCY 1 Faculté des Sciences et Techniques

Michel JAUZEIN, Professeur Université Henri Poincaré NANCY 1 Faculté des Sciences et Techniques Pédologie - Science des Sols Michel JAUZEIN, Professeur Université Henri Poincaré NANCY 1 Faculté des Sciences et Techniques L enseignement universitaire? La pédologie, science des sols? Une discipline

Plus en détail

Nom du service émetteur. mardi 27 mars 2012. Géothermie. Nom du service émetteur

Nom du service émetteur. mardi 27 mars 2012. Géothermie. Nom du service émetteur Nom du service émetteur Géothermie Nom du service émetteur Modèle conceptuel d un «réservoir» de type EGS : application au site géothermal de Soultz-Sous-Forêts Mathilde Loubaud - 1 ère année > Master

Plus en détail

Maquette pédagogique 2012-2013 spécialité Sciences de la Terre

Maquette pédagogique 2012-2013 spécialité Sciences de la Terre Maquette pédagogique 2012-2013 spécialité Sciences de la Terre Sciences de la Terre Premier semestre du cycle d ingénieur (S5) Il commence par la période d intégration que suivent tous les élèves de Polytech

Plus en détail

Comportement de Miscanthus cultivé sur des sols fortement contaminés en Cd, Pb et Zn

Comportement de Miscanthus cultivé sur des sols fortement contaminés en Cd, Pb et Zn 25 & 26 septembre 2014 Cité scientifique - Villeneuve d Ascq Gestion et requalification durable des sites et sols pollués: Expériences en Nord - Pas de Calais Comportement de Miscanthus cultivé sur des

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Énergies renouvelables Production éco-responsable Transports innovants Procédés éco-efficients Ressources durables La surveillance de sites de stockage géologique de CO 2 : une approche géochimique combinant

Plus en détail

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87

LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES. christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface. Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 LA CORROSION : FORMES ET EXEMPLES christophe.holterbach@cetim-cermat.fr Corrosion et Traitement de surface Tél: 03-89-32-72-20 Fax:03-89-59-97-87 PRINCIPAL MODE DE DEGRADATION DANS LE MONDE devant les

Plus en détail

JOURNÉES DE RÉFLEXION. 17 au 18 Juin 2010

JOURNÉES DE RÉFLEXION. 17 au 18 Juin 2010 JOURNÉES DE RÉFLEXION La gestion des déchets industriels - La Promotion de l enseignement Villa Mandarine, Souissi- Rabat 17 au 18 Juin 2010 PR. A. BELFKIRA PRÉSENTATION DE LA FACULTÉ DES SCIENCES ET TECHNIQUES

Plus en détail

HyDRIMZ. Développement de Techniques et Analyse Moléculaire de la Biodiversité

HyDRIMZ. Développement de Techniques et Analyse Moléculaire de la Biodiversité Développement de Techniques et Analyse Moléculaire de la Biodiversité HyDRIMZ DENITEXPRESS a Influence de faibles concentrations en nanoparticules de CuO sur l expression des gènes de la dénitrification

Plus en détail

RESCIF 2011. Franck Lalanne : franck.lalanne@2ie-edu.org

RESCIF 2011. Franck Lalanne : franck.lalanne@2ie-edu.org Franck Lalanne : franck.lalanne@2ie-edu.org Contexte Arsenic (métalloïde) : polluant majeur du sous-sol au Nord Burkina Faso, (Smedley et al., 2007), au Mali (Garcia, 2011) au Ghana (Smedley, 1996; Buamah,

Plus en détail

Transfert, spéciation et impact du cuivre dans un sol sous vigne : rôle de la structuration spatiale et du statut organique

Transfert, spéciation et impact du cuivre dans un sol sous vigne : rôle de la structuration spatiale et du statut organique 1 Transfert, spéciation et impact du cuivre dans un sol sous vigne : rôle de la structuration spatiale et du statut organique Aline NAVEL (28-211) Directeurs de Thèse : Jean MARTINS et Lorenzo SPADINI

Plus en détail

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique

Surveillance et Detection des Anomalies. Diagnostic d une digue: rappel méthodologique Surveillance et Detection des Anomalies Diagnostic d une digue: rappel méthodologique issu de l expérience d EDF Jean-Paul BLAIS Service Géologie - Géotechnique EDF 1 La méthodologie utilisée par EDF,

Plus en détail

Ex. de Schéma conceptuel

Ex. de Schéma conceptuel Influence des caractéristiques des sourcesde pollution sur les risques de transfertsvers la biosphère. (1) Problématique générale (2) Quelques exemples G. Uzu 1, M. Shahid 1, M. Arshad 1, M. Cecchi 1,

Plus en détail

Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments

Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments .Un préalable indispensable : Caractérisation des sédiments / Connaissance de l impact environnemental Projet CaPMoS : Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments Claire Alary (Mines Douai)

Plus en détail

Faculté des Sciences d ORSAY

Faculté des Sciences d ORSAY Université Paris-Sud 11 Faculté des Sciences d ORSAY Personnes ressources des disciplines représentées : Département de Biologie Vice-Président : Hervé DANIEL Secrétaire : Malika DERRAS Université Paris-Sud

Plus en détail

Journées Industrielles de la Méthanisation

Journées Industrielles de la Méthanisation Journées Industrielles de la Méthanisation Gérer les ressources microbiennes : Exemples d applications aux procédés de méthanisation Marina Moletta-Denat, Jérôme Hamelin, Kim Milferstedt et Eric Trably

Plus en détail

Calendrier de la Session de. Rattrapage (11 au 20 Juin 2014)

Calendrier de la Session de. Rattrapage (11 au 20 Juin 2014) Calendrier de la Session de Rattrapage (11 au 20 Juin 2014) 1 ère Année LA Protection de l Environnement (1 ère PE) Pollution Marine Math Chimie Générale Biologie Cellulaire Microbiologie Génétique Biologie

Plus en détail

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents

«Nouveaux» traitements pour polluants émergents «Nouveaux» traitements pour polluants émergents Valérie HEQUET Colloque IMT «Ressources naturelles et environnement» les 5 et 6 Novembre 2014, Paris Laboratoire GEPEA UMR CNRS 6144 Unité Mixte de Recherche

Plus en détail

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise Table des matières Préface Avant-propos PREMIERE PARTIE Le diagnostic des risques environnementaux Introduction _ Les risques industriels,

Plus en détail

Programme "Conception et simulation" COSINUS Edition 2009. Projet

Programme Conception et simulation COSINUS Edition 2009. Projet Projet Numéro d'ordre du projet : Acronyme du projet : Titre du projet : Coordonnateur du projet (nom/laboratoire) : Thématique principale : Montant total de l'aide demandée (en k ) : Durée du projet :

Plus en détail

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Plan de présentation Présentation Saint Dizier environnement Les techniques alternatives La maîtrise

Plus en détail

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS

CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS CHAPITRE 5 CONTAMINATIONS des SOLS en ETM CONSÉQUENCES et DANGERS 1 RISQUES SANITAIRES et ENVIRONNEMENTAUX 3 éléments DANGER EXPOSITION CIBLE(S) propriétés intrinsèques intensité, une ou plusieurs d'une

Plus en détail

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 1,5 semaine Cours Approche

Plus en détail

Effets biologiques d une pollution chimique en milieu estuarien AMIARD JC. Directeur de Recherche Honoraire au CNRS

Effets biologiques d une pollution chimique en milieu estuarien AMIARD JC. Directeur de Recherche Honoraire au CNRS Effets biologiques d une pollution chimique en milieu estuarien AMIARD JC. Directeur de Recherche Honoraire au CNRS La triade de l écotoxicologie Milieu physique (eau ou sédiment) EXPOSITION Organisme

Plus en détail

Diplôme d ingénieur Génie de l Environnement : spécialité matériaux (Conception Maintenance Recyclage des Matériaux : CR2M).

Diplôme d ingénieur Génie de l Environnement : spécialité matériaux (Conception Maintenance Recyclage des Matériaux : CR2M). Diplôme d ingénieur Génie de l Environnement : spécialité matériaux (Conception Maintenance Recyclage des Matériaux : ). Le diplôme Génie de l Environnement- spécialité Matériaux a été habilité par la

Plus en détail

Une conférence-débat proposée par l Institut National de la Recherche Agronomique

Une conférence-débat proposée par l Institut National de la Recherche Agronomique Economies d'énergies dans les procédés agro-alimentaires : l'optimisation coût/qualité, un équilibre pas si facile à maîtriser Une conférence-débat proposée par l Institut National de la Recherche Agronomique

Plus en détail

La pensée "cycle de vie" au cœur des démarches d'éco-conception des procédés

La pensée cycle de vie au cœur des démarches d'éco-conception des procédés La pensée "cycle de vie" au cœur des démarches d'éco-conception des procédés LABORATOIRE DE GÉNIE CHIMIQUE Procédés et développement durable A. Léonard a.leonard@ulg.ac.be 1 Éco-conception conception?

Plus en détail

Problématiques liées à la mise en œuvre du CWEA Audrey Joris, Benoît Renard

Problématiques liées à la mise en œuvre du CWEA Audrey Joris, Benoît Renard Formation continue experts et laboratoires «sols» Problématiques liées à la mise en œuvre du CWEA Audrey Joris, Benoît Renard Jambes 25 novembre 2014 1 Décret Sol : Application des procédures du CWEA Décret

Plus en détail

Formations habilités en catégorie A DEUST Systèmes d'information, numérique et électronique

Formations habilités en catégorie A DEUST Systèmes d'information, numérique et électronique Formations habilités en catégorie A DEUST Systèmes d'information, numérique et électronique Licence Électronique, énergie électrique, automatique Licence Informatique Licence Mathématiques Licence Mécanique

Plus en détail

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole

Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Gestion de la matière organique des sols en parcelle viticole Nathalie Goma-Fortin, Sitevi, 1 décembre 2009 Rôles de la matière organique dans les sols Réseau régional de sites d expérimentations Faible

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO)

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO) MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GESSOCO) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : ENERGIE Spécialité : GESTION,

Plus en détail

Nos références sur le canton de Genève : SIG chauffage à distance CAD, Bureau d ingénieurs, chauffagistes.

Nos références sur le canton de Genève : SIG chauffage à distance CAD, Bureau d ingénieurs, chauffagistes. BIO-DESEMBOUAGE 100% biologique pour pompes à chaleur, chauffage sol, circuits fermés de chauffage, climatisation et refroidissement. Un procédé physique et naturel Plus de consommable Pas d intervention

Plus en détail

Le CNRS : une grande diversité de métiers

Le CNRS : une grande diversité de métiers - Septembre 2004 Le CNRS : une grande diversité de métiers Une grande variété de métiers sont exercés dans les unités de recherche et de services du CNRS. Le CNRS compte 25 283 agents : 11 349 chercheurs,

Plus en détail

Chimie du solide et de l énergie

Chimie du solide et de l énergie COMMUNIQUÉ Janvier 2014 RenforcerlarechercheenChimiedanslesdomainesdel énergieetdel environnement Jean MarieTARASCONestnommétitulairedelanouvellechaire Chimiedusolideetdel énergie Leçoninaugurale,lejeudi23janvierà18h00

Plus en détail

Ça marche. Le Doctorat comment. Quelques pistes pour vous aider. Etudes doctorales - Montpellier SupAgro

Ça marche. Le Doctorat comment. Quelques pistes pour vous aider. Etudes doctorales - Montpellier SupAgro Le Doctorat comment Ça marche Quelques pistes pour vous aider 1 c est: environ 200 doctorants, rattachés à 4 Ecoles Doctorales accueillis dans 21 laboratoires de Recherche (UMR) Directeur scientifique

Plus en détail

Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain

Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain Les communautés de nématodes en tant que bioindicateurs potentiels de la santé des sols urbain Rochat Guy* *Laboratoires Biologie du sol et Sol & végétation, Institut de Biologie, Université de Neuchâtel

Plus en détail

Réactions d oxydoréduction

Réactions d oxydoréduction Réactions d oxydoréduction Ce document a pour objectif de présenter de manière synthétique quelques bases concernant les réactions d oxydoréduction et leurs principales applications que sont les piles

Plus en détail

LA MATIERE ORGANIQUE

LA MATIERE ORGANIQUE ITV France FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICHE 3 LA MATIERE ORGANIQUE L objectif général est la conservation ou l amélioration du patrimoine sol, en évitant l appauvrissement

Plus en détail

le Collège Doctoral d Haïti : Une alternative pour la refondation de l Université Haïtienne

le Collège Doctoral d Haïti : Une alternative pour la refondation de l Université Haïtienne Haïti: des Initiatives Haïti/USA/France/Canada le Collège Doctoral d Haïti : Une alternative pour la refondation de l Université Haïtienne Evens EMMANUEL Université Quisqueya BP 796, Port-au-Prince, HAITI

Plus en détail

- 3 - PEUPLEMENTS. 3.1 Variabilité et rôle trophique de la matière organique dissoute de différentes origines

- 3 - PEUPLEMENTS. 3.1 Variabilité et rôle trophique de la matière organique dissoute de différentes origines - 3 - PEUPLEMENTS 3.1 Variabilité et rôle trophique de la matière organique dissoute de différentes origines Variabilité et rôle de la matière organique dissoute de différentes origines comme source nutritionnelle

Plus en détail

LA MESURE DE MASSE POUR LA DÉTERMINATION DE PÉRIODES RADIOACTIVES

LA MESURE DE MASSE POUR LA DÉTERMINATION DE PÉRIODES RADIOACTIVES LA EURE DE AE POUR LA DÉTERINATION DE PÉRIODE RADIOACTIVE CEA ACLAY, DEN/DAN/DPC ervice d Études Analytiques et de Réactivité des urfaces Laboratoire de développement Analytique Nucléaire Isotopique et

Plus en détail

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3

MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 MODÉLISATION ET DÉVELOPPEMENT D UN CODE DE CALCUL POUR LA SIMULATION DE CONVERTISSEURS SO 2 /SO 3 Belkacem Abdous, Lhachmi Kamar, Omari Lhoussaine Direction de Recherche et Développement, OCP S.A. SOMMAIRE

Plus en détail

Migration des substances

Migration des substances CHAPITRE 14 Migration des substances 14.1 INTRODUCTION L application d engrais minéraux ou organiques apportent des quantités d azote qui se transforment en nitrates. Ces nitrates sont prélevés par les

Plus en détail

Modalités s de gestion et de réhabilitation des sites pollués

Modalités s de gestion et de réhabilitation des sites pollués Modalités s de gestion et de réhabilitation r des sites pollués SOURCE VECTEUR CIBLE Décharge Stockage de produits dangereux Fuite Sol / Eau contaminée Météo : pluie / vent Eaux superficielles Eaux souterraines

Plus en détail

Projet de Fin d Etudes : Annexes

Projet de Fin d Etudes : Annexes Projet de Fin d Etudes : Annexes Création d un outil informatique d Analyse du Cycle de Vie des matériaux dans le Auteur : Manuel VACCARA, 5ème année Génie Civil, INSA Strasbourg Tuteur entreprise : Samuel

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Laboratoire Interactions Microorganismes- Minéraux-Matière Organique dans les Sols (LIMOS) UMR 7137 de l'université Henri

Plus en détail

MASTER 2 MENTION «INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT DURABLE» SPECIALITE «INGENIERIE DURABLE DE L ENVIRONNEMENT»

MASTER 2 MENTION «INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT DURABLE» SPECIALITE «INGENIERIE DURABLE DE L ENVIRONNEMENT» MASTER 2 MENTION «INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT DURABLE» SPECIALITE «INGENIERIE DURABLE DE L ENVIRONNEMENT» Le Master Mention «Ingénierie du Développement Durable» (I.D.D.) est destiné à former des spécialistes

Plus en détail

Antoine BOUBAULT. Postdoctorant CNRS PROMES UPVD

Antoine BOUBAULT. Postdoctorant CNRS PROMES UPVD Antoine BOUBAULT Postdoctorant CNRS PROMES UPVD Introduction Contexte Sortie fluide Récepteur (Matériaux absorbeurs) Entrée fluide Héliostats (Matériaux réflecteurs) Accroissement la durée de vie des matériaux

Plus en détail

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire Le ph Qu est-ce que le ph? Le ph mesure l acidité d un liquide. Sa valeur s exprime sur une échelle graduée de 0 à 14 où 1 désigne une substance fortement acide, 7, une substance neutre, et 14, une substance

Plus en détail

Module Physico-chimie

Module Physico-chimie Université Paris XII-Val de Marne ENPC Université Paris 7 Module Physico-chimie chimie Chap. 2.4. Équilibres de complexation D. Thévenot & B. Aumont thevenot@cereve.enpc.fr aumont@lisa.univ-paris12.fr

Plus en détail

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques»

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques» Colloque «les eaux Souterraines du Québec» UQAC, Chicoutimi, 14 Octobre 2010. Groupe de Recherche Interuniversité sur les Eaux Souterraines. «Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière

Plus en détail

Synthèse de la journée

Synthèse de la journée Réseau de recherche CNRS sur la fissuration sous sollicitations de fatigue SPONSORS 1. Rappel du contexte 2. Objectifs actualisés 3. Conclusion Contexte de la création du GDR La thématique de la fissuration

Plus en détail

Renforcement de Capacité La gestion de déchets industriels - La Promotion de l enseignement

Renforcement de Capacité La gestion de déchets industriels - La Promotion de l enseignement Des modules d une filière (Master) dans le domaine «La gestion de l environnement et des déchets industrielles» L exemple de l Allemagne Otto Schmidt En RFA, l Autriche et la Suisse allemande: Des Masters

Plus en détail

Requalification de la friche PCUK de Wattrelos et dépollution du Grand Terril de Chrome

Requalification de la friche PCUK de Wattrelos et dépollution du Grand Terril de Chrome Requalification de la friche PCUK de Wattrelos et dépollution du Grand Terril de Chrome CFGI Séance technique - Le 17 octobre 2013 Arcadis Laurent CLEMENTELLE Contenu Réhabilitation du site «PCUK» La Bio-dépollution

Plus en détail

Mesure du flux induit par DGT dans un sol contaminé : effet du ph.

Mesure du flux induit par DGT dans un sol contaminé : effet du ph. Mesure du flux induit par DGT dans un sol contaminé : effet du ph. Julien Rachou Université de Montréal (Montréal, QC, Canada) William Hendershot McGill University (Montréal, QC, Canada) Sébastien Sauvé

Plus en détail

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd)

Le méthane (CH4) Polluants. Fiche détaillée Niveau. (A partir de la 2nd) Le méthane (C4) Polluants Fiche détaillée Niveau (A partir de la 2nd) I. La molécule de Méthane C Le méthane est un hydrocarbure de la famille des alcanes de formule brute C4. C'est un gaz que l'on trouve

Plus en détail

Chap. V : Propriétés physiques et chimiques et tableau périodique. r anion

Chap. V : Propriétés physiques et chimiques et tableau périodique. r anion V.1. Propriétés physiques V.1.a. Le rayon atomique Dans une même colonne quand on change de période n d'une unité, le volume effectif de l atome croît brusquement dans une même colonne r quand n. Au sein

Plus en détail

Capamin. Programme ROHM et (OHM Vicdessos) C. Gers*, G. Le Roux*, M. Hedde, T. Gauquelin +, V. Baldy + *Ecolab UMR 5245; Pessac INRA; IMBE UMR 7263

Capamin. Programme ROHM et (OHM Vicdessos) C. Gers*, G. Le Roux*, M. Hedde, T. Gauquelin +, V. Baldy + *Ecolab UMR 5245; Pessac INRA; IMBE UMR 7263 Capamin Quelle est la capacité des terrils miniers à accueillir la faune des sols environnants (et quel est le rôle des Eléments Traces Métalliques dans cette capacité)? Programme ROHM et (OHM Vicdessos)

Plus en détail

LICENCE (LMD) - CHIMIE

LICENCE (LMD) - CHIMIE LICENCE (LMD) - CHIMIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé OBJECTIFS Cette licence propose une formation générale permettant d'acquérir

Plus en détail

Pollution automobile. Normes et dépollution

Pollution automobile. Normes et dépollution Pollution automobile Normes et dépollution Cycle ECE X 4 Cycle EUDC C a r a c t é r i s t i q u e s U n i t é E C E 1 5 E U D C D i s t a n c e k m 4 1. 0 1 3 = 4. 0 5 2 6. 9 5 5 D u r é e s 4 1 9 5 =

Plus en détail

Eco-conception des ensembles bâtis et des infrastructures

Eco-conception des ensembles bâtis et des infrastructures Chaire ParisTech "Éco-Conception des ensembles bâtis et des infrastructures" En partenariat avec Eco-conception des ensembles bâtis et des infrastructures Fabien LEURENT, Bruno PEUPORTIER, Jean ROGER-ESTRADE

Plus en détail

L EVOLUTION ET LES ENJEUX LIES A LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE

L EVOLUTION ET LES ENJEUX LIES A LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE L EVOLUTION ET LES ENJEUX LIES A LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE Analyse de l évolution des emplois et des compétences dans les industries chimiques en Haute-Normandie à horizon 2020 SYNTHESE Monsieur Ludovic

Plus en détail

UNICITE ET DIVERSITE DES COMBUSTIBLES FOSSILES CARBONES

UNICITE ET DIVERSITE DES COMBUSTIBLES FOSSILES CARBONES Formaterre 2013 : "La Terre : un système global" vendredi 15 novembre 2013 UNICITE ET DIVERSITE DES COMBUSTIBLES FOSSILES CARBONES François Baudin (francois.baudin@upmc.fr) CYCLE DU C ORGANIQUE 10 12 t

Plus en détail

BTS Métiers des Services à l Environnement

BTS Métiers des Services à l Environnement BTS Métiers des Services à l Environnement Programme de la formation Connaissance des milieux professionnels 1 - Définitions générales 2 - Organisation administrative de la France ; les pouvoirs publics

Plus en détail

Optimisation énergétique et environnementale des systèmes de réfrigération secondaire par coulis et de stockage de froid

Optimisation énergétique et environnementale des systèmes de réfrigération secondaire par coulis et de stockage de froid Optimisation énergétique et environnementale des systèmes de réfrigération secondaire par coulis et de stockage de froid Laurence FOURNAISON Unité Génie des Procédés frigorifiques GPAN, Irstea 1 rue Pierre-

Plus en détail

MASTER CHIMIE (M1, M2)

MASTER CHIMIE (M1, M2) MASTER CHIMIE (M1, M2) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention : Chimie Présentation Le master CEDD propose une formation professionnelle et recherche

Plus en détail

Thèses INERIS. Guide pratique. Année universitaire 2015 / 2016. Modalités générales. Thèses INERIS Guide pratique 2015 / 2016 - Page 1

Thèses INERIS. Guide pratique. Année universitaire 2015 / 2016. Modalités générales. Thèses INERIS Guide pratique 2015 / 2016 - Page 1 Thèses INERIS Guide pratique Année universitaire 2015 / 2016 Modalités générales Thèses INERIS Guide pratique 2015 / 2016 - Page 1 Sommaire Informations générales page 3 Processus de recrutement page 4

Plus en détail

LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES

LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES Une alternative de gestion pour optimiser les chantiers Solutions environnementales clé en main pour une valorisation active de sites VALGO - Copyright 2009 SOMMAIRE

Plus en détail

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R.

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R. 60 ÉCOLE EUROPÉENNE DES SCIENCES ANALYTIQUES Connaissances de base en chimie sur l atome et la lumière 4 jours Être capable de choisir la technique appropriée Fiabiliser les résultats Définitions en absorption

Plus en détail

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste Présentations GTF Présenté par : Georges NAHAS Organismes : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) Paris 26 mai 2009 Introduction Le vieillissement des ouvrages de génie civil et plus

Plus en détail

Partenariat pour une durée de 5 ans

Partenariat pour une durée de 5 ans Partenariat pour une durée de 5 ans 1- Contrat-cadre de recherche LCR - Laboratoire Navier 2- Chaire d enseignement et de recherche Lafarge R&D : Un réseau international reliant la recherche centrale et

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2013 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

Environnement en milieu urbain

Environnement en milieu urbain Environnement en milieu urbain Professeur Djamel Fadel Editions Al-Djazair FADEL Djamel Professeur d'université Environnement en milieu urbain 3 ème Année Licence Aménagement urbain Cours Editions Al-Djazair

Plus en détail

ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS

ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS Unité d hydrologie et d hydraulique agricole Génie rural et environnemental ECOULEMENT DE L EAU DANS LES SOLS Notes de cours provisoires année académique 2010-2011 Aurore Degré Table des matières CHAPITRE

Plus en détail

Une alternative à la décontamination : la

Une alternative à la décontamination : la Une alternative à la décontamination : la séquestration de la chlordécone dans les sols Thierry Woignier (CNRS/IRD/ PRAM-IMBE), y g ( ), P. Fernandes (Cirad), L. Rangon( IRD), A. Soler (Cirad), F. Clostre(

Plus en détail

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com

Projet SETHER Appel à projets 2008. Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com Projet SETHER Appel à projets 2008 Adrien Patenôtre, POWEO Adrien.patenotre@poweo.com SETHER STOCKAGE D ELECTRICITÉ SOUS FORME THERMIQUE À HAUTE TEMPÉRATURE Partenaires : POWEO, SAIPEM, CEA, CNAM, GEMH,

Plus en détail

AméliE_CO 2. Denis Roizard. Laboratoire Réactions et Génie des Procédés UPR CNRS 3349 Université de Lorraine Denis.Roizard@ensic.inpl-nancy.

AméliE_CO 2. Denis Roizard. Laboratoire Réactions et Génie des Procédés UPR CNRS 3349 Université de Lorraine Denis.Roizard@ensic.inpl-nancy. Amélioration de l Efficacité énergétique des centrales thermiques intégrant le captage de CO2 assisté par contacteurs AméliE_CO2 Denis Roizard Laboratoire Réactions et Génie des Procédés UPR CNRS 3349

Plus en détail

Méthode d analyse Formation d ammoniac par une matière solide au contact avec de l eau : méthode par détecteur de gaz électrochimique

Méthode d analyse Formation d ammoniac par une matière solide au contact avec de l eau : méthode par détecteur de gaz électrochimique Centre d expertise en analyse environnementale du Québec MA. 308 NH3 1.0 Édition : 2004-04-16 Méthode d analyse Formation d ammoniac par une matière solide au contact avec de l eau : méthode par détecteur

Plus en détail

développement d'un Micro- système de mesure

développement d'un Micro- système de mesure Qualité chimique des eaux Application de la DCE développement d'un Micro- système de mesure Ph. Namour, N. Jaffrezic Université de Lyon/Cemagref Micro-capteur Environnementaux Besoins métrologiques Dispositif

Plus en détail

Département de Biologie

Département de Biologie UNIVERSITE TUNIS EL MANAR Faculté des Sciences Mathématiques, Physiques et Naturelles de Tunis Département de Biologie Campus Universitaire-Tunis-1060 Tél: 71 872 600 Fax: 71 871 666 Site web: www.fst.rnu.tn

Plus en détail

Domaines clés d expertise

Domaines clés d expertise Domaines clés d expertise Évaluation de l'impact sur l'environnement Évaluation de site Échantillonnage environnemental et travail analytique Durabilité Communications et gestion des liaisons avec des

Plus en détail

Encadrants : Laurence Belkessam, CNRSSP Sébastien Denys, INERIS Corinne Perrin-Ganier, ENSAIA (Co-directrice) Michel Schiavon, ENSAIA (Directeur)

Encadrants : Laurence Belkessam, CNRSSP Sébastien Denys, INERIS Corinne Perrin-Ganier, ENSAIA (Co-directrice) Michel Schiavon, ENSAIA (Directeur) Re-mobilisation des hydrocarbures aromatiques polycycliques de terres industrielles de cokerie et mécanismes impliqués dans le "vieillissement" du fluoranthène Encadrants : Laurence Belkessam, CNRSSP Sébastien

Plus en détail

Le flexwork et ses effets sur le bien-être, la collaboration et la productivité au travail

Le flexwork et ses effets sur le bien-être, la collaboration et la productivité au travail Chaire laborh en Management Humain et Transformations du Travail Rapport de recherche, vol. 3 (1), 2014 Le flexwork et ses effets sur le bien-être, la collaboration et la productivité au travail Rapport

Plus en détail

MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE, MENTION CHIMIE : MOLECULES BIOACTIVES ET ENVIRONNEMENT

MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE, MENTION CHIMIE : MOLECULES BIOACTIVES ET ENVIRONNEMENT MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE, MENTION CHIMIE : MOLECULES BIOACTIVES ET Domaine: SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE Mention: CHIMIE : MOLECULES BIOACTIVES ET Présentation Ce Master indifférencié a pour

Plus en détail

CARTOGRAPHIE MINÉRALOGIQUE PAR TÉLÉDÉTECTION POUR L AIDE À L OPTIMISATION DE LA GESTION DES ROCHES STÉRILES

CARTOGRAPHIE MINÉRALOGIQUE PAR TÉLÉDÉTECTION POUR L AIDE À L OPTIMISATION DE LA GESTION DES ROCHES STÉRILES CARTOGRAPHIE MINÉRALOGIQUE PAR TÉLÉDÉTECTION POUR L AIDE À L OPTIMISATION DE LA GESTION DES ROCHES STÉRILES OFFRE DE 3 PROJETS DE RECHERCHE DE NIVEAU MAÎTRISE AVEC BOURSE D ETUDES (MSc DURÉE 2 ANS) QUÉBEC,

Plus en détail

cete de l Est Centre d Etudes Techniques de l Equipement de l Est www.cete-est.developpement-durable.gouv.fr

cete de l Est Centre d Etudes Techniques de l Equipement de l Est www.cete-est.developpement-durable.gouv.fr cete de l Est ENVIRONNEMENT ET RISQUES Centre d Etudes Techniques de l Equipement de l Est www.cete-est.developpement-durable.gouv.fr Approches globales Contribuer par ses prestations à une perception

Plus en détail

1 Journée de réflexion La Gestion des déchets industriels La Promotion de l Enseignement

1 Journée de réflexion La Gestion des déchets industriels La Promotion de l Enseignement 1 Journée de réflexion La Gestion des déchets industriels La Promotion de l Enseignement 17-18 JUIN 2010 VILLA MANDARINE, SOUISSI - RABAT P R. K H A L I D L A I R I N I V I C E - D O Y E N C H A R G É

Plus en détail

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Introduction Introduction Sources d EnR Issues du soleil : biomasse solaire thermique et photovoltaïque éolien hydraulique Issues de la chaleur

Plus en détail

ECCLAIRA. Etat d avancement au 20 janvier. Pierrick YALAMAS, chargé de mission Energie-Climat Rhônalpénergie-Environnement. Certifié ISO 14001

ECCLAIRA. Etat d avancement au 20 janvier. Pierrick YALAMAS, chargé de mission Energie-Climat Rhônalpénergie-Environnement. Certifié ISO 14001 DR DR R.Vezin ECCLAIRA Evaluation du Changement Climatique, ses Adaptations et Impacts en Rhône-Alpes : partenariat opérationnel entre équipes de recherche et collectivités territoriales Etat d avancement

Plus en détail

Master : Écologie Végétale et Environnement

Master : Écologie Végétale et Environnement Master : Écologie Végétale et Environnement Option : Biodiversité, et écologie évolutive Option : Écologie des zones arides Option : Gestion de l environnement Option : Conservation de la Biodiversité

Plus en détail

Intégration des impacts environnementaux dans la gestion des SSP Evaluation de l empreinte carbone d une solution de réhabilitation

Intégration des impacts environnementaux dans la gestion des SSP Evaluation de l empreinte carbone d une solution de réhabilitation Intégration des impacts environnementaux dans la gestion des SSP Evaluation de l empreinte carbone d une solution de réhabilitation Franck LECLERC CONTEXTE La politique Française des SSP prévoit l élaboration

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

Journées ECOTECHNOLOGIES 2012. BIOPHY Surveillance d'une bio-dépollution d'hydrocarbures par méthodes géophysiques et analyses de gaz

Journées ECOTECHNOLOGIES 2012. BIOPHY Surveillance d'une bio-dépollution d'hydrocarbures par méthodes géophysiques et analyses de gaz Journées ECOTECHNOLOGIES 2012 BIOPHY Surveillance d'une bio-dépollution d'hydrocarbures par méthodes géophysiques et analyses de gaz Consortium BRGM (coordinateur) TOTAL SERPOL Géosciences Montpellier

Plus en détail

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 3, Hors-Série 1, 11 (2004) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bib-j3ea:2004611 EDP Sciences, 2004 Formation

Plus en détail

MODELISATION DE PRODUIT ACTIF POUR LA SURVEILLANCE ET SECURITE: APPLICATION AUX PRODUITS CHIMIQUES DANGEREUX

MODELISATION DE PRODUIT ACTIF POUR LA SURVEILLANCE ET SECURITE: APPLICATION AUX PRODUITS CHIMIQUES DANGEREUX MODELISATION DE PRODUIT ACTIF POUR LA SURVEILLANCE ET SECURITE: APPLICATION AUX PRODUITS CHIMIQUES DANGEREUX Dragoș DOBRE et Eddy BAJIC Centre de Recherche en Automatique de Nancy CRAN - CNRS 7039 Nancy

Plus en détail

Analyse des propriétés de matériaux sous choc par simulations moléculaires (Monte Carlo et dynamique moléculaire)

Analyse des propriétés de matériaux sous choc par simulations moléculaires (Monte Carlo et dynamique moléculaire) Analyse des propriétés de matériaux sous choc par simulations moléculaires (Monte Carlo et dynamique moléculaire) Laurent Soulard CEA-DAM Ile-de-France laurent.soulard@cea.fr 1 Problématique La DAM est

Plus en détail