à l école primaire Roland LATOU Hélène LE PERFF Franck MOULHIAC Page 1 sur 26

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "à l école primaire Roland LATOU Hélène LE PERFF Franck MOULHIAC Page 1 sur 26"

Transcription

1 à l école primaire Roland LATOU Hélène LE PERFF Franck MOULHIAC Page 1 sur 26

2 PREAMBULE La course longue, trop souvent associée à l endurance dont elle prend parfois le nom, occupe une place parfois insuffisante dans les séances d EPS à l école primaire au profit du développement de la coordination et des habiletés motrices en relation avec l initiation à la pratique d un sport. Cette activité, parfois perçue comme dangereuse et pour certains peu plaisante à pratiquer, revêt pourtant un caractère essentiel dans le développement de l élève. La liste des différentes acquisitions auxquelles elle participe, justifie pleinement l importance de sa pratique et même si l enseignant à l école primaire ne possède pas les compétences du spécialiste, il ne doit pas pour autant craindre de proposer à ses élèves des cycles d apprentissage tout au long de la scolarité. CF : Le médecin, le sport et l enfant : «Bien plus que de mettre en garde contre l entrainement d endurance chez le jeune, il s agirait de souligner les dangers d un manque d une telle forme de préparation. La longue liste des effets positifs d un pareil entraînement devrait convaincre les plus réticents du caractère indispensable de cette forme d exercice sur le développement de la santé du jeune.» Contrairement aux adolescents, courir longtemps ne présente aucun danger pour l enfant d âge d école primaire, en dehors de contre indications médicales particulières. Page 2 sur 26

3 LA COURSE LONGUE A L ECOLE PRIMAIRE La course longue n est pas une activité naturelle de l enfant. De façon spontanée, il court à son maximum, aussi vite ou plus vite que les autres. Il ne possède pas la notion de l économie, il va de suite à l épuisement. Pour progresser dans cette activité, les élèves devront vivre des situations dans un souci de continuité et de durée dans le temps. Ce n est pas tant la quantité de travail dans la séance qui importera dans un premier temps, mais la quantité de séances afin de permettre les transformations. Dans la mise en œuvre des cycles, l enseignant aura toujours le souci de proposer des situations signifiantes pour ses élèves. Ceci nous amènera à considérer des modes d entrée différents selon les âges et selon les objectifs poursuivis. Définition de l activité C est une activité où l élève est amené à réaliser des courses de distances puis de durées de plus en plus longues dans un souci de performance mesurée. C est une activité où l élève est amené à réaliser des courses de distances et de durées supérieures à celles de ses jeux habituels. Le traitement de l activité visera à traiter trois problèmes fondamentaux : LA CONTINUITE LA REGULARITE LA GESTION DU POTENTIEL Page 3 sur 26

4 L EVOLUTION DU COMPORTEMENT DE L ELEVE LA CONTINUITE L élève court par intermittence, il s épuise et s arrête. L élève court s arrête et repart. L élève court sans s arrêter. Les situations qui visent à construire la première compétence : «courir sans s arrêter» sont toutes proposées à partir d une distance à parcourir sans indicateur de temps. Les repères pour l élève sont alors : -combien de fois je me suis arrêté -quelle distance j ai parcourue sans m arrêter -j ai amélioré ma distance totale de course -je suis très essoufflé LA REGULARITE L élève court plus loin plus longtemps L élève apprend à courir de façon régulière en utilisant des repères de temps Grace à ces repères, il va prendre conscience de son allure de course, puis la construire. Courir de façon régulière, va permettre la relation de la distance de course avec la durée et ainsi, renseigner l élève sur ses possibilités de course afin d individualiser ses efforts et son projet. Page 4 sur 26

5 LA GESTION DU POTENTIEL L élève court plus vite plus loin plus longtemps Afin d optimiser ses efforts, l élève va apprendre à calculer puis à gérer sa vitesse de course. Il va ainsi progresser dans l individualisation de ses efforts et dans son autonomie de course. Fort de cette évolution, l élève sera capable d adopter une stratégie de course au regard de la distance à parcourir, des particularités du terrain et éventuellement de ses adversaires. Page 5 sur 26

6 JE DECOUVRE LA COURSE LONGUE Objectif : courir sans s arrêter Dispositif But de la situation Critères de réussite Consignes Variables Un parcours de 100 m balisé par des plots. Les élèves sont organisés en binômes (observateurs coureurs) Je cours X tours, mon binôme compte le nombre d arrêts et le nombre de tours effectués. J effectue la totalité du parcours proposé Pour les coureurs : courir X tours avec possibilité de marcher et reprendre la course Pour les observateurs : compter les tours et le nombre d arrêts de course. -Nombre de tours -Nombre d arrêts -Gestion des arrêts - *la situation est proposée avec l aide d une iconographie appartenant à un ouvrage de la «revue EPS» Page 6 sur 26

7 JE COURS SANS M ARRETER Objectif : Courir sans s arrêter Dispositif But de la situation Critères de réussite Consignes Variables Trois parcours : m (environ) Les élèves sont organisés en binômes (observateurs coureurs) Je cours X tours, mon binôme compte le nombre de tours effectués et valide ma performance. J effectue le parcours choisi sans m arrêter Pour les coureurs : faire le choix d un parcours et l effectuer sans s arrêter. Pour les observateurs : compter les tours et signaler les arrêts. -Panacher les parcours -Courir en binôme -Augmenter le nombre de tours sur le parcours. *la situation est proposée avec l aide d une iconographie appartenant à un ouvrage de la «revue EPS» Page 7 sur 26

8 JE COURS SANS M ARRETER SUR DES ESPACES VARIES Objectif : Appréhender la distance sur des espaces différents. Dispositif Un parcours varié correspondant à une distance maîtrisée. But de la situation Je fais le parcours sans m arrêter Critères de réussite Consignes J effectue le parcours sans m arrêter courir comme d habitude avec son groupe de course Variables Faire évoluer le parcours (départ et arrivée distincts). *la situation est proposée avec l aide d une iconographie appartenant à un ouvrage de la «revue EPS» Page 8 sur 26

9 J APPRENDS À CONSTRUIRE MON ALLURE Objectif : Mettre en relation le temps avec la distance Dispositif Course à la minute sur un parcours de 200m But de la situation Critères de réussite Consignes J effectue le parcours en courant, mon binôme note le temps réalisé. Je fais X essais afin de connaître mon temps de base. Je connais mon temps de base. Courir comme d habitude avec son groupe de course *la situation est proposée avec l aide d une iconographie appartenant à un ouvrage de la «revue EPS» Page 9 sur 26

10 JE CONSTRUIS ET J EVALUE MON ALLURE Objectif : Repérer son allure de course- courir indépendamment des autres Dispositif But de la situation Critères de réussite Consignes un parcours de 100m (20x40) jalonné tous les 10m dans la longueur. Une zone témoin de 3m de part et d autre de la ligne de départ. J effectue X fois le parcours sans s arrêter en choisissant de tourner aux plots qui permettent de passer dans la zone témoin au signal des 30 s Je passe dans la zone témoin au signal des 30s Essayer de courir à la même allure Faire attention aux dépassements *la situation est proposée avec l aide d une iconographie appartenant à un ouvrage de la «revue EPS» Page 10 sur 26

11 Page 11 sur 26 J EVALUE MON ALLURE (bis)

12 JE COURS DE FACON EFFICACE Objectif : Courir de façon régulière pour courir plus vite, plus longtemps Dispositif Un parcours en boucle sur une distance référente (ex : 200m) But de la situation J effectue X fois le parcours sans s arrêter dans un contrat de temps défini pour moi ou pour mon groupe. Je ne suis pas renseigné au premier tour. Critères de réussite J ai respecté le temps contraint (+ ou- 5s) Consignes Essayer de courir à la même allure Variables -Renseigner le temps à chaque tour -Augmenter le nombre de tours -Courir en groupes homogènes ou hétérogènes. *la situation est proposée avec l aide d une iconographie appartenant à un ouvrage de la «revue EPS» Page 12 sur 26

13 JE COURS DE FACON REGULIERE Objectif : Courir de façon régulière en acceptant un certain niveau de fatigue Dispositif But de la situation Critères de réussite Consignes 3 à 4 parcours «banane» de 50m L enseignant siffle selon Je choisis une allure légèrement supérieure à mon allure de référence et j essaie de la maintenir le plus longtemps sur le parcours. Mon binôme comptabilise le nombre de tours. J ai réussi à courir malgré un certain état de fatigue. Essayer de courir à la même allure Variables -Imposer un nombre minimum de tours. -Varier la longueur des couloirs *la situation est proposée avec l aide d une iconographie appartenant à un ouvrage de la «revue EPS» Page 13 sur 26

14 J APPRENDS À CONNAITRE MA VITESSE DE COURSE Objectif : calculer sa vitesse de course Dispositif But de la situation Critères de réussite Consignes Un parcours balisé tous les 10m (éventuellement balisé dans les deux sens) J effectue 8 à 10 fois le parcours pendant 30s puis je récupère 30s. Après 4 courses, je suis régulier sur mes marques. Mon binôme relève la marque de mon dernier parcours. J ai respecté les temps de course et les temps de récupération Je connais ma vitesse de course 30s de course, 30s de récupération. *la situation est proposée avec l aide d une iconographie appartenant à un ouvrage de la «revue EPS» Page 14 sur 26

15 TABLEAU DE CORRESPONDANCE DISTANCE/VITESSE du 30x30 PLOT DISTANCE VITESSE 1 40m 4,8km/h 2 50m 6km/h 3 60m 7,2km/h 4 70m 8,4km/h 5 80m 9,6km/h 6 90m 10,8km/h 7 100m 12km/h 8 110m 13,2km/h 9 120m 14,4km/h m 15,6km/h m 16,8km/h m 18km/h m 19,2km/h m 20,4km/h 15 18Om 21,6km/h Page 15 sur 26

16 J ADAPTE MA COURSE À LA DIFFICULTE DU TERRAIN Objectif : Courir avec des changements de rythme imposés Dispositif But de la situation Critères de réussite Consignes Un parcours varié présentant des difficultés nécessitant une modification du rythme de course. J effectue le parcours dans un contrat de temps choisi, j adapte mon allure aux difficultés du parcours J ai respecté le contrat de temps et j ai couru en respectant les obstacles Adapter sa course aux exigences du parcours. Variables -Faire varier le contrat de temps -Faire varier la distance *la situation est proposée avec l aide d une iconographie appartenant à un ouvrage de la «revue EPS» Page 16 sur 26

17 JE CALCULE FACILEMENT MA VITESSE Objectif : Connaître sa vitesse de course Dispositif Un parcours balisé tous les 50m But de la situation Critères de réussite Consignes Je cours pendant 3 minutes. Le nombre de plots rencontrés correspond à ma vitesse de course. Je connais ma vitesse de course Pour les coureurs : courir pendant 3 minutes sans s arrêter Pour les observateurs : compter le nombre de plots rencontrés Variables *la situation est proposée avec l aide d une iconographie appartenant à un ouvrage de la «revue EPS» Page 17 sur 26

18 LES MOTEURS DE LA COURSE Les trois moteurs qui permettent la reconstruction de l ATP Le moteur Aérobie Le moteur Alactique Le moteur Lactique Oxygène et aliments Moteur aérobie (la mitochondrie) La pompe cardiaque Moteur alactique (créatine phosphate) Moteur lactique (acide lactique) Trois moteurs sont au service de la production d énergie Ces trois moteurs assurent la resynthèse de l ATP Ces trois moteurs ont une durée de fonctionnement différente Ces trois moteurs fournissent une intensité d énergie différente L ATP permet la libération de l énergie musculaire Page 18 sur 26

19 Le fonctionnement énergétique Chacun des trois moteurs est conditionné par des facteurs limitants qui caractérisent son efficacité. La pratique de l activité va permettre entre autre de modifier le seuil de ces limites. Le fonctionnement de chaque moteur est caractérisé par sa capacité et sa puissance La capacité correspond à la quantité d énergie fournie par le mécanisme La puissance correspond à l intensité de la fourniture de cette énergie Par conséquent, plus l intensité est élevée, plus la durée de fonctionnement sera faible Capacité Durée= Puissance Pour comprendre le fonctionnement : La vitesse maximale aérobie est la vitesse pour laquelle le coureur consomme le maximum de son O2 Mais Un coureur qui court à sa VMA fournit 85% de son énergie par le moteur aérobie et 15% sont fournis par le moteur lactique. Page 19 sur 26

20 Applications Pédagogiques GESTION MOTRICE DE LA COURSE Page 20 sur 26

21 LES INDICATEURS DE LA FATIGUE L ESSOUFFLEMENT: L élève respire difficilement respire très vite ne peut pas parler La respiration pendant la course est mauvaise, l élève ne souffle pas assez, il n arrive pas à éliminer le CO2 produit par l effort. LA FRÉQUENCE CARDIAQUE: La fréquence cardiaque pendant l effort peut être très importante chez un enfant. Ce qui doit être pris en compte, c est la vitesse de récupération cardiaque. En tout état de cause, le contrôle de la fréquence cardiaque est très difficile à gérer avec des élèves d âge primaire, les signes de récupération objectifs doivent être privilégiés (je peux parler sans essoufflement, je respire sans gênes particulières) L HYPERTHERMIE Le visage est très rouge L élève est gêné par la chaleur de son corps Ne pas hésiter à gérer l habillement des élèves Tenir compte des conditions atmosphériques et de la saison. LA FAÇON DE COURIR L élève s arrête et repart fréquemment Il court penché en avant Il se tient le côté Parfois il trébuche Page 21 sur 26

22 LES RENCONTRES Les distances de courses : Grande section, CP : CE1, CE2 : CM1, CM2 : 600à 1000m m 2000 à 2500m Ces distances peuvent être mises en relation avec le repère couramment utilisé : Selon son niveau, l élève d âge d école primaire peut courir de 1 à 2 minutes par année d âge. Les différentes épreuves Les courses contrat Afin de respecter la logique interne de l activité et de structurer l organisation de la rencontre, nous retenons l idée de contrats de distances avec un départ et une arrivée ou simplement une arrivée, communs pour tous les élèves. A ce contrat de distance il peut se rajouter des objectifs de temps à choisir et à respecter. Les courses de régularité Elles prennent en compte un temps de base effectué entre deux plots. Le temps final donne une note de performance, la régularité donne une note d exécution. (Ex : 12pts et 8 pts) Il est conseillé de privilégier la course en équipe. La course en ligne Elle peut se justifier en fin de cycle 3 avec des élèves jugés capables de trouver un sens à cette épreuve Page 22 sur 26

23 LA COURSE LONGUE Recueil des réflexions de la journée 27/11/2008 Emergence des représentations de chacun La course longue C est Courir Un temps ou une distance mettant en œuvre une durée de course Mettre en œuvre l endurance Parcourir une longue distance en un minimum de temps en gérant l effort Dure longtemps, mobilise des capacités aérobies du coureur Courir longtemps en gérant son effort Gérer son effort Etre performant Une prise en compte de la distance Contrôler sa respiration Ce n est pas Marcher S arrêter Courir sans contrainte de temps Qu une activité de course Une course rapide et brève Etre au maximum de sa VMA Etre essoufflé Les observables élèves et analyse Comportements observables Départ rapide Essoufflement Marche S arrête rapidement Volonté d être devant Renoncements Départ rapidement et course jusqu à épuisement Durée de marche supérieure au temps de course Frappe des pieds en courant Souffre S arrête et repart Respire de façon rythmée Foulée régulière Posture détendue (alignement) Rougeur Parle en courant Analyse Pas de notion de distance à parcourir Influence des jeux de course et de poursuite (poursuivi/poursuivant) Plaisir de courir Page 23 sur 26

24 Problèmes à résoudre Gestion de l effort : o ne pas s arrêter sur le parcours (course/marche) o parcourir une distance définie par l élève en courant o ne pas être essoufflé o travailler la régularité/ construire l allure o construire l espace RÉFLEXIONS SUR LA CONTINUITE Situation d entrée dans l activité Dispositif But de la situation Parcours de 100m avec une zone de transmission ou comptage de pinces à linges 100 m Courir en s arrêtant le moins possible. Prendre une pince à linge à chaque tour Critères de réussite Avoir le + de pinces à linges au bout du circuit Consignes Variables Aménagement de l espace (formes, relief) Nombre d arrêt Page 24 sur 26

25 Situation de différenciation dans l activité Dispositif Parcours de 100m avec une zone de transmission ou comptage de pinces à linges D But de la situation Courir une distance définie en s arrêtant le moins possible Critères de réussite Courir le tour sans arrêt ou comptage nombre d arrêt Consignes Variables Nombre de zones de marche ou d arrêt 1 1 Page 25 sur 26

26 Situation de référence dans l activité Dispositif Parcours de 100m avec une zone de transmission ou comptage de pinces à linges 200 m 5 tours But de la situation Courir sans s arrêter 1 km Critères de réussite Ne pas s arrêter sur le km Consignes Variables Aménagement de l espace Distance selon les âges Page 26 sur 26

Dans les deux cas, il s agit bien de réaliser une performance en repoussant ses limites.

Dans les deux cas, il s agit bien de réaliser une performance en repoussant ses limites. 1 1) Introduction Ce document est avant tout un guide synthétique et opérationnel. Il a pour vocation d aider l enseignant et de lui donner les repères essentiels pour la mise en place d un cycle d endurance.

Plus en détail

LA COURSE LONGUE CP CE1 CE2 CM1 CM2. - Courir sur un temps donné en ajustant sa vitesse pour ne pas être essoufflé.

LA COURSE LONGUE CP CE1 CE2 CM1 CM2. - Courir sur un temps donné en ajustant sa vitesse pour ne pas être essoufflé. LA COURSE LONGUE 1. LE POINT SUR L ACTIVITE COURSE LONGUE A. La course longue dans les programmes A la maternelle Par la pratique d activités physiques libres ou guidées dans des milieux variés, les enfants

Plus en détail

LA COURSE LONGUE DUREE

LA COURSE LONGUE DUREE LA COURSE LONGUE DUREE LES TEXTES (2002): Les compétences de fin de cycle sont les suivantes : Cycle 2 : courir longtemps (entre 6 et 12mn), selon les capacités de chacun, de façon régulière? sur une longue

Plus en détail

Patrick Scozzari, CPC EPS Marseille 11

Patrick Scozzari, CPC EPS Marseille 11 Patrick Scozzari, CPC EPS Marseille 11 1 La course d endurance au Cycle 3. A/ Spécificité de l activité : De façon libre et spontanée, les enfants répètent des jeux dans lesquels le plaisir de la poursuite

Plus en détail

Programmation de la course en durée à l école élémentaire

Programmation de la course en durée à l école élémentaire «titre d une vidéo Macon» Programmation de la course en durée à l école élémentaire LA COURSE EN DUREE. Conditions de mise en œuvre. 1. Faire comprendre à l enfant : L intérêt de cette activité : - santé

Plus en détail

COMPETENCE DE NIVEAU N1

COMPETENCE DE NIVEAU N1 GROUPE DES ACTIVITES ATHLETIQUES DEMI FOND Réaliser une performance motrice maximale mesure à une échéance donnée COMPETENCE DE NIVEAU N1 Compétences attendues dans l APSA Réaliser la meilleure performance

Plus en détail

La course longue à l école :

La course longue à l école : aspect bio énergétique, biomécanique, motivationnel gérard: IUFM de la Réunion 2012 13 La course longue à l école : 1 Les instructions officielles 2 Historique du 1500 m 3 S entraîner : améliorer ses performances

Plus en détail

RENCONTRE DEPARTEMENTALE 66 ENDURO 2009/2010

RENCONTRE DEPARTEMENTALE 66 ENDURO 2009/2010 RENCONTRE DEPARTEMENTALE 66 ENDURO 2009/2010 L enduro: Comment? Une compétition de masse pour la course de longue durée Une épreuve d endurance nécessitant régularité dans l effort et esprit d équipe L

Plus en détail

LIMOGES 2-VILLE LIMOGES 5 DOSSIER COURSE EN DUREE CYCLES 2 ET 3

LIMOGES 2-VILLE LIMOGES 5 DOSSIER COURSE EN DUREE CYCLES 2 ET 3 LIMOGES 2-VILLE LIMOGES 5 DOSSIER COURSE EN DUREE CYCLES 2 ET 3 Attention : en fonction du niveau des élèves dans le cycle, l enseignant utilise les variables concernant les distances à parcourir et le

Plus en détail

ENDURANCE. 7-8 ans : Découverte de la course de durée

ENDURANCE. 7-8 ans : Découverte de la course de durée 7-12 ans ENDURANCE 7-8 ans : Découverte de la course de durée Courir quelques minutes sans s arrêter Savoir enchaîner des situations Endurance 7-8 ans Courir sur des circuits Enchaîner des jeux de course

Plus en détail

L athlétisme à l école

L athlétisme à l école Courir longtemps en élémentaire Equipe Départementale EPS de la Haute Garonne L athlétisme à l école Courir longtemps en élémentaire 2012 Equipe EPS 31 Document athlétisme 2012 Page 96 Courir longtemps

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DE LA COURSE DE DUREE A L ECOLE PRIMAIRE

ENSEIGNEMENT DE LA COURSE DE DUREE A L ECOLE PRIMAIRE ENSEIGNEMENT DE LA COURSE DE DUREE A L ECOLE PRIMAIRE I - La course de durée : une activité athlétique II - La course de durée à l école III - Situation n 1 : faire durer la durée IV - Situation n 2 :

Plus en détail

L ÉVALUATION, UN OUTIL AU SERVICE DE LA RÉUSSITE DES ÉLÈVES EN EPS?

L ÉVALUATION, UN OUTIL AU SERVICE DE LA RÉUSSITE DES ÉLÈVES EN EPS? L ÉVALUATION, UN OUTIL AU SERVICE DE LA RÉUSSITE DES ÉLÈVES EN EPS? CA N3 : Moduler l'intensité et la durée de ses déplacements, en rapport avec une référence personnalisée, pour produire et identifier

Plus en détail

Présentation de l'activité

Présentation de l'activité Présentation de l'activité 1) Vous avez dit Endurance? L'activité de course d'endurance est souvent appelée "endurance" Définitions de l'endurance: (On trouve différentes définitions suivant les sources

Plus en détail

LA COURSE LONGUE au cycle 3

LA COURSE LONGUE au cycle 3 LA COURSE LONGUE au cycle 3 G.ORSI CPD EPS- IA 06-2011 Ce document se veut apporter une aide à la conception et la mise en œuvre du projet pédagogique en «course longue» au cycle 3 de l école élémentaire

Plus en détail

ATHLÉTISME cycle 2. Course longue : Etre capable de courir le plus longtemps possible sans s arrêter, en gérant son effort

ATHLÉTISME cycle 2. Course longue : Etre capable de courir le plus longtemps possible sans s arrêter, en gérant son effort Définition : Activité individuelle de performance mesurable (temps / espace) qui implique la réalisation d un geste adapté spécifique dans le respect des règles établies. généraux : Développer de façon

Plus en détail

Compétence Propre n 1 : Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une échéance donnée

Compétence Propre n 1 : Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une échéance donnée Programmes EPS, Compétences attendues dans les APSA et socle commun de connaissances et de compétences Activité : ½ Fond Compétence Propre n 1 : Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une

Plus en détail

MODULE : COURSE LONGUE

MODULE : COURSE LONGUE Comportements attendus 1. Respecter un contrat de régularité 2. Assumer des rôles différents 3. Courir de plus en plus longtemps 4. Se motiver, moduler ses efforts, connaître ses capacités Situation de

Plus en détail

SEMAINES 1 ET 2 SEMAINES 3 ET 4 PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT SEMI-MARATHON/MARATHON 1 / 5

SEMAINES 1 ET 2 SEMAINES 3 ET 4 PROGRAMME D ENTRAÎNEMENT SEMI-MARATHON/MARATHON 1 / 5 1 / 5 Sport : Niveau : Objectif : Durée : Activités : Course à Coureur actif Semi-marathon/marathon 12 semaines Course d endurance, séances, entraînement avec GPS Dans tous ces exercices, il est essentiel

Plus en détail

EVALUATION EN EPS DIPLOME NATIONAL DU BREVET COLLEGE MONOD

EVALUATION EN EPS DIPLOME NATIONAL DU BREVET COLLEGE MONOD EVALUATION EN EPS DIPLOME NATIONAL DU BREVET COLLEGE MONOD PRESENTATION DES MODALITES DE FONCTIONNEMENT Dans le cadre du Diplôme National du Brevet, à partir de la rentrée 2012, tous les élèves de troisième

Plus en détail

BULLETIN TECHNIQUE ACTIVITÉS ATHLÉTIQUES N 16 bis

BULLETIN TECHNIQUE ACTIVITÉS ATHLÉTIQUES N 16 bis BULLETIN TECHNIQUE ACTIVITÉS ATHLÉTIQUES N 16 bis Élaboré au cours du stage de l USEP 74 du 22 mars au 3 avril 2004. Ont participé en particulier à sa conception : Isabelle Grégoire, Stéphane Ravel, Nicolas

Plus en détail

COURSE en DUREE (CP 5) Stage PAF 17/02/2012. James JOSEPH (2012)

COURSE en DUREE (CP 5) Stage PAF 17/02/2012. James JOSEPH (2012) COURSE en DUREE (CP 5) Stage PAF 17/02/2012 Mises en œuvre des Programmes (Textes de 2001 applicables pour le Bac GT de 2012) (Textes de 2009 pour les LP) (Textes de 2010 dans la perspective de 2013) CONCEVOIR

Plus en détail

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE І) INTRODUCTION II) BASES PHYSIOLOGIQUES III) PRINCIPES GENERAUX DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE IV) ENTRAINEMENT DANS LES DIFFERENTES FILIERES V) LA PLANIFICATION

Plus en détail

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège L éducation physique et sportive Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège LES PROGRAMMES OFFICIELS Priorités, objectifs généraux, connaissances et compétences, Horaires et spécificités

Plus en détail

- CYCLE 3 - Démarche d apprentissage et situations

- CYCLE 3 - Démarche d apprentissage et situations UNITÉ D'APPRENTISSAGE COURSE DE VITESSE ET D OBSTACLES - CYCLE 3 - OBJECTIFS Compétences des programmes : Réaliser une performance mesurée (en distance et en temps) dans des activités athlétiques : courir

Plus en détail

Allier. Vous trouverez dans ce document :

Allier. Vous trouverez dans ce document : Allier Vous trouverez dans ce document : 1. Deux unités d enseignement à la course de durée qui vous permettront, d une manière simple, de préparer vos élèves au mieux pour participer au Challenge Endurance.

Plus en détail

FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME

FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME FONDAMENTAUX DE L ENTRAINEMENT EN CYCLISME 1- POURQUOI S ENTRAINER? Physiologie de l effort Intensités et filières énergétiques Biomécanique La surcompensation Les limites de l effort 2- COMMENT S ENTRAINER?

Plus en détail

Les Exercices Types. L Amélioration de la Coordination / Souplesse : HT1 : Home Traîner 1 HT2 : Home Traîner 2

Les Exercices Types. L Amélioration de la Coordination / Souplesse : HT1 : Home Traîner 1 HT2 : Home Traîner 2 Les Exercices Types Je vous propose de trouver ci-dessous, des informations concrêtes pour exécuter des Exercices Types correspondant à des Zones d entraînement spécifiques. La Préparation Energétique

Plus en détail

Les compétences attendues et les mobiles dans les programmes : Course en durée Step

Les compétences attendues et les mobiles dans les programmes : Course en durée Step Les compétences attendues et les mobiles dans les programmes : Course en durée Step Enjeux éducatifs La démarche d enseignement Les incontournables : L entrée dans le cycle L évaluation des ressources

Plus en détail

Nouveau programme EPS collèges DEMI-FOND. rozenn.pencreach@live.fr marcel.lemire@ac-strasbourg.fr

Nouveau programme EPS collèges DEMI-FOND. rozenn.pencreach@live.fr marcel.lemire@ac-strasbourg.fr Nouveau programme EPS collèges DEMI-FOND rozenn.pencreach@live.fr marcel.lemire@ac-strasbourg.fr DEROULEMENT DU STAGE 1 ère journée - Présentation du stage - A propos des textes officiels - Séquence pratique

Plus en détail

Le livret d EPS Brevets 6ème

Le livret d EPS Brevets 6ème Le livret d EPS Brevets 6ème Collège Victor Hugo Aulnay sous Bois Collège Victor Hugo, Aulnay sous-bois septembre 2014 1 L EPS en 6 ème au Collège Victor Hugo Durant sa scolarité, l enfant en 6ème va vivre

Plus en détail

L ATHLETISME A L ECOLE. Cycle 3

L ATHLETISME A L ECOLE. Cycle 3 INSPECTION ACADEMIQUE COMITE DEPARTEMENTAL USEP DE MAINE ET LOIRE D ATHLETISME 49 L ATHLETISME A L ECOLE Cycle 3 SEPTEMBRE 2000 mise à jour décembre 2002 CYCLE 3 MODULE D APPRENTISSAGE EN EDUCATION PHYSIQUE

Plus en détail

SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 4 LGT. Leçons Thèmes de travail pour la leçon Mises en œuvre particulières Eléments privilégiés de la fiche ressource

SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 4 LGT. Leçons Thèmes de travail pour la leçon Mises en œuvre particulières Eléments privilégiés de la fiche ressource SYNOPSIS CYCLE COURSE EN DUREE N 4 LGT Leçons Thèmes de travail pour la leçon Mises en œuvre particulières Eléments privilégiés de la fiche ressource L1 Estimer VMA. Consignes de sécurité échauf/ /hydr/

Plus en détail

ATHLÉTISME À L ÉCOLE. Des situations pour préparer le challenge départemental d athlétisme. Course de relais. Course de vitesse.

ATHLÉTISME À L ÉCOLE. Des situations pour préparer le challenge départemental d athlétisme. Course de relais. Course de vitesse. ATHLÉTISME À L ÉCOLE Course de relais Course de durée Saut en longueur Course de vitesse Lancer Triple bond Des situations pour préparer le challenge départemental d athlétisme Commission EPS 55 Avril

Plus en détail

Enseigner la course longue à l école primaire.

Enseigner la course longue à l école primaire. Enseigner la course longue à l école primaire. Préambule Les propositions de contenus d enseignement s inscrivent dans la continuité du travail engagé dans le département de l Isère sur l élaboration des

Plus en détail

L athlétisme à l école

L athlétisme à l école Courir en élémentaire Equipe Départementale EPS de la Haute Garonne L athlétisme à l école Courir en élémentaire 2012 Equipe EPS 31 Document athlétisme 2012 Page 55 Courir vite - Cycle 2 Equipe Départementale

Plus en détail

Préparer un semi-marathon en 2h00 environ

Préparer un semi-marathon en 2h00 environ Préparer un semi-marathon en 2h00 environ OBJECTIF DE CET ENTRANEMENT Cet entraînement vous permettra de terminer un semi-marathon en 2 heures. DESCRIPTION Vous aimez courir longtemps pour extérioriser

Plus en détail

STATION TRAIL ETE 2015 - ATELIERS PARCOURS 1000M PISTE TRAIL

STATION TRAIL ETE 2015 - ATELIERS PARCOURS 1000M PISTE TRAIL STATION TRAIL ETE 2015 - ATELIERS PARCOURS 1000M PISTE TRAIL DESCRIPTIF DU PARCOURS : Situé sur la Via Vercors, au départ du parking du pont des Aniers (proche magasin SAMSE), le parcours 1000 Mètres Piste

Plus en détail

Préparer un 10km en 50 minutes environ

Préparer un 10km en 50 minutes environ Préparer un 10km en 50 minutes environ OBJECTIF DE CET ENTRANEMENT Votre objectif est de finir un 10 km en 50 minutes. DESCRIPTION Vous courez généralement à un rythme continu, mais vous aimeriez vous

Plus en détail

éducation physique et sportive planification 1 er Cycle primaire

éducation physique et sportive planification 1 er Cycle primaire éducation physique et sportive planification 1 er Cycle primaire Département de l économie et du sport Service de l éducation physique et du sport Département de la formation, de la jeunesse et de la culture

Plus en détail

Protocole BAC EPS 2015-2016

Protocole BAC EPS 2015-2016 Protocole BAC EPS 2015-2016 1. L épreuve obligatoire d EPS en contrôle en cours de formation : Pour le BAC EPS 2015-2016, 5 «menus» sont proposés à nos élèves de Terminale. Les 5 professeurs se partagent

Plus en détail

PRESCRIPTION D ACTIVITES PHYSIQUES A BUT THERAPEUTIQUE POUR L ADOLESCENT OBESE

PRESCRIPTION D ACTIVITES PHYSIQUES A BUT THERAPEUTIQUE POUR L ADOLESCENT OBESE PRESCRIPTION D ACTIVITES PHYSIQUES A BUT THERAPEUTIQUE POUR L ADOLESCENT OBESE Dr Jean-Marc SENE médecin du sport praticien-attaché au CHU Pitié-Salpétrière INTRODUCTION Indication Évaluation initiale

Plus en détail

QUEL PROGRAMME POUR UNE EP DE QUALITE?

QUEL PROGRAMME POUR UNE EP DE QUALITE? QUEL PROGRAMME POUR UNE EP DE QUALITE? Qu est ce qu être compétent en course de haie? Franchir vite un obstacle «Il y a deux buts, passer le moins de temps possible en l air et le moins de temps possible

Plus en détail

NIVEAU 1 COURSE DE VITESSE ÉLÉMENTS DE LA COMPÉTENCE ET SITUATIONS D'APPRENTISSAGE

NIVEAU 1 COURSE DE VITESSE ÉLÉMENTS DE LA COMPÉTENCE ET SITUATIONS D'APPRENTISSAGE C a p a c i t é s Motrices Méthodologiques Connaissances Attitudes NIVEAU 1 COURSE DE VITESSE ÉLÉMENTS DE LA COMPÉTENCE ET SITUATIONS D'APPRENTISSAGE Éléments de la compétence du niveau 1 Réagir vite à

Plus en détail

CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION

CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION CARNET D ENTRAÎNEMENT EN MUSCULATION NOM PRÉNOM CLASSE Projet Choisi LES DIFFERENTS TYPES DE FORCES QUE NOUS UTILISERONS TYPES DE FORCE VITESSE ou EXPLOSIVE % de la charge maximale en 10 répétitions 70%

Plus en détail

Processus d acquisitions. évaluations. en EPS. au COLLEGE

Processus d acquisitions. évaluations. en EPS. au COLLEGE Processus d acquisitions ET évaluations en EPS au COLLEGE Tout le sujet mais rien que le sujet Processus d acquisitions Evaluations COLLEGE SUJET Quel est l objet du devoir? LIEN entre Processus d acquisitions

Plus en détail

Présente HANDBALLONS A L ECOLE APPROCHE DU HANDBALL EN MILIEU SCOLAIRE

Présente HANDBALLONS A L ECOLE APPROCHE DU HANDBALL EN MILIEU SCOLAIRE Présente HANDBALLONS A L ECOLE APPROCHE DU HANDBALL EN MILIEU SCOLAIRE 1 «Coopérer avec ses partenaires pour affronter collectivement des adversaires, en respectant des règles, en assurant des rôles différents

Plus en détail

Ou ce qu il faut faire pour dépasser l obstacle Les effets

Ou ce qu il faut faire pour dépasser l obstacle Les effets CONCEVOIR SON ENTRAINEMENT ET ANALYSER SA PRESTATION en MOTRICITE Observateur : Elève observé : Connaissance du résultat Connaissance de l exécution Contenus d enseignement Registres des Ou ce qu il faut

Plus en détail

STAGE PAF CO LIEN AVEC LE SOCLE COMMUN

STAGE PAF CO LIEN AVEC LE SOCLE COMMUN STAGE PAF CO LIEN AVEC LE SOCLE COMMUN PROGRAMMES COLLEGE BO spécial n 6 du 28 août 2008) FIN OBJ CP CMS PROGRA L EPS a pour finalité de former un citoyen, cultivé, lucide, autonome, physiquement et socialement

Plus en détail

Fiche de présentation et d utilisation du Compteur d Activités Physiques. 1. Objectifs relatifs à l utilisation du Compteur d Activités Physiques

Fiche de présentation et d utilisation du Compteur d Activités Physiques. 1. Objectifs relatifs à l utilisation du Compteur d Activités Physiques UTILISATION DU COMPTEUR D ACTIVITÉS PHYSIQUES Fiche de présentation et d utilisation du Compteur d Activités Physiques 1. Objectifs relatifs à l utilisation du Compteur d Activités Physiques Le Compteur

Plus en détail

LA COURSE DE DURÉE AU COLLEGE

LA COURSE DE DURÉE AU COLLEGE LA COURSE DE DURÉE AU COLLEGE SOMMAIRE 1. Quizz... page 3 2. La motivation. page 15 3. Les situations page 18 4. La programmation page 25 5. L enseignement adapté. page 28 6. L évaluation. page 31 7. Annexes...

Plus en détail

Compétence : adapter ses déplacements à des environnements ou contraintes variées.

Compétence : adapter ses déplacements à des environnements ou contraintes variées. VERS L ATHLETISME A LA MATERNELLE Document Nicolas Blanchet CPC EPS Ustaritz P.B. Compétence : adapter ses déplacements à des environnements ou contraintes variées. COURIR Compétences spécifiques Courir

Plus en détail

La compréhension en lecture, DUSSOURD Claire, HERQUÉ Marion, SALAUN- BRUGEL Isabelle Compréhension 44

La compréhension en lecture, DUSSOURD Claire, HERQUÉ Marion, SALAUN- BRUGEL Isabelle Compréhension 44 La compréhension en lecture, DUSSOURD Claire, HERQUÉ Marion, SALAUN- BRUGEL Isabelle Compréhension 44 Lire l'espace de travail, lire les outils de travail, lire sur soi en EPS : un exemple en demi-fond

Plus en détail

Ministère de la Communauté française COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS EDUCATION PHYSIQUE HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES

Ministère de la Communauté française COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS EDUCATION PHYSIQUE HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES Ministère de la Communauté française COMPETENCES TERMINALES ET SAVOIRS REQUIS en EDUCATION PHYSIQUE HUMANITES GENERALES ET TECHNOLOGIQUES HUMANITES PROFESSIONNELLES ET TECHNIQUES 2000 PREAMBULE Les compétences

Plus en détail

Source : www.minsep.cm

Source : www.minsep.cm 1 2 3 PREAMBULE L Education Physique et Sportive (EPS) est une matière d enseignement qui vise à la transformation des ressources potentielles et disponibles de l apprenant pour l aider à agir et à progresser

Plus en détail

COURSE D ORIENTATION

COURSE D ORIENTATION COMPETENCE SPECIFIQUE "Adapter ses déplacements à différents types d'environnement" COMPETENCE GENERALE "Mesurer et apprécier les effets de l activité" Cycle 3 COURSE D ORIENTATION - module n 2 - OBJECTIFS

Plus en détail

Conseils pour une bonne pratique du badminton

Conseils pour une bonne pratique du badminton Conseils pour une bonne pratique du badminton Sommaire 1 L'échauffement... 2 1.1 Ce qu'il faut savoir sur l'échauffement... 2 1.2 Objectifs de l'échauffement... 3 1.3 Formes d'échauffement... 3 1.4 Exercices

Plus en détail

Francis Bergé, PNP à Toulouse et Lille 11 et 18 Mai 2010

Francis Bergé, PNP à Toulouse et Lille 11 et 18 Mai 2010 Francis Bergé, PNP à Toulouse et Lille 11 et 18 Mai 2010 Retour sur quelques notions: La Santé La Culture scolaire la CP5 et les ASDEP Le Savoir S entraîner...en CP5 Dans les programmes lycées Les étapes

Plus en détail

Initier les jeunes à l entraînement S approprier les consignes Utiliser le calendrier des séances d entraînement Développer la vitesse Travailler la

Initier les jeunes à l entraînement S approprier les consignes Utiliser le calendrier des séances d entraînement Développer la vitesse Travailler la Être actif, Initier les jeunes à l entraînement S approprier les consignes Utiliser le calendrier des séances d entraînement Développer la vitesse Travailler la force et la coordination Développer l endurance

Plus en détail

eduscol Ressources pour faire la classe au collège Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Éducation physique et sportive

eduscol Ressources pour faire la classe au collège Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Éducation physique et sportive eduscol Ressources pour faire la classe au collège Éducation physique et sportive Fiches d'activités physiques, sportives et artistiques (APSA) Programme 2008 du collège Décembre 2009 MEN/DGESCO eduscol.education.fr/prog

Plus en détail

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles?

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles? Sommaire Séquence 3 Pour nous déplacer, prendre un objet, monter des escaliers, nous utilisons nos muscles. Quand nous devons faire un effort important, il faut prendre des aliments riches en énergie,

Plus en détail

ENTRAINEMENT HOME-TRAINER

ENTRAINEMENT HOME-TRAINER ENTRAINEMENT HOME-TRAINER Préambule : Vous trouverez des dizaines de plans d entraînements, des plus théoriques aux plus farfelus. Ce qui suit résulte uniquement de mon expérience personnelle. C est simple

Plus en détail

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Direction des sports Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Cycle 2 Document pédagogique élaboré par E.Reig E.T.A.P.S de la Direction des Sports de la ville de joué lès Tours 2011

Plus en détail

PLAN D ATHLETISATION PROTOCOLES D EVALUATION DES QUALITES PHYSIQUES DES JOUEURS INTERNATIONAUX

PLAN D ATHLETISATION PROTOCOLES D EVALUATION DES QUALITES PHYSIQUES DES JOUEURS INTERNATIONAUX PLAN D ATHLETISATION PROTOCOLES D EVALUATION DES QUALITES PHYSIQUES DES JOUEURS INTERNATIONAUX TEST NUMERO 1 (1/3) Nom : Test Luc LEGER Navette (20m) Objectifs : Mesure de la VMA (Vitesse maximal aérobie)

Plus en détail

Athlétisme : Course de haies

Athlétisme : Course de haies www.contrepied.net 1 Athlétisme : Course de haies Y. Humbert, E. Le Levé, A. Roger Février 2009 1. Définition, enjeux et analyse des problèmes posés par l activité Le problème central posé par la course

Plus en détail

PLAN 3 h 30. *Votre allure marathon : 4 mn 59 s/km.

PLAN 3 h 30. *Votre allure marathon : 4 mn 59 s/km. LE MAGAZINE DU PLAISIR DE COURIR ET DE LA FORME JOGGING PLAN 3 h 30 I N T E R N A T I O N A L *Votre allure marathon : 4 mn 59 s/km. Votre Semaine 1 Mardi. Séance VMA : après 20 mn en endurance, 8 fois

Plus en détail

Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2. Compétences spécifiques liées à l'activité. Objectifs

Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2. Compétences spécifiques liées à l'activité. Objectifs 1 Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2 -- s'opposer individuellement avec les jeux d'oppositions duelles Compétences spécifiques liées à l'activité -- rencontrer un partenaire

Plus en détail

Apprendre à s entraîner

Apprendre à s entraîner Apprendre à s entraîner Garçons 9-12 ans, Filles 8-11 ans Niveaux scolaires correspondant au stade S amuser grâce au sport du modèle DALT : garçons années 4-7, filles années 3-6 À noter : Étant la seule

Plus en détail

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales Les liens entre les Compétences Méthodologiques et Sociales et le Socle Commun de Connaissances et de Compétences. GRA 2011 Orléans-Tours 1 Le plan d intervention 1. Rappel institutionnel : Les C.M.S.

Plus en détail

UNE AUTRE APPROCHE EDUCATIVE

UNE AUTRE APPROCHE EDUCATIVE UNE AUTRE APPROCHE EDUCATIVE LA CP5 : UNE COMPETENCE PROPRE «UN SAVOIR S ENTRAÎNER EN EPS» UN EXEMPLE EN STEP AU LYCEE Hélène Coste Mars 2013 SAVOIR S ENTRAÎNER C EST : 1. Faire des efforts "MAINTENANT"

Plus en détail

LES JOUTES SPORTIVES

LES JOUTES SPORTIVES ÉPREUVE CANTONALE DE RÉFÉRENCE FIN DE 10 E ANNÉE MATHÉMATIQUES / MAI 2014 PREMIÈRE PARTIE / SANS CALCULATRICE LES JOUTES SPORTIVES Nom Prénom Etablissement Classe Durée de l épreuve : 15 minutes. Matériel

Plus en détail

Sommaire de la séquence 12

Sommaire de la séquence 12 Sommaire de la séquence 12 Tu viens de voir que le système nerveux permet de s adapter à notre environnement, grâce à des réactions coordonnées par notre cerveau. Dans certains cas, le fonctionnement du

Plus en détail

Courir plus vite en améliorant sa VMA

Courir plus vite en améliorant sa VMA Courir plus vite en améliorant sa VMA OBJECTIF DE CET ENTRANEMENT Pour courir plus vite, l'objectif sera d'améliorer votre VMA, ceci afin de gagner en confort dans les autres allures. En effet, en augmentant

Plus en détail

CAHIER 3 / RUNNING CENTER

CAHIER 3 / RUNNING CENTER CAHIER 3 / RUNNING CENTER CONFIDENTIEL : Ce document vous a été remis par un représentant de la société Volodalen. Il ne peut être partagé sans son autorisation. 2 SOMMAIRE LABELS VOLODALEN CAHIER 3 PRÉSENTATION

Plus en détail

Proposition module maternelle : lancer

Proposition module maternelle : lancer Proposition module maternelle : lancer Compétences des programmes Champs d actions Capacité Forme(s) de pratique(s) Adapter ses déplacements à des environnements ou des contraintes variées Pratique d activités

Plus en détail

Proposition module maternelle : courir

Proposition module maternelle : courir Proposition module maternelle : courir Compétences des programmes Champs d actions Capacité Forme(s) de pratique(s) Adapter ses déplacements à des environnements ou des contraintes variées Pratique d activités

Plus en détail

METHODE DE CALCUL DES SCORES

METHODE DE CALCUL DES SCORES QUESTIONNAIRE RESPIRATOIRE du S t GEORGE'S HOSPITAL METHODE DE CALCUL DES SCORES RESUME Trois scores sont calculés pour les composantes : Symptômes ; Activités ; Impacts. Un score Total est également calculé.

Plus en détail

LES DIFFERENTS PROGRAMMES DE MUSCULATION («Des muscles pour tout le monde», Sport et Vie n 108, Mai-Juin 2008)

LES DIFFERENTS PROGRAMMES DE MUSCULATION («Des muscles pour tout le monde», Sport et Vie n 108, Mai-Juin 2008) LES DIFFERENTS PROGRAMMES DE MUSCULATION («Des muscles pour tout le monde», Sport et Vie n 108, Mai-Juin 2008) 1 / Quelques données théoriques : * La répétition maximale (RM) : C est le poids le plus lourd

Plus en détail

Nombre de séances prévues : 1. Cycle : 2 Niveau : CP/CE1. Champs disciplinaire : E.P.S. Date :

Nombre de séances prévues : 1. Cycle : 2 Niveau : CP/CE1. Champs disciplinaire : E.P.S. Date : Cycle : 2 Niveau : CP/CE1 Champs disciplinaire : E.P.S Titre de la séquence : La course de vitesse : évaluation diagnostique Compétence(s) disciplinaire(s) pour la séquence : Réaliser une action que l

Plus en détail

Santé et activité physique

Santé et activité physique Santé et activité physique J.P. Brackman médecin du sport P. Bruzac-Escanes diététicienne F. Saint Pierre biostatisticien Support d une conférence donnée à l auditorium de Balma le 16 juin 2006 Objectifs

Plus en détail

IEN CHAMPS SUR MARNE IEN COMBS LA VILLE IEN MELUN NORD ET EST IEN PONTAULT COMBAULT COURSE D ORIENTATION EN MATERNELLE

IEN CHAMPS SUR MARNE IEN COMBS LA VILLE IEN MELUN NORD ET EST IEN PONTAULT COMBAULT COURSE D ORIENTATION EN MATERNELLE IEN CHAMPS SUR MARNE IEN COMBS LA VILLE IEN MELUN NORD ET EST IEN PONTAULT COMBAULT COURSE D ORIENTATION EN MATERNELLE 1 2 MATERNELLE COMPETENCES A ACQUERIR «Chaque fois que c est possible, il est judicieux

Plus en détail

PLAN ENTRAINEMENT TRAIL LONG (>60 KM) FORTE DÉNIVÉLATION (>2 KM D+)

PLAN ENTRAINEMENT TRAIL LONG (>60 KM) FORTE DÉNIVÉLATION (>2 KM D+) PLAN ENTRAINEMENT TRAIL LONG (>60 KM) FORTE DÉNIVÉLATION (>2 KM D+) 6 semaines de préparation générale + 5 semaines de préparation spécifique 4 séances par semaine Préambule: Toutes les données que vous

Plus en détail

LA PREFORMATION. Pourquoi? Comment? Carrefour des entraîneurs. Fédération de Soccer du Québec

LA PREFORMATION. Pourquoi? Comment? Carrefour des entraîneurs. Fédération de Soccer du Québec LA PREFORMATION Pourquoi? Comment? Carrefour des entraîneurs Fédération de Soccer du Québec Denis SCHAEFFER Janvier 2010 1995 : ouverture du nouveau centre de formation du FC Metz une volonté: augmenter

Plus en détail

~jberté Égalité. Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

~jberté Égalité. Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE ~jberté Égalité. Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIRECTION DE LA DEFENSE ET DE LA SÉCURITÉ CIVILES SOUS-DIRECTION DES SAPEURS-POMPIERS BUREAU DE LA FORMATION ET DES ASSOCIATIONS DE SECURITE CIVILE RÉF

Plus en détail

JEUX TRADITIONNELS PROJET PEDAGOGIQUE

JEUX TRADITIONNELS PROJET PEDAGOGIQUE JEUX TRADITIONNELS PROJET PEDAGOGIQUE Classes de CP Cycle 2 / 1 classe / 1 intervenant Doc. C.BARBOSA, CPC EPS et Nabila TAMIMOUNT-BEZTOUT éducatrice sportive SOMMAIRE I. JEUX TRADITIONNELS??? II. DYNAMIQUE

Plus en détail

Exemple DE PLAN DE COURS UNIQUE (un seul cours)

Exemple DE PLAN DE COURS UNIQUE (un seul cours) Exemple DE PLAN DE COURS UNIQUE (un seul cours) Nom : Patrick Parent Titre du cours: La formule 1 Durée : 60 min École : Des-Grands-Rapides Cycle : 2e Niveau : 4 e année Groupe : 401, 402, 403 Date : 8

Plus en détail

DEFINITION. Art Martial d opposition. Notion d affrontement et d esquive LE KARATE A L ECOLE

DEFINITION. Art Martial d opposition. Notion d affrontement et d esquive LE KARATE A L ECOLE Ligue de Paris DEFINITION Art Martial d opposition. Notion d affrontement et d esquive LES RÈGLES D OR Ne pas se faire mal Ne pas faire mal à l autre Ne pas se laisser faire mal LE KARATE A L ECOLE PRINCIPE

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT EXAMEN PONCTUEL TERMINAL DES CAP - BEP BINÔME N 2 : ½ FOND (3X500m) - BADMINTON Année scolaire 2013-2014 RECTORAT 4 RUE G. ENESCO 94010 CRETEIL CEDEX Tél

Plus en détail

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs MOINS DE 15 ANS Objectifs : Formation du joueur : Ces Cps ont pour objectifs de permettre aux joueurs de club différents de se retrouver dans

Plus en détail

Ma 1 séance d EPS TOUS en sport avec l USEP!

Ma 1 séance d EPS TOUS en sport avec l USEP! Moment 2 (Présentation - Mise en train) Présentation : Le moment 2 de la «séance» est le temps de l' activité physique et sportive. Un parti pris : Une activité à conduire sans matériel spécifique réalisable

Plus en détail

Entraînement à la course

Entraînement à la course PDF A(-9)13 Page 1 Programme de course d endurance pour débutants Les élèves débutants ou qui s initient à la course à pied (par exemple, qui ont une condition cardiovasculaire médiocre ou qui ne sont

Plus en détail

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle?

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Programmer l E.P.S. Comment assurer la continuité des apprentissages sur le cycle 3, sur l ensemble de la scolarité primaire? Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Le plan d action

Plus en détail

Projet d élaboration d une note de cadrage sur les temps éducatifs de la journée scolaire en maternelle

Projet d élaboration d une note de cadrage sur les temps éducatifs de la journée scolaire en maternelle Projet d élaboration d une note de cadrage sur les temps éducatifs de la journée scolaire en maternelle Moments concernés : l accueil avant/pendant le temps scolaire les récréations la collation le passage

Plus en détail

Directives canadiennes en matière d activité physique. Glossaire GLOSSAIRE. Terminologie Définition Exemples

Directives canadiennes en matière d activité physique. Glossaire GLOSSAIRE. Terminologie Définition Exemples GLOSSAIRE Glossaire Activité Ensemble de mouvements corporels qui augmentent le rythme cardiaque et la respiration Directives en Tout mouvement corporel produit par les muscles squelettiques utilisant

Plus en détail

Entretenir la condition physique des seniors

Entretenir la condition physique des seniors Entretenir la condition physique des seniors Réalisation : A. TERLICOQ, Assistante Technique Département Oise, sous la direction de l équipe technique nationale, Fédération française EPMM Sports pour Tous

Plus en détail

Natation et musculation

Natation et musculation Natation et musculation Pour aborder le thème de la musculation du nageur il est nécessaire d avoir une idée fondée de la locomotion du nageur Le «modèle théorique» du nageur nous renseigne : Pour limiter

Plus en détail

CONFERENCE. " Sport Santé Senior " La forme à tout âge

CONFERENCE.  Sport Santé Senior  La forme à tout âge FEDERATION FRANCAISE D EDUCATION DUCATION PHYSIQUE ET DE GYMNASTIQUE VOLONTAIRE CONFERENCE " Sport Santé Senior " La forme à tout âge La FFEPGV Une fédération dynamique 4ème fédération tous sports confondus

Plus en détail

Le mouvement vitalité! Un pas vers la forme! Sport-Santé. Acti March

Le mouvement vitalité! Un pas vers la forme! Sport-Santé. Acti March Le mouvement vitalité! Un pas vers la forme! Sport-Santé Acti March Une Fédération pour votre forme Moyen de déplacement à la portée de tous, quel que soit son âge, la marche est une forme d activité physique

Plus en détail

www.chiensdetraineaux-jura.com - Tél. : 06 83 83 22 71 Projet Pédagogique

www.chiensdetraineaux-jura.com - Tél. : 06 83 83 22 71 Projet Pédagogique www.chiensdetraineaux-jura.com - Tél. : 06 83 83 22 71 Projet Pédagogique 1. Pourquoi visiter un élevage? La visite de l élevage s intègre dans une classe d environnement ( classe de découverte). 1.1 Une

Plus en détail

Intérêt du Cardiofréquencemètre. l optimisation de l entrainement. pour. Thierry Laporte. Bordeaux

Intérêt du Cardiofréquencemètre. l optimisation de l entrainement. pour. Thierry Laporte. Bordeaux Intérêt du Cardiofréquencemètre pour l optimisation de l entrainement Thierry Laporte Bordeaux 250 KMS / SEMAINE 180 kms / semaine.. L évolution des connaissances et des techniques 1927:notion de vo2max

Plus en détail