L accueil des jeunes enfants et de leur famille dans le Département du Rhône

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L accueil des jeunes enfants et de leur famille dans le Département du Rhône"

Transcription

1 L accueil des jeunes enfants et de leur famille dans le Département du Rhône Rapport annuel situation 2011 partenariat Accueil jeunes Enfants complémentarité familles parentalité observatoire innovation adaptation qualité COMMISSION DÉPARTEMENTALE DE L ACCUEIL DES JEUNES ENFANTS DU RHÔNE information partenariat Accueil jeunes Enfants complémentarité professionnels familles parentalité

2 Rapport Annuel CDAJE 2

3 Sommaire Avant-propos Introduction Chiffres-clés 2011 pour le Département du Rhône Chapitre 1 : La population Les naissances - le taux de natalité 1.2 Les enfants de moins de 6 ans 1.3 Les familles Chapitre 2 : Le dispositif d accueil des jeunes enfants et de leur famille données chiffrées et évolution Accueil collectif 2.1 Les établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans 2.2 Les temps d accueil enfants-parents Accueil individuel 2.3 L accueil chez les assistantes maternelles - Les Relais assistantes maternelles (RAM) - Les Maisons d assistantes maternelles (MAM) 2.4 La garde au domicile des familles par une employée familiale Accueil de loisirs 2.5 Les accueils de loisirs extra scolaires et périscolaires - Les accueils de loisirs extra scolaires - Les accueils de loisirs périscolaires 2.6 L école maternelle Chapitre 3 : Une approche quantitative et qualitative L évolution de l accueil collectif 3.2 Les actions du schéma départemental de l accueil du jeune enfant et de sa famille

4 Rapport Annuel CDAJE 4

5 Avant-propos Depuis son installation en 2007, la Commission Départementale de l Accueil des Jeunes Enfants (CDAJE), poursuit et développe sa mission de coordination partenariale en matière d accueil du jeune enfant. Elle étudie les questions relatives à la mise en œuvre des politiques en faveur de la petite enfance dans le Rhône et propose des orientations pour favoriser la cohérence du dispositif d accueil des jeunes enfants et de leur famille. Ainsi, les participants aux trois séances plénières annuelles de la CDAJE œuvrent pour une politique petite enfance concertée. Depuis 2010, la CDAJE du Rhône s est dotée de sous-commissions et de sous-groupes qui mobilisent des acteurs locaux, des professionnels et des familles utilisatrices. Leurs travaux mutualisent les expériences, réalisent des études et des cadres de référence permettant de mieux accompagner les élus et les porteurs de projet ainsi que de suivre leurs réalisations. La CDAJE a élaboré le premier schéma départemental de l accueil du jeune enfant et de sa famille qui se situe à la croisée des politiques familiales, petite enfance et de l emploi, en lien avec chaque projet social territorial. Ce schéma a été adopté par le conseil d administration de la CAF du Rhône et voté par l assemblée départementale du Conseil général du Rhône. Les orientations prioritaires proposées par ce schéma visent à garantir la cohérence du dispositif d accueil et à développer la qualité de l accueil des jeunes enfants et de leur famille sur le département du Rhône pour : Concilier l évolution sociétale et les enjeux du dispositif d'accueil dans une démarche partenariale, Adapter et rendre accessible les modes d accueils collectifs et individuels aux besoins de toutes les familles et renforcer les missions sociales de l ensemble du dispositif d accueil, Développer et affirmer la qualité de l'accueil au quotidien de chaque l enfant et de sa famille avec leurs particularités. L affirmation des trois valeurs transversales qui fondent ce schéma de l accueil : Équité, Accessibilité, Coéducation sous-tend et guide chacune des actions et représente un enjeu de développement qualitatif de l accueil dans le Rhône. Ce rapport annuel de l accueil des jeunes enfants présente un ensemble d informations chiffrées et un point de situation des actions de ce schéma. Nous souhaitons que ce rapport soit un document d aide à la réflexion pour les membres de la CDAJE, mais aussi pour les élus, les coordinateurs petite enfance, l ensemble des professionnels et des partenaires de la petite enfance. Danielle CHUZEVILLE Présidente du Conseil général Marc TIXIER Président de la Caisse d Allocations Familiales du Rhône Vice-président de la CDAJE 5

6 Rapport Annuel CDAJE 6

7 Introduction L évolution des besoins des familles nécessite de développer des modes d accueil diversifiés à la fois sur le plan quantitatif (créations de structures, de places d'accueil, amplitude d'ouverture, places attribuées aux enfants en situation de handicap ) et sur le plan qualitatif (encadrement qualifié, formation du personnel, place des familles, collaboration parents professionnels, projet social et éducatif ). Des enjeux multiples Au-delà de la garde des enfants permettant la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle, le dispositif d accueil concourt à développer : - la natalité et l amélioration de l équilibre démographique, - la création d emplois directs et indirects avec une incidence sur l économie globale, - l éducation, la socialisation et le développement de chaque enfant, - la réduction des inégalités sociales, - la cohésion sociale et le développement local, - la lutte contre les exclusions en facilitant l'accès de ces services à toutes les familles, - la réduction de la pauvreté des familles et le renforcement de l égalité entre les hommes et les femmes, en particulier par l insertion professionnelle des femmes, - la mise en oeuvre des politiques publiques de prévention et de protection de l enfance. Le dispositif d accueil permet à la collectivité de valoriser l effort financier réalisé : plus qu un coût, ces dépenses peuvent alors être considérées comme un investissement en permettant à moyen terme de réduire les coûts d autres actions publiques : insertion sociale, éducation, protection de l enfance, lutte contre la délinquance Un poids économique Le secteur de la petite enfance : - crée des emplois directs : près de 4500 emplois dans le Rhône au sein des structures petite enfance et assistants maternels en activité, - favorise l employabilité des mères : l accueil des jeunes enfants représente effectivement une condition incontournable pour leur accès à l emploi, - accompagne les mères en parcours d insertion professionnelle. Le champ des politiques sociales et le secteur petite enfance Une politique petite enfance s inscrit dans un projet social territorial décliné par chaque structure d accueil. La construction d un projet social permet de prendre en compte la nécessité de la continuité de l accueil en partenariat entre les acteurs locaux, en particulier l école. Ce partenariat renforce la dimension territoriale et la volonté permanente de développement de places d accueil et leur complémentarité concourant à la cohérence du dispositif d accueil. Les structures petite enfance tendent à devenir des lieux de développement local en créant du lien social sur les territoires où elles sont implantées et participent ainsi à la politique de cohésion sociale : la mixité sociale et culturelle nécessite des structures petite enfance accessibles pour favoriser les échanges, les liens sociaux entre les habitants et contribuer ainsi à la lutte contre les exclusions. De plus, l accompagnement des familles dans le cadre de la co-éducation, contribue à lutter contre l isolement et participe au champ de la prévention primaire et précoce. 7

8 Chiffres clés 2011 : Département du Rhône la population du Rhône uu Les enfants naissances en 2011 sur le département enfants de moins de 6 ans en 2011 uu Les familles avec enfants de moins de 6 ans familles avec enfants de moins de 6 ans, 14 % des familles avec enfants de moins de 6 ans sont monoparentales, soit familles, 24 % des familles avec enfants de moins de 6 ans, sont considérées comme ayant des bas revenus inférieurs à 956 euros par mois, soit familles, familles bénéficiaires du RSA socle, fin 2011, ont des enfants de moins de 6 ans, dont 59 % de familles monoparentales. l organisation territoriale Les premiers acteurs d une politique petite enfance sur chaque territoire sont les communes et les communautés de communes : 293 communes, dont 227 communes regroupées en 21 Communautés de communes. des Territoires spécifiques Certains quartiers ou communes sont identifiés avec des spécificités et leur situation fait l objet d une attention soutenue, entre autres par des concours financiers de l État. uu Les quartiers politique de la ville 69 quartiers politique de la ville du Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS), territoires présentant des difficultés sociales et économiques et identifiés comme prioritaires, répartis dans 32 villes. Les Contrats Urbains de Cohésion Sociale (CUCS) ont succédé en 2007 aux contrats de ville comme cadres du projet de territoire développé au bénéfice des quartiers en difficultés. Chacun de ces quartiers s inscrit dans une Zone de Redynamisation Urbain (ZRU) en tant que territoire infra-urbain, identifié pour être la cible prioritaire de la politique de la ville. uu Les communes en zone de revitalisation rurale 23 communes classées en Zone de Revitalisation Rurale (ZRR) réparties sur les cantons de Monsols et Lamure-sur-Azergues. Ces zones visent à aider le développement de territoires ruraux à partir de critères objectifs clairement définis, en lien avec la loi relative au développement des territoires ruraux pour réduire les inégalités de développement au sein du territoire national. 8

9 LE DISPOSITIF D ACCUEIL DES JEUNES ENFANTS ET DE LEUR FAMILLE EN 2011 uu Accueil collectif Structures d accueil collectif 541 établissements et services d accueil des enfants de moins de six ans qui proposent places : 38 % des établissements et services sont gérés par une municipalité et représentent 46 % des places d accueil. 46 % des établissements et services sont gérés par une association et représentent 41 % des places d accueil. Nombre de structures Nombre de places Multi-accueils Services d accueil familial Multi-accueils collectif et familial Jardins d enfants Micro-crèches structures places Temps d accueil enfants-parents Environ 125 accueils enfants-parents : 85 lieux d accueil enfants-parents 40 espaces d accueil enfants-parents uu Accueil individuel Assistants maternels assistantes maternelles* agréées en activité dont 467 assistantes maternelles salariées en service d accueil familial, soit 4 %. 60 % des enfants accueillis chez une assistante maternelle ont moins de 3 ans, parmi les enfants de moins de 6 ans dont les parents bénéficient d une prestation d accueil du jeune enfant 124 relais assistantes maternelles (RAM) auxquels adhèrent environ 40% des assistantes maternelles agréées indépendantes. 11 Maisons d assistantes maternelles (MAM) * Le choix fait pour ce document est d utiliser le terme d assistante maternelle au féminin, compte-tenu de la très grande représentativité de femmes dans cette profession. 9

10 Employées familiales 3192 familles sont bénéficiaires d une prestation liée à la garde à domicile d enfants de moins de 6 ans, soit enfants de moins de 6 ans, dont 1752 enfants de moins de 3 ans, soit 39 %. Congé parental familles sont bénéficiaires d une prestation liée au congé parental pour la garde d un enfant de moins de 6 ans : - 57 % des familles pour une cessation totale d activité, soit enfants, dont 64 % de moins de 3 ans - 43 % des familles pour une cessation partielle d activité, soit enfants, dont 65 % de moins de 3 ans uu Capacité d accueil Accueil collectif enfants de moins de 6 ans sont accueillis en structures d accueil collectif sur les places proposées sur la base d une moyenne de 3 enfants inscrits par place dans les structures d accueil des jeunes enfants du Rhône. Accueil individuel enfants de moins de 6 ans, dont les parents bénéficient d une prestation familiale, sont accueillis chez une assistante maternelle. Cette donnée témoigne d une capacité moyenne réelle d accueil de 2,3 enfants par assistante maternelle. Cette capacité représente l activité déclarée à la caisse d allocations familiales du Rhône. uu Accueils de loisirs enfants de moins de 6 ans fréquentent un accueil de loisirs extrascolaire enfants de moins de 6 ans fréquentent un accueil de loisirs périscolaire LA SCOLARISATION DES JEUNES ENFANTS Rentrée scolaire : élèves de 2-3 ans élèves de 3-4 ans * Les données citées dans «les chiffres clés 2011» sont extraites des chapitres 1 et 2 de ce rapport. 10

11 Chapitre 1 La population 1.1 Les naissances - le taux de natalité 1.2 Les jeunes enfants de moins de 6 ans - Enfants placés - Enfants adoptés - Enfants en situation de handicap 1.3 Les familles - Les familles monoparentales - Les familles bénéficiaires du RSA - Les familles en situation de pauvreté - Les familles en congé parental 11

12 1.1 la Les population naissances uu Les naissances Le nombre de naissances et le taux de natalité permettent d approcher les besoins potentiels d accueil des jeunes enfants naissances en 2011 (Source : Caisse d Allocations Familiales du Rhône ; enfants de moins d un an) Évolution du nombre de naissances Département du Rhône* Source : Caisse d Allocations Familiales du Rhône *Données disponibles par commune uu Le taux de natalité Le taux de natalité est le rapport du nombre de naissances de l année à la population moyenne de l année exprimé en pour mille ( ). Il permet d approcher le développement démographique d une population(source INSEE 2009). Le taux de natalité du Rhône est de 14,8. Il est supérieur à celui de la région Rhône-Alpes (13,2 ) et à celui de la France (12,6 ). 12

13 1.2 Les enfants de moins de 6 ans enfants de moins de 6 ans dont : enfants de moins de 3 ans, soit 52 % enfants de 3 à 6 ans, soit 48 % Évolution du nombre d enfants de moins de 6 ans dont la famille bénéficie d une prestation familiale Département du Rhône* Enfants de moins de 3 ans Enfants de 3 ans - 6 ans Source : Caisse d Allocations Familiales du Rhône *Données disponibles par commune uu Les enfants de moins de 6 ans placés La situation de ces enfants représente une particularité à identifier enfants placés dans le Rhône (Source : Département) dont 436 enfants de moins de 6 ans (14 %) parmi lesquels 332 enfants sont accueillis en placement familial uu Les enfants de moins de 6 ans adoptés La spécificité de cette parentalité demande à être prise en compte ; dans cet objectif, la maison de l adoption, initiée par le Département en 2010, est un lieu d accueil, d écoute, de soutien et d orientation pour les personnes ayant un projet d adoption, les parents adoptifs, les enfants adoptés et les professionnels. 105 enfants adoptés dans le Rhône (Source : Département). dont 86 enfants de moins de 6 ans : 60 enfants nés à l étranger, 26 enfants pupilles de l État. 13

14 uu Les enfants de moins de 6 ans en situation de handicap Favoriser l accès des enfants en situation de handicap dès le plus âge à toutes les structures d accueil est un enjeu majeur. Depuis 2000, un certain nombre de dispositions présente un caractère incitatif en direction des gestionnaires et des professionnels, au travers des décrets relatifs aux établissements et services d accueil des enfants de moins de six ans, notamment : «le projet d établissement doit préciser les dispositions particulières prises pour l accueil d enfant présentant un handicap ou une maladie chronique» (Code de l Action Sociale et de la Famille). L accueil d enfants en situation de handicap se révèle également très positif pour l ensemble des autres enfants et familles accueillis. Ce type d accueil représente donc un véritable enrichissement mutuel et dans ces conditions, on peut parler d intégration voire d inclusion. 769 enfants de moins de 6 ans, dont 203 jeunes enfants de moins de 3 ans, sont en situation de handicap reconnu par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) avec une incapacité permanente d au moins 80 % : leur famille est bénéficiaire d une Allocation d éducation de l enfant handicapé (Aeeh). Ce nombre ne prend pas en compte les enfants en situation de handicap, dont le dossier n a pas encore été déposé à la MDPH ainsi que ceux dont l incapacité est moindre ou bien en cours de bilan ou même de dépistage. Évolution du nombre d enfants avec familles bénéficiaires de l allocation éducation enfants handicapés Département du Rhône* Enfants de moins de 3 ans Enfants de 3 ans a 6 ans Source : Caisse d Allocations Familiales du Rhône *Données disponibles par commune 14

15 1.3 Les familles familles avec des enfants de moins de 6 ans dont : 86 % des familles avec enfants de moins de 6 ans sont en couple, soit des familles avec enfants de moins de 6 ans. Évolution des régimes matrimoniaux des familles avec des enfants de moins de 6 ans : familles en couple et monoparentales - Département du Rhône* uu Les familles monoparentales Familles en couple Familles monoparentales Source : Caisse d Allocations Familiales du Rhône *Données disponibles par commune L INSEE définit une famille monoparentale comme une famille constituée d un seul adulte et d au moins un enfant. Sur 5 ans ( ) le nombre de familles monoparentales avec des enfants de moins 6 ans a augmenté de plus 9 % alors que le nombre total de familles a augmenté de 8 %. En 2011: 14 % des familles avec enfants de moins de 6 ans sont monoparentales, soit familles, dont 62 % de ces familles monoparentales avec enfants de moins de 6 ans ont des bas revenus, soit 8684 familles. 12 % des enfants de moins de 6 ans vivent dans une famille monoparentale, soit enfants, dont enfants de moins de 3 ans. 53 % des familles monoparentales avec enfants de moins de 6 ans sont sans emploi, soit familles ; contre 10 % des familles en couple avec enfants de moins de 6 ans. 37 % des familles monoparentales avec enfants de moins de 6 ans sont bénéficiaires du RSA, soit 5210 familles ; contre 4% des familles en couple avec enfants de moins de 6 ans. 15

16 Les familles monoparentales sont plus exposées à la pauvreté : bas salaires, temps de travail morcelés, temps partiels contraints. Cette plus grande précarité se conjugue souvent avec un isolement social. Même si les familles monoparentales ne sont pas toutes exposées de la même manière aux risques de pauvreté, elles ont toutes un niveau de vie inférieur à celui des couples avec enfants. Les contraintes liées aux gardes d enfants sont plus importantes pour les familles monoparentales. La conciliation vie familiale et vie professionnelle est d autant plus difficile pour les parents qui élèvent seuls des enfants que ceux-ci sont d âge préscolaire (moins de 3 ans), en raison du coût de la garde. Le problème de la garde des enfants se pose avec beaucoup d acuité pour les mères isolées notamment pour favoriser leur activité professionnelle. uu Les familles bénéficiaires du RSA La généralisation du Revenu Solidarité Active (RSA) au 1 er juin 2009, en organisant la consolidation en un seul minima social du RMI et de l API a intégré cette dernière allocation dans une logique de politique d insertion et non plus dans une politique familiale. Il s inscrit dans une politique d insertion sociale et professionnelle des personnes en difficulté et des travailleurs pauvres. Le RSA garantit un montant forfaitaire, voire un supplément de revenu aux personnes sans ressources ou à faibles revenus d activité. Il comprend principalement le RSA socle (comparable au Revenu minimum d insertion -RMI) et le RSA majoré (comparable à l Allocation de parent isolé - API). Seul le RSA socle est considéré comme un minima social. Évolution du nombre de familles avec des enfants de moins de six ans bénéficiant du RSA (minima social) - Département du Rhône* Familles monoparentales Familles couples Source : Caisse d Allocations Familiales du Rhône *Données disponibles par commune 16

17 8 897 familles avec enfants de moins de 6 ans bénéficiaires relèvent du RSA socle dont : 59 % monoparentales, soit 37 % des familles monoparentales avec enfants de moins de 6 ans 41 % en couple, soit 4 % des familles en couple avec enfants de moins de 6 ans Les familles bénéficiaires du RSA avec un enfant de moins de 6 ans sont potentiellement des familles utilisatrices du dispositif d accueil car leurs besoins d accueil peuvent parfois prendre un caractère prioritaire conditionnant leur reprise d activité professionnelle. Les structures petite enfance doivent prendre en compte cette réalité notamment dans le cadre de leurs projets sociaux. La Loi n du 1 er décembre 2008, généralisant le revenu de solidarité active et réformant les politiques d insertion et modifiant le code de l action sociale et des familles, souligne que : «Le projet d établissement et le règlement intérieur des établissements et services d accueil des enfants de moins de six ans, mentionnés aux deux premiers alinéas de l article L du code de la santé publique, prévoient les modalités selon lesquelles ces établissements garantissent des places pour l accueil d enfants non scolarisés âgés de moins de six ans à la charge de personnes engagées dans un parcours d insertion sociale et professionnelle et répondant aux conditions de ressources fixées par voie réglementaire, pour leur permettre de prendre un emploi, de créer une activité ou de participer aux actions d accompagnement professionnel qui leur sont proposées». uu Les familles en situation de pauvreté L INSEE détermine le seuil de pauvreté par rapport à la distribution des niveaux de vie (ou revenu par unité de consommation-ruc) de l ensemble des ménages français. Il est égal à 60 % du niveau de vie médian soit 956 en 2011 prend en compte les revenus des ménages et les principales prestations sociales. Pour déterminer le niveau de vie des ménages «l unité de consommation (UC) retient la pondération : «1 UC pour le premier adulte du ménage, 0,5 UC pour le second et les enfants de plus de 14 ans, 0,3 UC pour les enfants de moins de 14 ans». Le niveau de vie des familles est le revenu disponible du ménage divisé par le nombre d unités de consommation ; il est donc le même pour tous les membres de la famille. L appréhension de la pauvreté à un niveau local s appuie sur les données de l INSEE, des CAF et de la MSA et permet d analyser la part des enfants de moins de 6 ans dont les parents allocataires ont des niveaux de vie inférieurs au seuil de bas revenu. 17

18 En 2011 dans le Rhône (source : Caisse d Allocations Familiales du Rhône) : 24,1% des familles allocataires avec enfants de moins de 6 ans, soit familles, sont considérées comme étant des familles à bas revenus dont les revenus mensuels disponibles, avant impôt, par unité de consommation sont inférieurs à 956 euros. Dont familles monoparentales avec enfants de moins de 6 ans soit 36 %, plus du tiers des familles. Pour ces familles, l accès au dispositif d accueil représente un enjeu d insertion sociale et professionnelle et nécessite un accompagnement fort des institutions. L accès à un emploi, un stage ou une formation est conditionné par l accueil de leur enfant. Évolution des familles avec des enfants de moins de six ans avec un niveau de vie inférieur au seuil de bas revenus Département du Rhône* familles soit 22,7 % familles soit 23,7 % familles soit 24,1 % Familles avec enfants de moins de 3 ans Familles avec enfants de moins de 6 ans Source : Caisse d Allocations Familiales du Rhône *Données disponibles par commune * Modification du calcul - Réactualisation depuis

19 uu Les familles en congé parental Évolution du nombre de familles bénéficiaires d une prestation liée au congé parental pour la garde d un enfant de moins de trois ans - Département du Rhône* Cessation totale d activité Cessation partielle d activité Source : Caisse d Allocations Familiales du Rhône *Données disponibles par commune Parmi les familles avec enfants de moins de 6 ans, 18 % d un des parents sont en congé parental dont : 43 % des familles sont bénéficiaires d une prestation familiale liée au congé parental pour une cessation partielle d activité, contre 41 % l année précédente, soit enfants, dont 65 % de moins de 3 ans. 57 % des familles sont bénéficiaires d une prestation liée au congé parental pour une cessation totale d activité, contre 59 % l année précédente, soit enfants, dont 64 % de moins de 3 ans. Près de mères ou pères avec enfants de moins de 6 ans sont en congé parental, environ d entre eux, soit 5 %, constituent des familles monoparentales. Parmi ces familles monoparentales avec enfants de moins de 6 ans, plus de 75 % sont bénéficiaires d une prestation familiale liée au congé parental en cessation totale d activité. 19

20 Rapport Annuel CDAJE 20

21 Chapitre 2 LE DISPOSITIF D ACCUEIL DES JEUNES ENFANTS ET DE LEUR FAMILLE données chiffrées et évolution Accueil collectif 2.1 Les établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans - Les établissements d accueil collectif Les multi-accueils Les jardins d enfants Les micro-crèches - Les services d accueil familial Les crèches familiales - Les établissements et services multi-accueils collectifs et familiaux 2.2 Les temps d accueil enfants-parents - Les espaces d accueil enfants-parents - Les lieux d accueil enfants-parents Accueil individuel 2.3 L accueil chez les assistantes maternelles - Les assistantes maternelles - Les relais assistantes maternelles (RAM) - Les maisons d assistantes maternelles (MAM) 2.4 La garde au domicile des familles par une employée familiale Accueil de loisirs 2.5 Les accueils de loisirs extrascolaires et périscolaires - Les accueils de loisirs extrascolaires - Les accueils de loisirs périscolaires École 2.6 L école maternelle 21

22 2.1 Les établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans Les missions du dispositif d accueil des jeunes enfants ont aujourd hui permis : de favoriser le développement, l éveil et la socialisation des enfants de moins de 6 ans tout en veillant à leur bonne santé et en assurant leur sécurité physique et psychique. de sortir de la seule référence au travail des parents pour prendre en compte la conciliation vie familiale, vie sociale et vie professionnelle. d apporter conseils et soutien aux parents par l accompagnement à la parentalité. uu Projet social Chaque établissement doit élaborer un projet social qui le situe dans un cadre politique et économique, en l inscrivant dans le projet territorial de sa commune d implantation. Ce projet traduit, au-delà du service rendu aux familles, la fonction sociale de l établissement en termes : - d intégration et de cohésion sociale, - de lutte contre les exclusions et les inégalités, - de participation à l éducation des futurs citoyens, - d aide à la prise en charge d enfants en situation de handicap. Les projets sociaux doivent être évalués et réajustés régulièrement afin d optimiser la prise en compte de l évolution des attentes de toutes les familles avec jeunes enfants. uu Typologie des gestionnaires Municipalité Association départementale Association locale Association centre social Association parentale Mutuelle Entreprise de crèche Structure gérée par une municipalité ou par une intercommunalité. Structure gérée par une association gérant plusieurs structures réparties sur le Département du Rhône Structure gérée par une association pouvant gérer une ou plusieurs structures d envergure locale Structure gérée par un centre social associatif Structure associative à gestion et à participation parentale avec un agrément parental Structure gérée par une mutuelle Structure gérée par une entreprise du secteur marchand Crèche de personnel Dont : hôpitaux, cliniques Structure gérée indifféremment par une entreprise de crèches, une association, une mutuelle comprenant : - les «crèches de personnel» qui réservent au moins les 2/3 de leur capacité aux salariés de l entreprise. - les «crèches du personnel» à l intention des salariés des hôpitaux et des cliniques 22

23 Évolution du nombre d établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans - Département du Rhône* % + 8 % + 6 % + 8 % Source : Caisse d Allocations Familiales du Rhône *Données disponibles par commune En 2011, 541 établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans. Depuis 2007, création de 127 structures, soit une augmentation de 31 % en 4 ans Évolution du nombre de places proposées par les établissements et services d accueil d enfants de moins de 6 ans - Département du Rhône* % + 5 % + 6 % + 5 % Source : Département du Rhône * données disponibles par commune En 2011, places d accueil collectif sont proposées par les établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans, Depuis 2007 création de places, soit une augmentation de 21 % 23

24 Répartition des 541 établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans en 2011 Département du Rhône* 88 Micro-Crèches 16 % 13 Jardins d enfants 2 % 16 Services d Accueil Familial 3 % 13 Multi-Accueils et Services d Accueil Familial 3 % 411 Multi-Accueils 76 % Source : Département du Rhône *Données disponibles par commune 44 structures créées en 2011 réparties en 32 micro-crèches, 11 multi-accueils, 1 jardin d enfants, soit une augmentation de 8% du nombre d établissements et services d accueil pour enfants de moins de six ans Répartition des places proposées par les établissements et services d Accueil des enfants de moins de 6 ans en Département du Rhône* 260 places en Jardins d Enfants 2 % 851 places Micro-Crèches 6 % 913 places en Services d Accueil Familial 7 % 719 places en Multi- Accueils Familiaux 5 % places en Multi-Accueils 80 % Source : Département du Rhône *Données disponibles par commune 727 places supplémentaires sont proposées par les établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans en 2011, soit de 5 % d augmentation, réparties en : 380 places en multi-accueils, 335 places en micros-crèches, 12 places en jardins d enfants 24

25 Répartition des 541 établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans par catégorie de gestionnaire en Département du Rhône* 199 Municipalités soit 37 % 231 associations soit 42% 112 Associations Locales soit 21% 18 Associations Centres sociaux soit 10 % 18 Associations parentales soit 3 % 102 Entreprises de crèche soit 19 % dont 31 Crèches de personnel soit 6 % Source : Département du Rhône *Données disponibles par commune 48 Associations départementales soit 9 % 9 Mutuelles soit 2 % Répartition des places par les établissements et services d Accueil des enfants de moins de 6 ans par catégorie de gestionnaire en Département du Rhône* Associations 5462 places soit 39 % Municipalités places soit 45 % Associations Locales places soit 20% Associations Centres sociaux places soit 8 % Entreprises de crèche places soit 14 % dont 1056 places crèches de personnel soit 53 % 18 Associations parentales 290 places soit 3 % Associations départementales 1243 places soit 9 % Mutuelles = 260 places soit 2 % Source : Département du Rhône *Données disponibles par commune 727 places supplémentaires sont proposées par les établissements et services d Accueil des enfants de moins de 6 ans en 2011 réparties en : 163 places en gestion municipale 121 places en gestion associative dont : - 37 en gestion associative départementale, - 10 en gestion centre social, - 62 en gestion associative parentale, - 12 en gestion associative locale. 22 places en gestion mutualiste 421 places en gestion par une entreprise de crèche dont 119 places en crèches de personnel pour des entreprises 25

26 uu Les établissements d accueil collectif : les multi-accueils 411 multi-accueils, soit 76 % des 541 établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans places sont proposées par les multi-accueils, soit 80% des places des établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans. Modalités de gestion Répartition des 411 Multi-Accueils par catégorie de gestionnaire en 2011 Département du Rhône* Associations 197 Multi-Accueils soit 48 % des places 169 Municipalités soit 41 % 90 associations locales soit 22 % 50 associations centres sociaux soit 12 % 38 entreprises de crèches soit 9 % dont 24 crèches de personnel soit 6 % 7 mutuelles soit 2 % 17 associations parentales soit 4 % 40 associations départementales soit 10 % Source : Département du Rhône *Données disponibles par commune Sur les 197 structures associatives : 90 sont des structures associatives locales soit 46% des structures associatives 24 crèches du personnel soit 6 % dont la moitié à l intention des salariés des hôpitaux et des cliniques. 26

27 Places proposées par les 411 multi-accueils Répartition des places proposées par les Multi-Accueils par catégorie de gestionnaire en 2011 Département du Rhône* Municipalités places soit 45 % Associations places soit 41 % Associations locales places soit 20 % Entreprises de crèches places soit 12 % Dont 983 places de crèches de personnel soit 73 % Mutuelles 240 places soit 2 % Associations Centres sociaux places soit 9 % Associations parentales 281 places soit 2 % Associations départementales 1104 places soit 10 % Source : Département du rhône *données disponibles par commune places sur les places totales sont proposées par des multi-accueils, soit 80%. 983 places, soit 7 %, sont proposées par des multi-accueils de crèches de personnel. 27

28 uu Les établissements d accueil collectif : les jardins d enfants 13 jardins d enfants, soit 2 % des 541 établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans. 260 places sont proposées par les jardins d enfants, soit 2 % des places proposées par les établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans. Modalités de gestion 4 jardins d enfants sont gérés par des associations : - 3 jardins d enfants par des associations locales, - 1 jardin d enfants par un centre social associatif. 8 jardins d enfants sont gérés par des municipalités. 1 jardin d enfants est géré par une crèche d entreprise. Places proposées par les 13 jardins d enfants Répartition des 260 places proposées par les 13 jardins d enfants par catégorie de gestionnaire Département du Rhône* Associations 102 places soit 39% Municipalités 134 places soit 52 % Associations locales 86 places soit 33 % Crèches de personnel 24 places soit 9 % Associations Centres sociaux 16 places soit 6 % Source : Département du Rhône *Données disponibles par commune 28

29 uu Les établissements d accueil collectif : les micro-crèches 88 micro-crèches, soit 16 % des 541 établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans. 851 places sont proposées par les micro-crèches, soit 6 % des places proposées par les établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans. Modalités de gestion 58 micro-crèches sont gérées par des entreprises de crèche, 5 micro-crèches par des crèches du personnel, 11 micro-crèches par des associations locales, 6 micro-crèches par des associations départementales, 3 micro-crèches par des municipalités, 2 micro-crèches par des centres sociaux, 1 micro-crèche est gérée par une association parentale, 2 micro-crèches sont gérées par la mutualité, Modalités de financement 79 micro-crèches ont opté pour un financement indirect au moyen de la Cmg structure (Complément Mode de Garde) de la PAJE, prestation familiale versée aux familles. 8 micro-crèches, ont opté pour un financement direct au gestionnaire de la micro-crèche, par la prestations de service unique (PSU), prestation d action sociale. Places proposées par les 88 micro-crèches Répartition des 851 places proposées par les 88 micro-crèches par catégorie de gestionnaire en 2011 Département du Rhône* Associations 191 places soit 22 % Entreprises de crèches 612 places soit 67 % dont 49 places de crèches du personnel soit 6 % Mutuelles 20 places soit 2 % Source : Département du Rhône *Données disponibles par commune Municipalités 28 places soit 3 % Associations parentales 9 places soit 12 % Associations locales 105 places soit 12 % Associations départementales 58 places soit 7 % Centres sociaux 19 places soit 2 % 29

30 uu Les services d accueil familial : les crèches familiales 16 services d accueil familial, soit 3% des 541 établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans. 913 places sont proposées par les Services d accueil familial, soit 7% des places proposées par les établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans. Modalités de gestion 13 services d accueil familial sont gérés par des municipalités. 3 services d accueil familial sont gérés par des associations locales. Places offertes par les 16 services d accueil familial Répartition des 913 places proposées par les 16 services d accueil familial par catégorie de gestionnaire en Département du Rhône* Associations locales 155 places soit 17 % Municipalité 758 places soit 83 % Source : Département du Rhône *Données disponibles par commune Le nombre d assistantes maternelles salariées dans un service d accueil familial est passé de 569 assistantes maternelles en 2004 à 329 assistantes maternelles en Ces assistantes maternelles représentent 4% de l effectif total des assistantes maternelles. Les difficultés de recrutement constatées peuvent être liées aux contraintes imposées par les temps collectifs, les formations mais surtout par la crainte d un salaire moins attractif en tant que salariée plutôt qu assistante maternelle indépendante. Ce mode d accueil familial intègre la complémentarité d accueil entre l individuel et le collectif et représente une piste pour répondre à des besoins spécifiques (horaires décalés, accueil de nuit, réseau d accueil d urgence...) Ces points restent d actualité pour tenter de freiner la diminution des services d accueil familial. 30

31 uu Les établissements et services multi-accueils collectifs et familiaux 13 multi-accueils collectifs et familiaux, soit 2 % des 541 établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans. 719 places sont proposées par les multi-accueils collectifs et familiaux, soit 5 % des places proposées par les établissements et services d accueil des enfants de moins de 6 ans. Modalités de gestion 7 établissements et services multi-accueils collectifs et familiaux, soit 53%, sont gérés par des associations : - 5 établissements et services multi-accueils collectifs et familiaux sont gérés par des associations locales, - 2 établissements et services multi-accueils collectifs et familiaux sont gérés par des associations départementales, 6 établissements et services multi-accueils collectifs et familiaux, soit 46%, sont gérés par des municipalités. Places proposées par les multi-accueils collectifs et familiaux Répartition des 719 places proposées par les 13 multi-accueils collectifs et familiaux par catégorie de gestionnaire en Département du Rhône* Associations : 370 places soit 51 % Municipalité 349 places soit 49 % Associations locales 289 places soit 40 % Source : Département du Rhône *Données disponibles par commune Associations départementales 81 places soit 11 % 31

32 2.2 Les temps d accueil enfants-parents 85 espaces d accueil enfants-parents. 41 lieux d accueil enfants-parents. uu Les espaces d accueil enfants-parents Au 31 décembre 2009, on dénombre près de 85 espaces d accueil enfants-parents. uu Les lieux d accueil enfants-parents En 2010, on compte 41 lieux d accueil enfants-parents sur le département du Rhône : 1/3 de ces lieux relève de la gestion municipale. 2/3 de ces lieux relèvent d une gestion associative dont la moitié par un centre social. Évolution du nombre des lieux d accueil enfants-parents par catégorie de gestionnaire Département du Rhône* Source : Caisse d Allocations Familiales du Rhône *Données disponibles par commune 32

33 2.3 L accueil chez les assistantes maternelles assistantes maternelles agréées en activité, soit 4 % d augmentation, dont nouveaux agréments. Évolution du nombre des assistantes maternelles Département du Rhône* % % % % Nombre d assistantes maternelles agréées et en activité - tous employeurs confondus Nombre d assistantes maternelles agréées en arrêt temporaire d activité Source : Département du Rhône *Données disponibles par canton Une assistante maternelle en activité et titulaire d un agrément et n a pas déclaré être en arrêt temporaire d activité L assistante maternelle est la personne qui, moyennant rémunération, accueille habituellement et de façon non permanente, des enfants mineurs confiés par leurs parents à son domicile assistantes maternelles agréées en activité, soit 4 % d augmentation. Cette augmentation est en lien avec la baisse régulière du nombre des assistantes maternelles en arrêt d activité personnes sont entrées dans la profession d assistantes maternelles en

34 Capacité d accueil le nombre d enfants pouvant être accueillis simultanément chez une assistante maternelle a été porté à quatre par la loi n du 18 décembre 2008 (Article L du code de l action sociale et des familles) places agréées pour assistantes maternelles (Source : Département du Rhône), soit une moyenne de 2,45 places réelles par assistante maternelle. - Néanmoins, enfants de moins de six ans, dont les parents bénéficient d une prestation familiale, sont accueillis chez une assistante maternelle. Cette donnée témoigne d une capacité moyenne réelle d accueil de 2,3 enfants par assistante maternelle. Cette capacité représente l activité déclarée aux Caisses d Allocations Familiales pour cette tranche d âge % des enfants accueillis chez les assistantes maternelles, soit enfants sont des enfants de moins de trois ans qui sont donc largement majoritaires. Évolution du nombre d enfants de moins de 6 ans accueillis chez une assistante maternelle dont la famille bénéficie d une prestation familiale - Département du Rhône* % % + 4 % + 5 % Enfants de moins de 3 ans Enfants de 3 à 6 ans Source : Caisse d Allocations Familiales du Rhône * Données disponibles par commune 34

35 uu Les relais assistantes maternelles (RAM) 125 relais assistantes maternelles, 40 % du nombre total des d assistantes maternelles agréées indépendantes sont adhérentes à un relais assistantes maternelles À noter que le territoire d influence d un RAM peut dépasser sa commune d implantation. Évolution du nombre de relais assistantes maternelles Département du Rhône* Source : Caisse d Allocations Familiales du Rhône * Données disponibles par commune uu Les maisons d assistantes maternelles (MAM) 11 maisons d assistantes maternelles soit 27 assistantes maternelles 11 MAM en fonctionnement dont 6 créations en MAM sont implantées sur une commune à dominante rurale Le nombre de places de la MAM est défini par l agrément de chaque assistante maternelle 103 places sont proposées par les 11 Maisons d assistantes maternelles 38 places réellement créées, puisque sur les 27 assistantes maternelles exerçant en MAM, 19 exerçaient préalablement leur activité à leur domicile (Source : Département du Rhône) 35

36 2.4 La garde au domicile des familles par une employée familiale familles bénéficiaires d une prestation liée à la garde d enfants de moins de 6 ans à leur domicile, soit enfants de moins de 6 ans gardés par une employée familiale. Évolution du nombre de familles bénéficiaires d une prestation liée à la garde d enfants de moins de 6 ans à domicile - Département du Rhône* Source : Caisse d Allocations Familiales du Rhône * Données disponibles par commune enfants de moins de 6 ans, soit 3 % des enfants de cette tranche d âge sont gardés au domicile des familles, dont enfants de moins de 3 ans, soit 39%. Certaines employées familiales sont rattachées à un service à la personne, qui pratique soit en mode mandataire, soit en mode prestataire. Dès lors qu un accueil d enfants de moins de 3 ans est proposé, le service à la personne doit demander un agrément qualité à la DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi) après un avis du président du Conseil général du Rhône : 15 dossiers instruits en (Source : Département du Rhône) 36

37 Accueil de loisirs 2.5 Les accueils de loisirs extrascolaires et périscolaires uu Les accueils de loisirs extrascolaires 700 Évolution du nombre d accueils de loisirs extrascolaires Département du Rhône* Source : Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) enfants de moins de 6 ans fréquentent un accueil de loisirs extrascolaires, soit 33 % des enfants de moins de 6 ans, La part des enfants de 2 à 6 ans accueillis en accueil de loisirs extrascolaires représente 27 % du nombre total des enfants accueillis. Le nombre d enfants de ans fréquentant un accueil de loisirs extrascolaire diminue, au profit d un nombre grandissant d enfants de moins de 6 ans Évolution du nombre d enfants accueillis en accueil de loisirs extra-scolaires Département du Rhône* Nombre d enfants de moins de 6 ans Nombre d enfants de plus de 6 ans Source : Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) 37

38 uu Les accueils de loisirs périscolaires Évolution du nombre d accueil de loisirs périscolaires Département du Rhône* Source : Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) Entre l année scolaire 2010/2011 et l année scolaire 2011/ le nombre d accueils de loisirs périscolaires a augmenté de 8 % : Cette donnée ne prend pas en compte le nombre d accueils de loisirs périscolaires proposés directement par des municipalités Évolution du nombre d enfants accueillis en accueil de loisirs périscolaire Département du Rhône* Nombre d enfants de moins de 6 ans Nombre d enfants de plus de 6 ans Source : Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) enfants de moins de 6 ans fréquentent un accueil de loisirs périscolaires, 6 % d augmentation du nombre total d enfants accueillis en accueils de loisirs périscolaires. 38

39 2.6 L école maternelle uu Rentrée scolaire Le nombre des enfants de 2-3 ans scolarisés est de élèves, contre à la rentrée 2010/2011. La diminution du nombre d enfants de 2 ans scolarisés observée depuis plusieurs années, se poursuit donc de manière significative à hauteur de 9 %. En 2011, le nombre des enfants de 2-3 ans scolarisés dans le département du Rhône reste supérieur à la moyenne nationale. uu Rentrée scolaire septembre 2011 Les enfants de 2 ans ne sont plus comptabilisés dans les «écoles ordinaires». L accueil des enfants de deux ans dans le Rhône reste à l identique à la rentrée scolaire de septembre 2011, sans restriction pour les écoles classées en Zone d Éducation Prioritaire (ZEP), notamment celles situées dans les secteurs : Réseaux Réussite Scolaire (RRS), Réseaux Ambition Réussite (RAR) ; Écoles, Collèges et Lycées pour l Ambition, l Innovation et la Réussite (ECLAIR) et les écoles situées dans un environnement difficile (DIF), une spécificité du département. (Source : Direction départementale de l Éducation Nationale du Rhône). Évolution du nombre d enfants de 2-3 ans scolarisés - Département du Rhône* Années scolaire Source : Éducation nationale 39

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)?

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Document à l attention des collectivités territoriales LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL PARTAGE une étape incontournable,

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R.

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R. A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET 1 Diagnostic : Le projet de création d une micro halte-garderie au Centre Social repose sur des données statistiques concernant

Plus en détail

ACCUEIL DU JEUNE ENFANT ET DE SA FAMILLE

ACCUEIL DU JEUNE ENFANT ET DE SA FAMILLE ACCUEIL DU JEUNE ENFANT ET DE SA FAMILLE PARTENARIAT ACESSIBILITÉ CO-ÉDUCATION FAMILLES ENFANTS FAMILLES PARENTALITÉ DIVERSITÉ INNOVATION ÉQUITÉ SCHÉMA DÉPARTEMENTAL 2012-2015 PARTENARIAT ACESSIBILITÉ

Plus en détail

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Alertes sur la dégradation de la situation de l emploi dans les ZUS En juillet 2012, l augmentation du chômage dans

Plus en détail

Faits marquants sur les premiers mois d expérimentation du revenu de Solidarité active

Faits marquants sur les premiers mois d expérimentation du revenu de Solidarité active Paris, le 2 juillet 2008 Dossier de presse Faits marquants sur les premiers mois d expérimentation du revenu de Solidarité active Le revenu de Solidarité active vise à encourager le travail, à faciliter

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

CLÔTURE DES 40 ÉVÉNEMENTS POUR LES 40 ANS DU CENTRE SOCIAL CAF L ILE AUX FAMILLES

CLÔTURE DES 40 ÉVÉNEMENTS POUR LES 40 ANS DU CENTRE SOCIAL CAF L ILE AUX FAMILLES CLÔTURE DES 40 ÉVÉNEMENTS POUR LES 40 ANS DU CENTRE SOCIAL CAF L ILE AUX FAMILLES ans 1974-201440 dates événements JEUDI 18 DÉCEMBRE 2014 À 11 H Au Centre social Caf - 410, avenue de barcelone, quartier

Plus en détail

tout savoir sur les MICRO-CRECHES

tout savoir sur les MICRO-CRECHES A tout savoir sur les JUIN 2013 Les micro-crèches constituent un mode d accueil collectif du jeune enfant en pleine expansion. Le Service de la Protection Maternelle et Infantile (PMI) du Conseil Général

Plus en détail

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE :

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : Le 31 janvier 2006 Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : 1 - Les étapes de la construction du programme à Aubervilliers. 2 - Les orientations générales du dispositif de Réussite Éducative. 3 - Les

Plus en détail

INFOS PRESSE. Inauguration du multi-accueil Félix Tessier Sainte Luce sur Loire, mardi 9 février 2016. Le contexte général.

INFOS PRESSE. Inauguration du multi-accueil Félix Tessier Sainte Luce sur Loire, mardi 9 février 2016. Le contexte général. Inauguration du multi-accueil Félix Tessier Sainte Luce sur Loire, mardi 9 février 2016 Le contexte général La Caf mène une politique d action sociale dynamique de création d équipements et services pour

Plus en détail

La petite enfance dans le Puy-de-Dôme. Données statistiques

La petite enfance dans le Puy-de-Dôme. Données statistiques La petite enfance dans le Puy-de-Dôme > L accueil du jeune enfant dans le Puy-de-Dôme en 2011 Données statistiques SOMMAIRE > LES ENFANTS DE MOINS DE 4 ANS ET LEURS FAMILLES p 4 Une fécondité française

Plus en détail

Quartier inclusion. Mardi 2 décembre / 9 h 30 12 h 30

Quartier inclusion. Mardi 2 décembre / 9 h 30 12 h 30 Quartier inclusion Mardi 2 décembre / 9 h 30 12 h 30 Projet : «Offrir aux parents la possibilité d engager un parcours d insertion professionnelle sans négliger leurs responsabilités parentales : l exemple

Plus en détail

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE Intitulé de l action : Fiche action 52 Accompagnement à la parentalité Formation Petite Enfance "Maladies hivernales et Prévention" (Réseau bronchiolite du Nord) 1) Quel est votre secteur d intervention?

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

Enjeux du développement durable. Faire reculer la pauvreté et rompre avec la précarité

Enjeux du développement durable. Faire reculer la pauvreté et rompre avec la précarité 4 Action sociale Fiche Axe 3 Garantir la cohésion sociale, l'accès à la ville pour tous, intégrer les habitants et améliorer la qualité de vie Enjeux du développement durable Faire reculer la pauvreté

Plus en détail

Missions Conditions d accueil Fonctionnement

Missions Conditions d accueil Fonctionnement Crèche collective : accueil régulier collectif : Accueille à temps complet ou à temps partiel et de façon régulière les enfants de moins de 4 ans. La crèche peut aussi répondre à un besoin ponctuel particulier

Plus en détail

TOTAL 11328 883. Augmentation des naissances sur la commune : 91-96 = 132 naissances par an ; 97-02 = 148 naissances par an.

TOTAL 11328 883. Augmentation des naissances sur la commune : 91-96 = 132 naissances par an ; 97-02 = 148 naissances par an. ESPACE PETITE ENFANCE DU CHATER Le projet social INTRODUCTION OBJECTIFS DU PROJET SOCIAL POUR UNE STRUCTURE PETITE ENFANCE Historiquement les structures de garde du jeune enfant ont été créées pour répondre

Plus en détail

Service petite enfance

Service petite enfance Ville d Albertville C C A S Service petite enfance Livret d accueil www.albertville.fr Livret d accueil - Service petite enfance - 1 EDITO SOMMAIRE Edito... p.3 Préface... p.4 L équipe du service petite

Plus en détail

L accueil d es jeunes enfants de 2 mois à 5 ans

L accueil d es jeunes enfants de 2 mois à 5 ans L accueil d es jeunes enfants de 2 mois à 5 ans Maison de la Petite Enfance 1 rue Annie Hure 02 40 80 86 28 petiteenfance@saintsebastien.fr www.saintsebastien.fr " Favorisons ensemble l épanouissement

Plus en détail

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche DIRECTION DE L ACTION EDUCATIVE ET DE L ENFANCE MCPS/VM 2000/191.11 PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche Préambule MCPS/VM 2000/259.12 La circulaire du 30 novembre 2000 (Bulletin Officiel de

Plus en détail

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Gard développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Le L accueil du jeune enfant en situation de handicap la Charte www.mon-enfant.fr www.caf.fr Un partenariat essentiel Selon les

Plus en détail

PAUVRETÉ QUELS ÉCARTS EN TERMES DE PAUVRETÉ? AGENDA 21 VOLET SOCIAL 13

PAUVRETÉ QUELS ÉCARTS EN TERMES DE PAUVRETÉ? AGENDA 21 VOLET SOCIAL 13 QUELS ÉCARTS EN TERMES DE PAUVRETÉ? AGENDA 21 VOLET SOCIAL 13 INTRODUCTION De la pauvreté à l exclusion La notion de pauvreté et son approche ont évolué. Depuis le début des années 1980, à l insuffisance

Plus en détail

FICHE DEMARCHE METHODOLOGIQUE La clause d insertion dans les marchés de travaux et de services

FICHE DEMARCHE METHODOLOGIQUE La clause d insertion dans les marchés de travaux et de services FICHE DEMARCHE METHODOLOGIQUE La clause d insertion dans les marchés de travaux et de services Cette fiche a été réalisée dans le cadre du groupe de collectivités franciliennes pour une commande publique

Plus en détail

Vers un schéma médico-social unifié

Vers un schéma médico-social unifié Vers un schéma médico-social unifié Quelles synergies rechercher pour valoriser les ressources des personnes et du territoire? La réglementation en vigueur et principalement le code de l action sociale

Plus en détail

PETITE ENFANCE. L accueil du jeune enfant à Montigny-le-Bretonneux. www.montigny78.fr

PETITE ENFANCE. L accueil du jeune enfant à Montigny-le-Bretonneux. www.montigny78.fr PETITE ENFANCE L accueil du jeune enfant à Montigny-le-Bretonneux www.montigny78.fr Edito Afin d aider les ignymontains, parents ou futurs parents à concilier leur vie professionnelle, familiale et sociale,

Plus en détail

100 000 nouvelles places d accueil seront crées chez les assistantes maternelles.

100 000 nouvelles places d accueil seront crées chez les assistantes maternelles. Le plan crèche espoir banlieue s inscrit dans le cadre de la diversification des modes de garde. L objectif est de favoriser le libre de choix des parents en répondant à la fois aux contraintes professionnelles

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Petite enfance (- de 6 ans) et famille

Petite enfance (- de 6 ans) et famille Petite enfance (- de 6 ans) et famille Eléments d état des lieux** Un nombre de naissances en baisse La part des moins de 6 ans dans la population jurassienne est de 8.4%, légèrement inférieure à la part

Plus en détail

L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité

L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité FORUM N 5 Président de séance : Christine GENET, Adjointe au Maire de Metz, Vice-Présidente de l UNCCAS. Intervenants : Jean Louis HAURIE, Directeur

Plus en détail

ENFANCE FAMILLE. Comprendre dans quels cadres familial et social vivent les enfants âgés de moins de 15 ans (démo / accueil enfant scolarité )

ENFANCE FAMILLE. Comprendre dans quels cadres familial et social vivent les enfants âgés de moins de 15 ans (démo / accueil enfant scolarité ) ENFANCE FAMILLE Comprendre dans quels cadres familial et social vivent les enfants âgés de moins de 15 ans (démo / accueil enfant scolarité ) Observer les situations de vulnérabilité sociale et sanitaire

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

RELAIS D'ASSISTANTES MATERNELLES DE L ALBIGEOIS REGLEMENT INTERIEUR

RELAIS D'ASSISTANTES MATERNELLES DE L ALBIGEOIS REGLEMENT INTERIEUR RELAIS D'ASSISTANTES MATERNELLES DE L ALBIGEOIS REGLEMENT INTERIEUR RAM de l Albigeois-Règlement intérieur-version adoptée le 3 juillet 2012 Page 1 PREAMBULE Le territoire de la communauté d'agglomération

Plus en détail

Registres, critères et indicateurs de l utilité sociale territoriale

Registres, critères et indicateurs de l utilité sociale territoriale Registres, critères et indicateurs de l utilité sociale territoriale Quelques exemples Méthodologie et accompagnement Introduction Ce document présente quelques registres, critères et indicateurs d évaluation

Plus en détail

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN -

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Réunion-débat de la CONFEMEN, Dakar 17 au 19 mars 2014 «Éducation

Plus en détail

Guide de création d un jardin d éveil dans le Doubs

Guide de création d un jardin d éveil dans le Doubs Guide de création d un jardin d éveil dans le Doubs www.doubs.fr 1 Sommaire Préambule p. 3 Démarche pour la création d un jardin d éveil p. 4 Réglementation Procédure de création d un jardin d éveil Fonctionnement

Plus en détail

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes Mai 2007 Fiche entreprise Société Générale Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Présentation de l entreprise - Secteur d activité : Banque-Finance - Statut : Société Anonyme - Effectif

Plus en détail

Être jeune parent à la MSA

Être jeune parent à la MSA vous guider Être jeune parent à la MSA n Prestations, accueil et prévention santé du jeune enfant www.msa.fr Avec l arrivée d un enfant, vient le moment de revoir l organisation de son quotidien afin de

Plus en détail

La fréquentation des établissements d accueil du jeune enfant par les moins de 3 ans

La fréquentation des établissements d accueil du jeune enfant par les moins de 3 ans études résultats et N 824 décembre 2012 La fréquentation des établissements d accueil du jeune enfant par les moins de 3 ans En 2007, en France métropolitaine, 20 % des enfants de moins de 3 ans fréquentent

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes 1 Sommaire GUIDE DE REALISATION DU RAPPORT DE SITUATION COMPAREE... 3 Contenu du rapport... 3 La notion

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA PETITE ENFANCE Rapport 2015 L ACCUEIL DU JEUNE ENFANT EN 2014 DONNÉES STATISTIQUES

OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA PETITE ENFANCE Rapport 2015 L ACCUEIL DU JEUNE ENFANT EN 2014 DONNÉES STATISTIQUES OBSERVATOIRE NATIONAL DE LA PETITE ENFANCE Rapport 2015 L ACCUEIL DU JEUNE ENFANT EN 2014 DONNÉES STATISTIQUES Les données présentées ci-après ont été rassemblées et analysées par l Observatoire national

Plus en détail

L accueil de la petite enfance, clef de l égalité entre les femmes et les hommes

L accueil de la petite enfance, clef de l égalité entre les femmes et les hommes RÉPUBLIQUE FRANÇAISE LIBERTÉ - EGALITÉ - FRATERNITÉ DELEGATION AUX DROITS DES FEMMES ET A L EGALITE DES CHANCES ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES Paris, le 24 janvier 2013 L accueil de la petite enfance,

Plus en détail

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté DOSSIER DE PRESSE Février 2010 Aide sociale à l enfance Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté sous la responsabilité de Myriam El Khomri

Plus en détail

Les prestations familiales

Les prestations familiales Les prestations familiales Les Caisses d allocations familiales, les Caf, versent une quinzaine de prestations, dont les allocations familiales. Plus de 80 milliards d euros sont ainsi distribués aux familles.

Plus en détail

DIECCTE Réunion Novembre 2015 - N 001

DIECCTE Réunion Novembre 2015 - N 001 DIECCTE Réunion Novembre 2015 - N 001 Etudes Publication de la Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi de L activité des services à la personne 10 millions

Plus en détail

Prestation de service Relais assistants maternels. Juin 2013 1/6

Prestation de service Relais assistants maternels. Juin 2013 1/6 LES CONDITIONS PARTICULIERES Prestation de service Relais assistants maternels Juin 2013 1/6 2/6 L objet de la convention Elle encadre les modalités d intervention et de versement de la prestation de service

Plus en détail

CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe

CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU LOIRET CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe TROISIEME CONCOURS EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE DU MERCREDI 17 OCTOBRE 2012 de 9 H 00 à 11 H 00 IMPORTANT

Plus en détail

POUR REALISER SA MISSION ET SES INTERVENTIONS L ASSOCIATION «RELAIS LOISIRS HANDICAP 30» S APPUIE SUR :

POUR REALISER SA MISSION ET SES INTERVENTIONS L ASSOCIATION «RELAIS LOISIRS HANDICAP 30» S APPUIE SUR : POUR REALISER SA MISSION ET SES INTERVENTIONS L ASSOCIATION «RELAIS LOISIRS HANDICAP 30» S APPUIE SUR : - DES MOYENS HUMAINS Un Directeur chargé de la mise en œuvre du projet global dans ses différentes

Plus en détail

Le guide des données : bref état des lieux

Le guide des données : bref état des lieux Le guide des données : bref état des lieux Ce document ne peut pas reprendre l'ensemble des données qui sont ou peuvent être disponibles. En effet, d'une région à l'autre il y a de multiples variations.

Plus en détail

Service Petite Enfance Tél. : 04 76 29 80 24

Service Petite Enfance Tél. : 04 76 29 80 24 Service Petite Enfance Tél. : 04 76 29 80 24 1 2 SOMMAIRE L ACCUEIL COLLECTIF L ACCUEIL INDIVIDUEL POUR VOUS CONSEILLER ET VOUS ACCOMPAGNER LES DÉMARCHES À ACCOMPLIR POUR LES ACCUEILS MUNICIPAUX LES LIENS

Plus en détail

Le diagnostic. les besoins du territoire. Fiche 4. Le territoire et son évolution. La population. Les allocataires Caf (et Msa) Fiche technique 4

Le diagnostic. les besoins du territoire. Fiche 4. Le territoire et son évolution. La population. Les allocataires Caf (et Msa) Fiche technique 4 les besoins du territoire Le territoire et son évolution La population Evolution du nombre d habitants sur le territoire par tranche d âge (5 dernières années), Projections démographiques, Typologie des

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux Cahier des charges relatif à la création de structures expérimentales spécialisées dans

Plus en détail

L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les

L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les Mars 2011 L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les Les hommes sont bien plus performants que les femmes dans les métiers techniques Les femmes s investissent

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous»

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous» ACCUEIL DU JEUNE ENFANT EN SITUATION DE HANDICAP AU SEIN DES MODES D ACCUEIL PETITE ENFANCE LIVRET D ACCOMPAGNEMENT «Une place pour chacun, une place pour tous» Introduction... P 3 1 Une place pour chacun,

Plus en détail

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse SOMMAIRE Préambule...2 Principes...6 Finalités et valeurs éducatives...7 Axes de développement...10 Synthèse du diagnostic PEL mené en 2009...10 4 axes de développement pour 2010-2014...11 Instances de

Plus en détail

Faire garder son enfant au Pays de Lunel - 1 - www.paysdelunel.fr

Faire garder son enfant au Pays de Lunel - 1 - www.paysdelunel.fr Faire garder son enfant au Pays de Lunel - 1 - www.paysdelunel.fr Faire garder son enfant au Pays de Lunel Se séparer de son enfant et le confier n est pas une chose simple de prime abord et les modes

Plus en détail

Animation de la vie sociale

Animation de la vie sociale Animation de la vie sociale Pour un projet social répondant aux critères d agrément Document à l usage des gestionnaires des structures Département des Interventions Sociales Document réalisé par les Pôles

Plus en détail

LIVRET ACCUEIL. enfance. Petite. Service Petite enfance 57 avenue Henri-Ravera 92220 Bagneux 01 42 31 60 00

LIVRET ACCUEIL. enfance. Petite. Service Petite enfance 57 avenue Henri-Ravera 92220 Bagneux 01 42 31 60 00 LIVRET ACCUEIL Petite enfance Service Petite enfance 57 avenue Henri-Ravera 92220 Bagneux 01 42 31 60 00 SOMMAIRE Les établissements d accueils municipaux de la petite enfance le Relai d'assistantes Maternelles

Plus en détail

Atelier n 3. «Comment gérer des compétences au service d un projet en évolution permanente?»

Atelier n 3. «Comment gérer des compétences au service d un projet en évolution permanente?» Atelier n 3 «Comment gérer des compétences au service d un projet en évolution permanente?» Florence DELORIERE Secrétaire Générale de Région UNIFAF Aquitaine SOMMAIRE : Le contexte d évolution des missions

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Inter Médiation Locative

Inter Médiation Locative C.A.I.O. Centre d Accueil d Information et d Orientation Inter Médiation Locative I.M.L Bilan de l année 2013 C.A.I.O. 6, rue du Noviciat C.S 71343 33080 Bordeaux-Cedex 05.56.33.47.80-05.56.33.47.94 polelogement@caio-bordeaux.fr

Plus en détail

Protection juridique des Majeurs

Protection juridique des Majeurs Protection juridique des Majeurs Activité 2011 Assemblée Générale du 15 mai 2012 ASMI OMSR Association de Santé Mentale de l Isère - Office Médico-Social de Réadaptation 12 rue des Pies 38360 Sassenage

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le schéma: outil de planification Document opposable, adopté pour 5 ans par le Conseil

Plus en détail

La Caf de Seine et Marne. Acteur économique au profit de la petite enfance

La Caf de Seine et Marne. Acteur économique au profit de la petite enfance La Caf de Seine et Marne Acteur économique au profit de la petite enfance La Caf et le contexte socio-économique 1 294 762 habitants 200 800 Allocataires 308 000 enfants Expansion démographique forte :

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30

DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30 PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30 Les Emplois d'avenir en Languedoc-Roussillon en quelques chiffres

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

Éducation, scolarité. Jean-Bernard Champion, Chargé d études statisticien, Observatoire national des ZUS, Délégation Interministérielle à la ville

Éducation, scolarité. Jean-Bernard Champion, Chargé d études statisticien, Observatoire national des ZUS, Délégation Interministérielle à la ville , scolarité éducation constituant un facteur majeur d intégration et de lutte contre L l exclusion, la réussite éducative a été retenue comme l un des cinq champs prioritaires de l action de l État dans

Plus en détail

Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement

Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement Introduction : un service public du handicap Missions générales de la MDPH Statut, organisation et fonctionnement

Plus en détail

Organisation, management des équipes et participation des professionnels CHAPITRE 4

Organisation, management des équipes et participation des professionnels CHAPITRE 4 Organisation, management des équipes et participation des professionnels CHAPITRE 4 L expression et la participation des personnes concernées sont des sujets consensuels, mais leur mise en œuvre effective

Plus en détail

Règlement Intérieur des Aides Financières Individuelles 2014

Règlement Intérieur des Aides Financières Individuelles 2014 Règlement Intérieur des Aides Financières Individuelles 2014 A chaque situation familiale une réponse adaptée Parentalité Insertion sociale 2014 Logement Contacter votre Caf 2014 Document de communication

Plus en détail

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville CONVENTION D OBJECTIF ET DE PARTENARIAT CENTRE DE LOISIRS ASSOCIATIF ELEMENTAIRE ENTRE LES SOUSSIGNES Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville ET Madame Sous le n l organisateur)

Plus en détail

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Paris, le 20 novembre 2015 Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Le Premier Ministre a initié la Grande conférence de santé, en lien avec les ministres en charge de la santé, de l enseignement

Plus en détail

Axe 5 : Agir pour les solidarités

Axe 5 : Agir pour les solidarités N de la mesure : 5.4.1 Axe 5 : Agir pour les solidarités Action 5.4 : Soutenir les familles pour renforcer leur rôle éducatif Pilote : Finalité 1 Permettre aux familles de concilier vie professionnelle

Plus en détail

Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015

Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015 Direction du développement économique, de l emploi et de l enseignement supérieur Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015 N appel à projets sur SIMPA : ESS

Plus en détail

Profil de poste et dictionnaire de compétences. Animateur d un relais assistants maternels

Profil de poste et dictionnaire de compétences. Animateur d un relais assistants maternels informer animer accompagner Profil de poste et dictionnaire de compétences Animateur d un relais assistants maternels PRESENTATION DU PROFIL DE POSTE LE CONTEXTE Les Relais assistants maternels (Ram) ont

Plus en détail

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement

Le financement. les aides de la Caf pour le financement. Fiche 5. Fiche technique 5. L investissement les aides de la Caf pour le financement L investissement Depuis 2000, sept plans nationaux d investissement ont été mis en œuvre par la branche. Ils ont permis l ouverture de 66 438 places. Le dernier

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Sergiy Timashov Fotolia.com

Sergiy Timashov Fotolia.com Sergiy Timashov Fotolia.com Règlement d Action Sociale 2010 2 SOMMAIRE Généralités... 2 Offre de service petite enfance et jeunesse... 3-12 Aide à l investissement... 3 Aide au fonctionnement : prestation

Plus en détail

PREFET DE TARN-et-GARONNE CAHIER DES CHARGES. Pour la création de 10 places de maison relais en TARN-et-GARONNE DESCRIPTIF DU PROJET PRÉAMBULE

PREFET DE TARN-et-GARONNE CAHIER DES CHARGES. Pour la création de 10 places de maison relais en TARN-et-GARONNE DESCRIPTIF DU PROJET PRÉAMBULE PREFET DE TARN-et-GARONNE CAHIER DES CHARGES Pour la création de 10 places de maison relais en TARN-et-GARONNE DESCRIPTIF DU PROJET NATURE PUBLIC TERRITOIRE Maison relais Personnes en situation de précarité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2 Visite à Montpellier de Benoît HAMON, Ministre délégué auprès du ministre de l'economie et des Finances, chargé de l'economie sociale et solidaire et de la Consommation DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Novembre

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

La MSA de MAINE-et-LOIRE

La MSA de MAINE-et-LOIRE La MSA de MAINE-et-LOIRE attentive à chacun, essentielle pour tous www.msa49.fr Une institution démocratique et dynamique Anne GAUTIER Présidente Un réseau de 257 représentants cantonaux élus en janvier

Plus en détail

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Si le projet de loi «hôpital, patients, santé, territoires» a pour ambition

Plus en détail

La petite enfance : une priorité de la branche Famille de la Sécurité sociale

La petite enfance : une priorité de la branche Famille de la Sécurité sociale Information presse Vendredi 14 mars 2014 Salon Baby - 14, 15 et 16 mars 2014 Dossier de presse La petite enfance : une priorité de la branche Famille de la Sécurité sociale Contact presse Guillaume Peyroles

Plus en détail

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES Convention de partenariat Annexe 2 (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES I - Description du projet Depuis quelques années, les mutations des entreprises font ressentir

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE

OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE DOCUMENT DE CADRAGE 2011-2012 Introduction La Région des Pays de la Loire a pour ambition de participer au renforcement du droit à la formation, en veillant notamment

Plus en détail

Politique en faveur des personnes en situation de handicap

Politique en faveur des personnes en situation de handicap DIRECTION DE L ACTION SOCIALE, DE L ENFANCE ET DE LA SANTE Observatoire parisien des situations de handicap Politique en faveur des personnes en situation de handicap Travail sur les indicateurs CNIS -

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES LIGUE de L ENSEIGNEMENT PROJET EDUCATIF CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES PARTIE I : ELEMENTS DU PROJET EDUCATIF GENERAL DE LA LIGUE DE L ENSEIGNEMENT 1/ Synthèse historique de la Ligue de l Enseignement

Plus en détail

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 2ème Commission Solidarités, innovation sociale et lutte contre les discriminations N 2012-02-0023 SÉANCE DU 17 DÉCEMBRE 2012 POLITIQUE : INSERTION SOCIALE SECTEUR

Plus en détail

Lancement du Schéma Départemental des Services aux Familles. 5 janvier 2016

Lancement du Schéma Départemental des Services aux Familles. 5 janvier 2016 Lancement du Schéma Départemental des Services aux Familles 5 janvier 2016 1 Ordre du jour : Ouverture par Monsieur Hervé MALHERBE, Préfet ; Madame Sophie PANTEL, Présidente du Conseil départemental et

Plus en détail

FAIRE GARDER SES ENFANTS

FAIRE GARDER SES ENFANTS ACTUEL NORD-PAS DE CALAIS Centre Régional Information Jeunesse Nord-Pas de Calais 2 rue Nicolas Leblanc - 59000 LILLE Tél : 03.20.12.87.30 Fax : 03.20.12.87.31 http:// www.crij-npdc.fr FAIRE GARDER SES

Plus en détail

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement DOSSIER : LA LOI DU 5 MARS 2007 REFORMANT LA PROTECTION DE L ENFANCE Elaborée au terme d une très large concertation, la loi n 2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l enfance poursuit trois

Plus en détail