Charte Qualité de l Accueil

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Charte Qualité de l Accueil"

Transcription

1 Charte Qualité de l Accueil Guide des professionnels Conception et réalisation: Co-Incidences / Impression : ETC Nouvelle Normandie / Photo.com, Fotolia Commerçants Prestataires de services Cafetiers, Hôteliers, Restaurateurs Activités touristiques La garantie d un accueil de qualité pour vos clients

2 Partage d informations Mutualisation des connaissances Réseaux professionnels Compétitivité du territoire Performance des entreprises Echange d expériences Courants d affaires Renseignez-vous dès maintenant! Pôle Info Contact: (0,12 euros TTC/mn) En 2007 rejoignez le réseau Ecobiz

3 Sommaire L accueil téléphonique 5 à 8 1. L ORGANISATION MATERIELLE 5 2. LA RÉCEPTION D UN APPEL 6 L accueil, le conseil, la relation avec le client 9 à LES SERVICES À LA CLIENTÈLE 9 2. LE COMPORTEMENT DU COMMERÇANT LA RELATION CLIENT 10 L accueil visuel extérieur et intérieur 14 à VISUEL EXTERIEUR VISUEL INTÉRIEUR 16

4 Les 7 engagements de votre commerçant Vous accueillir avec amabilité et courtoisie Vous recevoir dans un magasin propre et agréable Vous écouter et vous conseiller en véritable professionnel Vous présenter une vitrine originale et attrayante Honorer vos commandes et les délais de livraison Afficher et respecter les horaires d ouverture Accepter vos réclamations Pour en savoir plus sur la Charte Qualité de l'accueil Contactez la CCIV au

5 L accueil téléphonique PRÉAMBULE L accueil téléphonique est déterminant pour l image de marque de votre entreprise, tant au niveau du délai de réponse qu au niveau des formules de politesse et du ton employé. Vous devez faire de l accueil téléphonique une de vos priorités parmi vos enjeux commerciaux : «la façon dont un client est reçu au téléphone a une influence immédiate sur sa perception de l entreprise» (source : magazine l entreprise juin 1997). Un client mécontent peut facilement décider de s adresser à la concurrence. Un client furieux dépense toujours beaucoup d énergie pour raconter ses mésaventures autour de lui, ce qui n est jamais très bon pour l image de marque de votre entreprise. Les fonctions du téléphone Votre téléphone peut avoir de multiples usages dans votre commerce : Informer vos clients sur vos jours et horaires d ouverture, les produits ou les services que vous commercialisez, votre disponibilité pour une visite,... Recevoir une commande ou une réservation,... Prendre un rendez-vous. L art de répondre au téléphone Popularisez les grands principes de l accueil auprès de votre personnel : Rapidité et disponibilité (ex. : nombre de sonneries avant de décrocher le téléphone) Sérieux et politesse (ex. : formules d accueil adaptées) Compétence et efficacité (ex. : réponses satisfaisant les besoins du client). 1. L ORGANISATION MATERIELLE La localisation du téléphone Votre poste doit être installé à l endroit où vous vous trouvez le plus souvent. S il y a deux points géographiques différents, faîtes installer deux postes. L investissement supplémentaire est négligeable en comparaison du confort et de la rapidité que vous gagnerez. Si vous devez vous éloigner loin du poste fixe, optez pour un combiné sans fil. Qui répond au téléphone? Deux personnes au minimum doivent pouvoir répondre efficacement au téléphone. Vos clients doivent être accueillis, renseignés et conseillés. Si vous êtes en déplacement et que votre conjoint(e) réceptionne les appels, vous pouvez gérer cette situation courante avec la plus grande efficacité moyennant un minimum d organisation : Laissez toujours à votre conjoint(e) avant de partir un double de votre agenda avec vos positions géographiques de la journée et convenez entre vous de rendez-vous téléphoniques à heures précises. Ainsi, votre conjoint(e) pourra dire à votre correspondant «il est actuellement sur un chantier (par exemple) mais il doit me contacter à 10 h 30, voulez-vous me laisser un message et l heure à laquelle il pourra vous joindre?» Chambre de commerce et d industrie de Versailles Val-d Oise / Yvelines 5

6 Suite : L accueil téléphonique Cette réponse est nettement meilleure que «il est parti ce matin ; je ne sais pas où il est, ni quand il rentrera mais laissez-moi vos coordonnées, s il ne rentre pas trop tard, il essaiera (!!!) de vous rappeler». En dehors des heures d ouverture, et même pendant, si vous êtes indisponible : Utilisez un répondeur-enregistreur! Même si votre interlocuteur ne laisse pas de message, il sait que s il l avait voulu, il aurait pu le faire. Vous étiez là par l intermédiaire de votre répondeur, disponible et prêt à le rappeler. Vous pouvez aussi inclure dans votre message une offre intéressante qui décidera votre client à vous rendre visite plutôt qu à un concurrent. Veillez à adapter votre message aux circonstances (fermeture, vacances, indisponibilité temporaire ou exceptionnelle,...). 2. LA RÉCEPTION D UN APPEL L attente au téléphone, le nombre de sonneries De nombreuses études ont montré que les clients s impatientent à partir de la troisième sonnerie. Cette règle des trois sonneries doit être considérée comme un objectif, car il n est pas toujours possible de répondre instantanément : [EXEMPLE] Que faire quand le téléphone vous dérange et que vous êtes en phase de vente avec un client? prendre tout de même la ligne, cerner rapidement l attente de votre interlocuteur, lui expliquer que vous ne pouvez pas le satisfaire dans l immédiat car vous êtes en rendez-vous, prendre ses coordonnées et lui proposer de le rappeler en lui demandant le moment et ne pas oublier de le faire ; en agissant de la sorte, votre interlocuteur aura la satisfaction d avoir pu vous joindre et appréciera votre professionnalisme en lui ayant proposé de le rappeler. Le client en face de vous constatera que vous manifestez de la considération aux clients qui vous appellent, même lorsqu ils vous «dérangent», que vous êtes courtois et positif. Ne pas oublier de s excuser auprès de lui avant et après. La formule d accueil : présentez-vous! Cette règle sera perçue comme un signe de professionnalisme et de politesse. Votre formule d accueil personnalisée doit être annoncée systématiquement. Pour ne pas l oublier, vous pouvez l écrire sur un papier que vous collerez sur votre téléphone. Evitez absolument le «allo» ou encore le «oui» Si vous avez une raison sociale, c est elle qu il faudra citer en décrochant : «Qualité peinture, bonjour,...». Si vous exercez sous votre nom, citez d abord votre prénom puis votre nom : «Guy Martin, bonjour,...». Ainsi votre interlocuteur sait immédiatement qu il est en contact avec la personne qu il cherche à joindre. 6 Chambre de commerce et d industrie de Versailles Val-d Oise / Yvelines

7 L écoute du client : répondez-lui de façon satisfaisante C est relativement facile s il s agit de fournir au client un renseignement dont on dispose mais tout se complique lorsqu il faut aiguiller vers un autre interlocuteur. L appel risque de se conclure par un échec si cette personne n est pas à son poste ou néglige de répondre. Soignez particulièrement le début de votre entretien. «Méfiez-vous de la première impression, c est souvent la bonne.» Le climat que vous instaurez reflète la qualité de votre écoute et de votre disponibilité. N hésitez pas à reformuler les demandes de votre correspondant pour vérifier la compréhension réciproque. Evitez d employer des mots techniques et la terminologie spécifique de votre métier. Souvent votre interlocuteur ne les connaît pas. [EXEMPLE] Une jeune femme est effarée car son garagiste lui apprend que sa voiture a un moteur à explosion et qu il lui faut une croix de Saint André pour réparer sa crevaison. En dehors de l aspect anecdotique, pensez qu un client qui ne comprend pas est un client qui se pose des questions, doute et ira voir vos concurrents pour essayer de comprendre. Si vous utilisez un terme technique, expliquez-en immédiatement la signification. Personnalisez vos dialogues lorsque vous connaissez le nom de votre interlocuteur. Ne pas en abuser mais l utiliser pour le saluer, une fois au cours de la conversation et pour prendre congé. Utilisez un langage positif. Une bouteille est toujours à moitié vide ou à moitié pleine. [EXEMPLE] Une commande qui n a pas été passée peut devenir une commande en instance. Corrigez, le cas échéant, vos tics verbaux qui peuvent devenir une source de méfiance chez votre interlocuteur (parmi les plus courants : «pas de problème, ok, heu, à la limite, voilà,...»). [ÉVITEZ DE DIRE] [DÎTES PLUTÔT] «Allo» ou «oui» «C est de la part?» «Quittez pas» «C est pourquoi» «Entreprise Sérieux, bonjour?» «Pourriez-vous me rappeler votre nom, SVP?» ou «qui dois-je annoncer, SVP?» «Ne quittez pas, un instant» «Pourriez-vous me préciser le sujet (ou le motif) de votre appel?» ou «peut-être pourrais-je vous aider (ou vous être utile)?» Chambre de commerce et d industrie de Versailles Val-d Oise / Yvelines 7

8 Suite : L accueil téléphonique La formule de prise de congé Soyez courtois et efforcez-vous toujours de la personnaliser : [EXEMPLES] «Bonne soirée, merci de votre appel». «Bonne fin de journée et à bientôt». «Au revoir, M ou M me, je reste à votre disposition pour plus d informations». «Excellente journée»,... Evitez de parler trop fort ce qui laissera immanquablement une mauvaise impression. Ne raccrochez pas brutalement. Votre interlocuteur a pris la peine de vous appeler, c est à lui de rompre l entretien, de reposer le combiné le premier. Votre attitude au téléphone Souriez toujours. Le sourire s entend au téléphone. Il se perçoit. Le client curieux d un jour est peut-être le client de demain. Le râleur d aujourd hui sera peut-être votre meilleur ambassadeur demain. Et que pense le client qui passe commande et se voit opposer une indifférence tout juste polie? Comment désamorcer une situation explosive? Laissez parler votre interlocuteur. Il a de toute façon l intention d exprimer son mécontentement jusqu au bout et, si vous l interrompez, son agressivité gagnera en intensité. Quand il aura exprimé ses griefs, à condition que cela reste dans les limites de la courtoisie, un nouveau dialogue pourra commencer, il se sentira soulagé. Vous aurez peut-être même le plaisir d entendre «je sais bien que ce n est pas votre faute, mais,...» Parlez plus lentement et baissez la voix car, par un phénomène de mimétisme, votre interlocuteur surpris sera obligé de faire un effort d écoute et baissera naturellement le ton. Le ralentissement de votre débit de parole aura également un effet calmant et apaisant. Evitez de vous opposer en disant : «Non, c est vous qui m avez dit,... c est vous qui vous êtes trompé» (même si c est vrai). Préférez plutôt : «Je comprends que,...», ce qui ne veut pas dire que vous en acceptez la responsabilité, mais que vous comprenez son mécontentement. 8 Chambre de commerce et d industrie de Versailles Val-d Oise / Yvelines

9 L accueil, le conseil, la relation avec le client «On n a jamais une seconde chance de faire une bonne première impression» Votre accueil, vos conseils, votre relation avec un client sont le reflet de votre qualité de services, celle-ci étant aujourd hui déterminante dans toute stratégie commerciale. L enjeu, le défi du XXI e siècle reposent désormais sur la notion «d état d esprit services». La qualité du service, c est-à-dire la qualité de la relation client, est aujourd hui devenue un outil stratégique et un facteur de progression des ventes. Dans un contexte où le prix n apparaît plus comme un critère de différenciation suffisant, où les produits sont atteints par la banalisation et où les exigences des consommateurs s affirment et s affinent, le commerce doit innover pour se différencier en intégrant la logique «d état d esprit services». 1. LES SERVICES À LA CLIENTÈLE Que sont-ils? «Honorer vos commandes et nos délais de livraisons». «Afficher et respecter nos horaires d ouverture». Des services compris (inclus dans le prix de vente des produits) aux services «à la carte» (ex. livraison facturée en plus), les services sont «la somme des satisfactions ou des utilités offertes par un magasin à sa clientèle». Les services de l entreprise horaires d ouverture, reprise et échange des produits, signalétique simple et claire, gestion de l attente en proposant des boissons,... Le service après la vente vise à faciliter l usage, l entretien et la réparation d un produit, donne l occasion de contacts ultérieurs avec la clientèle, revêt des formes variées telles que : l information du client, la garantie, la maintenance, les pièces de rechange. Exemples de services attendus par les consommateurs Les services de base : horaires souples et adaptés, conseils, affichage de tous les prix, transparence, livraison à domicile, facilité de paiement, selon la demande, retouches, information détaillée sur les produits, paquets cadeaux,... Ces services relèvent plus particulièrement de la fonction «pédagogique» de votre magasin (informative) et permettent d établir la relation de confiance indispensable pour fidéliser votre clientèle. Chambre de commerce et d industrie de Versailles Val-d Oise / Yvelines 9

10 Suite : L accueil, le conseil, la relation avec le client 2. LE COMPORTEMENT DU COMMERÇANT «Vous accueillir avec amabilité et courtoisie». Quelles valeurs relationnelles? La reconnaissance du consommateur Il s agit de reconnaître le consommateur en tant que personne à part entière, et en tant que client potentiel dont l achat va contribuer au résultat d exploitation de votre entreprise. Si vous acceptez votre rôle d accueil, d écoute, de considération et de service auprès du client, votre relation s en trouvera valorisée. Cette relation doit intégrer des valeurs de partage et d échange qui fondent entre le client et vous un rapport d égalité et de respect mutuel. Pour vendre, il faut savoir donner. Diffuser ces valeurs Il s agit de leur diffusion au sein de votre entreprise, à chaque collaborateur, et selon deux niveaux : développer le plaisir du travail par la responsabilisation des collaborateurs, l exemplarité du responsable et la création de relations ; développer le sentiment d appartenance par le partage des valeurs communes de l entreprise et des relations internes conviviales et solidaires. Cette diffusion doit systématiquement être faite auprès de toutes celles et ceux qui sont susceptibles de recevoir un client. Car le client, s adresse au premier interlocuteur disponible. Il ne choisit pas entre le chevronné et le débutant. Certains commerces, d ailleurs, signalent le «débutant» par un badge du style «stagiaire en formation», favorisant ainsi la bienveillance du client. La diffusion des valeurs de la Charte Qualité de l Accueil, tout comme le débriefing des résultats de la visite mystère, sont des occasions privilégiées de réunir les collaborateurs et de les impliquer dans la vie de l entreprise. 3. LA RELATION CLIENT Le B.A.-BA de la relation client Les services à la clientèle s avèrent être la nouvelle arme de la concurrence. Leur mise en place est révélatrice de la capacité de tout commerce à évoluer, à adapter son offre quantitativement et qualitativement et donc à se distinguer de la concurrence et à être plus compétitif. 10 Chambre de commerce et d industrie de Versailles Val-d Oise / Yvelines

11 Six actions = six qualités recherchées par le client sourire = «je suis le bienvenu», échanger = «je suis compris», accueillir rapidement = «on s occupe de moi», résoudre = «mon problème est résolu», écouter = «j existe», s engager = «je suis rassuré». 6 actions = 6 qualités = satisfaction et confiance du client = fidélisation psychologique automatique. Huit comportements d accueil la sympathie = selon un proverbe chinois : «celui qui ne sourit pas ne doit pas ouvrir boutique», la disponibilité, la promptitude à aider, l enthousiasme, l information, un choix bien différencié, une argumentation claire, voire une démonstration, l aide à la décision, l accompagnement, la courtoisie et la politesse, même si le client n achète pas (car il peut revenir et acheter demain). «L arrivée du client» Les 5 premières secondes Ne perdez jamais de vue l entrée de votre magasin. Dès qu un client franchit le pas de votre porte, il faut penser à lui adresser un sourire pour le rassurer (je suis le bienvenu) et lui montrer que vous le reconnaissez et le respectez. Cette personne va peut-être, par son achat d aujourd hui et de plus tard, contribuer à la bonne santé économique de l entreprise. Le sourire est un moyen de créer un climat détendu, d exprimer des messages tels que : «je suis heureux de vous voir», «je suis heureux de vous rendre service»,... Pensez à lui dire «bonjour Madame, Monsieur», voire à personnaliser ce premier contact en nommant votre client. Vous pouvez également ajouter une phrase d accueil du type : je suis à vous, puis-je vous rendre service? je vous écoute (écoute et disponibilité), puis-je vous conseiller? (souci du client),... Chambre de commerce et d industrie de Versailles Val-d Oise / Yvelines 11

12 Suite : L accueil, le conseil, la relation avec le client Si vous êtes déjà occupé avec un autre client : ne négligez pas le sourire à l entrée du client dans votre magasin et rassurez le par un hochement de tête et un bref «bonjour Madame ou Monsieur». Vous lui montrerez ainsi, dès le départ, votre intérêt pour lui et votre intention de vous occuper de lui, évitez de regarder votre client «de côté» car un regard franc et direct crée de la sympathie et permet de gagner la confiance du client. Lorsque vous serez à nouveau disponible, n hésitez pas à recommencer le processus (sourire, bonjour, phrase d accueil). «La première minute de l entretien» Une minute en début d entretien doit : créer chez votre interlocuteur un désir d écouter, le besoin de poursuivre la conversation, transformer un interlocuteur hostile ou indifférent en un interlocuteur attentif (ce n est guère facile), créer un climat favorable qui conditionne la suite de l entretien. «Vous écouter et vous conseiller en véritable professionnel». Trop de vendeurs, par excès de bonne volonté ou de peur de ne pas avoir le temps de passer toutes les informations sur leurs produits, noient le client sous un flot de paroles, affirment sans contrôler l impact de leurs propos, argumentent sans connaître les réels besoins et motivations de son vis-à-vis, imposent leurs discours sans vérifier que l autre est peut-être d un avis contraire. Il ne peut y avoir de négociation sans dialogue véritable tout au long de l entretien. A tout moment, il doit y avoir un échange d informations pour rechercher la solution commune qui satisfera à la fois le client et vous-même. «La concurrence» Dans ces deux cas, le prix psychologique sera aligné sur les prix du marché. Pour certains produits comme les bijoux ou les fleurs, il est difficile de les comparer entre eux d où la difficulté pour le consommateur de déterminer un prix acceptable. Sa question n est plus alors «quel est le prix que je suis prêt à payer pour cette valeur» mais «quelle valeur puis-je obtenir pour tel prix». Quels conseils retenir? L avantage des commerçants, artisans, par rapport à la grande distribution est de pouvoir construire une image de «juste prix» et d enrichir la transaction commerciale par une relation humaine nourrie de proximité, de personnalisation, de conseil adapté, de rassurance,... Fréquemment, si la relation client s est bien déroulée et que le produit correspond aux besoins du client, celui-ci se décide tout seul. Malheureusement, de nombreuses fois, le client n est pas capable de se décider tout seul, il a du mal à se résoudre à l achat. 12 Chambre de commerce et d industrie de Versailles Val-d Oise / Yvelines

13 C est au vendeur qu il appartient de conclure mais pour cela il doit s assurer qu un certain nombre de conditions sont remplies, détecter les signaux de désir d achat que va émettre inconsciemment le client et maîtriser les techniques de conclusion adaptées à la situation, ensuite, le vendeur doit savoir terminer l entretien, même si la vente n est pas conclue. Si non achat immédiat, il faut rester aimable, courtois et souriant. Car : le client peut revenir, il n est pas encore décidé, il a voulu vous tester, il veut voir vos concurrents, il n a pas le temps d acheter aujourd hui, etc. S il est content, il reviendra,... peut-être. S il n est pas content, il ne reviendra pas,... sûrement. Chambre de commerce et d industrie de Versailles Val-d Oise / Yvelines 13

14 L accueil visuel extérieur et intérieur La vision d un magasin passe par plusieurs étapes clés : l œil se pose sur plusieurs messages qui permettent d identifier l activité commerciale ainsi que son dynamisme. Les automobilistes : «Où? Là-bas... Où il y a l enseigne. Là, tu crois? Il n y a pas de lumière! Le store bleu! enfin, il était bleu... Tu es sûr que c est là? C est toujours les mêmes qui tiennent?» Les piétons : «On ne voit pas grand-chose dans ces vitrines... Il économise la lumière... Tu vois les prix...? Non,... bon, on rentre. C est fermé! Regarde les horaires... Il n y a rien! Quelle heure est-il? 14 h 30. On aurait dû téléphoner! J ai téléphoné hier soir... Et alors? J ai oublié,... pourtant, on m a donné les horaires d ouverture par le répondeur.» Cette petite cascade de défaillances ne met pas en relief l attractivité d une façade commerciale, qui est le premier contact entre vous et le chaland. La qualité visuelle d un magasin passe par plusieurs petites choses, où le regard du client doit glisser sans s y arrêter afin que son cerveau ne pense qu à une chose : au produit ou au service qu il souhaite acquérir. 14 Chambre de commerce et d industrie de Versailles Val-d Oise / Yvelines

15 1. VISUEL EXTÉRIEUR On lave régulièrement les vitrines,... mais aussi, les enseignes et l entourage des vitrines. Un aspect négligé, voire délabré, peut faire croire au visiteur que vos affaires vont mal. Il risque par conséquent d aller voir ailleurs. Le nettoyage des trottoirs est en général effectué par la ville mais cela ne veut pas dire pour autant qu on ne doit pas donner un coup de balai si nécessaire. Cela ne concerne pas que le patron mais aussi les employés qui doivent être responsabilisés. Les papiers gras, les déjections canines, les mégots,... devant la porte, ça ne donne pas vraiment envie d entrer! Ce serait dommage de perdre des clients pour cela. Et puis, si un commerçant le fait, les autres suivront et c est toute votre rue qui en profitera. Les jours et les heures d ouverture doivent être visibles et lisibles que le magasin soit ouvert ou fermé. Le client, souvent pressé, ne reviendra pas s il n a pas trouvé facilement cette information. L information sur les modes de paiement acceptés (cartes bleues,...) et éventuellement les seuils correspondants permet de mieux préparer une vente. Attention à ne pas surcharger les vitrines ou la porte d entrée, notamment d affiches ou de petites annonces. L aspect extérieur du magasin doit être accueillant pour inciter le client à entrer. Le client doit aussi pouvoir voir à l intérieur du magasin. De même, les vitrines servent à proposer des produits mais trop de produits nuit à la visibilité de l offre. L effet fouillis, sauf s il correspond à votre concept de magasin, est à éviter,... Indiquer les prix des produits, signaler les marques. L offre doit être claire et accessible pour informer et rassurer le client potentiel. Ne pas hésiter périodiquement à sortir de son magasin pour le regarder de l extérieur. Il faut garder un esprit critique malgré les habitudes qui s installent. Si vous étiez client aujourd hui, auriez-vous envie d y entrer ou au moins de vous y arrêter? Chambre de commerce et d industrie de Versailles Val-d Oise / Yvelines 15

16 Suite : L accueil visuel - extérieur et intérieur 2. VISUEL INTÉRIEUR Le sentiment de bien-être et d ambiance de qualité ne passe pas forcément par une rénovation récente, mais, par un entretien quotidien prévu, budgété, de l outil de travail : Les clients: «Il n est pas jeune, ce magasin,...! Oui, mais c est propre et bien éclairé! Tu as vu ces vêtements? J ai vu les mêmes à Paris la semaine dernière! Tu vois, je te l avais dit, ce sont des bons,... et puis ici, on te fait rapidement les retouches,... et ils sont super sympas!» Dans un magasin, tous les détails sont importants: La porte d entrée du magasin doit être en bon état, pas de vitre cassée ou fendue, pas de poignée déficiente. Si dès l entrée, le client est désagréablement surpris, cela risque de le mettre de mauvaise humeur et de ne pas lui donner envie de consommer chez vous. Bien éclairer les cabines d essayage, les doter d un petit siège, d une patère et d un miroir. Vérifier que la cabine est vide et propre, après chaque essayage. Une mauvaise impression en matière de propreté ou de confort risque de ne pas inciter le client à revenir. Le client vient pour essayer un vêtement, il est donc dans sa logique d achat. Pourquoi coller des P.L.V. sur les cloisons qui lui disent : «achète autre chose»? Pour la caisse, faites en sorte que l endroit soit agréable, propre, non encombré de courriers, factures, vieux stylos, calendriers. Le client doit pouvoir poser son chéquier et le remplir aisément. C est aussi un élément participant au confort offert au client. Le client qui attend devant la caisse ne doit plus penser à la somme d argent qu il va débourser, mais au plaisir que lui procure son achat, il regardera l environnement de la caisse : donc son œil parcourra d autres produits. Profiter de la proximité de la caisse, si possible, pour signaler sur un panneau, les services qui sont à la disposition des clients. Le service après-vente est un atout non-négligeable à valoriser. C est ce qui peut faire la différence dans le choix du client entre vous et un autre commerçant. C est un gage de fidélité. La décoration intérieure ne doit pas être négligée et doit être adaptée à l offre. Un joli bouquet de fleurs fraîches, c est agréable et ça participe au confort visuel de l ensemble du magasin. Eviter les fonds sonores trop forts ou déficients : les grésillements d une radio, c est agaçant et ça peut faire fuir. Il ne doit faire ni trop chaud, ni trop froid. Et attention aux odeurs désagréables (au besoin, utiliser des désodorisants s ils sont discrets). Le client doit pouvoir circuler aisément dans le magasin. Penser à laisser un espace suffisant entre les rayons pour le confort. Les clients ne doivent pas se bousculer. Ils ne doivent pas avoir l impression d être dans une rame de métro aux heures de pointe,... En bref, toute l ambiance intérieure du magasin doit être agréable et accueillante. Il faut donner au client l envie de flâner et de découvrir votre offre, sans stress et dans un sentiment de confort. Le client doit se sentir bien chez vous. Si c est le cas, il reviendra. 16 Chambre de commerce et d industrie de Versailles Val-d Oise / Yvelines

17 La qualité C est avant tout un état d esprit permanent, et un peu de méthode! Rappelez vous Chaque client doit être unique dans votre établissement. Chambre de commerce et d industrie de Versailles Val-d Oise / Yvelines 17

18

19 Commerçants Vous cherchez à louer ou à acheter un local commercial, acquérir un fond de commerce ou un bail commercial sur le Val-d Oise ou les Yvelines? La CCI de Versailles Val-d Oise/Yvelines met à votre disposition un site de recherche en ligne : Chambre de commerce et d industrie de Versailles Val-d Oise/Yvelines 21 avenue de Paris Versailles Pôle info contact :

20 Contacts Damaris MILLER, Responsable projets Tél.: / Fax: Corinne GARDAVOIR, Assistante Tél.: / Fax: Sites Internet Pôle Info Contact (0,12 euros TT/min) Conception et réalisation: Co-Incidences / Impression : ETC Nouvelle Normandie / Photo.com, Fotolia

Séminaire «Répondre au téléphone et tenue du bureau»

Séminaire «Répondre au téléphone et tenue du bureau» LE TELEPHONE Répondre au téléphone réunit plusieurs paramètres: Un contexte Un message Une relation 1 Le contexte Pouvoir entendre son interlocuteur endroit calme, silencieux. Le téléphone sonne alors

Plus en détail

Séminaire Webhelp MAROC

Séminaire Webhelp MAROC Séminaire Webhelp MAROC Le métier de Conseiller Client Décembre 2012 1 Pour démarrer POUR DEMARRER, lancer l audio via le bouton : Animé: Abdelhakim Sbai Directeur de Production Bienvenue! Réalisé: Lamya

Plus en détail

Document réalisé par Yannick Maffone BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SECRETARIAT. Compétences Professionnelles

Document réalisé par Yannick Maffone BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SECRETARIAT. Compétences Professionnelles BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SECRETARIAT Compétences Professionnelles 1 I. Compétences du secrétariat SOMMAIRE GENERAL 1. Communication 1.1. Accueil internes externes 1.2. Communication écrite interne externe

Plus en détail

Fidélisation de la clientèle

Fidélisation de la clientèle Fidélisation de la clientèle le Sommaire de la présentation A. La fidélisation mythes et réalités B. Les sept (7) échelons de la fidélisation C. Conclusion Présenté par Daniel Tanguay Le mardi 1er février

Plus en détail

LES BASES DU COMMERCIAL J-M R. D-BTP

LES BASES DU COMMERCIAL J-M R. D-BTP LES BASES DU COMMERCIAL J-M R. D-BTP 2006 1 Notions de base du commercial Principe de base Exercices Méthodologie Chronologie de l entretien 2 Notions de base du commercial Une personne fonctionne sur

Plus en détail

MADAGASCAR HOTEL CONSULTANT

MADAGASCAR HOTEL CONSULTANT MADAGASCAR HOTEL CONSULTANT FORMATION : La réception et l accueil à l hôtel Madagascar Hôtel Consultant 1 SECTEUR D ACTIVITES L Hôtellerie-Restauration 3 SITES WEB www.madagascar-hotel-consultant.com www.chr-emploi.com

Plus en détail

Charte Qualité. de l Union des commerçants et Artisans de Val d Isère. UN ENGAGEMENT COMMUN VERS L EXCELLENCE La satisfaction client pour objectif!

Charte Qualité. de l Union des commerçants et Artisans de Val d Isère. UN ENGAGEMENT COMMUN VERS L EXCELLENCE La satisfaction client pour objectif! Charte Qualité de l Union des commerçants et Artisans de Val d Isère UN ENGAGEMENT COMMUN VERS L EXCELLENCE La satisfaction client pour objectif! Projet à l initiative de l Union des Commerçants et Artisans

Plus en détail

Référentiel d activités et de compétences

Référentiel d activités et de compétences Branche professionnelle des commerces et services de l Audiovisuel, de l Electronique et de l Equipement Ménager CQP «Vendeur(se) - conseil en téléphonie et/ou électroménager et/ou multimédia» Référentiel

Plus en détail

Les techniques d'entretien d'une vente

Les techniques d'entretien d'une vente d'une vente Il était une fois un commercial Thierry Piron Sommaire Introduction I/ Préparation d'un entretien de vente II/ Les phases d'un entretien de vente La prise de contact La recherche des besoins

Plus en détail

FONCTION DE COMMUNICATION AU TELEPHONE AVEC LA CLIENTELE

FONCTION DE COMMUNICATION AU TELEPHONE AVEC LA CLIENTELE COURS DE DEONTOLOGIE FONCTION DE COMMUNICATION AU TELEPHONE AVEC LA CLIENTELE Classe : 6 ème coiffure Vermeulen. S. 1. FONCTION DE COMMUNICATION/ AU TELEPHONE AVEC LA CLIENTELE A/ COMPETENCES Interroger

Plus en détail

SOMMAIRE. Rechercher un stage : lettre de demande de stage. Rechercher un stage : prise de rendez-vous. Se présenter à un rendez-vous

SOMMAIRE. Rechercher un stage : lettre de demande de stage. Rechercher un stage : prise de rendez-vous. Se présenter à un rendez-vous SOMMAIRE Vie quotidienne iche 1 iche 2 iche 3 iche 4 iche 5 iche 6 Appeler un camarade Appeler un ami absent Laisser un message sur un répondeur Appeler le médecin Appeler le médecin : laisser un message

Plus en détail

quelle stratégie mettre en place (quand, comment, où)?

quelle stratégie mettre en place (quand, comment, où)? stratégie commerciale : démarcher sa clientèle Cette fiche vous propose des conseils pratiques sur la prospection d une clientèle ainsi que sur la prospection commerciale, et vous guide pour la concrétisation

Plus en détail

FORMATION ACCUEIL CLIENT PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE

FORMATION ACCUEIL CLIENT PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE FORMATION ACCUEIL CLIENT PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE CNSS Du 14 au 16 janvier 2013 THEME 3 : L ACCUEIL TELEPHONIQUE Le téléphone est un outil de base de la vie professionnelle, par lequel transitent aussi

Plus en détail

La démarche commerciale de vente se concrétise dans la relation avec les prospects ou les clients. Une bonne maîtrise de l entretien de vente est

La démarche commerciale de vente se concrétise dans la relation avec les prospects ou les clients. Une bonne maîtrise de l entretien de vente est La démarche commerciale de vente se concrétise dans la relation avec les prospects ou les clients. Une bonne maîtrise de l entretien de vente est indispensable pour assurer le succès. A EVITER Saluer de

Plus en détail

L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE

L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE 800 HT/jour Prendre conscience de l'importance et des enjeux d'un accueil physique et téléphonique de qualité Maîtriser les techniques de communication pour optimiser

Plus en détail

1ÈRE ETAPE : LA PREPARATION DE L ENTRETIEN DE 2EME ETAPE : LA PRISE DE CONTACT 3EME ETAPE : LA DECOUVERTE DES BESOINS

1ÈRE ETAPE : LA PREPARATION DE L ENTRETIEN DE 2EME ETAPE : LA PRISE DE CONTACT 3EME ETAPE : LA DECOUVERTE DES BESOINS Secrétaire commerciale Module 1 : Fiches de commerce Chapitre 28 : L entretien d achat-vente Plan du Chapitre 28 : L entretien d achat-vente 1ÈRE ETAPE : LA PREPARATION DE L ENTRETIEN DE VENTE 2EME ETAPE

Plus en détail

Les outils du manager commercial

Les outils du manager commercial OBJECTIFS Améliorer sa force de conviction et asseoir son leadership sur son équipe de collaborateurs mais aussi dans sa relation-clientèle Saisir l importance de la dimension relationnelle comportementale

Plus en détail

CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin

CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus dans une entreprise

Plus en détail

Conseil & Vente. Mener un entretien de façon professionnelle. Contenu

Conseil & Vente. Mener un entretien de façon professionnelle. Contenu Mener un entretien de façon professionnelle Les commerçants ont des contacts avec des clients, des fournisseurs, des collaborateurs et d'autres partenaires d'affaire. Les entretiens jouent un rôle important

Plus en détail

La recherche d'une entreprise d'accueil

La recherche d'une entreprise d'accueil La recherche d'une entreprise d'accueil Comment faire ses démarches par téléphone! Ce document vous apporte quelques conseils ainsi que la démarche générale pour prendre contact avec les entreprises et

Plus en détail

LE TELEPHONE COMMERCIAL

LE TELEPHONE COMMERCIAL Mini CATALOGUE LE TELEPHONE COMMERCIAL SOMMAIRE Les relations téléphoniques performantes 2 La prise de rendez-vous en prospection 3 La négociation commerciale 5 La vente en émission d appel 6 Rebond et

Plus en détail

LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL. Hôtesse Standardiste

LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL. Hôtesse Standardiste LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Hôtesse Standardiste EVALUATION GDI DU SALARIE Hôtesse Standardiste NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule : Date de l'entretien : Préambule à l'entretien

Plus en détail

QUELLE STRATÉGIE METTRE EN PLACE (QUAND, COMMENT, OÙ)?

QUELLE STRATÉGIE METTRE EN PLACE (QUAND, COMMENT, OÙ)? STRATÉGIE COMMERCIALE : DÉMARCHER SA CLIENTÈLE Cette fiche vous propose des conseils pratiques sur la prospection d une clientèle ainsi que sur la prospection commerciale, et vous guide pour la concrétisation

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 3 : «Mesures de sécurité pour les piétons» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel

Plus en détail

Appréciation du correcteur. Partie 1. Gestion courante de la fonction d accueil / 40 points

Appréciation du correcteur. Partie 1. Gestion courante de la fonction d accueil / 40 points DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e) le : N du

Plus en détail

CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches (CQPI) «Vente

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Commentaires pour le premier trimestre

Commentaires pour le premier trimestre Commentaires pour le premier trimestre Elèves en progrès Après un début d année décevant,. semble s être ressaisi. Ses résultats sont convenables dans la Maîtrise de la Langue voire satisfaisants en Mathématiques.

Plus en détail

Animation Numérique de Territoire 2013/2014

Animation Numérique de Territoire 2013/2014 31 janvier 2014 Cyberbase de Cahors Qui suis-je? Romain Péroua > Responsable NTIC (Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication) > Animateur Numérique de Territoire L animation numérique

Plus en détail

Le merchandising dans un commerce indépendant

Le merchandising dans un commerce indépendant Le merchandising dans un commerce indépendant CCI du Gers 24 Février 2014 www.lemoineconseil.fr Arnaud Lemoine Définition du merchandising Le bon produit > notion d assortiments Au bon endroit > notion

Plus en détail

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures Licence Professionnelle d Assurances 2012-2013 EXAMEN MODULE «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013 09h30 11h30 Durée 2 heures (document non autorisé) calculatrice

Plus en détail

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB Durée : 2J / 14H Groupe de : 6 max Formateur : Consultant expert en relation client et management commercial. Formateur confirmé. Formation à la vente Objectifs

Plus en détail

Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle

Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle Freins et leviers au changement de comportements vers une réduction de l usage de la voiture individuelle Anaïs ROCCI 6T bureau de recherche Colloque «Bougeons autrement», 30/11/2011 CNFPT, Région Haute-Normandie

Plus en détail

Messagerie vocale Édition Îles-de-la-Madeleine. Guide d utilisation. 1 888 télébec telebec.com

Messagerie vocale Édition Îles-de-la-Madeleine. Guide d utilisation. 1 888 télébec telebec.com Messagerie vocale Édition Îles-de-la-Madeleine Guide d utilisation 888 télébec telebec.com Messagerie vocale Plus performante qu un répondeur, elle prend vos messages même si vous êtes en ligne. Ce service

Plus en détail

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste REUSSIR SA FONCTION ASSISTANT(E) 2015 COMMERCIAL(E) DUREE 5 jours (35 Heures) COUT 1290 HT par personne OBJECTIFS Connaître les missions de l Assistant(e) Commercial(e) Savoir communiquer Optimiser son

Plus en détail

Techniques d accueil clients

Techniques d accueil clients Techniques d accueil clients L accueil est une des phases capitales lors d un entretien de vente. On se rend tout à fait compte qu un mauvais accueil du client va automatiquement engendrer un état d esprit

Plus en détail

Corrigé à l usage exclusif des experts

Corrigé à l usage exclusif des experts Procédures de qualification Assistant du commerce de détail AFP / PRATIQUE DU COMMERCE DE DÉTAIL Série 2, 2014 Corrigé à l usage exclusif des experts Durée de l'épreuve : Moyens auxiliaires autorisés :

Plus en détail

PROSPECTION R.C.P.A. Principe de prospection du R.C.P.A. 1. Prise de RDV par téléphone 2. RDV Terrain

PROSPECTION R.C.P.A. Principe de prospection du R.C.P.A. 1. Prise de RDV par téléphone 2. RDV Terrain PROSPECTION R.C.P.A. Principe de prospection du R.C.P.A. 1. Prise de RDV par téléphone 2. RDV Terrain PROSPECTION TELEPHONIQUE POUR PRISE RDV Barrage secrétaire Interlocuteur PREPARATION DU RDV Etape 1

Plus en détail

1. Téléphone-répondeur : émettre et recevoir des appels (p. 5)

1. Téléphone-répondeur : émettre et recevoir des appels (p. 5) 1. Téléphone-répondeur : émettre et recevoir des appels (p. 5) Exercice 1 (p. 6) Vérifier des notions en matière de communication téléphonique 1. Complétez le tableau (document 1) récapitulant différentes

Plus en détail

L'art de gérer son service client sur Twitter

L'art de gérer son service client sur Twitter L'art de gérer son service client sur Twitter Cet article a été publié il y a 2 mois 3 jours, il est possible qu il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. L avènement

Plus en détail

Je réalise le suivi, la prospection ou le contact par téléphone

Je réalise le suivi, la prospection ou le contact par téléphone Je réalise le suivi, la prospection ou le contact par téléphone Correspondance avec le BEP MRCU : - A2T3C1 Mener l échange téléphonique - A2T3C2 Relever les conclusions du contact et les transmettre -

Plus en détail

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e)

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e) OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager Assistant(e) secrétaire commercial(e) Référentiel d activités+analyse d activités Référentiel de compétences Référentiel

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin

CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin CQP Inter-branches Vente Conseil en magasin Guide de repérage des compétences du candidat Candidat Nom :... Prénom :........ Entreprise :... Le document original est conservé par l entreprise Une copie

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

BIENVENUE! YM101015 01V1

BIENVENUE! YM101015 01V1 YM101015 01V1 1 BIENVENUE! SOMMAIRE 1.Tour de table : Vos attentes 2. Introduction 3. Les attentes du client face à un vendeur (Travail en groupe et en solo) 4. Qualités relationnelles et compétences professionnelles

Plus en détail

La vente ophtalmique

La vente ophtalmique Marketing : la vente ophtalmique 1 La vente ophtalmique La vente représente la finalité pour commerçant. Pour la réussir il faut la préparer. I. LES CONAISSANCE PRÉALABLES A. Connaitre les produits La

Plus en détail

Action vente !! " %& "'()*""'( +,#$ - .(/"( ( 1232425 0,0. Page 1

Action vente !!  %& '()*'( +,#$ - .(/( ( 1232425 0,0. Page 1 !! " #$ %& "'()*""'( %& "'()*""'( +,#$ -.(/"( *" 0,0 0 ( 1232425 25 0((*("(67( 8 0 0(*(* 0(*(6(7( 9 Page 1 I UN CONTEXTE COMMERCIAL TRES AGRESSIF I.1 Contexte général Mon entreprise Orwell située à Vitrolles

Plus en détail

Octobre 2013 - Mensuel - N 266 France : 8 - Suisse : 22 CHF

Octobre 2013 - Mensuel - N 266 France : 8 - Suisse : 22 CHF www.cabines.fr Octobre 2013 - Mensuel - N 266 France : 8 - Suisse : 22 CHF L'information économique et technique de la beauté Voir en page 5 En pratique VENte 72 Trois conseils pour booster vos ventes

Plus en détail

VISITES MYSTERES CHAUSS EXPO

VISITES MYSTERES CHAUSS EXPO VISITES MYSTERES CHAUSS EXPO ER/SD Nom de l'enquêteur : Magasin visité : Date et heure de visite : Nom d'emprunt usilisé lors de l'inscription au CLUB FIDELITE : Scénario : Vous vous rendez dans le magasin

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

Déroulement de l activité

Déroulement de l activité Enseignement des habiletés sociales au primaire Groupe 4 : Solutions de rechange à l agression Habileté 42 : Accepter des conséquences Chantal Thivierge Fiche de planification Habileté sociale : ACCEPTER

Plus en détail

à l'usage des Artisans de l'alimentaire

à l'usage des Artisans de l'alimentaire à l'usage des Artisans de l'alimentaire Se faire connaître Séduire Susciter l achat Fidéliser le client Mangez-mo ORIGINE DE L'ACTION Les recommandations présentées dans ce document sont issues de l étude

Plus en détail

Comment résoudre les sept problèmes les plus courants concernant les devoirs?

Comment résoudre les sept problèmes les plus courants concernant les devoirs? Comment résoudre les sept problèmes les plus courants concernant les devoirs? Problème No 1 : Votre enfant ne fait pas de son mieux Les enfants qui manquent de motivation ne fournissent qu un minimum d

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

1. INT./EXT. SUPERMARCHÉ - PARKING / FIN DE JOURNÉE

1. INT./EXT. SUPERMARCHÉ - PARKING / FIN DE JOURNÉE 1. INT./EXT. SUPERMARCHÉ - PARKING / FIN DE JOURNÉE Dans une travée marche un adolescent, entre 12 et 14 ans, pas bien grand, maigre, de grands yeux sombres. Il est vêtu d un short de sport, d un marcel

Plus en détail

27 Petits Trucs Pour Vous Aider À Vendre.

27 Petits Trucs Pour Vous Aider À Vendre. InfoMaison No.26 Est un dossier préparé pour Info-Immobilier-Rive-Nord (IIRN) à l intention de toutes les personnes intéressées par l immobilier et l immobilier résidentiel de la Rive-Nord du Grand Montréal

Plus en détail

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Vendeur(se) en électroménager

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Vendeur(se) en électroménager OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager Vendeur(se) en électroménager Référentiel d activités+analyse d activités Référentiel de compétences Référentiel

Plus en détail

Lettre. Motivation n

Lettre. Motivation n Lettre Motivation n DE VOUS MOI NOUS LETTRE DE MOTIVATION - Lycée Roosevelt- Mulhouse - Bac Pro-Secrétariat et vente - 2012 I. L accroche-introduction 1-Phrase correcte Titulaire d'un Bac Professionnel

Plus en détail

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme Les engagements La qualité est devenue une priorité de l'ensemble des acteurs du tourisme ainsi que de l Etat qui s engagent dans différents processus de qualité pour améliorer l'image de la France auprès

Plus en détail

Fiches Pratiques Secrets de Miel Votre réussite point par point!

Fiches Pratiques Secrets de Miel Votre réussite point par point! Fiches Pratiques Secrets de Miel Votre réussite point par point! Mes bonnes résolutions pour réussir en Vente Directe - L engagement o Engagement avec soi : Je vais réussir La Vente directe est comme une

Plus en détail

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente I. La fidélisation A. Les enjeux de la fidélisation B. La mesure de la satisfaction des clients dans les unités commerciales physiques

Plus en détail

Diplôme d études EN langue française DELF A2. Option professionnelle. Document du candidat Épreuves collectives

Diplôme d études EN langue française DELF A2. Option professionnelle. Document du candidat Épreuves collectives Diplôme d études EN langue française DELF A2 Option professionnelle Document du candidat Épreuves collectives Compréhension de l'oral Compréhension des écrits Production écrite Code candidat :... 13/04/2010

Plus en détail

OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H)

OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H) OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H) Sur REIMS Public : Artisans et conjoints collaborateurs, salarié(e)s. Objectifs : 1. Vendre Quoi?, A qui?, Où? Incidence sur l aménagement du point de

Plus en détail

L affirmation de soi. Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille

L affirmation de soi. Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille L affirmation de soi Docteur Dominique Servant Unité stress et anxiété CHRU de Lille S affirmer «Communiquer de façon affirmée, c est exprimer ses sentiments et ses façons de voir, par des mots, des gestes,

Plus en détail

Colloque conseil SFER. Évaluation des prestations de conseil :

Colloque conseil SFER. Évaluation des prestations de conseil : Colloque conseil SFER 14 &15 octobre 2010 Évaluation des prestations de conseil : Mesurer la capacité d une organisation à satisfaire les besoins de conseil de l ensemble de ses clients Philippe BOULLET

Plus en détail

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FEMALE: Allô, Monsieur Ledoux? Madame Chavignol à l appareil, la maman de Maxime. Je voudrais

Plus en détail

TECHNIQUES DE VENTE 1

TECHNIQUES DE VENTE 1 TECHNIQUES DE VENTE 1 Adopter des méthodes de travail partagées Repositionner le client au cœur de la démarche commerciale Etre proactif dans ses actions de vente Agir avec plus d expertise et de différenciation

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

LES GUIDES DU FREELANCE. Joël GUILLON VENDRE SES PRESTATIONS. Éditions d Organisation, 2003 ISBN : 2-7081-3001-3

LES GUIDES DU FREELANCE. Joël GUILLON VENDRE SES PRESTATIONS. Éditions d Organisation, 2003 ISBN : 2-7081-3001-3 LES GUIDES DU FREELANCE Joël GUILLON VENDRE SES PRESTATIONS Éditions d Organisation, 2003 ISBN : 2-7081-3001-3 CHAPITRE 6 Les bonnes pratiques : la scénologie des entretiens de vente du freelance UNE MISE

Plus en détail

GUIDE DU RECRUTEMENT

GUIDE DU RECRUTEMENT GUIDE DU RECRUTEMENT Les étapes clés : A) CLARIFIER VOTRE BESOIN DE RECRUTEMENT B) REDIGER ET COMMUNIQUER VOTRE OFFRE D EMPLOI C) SELECTIONNER LES CANDIDATURES RECUES D) REUSSIR L ENTRETIEN DE RECRUTEMENT

Plus en détail

LA PROSPECTION. www.layebamba.com

LA PROSPECTION. www.layebamba.com Les cibles Le publipostage Les autres supports imprimés La téléprospection La prospection terrain MODULE 1 LES CIBLES La prospection a pour but d augmenter la valeur du portefeuille de clients en vendant,

Plus en détail

Vendre. PANdOre INTRODUCTION. But du vendeur : faire en sorte que tout se passe au mieux entre l entreprise et les clients/les partenaires.

Vendre. PANdOre INTRODUCTION. But du vendeur : faire en sorte que tout se passe au mieux entre l entreprise et les clients/les partenaires. Vendre PANdOre INTRODUCTION But du vendeur : faire en sorte que tout se passe au mieux entre l entreprise et les clients/les partenaires. Historique de la relation client-fournisseur : 1955-1965 : le fournisseur

Plus en détail

5321 Vente-conseil. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2011-06

5321 Vente-conseil. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2011-06 Formation professionnelle technique formation continue Direction de la formation continue du soutien 5321 Vente-conseil Fiches descriptives Reconnaissance des acquis des compétences FP2011-06 LISTE DES

Plus en détail

Chap 8 : L agencement de l unité commerciale I. L organisation de l espace de vente dans une grande surface

Chap 8 : L agencement de l unité commerciale I. L organisation de l espace de vente dans une grande surface Chap 8 : L agencement de l unité commerciale I. L organisation de l espace de vente dans une grande surface A. L organisation de la circulation dans le magasin B. L implantation des rayons 1. Les contraintes

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text A : B : A : B : A : B : Luc, ça va te manquer le lycée? Oh oui, surtout mes camarades de

Plus en détail

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation?

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation? Relation client : satisfaction? fidélisation? Un pilier fondamental de la GRC : la satisfaction client La gestion de la relation client Les missions de l entreprise Créer de la valeur pour les clients

Plus en détail

Compréhension orale - 40 minutes

Compréhension orale - 40 minutes Compréhension orale - 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions. SECTION A 8 questions Associer des illustrations à des messages oraux. SECTION B 26 questions

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

Indications pédagogiques D2 / 11

Indications pédagogiques D2 / 11 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques D2 / 11 D : Réaliser un message à l écrit Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 1 : Produire un message à l écrit 1 : Produire un message

Plus en détail

DOSSIER DE MISE EN SITUATION «CASTORAMA»

DOSSIER DE MISE EN SITUATION «CASTORAMA» DOSSIER DE MISE EN SITUATION «CASTORAMA» Préparation : 15 minutes Réception de l appel : 10 minutes Entretien et analyse : 10 minutes Nom candidat :... N candidat :... Établissement (si CCF) : Lycée Georges

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel Accueil Relation Clients et Usagers

Baccalauréat Professionnel Accueil Relation Clients et Usagers Baccalauréat Professionnel Accueil Relation Clients et Usagers Les métiers de l accueil Les métiers de l accueil ont évolué : redécouvrez-les! L accueil est la première image d une entreprise, sa première

Plus en détail

Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau

Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau Comment assurer une bonne relation commerciale? 17 Avril 2015 CCI Christophe Chéneau Sommaire : Quelques idées reçues à tailler en brèche dès maintenant Le préalable à toute action soignez chaque jour

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

Comme nous, deviens technicien de maintenance chez Exprimm!

Comme nous, deviens technicien de maintenance chez Exprimm! Envie d un métier qui bouge, besoin d autonomie et d être utile? Toujours prêt à satisfaire les clients? Partant pour évoluer dans ta carrière? Comme nous, deviens technicien de maintenance chez Exprimm!

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

Chapitre 12 Épreuve orale en pratique

Chapitre 12 Épreuve orale en pratique Chapitre 12 Épreuve orale en pratique 1. Introduction L épreuve orale d entretien représente pour la plupart d entre vous quelque chose de mystérieux. Beaucoup de rumeurs fondées ou non circulent sur son

Plus en détail

La satisfaction du client n entraîne pas forcément sa fidélité

La satisfaction du client n entraîne pas forcément sa fidélité I La satisfaction du client n entraîne pas forcément sa fidélité Si vous lisez ce livre et que vous êtes responsable d une entreprise, d un service qui s intéresse à la fidélité client, c est que vous

Plus en détail

qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwer tyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuio Baccalauréat professionnel Accueil Relation Clients et Usagers

qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwer tyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuio Baccalauréat professionnel Accueil Relation Clients et Usagers qwertyuiopasdfghjklzxcvbnmqwer tyuiopasdfghjklzxcvbnmqwertyuio Baccalauréat professionnel Accueil Relation Clients et Usagers pasdfghjklzxcvbnmqwertyuiopasd fghjklzxcvbnmqwertyuiopasdfghjk E3. Environnement

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir pour trouver des partenaires financiers CDYBB - 2015 -

Tout ce qu il faut savoir pour trouver des partenaires financiers CDYBB - 2015 - Tout ce qu il faut savoir pour trouver des partenaires financiers 1 Le Mécénat est «un soutien matériel ou financier apporté sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire, à une œuvre ou à une personne

Plus en détail

Aerenzdallschull. BroschüreSchulchartafranzösischversion1.indd 1 04.10.11 08:16

Aerenzdallschull. BroschüreSchulchartafranzösischversion1.indd 1 04.10.11 08:16 Aerenzdallschull BroschüreSchulchartafranzösischversion1.indd 1 04.10.11 08:16 Sommaire: Nous avons une vision commune... 3 Les droits et les devoirs pour toute la communauté scolaire... 4-5 Droits et

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SECTEUR DE LA PRODUCTION GUIDE DE PRÉSENTATION DU PROJET PROFESSIONNEL ÉPREUVE E34 ÉCONOMIE GESTION

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SECTEUR DE LA PRODUCTION GUIDE DE PRÉSENTATION DU PROJET PROFESSIONNEL ÉPREUVE E34 ÉCONOMIE GESTION GUIDE DE PRÉSENTATION DU PROJET PROFESSIONNEL ÉPREUVE E34 ÉCONOMIE GESTION Vous finirez bientôt votre formation et, titulaire d un baccalauréat professionnel, vous allez construire votre avenir professionnel

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Introduction. l improvisation, de très nombreuses situations sont décrites.

Introduction. l improvisation, de très nombreuses situations sont décrites. Introduction Suite à l évolution des modes de vies et de la technique, il nous a paru indispensable de renouveler et d adapter cet ouvrage. En effet, de nos jours, presque tout le monde possède un téléphone

Plus en détail

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE La rentrée des classes est faite, elle s'est bien déroulée et chaque matin les Mamans viennent confier leurs enfants à la Maîtresse pour les reprendre le soir. Chaque

Plus en détail

FORMATION TECHNIQUES DE VENTE IV. SCHEMA RECAPITULATIF AUX. QUESTION D APPROCHE Bonjour, De quoi auriez-vous besoin? Capillaire Bain douche Soins

FORMATION TECHNIQUES DE VENTE IV. SCHEMA RECAPITULATIF AUX. QUESTION D APPROCHE Bonjour, De quoi auriez-vous besoin? Capillaire Bain douche Soins IV. SCHEMA RECAPITULATIF QUESTION D APPROCHE Bonjour, De quoi auriez-vous besoin? CIBLAGE DE LA GAMME RECHERCHÉE Capillaire Bain douche Soins DEFINITION DU PRODUIT REPONDANT AUX BESOINS DE LA CONSOMMATRICE

Plus en détail

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT TU ES ACTIF SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX. MAIS CONNAIS-TU TON PROPRE RÉSEAU SOCIAL? QUELLES SONT LES PERSONNES DE TON ENTOURAGE

Plus en détail