1 ) Etat des actions engagées par 3LPARTNERS suite aux décisions de la dernière réunion du Conseil Syndical du 28/01/09.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1 ) Etat des actions engagées par 3LPARTNERS suite aux décisions de la dernière réunion du Conseil Syndical du 28/01/09."

Transcription

1 1 Service copropriétés 12 rue de la Chine PARIS Télécopie : Paris, le 23 mars 2009 PROCES VERBAL DU CONSEIL SYNDICAL DU 4 MARS ) Etat des actions engagées par 3LPARTNERS suite aux décisions de la dernière réunion du Conseil Syndical du 28/01/09. 2 ) Pignon du 3, rue Castex 3 ) Ravalement bâtiments B et D. 4 ) Bilan de la vérification des comptes 2008 de la copropriété: 5 ) Date de l'assemblée générale 6 ) Sécurité incendie 7 ) Entretien parties communes et privatives par les locataires. 8 ) Porte d'entrée du 1 rue Castex, rapport d'intervention. 9 ) Cave bâtiment B, compte-rendu 10) Stationnement véhicule dans la cour 11 ) Questions diverses Conseillers présents : - M. TROUDE - Mme LOCHET M. SZABO ZOMBER M. PLATEL M. TOULZA- DUBONNET- Mme CEVOLI Conseillers Absents : M. DETRAIT - Mme MADAN M. BURGAUD - M. CARAMALI Autres : M. DELESALLE, cabinet 3LPARTNERS M TACCI, architecte *************

2 2 DECISIONS DU CONSEIL SYNDICAL DU 1, RUE CASTEX PARIS LE 04/03/2009 1/ Etat des actions engagées par 3LPartners suite aux décisions de la dernière réunion du Conseil Syndical du 28/01/09 a) Boites aux lettres. La date d'intervention du changement des étiquettes devait être communiquée. Cela n'a pas été le cas. - Le syndic explique qu'il est toujours en attente d'une date d'intervention et ne peut indiquer quand il sera en mesure de la donner, mais précise que l ordre de service a été passé. b) Intervention porte bâtiment D. Le syndic devait recontacter l'un des membres du conseil syndical du bâtiment D (Mme LOCHET, M. BURGAUD ou M. TROUDE) pour les tenir informés de l'état de l'intervention de BOTTE distribution. Cela n'a pas été le cas. M. TROUDE a dû contacter directement BOTTE distribution pour obtenir des informations. Mme Bonis s'est plainte le 19/02/09 auprès de 3LPartner que son interphone ne marchait pas. Quelle action a été engagée? Le Syndic précise (après vérification) que l entreprise BOTTE à pris contact directement avec Mme BONIS pour réparer son boitier interphone privatif. Mme PINCHEWSKI s'est plainte également de n'avoir pu sortir du bâtiment D le 28/02/09 vers 14h30 et a également contacté 3LPARTNERS. Mme BONIS a encore contacté 3LPARTNERS le 3 mars (cf. votre mail du 3) et M. TROUDE a demandé le 3 mars une intervention ( ). Quelles actions ont été engagées? M DELESALLE précise que M TROUDE a envoyé un mail le 3 mars à 19h qu un ordre de service à été envoyé le 4 mars dés la prise de connaissance du mail. M. DELESALLE indique qu un mail a été envoyé à M. TROUDE le 09/03/2009 lui transmettant le devis de remplacement de la porte D. Mme LOCHET et M. TROUDE précisent que cette porte a des problèmes depuis un an (rappel: premier contact problème interphone par M. PLATEL le 06/11/2007, installation nouvel interphone le 20/02/2008). Il n'est pas possible de laisser ce problème durer plus longtemps. Rappel du PV du 11/12/08: "Sur initiative de MM. BURGAUD, LOCHET et TROUDE, BOTTE distribution a procédé au réglage de temporisation de la gâche électrique. La porte se referme désormais correctement. Toutefois, depuis deux semaines la gâche électrique est

3 3 l'objet d'un nouveau problème, obligeant à pousser deux fois de suite la porte pour l'ouvrir. 3LPARTNERS va contacter Botté distribution pour demander un nouveau réglage. " Le Syndic précise et rappelle que l entreprise a signalé dés le début que la porte était voilée et que la seule solution envisageable était son remplacement. M DELESALLE précise qu il reste toujours la possibilité de faire jouer l assurance pour le remplacement de la porte (rappel: dépôt de plainte le 27/06/2008 par M. Troude sur conseil du syndic). -Il est décidé de faire jouer l'assurance et de changer la porte et d'installer une serrure magnétique à la place de la serrure à gâche électrique. Le syndic fera jouer l'assurance en exploitant le dépôt de plainte contre X du 27/06/2008 pour dégradation de la porte, afin d'obtenir un remboursement partiel du montant de son remplacement. Il est à prévoir une participation financière pour deux raisons. En premier lieu l expert que mandateras l assurance pour évaluer le montant des dommages, appliqueras une vétusté (entre 10 et 25%) de l avis du Syndic. D autre part, la pose d une ventouse magnétique ne sera pas couverte car il s agit d une amélioration de l existant. Le Syndic précise que l ordre de service pourra être passé rapidement, pour que l entreprise puisse passer commande (2/3 semaine de délai de livraison) Le changement de la porte pourrait avoir lieu rapidement, en fonction des disponibilités de Botte distribution. Le remboursement en lui-même pourrait prendre 3 à 4 mois. Le Syndic précise que les conseillers syndicaux de bâtiments D préfèrent attendre d être sur du montant remboursé par l assurance pour envisager les réparations. Un autre devis sera demandé par le Syndic. Tout sera entrepris pour accélérer au maximum la procédure d expertise 3LPARTNERS tiendra informé les membres du bâtiment D de la participation financière ainsi que du surcoût de la serrure magnétique dés qu il en aura connaissance. c) Mise à disposition du contrat de syndic. Ce point figure par erreur à l'ordre du jour et avait bien été traité. d) Fibre optique. Rappel du PV du 28/01/09 : "M. DELESALLE va demander aux opérateurs de préciser où sont réellement leurs raccordements, et si a rue Castex peut être fibrée. La réponse sera fournie au conseil syndical dés que le syndic aura l information.". Cet élément n'a pas été envoyé. Le syndic indique disposer d'informations datant de la semaine: - l'opérateur Orange est au pied de l'immeuble. Il propose une étude technique préalable, gratuite, permettant de déterminer les passages de fibre possible dans l immeuble (s'il existe des gaines techniques et si elles sont adéquates pour fibrer l'immeuble). - l'opérateur Free n'est pas au pied de l'immeuble mais demande à ce que le raccordement soit mis à l'ordre du jour de la prochaine assemblée générale. - l'opérateur Neuf n'est pas intéressé pour raccorder notre immeuble.

4 4 Le syndic insiste sur les problèmes de mutualisation des installations. Une fois qu'un immeuble est fibré par un opérateur (ex: Orange), chaque abonné devrait légalement pouvoir choisir son propre opérateur (ex: Free). Si l'opérateur de l'abonné (ex: Free) est différent de l'opérateur ayant fibré l'immeuble (ex: Orange), l'opérateur de l'abonné (ex: Free) doit pouvoir sous-louer la fibre de cet opérateur (ex: Orange) pour arriver jusqu'au domicile de l'abonné. En pratique, si des accords sont en place entre Orange et Neuf pour la mutualisation, ce n'est pas vraiment le cas avec Free qui fait traîner les raccordements d'opérateurs concurrents. Mme LOCHET indique que plusieurs abonnés sont chez Free. Le Syndic précise qu il est urgent d attendre. M. SZABO souhaite reporter la décision de fibrer l'immeuble jusqu a ce que la mutualisation du service soit effective et que nous ayons libre choix. -L'étude technique par Orange va être demandée par le syndic. C'est sans engagement. -La demande de fibrer l'immeuble sera mise à l'ordre du jour de l'assemblée Générale. 2/ Pignon du 3 rue Castex. Lors de la dernière réunion du conseil syndical, le 28/01/09, il avait été demandé au cabinet 3LPARTNERS de faire un point sur les actions de la copropriété du 3 rue Castex vis à vis de la chute du revêtement du mur du 3 rue Castex sur le toit du bâtiment C du 1 rue Castex. Début février, 3LPARTNERS a réexpédié aux membres du conseil syndical la copie d'un courrier du syndic du 3 rue Castex (reçu par 3LPartner le 15/01/09) faisant état de la mise à l'ordre du jour de leur prochaine assemblée générale de travaux sur le mur pignon du 3 rue Castex. Mme LOCHET souligne que 3LPARTNERS n'a pas attiré l'attention sur le fait qu'une partie des travaux étaient à notre charge. En effet, le mur pignon du 3 rue Castex contient 3 cheminées qui appartiennent au 1 rue Castex et la copropriété du 3 rue Castex ne les prendra pas à sa charge. M. DELESALLE indique qu'il n'y a pas d'urgence, que ces cheminées sont à la charge du 3 rue Castex. Qu'il y a un problème de mitoyenneté complexe. M DELESALLE indique que la problématique repose sur trois éléments, la nécessité de réaliser ces travaux (urgence ou non), les moyens financiers de la copropriété, et l opportunité. Dans tout les cas il n y a pas d obligation de faire ses travaux M. TACCI, architecte, intervient en précisant que les cheminées appartiennent bien au 1 rue Castex. M. SZABO, lisant le devis de travaux du 3 rue Castex, cite un montant d'environ 4000 euros à la charge du 1 rue Castex. M. TROUDE demande quel serait le montant pour le 1 rue Castex s il ne profitait pas de la mutualisation des ressources mises en œuvre par le 3 rue Castex, en effectuant par exemple ces travaux dans 2 ans. M. TACCI et M DELESALLE indique que le montant des travaux seraient alors de plus du double.

5 M. DUBONNET, seul représentant du bâtiment C, indique que vu l'état de ces cheminées appartenant au 1 rue Castex il faut faire ces travaux, et les faire avec le 3 rue Castex pour profiter de l'importante économie. Il est décidé de porter à l'ordre du jour de la prochaine assemblée générale la proposition financière du 3 rue Castex pour effectuer les travaux sur les cheminées du 1 rue Castex. L'information va être communiquée au syndic du 3 rue Castex par 3LPartners. (Précision post conseil syndical : Nous vous précisons que les travaux du 3, rue Castex ont été votés. Ils doivent commencer en mai 2009, nous nous rapprochons du Syndic voisins pour qu il retarde la réalisation du pignon du 3, rue Castex au moins en juillet soit après l Assemblée Générale du 1 rue Castex) 3) Ravalement bâtiments B et D: Ravalement bâtiments B et D Le cahier des charges, le cadre bordereau avec le détail des travaux à effectuer ainsi que l'ordre de mission de M. TACCI ont bien été reçus par le conseil syndical. Mme LOCHET fait part de son étonnement de trouver dans les relevés la façade rue du Bâtiment D ainsi que les souches de cheminées qui ont été refaites en M. TACCI indique que l'architecte a fait un calcul global, "qui inclus tout". Ces éléments seront retirés lors de l'appel d'offre. Il indique également une réserve au sujet de l'option isolation extérieure dans les courettes. Si les supports ne sont pas bons (brique friable), la garantie ne pourra pas être faite sur l'adhérence de l'isolation. Il précise enfin que la couverture du toit de l'ancienne loge (local vélo) est bien présente dans le relevé. Métrés: M. TACCI: le dossier quantitatif est fourni. Il faut maintenant faire un appel d'offre. Vous allez me proposer des entreprises et on lancera un appel d'offres. M. SZABO: nous souhaitons disposer du chiffrage, du métrage. Important pour se faire une estimation des coûts. M. TACCI. Je ne peux vous les communiquer. Ces chiffres m'appartiennent. C'est ma propriété intellectuelle, mon travail personnel. [Ils seront cependant utilisés lors de l'appel d'offre]. M DELESALLE précise que la réalisation des métrés n a pas été facturée à la copropriété, puisque ce n était pas prévu dans le cadre de la mission initiale. Ils seront bien sur communiqués à l ensemble des copropriétaires une fois l appel d offre fini, avec les devis des entreprises. Planning: 5

6 6 M. TACCI: Vous faites l'appel d'offres, votez certains travaux, faites une "déclaration préalable" auprès de la Mairie de Paris (prévoir 3 mois de délai). Si on fait l'assemblée générale en juin, le dépôt de dossier à la mairie fin juin, nous n'aurons pas de réponse avant fin septembre. Les travaux pourraient commencer en octobre au plus tôt. Durée des travaux: 6 mois minimum. M. DELESALLE: nous travaillons sur un chantier similaire, de euros HT. Nous en sommes à 8 mois de travaux, 80 tonnes de gravas charriés. Ici les délais seront supérieurs à plus de 6 mois. Les chantiers s'interrompent en décembre et en août. Il y a une température minimum pour travailler. En dessous de 3 degrés on ne travaille pas sur les enduits par exemple. Tout cela retardera le chantier, mais se sont des impondérables. M. TACCI: on peut mettre une cabane de chantier à l'intérieur de la cour, vous disposez d'un WC commun, c'est parfait (pas besoin de local de chantier à garer sur la voirie, avec une charge de voirie à payer). Il faudra un filet protecteur sur la façade. Il faudra déplacer le local poubelle. Il faut commencer par les courettes du Bat B, puis la façade B, puis la façade du D, puis le pignon du D sur le 3 rue Castex (ca, ca ira vite, ce n'est rien). L'architecte des bâtiments de France demandera un enduit à la chaux. Ca serait bien si on pouvait négocier autre chose mais dans le IVème arrondissement ca m'étonnerait. 3LPARTNERS: durée du chantier: il faut prévoir des interruptions de chantier et des imprévus (état des pans de bois). Il serait préférable d'attendre mars 2010, avec une coupure en août. M. DELESALLE rassure le Conseil Syndical sur le fait que le chantier sera nettoyé avant l interruption. Côté aides financières pour les copropriétaires en situation de faibles ressources, en 2009 l'anah ne finance pas ce type de travaux de ravalement. Il ne finance que les travaux de mise hors plomb, les travaux d adaptation des locaux aux handicapés. Toutefois il convient tout de même de déposer un dossier auprès du Pacte de PARIS qui fera office de guichet unique pour les subventions de la ville de la région ou des caisses de retraite. M. TACCI: je peux convoquer demain des entreprises pour avoir des devis, et vous aurez les métrés. Quelles entreprises souhaitez-vous convoquer à l'appel d'offre? M. PLATEL: le 3 rue Castex en a de très bonnes. -il est décidé de demander aux 7 entreprises suivantes: - EGIP - NASTOR, - SIMON, - DUPUIS, - DIAS & FRERES, - plus une qui sera indiquée par M. Szabo - et une autre que voulait proposer Mme MADAN. Réponse attendue dans 6/8 semaines. Les points qui étaient hors sujet pour le bâtiment D ne seront évidemment pas sur les devis. Il sera procédé à un découpage par copropriété. (Départ de Mlle CEVOLI) 4/ Bilan de la vérification des comptes 2008 de la copropriété

7 M. PLATEL indique avoir vérifié les comptes avec M. DETRAIT le 5 février à 14h00. 7 M. TROUDE regrette que cette date n ait pas été communiquée au préalable aux autres membres du conseil syndical, comme cela avait été convenu, au cas où l'un d'eux aurait voulu participer également. (cf. nous vous renvoyons au précédent conseil syndical la date devait être transmise pour information) M. PLATEL rapporte que M. DETRAIT a trouvé que les comptes étaient bien tenus. 3LPARTNERS va envoyer par le bilan des comptes 2008 dans un premier temps et les nouvelles annexes comptable dans un deuxième. M. PLATEL définira le budget prévisionnel avec M. SZABO. 3LPARTNERS indique qu "il y a un gros manque à gagner sur l immeuble" du 1 rue Castex. "Nous travaillons à perte. Nous vous soumettrons un contrat de renouvellement. Il y aura une augmentation, même si ce n'est pas un doublement. Vous êtes à 82 euros/lot HT alors que la moyenne est à 150 euros/lot HT". Une augmentation des honoraires de base sera effective sur le prochain contrat, si les copropriétaires acceptent de renouveler notre mandat M. TROUDE indique que 3LPARTNERS s'était aligné lors de la dernière assemblée générale sur les tarifs du syndic CRAUNOT. 5/ Date de l'assemblée Générale 2009: M. TACCI et M. DELESALLE: compte tenu des 6 semaines pour l'appel d'offre (20 avril) puis de 3 semaines pour étudier le résultat puis l'envoi de la convocation la 2ème ou la 3ème semaine de mai on arrive à fin juin. - Date fixée au mardi 23 juin à 18h30 chez MTD Finance. 6/ Sécurité incendie M. PLATEL fait remarquer qu'au bâtiment D, il manque un panneau d'évacuation incendie. - 3LPARTNERS enverra des devis (dans les 150 euros). 7/ Entretien parties communes et privatives par les locataires M. PLATEL évoque l'état des fenêtres sur cour au bâtiment A. Des fenêtres sont dans un état dangereux. -3LPARTNERS mettra en demeure le propriétaire de régler ce problème spécifique et procédera à un rappel sur l entretien par une diffusion en boite aux lettres pour les résidents. 8/ Porte d'entrée du 1 rue Castex, rapport d'intervention 3LPARTNERS: Mme PINCHEWSKI a demandé une réparation sur la porte dont le commutateur électrique était cassé et sur le groom qui fonctionnait mal. Botté distribution est intervenu. La panne datait de plusieurs jours.

8 8 Mme LOCHET et M. TROUDE expriment leur mécontentement que le conseil syndical n'aient pas été tenus informés de cette intervention. M. TROUDE précise que si on n'est pas informé des interventions qui mènent à une facturation de la copropriété, on ne peut pas ensuite vérifier les comptes correctement. 3LPARTNERS assure que le Conseil Syndical sera désormais prévenu en cas d'intervention de ce type et indique que chaque intervention est précédée d un ordre de service conservé et annexé à la facture par le cabinet pour en vérifier la régularité. 9/ Cave bâtiment B, compte-rendu M. SZABO indique que conformément à ce qui avait été décidé lors de la réunion du conseil syndical 11/12/08 il a changé une ampoule dans la cave du bâtiment B le 12 janvier. Il indique que 3 lots doivent faire l'objet d'une intervention : - lot 58, propriété de Mme BIETTE (porte cassée, amas dangereux) - lot 59, propriété de la Société civile immobilière IDOUX, la porte ne peut se fermer car elle déborde de meubles jusqu au plafond et obstrue partiellement le couloir - lot 51, propriété de M. Alain JACQUIER (à l'occasion de la pose d'une porte métallique, maçonnerie démolie autour de la porte avec gravas importants laissés dans le couloir). 3LPARTNERS va: -lot 58: faire devis pour remplacer la porte. -lot 59: va demander à ce que la porte ferme - lot 51: va signifier au propriétaire l encombrement et lui demander de débarrasser 10/ Stationnement véhicule dans la cour Le 15/12/08 3LPARTNERS indiquait par au conseil syndical qu'il allait nous soumettre une proposition de courrier destiné à autoriser le commissariat à intervenir dans l'espace privé que représente la cour de l'immeuble pour faire enlever des véhicules gênants. M. DELESALLE confirme avoir fait une erreur. L autorisation d intervention de la Police dans l immeuble nécessite une autorisation en Assemblée Générale. Ce point sera mis à l'ordre du jour de la prochaine Assemblée Générale. M. DELESALLE indique que M. TROUDE a eu son assistant, lui signalant que cette procédure n était pas possible. En attendant la décision de l Assemblée Générale, une affiche informant de l interdiction de stationner dans la cour a été transmis par mail à M. TROUDE. 11/ Questions diverses a) Compte-rendu du conseil syndical diffusés beaucoup trop tard. M. TROUDE indique que 4 comptes-rendus de réunion du conseil syndical ont été réalisés jusqu'ici. Ces comptes-rendus sont réalisés par 3LPARTNERS. Basés entre autres sur les notes prises par 3LPARTNERS ainsi que celles d'un membre du conseil syndical (M. TROUDE). La durée d'attente pour disposer du compte rendu a été respectivement de: - 9 semaines (réunion du 02/07/08, mis à disposition le 03/09/08), - 2 semaines (réunion du 18/09/08, mis à disposition le 03/10/08), - 3 semaines (réunion du 11/12/08, mis à disposition le 02/01/09),

9 - 5 semaines (réunion du 28/01/09, mis à disposition le 03/03/09). Ces délais sont beaucoup trop longs, et cela alors que les comptes-rendus sont pour les deux derniers la remise en forme de la quasi-intégralité des notes de M. Troude, ce qui représente un travail minime.. M DELESALLE précise d une part que, sa présence n est pas obligatoire en conseil Syndical, d autre part que la rédaction et mise en forme des comptes-rendus n est pas due par le Syndic mais proposée gracieusement. M. DUBONNET estime que ces comptes-rendus ont plus de poids s'ils sont validés par le Syndic. M. TROUDE en convient mais n'est pas satisfait des délais. -Le conseil syndical a décidé de conserver le fonctionnement actuel. M. TROUDE demande toutefois à ce que le délai d'attente soit raccourci, les notes de réunion de M. TROUDE servant de base aux comptes-rendus étant expédiées habituellement le soir même ou le lendemain de la réunion. Attendre plusieurs semaines pour les voir mises en forme et enrichies par le syndic est beaucoup trop long. Le Syndic revient sur le délai des 5 semaines pour le dernier compte-rendu, fait part de la difficulté à remettre en forme les s de M. TROUDE car ils contiennent des caractères parasites en début de ligne. M. TROUDE indique qu'il s'agit très probablement d'un problème de configuration du logiciel de courrier du syndic. Les prochaines notes seront collées dans un document Word pour simplifier la mise en forme. b) Informations supplémentaires sur les comptes de la copropriété: 3LPARTNERS: - Mise en demeure pour euros de la succession Block. -décision d'attendre. - Information: le Syndic informe qu il y a énormément de retard sur les paiements de charges. La copropriété dispose de 2000 euros en banque, 8000 euros dans la nature. Les copropriétaires mettent plus de temps à payer leurs charges d une manière générale. ************* La prochaine réunion du conseil syndical est fixée au lundi 27 Avril 2009 à 18h30 dans les locaux de MTD finance en présence de M. TACCI sous réserve d'acceptation des membres absents (Mme MADAN, Mlle CEVOLI, M. BURGAUD, M. CARAMELLI et M. DETRAIT). Le compte-rendu de réunion sera envoyé par 3LPARTNERS par aux membres du conseil syndical accompagné des documents évoqués. Le Conseil Syndical et le Syndic remercie M DUBONNET pour le prêt de sa salle de réunion. 9

01.46.36.21.90 Télécopie : 01.46.36.65.44 Paris, le 16 décembre 2008

01.46.36.21.90 Télécopie : 01.46.36.65.44 Paris, le 16 décembre 2008 1 Service copropriétés 12 rue de la Chine 75020 PARIS 01.46.36.21.90 Télécopie : 01.46.36.65.44 Paris, le 16 décembre 2008 PROCES VERBAL DU CONSEIL SYNDICAL DU 11 DECEMBRE 2008 1 ) Point sur la trésorerie

Plus en détail

Guide. de la copropriété

Guide. de la copropriété Guide de la copropriété 3F acteur majeur de l'habitat social 3F construit et gère des logements sociaux. Son parc s élève à près de 190 000 logements dont plus de 100 000 en Île-de-France. 3F est composé

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010

CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre 2007 et arrêté NOVELLI du 19 mars 2010 DIRECTION COPROPRIETE 51 rue Louis Blanc 92917 PARIS LA DEFENSE Cedex 01 46 91 25 25 ENTRE LES SOUSSIGNES : CONTRAT DE SYNDIC n Conforme à l'avis du Conseil National de la Consommation du 27 septembre

Plus en détail

guide du copropriétaire

guide du copropriétaire guide du copropriétaire 2 sommaire 6 Comment fonctionne la copropriété? 3 Edito 11 Vous êtes copropriétaires, vous devez... 14 Lexique 4 Qu est-ce que la copropriété? 12 Foire aux questions 10 La vie de

Plus en détail

Fibre optique, copropriété et opérateurs

Fibre optique, copropriété et opérateurs ARC, Actualité /12 12 07/ Fibre optique, copropriété et opérateurs Tous les jours nos adhérents nous interrogent : «Nous recevons une proposition d installation gratuite de la fibre optique, de X, Y ou

Plus en détail

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE Avant-propos Cher copropriétaire, Vous venez d acquérir un logement dans un immeuble en copropriété. Nous sommes heureux de vous accueillir et nous vous souhaitons d y vivre

Plus en détail

La loi ALUR (accès au logement et urbanisme

La loi ALUR (accès au logement et urbanisme La loi ALUR réforme notamment la loi fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis. En voici les principales nouveautés. ALUR et statut de la copropriété Par Séverine Antunes, consultante à la

Plus en détail

Vanves le 26 mars 2012. Madame Castagnet, bat 48 Monsieur Pellé, bat 48 Madame Olive, bat 48 14 avenue Pasteur 92170 Vanves

Vanves le 26 mars 2012. Madame Castagnet, bat 48 Monsieur Pellé, bat 48 Madame Olive, bat 48 14 avenue Pasteur 92170 Vanves Madame Castagnet, bat 48 Monsieur Pellé, bat 48 Madame Olive, bat 48 14 avenue Pasteur 92170 Vanves Madame Chauvelot, bat 49 Madame Croiset, bat 49 Monsieur Szojchert, bat 49 Madame Zapater, bat 49 Madame

Plus en détail

AZ FONCIER. Une autre façon d exercer la mission de syndic.

AZ FONCIER. Une autre façon d exercer la mission de syndic. AZ FONCIER Une autre façon d exercer la mission de syndic. AZ FONCIER en bref: transparence, économies, professionnalisme Transparence Pour chacun de nos immeubles nous ouvrons un compte bancaire séparé,

Plus en détail

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage»

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Ce document est édité par l Agence Qualité Construction, association dont la mission est d améliorer la qualité des constructions. Il a été rédigé

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC N. 96-98, rue du Théâtre (Angle avenue Emile Zola) - 75015 PARIS - Tél. : 01 45 79 89 49 - Fax : 01 45 79 98 29

CONTRAT DE SYNDIC N. 96-98, rue du Théâtre (Angle avenue Emile Zola) - 75015 PARIS - Tél. : 01 45 79 89 49 - Fax : 01 45 79 98 29 GESTION DE PATRIMOINE SYNDIC DE COPROPRIETE TRANSACTION FONDS DE COMMERCE EXPERTISE LOCATION 1 CONTRAT DE SYNDIC N ENTRE LES SOUSSIGNES : Le SYNDICAT DES COPROPRIETAIRES de l immeuble : RESIDENCE VASCO

Plus en détail

Mise à disposition d'un local

Mise à disposition d'un local Mise à disposition d'un local La mise à disposition des locaux obéit à un certain nombre de règles visant à assurer l égalité de traitement entre les citoyens. L'article L.2144-3 du Code général des collectivités

Plus en détail

GESTION DES SINISTRES

GESTION DES SINISTRES GESTION DES SINISTRES Notion de sinistre et limites Un sinistre est un évènement accidentel dont la nature est garantie par le contrat. Un sinistre est indemnisable uniquement s il provoque un dommage.

Plus en détail

Convocation à l'assemblée Générale

Convocation à l'assemblée Générale RECOMMANDEE A.R. IMMEUBLE LE SQUARE DES ARTS II 59/61RUE DU CHATEAU DES RENTIERS 75013 PARIS Convocation à l'assemblée Générale Madame, Mademoiselle, Monsieur, Nous vous remercions de bien vouloir participer

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1 Présentation 3 PARTIE 1 Les professionnels de l immobilier Chapitre 1 Les métiers de l immobilier 21 1 Les principaux métiers de l immobilier 21 Le promoteur immobilier 21 L agent immobilier 21 Le négociateur

Plus en détail

Le cabinet est situé à Uccle à proximité de l Observatoire, au numéro 35 Avenue Houzeau.

Le cabinet est situé à Uccle à proximité de l Observatoire, au numéro 35 Avenue Houzeau. Syndic d immeuble Présentation : En tant que professionnel du chiffre et agrée comptable fiscaliste, notre société prend en charge la gestion administrative, financière et technique, de votre bien en privilégiant

Plus en détail

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR La garanties Dommage-Ouvrage qu est ce que c est? Vous êtes propriétaire d une maison que vous avez fait construire depuis moins de 10 ans. Un désordre lié à la construction apparaît. Vous avez souscrit

Plus en détail

COMPTE-RENDU CONSEIL SYNDICAL DU 14/03/2013 Résidence DU PARC 78620 L ETANG LA VILLE

COMPTE-RENDU CONSEIL SYNDICAL DU 14/03/2013 Résidence DU PARC 78620 L ETANG LA VILLE COMPTE-RENDU CONSEIL SYNDICAL DU 14/03/2013 Résidence DU PARC 78620 L ETANG LA VILLE Le conseil syndical du Syndicat des Copropriétaires de la résidence du PARC s est réuni le jeudi 14 mars 2013 à 20h00

Plus en détail

La Loi ALUR : les éléments importants. concernant la copropriété. et leurs délais d application

La Loi ALUR : les éléments importants. concernant la copropriété. et leurs délais d application La Loi ALUR : les éléments importants concernant la copropriété et leurs délais d application La loi ALUR a été signée par le Président de la République le 24 mars 2014 et publiée au Journal Officiel le

Plus en détail

PLAN DE SAUVEGARDE DE LA COPROPRIETE «LA MOREE»

PLAN DE SAUVEGARDE DE LA COPROPRIETE «LA MOREE» PLAN DE SAUVEGARDE DE LA COPROPRIETE «LA MOREE» La copropriété «La Morée» est un ensemble qui comporte 18 bâtiments de taille variable (de R+4 à R+12) et 897 logements. L organisation juridique de cette

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE

CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE CAHIER DES CHARGES SYNDIC DE COPROPRIETE Le cahier des charges du syndic de copropriété de la résidence. annexé au contrat conclu entre l'"association des copropriétaires" et le syndic dd.. et qui en fait

Plus en détail

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur / Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la règlementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

Copropriété & accessibilité

Copropriété & accessibilité Note technique Copropriété & accessibilité Résumé de la législation relative aux travaux d accessibilité des BHC (Bâtiments d Habitation Collectifs) existants Les copropriétés relèvent de la réglementation

Plus en détail

ENTRE LES SOUSSIGNÉS :

ENTRE LES SOUSSIGNÉS : ENTRE LES SOUSSIGNÉS : D une part 1 Le Syndicat de la copropriété de l immeuble sis Représenté par désigné par le vote de la résolution de l Assemblée du 2 et d autre part La Société André DEGUELDRE, Philippe

Plus en détail

Compte rendu du Conseil Syndical 5 juillet 2011 et 6 septembre 2011

Compte rendu du Conseil Syndical 5 juillet 2011 et 6 septembre 2011 Compte rendu du Conseil Syndical 5 juillet 2011 et 6 septembre 2011 5 juillet 2011 Présents : Mmes Burel, Naudet, Couzon, Chabal, Desaunay, Gueslot, MM. Billy, Delaruelle, Delpech, Maroun, Matura, Méré,

Plus en détail

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires

Arrêtons. Chapitre I er. - Les assemblées générales de copropriétaires Règlement grand-ducal du 13 juin 1975 prescrivant les mesures d'exécution de la loi du 16 mai 1975 portant statut de la copropriété des immeubles. - base juridique: L du 16 mai 1975 (Mém. A - 28 du 23

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE

CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE Entre les parties soussignées : A.1. L association des copropriétaires de la résidence inscrite à la BCE sous le n dont le siège est situé Ici représentée par agissant

Plus en détail

CONSEIL SYNDICAL DU 13 Décembre 2012 COPROPRIETE L ECUME. Pour le Conseil Syndic : Mme ALAUZUN, Mme TAVERNIER, Messieurs DROUET, PARISE et VANDEPUTTE

CONSEIL SYNDICAL DU 13 Décembre 2012 COPROPRIETE L ECUME. Pour le Conseil Syndic : Mme ALAUZUN, Mme TAVERNIER, Messieurs DROUET, PARISE et VANDEPUTTE CONSEIL SYNDICAL DU 13 Décembre 2012 COPROPRIETE L ECUME Etaient Présents : Pour le Conseil Syndic : Mme ALAUZUN, Mme TAVERNIER, Messieurs DROUET, PARISE et VANDEPUTTE Pour le Syndic : Mlle NOWACKI Valérie

Plus en détail

La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété. vous informe

La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété. vous informe La C.N.A.B Confédération Nationale des Administrateurs de Biens et Syndics de Copropriété vous informe COPROPRIETE : Décret n 2004-479 du 27 mai 2004 modifiant le décret n 67-223 du 17 mars 1967 Principaux

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC Conforme à l arrêté du 19 mars 2010

CONTRAT DE SYNDIC Conforme à l arrêté du 19 mars 2010 CONTRAT DE SYNDIC Conforme à l arrêté du 19 mars 2010 ENTRE LES SOUSSIGNES 1. SYNDICAT DES COPROPRIÉTAIRES Le syndicat PRINCIPAL de l immeuble sis à 4/40 rue du Commandant René Mouchotte, représenté par

Plus en détail

CABINET-MARUANI.com SYNDIC DE COPROPRIETES - GESTION LOCATIVE

CABINET-MARUANI.com SYNDIC DE COPROPRIETES - GESTION LOCATIVE CABINET-MARUANI.com SYNDIC DE COPROPRIETES - GESTION LOCATIVE Contrat Type Contrat type à titre indicatif. Vous pouvez contacter le cabinet pour avoir plus d'informations au 01.40.26.35.67 ou par notre

Plus en détail

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété Une copropriété doit être entretenue et nécessite parfois la réalisation de

Plus en détail

Nos honoraires de référence sont de 19 /lot (appartement)/mois, TVA de 21% non appliquée.

Nos honoraires de référence sont de 19 /lot (appartement)/mois, TVA de 21% non appliquée. Nos honoraires sont donnés à titre indicatif car le travail requis pour un immeuble neuf ou vétuste, avec ou sans ascenseur, avec ou sans chauffage commun,... n'est pas identique. Les honoraires d'un syndic

Plus en détail

LE PLAN DE PREVENTION

LE PLAN DE PREVENTION 1 Association des Directeurs et Responsables de Services Généraux Facilities Manag ers Association LE PLAN DE PREVENTION Avertissement : ce document est un exemple établi pour un besoin particulier. Il

Plus en détail

PROCES-VERBAL D ASSEMBLEE DES MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL

PROCES-VERBAL D ASSEMBLEE DES MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL LE CONSEIL SYNDICAL OREE DE CHEVREUSE RUE DE CHABLIS ET RUE DE LA BRIE 91940 LES ULIS LES ULIS, LE 12/01/2013 PROCES-VERBAL D ASSEMBLEE DES MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL L'an 2013, le samedi 12 janvier a

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE GRENOBLE Jugement du 18 mai 2009

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE GRENOBLE Jugement du 18 mai 2009 TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE GRENOBLE Jugement du 18 mai 2009 Consulter le jugement du tribunal (fichier PDF image, 1 570 Ko) Numéro : tgig090518.pdf ANALYSE 1 copropriété, clause relative à la durée

Plus en détail

La CRC (Commission Relative à la Copropriété) vient de ressortir sa huitième Recommandation entièrement revue et corrigée.

La CRC (Commission Relative à la Copropriété) vient de ressortir sa huitième Recommandation entièrement revue et corrigée. ARC, Actualité /02 01 08/ «Appels de fonds : ce que le syndic peut/ne peut pas faire» : La 8 ème Recommandation revue et corrigée de la Commission Relative à la Copropriété (CRC) vient de sortir La CRC

Plus en détail

La suppression du poste de gardien

La suppression du poste de gardien La suppression du poste de gardien Comment ça marche Comment ça marche? Pourquoi supprimer? Avantages et inconvénients? Quelles économies? Cadre légal et réglementaire Réduction n est pas suppression Si

Plus en détail

Etre. syndic bénévole. en toute sécurité avec l ARC ;:> Association des Responsables de Copropriété

Etre. syndic bénévole. en toute sécurité avec l ARC ;:> Association des Responsables de Copropriété Etre syndic bénévole en toute sécurité avec l ARC ;:> Association des Responsables de Copropriété SOMMAIRE I- Pourquoi devient-on syndic bénévole? 1. Les raisons économiques. 2. Les raisons liées à la

Plus en détail

Guide simplifié du locataire

Guide simplifié du locataire mais assez complêt Guide simplifié du locataire OBLIGATIONS ET CONSEILS EN MATIÈRE D ENTRETIEN DE VOTRE LOGEMENT Nous voulons vous aider à récupérer votre dépôt de garantie LOGICIEL DE GESTION LOCATIVE

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC. Le présent contrat est consenti pour une durée de. an qui entrera en vigueur le Jour de l Assemblée générale et se terminera le...

CONTRAT DE SYNDIC. Le présent contrat est consenti pour une durée de. an qui entrera en vigueur le Jour de l Assemblée générale et se terminera le... CONTRAT DE SYNDIC ENTRE LES SOUSSIGNES : Le Syndicat des copropriétaires du représenté par M ayant été désigné par le vote de la résolution de l Assemblée générale en date du.., ci-après dénommé «le Syndicat

Plus en détail

Association des Responsables de Copropriété

Association des Responsables de Copropriété Association des Responsables de Copropriété L ARC, Association des Responsables de Copropriété, est une association à but non lucratif (loi de 1901) créée en 1987. Elle est implantée, en 2015, sur plus

Plus en détail

LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE

LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE LOTISSEMENTS TRANSACTIONS GESTION DE BIENS - SYNDIC DE COPROPRIETES LES REGLES GENERALES DE LA COPROPRIETE DEFINITIONS LA COPROPRIETE La copropriété est l organisation de l ensemble immobilier répartie

Plus en détail

Le compteur d eau individuel

Le compteur d eau individuel Le compteur d eau individuel Le comptage individuel, qui peut être une source d'économies, peut aussi être une source de complications s'il ne fait pas l'objet d'une mise en oeuvre rigoureuse. Avant de

Plus en détail

LES DIFFERENTES ETAPES DE VOTRE ACHAT

LES DIFFERENTES ETAPES DE VOTRE ACHAT LES DIFFERENTES ETAPES DE VOTRE ACHAT Contrat de Réservation...2 VOTRE DOSSIER DE FINANCEMENT...3 LA SIGNATURE DE L'ACTE DE VENTE...4 DURANT LA CONSTRUCTION....5 Les Appels de Fonds...6 Les Visites du

Plus en détail

Livret-guide du nouveau copropriétaire. ce que vous devez savoir. Les contacts utiles

Livret-guide du nouveau copropriétaire. ce que vous devez savoir. Les contacts utiles Les contacts utiles Pour plus d informations sur les modalités de fonctionnement d une copropriété, sur vos droits et vos devoirs en tant que copropriétaire, ou pour vous aider à résoudre des difficultés

Plus en détail

SYNDIC. - Création d une immatriculation obligatoire de toutes les copropriétés au sein d un registre national.

SYNDIC. - Création d une immatriculation obligatoire de toutes les copropriétés au sein d un registre national. SYNDIC 1- Immatriculation de la copropriété 2- Gestion de la copropriété 3- Transparence et prévention des difficultés 1- Immatriculation de la copropriété Portée - Création d une immatriculation obligatoire

Plus en détail

L Assurance en copropriété

L Assurance en copropriété L Assurance en copropriété Par Paul-André LeBouthillier et Richard Lavoie Avocats L assurance en copropriété Les obligations générales du Syndicat en matière d assurance? Comment réagir lors d un sinistre

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC N : COPROPRIÉTÉ

CONTRAT DE SYNDIC N : COPROPRIÉTÉ SARL IMMO EXPRESS COPROPRIÉTÉ 128, Rue du Chevaleret - 75013 PARIS TEL: 01.45.70.73.72 FAX : 01.45.70.96.99 RCP ASSURANCE DU SUD RCS PARIS B 445 207 657 NAF 703 A Gestion garantie par CNP CAUTION 1 100

Plus en détail

Tenantslife. Alexandre-Olynthe CECCHINI [FRANCE :ELECTRICITE EN COPROPRIETE]

Tenantslife. Alexandre-Olynthe CECCHINI [FRANCE :ELECTRICITE EN COPROPRIETE] 2010 Tenantslife Alexandre-Olynthe CECCHINI [FRANCE :ELECTRICITE EN COPROPRIETE] http://www.universimmo.com/accueil/unidossier_copropriete_et_travaux_installation_electriqu e.asp L article qui va vous

Plus en détail

L assurance dommages-ouvrage

L assurance dommages-ouvrage Vous construisez un bâtiment neuf ou réalisez certains travaux sur un bâtiment existant? Afin de faciliter les indemnisations des maîtres d ouvrage lors de la survenance de sinistres, le législateur (loi

Plus en détail

SÉNAT 5 novembre 1985 PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986

SÉNAT 5 novembre 1985 PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986 PROPOSITION DE LOI adoptée le N 18 SÉNAT 5 novembre 1985 PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1985-1986 PROPOSITION DE LOI MODIFIÉE PAR LE SÉNAT modifiant la loi n 65-557 du 10 juillet 1965 fixant le statut de

Plus en détail

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi?

IMMOBILIER. ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? Conférence débat Jeudi 5 juin 2014 IMMOBILIER ACHETEUR VENDEUR : qui paye quoi? La vente d un bien immobilier doit être constatée par acte authentique. L intervention d un notaire est donc obligatoire.

Plus en détail

LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE. Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive.

LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE. Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive. LE JOURNAL DE BORD DU LOCATAIRE Immo Online: Représente la nouvelle méthode de gestion locative, la gestion locative interactive. Moderne et pratique, nous remplaçons définitivement l'envoi traditionnel

Plus en détail

Contrat de mandat de syndic de copropriété

Contrat de mandat de syndic de copropriété Contrat de mandat de syndic de copropriété 1. Parties au contrat... 3 2. Fonctions... 3 3. Durée du contrat... 3 4. Disposition fiscale... 3 5. Liste des prestations de gestion courante... 4 6. Forfait

Plus en détail

Le rôle du syndic. Introduction

Le rôle du syndic. Introduction Le rôle du syndic Introduction Le syndic constitue un concept nouveau dans la société marocaine. Il est apparu avec l apparition de la copropriété. Celle ci a été régie pendant longtemps par le Dahir de

Plus en détail

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu.

GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX. C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. GUIDE DU DÉGÂT DES EAUX C est parce qu un dégât des eaux ne prévient pas, que nous avons tout prévu. Vous êtes victime ou responsable d un dégât des eaux? Pas de panique. Dans la majorité des cas, ces

Plus en détail

Sous forme de tableau, nous revenons pas à pas, tant sur le contenu même de l arrêté, que sur celui de son Annexe.

Sous forme de tableau, nous revenons pas à pas, tant sur le contenu même de l arrêté, que sur celui de son Annexe. ARC / ABUS N 2247 / 24 03 10 / www.unarc.asso.fr ARRETE NOVELLI DU 19 MARS 2010 SUR LES CONTRATS DE SYNDIC UNE ANALYSE LIGNE A LIGNE NOS CONSEILS AUX COPROPRIETAIRES Comme nous l indiquons dans nos articles

Plus en détail

Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété

Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété Propriétaires, Locataires, Administrateurs de Biens et Assurance en Copropriété 1. Caractéristiques et champ d application d une Assurance Immeuble : Existe -t-il une obligation d assurance? Aucun texte

Plus en détail

COPROPRIETE Elaboration par des organisations professionnelles d un contrat-cadre de syndic

COPROPRIETE Elaboration par des organisations professionnelles d un contrat-cadre de syndic Circulaire d information N 35 14 mai 2008 COPROPRIETE Elaboration par des organisations professionnelles d un contrat-cadre de Pr des informations complémentaires contacter : Lionel ALDEGUER E-mail : lionel.aldeguer@unpi.fr

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE REUNION.

COMPTE-RENDU DE REUNION. Date d'émission : 10/05/2011 Page : 1/5 DESTINATAIRES : Les participants Les absents excusés COPIES : GEI Émetteur : Claude ARNAUD Date de la réunion : 06/05/2011 de 20 h 30 à 22 h Participants : Claire

Plus en détail

dans votre résidence...

dans votre résidence... Coopération et Famille 17, rue de Richelieu 75038 Paris cedex 01 Conception & Réalisation : - Crédit-photos : Getty Images - Fotolia DE VOTRE COPROPRIÉTÉ BienvenueLES CLÉS dans votre résidence... Votre

Plus en détail

Règlement de la subvention «Mission de Maîtrise d œuvre BBC»

Règlement de la subvention «Mission de Maîtrise d œuvre BBC» Dispositif de soutien à la rénovation BBC des immeubles de logements en copropriété Règlement de la subvention «Mission de Maîtrise d œuvre BBC» 1 Contexte Nantes Métropole s'est fixé comme objectif, en

Plus en détail

Check-list «Déménagement» 1

Check-list «Déménagement» 1 Check-list «Déménagement» 1 1 Sur le modèle de la Checkliste "Umzug" de Schweizerischer Mieterinnen- und Mieterverband Le plus tôt possible Examiner le nouveau contrat de location, éventuellement le faire

Plus en détail

Contrat Syndic de Droit

Contrat Syndic de Droit Pour le Syndicat des copropriétaires de la Résidence.. Contrat Syndic de Droit XX février 2015 Office public de l habitat des communes de l Oise 4 rue du Général Leclerc CS 10105-60106 Creil Cedex 1 T.

Plus en détail

Le rôle du Géomètre-expert dans la copropriété

Le rôle du Géomètre-expert dans la copropriété Document mis en ligne sur le site Internet de la société GEOM7 : http://www.geom7.fr/ Le rôle du Géomètre-expert dans la copropriété (Par M. Roland TARROUX de la Société de Géomètres Experts Foncier GEOM7)

Plus en détail

Les dispositions de la loi ALUR

Les dispositions de la loi ALUR Les dispositions de la loi ALUR Actualité juridique publié le 23/04/2014, vu 1176 fois, Auteur : JurisConseils Le Conseil constitutionnel avait été saisi sur plusieurs dispositions de la loi Alur. On attendait

Plus en détail

Rapport sur la situation de l'afpp

Rapport sur la situation de l'afpp Rapport sur la situation de l'afpp Ce rapport est établi dans le cadre de la prise de fonction du nouveau bureau national et en cohérence avec la résolution prise lors de l'assemblée Générale du 21 octobre

Plus en détail

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur /Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la réglementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

Gestion des appartements

Gestion des appartements DOLE : Place Grévy Gestion des appartements Syndic de copropriété Mandat de gestion Attestation du Gestionnaire Prestations CORNHILL E Syndic de copropriété Il sera confiée à la société : SARL GESTIA domiciliée,

Plus en détail

DEPENSE ET CHARGES PUR LE LOCATAIRE ET LE PROPRIÉTAIRE

DEPENSE ET CHARGES PUR LE LOCATAIRE ET LE PROPRIÉTAIRE DEPENSE ET CHARGES PUR LE LOCATAIRE ET LE PROPRIÉTAIRE http://droit-finances.commentcamarche.net/immobilier-location/l100-charges-et-reparationsqui-paie-quoi.php3 Ils ont Les contentieux sont fréquents

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Le secteur du bâtiment est un des plus grands consommateurs d'énergie et émetteurs de gaz à effet de serre. C'est donc sur ce secteur que s'est

Plus en détail

Copropriété : contrat type et rémunération du syndic

Copropriété : contrat type et rémunération du syndic Accueil >Analyses et commentaires >Analyses juridiques >Analyses juridiques 2015 >Copropriété : contrat type et rémunération du syndic >p.1 Copropriété : contrat type et rémunération du syndic N 2015-07

Plus en détail

COPROPRIETE. Principales dispositions du décret 27 mai 2004 (JO du 4.6.04)

COPROPRIETE. Principales dispositions du décret 27 mai 2004 (JO du 4.6.04) COPROPRIETE Principales dispositions du décret 27 mai 2004 (JO du 4.6.04) La loi SRU du 13 décembre 2000 contient de nouvelles dispositions qui ont modifié la loi du 10 juillet 1965 : elles visent à améliorer

Plus en détail

Transaction, location et copropriété immobilière

Transaction, location et copropriété immobilière FORMINDIS est un établissement privé d enseignement à distance déclaré sous le N 52 44 05178 44 auprès du Préfet de région des Pays de la Loire, placé sous le contrôle pédagogique du ministère de l Education

Plus en détail

Le Guide Dégât des eaux

Le Guide Dégât des eaux Les fiches pratiques Oralia Fiche N 019 Edition Juin 2011 Le Guide Dégât des eaux Qu est-ce qu un dégât des eaux p. 1 Que faire après un dégât des eaux p. 2 La recherche de fuite p. 2 La convention CIDRE

Plus en détail

La Garantie Dommages Ouvrage. Notre offre, la Procédure et les règles de souscription.

La Garantie Dommages Ouvrage. Notre offre, la Procédure et les règles de souscription. La Garantie Dommages Ouvrage Notre offre, la Procédure et les règles de souscription. Ce document vous présentera toutes les informations nécessaires pour permettre à vos clients de soucrire une Police

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION / MISE À DISPOSITION D UN ENDROIT DE CAMP OU DE WEEKEND EN BELGIQUE

CONTRAT DE LOCATION / MISE À DISPOSITION D UN ENDROIT DE CAMP OU DE WEEKEND EN BELGIQUE À photocopier en deux exemplaires À remplir et à signer par le responsable du groupe et le propriétaire Quand? Le plus tôt possible pour garantir la réservation du lieu À conserver : Un exemplaire pour

Plus en détail

Recommandation n 11-01 relative aux contrats de syndics de copropriété

Recommandation n 11-01 relative aux contrats de syndics de copropriété C.N.E.C. - Brève... octobre 2011 Contrats de syndics de copropriété Recommandation de la Commission des clauses abusives adoptée le 15 septembre 2011 sur le rapport de Mme Raphaëlle PETIT-MACUR Recommandation

Plus en détail

Immeuble collectif AQC

Immeuble collectif AQC AQC Immeuble collectif Comment bien utiliser votre assurance construction «Dommages-Ouvrage»? Ce document est édité par l Agence Qualité Construction, association dont la mission est d améliorer la qualité

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUES AUTORISATION TRAVAUX. avez-vous le permis?

GUIDE PRATIQUE GUIDE PRATIQUES AUTORISATION TRAVAUX. avez-vous le permis? GUIDE PRATIQUES GUIDE PRATIQUE AUTORISATION TRAVAUX avez-vous le permis? Vous envisagez de faire réaliser des travaux? Attention, de la construction d une maison à la rénovation des combles en passant

Plus en détail

M. BEYOMARD P M. COLLE P Mme GICQUEL P Mme BLANCHARD P M. FERNANDEZ P M. LAGRIVE P M. BROCARD P M. GUILLE A M. OLIVIE P

M. BEYOMARD P M. COLLE P Mme GICQUEL P Mme BLANCHARD P M. FERNANDEZ P M. LAGRIVE P M. BROCARD P M. GUILLE A M. OLIVIE P RESIDENCE «L ORME SAINT EDME» 2-8 RUE PIERRE ET MARIE CURIE 1-5 RUE VICTOR BASCH / 1-3 RUE JEAN MOULIN 95130 FRANCONVILLE CONSEIL SYNDICAL COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 24/11/2005 MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL

Plus en détail

Le guide du relogement

Le guide du relogement Le guide du relogement Résidence Jean-Pain à Fontaine (38) Sommaire Nos engagements 4 Vos engagements 4 Les étapes de votre relogement 5 Votre déménagement 6 Vous entrez dans votre nouveau logement 7 Qui

Plus en détail

GITE D'ETAPE "chez Mimile"

GITE D'ETAPE chez Mimile GITE D'ETAPE "chez Mimile" Notre gîte d'étape est en train de voir le jour, après des mois et des années d'études et de recherche de fonds pour sa réalisation. Merci au Conseil Général, à la Région, au

Plus en détail

Une collection de nouveaux guides gratuits pour le Salon indépendant de l ARC et de l UNARC du 16 et 17 octobre 2013

Une collection de nouveaux guides gratuits pour le Salon indépendant de l ARC et de l UNARC du 16 et 17 octobre 2013 Gerer_sinistre_couv_Mise en page 1 08/10/13 14:58 Page1 «Comment faire?» 10 Une collection de nouveaux guides gratuits pour le Salon indépendant de l ARC et de l UNARC du 16 et 17 octobre 2013 Savoir gérer

Plus en détail

RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI CONSEIL SYNDICAL

RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI CONSEIL SYNDICAL RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI RÈGLES DE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL SYNDICAL - 1/8 RÉSIDENCE RANGUEIL MARTI CONSEIL SYNDICAL 14 / 06 / 2010 RÈGLES DE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL SYNDICAL SOMMAIRE : Article 1 :

Plus en détail

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art.

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art. CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678 du 20-7-1972, art. 64, 66 et 67) Numéro du registre : Numéro de l immeuble : OBJET du MANDAT : Des

Plus en détail

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés?

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? La loi du 24 Mars 2014 dite «loi ALUR», publiée au J.O. du 26/03/2014 a apporté quelques modifications notables dans le domaine du droit de la copropriété.

Plus en détail

LAVIGNE & ZAVANI. Administration de biens Syndics de Copropriété. - page 1 -

LAVIGNE & ZAVANI. Administration de biens Syndics de Copropriété. - page 1 - LAVIGNE & ZAVANI Administration de biens Syndics de Copropriété - page 1 - CONTRAT DE GESTION IMMOBILIERE (Mandant : personne physique) Loi n 70-09 du 2 Janvier 1970, décret n 72-678 du 20 Juillet 1972)

Plus en détail

Feuille de route du copropriétaire

Feuille de route du copropriétaire Feuille de route du copropriétaire Que vous soyez déjà copropriétaire dans un immeuble géré par le cabinet IFNOR ou que vous veniez juste de faire l acquisition d un bien immobilier, nous avons voulu au

Plus en détail

- 1 - Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers généraux,

- 1 - Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers généraux, - 1 - Commune de Bevaix Conseil général Rapport du Conseil communal au Conseil général à l appui d une demande de crédit de Fr. 600'000.- pour la rénovation de l immeuble rue du Temple 4. Monsieur le Président,

Plus en détail

Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété

Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété Juin 2014 N 18 Edito Numéro spécial loi ALUR La loi n 2014-366 pour l accès au logement et un urbanisme rénové, dite Loi ALUR,

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT

ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT ANNEXE AU CONTRAT DE SYNDIC LISTE NON LIMITATIVE DES PRESTATIONS INCLUSES DANS LE FORFAIT PRESTATIONS DÉTAILS I. Assemblée générale I. 1 Préparation de l assemblée générale. a) Etablissement de l ordre

Plus en détail

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY c SQY Objectif : promouvoir les économies d énergies et les énergies renouvelables Publics:

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

17/03/67, Loi du 31/12/85 et 21/07/94 et du 13/12/2000.(Loi SRU). Conseil pour tout litige concernant la Copropriété.

17/03/67, Loi du 31/12/85 et 21/07/94 et du 13/12/2000.(Loi SRU). Conseil pour tout litige concernant la Copropriété. œ- FFlmmobili a - FNAIM W TVA intracommunautaire FR 60310601679 Code FNAIM, 89 rue de la Boétie, APE 703A Madame, ensemble immobilier «Le Jardin Madame Le suivi des affaires, (technique, administratif

Plus en détail

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 55/12.13 DEMANDE D'UN CREDIT DE CONSTRUCTION COMPLEMENTAIRE DE CHF 705'000.00 TTC, SUBVENTIONS NON DEDUITES, POUR TERMINER LES TRAVAUX DE RENOVATION ET

Plus en détail

COPROPRIETE ETRE COPROPRIETAIRE

COPROPRIETE ETRE COPROPRIETAIRE COPROPRIETE ETRE COPROPRIETAIRE DROITS, OBLIGATIONS, RAPPORTS AVEC LE SYNDIC COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE C.S.A.B CONNAITRE LE SENS DES MOTS COPROPRIÉTÉ Répartition

Plus en détail