La grossesse. UE 2.2 cycles de la vie et grandes fonctions. Corinne Velly Infirmière Puéricultrice Cadre de Santé 13 mars 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La grossesse. UE 2.2 cycles de la vie et grandes fonctions. Corinne Velly Infirmière Puéricultrice Cadre de Santé 13 mars 2014"

Transcription

1 La grossesse UE 2.2 cycles de la vie et grandes fonctions Corinne Velly Infirmière Puéricultrice Cadre de Santé 13 mars 2014

2 Plan La fécondation Le diagnostique de la grossesse La vie embryonnaire et foetale Le suivi de la grossesse Les complications de la grossesse L hygiène de vie de la femme enceinte

3 La fécondation De la fécondation à l implantation A l ovulation le follicule de De Graaf se rompt et expulse l ovule dans la trompe utérine. L ovule survit 2 jours et les spermatozoïdes environ 4 jours. La période de fécondation est donc d une semaine. 1 seul spermatozoïde pénètre l ovule qui devient ensuite imperméable.

4 L ovocyte achève sa méiose, les 23 chromosomes du spermatozoïde et les 23 chromosomes de l ovocyte s assemblent pour former le noyau d un œuf de 46 chromosomes. L œuf se divise dès la fécondation La fécondation se fait dans le tiers externe de la trompe utérine. l œuf chemine de la trompe à l utérus où il s implante.

5 7 jours entre la fécondation et l implantation. implantation = ensemble des phénomènes accompagnant la pénétration de l œuf dans la muqueuse utérine appelé aussi la nidation.

6

7 Le placenta Formation : les cellules centrales de l œuf formeront l embryon Les cellules périphériques formeront les annexes embryonnaires Chorion et amnios = membranes qui sécrètent le liquide amniotique. Le trophoblaste = tissu externe de l œuf qui pénètre dans la muqueuse utérine et va permettre les échanges (nutriments O2 / déchets CO2) entre l embryon et la mère. placenta Le placenta est relié à l embryon par le cordon ombilical

8

9 Hormonologie de la grossesse Œstrogènes sécrétés par : les ovaires, le corps jaune et essentiellement le trophoblaste Rôle : développement du myomètre et des glandes mammaires. Progestérone Sécrété par : le corps jaune et le placenta Rôle : prépare l utérus à la nidation, baisse la contractilité de l utérus, prépare à la lactation, permet la synthétisation des hormones males.

10 Hormone Chorionique gonadotrophe HCG Hormone spécifique de la grossesse sécrété par le trophoblaste puis le placenta Rôle : Diagnostique précoce de la grossesse Maintien du corps jaune et transformation en corps jaune gravidique. Stéroïdogénèse ovarienne et placentaire Stimulation des testicules fœtaux Stimulation de la zone fœtale de la surrénale Action sur l immunité maternelle

11 Hormone chorionique somatomammotrophique HCS ou hormone lactogène placentaire Hormone spécifique de la grossesse secrétée par le placenta Rôle : développement somatique du fœtus et lactation

12 Variation de la concentration sanguine hormonale Oestrogènes : élévation constante jusqu au terme de la grossesse Progestérone : élévation constante les 2 premiers trimestres et maintien en plateau au trimestre 3 HCG : augmentation rapide (sang et urines) pic à 10 /12 semaines puis chute du taux et persistance en plateau à partir de 4 mois HCS : dosable à partir de 6 semaines et croit jusqu à la fin de la grossesse

13

14 Le diagnostique de grossesse Clinique / interrogatoire Aménorrhée DDR Date présumée de l ovulation (14 jours avant la fin du cycle) Détermine le terme théorique en semaines d aménorrhée SA ou en mois après la date présumée de la fécondation.

15

16 mois SA Semaines de grossesse

17 Nausées / vomissements Hypersialorrhée Troubles sympathiques : malaises, vertiges, PC Trouble du sommeil hypo ou hypersomnie Pollakiurie Auscultation Palpation abdominale, examen gynécologique (spéculum TV) Modification des seins Examen biologique : dosage sanguin HCG

18 La vie embryonnaire et fœtale La période embryonnaire dure 8 premières semaines de la grossesse ensuite c est la période fœtale. Le 1er trimestre l embryon devient fœtus 1er mois = Fécondation implantation les cellules s organisent forme l embryon et le placenta 2ème mois = certains organes s ébauchent (tête, yeux, nez, oreilles, jambes, bras. le cœur bat 3ème mois = les organes de développent et poursuivent leur maturation, le sexe se différencie, les reins fonctionnent (urine /formation du liquide amniotique)

19 Le 2ème trimestre : les organes se développent Le 4ème mois le fœtus bouge, sensible au toucher, les ongles poussent. Apparition du lanugo Le 5ème mois : les cheveux poussent, vernix caseosa, la peau s épaissie 6ème mois : fœtus viable, développement des poumons (non matures) Le 3ème trimestre : le fœtus se prépare à la naissance. 7ème et 8ème mois : bascule la tête en bas 9ème : à terme.

20 Croissance intra-utérine mois Taille 4 mm 32 mm 11 cm 20 cm 30 cm 37 cm 42 cm 47 cm 50 cm poids 50g 250g 650g 1000g 1500g 2500g 3000g

21 Surveillance de la grossesse 1 consultation dans les 3 premiers mois 1 consultation / mois La première consultation L interrogatoire Age Facteurs socio-économiques Consommation tabac, alcool, drogue, médicaments Antécédents : médicaux, familiaux, obstétricaux (primigeste, multigeste / primipare -multipare

22 Incidents potentiels de début de grossesse Examen physique Poids, taille TA Hauteur utérine Examen du col de l utérus - +/- frottis cervical Examen échographique Diagnostiquer les grossesses multiples Déterminer le terme, Évaluer la vitalité fœtale Rechercher une pathologie fœtale et annexielle

23 Examens biologiques : Groupe sanguin, rhésus, sérologies toxoplasmose et rubéole. (surv mensuelle si les sérologies sont négatives) NFS plaquettes, VS, sérologie syphilis- HIV, dosage de marqueurs sériques (évaluation du risque de trisomie 21) dosage entre 11 et 14 SA. Analyse urine et glycosurie La déclaration de grossesse se fait au plus tard à la 16ème SA. Les consultations mensuelles Interrogatoire : métrorragies, cu, brulures urinaires, perception des mouvements actifs vers 4/5 mois.

24 Mesure hauteur utérine Palpation abdominale : position du fœtus Auscultation des bruits du cœur TV = état du col Poids = +/- 12kg TA BU (glucose / Albumine) Les examens complémentaires 3 échographies

25 L échographie du 1er trimestre : visualisation de l embryon, nombre d embryons, dater la grossesse, mesurer l activité cardiaque, Dépister les anomalies, malformations, pathologies L échographie du 2ème trimestre : Croissance fœtale Morphologie fœtale Localisation du placenta Qualité de la circulation sanguine L échographie du 3ème trimestre ; Croissance fœtale Culbute physiologique fœtale tête en bas

26 L amniocentèse : prélèvement de liquide amniotique en vue d un examen cytologique dans le cadre du dépistage de la trisomie 21. Femme de 38 ans et + À partir de 15 SA

27 Les complications de la grossesse Les hémorragies du premier trimestre Fausse couche Décollement partiel de l œuf Métrorragies minimes Clinique normale / échographie = +/- hématome Grossesse extra utérine : Métrorragies Douleur abdominale TTT chirurgical

28 Les hémorragies du 3ème trimestre : le placenta prævia Placenta bas inséré qui se manifeste cliniquement par des hémorragies. Hémorragies modérées répétées risque d anémie Risque hémorragique pendant le travail Accouchement par césarienne ou par VB en fonction de la position du placenta Délivrance artificielle + révision utérine

29 Les complications maternelles des maladies vasculo-rénales : Toxémie,intoxication gravidique, pré éclampsie, hypertension gravidique, néphropathie gravidique. Hypertension chez la femme enceinte : A partir de 14 pour la maximale A partir de 9.5 pour la minimale Signes : BU = protéinurie +, œdèmes (prise de poids) Complications : HTA ++ risques : hémorragie cérébrale, décollement de rétine

30 HELLP syndrome Eclampsie Hématome rétro placentaire Varices Le diabète gestationnel : induit par la grossesse Le dépassement de terme La prématurité La souffrance fœtale chronique La mort fœtale in utéro

31 Les pathologies infectieuses : toxoplasmose, syphilis, rubéole, listériose, VIH, CMV.

32 Les modifications psychiques et psychologiques liée à la grossesse. La gestation physique s accompagne d une gestation psychique Représentation d un bébé imaginaire Représentation de la future relation à l enfant Transparence psychique avec levée de refoulements relatifs à sa propre enfance Manifestations anxieuses non pathologiques = mécanisme d adaptation Le post partum Période à risque : baby blues / dépression du post partum

33 Hygiène de vie de la femme enceinte Suivi médical régulier Hygiène et soins dentaires réguliers Modifications physiologiques de la salive, de la bouche, des dents Hygiène corporelle quotidienne Bain / douche Vêtements adaptés à la morphologie, amples, confortables. Chaussures à petits talons

34 Rythme de vie calme / repos suffisant 7/8 h de sommeil Repos dans la journée / surélever les jambes Sports adaptés à la femme enceinte / éviter les sports violents et à risque de chute Eviter les longs trajets en voiture (train/avion) Alimentation Ration normale, alimentation équilibrée. Cf cours de diététique Consommation d alcool à proscrire (risque de syndrome d alcoolisation foetale

35 Attention à la consommation des produits laitiers crus : risque de listériose. Médicament : vérifier la compatibilité avec la grossesse Drogues à proscrire

36 Corinne Velly Infirmière Puéricultrice Cadre de Santé 13 mars 2014 L accouchement

37 Plan Les contractions utérines La dilatation du col La rupture des membranes L expulsion du fœtus La délivrance L accouchement par césarienne

38 En fin de grossesse le foetus baigne dans le liquide amniotique, entouré par les membranes, le col utérin est fermé. 3 processus sous l influence des contractions utérines Ouverture du col Ruptures des membranes Expulsion du fœtus à travers la filière pelvienne

39 Les contractions utérines Elément moteur du processus d accouchement (sous l action de l ocytocine) Myomètre = muscle lisse très contractile Les contractions sont involontaires, globales, rythmées et douloureuses (sauf analgésie) Fréquence : 5 à 10 min en début de travail / 2 min en fin de travail Durée = de 30 s en début de travail, jusqu à 1 min Intensité de + en + forte Perceptible à la palpation : abdomen contracté Le monitoring ou tocographie enregistre l activité du muscle utérin. Intensité, fréquence des CU.

40 La dilatation du col En fin de grossesse le col est long (3 cm) fermé au 2 orifices chez la primipare (+ perméable chez la multipare) Consistance ramollie (action des hormones) Position postérieure, ensuite bascule en avant et se centre. Au cours du travail le col s efface et s ouvre. L effacement : le col raccourcit, les 2 orifices se confondent La dilatation : le col s ouvre jusqu à 10cm de diamètre. Dilatation complète. La vitesse de dilatation n est pas constante.

41

42 Rupture des membranes Aspect souples et transparentes Rôle de protection du fœtus (infection) Rupture en fin de travail Rupture en début de travail = rupture précoce des membranes Rupture avant le début de travail = rupture prématurée des membranes. La rupture des membranes est spontanée ou artificielle, évacuation du liquide amniotique Conséquence : effet ocytocique

43 L expulsion du fœtus La présentation du fœtus tête en bas pour franchir le bassin maternel : présentation céphalique. La tête est fléchie, menton contre le sternum, la partie la + déclive est l occiput présentation du sommet Caractéristiques de la tête fœtale La tête partie plus volumineuse, le passage des épaules, du tronc et du siège plus rapide et plus aisée. L ossification n est pas finie : Jonction entre les os = sutures Jonction entre les sutures = fontanelles

44 Caractéristiques du bassin maternel Osseux Composé du grand bassin (évasé) et du petit bassin (étroit) Entre le grand et le petit bassin : le détroit supérieur Extrémité inférieure du petit bassin : le détroit inférieur Le mobile fœtal s adapte aux formes différentes des détroits L accommodation : préparation à l engagement Réduction du diamètre grâce à l absence d ossification des sutures La flexion : appui du front et de l occiput sur le bassin

45 L engagement : passage du détroit supérieur du bassin Descente et rotation du fœtus en avant, position occipito-pubienne Le dégagement : la tête se dégage du bassin, elle déplisse les muscles releveurs et le périnée(bassin mou) la tête apparaît au niveau de la vulve. Les épaules et le siège suivent. Pose de 2 clamps sur le cordon avant de couper entre les 2 pinces.

46 La délivrance : Expulsion du placenta et des annexes Sous l effet de la rétraction utérine et des CU qui reprennent après une brève période de repos le placenta se décolle Expulsion du placenta sous l effet des CU. Le décollement entraîne la section des vaisseaux Obstruction des vaisseaux Rétraction de l utérus = collabe les vaisseaux Augmentation des facteurs de coagulation

47 L accouchement par césarienne Intervention chirurgicale = laparotomie et hystérotomie pour extraire le fœtus par voie abdominale. Anesthésie générale ou locorégionale Intervention programmée ou en urgence

48 Les soins à la mère et les soins à l enfant Corinne Velly Infirmière Puéricultrice Cadre de Santé 13 mars 2014

49 Les soins à la mère En salle de naissance : Surveillance pendant 2 heures en salle de naissance Surveillance du risque d hémorragie de la délivrance. Surveillance des saignements Surveillance abdominale l utérus ne dépasse pas l ombilic. TA, pouls, température Évaluation de la douleur. CU

50 Surveillance de post partum : 24h suivant l accouchement Saignement : aspect et quantité des lochies (sero sanglantes puis de + en+ séreuses). Paramètres cliniques : TA, pouls, température. Evaluation de la douleur et ttt antalgique. Reprise de la diurèse spontanée Episiotomie : incision du périnée (- pratiquée) Surveillance de suites de couches Période de l accouchement à la première menstruation ou retour de couches (4 à 6 semaines après l accouchement) Séjour en suites de couches = 3 jours Examen par la sage femme : TV le col reprend sa longueur et sa consistance (j6) Involution utérine : palpation utérine, reprend sa place en 3 mois Douleur : tranchées État général : TA, pouls, Température

51 Lochies : évacuation de la muqueuse utérine pendant 15 à 21 jours Soins vulvaires d hygiène et de confort. Douches autorisées Périnée : rééducation périnéale pour éviter l incontinence après le retour de couches Surveillance des seins Allaitement maternel Allaitement artificiel Surveillance des membres inférieurs : risque de phlébite, lever précoce. Prescription de contraception Examen post natal dans les 2 mois suivant l accouchement

52 Accouchement par césarienne : soins et surveillance Durée du séjour : 5 jours Surveillance des hémorragies Pansement Lochies TA, pouls Surveillance de l involution utérine Surveillance douleur : cicatrice et CU EVA Protocole antalgique prévention des troubles thrombo-emboliques : lever précoce

53 Surveillance de la diurèse : quantité et qualité des urines. Après ablation de la sonde urinaire, vérifier la reprise de la miction spontanée. Surveillance de la perfusion Permet l administration des antalgiques. Surveillance de l anesthésie péridurale Anesthésie loco régionale Vérifier la récupération de la sensibilité des membres inférieurs avant le 1er lever Surveillance de la reprise des mictions

54

55 Surveillance anesthésie générale : Surveillance idem + conscience + reprise du transit. Évaluation de l état psychique de la mère

56 Les soins à l enfant En salle de naissance : Appréciation de l état de l enfant à la naissance Examen clinique de l enfant Evaluation du score d apgar : basé sur l observation de l enfant, il permet d évaluer l adaptation respiratoire et circulatoire à la vie extra utérine. Cotation à et 10 min Un score d apgar à 8 = qui se maintient, état normal, pas de surveillance particulière à 3 très mauvaise adaptation cardio respiratoire

57 Le score d apgar i Fréquence cardiaque Nulle < 100/min > 100/min Respiration Nulle irrégulière efficace Tonus Hypotonie globale Flexion des membres Mouvements actifs Réactivité Nulle Grimaces Vive Coloration Pâleur ou cyanose Extrémités cyanosées rose

58 L adaptation respiratoire et circulatoire à la naissance Adaptation respiratoire : Les mouvements respiratoires apparaissent dans les 20 secondes suivant la naissance (après clampage du cordon ombilical) Évacuation du liquide pulmonaire des voies respiratoires Adaptation circulatoire : Fermeture des shunts trou de Botal ou foramen ovale entre les 2 oreillettes Canal artériel entre artère pulmonaire et aorte

59 Le nouveau né est déposé sur le ventre de la mère : Moment de reconnaissance mutuelle Odeur maternelle Caresses Voix des parents Bracelet d identification : nom, prénom DN et heure de naissance Section du cordon avec mise en place de pince de Barr / désinfection puis pansement ou laissé à l air

60 Surveillance de la température / risque d hypothermie (immaturité de l hypothalamus) Prise de la température / couvrir l enfant Vérification de la perméabilité des orifices naturels Perméabilité des choanes Désobstruction pharyngée Perméabilité de l œsophage Perméabilité de l anus (émission de méconium / ou sonde)

61 Mensurations : poids, taille, Périmètre Crânien Prévention des infections oculaires liées au passage dans la filière génitale : collyre antiseptique ou antibiotique Prévention de la maladie hémolytique du NNé : administration de vit K1 Auscultation médicale Bain et habillage Mise au sein précoce ou 1er biberon

62 Soins à l enfant en suite de couches Surveillance de la thermorégulation : prise de la température Pesée : Perte de poids physiologique les 3 à 4 premiers jours Reprise de poids, rattrapage du poids de naissance à J10. Accompagnement des parents dans les soins d hygiène et de confort Soins de cordon Suivi de l alimentation : sein ou biberon Préparation à la sortie

63 Examen biologique après 3 jours de vie : test de guthrie Dépistage de la phénylcétonurie De la drépanocytose De hypothyroidie De l hyperplasie des surrénales De la mucoviscidose

64 Corinne Velly Infirmière Puéricultrice Cadre de Santé 13 mars 2014 L allaitement

65 Les seins = glandes mammaires Formés de canaux galactophores qui débouchent à la surface au niveau du mamelon. Au cours de la grossesse sous l influence des hormones ovariennes et placentaires, les acini (unité de formation du lait) se développent au niveau des canaux galactophores. La production de lait est sous l influence de la prolactine (hormone hypophysaire) dont la production est bloquée pendant la grossesse. L ocytocine (hormone hypophysaire) est responsable de l éjection du lait

66 l allaitement maternel La chute des hormones placentaires provoque la production de prolactine. Montée laiteuse vers J3, Favoriser la tétée précoce en salle de naissance : profiter du réflexe de fouissement Le 1er lait est le colostrum, particulièrement riche en anticorps maternels.

67 Avantages La composition se modifie en fonction des besoins de l enfant Éléments antiinfectieux et antiallergiques Température idéale Pas de préparation Digestion rapide (1h30) Favorise le contact mère/enfant Favorise la rétention utérine Inconvénients Débuts peuvent être difficiles et douloureux Peut paraître astreignant Accélère le transit intestinal

68 Les premiers jours Fréquence et durée des tétées : à la demande, toutes les 2h 2h30. Pendant 30 min, 10 à 15 min / sein Eviter si possible les compléments Hygiène corporelle : douche quotidienne Port d un soutien gorge d allaitement + coussinet Positions variables / fonction du confort de la mère

69

70

71

72

73 Alimentation variée et équilibrée + boire de l eau +++ Pas d alcool, de tabac, de drogue, vérifier la compatibilité des traitements médicamenteux avec l allaitement. Les complications de l allaitement Les crevasses : lésions cutanées de la peau du mamelon répétées Prévention : bonne position de l enfant au cours de la tétée, prise d une grande partie de l aréole dans la bouche. Éviter l utilisation de solutions alcoolisées qui sèchent la peau, maintenir les seins au sec.

74 Traitement : favoriser la cicatrisation Maintenir au sec (à l air) Mettre quelques gouttes de lait sur les seins +/- crème hydratante L engorgement mammaire Production de lait sans extraction du lait au fur et à mesure, congestion mammaire Signes : douleurs, rougeurs, oedèmes Prévention : mises au sein régulières et efficaces Traitement : extraction manuelle (sous la douche chaude)

75 Lymphangite (ou mastite) Inflammation du sein pouvant évoluer vers une infection Signes : douleur, oedèmes, fièvre, fatigue Traitement : idem engorgement et anti inflammatoires Le sevrage : Progressif (2 à 3 semaines) Quand? : en fonction du désir de la mère et des contraintes (ex :reprise du travail) Le lait maternel peut être «tiré» et donné au biberon (utilisation d un tire-lait)

76 L allaitement artificiel Prise d un inhibiteur de la sécrétion lactée Biberon En SDC le lait est souvent nourrette (liquide) Reconstitution du lait = 1 mesurette de lait en poudre / 1 mesure de lait (30ml) A température ambiante (ou tiède) A la demande, entre (3h et 5 h)

77 Avantage Composition proche du lait maternel Enrichit en vitamines CDK Permet une alimentation à la demande Moins astreignant pour la mère, biberons pouvant être donnés par le père (ou.) Inconvénients Contraintes matérielles Préparation des biberons Peut provoquer des intolérances aux protéines de lait de vache Pas d éléments antiinfectieux (anticorps de la mère)

78 L allaitement peut être mixte, combine les 2 types d allaitement

phase de destruction et d'élimination de débris

phase de destruction et d'élimination de débris LE POST PARTUM I ) Définition : c'est une période de 6 semaines allant de l'accouchement jusqu'au retour de couches (= règles). Pendant ce temps il est nécessaire d'effectuer une surveillance médicale

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

Grossesse : Posez vos questions dans les thèmes suivants

Grossesse : Posez vos questions dans les thèmes suivants Ci-dessous, les articles qui existent dans la section Grossesse, vous pourrez aborder ces sujets librement avec votre gynécologue en envoyant vos messages, Pour cela, il suffit de cliquer ICI 1 / 11 -

Plus en détail

CROIX-ROUGE FRANCAISE CENTRE MEDICO-CHIRURGICAL DE KOUROU BP 703 97387 KOUROU CEDEX Tel : 05 94 32 76 76 Fax : 05 94 32 76 00

CROIX-ROUGE FRANCAISE CENTRE MEDICO-CHIRURGICAL DE KOUROU BP 703 97387 KOUROU CEDEX Tel : 05 94 32 76 76 Fax : 05 94 32 76 00 CROIX-ROUGE FRANCAISE CENTRE MEDICO-CHIRURGICAL DE KOUROU BP 703 97387 KOUROU CEDEX Tel : 05 94 32 76 76 Fax : 05 94 32 76 00 SERVICE DE GYNECOLOGIE - MATERNITE Consultations : 05 94 32 76 66 Fax : 05

Plus en détail

L ACCOUCHEMENT INOPINÉ PLAN

L ACCOUCHEMENT INOPINÉ PLAN L ACCOUCHEMENT INOPINÉ PLAN A. PRINCIPES DE BASE EN OBSTETRIQUE Cf. schéma «Différentes étapes de la grossesse» 1. DYNAMIQUE DU TRAVAIL, JUSQU'À L ACCOUCHEMENT a. LE MOTEUR UTÉRIN b. DILATATION DU COL

Plus en détail

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer DOCUMENT D INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer Septembre 2009 DÉFINITION ET OBJECTIF Dès lors qu ils expriment un projet de

Plus en détail

Modèle de démarche de soins. Service de maternité

Modèle de démarche de soins. Service de maternité UNIVERSITE TUNIS EL MANAR INSTITUT SUPERIEUR DES SCIENCES INFIRMIERES DE TUNIS Modèle de démarche de soins En Service de maternité A l intention des étudiants en sciences infirmières Elaboré par : Mme

Plus en détail

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice HTA et grossesse Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice Définition HTA gravidique: Après 20 SA Systole> 140mmHg et/ou Diastole>90mmHg A 2 reprises séparées de plus de 6 heures Résolutive

Plus en détail

Soins du post-partum

Soins du post-partum Diplôme Inter Universitaire de Soins Obstétricaux et Néonatals d Urgence SONU Soins du post-partum Prise en charge des complications lors de la grossesse et de l accouchement Objectifs de la séance Définir

Plus en détail

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LES FEMMES ET LE SPORT LES FEMMES ONT LE CŒUR MOINS SENSIBLE Moins de maladie cardiovasculaire protection hormonale sauf tabac + pilule LES

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES. Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière.

PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES. Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière. PRISE EN CHARGE DES PRE ECLAMPSIES Jérôme KOUTSOULIS. IADE DAR CHU Kremlin-Bicêtre. 94 Gérard CORSIA. PH DAR CHU Pitié-Salpétrière. 75 Pas de conflits d intérêts. Définitions Pré éclampsie Définitions

Plus en détail

J ai choisi d allaiter...

J ai choisi d allaiter... Nous vous souhaitons un bon allaitement. J ai choisi d allaiter... Mes numéros : Pédiatre. Sage-femme. Médecin traitant... PMI Pharmacie... Brochure réalisée par les bénévoles de l AREAM. Juin 2009 L allaitement

Plus en détail

F us u ses c ouc u he h s s po p nt n a t né n es J. L J. an sac CHU H T ou

F us u ses c ouc u he h s s po p nt n a t né n es J. L J. an sac CHU H T ou Fausses couches spontanées J Lansac CHU Tours Définition Avortement : expulsion produit de conception avant 22SA ou enfant

Plus en détail

Indications de la césarienne programmée à terme

Indications de la césarienne programmée à terme Indications de la césarienne programmée à terme Janvier 2012 Quelles sont les indications de la césarienne programmée? Utérus cicatriciel Transmissions mère-enfant d infections maternelles Grossesse gémellaire

Plus en détail

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine

Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Partie 2 : La reproduction humaine La reproduction humaine Qu est ce que la reproduction humaine? Quelles sont les étapes nécessaires à la conception d un enfant? L' Homme est-il toujours en capacité de

Plus en détail

Réalisé par une élève sage-femme dans le cadre de son mémoire de fin d étude

Réalisé par une élève sage-femme dans le cadre de son mémoire de fin d étude Réalisé par une élève sage-femme dans le cadre de son mémoire de fin d étude 1 : bébé : femme enceinte Albumine : une des protéines produites par le foie. Elle est indispensable pour la bonne répartition

Plus en détail

QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS

QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS Numéro questionnaire : Région : District : Commune /quartier : Nom de l enquêteur : Date de l enquête : Signature : I. INTRODUCTION: Je vais vous poser

Plus en détail

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6

Des soins après avortement : Amis des Jeunes. Cartes à conseils 1-6 Des soins après avortement : Amis des Jeunes Cartes à conseils 1-6 SAA: Avant l intervention Accueillir cordialement la cliente et la mettre à l aise Garantir la confidentialité et l intimité Prendre les

Plus en détail

CONTRACEPTION DU POST-PARTUM ET VISITE POST-NATALE

CONTRACEPTION DU POST-PARTUM ET VISITE POST-NATALE CONTRACEPTION DU POST-PARTUM ET VISITE POST-NATALE Présenté par JAOUEN Léna DIU Suivi gynécologique LE SCANFF Ghislaine DIU Périnalité Addictions Contraception du post-partum Une constatation: 5 % des

Plus en détail

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005 Tabac et Grossesse M. COLLET Tabac et grossesse Problème majeur de santé publique 25 à 33 % des femmes fument pendant la grossesse Nombreuses conséquences obstétricales

Plus en détail

Pourquoi une femme-enceinte présente un certain nombre de douleurs inconnues jusqu'à lors?

Pourquoi une femme-enceinte présente un certain nombre de douleurs inconnues jusqu'à lors? Pourquoi une femme-enceinte présente un certain nombre de douleurs inconnues jusqu'à lors? elle va pour cela créer des éléments chargées de transmettre un message à son corps (les hormones) : la «relaxine»

Plus en détail

AUTOUR DE LA MISE BAS

AUTOUR DE LA MISE BAS AUTOUR DE LA MISE BAS Un vêlage ou un agnelage est une des périodes les plus importantes dans la conduite d un élevage. De sa réussite dépendra l entrée d argent quelques mois plus tard. Il est donc impératif

Plus en détail

PREPARATION A LA PARENTALITE RYTHMES ET BESOINS DU NOUVEAU-NE. «Un bébé a besoin de tendresse, de chaleur, de contact et de lait»

PREPARATION A LA PARENTALITE RYTHMES ET BESOINS DU NOUVEAU-NE. «Un bébé a besoin de tendresse, de chaleur, de contact et de lait» Version 1- Nov. 2012 OBSTETRIQUE Fiche d information N 3 Page 1/8 Validation PREPARATION A LA PARENTALITE RYTHMES ET BESOINS DU NOUVEAU-NE Document 3-3 Condition «Un bébé a besoin de tendresse, de chaleur,

Plus en détail

Leucémies de l enfant et de l adolescent

Leucémies de l enfant et de l adolescent Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Leucémies de l enfant et de l adolescent GENERALITES COMMENT DIAGNOSTIQUE-T-ON UNE LEUCEMIE AIGUË? COMMENT TRAITE-T-ON UNE LEUCEMIE

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES À UNE NOUVELLE MÉTHODE DE CONTRACEPTION

INFORMATIONS RELATIVES À UNE NOUVELLE MÉTHODE DE CONTRACEPTION INFORMATIONS RELATIVES À UNE NOUVELLE MÉTHODE DE CONTRACEPTION Préface La présente brochure contient les principales informations relatives à la contraception Mirena, le nouveau système intra-utérin à

Plus en détail

COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES

COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES Veillez prendre note qu afin d alléger le texte le féminin est utilisé pour désigner les deux sexes et que les termes sage-femme et sages-femmes désignent

Plus en détail

Le nouveau-né Nouveau-né : Prématuré : Post-mature :

Le nouveau-né Nouveau-né : Prématuré : Post-mature : Le nouveau-né Le nouveau-né : période entre 0 et fin du premier mois : période néonatale. Le nourrisson : de 1 mois à deux ans. Entre deux ans et cinq ans, on parle de petite enfance. Entre cinq ans et

Plus en détail

Informations sur. östradiolvalerat och dienogest

Informations sur. östradiolvalerat och dienogest Informations sur östradiolvalerat och dienogest Cette brochure concerne votre nouvelle pilule contraceptive Qlaira. Lisez attentivement son contenu avant de commencer votre première plaquette de pilules.

Plus en détail

Module 2. De la conception à la naissance

Module 2. De la conception à la naissance Module 2. De la conception à la naissance ITEM 17. Principales complications de la grossesse Diagnostics différentiels d une hémorragie génitale Hématurie Rectorragie Diagnostics différentiels de l HTA

Plus en détail

Biométrie foetale. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 01/071011. - Support de Cours (Version PDF) -

Biométrie foetale. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 01/071011. - Support de Cours (Version PDF) - Biométrie foetale Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 01/071011 Table des matières I Techniques de biométrie...3 I.1 Mesure de la longueur cranio-caudale...3 I.2 Mesure

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé Dès que le sujet

Plus en détail

Principales complications de la grossesse Hypertension artérielle gravidique Item 17 - Module 2

Principales complications de la grossesse Hypertension artérielle gravidique Item 17 - Module 2 Objectifs : Principales complications de la grossesse Hypertension artérielle gravidique Item 17 - Module 2 Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et de prise en charge de l hypertension

Plus en détail

LA CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SAGES-FEMMES Compétences essentielles pour la pratique de base du métier de sage-femme 2010

LA CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SAGES-FEMMES Compétences essentielles pour la pratique de base du métier de sage-femme 2010 LA CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SAGES-FEMMES Compétences essentielles pour la pratique de base du métier de sage-femme 2010 Révisé en 2013 PRÉFACE La Confédération internationale des sages-femmes (ICM)

Plus en détail

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE

INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE INTERVENTIONS CHIRURGICALES EN GYNÉCOLOGIE Informations générales pour la convalescence Pour vous, pour la vie Ce feuillet est destiné à mieux vous renseigner sur les points à observer après une opération

Plus en détail

Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace.

Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace. Dans ce document tu trouveras des éléments pour faire le point sur la pilule, moyen de contraception simple et efficace. La pilule, prise régulièrement, prévient d une grossesse non désirée mais ne protège

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la

Le test de dépistage qui a été pratiqué à la élever CommenT UN enfant ayant une drépanocytose Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité vient de révéler que votre bébé est atteint de drépanocytose. Aujourd hui, votre enfant va bien,

Plus en détail

Conférence : La reproduction humaine

Conférence : La reproduction humaine Conférence : La reproduction humaine Aide à la préparation : les connaissances dans les programmes ; quelques épreuves orales d admission relatives au thème Les contenus des programmes Programme de quatrième

Plus en détail

L incontinence au féminin : des conseils pour chacune

L incontinence au féminin : des conseils pour chacune L incontinence au féminin : des conseils pour chacune L incontinence, problème de femme O n parle d incontinence dès que l on laisse involontairement passer quelques gouttes d urine. Cela peut arriver

Plus en détail

Il importe de noter que ce guide émet des recommandations conformes aux informations scientifiques disponibles au moment de sa publication, soit au

Il importe de noter que ce guide émet des recommandations conformes aux informations scientifiques disponibles au moment de sa publication, soit au Il importe de noter que ce guide émet des recommandations conformes aux informations scientifiques disponibles au moment de sa publication, soit au 15 août 2011. Toutefois, ces recommandations n ont aucunement

Plus en détail

Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme

Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme Partie 2 : reproduction Chapitre 2 : régulation des cycles sexuels chez la femme I l aspect de certains organes varie avec le temps 1- Observations directes 2- Observations microscopiques 3- Interactions

Plus en détail

LE DIABETE GESTATIONNEL

LE DIABETE GESTATIONNEL Document de synthèse sur le diabète gestationnel DOCUMENT DE SYNTHESE LE DIABETE GESTATIONNEL Preface Document de synthèse sur le diabète gestationnel Cher lecteur, chère lectrice Ce document est un guide

Plus en détail

Mais pourquoi je ne suis pas enceinte?

Mais pourquoi je ne suis pas enceinte? Mais pourquoi je ne suis pas? On a beau vouloir très fort un bébé, la nature ne nous obéit pas toujours au doigt et à l œil Ce qu il faut savoir pour être au top de sa fertilité et tomber plus facilement!...

Plus en détail

Je prépare. de mon enfant

Je prépare. de mon enfant Je prépare de mon enfant attendez un bébé Vous Sommaire La venue de votre enfant est un évènement qui va mobiliser toute notre attention. Afin de prendre soin de votre santé et de celle de votre bébé,

Plus en détail

Le travail : mécanique obstétricale - surveillance - partogramme (Premier et deuxième temps de la deuxième étape du travail)

Le travail : mécanique obstétricale - surveillance - partogramme (Premier et deuxième temps de la deuxième étape du travail) Le travail : mécanique obstétricale - surveillance - partogramme (Premier et deuxième temps de la deuxième étape du travail) Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 01/03/11

Plus en détail

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Atelier N 2 Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Contre indica,ons à la grossesse Hypertension artérielle pulmonaire >30mmHg Maladie de Marfan (dilatation aortique>4 cm) Rétrécissement

Plus en détail

La grossesse. Les différentes étapes de la grossesse

La grossesse. Les différentes étapes de la grossesse La grossesse En Afrique, le destin social d une Africaine est de devenir épouse et mère. C est la maternité qui définit son statut et lui confère le droit d exister socialement. De ce fait, la maternité

Plus en détail

LIPOASPIRATION DU VENTRE ET DES HANCHES

LIPOASPIRATION DU VENTRE ET DES HANCHES FR É D É R I C SA U V E U R S A R FAT I Ancien Interne des Hôpitaux de Paris Ancien Chef de Clinique à l Hôpital Saint-Louis Fellow of the Endoscopic Plastic Surgery Center Baltimore U.S.A. C H I R U R

Plus en détail

SMTC. Formation. Secrétariat. Médical ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE. Établissement d enseignement privé à distance qualifié ISQ OPQF. Culture etformation

SMTC. Formation. Secrétariat. Médical ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE. Établissement d enseignement privé à distance qualifié ISQ OPQF. Culture etformation Culture etformation SMTC Formation Secrétariat Médical Établissement d enseignement privé à distance qualifié ISQ OPQF ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE Table des matières PRÉSENTATION...5 LEÇON 1 La cellule...8

Plus en détail

Carnet. de santé. maternité

Carnet. de santé. maternité Carnet de santé maternité >>>Glossaire Aménorrhée : absence de règles ; les professionnels de santé comptent le stade de votre grossesse en semaines d aménorrhée à partir du premier jour des règles normales.

Plus en détail

JE PRÉPARE L ARRIVÉE DE MON ENFANT

JE PRÉPARE L ARRIVÉE DE MON ENFANT JE PRÉPARE L ARRIVÉE DE MON ENFANT Vous attendez un bébé La venue de votre enfant est un évènement qui va mobiliser toute notre attention. Afin de prendre soin de votre santé et de celle de votre bébé,

Plus en détail

FAVORISER L ALLAITEMENT MATERNEL Processus - Évaluation

FAVORISER L ALLAITEMENT MATERNEL Processus - Évaluation FAVORISER L ALLAITEMENT MATERNEL Processus - Évaluation Juin 2006 SOMMAIRE I. PROMOTION DE L ALLAITEMENT MATERNEL...3 II. PROCESSUS DE SOUTIEN DE L ALLAITEMENT...4 II.1. Description...4 II.2. Phase 1 d

Plus en détail

Les différentes maladies du coeur

Les différentes maladies du coeur Auteur : Dr Pascal AMEDRO Les différentes maladies du coeur 1. Le cœur normal L oxygène capté dans l air va dans les poumons, où le sang «bleu» est alors oxygéné et devient «rouge». Il est conduit par

Plus en détail

Fécondation in vitro avec don d ovocytes

Fécondation in vitro avec don d ovocytes Fécondation in vitro avec don d ovocytes Ref. 155 / abril 2009 Service de Médecine de la Reproduction Gran Vía Carlos III 71-75 08028 Barcelona Tel. (+34) 93 227 47 00 Fax. (+34) 93 491 24 94 international@dexeus.com

Plus en détail

Hématome rétro-placentaire ( HRP )

Hématome rétro-placentaire ( HRP ) Hématome rétro-placentaire ( HRP ) L hématome rétroplacentaire (HRP) ou abruptio placentae correspond au décollement prématuré d un placenta normalement inséré (DPPNI). La lésion anatomique est formée

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin. Lévonorgestrel

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin. Lévonorgestrel NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR JAYDESS 13,5 mg, système de diffusion intra-utérin Lévonorgestrel Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire qui permettra l identification rapide

Plus en détail

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans)

La drépanocytose. Sikkelcelziekte (Frans) La drépanocytose Sikkelcelziekte (Frans) Qu est-ce que la drépanocytose? La drépanocytose est une maladie causée par un changement héréditaire du pigment rouge dans les globules rouges : l hémoglobine.

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

Les barotraumatismes

Les barotraumatismes Les barotraumatismes Il y a différents types d accidents qui peuvent arriver en plongée, et il est important de savoir comment les éviter. En premier lieu, nous allons aborder les accidents barotraumatiques

Plus en détail

La femme ménopausée. Les étapes de la ménopause

La femme ménopausée. Les étapes de la ménopause La femme ménopausée La ménopause est l arrêt définitif des règles. Une femme peut estimer qu elle est ménopausée, si elle reste un an sans avoir ses règles. Le phénomène se produit avec l épuisement du

Plus en détail

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN PRESENTATION PROJET 2010-2015 Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN Bilan d activité du RSN année 2009 Population cible : 18000 couple mère enfant Professionnels impliqués dans le réseau :

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fistule anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus.

AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne. Les dons de cellules & de tissus. AMAMI Anaïs 3 C LORDEL Maryne Les dons de cellules & de tissus. Introduction : Une greffe (don) de cellules consiste à administrer à un patient dont un organe vital ne fonctionne plus correctement, une

Plus en détail

Échographie obstétricale

Échographie obstétricale - Support de Cours (Version PDF) - Échographie obstétricale Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 01/03/11 Université Médicale Virtuelle Francophone 1/38 - Support de Cours

Plus en détail

Le test de dépistage qui a été pratiqué

Le test de dépistage qui a été pratiqué élever CommenT UN enfant ayant une mucoviscidose Q Le test de dépistage qui a été pratiqué à la maternité a révélé que votre bébé pouvait être atteint de mucoviscidose. Le test de la sueur vient de confirmer

Plus en détail

EMMA EVALUATION DE LA MATERNITE EN MARTINIQUE EN 2006. Enquête de satisfaction auprès des patientes des soins en obstétrique de Martinique

EMMA EVALUATION DE LA MATERNITE EN MARTINIQUE EN 2006. Enquête de satisfaction auprès des patientes des soins en obstétrique de Martinique EMMA EVALUATION DE LA MATERNITE EN MARTINIQUE EN 2006 Enquête de satisfaction auprès des patientes des soins en obstétrique de Martinique Réalisée par le Réseau périnatal de la Martinique rapport rédigé

Plus en détail

INTERRUPTION SPONTANEE DE GROSSESSE. Dr Clouet-Delannoy Fédération de Gynécologie-Obstétrique CHU Paule de Viguier

INTERRUPTION SPONTANEE DE GROSSESSE. Dr Clouet-Delannoy Fédération de Gynécologie-Obstétrique CHU Paule de Viguier INTERRUPTION SPONTANEE DE GROSSESSE Dr Clouet-Delannoy Fédération de Gynécologie-Obstétrique CHU Paule de Viguier AVORTEMENTS SPONTANES et MORT FŒTALE IN UTERO Définitions OMS : avortements spontanés =

Plus en détail

MATERNITÉ JE PRÉPARE L ARRIVÉE DE MON ENFANT

MATERNITÉ JE PRÉPARE L ARRIVÉE DE MON ENFANT MATERNITÉ JE PRÉPARE L ARRIVÉE DE MON ENFANT Vous attendez un bébé La venue de votre enfant est un évènement qui va mobiliser toute notre attention. Afin de prendre soin de votre santé et de celle de votre

Plus en détail

Les cancers féminins

Les cancers féminins Les cancers féminins Le cancer occupe aujourd hui une place importante dans les causes de mortalité des femmes. Bien que celles-ci puissent être atteintes par un certain nombre d autres cancers, ceux qui

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances

La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances La pilule d haute qualité pour l espacement des naissances Pilplan-d est efficace à 99% pour la prévention des grossesses, quand il est pris quotidiennement. Chaque plaquette contient un cycle de 28 comprimés

Plus en détail

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE

LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE LA CHOLÉCYSTECTOMIE PAR LAPAROSCOPIE Une technique chirurgicale Pour vous, pour la vie Qu est-ce que la cholécystectomie? C est l intervention chirurgicale pratiquée pour enlever la vésicule biliaire.

Plus en détail

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Grossesse a priori «normale» Quelle prise en charge? Sécurité médicale RPC EBM Opinion des usagers

Plus en détail

Sortie de maternité. préparez. votre retour à la maison

Sortie de maternité. préparez. votre retour à la maison Sortie de maternité préparez votre retour à la maison Sommaire 1 Préparez votre retour à la maison avant l accouchement 3 2 Qui solliciter pour assurer mon suivi et celui de mon bébé? 3 3 Combien de jours

Plus en détail

LES CONSÉQUENCES. tricales. Juridiques

LES CONSÉQUENCES. tricales. Juridiques LES CONSÉQUENCES Médicales, Gynécologiques et Obstétricales tricales Juridiques Les complications Complications médicales m immédiates Hémorragie (section art clitoridienne) : cataclysmique ou secondaire

Plus en détail

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D.

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Introduction Incidence : 0,5 à 3 % Importance de la reconnaissance et d un traitement

Plus en détail

BESOIN DE MANGER ET BOIRE chez BB. Besoin d'eau : 125cc/kg/jour Maximum 1 litre.

BESOIN DE MANGER ET BOIRE chez BB. Besoin d'eau : 125cc/kg/jour Maximum 1 litre. BESOIN DE MANGER ET BOIRE chez BB Besoin d'eau : 125cc/kg/jour Maximum 1 litre. Besoin alimentaire Allaitement maternelle : 1er jour=colostrum riche en protéines et en glucides Contient des AC Laxatif

Plus en détail

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Royaume du Maroc Ministère de la Santé PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Fin du Compte à rebours 2015 Avec l appui de Contexte En souscrivant aux

Plus en détail

Angiœdème héréditaire (AOH)

Angiœdème héréditaire (AOH) Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Angiœdème héréditaire (AOH) Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec

Plus en détail

RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES

RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES CHAPITRE VI RÉFÉRENCES ET RECOMMANDATIONS MEDICALES I - Situation juridique La notion de références médicales opposables (RMO) est apparue dans la convention nationale des médecins de 1993. La réforme

Plus en détail

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des Chapitre 4 LE DIAGNOSTIC Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des problèmes oculaires et optiques, mais seul l ophtalmologiste peut détecter la présence d une DMLA.

Plus en détail

Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST)

Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST) Les maladies ou infections sexuellement transmissibles (MST) MST est le terme utilisé pour décrire toute maladie, toute infection transmise par un rapport sexuel avec une personne déjà contaminée, et qui

Plus en détail

Une sage-femme vous accompagne...

Une sage-femme vous accompagne... Département Mère/ Enfant Chef du département: Dr Thomas D. Centre hospitalier Etterbeek-Ixelles Rue Jean Paquot, 63 1050 Ixelles 02/641 41 11 Une sage-femme vous accompagne... Un film sur la maternité

Plus en détail

Votre bébé a besoin de soins spéciaux

Votre bébé a besoin de soins spéciaux Votre bébé a besoin de soins spéciaux Ce guide se veut un document de référence afin de favoriser une meilleure compréhension de tous les aspects entourant la venue d un enfant prématuré ou malade. Il

Plus en détail

Questionnaire Médical

Questionnaire Médical Nom et prénom(s) de l élève: Date de naissance: Questionnaire Médical Ce formulaire est à compléter, avant de commencer l année scolaire, pour les nouveaux élèves ainsi que pour les élèves poursuivant

Plus en détail

Unité de chirurgie orthopédique & prothétique de la hanche Des Docteurs Richard Béracassat et Xavier Nicolay. Clinique Bonnefon - Alès

Unité de chirurgie orthopédique & prothétique de la hanche Des Docteurs Richard Béracassat et Xavier Nicolay. Clinique Bonnefon - Alès Informations sur les prothèses de la Hanche Unité de chirurgie orthopédique & prothétique de la hanche Des Docteurs Richard Béracassat et Xavier Nicolay Clinique Bonnefon - Alès Rappeldel anatomiedelahanche

Plus en détail

Bouche : 2 paires d incisives, de grande taille, à croissance continue (en relation avec le régime alimentaire). Langue (sensibilité gustative).

Bouche : 2 paires d incisives, de grande taille, à croissance continue (en relation avec le régime alimentaire). Langue (sensibilité gustative). TP 2 ÉTUDE MORPHOLOGIQUE ET ANATOMIQUE DE LA SOURIS (MUS MUSCULUS) I. Morphologie externe - Corps en 3 parties : tête, tronc, queue Caractéristique des Vertébrés - Corps couvert de poils Caractéristique

Plus en détail

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM FICHE PATIENT : LE POST PARTUM Le post partum est la période qui suit immédiatement un accouchement ; il s agit de la période comprise entre l expulsion du bébé et le retour des organes à un stade pré-gravidique.

Plus en détail

CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT

CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT CHIRURGIE DU COLON DOCUMENT D INFORMATION DU PATIENT Ce document contient des informations générales au sujet de l intervention qui est programmée chez vous. Discutez des informations fournies avec votre

Plus en détail

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Pré-Requis : Connaissance de bases : Anatomie du pelvis Classification des troubles de la statique génitale

Plus en détail

Hanche. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient. Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1

Hanche. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient. Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1 L arthrose de la Hanche Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - 26 juin 2015 ARTHROSE DE LA HANCHE - DR MAXIME-LOUIS MENCIÈRE 1 Définition L arthrose est une maladie

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale 1. Historique. Kegel (1949). Bourcier (1970). 1985 : reconnaissance officielle d acte de MK. Développement de la MK périnéale : facteur éco/p sociale

Plus en détail

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand

Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand Hygiène des mains : pourquoi, comment et quand POURQUOI? Des milliers de personnes meurent chaque jour des suites d infections acquises au cours des procédures de soins. Les germes sont principalement

Plus en détail

info ROACCUTANE Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane Roaccutane

info ROACCUTANE Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane Roaccutane Roaccutane isotrétinoïne Brochure d'information sur la contraception destinée aux patientes traitées par Roaccutane info ROACCUTANE RM SM MANAGEMENT Programme de prévention de la grossesse SOMMAIRE 3.

Plus en détail

carnet d information des femmes à haut risque de cancer du sein

carnet d information des femmes à haut risque de cancer du sein INFOS PATIENTS Sein - pathologie mammaire carnet d information des femmes à haut risque de cancer du sein introduction Vous avez rencontré un médecin du service d oncogénétique de Gustave Roussy. Il a

Plus en détail

Notice : information de l utilisateur. ESMYA 5 mg, comprimés Ulipristal acétate

Notice : information de l utilisateur. ESMYA 5 mg, comprimés Ulipristal acétate B. NOTICE 22 Notice : information de l utilisateur ESMYA 5 mg, comprimés Ulipristal acétate Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations importantes

Plus en détail

La fistule vésico-vaginale

La fistule vésico-vaginale La fistule vésico-vaginale Dr Mehdi Jaidane I- Introduction Définition : La fistule vésico-vaginale (FVV) est définie comme l existence «d un trajet anormal reliant la vessie au vagin». Il s agit d une

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

POST-PARTUM DR HADJI DR BELAHRACHE. janvier 2013 CHU PARNET

POST-PARTUM DR HADJI DR BELAHRACHE. janvier 2013 CHU PARNET POST-PARTUM DR HADJI DR BELAHRACHE janvier 2013 CHU PARNET DÉFINITION période qui s étend de l accouchement (après la délivrance) jusqu à la première menstruation -marquée par : o retour à la normale de

Plus en détail