PV «Logement et Santé Mentale» 25/03/2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PV «Logement et Santé Mentale» 25/03/2015"

Transcription

1 PV «Logement et Santé Mentale» 25/03/2015 Présents : Ana Vilela, Amélia Perret, Véronique Dubois, Laurence Debrulle, Kathleen De Hennault, Christel Hanf, Simon Cypers, Guy Dumonceau, Mourad El Boujdaini, Jérémie Leyssens et Laure Morelli Invités : Carine Vanderpoel et Patrick N Siala Kiese, délégués sociaux à la SLRB SLRB La Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale SLRB est une institution régionale en charge du logement social. Les sociétés locales, appelées sociétés immobilières de service public SISP, se trouvent sous la tutelle de la SLRB. Elles présentent les projets et sont les maîtres d'ouvrage effectifs de ces logements. Elles s'occupent de la location des habitations qu'elles gèrent. La SLRB a 30 missions prévues par le Code bruxellois du Logement. Plus d infos sur le site : Délégués sociaux Une ordonnance crée la fonction en Actuellement, il y a 12 délégués sociaux mandatés pour 3 ans auprès de SISP (poste tournant par tirage au sort). Actuellement, il y a 31 SISP qui passeront à 16 d ici Les agréments ont été distribués et les fusions sont en cours. L accès au poste est lié à certaines conditions : ne pas exercer de mandat électif, ne pas diriger d entreprise publique ni d entreprise de travaux Missions des délégués sociaux Les missions des délégués sociaux de la SLRB sont définies dans le Code bruxellois du Logement. 1

2 Contrôler les dossiers d inscription de tous les candidats ; Analyser les dérogations ; Vérifier l application des procédures administratives ; Vérifier le fonctionnement des CoCoLo (Conseil Consultatif des Locataires) ; Servir de relais entre les SISP et la SLRB ; Assurer le suivi des plaintes ; Veiller au respect de la législation ; Rédiger un rapport spécifique lorsqu il y a expulsion durant la période hivernale (minimum du 1 er décembre au 28 février) ; Pour cela, les délégués sociaux disposent d outils et d obligations : Visiter régulièrement les SISP ; Rédiger un rapport semestriel : nombre de mutations, gestion locative, plaintes, nombre de logements ; Introduire un recours auprès de la SLRB lorsqu une décision d une Conseil d Administration de SISP est mise en cause par le délégué social ; Assister à toutes les réunions des organes de gestion des SISP ; Contraindre les Conseils d Administration des SISP à fournir un plan de mutation ; Interpréter les textes légaux ; Assurer un rôle «pédagogique» auprès des SISP ; Assurer un rôle de conseiller auprès des SISP, parfois au regard de ce qui se pratique dans les autres SISP ; Assurer un rôle d information à l égard du public (bien qu il n y ait pas de permanence) ; Remettre un avis en cas de plainte ou de procédure d expulsion. Discussion Avec l augmentation de la précarité sur Bruxelles, il y a de moins en moins de demandes de dérogation. Les situations de précarité ne «sortent plus du lot» et demander une dérogation serait inutile. Néanmoins, la possibilité existe et fait l objet d une procédure comprenant la nécessité d un rapport social étoffé complété par le service social de la SISP. Ce rapport est remis au délégué social pour accord préalable et ensuite présenté au CA de la SISP. Vocabulaire : Mutation : Passage d un logement non adapté (trop petit ou trop grand) vers un logement adapté. Transfert : Passage vers un autre logement ayant les mêmes caractéristiques. Avec la modification du Code bruxellois du Logement, certains logements (anciennement adaptés) sont devenus inadaptés, ce qui pose problème pour les locataires qui actuellement occupent des logements «trop grands». Le loyer pourrait être augmenté et la limitation du 2

3 loyer levée afin d inciter les locataires à déménager. La décision est actuellement en réflexion auprès de la Ministre en charge du Logement, Mme Fremault. Il est conseillé aux familles avec de grands enfants de réfléchir à la prochaine autonomie de ceux-ci afin de ne pas rentrer dans une procédure successive de mutation au départ des enfants. Le calcul des loyers dépendant des revenus, il est vérifié (et le cas échéant revu) chaque année. Suite aux situations d exclusion du chômage, la SLRB a conseillé aux SISP de ne pas diminuer les loyers pour les personnes concernées puisque les exclusions sont temporaires, mais d accorder une réduction sociale spécifique durant les mois concernés par la diminution de revenus. Réduction sociale spécifique : réduction du loyer pour circonstances exceptionnelles, pour une durée de 6 mois (éventuellement renouvelable). Le cadre de la réduction sociale spécifique n étant pas clairement défini, les SISP peuvent les appliquer relativement souplement. Procédure : dossier => délégué social => avis => CA de la SISP Bien que les délégués sociaux puissent être contactés par tous, ils réorientent les questions vers les SISP. Pigment asbl Le 24 mars, le groupe «Logement et Santé Mentale» de la Plate-Forme de Concertation pour la Santé Mentale accueillait Maaika Santana, travailleuse pour l asbl Pigment. Contact : Rue d Oppem 54, Bruxelles Maaika Santana : Dans le contexte actuel de crise du logement, les occupations temporaires peuvent constituer une solution provisoire et une amélioration (même momentanée) des conditions de logements pour certains ménages. Bruxelles voit émerger le concept d occupation temporaire alors qu environs logements et 1,2 millions de m² de bureaux sont inoccupés. Il s agit d un nouveau mode d habitat solidaire investi par les personnes sans-abri, sans-papier, militants, étudiants, travailleurs, artistes qui occupent temporairement des bâtiments publics ou privés inoccupés. Depuis plus d un an, l asbl Pigment gère l accompagnement d un collectif qui occupe temporairement des 7 logements vides du Foyer ixellois. Les habitants paient les charges, ainsi que le remboursement d un prêt obtenu pour la réalisation de travaux (condition de l occupation temporaire). 3

4 Le groupe choisit lui-même les profils des nouveaux habitants en cas de places disponibles. Une réflexion est actuellement en cours pour favoriser l autonomie du groupe (surtout concernant la prise en charge des problèmes de santé mentale). Rénovassistance asbl L'asbl Renovassistance est née en 1988 et a vu son activité primée par la Fondation Roi Baudouin. Mission : Rénover des immeubles abandonnés pour y créer des logements salubres et décents, et les proposer à des loyers modérés, à des familles à revenu modeste. La gestion locative des immeubles rénovés est confiée à «Logement Pour Tous», agence immobilière sociale agréée. Objectifs : Social : limiter les dépenses de logement (loyer + charges) d'une famille locataire à un maximum de 30% de ses revenus. Technique : assumer une rénovation solide et soignée grâce à une double coopération: celle des membres de son conseil d'administration qualifiés et expérimentés dans la rénovation de vieux bâtiments et tous bénévoles, et celle d'architectes ainsi que d'entreprises proposant leurs services aux meilleures conditions. Financier : rechercher des immeubles inhabités ou devenus inhabitables pouvant être mis à disposition par bail à long terme. L'ASBL engage ainsi un partenariat à finalité sociale avec le propriétaire qui, souvent, se contente d'une rémunération symbolique, sachant qu'il retrouvera son bien en sensiblement meilleur état en fin de bail, et qu'il sera délivré de tous frais et de tous soucis, tant pendant la rénovation que pendant toute la durée du bail. Situation Un couple cherche un logement (500 /mois maximum). Dans certains cas qui ne trouvent pas de solution, le système pousse parfois à une dégradation de la situation jusqu à ce qu elle soit définie comme urgente, ce qui permet alors aux intervenants (cpas, services d urgence ) d agir. L occupation temporaire pouvant être une solution, quelques pistes sont citées : 4

5 Pigment asbl Fédération Bruxelloise de l Union pour le Logement (FeBUL) qui assure les permanences du «123» (squat au 123 de la Rue Royale) Centre Ariane : centre d hébergement d urgence Prochains groupes planifiés 22 avril : La situation du parc locatif en Région bruxelloise par José Garcia, Secrétaire général du Syndicat des locataires 27 mai : L accès au logement et les politiques en matière de logement par Nicolas Bernard, Docteur en droit aux facultés universitaire St Louis et chercheur 5

Règlement d attribution (après changements proposés au CA du 30/06/2014)

Règlement d attribution (après changements proposés au CA du 30/06/2014) Règlement d attribution (après changements proposés au CA du 30/06/2014) Attribution des logements - Principes généraux 1. Les logements gérés par la M.A.I.S. sont attribués suivant une procédure détaillée

Plus en détail

Règlement d attribution

Règlement d attribution Règlement d attribution Attribution s logements - Principes généraux 1. Les logements gérés par la M.A.I.S. sont attribués suivant une procédure détaillée ci-après aux seuls ménages figurant dans le registre

Plus en détail

LE RELAIS a.s.b.l. Agence Immobilière Sociale de Woluwe-Saint-Pierre

LE RELAIS a.s.b.l. Agence Immobilière Sociale de Woluwe-Saint-Pierre Article 1 er Champ d application Règlement d attribution 2015 Le présent règlement s'applique à tous les logements mis en location par l Agence Immobilière Sociale de Woluwe-Saint-Pierre, «LE RELAIS» au

Plus en détail

Dérouler les implications du droit au logement opposable.

Dérouler les implications du droit au logement opposable. Haut comité pour le logement des personnes défavorisées Note de synthèse du 13 e rapport (mars 2008) Dérouler les implications du droit au logement opposable. Adoptée dans l urgence en début d année 2007,

Plus en détail

Règlement d attribution de logements communaux

Règlement d attribution de logements communaux Régie foncière de la Commune d Evere Page 1 de 7 Règlement d attribution de logements communaux Approuvé par le Conseil Communal d Evere en séance du 25. 04. 2013. Article 1 : Objet Le présent règlement

Plus en détail

AIS Verhaegen Agence Immobilière Sociale asbl Agréée par la Région de Bruxelles-Capitale

AIS Verhaegen Agence Immobilière Sociale asbl Agréée par la Région de Bruxelles-Capitale AIS Verhaegen Agence Immobilière Sociale asbl Agréée par la Région de Bruxelles-Capitale REGLEMENT D ATTRIBUTION DE L AIS SAINT-GILLOISE THEODORE VERHAEGEN Article 1 Champ d application Le présent règlement

Plus en détail

09 Migration - Politique d asile

09 Migration - Politique d asile 01 Fiscalité 02 Prévention - Sécurité 03 Lutte contre la pauvreté 04 Environnement - Energie - Climat 05 Mobilité 06 Emploi 07 Santé 08 Logement 09 Migration - Politique d asile 10 Beliris INITIATEUR SPP

Plus en détail

LE DROIT des OCCUPANTS. En habitats indignes, frappés d une mesure de police administrative relative à la sécurité ou à la salubrité publiques

LE DROIT des OCCUPANTS. En habitats indignes, frappés d une mesure de police administrative relative à la sécurité ou à la salubrité publiques LE DROIT des OCCUPANTS En habitats indignes, frappés d une mesure de police administrative relative à la sécurité ou à la salubrité publiques Situations visées Sont spécifiquement protégés les occupants

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 7 octobre 2004 Délibération n 2004/186 RENOUVELLEMENT DE LA CONVENTION ENTRE LA COMMUNAUTÉ URBAINE DE CHERBOURG ET PRESQU'ILE HABITAT CONCERNANT

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION : LE GUIDE

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION : LE GUIDE PROFESSIONNALISATION : LE GUIDE Toutes les infos essentielles pour préparer son alternance à l Université de Bourgogne Les aspects juridiques Les aspects pédagogiques Les aspects financiers Les aspects

Plus en détail

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 1/ OBJET Le présent règlement a pour objet de préciser les règles d organisation

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/09/141 DELIBERATION N 09/078 DU 1 ER DECEMBRE 2009 RELATIVE A LA COMMUNICATION DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL PAR

Plus en détail

LOGEMENTS COMMUNAUX A LOYERS MODERES

LOGEMENTS COMMUNAUX A LOYERS MODERES REGLEMENT RELATIF A LA LOCATION DE LOGEMENTS COMMUNAUX A LOYERS MODERES SUR LE TERRITOIRE DE LA COMMUNE DE WATERLOO 1 TABLE DES MATIERES : 1. LES CONDITIONS D ADMISSION AUX LOGEMENTS COMMUNAUX A LOYERS

Plus en détail

Prime d installation : les revenus pris en compte par le CPAS

Prime d installation : les revenus pris en compte par le CPAS Prime d installation : les revenus pris en compte par le CPAS Fiche juridique Aide sociale I. Introduction Afin d aborder ce sujet, nous sommes partis de la situation de Madame Mercedes qui s est retrouvée

Plus en détail

Règlement d attribution des logements communaux. de la commune d Uccle.

Règlement d attribution des logements communaux. de la commune d Uccle. Commune d Uccle Service du Logement Règlement d attribution des logements communaux de la commune d Uccle. Préambule La commune d Uccle a été une des toutes premières en Région de Bruxelles- Capitale à

Plus en détail

Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims

Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims Communiqué Lundi 7 décembre 2015 Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims Communiqué COMMUNIQUE Pour la 1 re fois, une OPAH pour l ensemble des 16 communes de

Plus en détail

Service AID. L année 2011 a été marquée par la suppression de 0,5 ETP et le changement de travailleur social au 1 er juillet.

Service AID. L année 2011 a été marquée par la suppression de 0,5 ETP et le changement de travailleur social au 1 er juillet. Service AID Le Droit Au Logement Opposable (DALO) est un moyen pour des personnes qui n arrivent pas à accéder au logement social de faire valoir leur droit au logement. La Loi DALO de 2007 prévoit pour

Plus en détail

Un nouveau cadre pour l aide aux enfants en détresse et pour les familles

Un nouveau cadre pour l aide aux enfants en détresse et pour les familles 04.10.2011 Dossier de presse Un nouveau cadre pour l aide aux enfants en détresse et pour les familles L Office National de l Enfance est une administration qui dépend du Ministère de la Famille et de

Plus en détail

Arrêté du gouvernement du 28 novembre 2013 fixant l Allocation de relogement

Arrêté du gouvernement du 28 novembre 2013 fixant l Allocation de relogement Arrêté du gouvernement du 28 novembre 2013 fixant l Allocation de relogement Date d entrée en application : 1er février 2014 1 La philosophie L allocation de relogement a pour objectif : -D aider les Bruxellois

Plus en détail

Au niveau régional, l encadrement du dispositif est assuré par :

Au niveau régional, l encadrement du dispositif est assuré par : Plan HP - Plan d action pluriannuel relatif à l habitat permanent dans les équipements touristiques de Wallonie Ce plan transversal soutenu par l ensemble du Gouvernement a pour finalité de favoriser l

Plus en détail

La prise en gestion de logements privés. Avis du Conseil d'administration du 29 juin 2010 de l'union des Villes et Communes de Wallonie

La prise en gestion de logements privés. Avis du Conseil d'administration du 29 juin 2010 de l'union des Villes et Communes de Wallonie Union des Villes et Communes de Wallonie asbl La prise en gestion de logements privés Avis du Conseil d'administration du 29 juin 2010 de l'union des Villes et Communes de Wallonie Contexte Aucune donnée

Plus en détail

Aide à la production de logements sociaux en vue de favoriser la mixité sociale

Aide à la production de logements sociaux en vue de favoriser la mixité sociale Sommaire Aide à la production de logements sociaux en vue de favoriser la mixité sociale _ 3 Aide en faveur de la réhabilitation énergétique des logements sociaux 5 Aide pour l adaptabilité des logements

Plus en détail

L huissier de justice

L huissier de justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique L huissier de justice auxiliaire de justice et partenaire 1. QUI EST L HUISSIER DE JUSTICE? L huissier de justice

Plus en détail

Intermédiation locative Solibail

Intermédiation locative Solibail Intermédiation locative Solibail L intermédiation locative renvoie à deux formes de mobilisation du parc privé : le mandat de gestion et la location / sous-location. Le terme «intermédiation» renvoie

Plus en détail

Encadrement des loyers à travers une réforme de la fiscalité immobilière

Encadrement des loyers à travers une réforme de la fiscalité immobilière Encadrement des loyers à travers une réforme de la fiscalité immobilière L encadrement des loyers du marché privé est un des points chauds de la lutte des associations de défense des locataires qui en

Plus en détail

Inter Médiation Locative

Inter Médiation Locative C.A.I.O. Centre d Accueil d Information et d Orientation Inter Médiation Locative I.M.L Bilan de l année 2013 C.A.I.O. 6, rue du Noviciat C.S 71343 33080 Bordeaux-Cedex 05.56.33.47.80-05.56.33.47.94 polelogement@caio-bordeaux.fr

Plus en détail

Accord partenarial. Le présent accord est passé entre :

Accord partenarial. Le présent accord est passé entre : Accord partenarial entre la Communauté Urbaine d ARRAS et l APAGL pour la mise en œuvre du dispositif de Garantie des Risques Locatifs (GRL) et la mobilisation du parc locatif privé Le présent accord est

Plus en détail

Dossier de Candidature

Dossier de Candidature Dossier de Candidature BORDEAUX QUARTIER ST MICHEL 49 rue Carpenteyre PRESENTATION DU PROJET Préambule L opération du 49 rue Carpenteyre constitue un des éléments du programme développé sur cet ilot «Carpenteyre»,

Plus en détail

DIRECTIVE. 5 février 2015 9 mars 2015 oui

DIRECTIVE. 5 février 2015 9 mars 2015 oui DIRECTIVE PERSONNES MORALES REHABILITATION DE LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX Réhabilitation de logements locatifs sociaux (hors logements pour étudiants) et structures collectives Personnes morales Réhabilitation

Plus en détail

Le règlement collectif de dettes en pratique

Le règlement collectif de dettes en pratique Le règlement collectif de dettes en pratique Centre d Appui aux services de médiations de dettes de la Région de Bruxelles-Capitale Janvier 2014 Boulevard du Jubilé, 153-155 à 1080 Bruxelles Tél : 02 217

Plus en détail

Vos droits. > Les aides et la solidarité

Vos droits. > Les aides et la solidarité > Les aides et la solidarité................. 12 > Les aides facultatives..................... 14 > Informations fiscales et juridiques........ 16 > L action sociale à Pontarlier............. 18 12 > Les

Plus en détail

Fiche Info. haute ecole INSCRIPTION HAUTES ECOLES ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS INSCRIPTION HAUTES ECOLES ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS DOSSIER DOSSIER

Fiche Info. haute ecole INSCRIPTION HAUTES ECOLES ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS INSCRIPTION HAUTES ECOLES ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS DOSSIER DOSSIER INSCRIPTION HAUTES ECOLES ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS DOSSIER Fiche Info haute ecole DOSSIER INSCRIPTION HAUTES ECOLES ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS Fédération des Étudiants Francophones ASBL - 20 rue

Plus en détail

Fiche Info. esa INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS AIDES JURIDIQUE AIDE JURIDIQUE

Fiche Info. esa INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS AIDES JURIDIQUE AIDE JURIDIQUE INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS AIDE JURIDIQUE esa Fiche Info AIDES JURIDIQUE INSCRIPTION EN ESA ET PROCEDURE EN CAS DE REFUS Fédération des Étudiants Francophones ASBL - 20 rue de la Sablonnière,1000

Plus en détail

Bilan de la plateforme téléphonique «ALLÔ PREVENTION EXPULSION»

Bilan de la plateforme téléphonique «ALLÔ PREVENTION EXPULSION» Bilan de la plateforme téléphonique «ALLÔ PREVENTION EXPULSION» 0 810 001 505 Année 2013 Des procédures d expulsions toujours plus nombreuses qui justifient de renforcer l information et l accompagnement

Plus en détail

RĒGLEMENT DES PRÊTS - 1 -

RĒGLEMENT DES PRÊTS - 1 - RĒGLEMENT DES PRÊTS Fondation Jean Moulin Service des Prêts Immeuble Oudinot Place Beauvau 75800 PARIS Cedex 08 Tél : 01.53.69.28.37 Fax : 01.53.69.28.68 mail : fjm-prets@interieur.gouv.fr site internet

Plus en détail

ASSOCIATION DE LA VILLE ET

ASSOCIATION DE LA VILLE ET Association de la Ville et des Communes de la Région de Bruxelles-Capitale Section CPAS Vereniging van de Stad en de Gemeenten van het Brussels Hoofdstedelijk Gewest Afdeling OCMW AFDELING OCMW'S Nos réf.

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Agir pour le logement social en France

Agir pour le logement social en France Agir pour le logement social en France Agir pour le logement social en France Une mission Des entreprises sociales qui agissent pour l avenir des villes et des territoires. Des entreprises sociales qui

Plus en détail

«Vous êtes propriétaire comment louer votre logement en toute sérénité ou le rénover durablement?»

«Vous êtes propriétaire comment louer votre logement en toute sérénité ou le rénover durablement?» «Vous êtes propriétaire comment louer votre logement en toute sérénité ou le rénover durablement?» Introduction de la conférence : «Améliorer ou rénover durablement son logement» Madame Hélène QVISTGAARD

Plus en détail

Charte. d attribution des logements. Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation

Charte. d attribution des logements. Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation Charte d attribution des logements un processus de mise en location lisible Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation Garantir la lisibilité du circuit

Plus en détail

STATUTS. «La Tortue Bleue- fonds de dotation pour l emploi»

STATUTS. «La Tortue Bleue- fonds de dotation pour l emploi» STATUTS «La Tortue Bleue- fonds de dotation pour l emploi» L an DEUX MILLE QUATORZE, Le 18 février, A Paris, Claire Chamarat Sophie Duval Florence de Haas Pascal Malnou Bruno Paillet Didier Saco Xavier

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3339 Convention collective nationale IDCC : 2603. PRATICIENS-CONSEILS DU RÉGIME

Plus en détail

CHARTE D ATTRIBUTIONS DES LOGEMENTS DE SARTHE HABITAT

CHARTE D ATTRIBUTIONS DES LOGEMENTS DE SARTHE HABITAT CHARTE D ATTRIBUTIONS DES LOGEMENTS DE SARTHE HABITAT Préambule : Conformément au IV de l article R441-9 du Code de Construction et de l Habitation, le Conseil d Administration de Sarthe Habitat définit

Plus en détail

LOUER UN BIEN IMMOBILIER

LOUER UN BIEN IMMOBILIER Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN avec la collaboration de Charlie CAILLOUX LOUER UN BIEN IMMOBILIER Groupe Eyrolles, 1998, 2003, 2007, 2011 De Particulier à Particulier, 1998, 2003, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-55247-8

Plus en détail

Fondation Roi Baudouin

Fondation Roi Baudouin RAPPORT D EVALUATION SUR LES SERVICES DE PROXIMITE ATTEINDRE CEUX QUI PARAISSENT INACCESSIBLES SYNTHESE Fondation Roi Baudouin Le présent rapport consiste en une analyse des projets qui ont été soutenus

Plus en détail

Monsieur Damien TROCHU : 06 99 08 12 08 Monsieur Romain HERBOUX : 06 99 07 12 07 ou 02.33.47.92.94 2 rue des Carrières Saint-Michel 50200 St Pierre

Monsieur Damien TROCHU : 06 99 08 12 08 Monsieur Romain HERBOUX : 06 99 07 12 07 ou 02.33.47.92.94 2 rue des Carrières Saint-Michel 50200 St Pierre Monsieur Damien TROCHU : 06 99 08 12 08 Monsieur Romain HERBOUX : 06 99 07 12 07 ou 02.33.47.92.94 2 rue des Carrières Saint-Michel 50200 St Pierre de Coutances E-mail : www.avenirthermique-diagnostics.fr

Plus en détail

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) Délégation Midi-Pyrénées Handicap et vie professionnelle La loi du 11 février 2005 1 a renforcé les exigences vis-à-vis de l emploi des personnes en situation de handicap. Ainsi, les personnes reconnues

Plus en détail

La totalité de nos locataires sont prélevés. Cette méthode nous permet d obtenir des résultats exceptionnels en matière d impayés.

La totalité de nos locataires sont prélevés. Cette méthode nous permet d obtenir des résultats exceptionnels en matière d impayés. Les PLUS SNG Les prélèvements La totalité de nos locataires sont prélevés. Cette méthode nous permet d obtenir des résultats exceptionnels en matière d impayés. Les virements Tous nos propriétaires sont

Plus en détail

La procédure concernant une demande d aide

La procédure concernant une demande d aide Version n : 1 Dernière actualisation : 11-12-2006 1) A quoi sert cette fiche? 2) Quand est-ce que je peux demander de l aide au CPAS? 3) Comment obtenir une aide du CPAS? Étape n 1 : l introduction de

Plus en détail

CRITÈRES DE LOCATION DES MAÎTRES D OUVRAGE D UTILITÉ PUBLIQUE EN SUISSE

CRITÈRES DE LOCATION DES MAÎTRES D OUVRAGE D UTILITÉ PUBLIQUE EN SUISSE CRITÈRES DE LOCATION DES MAÎTRES D OUVRAGE D UTILITÉ PUBLIQUE EN SUISSE Etude relative à l utilisation de prescriptions d occupation et de limites de revenu auprès de 1000 maîtres d ouvrage d utilité publique

Plus en détail

Le rôle des acteurs de l adoption dans une situation d échec d adoption

Le rôle des acteurs de l adoption dans une situation d échec d adoption DIRECTION GENERALE DE LA COHESION SOCIALE Sous-directionde l enfance et de la famille Le rôle des acteurs de l adoption dans une situation d échec d adoption Colloque de la Mission de l adoption internationale

Plus en détail

La face cachée des «Tanguy»

La face cachée des «Tanguy» La face cachée des «Tanguy» Les jeunes en hébergement contraint chez leurs parents 05 DÉCEMBRE 2015 La face cachée des «Tanguy» Dans le film d Etienne Chatiliez, le jeune «Tanguy» se complaît jusqu à un

Plus en détail

Direction des Affaires Sociales France 1/13

Direction des Affaires Sociales France 1/13 LES AIDES AU LOGEMENT Pour lles collllaborateurs de ll hôtelllleriie ACCOR en 2009 1/13 Sommaiire Historique du 1% logement page 3 Le «1%» logement pour les salariés de l hôtellerie en France page 4 1-

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/09/129 DÉLIBÉRATION N 09/068 DU 3 NOVEMBRE 2009 RELATIVE A L ACCES AUX REGISTRES BANQUE-CARREFOUR DANS LE CHEF DE

Plus en détail

Code de conduite entre banques et entreprises dans le cadre de l octroi de crédit

Code de conduite entre banques et entreprises dans le cadre de l octroi de crédit Code de conduite entre banques et entreprises dans le cadre de l octroi de crédit Les parties ci-après Febelfin, la Fédération belge du secteur financier, Rue d Arlon 82, 1040 Bruxelles, représentée par

Plus en détail

Une organisation territoriale concertée au service du salarié. Un défi majeur pour favoriser une insertion durable dans le monde du travail

Une organisation territoriale concertée au service du salarié. Un défi majeur pour favoriser une insertion durable dans le monde du travail LES ATOUTS D UNE RÉUSSITE RÉGIONALE Trois lignes d actions communes à tous les territoires de la Région : > Mobilisation des employeurs Les employeurs sont mobilisés sur la question de la formation des

Plus en détail

CERTIFICAT DE CONFORMITÉ

CERTIFICAT DE CONFORMITÉ CERTIFICAT DE CONFORMITÉ Le présent certificat atteste que l Office municipal d habitation de conformité avec les exigences du Règlement sur l attribution des logements à loyer modique. a adopté les résolutions

Plus en détail

PATRIMMO HABITATION 1. Société Civile de Placement Immobilier

PATRIMMO HABITATION 1. Société Civile de Placement Immobilier PATRIMMO HABITATION 1 Société Civile de Placement Immobilier INVESTISSEZ EN PARTS DE SCPI DANS L IMMOBILIER RÉSIDENTIEL BBC EN CONTREPARTIE D UNE DURÉE DE CONSERVATION DES PARTS ÉGALE À LA DURÉE DE VIE

Plus en détail

Statuts de l association de gestion du réseau Gérard CUNY : révisés le 14/05/2007

Statuts de l association de gestion du réseau Gérard CUNY : révisés le 14/05/2007 Statuts associatifs Réseau Gérontologique du Grand Nancy. A la suite de l Assemblée Générale constitutive du 17 mai 2004, il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DES BOURSES

POLITIQUE D OCTROI DES BOURSES POLITIQUE D OCTROI DES BOURSES Dans le but d aider le plus grand nombre d élèves tout en répondant objectivement à leurs besoins réels afin que leur année scolaire ne soit pas compromise, une politique

Plus en détail

Fonds d Aide aux Jeunes en Difficultés (FAJD) Règlement départemental d attribution (règlement intérieur du FAJ) au 1 er janvier 2006

Fonds d Aide aux Jeunes en Difficultés (FAJD) Règlement départemental d attribution (règlement intérieur du FAJ) au 1 er janvier 2006 Fonds d Aide aux Jeunes en Difficultés (FAJD) Règlement départemental d attribution (règlement intérieur du FAJ) au 1 er janvier 2006 adopté le 13 décembre 2005 par l Assemblée Départementale après avis

Plus en détail

Annexe 3 CONTRAT TYPE DE BAIL

Annexe 3 CONTRAT TYPE DE BAIL Annexe 3 CONTRAT TYPE DE BAIL. Entre les soussignés : a. La S.C./S.A., société immobilière de service public inscrite sous le numéro au registre des sociétés civiles ayant emprunté la forme commerciale

Plus en détail

LE LOGEMENT. Introduction

LE LOGEMENT. Introduction LE LOGEMENT Introduction Le logement est un facteur clé de la politique de lutte contre l exclusion. Aider les familles à bien vivre dans leur habitat (accès, maintien et amélioration du cadre de vie)

Plus en détail

Gouvernement inter-francophone

Gouvernement inter-francophone Gouvernement inter-francophone Volet 2 du Plan Cigogne III : 7.300 nouvelles places d accueil pour la petite enfance à Bruxelles et en Wallonie durant la législature 1. Introduction Le 26 février 2015

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-128 QPC du 6 mai 2011. Syndicat SUD AFP

Commentaire. Décision n 2011-128 QPC du 6 mai 2011. Syndicat SUD AFP Commentaire Décision n 2011-128 QPC du 6 mai 2011 Syndicat SUD AFP Le Conseil constitutionnel a été saisi le 16 mars 2011 par la Cour de cassation d une question prioritaire de constitutionnalité relative

Plus en détail

Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés. conclu. entre. European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V.

Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés. conclu. entre. European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V. Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés conclu entre European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V. et ses Représentants du Personnel Préambule Conformément

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL FOYER D HÉBERGEMENT

LIVRET D ACCUEIL FOYER D HÉBERGEMENT LIVRET D ACCUEIL FOYER D HÉBERGEMENT Ce livret d accueil appartient à : NOM... Prénom... PRÉSENTATION DE L ASSOCIATION L association Thierry Albouy a été créée le 17 octobre 1972. Elle a pour objectif

Plus en détail

Comment fonctionne l'attribution des HLM?

Comment fonctionne l'attribution des HLM? Comment fonctionne l'attribution des HLM? Depuis le 1 er septembre 2011, tous les offices d'habitation du Québec doivent respecter les nouvelles règles, adoptées par la Société d'habitation du Québec,

Plus en détail

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013 DOSSIER DE PRESENTATION 8 JANVIER 2013 «Ma première pierre» Reconduction et actualisation en 2013 du dispositif d aide aux primo-accédants modestes, acquéreurs d un logement neuf ou ancien avec travaux,

Plus en détail

Le CPAS offre plusieurs services d aide aux personnes en difficulté comme l intervention gratuite d un tuteur Energie,

Le CPAS offre plusieurs services d aide aux personnes en difficulté comme l intervention gratuite d un tuteur Energie, Le CPAS intervient également dans le cadre de démarches de soutien aux personnes âgées à domicile, en mettant, à la disposition de ces personnes, des aides ménagères et un service de taxi social visant

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 11166 Projet présenté par les députés : M mes et MM. Anne Emery-Torracinta, Marion Sobanek, Prunella Carrard, Roger Deneys, Marie Salima Moyard, Irène Buche, Christian Dandrès,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAG IAIRES EN FORMATION A L AFERTES Année 2014-2015

REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAG IAIRES EN FORMATION A L AFERTES Année 2014-2015 REGLEMENT INTERIEUR APPLICABLE AUX STAG IAIRES EN FORMATION A L AFERTES Année 2014-2015 Article 1 : OBJET Le présent règlement est établi conformément aux dispositions des articles du Code du Travail relatifs

Plus en détail

Ville de Bruxelles. La Régie Foncière, votre partenaire logement. Logement - moyen. Logement - à loyer encadré. Logement - contrat de quartier

Ville de Bruxelles. La Régie Foncière, votre partenaire logement. Logement - moyen. Logement - à loyer encadré. Logement - contrat de quartier Ville de Bruxelles La Régie Foncière, votre partenaire logement Logement - moyen Logement - à loyer encadré Logement - contrat de quartier RÉGIE FONCIÈRE GRONDREGIE Votre partenaire logement à Bruxelles

Plus en détail

Les propriétaires bailleurs personnes physiques

Les propriétaires bailleurs personnes physiques Les propriétaires bailleurs personnes physiques Nb de logements locatifs détenus par des personnes physiques en hausse depuis la fin des années 1990. Entre 1988 et 1996, ce parc, qui comprend des logements

Plus en détail

Projet de relevé de conclusions relatif à la modernisation des droits et moyens syndicaux

Projet de relevé de conclusions relatif à la modernisation des droits et moyens syndicaux Projet de relevé de conclusions relatif à la modernisation des droits et moyens syndicaux Les Accords de Bercy sur la rénovation du dialogue social, signés le 2 juin 2008 par les ministres en charge de

Plus en détail

CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. Bulletin des interpellations et des questions orales

CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. Bulletin des interpellations et des questions orales CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE Bulletin des interpellations et des questions orales Commission du logement et de la rénovation urbaine RÉUNION DU MARDI 20 MARS 2001 Conseil de la Région de

Plus en détail

enim Arrêt MÉMO 2015 ACTIONS ET PRESTATIONS SOCIALES > Les aides > Les conditions > Les contacts www.enim.eu

enim Arrêt MÉMO 2015 ACTIONS ET PRESTATIONS SOCIALES > Les aides > Les conditions > Les contacts www.enim.eu enim Arrêt MÉMO 2015 ACTIONS ET PRESTATIONS SOCIALES > Les aides > Les conditions > Les contacts www.enim.eu AIDES EN CAS D ACCIDENT DU TRAVAIL MARITIME, DE MALADIE PROFESSIONNELLE, DE MALADIE OU DE GROSSESSE

Plus en détail

LE DISPOSITIF DUFLOT

LE DISPOSITIF DUFLOT LE DISPOSITIF DUFLOT La loi de finances pour 2013 créé un nouveau dispositif d investissement locatif dit «Duflot». Applicable à des opérations réalisées entre le 1 er janvier 2013 et le 31 décembre 2016,

Plus en détail

BAIL DE LOCATION D UN EMPLACEMENT DE STATIONNEMENT

BAIL DE LOCATION D UN EMPLACEMENT DE STATIONNEMENT BAIL DE LOCATION D UN EMPLACEMENT DE STATIONNEMENT Parking / Garage / Box Soumis aux dispositions des articles 1709 et suivants du Code civil ENTRE LES SOUSSIGNÉS M. Mme Mlle. né(e) le à demeurant éventuellement

Plus en détail

Obligations d entretien et de diagnostic des installations de chauffage en Région wallonne et Région de Bruxelles-Capitale

Obligations d entretien et de diagnostic des installations de chauffage en Région wallonne et Région de Bruxelles-Capitale Obligations d entretien et de diagnostic des installations de chauffage en Région wallonne et Région de Bruxelles-Capitale Fiche juridique Droit du bail En référence à l obligation de transposition de

Plus en détail

Lettre d'information - Juin 2008 ENTREPRISES 1. FRANCE - Contentieux fiscal - Représentation de personne morale

Lettre d'information - Juin 2008 ENTREPRISES 1. FRANCE - Contentieux fiscal - Représentation de personne morale Lettre d'information - Juin 2008 ENTREPRISES 1. FRANCE - Contentieux fiscal - Représentation de personne morale 2. FRANCE - Contentieux - Association sans but lucratif 3. UNION EUROPEENNE - Liberté d établissement

Plus en détail

L accueil de la petite enfance, clef de l égalité entre les femmes et les hommes

L accueil de la petite enfance, clef de l égalité entre les femmes et les hommes RÉPUBLIQUE FRANÇAISE LIBERTÉ - EGALITÉ - FRATERNITÉ DELEGATION AUX DROITS DES FEMMES ET A L EGALITE DES CHANCES ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES Paris, le 24 janvier 2013 L accueil de la petite enfance,

Plus en détail

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 La Note de l Observatoire de l Habitat N 11 Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 Introduction 1 Entre 1996 et 2006, le coût des logements s est

Plus en détail

HABITAT. Direction de l Habitat, de l urbanisme et de l aménagement urbain Direction de l Information

HABITAT. Direction de l Habitat, de l urbanisme et de l aménagement urbain Direction de l Information HABITAT Direction de l Habitat, de l urbanisme et de l aménagement urbain Direction de l Information regionpaca.fr Fiche 1 Soutien régional aux dispositifs programmés de réhabilitation du parc privé Depuis

Plus en détail

Investissement immobilier : modalités juridiques

Investissement immobilier : modalités juridiques JUILLET 2013 FICHE PRATIQUE Investissement immobilier : modalités juridiques 1. Préambule 2. Le propriétaire assume seul l investissement 3. Participation du locataire aux charges découlant de l investissement

Plus en détail

DES PRIMES POUR RESTAURER LE PETIT PATRIMOINE BRUXELLOIS!

DES PRIMES POUR RESTAURER LE PETIT PATRIMOINE BRUXELLOIS! DES PRIMES POUR RESTAURER LE PETIT PATRIMOINE BRUXELLOIS! Dès la fin des années 1990, la Région de Bruxelles-Capitale s est intéressée au «PETIT PATRIMOINE» et a entamé diverses campagnes de sensibilisation

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles * * * * * «Engagement du porteur de projet»

Marché public de prestations intellectuelles * * * * * «Engagement du porteur de projet» Marché public de prestations intellectuelles * * * * * «Engagement du porteur de projet» Marché passé sous forme de procédure adaptée en application des articles 26, 28 du code des marchés publics du 1

Plus en détail

Formation de base 13 et 18 novembre 2008. Les acteurs du logement à Bruxelles

Formation de base 13 et 18 novembre 2008. Les acteurs du logement à Bruxelles Formation de base 13 et 18 novembre 2008 Les acteurs du logement à Bruxelles 1 Le RBDH/BBRoW 49 associations membres. Concrétisation et défense du Droit au Logement qui est repris dans la constitution

Plus en détail

Vincent SCIARRA HABITER AUTREMENT. 8 septembre 2010. Liège

Vincent SCIARRA HABITER AUTREMENT. 8 septembre 2010. Liège Vincent SCIARRA HABITER AUTREMENT Liège 8 septembre 2010 PLAN DE L EXPOSE 1. Le FLW en tant qu institution. 2. Evolution attendue des besoins en logement. 3. Les habitats alternatifs soutenus par le FLW.

Plus en détail

FORMULAIRE D'INSCRIPTION/TRANSFERT

FORMULAIRE D'INSCRIPTION/TRANSFERT CADRE RÉSERVÉ À L'ADMINISTRATION COMMUNALE Date de réception du dossier complet:... N d' attribution: Type de logement: FLAT /1CH/ 2CH/ 3CH/ 4CH/ 5CH/ 6CH Logement PMR:... Logement allocation-loyer: Atelier

Plus en détail

CODE DE DEONTOLOGIE ETUDE DE CONCEPTION A LA PARCELLE MAÎTRISE D ŒUVRE D EXECUTION

CODE DE DEONTOLOGIE ETUDE DE CONCEPTION A LA PARCELLE MAÎTRISE D ŒUVRE D EXECUTION ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DES EAUX USEES CODE DE DEONTOLOGIE des membres du SYNABA ETUDE DE CONCEPTION A LA PARCELLE Cahier des Charges Type MAÎTRISE D ŒUVRE D EXECUTION de la consultation des entreprises

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION I- PERSONNEL 41 I-1 Le responsable de la distribution 41 I-2 Les autres personnels 42 II- LOCAUX 42 III- DISTRIBUTION 42 III-1 Attribution nominative 43 III-1-1

Plus en détail

SECRETARIAT D ETAT AU LOGEMENT. LE MINISTRE DE L INTÉRIEUR LA SECRETAIRE D ETAT AU LOGEMENT à

SECRETARIAT D ETAT AU LOGEMENT. LE MINISTRE DE L INTÉRIEUR LA SECRETAIRE D ETAT AU LOGEMENT à SECRETARIAT D ETAT AU LOGEMENT CIRCULAIRE N INTD0200119C Paris, le 3 mai 2002 LE MINISTRE DE L INTÉRIEUR LA SECRETAIRE D ETAT AU LOGEMENT à MESDAMES ET MESSIEURS LES PRÉFETS MONSIEUR LE PRÉFET DE POLICE

Plus en détail

La discrimination dans le secteur du logement privé. Par le Centre pour l égalité des chances

La discrimination dans le secteur du logement privé. Par le Centre pour l égalité des chances La discrimination dans le secteur du logement privé Par le Centre pour l égalité des chances La discrimination au logement Partie 1: Qu est ce qu une discrimination? 1. Cadre Juridique 2. Critères protégés

Plus en détail

Banque de données Plan d'action bruxellois de lutte contre la pauvreté 2008. Chapitre: Logement

Banque de données Plan d'action bruxellois de lutte contre la pauvreté 2008. Chapitre: Logement Chapitre: Page 1 La construction de 5 000 logements sociaux (70 %) et moyens (30 %) 86 / Huisvesting Subvention d'investissement à la Société du de la de Bruxelles-Capitale pour la construction de logements

Plus en détail

GARD. développe les solidarités. Fonds Solidarité Logement. Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées.

GARD. développe les solidarités. Fonds Solidarité Logement. Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées. GARD développe les solidarités Le www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante «Ma volonté : tout mettre en oeuvre afin que chaque famille dispose d un logement convenable.» Damien ALARY Plan Départemental

Plus en détail

Régionalisation de la fiscalité immobilière

Régionalisation de la fiscalité immobilière Régionalisation de la fiscalité immobilière Les avantages fiscaux pour l acquisition ou la conservation de l habitation «propre» sont devenus depuis 2014 une compétence régionale. Pour toutes les autres

Plus en détail

Convention de location à durée déterminée d un logement de résidence non principale ENTRE. n de carte d identité ou passeport :

Convention de location à durée déterminée d un logement de résidence non principale ENTRE. n de carte d identité ou passeport : Convention de location à durée déterminée d un logement de résidence non principale ENTRE A. Bailleur : Cateline V., avenue Berlaimont, 1160 Bruxelles.. (Prénom, nom, adresse, dénomination sociale, siège

Plus en détail

«Résidences de la réussite»

«Résidences de la réussite» «Résidences de la réussite» REFERENTIEL NATIONAL MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE L'enseignement supérieur privé: CODIR du 7 mars 2014 1 Les résidences

Plus en détail

Difficulté d accès au logement des jeunes et attractivité de l Île-de-France. Rencontre du CRIES Île-de-France 17 juin 2015 Hélène Joinet

Difficulté d accès au logement des jeunes et attractivité de l Île-de-France. Rencontre du CRIES Île-de-France 17 juin 2015 Hélène Joinet Difficulté d accès au logement des jeunes et attractivité de l Île-de-France Rencontre du CRIES Île-de-France 17 juin 2015 Hélène Joinet 1 L île-de-france, une des métropoles les plus jeunes d Europe Jeunesse

Plus en détail