É DITO P RATIQUE S TRATÉGIES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "É DITO P RATIQUE S TRATÉGIES"

Transcription

1

2 P ANORAMA De nombreux sujets d actualités ont alimenté la dernière Assemblée Générale de la CMA, le 8 décembre dernier. P. 4-6 ÉVÉNEMENT 4 8 DÉCEMBRE 2008 : Assemblée Générale de la CMA ACTUALITÉS 7 LES 12 es RENCONTRES de la création et de la transmission d entreprises 8 TAXE D APPRENTISSAGE : Plus de apprentis comptent sur vous Pensez aux CFA de la CMA de l Aisne! 9 UN VENT DE RÉFORMES qui touche également le réseau des CMA 9 CONCOURS ET OLYMPIADES régionales des métiers! 12 REGARDS CROISÉS sur le secteur de la charcuterie S TRATÉGIES Une fleuriste décoratrice fait l agencement des vitrines. P 24 STYLE DE VIE 14 RETRAITES : mieux savoir pour mieux prévoir ÉCLAIRAGE 16 SEMA gnifique! 17 MATÉRIEL INDUSTRIEL La location : une alternative attractive Le paysage de la location 1 JOUR AVEC 24 UNE FLEURISTE DÉCORATRICE la haute couture de la fleur CAS D ENTREPRISE 26 UN HORLOGER À L HEURE du numérique D OSSIER COMMERCES ALIMENTAIRES RÉUSSIR LA TRANSMISSION Les règles d évaluation, la recherche de repreneurs, la négociation, sont autant d éléments essentiels que vous devez maîtriser pour mener à bien votre projet, dans les meilleures conditions. P P RATIQUE Aménager l intérieur de son véhicule utilitaire est indispensable pour en protéger la carrosserie, mais aussi pour gagner en productivité et en sécurité. P 38 PRATIQUE 33 PARTICIPEZ OU VISITEZ un salon 34 TRAVAUX DE SOUS-TRAITANCE les précautions à prendre pour être payé 35 VOTRE BANQUIER A SUPPRIMÉ LE DÉCOUVERT DE VOTRE COMPTE professionnel sans vous en avertir? PRATIQUE AISNE 36 PRÉVENTION des accidents du travail 37 ACTEURS MAJEURS de la mise en place du nouveau SIV BANC D ESSAI 38 AMÉNAGEMENT INTÉRIEUR DU VÉHICULE bois ou métal? PRATIQUE AISNE 40 GÉRER VOTRE PERSONNEL : un atout pour votre entreprise 41 VOTRE FORMATION dans l Aisne TRANSMISSION AISNE 43 LES OFFRES de transmission d entreprises R EGARDS INITIATIVES AISNE 44 LE PALMARÈS de l apprentissage 45 «1 ARTISAN FORMÉ en vaut 2» OPINION 46 ANDRÉA BENASSI, secrétaire général de l Union européenne de l Artisanat et des PME Ce numéro comprend des pages spécifiques entre les pages 1 à 16 et 33 à 48 pour les abonnés de l Aisne. É DITO Auguste Lecreps Président de la CMA de l Aisne as un jour sans que les médias ne nous parlent de la crise financière et économique que nous traversons ; mais comment en sommes-nous arrivés là? Une explication simple, l économie virtuelle, avec une logique spéculative, fondée sur l appât du gain a pris le pas sur l économie réelle, que nous, chefs d entreprises artisanales, nous représentons. L histoire nous donnerait-elle raison? En effet, depuis toujours, nous défendons les vertus de l économie réelle : cette économie qui est la nôtre place la valeur «travail» au cœur du système et tire sa force des hommes et des femmes qui la composent. Il est vrai que malheureusement, c est souvent dans les situations difficiles, que les fondamentaux, les valeurs simples, pleines de bon sens se rappellent à nous. C est une victoire bien amère car face à une hausse et un resserrement du crédit, il est certain que cette crise va avoir des conséquences sur l activité de nos entreprises artisanales. Mais le message que je souhaite défendre aujourd hui, c est que nous ne devons pas amplifier la sinistrose ambiante. N allez pas entendre que je n ai point conscience de la réalité qui nous entoure. Mais, il est important de voir en cette crise l opportunité de reconfigurer l économie, en définissant des règles du jeu plus équitables et fondées sur des bases solides, des valeurs saines. Plus que jamais, continuons à faire preuve d adaptabilité, à valoriser les richesses de notre économie artisanale, que sont l Homme et le Travail. Je souhaite également rappeler le rôle majeur des chambres de métiers, en tant que relais de proximité et accompagnateur de premier ordre des entreprises artisanales. Dans le contexte que nous vivons aujourd hui, les chefs d entreprises ont besoin plus que jamais de structures dédiées, efficaces qui connaissent leurs spécificités. C est dans ce contexte que les présidents des CMA ont adopté à une large majorité un projet de rationalisation des chambres de métiers voulu par le gouvernement dans le cadre de la révision générale des politiques publiques. Rationalisation, certes, mais pas à n importe quel prix. Là encore, nous défendons des fondamentaux, des services de proximité, des représentants élus dans chaque département, une autonomie nécessaire et indispensable du réseau. Voilà, 2009 lance une nouvelle ère et annonce bon nombre de changements. Restons confiants en l avenir et que 2009 voit vos ambitions se réaliser. Je vous présente mes meilleurs vœux. Le Monde des artisans n 68 Janvier-février 2009 Édition de l Aisne Président du comité de rédaction des pages locales : Auguste Lecreps Avec le concours rédactionnel de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Aveyron Éditeur délégué : Stéphane Schmitt Rédaction : ATC-ÉDIMÉTIERS, Charlotte de Saintignon, Tél , fax , groupe-atc.com Ont collaboré à ce numéro : Guillaume Geneste, Hubert Heulot, Florent Lacas, Catherine Milou, Hélène Sauvage, Frédéric Vielcanet, Mathieu Vacon Secrétariat de rédaction : M. Anthony, J. Clessienne, J. Neisse Publicité : ATC-ÉDIMÉTIERS, 84 bd de Sébastopol, Paris Édition nationale : Mathieu Tournier, Tél , fax , Éditions départementales sud-ouest : Thierry (Tél ) et Cédric Jonquières (Tél ), fax , Éditions départementales nord et est : François Bederstorfer, Tél , fax , Photographies : Laurent Theeten, responsable image Conception éditoriale et graphique : TEMA presse, Tél Fabrication : Pixel image, I. Marlin, J.-M. Tappert, Tél Éditeur : ATC, 23 rue Dupont des Loges, METZ, Tél , fax Directeur de la publication : François Grandidier N commission paritaire : 0311 T Dépôt légal : janvier 2009 Impression : Socos print, route d Archettes, Épinal certifiée PEFC CTP/ Le Monde des artisans est imprimé sur papier PEFC issu de forêts gérées durablement. Le monde des artisans janvier-février

3 vénement Aisne De nombreux sujets d actualité ont alimenté cette matinée du 8 décembre. Outre la présentation des actions menées par la chambre de métiers et de l artisanat de l Aisne dans le domaine de la formation et de l action économique, entre autres, deux points majeurs ont été traités, car inéluctables, vu les contextes économique et politique qui nous entourent : premier sujet, la crise, second sujet, le vent de réformes qui touche le réseau des chambres de métiers. Ce second axe sera abordé un peu plus loin dans ce numéro en page 9. 8 DÉCEMBRE 2008 Assemblée Générale de la CMA La crise financière : pourquoi et quelle prospective pour ? Analyse de Monsieur De Lassus Saint Génies, directeur de la Banque de France : il a apporté un éclairage tout à fait pertinent pour nous aider à mieux comprendre cette crise financière et économique qui nous dépasse. Il est en effet, nécessaire d avoir une réflexion d ordre macroéconomique pour comprendre les interactions entre inflation, pouvoir d achat, coût du crédit et interdépendances entre les économies des pays développés, des pays émergents, et des pays en voie de développement. Mieux comprendre la crise? De manière très synthétique, deux phénomènes, l un lié à des critères financiers, le second lié à un contexte économique, expliquent la situation que nous vivons aujourd hui. Au niveau financier, une inflation mal régulée sur la place mondiale, due notamment à la flambée des prix des matières premières, une abondance de liquidités, et surtout la perte de la notion de risque - tout est facilement «achetable» sur le marché -, par un recours aisé et excessif à l endettement, sont au cœur du crash boursier d il y a quelques mois. De plus, cette crise financière s est vue amplifiée car elle est arrivée 4 Le monde des artisans janvier-février 2009

4 dans une phase de fort ralentissement économique qui touchait aussi bien la zone Euro que les USA, depuis fin Quelle réaction des pouvoirs publics? Les pouvoirs publics ont tout fait pour éviter le «Bank Run», éviter que tout un chacun se rue chez son banquier pour retirer ses avoirs. Comment faire face à une paralysie du système bancaire, dans lequel les banques, n ayant plus confiance les unes envers les autres, avaient stoppé tout échange de liquidités? En réinjectant 40 milliards d euros dans le système bancaire, la volonté de l État a été de recapitaliser les établissements bancaires, afin qu ils continuent à soutenir l économie réelle. Quelques éléments de prospective pour Nous devrions connaître le creux de la vague courant du premier trimestre 2009, et cette situation devrait se prolonger sur le reste de l année 2009, pour remonter en Pourquoi ce regain de croissance en 2010? Nous devrions bénéficier d une hausse du pouvoir d achat, suite à une baisse de l inflation, malgré une hausse du chômage prévisible. Autre facteur économique favorable, la baisse de l euro, qui redonnera de la compétitivité à nos entreprises. Enfin, dernier argument en faveur de la reprise, une baisse du coût du crédit. Le regard des banquiers : BRED BPN CRÉDIT AGRICOLE Suite au crash boursier, les établissements bancaires étaient dans une situation de blocage total ; l argent ne circulait plus entre les banques et ça paralysait le système. Aujourd hui, elles peuvent à nouveau se refinancer, mais maintenant qu elles ont de nouveau les moyens, les trois établissements qui ont témoigné lors de cette assemblée générale font le même constat : il y a largement moins de demandes de crédits. Bon nombre de leurs clients ont reporté, voire annulé, leurs investissements et par voie de conséquence leurs besoins de financement. Francis Dubar, Directeur du Marché des Professionnels de la Banque Populaire du Nord, rappelle qu ils n ont pas modifié les critères d éligibilité et d accès aux crédits et incite leurs clients à réinvestir. Situation des entreprises artisanales Pour mesurer l impact de la crise financière et économique sur le secteur artisanal, la chambre de métiers et de l artisanat de l Aisne a décidé d interroger régulièrement un échantillon de 140 entreprises employant 512 salariés hors apprenti. Les principales conclusions de l enquête menée du 17 novembre au 2 décembre 2008 sont les suivantes. Du point de vue de l activité : Impact de la conjoncture sur le chiffre d affaires par activité (cf histogramme ci-dessous) 43 % des entreprises indiquent ressentir un impact (plus ou moins fort) sur leur chiffre d affaires contre 48 % qui n ont, à ce jour, ressenti aucune modification de leur niveau d activité. Le secteur le plus touché est celui de la production (travail des métaux, du bois, du textile et des autres fabrications) qui ressent à 56,5 % un impact négatif de la conjoncture actuelle. Les métiers des services avec 48 % suivent avec une plus forte proportion à constater un fort impact (20 %). Suite page 6 Le monde des artisans janvier-février

5 vénement Aisne Suite de la page 5 Du point de vue du financement : pourcentage d entreprise ayant un projet d investissement pourcentage d entreprise rencontrant des difficultés a la réalisation de ses investissements cause des difficultés rencontrées Presque 32 % des entreprises souhaitant investir indiquent rencontrer un problème dans la réalisation (1/3 pour cause de refus bancaire et 2/3 pour cause d incertitude due à la conjoncture) Projets ou difficultés? Votre premier réflexe, contactez votre CMA, votre relais de proximité! Les perturbations économiques et financières de ces dernières semaines sont susceptibles d impacter la gestion de votre entreprise. Plus que jamais, si vous avez des projets (investissement, embauche ), sachez que des aides existent (subventions, prêts à taux 0). Vous avez des problèmes de financement de vos investissements ou de gestion de votre trésorerie, sachez que des mesures gouvernementales sont mises en place. Votre CMA a nommé un référent, spécialiste du conseil auprès des entreprises, qui vous informe des dispositifs et vous accompagne dans la mise en œuvre des mesures adaptées à votre cas. CONTACT : Notre référent à votre écoute Sébastien Pluche Tél. : Pour information, nous vous présentons les différents dispositifs, même si nous vous encourageons à avoir le réflexe de nous contacter en amont. Plan de soutien au financement des PME Le dispositif de médiation du crédit : les entreprises peuvent saisir le médiateur du crédit en se connectant sur le site et compléter un dossier où elles qualifient leurs difficultés (trésorerie, financement ). OSEO, agence chargée de soutenir l innovation et la croissance des PME, propose pour faciliter le financement de la trésorerie et des investissements de partager le risque avec les banques. CONTACT : Tél. : (numéro azur) (rubrique : plan de soutien aux PME) Dispositif de délais de paiement : le dispositif exceptionnel en faveur des entreprises en difficulté repose sur la mise en place d un guichet unique pour les entreprises touchées par la crise, en retard de paiement de leurs obligations sociales et fiscales. Afin d obtenir des délais de paiement pouvant aller jusqu à 12 mois, il convient de contacter et de déposer un dossier auprès de la trésorerie générale de l Aisne. CONTACT : Trésorerie générale de l Aisne Monsieur Godefroy Jumeau Tél. : dgfip.finances.gouv.fr Plus d informations sur le site : J anticipe et je résous les difficultés/ régler mes impayés Exonération de la Taxe Professionnelle pour les investissements nouveaux L exonération est applicable pour les investissements nouveaux réalisés entre le 23 octobre 2008 et le 31 décembre Le monde des artisans janvier-février 2009

6 ctualités Aisne LES 12 es RENCONTRES DE LA CRÉATION ET DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISES Du 9 octobre au 20 novembre 2008, les partenaires du réseau «J entreprends dans l Aisne», se sont mobilisés pour proposer aux chefs d entreprises potentiels et aux entrepreneurs, un ensemble de manifestations visant à susciter et à dynamiser l envie d entreprendre dans notre département. C est dans ce contexte que se sont déroulées les 12 es Rencontres de la création et de la transmission d entreprises, organisées conjointement par la chambre de métiers et de l artisanat, la chambre de commerce et d industrie et la chambre d agriculture de l Aisne, le vendredi 10 octobre au Château de Mailly à Urcel. En créant un parcours individualisé répondant aux besoins spécifiques de chacun, nous avons voulu, au-delà d une opération de promotion de la création et de la reprise d entreprise dans le département de l Aisne, proposer aux entrepreneurs et aux futurs chefs d entreprise une offre de services originale et individualisée, en leur donnant la possibilité de rencontrer des groupes d experts spécialisés dans un domaine de compétences, apportant des réponses précises à des sujets particuliers. Nous vous présentons le bilan de cette journée Les projets recensés Nature des projets Votre chambre de métiers et de l artisanat à votre écoute. Au-delà de cet événement, l équipe du service économique est à votre disposition pour vous aider dans la concrétisation de vos projets. Ainsi, tous les vendredis après-midi de 14h00 à 16h30 à la chambre de métiers et de l artisanat, nous vous accueillons pour vous donner les premières informations sur la création et la reprise d entreprise. Pour être plus proche de ses futurs ressortissants, cette même réunion se déroule également le jeudi matin à Saint Quentin Maison de l emploi et de la Formation 8 Bd Cordier. CONTACT : Site : cm-aisne.fr Secteurs d activité L envie d entreprendre concerne toujours autant majoritairement les projets de création plutôt que de reprise. La part des métiers de services, et notamment ceux à destination des particuliers continue de progresser, alors que les projets liés au bâtiment restent nombreux, et que ceux liés au commerce tendent à diminuer. + Chiffres Le bilan en quelques chiffres 183 visiteurs en une seule journée 120 projets recensés 91 participants aux conférences : «Les démarches pour créer ou reprendre une entreprise» 81 participants (répartis sur 4 conférences) Le monde des artisans janvier-février

7 ctualités Aisne TAXE D APPRENTISSAGE PLUS DE APPRENTIS COMPTENT SUR VOUS PENSEZ AUX CFA DE LA CMA DE L AISNE! Le seul impôt pour lequel vous pouvez choisir le bénéficiaire! La taxe d apprentissage est un impôt versé aux divers organismes de formation y compris les centres de formation d apprentis. C est vous qui choisissez l organisme de formation bénéficiaire où vous désirez la verser. Profitez-en! À quoi sert la taxe d apprentissage? Chaque année, grâce à la taxe d apprentissage, ce sont euros qui sont investis dans nos trois CFA (Laon, La Capelle, Château-Thierry). Grâce à votre contribution, les jeunes apprentis apprennent leur métier dans des conditions adaptées afin qu ils soient performants dans vos entreprises. Comment verser votre taxe au CFA de la CMA? Simplicité et rapidité! Lorsque vous recevrez le bordereau de versement de la taxe d apprentissage, mentionnez dans la rubrique n 7 «Affectation aux établissements d enseignement» (au verso de la feuille) : «CFA chambre de métiers et de l artisanat de l Aisne». Si c est votre comptable qui se charge de remplir le bordereau, informez-le quant au choix du bénéficiaire. Nom école : CFA chambre de métiers et de l artisanat de l Aisne Adresse : 30 rue d Enfer Laon Ou Av. du Général de Gaulle La Capelle Ou 1 pass Brise Bêches Château-Thierry CONTACT : Pour tout renseignement complémentaire, contactez notre service comptable au Le monde des artisans janvier-février 2009

8 Un vent de réformes qui touche également le réseau des CMA Présentation de la réforme dans le réseau des CMA Établissements publics administratifs gérés par des chefs d entreprise élus par leurs pairs, les CMA se devaient de participer à l effort de rationalisation imposé à toutes les structures de l État, dans le cadre de la révision générale des politiques publiques. Ainsi, en assemblée générale de l APCMA du 1er décembre dernier, les Présidents du réseau ont adopté le nouveau schéma d organisation des CMA. Ce dernier repose sur un tronc commun et sur deux modalités de mise en œuvre, laissées aux choix de chaque chambre. Le tronc commun comprend un renforcement du niveau régional, avec : la définition de la politique de formation et de la politique économique ; la collecte de la taxe et du droit additionnel acquittés par les entreprises ; la mutualisation des fonctions supports, telles que la paie, la comptabilité, l informatique, les achats, la gestion administrative des ressources humaines, la communication Deux modalités d organisation sont envisageables : Modalité 1 : une réorganisation sur une nouvelle répartition des compétences entre le niveau régional et départemental, avec un pôle départemental établissement public ; Modalité 2 : une organisation avec création d une chambre de métiers et d artisanat de région (CMAR), établissement public unique de région, regroupant les départements. Position des membres élus de la CMA 02 Ce sujet hautement stratégique, et impactant fortement l organisation à court, moyen et long terme de notre chambre départementale a été longuement examiné et débattu lors du dernier bureau de la CMA 02, en novembre dernier. Les membres du bureau tiennent à souligner que cette réforme paraît tout à fait précipitée alors que les chambres de métiers existent depuis Ils regrettent l absence de réels chiffrages prévisionnels, et craignent une complexité politique, administrative et de gestion notamment des ressources humaines dans les 2 schémas. Enfin, rappelons qu un des objectifs majeurs de cette réforme est d aboutir à une diminution de la pression fiscale sur les entreprises artisanales et à des économies dans les chambres de métiers et de l artisanat. Mais dans l Aisne, depuis toujours, la politique de la CMA est de taxer à minima ses entreprises artisanales ; ainsi la taxe pour frais de chambre de métiers est dans l Aisne une des plus basses comparativement à d autres établissements (en moyenne 157 /an/entreprise, notamment avec un taux du droit additionnel limité à 50 % alors que beaucoup de chambre de métiers et de l artisanat taxent jusqu à 85 %). En outre, nous avons une structure qui bénéficie d une gestion saine depuis de nombreuses années. Bien que peu convaincus de l intérêt d une telle réforme, mais considérant qu ils sont mis devant l obligation d un choix, la CMA 02 opte pour la modalité n 1, à savoir le maintien des CMA départementales et de la chambre régionale. Cette solution présentée lors de la dernière assemblée générale de la CMA le 8 décembre dernier a été approuvée à l unanimité, sans grand enthousiasme. Rappelons cependant que les principes fondamentaux chers aux réseaux et aux artisans sont respectés : la nécessaire autonomie du réseau des chambres de métiers et de l artisanat, le maintien et le développement d un service de proximité à l entreprise artisanale, la représentation de représentants élus par leurs pairs dans chaque département. CONCOURS ET OLYMPIADES RÉGIONALES DES MÉTIERS LES AXONAIS SONT BRILLANTS Concours régional du meilleur jeune boulanger Ernestine Phillipot, apprentie chez M. Lambert à Vorges, a remporté le concours régional de la spécialité qui s est déroulé à Compiègne, puis a participé à la finale nationale à Evry. Concours régional du meilleur apprenti Pâtissier Nos deux candidats Vincent Fischer et Romain Vallerand ont pris les deux premières places lors de la finale régionale à Amiens. Vincent Fischer représentera la Picardie à la finale en février prochain. Nous lui souhaitons bon courage et bonne chance. Olympiades régionales des métiers Ces épreuves organisées et financées par le conseil régional de Picardie ont permis à des apprentis axonais de se mettre en valeur, de faire preuve de leur talent et de leur capacité professionnelle. Nos représentants ont remporté de nombreuses médailles d or, d argent ou de bronze. Métier Classement Apprenti Maître d apprentissage Boulanger Or Clément BRUN M. FOURNET Chauny Pâtissier Argent Philippe BOCQUILLON Coiffure Or Allison CANNIOT Coiffure Argent Marine LAQUILLE Mécanique auto Or Bronze Guillaume LACROUTE Guillaume ROBELIN M. JOLIBOIS St Quentin M. BRUNELLE St Quentin M me TAVERNIER Warmeriville Salarié chez Renault Sodal - Laon Salarié chez Opel - Laon À noter qu en coiffure Gaëlle Sturmach (chez M me Julliart à Laon) et Mercier Alexis (chez M me Gabriel à Reims) ainsi qu en mécanique auto Thomas Capelle (chez SNC Cruz à Villers Cotterêts) ont participé et ont fini à quelques points des classés aux trois premières places. Pour le bâtiment, excellents résultats également : Métier Classement Apprenti Or Alexandre AUGUSTYNIAK Chauffage Argent Nicolas PANEK Ferblantier Couvreur Argent Steven CHAUDELLE Maçon Plombier Or Argent Or Argent Maxime PREVOST François MOULARDE Philippe POITTEVIN Romuald MERCIER Les premiers de chaque métier feront partie de l équipe de Picardie qui participera aux Olympiades des métiers à Lille du 5 au 7 février prochain pour tenter d être premier et faire parti de l équipe de France qui ira Canada. À tous, encore un grand bravo. Vous portez haut les couleurs de la Picardie. Vous êtes les dignes représentants de l avenir de nos métiers. Le monde des artisans janvier-février

9 Travail le dimanche Soulagement. Le principe du repos dominical a été réaffirmé et les grandes surfaces alimentaires ne seront pas autorisées à ouvrir le dimanche après-midi. Sauf dérogation dans les zones touristiques ainsi que dans les agglomérations de Paris, Marseille, Lyon et Lill, baptisées «zones d attractivité commerciale exceptionnelle», les anti-travail dominical peuvent se targuer d avoir obtenu quelques concessions. La proposition de loi de Richard Maillée ne modifierait pas la situation actuelle en matière d ouverture dominicale, si ce n est en prolongeant de 12 h à 13 h l heure butoir d ouverture le dimanche. Le projet de loi se contenterait finalement de légaliser la solution existante. Une évolution qui rassure les artisans et petits commerçants après les âpres débats qui ont eu cours. Une trop grande libéralisation aurait simplement eu pour effet de déplacer la consommation de la semaine vers le dimanche et des commerces de proximité vers les grandes surfaces et n aurait pas donné plus de pouvoir d achat aux consommateurs! Une étude du Crédoc a également conclu que les effets sur la croissance seraient modestes. Reste à savoir ce qui sera réellement appliqué. Les grandes surfaces alimentaires ne seront plus autorisées à ouvrir le dimanche après-midi. URBANISME COMMERCIAL vers la création de magasins à loyer modéré Le député Jean-Paul Charié, rapporteur UMP de la loi de modernisation de l économie, a présenté les grandes lignes de son rapport sur la réforme de l urbanisme commercial, qui sera publié dans sa version définitive à la mi-décembre. «Il faut comprendre que si la France veut connaître une nouvelle croissance face à une mondialisation de plus en plus rapide et complexe, il faut changer de culture», a-t-il argumenté. Une révolution qui passe, entre autres, par l abrogation de la loi Royer de Les surfaces commerciales ne seront plus classifiées en fonction de leur superficie, mais à travers quatre catégories qui seront fonction du «niveau d envergure» du commerce. Une attention particulière serait portée à la revivification des «cœurs de ville». Un autre pan important de la réforme sera de redonner la main aux élus face aux communes qui raisonneraient encore trop souvent, selon le député du Loiret, chacune de leur côté, au mépris d une logique à plus grande échelle. Enfin, le projet de loi prévoit la création de magasins à loyers modérés réservés pour les petits commerces, dans le souci de garder une réelle diversité dans les régions. «Il ne faut pas forcément lutter contre les grandes surfaces, car celles-ci savent qu il est dans leur intérêt d être entourées de petits commerçants», a répété J.-P. Charié. «La course au moins cher, au hard discount à tout prix n est pas la bonne solution.» Suite des débats lors la proposition de loi qui sera probablement discutée au Parlement début Le monde des artisans janvier-février

10 ctualités Aisne REGARDS CROISÉS LE SECTEUR DE LA CHARCUTERIE Pour cette édition du Monde des Artisans, la CMA est allée à la rencontre de Monsieur et Madame Licette, charcutiers traiteurs à Guise. Voilà trois ans, qu ils ont repris cette charcuterie, dans laquelle Monsieur Licette a été plus de 20 ans salarié. Ils ont franchi le pas, malgré quelques craintes bien naturelles. Ils avaient bien préparé leur projet, avec une stratégie claire, qui se révèle être efficace aujourd hui. Ils ont choisi d abandonner l activité traiteur en salle, pour se consacrer à la vente en boutique, et ont opté pour un élargissement de la gamme de produits à emporter. En outre, comme ils le disent eux-mêmes, «nous encourageons tous ceux qui le souhaitent à se mettre à leur compte, mais à condition d être bien entourés». Ils mettent en avant les relations de confiance qui se sont installées avec leur banquier, leur expert-comptable et le conseiller d entreprise à la Chambre de Métiers. Ils font appel à eux, dès qu ils ont un projet, une question C est un couple qui a les pieds sur terre et qui est fortement attaché au fait de proposer des produits de qualité, de valoriser les métiers artisanaux et leurs savoir-faire. Pendant ces trois années d activité, s est développée naturellement la vente de boudin blanc, produit qu ils proposent toute l année, et pour lequel la demande s accroît. Contrairement à beaucoup de leurs confrères, ils en proposent quelle que soit la saison, avec bien sûr un pique d activité pour les fêtes. Alors quand ils ont été contactés pour participer au 35 e Championnat d Europe du meilleur boudin blanc, organisé par la commanderie des fins goustiers du duché d Alençon, ils se sont simplement dits pourquoi pas et se sont lancés dans l aventure. Comment ça marche? Les charcuteries sont jugées par un jury de près de 200 personnes. Le boudin arrive sur la table et une Réussite en charcuterie au féminin 1 En charcuterie, souvent, on rencontre des jeunes filles en vente ; or toutes les deux vous êtes en fabrication. Pourquoi? Sandie : Mon père est salarié dans l entreprise depuis de nombreuses années. J ai eu envie d apprendre ce métier moi aussi. Ophélie : Mon oncle travaille dans la même entreprise que moi donc naturellement je suis venue vers la charcuterie. Sandie et Ophélie : Quand on fabrique, on connaît les recettes. On peut conseiller le client quand on prépare un buffet, on est satisfait, on a créé, réalisé. 2 Quels sont les arguments que vous pouvez donner pour orienter des jeunes à prendre la même orientation que vous? À l unisson : Ce métier demande de la polyvalence puisque le traiteur peut vous préparer un repas complet : boucherie, charcuterie, cuisine, première note sur 20 de présentation est octroyée, puis grillé et c est le goût qui est ensuite noté sur 80. Pour leur première participation à ce concours européen, un prix d honneur leur a été attribué ; une belle réussite, quand on sait qu il y a plus de 500 concurrents, venant de toute l Europe, français, belges, irlandais, anglais, allemands et autrichiens, qui participent à ce championnat et que seule une poignée de candidats est mise à l honneur. Il est important que les artisans s engagent dans ce type de concours en s étant assurés au préalable bien entendu du sérieux de la manifestation. Il est nécessaire que les artisans communiquent et fassent reconnaître leur savoir faire, et la qualité de leurs produits. C est un des facteurs qui différencie fortement les artisans d autres modes de production ou de distribution. Alors même si, culturellement dans notre département, on n ose pas faire parler de soi, il faut sortir de ces idées reçues et aller à la rencontre de vos confrères, participer à des salons, faire connaître et reconnaître vos savoir-faire Elles sont deux actuellement à préparer le Brevet professionnel Charcutier Traiteur dans un groupe de sept jeunes : Sandie Santerre chez M. Detrez à Villers-Cotterêts et Ophélie Gaillard chez M. Leroy à Château-Thierry. Toutes les deux ont suivi la même filière : CAP Charcutier en 2 ans, Mention Complémentaire traiteur en 1 an, puis maintenant un contrat de 2 ans pour préparer le BP de la spécialité. pâtisserie. Il y a aussi un aspect artistique. Sandie ajoute même : Il faut travailler pour le plaisir ; ce ne doit pas être une contrainte. 3 Au terme de votre formation que comptez-vous faire? Passer un maximum de diplômes. Progresser, être performantes pour, dans quelques années, créer ou reprendre une entreprise. On aura toujours besoin d un artisan traiteur pour les réceptions! 4 Et si c était à refaire? Ensemble : Je recommencerai Certes le métier est difficile, pas évident pour une fille dans un monde plutôt masculin. Il faut faire sa place, se faire respecter, travailler, être courageuse, prendre plaisir à fabriquer, à satisfaire les clients en leur proposant des fabrications appétissantes, nouvelles, bien présentées pour en tirer une satisfaction personnelle. 12 Le monde des artisans janvier-février 2008

11 Le dispositif d aide aux entreprises de la filière alimentaire est reconduit Votre entreprise se développe, vous allez investir! Contactez la chambre de métiers et de l artisanat de l Aisne. Depuis plusieurs années, l Europe, l état, le conseil régional de Picardie, le conseil général de l Aisne et les communautés de communes en partenariat avec la chambre de métiers et de l Artisanat de l Aisne soutiennent les entreprises artisanales dans leur stratégie de développement. CONTACT : Attention, avant toute démarche d investissement ou de création d emploi, contactez la CMA au , votre comptable, votre banquier ou également votre syndicat. Opération filière alimentaire Boulangerie-pâtisserie, boucherie-charcuterie, poissonnerie, traiteur (livraison de repas), immatriculés au répertoire des métiers de l Aisne ou en cours pour les repreneurs et ayant un projet de développement. Fidarco alimentation services Entreprises inscrites au RM de moins de 10 salariés ou en cours d immatriculation en cas de reprise. Sauf : taxi et plats préparés à emporter. Fonds d avance remboursable Création (FAR) Investissements productifs, investissements liés à l aménagement des locaux sauf gros œuvre et couverture (surface de vente et laboratoire/ fournil), cellule magasin (châssis exclu). L investissement minimum à réaliser est de HT. Magasins et locaux professionnels, matériel, véhicules utilitaires. Pour qui? Pour quels investissements? Montant des aides Artisans de - 36 mois au RM avec CAP + 2 ans d expérience ou 5 ans d expérience. Apport personnel + prêt bancaire. Sauf taxis, plats préparés et esthétique. Investissements productifs (véhicules compris). Communautés de communes «Productif artisanal» Pour qui? Pour quels investissements? Montant des aides Tout artisan avec diplôme ou 5 ans d expérience. Artisans inscrits depuis plus de trois ans au RM avec diplôme ou 5 ans d expérience Investissements productifs (véhicules compris) de à correspondant à 70 % du coût TTC. Investissements productifs (véhicules compris) de à correspondant à 70 % du coût TTC. Subvention 5 % par communautés de communes Pour qui? Pour quels investissements? Mêmes conditions d éligibilité que subvention Fidarco. Montant des aides CC du Val de l Ailette, CC de Chauny Tergnier, CC des Villes d Oyses. Subvention de 15 % de l investissement HT plafonnée à et avance remboursable de 30 % de l investissement HT plafonnée à Subvention de 15 % de l investissement HT compris entre et Subvention maximale de Avance remboursable sans intérêt de 30 % de l investissement HT pour le matériel et 20 % pour les véhicules. Plafonné à Minimum d investissement : HT. Remboursement : mensualité comprise entre 150 et 300. Bonification de 2 à 3 points sur 5 ans des taux d emprunt. Villers-Cotterêts, CC* de la région de Guise, CC de la Thiérache d Aumale, CC du Pays des Trois Rivières, CC du Chemin des Dames, CC du Pays de la Serre, C. d Agglo de St-Quentin, CC des Vallons d Anizy, CC des Portes de la Thiérache, CC du Tardenois, CC de la Thiérache du Centre. Bonification de 1,5 à 3 points sur 5 ans des taux d emprunt. CC du Laonnois, C. Agglo du Soissonnais, CC du Canton de Saint-Simon, CC du Pays du Vermandois, CC du Canton d Oulchy le Château, CC du Canton de Charly-sur-Marne, CC de l Ourcq et du Clignon, CC du Canton de Condé-en-Brie. Financés par les communautés de communes. Financés par les villes et les Communautés de Communes + Info Soutien d un artisan, victime de violentes pluies Le Président Lecreps a remis un chèque de provenant du fonds de calamités des chambres de métiers, à M. Ferre, boucher-charcutier à Lesdins, qui a vu son commerce dévasté par la boue, suite aux violentes pluies survenues dans la nuit du 11 au 12 septembre dernier. Le monde des artisans janvier-février

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74%

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales. Solde net 1 002 entreprises 74% n 6 - JANVIER 21 LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT 23 629 c est * le nombre d entreprises 2 inscrites au Répertoire des métiers de l Essonne. dirigeants d entreprise artisanale ont été interrogés à la fin

Plus en détail

ANTICIPEZ Préparez la reprise!

ANTICIPEZ Préparez la reprise! DOSSIER ANTICIPEZ Préparez la reprise! Votre Chambre de Métiers et de l Artisanat se mobilise pour faire face à la crise et préparer la reprise! Faire face à la crise Préparer la reprise Depuis novembre

Plus en détail

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1 Dossier de presse 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise 14 avril 2008 1 OSEO ET LA CREATION D ENTREPRISE..3 PRET A LA CREATION D ENTREPRISE....4 L objectif.. 4 Caractéristiques....4 PREMIERE ETUDE

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Les aides pour la création et reprise d entreprise

Les aides pour la création et reprise d entreprise Les aides pour la création et reprise d entreprise Pour créer sa boite, mieux vaut être accompagné Pourquoi SE FAIRE ACCOMPAGNER lors du lancement? Pour gagner du temps en ayant accès à des informations

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Création des commissions d assistance aux entreprises en Poitou-Charentes

DOSSIER DE PRESSE. Création des commissions d assistance aux entreprises en Poitou-Charentes wwww.poitou-charentes.gouv.fr DOSSIER DE PRESSE Création des commissions d assistance aux entreprises en Poitou-Charentes Lundi 19 décembre 2011 Le marché de l emploi en Poitou-Charentes touché par la

Plus en détail

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain

Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain Résultats de l enquête OPALE Outil de Prévision de l Artisanat de Lorraine MOT DU PRÉSIDENT - L artisanat lorrain La fin de l année est l occasion pour chacun de faire le point sur la situation économique

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale Dossier de presse Une carte d identité pour l entreprise artisanale Contact presse Elisabeth de Dieuleveult, Responsable des relations avec la presse 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00 dieuleveult@apcma.fr

Plus en détail

Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement

Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement Salon des entrepreneurs de Paris Mercredi 4 février 2015 à 16 heures 30 Janvier

Plus en détail

CSOEC Février 2013 Comité Création d Entreprise. Comment financer mon projet? Les conseils de l expert-comptable

CSOEC Février 2013 Comité Création d Entreprise. Comment financer mon projet? Les conseils de l expert-comptable CSOEC Février 2013 Comité Création d Entreprise Comment financer mon projet? Les conseils de l expert-comptable Les 10 étapes de la création d entreprise L idée 1. Définition de l idée 2. Analyse du projet

Plus en détail

LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES EN FRANCE ET DANS LE TARN

LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES EN FRANCE ET DANS LE TARN Préfecture du Tarn LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES EN FRANCE ET DANS LE TARN Mise en place à l initiative du président de la République, le 27 octobre 2008, la médiation du crédit aux entreprises

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

Code NAF / APE : Libellé : Activité : Date de création :

Code NAF / APE : Libellé : Activité : Date de création : DEMANDE D INTERVENTION au titre du Fonds de Revitalisation de Giraud Nord pour le soutien à la création d emplois et d activités sur la zone d emploi de Chauny (Vous pouvez télécharger la version électronique

Plus en détail

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO

Dossier de presse. Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP. 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Dossier de presse Témoignage d apprentis : une voie d excellence pour trouver un emploi dans le BTP 7 MAI 2015 Visite de l entreprise ZANETTO Contacts : Service interministériel de la communication des

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 25 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Mai 2015 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude A B C - L impact du contexte économique

Plus en détail

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4 Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire FISAC : Action n 4 L Artisanat en Maurienne Quelques chiffres 1 152 entreprises artisanales (11,5% des entreprises artisanales de Savoie)

Plus en détail

Bénévoles, adhérents, dirigeants associatifs, porteurs de projet, participez aux FORMATIONS DES. tout au long. de l année.

Bénévoles, adhérents, dirigeants associatifs, porteurs de projet, participez aux FORMATIONS DES. tout au long. de l année. Bénévoles, adhérents, dirigeants associatifs, porteurs de projet, participez aux FORMATIONS DES tout au long de l année sur inscription Formations et conseils aux associations Le service Vie associative

Plus en détail

Taux variables et accession à la propriété

Taux variables et accession à la propriété 22 mai 2008 Taux variables et accession à la propriété 12 engagements des établissements de crédit Ariane Obolensky Directrice générale de la Fédération bancaire française (FBF) François Lemasson Président

Plus en détail

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE?

ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? 1 er trimestre ACTIVITE EN BERNE AVANT UN RETOUR DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE? Un baisse d activité au cours de ce 1 er trimestre pour les entreprises savoyardes, mais les prévisions pour le 2 ème trimestre

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2015 Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA Règlement du prix national Article 1 - Objet Le prix «Maître d apprentissage» est organisé par l Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l Artisanat (APCMA)

Plus en détail

«OSEZ LA CREATION!» d entreprise sur PLOERMEL. Jeudi 25 juin 2015

«OSEZ LA CREATION!» d entreprise sur PLOERMEL. Jeudi 25 juin 2015 «OSEZ LA CREATION!» d entreprise sur PLOERMEL Jeudi 25 juin 2015 I- ODACE un outil pour créer II- Données chiffrées sur la création III TABLE RONDE LES 5 GRANDES ETAPES D UN PROJET DE CREATION / REPRISE

Plus en détail

Devenir Agent Général Allianz

Devenir Agent Général Allianz Devenir Agent Général Allianz Un métier d entrepreneur à découvrir. Avec vous de A à Z Si vous êtes motivé(e) pour vendre, entreprendre, organiser, animer, Allianz a besoin de votre compétence pour partager

Plus en détail

Bienvenue dans votre FIBENligne

Bienvenue dans votre FIBENligne Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Les Ateliers de l Epargne, une nouvelle approche financière, originale et pertinente.

Les Ateliers de l Epargne, une nouvelle approche financière, originale et pertinente. DOSSIER DE PRESSE Georges BILLAND Lieu dit Bouharée 35 230 ORGERES Tél : 02 99 83 46 77 Rennes, le 25 Mars 2011 Port : 06 29 23 08 32 Email : georges.billand@hotmail.fr En résumé : Les Ateliers de l Epargne,

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

APPROCHE DE LA BANQUE PAR LE CREATEUR / REPRENEUR

APPROCHE DE LA BANQUE PAR LE CREATEUR / REPRENEUR APPROCHE DE LA BANQUE PAR LE CREATEUR / REPRENEUR 1 PLAN 1 Faire valider son projet personnel Votre personnalité Vos compétences et votre savoir-faire Vos motivations 2 Faire valider son projet économique

Plus en détail

Financer et accompagner les entreprises

Financer et accompagner les entreprises Financer et accompagner les entreprises EN HAUTE-NORMANDIE Créer EN HAUTE-NORMANDIE Innover Fiches pratiques Développer Transmettre Outils communs Édito des Présidents La Région Haute-Normandie et OSEO,

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

OSEO et la transmission / reprise d entreprise. Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

OSEO et la transmission / reprise d entreprise. Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et la transmission / reprise d entreprise Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Financer l innovation et la croissance des entreprises Par

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR PROJET DE CROISSANCE D ENTREPRISE ENTREPRISE :.. CREATEUR :.. NOTE D INFORMATION PREALABLE A LA REDACTION DU DOSSIER DE CANDIDATURE Vous envisagez

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire)

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) Sommaire Journée Créer, reprendre une entreprise en Normandie Une journée consacrée à la création, à la reprise

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Enquête de satisfaction des élèves. Résultats 2008 UNION EUROPÉENNE

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Enquête de satisfaction des élèves. Résultats 2008 UNION EUROPÉENNE PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES Profils & Parcours Ecole régionale de la 2 e chance Midi-Pyrénées Enquête de satisfaction des élèves Résultats 2008 Mars 2009 UNION EUROPÉENNE Sommaire 1 - Champ

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans!

Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Saint-Etienne, le 18 mars 2013 Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme- Ardèche mettent le cap vers les jeunes de moins de 26 ans! Vendredi 15 mars 2013, Loire Active et la Caisse d Epargne Loire-Drôme-Ardèche

Plus en détail

Présentation de la Médiation du crédit aux entreprises

Présentation de la Médiation du crédit aux entreprises Présentation de la Médiation du crédit aux entreprises Juin Mars 2009 1 Sommaire Le Médiateur du crédit Sa mission Ses objectifs Ses équipes La démarche : simple et accessible à tous Les entreprises éligibles

Plus en détail

Devenir chef d entreprise

Devenir chef d entreprise Devenir chef d entreprise CATALOGUE DE FORMATION pour les créateurs et repreneurs d entreprise Édito Opérateur Nacre 1 2 3 Prêter une oreille attentive à chaque idée, développer l esprit créatif, encourager

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

Agriculteurs, comptez sur votre expert-comptable

Agriculteurs, comptez sur votre expert-comptable Agriculteurs, comptez sur votre Analyser un prix de revient, établir un budget, un plan de financement permet d aider au choix et à la mise en place d un statut social, juridique, de conseiller sur le

Plus en détail

Les clés actuelles du financement de la reprise de PME : Le point de vue d OSEO

Les clés actuelles du financement de la reprise de PME : Le point de vue d OSEO Les clés actuelles du financement de la reprise de PME : Le point de vue d OSEO CRA Paris, le 22 octobre 2012 Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr La transmission/

Plus en détail

Guide des aides à l apprentissage

Guide des aides à l apprentissage APPRENTISSAGE Guide des aides à l apprentissage 2015-2016 La Région Languedoc-Roussillon s est engagée à améliorer les conditions de vie des apprentis en participant aux frais liés à leur parcours de formation.

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION L activité économique marque un véritable coup d arrêt sur ce 1 er trimestre pour l ensemble

Plus en détail

CONTRAT DÉPARTEMENTAL DE DÉVELOPPEMENT LOCAL

CONTRAT DÉPARTEMENTAL DE DÉVELOPPEMENT LOCAL Direction de l Aménagement du territoire, de l économie et du développement durable Service des territoires 2 rue Paul Doumer - 02013 Laon Cedex Tél. 03 23 24 62 34 Fax 03 23 24 87 58 C D D L CONTRAT DÉPARTEMENTAL

Plus en détail

Former, c est essentiel!

Former, c est essentiel! Former, c est essentiel! Accroître les compétences Gagner en compétitivité Entreprises lorraines relevant du FAFSEA ou d OPCA 3+, bénéficiez de l EDEC Filière Bois Ameublement! PREFET DE LA REGION LORRAINE

Plus en détail

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO 130 C est le nombre d apprentis à Sciences Po en 2014. Sciences Po souhaite atteindre le nombre de 150 apprentis par an, soit 10 % d une promotion. l apprentissage à Sciences

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Déploiement expérimental du Picardie Pass Rénovation

Déploiement expérimental du Picardie Pass Rénovation Déploiement expérimental du Picardie Pass Rénovation «Picardie Pass Rénovation propose aux picards de les accompagner tout au long de leur projet de rénovation énergétique.» Une expérimentation innovante

Plus en détail

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES Avec le soutien de : 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1 571 600 Siren

Plus en détail

Outil de veille des PME franciliennes face à la crise

Outil de veille des PME franciliennes face à la crise Outil de veille des PME franciliennes face à la crise Vague 3 Janvier 2010 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 171 responsables de PME en Ile de France, constitué

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 24 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Contact Ifop : Flore Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

CENTRE INFORMATION JEUNESSE! " " # $ % *!+, (

CENTRE INFORMATION JEUNESSE!   # $ % *!+, ( CENTRE INFORMATION JEUNESSE! " " # $ % & ' ()(( *!+, ( 461 rue Saint Léonard 49000 ANGERS Tél : 02.41.66.52.52. Fax : 02.41.66.53.66. Site internet : http://www.boutiques-de-gestion.com E.mail : bganjou@wanadoo.fr

Plus en détail

Dispositif d appui au financement des entreprises

Dispositif d appui au financement des entreprises Dispositif d appui au financement des entreprises L offre de l AFD s inscrit dans le mandat que l Etat lui a donné d opérateur des plans de soutien et de relance de l économie. Pour remplir cette fonction,

Plus en détail

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE OBSERVATOIRE ENQUÊTE ANALYSE ENTREPRISE CADRE EMPLOYéS PME ACTIVITé FORMATION EMPLOI CHEF D ENTREPRISE QUESTION SATISFACTION INTERROGATION SUJET DéVELOPPEMENT SENIOR VIE D ENTREPRISE évolution ACTIon FEMMES

Plus en détail

Radiance Humanis Vie

Radiance Humanis Vie ÉPARGNE Radiance Humanis Vie Et votre avenir prend des forces Taux du fonds en euros de Radiance Humanis Vie : 3,50 %* * Taux de rémunération 2013 du fonds en euros Apicil Euro Garanti. Taux net de frais

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

Projet. Equipement numérique

Projet. Equipement numérique Projet Equipement numérique Service Mécénat Région Ile de France 7 mars 2013 Notre mission NOTRE MISSION Apprentis d Auteuil est une fondation reconnue d utilité publique qui éduque et forme plus de 13

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet :

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Horizon PME Etude des besoins pour la croissance des PME Synthèse Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Quels besoins pour financer leurs activités innovantes? Auteurs :

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PRESENTATION DU FAFCEA... 3 II. L ACTIVITE EN 2013... 5 FORMATION... 6 1) LE BUDGET DU FAFCEA... 6 Les dépenses de formation par secteur en 2013... 8 A.

Plus en détail

CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER REPRISE D ENTREPRISE SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010

CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER REPRISE D ENTREPRISE SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010 SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010 «REPRENDRE UN COMMERCE OU UNE AFFAIRE ARTISANALE : MODE D EMPLOI» EXTRAIT DE LA CONFERENCE D ARMELLE FINEZ - EXPERT COMPTABLE CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 21 - Contact : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion & Stratégie d Entreprise flore-aline.colmet.daage@ifop.com

Plus en détail

PREPROGRAMME THEMATIQUE

PREPROGRAMME THEMATIQUE PREPROGRAMME THEMATIQUE Procédure de réservation Pour réserver une conférence, téléchargez le dossier d inscription en cliquant ici. Parmi les thématiques proposées, choisissez celles que vous souhaitez

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

ENTREPRENDRE. Guide. des aides aux entreprises. Communauté de Communes de l île de Noirmoutier. Office de Tourisme

ENTREPRENDRE. Guide. des aides aux entreprises. Communauté de Communes de l île de Noirmoutier. Office de Tourisme Guide des aides aux entreprises Communauté de Communes de l île de Noirmoutier 2014 Office de Tourisme Guide des aides aux entreprises instruites par la Communauté de Communes de l île de Noirmoutier «MOCA»

Plus en détail

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution Les secteurs qui recrutent Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution On trouve des diplômés des écoles de commerce dans tous les secteurs d activité. C est l avantage qu offrent

Plus en détail

Accès aux financements. NOM DE L ATELIER DE TRAVAIL : Accès au financement. REGION : Alsace

Accès aux financements. NOM DE L ATELIER DE TRAVAIL : Accès au financement. REGION : Alsace Accès aux financements NOM DE L ATELIER DE TRAVAIL : Accès au financement REGION : Alsace Diagnostic et enjeux (1/8) Région : Alsace Nom du groupe de travail (reprendre l une des appellations des GT nationaux)

Plus en détail

L expert-conseil en action

L expert-conseil en action L expert-conseil en action c est Un cabinet d expertise comptable et de commissariat aux comptes créé par Maurice Soued et Ketty Soued il y a plus de 20 ans. Une vingtaine de collaborateurs expérimentés

Plus en détail

Octobre 2009. Les outils de soutien au financement des entreprises

Octobre 2009. Les outils de soutien au financement des entreprises Octobre 2009 Les outils de soutien au financement des entreprises Les outils de soutien au financement des entreprises Les produits AFD et OSEO Les fonds de garantie AFD : Permettent d apporter des garanties

Plus en détail

ENTREPRISES EN DIFFICULTE. Gestion de la crise

ENTREPRISES EN DIFFICULTE. Gestion de la crise ENTREPRISES EN DIFFICULTE Gestion de la crise Gestion de la crise Faire face à la crise. S entourer: sortir de son environnement habituel pour s entourer de professionnels spécialisés: avocats, experts-comptables,

Plus en détail

Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)...

Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)... 2012 2013 Être apprenti(e) en Nord-Pas de Calais Suivre une formation, signer un contrat, être accompagné(e)... RÉGION NORD-PAS DE CALAIS www.apprentissage.nordpasdecalais.fr L apprentissage ne concerne

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

La rigueur alsacienne ne me laissait aucun doute sur la qualité du concept et sur la fiabilité de la démarche.

La rigueur alsacienne ne me laissait aucun doute sur la qualité du concept et sur la fiabilité de la démarche. Madame la Secrétaire Générale,.. Tester dans l Auxerrois, une invention d Alsace du Nord qui fonctionne depuis trois ans, était une excellente idée surtout quand je vous aurais dit que mon activité professionnelle

Plus en détail

ELISE Information Entreprise

ELISE Information Entreprise ELISE Information Entreprise L Etat met en place des Equipes locales inter services de soutien aux entreprises (ELISE) et mobilise tous ses outils d accompagnement et de financement pour accompagner les

Plus en détail

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES VILLE DE LESTREM DOSSIER DE CANDIDATURE - Date de remise du dossier par la Ville :. - Date d accusé réception du

Plus en détail

Chefs d entreprises Cadres dirigeants Experts-comptables Seniors Et si vous apportiez votre expérience à un créateur d entreprise?

Chefs d entreprises Cadres dirigeants Experts-comptables Seniors Et si vous apportiez votre expérience à un créateur d entreprise? Chefs d entreprises Cadres dirigeants Experts-comptables Seniors Et si vous apportiez votre expérience à un créateur d entreprise? R E J O I G N E Z LE P R E M I E R R E S E A U DE PARRAINS D E N T R E

Plus en détail

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis

Le compte administratif 2012 de la Région Alsace. Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis 24 juin 2013 Avis Le compte administratif 2012 de la Région Alsace Avis du 24 juin 2013 Vu la Loi n 82-213 du 2 mars 1982 relative aux droits et libertés

Plus en détail

Appel à Projets 2013

Appel à Projets 2013 Appel à Projets 2013 POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises REPRISE D ENTREPRISES ARTISANALES ET INDUSTRIELLES NATURE DU DISPOSITIF DIR AAP OBJECTIFS - Financer la

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2016

Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA. Règlement du prix national 2016 Prix Maître d apprentissage APCMA/MNRA Règlement du prix national 2016 Article 1 - Objet Le prix «Maître d apprentissage» est organisé par l Assemblée Permanente des Chambres de Métiers et de l Artisanat

Plus en détail

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 «Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 INTRODUCTION : RAPPELS SUR LE REGROUPEMENT DE CREDITS 1 LE REGROUPEMENT DE CRÉDITS, QUAND?

Plus en détail

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739 Séance publique du 21 juin 2005 Délibération n 2005-2739 commission principale : développement économique objet : Démarche Lyon ville de l'entrepreneuriat - Soutien à l'association Action'elles pour son

Plus en détail

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé Adie et vous. Nos Missions: Des missions qui traduisent les valeurs de l ADIE fondées sur la confiance dans les capacités de chacun et le droit fondamental d entreprendre Financer les créateurs d entreprise

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

et de l Artisanat de Saint-André

et de l Artisanat de Saint-André Ville de Saint-André-Lez-Lille U n i on C o mmerc i a l e & A rt i s a n a l e D e S a i n t - An d ré Charte de Développement du Commerce et de l Artisanat de Saint-André CHARTE DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL

Plus en détail

CONCOURS REGIONAL CREATION, REPRISE D ENTREPRISE AU FÉMININ. Dossier d inscription

CONCOURS REGIONAL CREATION, REPRISE D ENTREPRISE AU FÉMININ. Dossier d inscription CONCOURS REGIONAL CREATION, REPRISE D ENTREPRISE AU FÉMININ Dossier d inscription La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de la Lorraine organise un concours pour mettre à l honneur les femmes

Plus en détail

J ÉTABLIS MON DOSSIER FINANCIER PRÉVISIONNEL

J ÉTABLIS MON DOSSIER FINANCIER PRÉVISIONNEL J ÉTABLIS MON DOSSIER FINANCIER PRÉVISIONNEL 17 parazit - Fotolia.com Étape 3 > Mes prévisions financières > Mon plan de financement > Mon compte de résultat prévisionnel > Mon seuil de rentabilité > Mon

Plus en détail

11-1 - Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL) Avec l EIRL Artisanat, tout ce que vous risquez c est de réussir!

11-1 - Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL) Avec l EIRL Artisanat, tout ce que vous risquez c est de réussir! 11-1 - Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL) Avec l EIRL Artisanat, tout ce que vous risquez c est de réussir! Av Depuis janvier 2011, les créateurs d entreprises artisanales ou artisans

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ****** MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN PROCESSUS PREPARATOIRE DE LA TROISIEME CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail