Dossier de presse. Comité Syndical de Tisséo-SMTC du 17 octobre 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier de presse. Comité Syndical de Tisséo-SMTC du 17 octobre 2012"

Transcription

1 Mercredi 17 octobre 2012 Dossier de presse Comité Syndical de Tisséo-SMTC du 17 octobre 2012 Délibération D : approbation de la révision du Plan de Déplacements Urbains de la Grande Agglomération Toulousaine

2 APPROBATION DE LA REVISION DU PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS DE LA GRANDE AGGLOMERATION TOULOUSAINE Le Plan de Déplacements Urbains, dont l élaboration relève de l autorité organisatrice des transports urbains, constitue le cadre général de la politique de mobilité durable en définissant les principes d organisation des déplacements. Le projet de révision du PDU Le projet a été établi, dans chacune de ses phases et chacun de ses thèmes, par un comité partenarial et à travers des réunions thématiques regroupant les services de l Etat, la Région, le Conseil Général, les gestionnaires de voirie et de stationnement, les autorités organisatrices de transport, la SNCF, RFF, exploitants de transport, les intercommunalités, le syndicat mixte en charge du Schéma de Cohérence Territorial (SCoT) de la grande agglomération toulousaine, les Chambres Consulaires et plusieurs grandes associations représentatives des usagers et des habitants. Le projet a été construit selon les orientations du SCoT et de manière coordonnée lors des phases d élaboration, à partir des données de l observatoire du PDU d une part et de l analyse des données socio-économiques et leur évolution d autre part, en particulier la répartition habitatemploi. Il a été construit par comparaison de différents scénarios d organisation multimodale des déplacements, testés avec le même outil de modélisation et selon la même méthode. C est le scénario le plus ambitieux pour les modes alternatifs à la voiture et pour la maîtrise de la circulation routière qui a été retenu. Le projet de révision a été arrêté en janvier Le projet de révision de 2011 a fait l objet d une consultation des personnes publiques associées, notamment l Etat et les collectivités territoriales et, ainsi que d une phase de concertation du publique qui a eu lieu au dernier trimestre Il a également fait l objet d une concertation publique qui s est déroulée à la fin de l année 2011 mobilisant plus de 1300 personnes, ainsi que d une enquête publique, qui s est déroulée de janvier à mars 2012 et a permis de recueillir un peu plus de 200 avis. Dossier de Presse Réunion du Comité Syndical du 17 octobre 2012 page 2/12

3 Les avis formulés dans les différentes étapes du projet sont repris en synthèse dans le tableau cidessous. La commission d enquête a remis son rapport le 1 er octobre Cet avis est défavorable. *** L analyse du rapport fait apparaître : 1. des observations profondément contradictoires dont certaines sur des thèmes essentiels tels que le développement des infrastructures en faveur des transports publics dans la périphérie de l agglomération toulousaine ou la congestion du réseau routier. Ainsi, la commission observe que «excepté le cœur de l agglomération bien desservi, car suffisamment dense, l agglomération toulousaine, au-delà de ce dernier, est constituée d un tissu peu dense qui ne rend pas forcément les TC, fussent-ils en site propre, attractifs donc concurrentiels à la voiture», et estime que «le PDU veut contrecarrer cette réalité». mais elle porte un grand intérêt à une proposition de nouvelle ligne de métro, qui se situerait intégralement dans Toulouse. Concernant la congestion, elle estime que «bouchons, rejets dans l environnement, nuisances en tout genre, temps de parcours aggravés, étalement de l urbanisation vont constituer le carburant du PDU» mais indique que «les réponses de Tisséo relatives à l évolution de la voirie réservée à l automobile et des temps de déplacements a rassuré la commission». * dont 24 correspondaient à des avis formulés par les communes du SICOVAL sur la base de l absence de programmation du prolongement de la ligne b, ces avis ayant été pris en compte à travers la délibération du comité Syndical du SMTC de décembre 2011 portant sur l accord financier trouvé avec le SICOVAL. Dossier de Presse Réunion du Comité Syndical du 17 octobre 2012 page 3/12

4 2. des malentendus par rapport à ce qu est un PDU au regard de la loi Le projet de révision a été mené dans le respect du cadre fixé par les textes de loi et en cohérence avec l élaboration du Schéma de Cohérence Territoriale, approuvé en mars La lecture du rapport fait apparaître des malentendus sur ce qu est un PDU, pourtant défini par la loi. Il s agit d un document fixant les principes d organisation et non d un document de programmation. Ce n est pas non plus le catalogue exhaustif de l ensemble des actions menées par les collectivités pour améliorer la mobilité de la métropole régionale au quotidien, ni l inventaire exhaustif des infrastructures. Le projet de révision du PDU va au-delà des obligations légales en matière de programmation et de présentation des éléments financiers, dans le souci d affirmer son ambition et son réalisme, tout en prévoyant un processus de programmation. La Commission d enquête a mis en cause la légitimité du SMTC dans l élaboration du PDU («est-ce que le SMTC devait être l AOTU pour mener à bien ce projet? la commission d enquête répond : non»). Le pilotage de l élaboration des PDU relève bien du SMTC au regard de la loi et il ne saurait s y soustraire. La commission estime que le projet de PDU part «du principe, voire du dogme, que la circulation automobile doit être réduite», alors que ce dogme supposé correspond aux objectifs du PDU tels que définis par la loi. La commission d enquête reconnaît que le périmètre de révision du PDU est particulièrement vaste et ne permet pas que le dossier s attache spécifiquement aux détails, mais paradoxalement regrette que «la possibilité de s asseoir n est pas suffisamment prévue actuellement pour les piétons dans les galeries marchandes». Un tel niveau de détail sur ce type de mesure et l exhaustivité de l ensemble des actions nuirait à la lisibilité du projet : cela ne relève pas d un PDU. 3. des données objectives non prises en compte et des mises en cause inacceptables La commission met en doute les capacités de coordination des autorités organisatrices de transport, sans tenir compte des projets et actions menées en partenariat par le SMTC, la Région Midi-Pyrénées et le Conseil Général, ainsi que la mise en place d une instance de coordination. Concernant la description et les projections de la demande de déplacement, elle met en cause les méthodes éprouvées au niveau national et correspondant aux recommandations des organismes publics nationaux tels que le CERTU. Elle met en doute l opportunité des itinéraires cyclables, sur la base de son propre vécu. Concernant les gains du PDU vis-à-vis de l émission des gaz à effet de serre, malgré les limites de la modélisation, il est possible d affirmer que le projet de révision du PDU apportera un gain réel. Cette analyse, bien que figurant dans le dossier d enquête et constituant, selon l Autorité Environnementale elle-même, «un éclairage positif pour une meilleure information du public et des décideurs» n a pas été prise en compte par la commission d enquête. Dossier de Presse Réunion du Comité Syndical du 17 octobre 2012 page 4/12

5 Elle ne prend pas en compte non plus l état des lieux très complet que présente cette évaluation environnementale concernant les émissions de polluants. La Commission d Enquête estime par ailleurs que le SMTC «s est détourné de sa mission première, à savoir proposer une ou des solutions de déplacements urbains de la grande agglomération toulousaine». Pourtant, la procédure de révision a confirmé que le développement du réseau de transport public et des modes alternatifs à la voiture constitue une priorité pour la grande agglomération toulousaine. C est également cette priorité qui a conduit un fort développement du réseau depuis Ainsi, l offre de lignes de bus et de tramway a progressé de 16%. Le SMTC a injecté 1,7 millions de kilomètres dans le réseau bus depuis Il a, par exemple, créé une dizaine de lignes de bus ainsi que quatre services de TAD (transport à la demande) desservant 22 communes. Dossier de Presse Réunion du Comité Syndical du 17 octobre 2012 page 5/12

6 L opportunité de ce développement est à mesurer à l aune de ses résultats sur les 4 dernières années : - la fréquentation du réseau a enregistré 32 millions de voyages annuels supplémentaires, soit +26 % ; - Tisséo est devenu, par sa fréquentation, le 3 ème réseau français, hors Ile-de-France ; - La fréquentation du réseau de surface (lignes de bus et tramway) compte 13 millions de voyages annuels supplémentaires, soit +36,4% en 4 ans. Ceci illustre que l efficacité du développement de lignes de bus en périphérie ne correspond donc pas à une hypothèse erronée issue d une vision dogmatique, contrairement à ce qu affirme la commission, mais à une réalité, et que le SMTC ne s est pas détourné de sa mission. Le PDU est indispensable pour poursuivre et accélérer cette tendance : - les nouvelles infrastructures de transport public qu il prévoit permettront d offrir des temps de parcours attractifs et une bonne régularité tout en maîtrisant les coûts d exploitation ; - ces nouvelles infrastructures permettront d engager le maillage du territoire par des lignes à haut niveau de service tel que le prévoit le SCOT ; - il prévoit également d augmenter les capacités de stationnement des parcs relais de plus de 50%. Dossier de Presse Réunion du Comité Syndical du 17 octobre 2012 page 6/12

7 4. la mise en cause du caractère ambitieux du PDU Le projet de révision du PDU formule les mêmes objectifs et permet d atteindre les mêmes résultats que le projet de révision de 2009, étant testés avec le même modèle et la même méthode. Par ailleurs, ces objectifs et les moyens de les atteindre, y compris les ressources financières qu ils mobilisent, figurent parmi les PDU les plus ambitieux en comparaison des autres agglomérations : A titre d exemple, la fréquentation des transports publics toulousains, à l horizon 2020, est estimée à 163 déplacements par an et par habitant, ce qui correspondrait à un niveau équivalent, voire supérieur aux résultats observés actuellement dans les agglomérations citées généralement en exemple (Nantes, Grenoble, Strasbourg, ), alors même que le périmètre des transports urbains de l agglomération toulousaine, du fait de sa taille, est et restera l un des moins denses. En 2020, l agglomération toulousaine bénéficiera de 177 km d infrastructures de transports publiques, à comparer par exemple à Lille en 2020 (172 km) ou Nantes (115km). Le projet de révision du PDU correspond au plus grand développement des infrastructures de transport public hors Ile-de-France. Dossier de Presse Réunion du Comité Syndical du 17 octobre 2012 page 7/12

8 L objectif de part de marché des transports collectifs en 2020 est supérieur à celui de Lille ou de Nantes, malgré un contexte urbain aujourd hui peu favorable dans la grande agglomération toulousaine en termes de densité. De même, l objectif de part de marché des vélos figure parmi les PDU les plus ambitieux. Dossier de Presse Réunion du Comité Syndical du 17 octobre 2012 page 8/12

9 L objectif de réduction de la part des déplacements réalisés en voiture est également parmi les plus élevées des grandes métropoles françaises. Dossier de Presse Réunion du Comité Syndical du 17 octobre 2012 page 9/12

10 En conclusion, Le SMTC et les collectivités qui le composent ne peuvent arrêter leur action sur la base des observations erronées et contradictoires de la Commission d Enquête. Le SMTC désapprouve fermement la mise en cause de sa légitimité et du sens des actions menées en faveur de la mobilité durable. Le SMTC et les collectivités qui le composent doivent prendre en considération l urgence de poursuivre le développement des modes alternatifs à la voiture particulière et de leur efficacité, non seulement au vu des enjeux environnementaux, énergétiques et économiques, mais aussi au regard de l importance du poids croissant des coûts associés à la voiture pour les ménages de l agglomération. Le SMTC et les collectivités qui le composent doivent pouvoir répondre également à l urgence de la maîtrise de la congestion du réseau routier et du maintien d une accessibilité durable de la grande agglomération toulousaine. Le développement d un réseau structurant métropolitain de transport public maillant le territoire et augmentant les capacités de stationnement des parcs relais tout en évitant d accroître la saturation de la voirie, les efforts engagés pour l intermodalité et un partage plus équilibré de l espace public en faveur des modes alternatifs à la voiture individuelle, doivent être poursuivis et accélérés. Dossier de Presse Réunion du Comité Syndical du 17 octobre 2012 page 10/12

11 Communication de Roland Ries, Sénateur-maire de Strasbourg, Président du GART Le Groupement des Autorités responsables de transport (GART) a vocation à promouvoir la mobilité durable menée par les Autorités organisatrices de transport (AOT), dans le strict respect du principe de libre administration des collectivités locales. Il n a pas pour objet de s immiscer dans les choix opérés par les Autorités organisatrices de transport s agissant, par exemple, du choix du mode de transport, des options engagées visant à réduire la place de l automobile en ville ou encore des mesures prises dans le but d'inciter au changement de comportement des concitoyens en faveur des modes plus respectueux de l environnement. Aussi le GART ne saurait infirmer ou confirmer les choix retenus par l Autorité organisatrice du Grand Toulouse dans le cadre de la mise en œuvre d un nouveau Plan de déplacement urbain (PDU). Mais face aux incohérences, pour ne pas dire aux inepties, contenues dans le rapport essentiellement à charge des commissaires enquêteurs, il est de mon devoir de rétablir quelques vérités. Il est tout d abord frappant de constater une méconnaissance de l'organisation institutionnelle des transports publics de la part des commissaires enquêteurs. Le SMTC est compétent par la loi pour l'élaboration du PDU mais il ne saurait être tenu pour responsable de l'absence de structure coordinatrice des transports (cf. p. 10). Dans un même esprit il importe de rappeler qu'il n'appartient pas aux maires, en présence d un syndicat de transports autorité organisatrice de transports, de décider de l'implantation des arrêts de bus, ni d'élaborer le tracé des lignes de transports en commun (contrairement à ce qui est affirmé à la page 17 du rapport). Il convient également de souligner que le périmètre du PDU est le périmètre de transport urbain (PTU) de l'aot et qu'il n'appartient pas, dès lors, au SMTC d'intégrer les départements voisins dans sa réflexion (p. 19). On ne comprend pas le jugement de valeur qui consiste à vouloir affirmer que Tisséo-SMTC n'est pas le plus apte à élaborer le PDU (p. 36), dans la mesure où le SMTC exerce une compétence qui lui a été confiée par la loi... Mais, plus grave encore, cette méconnaissance profonde de l'objectif du PDU dès lors que le rapport déplore (p. 85) la volonté de limiter la circulation automobile. Est-il besoin de souligner que la rationalisation de la circulation de l'automobile et un rééquilibrage des parts modales est l un des fondements des PDU? De même, est-il vraiment besoin de rappeler qu'il ne ressort pas de l'autorité organisatrice de transport de décider de l'installation des bancs en ville? (p. 96). Le rapport souligne enfin la conformité du projet de PDU avec le SCOT, ce qui démontre la cohérence urbanismetransport du projet. Il n est donc pas, contrairement à ce qui est affirmé ailleurs dans le rapport, focalisé sur la seule ville de Toulouse. Toutes ces raisons m'ont conduit à sortir le GART de sa neutralité. Je ne doute pas du volontarisme politique de Tisséo-SMTC pour faire du Grand Toulouse une métropole exemplaire en matière de mobilité durable". Dossier de Presse Réunion du Comité Syndical du 17 octobre 2012 page 11/12

12 Annexe Dossier de Presse Réunion du Comité Syndical du 17 octobre 2012 page 12/12

PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS 2013-2023 Annexe 1

PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS 2013-2023 Annexe 1 Communauté Intercommunale du NOrd de la Réunion PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS 2013-2023 Annexe 1 CONCLUSIONS MOTIVEES DE L ENQUETE PUBLIQUE CONCLUSIONS MOTIVEES Enquête Publique sur le projet de Plan de

Plus en détail

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale.

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. AUTEUR Yamina Lamrani CERTU (Centre d Etudes sur les Réseaux,

Plus en détail

CONFERENCE-DEBAT DU 22 NOVEMBRE 2013 PRESENTATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU «PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS»

CONFERENCE-DEBAT DU 22 NOVEMBRE 2013 PRESENTATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU «PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS» CONFERENCE-DEBAT DU 22 NOVEMBRE 2013 PRESENTATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU «PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS» PDU PRESENTATION DE LA DEMARCHE La Communauté d Agglomération du Beauvaisis a lancé en février 2009,

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême QU EST-CE QU UN PDU? q Un document obligatoire pour toutes les agglomérations de plus de 100 000 habitants q Une volonté d organiser les modes de déplacements

Plus en détail

Mission GPSO Juin 2009. Desserte de l agglomération de Mont-de-Marsan Synthèse. Desserte de l'agglomération de Mont-de-Marsan 1/9

Mission GPSO Juin 2009. Desserte de l agglomération de Mont-de-Marsan Synthèse. Desserte de l'agglomération de Mont-de-Marsan 1/9 Desserte de l agglomération de Mont-de-Marsan Synthèse Desserte de l'agglomération de Mont-de-Marsan 1/9 SOMMAIRE 1. OBJECTIF ET METHODE DES ETUDES... 3 1.1 LE CONTEXTE... 3 1.2 LES OBJECTIFS DE L ETUDE

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

CONTRIBUTIONS DES COLLECTIVITES MEMBRES DU SMTC / TC Contribution du Sicoval Délibération du 28/9/15 (votants 57, pour : 56, contre : 1)

CONTRIBUTIONS DES COLLECTIVITES MEMBRES DU SMTC / TC Contribution du Sicoval Délibération du 28/9/15 (votants 57, pour : 56, contre : 1) 11 au projet de 3 ème ligne en l intégrant de façon explicite dans le Projet Mobilités valant révision du PDU. L avis favorable, à l unanimité de ses membres, de la commission d enquête à la déclaration

Plus en détail

Dossier de presse. Plan vélo. l engagement vélo de Nantes Métropole. Nantes, le 10 décembre 2010. Contact presse

Dossier de presse. Plan vélo. l engagement vélo de Nantes Métropole. Nantes, le 10 décembre 2010. Contact presse Nantes, le 10 décembre 2010 de Nantes Métropole Contact presse Nacéra Arnauld des Lions Tél. : 02 40 99 48 44 Port. : 06 75 25 04 17 Nantes Métropole Direction de la communication 44 923 Nantes CEDEX 9

Plus en détail

Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015

Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015 Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015 Le plan de déplacements urbains Le PDU définit pour les 10 années à venir les principes d'organisation des transports de

Plus en détail

Les procédures d élaboration et de révision du PDU

Les procédures d élaboration et de révision du PDU Certu CETE Nord-Picardie Plans de déplacements urbains Éléments juridiques FICHE n 03 septembre 2007 Cette série de fiches est destinée à apporter des réponses à des questions juridiques concernant la

Plus en détail

Avant-Projet PIECE 9 : EVALUATION DE L INTERET SOCIO- ECONOMIQUE

Avant-Projet PIECE 9 : EVALUATION DE L INTERET SOCIO- ECONOMIQUE Avant-Projet PIECE 9 : EVALUATION DE L INTERET SOCIO- ECONOMIQUE PIECE 9 EVALUATION DE L INTERET SOCIO-ECONOMIQUE 1 Cadrage de l évaluation économique et sociale du projet... 269 2 Prévisions de trafic

Plus en détail

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Introduction Favoriser la mobilité des Nordistes par

Plus en détail

Ce document a été réalisé par l auat

Ce document a été réalisé par l auat Ce document a été réalisé par l auat SOMMAIRE 1 - ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX ET OBJECTIFS DU PDU 2 2 - DEMARCHE D ELABORATION RETENUE POUR OPTIMISER LA MAITRISE DES DEPLACEMENTS VP : ETUDE MULTIMODALE 4 2.1

Plus en détail

Système d information multimodal alsacien Atelier information multimodale du 05 mai 2008

Système d information multimodal alsacien Atelier information multimodale du 05 mai 2008 Système d information multimodal alsacien Atelier information multimodale du 05 mai 2008 (SIM) Le contexte alsacien et les objectifs une priorité partagée: développer des transport collectifs compétitifs

Plus en détail

Grand Douaisis 29 novembre 2013. La Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer

Grand Douaisis 29 novembre 2013. La Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer Grand Douaisis 29 novembre 2013 La Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer Eléments de cadrage Mars 2013 Eléments de cadrage Le Pays de Saint-Omer : Une

Plus en détail

Organisation PDU. des trafics 2012-2022. Orientation N 2

Organisation PDU. des trafics 2012-2022. Orientation N 2 DU 2012-2022 Orientation N 2 Organisation des trafics Le lan de Déplacements Urbains (DU) est obligatoire pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Il organise les différents modes de déplacement

Plus en détail

1 - Stratégie de développement du territoire et présentation des axes stratégiques sur la période 2008-2013

1 - Stratégie de développement du territoire et présentation des axes stratégiques sur la période 2008-2013 1 - Stratégie de développement du territoire et présentation des axes stratégiques sur la période 2008-2013 Les axes et les mesures Structuré en axes qui sont les objectifs stratégiques poursuivis, la

Plus en détail

Renforcez l attractivité de votre avec optimix!

Renforcez l attractivité de votre avec optimix! Renforcez l attractivité de votre organisation avec optimix! Pourquoi mettre en œuvre un plan de déplacements au sein de votre organisation? optimix participe à l amélioration de la gestion RH : amélioration

Plus en détail

Observatoire du développement durable

Observatoire du développement durable Observatoire du développement durable Volet économique décembre 2009 2 AGENDA 21 VOLET SOCIAL éditorial Le Grand Lyon a voulu se doter d un observatoire du développement durable articulé autour d un volet

Plus en détail

Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes et l autonomisation des femmes

Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes et l autonomisation des femmes Nations Unies UNW/2015/CRP.15 Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes et l autonomisation des femmes Deuxième session ordinaire de 2015 15-16 septembre 2015 Point

Plus en détail

Projet de loi n 1210 portant réforme de l hôpital et des dispositions relatives aux patients, à la santé et aux territoires

Projet de loi n 1210 portant réforme de l hôpital et des dispositions relatives aux patients, à la santé et aux territoires Projet de loi n 1210 portant réforme de l hôpital et des dispositions relatives aux patients, à la santé et aux territoires PROPOSITIONS D AMENDEMENTS DE L UNASEA L UNASEA est favorable à l objectif affiché

Plus en détail

Enquête ménages déplacements 2006 de l aire métropolitaine lyonnaise : premiers résultats généraux

Enquête ménages déplacements 2006 de l aire métropolitaine lyonnaise : premiers résultats généraux DOSSIER DE PRESSE Enquête ménages déplacements 2006 de l aire métropolitaine lyonnaise : premiers résultats généraux Lundi 19 mars 2007 L EMD en chiffres sur le territoire du Grand Lyon L EMD en chiffres

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GIVRINS

MUNICIPALITE DE GIVRINS MUNICIPALITE DE GIVRINS Préavis municipal n 59 Point 5) de l ordre du jour de la séance ordinaire du Conseil communal, mercredi 8 décembre 2010, relatif au crédit d investissement de CHF 145'235.00, pour

Plus en détail

LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES

LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES 4 LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES 1. LES ORIENTATIONS DU GOUVERNEMENT DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE LES OBJECTIFS DU PROGRAMME D AMÉNAGEMENT DU RÉSEAU DE SURFACE POUR LA PÉRIODE

Plus en détail

Politique institutionnelle d évaluation des programmes du Cégep de Drummondville

Politique institutionnelle d évaluation des programmes du Cégep de Drummondville RAPPORT D EVALUATION Politique institutionnelle d évaluation des programmes du Cégep de Drummondville Décembre 2015 Introduction Le Cégep de Drummondville a adopté une nouvelle version de sa Politique

Plus en détail

Projet de mise en oeuvre d un réseau de Transports en Commun en Site Propre d agglomération Décision de réalisation

Projet de mise en oeuvre d un réseau de Transports en Commun en Site Propre d agglomération Décision de réalisation Projet de mise en oeuvre d un réseau de Transports en Commun en Site Propre d agglomération Décision de réalisation Rapporteur : M. Jean-Claude ROY, Vice-Président AVIS Bureau Validation du Vice-Président

Plus en détail

Concertation publique préalable PROJET MOBILITES 2025 / 2030

Concertation publique préalable PROJET MOBILITES 2025 / 2030 Concertation publique préalable PROJET MOBILITES 2025 / 2030 Révision du Plan de Déplacements Urbains Réunion publique d information Toulouse le 15 septembre 2015 ARTICULATION DE l EXPOSE L autorité organisatrice

Plus en détail

Lexique - Glossaire -Vocabulaire du déplacement

Lexique - Glossaire -Vocabulaire du déplacement Glossaire - Lexique Vocabulaire du déplacement AOT : une Autorité Organisatrice de Transports est une collectivité publique à laquelle la loi d'orientation pour les transports intérieurs no 82-1153 du

Plus en détail

Typologie des lignes au sein d un réseau. Centre et Hyper centre. Centre (hors hyper centre)

Typologie des lignes au sein d un réseau. Centre et Hyper centre. Centre (hors hyper centre) MESURE DE LA PERFORMANCE DES LIGNES DE TRANSPORT PUBLIC URBAIN APEROL Amélioration de la Performance Economique des Réseaux par l Optimisation des Lignes Rapport PREDIT GO 6 Politiques de Transport Faivre

Plus en détail

Les critères de priorisation en transport au Québec

Les critères de priorisation en transport au Québec Les critères de priorisation en transport au Québec France Dompierre Forum Urba 2015 Montréal 13 décembre 2012 Plan de présentation Les pratiques actuelles La planification générale et les intervenants

Plus en détail

Rapporteur : Louis VILLARET RAPPORT 1.2 ADMINISTRATION GENERALE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : RESEAU REVMED PARTICIPATION AU RESEAU REVMED, RESEAU MEDITERRANEEN DE COLLECTIVITES POUR L EVALUATION

Plus en détail

La loi de «modernisation de l action publique territoriale et d'affirmation des métropoles»

La loi de «modernisation de l action publique territoriale et d'affirmation des métropoles» La loi de «modernisation de l action publique territoriale et d'affirmation des métropoles» Volet mobilité-déplacements Après-midi-Débats Grand-Quevilly - 3 novembre 2014 Direction Départementale des Territoires

Plus en détail

Les partenaires de l étude

Les partenaires de l étude Les partenaires de l étude VIVAPOLIS est la marque ombrelle visant à fédérer les acteurs français publics et privés qui veulent promouvoir, à l international, une ambition partagée d un développement urbain

Plus en détail

Sommaire. 1) objectifs de la réunion. 2) rappel de l étude :

Sommaire. 1) objectifs de la réunion. 2) rappel de l étude : Sommaire 1) objectifs de la réunion 2) rappel de l étude : état des lieux pré-programme 2 scénarios d aménagement 3) retour sur la réunion du 22 avril 4) débat public : quel programme? quelles fonctionnalités

Plus en détail

Note sur les textes régissant l enquête publique Document soumis à enquête publique

Note sur les textes régissant l enquête publique Document soumis à enquête publique Dossier d enquête SYNDICAT MIXTE DU BASSIN VERSANT DE LA BIEVRE SAGE Bièvre Note sur les textes régissant l enquête Document soumis à enquête Juin 2015 I Préambule Note sur les textes régisssant l enquête

Plus en détail

COMITE D AUDIT RAPPORT ANNUEL - 2012

COMITE D AUDIT RAPPORT ANNUEL - 2012 COMITE D AUDIT RAPPORT ANNUEL - 2012 INSTITUT NATIONAL DU CANCER RAPPORT AU COMITE D AUDIT Page 1 Sommaire I. TRAVAUX DU COMITE D AUDIT EN 2012... 3 II. PLAN ANNUEL D AUDIT 2012... 3 1. CONTEXTE... 3 2.

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 janvier 2013

Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 janvier 2013 Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 janvier 2013 6 Renouvellement de la convention de partenariat entre l'association Eco- Quartier Strasbourg et la Ville de Strasbourg. L association Eco-Quartier

Plus en détail

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 LES OUTILS POUR AIDER A LA REDACTION ET L EVALUATION DES PROGRAMMES Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 Il est recommandé de se limiter au nombre de pages indiqué, et de présenter

Plus en détail

Schéma de Développement Commercial - aire urbaine de Toulouse

Schéma de Développement Commercial - aire urbaine de Toulouse Observatoire Départemental de l'équipement Commercial de la Haute-Garonne Schéma de Développement Commercial aire urbaine de Toulouse Pour un commerce durable dans la Ville Un document de référence pour

Plus en détail

Présentation de l Atlas des pratiques de déplacement 29 janvier 2014

Présentation de l Atlas des pratiques de déplacement 29 janvier 2014 Enquête Déplacements Grand Territoire CLERMONT VAL D ALLIER Présentation de l Atlas des pratiques de déplacement 29 janvier 2014 1 Une photographie des pratiques de déplacement Réalisée tous les 10 ans,

Plus en détail

Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014

Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014 Mardi 4 novembre 2014 Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014 Sommaire Le territoire d enquête Rappel des grands principes de l enquête Le

Plus en détail

Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté

Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté ATELIER DECRYPTAGEO 2015 Comment aborder la question de la transition énergétique? Illustration régionale du scénario facteur 4 de GrDF en Franche-Comté 10 juin 2015 Présentation de GrDF et de son scénario

Plus en détail

PRINCIPES ORGANISATEURS 1- UN DECOUPAGE REGIONAL ET UN PARTENARIAT ACADEMIQUE. La directrice de l agence pour l enseignement français à l étranger

PRINCIPES ORGANISATEURS 1- UN DECOUPAGE REGIONAL ET UN PARTENARIAT ACADEMIQUE. La directrice de l agence pour l enseignement français à l étranger La directrice de l agence pour l enseignement français à l étranger à mesdames et messieurs les chefs des postes diplomatiques et consulaires à l attention de mesdames et messieurs les conseillers de coopération

Plus en détail

un nouveau plan de transport pour le VAR

un nouveau plan de transport pour le VAR un nouveau plan de transport pour le VAR Présentation Schéma Départemental des Déplacements Procédures de consultation Mise en place du Réseau VAR LIB SCHEMA DEPARTEMENTAL DES DEPLACEMENTS Adopté par le

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains de l agglomération de Périgueux.... Réunion publique du 26 jui n 2012 1

Plan de Déplacements Urbains de l agglomération de Périgueux.... Réunion publique du 26 jui n 2012 1 Plan de Déplacements Urbains de l agglomération de Périgueux... Réunion publique du 26 jui n 2012 1 Le PDU Qu est ce que c est? Plan de déplacements urbains réunion publique du 26 jui n 2012 2 Définition

Plus en détail

DIAGNOSTIC TERRITORIAL STRATEGIQUE PROGRAMMES EUROPEENS 2014-2020 REGION CORSE

DIAGNOSTIC TERRITORIAL STRATEGIQUE PROGRAMMES EUROPEENS 2014-2020 REGION CORSE DIAGNOSTIC TERRITORIAL STRATEGIQUE PROGRAMMES EUROPEENS 2014-2020 REGION CORSE Type de la fiche : fiche thématique territoriale (Corse) liée à l Annexe I G Thème de la FICHE : Objectif thématique n 7 correspondant

Plus en détail

Annexe 1 CONTENU TYPE DES SCHEMAS DE PRINCIPE SOUMIS A L APPROBATION DU SYNDICAT DES TRANSPORTS D ILE-DE-FRANCE

Annexe 1 CONTENU TYPE DES SCHEMAS DE PRINCIPE SOUMIS A L APPROBATION DU SYNDICAT DES TRANSPORTS D ILE-DE-FRANCE Annexe 1 CONTENU TYPE DES SCHEMAS DE PRINCIPE SOUMIS A L APPROBATION DU SYNDICAT DES TRANSPORTS D ILE-DE-FRANCE 1- Description du secteur concerné par le projet présentation du secteur dans le cadre de

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle Suivi par : Yves SCHENFEIGEL 1 ter avenue

Plus en détail

Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles

Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles Au terme de cette journée, il nous a paru important de dégager, sur base des différentes interventions,

Plus en détail

Strasbourg se distingue par une politique pionnière

Strasbourg se distingue par une politique pionnière Concertation publique du 7 mars au 20 avril 2016 * Prolongée jusqu au 2 juin 2016 Projet de desserte tramway du quartier de Koenigshoffen depuis le centreville de Strasbourg Strasbourg se distingue par

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION DU BRUIT DANS L ENVIRONNEMENT AGGLOMERATION DE REIMS NOTICE NON TECHNIQUE

PLAN DE PREVENTION DU BRUIT DANS L ENVIRONNEMENT AGGLOMERATION DE REIMS NOTICE NON TECHNIQUE PLAN DE PREVENTION DU BRUIT DANS L ENVIRONNEMENT AGGLOMERATION DE REIMS NOTICE NON TECHNIQUE PERIODE 2013-2018 UN PLAN POUR QUE CHACUN AIT DROIT AU CALME 1 REIMS METROPOLE : après l élaboration des cartes

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Rappel : caractéristiques du Loi du 24/11/09 relative à l orientation et à la formation tout au long de la vie Objectifs : Définir

Plus en détail

Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris

Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris ADAPTATION DES STATIONS EXISTANTES DE LA LIGNE Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris Pièce E : Evaluation

Plus en détail

ANALYSE PAR RFF DES PROPOSITIONS DU COLLECTIF Union pour la Sauvegarde des Villages Tronçon du raccordement à la ligne existante en Haute-Garonne

ANALYSE PAR RFF DES PROPOSITIONS DU COLLECTIF Union pour la Sauvegarde des Villages Tronçon du raccordement à la ligne existante en Haute-Garonne ANALYSE PAR RFF DES PROPOSITIONS DU COLLECTIF Union pour la Sauvegarde des Villages Tronçon du raccordement à la ligne existante en Haute-Garonne Comité de Pilotage Bordeaux, le 31 mai 2010 Comité de Pilotage

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

DOCUMENT C CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE

DOCUMENT C CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DEPARTEMENTS DE PARIS ET DU VAL-DE-MARNE VILLES DE PARIS (13 ème ), IVRY-SUR-SEINE, VITRY-SUR-SEINE, THIAIS, CHOISY-LE-ROI ET ORLY DOCUMENT C CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DE L'ENQUETE PREALABLE A LA DECLARATION

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

Protocole d accord pour le «Développement des offres de transport et de l intermodalité en Bourgogne»

Protocole d accord pour le «Développement des offres de transport et de l intermodalité en Bourgogne» Protocole d accord pour le «Développement des offres de transport et de l intermodalité en Bourgogne» PREAMBULE Au niveau national, le Grenelle de l environnement a fixé l objectif de «réduire, dans le

Plus en détail

Gestion de l eau sur l Yser : Réunion de la Commission Locale de l Eau pour le bilan 2008

Gestion de l eau sur l Yser : Réunion de la Commission Locale de l Eau pour le bilan 2008 Dossier de presse Gestion de l eau sur l Yser : Réunion de la Commission Locale de l Eau pour le bilan 2008 Sommaire Communiqué de presse.1 Fiche 1 : Qu est ce qu un Schéma d Aménagement et de Gestion

Plus en détail

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES Convention de partenariat Annexe 2 (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES I - Description du projet Depuis quelques années, les mutations des entreprises font ressentir

Plus en détail

PÔLE METROPOLITAIN G 10 CREATION NOTE DE PRESENTATION

PÔLE METROPOLITAIN G 10 CREATION NOTE DE PRESENTATION PÔLE METROPOLITAIN G 10 CREATION NOTE DE PRESENTATION - LA DEMARCHE : Les Maires et Président(e)s de Communautés d Agglomération ou de Communes de Châlons-en- Champagne, Charleville-Mézières, Château-Thierry,

Plus en détail

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles Position de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) sur la proposition de règlement visant à réduire les émissions de CO2 des voitures neuves (COM(2007)856) Position adoptée par le Comité exécutif

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS)

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Février 2005 1 I. INTRODUCTION La réalisation d une SNDS en général et d

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

83 session plénière 10 et 11 février 2010

83 session plénière 10 et 11 février 2010 e 83 session plénière 10 et 11 février 2010 ECOS-IV-036 Rue Belliard 101 1040 Bruxelles BELGIQUE Tél. +32 22822211 Fax +32 22822325 Internet: http://www.cor.europa.eu FR AVIS du Comité des régions sur

Plus en détail

SYBARVAL. ENQUÊTE PUBLIQUE relative au DAC. Document d Aménagement Commercial

SYBARVAL. ENQUÊTE PUBLIQUE relative au DAC. Document d Aménagement Commercial Département de la Gironde Préfecture de la Gironde Syndicat Intercommunal du Bassin d Arcachon et du Val de l Eyre SYBARVAL ENQUÊTE PUBLIQUE relative au DAC Document d Aménagement Commercial du 17 décembre

Plus en détail

Les recommandations du Plan. de Déplacements Urbains

Les recommandations du Plan. de Déplacements Urbains N 299 Comment les centres et leur accès sont-ils pris en compte dans les documents d urbanisme et de planification régionaux? Si le SDRIF donne des recommandations très générales, notamment en ce qui concerne

Plus en détail

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011)

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) Actualisation du plan stratégique 2010-2014 de l AERES décembre 2011 (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) SOMMAIRE Une actualisation du plan stratégique 2010-2014, indispensable

Plus en détail

Trame verte pour le PLU de Marseille

Trame verte pour le PLU de Marseille 8 Environnement Développement durable Trame verte pour le PLU de Marseille CAT-MED, un projet inscrit dans le programme européen MED Le rapport annuel Développement durable de MPM Le Contrat de Baie MPM

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/4/6 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Plénière de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique

Plus en détail

Contribution du GMPV-FFB

Contribution du GMPV-FFB Contribution du GMPV-FFB Consultation sur l évolution des mécanismes de soutien aux installations sous obligation d achat Février 2014 GMPV-FFB : Groupement des Métiers du Photovoltaïque de la Fédération

Plus en détail

Une nouvelle ambition pour notre territoire

Une nouvelle ambition pour notre territoire Une nouvelle ambition pour notre territoire Réseaux saturés Il est temps d agir! Chacun l a constaté, le réseau routier est de plus en plus saturé. Ce constat préoccupant est renforcé par un déficit de

Plus en détail

Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway de Besançon.

Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway de Besançon. 3ème rencontre des agences d urbanisme de l espace Rhin-Rhône 25 juin 2013 Les usages des indicateurs de développement durable dans le cadre d un projet structurant : l exemple de l observatoire du tramway

Plus en détail

Sommaire. introduction. 1) éléments de contexte. 2) état des lieux. 3) enjeux du projet. 4) programme. 5) scénarios d aménagement.

Sommaire. introduction. 1) éléments de contexte. 2) état des lieux. 3) enjeux du projet. 4) programme. 5) scénarios d aménagement. Sommaire introduction 1) éléments de contexte 2) état des lieux 3) enjeux du projet 4) programme 5) scénarios d aménagement 6) calendrier 7) prochaine réunion publique Introduction : politique de restructuration

Plus en détail

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé.

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé. Gouvernement du Nunavut Rapport d'étape relatifs aux recommandations du Comité permanent sur les opérations gouvernementales et les comptes publics Avril 2013 Rapport sur l examen du rapport de 2011 de

Plus en détail

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels

Convention de partenariat Etat/OPPBTP. sur la prévention des risques professionnels Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère délégué à l emploi, au travail et à l insertion professionnelle des jeunes Convention de partenariat Etat/OPPBTP sur la prévention

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Catégorie de fonction : travail et en santé sécurité au travail Cadre intermédiaire Code de la fonction : 599 Classe salariale : Classe 14 Titre de la supérieure

Plus en détail

CHARTE DE PARTENARIAT

CHARTE DE PARTENARIAT Commission Paritaire Professionnelle Nationale du Travail Temporaire CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE LA DÉLÉGATION INTERMINISTÉRIELLE À LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE, DIRECTION DE LA SECURITÉ ET DE LA CIRCULATION ROUTIÈRES

Plus en détail

Les enjeux de la mobilité dans les territoires : plus d intermodalité et des opérateurs plus innovants

Les enjeux de la mobilité dans les territoires : plus d intermodalité et des opérateurs plus innovants RÉSULTATS DE L ENUÊTE IPSOS POUR TRANSDEV France - Février 2015 Les enjeux de la mobilité dans les territoires : plus d intermodalité et des opérateurs plus innovants Ipsos a réalisé pour Transdev une

Plus en détail

Mémoire sur la Stratégie gouvernementale de développement durable

Mémoire sur la Stratégie gouvernementale de développement durable Mémoire sur la Stratégie gouvernementale de développement durable Révisée (2015-2020 Projet) CTE - 043M C.P. - Développement durable révisée 2015-2020 Déposé par Communauto Février 2015 Communauto : une

Plus en détail

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS La crise financière pose, aujourd hui, la question du 1 Paris, le 2 juillet 2009 rôle et du mode de fonctionnement des marchés

Plus en détail

SCHEMA DE COHERENCE REGIONAL DE DEPLOIEMENT DES BORNES DE CHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES AVIS

SCHEMA DE COHERENCE REGIONAL DE DEPLOIEMENT DES BORNES DE CHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES AVIS SCHEMA DE COHERENCE REGIONAL DE DEPLOIEMENT DES BORNES DE CHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES AVIS présenté par Marc LEURETTE COMMISSION N 3 Infrastructures de transport, environnement, énergies SEANCE PLENIERE

Plus en détail

VILLE DE ROUEN - CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 13 AVRIL 2007 RAPPORT AU CONSEIL MUNICIPAL

VILLE DE ROUEN - CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 13 AVRIL 2007 RAPPORT AU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE ROUEN - CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 13 AVRIL 2007 RAPPORT AU CONSEIL MUNICIPAL ------------------------------------------------------------------ SCHEMA DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DE L AGGLOMERATION

Plus en détail

Mémoire sur le projet de Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal

Mémoire sur le projet de Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal Mémoire sur le projet de Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal Présenté à la Commission des transports et de l environnement de

Plus en détail

Commune de Ville La Grand Modification n 5 du Plan Local d Urbanisme Rapport de présentation

Commune de Ville La Grand Modification n 5 du Plan Local d Urbanisme Rapport de présentation Commune de Ville La Grand Modification n 5 du Plan Local d Urbanisme Rapport de présentation 1 PREAMBULE La commune de Ville La Grand a approuvé le 13 novembre 2006 le Plan Local d Urbanisme. La présente

Plus en détail

Extension de la ligne A

Extension de la ligne A Les ERGNES Extension de la ligne A Le Tram Arrive! Extension de la ligne A du tramway jusqu au quartier des Vergnes : Quels avantages le tramway va-t-il offrir? Qu est ce qui va changer concrètement? Pourquoi

Plus en détail

PROJET MASEN. Rédaction des termes de référence de l étude d impact socio-économique. Termes de référence

PROJET MASEN. Rédaction des termes de référence de l étude d impact socio-économique. Termes de référence PROJET MASEN Rédaction des termes de référence de l étude d impact socio-économique Mission du 07 juin au 11 juin 2010 1. Présentation du projet Afin de s affranchir de la dépendance aux énergies fossiles,

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S, E (Qualité, Sécurité, Environnement)

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S, E (Qualité, Sécurité, Environnement) COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 09/01/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S,

Plus en détail

TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015

TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015 TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015 SOMMAIRE I- Inscrire le projet dans les politiques de la MEL II- Enjeux du projet III- Diagnostic du

Plus en détail

Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi?

Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi? Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi? La Commission européenne jette les bases du déploiement des futurs réseaux intelligents Conformément aux directives européennes 1 2009/72/CE

Plus en détail

Plan de Déplacements Inter Entreprises By Tendance Presqu'île

Plan de Déplacements Inter Entreprises By Tendance Presqu'île Plan de Déplacements Inter Entreprises By Tendance Presqu'île Les déplacements des salariés de la Presqu'île : Synthèse de l enquête réalisée auprès de 1200 salariés Résumé Les enjeux et objectifs de la

Plus en détail

NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION

NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION LE CDT PARIS EST ENTRE MARNE ET BOIS, VITRINE DE LA VILLE DURABLE La loi n 2010-597 du 3 juin 2010 relative au Grand Paris, prévoit l élaboration par l Etat et les collectivités

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE A partir du mois d Avril, la formation s achève par un stage professionnel obligatoire d une durée minimale

Plus en détail

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie.

Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. Pièce(s) jointe(s) :Erreur! Aucune variable de document fournie. 2 POLE AMENAGEMENT URBAIN ET HABITAT Direction Pôle aménagement Urbain et Habitat DELIBERATION DU CONSEIL SEANCE DU 21 juillet 2006 N 2006/0519

Plus en détail

Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée

Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée Projet de référentiel complémentaire à la Charte de la Coordination Nationale des Lieux Intermédiaires et Indépendants L analyse comparée

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)?

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Document à l attention des collectivités territoriales LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL PARTAGE une étape incontournable,

Plus en détail

PROTOCOLE ÉTUDES DU PLAN DE MOBILITÉ DE L ENTREPRISE X

PROTOCOLE ÉTUDES DU PLAN DE MOBILITÉ DE L ENTREPRISE X Logo de l Entreprise PROTOCOLE RELATIF AUX ÉTUDES DU PLAN DE MOBILITÉ DE L ENTREPRISE X Page 1/8 SOMMAIRE Article 1. Objet du protocole 4 Article 2. Durée 4 Article 3. Engagements généraux 4 3.1. De NANTES

Plus en détail

Etude prospective sur le financement du système de mobilité de Lille Métropole

Etude prospective sur le financement du système de mobilité de Lille Métropole Etude prospective sur le financement du système de mobilité de Lille Métropole Les récents travaux de recherche nationaux et européens sur le sujet du financement des transports publics à moyen et long

Plus en détail