Florian De Vuyst ENS de Cachan

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Florian De Vuyst ENS de Cachan 2013-2014"

Transcription

1 Master Modélisation et Simulation M2S M6 Simulation et méthodes numériques Florian De Vuyst ENS de Cachan Travaux pratiques, feuille 6. Méthode de volumes finis Résolution de l équation de convection scalaire par une méthode de volumes finis non structurés Exercice : La méthode des volumes finis On considère l équation de convection suivante où u(x, y, t) est à valeur dans R : u t + (c 1(x, y)u) + (c 2(x, y)u) = 0 x y ( ) (1) u(x, y, 0) = u 0 (x, y) exp 50 [(x 0.4) 2 + (y 0.0) 2 ] dans le domaine circulaire de centre (0, 0) et de rayon 1 dont un maillage composé de triangles est fourni dans le fichier disq0.amdba. Les méthodes des volumes finis consistent à déterminer une approximation de la moyenne de la solution sur chaque volume : u (t) 1 u(x, y, t)dxdy. L équation (1) et la formule de Stokes conduisent au système différentiel suivant où l on note N () l ensemble des volumes voisins de et ν,l la normale unitaire à L orientée de vers L du (t) dt = 1 L Φ(u, u L ; ν,l ) (2) où Φ(u, v, ν N,L ) est le flux numérique tenant compte de la direction d où vient l information. Dans le cas présent, si on pose C = (c 1 (x L, y L ), c 2 (x L, y L )), M L = (x L, y L ) étant le milieu de l arête L, on prendra { C ν,l u Φ(u, u L ; ν,l ) = si C ν,l 0 C ν,l u L si C ν,l < 0. On résout le système (3) par la méthode d Euler explicite, qui s écrit, u n étant une approximation de u (n t) et t le pas de temps : 1) Sur feuille : vérifier que u n+1 = un t Φ(u, u L ; ν,l ) = Φ(u L, u ; ν L, ) L Φ(u n, u n L; ν,l ) (3) 2) Sur feuille : Dans le cas numérique étudié, les contributions des arêtes de bord sont nulles car C est orthogonal aux normales des arêtes de bord. Vérifier que pour calculer u n+1, il suffit de parcourir 1/5

2 l ensembles des arêtes internes et d accumuler dans les 2 volumes adjacents à l arête la contribution qu il convient et que l on déterminera. 3) Sur feuille : Ecrire l algorithme qui à partir d une donnée définie triangle par triangle sol_t calcule une donnée approchée (interpolée) en chaque sommet sol_s par la formule suivante : sol_t() S sol_s(s is ) = is S is sommet du maillage (4) S is Exercice 2) : Préparation et initialisation 1) Ecrire un script qui lit le fichier disq0.amdba, trace le maillage correspondant et appelle la fonction face_number qui (si M est la variable contenant la structure maillage) : numérote les arêtes de 1 à M.nba. associe à chaque arête les numéros des 2 éléments adjacents par ordre croissant des numéros : M.fac_elm(nf,i) est le numéro du ième élément adjacent à l arête nf. S il s agit d une arête sur la frontière du domaine alors M.fac_elm(nf,2) = 0. calcule pour chaque arête nf la normale unitaire de l arête orientee de M.fac_elm(nf,1) vers M.fac_elm(nf,2) : M.fac_nor(nf,1 :2). calcule pour chaque arête nf le milieu de l arête : M.fac_gra(nf,1 :2). définit pour chaque arête nf un numéro de zone : M.fac_zon(nf). calcule pour chaque arête nf la longueur de l arête : M.fac_mes(nf). calcule pour chaque triangle ie sa surface M.elm_mes(ie). calcule pour chaque triangle ie le centre de gravité M.elm_gra(ie,1 :2). associe à chaque arête nf les 2 numéros des sommets de l arête : M.fac_som(nf,i) est le numéro du ième sommet de l arête nf. Ces 2 sommets sont rangés de telle sorte que la normale à l arête, orientée de l élément M.fac_elm(nf,1) vers l élément M.fac_elm(nf,2) soit définie par [ M.som_coo(M.fac_som(:,2),2) - M.som_coo(M.fac_som(:,1),2) ; -M.som_coo(M.fac_som(:,2),1) + M.som_coo(M.fac_som(:,1),1)] 2) Ecrire une fonction de la forme function [sol]=init(u0,mesh) qui calcule pour chaque triangle du maillage la valeur u0(g ) où G est le centre de gravité de et qui retourne le vecteur colonne sol composé des valeurs u0(g ). On supposera que la fonction u0 est une fonction de 2 variables. 3) Ecrire une fonction de la forme function [sol_s]=tri_to_som(mesh,sol_t) qui à partir d une donnée définie triangle par triangle sol_t calcule une donnée approchée (interpolée) en chaque sommet sol_s par la formule de moyenne suivante : sol_s(is) = S is sol_t() S is S is sommet du maillage (5) 4) Modifier le script de la question 1 : calculer dans la variable sold la solution initiale à l aide de la fonction init, puis tracer la surface 3D de cette solution initiale et ses lignes de niveau ( hautr = 2/5

3 0 : 0.05 : 1 ). Exercice 3) : Mise en œuvre de la boucle en temps 1) Ecrire une fonction de la forme function [snew] = conv_sca(mesh, sold, dt) qui à partir de l approximation sur chaque volume de la solution à l instant n t stockée dans la variable sold calcule l approximation à l instant (n + 1) t de la solution stockée dans la variable snew à l aide du schéma volumes finis. Notant, N L = L ν L, on a snew() = sold() t C.N L sold() + C.N L sold(l) = sold() t C.N L >0 L C.ν L >0 C.N L <0 C.ν L sold() + C.ν L <0 C.ν L sold(l).(6) Pour cela, on parcourra les arêtes et on accumulera dans les 2 éléments voisins les contributions correspondantes. On prendra ici pour c 1 (x, y) = y et c 2 (x, y) = x et on remarquera que les arêtes de bord c est-à-dire celles dont mesh.fac_elm(nf,2)=0 n ont aucune contribution car C.N = 0 dans le cas présent. 2) Modifier le script de la question 1 exercice 2 de façon à résoudre le problème entre 0 et T avec le pas t. A chaque pas de temps, on affichera la ligne suivante (à l aide de la commande fprintf) it temps snew() max(snew) min(snew) où it est le numéro de l itération en temps. Ce programme tracera aussi dans une figure la surface 3d de la solution finale (à T) et dans une autre figure les lignes de niveau (mêmes niveaux que la condition initiale) de cette même solution. 3) Mettre en œuvre ce schéma avec t = 0.03 et T = π. Reprendre cette question avec le maillage raffiné une fois et t = Comparer les résultats. 4) Vérifier que pour c 1 (x, y) = y et c 2 (x, y) = x u(x, y, t) = e 50((x 0.4 cos(t))2 +(y 0.4 sin(t)) 2 ) (7) est solution du problème (on remarquera que C = 0). Comparer graphiquement et numériquement la solution exacte et la solution approchée. Discussion : équation de transport ou loi de conservation? Quelle est la différence entre une équation de transport t c + u c = 0 ou une loi de conservation t c + (cu) = 0? 3/5

4 D abord on constate qu il n y a pas de différence quand le champ de vitesse de transport u est à divergence nulle. Dans ce cas on a plutôt intérêt à utiliser la loi de conservation pour insister sur la conservation de la quantité c. De même il convient d utiliser une méthode de volumes finis (conservative) pour respecter la conservation de la quantité du point de vue discret. Quand le champ de vitesse n est pas à divergence nulle, il faut faire attention. Une équation de transport traduit le transport de la quantité c. En dérivée Lagrangienne totale (ou dérivée particulaire), l équation s écrit D t c = 0, traduisant le fait que c est simplement transporté par les particules du fluide. Une loi de conservation traduit quand même la conservation d une quantité dans un élément de volume transporté par le fluide. Le théorème du transport du Reynolds dit que d dt c(x, t) dx = { t c + (uc)} Ω t Ω t pour un volume de fluide Ω t qui se déforme au cours du temps t. Dans le cas de la loi de conservatiopn, c est la masse m t = c(x, t) dx Ω t dans le volume Ω t qui est conservée. Dans certains cas, la modélisation fait apparaitre des variables transportées et des quantités conservées, mais il est préférable encore une fois de privilégier les lois de conservation et les volumes finis pour respecter la conservation des grandeurs conservées. Un exemple intéressant est le suivant : considérons un mélange de liquides constitué d eau et d huile. L eau et l huile peuvent raisonnablement être considérés comme incompressibles. On note ρ o (oil) la masse volumique de l huile et ρ w (water) la masse volumique de l eau, toutes deux supposées constantes. Soit α la variable qui représente la fraction volumique d huile dans le mélange. On définit une masse volumique de mélange ρ définie par ρ = αρ o + (1 α)ρ w. La conservation de la masse de la phase huile s écrit simplement t (αρ o ) + (αρ o u) = 0. Comme ρ o = C, on obtient une loi de conservation pour la variable α : t (α) + (αu) = 0. La conservation de la masse du mélange est l équation de continuité classique t ρ + (ρu) = 0. Même si les deux phases sont incompressibles, il n y a aucune raison ici pour que u = 0. Les flux entrants et sortant vont dépendre de la fraction volumique d huile. Introduisons maintenant la variable de fraction massique d huile c, définie par 4/5 c = αρ o ρ.

5 La conservation de la masse de la phase huile peut donc être réécrite t (ρc) + (ρuc) = 0. Et de l équation de continuité du mélange, on en déduit t c + u c = D t c = 0, autrement dit, la quantité c est bien une quantité transportée. On peut passer de c à α par et c = α = αρ o αρ o + (1 α)ρ w cρ w cρ w + (1 c)ρ o (exercice) réciproquement. Du point du vue numérique, on préfèrera donc résoudre la loi de conservation sur α (qui traduit la conservation de la masse de la phase huile), et en déduire la masse volumique de mélange ρ et la fraction massique c. 5/5

Feuille 4. Université de Lorraine, Jean-Pierre Croisille, Dong Ye 1

Feuille 4. Université de Lorraine, Jean-Pierre Croisille, Dong Ye 1 Université de Lorraine, Jean-Pierre Croisille, Dong Ye 1 Université de Lorraine, UFR MIM Master de Matématiques, M-MFA, 014-015 Equations de la mécanique des fluides Feuille 4 1- Scéma décentré de Courant

Plus en détail

Intégration de polynômes Points de Gauss

Intégration de polynômes Points de Gauss Intégration de polynômes Points de Gauss Commençons par un exercice classique de premier cycle. Problème 1 Trouver trois réels α, β et γ tels que, pour tout polynôme P de degré au plus 2, on ait : ( )

Plus en détail

Feuille d'exercices : Diusion thermique

Feuille d'exercices : Diusion thermique Feuille d'exercices : Diusion thermique P Colin 2014/2015 1 Diusion thermique dans une barre * On considère une barre cylindrique de longueur l et de section S constituée d un matériau de conductivité

Plus en détail

Travaux pratiques V Modèles retardés pour une seule espèce Modèles discrets à plusieurs espèces

Travaux pratiques V Modèles retardés pour une seule espèce Modèles discrets à plusieurs espèces Biomodélisation 1 Département Licence K1BE6W14 Mathématiques Ph. Thieullen Biomodélisation TP machine V Travaux pratiques V Modèles retardés pour une seule espèce Modèles discrets à plusieurs espèces TP

Plus en détail

Cinématique des fluides

Cinématique des fluides Cinématique des fluides L. Menguy, PSI*, Lycée Montesquieu, Le Mans février 2011 Plan du cours - Cinématique des fluides Description lagrangienne et eulérienne Notion de trajectoire et de ligne de courant

Plus en détail

Master de Sciences & Technologies. Année universitaire 2013 2014 Travaux dirigés et télé-enseignement : C. Audiard. Travaux pratiques Scilab N 2

Master de Sciences & Technologies. Année universitaire 2013 2014 Travaux dirigés et télé-enseignement : C. Audiard. Travaux pratiques Scilab N 2 Université Pierre et Marie Curie Bases des méthodes numériques Master de Sciences & Technologies MM006 Mention Mathématiques & Applications Cours : L. Boudin et E. Trélat Année universitaire 013 014 Travaux

Plus en détail

Soit une suite. On dit qu elle est géométrique si, partant du

Soit une suite. On dit qu elle est géométrique si, partant du Suites géométriques I) Définition Soit est un nombre entier naturel. Soit une suite. On dit qu elle est géométrique si, partant du TERME INITIAL, pour passer d un terme au suivant, on MULTIPLIE toujours

Plus en détail

Devoir Surveillé n 2

Devoir Surveillé n 2 Devoir Surveillé n 2 Les candidat(e)s veilleront à exposer leurs réponses avec clarté et rigueur, rédiger avec soin dans un français correct et reporter dans la marge les numéros des questions traitées.

Plus en détail

Chapitre 1 Second degré. Table des matières. Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 1 Second degré. Table des matières. Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 1 Second degré Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1................................................

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE l UE MNBif. Informatique 3A MÉTHODES NUMÉRIQUES DE BASE. 2015-2016, Automne. N. Débit & J. Bastien

TRAVAUX DIRIGÉS DE l UE MNBif. Informatique 3A MÉTHODES NUMÉRIQUES DE BASE. 2015-2016, Automne. N. Débit & J. Bastien TRAVAUX DIRIGÉS DE l UE MNBif Informatique 3A MÉTHODES NUMÉRIQUES DE BASE 2015-2016, Automne N. Débit & J. Bastien Document compilé le 13 novembre 2015 Liste des Travaux Dirigés Avant-propos iii Travaux

Plus en détail

Vecteurs.nb 1. Collège du Sud 1-ère année. Mathématiques. Vecteurs. Edition 2003/2004 - DELM

Vecteurs.nb 1. Collège du Sud 1-ère année. Mathématiques. Vecteurs. Edition 2003/2004 - DELM Vecteurs.nb 1 Collège du Sud 1-ère année Mathématiques Vecteurs Edition 00/004 - DELM Supports de cours de mathématiques de degré secondaire II, lien hypertexte vers la page mère http://www.deleze.name/marcel/sec/index.html

Plus en détail

La dynamique du système est donnée par (1)

La dynamique du système est donnée par (1) Master d Ingénierie Mathématique Contrôle des systèmes non-linéaires Examen, durée 3h Sujet donné par Pierre Rouchon, tous les documents sont autorisés. Comme le montre la figure ci-contre, ce robot marcheur

Plus en détail

Un modèle simple de formation d étoiles

Un modèle simple de formation d étoiles Un modèle simple de formation d étoiles [Exercice classique] Un modèle simple d étoile consiste à supposer que celle-ci est constituée d une masse M d atomes d hydrogène, adoptant une configuration sphérique

Plus en détail

MT18 A 2012 Variables aléatoires à valeurs réelles Aleth Chevalley Loi binomiale, loi de Poisson, loi normale

MT18 A 2012 Variables aléatoires à valeurs réelles Aleth Chevalley Loi binomiale, loi de Poisson, loi normale MT8 A 0 Variables aléatoires à valeurs réelles Aleth Chevalley Loi binomiale, loi de Poisson, loi normale. Fonction de répartition.. Variable aléatoire à valeurs réelles Définition : Soit un ensemble fondamental

Plus en détail

Boîte à outils mathématiques de base pour l infographie et l animation par ordinateur. Yves Chiricota, professeur DIM, UQAC Cours 8TRD147

Boîte à outils mathématiques de base pour l infographie et l animation par ordinateur. Yves Chiricota, professeur DIM, UQAC Cours 8TRD147 Boîte à outils mathématiques de base pour l infographie et l animation par ordinateur Yves Chiricota, professeur DIM, UQAC Cours 8TRD147 14 Janvier 2015 2 Il est impossible d envisager l étude des méthodes

Plus en détail

Intégrales curvilignes et de surfaces

Intégrales curvilignes et de surfaces Intégrales curvilignes et de surfaces Fabrice Dodu FORMATION CONTINUE : DUT+3 DÉPARTEMENT DE MATHÉMATIQUES : INSA TOULOUSE 2-21 Version 1. Sommaire I Le cours 6 1 Intégrales curvilignes 8 1.1 Notions sur

Plus en détail

Etude de la période d un pendule simple

Etude de la période d un pendule simple Etude de la période d un pendule simple Préparation à l Agrégation de Physique ENS Cachan June 3, Figure 1: Photographie du dispositif expérimental pour étudier la variation de la période d un pendule

Plus en détail

PROBLÈME 1 : Étude de l'eau en physique

PROBLÈME 1 : Étude de l'eau en physique Banque «Agro» A - 0304 PHYSIQUE Durée : 3 h 30 L usage d une calculatrice est autorisé pour cette épreuve L usage d abaques et de tables est interdit pour cette épreuve Les trois problèmes sont indépendants

Plus en détail

concours externe de recrutement de professeurs certifiés et concours d accès à des listes d aptitude (CAFEP)

concours externe de recrutement de professeurs certifiés et concours d accès à des listes d aptitude (CAFEP) SESSION DE 2005 concours externe de recrutement de professeurs certifiés et concours d accès à des listes d aptitude (CAFEP) section : mathématiques deuxième composition de mathématiques (épreuve de remplacement)

Plus en détail

Écoulements potentiels

Écoulements potentiels Chapitre 2 Écoulements potentiels O. Thual, 26 juin 21 Sommaire 1 Perte de charge...................... 3 1.1 Équation de Bernoulli................. 3 1.2 Charge moyenne.................... 4 1.3 Loi de

Plus en détail

MÉCANIQUE DES FLUIDES

MÉCANIQUE DES FLUIDES spé y 2003-2004 DS n 3 rapport MÉCANIQUE DES FLUIDES Rapport du jury CENTRALE 2002 Partie I. Caractérisation d un écoulement I A Ordres de grandeurs I A 1 - Parfois confusion

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures ***

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures *** SESSION 003 PCP1006 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1 Durée : 4 heures L'utilisation des calculatrices est autorisée. Les deux problèmes sont indépendants Une feuille de papier millimétré devra

Plus en détail

TP Synthèse d images: Simulation physique -Animation detissus- CPE

TP Synthèse d images: Simulation physique -Animation detissus- CPE TP Synthèse d images: Simulation physique -Animation detissus- CPE durée-4h 2011-2012 FIGURE 1 Resultats possibles de la simulation de tissus. 1 Butdu TP Le but de ce TP est d implémenter le calcul et

Plus en détail

TD Thermodynamique. Diffusion de particules

TD Thermodynamique. Diffusion de particules TPC2 TD Thermodynamique Diffusion de particules Exercice n o 1 : Diffusion du CO 2 On observe la diffusion du CO 2 dans l air, en régime stationnaire, à l intérieur d un tube de longueur L = 0, 25 m et

Plus en détail

Cours de mécanique M14-travail-énergies

Cours de mécanique M14-travail-énergies Cours de mécanique M14-travail-énergies 1 Introduction L objectif de ce chapitre est de présenter les outils énergétiques utilisés en mécanique pour résoudre des problèmes. En effet, parfois le principe

Plus en détail

Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot. (a, b) + (c, d) = (a + c, b + d) (a, b) (c, d) = (ac bd, ad + bc) (a, 0) (b, 0) = (ab, 0)

Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot. (a, b) + (c, d) = (a + c, b + d) (a, b) (c, d) = (ac bd, ad + bc) (a, 0) (b, 0) = (ab, 0) NOMBRES COMPLEXES 1 Corps C des nombres complexes 1.1 Construction de C Construction de C On munit R de deux lois internes + et de la manière suivante. Pour (a, b, c, d) R 4, on pose (a, b) + (c, d) =

Plus en détail

Introduction au cours de physique (1)

Introduction au cours de physique (1) Introduction au cours de physique () Exercices : Petites variations, valeurs moyennes Calculs de petites variations Méthode De manière générale : il est souvent plus simple de faire une différentiation

Plus en détail

Arithmétique Algorithmique. http://www.math.univ-lyon1.fr/~roblot/ens.html

Arithmétique Algorithmique. http://www.math.univ-lyon1.fr/~roblot/ens.html Arithmétique Algorithmique http://www.math.univ-lyon1.fr/~roblot/ens.html Partie III Algorithmes classiques 1 Coût de la multiplication et de la division 2 Exponentiation rapide 3 Algorithme d Euclide

Plus en détail

Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique

Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique Résumé : A partir du problème de la représentation des droites sur un écran d ordinateur,

Plus en détail

Mini-Projet d analyse numérique du cours MAP 411 : Autour du flot de la chaleur pour les applications harmoniques

Mini-Projet d analyse numérique du cours MAP 411 : Autour du flot de la chaleur pour les applications harmoniques Mini-Projet d analyse numérique du cours MAP 411 : Autour du flot de la chaleur pour les applications harmoniques Sujet proposé par Antoine Hocquet 014-015 La partie numérique devra être envoyée à l adresse

Plus en détail

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences E.N.S. de Cachan Département E.E.A. M2 FE 3 e année Physique appliquée 2011-2012 TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences Exercice n o 1 : Interférences à deux ondes, conditions de cohérence

Plus en détail

Projet MATLAB. UPMC - Licence Elec. L2 S2 UE Calcul Scientifique ; initiation à MATLAB (LE205) I. Introduction

Projet MATLAB. UPMC - Licence Elec. L2 S2 UE Calcul Scientifique ; initiation à MATLAB (LE205) I. Introduction UPMC - Licence Elec. L2 S2 UE Calcul Scientifique ; initiation à MATLAB (LE205) I. Introduction Projet MATLAB Objectif : le but de ce projet est de réaliser une simulation d un oscillateur modélisé comme

Plus en détail

Modélisation Physique et Numérique : TD02

Modélisation Physique et Numérique : TD02 Modélisation Physique et Numérique : TD0 Introduction Vos rapports doivent être envoyer, de préférence en format pdf, par email à vilotte@ipgp.ussieu.fr ou pfavre@ipgp.ussieu.fr. Les groupes ne doivent

Plus en détail

Lois de l électrocinétique

Lois de l électrocinétique Retour au menu! Lois de l électrocinétique 1 Courant électrique 1.1 Notion de courant n conducteur est un matériau contenant des charges libres capables de se déplacer. Dans les électrolytes les charges

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 3

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 3 TRVUX DIRIGÉS DE O 3 Exercice : Constructions graphiques Pour chacune des figures, déterminer la position de l objet ou de son image par la lentille mince. Les points situés sur l axe optique sont les

Plus en détail

CHAPITRE IV: ONDES DE CHOCS DROITES

CHAPITRE IV: ONDES DE CHOCS DROITES CHAPITRE IV: ONDES DE CHOCS DROITES Nous avons souligné au chapitre II, ainsi qu au chapitre III, que pour les écoulements à grande vitesse le modèle continu ne permettait pas de décrire la totalité des

Plus en détail

Sujet Métropole 2013 EXERCICE 1. [4 pts] Probabilités

Sujet Métropole 2013 EXERCICE 1. [4 pts] Probabilités Sujet Métropole 01 EXERIE 1. [4 pts] Probabilités Une jardinerie vend de jeunes plants d arbres qui proviennent de trois horticulteurs : 5% des plants proviennent de l horticulteur H 1, 5% de l horticulteur

Plus en détail

1 Cinématique du solide

1 Cinématique du solide TBLE DES MTIÈRES 1 Cinématique du solide 1 1.1 Coordonnées d un point dans l espace......................... 1 1.1.1 Repère et référentiel................................ 1 1.1.2 Sens trigonométrique...............................

Plus en détail

Le système d Euler bi-température non conservatif: propriétés entropiques et approximation numérique

Le système d Euler bi-température non conservatif: propriétés entropiques et approximation numérique Le système d Euler bi-température non conservatif: propriétés entropiques et approximation numérique Denise Aregba-Driollet Bordeaux INP, IMB. En collaboration avec J. Breil, S. Brull, B. Dubroca, E. Estibals.

Plus en détail

1 Programmation linéaire

1 Programmation linéaire UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2012 2013 Master d économie Cours de M. Desgraupes Méthodes Numériques Document 4 : Corrigé des exercices d optimisation linéaire

Plus en détail

Corps remorqué dans l eau

Corps remorqué dans l eau ACCUEIL Corps remorqué dans l eau Frédéric Elie, août 2007 La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures,

Plus en détail

Master de Formation des Formateurs Groupe Modélisation. Séance du 19 septembre 2003 Modélisation du trafic routier François Sauvageot

Master de Formation des Formateurs Groupe Modélisation. Séance du 19 septembre 2003 Modélisation du trafic routier François Sauvageot Master de Formation des Formateurs Groupe Modélisation Séance du 19 septembre 2003 Modélisation du trafic routier François Sauvageot Position du problème Modéliser le trafic routier c est tenter de prédire

Plus en détail

Suites et Convergence

Suites et Convergence Suites et Convergence Une suite c est se donner une valeur (sans ambigüité) pour chaque N sauf peutêtre les premiers n. Donc une suite est une fonction : I R où I = N: = N. Notation : On note ( ) I R pour

Plus en détail

Le problème des multiplications matricielles enchaînées peut être énoncé comme suit : étant

Le problème des multiplications matricielles enchaînées peut être énoncé comme suit : étant Licence informatique - L Année 0/0 Conception d algorithmes et applications (LI) COURS Résumé. Dans cette cinquième séance, nous continuons l exploration des algorithmes de type Programmation Dynamique.

Plus en détail

Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial

Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial Travaux pratiques Série 2 Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial Objectifs du TP : Mesurer la vitesse de propagation d un signal dans un câble coaxial. Observer

Plus en détail

Agrégation externe de mathématiques, session 2005 Épreuve de modélisation, option Probabilités et Statistiques

Agrégation externe de mathématiques, session 2005 Épreuve de modélisation, option Probabilités et Statistiques Agrégation externe de mathématiques, session 2005 Épreuve de modélisation, option Probabilités et Statistiques (605) GESTION DE STOCK À DEMANDE ALÉATOIRE Résumé : Chaque mois, le gérant d un magasin doit

Plus en détail

Espaces de Sobolev. Résumé du cours de MEDP Maîtrise de mathématiques 2001 2002. medp-sobolev.tex (2001nov24)

Espaces de Sobolev. Résumé du cours de MEDP Maîtrise de mathématiques 2001 2002. medp-sobolev.tex (2001nov24) Espaces de Sobolev Résumé du cours de MEDP Maîtrise de mathématiques 2001 2002 medp-sobolevtex (2001nov24) Sauf mention explicite du contraire, toutes les fonctions considérées seront à valeurs réelles

Plus en détail

Simulation du problème à trois corps : Jupiter Io Europe

Simulation du problème à trois corps : Jupiter Io Europe Simulation du à trois corps : Jupiter Io Europe École Normale Supérieure de Lyon 3 janvier 2 Restriction de l étude Objectif du point Étude en 2D Obtenir numériquement la trajectoire de deux satellites

Plus en détail

Baccalauréat Blanc 10 février 2015 Corrigé

Baccalauréat Blanc 10 février 2015 Corrigé Exercice Commun à tous les candidats Baccalauréat Blanc février 25 Corrigé. Réponse d. : e Le coefficient directeur de la tangente est négatif et n est manifestement pas 2e 5,4. 2. Réponse b. : positif

Plus en détail

1 Réflexion et réfraction

1 Réflexion et réfraction 1 Réflexion et réfraction 1.1 Rappel sur la propagation dans les milieux linéaires isotropes Equations de Maxwell dans les milieux Dans un milieu diélectrique sans charges libres (ni courants libres) les

Plus en détail

Théorème de Rolle et égalité des accroissements finis. Applications

Théorème de Rolle et égalité des accroissements finis. Applications 0 Théorème de Rolle et égalité des accroissements finis. Applications 0. Le théorème de Rolle sur un espace vectoriel normé Pour ce paragraphe, on se donne un espace vectoriel normé (E, ). Le théorème

Plus en détail

ÉLÉMENTS D OPTIMISATION. Complément au cours et au livre de MTH 1101 - CALCUL I

ÉLÉMENTS D OPTIMISATION. Complément au cours et au livre de MTH 1101 - CALCUL I ÉLÉMENTS D OPTIMISATION Complément au cours et au livre de MTH 1101 - CALCUL I CHARLES AUDET DÉPARTEMENT DE MATHÉMATIQUES ET DE GÉNIE INDUSTRIEL ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL Hiver 2011 1 Introduction

Plus en détail

T.P.3 Bis : Résoudre un problème d optimisation ou problème inverse à l aide du modèle du Laplacien en éléments finis P1 en dimension deux.

T.P.3 Bis : Résoudre un problème d optimisation ou problème inverse à l aide du modèle du Laplacien en éléments finis P1 en dimension deux. T.P.3 Bis : Résoudre un problème d optimisation ou problème inverse à l aide du modèle du Laplacien en éléments finis P1 en dimension deux. 24 février 9 Résolution du problème direct Le but de ce TP est

Plus en détail

Méthode des domaines fictifs

Méthode des domaines fictifs Méthode des domaines fictifs Patrick Joly Patrick.Joly@inria.fr On se propose dans ce projet de résoudre le problème de Laplace par une méthode, dite de domaine fictif qui permet de simplifier la prise

Plus en détail

Notes de cours de spé maths en Terminale ES

Notes de cours de spé maths en Terminale ES Spé maths Terminale ES Lycée Georges Imbert 05/06 Notes de cours de spé maths en Terminale ES O. Lader Table des matières Recherche de courbes sous contraintes, matrices. Systèmes linéaires.......................................

Plus en détail

3 Equations de Laplace et de Poisson

3 Equations de Laplace et de Poisson 3 Equations de Laplace et de Poisson 3. Formule d intégration par parties Soit un domaine borné à bord régulier de classe C. On note ν = ν(x) le vecteur normal extérieur au point x. Pour toutes fonctions

Plus en détail

Autour de Perron, Frobenius et Markov

Autour de Perron, Frobenius et Markov Université Claude Bernard Lyon 1-2007/2008 Préparation Capes - Algèbre et Géométrie - Devoir à rendre le 12 février 2008 - Autour de Perron Frobenius et Markov Rappels et notations On note M mn (K) le

Plus en détail

M2 Informatique/Réseaux Université Pierre et Marie Curie UE APMM

M2 Informatique/Réseaux Université Pierre et Marie Curie UE APMM TD TECHNIQUES DE CODAGE ET DE COMPRESSION. LANGAGE / CODAGE / VALENCE.. Rappels Toute fraction intelligible d un message est constituée de symboles. Le langage est l ensemble de ces symboles. Un codage

Plus en détail

Chapitre 5 Les lois de la mécanique et ses outils

Chapitre 5 Les lois de la mécanique et ses outils DERNIÈRE IMPRESSION LE 1 er août 2013 à 12:49 Chapitre 5 Les lois de la écanique et ses outils Table des atières 1 Les référentiels et repères 2 2 Les grandeurs de l évolution 2 2.1 Le vecteur de position..........................

Plus en détail

Utilisation de la méthode des éléments finis

Utilisation de la méthode des éléments finis Simulation numérique des équations multi-physiques Institut FEMTO-ST, Université de Bourgogne Franche-Comté et CNRS, 15 B avenue des Montboucons, F-25030 Besançon Cedex, France vincent.laude@femto-st.fr

Plus en détail

Fonctions retouches Algorithme

Fonctions retouches Algorithme DERNIÈRE IMPRESSION LE 7 octobre 15 à 3:8 Fonctions retouches Algorithme Document inspiré de l exercice 3 du bac des centre étrangers de juin 14 1 Déition Convention On attribue la valeur au blanc et la

Plus en détail

MÉRÉ Aurélien FIIFO1. Pathfinder

MÉRÉ Aurélien FIIFO1. Pathfinder MÉRÉ Aurélien FIIFO1 AMC Pathfinder 1 Sommaire Préambule... 3 Modélisation de l espace... 4 Modélisation des cases δ, α... 4 Interface en mode texte... 5 Modélisation du robot... 8 1 ) Le type Robot...

Plus en détail

Baccalauréat STL Biotechnologies juin 2014 Polynésie Correction

Baccalauréat STL Biotechnologies juin 2014 Polynésie Correction Baccalauréat STL Biotechnologies juin 014 Polynésie Correction EXERCICE 1 Les trois parties de cet exercice peuvent être traitées de manière indépendante. Les résultats seront arrondis, si nécessaire,

Plus en détail

De l art d écrire des programmes qui résolvent des problèmes que l on ne sait pas résoudre soi-même!

De l art d écrire des programmes qui résolvent des problèmes que l on ne sait pas résoudre soi-même! Chapitre 1 La récursivité De l art d écrire des programmes qui résolvent des problèmes que l on ne sait pas résoudre soi-même! 1.1 Définition et types de récursivité Définition 1 (Définition récursive,

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 2 heures Sujet Lampe à incandescence et bilans thermiques...2 I.Lampe à incandescence en régime permanent...2 A.Détermination de la température

Plus en détail

Les calculatrices sont autoris ees I.1 Traitement classique de la rotation d une mol ecule d eau Figure I.1 1/10

Les calculatrices sont autoris ees I.1 Traitement classique de la rotation d une mol ecule d eau Figure I.1 1/10 Les calculatrices sont autorisées Les deux problèmes sont indépendants. On fera l application numérique chaque fois que cela est possible, en veillant à préciser l unité et à ne donner que les chiffres

Plus en détail

Mécanique des milieux continus solides et fluides. Correction du test 1 & compléments

Mécanique des milieux continus solides et fluides. Correction du test 1 & compléments Mécanique des milieux continus solides et fluides Correction du test 1 & compléments Emmanuel Plaut Jean-Philippe Chateau, Yann Gunzburger, Rachid Rahouadj Yoann Cheny, Rainier Hraiz & Mathieu Jenny Informations

Plus en détail

Volume et température d un gaz

Volume et température d un gaz Volume et température d un gaz Par Pascal Rebetez Janvier 7 Introduction Après avoir étudié expérimentalement la relation entre le volume et la température d un gaz (de l air), nous comparons les données

Plus en détail

4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ. 4.1 Échelles d observations et fluctuations

4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ. 4.1 Échelles d observations et fluctuations 4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ 4.1 Échelles d observations et fluctuations On s intéresse à un volume V de gaz très grand : qq m 3 dans les conditions normales de température et de pression. Au sein de ce

Plus en détail

Notion de champ. PARtiE 3. Le programme. Évaluation diagnostique p. 216. CoMPrEndrE Champs et forces

Notion de champ. PARtiE 3. Le programme. Évaluation diagnostique p. 216. CoMPrEndrE Champs et forces PARtiE 3 Manuel unique, p. 216 ( Manuel de physique, p. 102) Notion de champ séquence 1 Le programme notions et contenus Exemples de champs scalaires et vectoriels : pression, température, vitesse dans

Plus en détail

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Intégrales

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Intégrales Recueil d annales en Mathématiques Terminale S Enseignement obligatoire Frédéric Demoulin Dernière révision : 3 juin 2 Document diffusé via le site www.bacamaths.net de Gilles Costantini 2. frederic.demoulin

Plus en détail

1 Introduction. 2 Fonctions linéaires, fonctions affines. 2.1 Définitions. Fonctions linéaires et fonctions affines Cours. Objectifs du chapitre

1 Introduction. 2 Fonctions linéaires, fonctions affines. 2.1 Définitions. Fonctions linéaires et fonctions affines Cours. Objectifs du chapitre Fonctions linéaires et fonctions affines Cours Objectifs du chapitre Connaitre le sens de variation d une fonction affine. Connaitre le signe d une fonction affine. 1 Introduction Activité 2 Fonctions

Plus en détail

Université des Sciences et Technologies de Lille U.F.R. de Mathématiques Pures et Appliquées Bât. M2, F-59655 Villeneuve d Ascq Cedex

Université des Sciences et Technologies de Lille U.F.R. de Mathématiques Pures et Appliquées Bât. M2, F-59655 Villeneuve d Ascq Cedex Université des Sciences et Technologies de Lille U.F.R. de Mathématiques Pures et Appliquées Bât. M2, F-59655 Villeneuve d Ascq Cedex Agrégation externe Année 2003-2004 Corrigé de l exercice sur le test

Plus en détail

Sujet Projet Informatique: Circuit électrique 3D

Sujet Projet Informatique: Circuit électrique 3D Sujet Projet Informatique: Circuit électrique 3D 2011 FIGURE 1 Principe du projet. Gauche : Schéma à modéliser. Milieu : Description formelle analysable. Droite: Visualisation 3D correspondante au schéma

Plus en détail

Mathématique - Cours

Mathématique - Cours Mathématique - Cours Filière STAV 2014-2015 Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge Le programme se compose ainsi : partie seconde partie 1/3 partie 2/3 partie 3/3 Sommaire 1 Ensemble

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Métropole 21 juin 2013 (sujet dévoilé)

Baccalauréat ES/L Métropole 21 juin 2013 (sujet dévoilé) Baccalauréat ES/L Métropole 21 juin 2013 (sujet dévoilé) EXERCICE 1 4 points Cet exercice est un questionnaire à choix multiples (QCM). Pour chacune des questions posées, une seule des quatre réponses

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * * SESSION 004 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PYSIQUE Durée : 4 heures Les calculatrices sont autorisées. N : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de

Plus en détail

ETUDE DES E VI V B I RATIO I N O S

ETUDE DES E VI V B I RATIO I N O S ETUDE DES VIBRATIONS 1 Chapitre I - Présentation et définitions 2 Les objectifs à atteindre: 1) Savoir décrire le modèle de l'oscillateur harmonique et savoir l'appliquer à l'étude des systèmes physiques

Plus en détail

CHAPITRE 4: PERTES DE

CHAPITRE 4: PERTES DE CHAPITRE 4: PERTES DE CHARGE Préparé par : SAGGAI Sofiane Département d Hydraulique et de Génie civil Faculté des Sciences et Technologie et Sciences de la Matières Université Kasdi Merbah Ouargla Année

Plus en détail

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR Spé y 2001-2002 Devoir n 2 THERMODYNAMIQUE Ce problème étudie quelques aspects des phénomènes intervenants dans une centrale nucléaire de type Réacteur à Eau Pressurisée (ou PWR en anglais) qui est le

Plus en détail

Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) 1.1. Proportionnalité.

Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) 1.1. Proportionnalité. Cycle 3 de l'école primaire Connaissances et capacités attendues en mathématiques à la fin du CM2 et à la fin de la classe de 6 ème (*) Classe de 6ème du collège Le texte en caractère droit indique des

Plus en détail

Master MES - Modélisation et simulation Thème : Modèles de trafic routier

Master MES - Modélisation et simulation Thème : Modèles de trafic routier Master MES - Modélisation et simulation Thème : Modèles de trafic routier Emmanuel Maitre Page web de l UE http://www-ljk.imag.fr/membres/emmanuel.maitre/doku.php?id=mes 1 Le problème à étudier 1.1 Introduction

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2013 2014 MATHS/STATS. Solution des exercices d algèbre linéaire

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2013 2014 MATHS/STATS. Solution des exercices d algèbre linéaire UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 3 4 Master d économie Cours de M. Desgraupes MATHS/STATS Document : Solution des exercices d algèbre linéaire Table des matières

Plus en détail

7 FONCTIONS USUELLES. 1 Parité d une fonction. 2 Fonctions affines

7 FONCTIONS USUELLES. 1 Parité d une fonction. 2 Fonctions affines Cours 7 FONCTIONS USUELLES Parité d une fonction Définition Soit f une fonction définie sur un ensemble D. On dit que f est paire si : { D est symétrique par rapport à 0 Pour tout x D, f ( x) = f (x) On

Plus en détail

MASTER de Génie Civil, Lyon Année scolaire 2006-2007 DYNAMIQUE DES SOLS ET DES STRUCTURES. Sujet No 1, durée : 2 heures

MASTER de Génie Civil, Lyon Année scolaire 2006-2007 DYNAMIQUE DES SOLS ET DES STRUCTURES. Sujet No 1, durée : 2 heures MASTER de Génie Civil, Lyon Année scolaire 6-7 Epreuve du 6 mars 7 DYNAMIQUE DES SOLS ET DES STRUCTURES GENIE PARASISMIQUE Sujet No, durée : heures Les copies doivent être rédigées en français et écrites

Plus en détail

I) Présentation du logiciel Scratch

I) Présentation du logiciel Scratch Rudiments pour l utilisation du logiciel Scratch en lycée par j-a.roddier@wanadoo.fr L objectif de cet atelier est de montrer certaines spécificités du logiciel Scratch, et au-delà de cette présentation

Plus en détail

MAP-SIM2 : Planification de trajectoire

MAP-SIM2 : Planification de trajectoire MP-SIM : Planification de trajectoire sujet proposé par Nicolas Kielbasiewicz : nicolas.kielbasiewicz@ensta-paristech.fr 0 janvier 06 La planification de trajectoire consiste à déterminer une trajectoire,

Plus en détail

MECA0003-2 - MÉCANIQUE RATIONNELLE

MECA0003-2 - MÉCANIQUE RATIONNELLE L G L G Octobre 015 MEA0003- - MÉANIQUE RATIONNELLE Prof. Éric J.M.DELHEZ Un constructeur de jouets souhaitant mettre au point un nouveau système de propulsion de petites voitures pour son circuit miniature

Plus en détail

Nombre dérivé, interprétations géométrique et cinématique

Nombre dérivé, interprétations géométrique et cinématique CHAPITRE 4 DÉRIVATION ET PRIMITIVATION Nombre dérivé, interprétations géométrique et cinématique 08. Nombre dérivé Soit f une fonction numérique, définie sur un intervalle ou une réunion d intervalles,

Plus en détail

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES la liaison étant supposée parfaite. Le rouleau n est entraîné en rotation par un moteur extérieur non figuré, sa vitesse de rotation est ω > constante au cours du temps.

Plus en détail

A. CINEMATIQUE ET DYNAMIQUE

A. CINEMATIQUE ET DYNAMIQUE A. CINEMATIQUE ET DYNAMIQUE 1. Grandeurs cinématiques a. Rappels et définitions La cinématique étudie les mouvements sans se préoccuper de leurs causes (c est-à-dire des forces) Le mouvement est le changement

Plus en détail

Second degré. Christophe ROSSIGNOL. Année scolaire 2008/2009

Second degré. Christophe ROSSIGNOL. Année scolaire 2008/2009 Second degré Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 008/009 Table des matières 1 Polynômes du second degré 1.1 Définition................................................. 1. Forme canonique.............................................

Plus en détail

CI4 INGÉNIERIE NUMÉRIQUE ET SIMULATION

CI4 INGÉNIERIE NUMÉRIQUE ET SIMULATION CI4 INGÉNIERIE NUMÉRIQUE ET SIMULATION TD2 LA TOUR DE TAIPEI Objectif OBJECTIFS : Résoudre un problème conduisant à la résolution approchée d une équation différentielle du second ordre à l aide d un schéma

Plus en détail

Concours AVENIR 8 mai 2011 EPREUVE DE PHYSIQUE. DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES

Concours AVENIR 8 mai 2011 EPREUVE DE PHYSIQUE. DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES NOM :. PRENOM : NUMERO DE CANDIDAT :... EPREUVE DE PHYSIQUE DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES Lire attentivement les consignes afin de vous placer dans les meilleures conditions de réussite

Plus en détail

Quelques éléments d algèbre pour l analyse de

Quelques éléments d algèbre pour l analyse de Fiche TD avec le logiciel : tdr80 Quelques éléments d algèbre pour l analyse de données A.B. Dufour, D. Chessel et M. Royer L algèbre matricielle est fondamentale dans la compréhension de la théorie liée

Plus en détail

avec τ = 1. A la fermeture du circuit, on visualise à l aide d un oscilloscope à mémoire la tension UBA

avec τ = 1. A la fermeture du circuit, on visualise à l aide d un oscilloscope à mémoire la tension UBA Classe: 4 ème ath.s. : 2015/2016 ycée de Cebbala Sidi Bouzid Prof : Barhoumi zzedine e dipôle xercice n 1: e circuit de la figure 1 comporte en série : un générateur de tension idéal de fém, un résistor

Plus en détail

Systèmes dynamiques. Chapitre 1

Systèmes dynamiques. Chapitre 1 Chapitre 1 Systèmes dynamiques 1) Placement financier On dépose une quantité d argent u 0 à la banque à l instant t 0 = 0 et on place cet argent à un taux r > 0. On sait qu en vertu de la loi des intérêts

Plus en détail

FILIÈRE MP - OPTION SCIENCES INDUSTRIELLES

FILIÈRE MP - OPTION SCIENCES INDUSTRIELLES ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ETCHIMIEINDUSTRIELLES CONCOURS 2002 FILIÈRE MP - OPTION SCIENCES INDUSTRIELLES FILIÈRE PC ÉPREUVE FACULTATIVE D INFORMATIQUE (Durée : 2 heures) L utilisation

Plus en détail

Master 2 IMOI - Mathématiques Financières

Master 2 IMOI - Mathématiques Financières Master 2 IMOI - Mathématiques Financières Exercices - Liste 1 1 Comportement d un investisseur face au risque Exercice 1 Soit K la matrice définie par 1 2 [ 3 1 1 3 1.1 Montrer que K est la matrice de

Plus en détail

La fonction logarithme népérien

La fonction logarithme népérien La fonction logarithme népérien Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 204/205 Table des matières La fonction logarithme népérien 2. Définition Courbe représentative................................... 2.2

Plus en détail