Sommaire de la séquence 5

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire de la séquence 5"

Transcription

1 Sommaire de la séquence 5 t t t t Education civique : La sécurité et les risques majeurs Séance 1 L île de la Réunion et le cyclone Dina Séance 2 Identifier et connaître les risques majeurs Séance 3 Prévention et protection contre les risques majeurs Séance 4 Je sais prévenir et réagir face à un risque majeur Objectifs a) Connaissances (Savoir) : Connaître les différents risques majeurs Connaître la responsabilité des habitants face aux risques Connaître les différents plans de prévention et ses acteurs Connaître les moyens d information et les bons réflexes en cas de risques majeurs b) Capacités (Être capable de) : Savoir lire un texte, en extraire des informations Croiser des informations de différentes natures Apprendre à s informer et créer ses documents t t t t Géographie : Des inégalités devant les risques Séance 5 Un séisme à Haïti en Janvier 2010 Séance 6 Le cyclone Katrina aux États-Unis en Août 2005 Séance 7 Gestion et prévention des risques naturels à Haïti et aux États-Unis Séance 8 Les catastrophes naturelles dans le monde Objectifs c) Connaissances (Savoir) : Définir risque, catastrophe et vulnérabilité Connaître les principaux risques naturels Savoir comment la pauvreté a aggravé le bilan du séisme à Haïti Connaître les mouvements de population à Haïti après le séisme Savoir comment l organisation des secours aux États-Unis a permis de limiter le bilan de l ouragan Katrina d) Capacités (Être capable de) : Localiser Haïti et les États-Unis et situer La Nouvelle-Orléans Décrire les conséquences humaines et matérielles d une catastrophe naturelle Expliquer la différence entre les conséquences d une catastrophe naturelle dans un pays riche et un pays pauvre Expliquer la relation entre vulnérabilité et développement Méthodes La fiche méthode n 1 Comment organiser mon temps de travail? La fiche méthode n 2 Bien tenir mon cahier. La fiche méthode n 3 Comment apprendre ma leçon? Ce cours est la propriété du Cned. Les images et textes intégrés à ce cours sont la propriété de leurs auteurs et/ou ayants droit respectifs. Tous ces éléments font l objet d une protection par les dispositions du code français de la propriété intellectuelle ainsi que par les conventions internationales en vigueur. Ces contenus ne peuvent être utilisés qu à des fins strictement personnelles. Toute reproduction, utilisation collective à quelque titre que ce soit, tout usage commercial, ou toute mise à disposition de tiers d un cours ou d une œuvre intégrée à ceux-ci sont strictement interdits. Cned-2009

2 séance 1 Séquence 5 Education civique : La sécurité et les risques majeurs Séance 1 L île de la Réunion et le cyclone Dina Recopie le titre de la séquence «La sécurité et les risques majeurs» sur ton cahier d éducation civique, en haut d une page, et encadre-le en rouge. Écris en rouge le titre en allant à la ligne «L île de la Réunion et le cyclone Dina» puis souligne-le en rouge. Cette cinquième séquence de travail est consacrée à l éducation civique et à la géographie. Elle comprend huit séances, d une heure chacune, qui vont te permettre de découvrir la notion de risque majeur, le rôle des citoyens, des collectivités, de l État face aux risques, l inégale vulnérabilité des sociétés, l action de l homme dans l aménagement des territoires et sa perception des risques. Les séances de géographie seront donc en liaison avec celles d éducation civique et les notions étudiées dans les quatre premières séances te seront utiles pour celles de géographie. Cette première séance est une étude de cas qui porte sur l île de la Réunion. Cette île, que tu as peut-être eu la chance d habiter ou de visiter, est un département et une région d outremer français, situé dans l océan Indien, à environ 700 kilomètres à l est de Madagascar. Tout en étant éloignée de la métropole, l île de la Réunion dispose d une administration et de plans de prévention, prêts à faire face aux différentes catastrophes auxquelles elle peut être confrontée. Exercice 1 L île de la Réunion confrontée au danger Document 1 : Formation et trajectoire du cyclone Dina Source : Cned, Histoire-géographie et éducation civique 5e 179

3 Séquence 5 séance 1 Document 2 : Image météosat Source : Document 3 : Saint Denis meurtrie Source : site futura-sciences.com Si tu es curieux et que tu souhaites localiser les lieux et espaces évoqués dans cette étude, reporte-toi aux sites Géoportail ou Google earth, pour découvrir l île de la Réunion. Document 4 : Phénomènes météorologiques Les 277 km/h mesurés au Piton Maïdo à 2200 mètres d altitude avant la panne de la station ne sont certes pas représentatifs étant donné la configuration du site, mais ils témoignent tout de même de la violence qu ont pu atteindre les vents très localement par effet de relief. Les précipitations ont été très abondantes sur l ensemble de l île. Excepté sur la côte est de Saint- Joseph à Saint Benoît, relativement épargnée, il est tombé de 300 à 600 mm sur le littoral. Dans les Hauts, on atteint les 900 mm à plus de 1500 mm. Source : Site futura-sciences.com 180 Cned, Histoire-géographie et éducation civique 5e

4 séance 1 Séquence 5 Observe chacun des quatre documents ci-dessus et réponds aux questions en noir après avoir inscrit l exercice et son numéro en rouge. 1- Le 20 janvier 2002, en quoi se transforme la tempête tropicale? (document 1) 2- À quelle date et à quelle heure la photographie satellitaire a-t-elle été prise? Justifie ta réponse. (documents 1 et 2) 3- Quels facteurs ont rendu le phénomène particulièrement dévastateur? (documents 3 et 4) Va ensuite vérifier tes réponses sur le livret de corrigés. Au stylo rouge, barre proprement les réponses qui ne conviennent pas et inscris la correction au-dessous de ta réponse. Exercice 2 La prévention des cyclones à la Réunion Inscris en rouge le numéro de l exercice sur ton cahier. Lis attentivement le texte ci-dessous et réponds aux questions en noir. Tu peux prendre l habitude de lire une seconde fois le texte et de surligner les expressions, les phrases qui te semblent importantes. Document 5 : Le plan d alertes En présence d une menace cyclonique et dans le cadre d un plan opérationnel dit «plan de secours spécialisé CYCLONE», le préfet, sur avis du directeur interrégional de Météo-France pour La Réunion, peut être amené à déclencher différentes phases d alerte afin d avertir en temps utile la population du danger. La population est largement informée par les médias et par les répondeurs téléphoniques de Météo-France. En plus des prévisions quotidiennes classiques, lorsqu une perturbation tropicale évolue dans la zone de responsabilité du Centre des Cyclones Tropicaux de La Réunion, un numéro audiotel permet au public d accéder à une information réactualisée toutes les six heures. Vigilance cyclonique : il s agit d une mise en garde contre le risque cyclonique. Une perturbation cyclonique évolue dans la zone : elle présente un danger pour La Réunion sans pour cela qu un délai puisse être indiqué de façon précise. Alerte orange : la menace se précise ; il y a danger pour l île dans les 24 heures; les établissements scolaires et les crèches ferment mais la vie économique continue. Alerte rouge : elle indique que le danger cyclonique est imminent. Le cyclone affectera l île ou sa périphérie immédiate dans les heures qui viennent.. Pendant cette alerte, toute circulation est interdite, la population se met à l abri et chacun prend toutes les mesures propres à assurer sa sécurité et celle de ses proches. Source : Site académique de la Réunion 1- Qui déclenche l alerte en cas de menace grave? 2- Comment la population est-elle avertie du niveau d alerte? 3- Quelles consignes de sécurité la population a-t-elle dû respecter le 21 janvier 2002? puis le 22 janvier 2002? Tu as répondu à toutes les questions. Tu peux maintenant consulter ton livret de correction. Corrige tes erreurs en rouge. Cned, Histoire-géographie et éducation civique 5e 181

5 Séquence 5 séance 1 Exercice 3 Les conséquences du cyclone Dina sur l île de la Réunion Tu as inscrit en rouge le numéro et l intitulé de l exercice. Tu peux lire le texte et reprendre ton stylo noir pour répondre aux questions. Document 6 : La radio RFO (Radio France outre-mer) recommence à émettre partiellement, le 24 janvier. «Pas de victimes, mais d énormes dégâts matériels. Le cyclone Dina s éloigne de la Réunion, et laisse derrière lui un paysage d apocalypse : des routes coupées par des chutes d arbres, des feuilles de tôles ou encore des fils électriques. L alerte rouge a été levée mercredi 23 janvier à 12h00 locale.» Le préfet Gonthier Friedérici appelle toutefois les habitants de l Ile à la prudence. En raison des inondations et des éboulis, il leur recommande d éviter de prendre la voiture, les routes n étant pas tout-à-fait dégagées. «Aucune victime n a été signalée, à l exception, de deux personnes blessées à Saint-Denis mardi 22 janvier.» Mais le préfet de l Ile précise qu il faudra attendre quelques jours avant d établir un bilan définitif, car de nombreux endroits restent encore isolés. Cependant, le premier bilan est lourd. Quelque personnes se retrouvent dans des centres d hébergement, la moitié des foyers de l Ile est privée d électricité, et le quart des foyers reste sans eau. Concernant les cultures maraîchères et vivrières, le bilan est désastreux. «Elles sont détruites à 100 %», confirme le président de la Confédération générale des planteurs et éleveurs de la Réunion. L Ile s éveille lentement, prête à affronter les conséquences catastrophiques du cyclone. Source : Site académique de Toulouse 1- Quelle est la première personne à intervenir à la radio après la catastrophe? Pourquoi? 2- Quelle expression utilise-t-elle pour qualifier l ampleur des dégâts sur l île? Recopie le tableau ci-dessous. Ton tableau doit utiliser toute la largeur de ta page, prévois 3 carreaux de hauteur pour chaque ligne. Écris tes réponses au stylo noir. Conséquences du cyclone Dina sur l île de la Réunion Des conséquences immédiates Des conséquences à plus long terme Pour les hommes : Sur la vie quotidienne : Sur l environnement : Dans la vie économique : 3- À quoi attribuer le faible nombre des victimes? Relis attentivement toutes tes réponses. Reporte-toi à ton livret de correction. Il est inutile de la recopier entièrement si certaines réponses sont bonnes. En rouge, barre uniquement et proprement les réponses ou les parties de réponses fausses et note la correction. 182 Cned, Histoire-géographie et éducation civique 5e

6 séance 1 Séquence 5 Exercice 4 Le bilan du cyclone Dina sur l île de la Réunion N oublie toujours pas d inscrire le numéro de l exercice et son intitulé en rouge. Document 7 : cartographie des risques en Réunion Communes risque inondation risque mouvement de terrain risque éruption volcanique 1- D après cette carte, quels sont les autres risques que les habitants de l île de la Réunion sont susceptibles de connaître un jour? 2- Quelle est l utilité de cette carte? 3- À la connaissance de ces risques, que doivent mettre en place les pouvoirs publics, les habitants? Dans quel but? Reporte-toi à ton fichier de correction et apporte les modifications nécessaires en rouge. Tu peux désormais recopier en rouge, la définition de risque majeur puis, en bleu, le résumé cidessous dans ton cahier. Ce résumé et les définitions sont à apprendre par cœur.. Cned, Histoire-géographie et éducation civique 5e 183

7 Séquence 5 séance 1 j e retiens L île de la Réunion située dans l océan Indien, est régulièrement touchée par des cyclones tropicaux. Lors du passage du cyclone Dina en 2002, tous les phénomènes ont été extrêmes : les vents et les pluies diluviennes ont engendré des crues et des glissements de terrain. Ce cyclone est un risque majeur car ses effets ont mis en jeu un grand nombre de personnes, occasionnant des dommages importants. Cependant, les progrès accomplis ces dernières années en matière de prévention ont permis d en réduire les conséquences, en particulier sur le plan humain. je vérifie mes connaissances Tu as appris ta leçon? Désormais, ferme ton cahier. Réponds aux affirmations par vrai ou par faux. a) La population ne peut pas être informée des plans d alerte pendant le passage du cyclone. Vrai Faux b) Le préfet est l autorité qui déclenche les plans de secours. Vrai Faux c) Les plans d alertes lors du cyclone Dina ont permis de limiter les conséquences humaines. Vrai Faux Vérifie la correction dans ton livret de correction. Tu n as aucune faute. Bravo!! Tu as deux fautes, je t encourage à relire les leçons et à apprendre par cœur le vocabulaire. Si tu as des difficultés à le retenir, il est parfois souhaitable de le recopier sur un brouillon plusieurs fois. Ne te décourage pas!! Le coin des curieux Si tu souhaites consulter certains sites qui portent sur les cyclones, je te conseille : - : ce site porte sur tous les risques en général. - : tu peux suivre tous les cyclones avec des animations en temps réel. - comporte un dossier très complet sur le cyclone Dina. 184 Cned, Histoire-géographie et éducation civique 5e

8 séance 2 Séquence 5 Séance 2 Identifier et connaître les risques majeurs Écris en rouge le titre de la séance «Identifier et connaître les risques, c est anticiper» puis souligne le en rouge. Comme tu as pu t en rendre compte avec l étude du cyclone Dina, les risques majeurs ont une faible fréquence (arrivent rarement) et ont une énorme gravité d où la nécessité de savoir les identifier et les connaître. Deux questions se posent alors : - Comment s informer? - Comment anticiper? Exercice 5 Deux types de risques majeurs N oublie pas d inscrire le numéro de l exercice et son intitulé en rouge. Observe les deux documents ci-dessous : Document 8 : Tremblement de terre en Haïti AFP PHOTO/Juan BARRETO/Mvd «Au lendemain du séisme de magnitude 7 sur l échelle de Richter qui a ravagé Haïti, mardi à 16 h 53 (22 h 53 à Paris), aucun bilan officiel n était encore disponible. Des corps sans vie ou blessés jonchaient les rues de la capitale, Port-au-Prince, en partie détruite. Le gouvernement haïtien a dit redouter un bilan humain supérieur à morts.» Le Monde.fr, le 14/01/2010 Document 9 : Explosion à l usine Total de Carling «Deux morts et six blessés, c est le bilan de l explosion qui s est produite il y a deux jours, à 15 h 15, sur la plateforme pétrochimique de Total Petrochemicals France (TPF) à Carling, en Moselle». Extrait de l article d Ixchel Delaporte, Site Internet du quotidien l Humanité. Cned, Histoire-géographie et éducation civique 5e 185

9 Séquence 5 séance 2 Usine chimique à Saint-Avold de Carling (Total Fina Elf) AFP/Pierre Andrieu / APP Quels sont les risques majeurs évoqués dans chacun des documents? 2- En quoi ces deux risques sont bien des risques dits «majeurs»? Tu peux maintenant vérifier les réponses de l exercice dans ton livret de corrigés. On peut classer les risques majeurs en 2 catégories : - Les risques naturels - Les risques technologiques 3- Recopie le tableau ci-dessous, ton tableau doit utiliser toute la largeur de ta page, prévois trois carreaux de hauteur pour chaque ligne et écris tes réponses au stylo noir. a) Inscris le nom des risques correspondants aux documents 8 et 9 dans la colonne correspondante b) Trouve d autres exemples de risques naturels et technologiques à l aide de l actualité ou à partir de moteurs de recherches sur Internet. Risques technologiques Risques naturels Tu peux maintenant vérifier tes réponses dans le livret de corrigés. 186 Cned, Histoire-géographie et éducation civique 5e

10 séance 2 Séquence 5 Exercice 6 Les hommes face au risque Écris le numéro et le titre de l exercice en rouge. Document 10 : Si la Seine était en crue dans le 5e arrondissement de Paris Source : Portail environnement de la ville de Paris Portal.lut?page_id=1314&document_type_id=5&document_id=5936&portlet_id= Décris ce qui pourrait se passer si une crue de la Seine survenait dans le Ve arrondissement de Paris : son extension, les différentes formes de son impact. Formule convenablement ta réponse, Tu as répondu à toutes les questions. Tu peux maintenant consulter ton livret de correction. Corrige tes erreurs en rouge. Exercice 7 Être responsable Écris le n et le titre de l exercice en rouge. Les questions de cet exercice portent sur le document 10, comme pour l exercice précédent. Rédige avec attention des réponses. 1- D après la source du document 10, qui est l émetteur de cette cartographie? 2- Si tu as connaissance de ce document pour acquérir une habitation, dans quelle zone éviteras-tu d acheter? Document 11 : «Les citoyens ont un droit à l information sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis dans certaines zones du territoire et sur les mesures de sauvegarde qui les concernent. Ce droit s applique aux risques technologiques et aux risques naturels prévisibles» (art.l du code de l environnement). Cned, Histoire-géographie et éducation civique 5e 187

11 Séquence 5 séance 2 3- D après les réponses aux questions précédentes et le document 11, qui doit donc prendre ses responsabilités face aux risques? Reporte-toi à ton fichier de correction et apporte les modifications nécessaires en rouge. Tu peux désormais recopier, en bleu, le résumé ci-dessous dans ton cahier. Ce résumé et les définitions sont à apprendre par cœur. j e retiens Il y a deux types de risques majeurs : - les risques naturels ex : séisme, tsunami, cyclone, éruption volcanique, - les risques technologiques ex : explosion d une centrale nucléaire, accident lors d un transport de matières dangereuses, La présence humaine sur les zones à risque augmente le risque : dangers pour les personnes, les biens (les habitations, les entreprises, ). Chacun se doit d être responsable face aux risques majeurs : - l état, par l intermédiaire des collectivités locales, comme la commune, a le devoir d informer les citoyens - mais aussi chacun d entre nous : nous devons être vigilants et nous informer. je vérifie mes connaissances Tu as appris ta leçon? Désormais, ferme ton cahier. Réponds aux affirmations par vrai ou par faux. a) Une marée noire est un risque naturel. Vrai Faux b) Le code de l Environnement ne prévoit qu un droit d information aux citoyens face aux risques technologiques. Vrai Faux c) Le risque ne touche pas les êtres humains. Vrai Faux Vérifie la correction dans ton livret de correction. Tu n as aucune faute. Bravo!! Si tu as deux fautes, je t encourage à relire les leçons et à apprendre par cœur le vocabulaire. Le coin des curieux Si tu souhaites connaître avec précision chaque risque reporte toi aux sites : - : ce site porte sur tous les risques en général Cned, Histoire-géographie et éducation civique 5e

12 séance 3 Séquence 5 Séance 3 Prévention et protection contre les risques majeurs Écris en rouge le titre de la séance «Prévention et protection contre les risques majeurs» puis souligne-le en rouge. Le document 11 de l exercice 7 nous a appris que l État doit informer les citoyens des risques présents en France. Cette séance va te faire découvrir les documents de prévention et de protection qui sont mis à la disposition de tous. Exercice 8 Vidauban face aux risques majeurs Note le numéro et le titre de l exercice en rouge. Vidauban est une commune du Var au Sud-ESt de la France. L exercice permet de découvrir l action de l État face aux risques majeurs dans cette commune. Document 12 : Les plans de prévision des risques (PPR) Cned, Histoire-géographie et éducation civique 5e 189

13 Séquence 5 séance 3 Document 13 : Dossier communal d informations aux acquéreurs et locataires La commune dispose d un plan de prévention des risques d inondation approuvé le 30 décembre Ce dernier concerne le cours d eau de l Argens. Le P.P.R. présente trois principaux objectifs qui visent à : - interdire les implantations humaines dans les zones les plus dangereuses où, quels que soient les aménagements, la sécurité des personnes ne peut être garantie intégralement et les limiter dans les autres zones inondables, - préserver les capacités d écoulement et d expansion des crues pour ne pas aggraver les risques pour les zones situées en amont et en aval, - sauvegarder l équilibre des milieux dépendant des petites crues et la qualité des paysages souvent remarquables du fait de la proximité de l eau et du caractère encore naturel des vallées concernées. Dossier Communal d informations, Acquéreurs-Locataires, Préfecture du Var. Document 14 : Cartographie du Plan de Prévention du Risque Inondation (PPRi) à Vidauban zone rouge non constructible ou à préserver (R1 et R2) Zone bleuede moindre risque à développement limité soumise à prescriptions particulières (B1 et B2) Extrait P.P.R.I avec regroupement de zones (source DDE) À l aide du document Quels risques naturels ont fait l objet d un Plan de Prévention des Risques naturels (PPRn) dans la commune de Vidauban? 190 Cned, Histoire-géographie et éducation civique 5e

14 séance 3 Séquence 5 2- La commune de Vidauban fait-elle l objet d un Plan de Prévention des Risques technologiques (PPRt)? 3- Qui émet un Plan de Prévention des Risques? et comment? À l aide du document Qu est ce qui est interdit par la Plan de Prévention du Risque Inondation? Pour compléter la lecture du document 13, le PPR inondation et le PPR feux de forêts sont visibles sur le site suivant : À l aide du document Toute la commune de Vidauban est-elle soumise à cette interdiction? 6- Existe-t-il des habitations dans la zone rouge concernée par l interdiction? 7- Qu en conclure? À l aide du document 13 et de tes connaissances 8- Quels moyens de prévention sont réalisables pour réduire les inondations dans la commune? L exercice est terminé, vérifie tes réponses à l aide du livret de corrigés. Sois attentif aux réponses données et complète tes réponses proprement. Tu viens de réaliser un exercice qui concerne un risque naturel majeur, maintenant tu vas découvrir la prévention et la protection mise en place par l état dans un Etablissement Recueillant du Public (ERP). Exercice 9 Le plan d évacuation dans un hôpital Inscris le nom et le titre de l exercice en rouge sur ton cahier. Document 15 : la réglementation d évacuation dans un hôpital par un sapeur-pompier. Diaporama réalisé par le Lt-Cl QUEYLA (extrait de la diapo n 3) Membre du groupe de travail type U Représentant la FNSPF Cned, Histoire-géographie et éducation civique 5e 191

15 Séquence 5 séance 3 1- Quel risque majeur est évoqué dans ce document? 2- Pourquoi le sapeur-pompier ayant réalisé ce document parle-t-il de l incapacité des personnes à pouvoir évacuer? 3- Comment les malades seront-ils évacués? Document 16 : Formation du personnel de l établissement pour l évacuation des locaux (Même source que le doc.15, extrait de la diapo n 40) 4- D après le document 16, quelles formations doit avoir le personnel travaillant dans un hôpital? Tu peux maintenant te relire et vérifier l orthographe de tes réponses. Prends ensuite ton livret de réponses pour la correction. Tu as appris comment l État était prévoyant en matière de risque majeur. Cette nouvelle séance va te permettre de connaître les moyens engagés par l État lorsqu une catastrophe survient. Exercice 10 le plan ORSEC Inscris le nom et le titre de l exercice en rouge sur ton cahier. Document 17 : Qu est ce que le plan ORSEC? «Le plan Orsec a été déclenché samedi par le préfet des Landes alors qu une violente tempête balaie le sud-ouest du pays. Il a été créé en 1952 pour faire face à des situations exceptionnelles. La loi de modernisation de la sécurité civile de 2004 a réformé la doctrine de planification des secours. Ainsi, après 1952 et 1987, une troisième génération du plan Orsec destinée à traiter les conséquences de tout type d événement nécessitant une réponse urgente pour la protection des populations, et ce quelle qu en soit l origine (catastrophe naturelle ou technologique, attaque terroriste, crise sanitaire) s est mise en place. ( ) Ces évolutions s illustrent au travers de la traduction du terme «Orsec» lui-même : il ne signifie plus simplement «ORganisation des SECours» mais, de manière plus large, «Organisation de la Réponse de SEcurité Civile». 192 Cned, Histoire-géographie et éducation civique 5e

16 séance 3 Séquence 5 Le plan Orsec national ayant été supprimé par la loi de 2004, coexistent un plan Orsec zonal (décidé par le Préfet de zone de défense), un plan Orsec départemental (décidé par le Préfet de département) ou plan Orsec maritime (décidé par le Préfet maritime). La mise en place du plan Orsec permet l organisation des secours sous une direction unique (DOS), répartie en cinq services et adaptée à la nature et l ampleur de l évènement: premiers secours et sauvetage (assurés par les Sapeurs-pompiers et les Associations de secours), soins médicaux et entraide (assurés par la DDASS et le SAMU), police et renseignements (assurés par la Police nationale et la gendarmerie), liaisons et transmissions (assurés par le Service de Transmission de l Intérieur), transports et travaux (assurés par la DDE et le conseil général). Plus largement, le préfet doit veiller à alerter la population, gérer la partie administrative d un évènement majeur et assurer la mission de post-crise. Il travaille pour cela avec d autres services tels que le procureur, la protection Civile, la Croix Rouge etc.» Le Figaro.fr, le 24 Janvier DOS : Direction des Opérations de Secours DDASS : Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales SAMU : Service d Aide Médicale Urgente DDE : Direction Départementale de l Équipement 1- Que signifie l abréviation ORSEC? 2- Dans quel cas cité dans le document 17, le plan ORSEC a-t-il été déclenché? 3- Recopie l organigramme ci-après et complète la 1ère partie concernant la gestion de crise à l aide d informations extraites du document Quel est le rôle du Préfet dans le Plan ORSEC dans la gestion post-crise? Inscris ta réponse dans la 2e partie de l organigramme. L organisation des secours lors d un plan ORSEC Soins médicaux et entraide... Police et renseignements... Liaisons et transmissions... Lors de la crise... dirige les opérations de secours Les premiers secours et sauvetages En post-crise Rôle du préfet : Cned, Histoire-géographie et éducation civique 5e 193

17 Séquence 5 séance 3 Tu as bien suivi les consignes, tu peux aller vérifier la justesse de tes réponses dans ton livret. Tu peux désormais recopier, en bleu, le résumé ci-dessous dans ton cahier. Ce résumé et les définitions sont à apprendre par cœur. j e retiens L État met en place par l intermédiaire du préfet un Plan de Prévention des Risques (PPR) dans les communes concernées par un risque majeur : PPRi : plan de prévention du risque inondation, PPRt : plan de prévention d un risque technologique, Ces plans interdisent ou limitent les constructions dans les zones à risques. Dans les établissements recueillant du public (hôpital, collège, bibliothèque,..), le personnel se forme aux règles de sécurité. Un plan d évacuation qui doit être répété lors d exercice doit être mis en place. Lorsqu une catastrophe survient, il est de la responsabilité du préfet d activer le plan ORSEC en fonction de la gravité des événements. je vérifie mes connaissances Tu as appris ta leçon? Désormais, ferme ton cahier. Réponds aux affirmations par vrai ou par faux. a) Chaque commune possède un Plan de Prévention des Risques. Vrai Faux b) Il n existe des PPR que pour les risques majeurs naturels. Vrai Faux c) Dans un hôpital, l évacuation des malades se fait par leurs propres moyens. Vrai Faux Vérifie la correction dans ton livret de correction. Tu n as aucune faute. Bravo!! Tu as deux fautes, je t encourage à relire les leçons et à apprendre par cœur le vocabulaire. Le coin des curieux Si tu as l habitude de jouer aux jeux vidéo, il existe un excellent jeu sur Internet dans lequel tu es responsable de la gestion d un site face à des risques naturels. Ce site a été créé par l ONU : 194 Cned, Histoire-géographie et éducation civique 5e

18 séance 4 Séquence 5 Séance 4 Je sais prévenir et réagir face à un risque majeur Écris en rouge le titre de la séance «Je sais réagir face à un risque majeur» puis souligne-le en rouge. L objectif de cette séance est la réalisation d éléments concrets pour prévenir et bien réagir en cas de risque majeur. Exercice 11 Création d un Plan Familial de mise de Sûreté L objectif de cet exercice est de créer un livret dans lequel tu vas pouvoir reporter les informations relatives aux risques majeurs dans ta commune ainsi que les bons réflexes à avoir si une catastrophe se produit. Ce livret n est pas à réaliser dans ton cahier, tu peux le confectionner toi-même ou prendre un petit carnet. Ce livret concerne ton entourage, tu peux donc impliquer les personnes avec lesquelles tu habites, à sa réalisation. Tu devras le laisser à un endroit connu de tous. 1- Indique le titre de ton livret : un Plan Familial de mise en sûreté sur la première page, le nom de la commune où tu résides et ton nom. Étape 1 : Je m informe Je m informe des risques dans ma commune Si tu habites en France - tu peux contacter la mairie de ta commune pour savoir s il y a un PPR établi dans celleci, - tu peux également consulter cette information sur Internet à partir du lien suivant : Si tu habites à l étranger, il y a certainement un organisme chargé de référencer les risques. L ONU, par l intermédiaire de la Stratégie Internationale de prévention des catastrophes (SIPC), a répertorié certains de ces sites dans divers pays : 2- J identifie les risques possibles à l endroit où j habite et je les indique dans mon livret Je vérifie le fonctionnement des sirènes Les dates d essai sont fixées le 1er Mercredi de chaque mois à 12 heures, rappelle-toi de cette date et vérifie que tu l entends. Cned, Histoire-géographie et éducation civique 5e 195

19 Séquence 5 séance 4 Document 18 : source : brochure «Plan Familial de mise en sûreté» élaborée par l ORMES. Je cherche les fréquences radio à écouter lorsqu une alerte est déclenchée : - France Bleu, - France Inter. Si tu résides à l étranger, recherche les fréquences des radios publiques. 3- Indique les fréquences des radios sur ton livret. Je cherche les numéros d urgences : attention ces numéros sont à utiliser uniquement lorsque des personnes sont en danger. SÉCURITÉ CIVILE SAMU POLICE/GENDARMERIE SAPEURS-POMPIERS NUMÉRO EUROPÉEN DE SECOURS D URGENCE SECOURS EN MER Numéros d appels d urgence 4- Indique ces numéros dans ton livret. Indique également les numéros de tes parents ou d un proche que tu aurais besoin de contacter : leur numéro de téléphone portable, leur numéro de téléphone au travail. Etape n 2 : Ordre de confinement Voici 2 pages extraites d un exemple de Plan de Mise en Sûreté pour l ordre de confinement, tu peux te servir de ces pages en les découpant et en les plaçant dans ton livret. Source : Plan Familial de Mise en Sûreté de l ORMES (Office des Risques Majeurs de l Estuaire de la Seine) Visible sur le site : 5- Complète ces deux pages et prépare les objets nécessaires. 196 Cned, Histoire-géographie et éducation civique 5e

20 séance 4 Séquence 5 Document 19 : Source : Plan Familial de Mise en Sûreté de l ORMES (Office des Risques Majeurs de l Estuaire de la Seine) Visible sur le site : Cned, Histoire-géographie et éducation civique 5e 197

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE 2011 PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE COMMUNE DE PUNAAUIA PARTIE 2: OPERATIONNELLE SOMMAIRE SOMMAIRE 2 DECLENCHEMENT DU PCS 3.1 ROLE ET OBJECTIFS DU PLAN 3.2 MODALITES DE DECLENCHEMENT DES DIFFERENTES ALERTES

Plus en détail

D.I.C.R.I.M. DOCUMENT D INFORMATIONS COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS LES BONS REFLEXES EN CAS DE RISQUES MAJEURS

D.I.C.R.I.M. DOCUMENT D INFORMATIONS COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS LES BONS REFLEXES EN CAS DE RISQUES MAJEURS D.I.C.R.I.M. DOCUMENT D INFORMATIONS COMMUNAL SUR LES RISQUES MAJEURS LES BONS REFLEXES EN CAS DE RISQUES MAJEURS Les incendies de forêts ou les inondations sont les principaux risques majeurs qui peuvent

Plus en détail

Sommaire de la séquence 9

Sommaire de la séquence 9 Sommaire de la séquence 9 Éducation civique Séance 1........................................................................................................... Une commune, comment ça marche?........................................................................................

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE RAPPORT PUBLIC DE LA COUR DES COMPTES

COMMUNIQUE DE PRESSE RAPPORT PUBLIC DE LA COUR DES COMPTES COMMUNIQUE DE PRESSE RAPPORT PUBLIC DE LA COUR DES COMPTES SUR LES ENSEIGNEMENTS DES INONDATIONS DE 2010 SUR LE LITTORAL ATLANTIQUE (XYNTHIA) ET DANS LE VAR La Cour des comptes et les trois chambres régionales

Plus en détail

Circuit comportant plusieurs boucles

Circuit comportant plusieurs boucles Sommaire de la séquence 3 Séance 1 Qu est-ce qu un circuit comportant des dérivations? A Les acquis du primaire B Activités expérimentales C Exercices d application Séance 2 Court-circuit dans un circuit

Plus en détail

Guide de préparation aux situations d urgence

Guide de préparation aux situations d urgence Guide de préparation aux situations d urgence Soyez Prêts! disponible sur le portail interministériel de prévention des risques majeurs http://www.risques.gouv.fr Faire face en attendant les équipes de

Plus en détail

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN

CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN CITÉ DU RISQUE SAINT-QUENTIN Centre européen de sensibilisation et d éducation aux risques Le contexte français Toujours trop de victimes Chaque année en France, 11 millions d accidents de la vie courante

Plus en détail

P.C.S. Plan Communal de Sauvegarde

P.C.S. Plan Communal de Sauvegarde P.C.S Plan Communal de Sauvegarde Plan Communal de Sauvegarde de CHINON Sommaire CHAPITRE 1 INTRODUCTION FI 1 Préambule FI 2 Objet du PCS et cadre réglementaire FI 3 Arrêté municipal de réalisation du

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

Séquence 3 Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com

Séquence 3 Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com G2 Séquence 3 Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com Séance 1 : Les territoires français dans le Monde 1. Quels territoires français ne sont pas une ile ou un archipel? 2. Dans quel océan ne

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Document valable jusqu au : 2 octobre 2012 RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES SOMMAIRE - Déclaration de l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

L information des acquéreurs et des locataires sur les risques naturels et technologiques majeurs

L information des acquéreurs et des locataires sur les risques naturels et technologiques majeurs DIRECTION GÉNÉRALE DE LA PRÉVENTION DES RISQUES L information des acquéreurs et des locataires sur les risques naturels et technologiques majeurs Renseignements utiles à l état des risques et à la déclaration

Plus en détail

Education-Civique. Chapitre n. La Défense et l action internationale en France

Education-Civique. Chapitre n. La Défense et l action internationale en France Education-Civique Chapitre n. La Défense et l action internationale en France I) La Défense globale du territoire national Problématique : Comment le territoire national et la population sont-ils protégés?

Plus en détail

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur LES RISQUES MAJEURS Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT Toutes les informations sur Définition des Risques majeurs Quels risques à Niort? Le territoire de la commune se trouve

Plus en détail

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe?

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe? Sommaire Séquence 4 Tu as constaté que les séismes et les éruptions volcaniques se déroulaient toujours aux mêmes endroits. Tu vas maintenant chercher à expliquer ce phénomène. Problématique : Comment

Plus en détail

Le risque inondation : comment s en protéger?

Le risque inondation : comment s en protéger? Franck Boston PRÉVENTION ET SÉCURITÉ Le risque inondation : comment s en protéger? RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité Le principal risque naturel susceptible d affecter l Île-de-France est

Plus en détail

«Une heure pour savoir»

«Une heure pour savoir» PLAN CYCLONE. ORGANISATION DÉPARTEMENTALE ET ZONALE DE LA GESTION DE CRISE «Une heure pour savoir» LE 8 JUILLET 2011 E.FONTANILLE/ J. VINCENT Les CYCLONES aux ANTILLES Depuis 1986 le Cyclone (en Grec Dieu

Plus en détail

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs Approche principe Les assurances sont souvent très frileuses des qu il s agit d assurer un risque à la Martinique qui pour eux cumule

Plus en détail

SITUATION GENERALE Description du phénomène

SITUATION GENERALE Description du phénomène BULLETIN N 007 REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana Tanindrazana Fandrosoana ------------------- MINISTERE DE L INTERIEUR ------------------ BUREAU NATIONAL DE GESTION DES RISQUES ET DES CATASTROPHES -----------------

Plus en détail

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté PPMS Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement Page 1 1 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Année de réalisation du PPMS Nom de l établissement

Plus en détail

Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. www.developpement-durable.gouv.fr

Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement. www.developpement-durable.gouv.fr L information des acquéreurs et des Locataires sur Les risques naturels et technologiques majeurs Renseignements utiles à l état des risques et à la déclaration de sinistre Ministère de l'écologie, du

Plus en détail

Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE

Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Contact presse Préfecture de La Réunion - Service régional de la communication interministérielle

Plus en détail

COMMUNE DE VELET. Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque.

COMMUNE DE VELET. Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque. COMMUNE DE VELET Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque (le D I C R I M) Document d information communal sur les Risques Majeurs Sommaire

Plus en détail

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)?

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)? Les plans de secours sont organisés et mis en oeuvre par une direction unique, le directeur des opérations de secours (DOS) qui est le préfet du département concerné. Qu est ce que le plan d organisation

Plus en détail

Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS)...3. La Cellule de Crise Municipale (CCM)...4. Le risque inondation...5

Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS)...3. La Cellule de Crise Municipale (CCM)...4. Le risque inondation...5 Sommaire Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS)....3 La Cellule de Crise Municipale (CCM)...4 Le risque inondation...5 Directeur des opérations de secours (D.O.S.)... 5 Cellule Coordination... 7 Cellule

Plus en détail

Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur

Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur Diapositive 1 Préparer votre famille à une situation d urgence Notes de l animateur L animateur se présente; ensuite, il présente le thème ainsi que les membres du groupe. Diapositive 2 Après les présentations,

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

PLAN DE CRISE ECOLE :..

PLAN DE CRISE ECOLE :.. Académie de Corse Direction des services départementaux de l'education nationale de Corse du Sud. PLAN DE CRISE ECOLE :.. Gestion des situations exceptionnelles Ce document doit disposer en annexe de la

Plus en détail

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE 15/01/10-08:01 - Page 1/3 Ref. Doc. : 2500-4318690-8 A : Service de presse / VEOLIA ENVIRONNEMENT Mot-Clé : VEOLIA BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA

Plus en détail

Etat des risques naturels, miniers et technologiques

Etat des risques naturels, miniers et technologiques Etat des risques naturels, miniers et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Référence : 15/IMO/0204 Date de réalisation : 16 avril 2015 (Valable 6 mois)

Plus en détail

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS METHODOLOGIE I. Comment travailler et organiser son travail en histoire-géographie LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

Plus en détail

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles?

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles? Sommaire Séquence 3 Pour nous déplacer, prendre un objet, monter des escaliers, nous utilisons nos muscles. Quand nous devons faire un effort important, il faut prendre des aliments riches en énergie,

Plus en détail

Assurances de biens et de responsabilité

Assurances de biens et de responsabilité Enquête Juin 2011 Assurances de biens et de responsabilité Inondations du Var des 15 et 16 juin 2010 Bilan chiffré au 31 mai 2011 1 LES INONDATIONS DU VAR DES 15 ET 16 JUIN 2010 SYNTHESE Les conséquences

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES 7 rue Mercure 94 700 MAISONS-ALFORT RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES Document valable jusqu au : 10 janvier 2016 UBYRISK Consultants 8,

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Nature de l activité : Réaliser 3 types de productions écrites (réécriture de notes, production d une synthèse de documents, production d une argumentation)

Plus en détail

Etat des risques naturels et technologiques

Etat des risques naturels et technologiques Etat des risques naturels et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Commande n 3505 Date de réalisation : 23 septembre 2011 (Valable 6 mois) Mode COMMANDE

Plus en détail

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule.

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. ANNEXE FICHE 10 : NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. I. MESURES PRISES AU NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE 1.

Plus en détail

Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte»

Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte» Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte» - Fichier «Gestion main de fer» Cet outil, à utiliser chaque semaine, permet de réaliser une synthèse de l

Plus en détail

LIVRE D ACTIVITÉS P O U R N E P A S P R É P A R E R S D E I T S U F F S E A F F O L E R I L POUR LES JEUNES CRIS DE LA NATION DES MOSKÉGONS

LIVRE D ACTIVITÉS P O U R N E P A S P R É P A R E R S D E I T S U F F S E A F F O L E R I L POUR LES JEUNES CRIS DE LA NATION DES MOSKÉGONS LIVRE D ACTIVITÉS POUR LES JEUNES CRIS DE LA NATION DES MOSKÉGONS P R É P A R E R. P O U R N E P A S S E S D E I T S U F F A F F O L E R I L, Pour obtenir de plus amples renseignements sur la façon de

Plus en détail

Etat des risques naturels, miniers et technologiques

Etat des risques naturels, miniers et technologiques Etat des risques naturels, miniers et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Référence : 13/ABCD/145 Réalisé par SARL ABCD Diagnostics Date de réalisation

Plus en détail

Archivistes en herbe!

Archivistes en herbe! Les archives c est quoi? Un archiviste travaille avec des archives. Oui, mais les archives c est quoi? As-tu déjà entendu ce mot? D après toi, qu est-ce qu une archive? 1. Les archives ce sont des documents

Plus en détail

Sommaire... 2. Le mot du Maire... 3. Glossaire... 4. Pour en savoir plus... 4. Qu'est-ce qu'un risque majeur... 5

Sommaire... 2. Le mot du Maire... 3. Glossaire... 4. Pour en savoir plus... 4. Qu'est-ce qu'un risque majeur... 5 Sommaire Sommaire... 2 Le mot du Maire... 3 Glossaire... 4 Pour en savoir plus... 4 Qu'est-ce qu'un risque majeur... 5 Les risques naturels... 6 Les inondations... 6 Les phénomènes météorologiques... 7

Plus en détail

Information de l acquéreur ou du locataire. Obligations du vendeur ou du bailleur

Information de l acquéreur ou du locataire. Obligations du vendeur ou du bailleur Information de l acquéreur ou du locataire Obligations du vendeur ou du bailleur Introduction La loi du 30 juillet 2003 relative à la prévention des risques technologiques et naturels et à la réparation

Plus en détail

Mission des sociétés d assurances pour la connaissance et la prévention des risques naturels www.mrn-gpsa.org

Mission des sociétés d assurances pour la connaissance et la prévention des risques naturels www.mrn-gpsa.org Une association créée en 2000 entre : Mission des sociétés d assurances pour la connaissance et la prévention des risques naturels www.mrn-gpsa.org Le régime des catastrophes naturelles et technologiques

Plus en détail

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE PRÊT À INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE INCENDIE DE FORÊT TORNADE PLAN FAMILIAL D URGENCE Une bonne préparation aux situations d urgence

Plus en détail

La BOULANGERIE. Rapport de mission n 1. Georges Gestionnaire Fondation Haïtienne pour le Relèvement et le Développement (FHRD) Adresse : HAÏTI

La BOULANGERIE. Rapport de mission n 1. Georges Gestionnaire Fondation Haïtienne pour le Relèvement et le Développement (FHRD) Adresse : HAÏTI Georges Gestionnaire Fondation Haïtienne pour le Relèvement et le Développement (FHRD) 91 boulevard Auguste Blanqui 75013 Paris - France Tél.: +33 (0)1 58 10 74 80 Courriel : contact@fidesco.fr www.fidesco-international.org

Plus en détail

- 2 - 6. Un exemple de sinistre qui serait couvert aux termes de la police incendie de base est :

- 2 - 6. Un exemple de sinistre qui serait couvert aux termes de la police incendie de base est : Spécimen de questionnaire d examen CET EXAMEN PORTE SUR LA MATIÈRE CONTENUE DANS LES DEUX COURS SUIVANTS : C12 : L assurance des biens et C12 : L assurance des biens, 1 re partie IMPORTANT : Vous disposez

Plus en détail

Qu est-ce qu un risque majeur? graves dommages grand nombre de personnes

Qu est-ce qu un risque majeur? graves dommages grand nombre de personnes Qu est-ce qu un risque majeur? Un aléa grave d origine naturelle (inondation, tempête, séisme, ) ou technologique (barrage, transport, ) qui peut causer de graves dommages à un grand nombre de personnes,

Plus en détail

Etat des risques naturels et technologiques

Etat des risques naturels et technologiques Etat des risques naturels et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. REFERENCES N dossier : 00001072 N client : 00043 Date : 08/12/2010 (Valable 6 mois)

Plus en détail

GESTION DE TRAFIC GESTION DES CRISES HIVERNALES LE SUIVI ET L ALERTE METEO

GESTION DE TRAFIC GESTION DES CRISES HIVERNALES LE SUIVI ET L ALERTE METEO Gestion de trafic, gestion des crises hivernales : le suivi et l alerte météo M. Guy LEGOFF Directeur Régional Météo Sud-Est 2, bd du château double 13908 Aix-en-Provence Cedex 2 Tél.: 33 (0)4 42 95 90

Plus en détail

3. Projet de lecture. Français 30-2. Médias : Fait ou fiction? Cahier de l élève. Nom :

3. Projet de lecture. Français 30-2. Médias : Fait ou fiction? Cahier de l élève. Nom : 3. Projet de lecture Médias : Fait ou fiction? Français 30-2 Cahier de l élève Nom : Fait ou fiction? DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire un texte qui traite de la validité de l information en ligne pour

Plus en détail

Circonscription de. Valence d Agen

Circonscription de. Valence d Agen Circonscription de Valence d Agen Pourquoi ce guide? Depuis des décennies, le sujet des devoirs à la maison est discuté dans et hors de l école. Nous avons souhaité faire le point sur ce sujet afin de

Plus en détail

Etat des Risques Naturels et Technologiques

Etat des Risques Naturels et Technologiques Etat des Risques Naturels et Technologiques Articles L 125-5 et R 125-26 du code de l environnement 1. Cet état des risques est établi sur la base des informations mises à disposition par arrêté préfectoral

Plus en détail

Chapitre 1 : Risque majeur et information préventive

Chapitre 1 : Risque majeur et information préventive Chapitre 1 : Risque majeur et information préventive I - QU EST-CE QU UN RISQUE MAJEUR? Le risque majeur est la possibilité d'un événement d'origine naturelle dont les effets peuvent mettre en jeu un grand

Plus en détail

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Niveau / âge des participants Enfants (à partir de 12 ans), adolescents et adultes. Temps/durée d animation Environ ¼ d heure. Nombre d animateurs

Plus en détail

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom :

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom : 1. Projet de lecture Médias : La pub Français 20-2 Cahier de l élève Nom : La pub DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire des annonces publicitaires pour être en mesure de discuter des moyens utilisés par les

Plus en détail

Agrandissement et réduction de figures

Agrandissement et réduction de figures Agrandissement et réduction de figures Tracer une figure sur papier quadrillé ou pointé à partir d un dessin (avec des indications relatives aux dimensions). 29 Unité Activité 1 Je découvre Dessine la

Plus en détail

Sommaire de la séquence 1

Sommaire de la séquence 1 Sommaire de la séquence 1 t t t t t t t t t Séance 1...................................................................................................... 7 Je découvre la notion de probabilité.....................................................................

Plus en détail

Questions les plus fréquentes sur l information acquéreur locataire

Questions les plus fréquentes sur l information acquéreur locataire Questions les plus fréquentes sur l information acquéreur locataire Généralités A quoi sert cette nouvelle obligation? L objectif est d assurer une transparence totale lors de transactions immobilières

Plus en détail

Dossier de presse Catastrophes naturelles

Dossier de presse Catastrophes naturelles Fédération Française des Sociétés d'assurances Dossier de presse Catastrophes naturelles Le système d indemnisation mis en place par la loi du 13 juillet 1982 Avant 1982, l assurance ne couvrait que certains

Plus en détail

Première éducation à la route Je suis piéton

Première éducation à la route Je suis piéton séance 1 Première éducation à la route Je suis piéton Je découvre Observe attentivement ce dessin puis décris ce qui se passe dans cette rue. Est-ce que tu as repéré des situations dangereuses? Lesquelles?

Plus en détail

Cette disposition concerne tout le monde, mais l infraction présente un caractère aggravé lorsqu elle est le fait d un agent public en mission.

Cette disposition concerne tout le monde, mais l infraction présente un caractère aggravé lorsqu elle est le fait d un agent public en mission. Fiche n 68 164 Parfois les sapeurs-pompiers, sont amenés pour porter secours à entrer par effraction soit par la fenêtre ou par la porte. Cette action est appelée «ouverture de porte». Textes de référence

Plus en détail

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Noodplanning en crisisbeheer_fr.indd 1 21/01/2013 10:29:57 Noodplanning en crisisbeheer_fr.indd 2 21/01/2013 10:29:57 Planification d urgence La sécurité

Plus en détail

CATASTROPHES NATURELLES PREVENTION ET ASSURANCES

CATASTROPHES NATURELLES PREVENTION ET ASSURANCES CATASTROPHES NATURELLES PREVENTION ET ASSURANCES Mission des sociétés d assurances pour la connaissance et la prévention des risques naturels WWW.mrn-gpsa.org Une association créée en 2000 entre : Mission

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Helpcard. 0800 808 114 A l étranger +41 58 827 63 16. D autres questions? En cas de panne ou d accident. En Suisse. TCS Carte Entreprise

Helpcard. 0800 808 114 A l étranger +41 58 827 63 16. D autres questions? En cas de panne ou d accident. En Suisse. TCS Carte Entreprise D autres questions? TCS Carte Entreprise Contactez-nous : 0842 440 440 0844 888 112 entreprise@tcs.ch www.tcs.ch/entreprise Helpcard En cas de panne ou d accident En Suisse 0800 808 114 A l étranger +41

Plus en détail

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique

Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence et gestion de crise en Belgique Planification d urgence La sécurité s'exprime par plusieurs aspects : maintien de la tranquillité et de l'ordre public, sauvegarde de la sécurité

Plus en détail

Catastrophes naturelles. Prévention. assurance. M i s s i o n R i s q u e s N a t u r e l s

Catastrophes naturelles. Prévention. assurance. M i s s i o n R i s q u e s N a t u r e l s Catastrophes naturelles Prévention et assurance 420 communes inondées en 2 jours dans le sud-est en septembre 2002. 3 milliards d euros : coût des inondations de septembre 2002 et décembre 2003. 130 000

Plus en détail

Séquence. «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser»

Séquence. «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser» Séquence «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser» CADRE PREALABLE : - Présentation du projet au CESC du collège en juin 2014. - Présentation du projet à Mme la Principale en septembre

Plus en détail

L évolution des techniques d information

L évolution des techniques d information Les automates d appel en masse : quel système pour ma collectivité? Marion Hébert, ingénieur à l Institut des Risques Majeurs L évolution des techniques d information a vu naître dès le début des années

Plus en détail

n w Document d information communal sur les risques majeurs

n w Document d information communal sur les risques majeurs D I C R I M b n w c i Document d information communal sur les risques majeurs ÉDITO Madame, Monsieur, Notre Ville peut être, un jour, concernée par un risque majeur comme un phénomène météorologique, un

Plus en détail

CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU

CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU CONSIGNES DE COMPORTEMENT EN CAS D URGENCE : COMMUNES DU HAUT PLATEAU V.2011 Incendie Classes de feu : CLASSE A CLASSE B CLASSE C CLASSE D CLASSE F Signalétique Dénomination Feux de matériaux solides Feux

Plus en détail

J ai cinq sens JE FAIS LE POINT. Exercice

J ai cinq sens JE FAIS LE POINT. Exercice C est mon corps J ai cinq sens 4 5 6 > Comment es-tu renseigné sur ce qui t entoure? Que peux-tu répondre à cette question? Dessine ou note tes réponses sur ton cahier de sciences. > Comment donner la

Plus en détail

État des RISQUES Naturels et Technologiques

État des RISQUES Naturels et Technologiques État des RISQUES Naturels et Technologiques Pays Basque : Résidence PHAROS 7 Bis, Rue du Pont de l Aveugle 64600 ANGLET Tél : 05.59.52.20.93 Fax : 05.59.42.05.65 Page 1 / 10 Art. L. 125-5 I du Code de

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

S ORIENTER DANS UNE GARE

S ORIENTER DANS UNE GARE S ORIENTER DANS UNE GARE SÉCURITÉ FERROVIAIRE Pistes d animation pour l enseignant Niveaux : École élémentaire / cycle 3 Durée : 1 à 2 séances Domaines transversaux : Maîtrise de la langue, culture humaniste

Plus en détail

Éducation civique L égalité, une valeur en construction

Éducation civique L égalité, une valeur en construction Sommaire de la séquence 9 Éducation civique L égalité, une valeur en construction t Séance 1 L égalité, un principe républicain t Séance 2 La protection sociale garantit l égalité t Séance 3 La loi française

Plus en détail

dossier départemental les risques majeurs du calvados

dossier départemental les risques majeurs du calvados dossier départemental les risques majeurs du calvados Éditorial introduction La loi de modernisation de la sécurité civile de 2004 a posé un principe fondamental fort : placer le citoyen au cœur des prescriptions

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

troubles comportementaux aigus et/ou cognitifs tous les intervenants de l entreprise Prise en charge immédiate sur le lieu de travail.

troubles comportementaux aigus et/ou cognitifs tous les intervenants de l entreprise Prise en charge immédiate sur le lieu de travail. Introduction Les troubles comportementaux aigus et/ou cognitifs concernent tous les intervenants de l entreprise : dangerosité du salarié pour lui-même et pour autrui, risque de désorganisation de l activité

Plus en détail

Ken Bell s Sommaire des Abréviations

Ken Bell s Sommaire des Abréviations Ken Bell s Sommaire des Abréviations AUG: CSAM: DSA: PUI: RCP: RIA: SCR: Arrêt Urgence Général CERN Safety Alarm Monitoring Défibrillateur Semi-Automatique Plan Urgence D Intervention Réanimation Cardio-Pulmonaire

Plus en détail

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes

> Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes La signalisation /20 > Mettre une croix dans les cases correspondantes Répondre aux deux consignes A / Accès interdit aux cyclistes... B / Débouché de cyclistes venant de gauche ou de droite... C / Piste

Plus en détail

1. Titre du contrat. (si les travaux de montage se font en plusieurs tranches, indiquer quelle est la tranche ou les tranches à assurer)

1. Titre du contrat. (si les travaux de montage se font en plusieurs tranches, indiquer quelle est la tranche ou les tranches à assurer) FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE TOUS RISQUES MONTAGE - ESSAI 1. Titre du contrat (si les travaux de montage se font en plusieurs tranches, indiquer quelle est la tranche ou les tranches à

Plus en détail

ASSURANCES DES COLLECTIVITES LOCALES

ASSURANCES DES COLLECTIVITES LOCALES ANNEXE N 1 ASSURANCES DES COLLECTIVITES LOCALES DETERMINATION ET EXPRESSION DES BESOINS Ce document est un outil d aide à la détermination et à l expression des besoins d assurances. SOMMAIRE : I Renseignements

Plus en détail

MISSING. Le moteur de recherche mondial des disparus de catastrophes naturelles. En partenariat avec :

MISSING. Le moteur de recherche mondial des disparus de catastrophes naturelles. En partenariat avec : MISSING Le moteur de recherche mondial des disparus de catastrophes naturelles En partenariat avec : DES DISPARUS LAISSES A L ABANDON Chaque catastrophe humanitaire majeure entraîne la disparition de nombreux

Plus en détail

Pour un usage plus sûr du téléphone portable

Pour un usage plus sûr du téléphone portable Pour un usage plus sûr du téléphone portable On commence tout juste à en parler : l utilisation du portable comporte des risques pour la santé. Pour tenter de les réduire, le Criirem (Centre de recherche

Plus en détail

LE DEVOIR DE SURVEILLANCE

LE DEVOIR DE SURVEILLANCE LE DEVOIR DE SURVEILLANCE Une obligation importante Principe de vigilance La surveillance des élèves doit être effective, vigilante et efficace. Elle doit être constante pendant la totalité du temps scolaire.

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES FORMATION A LA REALISATION DES DOSSIERS D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES FORMATION A LA REALISATION DES DOSSIERS D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES FORMATION A LA REALISATION DES DOSSIERS D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES SOMMAIRE MODALITES DES FORMATIONS...3 Modalités pratiques...3 Modalités

Plus en détail

Bilan décennal des catastrophes naturelles en France

Bilan décennal des catastrophes naturelles en France Bilan décennal des catastrophes naturelles en France SOMMAIRE BILAN DÉCENNAL EN TERMES DE NOMBRE ET DE TYPE DE CATASTROPHES NATURELLES BILAN EN TERME DE VICTIMES.. 2 5 BILAN DÉCENNAL EN TERMES ÉCONOMIQUES

Plus en détail

Convention relative : - aux échanges de données d'exploitation et de sécurité routière - à la gestion des crises routières. pour le département de

Convention relative : - aux échanges de données d'exploitation et de sécurité routière - à la gestion des crises routières. pour le département de Convention relative : - aux échanges de données d'exploitation et de sécurité routière - à la gestion des crises routières pour le département de entre L'État, représenté par M.., Préfet d., et La Direction

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

Comment prendre des notes?

Comment prendre des notes? La prise de notes n est pas toujours obligatoire. Cependant, c est le meilleur moyen pour te rappeler ce qui s est passé durant le cours. C est ta MÉMOIRE! 1- Pour qui la prise de notes? Avant de commencer

Plus en détail

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE page 1/8 1) Pièces obligatoires pour tous les dossiers PC1. : Un plan de situation du terrain [Art. R. 431-7 a) du code de l urbanisme] Le plan de situation permet de Vous devez indiquer sur le plan son

Plus en détail

Organisation de gestion de crise et de catastrophe du canton de Neuchâtel

Organisation de gestion de crise et de catastrophe du canton de Neuchâtel Organisation de gestion de crise et de catastrophe du canton de Neuchâtel 31.01.2015 / V01 1 Bases légales Loi fédérale sur la protection de la population et sur la protection civile (LPPCi) du 4 octobre

Plus en détail

PLAN LOCAL DE GESTION DE CRISE

PLAN LOCAL DE GESTION DE CRISE GUIDE MÉTHODOLOGIQUE PLAN LOCAL DE GESTION DE CRISE A v ertissement Les plans locaux de gestion de crise sont des outils opérationnels permettant de mieux organiser les actions locales en période de crise.

Plus en détail

Des garanties sur mesure. Responsabilité civile (RC)

Des garanties sur mesure. Responsabilité civile (RC) Des garanties sur mesure Il n est pas toujours aisé de déterminer les garanties dont vous avez besoin pour bien vous assurer, vous et votre véhicule. Ce guide peut vous aider: il vous permet de vérifier

Plus en détail

L ONU EN ACTION LES FEMMES ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE AUX PHILIPPINES

L ONU EN ACTION LES FEMMES ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE AUX PHILIPPINES L ONU EN ACTION Date de programmation: mars 2010 Programme n 1231 Durée: 4 40 Langues: anglais, français, espagnol et russe LES FEMMES ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE AUX PHILIPPINES VIDEO SCÈNE DE LITTORAL

Plus en détail