ÉMIRATS ARABES UNIS. Relations commerciales de la Belgique avec les Émirats Arabes Unis

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉMIRATS ARABES UNIS. Relations commerciales de la Belgique avec les Émirats Arabes Unis"

Transcription

1 ÉMIRATS ARABES UNIS Relations commerciales de la Belgique avec les Émirats Arabes Unis

2 Ralf Roletschek, CC BY-SA 3.0

3 TABLE DES MATIÈRES 1. LA POSITION DE LA BELGIQUE COMPARÉE À CELLE DES PAYS VOISINS ET DE L UE EXPORTATIONS IMPORTATIONS 5 2. LA POSITION DES ÉMIRATS ARABES UNIS COMPARÉE À CELLE DES PAYS VOISINS (2013) 6 3. RELATIONS COMMERCIALES BILATÉRALES ÉCHANGES DE MARCHANDISES Exportations Importations ÉVOLUTION GÉNÉRALE DE LA BALANCE COMMERCIALE DES BIENS À L ISSUE DES NEUF PREMIERS MOIS DE Exportations Importations ÉCHANGES DE SERVICES Exportations Importations ÉVOLUTION GÉNÉRALE DE LA BALANCE COMMERCIALE DES SERVICES À L ISSUE DES NEUF PREMIERS MOIS DE Exportations Importations INDICATEURS ÉCONOMIQUES DES ÉMIRATS ARABES UNIS NOTES MÉTHODOLOGIQUES CONCEPT INDICE DES PRIX À L IMPORTATION ET À L EXPORTATION SOURCES CONTACTS 22 3

4 E.A.U. RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉMIRATS ARABES UNIS 1 LA POSITION DE LA BELGIQUE COMPARÉE À CELLE DES PAYS VOISINS ET DE L UE 1.1 EXPORTATIONS Les exportations européennes (EU-28) à destination des Émirats arabes unis se sont chiffrées à EUR 44,6 milliards en La Belgique représentait 7,3% de ces exportations et se classait 5 e pays européen. Avec une part de 25,7%, le Royaume-Uni a pris la première place suivi de l Allemagne (22,1%) et de l Italie (12,3%). Les ventes européennes à destination des Émirats arabes unis ont progressé de 20,0% entre 2012 et 2013 alors que les exportations belges ont augmenté de 34,6% au cours de la même période. Les exportations du Royaume- Uni et de l Allemagne ont progressé respectivement de 88,4% et de 1,1% alors que celles de l Italie reculaient de 0,3%. La Belgique a progressé plus rapidement que la moyenne européenne en Elle gagne donc des parts de marché dans les exportations européennes à destination des Émirats arabes unis. ÉVOLUTION DES EXPORTATIONS À DESTINATION DES E.A.U. EN MILLIONS DE VARIATION (EN %) PART (EN %) 1. ROYAUME-UNI 6.080, ,4 88,4 25,7 2. ALLEMAGNE 9.732, ,1 1,1 22,1 3. ITALIE 5.526, ,8-0,3 12,3 5. BELGIQUE 2.409, ,9 34,6 7,3 TOTAL EU , ,5 20,0 100,0 Donaldytong, CC BY 2.5 4

5 1.2 IMPORTATIONS Les importations européennes (EU-28) en provenance des Émirats arabes unis se sont chiffrées à EUR 9,2 milliards en La Belgique représentait 26,3% de ces importations et se classait 1 er pays européen. L Italie (14,1%) et le Royaume-Uni (13,7%) se sont partagé la 2 e et la 3 e place. Les achats européens en provenance des Émirats arabes unis ont progressé de 11,0% entre 2012 et 2013 alors que les exportations belges ont reculé de 0,9% au cours de la même période. Les exportations de l Italie ont bondi de 99,6% alors que celles du Royaume-Uni diminuaient de 13,6%. La Belgique a régressé en 2013 contrairement à la moyenne européenne. Elle devient donc un client relativement moins important des Émirats arabes unis. ÉVOLUTION DES EXPORTATIONS À DESTINATION DES E.A.U. EN MILLIONS DE VARIATION (EN %) PART (EN %) 1. BELGIQUE 2.458, ,0-0,9 26,3 2. ITALIE 650, ,3 99,6 14,1 3. ROYAUME-UNI 1.464, ,6-13,6 13,7 TOTAL EU , ,7 11,0 100,0 5

6 E.A.U. RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉMIRATS ARABES UNIS 2 LA POSITION DES ÉMIRATS ARABES UNIS COMPARÉE À CELLE DES PAYS VOISINS (2013) CLIENT > EXPORTATIONS AU DÉPART DE LA BELGIQUE FOURNISSEUR > IMPORTATIONS À DESTINATION DE LA BELGIQUE OMAN 82E CLIENT EUR 187,9 millions 92E FOURNISSEUR EUR 84,7 millions E.A.U. 19E CLIENT EUR 3.244,9 millions 21E FOURNISSEUR EUR 2.435,0 millions ARABIE SAOUDITE QATAR 29E CLIENT EUR 1.826,8 millions 88E CLIENT EUR 158,0 millions 30E FOURNISSEUR EUR 1.487,8 millions 35E FOURNISSEUR EUR 1.291,1 millions Le fichier des exportateurs de l Agence pour le Commerce extérieur, qui compte plus de sociétés, recense entreprises belges exportant vers les Émirats Arabes Unis. On dénombre en outre entreprises manifestant des signes d intérêt pour ce marché. De plus amples renseignements à ce propos peuvent être obtenus auprès de Mme. I. Delvoy, tel.: ; 6

7 7 BDS2006 at en.wikipedia CC BY SA 3.0

8 E.A.U. RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉMIRATS ARABES UNIS 3 RELATIONS COMMERCIALES BILATÉRALES 3.1 ÉCHANGES DE MARCHANDISES En 2013, les Émirats arabes unis ont été le 19 e client en importance de la Belgique. Ils se sont classés après le Brésil, mais devant la République tchèque. Les exportations belges à destination des Émirats arabes unis se sont chiffrées à EUR 3.244,9 millions en 2013 contre EUR 2.409,9 millions en 2012, soit un bond de 34,6%. Toujours en 2013, les Émirats arabes unis ont absorbé 0,9% des exportations belges totales. pris la 21 e place en 2013, talonnant le Canada et devançant le Brésil. Les importations belges en provenance des Émirats arabes unis ont reculé de 0,9%, passant de EUR 2.458,3 millions en 2012 à EUR 2.435,0 millions en Ce pays a représenté 0,7% des importations belges totales. Le tableau ci-après montre l évolution des échanges commerciaux de la Belgique avec les Émirats arabes unis de 2009 à En ce qui concerne les principaux fournisseurs de la Belgique, les Émirats arabes unis ont ÉVOLUTION DES ÉCHANGES DE MARCHANDISES DE LA BELGIQUE AVEC LES E.A.U. EN MILLIONS DE EXPORTATIONS 1.459, , , , ,9 IMPORTATIONS 927, , , , ,0 BALANCE COMMERCIALE 532,8 118,4-207,3-48,4 809,9 EXPORTATIONS : VARIATION EN % -22,1 12,3 38,3 6,3 34,6 IMPORTATIONS : VARIATION EN % -36,5 64,1 62,7-0,7-0,9 L excédent à la balance commerciale de la Belgique avec les Émirats arabes unis, qui s élevait à EUR 532,8 millions en 2009, s est allégé à EUR 118,4 millions en 2010 car les importations ont augmenté beaucoup plus rapidement que les exportations. Cette même tendance s est poursuivie en 2011, l excédent s est alors transformé en déficit de EUR 207,3 millions. Suite à une hausse des exportations et à une légère baisse des importations, le déficit s est réduit en 2012 à EUR 48,4 millions d euros et s est transformé en un excédent de EUR 809,9 millions en

9 VARIATION DES EXPORTATIONS ET DES IMPORTATIONS (EN VALEUR) 64,1% 62,7% 38,3% 34,6% EXPORTATIONS IMPORTATIONS 12,3% 6,3% -0,7% -0,9% -22,1% -36,5% Le graphique 1 met en évidence la forte fluctuation des exportations belges de marchandises vers les Émirats arabes unis. En effet, après avoir diminué de 22,1%, elles ont rebondi de 12,3% en En 2011, les ventes ont alors affiché leur plus fort taux de croissance des 5 dernières années (+38,3%). Celui-ci est alors temporairement retombé à 6,3% en 2012, ceci étant dû à l arrêt de la hausse des ventes de pierres précieuses et métaux précieux. Néanmoins en 2013 les ventes de ces produits ont à nouveau progressé ce qui a eu pour conséquence que les exportations belges aux Émirats arabes unis ont progressé de 34,6%. Les importations en provenance des Émirats arabes unis ont fortement chuté de 36,5% en 2009 avant de rebondir de 64,1% en 2010 suite à la forte hausse des importations de pierres précieuses et métaux précieux. Les acquisitions ont continué à progresser en 2011 (+62,7%), mais légèrement moins fortement que l année précédente. Cette tendance ne s est pas confirmée les deux années suivantes puisque les achats belges en provenance des Émirats arabes unis ont régressé respectivement de 0,7% en 2012 et 0,9% en

10 E.A.U. RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉMIRATS ARABES UNIS EXPORTATIONS En 2013, les exportations belges à destination des Émirats arabes unis se sont composées pour plus de la moitié de pierres précieuses et métaux précieux. Avec un total de EUR 1.864,1 millions, ils se sont adjugé 57,4% du total des exportations. Ces ventes concernaient surtout des «diamants même travaillés, mais non montés ni sertis». Les ventes de deux autres sections ont représenté plus de 10% du total des exportations belges à destination des Émirats arabes unis. Il s agit : des produits chimiques (sous-sections principales : «médicaments constitués par des produits mélangés entre eux, préparés à des fins thérapeutiques ou prophylactiques» et «vaccins humains») qui avec EUR 414,2 millions se sont attribué 12,8% des exportations ; des machines et appareils qui ont totalisé EUR 343,1 millions soit une part de 10,6%. Il s agissait entre autres de «pompes à air ou à vide, compresseurs d air ou d autres gaz et ventilateurs» et «Circuits intégrés et microassemblages». LES EXPORTATIONS BELGES À DESTINATION DES E.A.U., CLASSÉES PAR PRINCIPAUX GROUPES DE PRODUITS (EN VALEUR) 1,9% 1,4% 2,1% 2,3% 3,3% 3,3% 10,6% 12,8% 4,9% PIERRES PRÉCIEUSES ET MÉTAUX PRÉCIEUX PRODUITS CHIMIQUES MACHINES ET APPAREILS MATIÈRES PLASTIQUES MÉTAUX COMMUNS 57,4% MARCHANDISES NON CLASSÉES MATÉRIEL DE TRANSPORT PRODUITS ALIMENTAIRES INSTRUMENTS D OPTIQUE AUTRES 10

11 VARIATION DES EXPORTATIONS BELGES À DESTINATION DES E.A.U. CLASSÉES PAR PRINCIPAUX GROUPES DE PRODUITS (EN VALEUR ET EN QUANTITÉ) 2012/ ,9% Pierres précieuses et métaux précieux 17,9% Produits chimiques -1,0% Machines et appareils 5,7% Matières plastiques -8,0% Métaux communs 118,4% Marchandises non classées -3,2% Matériel de transport 33,5% Produits alimentaires -2,3% -3,4% Instruments d'optique Papier et carton VALEUR QUANTITÉ Parmi les dix sections principales à l exportation, la plus forte croissance a été enregistrée par la section des marchandises non classées qui ont bondi de 118,4% en 2013 après une croissance de 15,8% l année précédente. Les exportations de pierres précieuses et métaux précieux, la section principale, ont quant à elles progressé de 60,9% en Les autres sections principales ayant affiché une hausse étaient les produits alimentaires (+33,5%), les produits chimiques (+17,9%) et les matières plastiques (+5,7%). Néanmoins, cinq sections principales à l exportation étaient à la baisse en 2013 en termes de valeur. Le recul le plus important a été enregistré par les métaux communs dont les ventes ont régressé de 8,0% après une baisse de 8,2% l année précédente. Cette baisse est due en partie à la diminution des ventes de «cuivre et alliages affinés». Les autres sections principales ayant affiché une baisse étaient les machines et appareils (-1,0%), les instruments d optique (-2,3%), le matériel de transport (-3,2%) et le papier et le carton (-3,4%). Les hausses ayant été plus importantes que les reculs, les livraisons belges à destination des Émirats arabes unis ont globalement bondi de 34,6% en

12 E.A.U. RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉMIRATS ARABES UNIS IMPORTATIONS En 2013, les pierres précieuses et métaux précieux, qui étaient principalement des «diamants, même travaillés, mais non montés ni sertis», ont représenté 89,1% des importations belges en provenance des Émirats arabes unis. Les achats de ces produits se sont élevés à EUR 2.169,1 millions. Seules trois autres sections ont représenté 1% ou plus du total des importations belges en provenance des Émirats arabes unis. Il s agit plus précisément: des produits chimiques qui, avec une part de 2,9% des importations, se sont chiffrés à EUR 71,4 millions ; des produits minéraux (sous-section principale : «huiles de pétrole et de minéraux bitumineux») qui, avec EUR 67,9 millions, ont représenté une part de 2,8% des métaux communs (sous-sections principales : «déchets et débris de cuivre» et «aluminium sous forme brute») qui se sont chiffrés à EUR 48,4 millions soit une part de 2,0% des importations en provenance des Émirats arabes unis. LES IMPORTATIONS BELGES EN PROVENANCE DES E.A.U., CLASSÉES PAR PRINCIPAUX GROUPES DE PRODUITS (EN VALEUR) 3,2% 2,0% 2,8% 2,9% PIERRES PRÉCIEUSES ET MÉTAUX PRÉCIEUX PRODUITS CHIMIQUES PRODUITS MINÉRAUX 89,1% MÉTAUX COMMUNS AUTRES 12

13 VARIATION DES IMPORTATIONS BELGES EN PROVENANCE DES E.A.U. CLASSÉES PAR PRINCIPAUX GROUPES DE PRODUITS (EN VALEUR ET EN QUANTITÉ) 2012/2013-2,0% Pierres précieuses et métaux précieux 10,3% Produits chimiques -1,3% Produits minéraux 98,2% Métaux communs VALEUR QUANTITÉ Si les achats belges en provenance des Émirats arabes unis ont globalement reculé de 0,9% en 2013, cela est principalement dû au recul enregistré par la section principale à l importation à savoir les pierres précieuses et métaux précieux. Les achats de ce groupe de produits ont régressé de 2,0% après une hausse de 4,1% l année précédente. La troisième section du top 3, à savoir les produits minéraux, a quant à elle reculé de 1,3% au cours de la même période. Les achats de métaux communs, une autre section qui a représenté plus de 1% du total, ont bondi de 98,2% en Les produits chimiques ont quant à eux progressé de 10,3% principalement grâce aux importations «d hydrocarbures acycliques». 13

14 E.A.U. RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉMIRATS ARABES UNIS 3.2 ÉVOLUTION GÉNÉRALE DE LA BALANCE COMMERCIALE DES BIENS À L ISSUE DES NEUF PREMIERS MOIS DE EXPORTATIONS Les exportations belges à destination des Émirats arabes unis se sont chiffrées au terme des 9 premiers mois de 2014 à EUR 2.612,0 millions, soit une hausse de 17,9% en comparaison à 2013 (même période). Au terme des neuf premiers mois de 2014, la section des pierres précieuses et métaux précieux garde la première place avec EUR 1.655,3 millions soit une part de 63,4%. Les exportations de ce groupe de produits ont bondi de 32,7%. Les machines et appareils ont occupé la deuxième place avec une part de 9,4%. Cette section a vu ses ventes se chiffrer à EUR 246,5 millions, soit une baisse de 7,3%. Avec EUR 226,3 millions, les produits chimiques ont complété le top 3 en Malgré une baisse de 4,4%, les exportations de cette section représentent une part de 8,7% IMPORTATIONS Selon les données disponibles pour 2014 (9 premiers mois), les importations belges en provenance des Émirats arabes unis se sont chiffrées à EUR 1.763,9 millions contre EUR 1.854,8 millions en 2013, soit une baisse de 4,9%. Au terme des neuf premiers mois de 2014, la section des pierres précieuses et métaux précieux garde la première place avec une part de 88,9%. Les importations de cette section ont reculé de 4,6% comparativement à 2013 pour se chiffrer à EUR 1.568,9 millions. Les produits chimiques ont occupé la deuxième place avec une part de 4,5%. Les importations de ce groupe de produits ont bondi de 65,2% comparativement à 2013 pour atteindre EUR 79,3 millions. Les métaux communs ont complété le top 3 avec une part de 2,2%. Les importations de cette section ont progressé de 0,1% pour se chiffrer à EUR 38,1 millions. Hans Olav Lien CC BY-SA

15 3.3 ÉCHANGES DE SERVICES En 2013, les exportations belges de services à destination des Émirats arabes unis se sont chiffrées à EUR 455,0 millions. Le pays s est classé 24 e client de la Belgique après la République tchèque, mais devant la Finlande et a représenté 0,6% des exportations belges totales. Les ventes à destination des Émirats arabes unis ont reculé de 6,1% comparativement à Les importations belges de services en provenance des Émirats arabes unis ont totalisé quant à elles EUR 228,8 millions soit une chute de 25,4% par rapport à Les Émirats arabes unis ont été en 2013 le 33 e fournisseur de services de la Belgique devant le Brésil et après la Bulgarie. Ils ont représenté 0,3% des importations belges totales de services. Le tableau ci-après montre l évolution des échanges de services de la Belgique avec les Émirats arabes unis de 2011 à ÉVOLUTION DES ÉCHANGES DE SERVICES DE LA BELGIQUE AVEC LES E.A.U. EN MILLIERS DE EXPORTATIONS IMPORTATIONS BALANCE COMMERCIALE EXPORTATIONS : VARIATION EN % -14,9 28,1-6,1 IMPORTATIONS : VARIATION EN % -1,9 26,6-25,4 La balance commerciale des services avec les Émirats arabes unis a toujours penché en faveur de la Belgique entre 2011 et 2013, les exportations de services étant supérieures aux importations. L excédent qui se chiffrait à EUR 135,9 millions en 2011 s est étoffé à EUR 177,6 millions en 2012 suite à une hausse plus forte des exportations que des importations. En 2013, les importations ayant chuté plus fortement que les exportations, le boni s est encore étoffé pour atteindre EUR 226,1 millions. Cette situation positive est similaire à celle de la balance commerciale des marchandises qui penchait aussi en faveur de la Belgique en

16 E.A.U. RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉMIRATS ARABES UNIS Nepenthes CC BY-SA EXPORTATIONS Les autres services liés au commerce ont devancé les autres types de services à l exportation avec une part de 42,7%. Ce groupe de services inclut notamment des services de type «négoce», «location opérationnelle», «conseil juridique, comptable, de gestion et de relations publiques», «audit, comptabilité et fiscalité» et «publicité, études de marché et d opinion publique». Le transport et les communications se sont partagé la 2 e et la 3 e place avec des parts respectives de 32,6% et de 7,9% Parmi les cinq sections principales à l exportation, les autres services liés au commerce ont affiché la meilleure performance. Les exportations de ce groupe de produits ont bondi de 48,5% passant de EUR 130,8 millions en 2012 à EUR 194,2 millions en Les communications étaient le seul autre groupe de services du top cinq à avoir évolué positivement. Les exportations se sont élevées à EUR 35,9 millions en 2013 contre EUR 34,6 millions en 2012, soit une augmentation de 3,6%. Cependant, les hausses précitées n ont pas été suffisantes pour contrebalancer les baisses enregistrées par le transport (-31,3%), les services financiers (-47,1%) et le trafic touristique (-11,8%). Les exportations totales belges de services à destination des Émirats arabes unis ont par conséquent reculé de 6,1% en LES EXPORTATIONS BELGES À DESTINATION DES E.A.U. CLASSÉES PAR PRINCIPAUX GROUPES DE SERVICES EN MILLIERS DE PART (EN %) 2013/2012 VAR. (EN %) AUTRES SERVICES LIÉS AU COMMERCE ,7 48,5 TRANSPORT ,6-31,3 COMMUNICATIONS ,9 3,6 SERVICES FINANCIERS ,5-47,1 TRAFIC TOURISTIQUE ,7-11,8 SERVICES RESTANTS ,7-13,7 TOTAL ,0-6,1 16

17 3.3.2 IMPORTATIONS Avec une part de 45,4%, le transport a devancé les autres types de services à l importation. Cette section inclut notamment le transport maritime, le transport aérien, le transport ferroviaire, le transport routier et le transport fluvial. Les autres services liés au commerce et les communications ont complété le top 3 avec des parts respectives de 23,5% et 15,2%. Parmi les principaux groupes de produits à l importation, la section principale à savoir le transport a enregistré la plus forte baisse. Les importations de cette section ont chuté de 40,0% passant de EUR 173,1 millions en 2012 à EUR 103,9 millions en Les autres services liés au commerce, la deuxième section principale, ont quant à eux reculé de 5,9% pour se chiffrer à EUR 53,8 millions. Le trafic touristique (-6,7%) et les assurances (-30,3%) ont aussi régressé. Les baisses précitées n ont pas été compensées par la progression significative des communications (+22,7%) puisque les importations totales belges de services en provenance des Émirats arabes unis ont globalement chuté de 25,4% en LES IMPORTATIONS BELGES EN PROVENANCE DES E.A.U., CLASSÉES PAR PRINCIPAUX GROUPES DE SERVICES EN MILLIERS DE PART (EN %) 2013/2012 VAR. (EN %) TRANSPORT ,4-40,0 AUTRES SERVICES LIÉS AU COMMERCE ,5-5,9 COMMUNICATIONS ,2 22,7 TRAFIC TOURISTIQUE ,2-6,7 ASSURANCES ,3-30,3 SERVICES RESTANTS ,4-52,0 TOTAL ,0-25,4 17

18 E.A.U. RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉMIRATS ARABES UNIS 3.4 ÉVOLUTION GÉNÉRALE DE LA BALANCE COMMERCIALE DES SERVICES À L ISSUE DES NEUF PREMIERS MOIS DE EXPORTATIONS Les exportations belges de services à destination des Émirats arabes unis se sont chiffrées au terme des 9 premiers mois de 2014 à EUR 358,9 millions, soit une baisse de 1,7% en comparaison à Au terme des 9 premiers mois de 2014, la section des autres services liés au commerce garde la première place avec une part de 37,8%. Les exportations de ce groupe de produits ont progressé de 15,7% pour se chiffrer à EUR 135,5 millions. Le transport a occupé la deuxième place avec une part de 29,4%. Cette section a vu ses ventes se chiffrer à EUR 105,7 millions, soit une baisse de 8,0%. Avec EUR 36,6 millions, les communications ont complété le top 3 en 2014 (9 premiers mois). Grâce à une hausse de 9,7%, les exportations de cette section représentent une part de 10,2% IMPORTATIONS Selon les données disponibles pour 2014 (9 premiers mois), les importations belges de services en provenance des Émirats arabes unis se sont chiffrées à EUR 219,9 millions contre EUR 169,9 millions en 2013, soit une hausse de 29,4%. Au terme des neuf premiers mois de 2014, le transport garde la première place avec une part de 49,5% et un montant de EUR 108,8 millions (+51,2%). Les autres services liés au commerce ont occupé la deuxième place avec une part de 26,9% et un montant de EUR 59,2 millions. Les importations de ce groupe de services ont bondi de 46,2%. Les communications ont complété le top 3 avec une part de 10,5%. Les importations de cette section ont régressé de 19,7% et se sont chiffrées à EUR 23,1 millions. Imre Solt CC BY SA

19 4 INDICATEURS ÉCONOMIQUES DES E.A.U. PRINCIPAUX INDICATEURS (2013) PIB AUX PRIX DU MARCHÉ (ESTIMATIONS) 390,0 milliards USD TAUX DE CROISSANCE DU PIB (ESTIMATIONS) 4,0% INFLATION (ESTIMATIONS) 1,3% EXPORTATIONS DE BIENS (FOB) (ESTIMATIONS) IMPORTATIONS DE BIENS (FOB) (ESTIMATIONS) BALANCE COMMERCIALE (ESTIMATIONS) POPULATION 368,9 milliards USD 249,6 milliards USD 119,3 milliards USD 5,6 millions PRINCIPAUX CLIENTS EN % DU TOTAL PRINCIPAUX FOURNISSEURS EN % DU TOTAL JAPON 15,4 INDE 17,0 INDE 13,4 CHINE 13,7 IRAN 10,7 ÉTATS-UNIS 10,5 THAÏLANDE 5,5 ALLEMAGNE 5,1 PRINCIPAUX PRODUITS EXPORTÉS PÉTROLE BRUT GAZ RÉ-EXPORT PRINCIPAUX PRODUITS IMPORTÉS MACHINES ET MATÉRIEL DE TRANSPORT PRODUITS CHIMIQUES PRODUITS ALIMENTAIRES Source: CIA World factbook 19

20 E.A.U. RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉMIRATS ARABES UNIS 5 NOTES MÉTHODOLOGIQUES 5.1 CONCEPTS Deux concepts peuvent être utilisés pour l agrégation des statistiques sur le commerce de marchandises : le concept national et le concept communautaire. L Agence pour le Commerce extérieur utilise les données de type concept communautaire car c est celui utilisé par Eurostat. Les statistiques ainsi fournies sont comparables aux données des autres pays européens ainsi qu aux publications de l Union européenne. La définition de chacun des concepts est donnée ci-dessous : LE CONCEPT NATIONAL Dans le but notamment d assurer la cohérence entre, d une part, les chiffres du commerce extérieur et, d autre part, ceux de la balance des paiements et des comptes nationaux, la plupart des statistiques du commerce extérieur sont établies selon le concept national. Ce concept diffère à plusieurs titres du concept communautaire. L une des principales différences réside dans le fait que les données selon le concept national ne tiennent pas compte des opérations à l importation et à l exportation réalisées par des non-résidents assujettis à la TVA en Belgique et dans lesquelles aucun résident n intervient. Les opérations suivies de retours de marchandises ne sont pas non plus prises en compte. LE CONCEPT COMMUNAUTAIRE Les exportations extracommunautaires et expéditions intracommunautaires comprennent toutes les marchandises qui quittent la Belgique avec une destination définitive, en ce compris celles préalablement mises en libre pratique et ensuite expédiées vers un autre État membre pour mise en consommation. Toutes les marchandises en rapport avec le perfectionnement actif et passif (exportations temporaires et réexportations) sont aussi prises en compte. Les importations extracommunautaires et arrivées intracommunautaires comprennent toutes les marchandises qui entrent en Belgique pour mise en consommation, ainsi que celles qui sont seulement mises en libre pratique. Toutes les marchandises en rapport avec le perfectionnement actif et passif (importations temporaires et réimportations), en ce compris les sorties d entrepôt pour importation (mais non les entrées en entrepôt) sont prises en compte. 20

21 5.2 INDICE DES PRIX À L IMPORTATION ET À L EXPORTATION Le tableau ci-dessous présente l évolution de l indice du prix unitaire des marchandises à l importation et l exportation pour la Belgique (avec le monde). Cet indice permet d analyser l évolution générale du prix des marchandises. Cela permet donc une mise en perspective de l évolution globale des importations et des exportations de la Belgique, en identifiant la part qui est due à l évolution des prix (et donc la part qui est due à l évolution des quantités). Il s interprète comme suit : en moyenne, si un produit avait une valeur de EUR 100 à l exportation en 2010, ce même produit avait une valeur de EUR 108,5 en De façon similaire, si un produit avait une valeur de EUR 100 à l importation en 2010, ce même produit avait une valeur à l importation de EUR 110,6 en INDICE DU PRIX UNITAIRE DES EXPORTATIONS ET DES IMPORTATIONS BELGES TOTALES (2010=100) EXPORTATIONS IMPORTATIONS ,9 81, ,4 83, ,2 81, ,1 80, ,4 82, ,0 88, ,4 92, ,7 93, ,6 100, ,0 92, ,0 100, ,9 108, ,3 111, ,5 110,6 Source: Eurostat 21

22 E.A.U. RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉMIRATS ARABES UNIS 6 SOURCES Banque Mondiale Banque Nationale de Belgique CIA World Factbook Direction Générale Commerce, Commission Européenne Eurostat, Commission Européenne Credendo Group Organisation Mondiale du Commerce 7 CONTACTS SERVICE STATISTIQUES Christelle Charlier Directeur Sammy Sioen Gestionnaire statistiques Dennis Gijsbrechts Gestionnaire statistiques David Leffler Assistant

23 FritzDaCat DEM ROMERO 23

24 Agence pour le Commerce extérieur Rue Montoyer Bruxelles Agence Wallonne à l Exportation et aux Investissements étrangers Place Sainctelette Bruxelles Bruxelles Invest & Export Avenue Louise 500, boîte Bruxelles Flanders Investment and Trade Boulevard du Roi Albert II, Bruxelles Bien que tout ait été mis en oeuvre afin de fournir une information précise et à jour, ni l Agence pour le Commerce extérieur, ni ses partenaires (Agence wallonne à l Exportation et aux Investissements étrangers, Bruxelles Invest & Export et Flanders Investment & Trade) ne peuvent être tenus responsables d erreurs, d omissions et de déclarations mensongères. Ils ne peuvent non plus être tenus responsables d utilisation ou d interprétation des informations contenues dans cette étude, qui ne vise pas à délivrer des conseils. DATE DE PUBLICATION: JANVIER 2015 VERANTWOORDELIJKE ÉDITEUR: MARC BOGAERTS UITGEVER: MARC BOGAERTS AUTEUR: SAMMY DENNIS GIJSBRECHTS SIOEN ( ( GRAFISCHE VORMGEVING GRAPHISME ET RÉALISATION: EN UITVOERING: CIBLE COMMUNICATION CIBLE COMMUNICATION IMPRIMÉ SUR GEDRUKT OP PAPIER DU PAPIER MET CERTIFIÉ EEN FSC-LABEL FSC CETTE ÉTUDE EST ÉGALEMENT DISPONIBLE SUR LE SITE INTERNET DE L AGENCE AGENTSCHAP POUR LE COMMERCE VOOR BUITENLANDSE EXTÉRIEUR: HANDEL: OVERNAME GEGEVENS [OF: TEKST] IS TOEGELATEN MITS MOYENNANT MENTION DE LABRONVERMELDING SOURCE REPRODUCTION AUTORISÉE

TURQUIE. Les relations commerciales de la Belgique avec la Turquie

TURQUIE. Les relations commerciales de la Belgique avec la Turquie TURQUIE Les relations commerciales de la Belgique avec la Turquie Source : Ambassade de Turquie en Belgique Les relations commerciales de la Belgique avec la Turquie 4 Table des matières 1 Quelques indicateurs

Plus en détail

ÉMIRATS ARABES UNIS. Relations commerciales de la Belgique avec les Émirats Arabes Unis

ÉMIRATS ARABES UNIS. Relations commerciales de la Belgique avec les Émirats Arabes Unis ÉMIRATS ARABES UNIS Relations commerciales de la Belgique avec les Émirats Arabes Unis P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1 La position de la Belgique comparée à celle des pays voisins et de l UE... 2 1.1 Exportations...

Plus en détail

Les relations commerciales de la Belgique avec le Japon

Les relations commerciales de la Belgique avec le Japon JAPON Les relations commerciales de la Belgique avec le Japon Les relations commerciales de la Belgique avec le Japon 1. QUELQUES INDICATEURS ÉCONOMIQUES En général (2011) : PIB 5.865,8 milliards USD

Plus en détail

LUXEMBOURG. Les relations commerciales de la Belgique avec le:

LUXEMBOURG. Les relations commerciales de la Belgique avec le: Les relations commerciales de la Belgique avec le: LUXEMBOURG Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS

LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS Los Angeles, San Francisco/Silicon Valley LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LES ÉTATS-UNIS RELATIONS COMMERCIALES 3 Table des

Plus en détail

GHANA. Les relations commerciales de la Belgique avec le

GHANA. Les relations commerciales de la Belgique avec le Les relations commerciales de la Belgique avec le GHANA Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1 La

Plus en détail

CANADA. Les relations commerciales de la Belgique avec le

CANADA. Les relations commerciales de la Belgique avec le Les relations commerciales de la Belgique avec le CANADA Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1

Plus en détail

QATAR. Relations commerciales de la Belgique avec le Qatar

QATAR. Relations commerciales de la Belgique avec le Qatar QATAR Relations commerciales de la Belgique avec le Qatar Francisco Anzola CC BY 2.0 TABLE DES MATIÈRES 1. LA POSITION DE LA BELGIQUE COMPARÉE À CELLE DES PAYS VOISINS ET DE L UE 4 1.1 EXPORTATIONS 4 1.2

Plus en détail

L ÎLE MAURICE. Les relations commerciales de la Belgique avec

L ÎLE MAURICE. Les relations commerciales de la Belgique avec Les relations commerciales de la Belgique avec L ÎLE MAURICE Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Les relations commerciales de la Belgique avec l. Afrique du sud

Les relations commerciales de la Belgique avec l. Afrique du sud Les relations commerciales de la Belgique avec l Afrique du sud Relations commerciales 3 Table des matières 1. Quelques indicateurs économiques 6 2. Indice du prix unitaire des marchandises à l importation

Plus en détail

Relations commerciales bilatérales de la Belgique avec l Afghanistan

Relations commerciales bilatérales de la Belgique avec l Afghanistan Relations commerciales bilatérales de la Belgique avec l Afghanistan En général: 2010 (estimations) PIB 15,6 milliards USD Taux de croissance du PIB 8,2% Inflation 13,3% Exportations de biens (FOB) Importations

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

Arabie saoudite. Les relations commerciales de la Belgique avec l Arabie saoudite

Arabie saoudite. Les relations commerciales de la Belgique avec l Arabie saoudite Arabie saoudite Les relations commerciales de la Belgique avec l Arabie saoudite Arabie saoudite table des matières 1 Quelques indicateurs économiques 2012 6 2 Indice du prix unitaire des marchandises

Plus en détail

1 La position de la Belgique comparée à celle des pays voisins et de l UE Exportations Importations... 3

1 La position de la Belgique comparée à celle des pays voisins et de l UE Exportations Importations... 3 P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1 La position de la Belgique comparée à celle des pays voisins et de l UE... 2 1.1 Exportations... 2 1.2 Importations... 3 2 La position du Liban comparée à celle des pays

Plus en détail

1 La position de la Belgique comparée à celle des pays voisins et de l UE Exportations Importations... 3

1 La position de la Belgique comparée à celle des pays voisins et de l UE Exportations Importations... 3 P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1 La position de la Belgique comparée à celle des pays voisins et de l UE... 2 1.1 Exportations... 2 1.2 Importations... 3 2 La position du Congo-Brazzaville comparée à celle

Plus en détail

Les relations commerciales de la Belgique avec l. inde

Les relations commerciales de la Belgique avec l. inde Les relations commerciales de la Belgique avec l inde note bilatérale 3 Table des matières 1 Quelques indicateurs économiques 6 2 indice du prix unitaire des marchandises à l importation et l exportation

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

Performance des membres du CAD en matière d'aide

Performance des membres du CAD en matière d'aide Extrait de : Coopération pour le développement : Rapport 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/dcr-2010-fr Performance des membres du CAD en matière d'aide Merci de citer ce chapitre

Plus en détail

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros)

Évolution des exportations et importations de biens de l UE avec la Chine, 2004-2014 (en milliards d euros) 116/2015-26 juin 2015 Sommet Union européenne Chine Hausse significative du commerce de biens et de services de l UE avec la Chine en 2014 Déficit de l UE pour les échanges de biens, excédent pour les

Plus en détail

RÉPUBLIQUE DE CORÉE. Les relations commerciales de la Belgique avec la

RÉPUBLIQUE DE CORÉE. Les relations commerciales de la Belgique avec la Les relations commerciales de la Belgique avec la RÉPUBLIQUE DE CORÉE Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES

Plus en détail

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO. Les relations commerciales de la Belgique avec la

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO. Les relations commerciales de la Belgique avec la Les relations commerciales de la Belgique avec la RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g

Plus en détail

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013 Résumé Bilan du commerce extérieur de la Corée en 213 Malgré une croissance modeste en 213 (+,7% contre 1% en moyenne par an entre 2 et 21), les échanges commerciaux coréens se sont maintenus au-dessus

Plus en détail

L UKRAINE. Les relations commerciales de la Belgique avec

L UKRAINE. Les relations commerciales de la Belgique avec Les relations commerciales de la Belgique avec L UKRAINE Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1

Plus en détail

MAROC. Les relations commerciales de la Belgique avec le

MAROC. Les relations commerciales de la Belgique avec le Les relations commerciales de la Belgique avec le MAROC Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES Table

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Belgique

Le commerce extérieur de la Belgique Le commerce extérieur de la Belgique janvier-septembre 2010 Le commerce extérieur de la Belgique à l issue des 9 premiers mois de 2010 (Source: BNB concept communautaire*) Analyse des chiffres des 9 premiers

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Exportations des pays en développement, 2013 Pays de destination Vers

Plus en détail

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Résumé En 2013, les échanges extérieurs du Mozambique se sont élevés à 12,6 Mds USD, en hausse de 7,4% par rapport à 2012. Les exportations sont principalement

Plus en détail

MAROC. Les relations commerciales de la Belgique avec le

MAROC. Les relations commerciales de la Belgique avec le @ Brio-En - CC BY-SA 4.0 Les relations commerciales de la Belgique avec le MAROC Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e

Plus en détail

BRÉSIL. Les relations commerciales de la Belgique avec le

BRÉSIL. Les relations commerciales de la Belgique avec le Les relations commerciales de la Belgique avec le BRÉSIL Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

LES MECANISMES DE LA TVA INTRACOMMUNAUTAIRE

LES MECANISMES DE LA TVA INTRACOMMUNAUTAIRE LES MECANISMES DE LA TVA INTRACOMMUNAUTAIRE Par Laurent Pierandrei, Professeur de Comptabilité Internationale, ACE Paris, France (Partie Double 1 er septembre 2006) La TVA au sein de l Union Européenne

Plus en détail

CHAPITRE 9 Le management à la japonaise : au-delà des mythes et des folklores

CHAPITRE 9 Le management à la japonaise : au-delà des mythes et des folklores CHAPITRE 9 Le management à la japonaise : au-delà des mythes et des folklores Page 336 TABLEAU 9-1 Une appréciation de la performance économique du Japon Accroissement du volume du PIB Accroissement du

Plus en détail

informations statistiques

informations statistiques 1 tourisme n 35 juin 213 L hôtellerie genevoise a vécu une année 212 mitigée. En repli de,9 % par rapport à 211, le nombre de nuitées enregistrées s élève à 2,8 millions en 212. Un contexte économique

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS CONTACTS PRESSE. Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél : 01 53 77 29 00 E-mail : y.mahe@franceclat.fr

CHIFFRES CLÉS CONTACTS PRESSE. Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél : 01 53 77 29 00 E-mail : y.mahe@franceclat.fr CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E DOSSIER DE PRESSE F É V R I E R 2 0 1 5 CONTACTS PRESSE Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél : 01 53 77 29 00 E-mail :

Plus en détail

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014 Banque Centrale de Tunisie Direction Générale des Statistiques Direction de la Balance des Paiements et de la PEG Sous direction des opérations courantes Service du commerce Extérieur Analyse des Echanges

Plus en détail

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE 22 août 2014 Ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations L ÉCONOMIE ET L ÉCONOMIE PÉRUVIENNE Pérou Principaux indicateurs, 2013 Population (en millions) 30,9 PIB (en G$ US courants) 206,5

Plus en détail

FISCALITE. TVA: La taxe sur la valeur ajoutée. Généralités. Qu est-ce que la TVA:

FISCALITE. TVA: La taxe sur la valeur ajoutée. Généralités. Qu est-ce que la TVA: FISCALITE Le but de ce chapitre est de vous aider à trouver des informations précises et valables sur la réglementation européenne de la TVA. Si vous constatez certains manquements ou certaines erreurs,

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

Prix Evolution générale 2010 2014 L évolution année par année PRIX

Prix Evolution générale 2010 2014 L évolution année par année PRIX Prix Panorama Evolution générale 2010 2014 De 2010 à 2014, l indice suisse des prix à la consommation (IPC) a reculé de 0,7%. Du côté des producteurs et importateurs, l indice des prix de l offre totale

Plus en détail

LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA LIBYE

LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA LIBYE LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA LIBYE Les relations commerciales de la Belgique avec la Libye 0 Table des matières 1 Quelques indicateurs économiques... 3 2 Indice du prix unitaire des

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

II. Commerce des marchandises

II. Commerce des marchandises II. Commerce des marchandises En 2012, le commerce mondial des marchandises a augmenté de 2 pour cent en volume dans le contexte d une faible demande mondiale et d une baisse des prix. Cela est beaucoup

Plus en détail

Notice méthodologique

Notice méthodologique Version intégrale Notice méthodologique 1. Base 1.1 Publications La Banque nationale de Belgique (BNB) publie, pour le compte de l Institut des comptes nationaux (ICN), les statistiques du commerce extérieur

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

Résultat du commerce extérieur

Résultat du commerce extérieur Publication Statistique P 0104 Résultat du commerce extérieur Octobre 2012 Prochaine publication Novembre 2012 06 Décembre 2012 Date prévue de parution Pour plus de détails, contacter l unité information

Plus en détail

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013?

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? ACTUALITÉS EUROPÉENNES n 49 janvier 2012 UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? par Pierre Verluise, Directeur de recherche à l IRIS, Directeur du site géopolitique www.diploweb.com

Plus en détail

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Exportations de marchandises par région et par produit, 2013 (milliards de $EU) Augmentation

Plus en détail

CROATIE. Les relations commerciales de la Belgique avec la

CROATIE. Les relations commerciales de la Belgique avec la Les relations commerciales de la Belgique avec la CROATIE Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse Neuchâtel, 2005 Doctorats Les nouveaux docteurs en sciences exactes et naturelles et sciences techniques représentent des ressources humaines hautement

Plus en détail

Année 2015. Reprise marquée des exportations en 2015. Net redressement des ventes vers les pays tiers. http://lekiosque.finances.gouv.

Année 2015. Reprise marquée des exportations en 2015. Net redressement des ventes vers les pays tiers. http://lekiosque.finances.gouv. http://lekiosque.finances.gouv.fr Année 2015 En 2015, les exportations, qui bénéficient du raffermissement de la demande mondiale et de gains de compétitivité liés à la dépréciation de l euro, progressent

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Résumé L excédent commercial suisse affiche un nouveau record en 2013, à 26,6 Mds CHF (environ 4,5% du PIB). Recevant près de 55% des exportations suisses, l

Plus en détail

Espagne: Une Reprise Fragile

Espagne: Une Reprise Fragile Focus OFP 28 Aout 2015 Frédéric Mackel (33) 1 85 08 13 73 f.mackel@oaksfieldpartners.com Timothée Sohm-Quéron t.sohm@oaksfieldpartners.com Chloe-Elizabeth Challier chloeelizabeth.challier@esade.edu Introduction

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

La France, le G20 et les "Pays émergents" - un nouvel équilibre des pouvoirs?

La France, le G20 et les Pays émergents - un nouvel équilibre des pouvoirs? DOCUMENT DE TRAVAIL La France, le G20 et les "Pays émergents" - un nouvel équilibre des pouvoirs? Le 24 janvier, la France succède officiellement à la Corée du Sud à la présidence du G20 - qu'elle assumera

Plus en détail

Le projet SIMSTAT discussion. Charlotte EMLINGER 21 mai 2014

Le projet SIMSTAT discussion. Charlotte EMLINGER 21 mai 2014 Le projet SIMSTAT discussion Charlotte EMLINGER 21 mai 2014 Le projet SIMSTAT Objectifs : Améliorer la cohérence des statistiques de commerce intra-européen Réduire les charges administratives pour les

Plus en détail

Points. forts DES ÉCHANGES ATONES ET UN DÉFICIT COMMERCIAL QUI SE RENFORCE BILAN. De la Polynésie française COMMERCE EXTÉRIEUR 2013,

Points. forts DES ÉCHANGES ATONES ET UN DÉFICIT COMMERCIAL QUI SE RENFORCE BILAN. De la Polynésie française COMMERCE EXTÉRIEUR 2013, Points 7 forts BILAN 213 INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE 213, DES ÉCHANGES ATONES ET UN DÉFICIT COMMERCIAL QUI SE RENFORCE La balance commerciale de la Polynésie française continue

Plus en détail

Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015. Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure

Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015. Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 22 juin 2015 Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015 Aperçu de

Plus en détail

FRANCE. Les relations commerciales de la Belgique avec la

FRANCE. Les relations commerciales de la Belgique avec la Les relations commerciales de la Belgique avec la FRANCE Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

Le commerce des marchandises et des services a connu d importantes fluctuations au cours des 20 dernières années

Le commerce des marchandises et des services a connu d importantes fluctuations au cours des 20 dernières années mondiales de services commerciaux 1995 1 179 milliards 2005 2 516 milliards 2014 4 872 milliards mondiales de marchandises Le commerce des marchandises et des services a connu d importantes fluctuations

Plus en détail

Tendances conjoncturelles Automne 2015

Tendances conjoncturelles Automne 2015 Tendances conjoncturelles Automne 2015 Les illustrations et les tableaux du présent jeu de transparents sont issus de la publication du SECO «Tendances conjoncturelles, automne 2015» Pour toute question

Plus en détail

SRI LANKA. Les relations commerciales de la Belgique avec le

SRI LANKA. Les relations commerciales de la Belgique avec le Les relations commerciales de la Belgique avec le SRI LANKA Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Les relations commerciales de la Belgique avec la TUNISIE

Les relations commerciales de la Belgique avec la TUNISIE Les relations commerciales de la Belgique avec la TUNISIE P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1 La position de la Belgique comparée à celle des pays voisins et de l UE... 2 1.1 Exportations... 2 1.2 Importations...

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DU COMMERCE EXTERIEUR DE L ALGERIE

TABLEAU DE BORD DU COMMERCE EXTERIEUR DE L ALGERIE الج مه وري ة ال ج زاي ري ة الد ي م ق راط ي ة ال ش ع ب ي ة REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES DOUANES وزارة ال مال ية الم دي رية الع امة لل ج م

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Le marché européen des ballons de sports (équitables et durables)

Le marché européen des ballons de sports (équitables et durables) Le marché européen des ballons de sports (équitables et durables) Résumé en français INTRODUCTION L étude du Trade for Development Centre décrit le marché des ballons de sport dans l Union européenne (UE),

Plus en détail

LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA SIERRA LEONE

LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA SIERRA LEONE LES RELATIONS COMMERCIALES DE LA BELGIQUE AVEC LA SIERRA LEONE Table des matières 1 Quelques indicateurs économiques 2010... 3 2 Indice du prix unitaire des marchandises à l importation et l exportation

Plus en détail

Note sur les échanges extérieurs de l Algérie en 2013

Note sur les échanges extérieurs de l Algérie en 2013 DIRECTION GENERALE DES RELATIONS ECONOMIQUES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALES DIRECTION DE LA PROMOTION ET DU SOUTIEN AUX ECHANGES ECONOMIQUES Note sur les échanges extérieurs de l Algérie en 2013

Plus en détail

Certificats d origine non préférentielle

Certificats d origine non préférentielle Certificats d origine non préférentielle Premier semestre 2015 Dans le cadre de la mission du SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie consistant à créer les conditions d un fonctionnement compétitif,

Plus en détail

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE CHAPITRE 1 LES DONNES DE LA MACROECONOMIE I Le circuit économique. II Le Produit Interieur Brut. Le Produit intérieur brut est une mesure de la richesse nationale Le PIB correspond à : - La production

Plus en détail

ALGÉRIE. Les relations commerciales de la Belgique avec l'

ALGÉRIE. Les relations commerciales de la Belgique avec l' Les relations commerciales de la Belgique avec l' ALGÉRIE Cette note est également disponible sur le site internet de l Agence pour le Commerce extérieur : www.abh-ace.be P a g e 1 TABLE DES MATIÈRES 1

Plus en détail

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN :

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS ET ÉVOLUTION RÉCENTE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-51F Le 11 décembre 2000 Qu est-ce qui détermine la valeur Externe

Plus en détail

La situation économique espagnole est très préoccupante et le

La situation économique espagnole est très préoccupante et le FICHE PAYS ESPAGNE : VERS UNE DÉCENNIE PERDUE? Danielle Schweisguth Département analyse et prévision La situation économique espagnole est très préoccupante et le spectre de la décennie perdue japonaise

Plus en détail

LE CENTRE SUD FAIT DES PROPOSITIONS DE POLITIQUES POUR UNE REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE DURABLE

LE CENTRE SUD FAIT DES PROPOSITIONS DE POLITIQUES POUR UNE REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE DURABLE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 19 avril 2010 N 1 LE CENTRE SUD FAIT DES PROPOSITIONS DE POLITIQUES POUR UNE REPRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE DURABLE Le Centre Sud a publié un rapport qui analyse les faiblesses et les

Plus en détail

à la Consommation en Europe

à la Consommation en Europe Le Marché du Crédit à la Consommation en Europe Une étude SOFINCO Novembre 2007 Evry, le 29 novembre 2007 - Nicolas Pécourt 1 Le crédit à la consommation en Europe Périmètre Cette étude est un complément

Plus en détail

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai 2011 La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes

Plus en détail

Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009

Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009 Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009 Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009 La présente publication expose en détail les caractéristiques des voyages en provenance

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 1 1) Hausse des exportations des biens en valeur de 10.3 % (5898.5 M.D contre 5349.3 M.D) 2) Progression des exportations des industries manufacturières

Plus en détail

Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2007

Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2007 Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2007 o Au 30 septembre 2007, revenus en hausse de 19 %, à 8,2 milliards contre 6,9 milliards pour les neuf premiers mois de 2006, reflétant l intégration des activités

Plus en détail

DG Trésor Septembre 2015

DG Trésor Septembre 2015 Les échanges commerciaux entre la France et le Portugal au premier semestre 2015 (balance des biens) DG Trésor Septembre 2015 Le déficit commercial de la France avec le Portugal a poursuivi sa décrue au

Plus en détail

Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché

Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché Point presse Crédit Foncier Nicolas Pécourt Directeur Communication externe et RSE 24 Mai 2016 Plan de présentation

Plus en détail

Les Cahiers de l'observatoire n 212, Janvier 2005

Les Cahiers de l'observatoire n 212, Janvier 2005 Les Cahiers de l'observatoire n 212, Janvier 2005 Les coûts du transport routier international en Pologne en 2005 Après une première phase de travaux centrée sur nos principaux compétiteurs au sein de

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

BALANCE DES PAIEMENTS

BALANCE DES PAIEMENTS المملكة المغربية Royaume du Maroc BALANCE DES PAIEMENTS 2010 La reproduction des informations contenues dans la présente publication est autorisée sous réserve d en mentionner expressément la source Site

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées

Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées N o 65-507-MIF au catalogue N o 005 ISSN: 1712-1353 ISBN: 0-662-79733-7 Document analytique Le commerce canadien en revue Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées par Carlo Rupnik

Plus en détail

Sommaire. Edito. Taux de change : I- La France. Prochains salons organisés par FrenchTimber :

Sommaire. Edito. Taux de change : I- La France. Prochains salons organisés par FrenchTimber : Septembre 2013 N 68 Sommaire I- La France a) Export de grumes de chêne p 2 b) Export de sciages de chêne p 3 c) Export de grumes de hêtre p 4 d) Export de sciages de hêtre p 5 e) Export grumes de résineux

Plus en détail

Le financement public de la recherche-développement dans les principaux pays

Le financement public de la recherche-développement dans les principaux pays ISSN 1286-9392 MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE et MINISTÈRE DE LA RECHERCHE00.47 NOVEMBRE En 1998, les États de la zone OCDE financent un tiers de la dépense intérieure de recherche et développement.

Plus en détail

Prix à la consommation des produits pétroliers en Belgique

Prix à la consommation des produits pétroliers en Belgique annexe annexe B B Prix à la consommation des produits pétroliers en Belgique. Vue d ensemble La contribution cumulée des produits pétroliers (essence, diesel et mazout de chauffage) à l inflation totale

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

I. Conjoncture, budget et politique budgétaire (5 + 8 + 7 = 20 pts)

I. Conjoncture, budget et politique budgétaire (5 + 8 + 7 = 20 pts) ÉPREUVE ÉCRITE Ministère de l Éducation nationale et de la Formation professionnelle EXAMEN DE FIN D ÉTUDES SECONDAIRES TECHNIQUES Division administrative et commerciale Section : CG / CC BRANCHE : ECONOMIE

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Rencontre Moyen Terme 2014/2018 Grégori Colin Economiste LA BALANCE COMMERCIALE (incluant les services marchands) Les flux

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014

TABLEAU DE BORD ASF. L activité des établissements spécialisés en 2014 TABLEAU DE BORD ASF L activité des établissements spécialisés en 2014 Février 2015 Le financement des investissements des entreprises et des professionnels Le financement des investissements d équipement

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail